Vous êtes sur la page 1sur 9

5.

1
5 États limites
ultimes

Flexion simple et composée [6.1]


Ce chapitre s’applique aux régions sans discontinuité des poutres et
dalles, dont les sections demeurent approximativement planes, avant et
après le chargement.

55
31
81
Le dimensionnement et le choix des dispositions constructives des élé-

8
52
3:1
ments qui ne respectent pas cette condition relèvent d’un modèle bielles

.14
et tirants.

28
.1
73
3.1
:16
5.1.1 Hypothèses de calcul
67
18
81

La détermination du moment résistant ultime de sections droites de


:88
45

béton armé s’appuie sur les hypothèses suivantes :


35
4 02

 les sections planes restent planes ;


95
F:
BN

 les armatures adhérentes subissent les mêmes déformations relatives


:
© Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit.

om

que le béton adjacent ;


x.c
rvo

 la résistance en traction du béton est négligée ;


ola
ch
s

 les contraintes du béton comprimé se déduisent du diagramme


iv.
un

contrainte-déformation du béton ou du diagramme rectangulaire


simplifié ;
 les contraintes des armatures se déduisent du diagramme contrainte-
déformation de calcul de l’acier.

5.1.2 Limitation des déformations


 La déformation en compression du béton doit être limitée à εcu2 ou
εcu3, soit 3,5 ‰ pour les bétons de résistance inférieure ou égale à
50 MPa.

77
A Règles générales

 La déformation en compression pure du béton doit être limitée à εc2


ou εc3 , soit 2,0 ‰ dans le cas d’utilisation du diagramme parabole
rectangle.
 La déformation des armatures de béton armé est limitée à εud, si cette
limite existe.

Exemple de diagramme d’interaction

Définitions
L’exemple concerne le tracé du diagramme d’interaction d’une section
rectangulaire.

55
Géométrie

31
818
La section considérée est de forme rectangulaire de largeur 0,40 m et

52
3:1
de 0,70 m de hauteur. La section d’acier inférieure est de 16 cm2 et la

.14
section d’acier supérieure est de 6 cm2.

28
.1
73
3.1
0,0 5

:16
A'
67
18
81
:88

0,5 8 G
45
35
4 02
95

A
F:
BN

0,0 7
:
om
x.c

On désigne par :
rvo

G le centre de gravité de la section de béton seul, à la distance h/2 de


ola
ch

la fibre supérieure ;
s
iv.
un

A le centre de gravité des aciers inférieurs, à la distance d de la fibre


supérieure ;
A’ le centre de gravité des aciers supérieurs, à la distance d  de la fibre
supérieure ;
B le centre de gravité de la surface de béton comprimé, à la distance 0,4 x de
la fibre supérieure (dans l’hypothèse du diagramme rectangulaire simplifié).

Matériaux
Le béton est un C25/30, de résistance à la compression f ck = 25 MPa.
Les aciers ont une limite d’élasticité f yk = 500 MPa et sont de classe de
ductilité B.

78
États limites ultimes

Justifications
Diagramme d’interaction
• Points du diagramme
On choisit pour le tracé point par point du diagramme, les positions de la
droite des déformations passant successivement par les 3 pivots A, B et C.

1 2 3 4 5 B

A
C
5

55
31
6 7 8

81
9 10

8
52
3:1
.14
• État de déformation

28
.1
L’état de déformation est caractérisé par une droite, dont l’équation

73
3.1
donne la relation entre la déformation relative au niveau de la fibre

:16
supérieure ε0 , au niveau des aciers inférieurs εs et au niveau des aciers
67
18
supérieurs εs .
81

y ε0
:88

Pivot A εy = ε0 + (εud − ε0 ) α=
45

d ε0 − εud
35
02

y 3,5‰
4

Pivot B εy = 3,5 ‰ + (εs − 3,5 ‰) α=


95

3,5‰ − εs
F:

d
BN

7y
:
© Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit.

