Vous êtes sur la page 1sur 181

45_NEW_COUVERTURE_OK.

qxp_COUV 14/12/2020 10:34 Page 1

45 45 / VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2020


VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2020 LA GAZETTE DROUOT
FRANCE 3,50 € - DOM 5,70 € - TOM 1 200 CFP - CH 6,30 FS - BEL 4,10 € - LUX 4 € - CAN 8,50 $ CAN - ITA/POR/ESP 4,20 € - MAROC 52 DH

EN VENTE

Pierre
Soulages
Ce tableau a été acquis
en décembre 1956
’:HIKLQH=[UXZUU:?m@a@e@f@k"

auprès de l’artiste
par Léopold Sédar Senghor
M 01676 - 2045 - F: 3,50 E

découverte zoom sur il était une fois L’AGENDA


La collection Le cabinet des dessins Frits Lugt, créateur DES VENTES
de Pierre Rosenberg du MAD de la fondation Custodia DU 19 DÉCEMBRE
AU 10 JANVIER 2021

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
GAZETTE DROUOT • DP Plein Papier • 460 x 287 mm • Grecquage : 3 mm de part et d’autre du pli • Scenario • Parution le 18/déc./2020 • Remise le 08/12 Mar. • [Page Gauche] CTR • BAG • …

Services conseil décoration et conception 3D en magasin Scenario. Canapé modulable en cuir et tables basses, design Sacha Lakic.
French : français Moved. Consoles demi-lune, design Sandra Demuth.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

GAZETTE DROUOT_Scenario_460x287_2SP.indd 1 01/12/2020 19:29


GAZETTE DROUOT • DP Plein Papier • 460 x 287 mm • Grecquage : 3 mm de part et d’autre du pli • Scenario • Parution le 18/déc./2020 • Remise le 08/12 Mar. • [Page Droite] CTR • BAG • …

Photo : Michel Gibert, non contractuelle. TASCHEN. Architecte : www.christophebernard.eu

French Art de Vivre

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

GAZETTE DROUOT_Scenario_460x287_2SP.indd 2 01/12/2020 19:29


Protégez
vos biens
les plus précieux.

Une nouvelle offre d’assurance


et de services pour
les collectionneurs d’art,
par Generali.

Plus d’informations sur


artegenerali.com
ou auprès de
votre agent Generali
le plus proche.

Maurizio Cattelan, illustre la campagne de lancement, avec son œuvre “America”.

Document non-contractuel à caractère publicitaire. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions
de garanties, reportez-vous aux conditions générales et particulières du contrat. La souscription
d’un contrat ou de certaines garanties demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.

Generali Iard, Société anonyme


institutionnel.generali.fr generali.fr au capital de 94 630 300 euros - Entreprise régie par le Code des assurances
552 062 663 RCS Paris. Siège social : 2 rue Pillet-Will 75009 Paris - Société appartenant au Groupe Generali immatriculé
sur le registre italien des groupes d’assurances sous le numéro 026.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 Édito.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:05 Page 5

ART & ENCHÈRES I ÉDITO

Une année de résilience


pour les enchères
PAR SYLVAIN ALLIOD, RÉDACTEUR EN CHEF

L
’année écoulée restera reproduit en couverture, ayant appartenu
assurément dans les annales. à Léopold Sédar Senghor. Qui dit mieux ?
Pour les ventes aux enchères, Les résultats n’ont pas fléchi à l’occasion
elle aura marqué leur capacité de la crise que nous traversons, bien au
de résistance, grâce à l’outil digital. Le mode contraire : ils poursuivent sur leur belle
«live à huis clos», utilisé de manière quasi dynamique, les enchères à six chiffres
expérimentale lors du premier confinement, continuant à tomber aussi bien sur les arts
a vu son usage se systématiser à l’occasion de la Chine que sur les bijoux, la peinture
du deuxième, permettant d’éviter l’arrêt ancienne, moderne et contemporaine, ou le
brutal des affaires comme cela avait été le mobilier. Pour ce numéro final, une large
cas en mars. De fait, La Gazette, qui avait place est laissée au thème de la collection,
suspendu sa parution durant huit numéros – à travers trois personnalités. La plus
une première dans ses presque cent trente marquante est sans aucun doute Pierre
ans d’histoire –, a pu poursuivre Rosenberg, ancien président-directeur du
normalement sa publication jusqu’à celui-ci, Louvre, et toujours collectionneur compulsif.
le dernier de 2020. Vous y trouverez L’homme à l’écharpe rouge a accepté de la
le menu des dernières réjouissances, poser le temps d’un portrait, afin de lever
traditionnellement orchestrées de Cannes le voile sur une partie de ses collections,
à Deauville, et une mise en bouche de choix destinées à rejoindre le musée du Grand
pour 2021, avec le tableau de Pierre Soulages Siècle à Saint-Cloud. Découverte garantie !
Le banquier belge Alain Servais est
nettement moins éclectique, puisqu’il
consacre toute son attention à l’art actuel,
Toute l’équipe de constituant un ensemble guidé non par
l’émotion mais par la raison, avec la volonté

