Vous êtes sur la page 1sur 24

Physiologie

Physiologie de la circulation

Chapitre 2 :
Activité électrique du coeur

Docteur Renaud TAMISIER

MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007


Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés.
Introduction
La mise en évidence de l’activité électrique
cardiaque remonte à 200 ans par Galvani et Volta.

Cette activité électrique détermine le bon


fonctionnement de la pompe cardiaque et ce
suivant un cycle précis.

Elle est due à des mouvements ioniques


concernant les ions Sodium, potassium et
Calcium.
Polarisation

Il existe de part et d’autre de la membrane un


potentiel électrique de base de - 90 mV.

Cette électronégativité du milieu intracellulaire


est une caractéristique commune aux fibres
musculaires lisses et striées.
Génération d'un potentiel (ddp)
transmembranaire
Réponse rapide Réponse lente

40 A B
1 2
0 a 2
0 3
0 3 e
-40 4
4
b c d
-80
PRA PRR
PRA PRR
-120
0 100 200 300 0 100 200 300
Temps (ms)
Génération d'un potentiel (ddp)
transmembranaire
Réponse rapide -90 mV
Phase 0 dépolarisation rapide Période réfractaire
Phase 1 repolarisation précoce Absolue
Phase 2 plateau
Phase 3 repolarisation Période réfractaire
Phase 4 période de repos relative

Réponse lente -65 mV


Période réfractaire
Phase 0 dépolarisation progressive
Absolue
Phase 2
Phase 3 repolarisation Période réfractaire
Phase 4 période de repos relative
Répartition des fibres musculaires

Fibres rapides
Fibres musculaires ordinaires atriales,
ventriculaires et fibres de conductions
(Fx de Purkinje)

Fibres lentes
Nœuds sinoatrial et atrioventriculaire
Bases Ioniques

Concentration Concentration Potentiel


Extracellulaire Intracellulaire d’équilibre
mM mM mV

Na+ 145 10 70

K+ 4 135 - 94

Ca+ 2 0,1 132


Maintien du gradient électrochimique
Perméabilité sélective
+
+
-- A- Présence de canaux
+
+
-- ioniques
K+
+ -- K+ K+
spécifique K voltage dep
+ -- 150 mEq/l 5 mEq/l Fuite progressive de K+
+
+
+
-- selon le gradient de
+ concentration
Force Force
Electrostatique Chimique Equilibre selon équation de
Ek -61,5 log([K+]i/[K+]e Nernst
=

A- anion non diffusible


Mouvements ioniques et dépolarisation
repolarisation

Phase 0 : irruption de Na+ ds la


cellule par une augmentation de la
conductance gNa membranaire par
ouverture de canaux sodique pour
une dépolarisation de - 65 mV

Canaux sodique voltage dépendant


sous deux forme
canaux M ouvert - 65 mV
canaux H fermé + 30 mV
Mouvement ionique et potentiel d’action
Entrée de Na+ selon un gradient électrostatique et
chimique
de -90 à 30 mV
le gradient chimique restant de 60 mV

La fermeture par la porte h est responsable de la


période réfractaire absolue.

--- - - - ---
+++++
+ +
+
-- Na+ m 60
Na+ Na+ 60
Na+
+
Na+ h 60
Na+
+
-- h
90
h m
0
+ m
30

---- +++++

--- - - - ---
+++++
Vm = -90 mV Vm = 0 mV + + Vm = +30 mV
+
-- Na+ 60
Na+
+
Na+ 60
Na+
+
-- h m
65
+ h m
20

---- +++++

Vm = -65 mV Vm = +20 mV
Mouvement ionique et potentiel d’action
Genèse de la repolarisation
Chimique
1 2
Electrostatique

0 3

+++
---- ++++ + Ca+ ---- ----
Na+ + K+ + - K+
Na+ K+ K+ K+ K+
+ + K+ K+
---- ++++ +++ ---- ----