om

Pivot C εy = ε0 + (2‰ − ε0 )
x.c

3d
rvo
ola

• État de contraintes
ch
s

On utilise le diagramme rectangulaire simplifié lorsque la section est


iv.
un

partiellement comprimée.
La valeur absolue de la contrainte des aciers est donnée par le minimum
des deux valeurs :
εs − 2,17‰
σs = f yd (1 + 0,08 ) et σs = E s .εs
εuk − 2,17‰
• Efforts internes
Les efforts internes et leurs moments respectifs par rapport au centre de gra-
vité de la section de béton seul sont calculés par les formules suivantes :
h
Ns = As σs avec un bras de levier AG = −d
2

79
A Règles générales

h
Ns  = As  σs avec un bras de levier A G = − d
2
h
Nc = 0,8αbw d f cd avec un bras de levier BG = − 0,4αd
2
• Détail du calcul
On donne ci-dessous le détail du calcul d’un point pour chaque pivot.
→ Pivot A – Point 4 :
Allongement des aciers εs = εud = −45 ‰ (par définition du pivot A)
Raccourcissement du béton εc = 2,0 ‰ (par définition du point 4)
y
Déformation des aciers εs = ε0 + (εud − ε0 ) =
d
0,05
2,0 ‰ + (−45 ‰−2,0 ‰) = −1,73 ‰
0,63

55
31
ε0 2,0 ‰

81
Axe neutre α α= = = 0,0426

8
εud − ε0 −45 ‰ − 2,0 ‰

52
3:1
Contrainte des aciers σs = εs E s = −1,73 ‰·200 000 = −346 MPa

.14
28
45 − 2,17

.1
Contrainte des aciers εs = −435(1 + 0,08 ) = −466 MPa

73
50 − 2,17

3.1
:16
Effort des aciers Ns = As σs = −0,0006·346 = −0,208 MN
Effort des aciers Ns = As σs = −0,0016·466 = −0,746 MN 67
18
81

Effort du béton Nc = 0,8αdbw f cd = 0,8·0,0426·0,63·0,40·16,7 = 0,143 MN


:88
45

h
35

Ms = Ns ( − d  ) = −0,208(0,35 − 0,05)


02

Moment des aciers


4

2
95
F:

= −0,0624 MNm
BN
:

h
om

Moment des aciers Ms = Ns ( − d) = −0,746(0,35 − 0,63) = +0,2089 MNm


x.c

2
rvo
ola

h
Mc = Nc ( − 0,4αd)
ch

Moment du béton
s
iv.

2
un

= 0,143(0,35−0,4·0,0426·0,63) = 0,0485 MNm


Effort normal limite Nl = Ns + Ns + Nc = −0,811 MN
Moment limite Ml = Ms + Ms + Mc = 0,195 MNm
→ Pivot B – Point 7 :
Allongement des aciers εs = εud = −4,0 ‰ (par définition du point 7)
Raccourcissement du béton εc = 3,5‰ (par définition du pivot B)
y
Déformation des aciers εs = 3,5 ‰ + (εs − 3,5 ‰)
d
0,05
εs = 3,5 ‰ + (−4,0 ‰ − 3,5 ‰) = +2,90 ‰
0,63

80
États limites ultimes

3,5 ‰ 3,5 ‰
Axe neutre α α= = = 0,467
3,5 ‰ − εs 3,5 ‰ + 4,0 ‰
2,90 − 2,17
Contrainte des aciers σs = 435(1 + 0,08 ) = 435 MPa
50 − 2,17
4,0 − 2,17
Contrainte des aciers σs = −435(1 + 0,08 ) = −436 MPa
50 − 2,17
Effort des aciers Ns = As σs = +0,0006·435 = +0,261 MN
Effort des aciers Ns = As σs = −0,0016·436 = −0,698 MN
Effort du béton Nc = 0,8αdbw f cd = 0,8·0,467·0,63·0,40·16,7 = 1,568 MN
h
Moment des aciers Ms = Ns ( − d  ) = +0,261(0,35 − 0,05)
2
= +0,0783 MNm
h
5

55
Moment des aciers Ms = Ns ( − d) = −0,698(0,35 − 0,63)

31
2

818
= +0,1954 MNm

52
3:1
h

.14
Moment du béton Mc = Nc ( − 0,4αd)

28
2

.1
73
= 1,568(0,35 − 0,4·0,467·0,63) = +0,3643 MNm

3.1
:16
Effort normal limite Nl = Ns + Ns + Nc = +1,131 MN
Ml = Ms + Ms + Mc = +0,638 MNm 67
18
Moment limite
81
:88

→ Pivot C – Point 10 :
45
35

Allongement des aciers εs = εs = εc = +2,0 ‰ (par définition du point 10)


4 02

σs = σs = 2,0 ‰Es = 2,0 ‰·200 000 = 400 MPa


95

Contrainte des aciers


F:

σc = f cd = 16,7 MPa
BN

Contrainte du béton
:
© Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit.

om

Effort des aciers Ns = As σs = +0,0006·400 = +0,240 MN


x.c

Ns = As σs = +0,0016·400 = +0,640 MN
rvo

Effort des aciers


ola

Effort du béton Nc = hbw f cd = 0,70·0,40·16,7 = +4,667 MN


ch
s
iv.

h
Ms = Ns ( − d  ) = +0,240(0,35 − 0,05)
un

Moment des aciers


2
= +0,0720 MN
h
Moment des aciers Ms = Ns ( − d) = +0,640(0,35 − 0,63)
2
= −0,1792 MN
h h
Moment du béton Mc = Nc ( − ) = 0,0000 MNm
2 2
Effort normal limite Nl = Ns + Ns + Nc = +5,547 MN
Moment limite Ml = Ms + Ms + Mc = −0,107 MNm

81
2
A
Tableau de calcul

ε0 ou εs εs εs α σs σs Ns Ns Nc zc Nlimite Mlimite


1 A -0,04500 -0,04500 -0,04500 -465,9 -465,9 -0,2796 -0,7455 -1,0250 0,1249

2 A -0,01000 -0,01278 -0,04500 -442,5 -465,9 -0,2655 -0,7455 -1,0110 0,1291


85373-guil-C05.qxd

3 A 0,00000 -0,00357 -0,04500 0,00000 -435,8 -465,9 -0,2615 -0,7455 0,0000 0,3500 -1,0070 0,1303

4 A 0,00200 -0,00173 -0,04500 0,04255 -346,0 -465,9 -0,2076 -0,7455 0,1430 0,3393 -0,8101 0,1950
Règles générales

5 A 0,00350 -0,00035 -0,04500 0,07216 -69,8 -465,9 -0,0419 -0,7455 0,2425 0,3318 -0,5449 0,2766
28/01/13

B -0,03000 0,00084 -0,03000 0,10448 168,3 -455,0 0,1010 -0,7280 0,3510 0,3237 -0,2760 0,3478
uni
v
.sc
B -0,02000 0,00163 -0,02000 0,14894 327,0 -447,7 holar0,1962
vox -0,7164 0,5004 0,3125 -0,0198 0,4158
.co
m
8:52

6 B -0,01000 0,00243 -0,01000 0,25926 435,0 -440,5 0,2610:BN-0,7048


F:9 0,8711 0,2847 0,4273 0,5236
540
235
7 B -0,00400 0,00290 -0,00400 0,46667 435,3 -436,1 0,2612 -0,6978 45:81,5680 0,2324 1,1314 0,6381
881
186
B -0,00300 0,00298 -0,00300 0,53846 435,4 -435,4 0,2612 -0,6966 1,80927:10,2143
63. 1,3738 0,6612
173
.12
Page 82

B -0,00200 0,00306 -0,00200 0,63636 435,4 -400,0 0,2613 -0,6400 2,1382 0,1896 8.1,7594 143 0,6631
:15
288
B -0,00100 0,00314 -0,00100 0,77778 435,5 -200,0 0,2613 -0,3200 2,6133 0,1540 2,5546 10,5704
315
5

8 B 0,00000 0,00322 0,00000 1,00000 435,5 0,0 0,2613 0,0000 3,3600 0,0980 3,6213 0,4077

9 B 0,00035 0,00325 0,00035 1,11111 435,6 70,0 0,2613 0,1120 3,7333 0,0700 4,1067 0,3084

10 C 0,00200 0,00200 0,00200 400,0 400,0 0,2400 0,6400 4,6667 0,0000 5,5467 -0,1072
États limites ultimes

55
31
818
52
3:1
Diagramme d’interaction Moments positifs

.14
28
.1
73
3.1
Exemple de flexion simple ELU
:16
67
18
81

Définitions
:88
45
35

L’exemple concerne l’étude vis-à-vis de la flexion simple de la section


4 02

médiane d’une poutre isostatique.


95
F:

On se propose d’étudier cette section dans deux situations de charge-


BN
:
© Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit.

om

ment différentes A et B couvrant les situations les plus fréquentes.


x.c
rvo

Géométrie
ola
ch

La poutre considérée a une portée de 6,00 m et une section rectangu-


s
iv.

laire de 0,30 m de largeur par 0,70 m de hauteur.


un

0,30 6,00 0,30

Matériaux
Le béton est un C25/30, de résistance à la compression f ck = 25 MPa.
Les aciers ont une limite d’élasticité f yk = 500 MPa et sont de classe de
ductilité B.

83
A Règles générales

Conditions d’exploitation
La classe structurale du bâtiment est la classe S4. La classe d’exposition
de la poutre est la classe XC1.
On choisit un enrobage nominal de cnom = 30 mm, qui permet de res-
pecter de facto l’enrobage nominal pour les barres longitudinales de
diamètre jusqu’à 25 mm.

Actions

Actions permanentes
Dans la situation A, sous poids propre seul g0 = 5,25 kN/ml
Les actions permanentes sont uniformes, de valeur : g = 20,00 kN/ml
dans la situation B.

55
31
81
Actions variables

8
52
3:1
Les actions variables sont uniformes, de valeur :

.14
28
qA = 10,00 kN/ml dans la situation A

.1
73
qB = 30,00 kN/ml dans la situation B

3.1
:16
La valeur quasi-permanente des actions variables est définie par le coef-
67
18
ficient
2 = 0,6 .
81
:88
45

Actions accidentelles
35
4 02

Sans objet.
95
F:
BN

Combinaisons d’actions
:
om
x.c

• États limites ultimes


rvo
ola

La combinaison fondamentale à considérer conduit à une charge uni-


ch
s
iv.

forme :
un

1,35G k,sup + 1,50Q k,1 soit :


puA = 22,09 kN/ml dans la situation A
puB = 72,00 kN/ml dans la situation B
• États limites de service
La combinaison caractéristique à considérer conduit à une charge uni-
forme :
G k,sup + Q k,1 soit :
psA = 15,25 kN/ml dans la situation A
psB = 50,00 kN/ml dans la situation B

84
États limites ultimes

La combinaison quasi-permanente à considérer conduit à une charge


uniforme :
G k,sup +
2 Q k,1 avec
2 = 0,6 , soit :
ps A = 11,25 kN/ml dans la situation A
psB = 38,00 kN/ml dans la situation B

Sollicitations

Dans le cadre de cette étude, on se limitera à la détermination du


moment fléchissant.

Moment fléchissant
Le moment fléchissant dans la section médiane de la poutre est donné
par la formule classique :
5

55
31
pl 2

81
M=

8
52
8

3:1
• États limites ultimes

.14
28
Le moment à l’état limite ultime sous la combinaison fondamentale

.1
73
vaut :

3.1
:16
MuA = 0,099 MNm dans la situation A
MuB = 0,324 MNm dans la situation B 67
18
81
:88

• États limites de service


45
35

Le moment à l’état limite de service sous la combinaison caractéris-


4 02
95

tique vaut :
F:
BN

MscA = 0,069 MNm dans la situation A


:
© Dunod. Toute reproduction non autorisée est un délit.

om

MscB = 0,225 MNm dans la situation B


x.c
rvo
ola

Le moment à l’état limite de service sous la combinaison quasi-per-


ch

manente vaut :
s
iv.
un

MspA = 0,051 MNm dans la situation A


MspB = 0,171 MNm dans la situation B

Justifications

Les formules utilisées sont celles d’une section rectangulaire.

État limite ultime de résistance


• Situation A
Mu 0,09
Moment réduit µu = = = 0,050
2
bd f cd 0,30 · 0,632 · 16,7

85