La Gazette Drouot souhaite d’acquérir des œuvres représentatives de la


complexité de notre époque. Et loin de les
circonscrire à la sphère privée, il les montre,
à ses lecteurs comme dûment curatées, dans un loft à Bruxelles.
Notre ultime collectionneur était également
à ses annonceurs animé par l’idée de partage, qu’il a
concrétisée à travers la fondation Custodia.
Frits Lugt est mort il y a cinquante ans,
de très bonnes fêtes ! et ce Néerlandais avait choisi Paris pour
y vivre et y laisser la trace de ses actions
au service des arts.

129e ANNÉE - LA GAZETTE DROUOT - 18, BOULEVARD MONTMARTRE, 75009 PARIS - TÉL. : 01 47 70 93 00 - WWW.GAZETTE-DROUOT.COM
ABONNEMENT / PORTAGE. Responsable de la diffusion Ewen LE DOUGET 01 47 70 93 04 - abonnementghd@drouot.com - DIRECTION. Président du conseil d’administration Georges DELETTREZ - Directeur de la publication et des
rédactions Olivier LANGE - Rédacteur en chef Sylvain ALLIOD - Rédacteur en chef technique Sébastien COURAU - LA GAZETTE DROUOT - RÉDACTION Rédactrice en chef adjointe (art et patrimoine) Sylvie BLIN - Rédacteurs permanents
Agathe ALBI-GERVY - Anne DORIDOU-HEIM - Philippe DUFOUR - Caroline LEGRAND - Claire PAPON - Sophie REYSSAT - GAZETTE-DROUOT.COM. Responsable éditoriale Céline PIETTRE - PUBLICITÉ. Régie Gazette Drouot :
Christian VALORSO 06 14 61 65 07 - Ventes aux enchères Paris, Ile-de-France et monde : Hannah JEUDY 01 47 70 97 39 - Ventes aux enchères régions, petites annonces : Séverine COLIN 01 47 70 97 40 - ADMINISTRATION. Secrétaire de
direction Marie CARDOSO 01 47 70 72 76 - IMPRESSION. Maury Imprimeur, 45330 Malesherbes Imprimé en France ISSN 1169-2294 - Origine du papier : France/Suède - Taux de fibres recyclées : 0% - Certification : PEFC - Eutrophisation
PTot (Kg/t) : 0,003 et 0,02 - © ADAGP, Paris 2020, pour les œuvres de ses membres.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 Sommaire.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 09:48 Page 6

N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

SOMMAIRE
ART & ENCHÈRES
10 . . . . BILLET D’HUMEUR

16 . . . . ART NEWS

18 . . . . TENDANCES
Louis XIV utilisait les jeux comme instrument
de contrôle de la noblesse. À la veille des fêtes, piquet,
reversi, pharaon et autre hombre font désormais
la joie des enchères…

24 . . . . BIBLIOPHILIE
Le point sur une édition inconnue d’un ouvrage
© MICHEL LORIAUX. COURTESY COLLECTION FAMILLE SERVAIS

du XVIe siècle d’un certain Bonaventure des Périers,


surgie dans une vente à Drouot

26 . . . . ZOOM RÉGIONS
Connu pour ses nombreux portraits, Moïse Kisling, figure
de la bohème montmartroise, a aussi peint le Vieux-Port
de Marseille, à découvrir plus au nord à Honfleur
VOIR PAGE

142

LES VENTES
VOIR PAGE
L’AGENDA DE LA SEMAINE . . . . . . . . . . . . . 30
Toutes les ventes du 19 décembre au 10 janvier
18
LES SÉLECTIONS DE LA GAZETTE
ADJUGÉ À PARIS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
VENTES EN ILE-DE-FRANCE . . . . . . . . . . . . . 62
CETTE SEMAINE EN RÉGIONS. . . . . . . . . . . . 80
ADJUGÉ EN RÉGIONS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
VENTES DANS LE MONDE . . . . . . . . . . . . . . 126

INDEX DES THÈMES ET DES LIEUX . . . . . . . . 12

PETITES ANNONCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 137

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 Sommaire.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 18:00 Page 7

VOIR PAGE

86

ABONNEZ-VOUS !
BULLETIN D’ABONNEMENT
PAGE 000
ET SUR
GAZETTE-DROUOT.COM

Exécutée en 1973, cette


composition
de Hans Hartung rappelle que cet
artiste né en 1904 était un précurseur
de l’abstraction qui, dès son enfance,
dessinait des éclairs d’orage

VOIR PAGE
LE MONDE DE L’ART
162 140. . . . BLOC-NOTES

142. . . . RENCONTRE
Pour le banquier d’affaires Alain Servais, collectionner
l’art contemporain est une affaire sérieuse, rendue
publique dans son ancien loft bruxellois

146. . . . IL ÉTAIT UNE FOIS


L’historien d’art et collectionneur Frits Lugt est décédé
il y a cinquante ans. Portrait du fondateur néerlandais
de la fondation Custodia à Paris

152. . . . ACTUALITÉ
Contrainte comme beaucoup de foires à une édition
online, Fine Arts Paris a virtuellement fermé ses portes :
l’heure du bilan a sonné…

154. . . . DÉCOUVERTE
Avant de l’admirer au futur musée du Grand Siècle
à Saint-Cloud, levons un coin de voile sur la collection
d’une sommité en la matière, Pierre Rosenberg

162. . . . ZOOM SUR


© MAD, PARIS / PHOTO : JEAN THOLANCE

Le cabinet des dessins du MAD recèle de surprenants


trésors, résultat d’une histoire pour le moins
mouvementée. Explication

166. . . . GLOSSAIRE
Le développement de l’industrie verrière européenne
à la fin du Moyen Âge passera par la création
du cristallo, qui fera la renommée de Venise

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
DÉCOUVRIR APPRENDRE S’ÉMERVEILLER

L a m issio n de L’É c ol e d es A rts J oa i l l i ers es t d e d i ff us er l a cu l t u re j o a i l l i è re au p r è s


du pu blic le plu s l a rg e, à P a ri s et d a ns l e m ond e. A u tra v ers d e co u r s p r a t i q u e s d i s p e n s é s
pa r de s e x pe r t s p a s s i onnés , d e v i d éos , l i v res , c onf érenc es et e xp o s i t i o n s , L’É c o l e i n i t i e
à l’ h ist oi re d u b i j ou, a ux s a v oi r-f a i re j oa i l l i ers et a u m o n d e d e s p i e r re s .

COURS CONFÉRENCES EXPOSITIONS


LECOLEVANCLEEFARPELS.COM

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

19511090_VCA_FR_LA GAZETTE HOTEL DROUOT_NOV29_ECOLE_EVCA_2018_460x287.indd 1 18/11/2019 15:02


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

19511090_VCA_FR_LA GAZETTE HOTEL DROUOT_NOV29_ECOLE_EVCA_2018_460x287.indd 2 18/11/2019 15:02


45 EN COUVERTURE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:13 Page 10

ART & ENCHÈRES I EN COUVERTURE

Soulages
et Senghor,
liés par la
poésie
En 1956, l’année de leur rencontre,
cette peinture a scellé l’amitié entre l’artiste
abstrait et l’écrivain et homme politique
sénégalais.

PAR SOPHIE REYSSAT

© ADAGP, PARIS 2020


Pierre Soulages (né en 1919), Peinture 81 x 60 cm, 3 décembre 1956,
huile sur toile signée et resignée, datée 12-56-1-57, 81 x 60 cm.
Estimation : 800 000/1 M€

À
peine l’huile avait-elle séché sur à la découverte des œuvres dans les musées Senghor a été à l’initiative de l’exposition
cette toile de Pierre Soulages, et les galeries d’art, Senghor a justement pu qui lui a rendu hommage en 1974, au
que Léopold Sédar Senghor voir celles de Soulages lors d’une exposition Musée dynamique de Dakar. Son tableau
l’enlevait de l’atelier du peintre à la galerie de France, en 1956. Toujours est- y a naturellement figuré en bonne place.
pour avoir tout loisir de l’admirer. Acquise il que ses liens avec l’artiste datent de cette On retrouve dans cette œuvre une
en 1956, l’œuvre arrive aujourd’hui sur le année-là. À la faveur de nombreux technique que le peintre a adoptée en 1953,
marché dans le cadre de la succession de entretiens, l’écrivain tente de percer à jour délaissant ses étroites bandes continues
Colette Senghor, l’épouse de l’écrivain et la démarche de l’artiste et la nature intime pour tracer à la brosse de larges touches
premier président de la République du de ses œuvres, arrivant à la conclusion que rectangulaires, juxtaposées à l’horizontale
Sénégal. Le coup de foudre ressenti par le la « poésie » est le fil conducteur de son et à la verticale. Leur densité se concentre
futur académicien pour l’art du peintre travail. Il partage d’ailleurs son analyse dans en partie haute, alors que de sombres lignes
abstrait tient du choc esthétique. Deux ans un article publié en 1960. Plutôt que la descendantes traversent le fond clair encore
plus tard, il l’explicite en ces termes : pensée, c’est le bras qui guide le pinceau, bien visible au bas de la composition,
« Les peintures de Soulages me rappellent la brosse, le couteau ou la lame, comme le faisaient ses brous de noix
toujours les peintures, voire les sculptures de Soulages, créant des formes qu’il se de 1947. La dynamique de l’œuvre naît
négro-africaines. C’est le même mépris de charge ensuite d’ordonnancer pour donner de cette opposition, tandis que sa puissance
toute vaine élégance, la même évidence qui différents rythmes à ses tableaux. Ses noirs tient dans la force de ses touches. Brique
s’impose, la même saisie du spectateur s’animent ainsi de toute une variété de après brique, elles confèrent à l’œuvre
à la racine de la vie. » On ne sait à quelle nuances, dues à leur intensité comme à leur l’aplomb d’une architecture.
occasion les deux hommes se sont indice de réfraction de la lumière, à leur
rencontrés. Initié à l’art moderne par son texture aussi bien qu’à leur épaisseur. SAMEDI 23 JANVIER. CAEN.
ami Georges Pompidou, qui l’emmène Passionné par le travail de son ami, CAEN ENCHÈRES OVV.

10 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Assemblage.qxp_gaz2045p UDB 15/12/2020 16:50 Page 1

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-Index_Themes-Lieux 2.qxp_gaz2045p012 14/12/2020 17:34 Page 12

ART & ENCHÈRES I INDEX

Index thématique/lieux
RETROUVEZ FACILEMENT VOS OBJETS PRÉFÉRÉS ET LES ANNONCES DE VOTRE RÉGION

ARGENTERIE, ORFÈVRERIE Page(s) 116, 121, 122 à 124 MONTRES Page(s) 112, 114, 115, 117 PARIS
Beaussant Lefèvre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
ARMES, MILITARIA, SOUVENIRS HISTORIQUES Page(s) 79 OBJETS D’ART ET D’AMEUBLEMENT Page(s) 124
Copages Auction Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38, 39
Coutau-Bégarie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28
ART CONTEMPORAIN Page(s) 108 à 111, 113 OBJETS DE CURIOSITÉ Page(s) 122 Pescheteau-Badin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43

ART D’ASIE Page(s) 108 à 111, 113, 121, 123 OBJETS DE VITRINE Page(s) 79 ILE-DE-FRANCE
ARTS DÉCORATIFS DU XXe Page(s) 108 à 111, 113, 118, 119, Neuilly-sur-Seine (Aguttes) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
POUPÉES Page(s) 38, 39
122 à 124

SCULPTURES, BRONZES Page(s) 79, 108 à 111, 113, 121,


RÉGIONS
AUTOMOBILES Page(s) 78 Cannes (Besch Cannes Auction) . . . . . . . . . . . . . . . 106 à 115
123, 124, 133
Caudan (VPauto) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
BAGAGES ET ACCESSOIRES DE MODE Page(s) 112 Deauville (Tradart-Deauville) . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117 à 119
TABLEAUX ANCIENS Page(s) 29, 79, 116, 121 à 124
Évreux (Hôtel des ventes d’Évreux) . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
BIJOUX Page(s) 114, 115, 116, 117, 120, 122 à 124 Honfleur (Honfleur Enchères) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
TABLEAUX CONTEMPORAINS Page(s) 108 à 111, 113, 116, La Flèche (Cyril Duval Enchères) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121
118, 119, 133 Lyon (De Baecque et Associés ) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
CALENDRIER DES VENTES Page(s) 43
Mâcon (Quai des Enchères) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125
CARTES POSTALES Page(s) 124 TABLEAUX DU XIXe Page(s) 116, 123 Mayenne (Pascal Blouet) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
Montpellier (Hôtel des Ventes Montpellier Languedoc) . . . 120
CÉRAMIQUES Page(s) 43, 122, 123 TABLEAUX MODERNES Page(s) 29, 108 à 111, 113, 116, 118, Nantes (Ivoire - Couton - Veyrac - Jamault) . . . . . . . . . . . 122
119, 122, 123 Toulouse (Marc Labarbe) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
DESIGN Page(s) 38, 39, 118, 119, 123, 133
TABLEAUX, MOBILIER ET OBJETS D’ART Page(s) 28, 38, 39, MONDE
DESSINS Page(s) 79 41, 79, 116, 121 à 123, 125 Luxembourg (Stadtbredimus : Lux-Auction) . . . . . . . . . . . 133

FOURRURES Page(s) 112 TAPIS Page(s) 123

LIVRES ANCIENS ET MODERNES Page(s) 79, 116 TIMBRES-POSTE Page(s) 122, 124

MANUSCRITS, AUTOGRAPHES Page(s) 79, 116 VINS ET ALCOOLS Page(s) 106, 107

MONNAIES Page(s) 116 VINTAGE Page(s) 112, 117

VOIR PAGE

106
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ

12 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Idéalement situé Rue de la Paix,
à quelques pas de la Place Vendôme, Park Hyatt Paris -Vendôme
est le premier Palace contemporain de la Ville Lumière.
Imaginé par l’architecte d’intérieur Ed Tuttle,
il offre un subtil mélange entre architecture contemporaine
et design épuré.

Réservations au 01 58 71 12 34 ou par e-mail à paris.vendome@hyatt.com


5 rue de la Paix, 75002 Paris - France
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 BILLET D'HUMEUR.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 12:21 Page 14

ART & ENCHÈRES I BILLET D’HUMEUR

Au Louvre,
les nuages de Junon
PAR VINCENT NOCE

D
ans la nébuleuse que nous traver- nienne. « Le Louvre s’offre un fantôme », 520 000 € pour un ensemble de croquis «attri-
sons, la nouvelle est passée résume un historien de l’art. «Incompréhen- bués à Fragonard» ou celle de 400 000€, à
presque inaperçue : au milieu sible», réagit un grand conservateur étranger. New York, pour un dessin du XVIIIe hollan-
d’une crise financière sans précé- « Les bras m’en tombent ! », s’exclame un dais d’un artiste peu connu hors de son pays,
dent, le Louvre s’est offert un grand décor de galeriste américain considérant que «l’œuvre dont le musée des Arts décoratifs a déjà deux
Tiepolo qui manquait à sa collection. Le prix, ne tient pas la comparaison avec la Madone feuilles. En même temps, l'établissement a
qui n’a pas été rendu public, est conséquent vendue en janvier à New York» (le budget, laissé partir au Getty un portrait de Peiresc
puisqu’il tourne autour de 4,5 M€. 14 M€, n’est pas tout à fait le même). par Mellan, vendu 120 000 € à Drouot, ou
Depuis une décennie, les musées souffrent Stéphane Loire pense qu’ils «ont confondu encore une rarissime architecture de cathé-
d’un recul dramatique de leurs moyens d’ac- cette fresque avec une autre», provenant de drale. Avait-il besoin de payer un record
quisition, alors que l’hémorragie du patri- l’hôtel de Marigny des Rothschild, représen- mondial (445 000 €) pour ajouter un dessin
moine se poursuit à un rythme soutenu. tant la noblesse, la générosité et la justice, qui de Gros à un fonds qui en compte déjà plus
C’est donc un soulagement et une fierté que se trouve chez le même propriétaire – dont la de 470, dont une esquisse jumelle ? Les inté-
le Louvre échappe à cette malédiction.
Mais, aujourd’hui, ses recettes s’effondrent.
L’achat de cette Junon au milieu des nuées
est donc une surprise, à plus d’un titre. Le Des voix se sont élevées contre cet
conservateur Stéphane Loire s’est efforcé de
retracer l’historique (nous y reviendrons) de
cette fresque, de trois mètres et demi sur plus
achat au sein du musée et des Amis
de deux mètres, détachée il y a plus d’un siè-
cle d’un palais vénitien.
du Louvre, appelés à y contribuer
Le Louvre dit prévoir une « restauration
attentive»… Stéphane Loire assure que l’œu- pour un tiers. La décision aurait même
vre se trouve «en état satisfaisant». La pho-
tographie n’emporte guère la conviction, été prise contre l’avis du chef
même si le visage de la déesse semble moins
abrasé et fissuré que les drapés ou les nuées
censées la soutenir. Rien d’étonnant dès
du département des peintures.
qu’on en apprend davantage sur l’histoire
d’une peinture connue du marché depuis
une douzaine d’années, après avoir été plu- Gazette peut révéler le nom : Pier Franco ressés répliquent avoir l’aval de la commis-
sieurs fois restaurée et retendue sur un par- Grosso. Il n’en reste pas moins que des voix sion des musées de France – qui est, en fait,
quetage qu’il faudrait désormais enlever. Plu- se sont élevées contre cet achat au sein du verrouillée par les conservateurs et dont les
sieurs experts, marchands et conservateurs musée et des Amis du Louvre, appelés à y délibérations sont secrètes. Pour rendre ses
n’en ont pas voulu, après l’avoir vue, sur le contribuer pour un tiers. La décision aurait avis, a-t-elle seulement entendu Sébastien
mur d’une piscine dans une résidence londo- même été prise contre l’avis du chef du Allard ? Ou les spécialistes de Fragonard,
département des peintures, Sébastien Allard. Pierre Rosenberg et Jean-Pierre Cuzin ?
On n’en saura pas plus puisque l’intéressé, Le ministère de la Culture, qui devrait être
tenu au devoir de réserve, n’a voulu faire un lieu privilégié d’échanges et d’ouverture,
aucun commentaire. vit dans la peur de la parole. Quant aux
Le Louvre se trouve donc à nouveau pris citoyens, ils n’ont manifestement pas à être
Les propos publiés dans cette page  dans une querelle de spécialistes. Beaucoup informés des tenants et aboutissants de la
n’engagent que leur auteur. ne comprennent toujours pas la dépense de dépense publique. <

14 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Caramandes 2020.qxp_Mise en page 1 02/11/2020 17:06 Page 4

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 ART NEWS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:17 Page 16

ART & ENCHÈRES I ART NEWS

Art news...
LÉGISLATION
Brexit : quel
impact sur le
marché ?
Le Royaume-Uni quittera définitivement
l’Union européenne le 31 janvier 2021, à
minuit. La période de transition parvient à
son terme le 31  décembre, mais à deux
semaines de l’échéance, aucun accord com-
mercial n’a pu être trouvé. De toute façon,
accord ou non, le Brexit aura lieu. Quelles
conséquences affecteront le marché dès le
1er janvier ? Aujourd’hui, l’Europe bénéficie
de la fiscalité britannique à taux bas pratiquée
sur les importations de biens artistiques, qui
fait du pays insulaire une sorte de porte d’en- marchands et galeristes britanniques sont ment faire face aux inévitables ralentisse-
trée des œuvres d’art en provenance de pays aussi attachés à cette TVA de 5 %, dont ils ments de circulation des biens entre Europe
extérieurs à l’Union. Il est en effet possible peuvent même répercuter le coût sur leurs et Angleterre, et justifier par une documenta-
d’importer au Royaume-Uni une œuvre ache- clients. Si Londres décide de la baisser encore tion la provenance et les déplacements de
tée, par exemple, aux États-Unis, en s’acquit- davantage, le Vieux Continent pourrait en leurs œuvres. Aussi l’avocate Louise William-
tant d’une TVA de 5 % – un taux plus bas souffrir… à moins de s’aligner. L’avancée des son, interrogée par le magazine The Art
que celui pratiqué dans la plupart des pays de négociations à la mi-décembre ne permet Newspaper, conseille-t-elle aux collection-
l’U.E. –, et de la transporter par la suite dans cependant guère de se figurer quel régime neurs et marchands, prévoyant des transports
d’autres pays européens sans payer de taxe sera appliqué à partir du 1er janvier prochain, d’œuvres dans l’un ou l’autre sens, de les
supplémentaire. Les particuliers ne sont après le rétablissement des contrôles doua- mener à bien avant 2021.
pas les seuls jouisseurs d’un tel avantage : niers. Les collectionneurs devront certaine-

FOIRES
+23%
ET SALONS
Turin, Artissima
L’OBSERVATOIRE
Jusqu’au 9 janvier 2021
Le marché polonais en pleine expansion
New York, Master Drawings Le marché de l’art polonais a particulièrement bien résisté aux remous nés de la
Du 23 au 30 janvier 2021 pandémie de Covid-19. Son secteur d’enchères « Fine Art » est même parti pour
New York, Outsider Art Fair enregistrer, en 2020, la meilleure performance de son histoire. La Pologne ne cesse de
Du 28 janvier au 7 février 2021 consolider son marché : Artprice a observé, au 1er décembre 2020, une croissance du
chiffre d’affaires des maisons de ventes nationales de 23 %. On a dénombré
Bruxelles, Bruneaf 236 enchères supérieures à 50 000 €, un record dépassant celui de l’an dernier, qui
Du 27 au 31 janvier 2021 s’établissait à 212. Et bien que le taux de lots invendus aux enchères soit légèrement plus
élevé dans ce pays (39 %) que dans le reste du monde (31 % en moyenne), certains coup
Genève, Artgenève de marteau ont brillé, comme chez Desa Unicum, maison de Varsovie ayant adjugé, le
Du 28 au 31 janvier 2021 3 décembre, une œuvre de Wojciech Fangor (M22, toile de 1969) pour 6,2 millions de
International Brafa in the Galleries zlotys (soit près de 1,4 M€) : la plus haute enchère de l’année enregistrée dans le pays.
Du 27 au 31 janvier 2021

16 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 ART NEWS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:10 Page 17

ART & ENCHÈRES I ART NEWS

2021 : nouvel élan PERSONNALITÉ


pour Drouot Nick
Pour l’Hôtel Drouot, le changement d’année Hackworth 
s’accompagne de modifications notables quant
à son organisation. La première d’entre elles Il est l’un des piliers de Credit X,
étant la nomination du commissaire-priseur un projet de base de données
Brice Pescheteau Badin à la direction générale et de cartes en ligne destiné à mettre
de Drouot Enchère, un poste créé à l’occasion en avant, sur la toile, les espaces
du changement de statut de la filiale Drouot d’expositions et galeries londoniens
Enchère, décidé en assemblée générale le de moindre envergure que ceux des
30 septembre dernier. Avec le président de mastodontes à la visibilité écrasante.

© BRUNO SIMON
cette filiale, Alexandre Giquello, Brice Pesche- En somme, rééquilibrer un monde
teau Badin aura notamment en charge le bon
fonctionnement des services de l’hôtel des
ventes ainsi que son développement, dans un
moment charnière de l’histoire du groupe : celui de son ouverture aux commissaires-priseurs
non actionnaires. En 2021, Drouot demeurera le porte-étendard du savoir-vendre à la fran-
çaise, en s’appuyant sur toute la force du numérique à travers l’antenne Drouot Digital,
devenue la première plateforme de ventes aux enchères d’objets d’art et de collection en
France. Pour vivre cette nouvelle année d’enchères, le public est invité à franchir ses portes
dès le samedi 16 janvier. www.drouot.com