Canaux Na Canaux K Canaux K Canaux K


rapides (ito) Canaux K (ito, ik, ik1) (ik, ik1)
(ito, ik, ik1) et Ca L et T
Automatisme cardiaque
Le cœur génère sa propre activité
Nœud sino Atrial
Nœud atrioventriculaire
Fx de Purkinje
Nœud sinoatrial
8 mm de long et 2 mm de large
au niveau de l’abouchement de la veine cave sup
Deux types cellulaires
Cellule de type I petite, ronde,
Cellule de type II fine allongée

Nœud atrioventriculaire
22 mm de long, 10 mm de large et 3 d’épaisseur
au niveau de la partie droite du septum interatrial
Deux types cellulaires
Cellule de type I moins
nombreuses
Cellule de type II prépondérante
Au contact du Faisceau de His
Mouvement ionique et Automatisme cardiaque
Trois type ionique sont la aussi en cause
Courant Na
Courant Ca Dépolarisant

Courant K Polarisant

20
0
-20 0
3
-40
-60 4 Seuil
-80
-100
20
0
-20 0
3
-40
-60 4 Seuil
-80

20
0
-20 0
3
-40
-60 4 Seuil
-80
-100
Voies de conductions cardiaques
Voies de conductions cardiaques
Atriales
Progression vers l’ensemble de l’atrium selon une
dimension radiale par les fibre atriale elle même

Vitesse 1m/s

Dépolarisation sensiblement équivalente à celle


des fibres ventriculaire mais plus courte

Il existerait des fibre de conduction spécifique


amenant le potentiel vers l’OG
Voies de conductions cardiaques

Atrioventriculaire et Faisceau de His

conduit le potentiel atrial vers les ventricules

responsable de Bloc auriculo ventriculaire


onde P sans QRS
Conductions ventriculaires
Le Faisceau de His se trouve dans le subendocarde la
dépolarisation débute de
l’endocarde vers l’épicarde

Les branche du His se terminent


selon un réseau
les fibres de Purkinje
grosses cellules
conduction rapide
4 m/s
période réfractaire longue
Déroulement de la contraction

La contraction débute au niveau


du nœud SA se propage à
l ’ensemble des deux oreillettes

Par le nœud AV et le Faisceau


de His la contraction se propage
dans les deux ventricules
Electrocardiogramme de surface

Il permet une mesure de l’activité myocardique selon

- ses orientations anatomiques


- la taille
- les variations de conduction
- les atteintes ischémiques
- les effets des variations des électrolytes
- l’influence des thérapeutiques.
Electrocardiogramme de surface

Enregistrement des variations de


potentiel électrique entre différents
points de surface cutané.

Onde P, QRS, T et U
Electrocardiogramme de surface
Douze dérivations
Frontales
Précordiales

Axe QRS
déterminé selon deux dérivations
perpendiculaire (D1- aVF)
L'ensemble de ce document relève des législations française et internationale sur le droit d'auteur
et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction de tout ou partie sont réservés pour
les textes mais aussi pour l'ensemble des documents iconographiques, photographiques, vidéos
et sonores.

Ce document est interdit à la vente ou à la location. La diffusion de ce document, sa duplication,


sa mise à disposition du public à sa demande ou non, sa mise en réseau, sa communication
publique, partielle ou totale, sous quelque forme ou support que ce soit, est formellement interdite
et strictement réservée à la Faculté de Médecine de Grenoble et à ses auteurs.

L’utilisation de ce document est strictement réservée à l’usage privé et non marchand aux fins de
représentation sur écran monoposte des étudiants inscrits à la Faculté de Médecine de Grenoble
et non destinées à une utilisation collective, gratuite ou payante.

L’utilisation de ce document à titre d’enseignement est strictement réservée à la Faculté de


Médecine de Grenoble et à ses auteurs.

Ce document a été réalisé par la Cellule TICE Médecine de la Faculté de Médecine de Grenoble.

MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007


Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés.