Vous êtes sur la page 1sur 112

TÊTU+

tetu.com

Le guide gratuit d’information sur Le ViH édition 2010-2011

SANTÉ
NUTRITION
GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

TRAITEMENTS
ASSOCIATIONS
DROITS
BIEN -
¯
Réf. Inpes 3112-06370-L

Cahier n° 3 de TêTu n° 161. Ne peut être vendu séparément.

Couverture T+2010def.indd 1 19/10/10 17:33:18


le Guide têtu + a bénéficié du soutien
têtu+
des laboratoires pharmaceutiques suivants : Directeur
Pierre Bergé

ABBOTT FRANCE Directeur De la publication


GILEAD SCIENCES Olivier Ségot

JANSSEN Directeur exécutif

* Une promesse pour la vie.


MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET Norbert Pochon

Directeur De la réDaction
Gilles Wullus

réDacteur en chef Du GuiDe têtu +


Luc Biecq

Directeur artistique DéléGué


Rudy Augustin-Lucile

assistante Maquettiste
Carine Silveira

iconoGraphie, proDuction photo


Alexandre Roche

chef D’éDition
François Couzinié

révision-correction
Adélaïde Ducreux-Picon, Christophe Constantin

coMité scientifique
Dr Frédérique Delatour, Gilles Laffon,
Conformément à la législation en vigueur, les articles du Guide TêTU + n’ont été
ni rédigés ni relus par les laboratoires pharmaceutiques.
Pr Jean-Marie Lang, Nathalie Morgensztejn,
Pr Daniel Vittecoq.

ont collaboré à ce nuMéro


Le guide TêTu + a également bénéficié Dr Françoise Barré-Sinoussi, Juliette Bastin,
Dr Franck Boccara, Olivier Buisson,
du soutien de : Jean-Philippe Card, Dr Jean-Michel Cohen,
Ursula Del Aguila, Marie-Catherine de la Roche,
Jérôme et Romain Farina-Cussac, Roger Francart,
Dr Anne Gervais, Noelle Guillon, Sylviane Hervé,
Dr Christine Katlama, Catherine Kapusta-Palmer,
Guillaume Le Hegarat, Cécile Lhuillier, Elodie
Liénard, Jeffrey Levy, Dr Michel Ohayon, Renaud
Persiaux, Dr Stanislas Pol, Dr Mylène Pradelle,
Dr Jeanine Rochefort, Dominique Rolland,
Dominique Thiéry, Gilles Thöni, Delphine Vailly,
Isabelle Yaouanc, Sylvain Zimmerman.

photoGraphes et illustrateurs
Julie Ansiau, David Balicki, Emmanuelle
Barbaras, Fabien Breuil, Gilles Brosse,
Mathias Casado-Castro, Jean-Luc Guérin,
Vincent Lignier, Carine Silveira (illustrations),
Miguel Villalobos.

réDaction
6 bis, rue Campagne-Première,
75685 Paris Cedex 14.
Tél. : 01 56 80 20 80. Fax : 01 56 80 20 85.
www.prochedemalade.com Cahier n° 3 de TêTu n° 161, ne peut être vendu
séparément. Il contient un encart abonnement
jeté « Offre découverte ». Le guide TêTu + est
La direction générale de la Santé (DGS, division Sida), l’Institut national de prévention édité par CPPD SAS 6 bis, rue Campagne-
et d’éducation pour la santé (Inpes) et la mairie de Paris participent à la diffusion gratuite Première, 75014 Paris. Commission paritaire
du Guide TêTU +. n° 1012 K 82644 – ISSN 1265-3578.
Réf. Inpes 3112-37010-L

suivi De fabrication
Laurence Coudert, Les Élements déchaînés,
tél.: 06 84 84 43 44.

iMpression
SEGO SAS, 26, rue Constantin-Pecqueur,
95150 Taverny Printed in France/Imprimé en France.

Merci à Agora presse et cætera, Alliance Routage, AMP, IDIP, LMPI, Mediakiosk
Median Impressions, MLP, Naville, Promap, Promevente, Relay, Seddif, SEGO,
Stamp, Urban Régie Insert.
Illustration de couverture : Rudy Augustin-Lucile

Liste+ours2010-2011.indd 2 23/11/10 15:56:50


édito +

sOmmaire
Ouverture
« Ils sont toujours là, nous aussi »,
par Françoise Barré-Sinoussi 4
témOigner
Neuf personnes parlent de
leur vie avec le VIH 6
repOrtage
Née avec le virus, Anne-Laure témoigne
CheCk-up
16
Résister
Prévention et sexualité 18

I
Plus de plaisir, moins de risques 20
ls ont cherché. Ils ont su. Même
Prévenir et traiter la tuberculose 22 désarçonnés par les assauts d’un
Protéger mon cœur et mes os 24 virus pas comme les autres, ils ont
Repérer et prendre en charge une dépression 25 su confirmer leur appartenance au
Préserver son foie 26 monde des vivants et se maintenir dans
mieux vivre une perspective de vie. Les témoins de
Les sept piliers d’une alimentation santé 28 ce Guide TêTu +, ceux qui parlent d’eux,
Objectif forme 36 ne font rien moins que poser un acte
Dire, ne pas dire sa séropositivité ? 38 éthique : vulnérables un jour, ils se sont
Les atouts des groupes de parole 40 forgé une morale inébranlable. Pour
dire qu’ils valent autant sinon plus que
militer ceux qui veulent les laisser à la marge,
Dix associations au cœur du combat 42 les étouffer dans le silence et la honte.
Tribune libre : « Des femmes aussi Pour trouver au fond d’eux-mêmes des
vivent avec le sida » 51 ressources afin de s’engager dans des
actions de prévention, de soutien, de
Les réponses de nos experts partage. Audacieuse, leur parole de
à 14 questions clés 52 résistant est essentielle.
Quelle résistance ? Celle qui dit non à
repOrtage la défiance, à la peur de l’autre, très
À Lyon, les personnes prostituées, cultivée en ces temps « modernes ». Celle
maillon fort de la prévention 60 qui réactive les valeurs, que l’on pourrait
croire épuisées, d’une société solidaire.
se sOigner
Comment améliorer le dialogue Rendre possible et pérenniser un outil
de soutien thérapeutique, c’est un projet
avec son médecin ? 66
solidaire. Que ceux qui ont jugé bon de le
Tribune libre à Christine Katlama :
soutenir soient ici remerciés.
« Pourquoi il faut traiter au plus tôt » 68
Offrir cette septième édition du Guide
Trans : comment contourner TêTu + sans parler de ceux qui, broyés par
la course d’obstacles 69 des problèmes cumulés, n’osent plus rien
Femmes : nos conseils pour être dire n’aurait pas de sens. Mais beaucoup
mieux soignées 70 de séropositifs vont bien, et après avoir
Hépatites et VIH : dépister, surveiller, perdu tellement de proches, comment
traiter 72 ne pas s’en réjouir. Toutefois, les peurs
traitements liées aux représentations collectives du
Tout savoir sur les antirétroviraux 76 virus du sida sont telles que certaines
Molécules : coachez votre trithérapie 77 personnes séropositives vivent de petits
Nos 30 fiches traitements 79 ou de graves moments d’exclusion.
Femmes, hommes, transgenres, étrangers,
adresses utiles français, porteurs du VIH ou pas, homos,
Les associations françaises 108 hétéros, soignants et élus du peuple, nous
COmité sCientifique 110 devons tous dire non à la sérophobie.
Plus question de mettre de guillemets,
Le Guide TêTu + est gratuit. Il est destiné si ce mot n’est pas dans le dictionnaire,
aux personnes vivant avec le VIH, à leurs proches et il illustre une réalité tangible et pour la
à tous ceux qui souhaitent s’informer sur le sida et les combattre, il faut la regarder en face.
hépatites. Il vous est offert par le magazine TêTu. Luc Biecq, rédacteur en chef

Guide TêTu+ 2 0 1 0 - 2 0 1 1 3

Edito+Sommaire2.indd 3 21/09/10 13:06:03


+ ouverture
Pr. Françoise Barré-Sinoussi
Directrice de l’Unité de régulation des infections rétrovirales
à l’Institut Pasteur, Prix Nobel de médecine 2008.

sont aussi, on le sait


aujourd’hui, un moyen
efficace de prévention à
l’échelle des populations.
Bien entendu, la recherche
d’autres moyens de
prévention, notamment

Ils sont
celle d’un vaccin, continue.
Depuis le premier essai
vaccinal en 1987, ce

toujours là. domaine n’a pas été


couronné de succès, mais

nous aussI !
nous avons beaucoup appris.
En septembre dernier, un
candidat vaccin testé en

D
Thaïlande a montré pour la
e tous les première fois une efficacité
témoignages de modeste en protégeant
sympathie qui m’ont environ 30 % des volontaires
été adressés en 2008 dans contre l’infection. Cet essai
la foulée du prix Nobel, montre pour la première
c’est sans conteste ceux Chercheurs, cliniciens et fois qu’une protection contre
de personnes séropositives
qui m’ont le plus émue.
patients continueront à se battre le VIH peut être induite
chez l’homme. Il soulève
J’ai reçu, en particulier, côte à côte jusquÊà ce quÊun surtout des questions, sur
des messages de patients
rencontrés dans les années
jour, enfin, nous puissions vivre les approches de vaccination
ou la nature des réponses
les plus sombres du dans un monde sans sida. immunes protectrices,
sida, au plus bas de leur auxquelles nous devrons
santé physique comme rétrovirales largement augmentation significative répondre pour espérer
psychologique. Ils me accessibles dans les pays par rapport à la population mettre au point un vaccin
disaient tout simplement : occidentaux. L’infection par générale, de certains vraiment efficace.
« Nous sommes toujours le VIH, autrefois mortelle, cancers, de maladies Les priorités scientifiques
là. Merci. » J’étais non est devenue chronique sous cardiovasculaires, de sont clairement identifiées
seulement très heureuse traitement. Si efficaces complications métaboliques et l’agenda international
de savoir qu’ils avaient soient-elles pour bloquer la et un vieillissement général de la recherche bien
surmonté l’épreuve de multiplication du virus, ces accéléré. Par ailleurs, défini. Les chercheurs
la maladie, mais aussi molécules ne permettent le traitement des co- disposent aujourd’hui de
fière que certains aient pas, pour autant, la infections, notamment des techniques d’imagerie,
prolongé le combat par un guérison. Très tôt après hépatites, reste délicat. La de biologie moléculaire,
engagement associatif. À l’infection, le VIH se niche recherche reste au cœur de modélisation de plus
l’image de ces patients, dans des cellules de l’hôte de la réponse à apporter en plus performantes
la mobilisation de la où il reste dormant. Ces face à ces nombreux qui permettront, dans
communauté scientifique et réservoirs, invisibles pour enjeux cliniques. Il nous les prochaines années,
médicale n’a pas fléchi. Nous le système immunitaire faut mieux comprendre d’avancer plus vite. Sur
restons toujours déterminés et inaccessibles aux les interactions complexes ce chemin encore long,
à faire progresser la lutte anti-rétroviraux actuels, entre les constituants chaque pas en avant est
contre le VIH. empêchent tout arrêt du du virus et ceux de nos une victoire. Une chose
Certes, les progrès de la traitement chez les patients cellules, afin d’élaborer est sûre, les chercheurs,
science en matière de dont la charge virale est de nouvelles stratégies les cliniciens, les patients
connaissance du virus et de indétectable depuis des thérapeutiques plus et leurs représentants
sa pathogenèse ont permis années. Or, l’infection performantes au bénéfice continueront à se battre côte
d’améliorer notablement elle-même comme la prise des patients. à côte, comme ils le font
Photo : David Balicki.

la prise en charge et le de traitement au long L’urgence est aussi à depuis trente ans, jusqu’à
traitement des patients. cours ne sont pas sans la réduction du nombre ce qu’un jour, enfin, nous
Il existe à présent six conséquences pour la d’infections au VIH. Au-delà puissions vivre dans un
classes de molécules anti- santé de certains patients. du bénéfice individuel, le monde sans sida.
On constate, chez une dépistage et l’accès précoce
proportion d’entre eux, une et élargi aux traitements

4 Guide TêTu+ 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Edito PN.indd 4 18/09/10 14:32:50


+ témoigner

+
la vIe en même quand le vih a pris beaucoup de place
dans leur quotidien, ils n’ont jamais baissé les bras.
grâce aux traitements, leur vie reprend des couleurs.
pour eux, témoigner est une exigence.
textes Luc Biecq, Marie-catherine de La roche, doMinique thiéry
et isaBeLLe youanc photos david BaLicki

Charlotte

« Ma deuxième vie a commencé »


Charlotte a appris sa séropositivité en 2008. À reconnaît n’avoir pas toujours été très tendre, et
31 ans. « J’étais séparée de mon petit ami depuis souligne le rôle de sa compagne, dont le soutien
un an. Le 6 juin, il m’annonce au téléphone que sans faille n’est pas pour rien dans l’équilibre
des examens ont révélé qu’il était séropositif. retrouvé… qu’elle se doit aussi à elle-même.
C’est d’abord à lui que j’ai pensé. » Et puis, elle « J’ai mis du temps à faire le deuil de ma
fait le test de dépistage. Au bout de six jours, séronégativité, mais aujourd’hui, ça y est,
interminables, son médecin traitant lui annonce j’ai accepté. Je suis séropo et ça va. »
que les résultats sont « positifs ». Elle se souvient Un de ses amis, séropo lui aussi, lui a dit très
de son esprit qui s’embrouille… Positifs ? Pour tôt qu’il fallait qu’elle fasse de son virus « un
qui ? « Il m’a alors expliqué que ça voulait dire outil de vie ». Elle avoue ne l’avoir pas très
que j’avais le virus en moi. » bien compris à l’époque ; elle sait aujourd’hui
Commence alors une longue bataille. Charlotte qu’elle y est parvenue. « Ma deuxième vie
ne suit pas de traitement, sa charge virale est a commencé. Et je l’aime, ma vie. » La vie
indétectable. Mais elle veut tout savoir sur cet d’une jeune femme comme les autres, belle
intrus présent dans son sang, qu’elle affuble et amoureuse. Isabelle Yaouanc
même d’un prénom. Et elle se met à faire de * Silence = mortes, une série de vingt courts-métrages
la prévention autour d’elle, spontanément. réalisés pour les 20 ans d’Act Up-Paris.
« Je parlais sans cesse préservatifs, tests, je
me prenais en exemple… Il fallait que mon
expérience serve. » C’est donc naturellement
qu’en 2009, lorsqu’une amie d’Act Up lui
demande de témoigner pour un court-métrage
sur les femmes et le VIH *, Charlotte accepte.
Elle rencontre la réalisatrice Sylvie Ballyot, qui
tournera Juliette d’après son témoignage. « Sylvie
a choisi de faire un film sur ma première peur,
celle de contaminer et de refaire l’amour avec
un homme. » Fiction plutôt que documentaire
car, à ce moment-là, Charlotte n’a rien dit
à sa mère. Elle ne le fait que quelques mois
plus tard. Une vraie libération. Charlotte est
aujourd’hui heureuse de se montrer à visage
découvert car elle connaît la valeur des
témoignages et aimerait que le sien « parle »
aux autres : « Je suis une fille, jeune, je ne fais
pas partie de ce qu’on a coutume d’appeler les
populations à risques. Mon ex-compagnon et
moi avons vécu une passion, intense. Une true
romance… Et voilà, ça m’est arrivé. » Charlotte
ne se considère pas comme une victime. Elle
se dit tout autant responsable que son ex,
dont le suicide, il y a quelques semaines l’a
accablée. Nouvelle douleur. Mais raison de plus
de se battre. « On entend dire qu’aujourd’hui
on ne meurt plus du sida, et de fait, le suicide
de mon ex-compagnon n’entrera pas dans les
statistiques. Pourtant, c’est bien la maladie qui
l’a tué », dit-elle entre rage et émotion.
Elle insiste sur l’importance de son entourage,
son frère, sa mère, ses amis, avec lequel elle

6 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Portraits new.indd 6 18/09/10 14:39:19


Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 7

Portraits new.indd 7 18/09/10 14:39:31


+ témoigner

Joël

« Témoigner m’a permis de me sentir utile »


C’est un homme qui sait la force de l’exemple. Joël n’hésite graves. En 1998, Joël exerce depuis dix ans comme conseiller
jamais à prendre la parole, sur le petit écran, à la radio ou commercial dans un établissement bancaire. Tout roule jusqu’à
devant des élèves et ce depuis 2000. Il y tient, il aime l’échange son hospitalisation pour une pneumocystose qui le conduit à
et le vit sans crainte. La violence qu’il a subie, notamment dans une période de coma de quarante-cinq jours. Il s’en sort, revient
le monde du travail, aurait pu le rendre revanchard, geignard travailler et dès lors, les humiliations et les déclassements se
ou nihiliste. C’est tout le contraire. « Témoigner m’a permis de multiplient, jusqu’au jour où on ne lui cache même plus qu’on
me sortir de la spirale de l’invalidité, de me placer dans une cherche sa démission. Son ancienne chef de service s’est rendue
position de partage, de me sentir utile et de l’être. » Il l’a fait au à l’hôpital où il était entre la vie et la mort. En se faisant passer
moment où il s’est senti prêt, après une psychothérapie par la pour sa sœur, elle a interrogé un soignant sur la pathologie dont
parole qui a duré une dizaine d’années, le temps nécessaire pour il était atteint, pour faire circuler la nouvelle. Joël a été licencié.
n’être plus « seulement » un homosexuel séropo contaminé à la Après sept ans de combat prud’homal, l’erreur de la banque a
fin des années 1980 : « J’ai pris le temps de découvrir que j’avais été reconnue, mais Joël, victime, n’est pas devenu millionnaire.
une identité multiple et riche, j’ai appris à ne pas me limiter. » Outre de mauvais souvenirs, il garde des séquelles neurologiques
C’est à cette époque, après quelques claques sentimentales, de son coma, « comme des décharges électriques ou la sensation
qu’il rencontre Cédric, son compagnon actuel, séronégatif. de marcher sur une planche à clous », atténuées depuis sa visite
Tout a commencé par un simple commentaire sur une page à un centre de consultations antidouleurs. À 46 ans, il a bonne
Facebook, suivi de la « demande d’ami » classique du réseau mine et il fourmille d’idées. Sa reconnaissance comme travailleur
social, puis d’un premier rendez-vous. Honnête, il mentionne la handicapé ne l’empêche pas d’être un militant engagé dans
sérophobie de nombreux gays, parfois outrageusement violents diverses associations. Il réfléchit à des projets où le dialogue et
et dans certains cas, totalement ignorants des modes réels de le partage d’expériences occuperont une grande place. « Dans
contamination au VIH. « Mais à quelqu’un qui est rejeté, je dirais les quartiers difficiles, en tant qu’homo séropo, j’ai été respecté
tout de même d’essayer d’analyser les peurs de l’autre, il faut en et compris, bien davantage que dans les lycées BCBG des
parler pour mieux s’en défaire. » Cette sagesse magnanime lui arrondissements chics. » Voir au-delà des clichés, voilà un talent
permet même de parler sans haine d’individus coupables de faits dont notre époque a grand besoin. Luc Biecq

8 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Portraits new.indd 8 18/09/10 14:40:40


portraits +

Jean-Philippe

« Ma génération  Peu après l’annonce de sa séropositivité,


il fréquente pendant six mois, une fois par
semaine, un groupe de parole de l’association
doit parler » Aides et ça lui fait du bien. Il a ensuite entamé
une thérapie par la parole — « mais le virus
n’est pas le thème central de ce travail ». Il a le
verbe précis et un dynamisme contagieux, mais
De ce jour-là, il se souvient comme si c’était hier. ne cache pas que cet état lui bouffe une sacrée
C’était en 2006. Avec Henri, un ami proche, Jean- énergie. Sa vie sociale n’est plus la même. Vivre 
Philippe se rend au centre de dépistage de la rue séropositif, c’est ne plus être regardé comme un 
des Figuiers, dans le quartier de Saint-Paul, à autre. « Sur les sites de rencontre gays, certains
Paris. À deux, ils ont trouvé la motivation pour ont vu un autre de mes témoignages et refusent
venir y chercher leurs résultats de tests, un mois de me rencontrer. » Une sérophobie ordinaire,
après la prise de sang. Alors qu’Henri ressort banalisée ? « Non, j’ai vraiment envie de croire
rapidement, rassuré, lui est reçu par le médecin. qu’ils sont des cas isolés. Même si le milieu gay 
« Il m’a dit qu’il n’avait pas de bonnes nouvelles, est parfois oublieux de sa mémoire. »
j’ai compris tout de suite. » Il passe ensuite la Plus de trente ans après le début de l’épidémie,
journée avec ce proche qui restera un soutien le jeune homme explique, parfois, à des gamins
fidèle : « J’oubliais et puis ça me revenait. Même  qu’il y a vingt ans, c’était l’hécatombe. Ces
si j’avais conscience de ne plus être menacé de  décès en série ont mis en lumière les manques
mort. J’avais longtemps été le seul séronégatif, et cruels et récurrents d’un pays riche, le nôtre,
j’ai l’impression que c’est aujourd’hui l’inverse. » dans l’accès à l’emploi et le droit au logement
Car, à 38 ans, Jean-Philippe se souvient des notamment. « Comment prendre un traitement
gens aux corps amaigris faisant un dernier tour régulièrement quand on ne sait pas où dormir ? »
de dance-floor. Il est allé à des enterrements et  La volonté politique manque, cette incapacité des
il a su, longtemps, rester ultra-safe. « Comment puissants ne les grandit pas. À son niveau, Jean-
suis-je passé de cette peur phobique du VIH au Philippe, lui, partage, comme un humaniste. « Ma 
relâchement ? » s’interroge-t-il. « Je me sentais génération doit parler à celle qui lui succède. À
très seul, j’ai eu des périodes d’addiction 17 ans, même si on ne se protège pas, on ne se 
au sexe, et je parle bien d’addiction au sens sent menacé par rien… » Luc Biecq
de drogue. J’ai pris des risques, je suis
responsable », analyse-t-il.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 9

Portraits new.indd 9 18/09/10 14:41:17


Flavie

« Le VIH, ça ne se résume pas l’interféron pour son hépatite, Éric a été moins
chanceux. Il a enchaîné les complications. Il y a
à “traitement à prendre”! » deux ans, suite à une embolie pulmonaire, il a dû
être hospitalisé en catastrophe à l’hôpital Paul-
Brousse, à Paris. Bilan : il lui fallait une greffe de
Madame promène son large rire et son break rouge sur les chemins de foie, mais on lui a découvert un nodule cancéreux.
Normandie. C’est vrai que madame est broc et que madame vit sa vie. Les médecins ont tenté l’impossible. Sans succès.
Oui mais voilà, madame est séropo. Et aujourd’hui, elle le dit haut et fort. Alors pour les quelques mois qui restaient à vivre
Parce qu’elle est en colère. « J’en ai assez de voir des gamins se faire à Éric, Flavie a décidé de louer une jolie maison en
contaminer et la “chasse aux sorcières” continuer, parce que, on a beau se région parisienne, à côté de chez sa mère. « Caution
la raconter, les tabous sont toujours là. » rassurante, excellent contact, il ne restait plus qu’à
Flavie, l’ex-toxico, le VIH, elle l’a contracté ado, à la pointe d’une seringue. passer à l’agence pour déposer deux papiers. J’y
Pendant vingt-cinq ans, elle a fait profil bas. Elle et Éric, son compagnon, suis allée avec mon mari. Quand il l’a vu sortir de
se sont pliés à la loi du silence. Ils travaillaient tous les deux dans des la voiture, l’agent immobilier est devenu blême. Il a
centres de loisirs, des colos. Le dire, c’était signer sa lettre de licenciement. bredouillé qu’il nous rappellerait pour la signature
« En 1998, j’étais directrice adjointe d’un très gros centre. J’ai été plusieurs du bail. On n’a plus eu de nouvelles… »
fois hospitalisée. J’ai fini par confier à une collègue, une amie, que j’étais Aujourd’hui, Flavie est veuve et elle parle. Et
séropositive. Résultat : j’ai été virée. “On n’a rien contre toi, m’a-t-on dit, mais si rien ni personne ne l’arrêtera plus. « À 20 ans,
ça s’apprend, on est mort !” Pire : mon “amie” vivait dans le même hameau que quand j’ai découvert que j’étais séropositive,
nous. À partir du moment où ça s’est su, les gens ont arrêté de nous serrer la j’ai arrêté la drogue. Mais ceux qui ont continué
main. Tous les matins, on passait le pas de notre porte à l’eau de javel, jusqu’à sont pratiquement tous morts. Le VIH, ça ne se
ce qu’on mette le feu à notre maison ! » résume pas à “traitement à prendre”, il faut le
Déménager, partir loin… Flavie et Éric sont allés abriter à des centaines de dire et le redire aux gamins. Mais il n’y a aucune
kilomètres leur vie de « couple marié, heureux, normal ». « Si ce n’est que nous raison que les malades se cachent. Ils ont le
avions décidé d’un commun accord de ne pas avoir d’enfants. L’avenir — on droit de vivre comme tout le monde. À aucun
le savait — pouvant ne pas être rose. » Si Flavie a eu, jusqu’à aujourd’hui, la moment, on n’a le droit de leur “piquer” ce qui
chance d’avoir une immunité « en béton » et d’avoir parfaitement répondu à leur reste ! » Marie-Catherine de La Roche

10 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Portraits new.indd 10 18/09/10 14:41:43


témoigner +

Hugues

« La stigmatisation,
on l’a laissée s’installer… »
Il parle de chance, comme s’il en avait eu, un appartement. C’est difficile à analyser, mais
du bol. Il étonne, il charme et détonne. Il dit dans l’adversité, je suis comme ma mère, je
qu’il aime son homme et que, oui, la vie va fais front. On fait des choses pour se forger une
bien. Face à lui, placide, calme et généreux, conviction. » Son travail d’ingénieur du son le
on lui demande sa recette. « Je ne me suis passionne encore. Sa première renaissance,
jamais caché et j’ai gardé intacte ma capacité il la situe en 1996, quand il entame une
de révolte. » Évidemment, ce jeune quinqua trithérapie. « C’est en allant mieux que je me
s’abreuve à la source du militantisme, fontaine suis aperçu qu’avant, j’allais mal. J’ai rajeuni,
de jouvence. Pour ne pas refaire le récit des j’ai refait du sport, je me suis remis à draguer. »
années noires, résumons : un test, au résultat Un an après, il séduit son nouveau « mari »,
attendu, révèle sa séropositivité, en 1986. Un séronégatif. « Et dire que l’année d’avant, sans
an après, son premier « mari » perd la vie. m’en rendre compte, j’étais au bout du rouleau.
Lorsqu’il vient grossir les rangs d’Act Up, C’est dingue les efforts qu’on peut faire pour
la recherche piétine. Les oraisons funèbres se maintenir la tête hors de l’eau, pour ne
accompagnent les requiem. Hugues se demande pas voir son propre état… » Le couple s’aime
s’il passera l’année. « J’ai tout de suite acheté toujours comme au premier jour et, à l’époque,
Hugues s’imagine arriver à
la quarantaine. Ce sentiment
d’aller mieux encore, il l’a vécu
quand il a pu bénéficier, il y a
quelques années, d’une seconde
trithérapie, moins lourde. Il en
parle comme d’une seconde
renaissance. Cette fois, il
vise… les 81 ans ! « Mon chiffre
symbolique… »
Parce que sa colère est
entière, parce qu’il sait que les
politiques ne s’intéressent pas
au sida qui n’est guère vendeur,
il a aussi choisi de quitter
son métier pour un emploi
militant, moins bien payé.
Comment ça se passe ? « Je fais
partie de ceux qui croient à la
persuasion, à la nécessité d’un
travail de lobbying, même si
ça ne suffit pas et que d’autres
types de démonstrations sont
indispensables. » Est-il étonné
de cette stigmatisation des
séropositifs qui ne régresse pas
le moins du monde, indigné
par cette ignorance crasse, ce
déni collectif ? « Des militants
ont tenté de résister, mais la
stigmatisation, on l’a laissée
s’installer. Notre société
n’est pas solidaire, et le sida,
transmis sexuellement, lui
pose trop de questions. » Son
urgence, encore et toujours, est
de réduire les cas de nouvelles
contaminations. « On peut faire
mieux, j’en suis sûr… » Qui
oserait le contredire ? Luc Biecq

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 11

Portraits new.indd 11 18/09/10 14:42:05


Laurent

« Je suis un survivant, j’ai un devoir de mémoire »


Sur son tee-shirt fétiche, on lit : « Trust me, I’m a doctor » (faites-moi n’ai perdu aucun patient. Certains me félicitent,
confiance, je suis médecin). Caroline, une amie proche, l’atteste : « En une jeune fille est venue avec sa mère après
consultation, malgré ce qu’il vit, votre rhume est pour lui la chose la avoir pleuré pendant trois jours, inquiète pour
plus importante ! » Laurent, 43 ans, est médecin généraliste en banlieue moi ! Je suis mal à l’aise lorsqu’on me demande
parisienne. Il se présente volontiers comme gay, juif et séropo. Il a 21 ans comment je vais… C’est moi qui dois me soucier
lorsqu’il apprend sa contamination, il est alors en troisième année de de leur santé, pas l’inverse ! »
médecine. « J’ai fait mon coming out à la fac, d’abord sur l’homosexualité, Son carnet de santé affiche une charge virale
puis sur la séropositivité pour sensibiliser ces étudiants qui demain indétectable, quatre cachets quotidiens sans
allaient être médecins. » Ce fan de BD de super-héros ne joue pas les gros effet indésirable, « excepté mes joues un peu
bras. Il a pris son temps avant de livrer son visage au VIH. Plus prompt creuses et une logistique compliquée lorsque
à protéger les autres que lui-même. « J’aurais voulu que mes parents ne je voyage ». Le virus, malgré tout, dicte sa loi.
prennent pas de balle perdue de ce combat-là. » Mais voilà, Laurent est Célibataire depuis deux ans, Laurent se refuse
avant tout militant. Secrétaire de l’Association des médecins gays (AMG) à revivre une histoire sérodifférente, ou à être
qui réalise une plaquette destinée aux généralistes sur la prise en charge le plan d’un soir. « Avec un séropositif, je me
des personnes homosexuelles, il a accepté de témoigner en 2008 dans un sentirais plus libre dans ma sexualité, je ne
documentaire, puis dans Le magazine de la santé, sur France 5. « Je suis veux contaminer personne. » Il puise sa force
un survivant, j’ai un devoir de mémoire pour tous ceux qui sont morts, je dans la kabbale, un courant de pensée issu
me dois d’informer ceux qui s’infectent et les générations suivantes. » Une du judaïsme. « J’ai appris à résister au court
mise en lumière au prix d’une mise en danger : tous ses patients ont fini terme pour donner toute mon énergie au long
par apprendre la nouvelle… « Leur réaction m’a énormément étonné, je terme. » Œil qui frise et sourire enjôleur, il ne
perd pas foi en la médecine, lui qui se dit être
son instrument. « On va y arriver. Un jour, le
sida va disparaître. » En attendant, Laurent veut
soigner les mentalités. Hélas, elles progressent
moins vite que les traitements. Dominique Thiéry

12 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Portraits new.indd 12 18/09/10 14:43:15


témoigner +

Laurent

« Vivez, ne vous laissez pas de cesse d’y démonter les discours officiels qui
feignent de croire que se faire soigner en prison
enfermer dans la honte ! » est possible et même facile. Certains, craignant
d’être stigmatisés, ne mentionnent pas leur
statut. Le rejet a d’effrayants visages, les dossiers
Il a connu le mitard et vu mourir ses amis. Il dit qu’il ne faut jamais rien médicaux sont connus de tous. En cas d’isolement,
lâcher, et que céder sur un centimètre face à tout ce qui enferme, c’est mourir qui vaut changement trimestriel d’établissement,
un peu. Sa qualité d’ex-taulard, il la portera toute sa vie. Il n’a pas moins que les traitements suivent… quand ils ont le temps. Un
quiconque le droit de donner des leçons et de dire que oui, l’administration jour, pour une intervention chirurgicale, Laurent
pénitentiaire a laissé crever des prisonniers « comme des chiens ». « J’ai été a été anesthésié menotté, nez à nez avec un
traité comme un clébard, alors que je suis malade depuis 1984. » Cette année- policier, Taser à la main. Selon lui, la plupart des
là, c’est à l’infirmerie de Fleury-Mérogis qu’on lui annonce qu’il est porteur du médecins abdiquent, crachent sur la déontologie.
virus du sida, suite à sa liaison avec une toxicomane. « On te dit ça, tu rentres Certains se rendent même complices d’une peine
dans ta cellule et tu te débrouilles. » Les séropositifs sont alors regroupés dans de mort qui menace ceux qu’il appelle les « séro-
un bâtiment à part. C’est une hécatombe. Combien ? « Il n’existe pas de chiffres, prisonniers », qu’on ne laisse sortir que pour
ce qui efface encore un peu plus les morts », regrette Laurent. rejoindre la morgue. Aujourd’hui, la quarantaine
Comment tenir le coup, quand on est condamné à une longue peine ? « Ma passée, Laurent va bien. Il attend toujours l’enquête
chance, c’est de ne jamais avoir accepté le sort, ni celui de la maladie, ni épidémiologique sérieuse qui révélera le nombre
celui de la prison. » Très loin du détenu modèle, Laurent a donc pris tous les de personnes atteintes emprisonnées. Son conseil
risques. « Je me suis évadé, j’ai foutu le feu. Je me suis marié deux fois et à ceux qui n’osent rien dire, prisonnier ou pas ?
j’ai eu ma petite fille qui a aujourd’hui deux ans », raconte-t-il, à peine libéré. « Ne vous laissez pas enfermer dans la honte, vivez,
Il parle avec précision, sans hausser le ton. C’est un militant au cuir tanné, respirez, construisez. Soyez forts, ne vous excusez
un combattant qui se fiche comme d’une guigne de faire bonne impression. jamais d’être ce que vous êtes. » Luc Biecq
« Dès que j’ai pu, dès 2006, j’ai écrit ma vérité sur mon blog. » Laurent n’a eu http://laurent-jacqua.blogs.nouvelobs.com

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 13

Portraits new.indd 13 18/09/10 14:43:53


+ témoigner

Max

« Ne jamais renoncer à se battre


contre la maladie, et son corps »
Il a le regard aigu de ceux qui en ont beaucoup que tout le monde. » Un corps qui toutefois paye son
vu. Et si « l’optimiste est l’homme qui regarde vos tribut à la maladie. Si, durant une dizaine d’années,
yeux, le pessimiste celui qui regarde vos pieds », celui-ci s’est tenu tranquille, il enchaîne dorénavant
comme le prétend le poète anglais Chesterton, pas à son fauteuil ce globe-trotter qui à 25 ans avait
de doute possible : Max est un optimiste radical. déjà fait deux fois le tour du monde. « Je ne peux
Tout en manœuvrant son fauteuil, pas un instant plus compter sur mes jambes, elles se tétanisent
il ne vous quitte des prunelles, conservant son très vite. » Un dégât « collatéral » des traitements.
sourire bienveillant. « Contre la douleur, la fatigue, Douleurs neuropathiques, complications
c’est un combat de tous les jours. Mais je ne veux neurologiques (syndrome cérébelleux), infection
pas que ce soit la première chose que l’on perçoive pulmonaire, coma…, les médecins avaient même
de moi. J’ai un cœur, un corps, les mêmes envies annoncé à Max qu’il ne pourrait pas récupérer
toutes ses facultés intellectuelles. « Ne plus pouvoir
parler, écrire… J’ai fait une rééducation intensive,
travaillé sans relâche. Il faut vouloir, vouloir
continuer à essayer, ne jamais renoncer à se battre
contre la maladie, et son corps. » Alors, il y a deux
ans, au sortir d’une radiothérapie, Max a pris son
envol pour un mois à New York, canne sous le bras
et fauteuil loué à l’arrivée. « Un défi : je voulais voir
si je pouvais encore voyager. »
Une force de caractère, une capacité à « faire avec »
qui ont pourtant failli céder devant la douleur,
« notion un peu “abstraite” pour la médecine et
dont le traitement est encore trop souvent en
option ! J’en étais arrivé à prendre 360 à 400 mg de
morphine par jour, j’étais un zombie. Jusqu’à ce
que j’aille dans un centre antidouleur. Aujourd’hui,
je suis à 80 mg par jour. Un compromis, avec une
dose de douleur acceptable, mais qui me permet
d’être conscient et intelligible. »
Dans son studio parisien, Max met la dernière
touche à un roman. « Écrire, m’investir dans
l’association Les Petits Bonheurs — être aidé
et aider ! —, c’est ce qui me permet d’aller de
l’avant. » Et, même si l’homme a l’élégance de la
pudeur, on le devine, être « Max le positif » n’est
pas si facile. « J’ai été contaminé en 1987, suite à
un rapport non protégé. À l’époque, je préparais
un album de chansons, j’étais mannequin, je
venais de tourner un film avec Arielle Dombasle.
Ma vie s’est écroulée. Ma première réaction a
été de me dire que j’allais mourir, que j’étais un
poison pour les autres. Je n’osais même plus voir
l’enfant de ma sœur. Je me suis enfermé pendant
quatre ans. Puis j’ai fait une psychothérapie, j’ai
recommencé à vivre, à bouger. J’ai rencontré
quelqu’un avec qui j’ai vécu de longues années.
Mais j’ai connu la période où séropositivité rimait
avec pestiféré, encore aujourd’hui beaucoup de
gens fuient, et j’ai vu des amis mourir. » Alors, il
le dit, sans emphase, avant que vous ne passiez
la porte : « Même si les traitements ont fait
d’énormes progrès, des complications peuvent
toujours survenir et changer votre vie en une
seconde, détruire l’avenir. Se protéger, c’est la
seule chose à faire. » Marie-Catherine de La Roche

14 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Portraits new.indd 14 18/09/10 14:44:27


Dani

« Les femmes ont peur du rejet »


Au début, elle s’en souvenait à chaque réveil.
Aujourd’hui, elle a retrouvé ses matins légers
et son humeur chantante. Mère, grand-mère,
amoureuse, militante, Dani a mis quelques
années à reconstruire sa vie. « L’annonce, c’est
comme un puzzle qui éclate en mille morceaux.
Il faut le reconstituer. Certains morceaux vont
manquer, peut-être pas les plus importants… »
Cette déflagration, Dani l’a connue en 1995, à
49 ans. Son compagnon ne lui avait pas dit qu’il
était séropositif. Leur couple n’a pas résisté. À la
voir, bronzée et souriante, il est difficile d’imaginer
qu’elle a cru « y passer », comme elle dit, ou qu’elle
a vécu trois périodes d’hospitalisation. Au premier
contact, elle nous disait ne pas voir l’intérêt d’un
témoignage au singulier. Elle voulait parler des
femmes, du Planning familial. Dani est membre de
la Commission nationale sida de l’association. Elle
tient plusieurs permanences d’écoute, à l’hôpital
et au Planning, face à des femmes séropositives
qui essaient de se défaire de la honte et restent
souvent très isolées. « La première chose dont
les femmes me parlent, c’est de la peur du rejet.
Certaines me disent que ce n’est pas le virus qui
les tue, mais le regard des autres. »
Ce virus, Dani le compare à un colocataire, mais
pas n’importe lequel. « Je lui laisse une pièce
douillette dans mon immense appartement. Il
ne prend pas toute la place. Quand il le faut, je
négocie avec lui. » Se souvient-elle du jour où
elle est parvenue à installer cette distance ? Ça
ne s’est pas fait d’un claquement de doigts. Il y
a eu ce mois pendant lequel elle a brusquement
perdu dix kilos. On lui demandait tantôt le secret
de son régime, tantôt si elle était malade. Chez
elle, face à son image dans la salle de bains,
elle s’est même effondrée. « Je me suis dit que
j’allais devoir vivre avec ce nouveau corps, et
l’accepter. C’est déjà un problème chez beaucoup
de femmes, alors imaginez ce que ça devient après
les lipodystrophies… » Au fur et à mesure, Dani
a libéré sa parole. « J’ai la chance de bénéficier
d’un environnement familial, amical et médical de
qualité. Pour beaucoup de femmes, ce n’est pas
le cas. Elles subissent d’autant plus la précarité,
l’isolement et les discriminations. » Dire sa
séropositivité reste très difficile. Dani l’entend
presque systématiquement.
Sans amoindrir les effets secondaires, elle juge
sa vie normale et s’apprête, à 64 ans, à entamer
sa deuxième année d’études de sexologie. Elle
perçoit ce futur diplôme comme une ressource
de plus, afin de mieux accompagner les femmes
lors de leur cheminement avec le VIH. Les aider
à recouvrer l’estime de soi, à renouer des liens
sociaux, sans sentiment de honte ni culpabilité,
tels sont ses objectifs. Dani, soutenue et entourée,
a, elle, déjà fait un bon bout de chemin : « À un
moment, j’ai compris que je ne guérirai pas. Il n’y
aurait pas de retour à l’état initial. Je me suis dit :
je ne vais pas guérir, je vais vivre. » Luc Biecq

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 15

Portraits new.indd 15 18/09/10 14:53:58


+ reportage

Jeunes
séropositifs
La VIe aVec Le VIH
Anne-LAure, 22 Ans, née Avec Le virus, A choisi de rompre Le siLence :
c’est LA seuLe jeune femme séropositive qui s’Affiche dAns Les médiAs.
un profiL rAre, AttAchAnt. pAr delphine vailly photos gilles brosse

I
ls ont bien grandi, les enfants aux traitements antirétroviraux de jeunes dont peu se saisissent : des groupes
contaminés au VIH à leur naissance, adultes souvent bien portants, puisque de parole pour les plus jeunes, dans
dans les années 1980 et 1990, avant 80 % prennent un traitement et 75 % ont certains centres hospitaliers, et aussi
la mise en place de la prévention une charge virale indétectable. Ils suivent quelques associations qui ont essaimé
de la transmission de la mère à des études, occupent un emploi. Les ces vingt dernières années (lire page 18).
l’enfant, en 1994. Si aujourd’hui le risque plus âgés fondent même une famille. La ces espaces sont ouverts aux jeunes
qu’un enfant né d’une mère séropositive plupart ont en commun une formidable séropositifs, de naissance ou contaminés
soit infecté est de moins de 1 % en France, vitalité et une maturité qui forcent le pendant leur jeune vie sexuelle (les
ce chiffre approchait à l’époque les 25 %. respect. Pourtant, grandir avec le VIH, 15-24 ans représentaient environ 10 %
D’où la contamination de ces jeunes, pour surmonter les épreuves de l’adolescence des nouvelles infections au VIH en 2009).
la plus grande détresse de leurs mères qui et de la découverte de la sexualité avec Un forum national de jeunes concernés
bien souvent ignoraient jusqu’alors leur cette charge supplémentaire, ce n’est par le VIH a même été créé, en 2009, il
statut sérologique. évidemment pas anodin. en rassemble entre 100 et 200 chaque
On estime aujourd’hui qu’ils sont Beaucoup ont grandi dans un contexte année, autour d’ateliers d’expression et
environ cinq cents adolescents et jeunes personnel difficile : cellule familiale d’informations médicales, juridiques…
adultes nés séropositifs. D’enfants éclatée, décès d’un ou des deux parents… autant d’occasions à saisir pour briser
condamnés d’office, ils sont devenus grâce La honte, le secret, l’héritage de la cette loi du silence et tenter d’assumer
culpabilité de leurs parents, ils ont dû son VIH. comme le fait anne-Laure…
Contacts apprendre à faire avec. Tous ou presque
refusent de se définir comme séropositifs,
Depuis quand sais-tu que tu es
séropositive ?
outre les groupes de parole dont
et préfèrent dire qu’ils vivent avec un J’ai mis un mot sur la maladie depuis que
se dotent certains services hospitaliers
virus, comme on apprend à vivre avec j’ai 15 ans. Quand j’étais en troisième, je
(en pédiatrie), les jeunes séropositifs, de
une maladie « chronique ». Sauf que me suis explosée le nez en cours de sport.
naissance ou récemment contaminés, ont
le VIH, à la différence du diabète, par Une fille de ma classe m’a emmenée à
la possibilité de rejoindre quelques rares
exemple, souffre d’une image négative l’infirmerie, un mouchoir plein de sang
associations pensées pour eux.
dans l’inconscient collectif. D’où ce besoin sur le nez. L’infirmière a insisté pour
Tag le mouton (paris) : 01 40 28 01 01.
de cacher leur secret. qu’elle se lave les mains à plusieurs
www.dessinemoiunmouton.org
Pourtant, là aussi, la parole est reprises et le lendemain, il y avait des
sol en si : 01 48 31 13 50 (Bobigny) et
libératrice : elle leur permet d’assumer affiches de prévention placardées dans les
04 91 92 86 66 (marseille). www.solensi.org
tout haut leur différence et de se salles de classe. alors le soir, en rentrant,
envie (montpelllier) : 04 67 04 20 23.
confronter au regard de leurs pairs, j’ai demandé : « Est-ce que j’ai le sida ? »
www.associationenvie.com
sans peur de s’exposer au jugement des On m’a répondu que non, je n’avais pas
gaps (Bordeaux) : 05 56 91 47 03.
autres. Ils ont d’ailleurs à leur disposition le sida, mais que j’étais séropositive. J’ai
la Maison du soleil (nîmes): 04 66 30 55 58.
quelques rares espaces d’expression, toujours su que j’étais malade, que je

16 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Reportage ado2.indd 16 21/09/10 12:54:44


devais prendre un traitement, que j’étais
plus faible que les autres… Mais je ne
mettais pas de mots sur mon état, et ça ne
m’interrogeait pas plus que ça.
Et quand tu étais petite, on te disait quoi à
propos de ton traitement ?
On me disait que c’était normal, que
tout le monde prenait des médicaments
dans la famille. Ma grand-mère avalait
même un quart d’Efferalgan devant
moi pour m’en convaincre. Mes parents
aussi prenaient des médicaments. Ils me
disaient : « C’est comme ça : tu es plus
fragile que les autres. »
Tes deux parents étaient séropositifs ?
Oui. C’est mon père qui a été infecté
en prison, en prenant de la drogue. Il a
transmis le virus à ma mère, qui me l’a
transmis à la naissance. Mais avant la
grossesse, ils n’étaient pas au courant.
Où en sont-ils aujourd’hui ?
Mes deux parents sont décédés. Ma mère
quand j’avais 15 ans, mon père deux ans
plus tard. A priori sans lien avec le sida
pour tous les deux.
Qu’en est-il de tes études ?
J’ai eu mon bac à 17 ans, et là, je termine
mon école d’éducatrice spécialisée. Si
tout se passe bien, je continuerai l’année
prochaine avec une licence de sciences de
l’éducation.
Comment se passent tes relations avec les
garçons ?
C’est compliqué… Certains l’acceptent,
mais c’est plutôt rare. Et ça fait peur, cette
question du « Quand est-ce qu’on le dit ?»
« Certains garçons l’acceptent,
Moi, je préfère le dire au stade où on est mais c’est plutôt rare. Et ça fait
encore qu’amis, ça évite les déceptions
trop fortes. Avec mon copain actuel,
peur cette question du “quand
j’avais très peur de sa réaction, mais je est-ce que je le dis ?” »
lui ai dit dès qu’on s’est mis ensemble. Je
ne savais pas trop comment le formuler,
Anne-Laure, 22 ans, séropositive.
j’ai longtemps tourné autour du pot avant
de prononcer le mot « séropositivité ».
Heureusement, il a été génial, très
compréhensif, il m’a dit que ça ne
changeait rien à son amour pour moi. ça
fait deux ans qu’on est ensemble. j’ai un nouveau traitement qui me réussit de manière anonyme. D’où te vient cette
Comment s’est déroulée la transition et que je fais attention à ce que je mange, envie de parler de ton histoire ?
entre le service pédiatrique et le service alors forcément, ça aide. Mais j’ai toujours On a beaucoup parlé du sida dans les
adultes ? un petit ventre… années 1990, mais depuis les mentalités
L’horreur ! J’étais suivie depuis quatorze J’imagine que tu penses à avoir des ont changé, les recherches ont avancé.
ans dans le même service, et j’avais enfants un jour… J’essaie de lutter contre les idées reçues
développé avec mon médecin une relation Oui, je dis souvent que je veux un enfant et les discriminations. J’interviens
particulière. Elle avait été présente qui ait mon sang mais pas ce qu’il y beaucoup auprès de jeunes. Je sais qu’un
pendant toutes mes hospitalisations, et, a dedans. Je me laisse de la marge, témoignage comme le mien leur parle
du jour au lendemain, plus rien, plus de je n’ai que 22 ans… Ce serait une parce qu’ils ont mon âge, parce que je
repères. En service adultes, on nous parle victoire, quelque part, d’avoir un enfant suis née avec le virus, que j’en parle
comme à des adultes, c’est normal, mais séronégatif. Même si ça m’interroge sur facilement et que je n’en minimise pas les
il est surtout question de nos résultats, l’égoïsme de ma démarche : est-ce que je contraintes. Ils se rendent compte que ça
moins de notre bien-être. veux vraiment un enfant ou est-ce que je n’arrive pas qu’aux autres. À la différence
As-tu souffert de lipodystrophies ? veux seulement prouver qu’on peut vivre d’un médecin, moi j’arrive à leur faire
Oui, à l’adolescence, à cause de comme les autres… passer des choses et je n’hésite pas à
l’accumulation de la toxicité des anciens La plupart des jeunes dans ta situation se parler cru quand il faut parler cru. Je
médicaments. Là, ça fait quatre ans que cachent, refusent de témoigner, même l’assume entièrement.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 17

Reportage ado2.indd 17 21/09/10 12:36:53


+ CHECK-UP SEXO

CHECK-UP
VIVRE AVEC LE VIH IMPOSE D’ENTRETENIR SA SANTÉ PHYSIQUE ET SEXUELLE.
VOICI LES INFORMATIONS INDISPENSABLES AU MAINTIEN D’UN BON NIVEAU
DE PRÉVENTION. DE LA TÊTE AUX PIEDS, TOUS AU CONTRÔLE TECHNIQUE !
ILLUSTRATIONS CARINE SILVEIRA

PRÉVENTION : SIX IDÉES REÇUES


LE SIDA, UN VIRUS DE VIEUX ? VOILÀ UN DES CLICHÉS QUI CIRCULENT
ENCORE CHEZ LES GAYS. MISE AU POINT. PAR LE DOCTEUR MYLÈNE PRADELLE *

Ê
tre actif, ça protège. C’est un mythe ! pas s’accompagner d’une sodomie « no capote ».
Les actifs ne sont absolument pas La pénétration anale non protégée est un rapport
protégés s’ils pratiquent la sodomie à haut niveau de risques, pour presque toutes
sans capote. Car lors d’un rapport anal les IST. Le fait de prendre du sperme en bouche
non protégé, de microfissures peuvent se former ou de l’avaler est aussi très risqué.
et favoriser la transmission du virus, même au • Les séropos sont tous maigres. C’est faux !
début de la pénétration. Les traitements modifient bien moins que
• Les « hardeurs » sont les plus touchés par le par le passé l’apparence physique. « Détecter »
VIH. Peu importe le lieu où l’on « consomme », une personne vivant avec le VIH est
ceux qui ne vont jamais au sex-club peuvent impossible. Un séropo peut avoir un physique
aussi être séropositifs. de top model.
• Un test négatif de moins de trois mois permet • Le net, c’est moins risqué. On fait
de se passer de capote le jour du résultat. Non ! connaissance. Une proximité s’installe avec
Un test au résultat négatif signifie que la personne son futur partenaire. Une fois chez soi,
testée était séronégative il y a plus de six l’ambiance donne une impression de sécurité.
semaines. Il ne donne aucune indication quant à C’est là que surgit l’ennemi de la prévention :
une éventuelle infection intervenue entre-temps. la confiance ! Rencontrer sur le net n’est pas
De plus, les semaines qui suivent une infection par moins risqué. Demander à l’autre son statut
le VIH (primo infection) constituent une période où sérologique n’est pas la solution : beaucoup ne
le risque de transmission est très élevé. le connaissent pas, d’autres n’osent pas le dire.
• Pas de sperme, pas de risque. Si la fellation Protégez-vous ! Propos recueillis par Olivier Buisson
sans éjaculation est très peu risquée, elle ne doit * Intervenante au Kiosque.

CHÉRI(E), VA FAIRE TON TEST !


VOTRE AMANT OU VOTRE MAÎTRESSE NE CONNAÎT PAS SON STATUT
SÉROLOGIQUE ? CONSEILS DE PRO POUR L’AIDER À FRANCHIR LE PAS.

L
a peur des résultats du test est fréquente. de chances de bien le supporter. Si le virus se
« Je rencontre parfois ces personnes développe sans que l’on fasse rien, il sera très
qui après un long temps de réflexion difficile de rétablir le système immunitaire. Les
se décident enfin à venir faire un test, traitements ont beaucoup progressé, les effets
témoigne le Dr Mylène Pradelle. Je les rassure et secondaires sont limités. Il existe également
je souhaite dire ici à ceux qui n’ont pas encore plusieurs structures, comme Le Kiosque,
franchi le pas que nous avons tous intérêt qui propose un dispositif d’accompagnement
à nous faire dépister le plus tôt possible et psychologique. En cas de résultat positif, vous vous
régulièrement. » Pourquoi ? Parce que traiter le sentirez épaulé(e) pour trouver en vous la force de
virus dès son apparition, c’est se donner autant vous soigner pour vivre le mieux possible. OB

18 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Double IST.indd 18 21/09/10 12:51:14


CHECK-UP +

IST : CE QUI DOIT VOUS ALERTER


LE SYMPTÔME D’UNE INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE (IST)
PEUT DISPARAÎTRE SANS POUR AUTANT SIGNIFIER LA GUÉRISON.
APPRENEZ À REPÉRER CE QUI JUSTIFIE DE CONSULTER RAPIDEMENT.
PAR LE DOCTEUR MICHEL OHAYON *

L’
apparition de boutons ou de taches Il faut le faire le plus vite possible après
qui ne grattent pas, en période l’exposition au risque sexuel : rendez-vous au
d’activité sexuelle. Une lésion sur les plus tôt (et au plus tard, dans les 48 heures) au
zones génitales et autour, qu’il s’agisse CDAG ou aux urgences de l’hôpital le plus proche
d’un bouton en relief, en creux, qu’il brûle ou (adresses disponibles auprès de Sida Info Service,
soit insensible. Un écoulement inhabituel, quel au 0 800 840 800, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7).
qu’il soit, pour les garçons comme pour les Il s’agit d’un kit d’antirétroviraux, d’abord
filles. Au masculin, on parle de test du slip : si donné pour deux ou trois jours de traitement.
l’extrémité du gland « colle » quand on baisse son Un médecin référent réévalue lors d’une
slip, s’il y a une tache inhabituelle, consultez. Une deuxième consultation le bien-fondé du TPE,
sensation de brûlure n’est pas normale non plus. qui dure, s’il est nécessaire, quatre semaines.
Un ganglion, surtout unique et douloureux, un Il faudra ensuite deux tests pour confirmer que
écoulement anal ou une sensation différente de la vous restez séronégatif au VIH.
normale (par exemple une envie d’aller à la selle, Si vous êtes séropositif, accompagnez
sans y aller). Liste non exhaustive de symptômes votre partenaire avec vos ordonnances et vos
qui doivent vous amener à consulter. résultats d’analyses.

