Vous êtes sur la page 1sur 9

1-Le But de TP :

1-Calculer les puissances transitées active et réactive dans les branches.


2-Calculer les tensions aux niveaux des jeux de barres.
3-Calculer la chute de tension maximale.
4-Calculer les pertes active et réactive sur la ligne.
5- Calculer les pertes active et réactive totales.

2-Introduction:
Un réseau électrique est un ensemble d'infrastructures énergétiques
permettant d'acheminer l'énergie électrique produite à partir des centres
de production jusqu’à chez les consommateurs, tout en assurant à tout
moment l’équilibre énergétique : production consommation. L’énergie
électrique mesurée généralement en kW peut être produite à travers un
système de conversion d’autres formes d’énergie (chimique : charbon,
fuel ; hydraulique : chutes d’eau, photo voltaïque : le soleil, …) vers une
forme d’énergie intermédiaire (calorifique, cinétique, mécanique, ...). Au
niveau de la consommation, l’énergie électrique est convertie elle-même
à une forme finale d’énergie : éclairage, échauffement, son).

Réseaux de distribution radial :

Réseaux radial:

C’est une topologie simple qu’on trouve usuellement dans la distribution


MT et BT. Elle est composée d’une ligne alimentée par des postes de
distribution MT ou BT alimenté au départ par un poste source HT ou
MT. En moyenne tension cette structure est souvent alimentée des deux
côtes afin d’assurer la disponibilité.
1-Manupilation de la base des données:
1- L’affichage des nouds de départs et d’arrivée:
2- Calcule les vecteurs R et X :

3-4-D’eduire les vecteurs Z, P, Q, S :


2/Simulation :
1-L’organigramme de calcule:
1 – On doit entrer les données du réseau sous forme d’une matrice.
2 – On va créer trois vecteurs contenant les valeurs des résistances,
réactances et les puissances.
3 – Après la définition des données maintenant on va calculer les
puissances transiter entre les jeux de barres.
4 – Maintenant on va calculer les chutes de tension selon la formule
suivante :
Pij × Rij + Q ij × X ij
∆ Ut =
Ui

5 – On déduire la valeur de tension du jeu de barre suivant selon la


relation suivante :
U ( i+ 1 )=Ui−∆ Uij

6 – On doit calculer aussi les pertes actives et réactives comme suite :


P2ij +Q 2ij
∆ Pij =( )× Rij
Ui 2

P2ij +Q 2ij
∆ Q ij =( )× Xij
Ui 2

7 – Après tout ça on doit calculer les pertes active et réactive par rapport
à la puissance active totales transiter.

8 – La charge au niveau de jeu de barre 5 augment avec 2% chaque fois


(alors on parle sur l’augmentation de la puissance apparente) ; on va
répéter toutes les étapes de l’étape 3 vers l’étape 7 pour 5 fois afin de
connaitre les nouvelles valeurs de la ligne.

2-Le programme réalisé :


clear; clc; u=[50 0 0 0 0];

load_data = [1 0 0
2 2.5 1.2
3 3.5 2.2
4 1.5 1.2
5 1.3 2.0 ] ;

line_data = [1 2 0.12 0.2 15


2 3 0.12 0.2 10
3 4 0.12 0.2 7
4 5 0.12 0.2 12 ] ;

nd=line_data(:,1)
na=line_data(:,2)

R0=line_data(:,3)
X0=line_data(:,4)
L=line_data(:,5)
Rt=R0.*L
Xt=X0.*L

Z=Rt+j*Xt
P=load_data(:,2)
Q=load_data(:,3)
S=P+j*Q

for n = 1:5
fprintf('fois n °: %i ----------------- \n ',n);
for i = 1 :4
sij(i)=sum(S(i+1:5));
pij=real(sij);
qij=imag(sij);
dut(i)=(pij(i)*Rt(i)+qij(i)*Xt(i))/u(i);
u(i+1)=u(i)-dut(i);
dpij(i)=((pij(i)^2+qij(i)^2)/u(i)^2).*Rt(i);
dqij(i)=((pij(i)^2+qij(i)^2)/u(i)^2).*Xt(i);
end
disp('les tensions aux niveaux des jeux de barres'); u
disp('les chutes de tensions'); dut
disp('les pertes actives'); dpij
disp('les pertes réactives'); dqij
disp('les pertes totales par rapport au puissance
active transitée'); dpij_totale =(sum(dpij))
disp('les pertes totales par rapport au puissance
réactive transitée'); dqij_totale=(sum(dqij))

S(5)=S(5)+S(5)*0.02;
end

3-Les résultats obtenus sous forme des tableaux et courbes :


Les tensions aux niveaux de Jeu de Barre :
Fois n°:1 n°:2 n°:3 n°:4 n°:5
Tension
U1 50 50 50 50 50
U2 49.2872 49.2839 49.2805 49.2770 49.2735
U3 48.9147 48.9091 48.9033 48.8975 48.8915
U4 48.7750 48.7678 48.7604 48.7529 48.7452
U5 48.6382 48.6282 48.6181 48.6077 48.5971

Les chutes de tensions:


Fois n°:1 n°:2 n°:3 n°:4 n°:5
Tension
∆ U 12
0.7128 0.7161 0.7195 0.7230 0.7265
∆ U 23
0.3725 0.3748 0.3771 0.3795 0.3819
∆ U 34
0.1397 0.1413 0.1429 0.1446 0.1463
∆ U 45
0.1368 0.1395 0.1424 0.1452 0.1482

Les pertes active :


Fois n°:1 n°:2 n°:3 n°:4 n°:5
Tension
∆ P 12
0.0871 0.0878 0.0886 0.0893 0.0901
∆ P 23
0.0340 0.0344 0.0348 0.0352 0.0356
∆ P 34
0.0063 0.0065 0.0066 0.0068 0.0069
∆ P 45
0.0034 0.0036 0.0037 0.0039 0.0040

Les pertes réactive :


Fois n°:1 n°:2 n°:3 n°:4 n°:5
Tension
∆ Q 12
0.1452 0.1464 0.1476 0.1488 0.1501
∆ Q 23
0.0567 0.0573 0.0580 0.0586 0.0593
∆ Q 34
0.0106 0.0108 0.0111 0.0113 0.0116
∆ Q 45
0.0057 0.0060 0.0062 0.0065 0.0067

Les pertes totales actives et réactive :


Fois n°:1 n°:2 n°:3 n°:4 n°:5
Tension
SP
0.1309 0.1323 0.1337 0.1352 0.1367
SQ
0.2182 0.2205 0.2229 0.2253 0.2278

Chaque fois à cause de l'augmentation de la charge au jeu de barre 5 les


chutes des tensions augmentant et influent sur tout la ligne et causent
aussi des pertes joule qui sont exprimer par le débit qui nous devons
l’utiliser pour générer d'énergie électrique.
On doit tenir en compte cette comportement et fait des études pour éviter
le claquage de la ligne soit avec l'augmentation du diamètre du câble
pour pouvoir transmettre plus d'énergie dans les fois à venir ou bien
aussi avec la compensation pour réduire les chutes de tension et les
pertes.

5-Conclusion :
Dans une structure de transport d'énergie, il est nécessaire de faire des
études des puissances transitées et de chutes de tension pour éviter tous
les Problèmes pouvant survenir et pour transiter à l'utilisateur une
électricité conforme aux normes et avec une bonne qualité d’énergie.
Il est important aussi de faire des études pour les années à venir pour
éviter les accèdent possible comme la surcharge.