Vous êtes sur la page 1sur 3

Enseignant

Date de diffusion
Le chinois est à la mode 20/02/2010
Dossier 180

Niveau élémentaire / A2

Thème : Éducation

Objectifs communicatifs :
1. Comprendre globalement le reportage.
2. Comprendre en détail une interview.
3. Reformuler à l’écrit les idées du reportage.

Objectifs linguistiques :
1. Enrichir le lexique lié au thème du reportage.
2. Utiliser le préfixe -in / -im.

Objectif interculturel :
1. Découvrir l’intérêt des lycéens pour la langue et la culture chinoise.

Suggestions d’activités pour la classe

Suggestion de mise en route :


Ensemble.
Combien de langues parlez-vous ? Comment les avez-vous apprises ? Laquelle préférez-vous ?
Les apprenants répondent à leur tour à ces questions.
Cette activité a pour but l’introduction du sujet et permet de préparer les apprenants à la réception du
document.
Pistes de corrections / Corrigés :
Je parle russe, c’est ma langue maternelle. Je parle aussi un peu anglais et français. Je crois que je préfère
l’anglais parce que c’est plus facile mais le français est plus joli. […]

Suggestion pour l’activité 1 :


Vérifier la compréhension des phrases proposées car elles comportent quelques mots difficiles. Préciser aux
apprenants que les images et les textes qui apparaissent à l’écran peuvent les aider.
Montrer le reportage en entier avec le son, mais sans les sous-titres.
Individuellement. Faites l’activité 1.
Inviter les apprenants à comparer leurs réponses avec leurs voisins puis corriger en grand groupe.
Cette activité a pour but de vérifier la bonne compréhension des informations principales du reportage.

Pistes de correction / Corrigés :


1. Le sujet du reportage est sur l’apprentissage…
□ de l’anglais. □ de l’espagnol. √ du chinois.
2. Les langues les plus étudiées dans le secondaire sont…
√ l’anglais et l’espagnol. □ l’anglais et l’allemand. □ l’anglais et le chinois.
3. Parmi les langues les plus étudiées dans le secondaire, le chinois est…
□ la troisième. □ la quatrième. √ la cinquième.
4. Dans le reportage, les élèves qui apprennent le chinois sont…
□ au collège. √ au lycée. □ à l’université.
5. On peut apprendre le chinois…
√ dans toutes les académies. □ dans les lycées d’élite.

Niveau élémentaire / A2
Auteur : 1
Robert Angéniol, CAVILAM
Enseignant

Suggestion pour l’activité 2 :


Montrer le reportage en entier avec le son, mais sans les sous-titres. Demander aux apprenants de se
concentrer plus particulièrement sur les interviews.
Faites l’activité 2.
Mise en commun à l’oral.
Cette activité ajoute à la compréhension du reportage en précisant les motivations qui incitent les lycéens à
apprendre le chinois.
Pistes de corrections / Corrigés :
Clément étudie le chinois pour être interprète.
Le lycéen étudie le chinois pour travailler à l’étranger.
La lycéenne étudie le chinois pour apprendre des choses nouvelles.

Suggestion pour l’activité 3 :


Montrer la dernière interview du reportage, celle de Brigitte Guilbaud, professeur de chinois, une fois ou deux
avec le son, mais sans les sous-titres.
À deux. Faites l’activité 3.
Les apprenants comparent leurs réponses avec les groupes voisins puis la correction s’effectue en groupe classe.
Un apprenant écrit une phrase au tableau, la classe la corrige ou la complète.
Cette activité met en évidence le sens du préfixe privatif -in / -im et la complémentarité apprendre / enseigner
mais surtout complète la compréhension du reportage par l’explication de l’évolution de l’opinion publique sur
l’apprentissage du chinois.
Pistes de corrections / Corrigés :
La perception des gens n’a pas changé quant à l’enseignement de cette langue. C'est-à-dire qu’avant, on
apprentissage
considérait vraiment qu’enseigner le chinois, c’était possible, pas très difficile ; alors que, aujourd'hui, je crois,
apprendre impossible trop
dans l’esprit des gens, c’est devenu quelque chose d’impossible, d’infaisable, d’irréalisable.
de possible, de faisable, de réalisable.

Suggestion pour l’activité 4 :


Montrer le début du reportage (arrêter avant l’interview du lycéen) avec le son, mais sans les sous-titres.
Faites l’activité 4.
Mise en commun : les apprenants s’échangent leur fiche puis lisent à leur tour une phrase du texte.
Faites quelques phrases avec un ou plusieurs des mots proposés.
Les apprenants qui le souhaitent écrivent leurs phrases au tableau.
Cette activité permet aux apprenants d’enrichir leur vocabulaire et de réutiliser les mots du reportage pour
mieux les mémoriser.
Pistes de corrections / Corrigés :
- Plus tard, il aimerait devenir interprète. Il rêve d’aller étudier en Chine. Il connaît déjà 400 idéogrammes.
Comme lui, de plus en plus de lycéens se mettent au chinois. Depuis 5 ans, les effectifs ont doublé : c’est
aujourd'hui la cinquième langue étudiée dans le secondaire. Élèves et parents ont compris l’intérêt économique
de la langue.
- J’aimerais aller étudier en France pour mieux comprendre la langue.
Après l’anglais, je me mets au français pour devenir secrétaire trilingue.

Suggestion pour l’activité 5 :


Apporter, si l’on en dispose, un exemple de tract pour en montrer la forme aux apprenants. Les inviter à
réutiliser les informations retrouvées dans les activités précédentes en les reformulant et à réemployer dans leur
texte le vocabulaire rencontré. Leur préciser qu'ils doivent rédiger des phrases sur ce modèle : Apprendre le
chinois, c’est...
À deux. Faites l’activité 5.
Les apprenants lisent leur tract à la classe puis les affichent. On peut élire le plus réussi.

Niveau élémentaire / A2
Auteur : 2
Robert Angéniol, CAVILAM
Enseignant

Cette activité permet aux apprenants de s’approprier le contenu du commentaire, des interviews et le
vocabulaire rencontré durant cette séquence de travail.
Pistes de corrections / Corrigés :
Apprendre le chinois,
• c’est comprendre la langue la plus parlée dans le monde
• c’est découvrir une culture
• c’est s’ouvrir de nouveaux horizons
• c’est un plus pour trouver du travail !

Niveau élémentaire / A2
Auteur : 3
Robert Angéniol, CAVILAM