QUI CONSULTER ? GOD SAVE THE CAPOTE


Les infectiologues et les médecins généralistes qui Le seul et unique moyen de se protéger
soignent des personnes séropositives connaissent des IST reste… le préservatif. Même pour la
bien les IST, de même que les dermatologues fellation, beaucoup pouvant se transmettre
dont c’est la spécialité. Les centres d’information, même sans éjaculation dans la bouche. Vous
de dépistage et de diagnostic des infections avez une IST ? Protégez vos partenaires pendant
sexuellement transmissibles (CIDDIST) tous toute la durée du traitement. Informez aussi,
comme les centres de dépistage anonyme et le cas échéant, vos partenaires passés, qui se
gratuit (CDAG) sont aussi utiles, surtout si vous feront dépister et traiter si besoin.
n’osez pas en parler à votre généraliste. Attention :
l’anonymat ne doit pas amener à se soustraire à la SOS ÉRECTION
deuxième visite (pour un vaccin, par exemple), ni Gober un Viagra ou un Cialis pour retrouver une
éviter le traitement systématique des partenaires sexualité épanouie ? Oh, oui ! « Mais les séropositifs
en cas de diagnostic positif à l’une des IST. peuvent connaître, avec l’âge, une forte baisse de
testostérone, une sorte d’andropause précoce et
UN CONTRÔLE TECHNIQUE, MAIS QUAND ? accentuée », explique le Dr Michel Ohayon. Cela
Faites un check-up une fois par an si vous mérite donc une consultation. Car il ne faut pas
avez moins de vingt partenaires par an, deux attribuer le problème d’érection au seul VIH ou
fois par an si vous en avez plus. Consultez aux traitements.
très rapidement au moindre symptôme et Pour éviter un surdosage lié aux
demandez un check-up même si vous n’avez interactions médicamenteuses, mieux vaut
aucun symptôme. C’est souvent le cas pour de utiliser le Viagra seulement après un avis
nombreuses IST, comme la syphilis. médical. Et rappelons que poppers et Viagra
(ou Cialis) ne sont pas compatibles : ce qui est
TRAITEMENT POSTEXPOSITION : VITE ! valable pour une prise simultanée ou une prise
C’est un traitement d’urgence : le traitement décalée, car ces molécules restent présentes
postexposition au VIH (TPE) vise à détruire le virus dans le sang. Propos recueillis par Luc Biecq
avant qu’il ne se développe dans l’organisme. Il est * Coordinateur médical de Sida Info Service et directeur du
remboursé à 100 % par la Sécurité sociale. centre de santé sexuelle Le 190, à Paris.

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 19

Double IST.indd 19 27/09/10 11:45:01


+ CHECK-UP SEXO

DITES NON À L’AMOUR DU RISQUE


POUR LES PERSONNES SÉROPOSITIVES, REDÉCOUVRIR UN CORPS « JOYEUX » ET ACCEPTER
LA POSSIBILITÉ DE LA RENCONTRE PASSE PAR UNE BONNE ESTIME DE SOI. POURQUOI SE
PROTÉGER ? PARCE QUE VOUS LE VALEZ BIEN ! PAR ROGER FRANCART, PSYCHOTHÉRAPEUTE

V
itale, nécessaire, la pulsion corps « joyeux » ne se décrète pas, admettre la
sexuelle est le point de départ du possibilité d’une rencontre non plus. N’oublions
plaisir. Pour chacun de nous, elle jamais qu’un corps « éprouvé » peut être désiré.
s’accompagne d’une réflexion sur La revalorisation de l’image de soi est une
la responsabilité que nous avons, condition pour que la relation à l’autre retrouve
toutes et tous, celle de se protéger et de protéger une place centrale. Montrer à son partenaire que
nos partenaires. Prendre en compte cette l’on se respecte est une bonne base d’échanges
responsabilité demande une réflexion dont nous amoureux fructueux.
ne pouvons faire l’économie. Respecter les rituels Si dire, ou non, sa séropositivité reste un choix
de prévention n’est ni facile ni automatique. personnel, en matière de plaisir protégé, il faut
On le dit peu, mais l’accès à la sexualité de être conscient de ce qu’on fait au moment où
celles et ceux qui vivent avec le virus du sida on le fait. Jouir de l’instant, c’est être « présent »
ne va pas de soi : beaucoup vivent avec la à l’autre, au moment, à la situation et à soi-
peur de contaminer l’autre. Or rien n’empêche même. Cela demande de respecter l’autre comme
aujourd’hui une personne séropositive d’avoir personne. Dans ma pratique psychothérapeutique,
une vie sexuelle épanouie. je rencontre de nombreux gays qui prennent des
Pour cela, il faut d’abord repérer les sources risques dans leur sexualité car ils souffrent de
infinies de plaisir partagé et penser ou solitude, d’une mauvaise estime d’eux-mêmes.
repenser son corps comme une source de « Je ne m’aime pas alors je ne vois pas pourquoi
plaisirs sensuels. Redécouvrir ou découvrir un on m’aimerait… » est un classique. Il faut, dans
ce cas, oser demander de l’aide et entamer une
thérapie. L’estime de soi se restaure aussi.
Dans le domaine du plaisir, l’objectif est
IST⁄INFO IST⁄INFO IST⁄INFO IST⁄INFO IST⁄ d’atteindre ce qui est plaisant et non subi. Nous
• La syphilis : une petite plaie indolore, des éruptions sans démangeaisons sommes confrontés à des images de « sexe »
apparaissent sur la peau et les muqueuses. Ces signes passent souvent recréées sur internet, où le risque n’est plus
inaperçus. Demandez un test sanguin une à deux fois par an si vous êtes tabou. Ne pas suivre le modèle pornographique
multipartenaires. Le traitement se fait par antibiotiques. n’est pas une question morale, mais une façon de
• La blennorragie gonococcique ou « chaude pisse » : elle « brûle » et provoque se montrer et de montrer que le plaisir protégé
un écoulement au niveau de la verge, du vagin ou de l’anus. Attention : pas est possible. Source de satisfaction, il valorise,
d’automédication ! Certains antibiotiques (les fluoroquinolones) ne doivent il éloigne de la peur et de la culpabilité qui
plus être prescrits. Le médecin fait un prélèvement (pour un antibiogramme), empêche beaucoup de séropos de faire l’amour.
suivi d’une injection de ceftriaxone (500 mg en une seule injection), ou de Car vivre et vieillir avec le VIH, c’est penser
spectinomycine (2 g en une seule injection) en cas de contre-indication aux bêta- à sa sexualité sur la durée, avec des risques
lactamines. En cas de refus ou d’impossibilité d’administrer un traitement par grandement minimisés, quel que soit son âge.
voie parentérale : céfixime, 400 mg en une prise orale unique. (Source : Afssaps.) Parce qu’il n’y a donc aucune raison de se
priver de sexe.

20 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Plaisir2.indd 20 27/09/10 11:50:13


+ CHECK-UP POUMONS

TUBERCULOSE :
DÉPISTER ET TRAITER
PREMIÈRE CAUSE DE DÉCÈS CHEZ LES MALADES DU SIDA DANS LE MONDE,
LA TUBERCULOSE SE SOIGNE. À CONDITION QU’ELLE SOIT DÉPISTÉE. SUIVEZ
LES CONSEILS DU DOCTEUR JEANINE ROCHEFORT *.

LA TUBERCULOSE, C’EST QUOI ? conseille un dépistage dans les trois mois qui suivent le
Cette maladie contagieuse se transmet par voie aérienne, retour de voyage. Faites-vous aussi dépister si vous vivez
quand une personne infectée tousse, quand on est en dans un squat ou un foyer.
contact régulier et fréquent avec des personnes malades Dès qu’on découvre sa séropositivité, le dépistage doit
de la tuberculose. La plupart des porteurs du bacille être systématique. Le dépistage est aussi conseillé aux
de Koch (la bactérie responsable de la tuberculose) ne séropositifs habitant en Île-de-France, première région
tomberont probablement jamais malades. Cette tuberculose française en termes d’incidence de la tuberculose.
dite « latente » n’est pas contagieuse. Elle est traitée au Les trajets quotidiens en RER, métro et bus peuvent
cas par cas. Pour que la tuberculose se déclare, il faut un suffire à les exposer. Le dépistage regroupe divers
affaiblissement du système immunitaire. examens : l’examen clinique des signes pulmonaires,
extra-pulmonaires et / ou généraux, la radiographie du
QUELLES RECOMMANDATIONS EN MATIÈRE thorax, l’intradermoréaction (IDR) à la tuberculine et
DE DÉPISTAGE ? le Quantiféron, un test sanguin. Ces examens doivent
Pour les séropositifs : faites un dépistage annuel de la impérativement être pratiqués et leurs résultats interprétés
tuberculose si vous êtes migrant, si vous travaillez dans un par le médecin, qui posera un diagnostic.
hôpital ou un dispensaire, si vous êtes en contact régulier
avec des migrants, en particulier dans les trois premières LES TRAITEMENTS SONT-ILS LOURDS ?
années de leur arrivée en Europe occidentale. Pour les Le traitement contre la tuberculose dure six mois au
voyageurs « sac au dos » qui font des séjours prolongés minimum, avec un suivi mensuel par un service spécialisé
dans des régions à risque (partout en dehors de l’Europe en infectiologie, en pneumologie ou par votre médecin
et de l’Amérique du Nord) et qui sont amenés à prendre généraliste. Il existe différents schémas thérapeutiques
souvent le bus, le train et dormir chez l’habitant, on mais, le plus souvent, il s’agit d’une trithérapie. Pour les
séropositifs, la tuberculose est traitée même si elle est
latente. Attention, l’association entre le traitement de la
tuberculose et les antirétroviraux est complexe à cause des
interactions entre médicaments, mais possible, même si elle
impose un suivi précis et régulier.

FAUT-IL SE FAIRE VACCINER CONTRE LA TUBERCULOSE ?


La vaccination BCG est strictement contre-indiquée pour les
personnes séropositives : il ne devrait pas être possible de
vacciner quelqu’un par le BCG sans vérifier préalablement
son statut sérologique. Pour les autres, on ne peut que
recommander la vaccination par le BCG même si son
efficacité est limitée. PROPOS RECUEILLIS PAR GUILLAUME LE HEGARAT
* Médecin bénévole à Médecins du Monde.

22 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

TUBERCULOSE.indd 22 21/09/10 12:48:13


AP SIDA TETU 2010 200x270:Mise en page 1 07/09/10 12:25 Page1

Le Conseil général des Alpes-Maritimes


s’engage à vos côtés

Vous avez un doute ? Faites le test HIV…


Le premier geste pour prévenir.
La recherche médicale avance.
Des traitements efficaces permettent aujourd’hui aux malades de vivre mieux.
Néanmoins, le SIDA est toujours présent en France.
Il peut toucher chacun de nous et seule la décision de se protéger
permettra de ne pas être contaminé par le virus.
Vous avez un doute, vous n’avez pas utilisé de préservatif ?
Faites le test HIV sans attendre.

Le Conseil général met à votre disposition


4 centres de consultations, d’information, et de dépistage
anonyme et gratuit (CIDAG), dans les Alpes-Maritimes,
utilisez-les.
Pour tout renseignement : www.cg06.fr
+ CHECK-UP CŒUR / OS

LE CŒUR A SES RAISONS


QUE LE TABAC IGNORE
POUR ÉVITER LES COMPLICATIONS CARDIO-VASCULAIRES,
ARRÊTER DE FUMER EST UNE ABSOLUE NÉCESSITÉ,
EXPLIQUE LE DR BOCCARA *.

UNE PRÉVENTION CIBLÉE


Depuis l’arrivée des traitements, on constate que les complications liées au
vieillissement naturel (artériopathie des membres inférieurs, athérosclérose,
infarctus du myocarde) apparaissent en moyenne dix ans plus tôt — vers
50 ans —, chez la population infectée par le VIH. Une prévention ciblée s’impose
auprès des séropositifs cumulant certains facteurs de risques : 15 à 20 % d’entre
eux sont concernés. Les facteurs qui, cumulés, accentuent les risques de faire
un infarctus du myocarde sont les suivants : consommation de tabac, problèmes
de diabète, hypertension artérielle, cholestérol. Tout médecin se doit d’évaluer
son patient, en tenant compte de ces facteurs de risques.

Y’A
QUELS EXAMENS ?
Dès 40 ans, si le patient répond à ces critères, une prévention « sérieuse »
est indispensable, tant au niveau du sevrage tabagique que des examens

UN OS !
complémentaires (électrocardiogramme, échographie cardiaque, épreuve
d’effort sur bicyclette). Les femmes rencontrent des problèmes cardio-
vasculaires encore plus tôt. Ces risques sont décuplés chez les usagers
de drogue.
CONTRE
COMMENT PRÉVENIR ?
L’OSTÉOPOROSE : « 5 fruits et légumes par jour », ce n’est pas mal mais c’est insuffisant :
VITAMINE D, RÉGIME graisses saturées, sucres rapides, sel sont à diminuer. Un bilan diététique
personnalisé peut être nécessaire. Traiter l’hypertension artérielle, les
ET EXERCICE ! problèmes de diabète et de cholestérol permet de diminuer jusqu’à 30 %

L’
les risques d’infarctus. L’activité physique est bénéfique même s’il est
ostéoporose, une maladie du squelette, indispensable d’effectuer au préalable un électrocardiogramme au repos
provoque une fragilité osseuse. ainsi qu’un test d’effort.
Elle est plus fréquente chez les
séropositifs des deux sexes. Certains LE TABAC, ENNEMI N° 1 DES SÉROPOSITIFS
facteurs sont aggravants (hérédité, alcoolisme, L’association VIH-antirétroviraux-tabac tue. Les campagnes de prévention
tabagisme, faible activité physique, carence en de sevrage tabagique sont indispensables auprès de ces patients, menacés
vitamine D…). par les deux plus grandes causes de décès liées au tabac (cancer et cœur).
Votre infectiologue va vérifier, même si vous Arrêter est essentiel, et réduit les risques d’infarctus de 20 à 30 %. De
êtes jeune, que vous n’avez pas de carence même chez les patients victimes d’un premier infarctus, dont les risques
en vitamine D (ce qui est fréquent). En cas de de récidive sont alors réduits de 20 %. De plus, appétit, énergie et goût
besoin, une supplémentation sera délivrée. ressurgissent rapidement, même si l’amélioration du souffle est, elle, en
Dans certains cas, il sera amené à demander rapport avec la durée d’exposition au tabac.
une ostéodensitomètrie : cet examen radiologique,
non douloureux, donne des indications sur COMMENT ARRÊTER ?
l’état de votre minéralisation. Si vous êtes traité Le sevrage tabagique doit vraiment être personnalisé. Il coûte cher et
depuis longtemps, cet examen peut-être demandé nécessite de préférence un tabacologue, une infirmière d’aide au sevrage, un
dès 40 ans. psychologue. Consultation psychologique, gommes, chewing-gum, dragées à la
Quelle prévention ? Adoptez une alimentation nicotine, et patchs sont des moyens efficaces selon les cas. La varénicline, la
équilibrée (lire page 28), choisissez une activité molécule du Champix, est souvent présentée comme une excellente solution.
physique (lire page 36), faites-vous aider pour un C’est parfois une réussite, mais il ne faut pas y voir une recette miracle,
sevrage du tabac et d’alcool. Ces règles, dites d’autant plus qu’on ne sait pas identifier les patients réceptifs. En cas d’échec,
hygiéno-diététiques, contribuent à diminuer il ne faut pas se décourager. Il faut parfois plusieurs tentatives pour un succès.
les risques. PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-PHILIPPE CARD
(D’APRÈS LE RAPPORT YENI 2010.) *
Le docteur Franck Boccara est cardiologue au CHU Saint-Antoine, à Paris.

24 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Coeur os.indd 24 18/09/10 15:24:36


POUMONS CHECK-UP +

JE DÉPRIME MAIS JE ME SOIGNE


DES SIGNES DE DÉPRESSION PEUVENT ALLER DE PAIR AVEC LA SÉROPOSITIVITÉ ET
CERTAINS TRAITEMENTS ANTIRÉTROVIRAUX ÊTRE À L’ORIGINE D’UN ÉTAT DE TRISTESSE,
D’UN RALENTISSEMENT GÉNÉRAL ET D’UNE FATIGUE MASSIVE. COMMENT FAIRE
LA PART DES CHOSES ? À QUEL MOMENT FAUT-IL EN PARLER, ET AVEC QUI ?
PAR JEFFREY LEVY, PSYCHOLOGUE CLINICIEN À ESPAS *

séparation, peuvent aussi réactiver ce sentiment


d’être démuni : la vie paraît sans valeur, la
solitude sans appel.
Il ne faut pas négliger le fait qu’une certaine
fragilité psychologique peut survenir à un moment
donné. Cette fragilité est parfois une dépression
« masquée », marquée par des signes difficiles à
reconnaître : des somatisations diverses (maux
de tête, de ventre, de dos, certaines maladies de
la peau, par exemple), une humeur changeante,
des colères, une irritabilité ou une agressivité
inexpliquée, des prises de risque. Parfois, dans
l’après-coup, on perçoit très nettement que cette
fragilité a participé aux prises de risque qui ont
abouti à la contamination.

O
n dit que pour les personnes LA PAROLE EST ESSENTIELLE
séropositives il est très important de Comment s’installent les signes de la dépression ?
« garder le moral ». On dit aussi que Insidieusement. Cela peut se traduire par un
le corps et l’humeur vont de pair. sentiment de tristesse. Parfois, on pleure sans
Si on positive, on reste en forme. raison. Ou alors, on a du mal à dormir, ou bien on
La sagesse populaire dit que si la « déprime », dort tout le temps. Il y a souvent un effet sur le
le mal de vivre ou l’angoisse s’abat sur nous, le comportement alimentaire, on n’a plus d’appétit,
corps va souffrir, le virus s’éveiller, la maladie ou bien on se rue sur la nourriture d’une manière
survenir. Il est vrai qu’une personne qui va bien inhabituelle. Souvent, on souffre surtout d’un
psychologiquement, qui s’épanouit dans sa vie sentiment de n’être plus rien, de vivre ce que
amoureuse, sociale, professionnelle, est plus à personne ne peut comprendre. On peut aussi
même qu’une personne déprimée de se prendre en avoir du mal à se concentrer, souffrir de troubles
charge, de bien manger, de prendre régulièrement de la mémoire. Le stress devient insupportable,
son traitement, de faire procéder aux nécessaires l’angoisse peut être quasi-permanente. Que faire ?
bilans de santé. Si cet état dure, il faut en parler avec un médecin
Pourtant, la dépression fait partie de la vie de ou chercher l’aide d’un psy.
chacun. Certains psychanalystes ont même La dépression peut être traitée avec des
postulé que c’était une étape obligée dans médicaments (antidépresseurs et anxiolytiques
une vie ! Nous avons tous fait l’expérience contre l’angoisse) et par psychothérapie. Sans
douloureuse d’une séparation ou d’un deuil. traitement, un épisode dépressif se dissipe au bout
Les épreuves de la vie peuvent réactiver de quelques semaines, parfois quelques mois. La
un sentiment de perte irréparable, et celui souffrance psychique peut devenir intolérable et
d’être seul au monde. C’est alors que la il est préférable de consulter. Certains médecins
déprime s’installe. Bien sûr, l’annonce de la pensent qu’un médicament seul peut venir à
séropositivité est une épreuve de cette sorte. bout d’une dépression. Si un antidépresseur est
Beaucoup, peut-être même la plupart des efficace contre les symptômes de la dépression,
gens, la surmontent puis retrouvent un certain donnant plus de tonus, une attitude plus positive,
équilibre. D’autres n’arrivent pas à remonter il ne traite pas les causes psychologiques de la
la pente et vivent une dépression. Le parcours dépression en « profondeur ». C’est une chose très
de la personne séropositive est souvent fait de intime, la manière dont on choisit de se prendre
moments de rupture propices au déclenchement en charge. Dans tous les cas, pour dénouer une
d’une dépression : la mise sous traitement, le dépression, la parole est essentielle.
changement de traitement, l’annonce aux amis, * Le réseau Espas est une unité de psychiatrie publique
à la famille, à l’être aimé, le désir d’un enfant, d’accueil et de soutien psychologique autour du VIH-sida, des
etc. Les aléas de la vie, par exemple la perte d’un hépatites et questions de sexualités.
emploi, d’un logement, le décès d’un proche, une www.espas-psy.org

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 25

DÉPRESSION.indd 25 20/09/10 13:46:41


+ CHECK-UP HÉPATITES

UN FOIE POUR TOUTES…


QUELS EXAMENS SONT INDISPENSABLES QUAND EST PORTEUR DU VIRUS
D’UNE HÉPATITE B OU C ? QUELLES SONT LES RAISONS QUI DOIVENT VOUS INCITER
À FAIRE UN TEST DE DÉPISTAGE SI VOUS IGNOREZ VOTRE STATUT ? LES CONSEILS
DE ANNE GERVAIS ET STANISLAS POL, HÉPATOLOGUES.

JE SUIS PORTEUR D’UNE HÉPATITE. et est donc certainement actif contre le foie. À faire tous les
JE CONTRÔLE QUOI ET À QUEL RYTHME ? 3 à 6 mois en cas de traitement pour confirmer ou infirmer
• Examen clinique + dosage des transaminases (lorsque des son efficacité.
cellules du foie sont détruites, ces enzymes sont libérées dans le
sang) tous les six mois. JE NE SAIS PAS : 15 BONNES RAISONS DE FAIRE
• 1 échographie tous les ans. DÉPISTER LES HÉPATITES
• En cas d’élévation des transaminases ou en présence de • J’ai été transfusé(e) avant 1992.
cofacteurs favorisant la fibrose une évaluation par Fibrotest/ • J’ai essayé des drogues, même seulement une fois et il y a
Fibroscan ou par biopsie de l’état du foie. longtemps, soit en sniffant, soit par injection, ou j’ai partagé
• Sinon Fibrotest/Fibroscan ou biopsie de contrôle tous les 3 du matériel d’injection ou de « sniff ».
à 5 ans. • J’ai eu une opération chirurgicale majeure.
En cas de cirrhose, surveillance renforcée à la recherche • J’ai été hospitalisé(e) pour des soins lourds.
d’une décompensation ou de la survenue d’un cancer du foie : • Ma mère est porteuse du virus de l’hépatite B ou de
• Dosage de l’alpha-fœto-protéine et échographie tous les l’hépatite C.
six mois, voire plus rapprochées en présence de facteurs • Je suis enceinte (pour l’hépatite B, le dépistage est
aggravants (âge > 50 ans, alcool, sexe masculin, insuffisance obligatoire à partir du sixième mois de grossesse).
hépato-cellulaire, élévation de l’alpha-fœto-protéine). • Mon (ou ma) partenaire est porteur du virus de l’hépatite B
• Fibroscopie : tous les 1 à 4 ans, à la recherche de varices ou de l’hépatite C
œsophagiennes. • J’ai de multiples partenaires sexuels et / ou j’ai eu
Pour l’hépatite B, il faudra, en plus, rechercher 1 fois par an, récemment une IST.
via une prise de sang, des : • Un des membres de ma famille proche est porteur du virus
• Antigène HBs (marqueur de l’hépatite chronique B). de l’hépatite B ou de l’hépatite C.
• Antigène HBe (indicateur de multiplication du virus). • J’ai eu des examens médicaux transcutanés ou recours à
• Anticorps anti-HBe (témoins, après disparition de l’antigène l’acupuncture.
HBe, que d’active l’hépatite est devenue inactive). • Je me suis fait faire un piercing ou un tatouage, que ce soit
• ADN-VHB (témoin de la multiplication virale lorsque les en France ou à l’étranger.
taux sont élevés, supérieurs à 105 copies / ml). • J’ai été incarcéré(e) même brièvement à un moment de ma vie.
Pour l’hépatite C, il faudra — en plus — faire, via des prises • J’ai eu une jaunisse inexpliquée.
de s ang : • Je suis anormalement fatigué(e) depuis un moment.
• Un génotypage du virus. En effet, il en existe six différents • J’ai séjourné de manière répétée et / ou prolongée dans un
et, en fonction de celui dont on est atteint, le traitement et la pays où l’hépatite est très courante (Asie du Sud-Est, Moyen-
durée de celui-ci peuvent varier. Orient, Afrique, Amérique du Sud).
• Une PCR qualitative pour vérifier si le virus se multiplie PROPOS RECUEILLIS PAR MARIE-CATHERINE DE LA ROCHE

26 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Foie.indd 26 18/09/10 15:30:41


La Région Nord-Pas de Calais
et la lutte contre le sida
La Région Nord-Pas de Calais est Le Centre Régional
investie depuis de très nombreuses d’Information et de
Prévention du SIDA du Nord -
années dans le champ de la Pas de Calais est un centre de ressources et
d’informations sur le VIH SIDA, les hépatites
prévention, notamment du VIH SIDA et les IST, l’éducation à la vie affective et
sexuelle ; ses activités s’articulent autour de
et, plus largement, des Infections la prévention, la formation et les ressources
documentaires et pédagogiques.
Sexuellement Transmissibles (IST)
➜ contacts
et des hépatites. CIRM-CRIPS Direction : Nadia Flicourt
Parc Eurasanté e-mail : nflicourt@cirm-crips.org
Tél. 03.20.15.49.31
➜ en soutenant les associations 235 avenue de la Recherche - BP 86
59373 LOOS Cedex Coordination : Sylvie Vanderschilt
partenaires afin que chacun puisse Entrée A, 3ième étage Courriel : svanderschilt@cirm-crips.org
Métro CHR-B Calmette Tél. 03.20.15.81.15
trouver les réponses à ses questions Courriel : crips.npdc@cirm-crips.org Tél. 03.20.15.49.10
et ses problèmes, Tél. 06.15.63.30.50

➜ en mobilisant des associations, AIDES, association de lutte contre le VIH SIDA et les hépatites,
soutient, dans une démarche de santé communautaire, les
des lycées, des experts en appui aux personnes séropositives et leur entourage, informe les publics et alerte les pouvoirs
publics.
actions de santé publique menées sur
les territoires, ➜ contact
Cyril MARTIN, Coordinateur Délégation AIDES Nord - Pas de Calais
AIDES Nord Pas de Calais
➜ en participant à un collectif 2 rue du Bleu Mouton - Lille - Tél : 03 28 520 510 - Fax : 03 28 520 511
mobilisé lors de la journée mondiale Courriel : cmartin@aides.org

de lutte contre le SIDA


du 1er décembre, l’ADIS est une association intervenant sur le littoral de la Région Nord –
Pas de Calais dans le domaine de la lutte contre le VIH SIDA, l’hépatite C
et les IST ; ses missions : accompagnement des personnes séropositives
➜ en véhiculant une “ch’ti attitude” et leur entourage, actions de prévention et d’information, gestion
d’appartements de coordination thérapeutique, sensibilisation des professionnels du
de prévention et d’incitation au secteur sanitaire et social et animation.
dépistage à travers la campagne de ➜ contact
prévention été SIDA rassemblant des Katherine DANEL, Directrice
acteurs importants de la lutte contre 6 rue Marengo - 59140 Dunkerque
Tél : 03 28 59 19 19 - Courriel : adislittoral@orange.fr
le SIDA unissant leur savoir-faire pour
informer le plus grand nombre. SIDA INFO SERVICES est une association de lutte contre le VIH / SIDA,
(www.ch’ti attitude.org), les IST et les hépatites virales ; elle pilote des services d’écoute et d’aide
à distance ; ses missions : écouter, informer, former, soutenir et orienter.
Au sein de la Région Nord - Pas de Calais, la délégation anime des actions d’information,
➜ en s’investissant dans la de sensibilisation et de prévention sur la santé sexuelle.
lutte contre le SIDA en Afrique ➜ contact
sub-saharienne dans le cadre Emmanuel GIMONDI, Délégué régional SIDA INFO SERVICE
de sa politique de coopération Délégation régionale Nord-Pas-de-Calais - Picardie
235 avenue de la Recherche - BP 86
décentralisée. 59373 Loos-Lèz-Lille Cedex
Tél. : 03 28 52 36 39 / 06 25 73 78 91 - Fax : 03 28 52 36 10
Courriel : lille@sida-info-service.org

www.nordpasdecalais.fr
+ mieux vivre

NutritioN
LES DéLICES DE L’équILIbRE
C’est aujourd’hui une Certitude : bien s’alimenter peut aider à maintenir
l’immunité, à garder un organisme Capable de supporter les traitements
médiCaux. par Jean-Michel cohen, nutritionniste illustrations carine silveira

Inutile la nutrition ? Pas du tout, c’est même l’un poulet ou au jambon, panini jambon-tomate-
des modes d’action, conjugué à la prise de trai- mozzarella, salade composée complète (avec
tement, qui permet de mieux vivre avec le VIH. protéines maigres : jambon, poulet, thon, œufs
En présence d’une infection au VIH, des carences + légumes + légumineuses / céréales si possible
nutritionnelles multiples peuvent survenir rapi- complètes), quiche et salade verte… avec en
dement. De telles carences peuvent accélérer la dessert laitage et / ou fruit et de l’eau. C’est net-
baisse de l’immunité et provoquer de nombreux tement préférable pour assurer un bon équilibre
symptômes. Presque tous les nutriments et micro- alimentaire en apportant des nutriments néces-
nutriments contribuent à la réponse immunitaire. saires à l’organisme.
D’une façon ou d’une autre, il est crucial de main- Gardez ces principes à l’esprit pour une collation
tenir un état nutritionnel optimal. saine, afin d’éviter d’avoir recours à la malbouf-
fe en cas de fringale. anticipez et apportez avec
1. LImItEz La maLbouffE vous des fruits frais, de la compote sans sucres
La « junk-food » — ou malbouffe — désigne la ajoutés ou des fruits secs, des graines oléagineu-
consommation d’aliments à la fois riches en ses, du pain complet ou une barre de céréales
sucres raffinés, en graisses saturées, en sel, et complètes peu sucrée.
pauvres en fibres, donc de faible valeur nutritive.
Il peut s’agir de snacks salés de type fast-food 2. REPéREz LES VItamInES Et LES mInéRaux
(hamburgers, hot-dogs, frites, pizzas, kebabs…) Les micronutriments sont des vitamines et mi-
ou de snacks sucrés (sodas, barres chocolatées, néraux indispensables à l’organisme. Ils ont
glaces, bonbons…). Souvent consommés de façon un rôle clé dans les défenses immunitaires, la
anarchique dans la journée — car disponibles ra- protection et le renouvellement cellulaire. Les
pidement, à toute heure, souvent à prix modé- apports en vitamines et minéraux doivent être
ré —, ils ont une texture agréable au palais. Ce suffisants, il faut donc choisir les aliments les
Jean-Michel cohen qui incite à en consommer en plus grande quan- plus pourvus et choisir, après avis médical, des
est nutritionniste et tité et favoriser l’obésité, le diabète, les maladies suppléments. Pourquoi ? Parce que l’organisme
auteur de nombreux cardio-vasculaires, certains cancers… Leur sur- ne sait pas les fabriquer, à quelques rares ex-
ouvrages sur les consommation entraîne une malnutrition. ceptions près. une alimentation équilibrée, va-
Photo : dr.

aliments et le bien sûr, il y a des moments où le temps pour riée, avec des produits de saison consommés à
« savoir-manger ». préparer un vrai repas est compté. Il faut donc bonne maturation, frais ou surgelés, garantit la
choisir une solution équilibrée : sandwich au satisfaction des besoins.

28 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Nutrition.indd 28 20/09/10 12:03:42


mieux vivre +

lES MiCronutriMEntS qui rEnForCEnt lA luttE ContrE lE ViH
Vitamines / Minéraux  Fonction principale  Meilleure source alimentaire 
    (par ordre décroissant, par portion)

Vitamine A Barrière immunitaire et tissus, croissance, Foie (120 g), carottes crues (100 g), épinards cuits
reproduction, formation des os et globules rouges, (200 g), abricots frais (100 g), œuf cuit (1), fromage
vue. (30 g), beurre (10 g).

Vitamine E Antioxydant, anticoagulant, protection cardio- Huile de germe de blé (10 g), noisettes-amandes
vasculaire, prévention cancer. (30 g), huile de tournesol (10 g), margarine (10 g),
poissons gras (150 g).

Vitamine C Antioxydant, immunité, absorption accrue du fer, Cassis (80 g), agrumes-fraises (150 g), kiwi (80 g),
prévention cancer. chou-fleur / chou cru (100 g), foie-rognons (120 g),
pommes de terre (200 g).

Vitamine B1 Métabolisme énergétique, humeur, système Levure de bière (1 cuillère à soupe), viande de porc
nerveux. (100 g), lentilles-haricots secs cuits (200 g), foie-
rognons (120 g), pain complet (50 g).

B6 Métabolisme des protéines, immunité, synthèse des Foie (120 g), rognons (120 g), poissons (150 g),
neurotransmetteurs. viandes (150 g), œuf (1).

B12 Division cellulaire, métabolisme des acides aminés, Foie-rognons (120 g), viandes-poissons (150 g),
système nerveux, fonctions mentales. lentilles-haricots secs cuits (200 g), chou-haricots
verts (200 g), œuf (1).

Fer Fabrication de l’hémoglobine, production d’énergie Boudin noir (150 g), huîtres-coquillages (12),
dans les mitochondries. lentilles-haricots secs cuits (200 g), abats (100 g),
viandes rouges (150 g).

Zinc Croissance, immunité, guérison des plaies, sens du Huîtres (12), bœuf (150 g), mouton-porc (150 g),
goût, production de sperme, antioxydant, santé de eau, abats (100 g), gruyère (30 g).
la prostate.

Sélénium Antioxydant, immunité, infections virales, prévention Rognons (120 g), poissons (150 g), moules ou
cancer. huîtres (12), foie (100 g), viandes (150 g), lentilles-
haricots secs cuits (200 g).

Magnésium Minéralisation osseuse, régulation du rythme Cacao pur en poudre (2 cuillères à soupe),
cardiaque, transmission neuromusculaire, amandes (30 g), lentilles-haricots secs cuits (200 g),
immunité, antistress, antiallergique, anti- châtaignes (150 g), chocolat noir (50 g), avocat-
inflammatoire… artichaut (200 g).

L’idéal est de choisir des aliments de meilleure temps possible. Faites des achats régulièrement,
qualité, car une portion normale contient une essayez de ne pas stocker ;
forte concentration en quelques vitamines et mi- — cuisinez avec soin pour éviter les pertes, évitez
néraux particuliers. le trempage des légumes, lavez sous un filet d’eau ;
Comment les cuire ? — cuisez les légumes entiers ou en gros mor-
La cuisson importe également beaucoup, car cer- ceaux, et plutôt al dente que trop cuits.
tains vitamines et minéraux sont en partie ou to- — préférez les cuissons à la vapeur et à l’étouf-
talement détruits par la chaleur de la cuisson ou fée, qui limitent les pertes.
se dissolvent dans l’eau. Pour garder un maxi-
mum de vitamines et de minéraux : 3. bien Choisir Les graisses
— conservez les fruits et les légumes frais au Les matières grasses ou lipides sont la plus forte
froid à l’abri de la lumière et le moins long- source d’énergie, avec 9 kcal / g contre 4 kcal / g

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 29

Nutrition.indd 29 18/09/10 15:39:28


+ mieux vivre nutrition

pour les protéines et les glucides. ils doivent reront un bon état lipidique sanguin et préserve-
conserver une juste place dans votre alimen- ront la bonne santé de vos artères.
tation avec un bon équilibre en divers acides
gras. l’idée, c’est de ne pas entraîner d’excès de 4. cultivez vos talents de chef
poids, des troubles lipidiques du sang avec une il n’est pas rare qu’un manque d’appétit et le fai-
augmentation du risque cardio-vasculaire. ble apport nutritif qui en découle, causé par le
les acides gras saturés sont reconnaissables fa- virus, les effets secondaires des médicaments,
cilement dans l’alimentation car ils sont solides à un mal-être, ou une dépendance (alcool, drogues)
température ambiante. ils peuvent se trouver sous soient à l’origine d’une perte de poids.
forme cachée (viandes grasses, fromages, laitages Retrouvez le plaisir de cuisiner et, en amont, ce-
gras, charcuteries, sauces du commerce) ou visi- lui de faire ses courses régulièrement dans les
ble (beurre, saindoux, crème fraîche, végétaline, commerces de proximité (boulanger, boucher,
huile de coprah et huile de palme). limitez votre charcutier, primeur, poissonnier), de se laisser
consommation de ces produits en quantité et en conseiller par ces commerçants (choix du produit,
fréquence : leur richesse en acides gras saturés astuces de cuisson, de recettes…), d’acheter des
favorise l’excès de cholestérol et accroît le risque produits de saison plus goûteux développent les
d’athérosclérose. privilégiez les viandes (volailles) sens et mettent en appétit. si certaines odeurs
et charcuteries (bacon, jambon) les moins grasses de cuisson peuvent être déplaisantes, voire nau-
ainsi que des laitages demi-écrémés. Mais ils ne séeuses, consommez les aliments à température
sont pas les seuls responsables. ambiante ou froids plutôt que très chauds, ce qui
les acides gras trans, augmentent encore plus si- exhale les saveurs en bouche. en cas d’altération
gnificativement ce risque. Il s’agit d’acides gras du goût, variez dans votre assiette les textures
insaturés qui ont subi une hydrogénation. ce pro- d’aliments (croquant, mou, fondant, liquide), usez
cédé industriel stabilise le produit et augmente et abusez des herbes fraîches (ou surgelées), des
sa durée de conservation. les « gras trans » sont épices, des exhausteurs de goût : sauce soja, cubes
repérables dans la liste des ingrédients des pro- de bouillon, fond de veau ou de volaille… ils aro-
duits sous la dénomination « huile(s) végétale(s) matisent tous vos mets. variez continuellement les
hydrogénée(s) » ou « partiellement hydrogénée(s) ». saveurs pour éviter toute lassitude gustative.
plus ils se rapprochent du début de la liste, plus il le sucre masque les goûts salés et le sel masque
y a de gras trans dans le produit ! les produits les les goûts sucrés : sans abuser ni de l’un ni de
plus concernés sont les plats préparés, les bis- l’autre, pensez à élaborer des plats sucrés salés
cuits industriels, les viennoiseries industrielles, et des desserts de fruits qu’une pointe de fleur
les pâtes à tarte, les pâtes à tartiner, les chocolats de sel suffit à sublimer. N’hésitez pas à utiliser
de premier prix, les pâtisseries industrielles, les le chocolat, la vanille et le gingembre qui sont de
barres chocolatées, les pains industriels et même bons stimulants du goût et de l’odorat. Mangez à
certaines margarines ou certains aliments étique- heures fixes pour ne pas sauter de repas. Si vous
tés « santé » ou « bio » ! lisez donc les étiquettes préférez consommer de petites portions, faites
afin de choisir le meilleur pour votre santé. Pen- des repas-collations toutes les deux ou trois heu-
sez aussi à privilégier le « fait maison » qui vous res. Mastiquez bien la nourriture et faites la cir-
laisse libre choix d’opter pour de bons acides culer dans la bouche afin de stimuler les récep-
gras : mono-insaturés et polyinsaturés. teurs du goût. Enfin, il est souvent plus plaisant
on les appelle bonnes graisses : les acides gras de partager son repas, de cuisiner pour plusieurs
mono-insaturés et polyinsaturés, et particuliè- personnes plutôt que de rester en solitaire.
rement deux acides gras polyinsaturés qui sont
essentiels à l’organisme : oméga 6 et oméga 3. 5. pRivilégiez les pRoduits « coMplets »
ils contribuent à diminuer le cholestérol total, parmi les sucres, on distingue les sucres raffinés
en abaissant le ldl (mauvais cholestérol) et en ou transformés : ils sont métabolisés rapidement
maintenant ou augmentant le hdl (bon cholesté- par l’organisme car à charge glycémique élevée,
rol). privilégiez ainsi les huiles d’olive ou mélan- ils augmentent le risque d’inflammation. Il s’agit
gées, indiquées pour la cuisson et de colza pour de féculents raffinés (pain blanc, riz blanc, pom-
l’assaisonnement. consommez au moins trois fois mes de terre en frites ou purée, céréales de petit
par semaine du poisson gras : sardines, maque- déjeuner sucrées…) et des produits sucrés (frian-
reau, saumon… agrémentez vos plats ou choisis- dises, sodas, biscuits, glaces, jus industriels…)
sez en guise de collation une poignée d’amandes, ces aliments doivent rester source de plaisir occa-
de noix ou de noisettes. ces conseils vous assu- sionnel. Autant que possible, consommez-les en fin

30 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Nutrition.indd 30 18/09/10 15:39:37


MIEUX VIVRE +

de repas plutôt qu’en grignotage dans la journée. utilisables par l’organisme et sont donc stockées. Il
Les sucres complets sont à privilégier car à faible est démontré et connu qu’alcool et médicaments ne
charge glycémique, plus riches en fibres, en vi- font pas bon ménage. Une consommation excessive
tamines et minéraux donc à valeur nutritionnelle et prolongée d’alcool induit une toxicité au niveau
plus intéressante. Il s’agit des produits céréaliers du foie (hépatite, stéatose, cirrhose), du pancréas
à grains entiers (riz brun ou Basmati, pain com- (inflammations et destructions pancréatiques), sur
plet, flocons d’avoine, patate douce, pâtes cuites le système cardio-vasculaire (trouble de rythme
al dente, orge, quinoa, amarante…), des légumes cardiaque, infarctus du myocarde, accident vascu-
secs (lentilles, haricots rouges, blancs, azukis, laire cérébral…) L’action sur le système nerveux
fèves, pois chiches, flageolets, soja…), des fruits provoque des troubles du comportement (insom-
frais riches en fibres, des jus ou compotes sans nies, nervosité, tremblements, hallucinations…) et
sucres ajoutés, des graines oléagineuses (aman- des conduites à risques. Sur le statut nutritionnel,
des, noisettes, noix…). Afin d’équilibrer vos ap- l’alcool provoque une malnutrition ou inversement
ports en glucides, consommez à chaque repas une un surpoids.
portion de féculents de préférence complets, plus
nutritifs, plus rassasiants et globalement aborda- 7. BOUGEZ !
bles. Complétez avec un fruit à chaque repas et Que l’on soit jeune ou vieux, en bonne santé ou
une portion de légumes. pas, l’activité physique demeure un paramètre
essentiel à la forme et au bien-être. Il ne s’agit
6. BUVEZ PLUS ET MIEUX ! pas d’être un sportif de haut niveau mais sim-
Le corps a besoin de liquide pour faire fonc- plement de bouger quotidiennement, au moins
tionner efficacement ses cellules : transport des 30 minutes d’activité physique par jour (ou
nutriments, minéraux et vitamines, les liquides 2 x 15 minutes, ou 3 x 10 minutes).
favorisent les échanges indispensables aux dif- Une activité physique quotidienne permet d’aug-
férents métabolismes, combinaisons chimiques, menter son énergie, de conserver de bons ré-
hormonales et enzymatiques. Comme nous per- flexes articulaires, de réduire le stress, d’en-
dons constamment des liquides dans l’urine, les traîner son cœur et son souffle. Être en bonne
NP^
+
L^_`
selles et la sueur, il faut compenser ces pertes en forme physique permet également de mieux lut-
buvant régulièrement, en moyenne huit verres ter contre les agressions et les infections.
d’eau par jour. Certaines conditions nécessitent Il existe trois types d’exercices à combiner pour
d’augmenter ces apports : prise de médicaments, un entraînement complet :
forte chaleur, sécheresse, diarrhées, fièvre, vo- — les exercices cardio-vasculaires (marche, course
Bougez chaque jour !
missements… Et d’autres de les diminuer, no- à pied, vélo…) qui contribuent à la santé cardio-
tamment certains problèmes rénaux (insuffisance vasculaire et améliorent la sensibilité à l’insuline ;
Commencez
rénale chronique). — les exercices de renforcement musculaire (poids,
lentement et
L’eau doit rester la principale boisson quotidienne ! haltères, abdos-fessiers…) pour augmenter la mas-
augmentez petit à
Qu’elle soit sous forme d’eau du robinet potable, mi- se musculaire et ainsi la force et l’énergie ;
petit votre niveau
nérale ou de source, plate ou gazeuse, apportée via — les exercices d’équilibre et de souplesse (yoga,
d’intensité pour éviter
une boisson chaude (thé, café, tisane de préférence stretching…) pour aider à prévenir les blessures
les blessures.
sans sucre), cela permet de varier les plaisirs pour et les chutes.
maximiser l’apport hydrique quotidien. Certaines Avant toute chose, parlez-en avec votre méde-
Prenez le temps de
eaux peuvent s’avérer un complément intéressant cin qui vous indiquera les activités qui vous sont
bien vous échauffer
à l’alimentation en divers minéraux. Hépar, Roza- adaptées. Vous pourrez ensuite choisir parmi cel-
avant votre séance, et
na, Quézac, Badoit, Contrex sont particulièrement les que vous préférez, il sera ainsi plus facile de
faites des étirements
riches en magnésium. Talians, Hépar, Courmayeur, vous y tenir chaque jour.
après.
Contrex, Contrex Fines Bulles sont riches en cal- Un coach sportif pourra éventuellement vous
cium. Les jus de fruits de préférence sans sucres concocter un programme personnalisé mais ras- Hydratez-vous
ajoutés ou jus de légumes / soupes contribuent éga- surez-vous, pas besoin de vous inscrire dans un correctement avant,
lement à un apport en eau mais aussi en glucides, club de sport onéreux pour retrouver une bonne pendant et après
en vitamines et minéraux et en une petite quantité forme physique ! Une paire de baskets pour mar- l’effort.
de fibres. Les sodas light ou pas, les nectars, les cher ou courir, un slip de bain pour quelques
sirops light ou pas n’ont aucun intérêt nutritionnel longueurs de piscine et de petits haltères pour Entraînez-vous avec
et doivent rester une source de plaisir occasion- s’entraîner à domicile, cela suffit amplement ! Et un(e) ami(e) afin de
nel. L’alcool est source de calorie vide car même pourquoi ne pas investir dans un programme de rester motivé.
s’il apporte 7 kcal / g, ces calories sont difficilement fitness sur console ?

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 31

Nutrition.indd 31 19/10/10 18:24:06


+ mieux vivre nutrition

l’alImentatIon « antI-cancer » ses saturées et en apportant plus d’acides gras


eSt-elle conSeIllée aux SéropoSItIfS ? insaturés comme les oméga 3 pour éviter les
les réserves d’antioxydants de l’organisme di- complications métaboliques. Vous pouvez à cet
minuent en présence du virus du sida. en effet, effet trouver en pharmacie des compléments ou
ceux-ci neutralisent les radicaux libres, ces mo- suppléments alimentaires oméga 3 sous forme
lécules incomplètes qui cherchent à s’associer à de gélules d’huiles de poisson, à prendre avant
d’autres molécules et peuvent s’attaquer à l’adn, les repas et à conserver au frais et à l’abri de
aux protéines, aux membranes cellulaires… Ils se la lumière. Vérifiez auprès de votre médecin
font plus nombreux au fur et à mesure de la pro- et / ou pharmacien. Sachez qu’il est possible de
gression du virus. c’est pourquoi une alimentation miser sur les sources alimentaires en oméga 3,
riche en antioxydants est recommandée. c’est moins cher. Il en existe deux catégories,
Qu’est-ce que l’alimentation « anti-cancer » ? elle d’origine marine ou végétale :
est constituée essentiellement de légumes, lé- — oméga 3 d’origine marine, poissons gras (thon,
gumes secs, de fruits, de poissons, de matière sardine, maquereau, saumon, hareng…), crusta-
grasse végétale qui, de par leurs composés spéci- cés et mollusques et œufs oméga 3 ;
fiques (polyphénols, vitamines, minéraux), parti- — oméga 3 d’origine végétale, huiles de noix,
cipent à la prévention de nombreux cancers. on colza, soja et lin, graines de lin, noix et algues
limite les viandes grasses, produits céréaliers comestibles (moins répandues).
raffinés, graisses hydrogénées. L’idée centrale,
c’est qu’il faut consommer des antioxydants : vi- Quelle eSt la méthode pour retrouVer
tamines a, c et e, sélénium, zinc, polyphénols. un bon tranSIt ?
en voici les sources principales : Les flatulences, ballonnements et diarrhées sont
— vitamine a, les légumes riches en carotène (ca- des effets secondaires fréquents des médica-
rottes, tomates, betteraves, potimarrons…) ; ments anti-VIh et peuvent aussi résulter d’infec-
— vitamine c, fruits et légumes, surtout agrumes, tions opportunistes, dont il convient d’aviser vo-
kiwi, fruits rouges ; tre médecin traitant. pour rétablir un bon transit,
— vitamine e, germe de blé, noix, graines et hui- il convient d’adopter les principales stratégies
les végétales tirées de ces aliments (exemple : alimentaires suivantes, avant réintroduction pro-
tournesol, maïs, pépin de raisins) ; gressive de tous les aliments :
— sélénium, légumineuses et céréales complètes, — mangez lentement et mastiquer bien les ali-
volaille, poisson, viande ; ments pour faciliter la digestion ;
— zinc, viande, volaille, huîtres, noix et graines ; — évitez les liquides et aliments qui donnent des
— polyphénols, thé noir, thé vert, fruits rouges, gaz, en les relevant selon votre tolérance person-
chocolat. nelle ;
les épices sont aussi à prendre en compte, car — limitez la consommation d’aliments riches en
même si on les utilise en très petites quantités, matières grasses, de boissons gazeuses et / ou su-
ce sont des concentrés en antioxydants. de l’en- crées, d’alcool ;
trée au dessert, elles permettent en plus de limi- — limitez l’apport de fibres insolubles comme les
ter les ajouts de sel et de matières grasses lors produits céréaliers complets, légumes secs, fruits
de la préparation des plats. et légumes crus et cuits avec peau et pépins ;
— privilégiez les produits céréaliers de petits cali-
Supplément ou paS ? bres raffinés, comme le riz et la purée de pomme
les antioxydants sous forme de suppléments, vi- de terre, la compote de pomme et la banane qui
tamines c, e, le zinc, le sélénium, peuvent être apportent des fibres douces ;
pris en parallèle d’une alimentation équilibrée, — pour les laitages, préférez les fromages à pâte
de préférence sur avis médical. dure type comté, emmental, gruyère contenant
peu de lactose, les diarrhées prolongées pouvant
doIS-je gober deS oméga 3 ? provoquer une intolérance à celui-ci. attention :
les facteurs de risques cardio-vasculaires peu- il convient tout de même de maintenir, voire
vent être aggravés par la modification des taux d’accroître la consommation de liquides (eau, jus
de lipides sanguins, il faut donc suivre un ré- dilués ou passés) et d’aliments pour prévenir la
gime alimentaire équilibré en limitant les grais- déshydratation et la perte de poids.

32 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Nutrition.indd 32 20/09/10 12:04:11


mieux vivre +

Le Lait et Le gLuten sont-iLs à proscrire ? au contraire, elles jouent un rôle important dans
Le lait contient du lactose (sucre du lait) qui est la dégradation et l’absorption des éléments nutri-
dégradé au sein de l’organisme par une enzyme, tifs dans l’intestin et protègent l’organisme contre
la lactase. seulement, des diarrhées prolongées l’infection. Les probiotiques, qui sont des supplé-
peuvent entraîner une intolérance à ce sucre que ments contenant des bactéries vivantes sont donc
votre médecin pourra vérifier. Dans ce cas, un ré- utiles pour prévenir et traiter la diarrhée due aux
gime alimentaire pauvre en lactose peut être en- infections gastro-intestinales. (La levure de bière
visagé. il faudra donc privilégier la consommation vivante est aussi un probiotique, elle est consti-
de yaourts fait « maison » (sans ajout de poudre de tuée de champignons microscopiques, ces der-
lait), les fromages à pâte dure (emmental, comté, niers s’opposant au développement des bactéries
beaufort, gruyère, etc.), le lait à teneur réduite en pathogènes.)
lactose ou produits de substitution (produits à base pour que les probiotiques soient efficaces, ils
de soja, laits végétaux enrichis en calcium), afin important qu’ils se rendent « vivants » en grand
de couvrir ses besoins en calcium, dont les pro- nombre dans l’intestin. or, l’acidité de l’estomac
duits laitiers sont la principale source. La consom- en tue une très grande partie. pour éviter cette
mation d’eaux minérales riches en calcium, de destruction, il est important de privilégier les
fruits secs et graines oléagineuses et de 200 à produits délivrés en capsules entérosolubles en
300 g de légumes à chaque repas, contribuera éga- pharmacie, conçues pour se dissoudre dans l’in-
lement à assurer un bon apport. testin. Vous pourrez aussi utiliser des produits
Le gluten est un ensemble de protéines contenu courants qui renferment des bactéries lactiques
dans la grande majorité des céréales. L’into- comme le kéfir, les yaourts, ou le tempeh.
lérance au gluten, également appelée maladie
cœliaque, n’est pas une allergie mais une réac- Faut-il avaler Des compléments protéinés ?
tion inappropriée du système immunitaire, on Les aliments sont composés de trois nutriments es-
souffre de diarrhées chroniques qui sont accom- sentiels : les protéines, les lipides et les glucides.
pagnées par une inflammation intestinale impor- alors que les lipides (graisses) et les glucides (su-
tante. Le seul traitement est alors l’exclusion du cres) sont décriés et rejetés par la société, les pro-
gluten de l’alimentation, soit le blé, l’orge, le sei- téines ont le vent en poupe et seraient la solution
gle et l’avoine. De manière générale, les pains, à tous nos problèmes (surpoids, manque de masse
les pâtisseries, les pâtes, la semoule, la farine musculaire…) Les protéines sont présentes partout
sont interdits. Mais il n’est pas facile de le mettre dans notre organisme et interviennent dans de
en pratique. cela oblige à être vigilant sur l’éti- nombreux processus. Mais n’en abusez pas ! il faut
quetage des produits : la farine est utilisée très en consommer seulement 15 à 20 % de son apport
souvent comme liant dans les plats préparés, sur énergétique quotidien dont une moitié en protéines
les fruits secs, les charcuteries, dans les crèmes, végétales ! un excès de protéines peut entraîner à
flans et nombreuses friandises. Quels sont les moyen terme de graves problèmes de santé, no-
produits dépourvus de gluten ? Le maïs, le riz, le tamment une insuffisance rénale. en pratique, vous
soja, le sarrasin, le manioc, le sésame, le quinoa, trouverez les protéines animales dans les viandes,
et leurs dérivés sous forme d’amidon, farine, fé- volailles, poissons, œufs et produits laitiers. Les
cule, crème ou semoule. auxquels on ajoute, la protéines végétales sont dans les produits à base
pomme de terre et sa fécule, les marrons et les de soja, les céréales et les légumes secs. consom-
galettes de riz (contenant exclusivement du riz, mez chaque jour 1 à 2 portions de viande, volaille,
avec ou sans maïs, sans adjonction d’autres cé- poisson, œuf, et 3 produits laitiers.
réales). Des produits de substitutions sont aussi
disponibles dans les magasins bio ou diététiques
comme les farines, le pain, les biscuits et les pâ- exemple de repas antioxydant
tes alimentaires sans gluten. – Laitue, betteraves et noix en salade ;
– saumon vapeur brocolis au curcuma et fèves aux 
Faut-il prenDre Des probiotiques ? herbes ;
notre organisme, et plus particulièrement notre – salades de fruits frais à la cannelle et au 
flore intestinale, est composé d’un grand nombre gingembre.
de bactéries qui ne provoquent aucune maladie.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 33

Nutrition.indd 33 18/09/10 15:40:14


+ mieux vivre nutrition

que penser des compléments protéinés ? si vous lement hydrogénées, de palme ou de coprah ;
êtes en situation de dénutrition, votre médecin — les poissons gras (saumon, thon, maquereau,
pourra vous prescrire des crèmes, soupes, bois- sardine, hareng…) ;
sons, enrichies en protéines, qui vous permet- — les sources de fibres (céréales complètes, légu-
tront de vous remettre plus rapidement sur pied. mes et fruits) ;
que faire des mélanges aux vertus plus ou moins — une consommation de produits enrichis en sté-
« magiques » censés augmenter la masse mus- rols végétaux, car une consommation de 2 à 3 g par
culaire ?  Méfiez-vous  de  ces  poudres :  prises  en  jour de stérols végétaux permet une diminution du
petite quantité et occasionnellement, elles n’ont LDL cholestérol sans interaction médicamenteuse.
que peu d’effet sur l’organisme. Ingérées régu- Cela correspond à 20 g de margarine ProActiv ® ou
lièrement,  elles  peuvent  s’avérer  dangereuses.  Cholegram ® ou deux yaourts Danacol ® ou un stick
Attention également à la marque choisie et évitez de vinaigrette Isio acti stérol ®.
à tout prix les achats sur internet !
Comment ComPoser un rePAs AntIfAtIgue ?
fAut-IL PrIvILégIer Les fAux suCres ? Par un menu « détox » pauvre en graisses satu-
si vous n’avez pas de poids à perdre et que vous rées et riche en antioxydants naturels et en vita-
n’êtes pas diabétique, il n’y a aucune raison que  mines. Tout simplement, un repas équilibré avec 
vous consommiez des faux sucres. Préférez le vrai des légumes crus en entrée assaisonnés avec une
sucre  (saccharose)  en  quantité  raisonnable.  Les  huile végétale mélangée (colza, tournesol, olive),
faux sucres ont l’avantage d’apporter le goût sucré une portion de viande ou de poisson grillée avec
que l’on aime tant avec 2 à 10 fois moins de ca- des céréales complètes (riz complet, pâtes au blé 
lories. Cependant, ils entretiennent au niveau du complet…) et des légumes cuits à la vapeur, le
cerveau le besoin de sucre. Selon vos convictions  tout  saupoudré  d’herbes  et  d’épices  selon  vos 
et vos habitudes alimentaires, vous opterez plutôt  goûts. terminez par un produit laitier frais et un
pour des édulcorants de synthèse (aspartam, acé- fruit. Accompagnez le tout d’une tasse de thé vert
sulfam…) ou naturels (stévia). pour  vous  hydrater.  On  oublie  pour  ce  type  de 
repas le beurre et la crème fraîche, l’alcool, les 
PuIs-je DImInuer Le mAuvAIs ChoLestéroL cuissons à base de matière grasse, les féculents 
PAr LA nutrItIon ? raffinés (pâtes ou riz blancs), le sel, la charcute-
L’hypercholestérolémie  peut  être  un  problème  rie et le fromage.
supplémentaire face au vIh car les médicaments
permettant de diminuer le taux de LDL-cholestérol Comment trouver Des ProDuIts De quALIté
présentent parfois des interactions avec les anti- à bAs PrIx ?
rétroviraux. Dans ce cas, il apparaît judicieux de  goût, prix, variété, et santé  peuvent  faire  bon 
jouer  en  priorité  sur  le  tableau  alimentaire  pour  ménage. La diversité des aliments est telle que
lutter contre un excès de cholestérol. l’on peut privilégier les aliments de bon rapport 
qualité nutritionnelle / prix.
on évitera : Pour commencer, achetez malin :
— les viandes grasses ; les charcuteries ; — limitez les achats d’impulsion, faites une liste
— les produits laitiers non allégés et tous pro- de courses avec les quantités et suivez-la ;
duits dérivés qui en contiennent ; —  faites  les  courses  de  préférence  après  un  re-
— le fromage (pas plus de 2 à 3 portions de 30 g pas, vous serez moins tenté ;
par semaine) ; — profitez  des  promotions,  vérifiez  les  prix au
— le jaune d’œuf (pas plus de 2 par semaine) ; kilo pour pouvoir comparer les prix de revient
— le corail des saint-jacques, les oursins, les entre chaque produit ;
 têtes de crustacés, les huîtres ; — privilégiez les produits de marque du distribu-
— le beurre et la crème fraîche et tous produits  teur pour ce qui est des aliments de base, la fa-
dérivés qui en contiennent ; rine, les œufs ou le lait (Il y a peu de risque d’être
— les abats. déçu en n’achetant pas de marques.)
on privilégiera : Dites-vous que les aliments les plus simples sont
— les huiles végétales (en particulier de colza) et les meilleurs, donc plus un aliment est trans-
les margarines sans huiles partiellement ou tota- formé plus il sera cher par rapport à celui de

34 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Nutrition.indd 34 18/09/10 15:40:22


mieux vivre +

base. Quelle est la clé ? Savoir cuisiner, conser- ges de fruits de mer. Les gros conditionnements
ver et réutiliser. Souvenez-vous que le « fait seront encore une fois une bonne affaire ! Les
maison » est toujours moins cher que le « tout féculents et les légumes secs, de vrais atouts
prêt ». Jouez de votre imagination et de vos ta- budget : tous les féculents (pommes de terre,
lents culinaires pour préparer vos petits plats pâtes, riz, farine, semoule, pain…) et les légu-
et accommoder les restes. Une recette simple et mes secs achetés crus (haricots, lentilles, pois
rapide suffit à faire la différence dans le porte- chiches, pois cassés…) sont généralement peu
monnaie et côté santé. Sachez que les fruits et coûteux et permettent un apport d’énergie de
les légumes, frais, en conserve ou surgelés, sont longue durée. De plus, l’association dans un
tous égaux : consommez une portion de légumes même repas d’une céréale et d’un légume sec
(200 à 300 g) par repas et deux à trois fruits par (maïs / haricots rouges, semoule / pois chiches,
jour. Crus, cuits, en purée, en potage, en jus… riz / lentilles) permet de remplacer une por-
qu’il s’agisse de produits frais, en conserve, sur- tion de viande en vous garantissant un apport
gelés, sous-vide, déshydratés, leurs apports nu- en protéines suffisant. Sur le même principe,
tritionnels sont quasi identiques à condition de l’association d’une céréale avec un produit
les choisir au naturel et non cuisinés. Vérifiez laitier (pain / fromage, céréales / lait) permet-
la liste des ingrédients. En plus d’être économi- tra d’obtenir des protéines de bonne qualité et
ques, les conserves et les surgelés se conser- pourra également remplacer de temps en temps
vent plus longtemps, sont portionnables et vous une portion de viande. Les produits laitiers,
permettent de disposer d’une variété importante pour vos apports en calcium et protéines sont
de légumes. Pensez à rincer sous l’eau les légu- globalement peu chers, ils sont à consommer
mes des conserves et de limiter l’apport en sel, 1 fois / repas pour garantir vos apports journa-
car ils sont déjà assaisonnés. liers en calcium et contribuer à vos apports en
Les fruits au sirop sont peu coûteux et en réa- protéines à moindre coût. Le lait UHT (écrémé
lité peu caloriques à condition de les égoutter. en brique ou en poudre), les yaourts nature
Il en existe de nombreuses variétés et c’est une classiques, les fromages blancs en pots de 1 kg
bonne façon d’avoir toujours des fruits dans sont peu onéreux. Choisissez ces produits de
vos placards. base et aromatisez-les vous-même en utilisant
Achetez les produits frais en fonction de la sai- de la confiture, de la cannelle, de la vanille ou
son : le coût de production en saison est moindre un fruit coupé en morceaux.
et les fruits et légumes sont donc moins chers.
Enfin, n’hésitez pas à acheter en gros condi- L’eau est la seule boisson indispensable :
tionnement, cuisinez-les et congelez-les. Le prix consommez de l’eau à volonté en privilégiant
sera souvent avantageux. l’eau du robinet. C’est une eau de bonne qua-
Viande, poisson, fruits de mer, crustacés, œufs, lité, qui assure un apport en calcium satisfai-
sont globalement chers. Consommez-en au sant et très peu coûteuse puisqu’elle est cent
moins une portion (125 g) par jour. Les œufs, fois moins chère que l’eau en bouteille.
ont un bon rapport qualité / prix. Vous pouvez à tout prix
en consommer jusqu’à six par semaine si vous Les matières grasses (beurre, crème fraîche, Évitez de faire l’impasse
n’avez pas de problème de cholestérol. La vo- huile…) : vous pouvez choisir les produits clas- sur un groupe
laille et le steak haché sont peu coûteux, de siques (non allégés) en sachant limiter les quan- d’aliments au risque
même que certaines viandes de deuxième ca- tités. Vous y gagnerez en budget et en saveur. de vous retrouver
tégorie. Éliminez alors vous-même les parties en carence. Il existe
grasses au couteau ou en les cuisant la veille En limitant votre consommation de produits dans chaque groupe
de la consommation dans un bouillon. Laissez transformés (plats cuisinés, charcuteries, bis- des aliments qui, à
refroidir une nuit au réfrigérateur et il vous cuits, pâtisseries, produits apéritifs…) vous ar- valeur nutritionnelle
suffira d’éliminer la graisse figée à la surface riverez à limiter les graisses cachées, les grais- comparable, sont
avant de réchauffer. Les poissons en conserve ses trans et vous serez encore gagnant sur le meilleur marché,
au naturel ou à l’huile d’olive ou de colza sont budget et côté santé ! reportez-vous aux
intéressants pour leurs apports en oméga 3 rubriques ci-contre et
(sardine, maquereau, thon…), de même que les soyez astucieux !
produits surgelés en filet nature ou les mélan-

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 35

Nutrition.indd 35 18/09/10 15:40:30


+ MIEUX VIVRE FORME

LE SPORT A UN IMPACT POSITIF SUR LA SANTÉ ET LE MORAL DES PERSONNES


SÉROPOSITIVES. IL AGIT FAVORABLEMENT SUR LES EFFETS SECONDAIRES
DES TRAITEMENTS. GILLES THÖNI, PHYSIOLOGISTE DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE APPLIQUÉE
À LA SANTÉ, NOUS EN FAIT LA DÉMO. PAR ÉLODIE LIÉNARD ILLUSTRATION CARINE SILVEIRA

RETROUVER DE L’ÉNERGIE sera propice à développer d’autres activités.


Se (re)mettre au sport… Combien de fois avez- Vous allez vous réapproprier votre corps et
vous pris cette résolution ? Mais il est souvent retrouver confiance en vous. Très vite, vous
difficile de trouver la volonté, de choisir la vous sentirez mieux dans votre peau !
bonne activité, de lutter contre la fatigue…
Pourtant, dès que l’on a fait le premier pas, TRANSFORMER LA SILHOUETTE
les effets bénéfiques du sport se font sentir. L’influence du sport sur la répartition des
« On croit souvent qu’il vaut mieux éviter toute graisses est-elle vérifiée ? Oui ! « Dans l’étude
activité physique lorsqu’on se sent fatigué au que nous avons menée au CHU de Montpellier,
quotidien, souligne Gilles Thöni. Contrairement deux à trois séances hebdomadaires de
à cette idée préconçue, nous avons révélé, vélo pendant quatre mois ont permis de
dans une étude réalisée sur dix personnes réduire de plus de 20 % la graisse accumulée
vivant avec le VIH, fatiguées et / ou souffrant dans l’abdomen », précise Gilles Thöni. Des
de perte importante de la masse musculaire, programmes de renforcement musculaire plus
que la pratique d’une activité physique spécifiques permettent quant à eux de gagner de
adaptée, régulière pendant un mois réduisait la masse musculaire (de 1,5 à 3 kg de muscles
significativement la sensation de fatigue sur 6 à 16 semaines). Et donc de se sculpter une
au quotidien. » nouvelle ligne.

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE PRÉSERVER LE CŒUR ET LES ARTÈRES


Formidable stimulant des relations sociales, Au centre des préoccupations actuelles,
le sport apporte une nouvelle énergie qui les risques cardio-vasculaires sont réels.
« Les études menées au CHU ont démontré
qu’en pratiquant régulièrement une activité
QUEL SPORT PRATIQUER ? d’endurance, nous arrivions à faire baisser
Pour pouvoir bénéficier de tous ces effets positifs, il convient : les triglycérides de 43 %, le cholestérol total
– de pratiquer une activité d’endurance, deux à trois fois par semaine, 30 à de 23 %, et même à faire augmenter le bon
40 minutes (vélo, natation, marche, footing, aquagym…) ; cholestérol de 6 % », précise le scientifique.
– d’ajouter, à cette activité d’endurance, quelques séances par semaine de Et plus réjouissant encore : certaines études
renforcement musculaire pendant une dizaine de minutes (travail des bras avec ont démontré que les effets du sport sur la
de petits haltères, abdominaux…) ; santé étaient d’autant plus importants, que les
– de bouger plus dans la vie quotidienne, marchez au lieu d’utiliser les dérèglements l’étaient au départ.
transports, faites vos courses à pied plutôt qu’en voiture. C’est déjà très bien ;
– de faire simple, inutile de se ruiner, une bonne paire de baskets, une entrée à SE PROTÉGER DU DIABÈTE
la piscine de quartier, un vélo révisé… cela suffit ; Les trithérapies ont également des effets
– de prendre du plaisir, c’est la condition sine qua non à la régularité. Vous n’êtes néfastes sur le fonctionnement de l’insuline.
pas à l’aise en cours collectif ? Vous n’aimez pas les sports individuels ? Vous Une étude de 2008 a démontré que, quel que
détestez l’ambiance des salles de sport ? Ne vous imposez rien, et choisissez soit le type d’entraînement — endurance ou
l’activité qui vous donnera le plus de plaisir. Elle existe, forcément ! musculation — une pratique physique régulière
améliore la sensibilité à l’insuline.

36 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

forme.indd 36 18/09/10 15:42:44


+ mieux vivre psycho

DiRe ou ne Pas DiRe sa

séroposi t
Par Dominique RoLLAnD Psychologue clinicienne
et SyLviAne HeRvÉ Psychologue clinicienne et Psychanalyste

L
e fait de dire ou non sa séropositivité de réponse générale, mais plutôt une réponse
à son entourage (partenaire sexuel spécifique à chacun, et particulière à chaque
stable ou occasionnel, famille, amis, relation, à chaque moment de cette relation
collègues…) est une question à la (on peut choisir d’abord de taire, puis, plus
fois incontournable et récurrente tard, de dire). le plus souvent, la personne est
à laquelle toute personne concernée est confrontée à des conflits, des tiraillements entre
confrontée. C’est une question complexe et les enjeux et les risques.
souvent douloureuse.
RéfléChiR aux enjeux
Révélation et témoignage Quels seraient quelques-uns des enjeux de dire
les personnes séropositives sont souvent aux ou de ne pas dire ?
prises avec plusieurs discours. D’abord celui l’enjeu le plus important pour les personnes
des « soignants », des « accompagnants », qui séropositives qui choisissent de dire semble être
incitent généralement au silence pour que celui de garder ou de retrouver un sentiment
la personne soit protégée du rejet et de la d’authenticité dans son existence, d’être
stigmatisation. Parfois, dans le discours de reconnue et acceptée dans tous les aspects de
certains acteurs de prévention et de beaucoup son existence sans réduction à un seul d’entre
de partenaires sexuels, il y a l’idée plus ou eux, mais sans gommer un seul d’entre eux.
moins implicite que dire serait nécessaire C’est espérer gagner un espace de liberté et ne
même si l’utilisation du préservatif protège pas avoir à se cacher, à cacher, à mentir. Dire
le ou la partenaire de la contamination. c’est aussi une demande de reconnaissance de la
Enfin, dans le discours de certains militants singularité de l’expérience. Ce peut être parfois
associatifs, il y aurait affirmation de la une demande de soutien. informer les soignants,
nécessité de témoigner, à des fins plus les partenaires sexuels, a le plus souvent pour
politiques, pour contrer la stigmatisation à visée de protéger l’autre de la contamination.
l’endroit des personnes séropositives. Enfin, dire dans l’espace public, témoigner,
vient soutenir un discours de prévention
Dire sa séropositivité est de l’ordre de la (« pour que ce qui m’est arrivé n’arrive pas
révélation. mais c’est aussi témoigner d’une aux autres »), rendre compte de sa « normalité »
conduite perçue comme transgressive au niveau (« je suis comme tout le monde »). Cela permet
de la sexualité ou de la consommation de souvent de donner un sens à la pathologie,
produits. Dans le langage courant, dire est du d’en faire un objet de réflexion, d’en maîtriser
côté de l’aveu, ce qui met la personne concernée l’angoisse associée.
dans une position de coupable.
mais dire peut amener à être confronté à toute
il faut rappeler qu’il n’y a pas d’obligation une série de réactions dont les plus redoutées
à dire, pas plus que d’obligation à taire. sont le rejet, la compassion, l’assignation
Révéler ou non est une question à se poser identitaire réductrice. alors, ne pas dire, c’est
personnellement, de soi à soi. il ne peut y avoir aussi se protéger du rejet, de la stigmatisation,

38 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Papier Psy.indd 38 18/09/10 15:48:43


mieux vivre +

i tivité
de la compassion, de l’assignation identitaire. et / ou de non-authenticité par rapport à ses
C’est parfois protéger l’autre (et soi-même en collègues. Il faut inventer des stratégies
retour) de la douleur engendrée. C’est aussi se pour parler de sa vie privée en en cachant
préserver de l’angoisse, de la détresse de l’autre une partie, pour les consultations médicales,
(« je ne veux pas le dire à ma mère, cela lui les soins en journée. Par ailleurs, pour les
ferait trop de mal, elle perdrait tout d’un coup »). personnes bénéficiant du statut de « handicapé »,
C’est enfin préserver son intimité, sa pudeur, un l’invisibilité du handicap (être séropositif ne se
espace personnel auquel autrui n’a pas accès, voit pas) amène les autres à s’interroger.
espace essentiel à l’équilibre psychique.
Dans le cadre d’une relation sexuelle protégée,
Dire, ne pas dire : mais à qui ? la personne séropositive est malgré tout
Les interlocuteurs principaux sont la famille, « assignée » à dire. En effet, si le préservatif
l’entourage, les collègues, le partenaire sexuel. protège de la contamination, il ne protège pas
Informer de sa séropositivité sa famille ou son de la peur. Si taire peut sembler facile dans le
entourage réinterroge les liens affectifs existants cadre d’une relation occasionnelle protégée,
depuis l’origine de la relation. Mon ami est-il cela devient plus difficile quand la relation et
« vraiment » mon ami tant qu’il ne sait pas ? la confiance s’installent et quand se pose la
Resterait-il mon ami si je lui disais ? S’il me question de retirer le préservatif. C’est alors
rejette, cela veut-il dire que je me suis toujours trouver le « bon moment » et les « bons mots »
trompé sur son compte depuis le début de la qui semble de plus en plus compliqué, la peur
relation ? Suis-je prêt à éprouver ce sentiment de la rupture pouvant augmenter dans le
de tr ahison ? même temps.
Comment vivre une relation avec des parents
(ou des enfants) qui ne savent pas ? Qui nous Quelle bonne façon ? Quel bon moment ?
rejettent en l’apprenant ? Dire (en fonction de son En conclusion, il n’y a pas de bons moments
âge) à son enfant qu’il est séropositif est essentiel pour dire, pas plus qu’une bonne façon.
pour que les traitements et le suivi médical Il s’agit essentiellement pour la personne
fassent sens pour lui. Mais lui dire, c’est être séropositive de prendre le temps de réfléchir,
confronté tôt ou tard à la question de l’origine seule ou accompagnée (les « soignants », les
de la contamination. Dire à son enfant que l’on associations auraient un rôle à jouer dans
est séropositif soi-même, c’est le confronter au l’accompagnement d’une élaboration autour
fantasme d’une mort possible. Ne pas lui dire, ça de cette question) : qu’est-ce qui est important
met en question la relation de confiance et c’est pour moi dans le fait de dire ? De ne pas dire ?
se confronter à un moment donné à l’accusation Qu’est-ce que j’attends de cette parole ? Qu’est-
d’avoir tu. L’important est peut-être d’être attentif ce que je redoute ? Est-ce que je suis prêt à ce
aux questions que pose un enfant. que mon secret n’en soit plus un ?
Il s’agit aussi de vérifier que l’on est en capacité
Sur le plan professionnel, il faut rappeler qu’il d’encaisser les risques sans dommage pour
n’y a aucune obligation légale à dire (et il est soi. Il ne saurait y avoir d’injonction dans un
interdit de réaliser des tests à l’insu de la sens ou dans un autre, il n’y a qu’une posture
personne), même au médecin du travail. Ne pas particulière, singulière qui, de plus, peut changer
dire amène souvent un sentiment d’isolement selon les moments et les interlocuteurs.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 39

Papier Psy.indd 39 18/09/10 15:48:51


+ mieux vivre soutien

n’oUbliez pAS leS


paroles
de nouveaux esPaces d’échanges, Plus conviviaux, font entendre leur voix
Partout en france. ces grouPes de Parole sont utiles à ceux Pour qui Partager
son exPérience, c’est aussi se soigner. la Preuve Par cinq. Par Dominique THiÉRy

Montpellier : qu’on Me donne l’envie mises à pleurer. un libre-échange qui permet


C’est un groupe de parole si hybride que même aussi d’évoquer ceux qui ne sont plus. »
l’association envie qui l’a lancé il y a deux ans envie : 04 67 04 20 23 – www.associationenvie.com
l’appelle le « truc du vendredi ». les anciens
groupes ne fonctionnent plus (sauf celui des SAint-Étienne : plACe à lA diverSitÉ
femmes). ouvert aux personnes séropositives Face aux demandes répétées d’usagers, Actis,
et à leurs proches, sans contrainte d’assiduité, une association luttant contre le sida depuis
le truc est basé sur le plaisir, la convivialité vingt et un ans, a créé en 2009 son premier
et l’humour. « il est à la séropositivité ce groupe de parole intitulé partage et écoute.
que le gel est à la sexualité », affirme Anne tous les quinze jours, migrants, hétéros, gays,
Charbonnel, psychologue. Selon Anne, il aura jeunes ou vieux séropos, une mère et son fils
fallu dix ans pour que les séropositifs intègrent contaminé, se retrouvent pendant deux heures
l’idée qu’il faut vivre. Jeux de société, karaoké, et demie autour d’un verre pour parler du
ciné papote, cuisine, gâteaux, tout est bon, une viH, sans tabou. Comme un endroit où l’on est
fois par mois, pour désenclaver la parole. et sûr de ne pas se sentir rejeté. pouvoir dire sa
faire un « brin de jasette », un jeu de cartes séropositivité dans une société qui ne les écoute
made in Canada plébiscité par Anne. Chaque pas est le problème de tous. Un Africain qui
carte pose une question de façon ludique, cherche du travail a peur que cela se sache.
distribuant ainsi la parole à chacun. « quel était un gay s’interroge : « est-ce que j’ai le droit
votre surnom petit ? » « votre truc le plus fou ? » de tomber amoureux ? » ils avancent dans un
« on s’amuse, mais je suis garante du cadre climat de confiance : un participant vivant en
sérieux, plus engageant pour s’exprimer. » il y autarcie s’est resocialisé, le fils a pu discuter
a aussi le panier garni où chacun peut piocher avec sa mère de l’étouffement ressenti… « Si
préservatifs, gel, sex toys… et réveiller le le groupe devenait une causette entre amis, je
désir d’une sexualité qu’on ne s’autorise pas leur dirais qu’ils n’ont plus besoin de moi. il doit
toujours. « Cette lutte nous oblige à évoluer, rester ouvert à de nouvelles personnes, même
mais ce groupe de parole garde son rôle si vider son sac devant des participants qui se
narcissisant et sécurisant. » voire libérateur. connaissent peut se révéler compliqué », confie
« récemment, après avoir chanté, une personne Alain Formento, volontaire formé pour animer
a annoncé le décès d’une autre. Cinq se sont le groupe. « nous sommes très surpris que cela

40 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Par Dominique RoLLAnD Psychologue clinicienne


guide des groupes de parole.indd 40 18/09/10 15:50:58
mieux vivre +

marche ! Ils se soutiennent en respectant leurs leur séropositivité. « Face à la discrimination, on


différences », se réjouit Alain. ne doit pas rester seul », ajoute Laura.
Actis : 04 77 41 66 99 – actis42@free.fr Sol En Si : 04 91 92 86 66

LILLe : soIrées pour trAns gAys pArIs : un LIeu non étIQueté VIH
une première du genre. Fort de son expérience en octobre 2009, le planning familial a constitué
personnelle, Bruno Brive, militant du centre un groupe de parole pour permettre aux femmes
LgBt lillois, a ouvert en janvier 2009, en séropositives de parler de leur sexualité. « trop
association avec Aides, un atelier de sexualité peu de lieux existent, certaines disent avoir
et santé gays consacré aux « relations besoin d’un endroit neutre sans risque d’être
affectives entre pédés cisgenres et pédés discriminée. Ici, elles peuvent s’exprimer,
FtoM ». Comprenez, entre des hommes gays s’informer sur leurs droits et bénéficier d’une
dont le genre correspond au ressenti et des consultation gynécologique », indique Martine
transsexuels… « personne ne parle des histoires nawrat, conseillère. Deux jeudis par mois, en
singulières entre gays et trans gays. nos rendez-vous groupé, elles viennent la rencontrer
objectifs ? Défaire les idées reçues sur le genre avec un médecin pour aborder des questions
et la génitalité, partager les petites astuces médicales avant que ce dernier ne les reçoive
sexuelles et mieux affronter le regard des individuellement. « Cela leur permet de faire
autres », expose Bruno. D’autres ateliers plus le point, mais aussi d’échanger des conseils.
ouverts existent depuis 2007, sans l’autorité d’un Beaucoup d’inquiétudes perdurent sur la
thérapeute, animés par un volontaire de Aides transmission du VIH par fellation, la gestion de
pour discuter de santé et de sexualité gays. la prise de risque ou sur le fait de révéler sa
Chaque mois à Lille, environ cinq personnes séropositivité à son partenaire. » Initié à paris,
débattent dans une soirée cosy, d’homophobie, ce groupe de parole peine à se faire connaître
de transphobie et de prévention du VIH. « Le malgré un partenariat avec Arcat. rappelons-le, à
besoin de s’exprimer est fort et l’atelier garantit l’exception de ce groupe non mixte, le planning
une écoute bienveillante. » À ceux qui souhaitent familial n’est pas fermé aux hommes.
plus de confidentialité, Aides propose ensuite Planning familial : 0 800 803 803 ou 01 42 60 93 20.
des entretiens individuels au centre LgBt.
Centre LGBT (lesbiennes, gays, bis, trans) : 03 20 52 28 68 
– centrelgbt@jensuisjyreste.org
Géraldine, 20 ans

« Le groupe m’a ouvert


MArseILLe : L’AteLIer À pALABres
saturées des mots « sida » et « hépatites », les
mères séropositives de sol en si, principalement
originaires du Maghreb, voulaient partager
autre chose. en 2009, l’association a mis en
place un nouvel espace ouvert à dix femmes au
les ye ux »
maximum. « Le groupe de parole est devenu un Née séropositive, Géraldine a perdu ses parents très tôt. Élevée par ses 
atelier d’activités où elles échangent confidences grands-parents, puis par sa tante, à 15 ans, elle apprend à l’hôpital sa 
et compétences », explique Jean-François Laffont séropositivité jusque-là tue par sa famille évoquant une « maladie chronique » 
de souris, un volontaire. Cours de couture, pour justifier sa prise de médicaments. Révoltée, elle ne veut parler du VIH à 
coiffure, fitness, massage, sortie patinoire avec personne, refusant de pousser la porte d’un groupe de parole : « Rencontrer 
les enfants, « autant d’activités qui sont des d’autres enfants malades m’angoissait. Je m’imaginais un endroit triste où 
supports pour favoriser la parole et la solidarité », on allait me parler que de maladie. L’ambiance est complètement différente, 
explique Laura Queyrens, assistante sociale. avec des personnes accueillantes et sympas. J’étais renfermée, ça m’a pris du 
Des rendez-vous ludiques qui n’excluent pas de temps pour parler, mais je me suis rendu compte que je n’étais pas la seule à 
parler de parentalité ou de prévention. Faut-il vivre ça. Avec mon médecin, ce sont toujours les mêmes questions, je réponds 
révéler sa sérologie à ses enfants ? Comment toujours que tout va bien. Lui dire que moralement ça ne va pas, qu’est-ce 
mettre un préservatif féminin ? Avec respect que ça va changer ? Avec le groupe, j’ai pu parler de sexualité. On a peur 
et pragmatisme, les participantes retrouvent le d’avoir une relation amoureuse parce qu’on ne peut rien dire et ça me gène 
goût de vivre après s’être longtemps demandées de mentir… Ça m’a ouvert les yeux, avec l’envie d’aider d’autres personnes 
si elles allaient survivre. Des femmes souvent séropositives car moi j’ai la chance de vivre normalement et de bien supporter 
précarisées, dont certaines ont dû quitter leur mes médicaments. Mon pilier dans la vie, c’est la phrase de Prévert : “Il 
quartier, après avoir eu le courage d’annoncer faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.” »

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 41

guide des groupes de parole.indd 41 18/09/10 15:51:05


42
asso +
En FrancE ou à l’étrangEr, pour palliEr la déFiciEncE dEs états, aiguillonnEr
lEs politiquEs publiquEs Et surtout apportEr un soutiEn aux séropositiFs,
lEur action Est indispEnsablE. coup dE chapEau aux associations.
Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

ASSOS new.indd 42 18/09/10 16:09:15


militer +

Fondation Femme Plus (République démocratique du Congo)

Retrouver la solidarité africaine


Faut-il aligner les récits de barbarie ? Faut-il limiter la qui rendait la vie moins dure, a disparu ? « Ce virus a détruit
description de son pays aux conflits qui le gangrènent ? Non. cette solidarité qui faisait notre force. Avant, quand quelqu’un
Bernadette Mulelebwe (photo), directrice nationale de la était malade, tout le village le soutenait, le nourrissait. C’est
fondation congolaise Femme Plus a la force de quelqu’un qui terminé », regrette Bernadette.
dit la vérité sans chercher la compassion. Commençons par En 1994, certaines femmes, séropositives ou pas, ont fait preuve
l’essentiel : certains répètent, comme un mantra, que le continent d’un courage admirable en créant Femme Plus. « Celles qui
africain reçoit davantage de traitements. Mais cette actrice de étaient porteuses du virus étaient prêtes à témoigner à visage
terrain estime que seuls 20 % des gens qui auraient besoin d’une découvert, à parler de leur situation. Le slogan disait : “Que le
trithérapie en reçoivent une, dans un pays qui ne compte que sida s’arrête à moi”. » Les manifestations de rejet ont parfois
trois laboratoires d’analyses médicales. L’objectif du traitement été terribles vis-à-vis de celles qui avaient déjà perdu un mari,
pour tous en 2010 n’est donc pas atteint. Ancienne journaliste, un enfant, une sœur. Pour Bernadette, malgré l’engagement
Bernadette dirige aujourd’hui les cent cinquante salariés d’une de deux mille cinq cents bénévoles, le feu de ces années
des plus importantes associations de la République démocratique militantes s’est éteint. « On aurait pu croire que les traitements
du Congo. Dans ce pays, le nombre de séropositifs dépasserait et les progrès allaient changer ça, mais non. Même si la
4 % d’une population de 60 millions d’habitants. stigmatisation a sans doute baissé dans les villes, où quelques
Outre des activités régulières d’accompagnement femmes instruites réussissent à imposer le préservatif. » C’est
psychologique et social, Femme Plus a mis en place un aux 80 % des campagnardes que Bernadette pense aujourd’hui
programme spécifique de réintégration. Il est destiné à et aux jeunes, qui font parfois comme si le sida n’existait pas.
soutenir les femmes contaminées et meurtries par des La fondation va donc continuer à faire passer des messages
violences sexuelles multiples. Parfois handicapées, elles sont de prévention, par des chansons et des contes. Et convaincre
souvent répudiées. Avant l’apparition du sida, la condition les chefs de village, les religieux et les membres les plus
féminine était déjà peu enviable, on rendait souvent les écoutés des familles qu’ils peuvent transmettre un message.
femmes responsables de tout, et cela commence à peine à « Nous expliquons aux hommes qu’ils doivent protéger leur
changer. « Leur situation, comme celle des orphelins du sida, famille, qu’il faut se protéger ensemble. Nous réunissons les
n’est pas reluisante. Un de mes bénévoles a un jour trouvé femmes et les hommes. Nous repensons nos stratégies. » Dans
une jeune femme enfermée, comme un chien, dans une pièce ce carcan de coutumes, l’équipe de Femme Plus poursuit sa
sans fenêtre. On lui glissait à manger par un petit espace… » lutte, et Bernadette, souriante conclut par une belle définition
Il arrive fréquemment que des enfants soient abandonnés, du militantisme : « C’est informer, éduquer, faire cause avec les
sans nourriture, tant la stigmatisation et les croyances les plus personnes qui sont dans la souffrance. Il faut les entendre et
folles persistent. Faut-il en déduire que la solidarité africaine, les écouter. » Luc Biecq Photos Vincent Lignier

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 43

ASSOS new.indd 43 18/09/10 16:09:44


+ militer associations
Ils sont invisibles et ne se sentent pas
concernés par la prévention. » Coupés du
système de soins, ils n’accordent aucune
confiance aux médecins, aux politiques,
à toute institution qui, à leurs yeux,
représente l’ordre social : « Cela veut dire
qu’ils signent leur arrêt de mort. Ils se
retrouvent à l’hôpital avec une immunité
dégradée, pour un diagnostic tardif, avec
de graves problèmes que l’on rencontrait
chez les malades il y a vingt ans ! »
Vu le vacarme provoqué par la réforme
du système de santé voulue par Obama, on
se plaît à croire que tout va changer. Mark
se montre réaliste : « Ce sera compliqué et
pas immédiat. Tellement de choses doivent
évoluer… C’est une bonne nouvelle,
mais ce projet n’est pas parfait. » Que lui
manque-t-il ? « L’ouverture de droits aux
vingt millions de travailleurs de notre
pays qui sont contraints à l’illégalité. Les
gens du Congrès apprécient leur travail de
domestiques mais ils ne les aiment pas. »
Raciste, l’Amérique? Selon Mark, certains
élus le sont ouvertement. Lorsqu’on lui
demande ce qui est le plus difficile à
vivre pour une personne séropositive, la
réponse fuse : « Tout dépend de l’endroit
et de la communauté où vous vivez. Pour
un gay, à New York ou à San Francisco,
ça peut aller. Une femme noire dans le
Mississippi, contaminée par un ex-mari
décédé pourra, avec de la chance, être
inscrite sur une liste d’attente pour un
traitement. » Aussi incroyable que cela
puisse paraître, l’organisme chargé des
soins pourra la faire attendre un ou deux
ans, le temps que le prix des molécules
baisse. Les séropositifs reçoivent donc
souvent des traitements trop tard et la liste
d’attente frôle le millier de personnes. « On
attend que les gens aient quelque chose
de grave », regrette Mark, avant d’ajouter
que « les législateurs se contrefichent des
Noirs pauvres ». Il a cité le Mississippi,
mais la palme de l’État le plus inefficace
TAG (États-Unis) pour ce qui concerne les soins change

Rendre la politique de titulaire chaque année. Au niveau


national, il aimerait se féliciter des progrès
accomplis en matière de prévention mais,
de santé publique cohérente là encore, les moralistes religieux jouent
les chevaliers de la mort : « Les discours
proabstinence sont encore dans les têtes.
C’est un homme qui parle vite et états-uniens à trouver une tribune et à Bien des États considèrent qu’il est inutile
clairement. Il oublie les périphrases publier des avis reconnus. Demandez-lui de faire de la prévention auprès des
diplomatiques apprises à l’université de parler de la situation des séropositifs jeunes femmes… puisqu’elles ne feront
Harvard. Il est gay, blanc, séropositif et aux États-Unis, il vous explique en pas l’amour avant le mariage. »
parle des femmes noires américaines préambule que le pays n’est pas très bon Malgré ce rude constat, Mark travaille
comme s’il était l’une d’elles. Avant de en épidémiologie. La surveillance des cas avec une jeune génération d’activistes.
fonder TAG (Treatment Action Group) avec de contamination n’illustre pas la réalité. « L’urgence, c’est d’aider les gens à vivre
une vingtaine de militants, en 1998, Mark Les sommes consacrées à la prévention mieux, plus longtemps. Le traitement
Harrington (photo) avait rejoint Act Up, restent ridiculement basses et le nombre doit être moins toxique, moins cher, et
dix ans plus tôt. Son travail, comme de personnes infectées sans le savoir mieux distribué. » Il rappelle aussi que la
son ouvrage critique sur les failles de dépasserait cinq cent mille. À qui pense- « nouvelle » co-infection, tuberculose et VIH,
l’administration américaine de la santé, t-il ? « Aux hommes blacks et latinos qui doit faire l’objet de toutes les attentions.
publié en 1992, trouvent toujours un écho. ont des rapports sexuels entre hommes Heureusement, sa vigilance est intacte.
Il est aujourd’hui l’un des rares experts mais ne se perçoivent pas comme gays. Luc Biecq Photo Miguel Vilallobos

44 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

ASSOS new.indd 44 18/09/10 16:10:14


militer +
Espoir Goutte-d’Or

Briser le lien entre


contamination et
précarité
Depuis 1987, l’association Espoir Goutte-
d’Or (EGO) tend la main aux usagers de
drogues de la Goutte-d’Or, quartier du nord
de Paris. À l’espace d’accueil du boulevard
de la Chapelle, on offre au visiteur selon
ses besoins : un café avec le sourire, un peu
de « bobologie » sur une plaie infectée, un
soutien pour sortir de la dépendance, où
encore un « kit base » pour fumer le crack en
se faisant un peu moins mal. Outre les deux
permanences fixes, les équipes mobiles vont
régulièrement au-devant des plus précaires
dans les rues et les squats du nord-est de la
capitale. « Maintenant, je gère une véritable
PME », constate avec truculence Lia Cavalcanti
(photo), psychologue de 60 ans, cofondatrice
et directrice générale d’EGO. Avec sa
trentaine de salariés, autant de bénévoles
et un budget de deux millions d’euros par
an, l’association de quartier des débuts
a parfaitement réussi sa métamorphose
institutionnelle. EGO est désormais
un acteur de santé reconnu pour son
professionnalisme, qui accueille plus de cinq
mille personnes par an. Sa force est d’avoir
conservé une identité associative riche de sa
diversité. Les bénévoles sont aussi bien des
retraités impliqués dans la vie du quartier
que le pharmacien, le prof, l’usager de
drogue ou le jeune « humanitaire ». Toutes
les décisions importantes se prennent
dans la transparence, à la « réunion du
mercredi », un forum hebdomadaire
d’échange d’informations et de discussion
qui existe depuis la création. Une
originalité : le magazine Alter-Ego, véritable
outil de démocratie locale et de dialogue
social auquel tous participent. Enfin, la
qualité et la pertinence des prestations
sont continuellement réévaluées par les
bénéficiaires eux-mêmes, qui mettent en
commun leurs savoirs irremplaçables. Si Lia
s’en félicite, elle n’en oublie pas moins les
enjeux de la prévention : « Le défi majeur
pour les acteurs de la réduction des risques,
c’est les hépatites, explique-t-elle avec
inquiétude. Pour le VIH, les résultats sont
tangibles, les usagers de drogue ont entendu
le message. Mais les hépatites sont une pratique de sensibilisation et d’accès aux
calamité qu’on ne parvient toujours pas à soins. Mais selon Lia, combattre ce fléau
infléchir. » Intéresser à cette question des c’est avant tout « briser la spirale infernale
fumeurs de crack terriblement précarisés, addiction, précarité, santé mentale
pour qui la survie passe avant la santé, n’a dégradée. On doit à tout prix garder le
rien d’évident. En cofinancement avec deux contact avec les usagers, être présents
autres associations, EGO a fait l’acquisition sur les lieux où ils vivent, achètent, et
d’un Fibroscan. Le médecin du centre consomment de la drogue. La proximité est
d’accueil utilise cet outil de diagnostic rapide notre légitimité première. » Guillaume Le Hegarat
et indolore comme un moyen simple et Photo Jean-Luc Guérin

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 45

ASSOS new.indd 45 18/09/10 16:10:33


+ militer associations

Odyseus (Slovaquie) Dès 2001, l’association de Katarina Jiresova démarre un second

« Protect yourself ! » programme « Sex / Drugs », à destination des 15-25 ans. Ce projet
a pour cadre les environnements festifs, comme les concerts,
festivals et autres raves, avec des messages de prévention
Au départ de l’aventure d’Odyseus, en 1997, il y a un constat sur les risques associés aux substances (alcool, tabac, drogues
simple. Face à la vague de consommation d’héroïne qui déferle illicites) et de promotion du safer sex. À travers ce programme,
sur la Slovaquie, les services pour les usagers de drogue ils abordent sans tabous tous les sujets qui intéressent une
— l’hôpital psychiatrique et le centre de désintoxication — ne jeunesse avide de nouvelles expériences. C’est une initiative plus
sont pas à la hauteur du défi. « Il fallait introduire rapidement que bienvenue dans un pays où il n’y a pas beaucoup d’autres
un nouveau modèle, pragmatique et flexible, mais surtout plus endroits pour poser librement des questions sur l’homosexualité.
tolérant et respectueux des personnes », explique posément En mai 2010, Odyseus a fait le choix de participer à la première
Katarina Jiresova (à droite), 33 ans, la directrice de l’association gay pride en Slovaquie. « De nombreux diplomates étrangers
qu’elle a fondée il y a douze ans avec des amis, étudiants comme étaient présents. Mais aucun homme politique slovaque n’a
elle. Depuis, avec son projet « Protect yourself », Odyseus va trouvé le courage de s’exprimer publiquement à la tribune à nos
quotidiennement à la rencontre des usagers de drogues et des côtés », déplore Katarina.
travailleuses du sexe dans les rues de Bratislava, la capitale L’organisation non gouvernementale fonctionne bon an mal
slovaque. Les équipes mobiles de l’association leur fournissent an avec 160 000 euros de budget. Il n’est pas évident de
les moyens de se protéger : seringues, préservatifs, gel mobiliser les pouvoirs publics pour intensifier les campagnes
lubrifiant, informations sur le VIH, les hépatites et les infections de prévention. La prévalence du VIH en Slovaquie reste faible,
sexuellement transmissibles. Les militants animent aussi un l’épidémie touche principalement les gays et ça n’est tout
espace d’écoute et de détente, proposent un accompagnement simplement pas une priorité politique nationale. Il est inutile de
social et des consultations de santé individualisées. compter sur des financements internationaux qui vont plutôt

46 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

ASSOS new.indd 46 20/09/10 18:58:32


Sol En Si (Bobigny)
militer +
Accompagner les
femmes vers la vie
Dans un Bobigny triste et uniforme, un pavillon de banlieue
réchauffe le cœur. Ombragée par un magnifique figuier, qui
enveloppe de ses larges branches quiconque en franchit le
seuil, l’association Sol En Si se veut discrète et protectrice, à
l’image de cet arbre. Les 224 familles qui s’y rendent — à 90 %
d’origine subsaharienne — sont épaulées par les 9 salariés
de Bobigny et les 84 volontaires d’Île-de-France et ce, depuis
vingt ans. L’association se distingue par sa prise en compte
de la famille dans son intégralité. Enfants, mères, pères, tous
peuvent y trouver un espace de dialogue et de soutien. La
psychologue, Natascia Serbandini (à gauche), explique avec
calme que les femmes viennent d’abord pour leurs enfants
car elles sont souvent enceintes, traumatisées et en grand
isolement quand elles découvrent leur séropositivité. « On leur
fournit des couches et du lait pour les aider, mais aussi pour
éviter la contamination des enfants lors de l’allaitement. » Elle
précise tristement que, encore aujourd’hui, « des familles en
viennent à jeter la vaisselle dans laquelle la femme malade a Adis-Gaynet
mangé, ou à passer les toilettes à l’eau de javel… »
Si les enfants des mères séropositives sont la « porte d’entrée »
de l’association, beaucoup de mères viennent aussi parce
Tchatter pour informer
que « le mari les a abandonnées, d’autres sont en rupture
Olivier Malengrez (photo) passe sept heures par semaine à
d’hébergement. Ici, elles trouvent des femmes qui vivent la
dialoguer sur un site de rencontres. Pas pour draguer, mais
même chose. Ça crée une solidarité entre elles. » Poursuivant
pour faire de la prévention. Au sein de son association, l’Adis
la volonté de recréer du lien social, la psychologue les oriente
(Association pour le développement des initiatives contre le sida
vers les groupes de parole ou des réunions thématiques et
et l’hépatite C), ce chargé d’accompagnement et de prévention
les structures spécialisées : centres médico-psychologiques,
assure depuis trois ans les permanences en ligne du projet
services sociaux, médecins spécialisés. Le but de Sol En Si
Gaynet. Un projet d’information sur le VIH, le sida et les IST.
est d’être « une passerelle vers le droit commun ». Mais, dans
L’association veut toucher toute la Côte d’Opale, du Touquet à
la famille, il manque les pères. « Sur 224 familles suivies, 141
Dunkerque. « Le projet est né du manque de lieux identitaires
sont monoparentales et l’association est, de fait, plus en lien
dans la région. Ici, jusqu’à récemment, il n’y avait aucun sauna
avec la maternité, le féminin, les enfants. Les pères laissent
où aller faire de la prévention. L’idée d’une intervention en ligne
cela aux femmes. Ils sont davantage présents à la crèche. »
a été soutenue par Sidaction, comme projet pilote de prévention
L’avenir de Sol En Si ? « Il y a quinze ans, l’association avait
gay par les nouvelles technologies », explique Olivier Malengrez.
pour but l’accompagnement en fin de vie, aujourd’hui, on
En trois heures, il peut discuter avec plus de quinze personnes
les accompagne vers la vie. Et la grande nouveauté, ce sont
et envoyer des mails groupés. Les gays de la région sont de plus
les couples sérodifférents qui restent ensemble ! », conclut
en plus concernés par les nouvelles contaminations au VIH. Le
Natascia Serbandini, enthousiaste. Ursula Del Aguila Photo Fabien Breuil
permanent, habitué du terrain après dix ans de prévention sur
des aires de repos ou dans les dunes du Nord, le constate : en
tchat, les langues se délient plus facilement. « Les gens posent
beaucoup de questions sur le risque buccal. Beaucoup voudraient
vers les pays de l’Est comme l’Ukraine et la Biélorussie : la que je leur donne une échelle de risque, ce que je me refuse à
Slovaquie fait partie des pays « riches » de la zone euro. La jeune faire. S’ils n’acceptent pas le port du préservatif, je ne les lâche
directrice d’Odyseus voudrait faire plus, et ce ne sont pas les pas comme ça. J’essaie de leur faire exprimer leur blocage et
idées qui manquent : « Personne ne fait rien pour les hommes nous évoquons des pratiques alternatives, pour un “safer sex”. »
travailleurs du sexe. Ils sont dans des clubs en ville. Ce sont des Souvent, Olivier Malengrez parle d’identité sexuelle. Beaucoup
endroits fermés et nous n’avons tout simplement pas les moyens de ses contacts sont des bisexuels, parfois en instance de divorce
d’intervenir dans ce genre d’environnement. » Guillaume Le Hegarat ou encore mariés. « Ils peuvent discuter avec un psychologue de
l’association s’ils le souhaitent. » Car la prévention passe aussi
par là. « Pour être bien dans sa sexualité, il faut être bien dans
sa tête, sinon les comportements à risque apparaissent. » Olivier
doit aussi lutter contre l’homophobie rampante, avec l’aide de la
Halde. Gaynet se pose en rempart contre les préjugés qui peuvent
encore exister dans le monde médical. « Certains viennent me
dire qu’ils se sont fait refouler par le médecin à cause de leur
homosexualité. Je les aiguille vers les CDAG. » L’association
réfléchit en ce moment à la mise en place d’un dépistage « hors
les murs », avec détachement d’une infirmière hors des CDAG,
pour éviter la stigmatisation.
Et, en vrai geek, Olivier Malengrez imagine déjà l’après-tchat.
À venir : une présence sur Twitter et même des miniblogs. Pour
que la prévention investisse tous les fronts. Texte et photo Noëlle Guillon
www.asso-adis.com

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 47

ASSOS new.indd 47 20/09/10 18:58:57


+ militer associations

Cefra

Priorité : retour à l’emploi


C’est un centre de formation comme les autres, à Bron, non loin de Lyon. Sans
« étiquetage » particulier, le Cefra tire sa force d’une équipe rodée au soutien des
personnes fragilisées. « C’est une question que je me suis posée, explique Rebecca
Chappe (photo), la directrice : une personne séropositive peut-elle évoquer facilement
sa problématique au Pôle Emploi ? » Après avoir écouté les problèmes des séropos sur
le terrain, elle a imaginé un dispositif intitulé « En route vers l’emploi ». Il ne comporte
aucune référence visible au VIH et il commence par un entretien individuel avec
une conseillère d’insertion qui connaît la problématique et aide chacun à mettre en
valeur ses acquis. Outre un suivi individuel à volonté, en face à face, par mails ou au
téléphone, les participants bénéficient d’ateliers collectifs, sur la base du volontariat.
« L’idée, c’est de réfléchir en groupe à ses compétences, avec des gens handicapés ou
pas, et aucune obligation à révéler quoi que ce soit. Certains en parlent avec facilité,
d’autres jamais. » Car le mot-clé, c’est compétences. « Rechercher un emploi, c’est
communiquer sur celles qu’on a », résume joliment Rebecca.
Le public qui a pu bénéficier de ce soutien est varié, à l’image des chômeurs.
Toutefois, les séropositifs, qui ont parfois vécu en retrait du monde du travail, sont
fragilisés. « Ils anticipent les drames, craignent des questions inquisitrices ou ont de
mauvais souvenirs. » Le suivi individuel et l’aide du groupe permettent d’en parler,
d’échanger, de sortir d’un silence qui enferme et limite. « L’image que les personnes
ont d’elles-mêmes est dégradée, elles partent vaincues, persuadées que le monde du
travail les exclura. »
Attention : personne au Cefra ne cherche à nier les discriminations subies dans le
monde professionnel ! L’idée, c’est plutôt de déboulonner le socle d’auto-stigmatisation
qui fait qu’un jour, pour se protéger d’un risque supposé, on cesse de chercher
un emploi. « Les préjugés que les gens ont sur eux-mêmes sont les plus difficiles
à porter », insiste Rebecca. D’ailleurs, cette belle initiative ne pose aucun critère
de handicap, de niveau et encore moins d’âge. La reconnaissance de la qualité du
travailleur handicapé (RQTH) n’est pas obligatoire. « Nous la considérons comme
un outil dont il faut user si on ressent le besoin », précise Rebecca. Des modules de
renforcement des connaissances (en communication verbale ou non verbale, par
exemple) sont proposés. Les résultats sont prometteurs. Il ne reste plus qu’à espérer
une duplication sur tout le territoire de cette belle idée. Luc Biecq Photo Kaëel T Block

Mais on est là pour faire descendre sept étages et accompagner


Les Petits Bonheurs à la gare celui qui n’imaginait même plus pouvoir partir un

Rompre l’isolement jour à la campagne. » Pour aller au ciné avec cet autre qui, en
fauteuil roulant, n’avait plus remis les pieds dans une salle
depuis dix ans. Pour aider un troisième à bricoler une étagère
Rendez-vous rue du Parc-Royal, dans le 3e arrondissement de de guingois, ou à trier ses papiers. Pour trouver des partenaires
Paris. Le local de poche, de bric et de broc, n’a rien de « royal », de pétanque à celui-ci. Entraîner cette dernière au hammam. À
mais il est chaleureux. Aux Petits Bonheurs, on ne fait pas dans force de détester son corps, elle avait oublié combien elle aimait
le spectaculaire mais dans le détail, la main tendue, celle qui se faire « poupougner ». Depuis la création de l’association, en
redonne le goût de sourire, l’envie d’y croire. 2008, les bénévoles sont ainsi allés à la rencontre de plus de
« Amira venait de perdre son amie, raconte Béatrice. Depuis une deux cent cinquante malades, à leur domicile ou à l’hôpital. « Le
semaine, elle avait cessé de prendre son traitement. À quoi bon plus souvent, des personnes très seules, qui ont perdu leurs
le faire quand vous pensez n’avoir plus personne pour qui vous amis, n’ont plus de famille ou ont été rejetées par celle-ci, ou
battre ? Je suis allée chez elle. On s’est vues, on s’est revues. » encore qui viennent de l’étranger et ne connaissent personne à
Pour papoter entre filles, discuter chiffons, parler cuisine… Paris. C’est l’équipe soignante qui, en général, nous les signale,
ces petits « riens » qui font juste que vous vous apercevez que explique Béatrice. Et peu importe qu’ils soient jeunes ou vieux
vous êtes encore capable d’avoir un fou rire, que, finalement, — le plus petit à 6 ans, le plus âgé, 87 —, toxico, homo ou sans
« les médicaments, vous ne diriez pas non ». Et que, même, vous papiers… Les petits bonheurs, tout le monde y a droit ! »
mangeriez bien des lasagnes. « Amira m’a dit qu’elle adorait ce Il n’existe aucun programme préétabli. À chacun son rythme, ses
plat qui vient de mon pays, j’ai des origines italiennes. Bien sûr, désirs. Chaque personne est unique, chaque accompagnement
j’aurais pu passer chez un traiteur pour lui en rapporter. Mais je l’est aussi. L’important, c’est de « redonner des envies à la vie ».
les ai préparées et on les a mangées ensemble. » Et, pour ça — l’équipe des Petits Bonheurs le sait bien —, inutile
C’est ça les « petits bonheurs » : une présence, des moments de faire dans le clinquant, mais rien de tel que « l’effet papillon ».
partagés, de l’énergie à revendre pour permettre à tous de Alors, tous ceux qui se sentent des ailes, ont un peu de temps,
picorer des plaisirs, même infimes, qu’ils croyaient perdus. « On un savoir faire, une voiture, de la tendresse à partager, sont les
ne leur promet pas de leur faire gravir l’Everest, sourit Thibault. bienvenus. Le bonheur, ça n’attend pas. Marie-Catherine de La Roche

48 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

ASSOS new.indd 48 18/09/10 16:17:29


militer +
HF-Prévention

Sur le terrain
Thierry Jouaneaud (photo), 48 ans, est un
fin connaisseur des lieux de drague. Bois
où les hommes gays, bisexuels et mariés se
rencontrent, aires d’autoroutes où certains
s’arrêtent le temps d’un plan rapide : il sait
parfaitement ce qui s’y passe, les rapports
sans capote, les prises de risque. C’est pour
cela qu’il mène depuis neuf ans des actions
d’information sur le VIH et les IST « sur le
terrain ». D’abord avec Aides, et maintenant
avec HF Prévention, une association de
lutte contre le sida et les IST, lancée en
août 2004, dont il est le président. « Bénévole,
évidemment. » Présente dans les Yvelines
et dans les Alpes-Maritimes, le projet a été
créé à partir d’une structure associative
dédiée aux loisirs gays et lesbiens, dans
laquelle Thierry s’occupait de la prévention :
HomoFesty. D’où HF Prévention. L’association
dispose aujourd’hui d’un chargé de mission
à plein-temps en CDI et de deux animateurs
de prévention à mi-temps en CDD, un
homme et une femme. Elle organise des
actions d’information sur le VIH et des IST
auprès de tous les publics, mais, depuis
2007, elle intervient surtout auprès des
usagers des lieux de drague. « Dans les
Yvelines, il n’y a aucun bar ou sauna où
les gays peuvent se retrouver. Donc, ils
se rendent régulièrement sur des lieux de
drague extérieurs », souligne Thierry. Un
grand nombre d’hommes qui fréquentent
ces lieux ne s’assument pas en temps que
gays. Souvent mariés, ils constituent l’un des
publics cibles prioritaires de l’association
HF Prévention. « Ils connaissent mal les
modes de contamination du VIH et des IST,
et utilisent peu les préservatifs », explique
Thierry. Ce public plutôt « fuyant » est
difficile à aborder pour les bénévoles de
l’association. « Ils ne parlent pas facilement,
certains restent dans leur voiture pour faire
leurs plans sexe. » Pour établir le contact,
HF Prévention a recours à des personnes
relais, les habitués des lieux de drague.
Leur rôle ? Gagner progressivement la
confiance des personnes les plus méfiantes.
En 2009, l’association a ainsi réalisé
1 053 contacts sur des lieux de drague. Elle
souhaite maintenant se développer hors des
Yvelines et des Alpes-Maritimes, et prépare,
pour 2011, une brochure de prévention
à destination des hommes qui aiment les
hommes mais qui ne s’identifient pas comme
homosexuels. Sylvain Zimmermann Photo Fabien Breuil

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 49

ASSOS new.indd 49 20/09/10 11:10:48


+ militer associations

+
REVS  (Burkina Faso)

Briser le tabou de
l’homosexualité
en Afrique
Au Burkina Faso, l’association
Responsabilité-Espoir-Vie-Solidarité + offre
prévention, dépistage, antirétroviraux
et prise en charge globale. Depuis 2007,
REVS +, majoritairement composée de
femmes vivant avec le VIH, propose des
actions en direction des homosexuels
masculins. Pour Martine Somda (photo),
présidente et fondatrice, en 1997,
c’était une évidence : « Il ne fallait pas
continuer à faire l’autruche. » Si le pays
ne fait pas partie des 80 États pénalisant
l’homosexualité, celle-ci y est néanmoins
mal acceptée, vue comme une menace
pour l’identité nationale. Résultat : c’est un
des pays où les droits des homosexuels
avancent le plus lentement, explique
Martine. Au sein même de REVS +, il lui a
fallu deux ans pour convaincre. D’abord,
le bureau et le conseil d’administration,
ensuite les nombreux volontaires. Deux
ans à trouver des arguments, à lutter
contre les préjugés. « REVS + s’inscrit
dans le non-jugement, nous prenons en
charge tous ceux qui souffrent quelles que
soient leur ethnie et leur religion, nous
accueillons les travailleurs du sexe…
Mais l’homosexualité rencontre beaucoup
plus d’hostilité. J’ai eu l’impression de
me retrouver vingt ans en arrière, au
début de la lutte contre le sida », soupire
Martine. Aujourd’hui, l’association compte
cinq éducateurs gays, dont un vit avec
le VIH. Très vite, plus de trois cents
hommes se sont regroupés, par bouche-
à-oreille, sur les sites de Bobo-Dioulasso
et Ouagadougou. À REVS +, ils peuvent
parler sexualité sans être jugés ou rejetés,
obtenir des réponses à leurs questions,
sur la prévention, les soins, le VIH, les
IST. Obtenir des préservatifs et du gel
aussi, très chers et peu accessibles au
Burkina. La population la plus difficile
à atteindre ? Les hommes d’âge mûr,
mariés et qui ont des rapports sexuels
avec d’autres hommes. Pour avancer,
l’association peut compter sur le soutien
du programme « HSH » de Aides et
Sidaction, qui organise formations et
partage d’expériences avec d’autres
associations du Sud. « Ce n’est que le
début, c’est un combat permanent pour
conserver les acquis, lâche Martine.
Alors qu’il y a encore tant à faire… »
Renaud Persiaux Photo Vincent Lignier 

50 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

ASSOS new.indd 50 18/09/10 16:17:50


tribune libre femmes +

Des femmes
aussi vivent avec

le siDa
PAR LE CoLLECtIF IntERASSoCIAtIF Femmes et VIH

D
epuis 2003, des associations de lutte contre le sida l’ouverture permanente de droits à l’allocation adulte
et de défense des droits des femmes travaillent handicapé (AAH), sans oublier le remboursement intégral
ensemble sur la question des femmes séropositives. des soins permettant de lutter contre les effets des
À partir de l’expérience des femmes concernées, traitements et du virus. alors que la loi l’autoriserait, il
et après une quinzaine de rencontres organisées n’existe pas de droit d’asile sanitaire au même titre que
en France, une parole collective s’est construite, des le droit d’asile politique, incluant le droit au travail et le
revendications ont émergé. Depuis, le collectif interassociatif regroupement familial.
Femmes et VIH * les porte auprès des décideurs politiques et La prévention : des campagnes ciblées, plus régulières
des institutions, ainsi que dans les médias, afin de changer le pour les femmes et les hommes hétérosexuels sont
regard de la société sur les femmes vivant avec le VIH. nécessaires, tout autant que le développement et la
Malgré la féminisation de l’épidémie, la question des recherche d’alternatives aux préservatifs (essais sur les
femmes séropositives n’est toujours abordée que sous microbicides, traitements prophylactiques, etc.). La gratuité
le spectre de la vulnérabilité ou de la transmission aux de tous les moyens de prévention et de réduction des
générations futures. C’est elles-mêmes qui ont dû gérer les risques existant et leur accessibilité, au nord comme au
questions de prévention, prouver qu’elles subissaient des effets sud, éviteraient des contaminations.
secondaires souvent différents de ceux des hommes, se battre De l’invisibilité à la discrimination : l’image renvoyée
pour que leurs spécificités soient reconnues, être visibles tout dans les médias est stéréotypée et n’a pas évolué depuis le
simplement. Ces problématiques ne sont toujours pas réglées. début de l’épidémie. Pourtant les femmes touchées par le
La preuve en est, il faut encore développer des monceaux VIH ne sont pas que des migrantes ou des victimes, mais
d’arguments pour faire passer ce message pourtant très des femmes d’aujourd’hui qui ont, en plus, à vivre avec
simple : des femmes aussi vivent avec le sida. un virus. Les discriminations existent toujours, que ce soit
au sein de la famille, au travail ou dans la société plus
QueLLes sont Leurs reVenDICatIons ? largement avec pour conséquence un isolement dont il leur
La visibilité dans le milieu médical : la prise en compte est difficile de sortir.
réelle des femmes ne passera que par l’intégration de ces Les femmes séropositives, de tous horizons, de toutes
questions dans la recherche, et par une participation plus identités veulent se retrouver régulièrement, et être
importante des femmes aux essais. Cette évolution ne pourra entendues. C’est pour cela que le collectif interassociatif
aboutir que si, dans le même temps, les professionnels de Femmes et VIH organise des rencontres annuelles, dont les
santé sont formés et informés de leurs spécificités. actes sont publiés par www.femmesetvih.org.
Les droits : la séropositivité amène une vulnérabilité * Constitué à l’initiative de : Act Up-Paris, Médecins du Monde,
sociale. si elle s’ajoute au fait d’être une femme, le « cumul le Mouvement français pour le planning familial et Sida Info Service.
des vulnérabilités » est un vrai motif pour réévaluer les En partenariat avec : Aides, Frisse, Ikambéré, LFMR, Marie-Madeleine
droits sociaux concernant tant l’accès au travail que et Sol En Si.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 51

Tribune libre Femmes.indd 51 18/09/10 17:33:51


+CONNAÎTRE SES DROITS

14
DROITS SOCIAUX
01. Dois-je parler
de mon état de santé
à mon employeur ?
Toute discrimination en raison de l’état de
santé ou du handicap est illégale (article
L1132-1 du nouveau Code du travail, principe
de non-discrimination). Cela concerne
l’embauche, le maintien dans l’emploi ou
le licenciement.

À L'EMBAUCHE
Lors de l'entretien d'embauche, les
questions posées doivent avoir un lien
direct avec l'emploi que l'on vous propose.
L'employeur n'a pas le droit de vous
questionner sur votre vie privée en général.
S'il le fait, vous n'êtes pas tenu de répondre
et vous pouvez donner une information
partielle ou vague. Seule une fausse
information, qui s'avérerait préjudiciable
pour l'employeur, pourrait justifier la rupture
ultérieure du contrat de travail.

QUESTIONS
Si l'information sollicitée est sans lien avec
l'emploi, vous pouvez exercer un recours, au
conseil des prud’hommes si vous travaillez
dans le secteur privé, ou au tribunal
administratif si vous êtes dans le secteur
public. En pratique, sachez toutefois que la

CLÉS
procédure n’a rien de simple.
Lors de l'embauche, certains employeurs
demandent une attestation de la carte
Vitale. La mention 100 % peut freiner votre
embauche ou susciter des questions. Cette
formalité est davantage un usage qu’une
obligation légale. Vous pouvez simplement
indiquer votre numéro d'immatriculation
TRAVAIL, LOGEMENT, ALLOCATIONS, EMPRUNT, ou, mieux encore, demander à la CPAM une
attestation où la mention 100 % n'apparaît
SUCCESSION, ACCÈS AUX SOINS : TOUT CE QU'IL FAUT pas. C'est un droit (article R.161-33-4 du
SAVOIR POUR DÉFENDRE SES DROITS. Code de la Sécurité sociale).
TEXTES CÉCILE LHUILLIER, COORDINATRICE DROITS SOCIAUX ACT UP-PARIS
LORS DE L'EXÉCUTION
ET ROMAIN ET JÉRÔME FARINA-CUSSAC, COORDINATEURS DU CONTRAT DE TRAVAIL
Dans tous les cas, à aucun moment vous
JURIDIQUES SIDA INFO DROIT * ILLUSTRATIONS CARINE SILVEIRA
n’êtes obligé de mentionner la nature de
* Sida Info Droit : 0 810 636 636. votre pathologie à votre employeur. Vous

52 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Connaitre ses droits.indd 52 18/09/10 16:45:56


02. Que dire au médecin
du travail ?
Ce professionnel de santé est un élément
central du dispositif de prévention. En
cas de dégradation de votre état de
santé, c'est lui qui va être conduit à faire
des propositions à l'employeur pour
aménager vos postes, vos horaires, et
protéger votre emploi.
À quoi sert la visite médicale
d’embauche ?
• Elle a deux objectifs : rechercher les
infections contagieuses (le VIH n’en fait
évidemment pas partie) et s'assurer de
l'aptitude au poste de travail proposé.
Il est formellement interdit de vous
imposer un dépistage VIH. On peut vous
le proposer, et vous êtes libre de refuser.
• Quoique vous décidiez, le médecin
est tenu au secret médical. Sachez-le,
votre dossier médical vous appartient en
premier lieu. Le statut sérologique relève
de la vie privée. Il n’y a aucune obligation
d'en parler au médecin du travail. C’est
au salarié de décider. L’idée, c’est qu’il est
pouvez demander à ce que votre poste de dans l'impossibilité d'aménager votre poste
préférable de ne pas le taire par peur : en
travail et / ou vos horaires soient adaptés à initial ou de vous proposer un poste qui vous
faire mention peut s’avérer utile.
votre état de santé. agrée, le contrat de travail est rompu.
• Le seul élément qui doit être
Secteur privé : Vous serez alors licencié pour inaptitude.
communiqué à votre employeur, c’est
• En cas d’inaptitude constatée par le
une fiche sur votre aptitude à l'emploi
médecin du travail, après deux examens APRÈS UN ARRÊT MALADIE
pour lequel vous postulez. Le médecin
médicaux et une étude de votre poste et de En aucun cas votre séropositivité ne peut
du travail peut acter que votre état de
vos conditions de travail, celui-ci peut alors être un motif de rupture de contrat.
santé est incompatible avec le poste de
proposer des mesures d’aménagement. En revanche, vous pouvez être licencié suite
travail. Il doit alors informer l'employeur
Il n'a pas à préciser les motifs de ses à des absences répétées.
de l'existence d'une incompatibilité,
propositions à l'employeur, il est tenu au Si les arrêts maladie entraînent des
sans mentionner le VIH. Sachez que
secret professionnel. absences répétées et que cela perturbe la
les hypothèses d'incompatibilité sont
• L'employeur doit explorer toutes les bonne marche de l’entreprise, vous pouvez
rares, elles concernent davantage les
possibilités de reclassement professionnel, être licencié.
personnes qui seraient au stade sida.
dans son entreprise et dans l’ensemble En cas de litige, c’est à l’employeur de
• Lorsque l'on postule à un emploi dans
du groupe. La jurisprudence impose une prouver que les absences invoquées
la fonction publique, « la séropositivité
recherche « effective », sinon le licenciement perturbaient la bonne marche de
seule ne peut être une cause
est dépourvu de cause réelle et sérieuse. En l’entreprise. En pratique, les tribunaux
d'incompatibilité », d'après les circulaires
cas d'impossibilité liée au fonctionnement exigent souvent que le salarié licencié
du 6 juillet 1989 et du 5 mars 1990.
interne de l'entreprise, le contrat de travail nécessite d’être remplacé.
• L’employeur doit afficher visiblement
peut être rompu. Le salarié peut être soumis à une visite
dans les locaux les coordonnées du
Secteur public : dans les trois fonctions médicale après au moins 21 jours d’arrêt
médecin du travail, pour permettre aux
publiques (fonction publique d’État, maladie, ou en cas d’absences répétées pour
salariés de le joindre.
territoriale et hospitalière), c'est également raisons de santé. Il peut être déclaré inapte
Vous pouvez aussi contacter la direction
la médecine du travail qui exerce. seulement après un second examen médical,
régionale du Travail ou la direction
• Un reclassement ou un aménagement réalisé au moins quatorze jours après le
départementale du Travail et de l’Emploi
des conditions de travail doit également être premier. En cas d’inaptitude, l’employeur a un
(DDTE) de votre région. La DDTE a un
envisagé. De même, l’employeur n’a pas à mois pour proposer au salarié un autre poste,
rôle d’information des salarié(e)s quant à
être informé de la nature de la pathologie. adapté à ses compétences.
leurs droits, et se doit de faire respecter
Les circulaires du 6 juillet 1989 et du 5 mars Lorsqu'un employeur vous licencie
le Code du travail et la législation dans
1990 prévoient que « lorsque l'état de santé à cause de votre état de santé, il est
ce domaine. Elle gère aussi la formation
de l'intéressé le permet, le maintien en souvent très difficile de le prouver, le
et l’orientation et travaille avec les
activité professionnelle peut être bénéfique motif invoqué étant souvent autre. C'est
Commissions des droits et de l'autonomie
pour son état psychologique et doit alors être la raison pour laquelle il est important
des personnes handicapées (CDAPH).
recherché dans toute la mesure compatible de réunir le maximum d’éléments qui
• Attention : il existe des cas avérés où
avec le bon fonctionnement du service ». pourront faire office de preuves, comme
des médecins du travail ont informé
• L'employeur peut également vous proposer des témoignages, afin d'attester que c'est
l'employeur de l’état de santé de
un reclassement si vous ne pouvez pas bien votre maladie, et elle seule, qui a
salariés, en complète illégalité. Sachez
être maintenu à votre poste initial ou qu’un entraîné votre licenciement. Sachez que
que la violation du secret médical est
aménagement de votre poste est impossible. les articles 225-1 à 225-3 du Code pénal
punie d’un an d’emprisonnement et de
Cela ne doit pas être un prétexte pour vous sanctionnent la discrimination liée à l’état
15 000 euros d’amende (article 226-13
mettre « au placard », et vous pouvez refuser de santé de trois ans d'emprisonnement et
du Code pénal). CÉCILE LHUILLIER
ce reclassement. Si votre employeur est 45 000 euros d'amende. CL

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 53

Connaitre ses droits.indd 53 27/09/10 12:02:14


+connaître ses droits

C’est une adaptation du temps de travail à la pathologie.


Vous ne pouvez en bénéficier qu’après un arrêt total de travail
03. Je me sens harcelé. Que faire ? et si vous avez travaillé au moins deux cents heures au cours du
trimestre précédant l’arrêt maladie (articles L.323-3, R.323-3 et
Le Nouveau Code du travail (lire l'article L.1152-1) est clair : L.433-1 du Code de la Sécurité sociale, et R.241-51 du Nouveau
« Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de Code du travail)
harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une Quand faire la demande ?
dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter La demande doit être faite au plus tôt après quinze jours
atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou d’arrêt maladie, par le patient, le médecin traitant ou
mentale ou de compromettre son avenir professionnel. » La Cour le médecin du travail, et auprès de la Caisse primaire
de cassation l’a confirmé, notamment dans deux arrêts rendus d'assurance-maladie (CPAM).
le 7 Juillet 2009 par la chambre sociale (N°07-44590 et 8-40034). Le médecin-conseil tranche. Vous devez par ailleurs obtenir
Selon l’arrêt du 21 juin 2006 (N°05-43914) de la Cour de cassation, l’accord de votre employeur, qui peut refuser mais doit faire
le harcèlement moral est « nécessairement intentionnel ». De plus, connaître et motiver ses raisons.
il n’est pas nécessaire que les agissements aient effectivement Le traitement des dossiers varie d’une caisse à l’autre : on ne
porté atteinte au salarié, il suffit qu’ils soient « susceptibles » de le peut pas, pour le moment, parler d’homogénéité sur le territoire.
faire. Le harcèlement moral est puni d’un an d’emprisonnement Les associations locales ou basées à Paris disposent souvent
et de 15 000 euros d’amende. Les recours se font par médiation ou d’informations utiles. Le temps non travaillé est pris en charge
recours contentieux au conseil des prud’hommes. sous forme d’indemnités journalières versées par la CPAM,
Comment agir ? pendant quatre ans au maximum dans le cadre d’une ALD.
Vous devez informer la direction de l'entreprise par lettre À l’issue de cette période, une rencontre avec le médecin du
recommandée avec accusé de réception de ce que vous subissez, travail, tenu au secret professionnel, permet une évaluation de
avec copie à l’inspection du travail dont vous dépendez. Votre l’aptitude au poste. L’employeur doit, le cas échéant, étudier
employeur est alors dans l’obligation de réagir. C’est à vous la possibilité d’un aménagement de poste ou la proposition
d’établir les faits présumant l’existence d’un harcèlement, et à d’un autre poste au sein de l’entreprise, en adéquation avec les
son auteur de prouver que ses agissements sont justifiés par des recommandations du médecin du travail.
motifs étrangers à tout harcèlement. La possibilité du temps partiel thérapeutique reste liée à la
Quelques exemples : tourner systématiquement en dérision décision de l’employeur qui n’est pas obligé de l’accepter.
les attitudes ou les tâches effectuées par un salarié, Une harmonisation réglementaire des pratiques des CPAM
annuler des projets au dernier moment, opposer un silence est urgente !
systématique ou une indifférence de manière persistante, isoler Sachez aussi que la CPAM peut également refuser le mi-temps,
géographiquement un poste de travail, sont des exemples et vous convoquer pour un contrôle. CéCile lhuillier
d’éléments constitutifs du harcèlement. CéCile lhuillier

54 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Connaitre ses droits.indd 54 19/10/10 18:34:08


05. Je bénéficie des Assedic.  
Puis-je être en arrêt maladie ?
Vous pouvez percevoir des indemnités journalières si vous êtes
sans emploi, après un délai de carence de trois jours, et sous
réserve de remplir certaines conditions :
• percevoir une allocation-chômage ;
• avoir été indemnisé par l'assurance chômage au cours des  
douze derniers mois ;
• avoir cessé votre activité salariée depuis moins de douze mois.
Important : le calcul s'effectue sur vos derniers salaires et non sur En théorie, oui. Cependant, il convient de distinguer deux types
votre allocation-chômage. Même si vous avez cessé votre activité de poursuites : pénales et civiles. L’action pénale est fondée sur
sans bénéficier d'allocations-chômage. une infraction prévue par le Code pénal (punie d’une amende
Le montant de l'indemnité journalière est égal à 50 % du montant et / ou d’un emprisonnement), alors que l’action civile consiste
du salaire journalier de base, calculé sur la moyenne des salaires en une réparation purement financière, appelée dommages-
de vos trois ou douze derniers mois travaillés. Elle est plafonnée à intérêts, laquelle est fonction d’un préjudice subi.
2 885 euros (au 01 / 01 / 2010). Les deux systèmes juridiques fonctionnent de manière très
Au 01 / 01 / 2010, le montant maximum accordé au titre de différente et comportent chacun leurs propres juridictions :
l’indemnité journalière Sécurité sociale (IJ) par la CPAM est de tribunal de grande instance pour l’action civile et tribunal
48,08 euros par jour. correctionnel pour l’action pénale.
Si votre arrêt de travail se prolonge au-delà de trois mois, votre Au pénal, toute procédure commence par le dépôt d’une plainte,
indemnité journalière peut être revalorisée. laquelle est instruite par le parquet (représenté par le procureur
L’IJSS n'est pas cumulable avec l'allocation-chômage. de la République), qui qualifie l’infraction. Il vérifie qu’il s’agit
Le versement de vos indemnités journalières entraîne bien d’une infraction pénale et décide ou non de l’utilité de
l'interruption des versements de l'Assedic pendant votre arrêt poursuivre l’auteur présumé.
maladie, et reporte d'autant de jours vos droits à l'allocation- Mais deux conditions sont préalables aux poursuites :
chômage. CéCile lhuillieR • Premièrement, il faut que le procureur fasse le choix de
poursuivre. Un classement sans suite est donc toujours
possible, et l’affaire s’arrête là.
• Deuxièmement, même si l’affaire est transmise à un juge
06. De quelle manière sont indemnisés  d’instruction, il faut que les preuves soient suffisantes pour
les arrêts maladie ? permettre une poursuite devant une juridiction de jugement
(pour un délit, il s'agit du tribunal correctionnel). Un non-lieu
est donc toujours possible. Enfin, même s’il y a un procès, la
Lorsqu’une personne est en arrêt maladie, elle peut être
personne mise en examen peut toujours être relaxée (c’est-
indemnisée sous la forme d’indemnités journalières (IJ) versées
à-dire, innocentée) pour des raisons diverses (notamment le
par la Sécurité sociale. Pour cela, il faut que l’assuré social ait
doute, ou le défaut d’intention, c’est-à-dire le fait de ne pas avoir
suffisamment cotisé au préalable.
commis l'acte volontairement).
On distingue alors deux situations :
À propos de contamination par le VIH, bien que des plaintes
• Les arrêts maladie inférieurs à six mois, pour lesquels il faut
aient été déposées sur le fondement de l’« empoisonnement »
avoir travaillé au moins deux cents heures durant les trois mois
(art. 221-5 du Code pénal), celles-ci n’ont jamais abouti. La
précédant l’arrêt, ou avoir cotisé au moins 1 015 fois le montant du
Cour de cassation a considéré que l’intention de tuer doit
Smic horaire brut au cours des six derniers mois.
être établie pour que cette infraction soit constituée. Les
• Les arrêts maladie supérieurs à six mois, pour lesquels il faut
seules plaintes qui ont abouti, l’ont été sur le fondement de
avoir travaillé au moins huit cents heures durant les six derniers
l’« administration de substances nuisibles » (art. 222-15 du Code
mois précédant l’arrêt de travail ou avoir cotisé au moins 2 030 fois
pénal) et dans des situations bien singulières, notamment par
le montant du Smic horaire brut au cours des douze derniers mois.
le fait que les auteurs avaient menti à leurs partenaires sur
• Une fois le droit à IJ ouvert, la personne en arrêt maladie est
leur sérologie, voire avaient produit de faux tests négatifs. Pour
indemnisée pendant une durée d’une année maximum ou trois
que l’infraction soit constituée, il faut qu’il y ait effectivement
années en ALD (Affection Longue Durée). Les ALD, dont le VIH, sont
une contamination.
au nombre de trente, fixées par le Code de la Sécurité sociale. Un
En près de trente ans d’épidémie, seules quatre condamnations
régime juridique « favorable » et spécifique leur est appliqué.
pénales ont été prononcées en France.
Le montant versé au titre des IJ est de 50 % du salaire journalier de
Au civil, pour qu’une procédure puisse aboutir, il faut qu’il y ait
base de la personne en arrêt maladie, avec un montant maximum
un dommage, c’est-à-dire un préjudice subi par la personne.
de 48,08 euros par jour. Durant les trois premiers jours de l’arrêt
Dans le cas de la contamination par le VIH, il faut donc que le
principal, il y a un délai de carence (aucune IJ n'est alors versée).
ou ladite partenaire ait bien été contaminé(e) par la personne
Une assurance prévoyance individuelle ou collective (souscrite par
séropositive poursuivie. Il ne suffit donc pas d’avoir eu des
l’employeur) peut prévoir le maintien intégral de la rémunération
relations sexuelles sans préservatif, ni même d’avoir caché
(pour une durée limitée).
sa séropositivité pour voir sa responsabilité engagée, la
Les indemnités journalières sont soumises à la CSG (contribution
contamination n’étant jamais systématique.
sociale généralisée) au taux de 6,2 % et à la CRDS (contribution
Mais inversement, s’il y a contamination, le fait de
au remboursement de la dette sociale) au taux de 0,5 %. Enfin, les
ne pas l’avoir voulue ne change rien au fait qu’il y ait
IJ versées au titre d’une ALD ne sont pas imposables au titre de préjudice. Romain et JéRôme FaRina-CussaC
l’impôt sur le revenu. Romain et JéRôme FaRina-CussaC

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 55

Connaitre ses droits.indd 55 19/10/10 18:34:17


+CONNAÎTRE SES DROITS

08. Puis-je emprunter


en étant séropositif ?
Si la séropositivité n’est pas en soi un obstacle à l’obtention d’un
prêt immobilier, elle peut l’être pour obtenir une assurance visant à
garantir le prêt. En effet, bien que l’assurance d’un prêt immobilier
ne soit pas juridiquement obligatoire, en pratique, les banques
françaises en réclament toujours.
D’autre part, les lois sanctionnant et interdisant les discriminations
fondées sur l’état de santé ne sont pas applicables aux opérations
d’assurance (art. 225-3 du Code pénal).
Il convient donc de bien distinguer l’opération de prêt, conclue
entre la banque et l’emprunteur, et l’opération d’assurance du prêt,
conclue entre l’assureur et l’emprunteur.
• La banque n’a pas à connaître l’état de santé de l’emprunteur.
En revanche, le médecin-conseil de la société d’assurance est
autorisé à demander à l’emprunteur de révéler son état de
santé, en lui remettant un questionnaire de santé, voire en lui
demandant de se soumettre à des examens médicaux. Il est donc
important d’envoyer le questionnaire médical directement au
médecin-conseil de l’assureur, et non de le remettre au conseiller
de la banque.
• L’assureur, informé de l’état de santé de l’emprunteur, peut
alors, soit refuser d’assurer, soit assurer à des conditions moins
avantageuses qu’en l’absence d’un risque aggravé, comme la 09. Comment préparer ma succession
séropositivité au VIH.
• Afin d’améliorer l’assurabilité des personnes présentant un
si je suis pacsé(e) ?
risque de santé aggravé, la convention AERAS (entrée en vigueur
Depuis la loi n° 2006-728 du 23 juin 2006 portant réforme
le 4 janvier 2007 et négociée entre les associations – dont Sida Info
des successions et des libéralités, le pacs et le mariage
Service – et les professionnels de la banque et de l'assurance, sous
bénéficient des mêmes avantages en matière de
l'égide des pouvoirs publics) prévoit une obligation pour la banque
transmission de patrimoine.
d’accepter une délégation d’assurance (c’est-à-dire l’assurance
• Cette loi a notamment supprimé la réserve des ascendants
d’un autre assureur que celui de la banque), en cas de refus
sur les successions. Cela signifie que les parents de la
de l’assureur de la banque. Il est donc conseillé de s’adresser,
personne décédée ne disposent plus de droit réservataire
pendant l’instruction du dossier par l’assureur de la banque,
sur la succession. Ainsi, les partenaires pacsés, qui n’ont pas
à d’autres compagnies d’assurance, afin de pouvoir choisir la
d’enfants, peuvent s’attribuer mutuellement l’intégralité de leur
meilleure garantie et le meilleur prix.
patrimoine en cas de décès. Ils doivent le prévoir de leur vivant,
Cette convention AERAS s’applique aux crédits immobiliers et
par un testament (par acte sous seing privé ou par acte notarié),
professionnels dont le montant ne dépasse pas 300 000 euros et
ou bien par la convention de pacs, au moment de la signature.
à condition que l'âge de l’emprunteur en fin de prêt n’excède pas
Mais, en cas de présence d’enfants, les partenaires d'un pacs
70 ans. Les établissements de crédit se sont engagés à donner une
sont encore soumis à la réserve héréditaire : cela signifie qu’ils
réponse dans les deux semaines et les assureurs dans les trois
ne peuvent pas disposer de l’intégralité de leur patrimoine
semaines. Cependant, cette convention n’est pas contraignante,
librement après leur décès (la réserve signifie que les enfants
il s’agit d’une sorte de charte de « bonnes pratiques ». On ne peut
ne peuvent pas être déshérités). Ainsi, par exemple, lorsque
donc pas en exiger juridiquement l’application.
le partenaire de pacs a un enfant, il devra obligatoirement lui
Toutefois, depuis quelques années, des compagnies d’assurance
attribuer dans la succession, à son décès, au moins la moitié
ainsi que des courtiers se sont spécialisés dans le domaine de
de son patrimoine. Le partenaire d'un pacs peut donc librement
l’assurance des personnes présentant un risque aggravé de
transmettre l’autre moitié de son patrimoine à la personne
santé, et les chances d’obtenir une assurance, donc un prêt
de son choix. Cependant, il doit le prévoir de son vivant, par
immobilier, s’accroissent avec l’augmentation de la concurrence.
exemple dans un testament ou dans la convention de pacs.
Il apparaît donc essentiel de faire des demandes auprès de
• D’autre part, la loi prévoit l’exonération totale des droits de
plusieurs assureurs.
succession entre les partenaires pacsés. À l’instar du mariage,
• Enfin, toute fausse déclaration dans le questionnaire de
le partenaire d’un pacs n’aura rien à verser à l’État pour hériter
santé, si elle peut parfois passer inaperçue (à la condition
des biens de son partenaire défunt.
que l’assureur ne réclame pas de l’emprunteur des examens
• Enfin, s’agissant des donations (transmission de biens
médicaux), peut entraîner la nullité du contrat d’assurance
entre personnes vivantes), la loi exonère des droits de
(article L113-8 du Code des assurances). La nullité du contrat de
mutation (taxes versées à l’État sur la transmission d’un
prêt peut aussi être invoquée par la banque, qui demande alors
patrimoine entre vifs) les partenaires d’un pacs, jusqu’à
le remboursement intégral et immédiat des mensualités du prêt
79 553 euros. ROMAIN ET JÉRôME FARINA-CUSSAC
restant à courir. ROMAIN ET JÉRôME FARINA-CUSSAC

56 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Connaitre ses droits.indd 56 19/10/10 18:38:25


Le droit opposable au logement (ou Dalo) a été institué par la
loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 « instituant le droit au logement
opposable et portant diverses mesures en faveur de la cohésion
sociale ». Il consiste en un droit conféré à toute personne d’être
logée ou accueillie dans une structure d’hébergement.
Lorsqu’une personne n’a pas reçu de proposition adaptée à
une demande de logement social, ne dispose pas de logement,
est handicapée et dont le logement ne répond pas à certains
critères (notamment l’absence d’eau potable, une surface
habitable inférieure à 16 m2 pour un couple…), elle peut
saisir une commission de médiation instituée dans chaque
département qui examinera le dossier et tentera de régler à
l’amiable la situation.
10. Peut-on refuser de me soigner Au regard de ces critères et s’agissant des personnes
parce que je suis séropositif ? séropositives au VIH, il est à noter que la seule séropositivité ne
donne pas droit au dispositif Dalo.
Saisie de la demande, la commission dispose de trois mois
Le Code de la santé publique indique qu’« aucune personne ne
pour donner une réponse (six mois dans les DOM et
peut faire l’objet de discriminations dans l’accès à la prévention
jusqu’au 1er janvier 2011, dans les agglomérations de plus de
et aux soins ». Le professionnel de santé doit « écouter, examiner,
300 000 habitants). Passé ce délai, et / ou en cas de refus de
conseiller ou soigner avec la même conscience toutes les
la commission d’accéder à la demande (le refus devant être
personnes quels que soient leur origine, leurs mœurs […] ou
motivé), le demandeur dispose d’un recours devant la juridiction
leur état de santé ». Quant au Code pénal, il punit d’une peine
administrative (dans les quatre mois à partir de la notification
d’emprisonnement et d’une peine d’amende les discriminations
ou de l’expiration du délai).
fondées notamment sur l’état de santé. Un professionnel de santé
En cas de réponse positive de la commission, le préfet doit
ne peut donc pas refuser de soigner une personne en raison de sa
fournir un logement au demandeur dans les trois mois (six mois
séropositivité. Un tel refus peut faire l’objet de poursuites pénales
dans les conditions précisées plus haut). Si le préfet n’intervient
et ordinales (devant un conseil de l’ordre de la profession). Une
pas dans le délai, le demandeur peut également saisir la
circulaire de la Caisse nationale d’assurance-maladie a notamment
justice administrative. Devant la juridiction administrative, et
identifié comme constitutifs de refus de soins : la fixation tardive ou
dans ces situations, l’avocat n’est pas obligatoire, le demandeur
inhabituelle de rendez-vous, l’orientation répétée et abusive vers un
peut se faire assister par un travailleur social ou un membre
autre confrère, le refus d’élaborer un devis…
d’une association agréée (la liste est consultable en mairie).
Rappelons qu’un patient n’est jamais juridiquement obligé de
Au-delà d’une noble ambition de la loi Dalo, les demandeurs en
révéler sa séropositivité, mais qu’il peut être conseillé d’indiquer au
quête d’un logement peuvent malheureusement se retrouver
professionnel de santé les éventuels traitements prescrits par un
fort démunis, non seulement en raison de délais trop longs,
autre professionnel afin d’éviter des interactions médicamenteuses.
mais également parce que les organismes sociaux privilégient
Dans tous les cas, les professionnels de santé doivent prendre
désormais les personnes ayant déposé un dossier Dalo.
des précautions dites « universelles » d’hygiène afin d’éviter toute
Il est donc recommandé de déposer en priorité un dossier
contamination, transmission, ou infection.
Dalo. Le dossier Dalo peut être retiré dans les CAF (Caisses
En cas de refus de soins avéré, le patient peut saisir un
d’allocations familiales) ou en préfecture ou sur internet. Une
conciliateur de sa caisse de Sécurité sociale, et éventuellement
fois rempli, il est à envoyer au secrétariat de la Commission
le conseil de l’ordre concerné. Il peut également déposer une
de médiation Dalo auprès de la préfecture du département du
plainte pour discrimination, à condition d’avoir des preuves
lieu de résidence. ROMAIN ET JÉRôME FARINA-CUSSAC
suffisantes, et saisir la Halde. ROMAIN ET JÉRôME FARINA-CUSSAC

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 57

Connaitre ses droits.indd 57 19/10/10 18:38:34


+CONNAÎTRE SES DROITS
C’est un revenu de remplacement
visant à compenser la perte de capacité
de travail suite à une maladie ou un
accident non professionnel.
C’est une pension temporaire, qui est
révisable à la hausse ou à la baisse
à l’initiative du médecin-conseil ou à
votre demande.
Il existe 3 catégories de pension
d’invalidité :
L’AAH (allocation pour adulte handicapé) BON À SAVOIR
• 1re catégorie : votre état de santé vous
s’adresse à ceux qui ne peuvent pas Les organismes payeurs peuvent faire
permet de continuer à travailler.
prétendre à une pension d’invalidité ou des « avances sur droits supposés » lors
• 2e catégorie : votre état de santé
de vieillesse. des renouvellements (circulaire DGAS/1C
ne vous permet pas de continuer
Vous pouvez en bénéficier : n° 2005-411 du 07 / 09 / 2005) : le temps
à travailler.
• si vous êtes de nationalité française ; que la CDAPH instruise votre dossier de
• 3e catégorie : votre état de santé ne
• si vous êtes étranger en situation renouvellement, vous continuez à percevoir
vous permet pas de continuer à travailler
régulière, c’est-à-dire en possession votre allocation.
et de plus nécessite l’aide d’un tiers.
d’un titre de séjour, ou d’un récépissé de Suite à la mobilisation associative, il en est
Pour en bénéficier, vous devez :
renouvellement de titre de séjour ; ainsi sur l’ensemble de l’Île-de-France,
• être âgé de moins de 60 ans ;
• si vous êtes réfugié ; mais ce n’est pas encore le cas au niveau
• avoir une capacité de travail réduite
• si vous êtes ressortissant ou parent national. N’hésitez pas donc à faire valoir
des deux tiers ;
d’un ressortissant d’un pays de l’Espace cette circulaire.
• être dans une situation d’invalidité
économique européen.
ne résultant pas d’une maladie
Par ailleurs, vous devez avoir un taux LE VOLET MÉDICAL
professionnelle ou d’un accident
d’incapacité d’au moins 80 %. S’il est Pour le renouvellement comme pour
du travail ;
compris entre 50 et 79 % vous devez la première demande, le volet médical
• justifier de douze mois
être dans le cadre d’une restriction du dossier est capital. Cette partie doit
d’immatriculation à la Sécurité sociale,
substantielle d’accès à l’emploi et avoir être remplie avec soin, n’hésitez pas à
et d’un salaire, au cours des six mois
moins de 60 ans. demander à votre médecin de l’étayer
précédant l’interruption de travail au
Le montant de l’AAH à taux plein au 1er avril (feuilles volantes sur papier à en-tête).
moins égal à : 2 030 fois le Smic horaire,
2010 est de 696,63 euros par mois. Toutes les informations nécessaires à un
dont au moins 1 015 fois le Smic horaire
Si vous bénéficiez d’une pension d’invalidité compte-rendu exhaustif de votre état de
sur les six premiers mois (soit au moins
dont le montant est inférieur à celui de santé doivent être consignées. N’hésitez
huit cents heures de travail au cours des
l’AAH, vous percevrez la différence. S’il est pas à ajouter une copie de tous vos
douze mois précédant l’interruption de
supérieur, votre AAH sera supprimée. résultats d’examens spécialisés.
travail, dont deux cents heures au moins
L’AAH est attribuée pour une durée d'un an Insistez pour que votre médecin mentionne
au cours des trois premiers mois).
au minimum et cinq ans au maximum. tous les effets secondaires de vos
Avant 2010, lorsque vous étiez encore
Vos droits vont être calculés selon vos traitements, des éventuelles infections
en activité et bénéficiaire d’une pension
ressources de l’année N - 2 (pour une opportunistes et des co-infections.
d’invalidité de 1re catégorie, celle-ci
demande d’AAH en 2010, ce sont les L’appréciation du handicap lié au VIH ne se transformait automatiquement
ressources de 2008 qui sont prises doit évidemment pas se limiter à la seule en pension de vieillesse lorsque
en compte). charge virale. N’hésitez pas à ajouter des vous atteigniez 60 ans. L’article 39 de
Il arrive que la Maison départementale des documents, indépendants, qui décrivent la loi de finances 2010 a supprimé
personnes handicapées, (MDPH) accède au mieux la réalité de votre état de santé, cette disposition.
à votre demande d’AAH, et que la Caisse par exemple une attestation d’un kiné qui Le montant de votre pension va varier
d’allocations familiales (CAF) vous la refuse mentionne vos difficultés à vous tenir dans en fonction de la rémunération des dix
en invoquant vos ressources. Certaines certaines positions. meilleures années de votre carrière
ressources ne doivent pas être prises en Sachez que votre dossier médical vous et de la catégorie dans laquelle vous
compte par la CAF, en vertu du principe de appartient, vous devez être présent vous trouvez :
neutralisation des ressources (circulaire lorsque votre médecin le remplit, le secret • 1re catégorie : vous percevrez 30 %
LCI 312/94 du 17 octobre 1994). médical ne peut pas vous être opposé. Si du salaire annuel moyen des dix
votre praticien rechigne à étayer le volet meilleurs années.
LE RENOUVELLEMENT médical, s’il refuse de le compléter par • 2e catégorie et 3e catégorie : vous
Demandez un renouvellement de votre des documents annexes qui vous semblent percevrez 50 % du salaire annuel moyen
AAH dès six mois avant son expiration, via importants, consultez-en un autre. des dix meilleures années.
le formulaire unique Cerfa 13788 * 01. Les En théorie, vous n’avez aucune
délais d’instruction sont, en pratique, de six JE SUIS EN COUPLE… démarche à effectuer, c’est le médecin
à huit mois. Attention, pour le calcul de vos droits à traitant ou le médecin du travail qui
Vous aurez à préciser si vous souhaitez, l’AAH, les ressources de votre partenaire adresse un certificat médical à la CPAM.
ou non, « bénéficier » de la « procédure de vie seront prises en compte, que vous Le médecin-conseil du service médical
simplifiée ». Nous vous déconseillons de soyez marié, pacsé ou en union libre, de l’assurance-maladie fera ensuite un
choisir cette option : cette procédure n’est hétéro ou homo. Si vous êtes en union point avec vous. L’absence de réponse
pas effective, et implique qu’une formation libre et que votre conjoint perçoit quelques pendant deux mois vaut rejet. Vous
réduite de la Commission des droits et de ressources susceptibles de diminuer votre avez alors douze mois pour faire une
l'autonomie des personnes handicapées AAH, il est parfois avantageux d'indiquer demande de révision. CÉCILE LHUILLIER
(CDAPH) statue en votre absence. une colocation. CÉCILE LHUILLIER

58 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Connaitre ses droits.indd 58 19/10/10 18:39:17


14. Je suis étranger et séropositif. Quels sont mes droits ?
Pour bénéficier du droit au séjour pour raison médicale, vous devez et demander de plus la délivrance d'un titre de séjour pour
remplir trois critères administratifs et trois critères médicaux. raison médicale.
• Enfin les personnes ayant fait l'objet d'une OQTF suite au refus
LES TROIS CRITÈRES ADMINISTRATIFS : de reconnaissance du statut de réfugié peuvent, dans le mois qui
Une résidence habituelle en France suit, déposer une demande de titre de séjour pour raison médicale.
Il faut y vivre durablement, même sans titre de séjour, depuis Parallèlement, l'OQTF devra également être contestée.
au moins un an (circulaire du 12 / 05 / 98). Si vous ne pouvez prouver
vivre en France depuis plus d'un an, il est possible d'obtenir une LES TROIS CRITÈRES MÉDICAUX :
autorisation provisoire de séjour (APS) à condition de remplir les Ils sont évalués par une autorité médicale qui transmet un avis sur
cinq autres critères. L'exigence d'ancienneté exclut les personnes chacun des critères suivants.
vivant à l'étranger et constitue un obstacle pour les personnes Votre état de santé « nécessite une prise en charge médicale » :
titulaires d'un visa. Nous conseillons d'attendre son expiration pour cette notion englobe le suivi médical régulier (consultations
déposer une demande de séjour pour raison médicale. médicales programmées, examens biologiques…) pour prévenir
L'absence de menace à l'ordre public d'éventuelles complications ou adapter les traitements.
Cela ne signifie pas forcément qu'avoir reçu une condamnation Le défaut de prise en charge médicale « pourrait occasionner
vous exclut du droit au séjour pour soins. L'administration doit des conséquences d'une exceptionnelle gravité » : cela doit être
tenir compte de l'ancienneté de celle-ci, de l'absence de récidive et interprété comme l'existence d'un risque médical de handicap
de votre situation actuelle. ou de mortalité. Il en est de même si l'absence de suivi médical
L'absence de mesure d'éloignement ne permet pas de prévenir, dépister et / ou adapter le traitement
Si vous faites l'objet d'un arrêté ministériel ou préfectoral à des complications pouvant entraîner des conséquences d'une
d'expulsion (AME ou APE) ou d'une interdiction du territoire exceptionnelle gravité.
français (ITF), il faudra en demander le relèvement ou l'abrogation Vous ne pouvez « effectivement bénéficier du traitement approprié
et obtenir une assignation à résidence pour en empêcher dans votre pays d'origine » : cette notion de bénéfice effectif ne
l'exécution. dépend pas seulement de la présence dans votre pays d'origine
Si vous faites l'objet d'une obligation à quitter le territoire français des médicaments nécessaires, mais de plusieurs autres
(OQTF) suite à un refus de séjour ou d'un arrêté préfectoral paramètres : quantités disponibles, coût des traitements, distance
de reconduite à la frontière (APRF), plusieurs situations sont hôpital / domicile, possibilité de faire les examens nécessaires, etc.
à envisager : Le 7 avril 2010, la jurisprudence du Conseil d'État a opéré un
• Votre APRF ou OQTF date de plus d'un an : vous pouvez vous revirement : un étranger peut désormais se prévaloir d’une
rendre en préfecture. Il est préférable d’être accompagné, dans inaccessibilité socio-économique, l’empêchant d’accéder à des
l’idéal, d’un militant associatif ou d’un avocat, ou même d’un soins pourtant disponibles dans son pays.
ami. L’objectif, est de ne pas se faire arrêter sans que personne Que dit la circulaire DGS / SD6A / 2005-443 du 30 septembre
ne soit au courant et ne puisse agir. Attention : si la préfecture 2005 ? Elle précise les critères médicaux pour les séropositifs
vous confisque votre passeport, elle peut réactiver une procédure au VIH : ils remplissent de fait les deux premiers critères, y
d'éloignement. De nombreux militants conseillent de ne jamais se compris « les personnes séropositives asymptomatiques dont
promener avec un passeport en cours de validité lorsqu’on est en la charge virale et le taux de CD4 ne justifient pas une mise
situation irrégulière. Cela faciliterait l’envoi en centre de rétention sous traitement immédiate ». Lorsqu'ils sont originaires d'un
administrative et donc l’expulsion. pays au système de santé défaillant, le troisième critère est
• Votre APRF ou OQTF date de moins d'un an mais n'est plus également rempli.
contestable : il faut en demander l'abrogation. Il n'y a pas de Les personnes séropositives qui remplissent les conditions
délai pour cela. administratives et qui viennent de pays du Sud sont donc, dans
• Si l'APRF ou l'OQTF peut être contesté(e) devant un juge, il faut leur grande majorité, susceptibles d'obtenir un titre de séjour
le faire en se basant sur l'impossibilité d'expulser un malade pour soins. CÉCILE LHUILLIER

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 59

Connaitre ses droits.indd 59 18/09/10 16:47:00


+ reportage

Sexe
trottoir
Et prévEntiOn
C’est une guerre de Chaque instant. depuis 1993,
l’assoCiation lyonnaise Cabiria soutient les
personnes prostituées, en butte au harCèlement
poliCier. Comment font-elles pour rester
d’effiCaCes messagères de prévention ?
par Luc Biecq photos KaeL T BLocK

E
lles ont 20 ans ou 70 ans, communautaire Cabiria emploie peut-
elles sont africaines, être davantage l’expression « personne
bulgares, françaises, prostituée ». Même si ce métier doit
transsexuelles ou travesties. encore gagner en visibilité, aucun
On les voit sans les individu ne se limite à sa seule fonction
connaître, ce qu’on croit savoir d’elles professionnelle. Mais elle ne se juge
est bien souvent une insulte à leur pas légitime pour trouver le terme qui
vérité. Les raccourcis, relayés par le plairait à toutes et tous : « Je n’ai jamais
petit écran, réduisent et défigurent la exercé ce métier, et puis chacun se
parole des personnes prostituées. Sous définit comme il veut. » En 1993, année de création, l’urgence
prétexte qu’elles ont choisi, pour une concernait l’accès aux soins,
vie ou une période limitée, de tarifer FOnCtiOnnEMEnt COMMunautairE particulièrement difficile : seules 20 %
un acte sexuel, le monde moderne veut Oui, Cabiria est une association de d’entre elles bénéficiaient de la Sécurité
en faire des victimes ou les effacer santé communautaire, qui s’adresse sociale. Ces femmes se montraient
du paysage. Dès qu’un homme ou une essentiellement à celles et ceux qui lasses du chantage, des aides à la
femme attend sur un trottoir ou près travaillent dans la rue. À l’époque de la formation conditionnées à l’arrêt de
d’une camionnette, les bien-pensants création de la structure, une des plus leur activité — comme si elles venaient
régurgitent quelques crachats moraux importantes dans ce domaine, quelques toutes d’un milieu social fortuné et ne
ou de bien rapides anathèmes. Quelle chercheurs sont allés recueillir la devaient pas subvenir à leurs besoins
profession a suscité autant de fantasmes parole des personnes prostituées. courants et à ceux de leur famille !
et de mépris ? Même les milliardaires Elles font aujourd’hui encore partie du Cabiria a mis un point d’arrêt à ces
du ballon rond n’ont pas eu à vivre ce conseil administration et de l’équipe discours : qu’elle souhaite arrêter son
que les femmes lyonnaises subissent. salariée. avant de prendre forme, les métier ou pas, toute personne prostituée
Comment les appeler, d’ailleurs ? projets leur sont soumis, puisqu’elles a les mêmes droits que tout le monde,
Certaines disent, l’œil aux aguets vont aussi les faire vivre. Ces liens avec pour chaque aspect de la vie.
pour guetter leur effet, « je suis une la recherche font aujourd’hui encore Les résultats, lors de cette première
putain », et ça leur convient très bien. partie de la fibre musculaire de Cabiria, période, sont rapides et si visibles
D’autres parlent d’elles-mêmes comme ils sont une ressource, une force, un que la petite structure grandit.
de travailleuses du sexe. Florence, canal d’énergie où chacun, au contact Cabiria compte alors jusqu’à vingt
directrice de l’association de santé de l’autre, apprend. salariés. Si l’accès à la santé était

60 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Reportage Travailleurs du sexe.indd 60 18/09/10 16:50:02


Daniela, (à droite), l’infirmière de l’association,
accompagnée de Maggie, médiatrice culturelle.

alors un problème, un premier qu’on apprend à s’en servir seul. Une contractualisent tout ! »
cliché a été terrassé très vite : les partie de ce travail a lieu dans ce qu’on Audrey, éducatrice spécialisée, participe
personnes prostituées luttaient contre appelle ici « le bus ». Il s’agit en réalité aux tournées. La capote est totalement
la propagation du virus du sida, et avec d’un camping-car confortable. Deux passée dans les mœurs. Toutefois
constance. Dans le métier, l’usage du membres de l’association y travaillent l’usage du lubrifiant est à tort associé
préservatif est quelque chose d’ancien. sur tous les fronts. Huit tournées, de à la sodomie. Très vite, les femmes
Beaucoup le disent : le désir pour jour et de nuit, ont lieu chaque semaine. saisissent son utilité contre les risques
le client est feint et se mettre dans « Proposer un préservatif, c’est l’occasion de rupture. Si ces dialogues sont
la bouche une bite sans préservatif de parler et de répondre aux questions », possibles, c’est parce que l’équipe de
est inimaginable. « Je fais la même raconte Florence. Ce simple geste est Cabiria est perçue comme une alliée.
chose qu’une actrice porno, explique au cœur d’une réduction des risques Au local de l’association aussi, on
Karen, l’une des figures militantes. intelligente, celle qui prend le temps passe dire bonjour, pour se faire aider
La différence ? Elle bénéficie du statut de vérifier le niveau de connaissance dans une démarche administrative ou
d’intermittente du spectacle. Moi, je de l’utilisateur. « On fait une démo sur accompagner à un rendez-vous que
n’ai aucun droit, sauf celui de payer un godemiché. Puis on s’aperçoit très l’on craint. Environ 300 personnes
des a mendes. » vite que les femmes ont développé des sont accompagnées chaque année. Sur
stratégies pour l’imposer au client. Elles les routes et les actions de terrain,
DES MILITAnTES DE TErrAIn en ont aussi pour lui dire, si c’est le Cabiria est en contact direct avec
La capote reste un objet central. Dans cas, qu’il est sale, sans le vexer, après 600 personnes prostituées, qui touchent
l’optique de Cabiria, il ne s’agit pas avoir expliqué — et c’est systématique —, à leur tour les clients. Globalement,
seulement de la donner, en pensant ce qu’elles font et ne font pas. Elles l’accès à la santé s’est sensiblement

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 61

Reportage Travailleurs du sexe.indd 61 18/09/10 16:50:15


+ reportage travailleuses du sexe

amendes régulières, gardes à vue,


harcèlement policier, ces travailleuses
n’ont pas la vie facile. dans un pays
comme la France où la prostitution n’est
pas illicite, des flics soucieux de faire
du chiffre trouvent judicieux de taxer
de « proxénète » une fille qui prête sa
camionnette à une copine. Comme le
révèle le « Journal des répressions et
des violences », un relevé publié sur
le rapport d’activité de l’association,
les femmes violées sur leurs lieux de
travail, les victimes de violences ou
de vols n’osent pas toujours porter
amélioré. Une infirmière travaille sur plainte. Quand il s’agit de taxer leurs
place, mais l’association n’a jamais revenus ou de régler les amendes,
souhaité embaucher un médecin. Pour on les juge dignes de payer. Quand il
une raison simple : chacune doit pouvoir s’agit d’être protégées par la police,
bénéficier des services médicaux géographiquement les femmes, elles c’est bien moins évident. « on cherche
existants. La baisse des subventions a ont aussi dégradé leur image, réveillé souvent à leur faire croire qu’on leur
toutefois décimé les budgets. L’équipe, le chefaillon collabo qui sommeille donnera des papiers en échange d’un
divisée par deux, compte dix salariés. chez quelques Français. ils n’hésitent acte de délation », ajoute Florence.
pas à menacer de dénonciation une Comme l’ensemble de l’équipe, comme
messagères de Prévention fille qui refuse un rapport non protégé, la totalité des personnes prostituées,
Peut-on dresser le portrait-robot d’un imaginant qu’elle n’a pas de papiers ou elle juge régressive et dangereuse la
client ? impossible. il y a de braves croyant, à tort, qu’elle n’a pas le droit loi de sécurité intérieure dite Lsi (il
hommes qui filent un coup de main d’exercer. « La loi dite Lsi renforce s’agit de la loi n°2003-239 du 18 mars
aux filles, des violents, des réguliers. certains hommes dans leur attitude de 2003). elle a davantage donné lieu
Leur point commun ? Quatre sur mépris, regrette Florence, la directrice à des autorisations temporaires de
cinq demanderaient des rapports de Cabiria, ils ne trouvent plus légitime trois mois qu’à des droits au séjour
non protégés. Les lois pénalisant le de négocier et ne voient plus le de dix ans. C’est d’ailleurs l’argument
racolage n’ont pas seulement éloigné problème quand ils filent une gifle. » le plus souvent avancé par ceux qui

62 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Reportage Travailleurs du sexe.indd 62 18/09/10 16:50:37


Avec leur camping-car, qu’ils appellent « le bus », les militants vont à la rencontre
des personnes prostituées pour leur offrir un accompagnement personnalisé.

refusent d’aider ces femmes : elles capote, pour faire du chiffre. À Lyon, la
seraient « victimes ». majorité des femmes travailleuses du
C’est évidemment plus compliqué que sexe seraient contre ce système, perçu
ça : parce qu’elles n’étaient pas traitées, comme un retour en arrière qui ne
Largement inspiré du travail de
à cause de leur genre, avec équité dans laisserait aucun libre arbitre.
l’association québécoise Stella, le
leur pays, certaines ont choisi de le
livret Cher client… est issu d’un travail
quitter, avec l’aide d’un passeur à qui Un vIrUs mIs aU sECrEt
de groupe. Cette brochure au format
elles doivent de l’argent. Il s’agirait accompagner les personnes
poche parle du métier, casse les
d’ailleurs plus souvent de plusieurs séropositives et les protéger est une
clichés, et délivre au client quelques
personnes qui exigeraient de petites des missions de Cabiria. Les femmes se
clés pour adopter un comportement
sommes que d’une seule. Que font-elles ? voient proposer un suivi gynécologique.
respectueux facilitant la prévention.
Elles remboursent cette dette librement Dès leur arrivée, elles sont incitées
Des informations de base (« regarde
consentie, elles négocient, elles se à se faire dépister, afin de savoir si
ton pénis pour contrôler s’il n’a
battent bec et ongles pour garder un peu elles sont porteuses du virus du sida
rien d’anormal ») sont proposées
d’argent pour elles et envoyer le reste ou d’une ou plusieurs hépatites. « Dans
comme pour prévenir la transmission
au pays. « Elles inversent le rapport de la communauté, il y en a visiblement
des infections sexuellement
domination », commente Florence avant assez peu, explique Daniela, infirmière
transmissibles, VIH compris. C’est
d’ajouter que 300 personnes viennent de Cabiria, mais certaines mettent un ou
un modèle du genre. Grâce à lui,
de leur plein gré et sans difficulté au deux ans avant d’en parler. » La plupart
l’« invisible client » a accès à une
local. Bien loin des discours sur le corps des femmes acceptent le test proposé et
information
marchandise, elles usent et préservent choisissent entre se faire accompagner
fiable et
leur outil de travail pour vivre et le jour du résultat ou y aller seule. mais
de qualité.
soutenir de plus pauvres qu’elles. Il n’est ce moment clé reste souvent synonyme
Certains
jamais inutile de rappeler qu’elles en de drames en cascade.
clients ont
disposent à leur guise. Joy, toute jeune femme originaire d’un
même tenu à
D’après Karen, une « figure » comme on des pays les plus peuplés d’afrique, où
le distribuer
dit, les maisons closes ne sont pas une une personne sur deux est menacée
eux-mêmes.
solution : elles empêcheraient les femmes par la famine, dit n’avoir pas choisi ce
L’info circule :
de choisir leurs horaires de travail et, métier. Elle a la prunelle pétillante, l’œil
voilà une
surtout, imposeraient à ces femmes un rigolard, un joli port de tête. Quelque
bonne
« patron » qui profiterait de leur travail temps après son arrivée, en toute
nouvelle !
et pourrait leur imposer un acte sans logique, elle a emprunté la carte vitale

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 63

Reportage Travailleurs du sexe.indd 63 20/09/10 12:08:14


+ reportage travailleuses du sexe

pas rencontrée. « Excepté à Cabiria, je


crois que les séronégatifs discriminent
les séropositifs », dit-elle calmement.
Quelques secondes plus tard, elle dit
qu’elle a un amoureux, français, qui
l’aime comme elle est.

un rôLE CEntraL
Daniela, l’infirmière, confirme d’abord
le silence : celles qui ne se sentent pas
malades ne veulent pas en parler, plus
préoccupées par leur manque d’argent ou
la répression policière que par le virus.
au sujet des africains, il semble en effet
que la stigmatisation a été importée.
La crainte d’être « signalée » comme
séropositive au pays est un cauchemar
atroce. Malheureusement, quelques
femmes ont eu à subir ça. Joy, comme les
autres, est bien consciente des risques
à accepter un rapport non protégé. avec
une vigueur qui force l’admiration, elle
résiste aux clients qui régulièrement
lui offrent jusqu’à 3 000 euros pour s’en
passer. Véritable militante, elle s’étonne
du fait que ses clients, tous français
d’une copine pour aller faire un test avec des papiers ou presque, ignorent
de dépistage. Plutôt que de convoquer, l’existence du traitement d’urgence (tPE,
comme il se doit, la jeune femme traitement postexposition, lire page 21).
pour un entretien, le labo a jugé bon Plusieurs de ses consœurs sont même
d’appeler la copine pour lui donner, jugée par l’équipe soignante à l’hôpital parvenues à accompagner le client
par téléphone, les résultats du test, ni par celle de Cabiria mais garde secret aux urgences après une rupture de
positifs. C’est inadmissible, l’entretien son statut sérologique. Seule une amie préservatif. tous n’ont pas refusé. autant
individuel devrait être la norme. Illico, vivant en France est au courant et le dire, c’est un exploit.
la colocataire de Joy la vire. La jeune quand elle en a parlé à son amoureux Le rôle central joué par les personnes
femme bénéficiera, heureusement, d’un au pays, il lui a tenu un discours de prostituées dans la prévention et
logement d’urgence trouvé par Cabiria. déni, jugeant qu’elle n’avait pas l’air dans la santé publique doit donc être
Elle va bien aujourd’hui. Elle se sent très malade et par conséquent, ce n’était pas davantage reconnu, à tous niveaux, par
en forme, même si le temps d’adaptation possible. Il serait séronégatif, mais Joy les pouvoirs publics et les élus, qui ont
aux médicaments a été long. « Je sais affirme n’avoir qu’une confiance limitée parfois anticipé ou surajouté aux dégâts
que d’où je viens, la discrimination dans les analyses médicales de son de la loi répressive. La prévention n’a
est encore plus terrible, la solidarité, pays d’origine. S’il est bien sûr possible jamais fonctionné avec la répression.
inexistante, et que les médicaments font d’imaginer une solidarité existant après trente ans d’épidémie, on aimerait
l’objet de trafic. » Joy ne se sent pas entre les femmes africaines, Joy ne l’a ne plus avoir à le répéter. Luc Biecq

64 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Reportage Travailleurs du sexe2.indd 64 27/09/10 11:59:57


En savoir plus : www.genopole.fr

Annonce CA Evry-Genopole vect.indd 1 1/10/10 11:52:42


+ SE SOIGNER

COMMENT DIALOGUER AVEC


SON MÉDECIN UNE BONNE COMMUNICATION ENTRE LA PERSONNE
SÉROPOSITIVE ET SON MÉDECIN CONDITIONNE LE
CHOIX DU MEILLEUR TRAITEMENT, SON OBSERVANCE
ET DONC SA RÉUSSITE. CONSEILS POUR UN DIALOGUE
CONSTRUCTIF. PAR MARIE-CATHERINE DE LA ROCHE
ILLUSTRATION CARINE SILVEIRA

É
tablir une relation de confiance pas « Arrêtez de m’infantiliser ! » Cette démarche
et d’entente avec son médecin est d’authenticité — qui est aussi valable pour le
primordial, mais pas toujours simple. médecin — est toujours payante. Elle ne comporte
Quelles sont les clés pour mieux pas de jugement de l’autre. On peut être presque
communiquer ? sûr qu’une relation bâtie sur ce « parler vrai » sera
une relation aidante.
S’INFORMER, SE FORMER
Pour entamer un dialogue constructif avec son SE « RACONTER »
médecin, il est indispensable de comprendre Il est essentiel de partir de votre vie et non pas
au minimum le virus (VIH, hépatite…), ses des médicaments pour établir une stratégie
traitements et leurs effets. Tout projet de soin thérapeutique. Sans tout dévoiler de vous, il faut
qui ne se construit pas à deux est, à terme, voué que le médecin réalise dans quelle situation
à l’échec. Cela ne signifie pas que vous deviez familiale, sociale, vous vous trouvez. Vous pouvez
entamer des études de médecine en accéléré. aussi évoquer vos croyances. À partir de là, vous
Mais vous ne devez jamais hésiter à poser des trouverez avec lui des solutions et des astuces pour
questions, à demander à votre médecin de vous composer avec les contraintes thérapeutiques. Là
réexpliquer les choses avec d’autres mots si encore, c’est une question de confiance, il ne faut
vous n’avez pas compris. Rien ne vous interdit pas attendre des mois avant d’oser lui livrer une
non plus de chercher des informations ailleurs, information sur votre mode de vie qui rend la
d’appeler la ligne d’écoute d’une association (lire prise de vos traitements problématique. De toute
encadré) ou de consulter le site internet d’une façon : un, le patient parfait n’existe pas ; deux,
association de personnes séropositives. Ce ne une mauvaise observance, que ce soit pour des
sera jamais mal vécu par le médecin, à partir du raisons matérielles ou psychologiques, est bien
moment où vous ne lui donnez pas le sentiment souvent le moyen de faire évoluer la relation.
de le remettre en cause. Il ne s’agit pas en effet Elle oblige, de part et d’autre, à engager un vrai
de rentrer dans une compétition des savoirs, mais dialogue, à prendre en compte, au-delà de vos
de construire un partenariat, de vous donner les résultats biologiques, votre singularité. Et à sortir
moyens de comprendre pour devenir acteur de de l’application de « recettes » toutes faites. En outre,
votre traitement. Un conseil, n’adoptez une attitude mieux vaut une négociation, même un peu houleuse
de confrontation, ouvrez plutôt le dialogue : « J’ai lu (lire ci-dessous) qu’un faux assentiment qui laissera
quelque part… On m’a expliqué que… Est-ce que tout le monde perdant.
j’ai bien compris ? Qu’en pensez-vous ? »
PRÉPARER LES RENDEZ-VOUS
S’ÉCOUTER Pour vous, comme pour le médecin, il est
Il faut être à l’écoute de soi-même, apprendre à primordial que durant le temps de consultation
reconnaître les sentiments induits par son statut. les bons messages passent, les bonnes questions
Repérez aussi une situation, une attitude ou une soient posées. Ce qui n’est pas toujours évident,
DES LIGNES petite phrase… Ce n’est pas si simple. Il s’agit d’autant que la « charge émotionnelle » peut
D’ÉCOUTE POUR bien souvent de sentiments inconscients qui
viennent interférer dans la relation. Il faut ensuite
être forte. Le mieux : faites une liste des points
importants à aborder. N’hésitez pas non plus à vous
VOUS AIDER accepter de prendre le risque de les dire, de les faire accompagner par un proche. Si vous voulez
Sida Info Service formuler tels qu’on les éprouve, sans agressivité. discuter de la stratégie thérapeutique, essayer un
0 800 840 800 Par exemple, « j’ai une peur panique d’avoir tel traitement complémentaire, apportez les documents
Info Traitements effet secondaire » et pas « La seule chose qui vous sur lesquels vous vous basez. Le médecin connaîtra
01 43 67 00 00 intéresse c’est mon taux de CD4 ! » Ou encore, « j’ai vos sources et les évaluera avec vous. Il sera plus
l’impression d’être face à mon père / ma mère » et enclin à tenir compte de votre avis. Beaucoup

66 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Dialoguer avec son doc.indd 66 18/09/10 17:28:26


SE SOIGNER +

de médecins reconnaissent la pertinence des problème passé inaperçu ou occulté, d’envisager


informations apportées par leurs patients. Et s’il des solutions auxquelles on n’avait pas pensé. C’est
n’est pas d’accord, vous serez en position de lui aussi un excellent moyen de relancer la parole, de
demander pourquoi, en termes clairs. En gardant à redynamiser ce couple, qu’inéluctablement on finit
l’esprit que son inquiétude mérite le respect. par former avec son infectiologue, qu’il soit un peu
trop ronronnant, ou en crise.
QUESTIONNER
N’hésitez pas à reposer une question, ou même RECHERCHER UN AUTRE AVIS
redemander un rendez-vous. Parfois, dans le feu Si vous êtes en désaccord, c’est votre droit le
de la conversation, on croit avoir compris mais plus absolu. Et si votre demande est formulée
le lendemain les choses ne sont plus si claires. avec calme, comme la recherche d’un avis
Une bonne technique pour s’assurer qu’il n’y a complémentaire à partir duquel nourrir votre
pas de mauvaise interprétation de votre part, décision, il y a toutes les chances que votre
est de reformuler la réponse : « Docteur, si j’ai médecin accepte cette démarche sans en être
bien compris… » blessé. Maintenant, certains peuvent y voir une
atteinte à leur pouvoir et refuser. Dans ce cas
SE DONNER DU TEMPS et comme souvent, mieux vaut être prévoyant :
Il est rare qu’il soit nécessaire d’instaurer un demander une copie de vos bilans et examens et
changement de traitement dans l’urgence. De part constituez votre propre dossier médical. Vous serez
et d’autre, il faut se donner le temps de peser le sûr d’avoir tous les éléments en main le jour où
pour et le contre, de prendre une décision partagée. vous sollicitez un avis extérieur. C’est aussi valable
Plutôt que de se braquer et de rentrer dans une si vous voyagez. De toute façon cela vous sera utile
épreuve de force, mieux vaut proposer un délai de pour faire le lien entre votre généraliste, votre
réflexion et laisser la porte ouverte à une recherche médecin VIH et les autres spécialistes que vous
de solution. Chacun faisant l’effort d’essayer de serez amené à voir. La communication entre eux,
comprendre le raisonnement de l’autre pour trouver pas toujours optimale, et pourtant essentielle à la
ce qui vous conviendra le mieux. coordination de vos soins.

DIALOGUER CONSTITUER VOTRE RÉSEAU


En cas de désaccord, un affrontement brutal a Aucun médecin n’a de réponse à toutes les
toutes les chances de mener à l’impasse. L’art de questions. On ne peut lui demander d’être à la
la négociation fait partie intégrante de la relation fois spécialiste du VIH, psychologue, sexologue,
médecin / patient. Chacun devant accepter de nutritionniste… C’est aussi à vous de rechercher de
« lâcher » d’un côté pour « obtenir » de l’autre. En l’aide et de constituer votre réseau de soins. Si vous
sachant que pour avoir une chance d’être entendu, n’osez pas demander un dépistage d’une infection
il faut d’abord manifester qu’on a entendu l’autre, sexuellement transmissible à votre généraliste,
même si on ne partage pas son point de vue. Pour vous pouvez vous rendre dans un Centres de
cela, on peut utiliser la « technique du sandwich ». dépistage anonyme et gratuit (CDAG) ou un Centre
Une tranche de compréhension (« J’ai bien entendu d’information, de dépistage et de diagnostic des
que… »), où vous reprenez ce que le médecin a infections sexuellement transmissibles (CIDDIST).
dit, ses arguments. Au milieu, votre demande, Les associations sont aussi une excellente source de
NP^
+
L^_`
où faites une proposition : « Maintenant… » (ne renseignements. En particulier pour la gestion des
jamais employer « mais »), « Ça serait peut-être effets secondaires. Ce réseau pourra vous rassurer,
bien… », « Pourquoi ne pas… » Et finir par une vous donner des stratégies, nées de l’expérience du
tranche positive : « En tout cas, j’ai apprécié votre terrain, ou les coordonnées de spécialistes dans tel
franchise… que vous preniez le temps de… » Tout ou tel domaine, de généralistes, de psychologues,
est dans le ton et la manière de dire les choses. sexologues, hépatologues… connaissant bien le VIH.
PY
T]
^LaZ
FAIRE UN BILAN DE SYNTHÈSE ANNUEL CHANGER DE MÉDECIN SI RIEN NE VA PLUS

+
Ce bilan permet de faire un point global : effets Établir une relation de confiance ne va pas de
indésirables, toxicité des traitements à long soi. Les témoignages vont quasiment tous dans La
terme, diététique, hygiène de vie, cholestérol, le même sens : c’est rarement avec le premier réglette
redistribution des graisses… Il n’est pas obligatoire médecin que cette relation s’installe dans la durée.
médicamenteuse,
et nécessite de passer une demi-journée, voire une Et si le lien n’a pu s’établir ou s’est dégradé avec
qui présente toutes
journée entière à l’hôpital ou d’y aller plusieurs le temps, sans tomber dans le zapping médical, le
les interactions des
fois. Mais, c’est une opportunité d’avoir le regard mieux — et cela demande parfois du courage — est
traitements anti-
d’autres spécialistes sur vous, votre traitement, de changer de médecin. On peut faire appel à un
VIH, est disponible
votre situation. Ensemble, vous déterminez ce que autre infectiologue. Dans une petite ville où il n’y
auprès d’Actions
vous allez y faire, si ça serait utile de rencontrer a pas forcément le choix, on peut aussi demander
Traitements. Certains
le nutritionniste, le psychologue… Souvent avec à ce qu’un généraliste ou un autre spécialiste
généralistes s’en
son médecin, on se connaît bien, trop bien, une deviennent son médecin référent. Le généraliste
servent déjà, d’autres
certaine routine s’installe. On finit par éluder peut renouveler votre ordonnance, mais ne coupez
ne la connaissent
certaines questions ou ressasser les mêmes jamais les ponts avec le service hospitalier :
pas encore…
points de fixation. Prendre le temps de discuter pour la synthèse annuelle, et parce que les
www.actions-
avec un interlocuteur extérieur peut permettre compétences d’une équipe dépassent toujours
traitements.org
de faire le point, d’éventuellement déceler un celles d’une personne seule. M-CDLR

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 67

Dialoguer avec son doc.indd 67 18/09/10 17:40:37


+se soigner tribune libre

troIs raIsoNs DE PrENDrE


un traitement
au plus tłt
Par Christine Katlama Professeure de maladies infectieuses, université Pierre-et-marie-curie,
hôPital de la Pitié-salPêtrière.

1.
Dès qu’il a pénétré l’organisme, le virus VIH se des conséquences. Le préservatif reste donc la protection
réplique à très grande vitesse et en très grande indispensable contre toutes les infections sexuellement
quantité, quand on ne prend pas de traitement : entre transmissibles, VIH compris.
un et dix milliards de particules virales. Longtemps, la

3.
médecine n’a considéré que les conséquences sur l’immunité, Pourquoi le traitement fait-il peur ? on entend que
induites par la réplication virale, c’est-à-dire la baisse des les traitements sont contraignants, qu’ils abîment
lymphocytes CD4 avec, comme conséquence ultime le sida. le corps, qu’ils sont mal tolérés et donnent de la
Nous savons maintenant que le virus exerce aussi son diarrhée. Bref, ils gêneraient la vie quotidienne. À cela, on
pouvoir nocif bien avant d’entraîner un déficit immunitaire. peut répondre qu’évidemment, il faut tout faire pour ne pas
Le laps de temps où le virus se réplique entraîne des s’infecter. Mais une fois que l’on se sait contaminé, il est
conséquences délétères, notamment un processus urgent de démystifier la toxicité du traitement, de cesser de
d’inflammation qui touche différents organes, comme le le diaboliser, d’en avoir peur de telle sorte que l’on préfère
système cardio-vasculaire, les os… Contrôler la réplication ignorer son statut et laisser évoluer le virus dans son
virale, c’est limiter ces phénomènes qui coûtent beaucoup à corps. Le traitement a considérablement changé : on dispose
l’organisme. Freiner ce processus au plus tôt, c’est ralentir maintenant de six classes de médicaments, soit au total plus
et même arrêter le remplissage du « réservoir ». Le réservoir de vingt médicaments. Celles-ci permettent au thérapeute
viral, qui peut être situé dans plusieurs endroits, c’est la de composer pour chaque patient un traitement particulier,
quantité de virus stocké. Il s’agit de cellules immunitaires, adapté à son mode de vie, à la tolérance de son organisme.
en quasi-sommeil. Ne se répliquant pas, elles sont de fait Chacun reçoit une prescription taillée « sur mesure », ce n’est
inaccessibles à l’action des antirétroviraux, qui n’agissent que plus la taille unique pour tout le monde. Les médicaments
sur le virus en phase de multiplication. Limiter ce réservoir incriminés dans la perte de graisse du visage et dans les
représente certainement une condition importante pour diarrhées sont identifiés et ne sont quasiment plus utilisés.
alléger le traitement, voire même s’en passer un jour. La simplification des traitements est évidente, la trithérapie,
c’est parfois une ou deux gélules par jour, et au maximum

2.
Contrôler la réplication du virus aide à avoir une en deux prises matin et soir. Nous avons développé, au long
vie normale. En effet, le contrôle de la réplication cours et chez des patients dont le virus est bien contrôlé,
virale dans le sang et les sécrétions sexuelles, des stratégies allégées sur le nombre des médicaments qui
obtenu par la prise de médicaments, permet une réduction maintiennent parfaitement le contrôle de la charge virale.
massive de la transmission d’un individu à un autre. Le Demain, nous serons probablement capables d’ajuster les
savoir peut aider à retrouver une sexualité, la peur de traitements selon le réservoir viral de chacun.
contaminer l’autre devient moins forte. Côté maternité, on En définitive, le problème de l’adhésion au traitement n’est
ne voit pratiquement plus de contamination d’un nouveau-né plus la complexité de celui-ci, mais l’envie, la façon que
par sa mère, si celle-ci a, lors de sa grossesse, une charge l’on a de le percevoir comme élément majeur d’amélioration
virale indétectable. Une femme séropositive peut donc, si de sa vie. retarder le début du traitement d’un, deux, ou
elle le souhaite et comme chacune, avoir des enfants. Chez trois ans n’est rien en regard des décennies de vie normale
les hommes et les femmes, le contrôle permanent et durable à attendre, d’une espérance de vie semblable à celle des
du virus diminue aussi sa réplication dans les sécrétions personnes non infectées par le VIH dès lors que les CD4
sexuelles. Plusieurs études montrent une réduction de sont revenus au plus haut.
plus de 90 % de la transmission entre homme et femme Contrôler le virus permet d’aller mieux dans son corps
et entre femme et homme. D’autres éléments suggèrent et dans sa vie quotidienne, à bien des égards. Pour cet
la même chose dans les relations entre hommes. Bien ensemble de raisons, il est, de mon point de vue, important
évidemment, traiter et contrôler le VIH ne protègent pas de dépister précocement son infection et de la traiter
d’autres maladies en recrudescence, comme l’hépatite C, la rapidement. si un jour des stratégies thérapeutiques
syphilis et d’autres infections sexuellement transmissibles. pour mettre le virus en rémission, voire l’éradiquer, sont
Il faut savoir que toutes ont des conséquences sur la disponibles, nul doute que le succès concernera celles et
fertilité et que certains retards au diagnostic peuvent avoir ceux qui n’ont pas laissé leur virus évoluer.

68 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Tribune libre Katlana Ok.indd 68 18/09/10 17:31:54


se soigner +

TRANS
sUiviEs DE Près
Pour Les traNsGeNres HoMMes deveNus feMMes, Le suIvI MédICaL de La
séroPosItIvIté IMPLIque uNe surveILLaNCe aCCrue. Par Juliette Bastin

L
e parcours médical des personnes transgenres métabolique hépatique, avec soit une stimulation, soit
s’apparente à une course d’obstacles : une inhibition de la métabolisation des médicaments,
discrimination, rejet social, assimilation à la avec augmentation ou diminution des taux d’hormones
prostitution. Pour les transgenres séropositifs, la circulantes. Étant donné la complexité de cette interaction,
discrimination est encore plus forte. En France, un le Dr Hacher conseille d’initier la prise hormonale à des
questionnaire posté en ligne en 2007 par le Centre régional doses faibles et d’évaluer l’œstradiolémie régulièrement pour
d’information et de prévention sur le sida (Crips) d’Île- adapter le traitement. Par ailleurs, les effets métaboliques
de-France a reçu 179 réponses. Le taux de séropositivité glucidolipidiques des hormones peuvent se surajouter à ceux
déclaré est de 4,5 %. Aux États-Unis, une enquête estime la des Arv et la séropositivité elle-même, et entraîner une
séroprévalence chez les MtoF (« male to female », hommes modification de la glycémie, du cholestérol, des triglycérides et
devenus femmes) à 30 %. Face à ces difficultés, Jonas des transaminases hépatiques. Là encore, une surveillance par
Le Bail et le Dr Nicolas Hacher * délivrent quelques clés pour des dosages réguliers suffit à ajuster le traitement.
améliorer la qualité des soins.
APrès LA CHirUrgiE DE rÉAssigNAtioN
LA PrisE EN CHArgE iNitiALE Le traitement pour les patientes est ensuite équivalent à un
Il est indispensable d’identifier un praticien qui convienne à la traitement classique de la ménopause, avec prise d’œstrogène
patiente. Un rapport de la Haute autorité de santé (« situation et de progestérone. Le suivi, souligne le Dr Hacher, consiste
actuelle et perspectives d’évolution de la prise en charge en des dosages de surveillance, notamment d’œstradiolémie,
médicale du transsexualisme en France »), publié en novembre afin d’assurer au mieux la poursuite de la féminisation ainsi
2009, relève une rencontre vécue avec appréhension, suscitant que la prévention osseuse et cardio-vasculaire. Chez les
des attentes mais également de fortes craintes, comme celles personnes prédisposées (obésité, antécédents familiaux),
d’être jugée et de se heurter à des préjugés. D’où la nécessité, triglycérides, cholestérol et diabète sont évalués « au moindre
selon Jonas Le Bail, de se renseigner auprès d’associations doute ». Chez les MtoF séropositives non à risque, un dosage
de transgenres ou de personnes séropositives locales afin d’œstradiol est conseillé une fois par an. Pour prévenir les
d’obtenir les coordonnées de médecins compétents. il convient risques de cancer, une mammographie doit être réalisée cinq
de ne pas hésiter à appeler le praticien et de lui exposer ans après le début de la réassignation, puis régulièrement,
honnêtement sa situation. Cette démarche initiale rassurera la à la faveur des examens cliniques. Des dosages de PsA, si
patiente et facilitera la prise en charge. la prostate n’a pas été retirée, sont également nécessaires,
tous les deux à trois ans après 50 ans, pour dépister un
AvANt LA CHirUrgiE DE rÉAssigNAtioN cancer. Enfin, un suivi gynécologique global doit être assuré.
La phase de traitement hormonal, dite hormonosubstitution, il est recommandé de s’adresser, sur recommandation, à un
est un protocole simple, qui permet d’initier la transformation. spécialiste aux faits de ces questions.
il exige toutefois quelques mesures de précautions. Le Ce parcours du combattant paraît encore plus long pour
docteur Hacher rappelle que les anti-androgènes et les MtoF séropositives. Mais le Dr Hacher souligne la
les œstrogènes (naturels, ceux de synthèse induisant compréhension de ses patientes, qui même dans l’attente de
des risques de thrombose veineuse) doivent être pris leur féminisation, identifient parfaitement les enjeux d’une
simultanément, et, pour les œstrogènes, par voie percutanée, prudence accrue.
pour diminuer, là aussi, le risque thromboembolique. Une *
Jonas Le Bail est membre de l’équipe « Genres, santé sexuelle et
mesure d’autant plus indispensable chez les séropositifs reproductive » de l’Inserm. Nicolas Hacher est endocrinologue, à la Clinique
que les antirétroviraux (Arv) ont également une interaction internationale du Parc Monceau, à Paris.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 69

Trans.indd 69 18/09/10 17:41:11


+ se soigner

Femmes
séropositives
10 points
à ne pas oublieR
La prise en compte des spécificités des femmes face au ViH s’est faite
tardiVement en france. Les infectioLogues qui Les suiVent ne prennent
pas toujours en compte Leurs particuLarités de femme ViVant aVec ce
Virus. que faut-iL faire pour être mieux soignée ? par Catherine Kapusta-palmer

1on Rappelez-vous
êtes une femme
que vous

ne peut pas dire que c’est une


l’impact. L’usage de drogues, présent
ou passé, le suivi psy, une co-infection
avec une hépatite, les pathologies
protection naturelle qu’ont les femmes
jusqu’à la ménopause.
— les traitements provoquent des
question de différence entre les femmes dont vous pouvez souffrir, tout cela dérèglements hormonaux. Si on
et les hommes mais une question de doit être mentionné. En plus de faire sait que le système hormonal est
spécificités. Le médecin doit en tenir partie de votre vécu avec ce virus, ces fondamentalement différent chez
compte concernant votre prise en informations sont utiles pour permettre un homme et une femme, très peu
charge et votre suivi. L’impact de la une prise en charge adaptée à votre vie. de recherches ont été faites sur ce
maladie et / ou des traitements sont sujet. Pourtant, les femmes vivent des
différents en fonction du genre.
3 infoRmez-vous
suR vos spécificités
fluctuations hormonales compliquées qui
s’imposent à différentes étapes de la vie.

2 Donnez Des infos


à votRe méDecin
la question de la contraception a
parmi les effets secondaires des
traitements et / ou les effets du virus,
on sait que :
— Le suivi gynécologique est primordial.
il est, pour les femmes séropositives, un
des points faibles de la prise en charge
toute sa place lors des consultations — les problèmes de dérèglements médicale. Il doit pourtant être fait très
avec votre médecin VIH. Si vous êtes lipidiques et cardio-vasculaires régulièrement : une fois par an et en
ménopausée, c’est une étape de votre concernent les femmes séropositives, cas d’anomalie révélée par le frottis,
vie dont le praticien ne doit pas négliger même très jeunes, qui perdent la tous les six mois. Plus sujettes aux

70 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Femmes.indd 70 20/09/10 12:16:10


se soigner +

infections sexuellement transmissibles


(souvent invisibles chez les femmes),
au papillomavirus, à l’herpès et à
6 uTILISez LeS RéSeaux
Les associations de lutte contre
le sida et les associations de lutte
mère et très peu en tant qu’individu
à part entière.
n’hésitez pas à demander à votre
nombre d’IST, les femmes séropositives pour les droits des femmes sont là médecin de participer à des essais,
risquent plus souvent de rencontrer des pour vous soutenir, vous orienter, car cela n’est que très rarement
problèmes qui peuvent dans le temps vous aider, et même porter les proposé. La frilosité des laboratoires
entraîner un cancer du col de l’utérus. revendications que vous avez lorsque, pharmaceutiques et des chercheurs
Si ce suivi n’est pas fait dans le cadre pour différentes raisons, vous ne à inclure des femmes dans les
de votre visite au service infectiologie, pouvez le faire. elles vous permettent recherches sur le vIH et ses
demandez-le à votre médecin de vous construire des réseaux ou traitements est liée à leur crainte que
généraliste ou à votre gynécologue. de partager avec vous les leurs : vous soyez enceinte pendant un essai
— Les lipodystrophies (répartition bonnes adresses de médecins, de (peur pour l’enfant à naître). Ce n’est
anormale des graisses corporelles) psychologues, de psychiatres, de pas une bonne excuse, alors prouvez-
sont des effets des traitements visibles gynécologues ou autres spécialistes leur que l’avancée de la recherche est
et vécus de manière différente selon le reconnus de la prise en charge des importante pour vous.
sexe. Chez les femmes, le phénomène femmes séropositives.
se concrétise généralement par une
atrophie au niveau des membres
et du visage et une hypertrophie 7 TRouvez un bon
généRaLISTe
10 ne ReSTez paS
SILenCIeuSe
n’oubliez pas que nous faisons partie
au niveau du tronc et du cou. Cette Ce médecin est lui aussi très important de l’histoire de cette maladie. Si
« masculinisation » a de lourdes dans votre suivi. vous pouvez prendre nous continuons à rester invisibles
conséquences sur la vie sociale et rendez-vous entre deux consultations et silencieuses face aux médecins,
affective des femmes. Insistez auprès hospitalières mais aussi en cas de aux chercheurs et chercheuses, aux
de votre médecin pour qu’il en tienne problème. Ce médecin a souvent aussi institutions, aux politiques et à la
compte, pour qu’il vous regarde. une vision plus globale de votre suivi et société, l’histoire de cette maladie sera
Sachez que vous pouvez demander pourra le coordonner. Il peut être aussi fausse et tronquée.
une prise en charge pour atténuer ces plus à l’écoute de certains problèmes
changements corporels (le comblement plus « personnels ».
du visage est remboursé et la chirurgie Que dit
réparatrice au niveau de l’abdomen et
du cou peut être prise en charge). 8 SI vouS déSIRez
un enfanT…
aujourd’hui, dans les pays riches,
le rapport Yeni ?
Le groupe d’experts réuni sous la

4
direction du professeur Patrick Yeni a
SI vouS n’êTeS paS enTendue, le risque de transmission du virus
remis ses préconisations en matière de
InSISTez de la mère à l’enfant est quasiment
prise en charge des personnes infectées
Rappelez à votre médecin que vous nul. À condition d’un suivi rapproché
par le VIH pour l’année 2010.
êtes une femme. Que votre prise en de la mère pendant la grossesse et
Il recommande un suivi gynécologique
charge ainsi que la prise en compte l’accouchement, et du suivi de l’enfant
des femmes infectées par le VIH plus
des effets indésirables des traitements mis au monde. de plus, les personnes
fréquent que pour les femmes non
doivent être considérées avec toutes séropositives ainsi que les couples
infectées. Les lésions liées à l’infection
vos spécificités. Que votre vie affective sérodifférents peuvent avoir recours à
par les papillomavirus humains (HPV)
et sexuelle a une importance et qu’elle l’assistance médicale à la procréation
doivent être dépistées.
a, tout comme votre vie sociale, des (amp). Ce recours permet de concevoir
Il est recommandé de réaliser :
conséquences sur votre qualité de vie un enfant sans risquer de contaminer
– un frottis cervical à la découverte de la
avec le vIH. son conjoint ou d’être contaminée, par
séropositivité ;
le vIH et / ou le vHC.

5
– un frottis annuel en l’absence de
CHangez de médeCIn

9
lésion cervicale antérieure et si l’état
SI beSoIn paRTICIpez
immunitaire est satisfaisant ;
Si le dialogue ne peut s’établir, si À deS eSSaIS
– un frottis bisannuel associé à
votre médecin ne s’inquiète pas des Les spécificités de l’infection au VIH
une colposcopie systématique en
conséquences que peuvent avoir les chez les femmes sont aussi liées au
cas de frottis antérieur anormal,
effets indésirables des traitements sur fait qu’il existe des manifestations
après conisation et en cas
votre existence, si votre suivi devient cliniques et physiologiques
d’immunodépression sévère.
trop lourd pour vous et qu’il entache la particulières. d’après les rares
« Prise en charge médicale des personnes
motivation que vous devez avoir toute études qui existent, les antirétroviraux
infectées par le VIH », La Documentation
votre vie pour ce suivi, s’il ne veut auraient une efficacité et des effets
française. On peut trouver ce document sur le
pas tenir compte du fait que vous êtes secondaires différents en fonction du
site du ministère de la Santé :
une femme, trouvez un autre praticien. sexe. La recherche s’est longtemps
www.sante-sports.gouv.fr
C’est possible. occupée de la femme en tant que

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 71

Femmes.indd 71 20/09/10 12:16:22


+ se soigner

HéPATITES
Un qUart des séropositifs sont contaminés par le virUs de l’hépatite c, et
8 % par celUi de l’hépatite B. anne gervais et stanislas pol, hépatologUes,
font le point sUr ces affections et sUr leUrs traitements.
par Marie-catherine de la roche
&
U
ne hépatite, c’est très transmissible, passe totalement inaperçue. Le seul moyen de
ça ne fait pas de « bruit » — le savoir si on a contracté une hépatite est donc de
plus souvent on ne s’aperçoit faire un test de dépistage. une simple prise de
même pas qu’on en a une — et sang, à la recherche d’anticorps et d’antigènes
ça peut guérir tout seul. Mais ça spécifiques, suffit. Sur prescription, ce test est
peut aussi être mortel. Si on n’y prend pas pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale
garde, le virus peut « faire son nid » dans le si vous êtes en ALD (100 %). On peut aussi se
foie et, les décennies passant, s’y épanouir rendre dans un centre de dépistage anonyme et
tranquillement jusqu’à la cirrhose, le cancer gratuit (CDAG).
du foie et l’insuffisance hépatique (pour les
hépatites B et C). Chaque année, on dénombre COMMent éVOLue LA MALAdIe ?
1 000 à 2 000 nouveaux porteurs chroniques dans de très rares cas, l’hépatite peut être
de l’hépatite B et près de 1 500 décès. Pour fulminante, ce qui se traduit par des troubles
l’hépatite C, entre 2 700 et 4 400 nouvelles de conscience puis un coma. une hospitalisation
contaminations et 2 600 décès. Chez les en urgence et parfois une greffe de foie sont
personnes porteuses du VIH, en France, 8 % sont alors nécessaires. Mis à part ces cas graves, soit
aussi atteintes par l’hépatite B et environ un on guérit spontanément de la maladie, soit elle
quart par l’hépatite C. s’installe. Si l’inflammation du foie dure plus de
Pour autant, pas de panique. On sait de mieux six mois, on parle d’hépatite chronique. Plus ou
en mieux « museler » ces virus, voire les moins active, elle peut alors évoluer à bas bruit
éliminer. Les traitements sont de plus en plus durant des années.
performants, de nouvelles molécules arrivent. est-ce la même chose pour toutes les hépatites ?
Mais pour cela deux impératifs : ne pas faire Les hépatites A et e ne deviennent jamais
l’autruche (faire un test de dépistage) et accepter chroniques, le corps élimine le virus. exception
de se mettre sous haute surveillance. Le point faite des formes fulminantes, du repos et une
avec Anne Gervais, hépatologue à l’hôpital bonne hygiène de vie (pas d’alcool, pas de
Bichat et Stanislas Pol, chef de service du pôle paracétamol, une alimentation saine) sont la
d’hépato-gastro-enterologie de l’hôpital Cochin seule marche à suivre.
Pour l’hépatite B, à l’âge adulte, l’organisme se
COMMent SAVOIr SI On A une HéPAtIte ? débarrasse spontanément du virus dans 90 %
Syndrome grippal, avec fièvre, nausées, des cas. On est guéri et immunisé. reste qu’une
courbatures, douleurs articulaires, fatigue, fois sur dix, cette hépatite devient chronique. Le
urines foncées, jaunisse… Ces symptômes, très risque est énorme car le virus de l’hépatite B est
variables d’une personne à l’autre, peuvent extrêmement répandu. un tiers de l’humanité l’a
apparaître dans les semaines qui suivent la rencontré. du coup, il est classé parmi les dix
contamination. Mais très souvent l’infection virus les plus redoutables au monde.

72 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Co-infections2.indd 72 18/09/10 17:36:43


SE SOIGNER +

S & VIHDÉPISTER, SURVEILLER, SOIGNER


`NP^
Pour l’hépatite C, il n’y a pas de formes
fulminantes, mais plus de 7 fois sur 10 cette
hépatite devient chronique. Et, contrairement
de surcharge pondérale, si l’on cumule les
hépatites (B + C, B + D…) et si l’on est atteint du
+
rapide si l’on boit de l’alcool, en cas de diabète, L^_

à l’hépatite B, même si on en guérit VIH. Alors, s’il n’y a jamais urgence à se traiter,
(spontanément ou grâce aux traitements) il faut dépister la présence d’une hépatite au
on n’est pas protégé pour autant contre une plus tôt, et surveiller son évolution de très près.
PY
T]
^LaZ
nouvelle contamination. Afin d’entreprendre, si nécessaire et le moment

+
L’hépatite D, qui va toujours de paire avec venu, un traitement.
une hépatite B, peut être grave dans sa forme
aiguë. Ensuite l’hépatite B + D évolue comme QUAND COMMENCER UN TRAITEMENT ?
une hépatite B chronique, mais menant plus La décision de mettre en route un traitement ou
rapidement et de façon plus sévère, à la cirrhose de maintenir une simple surveillance dépend
Hépatites Info Service
et/ou au cancer du foie. des résultats d’un bilan médical complet et, en
0 800 845 800 ou
particulier, du stade de la fibrose. Celle-ci est
www.hepatites-info-
POURQUOI CERTAINES HÉPATITES évaluée sur une échelle qui va de F0 à F4 (stade
service.org
DEVIENNENT-ELLES CHRONIQUES ? de la cirrhose). En principe, on ne commence à
C’est une question d’interaction entre le système traiter qu’à partir du stade F2, mais de nombreux
SOS Hépatites
immunitaire et le virus. Certains arriveront patients F1 ont déjà reçu un traitement avec un
03 25 06 12 12 ou
à éliminer une souche virale mais pas une résultat souvent satisfaisant. La progression de
www.soshepatites.org
autre. Les enfants (dont le système immunitaire la fibrose (F1) réduit l’efficacité thérapeutique. Il
est immature), les personnes âgées et les faut donc veiller à mettre en liaison l’hépatologue
Hépatite C et
séropositifs ont plus de risque de développer et le virologue, afin de trouver le moment idéal
co-infections,
une hépatite chronique. pour traiter au mieux.
site d’information
proposant un forum
SI JE NE SOIGNE PAS MON HÉPATITE FAUT-IL FAIRE UNE BIOPSIE DU FOIE ? d’entraide :
CHRONIQUE, JE RISQUE QUOI ? Jusqu’à récemment encore, seule la biopsie
www.hepatites.net
Après vingt à quarante ans d’évolution, si permettait d’estimer l’importance de la
on ne fait rien pour la freiner, voir l’arrêter, fibrose et l’activité de l’hépatite. Cet examen Autres sites
l’infection entraîne des dégâts irrémédiables consiste à prélever à l’aide d’une aiguille, sous d’information :
sur le foie. Ses cellules étant progressivement anesthésie locale (parfois générale), un très petit http://hepatique.free.
détruites et n’arrivant plus à se renouveler, ce fragment du foie pour l’analyser. Une courte fr ;
dernier aura du mal à remplir correctement ses hospitalisation est nécessaire, c’est parfois www.hepatites-c.
fonctions (lire page 74). La fatigue va s’installer. douloureux et non dénué de danger. Deux autres fr (publié par les
Le foie peut se durcir, une fibrose se former et méthodes existent : le Fibrotest (par prise de laboratoires Janssen-
entraîner à terme une cirrhose ou un cancer. sang) et le Fibroscan (une sorte d’échographie). Cilag).
Cette « entreprise de destruction » sera plus Ces deux techniques associées permettent

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 73

Co-infections2.indd 73 18/09/10 17:38:33


+ se soigner hépatites

d’éviter la biopsie, à condition que les résultats


soient concordants. En cas de doute, on passe
LE FOIE : par une biopsie. ZOOM : TOus aux VaCCINs !
UN ORGANE CommEnt agissEnt lEs traitEmEnts ?
Moins d’1 ado sur 2 est vacciné en France (contre 
plus de 70 % chez nos voisins). Cette réticence est 
ÉPATANT les virus de l’hépatite B et de l’hépatite C ne purement française, certains ayant accusé le vaccin 
500 fonctions lui  fonctionnent pas de la même façon. C’est un d’être à l’origine de scléroses en plaques. Un lien 
incombent ! Pesant 1,6 kg,  peu comme chien et chat : ils ont beau être de la qu’aucune étude scientifique sérieuse n’a trouvé ! 
il est le plus grand de nos  même famille, celle des mammifères, ce ne sont Qui doit se faire vacciner ? Dans l’idéal, contre 
organes et peut continuer  pas les mêmes animaux. l’hépatite B, tout le monde. Dès la petite enfance 
à remplir ses fonctions  Celui de l’hépatite B est un virus à aDn. et en tout état de cause avant de débuter sa vie 
après avoir perdu 75 %  Et, qui dit aDn un jour, dit aDn toujours. sexuelle. Mais il n’est jamais trop tard pour bien 
de son volume. Quand  autrement dit, les traitements peuvent faire. Surtout si l’on est séropositif, que l’on a 
les lésions ne sont pas  transformer une hépatite active en une des partenaires sexuels multiples, un conjoint(e) 
trop importantes, il est  hépatite inactive, en empêchant le virus de ou un proche atteint, que l’on est usager de 
capable de se régénérer  se multiplier, en l’« endormant », mais ils ne drogue. Il faut bien sûr, de ne pas avoir déjà été 
lui-même.  peuvent pas le faire disparaître. actuellement en contact avec le virus, ce qui se vérifie par un 
– Il dégrade et convertit  les traitements permettent de freiner test de dépistage. Dans ce cas, la vaccination 
sucres, graisses et  l’évolution de la maladie dans un grand nombre serait inutile, car on est déjà immunisé. Ou, elle 
protéines en énergie  de cas, si le traitement bien suivi. risquerait de masquer une hépatite B chronique, 
rapidement disponible  Celui de l’hépatite C est un virus à arn. Cela avec les risques que cela comporte.
pour l’organisme.  signifie qu’on peut espérer s’en débarrasser Et pour l’hépatite A ? Le vaccin est plus que 
– Il stocke vitamines et  totalement. mais il connaît de nombreuses conseillé aux séropositifs, aux personnes 
minéraux. variantes. aujourd’hui les traitements voyageant en zone d’endémie, aux homosexuels 
– Il produit de la bile pour  permettent une guérison définitive dans environ masculins, aux toxicomanes, aux porteurs 
aider à la digestion des  4 cas sur 5, en cas d’infection par les génotypes d’une maladie chronique du foie (notamment 
graisses. 2, 3 ou 5, et dans presque 1 cas sur 2, en cas d’hépatites B et C, quel que soit le stade évolutif 
– Il contrôle la quantité de  d’infection par les génotypes 1 ou 4. de la maladie). 
cholestérol.  Schéma vaccinal :
– Il filtre le sang et  QuEls sont CEs traitEmEnts ? – Hépatite B : 3 injections. Remboursées à 65 %, 
élimine les toxines  Pour l’hépatite B, deux options : reste à charge environ 18 euros par injection. 
(déchets, alcool, drogues,  — Chez les personnes atteintes du ViH, ayant – Hépatites A : 2 injections. Non remboursées 
substances chimiques…).  déjà un traitement, des antirétroviraux (environ 39 euros par injection. Accessibles dans 
– Il aide le système  (analogues nucléosidiques ou nucléotidiques) les centres de vaccination gratuits.
immunitaire à combattre  en comprimés ou en solution buvable, pour
les infections en  empêcher la réplication virale, agissent autant
participant à la production  sur l’hépatite B que sur le ViH. En principe, on Pour l’hépatite C, la bithérapie consiste en
d’agents anti-infectieux. évite de les donner tant que le traitement anti- 1 injection par semaine d’interféron pégylé
– Il produit des  ViH n’est pas instauré (en raison des risques + 1 antiviral (ribavirine) en comprimés, à
substances nécessaires  de résistance). une fois lancé, le traitement prendre chaque jour, pendant six mois à un an.
à la coagulation, à l’arrêt  est à prendre quotidiennement, pendant des
des saignements en  années, souvent à vie. une stricte observance Pour l’hépatite D : l’interféron à des doses
cas de coupure ou de  est essentielle. l’activité du virus s’arrête et les élevées.
blessure.  risques sont bien moins importants.
– Il aide à la régulation  — Chez les séronégatifs au ViH, l’interféron Et la grEffE ?
des hormones sexuelles,  pégylé (1 injection par semaine) est utilisé Enfin, en dernier recours, il est possible de
des hormones de la  pour booster la réponse immunitaire de procéder, souvent avec succès, à une greffe de
thyroïde. Il assure  l’organisme, pendant six mois à un an. mais si foie. rappelons-le, les séropositifs ne sont pas
l’équilibre de la  après six mois, il se montre inefficace (pas de interdits de greffe.
production de cortisone et  diminution de l’aDn-VHB), il peut être arrêté.
des autres hormones de  La difficulté, c’est de trouver l’équilibre entre QuEls sont lEs EffEts sEConDairEs ?
la glande surrénale. tolérance et efficacité. L’interféron est rarement l’interféron provoque fréquemment une sorte
donné aux séropositifs. d’« état grippal » (fièvre, courbatures, mal de

74 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Co-infections2.indd 74 18/09/10 17:37:01


se soigner +

PETIT ABÉCÉDAIRE DES HÉPATITES


Les sept formes d’hépatites C : En France, 232 000 personnes
d’origine virale ont en commun de sont atteintes d’hépatite C chronique.
pouvoir passer inaperçues lors de la Environ un tiers d’entre elles ignorent
contamination. Toutes peuvent devenir qu’elles sont porteuses du virus.
chroniques, sauf la A et la E, et se Contamination : par le sang. Le
solder par une cirrhose ou un cancer. virus n’a été identifié qu’en 1989 et,
tête) et une grosse fatigue. D’autres symptômes jusqu’en 1991, il y a eu de nombreuses
peuvent se manifester : douleurs articulaires, A et E : 20 à 25 % des cas d’hépatites contaminations par transfusion.
perte de poids, de cheveux, perturbation du dans le monde. En France, 10 à Grâce au dépistage et aux techniques
sommeil, sécheresse de la peau, problèmes 20 % des adultes rencontrent le d’inactivation du virus, ce n’est plus
dermatologiques, troubles de l’humeur, de la virus. Contamination : par ingestion le cas. Actuellement, la toxicomanie
libido, dépression. Mais pas de panique. Il s’agit d’aliments ou d’eau souillés par des est LA source de contamination. Mais
d’un catalogue. On ne les subit jamais tous à la matières fécales, et lors de pratiques le virus peut aussi être transmis
fois. Et, mise à part la fatigue, la prise en charge sexuelles oro-anales. Prévention : lors de relations sexuelles. De
aide à les gérer, notamment la prescription se faire vacciner contre l’hépatite A nombreux cas de transmission ont
d’EPO. Ils disparaissent dans les mois qui (ce qui ne protège pas de la E, ni des été répertoriés chez des homos
suivent l’arrêt du traitement. autres). Respecter les règles d’hygiène séropositifs. Et, chez les femmes
de base : lavage des mains après le enceintes, il peut y avoir transmission
LEs nOuvELLEs MOLécuLEs passage aux toilettes, le change d’un au bébé durant la grossesse (dans
cOntrE L’héPatItE c nourrisson, avant la préparation des 2 à 5 % des cas). Prévention : pas de
ces molécules « hyperspécialisées » (Bocéprévir repas… En voyage, dans un pays aux vaccin, hélas, contre l’hépatite C. Ne
et télaprévir), visent la dernière phase de conditions sanitaires déficientes, jamais partager d’objet pouvant être
réplication du virus. Elles devraient permettre consommer uniquement des boissons en contact avec le sang (voir hépatite
de gagner en efficacité et de raccourcir le encapsulées, pas de glaçons et éviter B) et, si l’on a des pratiques sexuelles
traitement. Mais ce dernier ne sera pas plus les aliments qui ont pu être en contact hard ou SM, utiliser des protections
léger pour autant. Elles devront être prises avec de l’eau contaminée : crustacés, (préservatifs, gants, matériel à usage
en association avec la bithérapie actuelle. crudités, salades et fruits non pelés. unique). Mettez aussi un préservatif,
Elles présentent aussi des risques d’effets en cas d’irritations ou de lésions des
secondaires non négligeables (éruption cutanée B : la plus transmissible. En France, partenaires, et pendant les règles. À
sévère pour le télaprévir, anémie pour les 280 000 personnes sont atteintes ce jour, il n’y a pas de traitement pour
deux). reste qu’elles devraient permettre d’hépatite B chronique. Mais plus de prévenir la transmission de la mère
d’améliorer les résultats du traitement chez la moitié des personnes contaminées à l’enfant.
les personnes infectées par le génotype 1 du ignorent qu’elles sont porteuses
virus, qui est de loin le plus fréquent et pour de ce virus. Contamination : par D ou DEltA : En France, 1 à 2 %
lequel le taux de guérison est le plus faible voie sexuelle (sperme, sécrétions des porteurs du virus de l’hépatite
(moins de 50 %). Les études ont montré qu’elles vaginales) et sanguine. Il s’agit d’un B sont aussi infectés par celui
étaient capables de faire grimper ce taux à virus extrêmement contagieux : dix de l’hépatite D. Contamination :
80 %, et ce après seulement six à onze mois fois plus que celui de l’hépatite C, identique à celle de l’hépatite B
de traitement. Leur autorisation de mise sur cent fois plus que le VIH. Il peut (voies sanguine et sexuelle). Soit il
le marché (aMM) est attendue pour 2012. Mais persister plusieurs jours à l’air libre s’agit d’une surinfection, soit d’une
des démarches sont en cours afin d’obtenir et une quantité de sang infime et co-infection (la contamination est
une autorisation temporaire d’utilisation (atu) non visible peut suffire. En outre le simultanée). Prévention : se faire
pour les malades les plus atteints (cirrhotiques, virus peut être transmis de la mère vacciner contre l’hépatite B (si on n’en
non-répondeurs au traitement « classiques », ou à l’enfant durant l’accouchement. est pas déjà porteur) et appliquer les
co-infectés vIh-vhc). Si la mère a l’hépatite B, on traite mêmes principes de précautions que
le bébé à la naissance par injection pour celle-ci.
QuELLEs MOLécuLEs POur DEMaIn ? d’immunoglobuline et vaccination.
D’autres associations sont en développement Prévention : se faire vacciner ! Utiliser G : Entre 2 et 5 % de la population
qui, à terme, permettront peut-être de se des préservatifs pour tous rapports mondiale seraient porteuses de
passer de l’interféron. Dans quelques années, sexuels. Ne jamais partager d’objet cette hépatite. Contamination : par le
on sera sûrement capable de mieux cibler les ayant pu être en contact avec du sang, comme pour la C. Rare, cette
traitements, en fonction du profil génétique des sang : seringue, cuillère, coton, hépatite touche essentiellement les
patients. Enfin, si la majorité de la population paille, sex-toys, brosse à dents, toxicomanes. Les personnes infectées
est vaccinée contre l’hépatite B, celle-ci finira rasoir, coupe-ongles, ciseaux, pince le sont souvent par d’autres virus :
par disparaître. La vaccination systématique et à épiler, boucle d’oreille… S’assurer hépatite B, C, VIH. On ne sait pas
mondiale des nourrissons est le fer de lance de que piercing, tatouage, acupuncture, encore si ce virus entraîne, à lui seul,
la stratégie d’éradication de l’OMs. Parlez-en soins dentaires… sont effectués des atteintes du foie. Prévention :
à vos amis, à vos amants, à vos copains, et à avec du matériel jetable ou stérilisé mêmes recommandations que pour
toutes les mamans de votre entourage. M-CdLR en autoclave. l’hépatite C.

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 75

Co-infections2.indd 75 18/09/10 17:38:43


+ traitements intro

TOUT SAVOIR SUR LES


ANTIRéTROVIRAUX
notre cahier pratique donne les informations indispensables
sur les traitements et leurs interactions médicamenteuses.
dossier réalisé par Renaud PeRsiaux

DES SCHÉMAS THÉRAPEUTIQUES PLUS SIMPLES


La réduction du nombre de prises quotidiennes est un atout majeur dans le choix ReTROUVez lA fIche
d’un traitement antirétroviral, notamment quand on débute un traitement. Ce cahier
présente les combinaisons les plus prescrites en France, selon la base de données
cORRespONdANT
hospitalières françaises sur l’infection à VIH (FHDH, anciennement DMI2) pour le ¤ VOTRe TRAITemeNT
premier semestre 2009. Les molécules en prise unique sont le plus souvent préférées. médocs : votre coaching perso p. 77-78
Atripla (qui associe Truvada et Sustiva en un seul comprimé par jour), mise sur le
marché en juin 2009, est devenue la combinaison la plus prescrite. Les antiprotéases
sont prescrites avec Norvir comme booster pour majorer leur efficacité (ce qui permet
Trithérapies avec non-nucléosidique
atripla p. 79
d’espacer les prises).
truvada + Viramune p. 80
combivir + Viramune p. 81
MONTÉE EN PUISSANCE DES NOUVELLES MOLÉCULES
Kivexa + sustiva p. 82
2009 a vu la montée en puissance des quatre molécules récemment mises sur le
Kivexa + Viramune p. 83
marché et initialement indiquées chez les patients prétraités (plutôt en multi-échec).
combivir + sustiva p. 84
La nouvelle antiprotéase Prezista, désormais indiquée chez les patients naïfs (qui
n’ont pas encore été traités) en une prise par jour, est devenue une des molécules
de référence, à côté de Kaletra et de Reyataz. Isentress, de la nouvelle classe des Trithérapies avec antiprotéase
inhibiteurs d’intégrase, en deux prises par jour, est utilisable chez les naïfs, même truvada + reyataz / norvir p. 85
si son emploi est en pratique plutôt réservé aux patients en échec thérapeutique, truvada + Kaletra p. 86
dans l’attente d’une expérience clinique plus importante. Prezista et Isentress étaient combivir + Kaletra p. 87
chacune prescrites à environ 7,6 % des patients au premier semestre 2009. À côté de Kivexa + reyataz / norvir p. 88
Fuzeon, un traitement par voie injectable (sous-cutanée), pour les patients en multi- Kivexa + Kaletra p. 89
échec thérapeutique, sont désormais disponibles de nouvelles molécules par voie truvada + telzir / norvir p. 90
orale. Intelence, un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse qui doit truvada + prezista / norvir p. 91
être utilisé avec une antiprotéase boostée, est pris par 3,1 % des patients, et Celsentri, Kivexa + telzir / norvir p. 92
un inhibiteur du corécepteur CCR5, par 0,6 %. Ces deux dernières molécules, Ziagen + Viread + reyataz / norvir p. 93
actuellement indiquées pour des patients en multi-échec, présentent des profils de truvada + invirase / norvir p. 94
tolérance intéressants. Leur utilisation, en combinaison avec d’autres antirétroviraux, Kivexa + prezista / norvir p. 95
a permis de rendre durablement indétectable la charge virale des patients chez qui combivir + telzir / norvir p. 96
elle était mal contrôlée. combivir + reyataz / norvir p. 97
Ziagen + Viread + Kaletra p. 98
LE BOOSTER NORVIR ENFIN EN COMPRIMÉ
Mais la bonne nouvelle de 2009, c’est bien évidemment la mise sur le marché, fin
juin, du Norvir en comprimés, fabriqué selon le procédé Meltrex ®. Contrairement
Autres multithérapies
intelence + isentress + prezista / norvir p. 99
à la capsule (encore disponible quelques mois), le comprimé n’a pas besoin d’être
truvada + isentress p. 100
conservé au frais. Un véritable gain en termes de praticité et de qualité de vie.
truvada + isentress + prezista / norvir p. 101
trizivir p. 102
L’ABANDON DU ZERIT RECOMMANDÉ
Enfin, différents experts (notamment le groupe d’experts français) recommandent
l’abandon du Zerit, un ancien inhibiteur nucléosidique, en raison du risque de Autres antirétroviraux
lipoatrophies et de neuropathies, et de l’existence d’autres options thérapeutiques intelence p. 103
mieux tolérées. aptivus / norvir p. 104
crixivan / norvir p. 105
Nous remercions Nathalie Morgensztejn et le Pr Daniel Vittecoq pour leur aide celsentri p. 106
précieuse. Leur engagement renouvelé a permis l’élaboration des fiches d’associations fuzeon p. 107
d’antirétroviraux. Merci également à Dominique Costagliola, de l’Inserm. Videx p. 107

76 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Intro molecules.indd 76 18/09/10 17:52:05


fiches traitements +

Médocs
30 FICHES POUR UN COACHINg PERSO
MALGRÉ LA SIMPLIFICATION DES TRAITEMENTS, LA PRISE D’uNE TRIThÉRAPIE DEMANDE
uN SuIvI MÉDICAL RÉGuLIER. CES RECOMMANDATIONS vOuS LIvRENT DES INFOS uTILES
ET vOuS AIDENT à REPÉRER LES SITuATIONS Où vOuS DEvEz CONSuLTER vOTRE MÉDECIN.
PAR Renaud PeRsiaux

L
es antirétroviraux (ARV) peuvent interagir nécessaire d’avoir recours à la rifabutine pour traiter la
avec d’autres traitements, en subissant ou en tuberculose chez les patients co-infectés, avec une étroite
générant des modifications des concentrations surveillance également.
plasmatiques, ou entraîner des effets secondaires
gênants. Ces recommandations vous aideront à TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION
repérer une situation dans laquelle il faut impérativement Certains ARV peuvent modifier les concentrations
consulter un médecin. plasmatiques de méthadone (notamment Prezista, Kaletra,
Telzir, Sustiva, Viramune) ou de buprénorphine — aussi
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES appelée Subutex — (notamment Prezista, Aptivus, Reyataz,
Prévenez toujours votre médecin ou votre pharmacien des Sustiva). Cela justifie une surveillance particulière. On sait
médicaments (avec ou sans ordonnance) que vous prenez que d’autres ARV n’interagissent pas avec la méthadone
en dehors de votre traitement ARV. Cette précaution (Reyataz, Intelence, Isentress, Celsentri) ou le Subutex
vous permettra d’éviter toute perte d’efficacité ou toute (Kaletra, Atripla, Celsentri). Pour d’autres ARV, on ne dispose
augmentation de la toxicité des antirétroviraux ou des autres pas de l’information sur l’interaction.
médicaments.
REPAS
HÉMOPHILIE Certains antirétroviraux sont à prendre au cours des repas :
Chez les patients hémophiles de type A et B, une augmentation leur absorption est facilitée par la nourriture (bol alimentaire).
des saignements a été rapportée avec la prise d’antiprotéases. Dans ce cas, pour des raisons de discrétion, vous pouvez les
Si cela vous arrive, consultez immédiatement votre médecin. prendre immédiatement après le repas, de préférence dans
les minutes qui suivent. Mais, si possible, pas avant, ce qui
CO-INFECTION PAR L’HÉPATITE B OU C équivaudrait à une prise à jeun.
Si vous êtes co-infecté par le VIH et une hépatite B ou C, Attention : selon les ARV, il est parfois précisé dans les notices,
la prise d’un traitement ARV peut provoquer des effets « pendant » ou « après » les repas, ce qui doit se traduire par
indésirables hépatiques sévères, majorés en cas de cirrhose. le fait que la prise de nourriture influence et / ou optimise
Votre médecin peut dans ce cas augmenter la fréquence des l’efficacité des antirétroviraux concernés.
examens biologiques et / ou cliniques. Pour d’autres ARV, la nourriture est sans influence : ils peuvent
La ribavirine, indiquée dans le traitement de l’hépatite C, se prendre indifféremment en dehors ou au cours des repas.
peut majorer la toxicité des ARV de la classe des analogues Pour d’autres ARV, enfin, la nourriture peut altérer
nucléosidiques (acidose lactique), en particulier Rétrovir, l’efficacité : c’est le cas pour Videx, qui est à prendre à jeun.
Videx, Ziagen (et donc les associations fixes Combivir,
Kivexa, Trizivir, qui contiennent ces médicaments). INSUFFISANCE HÉPATIQUE OU RÉNALE
Signalez à votre médecin si vous avez une maladie du foie ou
TUBERCULOSE du rein : cela peut influencer le choix des antirétroviraux à
La rifampicine — un des médicaments indiqués dans prescrire ou amener à modifier leur posologie.
le traitement de la tuberculose — peut occasionner des
interactions importantes avec les antiprotéases et les ACIDOSE LACTIQUE
inhibiteurs non nucléosidiques. Dans la plupart des cas, la Les analogues nucléosidiques peuvent être à l’origine d’une
co-administration n’est pas possible ; dans d’autres, elle peut acidose lactique (un excès d’acide lactique dans le sang),
être envisagée sous réserve d’ajustements posologiques en raison de leur toxicité mitochondriale (modification du
et d’une surveillance étroite. Il est donc souvent métabolisme cellulaire et augmentation de l’acide lactique).

Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 77

Coaching médocs.indd 77 18/09/10 17:53:05


+ traitements fiches

Les symptômes sont les suivants : douleurs abdominales, visage, de la langue ou de la gorge, une difficulté à respirer
nausées et vomissements, douleurs musculaires, pertes ou à avaler) qui pourrait potentiellement mettre votre vie en
d’appétit et troubles hépatiques. Ces effets indésirables sont danger. Dans ce cas, contactez immédiatement votre médecin,
rares mais sérieux. L’acidose lactique touche plus souvent qui vous conseillera sur la prise en charge de vos symptômes
les femmes, surtout si elles ont une surcharge pondérale. et jugera si votre traitement doit être arrêté. Attention : si
Une maladie du foie constitue également un risque accru. vous avez arrêté de prendre un ARV particulier en raison
Au cours de votre traitement, votre médecin surveillera d’une réaction d’hypersensibilité, vous ne devez jamais
étroitement les signes qui pourraient indiquer que vous reprendre cette molécule.
développez une acidose lactique. Parmi les cas sévères de syndromes d’hypersensibilité,
vous pourrez entendre parler du syndrome « Dress »
DIABÈTE (« Drug Rash » avec éosinophilie et symptômes systémiques)
Les antiprotéases peuvent augmenter la présence de sucre ou du syndrome de Lyell (atteinte cutanée sévère avec
dans le sang et entraîner le développement ou l’aggravation décollement de la peau, toxidermie bulleuse).
d’un diabète. Pour le vérifier, la fréquence des examens Avant l’initiation d’un traitement contenant de l’abacavir
biologiques peut être augmentée. (Ziagen, Kivexa, Trizivir), une recherche de l’allèle HLA B 5701
est effectuée pour détecter les personnes qui présentent un
RÉPARTITION DES GRAISSES risque de faire une réaction d’hypersensibilité à l’abacavir :
Certaines combinaisons d’ARV peuvent entraîner une ces médicaments ne peuvent pas être utilisés chez les
modification de la répartition des graisses (lipodystrophie). patients porteurs de cet allèle car ils sont exposés à un
Il peut s’agir d’une fonte de graisse (lipoatrophie) au niveau risque majoré de développer une réaction d’hypersensibilité.
des jambes, des fesses, des bras et du visage, ou d’une
accumulation de graisse (lipohypertrophie) au niveau du TROUBLES DU RYTHME CARDIAQUE
tronc et du ventre, des seins (augmentation de leur volume), La co-administration de certaines antiprotéases avec des
du cou, de la nuque (« bosse de bison »). Prévenez votre médicaments cardiotoxiques peut provoquer des troubles
médecin si vous observez de tels changements corporels. Il de votre rythme cardiaque (appelés « allongement de
pourra adapter votre traitement ARV. Des prises en charge l’espace QT ») voire des « torsades de pointe ». En particulier,
thérapeutiques de lipodystrophies sont possibles. l’Invirase peut par lui-même entraîner des « allongements
de l’espace QT ». Ces troubles peuvent être majorés en cas
COMPLICATIONS OSSEUSES d’hypokaliémie (diminution anormale du taux de potassium
Certains séropositifs sous traitement peuvent développer dans le sang, qui peut survenir en cas de diarrhée très
une atteinte des os (ostéoporose, ostéonécrose). Votre importante). Vous devez signaler à votre médecin tout
médecin pourra vous proposer de réaliser des examens signe pouvant laisser soupçonner une arythmie cardiaque
complémentaires, dont une ostéodensitométrie. (palpitations, malaise). Votre médecin contrôlera votre
rythme cardiaque en réalisant un électrocardiogramme
SYNDROME DE RECONSTITUTION IMMUNITAIRE (ECG) et pourra être amené à modifier votre traitement. RP
Chez certains patients à un stade avancé de la maladie
et présentant des antécédents d’infections opportunistes
(susceptibles de se produire lorsque le système immunitaire
est altéré), les signes et symptômes inflammatoires dus à
des infections antérieures peuvent survenir peu de temps
signification des pictogrammes
après le début du traitement anti-VIH. Ces symptômes
seraient dus à une amélioration de la réponse du système
immunitaire, laquelle permet à l’organisme de lutter
Réveil déjeuneR
contre des infections qui peuvent avoir été présentes sans
symptôme apparent. Si vous remarquez ces symptômes
d’infection (fièvre, par exemple), consultez rapidement
votre médecin.
petit déjeuneR dîneR
ÉRUPTIONS CUTANÉE, SYNDROME D’HYPERSENSIBLITÉ
Certains médicaments (notamment Ziagen, Viramune,
Intelence) peuvent entraîner une réaction d’hypersensibilité
(réaction allergique pouvant se caractériser par une éruption milieu de matinée coucheR
cutanée associée à de la fièvre mais aussi à un gonflement du

78 Guide TêTu + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

Coaching médocs.indd 78 18/09/10 17:53:17


FICHES TRAITEMENTS +
ATRIPLA
Cette trithérapie associe dans un comprimé trois inhibiteurs de la transcriptase
du VIH : un analogue nucléosidique (Emtriva), un analogue nucléotidique (Viread)
et un non-analogue nucléosidique (Sustiva).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT de l’ergot de seigle tels que la dihydroergotamine
Emtriva (contenu dans Atripla) : les effets indésirables et l’ergotamine. En raison de modification des VOTRE TRAITEMENT
les plus fréquents sont des maux de tête, des
diarrhées, des nausées et une augmentation du taux
concentrations plasmatiques de la carbamazépine,
de l’itraconazole et du voriconazole sans possibilité
AU QUOTIDIEN
de créatine kinase dans le sang. Si vous présentez une d’ajustement posologique, Atripla ne peut pas être

ATRIPLA
augmentation de la créatine kinase, il se peut que vous co-administré avec ces médicaments. Le millepertuis
ressentiez des douleurs et une faiblesse musculaires. peut diminuer l’efficacité d’Atripla.
Des effets cutanés peuvent être observés, notamment
des modifications de la couleur de la peau y compris MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
l’apparition de taches sombres. SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Sustiva (contenu dans Atripla) : vous ne devez pas Viread (contenu dans Atripla) : la toxicité rénale peut
prendre ce médicament si vous présentez une être majorée par des médicaments également toxiques
insuffisance hépatique sévère. Des symptômes pour les reins.
affectant le système nerveux peuvent apparaître dès Sustiva (contenu dans Atripla) : la rifampicine peut
le premier jour de traitement avec Sustiva. Ils sont diminuer l’efficacité de Sustiva. Sustiva peut diminuer
fréquemment rapportés : sensations vertigineuses, l’efficacité de l’atorvastatine, de la clarithromycine,
insomnies, somnolence, problèmes de concentration, du diltiazem, de la felodipine, de la nicardipine, de la
perturbation des rêves (cauchemars)… Ils ont nifédipine, de la pravastatine, de la rifabutine, de la
tendance à disparaître chez la grande majorité des simvastatine et du verapamil. Sustiva peut modifier
patients en quelques semaines, mais peuvent se les concentrations des contraceptifs oraux et de la
prolonger au-delà. Des symptômes plus sévères warfarine, et majorer la toxicité du phénobarbital et
susceptibles d’affecter l’humeur ou la capacité de de la phénytoïne.
concentration (incluant dépression, idées suicidaires, Votre médecin pourra être amené à augmenter la
comportement coléreux et idées bizarres) peuvent fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
également survenir. Quelques patients ont fait des à modifier la posologie de vos médicaments.
tentatives de suicide. Ces problèmes semblent survenir TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
plus souvent chez les patients qui ont déjà eu des peut modifier les concentrations plasmatiques de
troubles psychiatriques. Informez immédiatement votre méthadone ainsi que de Subutex, ce qui justifie une
médecin si vous ressentez de tels symptômes. Par surveillance particulière.
ailleurs, une éruption cutanée, généralement bénigne
à modérée, peut survenir. En cas d’éruption cutanée POSOLOGIE
sévère (avec vésicules et gonflement de la peau) ou Atripla contient 300 mg de ténofovir (Viread), 200 mg
s’accompagnant de fièvre, vous devez contacter votre d’emtricitabine (Emtriva) et 600 mg d’efavirenz
médecin sans attendre. (Sustiva). Prise : un comprimé une fois par jour. Afin
d’améliorer la tolérance des effets indésirables de
EN COURS DE TRAITEMENT Sustiva, et plus particulièrement des vertiges, il est
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains recommandé de prendre Atripla au coucher.
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement. POSOLOGIE ENFANT
Viread (contenu dans Atripla) peut altérer votre L’utilisation d’Atripla n’est pas validée chez l’enfant et
fonction rénale et diminuer la quantité de phosphate l’adolescent.
dans le sang. De faibles quantités de phosphate dans
le sang pendant de longues périodes peuvent entraîner
des anomalies osseuses ainsi que des douleurs
osseuses. Ceci nécessite une surveillance régulière.
Sustiva (contenu dans Atripla) : les symptômes
affectant le système nerveux central, décrits dans le
précédent paragraphe, peuvent se prolonger au-delà
des premières semaines.
À RETENIR
– Atripla combine Truvada
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
et Sustiva en un seul
La plupart des interactions sont dues au Sustiva
comprimé.
(contenu dans Atripla). Atripla peut majorer : les
– Atripla ne doit pas être
risques de toxicité cardiaque de médicaments
utilisé chez la femme
tels qu’astémizole, bépridil, cisapride, pimozide et
enceinte (en raison de la
terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires
présence de Sustiva dans
de médicaments tels que midazolam et triazolam ; les
cette association fixe).
risques de problèmes vasculaires avec les dérivés

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 79

fiches traitements 2010 OK.indd 79 20/09/10 15:55:13


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + VIRAMUNE
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase inverse : un analogue
nucléosidique (Emtriva), un analogue nucléotidique (Viread), tous deux contenus
dans Truvada, et un non-analogue nucléosidique Viramune.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets Viramune : la rifampicine et le millepertuis peuvent VOTRE TRAITEMENT
indésirables les plus fréquents sont des maux de
tête, des diarrhées, des nausées et une augmentation
diminuer l’efficacité de Viramune.
AU QUOTIDIEN
du taux de créatine kinase dans le sang. Si vous
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE

VIRAMUNE
TRUVADA
présentez une augmentation de la créatine kinase,
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
il se peut que vous ressentiez des douleurs et une
Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
faiblesse musculaires. Des effets cutanés peuvent être
être majorée par des médicaments également toxiques
observés, notamment des modifications de la couleur
pour les reins.
de la peau y compris l’apparition de taches sombres.
Viramune : la toxicité peut être majorée par les
Viramune : il est très important de respecter la
médicaments contenant du fluconazole. Viramune peut
prescription. Vous prendrez d’abord 200 mg (un
aussi modifier l’efficacité des anticoagulants oraux
comprimé) de Viramune par jour. En l’absence
(warfarine), diminuer l’efficacité des contraceptifs
d’éruption cutanée, la posologie sera portée à 200 mg
oraux et des médicaments contenant du kétoconazole,
deux fois par jour à partir du quinzième jour. Les
majorer la toxicité de la rifabutine.
cinq premiers mois de votre traitement par Viramune
Votre médecin pourra être amené à augmenter la
nécessitent une surveillance étroite, afin de mettre
fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
en évidence la survenue d’une éruption cutanée ou
à modifier la posologie de vos médicaments.
d’une hépatite grave pouvant mettre votre vie en
TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
danger. Si vous ressentez des symptômes évoquant une
peut modifier les concentrations plasmatiques
hépatite, comme une perte d’appétit, des nausées, des
de méthadone, ce qui justifie une surveillance
vomissements ou une jaunisse, vous devez en informer
particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
votre médecin sans attendre. Des réactions allergiques
interactions avec Subutex.
peuvent survenir. Elles peuvent prendre la forme
d’une éruption cutanée, accompagnée d’autres effets
POSOLOGIE
indésirables (tels que fièvre, formation de cloques sur
Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
la peau, plaies dans la bouche, inflammation des yeux,
200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
gonflement du visage, œdème, douleurs musculaires
une fois par jour, au cours du repas.
ou articulaires, malaise général ainsi que d’autres
Viramune : 200 mg (un comprimé) pendant les
signes hématologiques, rénaux ou hépatiques). Si vous
14 premiers jours, puis 400 mg par jour. Prise :
présentez une éruption cutanée ou l’un de ces effets
un comprimé de 200 mg deux fois par jour (à partir du
indésirables correspondant à une réaction allergique,
quinzième jour).
vous devez contacter votre médecin immédiatement car
ces effets peuvent mettre votre vie en danger.
POSOLOGIE ENFANT
Cette association n’est pas validée chez l’enfant et
EN COURS DE TRAITEMENT
chez l’adolescent, Viread (contenu dans Truvada)
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
n’ayant pas d’indication pédiatrique.
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement.
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer
votre fonction rénale et diminuer la quantité de
phosphate dans le sang. De faibles quantités de
phosphate dans le sang pendant de longues périodes
peuvent entraîner des anomalies osseuses ainsi
que des douleurs osseuses. Ceci nécessite une
surveillance régulière.
Viramune : des cas de toxicité hépatique grave
peuvent survenir. En cas de douleurs abdominales,
de nausées et de vomissements (ce qui peut
signaler un dysfonctionnement hépatique), contactez
votre médecin.
À RETENIR
- Il est très important de
respecter la prescription
de Viramune : pendant
les 14 premiers jours, un
comprimé une fois par jour,
puis un comprimé deux fois
par jour.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

80 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 80 20/09/10 15:37:42


FICHES TRAITEMENTS +
COMBIVIR + VIRAMUNE
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase du VIH :
deux analogues nucléosidiques contenus dans Combivir (Epivir et Rétrovir)
et un non-analogue nucléosidique Viramune.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT toxicité de la rifabutine. Les médicaments contenant
Viramune : il est très important de respecter la de la ribavirine peuvent majorer la toxicité de votre VOTRE TRAITEMENT
prescription. Vous prendrez d’abord 200 mg (un
comprimé) de Viramune par jour. En l’absence
traitement.
Votre médecin pourra être amené à augmenter la
AU QUOTIDIEN
d’éruption cutanée, la posologie sera portée à 200 mg fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et

VIRAMUNE
COMBIVIR
deux fois par jour à partir du quinzième jour. Les à modifier la posologie de vos médicaments.
cinq premiers mois de votre traitement par Viramune TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
nécessitent une surveillance étroite, afin de mettre peut modifier les concentrations plasmatiques
en évidence la survenue d’une éruption cutanée ou de méthadone, ce qui justifie une surveillance
d’une hépatite grave pouvant mettre votre vie en particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
danger. Si vous ressentez des symptômes évoquant interactions avec Subutex.
une hépatite, comme une perte d’appétit, des nausées,
des vomissements ou une jaunisse, vous devez en POSOLOGIE
informer votre médecin sans attendre. Des réactions Combivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir) et
allergiques peuvent survenir. Elles peuvent prendre 300 mg de zidovudine (Rétrovir). Prise : un comprimé
la forme d’une éruption cutanée, accompagnée matin et soir au cours ou en dehors des repas. En
d’autres effets indésirables (tels que fièvre, formation cas d’insuffisance rénale, Combivir n’est pas adapté.
de cloques sur la peau, plaies dans la bouche, Les deux molécules contenues dans Combivir sont
inflammation des yeux, gonflement du visage, œdème, alors prescrites séparément pour permettre des
douleurs musculaires ou articulaires, malaise général adaptations de la posologie.
ainsi que d’autres signes de types hématologiques, Viramune : 200 mg (un comprimé) pendant les
rénaux ou hépatiques). Si vous présentez une 14 premiers jours. Puis, à partir du quinzième jour,
éruption cutanée ou l’un de ces effets indésirables prise de 400 mg par jour : un comprimé de 200 mg
correspondant à une réaction allergique, vous devez deux fois par jour.
contacter votre médecin immédiatement car ces effets
peuvent mettre votre vie en danger. POSOLOGIE ENFANT
Combivir : chez l’enfant pesant entre 14 kg et 21 kg :
EN COURS DE TRAITEMENT un demi-comprimé matin et soir ; chez l’enfant pesant
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains entre 21 kg et 30 kg, un demi-comprimé le matin et
effets décrits au paragraphe précédent peuvent un comprimé le soir ; à partir d’un poids de 30 kg, la
survenir ou perdurer au cours du traitement. posologie devient identique à celle de l’adulte, soit un
Rétrovir (contenu dans Combivir) : une baisse comprimé matin et soir. Combivir peut être pris au
importante des globules blancs (neutropénie) ou cours ou en dehors des repas.
rouges (anémie) a pu se produire chez certains Viramune : enfants de 2 mois à 8 ans, 4 mg/kg par
patients (principalement ceux à un stade avancé de la jour pendant 14 jours, puis 7 mg/kg deux fois par
maladie). Un suivi sanguin est nécessaire tout au long jour ;�enfants de plus de 8 ans, 4 mg/kg par jour
du traitement. pendant 14 jours, puis 4 mg/kg deux fois par jour.
Viramune : des cas de toxicité hépatique grave Il existe une forme buvable de Viramune (1 ml = 10 mg).
peuvent survenir. En cas de douleurs abdominales,
de nausées et de vomissements (ce qui peut
signaler un dysfonctionnement hépatique), contactez
votre médecin.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


Viramune : la rifampicine et le millepertuis peuvent
diminuer l’efficacité de Viramune.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


À RETENIR
– Combivir n’est pas adapté
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
à un schéma en une prise
Rétrovir (contenu dans Combivir) : la toxicité
par jour.
hématologique peut être majorée par dapsone,
– Il est très important de
ganciclovir, pyriméthamine.
respecter la prescription
Viramune : la toxicité peut être majorée par les
de Viramune : pendant
médicaments contenant du fluconazole. Viramune
les 14 premiers jours, un
peut modifier l’efficacité des anticoagulants oraux
comprimé une fois par jour,
(warfarine), diminuer l’efficacité de la clarithromycine,
puis un comprimé deux fois
des contraceptifs oraux et des médicaments contenant
par jour.
du kétoconazole. Viramune peut aussi majorer la

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 81

fiches traitements 2010 OK.indd 81 20/09/10 15:37:56


+ TRAITEMENTS FICHES
KIVEXA + SUSTIVA
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH :
deux analogues nucléosidiques (Epivir et Ziagen, contenus dans Kivexa) et
un non-analogue nucléosidique (Sustiva).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
Kivexa : avant la mise sous traitement, un dépistage Sustiva peut majorer : les risques de toxicité VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Kivexa ne pourra
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole,
bépridil, cisapride, pimozide et terfénadine ; les
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de risques de problèmes respiratoires de médicaments

SUSTIVA
développer une réaction d’hypersensibilité. Il s’agit tels que midazolam et triazolam ; les risques de

KIVEXA
d’une réaction allergique potentiellement grave problèmes vasculaires avec les dérivés de l’ergot de
à l’abacavir contenu dans Kivexa. Une carte de seigle tels que la dihydroergotamine et l’ergotamine.
mise en garde est incluse dans la boîte de Kivexa En raison de modification des concentrations
pour vous rappeler, ainsi qu’à l’équipe médicale, plasmatiques de la carbamazépine, de l’itraconazole
ce risque d’hypersensibilité. Détachez cette carte et du voriconazole sans possibilité d’ajustement
et conservez-la sur vous en permanence. Si vous posologique, Sustiva ne peut pas être co-administré
présentez une éruption cutanée ou des symptômes avec ces médicaments. Le millepertuis peut diminuer
appartenant à au moins deux des catégories l’efficacité de Sustiva.
suivantes, appelez immédiatement votre médecin,
qui vous dira si vous devez arrêter de prendre MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
Kivexa : fièvre ; essoufflement, maux de gorge ou SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou douleurs Sustiva : la rifampicine peut diminuer l’efficacité
abdominales ; fatigue, courbatures sévères ou de Sustiva. Sustiva peut diminuer l’efficacité de
sensation de malaise général. Si vous avez arrêté l’atorvastatine, de la clarithromycine, du diltiazem, de
Kivexa, vous ne devez jamais reprendre Kivexa la felodipine, de la nicardipine, de la nifédipine, de la
ou tout autre médicament contenant de l’abacavir pravastatine, de la rifabutine, de la simvastatine et du
(Ziagen, Trizivir). Cela pourrait entraîner en quelques verapamil. Sustiva peut modifier les concentrations
heures une mise en jeu du pronostic vital (avec des contraceptifs oraux et de la warfarine, et majorer
hypotension artérielle), voire le décès. la toxicité du phénobarbital et de la phénytoïne.�Les
Sustiva : vous ne devez pas prendre ce médicament médicaments contenant de la ribavirine peuvent
si vous présentez une insuffisance hépatique sévère. majorer la toxicité de votre traitement.
Des symptômes affectant le système nerveux peuvent Votre médecin pourra être amené à augmenter la
apparaître dès le premier jour de traitement avec fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
Sustiva et sont fréquemment rapportés : sensations modifier la posologie de vos médicaments.
vertigineuses, insomnies, somnolence, problèmes de TRAITEMENTS DE SUBSITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
concentration, perturbation des rêves (cauchemars)… peut modifier les concentrations plasmatiques
Ils ont tendance à disparaître chez la grande majorité de méthadone et de Subutex, ce qui justifie une
des patients en quelques semaines, mais peuvent surveillance particulière.
se prolonger au-delà. Des symptômes plus sévères
susceptibles d’affecter l’humeur ou la capacité de POSOLOGIE
concentration, incluant dépression, idées suicidaires, Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
comportement coléreux et idées bizarres, peuvent de lamivudine (Epivir). Prise : un comprimé une fois
également survenir. Quelques patients ont fait des par jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne
tentatives de suicide. Ces problèmes semblent arriver doit pas être administré aux adultes ou adolescents
plus souvent chez les patients qui ont déjà eu des pesant moins de 40 kg.
troubles psychiatriques. Informez immédiatement Sustiva : un comprimé de Sustiva à 600 mg par
votre médecin si vous ressentez de tels symptômes. jour. Prise : afin d’améliorer la tolérance des effets
Par ailleurs, une éruption cutanée, généralement
bénigne à modérée, peut survenir. En cas d’éruption
indésirables et, plus particulièrement des vertiges, il
est recommandé de prendre Sustiva au coucher.
À RETENIR
– Avant la mise sous
cutanée sévère (avec des vésicules et un gonflement
traitement par Kivexa,
de la peau) ou s’accompagnant de fièvre, vous devez POSOLOGIE ENFANT
un dépistage de l’allèle
contacter votre médecin sans attendre. Kivexa : les enfants de moins de 12 ans devront prendre
HLA B 5701 sera réalisé.
Epivir et Ziagen (contenues dans Kivexa) séparément en
Conservez toujours sur
EN COURS DE TRAITEMENT fonction de leur âge et de leur poids.
vous la carte de mise
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains Sustiva n’est pas adapté aux moins de 3 ans. De 13 kg
en garde concernant le
effets décrits au paragraphe précédent peuvent à 15 kg : 200 mg par jour. De 15 kg à 20 kg : 250 mg
risque d’hypersensibilité
survenir ou perdurer au cours du traitement. par jour. De 20 kg à 25 kg : 300 mg par jour. De 25 kg
lié à l’abacavir (contenu
Sustiva : les symptômes affectant le système nerveux à 32,5 kg : 350 mg par jour. De 32,5 kg à 40 kg : 400 mg
dans Kivexa).
central, décrits dans le précédent paragraphe, peuvent par jour. Plus de 40 kg : dose adulte. Il existe des
– Sustiva ne doit pas être
se prolonger au-delà des premières semaines. gélules dosées à 50, 100 et 200 mg et une solution
utilisé chez la femme
buvable (1 ml = 30 mg).
enceinte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

82 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 82 20/09/10 15:38:13


FICHES TRAITEMENTS +
KIVEXA + VIRAMUNE
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH :
deux analogues nucléosidiques contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et
un non-analogue nucléosidique Viramune.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
Kivexa : avant la mise sous traitement, un dépistage Viramune : la rifampicine et le millepertuis peuvent VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Kivexa ne pourra
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
diminuer l’efficacité de Viramune.
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE

VIRAMUNE
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction SURVEILLANCE PARTICULIÈRE

KIVEXA
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu Viramune : la toxicité peut être majorée par les
dans Kivexa). Une carte de mise en garde est incluse médicaments contenant du fluconazole. Viramune
dans la boîte de Kivexa pour vous rappeler, ainsi peut modifier l’efficacité des anticoagulants oraux
qu’à l’équipe médicale, ce risque d’hypersensibilité. (warfarine) et diminuer l’efficacité des contraceptifs
Détachez-la et conservez-la sur vous en permanence. oraux et des médicaments contenant du kétoconazole.
Si vous présentez une éruption cutanée ou des Viramune peut majorer la toxicité de la rifabutine. �
symptômes appartenant à au moins deux des Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
catégories suivantes, appelez immédiatement votre majorer la toxicité de votre traitement.
médecin, qui vous dira si vous devez arrêter de Votre médecin pourra être amené à augmenter la
prendre Kivexa : fièvre, essoufflement, maux de fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou à modifier la posologie de vos médicaments.
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères TRAITEMENTS DE SUBSITITION AUX OPIACÉES : votre traitement
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté peut modifier les concentrations plasmatiques
Kivexa, vous ne devez jamais reprendre Kivexa ou de méthadone, ce qui justifie une surveillance
tout autre médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
Trizivir). Cela pourrait entraîner en quelques heures interactions avec Subutex.
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension
artérielle), voire le décès. POSOLOGIE
Viramune : il est très important de respecter la Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
prescription. Vous prendrez d’abord 200 mg (un de lamivudine (Epivir). Prise : un comprimé une fois
comprimé) de Viramune par jour. En l’absence par jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne
d’éruption cutanée, la posologie sera portée à 200 mg doit pas être administré aux adultes ou adolescents
deux fois par jour à partir du quinzième jour. Les pesant moins de 40 kg.
cinq premiers mois de votre traitement par Viramune Viramune : pendant les 14 premiers jours, 200 mg (un
nécessitent une surveillance étroite, afin de mettre comprimé), puis, à partir du quinzième jour, 400 mg par
en évidence la survenue d’une éruption cutanée ou jour, soit un comprimé de 200 mg deux fois par jour.
d’une hépatite grave pouvant mettre votre vie en
danger. Si vous ressentez des symptômes évoquant POSOLOGIE ENFANT
une hépatite, comme une perte d’appétit, des nausées, Kivexa : les enfants de moins de 12 ans devront
des vomissements ou une jaunisse, vous devez en prendre Epivir et Ziagen (contenus dans Kivexa)
informer votre médecin sans attendre. Des réactions séparément selon leur âge et leur poids.
allergiques peuvent survenir. Elles peuvent prendre Viramune : enfants de 2 mois à 8 ans : 4 mg / kg par
la forme d’une éruption cutanée, accompagnée jour pendant 14 jours, puis 7 mg / kg deux fois par
d’autres effets indésirables (tels que fièvre, formation
de cloques sur la peau, plaies dans la bouche,
jour ; enfants de plus de 8 ans : 4 mg / kg par jour
pendant 14 jours, puis 4 mg / kg deux fois par jour.
À RETENIR
– Avant la mise sous
inflammation des yeux, gonflement du visage, œdème, Il existe une forme buvable de Viramune (1 ml =
traitement par Kivexa,
douleurs musculaires ou articulaires, malaise général 10 mg).
un dépistage de l’allèle
ainsi que d’autres signes de types hématologiques,
HLA B 5701 sera réalisé.
rénaux ou hépatiques). Si vous présentez une
Conservez toujours sur
éruption cutanée ou l’un de ces effets indésirables
vous la carte de mise
correspondant à une réaction allergique, vous devez
en garde concernant le
contacter votre médecin immédiatement car ces effets
risque d’hypersensibilité
peuvent mettre votre vie en danger.
lié à l’abacavir (contenu
dans Kivexa).
EN COURS DE TRAITEMENT
– Il est très important de
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
respecter la prescription
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
de Viramune : pendant
survenir ou perdurer au cours du traitement.
les 14 premiers jours, un
Viramune : des cas de toxicité hépatique grave
comprimé une fois par jour,
peuvent survenir. En cas de douleurs abdominales, de
puis un comprimé deux fois
nausées et de vomissements (ce qui peut signaler un
par jour.
dysfonctionnement hépatique), contactez votre médecin.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 83

fiches traitements 2010 OK.indd 83 20/09/10 15:38:26


+ TRAITEMENTS FICHES
COMBIVIR + SUSTIVA
Cette trithérapie associe trois inhibiteurs de la transcriptase du VIH :
deux analogues nucléosidiques contenus dans Combivir (Epivir et Rétrovir)
et un non-analogue nucléosidique (Sustiva).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
Sustiva : vous ne devez pas prendre Sustiva si vous SURVEILLANCE PARTICULIÈRE VOTRE TRAITEMENT
présentez une insuffisance hépatique sévère. Des
symptômes affectant le système nerveux peuvent
Rétrovir (contenu dans Combivir) : la toxicité
hématologique peut être majorée par dapsone,
AU QUOTIDIEN
apparaître dès le premier jour de traitement avec ganciclovir, pyriméthamine.

COMBIVIR

SUSTIVA
Sustiva, et sont fréquemment rapportés : sensations Sustiva : la rifampicine peut diminuer l’efficacité
vertigineuses, insomnies, somnolence, problèmes de de Sustiva. Sustiva peut diminuer l’efficacité de
concentration, perturbation des rêves (cauchemars)… l’atorvastatine, de la clarithromycine, du diltiazem, de
Ils ont tendance à disparaître chez la grande majorité la felodipine, de la nicardipine, de la nifédipine, de la
des patients en quelques semaines, mais peuvent pravastratine, de la rifabutine, de la simvastatine et
se prolonger au-delà. Des symptômes plus sévères du verapamil. Sustiva peut modifier les concentrations
susceptibles d’affecter l’humeur ou la capacité de des contraceptifs oraux et de la warfarine, et majorer
concentration, incluant la dépression, les idées la toxicité du phénobarbital et de la phénytoïne. �
suicidaires, le comportement coléreux et les idées Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
bizarres, peuvent également survenir. Quelques majorer la toxicité de votre traitement.
patients ont fait des tentatives de suicide. Ces Votre médecin pourra être amené à augmenter la
problèmes semblent se produire plus souvent chez les fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
patients qui ont déjà eu des troubles psychiatriques. modifier la posologie de vos médicaments.
Informez immédiatement votre médecin si vous TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
ressentez de tels symptômes. Par ailleurs, une peut modifier les concentrations plasmatiques
éruption cutanée, généralement bénigne à modérée, de méthadone, ce qui justifie une surveillance
peut survenir. En cas d’éruption cutanée sévère particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
(avec vésicules et un gonflement de la peau) ou interactions avec Subutex.
s’accompagnant de fièvre, vous devez contacter votre
médecin sans attendre. POSOLOGIE
Combivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir) et
EN COURS DE TRAITEMENT 300 mg de zidovudine (Rétrovir). Prise : un comprimé
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains matin et soir au cours ou en dehors des repas. En
effets décrits au paragraphe précédent peuvent cas d’insuffisance rénale, Combivir n’est pas adapté.
survenir ou perdurer au cours du traitement. Il convient, dans ce cas, d’utiliser les deux molécules
Rétrovir (contenu dans Combivir) : une baisse contenues dans Combivir séparément.
importante des globules blancs (neutropénie) ou Sustiva : un comprimé de Sustiva à 600 mg par jour.
rouges (anémie) a pu se produire chez certains Afin d’améliorer la tolérance des effets indésirables, et
patients (principalement ceux à un stade avancé de la plus particulièrement des vertiges, il est recommandé
maladie). Un suivi sanguin est nécessaire tout au long de prendre Sustiva au coucher.
du traitement.
Sustiva : les symptômes affectant le système nerveux, POSOLOGIE ENFANT
décrits dans le précédent paragraphe, peuvent se Combivir : chez l’enfant pesant entre 14 kg et 21 kg,
prolonger au-delà des premières semaines. la posologie est d’un demi-comprimé matin et soir ;
chez l’enfant pesant entre 21 kg et 30 kg, la posologie
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER est d’un demi-comprimé le matin et d’un comprimé le
Sustiva peut majorer : les risques de toxicité cardiaque soir ; à partir d’un poids de 30 kg, la posologie devient
de médicaments tels qu’astémizole, bépridil, cisapride, identique à celle de l’adulte, soit un comprimé matin
pimozide et terfénadine ; les risques de problèmes et soir. Combivir peut être pris au cours ou en dehors
respiratoires de médicaments tels que midazolam des repas.
et triazolam ; les risques de problèmes vasculaires Sustiva n’est pas adapté aux enfants de moins de
avec les dérivés de l’ergot de seigle tels que la 3 ans. De 13 kg à 15 kg : 200 mg par jour. De 15 kg à
dihydroergotamine et l’ergotamine. En raison de 20 kg : 250 mg par jour. De 20 kg à 25 kg : 300 mg par
modification des concentrations plasmatiques de la jour. De 25 kg à 32,5 kg : 350 mg par jour. De 32,5 kg à
carbamazépine, de l’itraconazole et du voriconazole 40 kg : 400 mg par jour. Plus de 40 kg : dose adulte.
sans possibilité d’ajustement posologique, Sustiva ne
peut pas être co-administré avec ces médicaments. Le
Il existe des gélules dosées à 50, 100 et 200 mg, ainsi
qu’une solution buvable (1 ml = 30 mg).
À RETENIR
– Combivir n’est pas adapté
millepertuis peut diminuer l’efficacité de Sustiva.
à un schéma en une prise
par jour.
– Sustiva ne doit pas être
utilisé chez la femme
enceinte.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

84 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 84 20/09/10 15:58:30


FICHES TRAITEMENTS +
TRUVADA + REYATAZ / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
nucléotidique, Viread) et une antiprotéase, Reyataz, co-administrée avec le booster
Norvir pour majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Reyataz / Norvir peut modifier les concentrations des
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets anticoagulants oraux (warfarine) et des contraceptifs VOTRE TRAITEMENT
indésirables les plus fréquents sont des maux de
tête, des diarrhées, des nausées et une augmentation
oraux, et diminuer l’efficacité du voriconazole.
L’augmentation du pH gastrique induite par les anti-
AU QUOTIDIEN
du taux de créatine kinase dans le sang. Si vous acides peut diminuer l’efficacité de Reyataz. Si vous

TRUVADA

REYATAZ
présentez une augmentation de la créatine kinase, prenez des anti-acides, signalez-le à votre médecin

NORVIR
il se peut que vous ressentiez des douleurs et une car des précautions particulières seront nécessaires
faiblesse musculaires. Des effets cutanés peuvent être (telles qu’une augmentation de la dose de Reyataz ou
observés, notamment des modifications de la couleur la séparation des prises selon le type d’anti-acides
de la peau y compris l’apparition de taches sombres. anti-H2 ou inhibiteur de la pompe à protons). Les
Reyataz peut entraîner une coloration jaune du médicaments contenant de la ribavirine peuvent
blanc des yeux ou de la peau, vous devez alors majorer la toxicité de votre traitement.
contacter votre médecin. Des effets digestifs (nausées, Votre médecin pourra être amené à augmenter la
vomissements, diarrhées) ont été rapportés. Chez fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
les patients hémophiles de types A et B, une modifier la posologie de vos médicaments.
augmentation des saignements a été rapportée avec TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez peut entraîner une augmentation des concentrations
immédiatement votre médecin. de la buprénorphine (Subutex), nécessitant un suivi
clinique voire une réduction des doses de Subutex. En
EN COURS DE TRAITEMENT revanche, il ne semble pas interagir avec la méthadone.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent POSOLOGIE
survenir ou perdurer au cours du traitement. Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer 200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
votre fonction rénale et diminuer la quantité de une fois par jour, au cours du repas.
phosphate dans le sang. De faibles quantités de Reyataz / Norvir : une gélule de Reyataz à 300 mg
phosphate dans le sang pendant de longues périodes associée à un comprimé de 100 mg de Norvir par jour.
peuvent entraîner des anomalies osseuses ainsi
que des douleurs osseuses. Ceci nécessite une POSOLOGIE ENFANT
surveillance régulière. Cette association n’est pas validée chez l’enfant et
l’adolescent, Viread (contenu dans Truvada) n’ayant
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER pas d’indication pédiatrique.
Reyataz / Norvir peut majorer : les risques de toxicité
cardiaque des médicaments tels qu’astémizole,
bépridil, cisapride, quinidine, terfénadine ; les risques
de problèmes respiratoires des médicaments tels que
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels
que dihydroergotamine et ergotamine. La rifampicine
et le millepertuis peuvent diminuer l’efficacité de
Reyataz / Norvir.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
être majorée par des médicaments également toxiques
pour les reins.
Reyataz / Norvir peut majorer : le risque d’effets
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine et
simvastatine ; les risques de baisse de la tension, de
troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
avec sildenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires
stéroïdiens (tels que flucticasone, prednisolone)
utilisés par voie systémique ou locale (notamment en
À RETENIR
– Les comprimés de Norvir
pulvérisation nasale) ; la toxicité de la clarithromycine,
peuvent être conservés à
du diltiazem, de l’itraconazole, du kétoconazole, de la
température ambiante.
rifabutine et du verapamil.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 85

fiches traitements 2010 OK.indd 85 20/09/10 15:38:49


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + KALETRA
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
nucléotidique, Viread) et Kaletra, association fixe de l’antiprotéase lopinavir et
du booster ritonavir.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Kaletra peut modifier les concentrations des
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer VOTRE TRAITEMENT
indésirables les plus fréquents sont des maux de
tête, des diarrhées, des nausées et l’augmentation
l’efficacité du bupropion, des contraceptifs oraux
et du voriconazole. Les médicaments contenant
AU QUOTIDIEN
du taux de créatine kinase dans le sang. Si vous carbamazépine, dexaméthasone, phénobarbital,

TRUVADA

KALETRA
présentez une augmentation de la créatine kinase, phénytoïne, rifampicine, risquent de diminuer
il se peut que vous ressentiez des douleurs et une l’efficacité de Kaletra. Les médicaments contenant
faiblesse musculaires. Des effets cutanés peuvent de la ribavirine peuvent majorer la toxicité de
être observés, notamment des modifications de la votre traitement.
couleur de la peau y compris l’apparition de taches Votre médecin pourra être amené à augmenter la
sombres. fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
Kaletra : les effets secondaires les plus fréquents modifier la posologie de vos médicaments.
sont digestifs (diarrhées). Sont également rapportés TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
fréquemment nausées, vomissements, maux de tête, peut modifier les concentrations plasmatiques
insomnie, éruptions cutanées. Chez les patients de méthadone, ce qui justifie une surveillance
hémophiles de types A et B, une augmentation des particulière, mais ne semble pas interagir avec le
saignements a été rapportée avec des antiprotéases. Subutex (buprénorphine).
Si cela vous arrivait, consultez immédiatement
votre médecin. POSOLOGIE
Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
EN COURS DE TRAITEMENT 200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. une fois par jour, au cours d’un repas.
Certains effets décrits au paragraphe précédent Kaletra contient 200 mg de lopinavir et 50 mg de
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. ritonavir. Deux schémas de prise sont possibles :
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer votre deux comprimés toutes les douze heures environ avec
fonction rénale et diminuer la quantité de phosphate ou en dehors des repas ; ou quatre comprimés une fois
dans le sang. De faibles quantités de phosphate dans par jour. Le schéma en une prise par jour semble moins
le sang pendant de longues périodes peuvent entraîner bien toléré au niveau gastro-intestinal (diarrhées).
des anomalies osseuses ainsi que des douleurs
osseuses. Ceci nécessite une surveillance régulière. POSOLOGIE ENFANT
Cette association n’est pas validée chez l’enfant et
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER l’adolescent, Viread (contenu dans Truvada) n’ayant
Kaletra peut majorer : les risques de toxicité cardiaque pas d’indication pédiatrique.
des médicaments tels qu’amiodarone, astémizole,
cisapride, flécaïnide, pimozide, propafénone, quinidine,
terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires
des médicaments tels que midazolam et triazolam ;
les risques de problèmes vasculaires avec les dérivés
de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine et
ergotamine ; la toxicité musculaire de la simvastatine ;
la toxicité du vardenafil.
Le millepertuis peut diminuer l’efficacité de Kaletra.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
être majorée par des médicaments également toxiques
À RETENIR
– Kaletra est utilisable en
pour les reins.
une ou deux prises par jour.
Kaletra peut majorer : le risque d’effets indésirables
Le schéma en une prise
de type crampes ou douleurs musculaires des
par jour semble moins bien
hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques de
toléré au niveau gastro-
baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection
intestinal (diarrhées).
douloureuse et prolongée avec sildenafil, tadalafil ; la
– Les comprimés de
toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels que
Kaletra peuvent être pris
flucticasone, prednisolone) utilisés par voie systémique
au cours ou en dehors des
ou locale (notamment en pulvérisation nasale), du
repas et se conservent à
bépridil, de la clarithromycine, de l’itraconazole, du
température ambiante.
kétoconazole, de la quinidine, de la rifabutine.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

86 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 86 20/09/10 15:39:04


FICHES TRAITEMENTS +
COMBIVIR + KALETRA
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
inverse du VIH contenus dans Combivir (Epivir et Rétrovir) et Kaletra, association
fixe de l’antiprotéase lopinavir et du booster ritonavir.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Votre médecin pourra être amené à augmenter la
Kaletra : les effets secondaires les plus fréquents fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à VOTRE TRAITEMENT
sont digestifs (diarrhées). Sont également rapportés
fréquemment des nausées, des vomissements,
modifier la posologie de vos médicaments.
TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
AU QUOTIDIEN
des maux de tête, des insomnies et des éruptions peut modifier les concentrations plasmatiques

COMBIVIR

KALETRA
cutanées. Chez les patients hémophiles de types A et de méthadone, ce qui justifie une surveillance
B, une augmentation des saignements a été rapportée particulière, mais ne semble pas interagir avec le
avec des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez Subutex (buprénorphine).
immédiatement votre médecin.
POSOLOGIE
EN COURS DE TRAITEMENT Combivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir) et
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains 300 mg de zidovudine (Rétrovir). Prise : un comprimé
effets décrits au paragraphe précédent peuvent matin et soir au cours ou en dehors des repas. En cas
survenir ou perdurer au cours du traitement. d’insuffisance rénale, Combivir n’est pas adapté ; les
Rétrovir (contenu dans Combivir) : une baisse importante deux molécules contenues dans Combivir sont alors
des globules blancs (neutropénie) ou rouges (anémie) a prescrites séparément.
pu se produire chez certains patients (principalement Kaletra contient 200 mg de lopinavir et 50 mg de
ceux à un stade avancé de la maladie). Un suivi sanguin ritonavir. Deux schémas de prise sont possibles :
est nécessaire tout au long du traitement. deux comprimés toutes les douze heures environ avec
ou en dehors des repas ; ou quatre comprimés une fois
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER par jour. Le schéma en une prise par jour semble moins
Kaletra peut majorer : les risques de toxicité cardiaque bien toléré au niveau gastro-intestinal (diarrhées).
de médicaments tels qu’amiodarone, astémizole,
cisapride, flécaïnide, pimozide, propafénone, quinidine, POSOLOGIE ENFANT
terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires Combivir : chez l’enfant pesant : entre 14 kg et 21 kg,
de médicaments tels que midazolam et triazolam ; les un demi-comprimé matin et soir ; entre 21 kg et
risques de problèmes vasculaires avec les dérivés 30 kg, un demi-comprimé le matin et un comprimé
de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine et le soir ; à partir d’un poids de 30 kg, la posologie
ergotamine ; la toxicité musculaire de la simvastatine ; devient identique à celle de l’adulte, soit un
la toxicité du vardenafil. comprimé matin et soir. Combivir peut être pris au
Le millepertuis peut diminuer l’efficacité de Kaletra. cours ou en dehors des repas.
Kaletra : en fonction du poids et de la masse corporelle,
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE Kaletra en comprimés ou sous forme buvable sera
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE utilisé chez l’enfant de plus de 2 ans. Le comprimé
Rétrovir (contenu dans Combivir) : la toxicité contient 100 mg de lopinavir et 25 mg de ritonavir.
hématologique peut être majorée par dapsone,
ganciclovir, pyriméthamine.
Kaletra peut majorer : le risque d’effets indésirables
de type crampes ou douleurs musculaires des
hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques de
baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection
douloureuse et prolongée avec sildenafil et tadalafil ;
la toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels
que flucticasone, prednisolone) utilisés par voie
À RETENIR
– Les comprimés de
systémique ou locale (notamment en pulvérisation
Kaletra peuvent être pris
nasale), du bépridil, de la clarithromycine, de
au cours ou en dehors des
l’itraconazole, du kétoconazole, de la quinidine, de
repas et se conservent à
la rifabutine.
température ambiante.
Kaletra peut modifier les concentrations des
– Kaletra est utilisable en
anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer
une ou deux prises par jour.
l’efficacité du bupropion, des contraceptifs oraux
Le schéma en une prise
et du voriconazole. Les médicaments contenant
par jour semble moins bien
carbamazépine, dexaméthasone, phénobarbital,
toléré au niveau gastro-
phénytoïne, rifampicine risquent de diminuer
intestinal (diarrhées).
l’efficacité de Kaletra. Les médicaments contenant
– Combivir n’est pas adapté
de la ribavirine peuvent majorer la toxicité de votre
à un schéma en une prise
traitement.
par jour.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 87

fiches traitements 2010 OK.indd 87 20/09/10 15:39:28


+ TRAITEMENTS FICHES
KIVEXA + REYATAZ / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et une antiprotéase, Reyataz,
co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT utilisés par voie systémique ou locale (notamment
Kivexa : avant la mise sous traitement, un dépistage en pulvérisation nasale), de la clarithromycine, du VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Kivexa ne peut
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
diltiazem, de l’itraconazole, du kétoconazole, de la
rifabutine et du verapamil.
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de Reyataz / Norvir peut modifier les concentrations des

REYATAZ
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction anticoagulants oraux (warfarine) et des contraceptifs

NORVIR
KIVEXA
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu oraux, et diminuer l’efficacité du voriconazole.
dans Kivexa). Une carte de mise en garde est incluse L’augmentation du pH gastrique induite par les
dans la boîte de Kivexa pour vous rappeler, ainsi antiacides peut diminuer l’efficacité de Reyataz. Si vous
qu’à l’équipe médicale, ce risque d’hypersensibilité. prenez des anti-acides, signalez-le à votre médecin
Détachez-la et conservez-la sur vous en permanence. car des précautions particulières seront nécessaires
Si vous présentez une éruption cutanée ou des (telles qu’une augmentation de la dose de Reyataz ou la
symptômes appartenant à au moins deux des séparation des prises selon le type d’anti-acides anti-H2
catégories suivantes, appelez immédiatement votre ou inhibiteur de la pompe à protons).
médecin, qui vous dira si vous devez arrêter de Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
prendre Kivexa : fièvre ; essoufflement, maux de majorer la toxicité de votre traitement.
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou Votre médecin pourra être amené à augmenter la
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté modifier la posologie de vos médicaments.
Kivexa, vous ne devez jamais reprendre Kivexa ou TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
tout autre médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, peut entraîner une augmentation des concentrations
Trizivir). Cela pourrait entraîner en quelques heures de Subutex (buprénorphine) nécessitant un suivi
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension clinique voire une réduction des doses de Subutex. Il
artérielle), voire le décès. ne semble pas interagir avec la méthadone.
Reyataz peut entraîner une coloration jaune du
blanc des yeux ou de la peau, vous devez alors POSOLOGIE
contacter votre médecin. Des effets digestifs (nausées, Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
vomissements, diarrhées) ont été rapportés. Chez de lamivudine (Epivir). Prise : un comprimé une fois
les patients hémophiles de types A et B, une par jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne
augmentation des saignements a été rapportée avec doit pas être administré aux adultes ou adolescents
des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez pesant moins de 40 kg.
immédiatement votre médecin. Reyataz/Norvir : une gélule de Reyataz à 300 mg
associée à un comprimé de 100 mg de Norvir par jour,
EN COURS DE TRAITEMENT à prendre pendant le repas.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin.
Certains effets décrits au paragraphe précédent POSOLOGIE ENFANT
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. Kivexa : les enfants de moins de 12 ans devront
prendre Epivir et Ziagen (contenues dans Kivexa)
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER séparément selon leur âge et leur poids.
Reyataz / Norvir peut majorer : les risques de toxicité Reyataz/Norvir : chez l’enfant à partir de 6 ans,
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole, bépridil, posologie en fonction du poids. Prise au cours du
cisapride, quinidine, terfénadine ; les risques de repas. De 15 kg à moins de 20 kg : une gélule de
problèmes respiratoires de médicaments tels que 150 mg de Reyataz et un comprimé de 100 mg de
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels
Norvir. De 20 kg à moins de 40 kg : une gélule de
200 mg de Reyataz et un comprimé de 100 mg de
À RETENIR
– Avant la mise sous
que dihydroergotamine et ergotamine. Norvir. 40 kg et plus : une gélule de 300 mg de Reyataz
traitement par Kivexa,
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer et un comprimé de 100 mg de Norvir.
un dépistage de l’allèle
l’efficacité de Reyataz / Norvir.
HLA B 5701 sera réalisé.
Conservez toujours sur
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
vous la carte de mise
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
en garde concernant le
Reyataz / Norvir peut majorer : le risque d’effets
risque d’hypersensibilité
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
lié à l’abacavir (contenu
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine et
dans Kivexa).
simvastatine ; les risques de baisse de la tension, de
– Les comprimés de Norvir
troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
peuvent être conservés à
avec sildenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires
température ambiante.
stéroïdiens (tels que flucticasone, prednisolone)

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

88 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 88 20/09/10 15:56:01


FICHES TRAITEMENTS +
KIVEXA + KALETRA
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase du VIH
contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et Kaletra, association fixe de l’antiprotéase
lopinavir et du booster ritonavir.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT flucticasone, prednisolone) utilisés par voie systémique
Kivexa : avant la mise sous traitement, un dépistage ou locale (notamment en pulvérisation nasale), du VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Kivexa ne peut
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
bépridil, de la clarithromycine, de l’itraconazole, du
kétoconazole, de la quinidine, de la rifabutine.
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de Kaletra peut modifier les concentrations des

KALETRA
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer

KIVEXA
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu l’efficacité du bupropion, des contraceptifs oraux et
dans Kivexa). Une carte de mise en garde est incluse du voriconazole.
dans la boîte de Kivexa pour vous rappeler, ainsi Les médicaments contenant carbamazépine,
qu’à l’équipe médicale, ce risque d’hypersensibilité. dexaméthasone, phénobarbital, phénytoïne, rifampicine
Détachez-la et conservez-la sur vous en permanence. risquent de diminuer l’efficacité de Kaletra. Les
Si vous présentez une éruption cutanée ou des médicaments contenant de la ribavirine peuvent
symptômes appartenant à au moins deux des majorer la toxicité de votre traitement.
catégories suivantes, appelez immédiatement votre Votre médecin pourra être amené à augmenter la
médecin, qui vous dira si vous devez arrêter de fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
prendre Kivexa : fièvre ; essoufflement, maux de modifier la posologie de vos médicaments.
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères peut modifier les concentrations plasmatiques
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté de méthadone, ce qui justifie une surveillance
Kivexa, vous ne devez jamais reprendre Kivexa ou particulière, mais ne semble pas interagir avec le
tout autre médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Subutex (buprénorphine).
Trizivir). Cela pourrait entraîner en quelques heures
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension POSOLOGIE
artérielle), voire le décès. Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
Kaletra : les effets secondaires les plus fréquents de lamivudine (Epivir). Prise : un comprimé une fois
sont digestifs (diarrhées). Sont également rapportés par jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne
fréquemment des nausées, des vomissements, doit pas être administré aux adultes ou adolescents
des maux de tête, des insomnies et des éruptions pesant moins de 40 kg.
cutanées. Chez les patients hémophiles de types A et Kaletra contient 200 mg de lopinavir et 50 mg de
B, une augmentation des saignements a été rapportée ritonavir. Deux schémas de prise sont possibles :
avec des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez deux comprimés toutes les douze heures environ avec
immédiatement votre médecin. ou en dehors des repas ; ou quatre comprimés une fois
par jour. Le schéma en une prise par jour semble moins
EN COURS DE TRAITEMENT bien toléré au niveau gastro-intestinal (diarrhées).
Signalez tout effet indésirable à votre médecin.
POSOLOGIE ENFANT
Certains effets décrits au paragraphe précédent
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. Kivexa : les enfants de moins de 12 ans devront
À RETENIR
– Avant la mise sous
prendre Epivir et Ziagen (contenues dans Kivexa)
traitement par Kivexa,
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER séparément, selon leur âge et leur poids.
un dépistage de l’allèle
Kaletra peut majorer : les risques de toxicité cardiaque Kaletra : en fonction du poids et de la masse corporelle,
HLA B 5701 sera réalisé.
de médicaments tels qu’amiodarone, astémizole, Kaletra en comprimés ou sous forme buvable sera
Conservez toujours sur
cisapride, flécaïnide, pimozide, propafénone, quinidine, utilisé chez l’enfant de plus de 2 ans. Le comprimé
vous la carte de mise
terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires contient 100 mg de lopinavir et 25 mg de ritonavir.
en garde concernant le
de médicaments tels que midazolam et triazolam ; les
risque d’hypersensibilité
risques de problèmes vasculaires avec les dérivés
lié à l’abacavir (contenu
de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine et
dans Kivexa).
ergotamine ; la toxicité musculaire de la simvastatine ;
– Les comprimés de
la toxicité du vardenafil.
Kaletra peuvent être pris
Le millepertuis peut diminuer l’efficacité de Kaletra.
au cours ou en dehors des
repas et se conservent à
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
température ambiante.
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
– Kaletra est utilisable en
Kaletra peut majorer : le risque d’effets indésirables
une ou deux prises par jour.
de type crampes ou douleurs musculaires des
Le schéma en une prise
hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques de
par jour semble moins bien
baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection
toléré au niveau gastro-
douloureuse et prolongée avec sildenafil et tadalafil ; la
intestinal (diarrhées).
toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels que

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 89

fiches traitements 2010 OK.indd 89 20/09/10 15:40:14


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + TELZIR / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
nucléotidique, Viread) et une antiprotéase, Telzir, co-administrée avec le booster
Norvir pour majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Les médicaments contenant carbamazépine,
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets indésirables phénobarbital, risquent de diminuer l’efficacité VOTRE TRAITEMENT
les plus fréquents sont des maux de tête, des
diarrhées, des nausées et une augmentation du taux
de Telzir / Norvir.
Telzir / Norvir peut modifier les concentrations des
AU QUOTIDIEN
de créatine kinase dans le sang. Si vous présentez une anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer l’efficacité

TRUVADA
augmentation de la créatine kinase, il se peut que vous des contraceptifs oraux et de la phénytoïne.

NORVIR
TELZIR
ressentiez des douleurs et une faiblesse musculaires. Votre médecin pourra être amené à augmenter la
Des effets cutanés peuvent être observés, notamment fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
des modifications de la couleur de la peau y compris à modifier la posologie de vos médicaments.
l’apparition de taches sombres. TRAITEMENT DE SUBSITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
Telzir / Norvir : les effets indésirables le plus peut modifier les concentrations plasmatiques
fréquemment rencontrés sont digestifs (diarrhées, de méthadone, ce qui justifie une surveillance
gêne abdominale et nausées). Des éruptions cutanées particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
peuvent être observées. Chez les patients hémophiles interactions avec le Subutex.
de types A et B, une augmentation des saignements
a été rapportée avec des antiprotéases. Si cela vous POSOLOGIE
arrivait, consultez immédiatement votre médecin. Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
EN COURS DE TRAITEMENT une fois par jour, au cours du repas.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains Telzir / Norvir : un comprimé de Telzir à 700 mg deux fois
effets décrits au paragraphe précédent peuvent par jour associé à un comprimé de 100 mg de Norvir
survenir ou perdurer au cours du traitement. deux fois par jour, au cours ou en dehors des repas.
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer votre
fonction rénale et diminuer la quantité de phosphate POSOLOGIE ENFANT
dans le sang. De faibles quantités de phosphate dans Cette association n’est pas validée chez l’enfant
le sang pendant de longues périodes peuvent entraîner et l’adolescent, Viread n’ayant pas d’indication
des anomalies osseuses ainsi que des douleurs pédiatrique.
osseuses. Ceci nécessite une surveillance régulière.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


Telzir / Norvir peuvent majorer : les risques de
toxicité cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone,
astémizole, bépridil, cisapride, flécaïnide, pimozide,
propafénone, quinidine, terfénadine ; les risques de
problèmes respiratoires de médicaments tels que
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels
que dihydroergotamine et ergotamine.
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer
l’efficacité de Telzir.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
être majorée par des médicaments également toxiques
pour les reins.
Telzir / Norvir peut majorer : le risque d’effets
indésirables de type crampes ou douleurs
musculaires des hypolipémiants tels qu’atorvastatine
et simvastatine ; les risques de baisse de la
tension, de troubles visuels, d’érection douloureuse
et prolongée avec sildenafil et vardenafil ; la
toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels
que flucticasone, prednisolone) utilisés par voie
systémique ou locale (notamment en pulvérisation
À RETENIR
- Les comprimés de Norvir
nasale), de la clarithromycine, de la désipramine, de
peuvent être conservés à
l’erythromycine, de l’itraconazole, de le kétoconazole
température ambiante.
et de la rifabutine.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

90 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 90 20/09/10 15:40:28


FICHES TRAITEMENTS +
TRUVADA + PREZISTA / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
/
nucléotidique, Viread) et une antiprotéase, Prezista, co-administrée avec le booster
Norvir pour majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT douloureuse et prolongée avec sildenafil, tadalafil
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets ou vardenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires VOTRE TRAITEMENT
indésirables les plus fréquents rapportés sont des
maux de tête, diarrhées, nausées et augmentation
stéroïdiens (comme flucticasone, prednisolone)
utilisés par voie systémique ou locale (notamment
AU QUOTIDIEN
du taux de créatine kinase dans le sang. Si vous en pulvérisation nasale), de la carbamazépine, de la

PREZISTA
TRUVADA
présentez une augmentation de la créatine kinase, clarithromycine, de la felodipine, de l’itraconazole, du

NORVIR
il se peut que vous ressentiez des douleurs et une kétoconazole, de la nicardipine, de la nifédipine, de la
faiblesse musculaires. Des effets cutanés peuvent être pravastatine et de la rifabutine.
observés, notamment des modifications de la couleur Les médicaments contenant dexaméthasone,
de la peau y compris l’apparition de taches sombres. phénobarbital, phénytoïne risquent de diminuer
Prezista doit être utilisé avec précaution chez les l’efficacité Prezista / Norvir.
patients présentant des troubles du foie légers ou Prezista/Norvir peut modifier les concentrations des CAS N° 1
modérés. Il ne doit pas être administré aux patients anticoagulants oraux (warfarine), et diminuer l’efficacité
atteints de graves troubles du foie. Des effets des contraceptifs oraux et du voriconazole.
digestifs (nausées, vomissements, diarrhées) ont Votre médecin pourra être amené à augmenter la
été fréquemment rapportés, ainsi que des réactions fréquence des examens biologiques et/ou cliniques et à
cutanées (pouvant être sévères avec des vésicules modifier la posologie de vos médicaments.
et un gonflement de la peau), des maux de tête et TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
de la fatigue. En cas d’éruption cutanée sévère ou peut modifier les concentrations plasmatiques
s’accompagnant de fièvre, vous devez contacter votre de méthadone et de Subutex, ce qui justifie une
médecin sans attendre. Chez les patients hémophiles surveillance particulière.
de types A et B, une augmentation des saignements
a été rapportée avec des antiprotéases. Si cela vous POSOLOGIE
arrivait, consultez immédiatement votre médecin. Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
EN COURS DE TRAITEMENT une fois par jour, au cours du repas.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Prezista / Norvir :
Certains effets décrits au paragraphe précédent — CAS N° 1. Patients dont c’est le tout premier
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. traitement : deux comprimés de 400 mg associés à un
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer votre comprimé de 100 mg de Norvir une fois par jour, au
fonction rénale et diminuer la quantité de phosphate cours du repas ; CAS N° 2
dans le sang. De faibles quantités de phosphate dans — CAS N° 2. Patients prétraités : un comprimé de 600 mg
le sang pendant de longues périodes peuvent entraîner matin et soir, associés à un comprimé de 100 mg de
des anomalies osseuses ainsi que des douleurs Norvir matin et soir, au cours du repas.
osseuses. Ceci nécessite une surveillance régulière.
POSOLOGIE ENFANT
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER Cette association n’est pas validée chez l’enfant,
Prevista / Norvir peut majorer : les risques de toxicité Viread n’ayant pas d’indication pédiatrique.
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone,
astémizole, bépridil, cisapride, pimozide, propafénone,
quinidine, sertindole et terfénadine ; les risques de
problèmes respiratoires de médicaments tels que
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels
que dihydroergotamine et ergotamine ; la toxicité de
médicaments tels que simvastatine.
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer
l’efficacité de Prezista/Norvir.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
À RETENIR
– Les comprimés de Norvir
Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
peuvent être conservés à
être majorée par des médicaments étant également
température ambiante.
toxiques pour les reins.
– La posologie de Prezista
Prezista / Norvir peut majorer : le risque d’effets
est différente selon que
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
le patient est « naïf » ou
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques
prétraité par antirétroviraux.
de baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 91

fiches traitements 2010 OK.indd 91 20/09/10 15:40:44


+ TRAITEMENTS FICHES
KIVEXA + TELZIR / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
inverse du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et une antiprotéase, Telzir,
co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT et prednisolone) utilisés par voie systémique ou
Kivexa : avant la mise sous traitement, un dépistage locale (notamment en pulvérisation nasale), de la VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Kivexa ne peut
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
clarithromycine, de la désipramine, de l’erythromycine,
de l’itraconazole, de le kétoconazole et de la rifabutine.
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de Les médicaments contenant carbamazépine,
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction phénobarbital, risquent de diminuer l’efficacité

NORVIR
TELZIR
KIVEXA
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu Telzir / Norvir.
dans Kivexa). Une carte de mise en garde est incluse Telzir/Norvir peut modifier les concentrations des
dans la boîte de Kivexa pour vous rappeler, ainsi anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer l’efficacité
qu’à l’équipe médicale, ce risque d’hypersensibilité. des contraceptifs oraux et de la phénytoïne. Les
Détachez-la et conservez-la sur vous en permanence. médicaments contenant de la ribavirine peuvent
Si vous présentez une éruption cutanée ou des majorer la toxicité de votre traitement.
symptômes appartenant à au moins deux des Votre médecin pourra être amené à augmenter la
catégories suivantes, appelez immédiatement votre fréquence des examens biologiques et/ou cliniques et à
médecin, qui vous dira si vous devez arrêter de modifier la posologie de vos médicaments.
prendre Kivexa : fièvre ; essoufflement, maux de TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou peut modifier les concentrations plasmatiques
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères de méthadone, ce qui justifie une surveillance
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
Kivexa, vous ne devez jamais reprendre Kivexa ou interactions avec Subutex.
tout autre médicament contenant de l’abacavir (Ziagen,
Trizivir). Cela pourrait entraîner en quelques heures POSOLOGIE
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
artérielle), voire le décès. de lamivudine (Epivir). Prise : un comprimé une fois
Telzir : les effets indésirables le plus fréquemment par jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne
rencontrés sont digestifs (diarrhées, gêne abdominale doit pas être administré aux adultes ou adolescents
et nausées). Des éruptions cutanées peuvent être pesant moins de 40 kg.
observées. Chez les patients hémophiles de types A et Telzir / Norvir : un comprimé de Telzir à 700 mg deux
B, une augmentation des saignements a été rapportée fois par jour, associé à un comprimé de 100 mg de
avec des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez Norvir deux fois par jour, au cours ou en dehors
immédiatement votre médecin. des repas.

EN COURS DE TRAITEMENT POSOLOGIE ENFANT


Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Kivexa : les enfants de moins de 12 ans devront
Certains effets décrits au paragraphe précédent prendre Epivir et Ziagen (contenues dans Kivexa)
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. séparément selon leur âge et leur poids.
Telzir / Norvir : l’utilisation de cette association est
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER validée chez l’enfant à partir de 6 ans (et pesant au
Telzir / Norvir peuvent majorer : les risques de toxicité moins 25 kg). Telzir existe sous forme de suspension
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone, buvable (1 ml = 50 mg). La posologie chez l’enfant à
astémizole, bépridil, cisapride, flécaïnide, pimozide, partir de 6 ans (et plus de 25 kg) est de 18 mg / kg
propafénone, quinidine, terfénadine ; les risques de de Telzir en suspension buvable deux fois par jour
problèmes respiratoires de médicaments tels que associé à Norvir en solution buvable à 3 mg / kg deux
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels
fois par jour. Le schéma posologique de l’adulte peut
être prescrit chez l’enfant et l’adolescent si leur poids
À RETENIR
– Avant la mise sous
que dihydroergotamine et ergotamine. est d’au moins 39 kg. Chez l’enfant, la suspension
traitement par Kivexa,
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer buvable doit être prise avec la nourriture, afin
un dépistage de l’allèle
l’efficacité de Telzir / Norvir. d’améliorer l’acceptabilité du goût du médicament
HLA B 5701 sera réalisé.
et l’observance.
Conservez toujours sur
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE Chez l’adulte qui ne peut pas avaler les comprimés,
vous la carte de mise en
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE elle devra être administrée à jeun.
garde concernant le risque
Telzir / Norvir peut majorer : le risque d’effets
d’hypersensibilité lié à
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
l’abacavir (contenu dans
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine et
Kivexa).
simvastatine ; les risques de baisse de la tension, de
– Les comprimés de Norvir
troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
peuvent être conservés à
avec sildenafil et vardenafil ; la toxicité des anti-
température ambiante.
inflammatoires stéroïdiens (tels que flucticasone

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

92 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 92 20/09/10 15:41:02


FICHES TRAITEMENTS +
ZIAGEN + VIREAD + REYATAZ / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse
du VIH (un analogue nucléosidique, Ziagen, et un analogue nucléotidique,
Viread) à une antiprotéase, Reyataz, co-administrée avec le booster Norvir
pour majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
Ziagen : avant la mise sous traitement, un dépistage SURVEILLANCE PARTICULIÈRE VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Ziagen ne peut
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
Viread : la toxicité rénale peut être majorée par des
médicaments également toxiques pour les reins.
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de Reyataz / Norvir peut majorer : le risque d’effets

REYATAZ
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction indésirables de type crampes ou douleurs musculaires

NORVIR
ZIAGEN

VIREAD
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu des hypolipémiants tels qu’atorvastatine et
dans Ziagen). Une carte de mise en garde est incluse simvastatine ; les risques de baisse de la tension, de
dans la boîte de Ziagen pour vous rappeler, ainsi qu’à troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
l’équipe médicale, ce risque d’hypersensibilité lié à avec sildenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires
l’abacavir. Détachez-la et conservez-la sur vous en stéroïdiens (tels que flucticasone, prednisolone)
permanence. Si vous présentez une éruption cutanée utilisés par voie systémique ou locale (notamment
ou des symptômes appartenant à au moins deux en pulvérisation nasale), de la clarithromycine, du
des catégories suivantes, appelez immédiatement diltiazem, de l’itraconazole, du kétoconazole, de la
votre médecin, qui vous dira si vous devez arrêter rifabutine et du verapamil.
de prendre Ziagen : fièvre ; essoufflement, maux de Reyataz/Norvir peut modifier les concentrations des
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou anticoagulants oraux (warfarine) et des contraceptifs
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères oraux, et diminuer l’efficacité du voriconazole.
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté L’augmentation du pH gastrique induite par les anti-
Ziagen, vous ne devez jamais reprendre Ziagen ou tout acides peut diminuer l’efficacité de Reyataz. Si vous
autre médicament contenant de l’abacavir (Kivexa ou prenez des anti-acides, signalez-le à votre médecin
Trizivir) : cela pourrait entraîner en quelques heures car des précautions particulières seront nécessaires
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension (telles qu’une augmentation de la dose de Reyataz ou
artérielle), voire le décès. la séparation des prises selon le type d’anti-acides
Reyataz peut entraîner une coloration jaune du anti-H2 ou inhibiteur de la pompe à protons).
blanc des yeux ou de la peau, vous devez alors Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
contacter votre médecin. Des effets digestifs (nausées, majorer la toxicité de votre traitement.
vomissements, diarrhées) ont été rapportés. Chez Votre médecin pourra être amené à augmenter la
les patients hémophiles de types A et B, une fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
augmentation des saignements a été rapportée avec à modifier la posologie de vos médicaments.
des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
immédiatement votre médecin. peut entraîner une augmentation des concentrations de
Subutex (buprénorphine) nécessitant un suivi clinique
EN COURS DE TRAITEMENT voire une réduction des doses de Subutex. En revanche,
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains il ne semble pas interagir avec la méthadone.
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement. POSOLOGIE
Viread peut altérer votre fonction rénale et diminuer Ziagen : deux comprimés à 300 mg une fois par jour,
la quantité de phosphate dans le sang. De faibles pendant ou en dehors des repas.
quantités de phosphate dans le sang pendant de Viread : un comprimé à 300 mg par jour, pendant le
longues périodes peuvent entraîner des anomalies repas.
osseuses ainsi que des douleurs osseuses. Ceci Reyataz/Norvir : une gélule de Reyataz à 300 mg
nécessite une surveillance régulière. associée à un comprimé de 100 mg de Norvir par jour.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER POSOLOGIE ENFANT


À RETENIR
– Avant la mise sous
Reyataz / Norvir peut majorer : les risques de toxicité Ziagen : à partir de 3 mois, 8 mg / kg deux fois par
traitement par Ziagen,
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole, bépridil, jour. Ziagen existe en solution buvable (1 ml = 20 mg).
un dépistage de l’allèle
cisapride, quinidine, terfénadine ; les risques de Viread : pas d’indications pour les enfants et
HLA B 5701 sera réalisé.
problèmes respiratoires de médicaments tels que adolescents.
Conservez toujours sur
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes Reyataz / Norvir : chez l’enfant à partir de 6 ans,
vous la carte de mise en
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels posologie en fonction du poids, prise au cours du
garde concernant le risque
que dihydroergotamine et ergotamine. repas. De 15 kg à moins de 20 kg : une gélule de
d’hypersensibilité lié à
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer 150 mg de Reyataz et un comprimé de 100 mg de
l’abacavir (contenu dans
l’efficacité de Reyataz / Norvir. Norvir. De 20 kg à moins de 40 kg : une gélule de
Ziagen).
200 mg de Reyataz et un comprimé de 100 mg de
- Les comprimés de Norvir
Norvir. 40 kg et plus : une gélule de 300 mg de Reyataz
peuvent être conservés à
et un comprimé de 100 mg de Norvir.
température ambiante.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 93

fiches traitements 2010 OK.indd 93 20/09/10 15:41:15


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + INVIRASE / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
nucléotidique, Viread) avec une antiprotéase, Invirase, co-administrée avec
le booster Norvir pour majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Une hépatoxicité très sévère a été observée lors
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets indésirables d’association avec la rifampicine. Le millepertuis peut VOTRE TRAITEMENT
les plus fréquents sont des maux de tête, des
diarrhées, des nausées et une augmentation du taux
diminuer l’efficacité d’Invirase.
TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : la méthadone ne
AU QUOTIDIEN
de créatine kinase dans le sang. Si vous présentez une doit pas être co-administrée avec Invirase / Norvir en

INVIRASE
TRUVADA
augmentation de la créatine kinase, il se peut que vous raison du risque de majoration de toxicité cardiaque.

NORVIR
ressentiez des douleurs et une faiblesse musculaires.
Des effets cutanés peuvent être observés, notamment MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
des modifications de la couleur de la peau y compris SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
l’apparition de taches sombres. Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
Invirase : les effets indésirables le plus fréquemment être majorée par des médicaments étant également
rencontrés sont digestifs (diarrhées, gêne abdominale, toxiques pour les reins.
nausées). Chez les patients hémophiles de types A et Invirase / Norvir peut majorer : le risque d’effets
B, une augmentation des saignements a été rapportée indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
avec des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez des hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les
immédiatement votre médecin. risques de sédation et problèmes respiratoires
de médicaments tels que alprazolam, clorazépate,
EN COURS DE TRAITEMENT diazépam et flurazepam ; la toxicité des anti-
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains inflammatoires stéroïdiens (tels que flucticasone,
effets décrits au paragraphe précédent peuvent prednisolone) utilisés par voie systémique ou locale
survenir ou perdurer au cours du traitement. (notamment en pulvérisation nasale), du kétoconazole
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer votre et de la rifabutine.
fonction rénale et diminuer la quantité de phosphate Les médicaments contenant carbamazépine,
dans le sang. De faibles quantités de phosphate dans dexaméthasone, phénobarbital, phénytoïne peuvent
le sang pendant de longues périodes peuvent entraîner diminuer l’efficacité de Invirase / Norvir.
des anomalies osseuses ainsi que des douleurs Les médicaments contenant de la ribavirine et
osseuses. Ceci nécessite une surveillance régulière. de l’itraconazole peuvent majorer la toxicité de
Invirase peut modifier votre électrocardiogramme. Si Invirase / Norvir.
vous ressentez des palpitations ou des battements du Signalez la prise d’anti-acides à votre médecin, les
cœur irréguliers pendant votre traitement, prévenez inhibiteurs de la pompe à protons peuvent majorer la
immédiatement votre médecin, qui voudra peut-être toxicité d’Invirase. Toutefois, ce n’est pas le cas pour
réaliser un électrocardiogramme pour analyser votre les anti-H2.
rythme cardiaque. Invirase / Norvir peut modifier les concentrations
des anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER l’efficacité des contraceptifs oraux.
Invirase / Norvir : sa toxicité cardiaque comme celle Votre médecin pourra être amené à augmenter la
des médicaments suivants peut être majorée en fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
cas de co-administration : certains médicaments du à modifier la posologie de vos médicaments.
cœur (amiodarone, bépridil, dofétilide, flécaïnide, TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : la méthadone ne
hydroquinidine, ibutilide, lidocaïne, propafénone, doit pas être co-administrée avec Invirase / Norvir en
quinidine, sotalol) ; certains médicaments pour traiter raison du risque de majoration de toxicité cardiaque.
la dépression (amitriptyline, imipramine, trazodone) ; On ne dispose pas d’informations sur les interactions
certains médicaments utilisés pour traiter les troubles avec Subutex.
mentaux sévères (clozapine, halopéridol, mésoridazine,
phénothiazines, sertindole, sultopride, thioridazine, POSOLOGIE
ziprasidone) ; certains anti-infectieux (clarithromycine, Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
erythromycine) ; certains médicaments utilisés pour 200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
traiter les troubles de l’érection (sildenafil, vardenafil, une fois par jour, au cours du repas.
tadalafil) ; et certains autres médicaments (alfentanil, Invirase / Norvir : deux comprimés d’Invirase à 500 mg
cisapride, dapsone, diphémanil, disopyramide, associés à un comprimé de Norvir à 100 mg, toutes les
fentanyl, mizolastine, quinine, vincamine). C’est douze heures environ, à la fin des repas.
également le cas pour l’association avec la méthadone.
Invirase / Norvir peut majorer : les risques de POSOLOGIE ENFANT
problèmes respiratoires de médicaments tels que
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
Cette association n’est pas validée chez l’enfant
et l’adolescent, Viread n’ayant pas d’indication
À RETENIR
– Les comprimés de Norvir
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels pédiatrique.
peuvent être conservés à
que dihydroergotamine et ergotamine ; la toxicité
température ambiante.
musculaire de la simvastatine.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

94 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 94 20/09/10 15:41:35


FICHES TRAITEMENTS +
KIVEXA + PREZISTA / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
inverse du VIH contenus dans Kivexa (Epivir et Ziagen) et une antiprotéase,
/
Prezista, co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
Kivexa : avant la mise sous traitement par Kivexa, SURVEILLANCE PARTICULIÈRE VOTRE TRAITEMENT
un dépistage de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé.
Kivexa ne pourra pas être utilisé chez les patients
Prezista / Norvir peut majorer : le risque d’effets
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
AU QUOTIDIEN
porteurs de cet allèle car ils sont exposés à un risque des hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques

PREZISTA
majoré de développer une réaction d’hypersensibilité de baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection

NORVIR
KIVEXA
(réaction allergique potentiellement grave à l’abacavir douloureuse et prolongée avec sildenafil, tadalafil
contenu dans Kivexa). Une carte de mise en garde ou vardenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires
est incluse dans la boîte de Kivexa pour vous stéroïdiens (comme flucticasone, prednisolone)
rappeler, ainsi qu’à l’équipe médicale, ce risque utilisés par voie systémique ou locale (notamment
d’hypersensibilité. Détachez-la et conservez-la sur en pulvérisation nasale), de la carbamazépine, de la
vous en permanence. Si vous présentez une éruption clarithromycine, de la felodipine, de l’itraconazole, du CAS N°1
cutanée ou des symptômes appartenant à au moins kétoconazole, de la nicardipine, de la nifédipine, de la
deux des catégories suivantes, appelez immédiatement pravastatine et de la rifabutine.
votre médecin, qui vous dira si vous devez arrêter Les médicaments contenant dexaméthasone,
de prendre Kivexa : fièvre ; essoufflement, maux de phénobarbital, phénytoïne risquent de diminuer
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou l’efficacité Prezista / Norvir.
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères Prezista/Norvir peut modifier les concentrations des
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté anticoagulants oraux (warfarine), et diminuer l’efficacité
Kivexa, vous ne devez jamais reprendre Kivexa ou des contraceptifs oraux et du voriconazole.
tout autre médicament contenant de l’abacavir (Ziagen, Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
Trizivir). Cela pourrait entraîner en quelques heures majorer la toxicité de votre traitement.
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension Votre médecin pourra être amené à augmenter la
artérielle), voire le décès. fréquence des examens biologiques et/ou cliniques et à
Prezista doit être utilisé avec précaution chez les patients modifier la posologie de vos médicaments.
présentant des troubles du foie légers ou modérés. Il ne TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
doit pas être administré aux patients atteints de graves peut modifier les concentrations plasmatiques
troubles du foie. Des effets digestifs à type de nausées, de méthadone et de Subutex, ce qui justifie une
vomissements, diarrhées ont été fréquemment rapportés, surveillance particulière.
ainsi que des réactions cutanées (pouvant être sévères
avec vésicules et gonflement de la peau), des maux de POSOLOGIE CAS N°2
tête et de la fatigue. En cas d’éruption cutanée sévère Kivexa contient 600 mg d’abacavir (Ziagen) et 300 mg
(avec des vésicules et un gonflement de la peau) ou de lamivudine (Epivir). Prise : un comprimé une fois
s’accompagnant de fièvre, vous devez contacter votre par jour, au cours ou en dehors des repas. Kivexa ne
médecin sans attendre. doit pas être administré aux adultes ou adolescents
Chez les patients hémophiles de type A et B, une pesant moins de 40 kg.
augmentation des saignements a été rapportée avec Prezista / Norvir :
des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez — CAS N° 1. Patients dont c’est le tout premier
immédiatement votre médecin. traitement : deux comprimés de 400 mg de Prezista
associés à un comprimé de 100 mg de Norvir une fois
EN COURS DE TRAITEMENT par jour, au cours du repas.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains — CAS N° 2. Patients prétraités : un comprimé de 600 mg
effets décrits au paragraphe précédent peuvent de Prezista matin et soir, associé à un comprimé de
survenir ou perdurer au cours du traitement. 100 mg de Norvir matin et soir, au cours du repas.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER POSOLOGIE ENFANT


Prevista / Norvir peut majorer : les risques de toxicité Kivexa : les enfants de moins de 12 ans devront
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone, prendre Epivir et Ziagen (contenus dans Kivexa)
astémizole, bépridil, cisapride, pimozide, propafénone, séparément selon leur âge et leur poids.
quinidine, sertindole et terfénadine ; les risques de
problèmes respiratoires de médicaments tels que
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes
À RETENIR
– Avant la mise sous traitement par Kivexa, un dépistage de l’allèle HLA B 5701
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels
sera réalisé. Conservez toujours sur vous la carte de mise en garde concernant
que dihydroergotamine et ergotamine ; la toxicité de
le risque d’hypersensibilité lié à l’abacavir (contenu dans Kivexa).
médicaments tels que simvastatine.
– Les comprimés de Norvir peuvent être conservés à température ambiante.
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer
– La posologie de Prezista est différente selon que le patient n’a jamais pris de
l’efficacité de Prezista / Norvir.
traitement ou qu’il a été prétraité par antirétroviraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 95

fiches traitements 2010 OK.indd 95 20/09/10 16:40:15


+ TRAITEMENTS FICHES
COMBIVIR + TELZIR / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
du VIH (Epivir et Rétrovir, contenus dans Combivir), et une antiprotéase, Telzir,
co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Votre médecin pourra être amené à augmenter la
Telzir : les effets indésirables les plus fréquemment fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à VOTRE TRAITEMENT
rencontrés sont d’ordre digestif (diarrhées, gêne
abdominale et nausées). Des éruptions cutanées
modifier la posologie de vos médicaments.
TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
AU QUOTIDIEN
peuvent être observées. Chez les patients peut modifier les concentrations plasmatiques

COMBIVIR
hémophiles de types A et B, une augmentation des de méthadone, ce qui justifie une surveillance

NORVIR
TELZIR
saignements a été rapportée avec des antiprotéases. particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
Si cela vous arrivait, consultez immédiatement interactions avec Subutex.
votre médecin.
POSOLOGIE
EN COURS DE TRAITEMENT Combivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir) et
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains 300 mg de zidovudine (Rétrovir). Prise : un comprimé
effets décrits au paragraphe précédent peuvent matin et soir au cours ou en dehors des repas. En cas
survenir ou perdurer au cours du traitement. d’insuffisance rénale, Combivir n’est pas adapté ; les
Rétrovir (contenu dans Combivir) : une baisse deux molécules contenues dans Combivir sont alors
importante des globules blancs (neutropénie) ou prescrites séparément.
rouges (anémie) a pu se produire chez certains Telzir / Norvir : un comprimé de Telzir à 700 mg deux
patients (principalement ceux à un stade avancé de fois par jour associé à un comprimé de 100 mg de
la maladie). Un suivi sanguin est nécessaire pendant Norvir deux fois par jour, au cours ou en dehors
toute la durée du traitement. des repas.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER POSOLOGIE ENFANT


Telzir / Norvir peuvent majorer : les risques de toxicité Combivir : la mise à disposition récente d’un comprimé
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone, sécable a rendu l’utilisation du Combivir possible chez
astémizole, bépridil, cisapride, flécaïnide, pimozide, l’enfant de plus de 14 kg. Chez l’enfant pesant entre
propafénone, quinidine, terfénadine ; les risques de 14 kg et 21 kg, la posologie est d’un demi-comprimé
problèmes respiratoires de médicaments tels que matin et soir. Entre 21 kg et 30 kg : un demi-comprimé
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes le matin et un comprimé le soir. À partir d’un poids
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels de 30 kg, la posologie devient identique à celle de
que dihydroergotamine et ergotamine. l’adulte, soit un comprimé matin et soir. Combivir peut
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer être pris au cours ou en dehors des repas.
l’efficacité de Telzir. Telzir / Norvir : l’utilisation de cette association est
validée chez l’enfant à partir de 6 ans (et pesant au
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE moins 25 kg). Telzir existe sous forme de suspension
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE buvable (1 ml = 50 mg). La posologie chez l’enfant à
Rétrovir (contenu dans Combivir) : la toxicité partir de 6 ans (et plus de 25 kg) est de 18 mg/ kg
hématologique peut être majorée par dapsone, de Telzir en suspension buvable deux fois par jour,
ganciclovir, pyriméthamine. associé à Norvir en solution buvable à 3 mg / kg deux
Telzir / Norvir peut majorer : le risque d’effets fois par jour. Le schéma posologique de l’adulte peut
indésirables de type crampes ou douleurs être prescrit chez l’enfant et l’adolescent si leur poids
musculaires des hypolipémiants tels qu’atorvastatine est d’au moins 39 kg.
et simvastatine ; les risques de baisse de la Chez l’enfant, la suspension buvable doit être prise
tension, de troubles visuels, d’érection douloureuse avec la nourriture afin d’améliorer l’acceptabilité du
et prolongée avec sildenafil et vardenafil ; la goût du médicament et l’observance. Chez l’adulte
toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels qui ne peut pas avaler les comprimés, elle devra être
que flucticasone, prednisolone) utilisés par voie administrée à jeun.
systémique ou locale (notamment en pulvérisation
nasale), de la clarithromycine, de la désipramine, de
l’erythromycine, de l’itraconazole, du kétoconazole et
de la rifabutine.
Les médicaments contenant carbamazépine,
phénobarbital, risquent de diminuer l’efficacité
À RETENIR
– Combivir n’est pas adapté
Telzir / Norvir.
à un schéma en une prise
Telzir/Norvir peut modifier les concentrations
par jour.
des anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer
– Les comprimés de Norvir
l’efficacité des contraceptifs oraux et de la phénytoïne.
peuvent être conservés à
Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
température ambiante.
majorer la toxicité de votre traitement.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

96 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 96 20/09/10 15:46:37


FICHES TRAITEMENTS +
COMBIVIR + REYATAZ / NORVIR
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase
inverse du VIH contenus dans Combivir (Epivir et Rétrovir) et une antiprotéase,
Reyataz, co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
Reyataz peut entraîner une coloration jaune du majorer la toxicité de votre traitement. VOTRE TRAITEMENT
blanc des yeux ou de la peau, vous devez alors
contacter votre médecin. Des effets digestifs (nausées,
Votre médecin pourra être amené à augmenter la
fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
AU QUOTIDIEN
vomissements, diarrhées) ont été rapportés. Chez à modifier la posologie de vos médicaments.

COMBIVIR

REYATAZ
les patients hémophiles de types A et B, une TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement

NORVIR
augmentation des saignements a été rapportée avec peut entraîner une augmentation des concentrations
des antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez de Subutex (buprénorphine) nécessitant un suivi
immédiatement votre médecin. clinique, voire une réduction des doses de Subutex.
En revanche, il ne semble pas interagir avec
EN COURS DE TRAITEMENT la méthadone.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent POSOLOGIE
survenir ou perdurer au cours du traitement. Combivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir) et
Rétrovir (contenu dans Combivir) : une baisse 300 mg de zidovudine (Rétrovir). Prise : un comprimé
importante des globules blancs (neutropénie) ou matin et soir au cours ou en dehors des repas. En cas
rouges (anémie) a pu se produire chez certains d’insuffisance rénale, Combivir n’est pas adapté ; les
patients (principalement ceux à un stade avancé de la deux molécules contenues dans Combivir sont alors
maladie). Un suivi sanguin est nécessaire tout au long prescrites séparément.
du traitement. Reyataz / Norvir : une gélule de Reyataz à 300 mg
associée à un comprimé de 100 mg de Norvir par jour,
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER à prendre pendant le repas.
Reyataz / Norvir peut majorer : les risques de toxicité
cardiaque de médicaments tels qu’astémizole, bépridil, POSOLOGIE ENFANT
cisapride, quinidine, terfénadine ; les risques de Combivir : chez l’enfant pesant entre 14 kg et 21 kg,
problèmes respiratoires de médicaments tels que la posologie est d’un demi-comprimé matin et soir ;
midazolam et triazolam ; les risques de problèmes entre 21 kg et 30 kg, d’un demi-comprimé le matin et
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle tels d’un comprimé le soir ; à partir de 30 kg, la posologie
que dihydroergotamine et ergotamine. devient identique à celle de l’adulte, soit un comprimé
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer matin et soir. Combivir peut être pris au cours ou en
l’efficacité de Reyataz / Norvir. dehors des repas.
Reyataz / Norvir : chez l’enfant à partir de 6 ans,
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE posologie en fonction du poids, la prise devant se
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE faire au cours du repas. De 15 kg à moins de 20 kg :
Rétrovir (contenu dans Combivir) : la toxicité une gélule de 150 mg de Reyataz et un comprimé
hématologique peut être majorée par dapsone, de 100 mg de Norvir. De 20 kg à moins de 40 kg :
ganciclovir, pyriméthamine. une gélule de 200 mg de Reyataz et un comprimé de
Reyataz / Norvir peut majorer : le risque d’effets 100 mg de Norvir. 40 kg et plus : une gélule de 300 mg
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires de Reyataz et un comprimé de 100 mg de Norvir.
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine et
simvastatine ; les risques de baisse de la tension, de
troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
avec sildenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires
stéroïdiens (tels que flucticasone, prednisolone)
utilisés par voie systémique ou locale (notamment
en pulvérisation nasale), de la clarithromycine, du
diltiazem, de l’itraconazole, du kétoconazole, de la
rifabutine et du verapamil.
Reyataz / Norvir peut modifier les concentrations des
anticoagulants oraux (warfarine) et des contraceptifs
oraux, et diminuer l’efficacité du voriconazole.
L’augmentation du pH gastrique induite par les anti-
À RETENIR
– Combivir n’est pas adapté
acides peut diminuer l’efficacité de Reyataz. Si vous
à un schéma en une prise
prenez des anti-acides, signalez-le à votre médecin
par jour.
car des précautions particulières seront nécessaires
– Les comprimés de Norvir
(telles qu’une augmentation de la dose de Reyataz ou
peuvent être conservés à
la séparation des prises selon le type d’anti-acides
température ambiante.
anti-H2 ou inhibiteur de la pompe à protons).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 97

fiches traitements 2010 OK.indd 97 20/09/10 15:47:51


+ TRAITEMENTS FICHES
ZIAGEN + VIREAD + KALETRA
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
(un analogue nucléosidique, Ziagen, et un analogue nucléotidique, Viread) à
Kaletra, association fixe de l’antiprotéase lopinavir boostée par ritonavir.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
Ziagen : avant la mise sous traitement, un dépistage SURVEILLANCE PARTICULIÈRE VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Ziagen ne pourra
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
Viread : la toxicité rénale peut être majorée par des
médicaments également toxiques pour les reins.
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de Kaletra peut majorer : le risque d’effets indésirables

KALETRA
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction de type crampes ou douleurs musculaires des

ZIAGEN

VIREAD
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques de
dans Ziagen). Une carte de mise en garde est incluse baisse de la tension, de troubles visuels, d’érection
dans la boîte de Ziagen pour vous rappeler, ainsi qu’à douloureuse et prolongée avec sildenafil et tadalafil ;
l’équipe médicale, le risque d’hypersensibilité lié à la toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (tels
l’abacavir. Détachez-la et conservez-la sur vous en que flucticasone, prednisolone) utilisés par voie
permanence. Si vous présentez une éruption cutanée systémique ou locale (notamment en pulvérisation
ou des symptômes appartenant à au moins deux nasale), du bépridil, de la clarithromycine, de
des catégories suivantes, appelez immédiatement l’itraconazole, du kétoconazole, de la quinidine, de la
votre médecin, qui vous dira si vous devez arrêter rifabutine.
de prendre Ziagen : fièvre ; essoufflement, maux de Kaletra peut modifier les concentrations des
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou anticoagulants oraux (warfarine) et diminuer
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères l’efficacité du bupropion, des contraceptifs oraux et
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté du voriconazole.
Ziagen, vous ne devez jamais reprendre Ziagen Les médicaments contenant carbamazépine,
ou tout autre médicament contenant de l’abacavir dexaméthasone, phénobarbital, phénytoïne, rifampicine
(Kivexa ou Trizivir) : cela pourrait entraîner en risquent de diminuer l’efficacité de Kaletra.
quelques heures une mise en jeu du pronostic vital Les médicaments contenant de la ribavirine peuvent
(avec hypotension artérielle), voire le décès. majorer la toxicité de votre traitement.
Kaletra : les effets secondaires les plus fréquents Votre médecin pourra être amené à augmenter la
sont digestifs (diarrhées). Sont également rapportés fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
fréquemment nausées, vomissements, maux de tête, modifier la posologie de vos médicaments.
insomnie, éruptions cutanées. Chez les patients TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
hémophiles de types A et B, une augmentation des peut modifier les concentrations plasmatiques
saignements a été rapportée avec des antiprotéases. de méthadone, ce qui justifie une surveillance
Si cela vous arrivait, consultez immédiatement particulière. En revanche, il ne semble pas interagir
votre médecin. avec Subutex.

EN COURS DE TRAITEMENT POSOLOGIE


Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains Ziagen : un comprimé à 300 mg deux fois par jour,
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement.
pendant ou en dehors des repas.
Viread : un comprimé à 300 mg par jour, pendant
À RETENIR
– Avant la mise sous
Viread peut altérer votre fonction rénale et diminuer le repas.
traitement par Ziagen,
la quantité de phosphate dans le sang. De faibles Kaletra contient 200 mg de lopinavir et 50 mg de
un dépistage de l’allèle
quantités de phosphate dans le sang pendant de ritonavir. Deux schémas de prise sont possibles : deux
HLA B 5701 sera réalisé.
longues périodes peuvent entraîner des anomalies comprimés toutes les douze heures environ, avec ou
Conservez toujours sur
osseuses ainsi que des douleurs osseuses. Ceci en dehors des repas, ou quatre comprimés une fois par
vous la carte de mise
nécessite une surveillance régulière. jour. Le schéma en une prise par jour semble moins
en garde concernant le
bien toléré au niveau gastro-intestinal (diarrhées).
risque d’hypersensibilité
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
lié à l’abacavir (contenu
Kaletra peut majorer : les risques de toxicité cardiaque POSOLOGIE ENFANT
dans Ziagen).
de médicaments tels qu’amiodarone, astémizole, Ziagen : à partir de 3 mois, 8 mg / kg deux fois par
– Les comprimés de
cisapride, flécaïnide, pimozide, propafénone, quinidine, jour. Ziagen existe en solution buvable (1 ml = 20 mg).
Kaletra peuvent être pris
terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires Viread : pas d’indication pour les moins de 12 ans.
au cours ou en dehors des
de médicaments tels que midazolam et triazolam ; les Kaletra : en fonction du poids et de la masse corporelle,
repas et se conservent à
risques de problèmes vasculaires avec les dérivés Kaletra en comprimés ou sous forme buvable sera
température ambiante.
de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine et utilisé chez l’enfant de plus de 2 ans. Le comprimé est
– Kaletra est utilisable en
ergotamine ; la toxicité musculaire de la simvastatine ; dosé à 100 mg de lopinavir et 25 mg de ritonavir.
une ou deux prises par jour.
la toxicité du vardenafil.
Le schéma en une prise
Le millepertuis peut diminuer l’efficacité de Kaletra.
par jour semble moins bien
toléré au niveau gastro-
intestinal (diarrhées).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

98 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 98 20/09/10 16:01:50


FICHES TRAITEMENTS +
INTELENCE + ISENTRESS + PREZISTA / NORVIR
Cette trithérapie associe un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase
inverse, Intelence, un inhibiteur de l’intégrase, Isentress, et une antiprotéase,
Prezista, co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
Intelence : en raison d’une insuffisance de données, Prevista / Norvir peut majorer : les risques de toxicité VOTRE TRAITEMENT
Intelence doit être utilisé avec prudence chez le sujet
âgé, l’insuffisant hépatique et en cas de co-infection par
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone, astémizole,
bépridil, cisapride, pimozide, propafénone, quinidine, sertindole
AU QUOTIDIEN
le virus de l’hépatite B ou C. La prudence est requise et terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires de

ISENTRESS
INTELENCE

PREZISTA
chez les patients ayant eu des réactions cutanées avec médicaments tels que midazolam et triazolam ; les risques de

NORVIR
d’autres non-nucléosidiques. Les éruptions cutanées problèmes vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle
observées ont été le plus souvent légères à modérées, tels que dihydroergotamine et ergotamine ; la toxicité de
apparaissant surtout au cours de la deuxième semaine médicaments tels que simvastatine.
de traitement et peu fréquemment après la quatrième Votre traitement (en particulier Prezista/Norvir) ne doit pas
semaine. Des réactions cutanées sévères peuvent être associé à la rifampicine. Le millepertuis peut diminuer
cependant être observées. Si vous développez une réaction l’efficacité de Prezista / Norvir et d’Intelence.
d’hypersensibilité (réaction allergique caractérisée
par une éruption cutanée associée à de la fièvre mais MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
aussi à un gonflement du visage, de la langue ou de la SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
gorge, une difficulté à respirer ou à avaler) qui pourrait Isentress : la toxicité peut être majorée avec des médicaments
potentiellement mettre votre vie en danger, contactez augmentant le pH gastrique (dont les anti-acides, tels que les
immédiatement votre médecin. Il vous conseillera sur la anti-H2 et les inhibiteurs de la pompe à protons).
prise en charge de vos symptômes et vous indiquera si Intelence : l’association à la rifabutine nécessite la prudence
Intelence doit être arrêté. Si vous avez arrêté le traitement car les concentrations de chaque médicament peuvent
en raison d’une réaction d’hypersensibilité, vous ne devez être modifiées.
pas reprendre le traitement par Intelence. Votre traitement (en particulier Prezista / Norvir) peut
Isentress, en raison d’une insuffisance de données, doit majorer : les risques de crampes ou douleurs musculaires des
être utilisé avec prudence chez le sujet âgé et l’insuffisant hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les risques de baisse
hépatique sévère. Si vous avez une intolérance à certains de la tension, de troubles visuels, d’érection douloureuse et
sucres, prévenez votre médecin avant de prendre Isentress, prolongée avec sildenafil, tadalafil ou vardenafil (l’efficacité
qui contient du lactose. Les effets indésirables fréquemment de ces médicaments peut aussi être diminuée par Intelence) ;
rapportés sont de types vertiges, fatigue, douleurs articulaires, la toxicité des anti-inflammatoires stéroïdiens (comme
constipation. Des cas d’atteintes musculaires ont été observés fluticasone, prednisolone) utilisés par voix systémique
(de types myopathie, rhabdomyolyse), la relation avec le ou locale (notamment en pulvérisation nasale), de la
médicament n’est pas établie à ce jour mais ceci nécessite carbamazépine, de la clarithromycine, de la felodipine,
la prudence chez des patients ayant des antécédents de de l’itraconazole, du kétoconazole, de la nicardipine, de la
myopathie ou de rhabdomyolyse ou présentant des facteurs de nifédipine, de la pravastatine et de la rifabutine.
risque tels que la prise de médicaments connus pour entraîner Les médicaments contenant dexaméthasone, phénobarbital,
de tels effets (par exemple, statines). phénytoïne risquent de diminuer l’efficacité de votre
Prezista doit être utilisé avec précaution chez les patients traitement, en particulier de Prezista / Norvir et Intelence
présentant des troubles du foie légers ou modérés. Il ne (avec dexaméthasone). Votre traitement (Intelence et / ou
doit pas être administré aux patients atteints de graves Prezista / Norvir) peut modifier les concentrations des
troubles du foie. Des effets digestifs (nausées, vomissements, anticoagulants oraux (warfarine), et diminuer l’efficacité des
diarrhées) ont été fréquemment rapportés, ainsi que des contraceptifs oraux et du voriconazole.
réactions cutanées (pouvant être sévères avec vésicules et Votre médecin pourra être amené à augmenter la fréquence
gonflement de la peau), des maux de tête et de la fatigue. En des examens biologiques et / ou cliniques et à modifier
cas d’éruption cutanée sévère ou s’accompagnant de fièvre, la posologie.
vous devez contacter votre médecin sans attendre. Chez les TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
patients hémophiles de types A et B, une augmentation des
saignements a été rapportée avec des antiprotéases. Si cela
(Prezista / Norvir) peut modifier les concentrations
plasmatiques de méthadone et de Subutex, ce qui justifie une
À RETENIR
– Si vous avez arrêté le
vous arrivait, consultez immédiatement votre médecin. surveillance particulière.
traitement en raison d’une
réaction d’hypersensibilité,
EN COURS DE TRAITEMENT POSOLOGIE
vous ne devez pas
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains Intelence : deux comprimés de 100 mg, deux fois par jour,
reprendre le traitement
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou au cours des repas. Isentress : un comprimé de 400 mg
par Intelence.
perdurer au cours du traitement. deux fois par jour, au cours ou en dehors des repas.
– Les comprimés de Norvir
Intelence : les effets indésirables les plus fréquemment Prezista / Norvir : un comprimé de 600 mg de Prezista matin
peuvent être conservés à
rapportés sont des éruptions cutanées, des diarrhées, et soir, associé à un comprimé de 100 mg de Norvir matin
température ambiante.
des nausées et une hypertriglycéridémie. La réaction et soir, au cours des repas.
– Ce schéma est adapté
d’hypersensibilité décrite au paragraphe précédent peut
aux patients prétraités
survenir au cours du traitement. Dans ce cas, contactez POSOLOGIE ENFANT
uniquement.
immédiatement votre médecin. Cette association n’est pas validée chez l’enfant.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 99

fiches traitements 2010 OK.indd 99 20/09/10 16:03:05


+ TRAITEMENTS FICHES
TRUVADA + ISENTRESS
Cette trithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un analogue
nucléotidique, Viread), avec un inhibiteur de l’intégrase, Isentress.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets SURVEILLANCE PARTICULIÈRE VOTRE TRAITEMENT
indésirables les plus fréquents sont des maux de
tête, des diarrhées, des nausées et une augmentation
Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut
être majorée par des médicaments étant également
AU QUOTIDIEN
du taux de créatine kinase dans le sang. Si vous toxiques pour les reins.

ISENTRESS
TRUVADA
présentez une augmentation de la créatine kinase, Isentress : la toxicité peut être majorée avec des
il se peut que vous ressentiez des douleurs et une médicaments qui augmentent le pH gastrique (dont les
faiblesse musculaires. Des effets cutanés peuvent être anti-acides, tels que les anti-H2 et les inhibiteurs de la
observés, notamment des modifications de la couleur pompe à protons).
de la peau y compris l’apparition de taches sombres. Votre médecin pourra augmenter la fréquence des
Isentress, en raison d’une insuffisance de données examens biologiques et / ou cliniques et à modifier la
disponibles, doit être utilisé avec prudence chez le posologie de vos médicaments.
sujet âgé et l’insuffisant hépatique sévère. Si vous TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
avez une intolérance à certains sucres, prévenez votre n’interagit pas avec la méthadone. On ne dispose pas
médecin avant de prendre Isentress, qui contient du d’informations sur les interactions avec Subutex
lactose. Les effets indésirables fréquemment rapportés
sont de types vertiges, fatigue, douleurs articulaires, POSOLOGIE
constipation. Des cas d’atteintes musculaires ont Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et
été observés (de type myopathie, rhabdomyolyse). 200 mg d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé
La relation avec le médicament n’est pas établie à une fois par jour, au cours du repas.
ce jour mais ceci nécessite la prudence chez des Isentress : un comprimé de 400 mg deux fois par jour,
patients ayant des antécédents de myopathie ou à prendre au cours ou en dehors des repas.
de rhabdomyolyse ou présentant des facteurs de
risque tels que la prise de médicaments connus pour POSOLOGIE ENFANT
entraîner de tels effets (par exemple, statines). Cette association n’est pas validée chez l’enfant,
Viread (contenu dans Truvada) et Isentress n’ayant
EN COURS DE TRAITEMENT pas d’indication pédiatrique.
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement.
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer votre
fonction rénale et diminuer la quantité de phosphate
dans le sang. De faibles quantités de phosphate dans
le sang pendant de longues périodes peuvent entraîner
des anomalies osseuses ainsi que des douleurs
osseuses. Ceci nécessite une surveillance régulière.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


Isentress ne doit pas être co-administré avec
rifampicine. L’association, si elle ne peut être évitée,
nécessite une modification des posologies d’Isentress.

À RETENIR
– Isentress n’est pas adapté
à un schéma en une prise
par jour.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

100 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 100 19/10/10 19:00:10


FICHES TRAITEMENTS +
TRUVADA + ISENTRESS + PREZISTA / NORVIR
Cette quadrithérapie associe deux inhibiteurs de la transcriptase inverse
contenus dans Truvada (un analogue nucléosidique, Emtriva, et un nucléotidique,
Viread), avec un inhibiteur de l’intégrase, Isentress, et une antiprotéase, Prezista,
co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son efficacité.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT dérivés de l’ergot de seigle tels que dihydroergotamine et
Emtriva (contenu dans Truvada) : les effets indésirables les ergotamine ; la toxicité de médicaments tels que simvastatine. VOTRE TRAITEMENT
plus fréquents sont des maux de tête, des diarrhées, des
nausées et une augmentation du taux de créatine kinase
Votre traitement (en particulier Prezista / Norvir) ne doit pas
être associé à la rifampicine.
AU QUOTIDIEN
dans le sang. Si vous présentez une augmentation de la Le millepertuis peut diminuer l’efficacité du Prezista / Norvir.

ISENTRESS

PREZISTA
TRUVADA
créatine kinase, il se peut que vous ressentiez des douleurs

NORVIR
et une faiblesse musculaires. Des effets cutanés peuvent être MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
observés, notamment des modifications de la couleur de la SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
peau y compris l’apparition de taches sombres. Viread (contenu dans Truvada) : la toxicité rénale peut être
Isentress, en raison d’une insuffisance de données majorée par des médicaments étant également toxiques pour
disponibles, doit être utilisé avec prudence chez le sujet les reins.
âgé et l’insuffisant hépatique sévère. Si vous avez une Isentress : la toxicité peut être majorée avec des médicaments
intolérance à certains sucres, prévenez votre médecin qui augmentent le pH gastrique (dont les anti-acides, tels
avant de prendre Isentress, qui contient du lactose. Les que les anti-H2 et les inhibiteurs de la pompe à protons).
effets indésirables fréquemment rapportés sont de types Votre médecin pourra être amené à augmenter la fréquence
vertiges, fatigue, douleurs articulaires, constipation. Des cas des examens biologiques et / ou cliniques et à modifier la
d’atteintes musculaires ont été observés (de type myopathie, posologie de vos médicaments.
rhabdomyolyse). La relation avec le médicament n’est Prezista / Norvir peut majorer : le risque d’effets indésirables
pas établie à ce jour mais ceci nécessite la prudence chez de type crampes ou douleurs musculaires des hypolipémiants
des patients ayant des antécédents de myopathie ou de tels qu’atorvastatine ; les risques de baisse de la tension,
rhabdomyolyse ou présentant des facteurs de risque tels que de troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
la prise de médicaments connus pour entraîner de tels effets avec sildenafil, tadalafil ou vardenafil ; la toxicité des
(par exemple, statines). anti-inflammatoires stéroïdiens (comme flucticasone,
Prezista doit être utilisé avec précaution chez les patients prednisolone) utilisés par voie systémique ou locale
présentant des troubles du foie légers ou modérés. Il ne (notamment en pulvérisation nasale), de la carbamazépine,
doit pas être administré aux patients atteints de graves de la clarithromycine, de la felodipine, de l’itraconazole,
troubles du foie. Des effets digestifs (nausées, vomissements, du kétoconazole, de la nicardipine, de la nifédipine, de la
diarrhées) ont été fréquemment rapportés, ainsi que des pravastatine et de la rifabutine.
réactions cutanées (pouvant être sévères avec vésicules et Les médicaments contenant dexaméthasone, phénobarbital,
gonflement de la peau), des maux de tête et de la fatigue. En phénytoïne risquent de diminuer l’efficacité Prezista/Norvir.
cas d’éruption cutanée sévère ou s’accompagnant de fièvre, Prezista / Norvir peut modifier les concentrations des
vous devez contacter votre médecin sans attendre. anticoagulants oraux (warfarine), et diminuer l’efficacité des
Chez les patients hémophiles de types A et B, une contraceptifs oraux et du voriconazole. �
augmentation des saignements a été rapportée avec des Votre médecin pourra être amené à augmenter la fréquence
antiprotéases. Si cela vous arrivait, consultez immédiatement des examens biologiques et / ou cliniques et à modifier la
votre médecin. posologie de vos médicaments.
TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : Votre traitement peut
EN COURS DE TRAITEMENT modifier les concentrations plasmatiques de méthadone et de
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains Subutex, ce qui justifie une surveillance particulière.
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir ou
perdurer au cours du traitement. POSOLOGIE
Viread (contenu dans Truvada) peut altérer votre fonction Truvada contient 300 mg de ténofovir (Viread) et 200 mg
rénale et diminuer la quantité de phosphate dans le sang. d’emtricitabine (Emtriva). Prise : un comprimé une fois par
De faibles quantités de phosphate dans le sang pendant jour, au cours du repas.
de longues périodes peuvent entraîner des anomalies Isentress : un comprimé de 400 mg deux fois par jour, à
osseuses ainsi que des douleurs osseuses. Ceci nécessite une prendre au cours ou en dehors des repas.
surveillance régulière. Prezista / Norvir : un comprimé de 600 mg de Prezista matin
et soir, associé à un comprimé de 100 mg de Norvir matin et
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER soir, au cours du repas.
Isentress ne doit pas être coadministré avec rifampicine.
POSOLOGIE ENFANT
L’association, si elle ne peut être évitée, nécessite une
modification des posologies d’Isentress. Cette association n’est pas validée chez l’enfant, Viread
À RETENIR :
– Les comprimés de Norvir
Prevista / Norvir peut majorer : les risques de toxicité (contenu dans Truvada) et Isentress n’ayant pas d’indication
peuvent être conservés à
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone, astémizole, pédiatrique.
température ambiante.
bépridil, cisapride, pimozide, propafénone, quinidine,
– Ce schéma est adapté
sertindole et terfénadine ; les risques de problèmes
aux patients prétraités
respiratoires de médicaments tels que midazolam et
uniquement.
triazolam ; les risques de problèmes vasculaires avec les

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 101

fiches traitements 2010 OK.indd 101 20/09/10 15:49:05


+ TRAITEMENTS FICHES
TRIZIVIR
Cette trithérapie associe dans un comprimé trois inhibiteurs nucléosidiques
de la transcriptase inverse du VIH (Epivir, Rétrovir et Ziagen).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT POSOLOGIE
Trivizir : avant la mise sous traitement, un dépistage Trizivir contient 150 mg de lamivudine (Epivir), 300 mg VOTRE TRAITEMENT
de l’allèle HLA B 5701 sera réalisé. Trizivir ne pourra
pas être utilisé chez les patients porteurs de cet
de zidovudine (Rétrovir) et 300 mg d’abacavir (Ziagen).
Prise : un comprimé deux fois par jour, toutes les douze
AU QUOTIDIEN
allèle car ils sont exposés à un risque majoré de heures environ, au cours ou en dehors des repas.

TRIZIVIR
développer une réaction d’hypersensibilité (réaction
allergique potentiellement grave à l’abacavir contenu POSOLOGIE ENFANT
dans Trizivir). Une carte de mise en garde est incluse Cette association n’est pas validée chez l’enfant et
dans la boîte de Trizivir pour vous rappeler, ainsi l’adolescent.
qu’à l’équipe médicale, le risque d’hypersensibilité lié
à l’abacavir. Détachez-la et conservez-la sur vous en
permanence. Si vous présentez une éruption cutanée
ou des symptômes appartenant à au moins deux
des catégories suivantes, appelez immédiatement
votre médecin, qui vous dira si vous devez arrêter
de prendre Trizivir : fièvre ; essoufflement, maux de
gorge ou toux ; nausées, vomissements, diarrhées ou
douleurs abdominales ; fatigue, courbatures sévères
ou sensation de malaise général. Si vous avez arrêté
Trizivir, vous ne devez jamais en reprendre, ni tout
autre médicament contenant de l’abacavir (Ziagen,
Kivexa) : cela pourrait entraîner en quelques heures
une mise en jeu du pronostic vital (avec hypotension
artérielle), voire le décès.

EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement.
Rétrovir (contenue dans Trizivir) : une baisse
importante des globules blancs (neutropénie) ou
rouges (anémie) a pu se produire chez certains
patients (surtout chez ceux à un stade avancé de
la maladie). C’est pourquoi le suivi sanguin est
nécessaire tout au long du traitement.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Rétrovir (contenu dans Trizivir) : la toxicité
hématologique peut être majorée par dapsone,
ganciclovir, pyriméthamine. Les médicaments
contenant de la ribavirine peuvent majorer la toxicité
de votre traitement.
Votre médecin pourra être amené à augmenter la
fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
à modifier la posologie de vos médicaments.
TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
peut modifier les concentrations plasmatiques
À RETENIR
Avant la mise sous
de méthadone, ce qui justifie une surveillance
traitement par Trizivir,
particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
un dépistage de l’allèle
interactions avec Subutex.
HLA B 5701 sera réalisé.
Conservez toujours sur
vous la carte de mise
en garde concernant le
risque d’hypersensibilité
lié à l’abacavir (contenu
dans Trizivir).

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

102 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 102 20/09/10 16:04:23


FICHES TRAITEMENTS +
INTELENCE
Intelence est un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse du VIH utilisé en
association avec d’autres antirétroviraux, dont, obligatoirement, une antiprotéase boostée
avec Norvir. Il n’est indiqué que pour les patients prétraités par antirétroviraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT concentrations de chaque médicament peuvent être
Contrairement aux autres antirétroviraux de modifiées. L’efficacité d’Intelence peut être diminuée VOTRE TRAITEMENT
la classe des non-nucléosidiques, l’activité
antirétrovirale d’Intelence peut être maintenue
en cas d’association à la dexaméthasone. Intelence
peut modifier les concentrations de la warfarine et
AU QUOTIDIEN
chez des patients infectés par un virus ayant des peut diminuer l’efficacité de médicaments tels que

INTELENCE
résistances aux non-nucléosidiques. Intelence ne doit sildenafil, tadalafil, vardenafil.
pas être ajouté à un seul traitement ayant échoué, Votre médecin pourra être amené à augmenter la
en raison du risque d’inefficacité et d’émergence de fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à
résistance associée. En raison d’une insuffisance des modifier la posologie de vos médicaments.
données disponibles, Intelence doit être utilisé avec TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
prudence chez le sujet âgé, l’insuffisant hépatique ne semble pas modifier les concentrations
et en cas de co-infection par le virus de l’hépatite plasmatiques de méthadone. On ne dispose pas
B ou C. La prudence est requise chez les patients d’informations sur les interactions avec Subutex.
ayant eu des réactions cutanées avec d’autres
antirétroviraux non nucléosidiques. Les éruptions POSOLOGIE
cutanées observées ont été le plus souvent légères Deux comprimés de 100 mg d’Intelence, deux fois par
à modérées, apparaissant surtout au cours de la jour après un repas.
deuxième semaine de traitement et peu fréquemment
après la quatrième semaine. Des réactions cutanées POSOLOGIE ENFANT
sévères peuvent cependant être observées. Si Son utilisation n’est pas actuellement validée chez
vous développez une réaction d’hypersensibilité l’enfant et l’adolescent.
(réaction allergique caractérisée par une éruption
cutanée associée à de la fièvre mais aussi à un
gonflement du visage, de la langue ou de la gorge,
une difficulté à respirer ou à avaler) qui pourrait
potentiellement mettre votre vie en danger, contactez
immédiatement votre médecin, qui vous conseillera
sur la prise en charge de vos symptômes et vous
indiquera si Intelence doit être arrêté. Si vous
avez arrêté le traitement en raison d’une réaction
d’hypersensibilité, vous ne devez pas reprendre le
traitement par Intelence.

EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
effets décrits au paragraphe précédent peuvent
survenir ou perdurer au cours du traitement.
Avec Intelence, les effets indésirables les plus
fréquemment rapportés sont des éruptions cutanées,
diarrhées, nausées et hypertriglycéridémie. La
réaction d’hypersensibilité décrite au paragraphe
précédent peut survenir au cours du traitement, dans
ce cas, contactez immédiatement votre médecin.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


Les co-administrations avec les antiprotéases
boostées Aptivus / Norvir ou Telzir / Norvir ne sont
pas recommandées en raison de fortes interactions.
À RETENIR
– Intelence doit être utilisé
L’association à la clarithromycine, au diazépam n’est
au sein d’une multithérapie
pas recommandée. La rifampicine et le millepertuis
contenant une antiprotéase
peuvent diminuer l’efficacité d’Intelence.
boostée
– Si vous avez arrêté le
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE
traitement en raison d’une
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
réaction d’hypersensibilité,
Intelence peut modifier les concentrations de
vous ne devez pas
médicaments tels qu’atorvastatine, fluvastatine,
reprendre le traitement
pravastatine, simvastatine. L’association d’Intelence
par Intelence.
à la rifabutine nécessite la prudence car les

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 103

fiches traitements 2010 OK.indd 103 20/09/10 15:51:49


+ TRAITEMENTS FICHES
APTIVUS / NORVIR
Cette antiprotéase doit être co-administrée avec le booster Norvir pour majorer
son efficacité. Aptivus doit être utilisé chez les patients prétraités, en association
avec d’autres antirétroviraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT La toxicité d’Aptivus peut être majorée en cas
Les effets indésirables le plus fréquemment d’association avec le fluconazole, itraconazole et VOTRE TRAITEMENT
rencontrés sont d’ordre digestif (diarrhées, nausées).
Aptivus présente une toxicité hépatique importante
ketoconazole. En raison du risque hémorragique
avec Aptivus, son association avec des médicaments
AU QUOTIDIEN
qui justifie une surveillance régulière par votre pouvant augmenter le risque de saignement nécessite

APTIVUS
médecin, notamment en cas d’insuffisance hépatique une surveillance accrue (anti-agrégants plaquettaires,

NORVIR
ou d’une co-infection par les virus de l’hépatite B anticoagulants, médicaments à base de vitamine E).
ou de l’hépatite C. Une tendance à un risque plus Les médicaments contenant carbamazépine,
élevé de saignements sous Aptivus a été observée dexaméthasone, phénobarbital, phénytoïne risquent de
dans les essais cliniques par rapport au « bras » diminuer l’efficacité d’Aptivus / Norvir.
(groupe de patients) comparateur. Des hémorragies De même, les anti-acides (à l’exception des anti-H2)
intracrâniennes ont été rapportées. Des explorations peuvent diminuer l’efficacité d’Aptivus : les anti-
sont en cours. Chez les patients hémophiles de types acides à base de sels d’aluminium ou de magnésium
A et B, une augmentation des saignements a été (espacement de deux heures requis) et les inhibiteurs
rapportée avec des antiprotéases. Si cela vous arrivait, de la pompe à protons (dont oméprazole) dont la
consultez immédiatement votre médecin. co-administration, si elle ne peut être évitée, nécessite
une vigilance accrue.
EN COURS DE TRAITEMENT Aptivus / Norvir peut diminuer l’efficacité des
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. anticoagulants oraux (warfarine), des contraceptifs
Certains effets décrits au paragraphe précédent oraux, de la théophylline.
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. Votre médecin pourra être amené à augmenter la
fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et
MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER à modifier la posologie de vos médicaments.
Aptivus / Norvir peut majorer : les risques de toxicité TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone, peut modifier les concentrations plasmatiques
astémizole, bépridil, cisapride, encaïnide, flécaïnide, de méthadone, ce qui justifie une surveillance
pimozide, propafénone, quinidine, sertindole, particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
terfénadine ; les risques de problèmes respiratoires interactions avec Subutex.
de médicaments tels que triazolam ; les risques de
problèmes vasculaires avec les dérivés de l’ergot de POSOLOGIE
seigle tels que dihydroergotamine et ergotamine ; la Aptivus / Norvir : deux capsules de 250 mg d’Aptivus
toxicité de médicaments tels que simvastatine. matin et soir, associé à deux comprimés de 100 mg de
La rifampicine et au millepertuis peuvent diminuer Norvir matin et soir, au cours du repas.
l’efficacité d’Aptivus.
POSOLOGIE ENFANT
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE De 2 ans à 12 ans : utilisation de la solution buvable.
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE La dose est à adapter en fonction de la « surface
Aptivus nécessite une attention particulière corporelle » (calculée en fonction de la taille et
spécialement lors de l’association avec d’autres du poids). Après 12 ans : deux capsules de 250 mg
antirétroviraux. d’Aptivus matin et soir, associé à deux comprimés de
Aptivus / Norvir peut majorer : le risque d’effets 100 mg de Norvir matin et soir, au cours du repas.
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine ; les
risques de baisse de la tension, de troubles visuels,
d’érection douloureuse et prolongée avec sildenafil
ou vardenafil ; la toxicité de nombreux médicaments
tels que l’acide fusidique, l’alprazolam, le bupropion,
la clarithromycine, la désipramine, le diltiazem,
le kétoconazole.

À RETENIR
Les comprimés de Norvir
peuvent être conservés à
température ambiante.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

104 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 104 20/09/10 15:52:09


FICHES TRAITEMENTS +
CRIXIVAN / NORVIR
Cette antiprotéase doit être co-administrée avec le booster Norvir pour majorer son
efficacité. Crixivan doit être utilisé chez les patients prétraités, en association avec d’autres
antirétroviraux. L’association de Crixivan à Norvir ayant fait l’objet d’un développement clinique
plus limité que les autres antiprotéases boostées, les interactions sont moins bien évaluées.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT Votre médecin pourra être amené à augmenter la
Les effets secondaires les plus fréquents sont de type fréquence des examens biologiques et / ou cliniques et à VOTRE TRAITEMENT
digestif (nausées, vomissements, diarrhées), calculs
rénaux, maux de tête, étourdissement, éruptions
modifier la posologie de vos médicaments.
TRAITEMENT DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : votre traitement
AU QUOTIDIEN
cutanées, sécheresse de la peau. Pour éviter la (Norvir) peut modifier les concentrations plasmatiques

CRIXIVAN
formation de calculs rénaux, vous devez boire au de méthadone, ce qui justifie une surveillance

NORVIR
moins 1,5 litre d’eau par jour. Les autres effets particulière. On ne dispose pas d’informations sur les
secondaires plus rarement rapportés sont notamment interactions entre Subutex et Crixivan.
une hyperpigmentation cutanée ou des ongles
incarnés des orteils. Chez les patients hémophiles de POSOLOGIE
types A et B, une augmentation des saignements a été Crixivan / Norvir : les données disponibles sont limitées
rapportée avec des antiprotéases. Si cela vous arrivait, pour définir la posologie optimale. Votre médecin vous
consultez immédiatement votre médecin. indiquera la posologie la plus adaptée.

EN COURS DE TRAITEMENT POSOLOGIE ENFANT


Signalez tout effet indésirable à votre médecin. La dose de Crixivan / Norvir n’est pas établie chez
Certains effets décrits au paragraphe précédent l’enfant. Votre médecin vous indiquera la posologie la
peuvent survenir ou perdurer au cours du traitement. plus adaptée.

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


Crixivan / Norvir peuvent majorer : les risques de
toxicité cardiaque de médicaments tels qu’amiodarone,
astémizole, bépridil, cisapride, encaïnide, flécaïnide,
pimozide, propafénone, quinidine, terfénadine ; les
risques de problèmes respiratoires de médicaments
tels que clorazépate, diazépam, estazolam, flurazepam,
triazolam et zolpidem ; les risques de problèmes
vasculaires avec les dérivés de l’ergot de seigle
tels que dihydroergotamine et ergotamine. Votre
traitement peut également majorer la toxicité de
médicaments tels que acide fusidique, alprazolam,
clozapine, péthidine, propoxyphène.
La rifampicine et le millepertuis peuvent diminuer
l’efficacité de Crixivan.

MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE


SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
Crixivan / Norvir peut majorer : le risque d’effets
indésirables de type crampes ou douleurs musculaires
des hypolipémiants tels qu’atorvastatine et
simvastatine ; les risques de baisse de la tension, de
troubles visuels, d’érection douloureuse et prolongée
avec sildenafil ; la toxicité des anti-inflammatoires
stéroïdiens (tels que flucticasone, prednisolone)
utilisés par voie systémique ou locale (notamment
en pulvérisation nasale), de la clarithromycine, de la
désipramine, de l’erythromycine, de l’itraconazole, du
kétoconazole et de la rifabutine.
Les médicaments contenant carbamazépine,
dexaméthasone, phénobarbital, phénytoïne risquent
À RETENIR
– Il faut boire au minimum
de diminuer l’efficacité de Crixivan / Norvir. Les
1,5 litre d’eau par jour, au
médicaments contenant de la ribavirine peuvent
cours de la journée, pour
majorer la toxicité de votre traitement. Votre
éviter l’apparition de calculs
traitement (Norvir) peut diminuer l’efficacité
rénaux avec Crixivan.
du bupropion.
– Les comprimés de Norvir
Votre traitement peut modifier les concentrations des
peuvent être conservés à
anticoagulants oraux (warfarine) et des contraceptifs
température ambiante.
oraux.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 105

fiches traitements 2010 OK.indd 105 20/09/10 15:52:21


+ TRAITEMENTS FICHES
CELSENTRI
Celsentri est un inhibiteur du co-récepteur CCR5, utilisé en association
avec d’autres antirétroviraux. Il est indiqué pour les patients prétraités
par antirétroviraux dont le virus est de tropisme CCR5.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AVANT TOUT TRAITEMENT AVEC CELSENTRI POSOLOGIE
Celsentri ne doit être utilisé que chez les patients Les comprimés se prennent en dehors ou au cours des VOTRE TRAITEMENT
dont le VIH présente un tropisme de type CCR5
exclusif. Cela est déterminé par un test sanguin
repas. En raison des interactions médicamenteuses,
la posologie de Celsentri diffère selon le traitement
AU QUOTIDIEN
préalablement réalisé. auquel il est associé.
Attention : pour un même antirétroviral, les
CELSENTRI
AU DÉBUT DU TRAITEMENT posologies peuvent être différentes selon les autres
Celsentri doit être utilisé avec précaution : chez antirétroviraux associés dans la multithérapie. Les CAS N°1
les patients de plus de 65 ans, car les données posologies peuvent encore être modifiées en cas de
disponibles sont limitées ; chez les patients co-administration avec des traitements autres que les
présentant des troubles hépatiques (incluant une antirétroviraux. Signalez à votre médecin la prise de
hépatite B ou C) car il y a un risque de majoration tout autre traitement.
de l’atteinte hépatique ; chez les patients présentant
ou ayant des antécédents de pression artérielle faible CAS N° 1
ou traités par des médicaments diminuant la pression La dose normale quotidienne de Celsentri est de
artérielle (risque d’hypotension orthostatique) ; chez 600 mg. Prise : un comprimé de 300 mg, deux fois
les patients atteints de troubles rénaux, pour lesquels par jour. Valable en cas d’association aux analogues
la réponse au traitement doit être étroitement nucléosidiques ou nucléotidique (par exemple, Viread,
surveillée. Celsentri ne doit pas être utilisé chez Rétrovir, Epivir, Kivexa, Truvada, Combivir…) ; en
les patients pouvant présenter une hypersensibilité cas d’association à Isentress, ou au Fuzeon, ou à
(allergie) au maraviroc, à l’arachide, au soja ou à un Viramune ; en cas d’association à Aptivus ou Telzir ; en
autre ingrédient. cas d’association à Sustiva + Telzir.
CAS N°2
EN COURS DE TRAITEMENT CAS N° 2
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Les Dose augmentée à 1 200 mg. Prise : deux comprimés
effets indésirables les plus fréquents de Celsentri sont de 300 mg, deux fois par jour. Valable en cas
les diarrhées, nausées et céphalées. Vomissements, d’association à Sustiva (ou Sustiva + Aptivus).
fatigue, vertige, insomnie, toux, douleur musculaire,
douleur au niveau du dos, éruption cutanée ont CAS N° 3
été fréquemment rapportés. Si vous ressentez les Dose réduite à 300 mg. Prise : un comprimé de
symptômes d’une hépatite (perte d’appétit, fièvre, 150 mg, deux fois par jour. Valable dans les cas
sensation de nausée, jaunissement de la peau suivants : association à une antiprotéase boostée
ou des yeux…), une éruption cutanée et / ou des (sauf Telzir ou Aptivus : dose normale, cas n° 1) ;
démangeaisons, arrêtez de prendre Celsentri et association à Intelence et à une antiprotéase boostée ;
informez immédiatement votre médecin. association à Sustiva et à une antiprotéase boostée

MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER


(sauf Sustiva + Telzir, dose normale, cas n° 1 ; sauf
Sustiva + Aptivus, dose augmentée, cas n° 2).
CAS N°3
Le millepertuis peut altérer l’efficacité de Celsentri.
POSOLOGIE ENFANT
MÉDICAMENTS NÉCESSITANT UNE L’utilisation de Celsentri n’est pas actuellement
SURVEILLANCE PARTICULIÈRE validée chez l’enfant et l’adolescent.
Celsentri présente un profil d’interaction complexe.
Sa posologie diffère selon le traitement antirétroviral
associé. Il existe aussi un nombre important
d’interactions avec d’autres médicaments non
antirétroviraux (dont clarithromycine, télithromycine,
kétoconazole, itraconazole). Signalez à votre médecin
la prise de tout autre traitement.
TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : il n’est pas
attendu d’interaction médicamenteuse avec la
méthadone ou le Subutex.
À RETENIR
– En préalable à l’utilisation
du Celsentri, un test de
tropisme du virus doit
être réalisé.
– La posologie du
Celsentri diffère selon les
antirétroviraux associés.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

106 GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1

fiches traitements 2010 OK.indd 106 20/09/10 16:43:35


FICHES TRAITEMENTS +
FUZEON VIDEX
Fuzeon est un inhibiteur de fusion Videx est un inhibiteur nucléosidique de la transcriptase
disponible pour les patients en multi-échec inverse du VIH, utilisé en association avec d’autres
thérapeutique. Il est toujours utilisé en antirétroviraux. Il n’est indiqué que pour les patients
association avec d’autres antirétroviraux. prétraités par antirétroviraux.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
AU DÉBUT DU TRAITEMENT AU DÉBUT DU TRAITEMENT
L’injection de Fuzeon peut provoquer des démangeaisons, VOTRE Avec Videx, vous devez informer votre médecin de VOTRE
rougeurs, des douleurs, durcissement de la peau et des
nodules (petites boules) à l’endroit où l’on fait la piqûre.
TRAITEMENT tout problème de type neuropathie périphérique
(fourmillements persistants, engourdissement ou
TRAITEMENT
Ces réactions peuvent apparaître dans la première AU QUOTIDIEN douleurs dans les pieds et / ou les mains) ou d’éventuels AU QUOTIDIEN
semaine de traitement. Pour les atténuer, il faut, après antécédents de pancréatite. Contactez votre médecin si
la piqûre, masser la zone d’injection ou appliquer une les événements suivants surviennent : engourdissement

FUZEON

VIDEX
compresse. Il est important par ailleurs de changer permanent, fourmillements ou douleurs dans les pieds
de point d’injection à chaque piqûre. Surveillez toute et / ou dans les mains (cela peut indiquer le début
apparition d’infections ou d’inflammations purulentes d’une neuropathie périphérique, un effet indésirable au
au niveau du site d’injection. Des symptômes tels niveau des nerfs) ou douleur abdominale, nausées ou
qu’éruptions sur la peau, température élevée ou frissons, vomissements (ce qui peut indiquer une pancréatite ou un
sensation nauséeuse ou vomissement et sueurs et dysfonctionnement hépatique).
tremblements peuvent indiquer la présence d’une réaction
allergique. Dans ce cas, consultez immédiatement votre EN COURS DE TRAITEMENT
médecin. Très fréquemment sont rapportés des difficultés Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains
de sommeil et des maux de tête. effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir
ou perdurer au cours du traitement.
EN COURS DE TRAITEMENT
Signalez tout effet indésirable à votre médecin. Certains MÉDICAMENTS À NE PAS ASSOCIER
effets décrits au paragraphe précédent peuvent survenir Aucun n’a été répertorié.
ou perdurer au cours du traitement. Ce médicament
a été associé à une fréquence accrue d’infections MÉDICAMENTS NÉCESSITANT
bactériennes. Ceci doit être particulièrement surveillé par UNE SURVEILLANCE PARTICULIÈRE
votre médecin. Le risque de neuropathie périphérique de Videx peut
TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS : aucune donnée être majoré en cas d’association avec l’isoniazide et la
n’est disponible à ce jour sur les effets des traitements thalidomide. Les médicaments contenant de la ribavirine
de substitution. peuvent majorer la toxicité de votre traitement.

CONSEILS PARTICULIERS POSOLOGIE


POUR L’INJECTION DE FUZEON Poids inférieur à 60 kg : une gélule à 250 mg par jour.
Pour la première injection, il faut se rendre à l’hôpital. Poids supérieur à 60 kg : une gélule à 400 mg par jour.
Une infirmière vous expliquera comment préparer et faire Prise : une gélule par jour.
vous-même l’injection de Fuzeon. Ensuite, vous réaliserez Videx doit toujours être pris à jeun, deux heures avant
vous-même les injections ou avec l’aide d’une infirmière ou après le repas. Le repas peut diminuer l’absorption de
à domicile. Être aidé pour ses injections peut permettre votre médicament, et donc son efficacité.
d’atteindre des zones difficiles d’accès quand on est seul.
Préparez l’ensemble du matériel nécessaire à l’injection POSOLOGIE ENFANT
(le flacon de poudre, le flacon d’eau stérile, les tampons La posologie est déterminée en fonction de la surface
alcoolisés et les deux seringues). Lavez-vous les mains, corporelle (calculée en fonction du poids et la taille). Il
nettoyez avec les tampons alcoolisés le flacon et le site existe des comprimés de Videx à 25, 50, 100 et 150 mg,
d’injection. Mesurez exactement 1,1 ml d’eau stérile à des gélules à 250 et 400 mg, ainsi qu’une formule buvable
l’aide d’une seringue. Injectez très lentement l’eau stérile (1 ml = 10 mg).
dans le flacon de Fuzeon, afin d’éviter de faire de la
mousse. Faites rouler entre vos doigts le flacon de Fuzeon
quelques minutes, afin que la solution s’homogénéise (ne
pas secouer le flacon ou le renverser pour mélanger, cela
entraînerait la formation d’un excès de mousse). Laissez
le flacon au repos de 20 à 45 minutes. Il est possible
de préparer une injection d’avance et de la laisser au
réfrigérateur jusqu’à l’injection suivante. Dans ce cas, À RETENIR :
mettez le flacon à température ambiante 20 minutes Si vous ne
avant l’injection. L’injection sous-cutanée (sous la peau)
parvenez
se fait dans le bras, le ventre ou la cuisse. Dans le dos,
l’abdomen et derrière les bras, les injections sont moins pas à sup-
douloureuses. L’aiguille doit être inclinée à environ 45 ° porter les
par rapport à la peau. Faites l’injection lentement, après injections,
avoir plissé la peau dans la zone d’injection. parlez-en
à votre
POSOLOGIE
90 mg / ml de Fuzeon reconstitué, deux fois par jour. Prise : médecin
une injection deux fois par jour, soit toutes les douze qui pourra
heures environ. être amené
à reconsi- À RETENIR
POSOLOGIE ENFANT dérer votre Videx doit
Fuzeon peut être utilisé chez l’enfant à partir de 6 ans. La
posologie doit être adaptée au poids de l’enfant en deux prise en toujours
injections sous-cutanée journalières. charge thé- être pris
rapeutique. à jeun.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GUIDE TÊTU + 2 0 1 0 - 2 0 1 1 107

fiches traitements 2010 OK.indd 107 20/09/10 16:47:01


+ adresses
PARIS ET ÎLE-DE-FRANCE Centre socioculturel de la rue de Ikambere 01 48 20 82 60. Couvent de Paname 01 44 92 06 12.
Abritoit 01 40 31 02 02. Tanger-Mosquée Adda Wa www.ikambere.com http://www.lessoeurs.org
Actif santé 0950 796 160. 01 40 36 28 23. Info Soins 01 39 50 05 95. Sol en Si 01 44 52 78 78.
www.actif-sante.org http://mosqueeaddawa.free.fr Jeunes Séropotes Paris www.solensi.org
Actions Traitements 01 43 67 66 00. Charité maternelle Sol en Si www.jspotes.org Solidarité Sida 01 53 10 22 22.
www.actions-traitements.org 01 43 22 42 81. Le Kiosque Info Sida Toxicomanie www.solidarite-sida.org
Act Up-Paris 01 48 06 13 89. Charonne (relais d’accès au droit) 01 44 78 00 00. SOS Drogue International
www.actupparis.org 01 45 83 22 22. www.lekiosque.org 01 55 87 55 55.
Aeri (Ateliers expérience, Chrétiens et sida 01 46 07 89 81. La Résilience www.groupe-sos.org
redynamisation et insertion) www.chretiens-sida.com 01 48 97 03 24 ou 01 41 60 01 17. SOS homophobie
01 48 70 89 30. Cimade 01 40 08 05 34. laresilience@yahoo.fr 0810 108 135 ou 01 48 06 42 41.
AFR (Association française pour la www.cimade.org LFMR Femmes solidaires www.sos-homophobie.org
réduction des risques liés à l’usage Collectif interassociatif sur la santé www.lfmr.asso.fr Syndicat national des entreprises
de drogues) 01 41 83 46 87. (CISS) 01 40 56 01 49. Loginter 01 30 30 83 83. gaies (Sneg) 01 44 59 81 01.
www.a-f-r.org www.leciss.org www.loginter.asso.fr www.sneg.org
Aides 0 805 160 011 (appel gratuit). Combat face au sida 01 42 43 77 21. Maavar 01 43 48 63 57. TransHépate 01 40 19 07 60.
Aides Ile-de-France 01 53 27 63 00. Comede 01 45 21 38 40. www.maavar.com www.transhepate.org
www.aides.org www.comede.org Marie-Madeleine 01 30 69 86 83. TRT-5 (Groupe interassociatif
AlternatHIV 01 43 56 05 05. Comité Maghreb-Afrique des asso.mariemad@hotmail.fr Traitements et recherche
www.alternathiv.asso.fr familles - Pour survivre au sida La Marmite 01 48 02 03 30. thérapeutique) 01 41 83 46 11.
Amevihh (hôpital Tenon) 0870 445 368. Marmottan 01 45 74 00 04. www.trt-5.org
01 56 01 74 21. www.survivreausida.net http://www.hopital-marmottan.fr Unals 01 44 93 29 29.
Amis du Bus des femmes (Les) www.papamamanbebe.net Médecins d’Afrique / Europe www.unals.org
01 43 14 98 98. La Contremarque 01 48 46 00 08. 01 43 67 57 34. Uraca 01 42 52 50 13.
http://busdesfemmes.free.fr Coordination toxicomanies Médecins sans frontières www.uraca.org
Anpa (Centres d’alcoologie) 01 53 28 08 89. 01 40 21 29 29. www.msf.fr
01 42 33 51 04. Crips Île-de-France 01 56 80 33 33. Médecins du monde 01 44 92 15 15. CENTRE ET OUEST
www.anpa.asso.fr www.lecrips.net www.medecinsdumonde.org L'Abri (Évreux) 02 32 62 84 85.
Anitea (Association nationale des Croix-Rouge française 01 44 43 11 00. Mouvement français pour le Accueil et promotion (Bourges)
intervenants en toxicomanie) www.croix-rouge.fr planning familial 01 48 07 29 10. 02 48 70 99 23.
01 43 43 72 38. Dessine-moi un mouton www.planning-familial.org Accueil sida toxicomanie Entraide
www.anitea.fr 0 820 140 140. Migration Accueil Santé (Migas, réinsertion (Évreux)
APA (African Positive Association) www.dessinemoiunmouton.org hôpital Bichat-Claude-Bernard) 02 32 33 60 81.
01 43 72 63 13. Diagonale 01 69 24 85 60. 01 40 25 80 80. Aides Grand-Ouest (Rennes)
Arc-en-ciel 01 53 24 12 09. Droit au logement (DAL) 01 42 78 22 00. Migrations Santé 01 42 33 24 74. 02 99 65 01 58. www.aides.org
www.aides.org www.globenet.org/dal www.migrations-sante.org Alis (Chateauroux) 02 54 27 50 20.
Arcat 01 44 93 29 29. Droit d’urgence 01 40 03 62 82. Nova Dona 01 43 95 92 54. Amitié sida (Nantes) 02 40 76 15 96.
www.arcat-sida.org www.droitsdurgence.org Observatoire international des Association de solidarité avec les
Ardhis 01 43 57 21 47. Élus locaux contre le sida (ELCS) prisons 01 44 52 87 90. travailleurs immigrés (Orléans)
http://ardhis.org 01 42 72 36 46. www.elcs.fr www.oip.org 02 38 52 93 16.
Aremedia Emmaüs 01 44 82 77 20. Osiris (Réseau ville hôpital, CHI de Asud Loiret (Orléans)
www.aremedia.org www.emmaus.asso.fr Poissy-Saint-Germain-en-Laye) 02 38 77 00 27.
Association des femmes médiatrices Entr’aide Santé 01 48 92 53 09. 01 39 27 53 32. Crips / ORS Pays de la Loire (Nantes)
sociales et culturelles de Pantin L’Escale (Hôpital Simone-Veil) Pari-T (Droits et égalité pour les 02 51 86 05 60.
01 49 15 37 00. www.ville-pantin.fr 01 34 06 62 18. transgenres) www.pari-t.com Entr’aidsida Limousin (Limoges)
Association des Tunisiens en France Espas 01 42 72 64 86. Les Petits Bonheurs 05 55 33 54 33.
01 45 96 04 06. espas-psy.org 01 42 74 50 11 Sid’Accueil 14 Basse-Normandie-
Association française des hémophiles Espoir Goutte-d’Or 01 53 09 99 40. associationlespetitsbonheurs.org Caen 02 31 38 97 68.
01 45 67 77 67. www.ego.asso.fr Prévention Action Santé Travail pour Sidarmor (Saint-Brieuc)
http://afh.asso.fr Fédération nationale de les Transgenres (Pastt) 02 96 33 05 98.
Association française de réduction l’hébergement VIH 01 48 05 55 54. 01 53 24 15 40. http://sidarmor.free.fr
des risques 01 43 15 00 66. www.fnhvih.org Ramm-VIH (CHI André-Grégoire, La Trev’ (Vauvert) 04 66 88 75 30.
www.asud.org Fédération sportive gay et lesbienne Montreuil). 01 49 20 33 75.
Association Réseau de soins www.fsgl.org Réseau ville-hôpital Bastille Saint- NORD ET EST
01 46 49 36 36. Fédération des Tunisiens pour une Antoine 01 49 28 28 79. Accueil et réinsertion sociale
www.alize92.com citoyenneté des deux rives Secours catholique (Nancy) 03 83 36 71 71.
Association Santé Charonne 01 46 07 54 04. www .ftcr.eu www.acsc.asso.fr Adis-Gaynet (Dunkerque)
01 44 93 09 78. Formation intervention recherche Réseau de santé Paris-Nord 03 28 59 19 19.
Aurore 01 45 58 11 11. sida toxicomanies (First) 01 42 72 65 43. www.asso-adis.com
www.aurore.asso.fr 01 48 19 60 13. reseau-paris-nord.com Aides Grand Est (Nancy)
Basiliade 01 48 87 77 77. www.first.asso.fr Secours populaire français 03 83 36 29 48.
www.basiliade.org Groupe d’information et de soutien 01 44 78 21 00. Aiem (Metz) 03 87 75 88 80.
Bondeko 01 34 53 49 56. des immigrés (Gisti) www.secourspopulaire.fr Asud Reims 03 26 82 33 99.
Café Lunettes rouges 01 43 14 60 66. www.gisti.org Sidaction 01 53 26 45 55. Crips Nord-Pas-de-Calais (Lille)
cafelunettesrouges.free.fr HF Prévention hf-prevention.com www.sidaction.org 03 20 15 49 10.
Centre LGBT IDF 01 43 57 21 47. Horizons 01 42 09 84 84. Sida Paroles 01 47 86 08 90. Ex-æquo (Reims) 03 26 86 52 56.
www.cglparis.org http://horizons.asso.fr Sœurs de la Perpétuelle Indulgence- www.exeaquoreims.com

108 Guide TêTu+ 2 0 1 0 - 2 0 1 1

adresses utiles 2010.indd 108 18/09/10 18:23:18


Groupement de prévention et Équipe mobile Psy et VIH (Marseille) Information Prévention Proximité L’Arbre fromager (Cayenne)
d’accueil lillois 03 20 54 03 49. 06 30 38 55 94. Orientation (Bordeaux) 05 56 92 25 37. 05 94 25 40 53.
L’Escale (Chaumont) 03 25 02 82 82. Fédération Rhône-Alpes d’éducation Maison de vie du Roussillon Entr’aides (Cayenne) 05 94 31 25 91.
Revih-Mulhouse (Riedisheim) pour la santé (Lyon) 04 72 00 55 70. (Perpignan) 04 68 35 21 21. Réseau Matoutou (Saint-Laurent-du-
03 89 64 50 00. www.craes-crips.org http://mdvroussillon.ifrance.com Maronni) 05 94 27 94 63.
SOS Hépatites (Fédération nationale) Femmes et santé en Rhône-Alpes Mana (Bordeaux) 05 56 79 47 42. GRID (Kourou) 05 94 31 55 41.
03 25 06 12 12. (Lyon) 04 72 61 88 23. Samarie (Toulouse) 05 34 25 42 60. Médecins du monde 05 94 28 36 77
www.soshepatites.org Frisse (Lyon) 08 77 35 95 77. Sid’Avenir (Pau) 05 59 83 97 21. (Cayenne).
Hestia (Lyon) 04 72 38 83 38. www.sidavenir.fr Sida Info Service 05 94 28 57 96.
SUD-EST Keep Smiling (Lyon) 04 72 60 92 66.
Action pour la citoyenneté et www.keep-smiling.com DéparTEmEnTS françaiS LiGnES D’éCOUTE
l’éducation à la santé (Marseille) La Maison (Gardanne) D’amériqUE Act Up-Paris 01 49 29 44 82.
04 91 50 03 75. 04 42 65 73 60. Guadeloupe Aides 01 41 83 46 13.
Actis (Saint-Étienne) 04 77 41 66 99. www.lamaisondegardanne.org Réseau ville-hôpital Guadeloupe Drogues Info Service
Aides Auvergne-Grand Languedoc Le MAS Pause Diabolo (Lyon) 05 90 89 07 12 (Les Abymes) et 0 800 23 13 13 ou
(Montpellier) 04 67 29 74 06. 04 78 62 03 74. 05 90 91 23 13 (Pointe-à-Pitre). 01 70 23 13 13.
www.aides.org Maavar (Marseille) 04 91 13 03 50. Association Saint-Vincent-de-Paul Écoute Cannabis 0 811 91 20 20.
Aides Rhône-Alpes-Méditerranée Nova (Lyon) 04 72 07 75 12. (Pointe-à-Pitre) 05 90 91 77 25. Écoute Alcool 0 811 91 30 30.
(Marseille) 04 96 11 62 62. pagesperso-orange.fr/nova.lyon Comité guadeloupéen prévention www.drogues.gouv.fr
www.aides.org Réseau Canebière (Marseille) éducation sanitaire (Basse-Terre) Free Aides Counselling Treatment
Aiutu Corsu (Ajaccio) 04 91 33 02 42. 05 90 41 09 24. Support (Facts) 01 44 93 16 32.
04 95 29 94 29. Réseau santé Marseille-Sud Entraide Gwadloup Fil Santé Jeunes 0 800 235 236.
Ampta (Marseille) 04 91 56 08 40. 04 91 92 74 84. 05 90 91 22 47 (Les Abymes) et www.filsantejeunes.com
www.ampta.org www.rsms.asso.fr 0590 38 57 48 (Basse-Terre). Haute Autorité de lutte contre les
Arap-Rubis (Nîmes) 04 66 76 06 51. Réseau santé Provence (Venelles) www.entraidgwadloup.org discriminations et pour l’égalité
http://arap-rubis.site.voila.fr 04 42 54 94 40. Aides / Blue Moon 05 90 52 26 15. (Halde) 01 55 31 61 00.
Arsa Pyrénées-Atlantiques (Biarritz) Ruptures (Lyon) 04 78 39 34 89. www.halde.fr
05 59 24 68 20. www.ruptures.free.fr martinique Hépatites Info Service 0 800 845 800.
Association de lutte contre le sida Sida Vaucluse (Avignon) Action Sida Martinique (Fort-de- www.hepatite-info-service.org
(Lyon) 04 78 27 80 80. 04 32 75 33 14. France) 05 90 63 12 36. Ligne Azur 0 810 20 30 40.
www.sidaweb.com Sol en Si (Marseille) 04 91 92 86 66. AMVIE (Fort-de-France) Ligne Info Traitements 01 43 67 00 00.
Association départementale de lutte www.solensi.marseille 05 96 59 14 35. Santé Info Droits 0 810 004 333
contre le sida des Landes (Mont-de- Tempo (Grenoble) 04 76 03 16 43. Association Latinos Unidos (Fort-de- Sida Info Droit 0 810 636 636.
Marsan) 05 58 06 02 58. www.tempo.asso.fr France) 05 96 71 11 62. Sida Info Service 0 800 840 800.
Association franco-maghrébine du Le Tipi (Marseille) 04 91 92 53 11. Centre antillais de prévention SOS Hépatite 0 800 00 43 72.
Rhône (Villeurbanne) www.letipi.org (Trinité) 05 96 58 54 23. VIH Info Soignants 0 810 630 515.
04 78 93 94 20. Comité martiniquais de prévention
Asud Marseille 04 91 90 03 70. SUD-OUEST et d’éducation (Fort-de-France) aDminiSTraTiOnS
Asud Nîmes 04 66 36 00 12. Act Up (Toulouse) 05 61 14 18 56. 05 90 63 82 62. Afssaps 01 55 87 30 30.
Autres Regards (Marseille) Aides Sud-Ouest (Bordeaux) Centres Amiof http :/afssaps.sante.fr
04 91 42 42 90. 05 56 56 55 65. 05 96 72 89 99 (Fort-de-France), Agence nationale de recherche sur
www.autres-regards.asso.fr www.aides.org 05 96 56 51 98 (Saint-Esprit), le sida (ANRS) 01 53 94 60 00.
Cabiria (Lyon) 04 78 30 02 65. Arbor SOS Habitat et Soins 05 96 68 00 24 (Rivière-Salée), www.anrs.fr
www.cabiria.asso.fr (Carcassonne) 04 68 72 02 71. 05 96 78 15 02 (Saint-Pierre) et Ministère de la Santé, de la
Cefra (Lyon) 04 72 81 88 81 Association Sida Quercy (Montauban) 05 96 74 90 90 (Le Marin). Jeunesse et de la Vie associative
www.cefra.fr 05 63 66 96 30. Planning familial 0 820 03 33 33 (0,12 euro la minute).
Centre interculturel franco- sidaquercy.canalblog.com 05 96 61 53 97 (Fort-de-France), www.sante.gouv.fr
maghrébin (Chalon-sur-Saône) Cacis (Bordeaux) 05 56 39 11 69. 05 96 78 53 22 (Basse-Pointe), Conseil national du sida (CNS)
03 85 48 08 44. www.cacis-asso.org 05 96 62 60 83 (Rivière-Pilote), 01 40 56 68 50. www.cns.sante.fr
Cesam Migrations Santé La Case de santé (Toulouse) 05 96 71 84 26 (Dillon) et Institut de veille sanitaire (InVs)
(Montpellier) 04 67 40 55 96. 05 61 23 01 37. 05 96 74 29 74 (Vauclin). 01 41 79 67 00. www.invs.sante.fr
Chrétiens et sida (Lyon) 04 78 39 42 06 La Clef (Toulouse) 05 61 47 36 40. Institut national de prévention et
Couples contre le sida (Lyon) www.laclef.info La réUniOn d’éducation pour la santé (INPES)
04 72 00 87 36. Le Couloumey (Bordeaux) Rive (Saint-Denis de La Réunion) 01 49 33 22 22. www.inpes.sante.fr
www.ccsida.com 05 56 52 02 02. 02 62 20 28 56. Maison de la justice et du droit
Crips Auvergne (Clermont-Ferrand) Couples contre le sida (Toulouse) Sid’Aventure (Saint-Pierre) www.justice.gouv.fr
04 73 34 12 12. www.lecrips.net 05 61 63 95 05. 02 62 25 80 81. www.sidaventure.org Médiateur de la République
Crips PACA www.ccsida.org Association réunionnaise pour la 0155 35 24 24.
04 91 59 83 83 (Marseille) et Craes-Crips Aquitaine (Bordeaux) prévention du sida (Saint-Denis) Mission interministérielle de lutte
04 92 14 41 20 (Nice). 05 56 33 34 10 ou 05 56 33 34 19. 02 62 21 88 77. www.arps-info.com contre la drogue et la toxicomanie
www.lecrips.net www.craes-crips.com (Mildt) 01 44 63 20 50.
Déclic-Familles de toxicomanes Griselidis (Toulouse) 05 61 62 98 61. Guyane www.drogues.gouv.fr
(Montpellier) 04 67 92 92 87. www.griselidis.com Association de formation et de
Entr’aids (Lyon) 04 72 56 03 09. Groupe d’aide psychologique et soutien aux familles des malades Où SE fairE DépiSTEr ?
www.entraids.org sociale (Bordeaux) (Cayenne) 05 94 25 16 73. Toutes les coordonnées des centres
Envie (Montpellier) 04 67 04 20 23. 05 56 91 47 03. Aides (Saint-Laurent-du-Maroni) de dépistage sont sur
www.associationenvie.com association.gaps@aliceadsl.fr 05 94 27 94 25. www.sida-info-service.org

Guide TêTu+ 2 0 1 0 - 2 0 1 1 109

adresses utiles 2010.indd 109 20/09/10 13:47:38


+ EXPERTS

Comité
sCientifique
Des personnalités
reconnues Dans le
milieu De la lutte
contre le siDa
ont soutenu le
guide TêTu + et valiDé
les informations qu’il
contient. les opinions,
commentaires et points
De vue Développés
n’engagent que
leurs auteurs et la
réDaction De TêTu +.
De haut en bas
Nathalie MorgeNsztejN
responsable de l’unité en charge
de l’évaluation des médicaments en
infectiologie et en hépato-gastro-entérologie
à l’agence française de sécurité sanitaire
des produits de santé (afssaps).
Pr DaNiel Vittecoq

Photos : Julie ansiau, emmanuelle Barbaras, fabien Breuil et matthias casado-castro.


chef du département de médecine,
d’infectiologie et de soins palliatifs de
l’hôpital Paul-Brousse, à Villejuif, et président
de la commision d’autorisation de mise sur le
marché de l’afssaps et du groupe de travail
Médicaments et sida de l’afssaps.
Pr jeaN-Marie laNg
hématologiste, médecin consultant attaché
aux hôpitaux universitaires de strasbourg
et président du comité de coordination
régionale de la lutte contre le Vih (corevih).
Dr FréDérique Delatour
chargée du dépistage du Vih et des ist
à la Direction générale de la santé (Dgs)
et consultante au centre de dépistage
anonyme et gratuit (cDag) de l’hôpital
Bichat-claude-Bernard.
gilles laFFoN
Directeur d’arbor carcassonne
(appartements relais, coordination
thérapeutique et point écoute) et délégué
régional de sos habitat et soins.

110 Guide TêTu+ 2 0 1 0 - 2 0 1 1

comité Scientifique 2010.indd 110 18/09/10 17:56:20


Se faire dépister c’est aussi protéger les autres
+ DE 30 DESTINATIONS
35*3%&
1"
«

463
4
463

POUR CHANGER D’AIR


* Prix à partir de, soumis à disponibilités, valables pour un aller simple en seconde classe sur iDTGV. iDTGV, société par actions simplifiée, RCS Nanterre B 478.221.02. 7 rue Pablo Neruda, 92300 Levallois Perret.