© 2020 SEBASTIAN BOETTCHER


NOËL AU CARRÉ RIVE GAUCHE
POUR RAPPEL, LE PUBLIC Le 16 décembre,
A JUSQU’AU 24 DÉCEMBRE les galeries allemandes ont fermé
POUR DÉCOUVRIR LES VITRINES leurs portes, et ne les rouvriront de l’art « façonné par les forces
DES GALERIES PARISIENNES DU pas avant la deuxième semaine du marché » en offrant à la scène
CARRÉ RIVE GAUCHE, PARÉES de janvier. Le gouvernement émergente un canal rassembleur.
DE LEURS PLUS BEAUX ATOURS. a en effet décidé d’un tour de vis Ce site a été créé à l’initiative
UNE VITRINE DE NOËL supplémentaire pour combattre de la plateforme d’art contemporain
NUMÉRIQUE COMPLÈTE la pandémie. Modern Forms, en collaboration
L’ÉVÉNEMENT : avec des équipes et des étudiants
WWW.CARRERIVEGAUCHE.COM. de l’université Saint Martins et
de la Kingstone School of Art.
Nick Hackworth est le directeur
et curateur de ladite Modern Forms,
une organisation créée par
l’investisseur britannique Hussam
Otaibi dans le but de soutenir
DROUOT DÉCO l’art contemporain à travers
des programmes d’acquisitions,
La première édition 2021 de donations et de collaborations
de Drouot Déco aura lieu du samedi 16 entre artistes et institutions.
au lundi 25 janvier (sauf les dimanches Après avoir publié en 2005
17 et 24). Ce format d’exposition, initié un Guide de l’hédoniste à Istanbul,
en 2020, sélectionne des pièces décoratives, le Britannique Hackworth fonde en
2006 sa propre galerie londonienne,
aux estimations attractives, proposées
Paradise Row, fermée en 2014,
aux enchères dans les futures ventes ayant malgré ses succès – elle participait
lieu à Drouot. notamment à Art Basel.
www.project.credit/creditx.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 17


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 TENDANCES ok.qxp_gaz2045p 14/12/2020 09:19 Page 18

ART & ENCHÈRES I TENDANCES

Casino royal
À la cour de Versailles, il était de mise de savoir tirer son épingle du jeu
pour ne pas risquer de se brûler auprès du Soleil.
Aujourd’hui, c’est aux enchères que les parties se jouent.

PAR ANNE DORIDOU-HEIM

C
ette année, Noël ne sera pas tout à souverain. À cela, personne n’y songerait. Régime. Chacun avait ses préférences, et les
fait comme les autres, nous l’avons Louis XIV, souhaitant éloigner la noblesse de dames n'étaient pas les dernières. Madame
bien compris ; mais heureusement, ses châteaux de province et la garder auprès de Sévigné a pu se plaindre de pertes considé-
les petits devraient tout de même de lui, lui autorise ainsi ce qu’il interdit à son rables. Tricher était bien sûr très mal vu, et
trouver les jeux commandés au pied du sapin. peuple. Partout dans le royaume, les tripots pouvait entraîner un exil de la cour, savoir
Au temps du royaume, c'étaient les grands de sont fermés, les jeux de hasard interdits par perdre étant une des leçons du savoir-vivre !
France qui jouaient, par amusement certes, une suite d’ordonnances royales restrictives – Le duc de Saint-Simon (1675-1755), «obser-
mais aussi sur ordre royal. Louis XIV a fait et les contrevenants s’exposent à de lourdes vateur véridique » de la fin du règne de
des plaisirs un rituel millimétré, ayant appris amendes, voire à des peines de prison. Par- Louis XIV, livre avec précision dans ses
que pour gouverner, il faut d’abord divertir. tout… sauf à Versailles, où tous les types de Mémoires le déroulé typique de l’une de ces
Dans ses Mémoires pour l’instruction du dau- jeu sont autorisés, encouragés même. Il ne soirées : «D’abord il y avait une musique ;
phin, il explique la nécessité d’instaurer «cette s’agit pas que d’amuser sa galerie aux yeux du puis des tables par toutes les pièces, toutes
société de plaisirs, qui donne aux personnes roi : ayant retenu les leçons de ses aînés, il sait prêtes pour toutes sortes de jeux ; un lansque-
de la cour une honnête familiarité avec le [sou- que pendant que les courtisans jouent, ils n’in- net où Monseigneur et Monsieur jouaient
verain], les touche et les charme plus qu’on ne triguent pas. De plus, lorsqu’ils perdent de toujours ; un billard : en un mot liberté
peut dire»… Le rythme hebdomadaire, défini- fortes sommes d’argent – tout ou presque entière de faire des parties avec qui on vou-
tivement arrêté dans les années 1690, prévoit étant alors à mises, et celles-ci pouvant rapide- lait, et de demander des tables si elles se trou-
d’alterner les soirées dites «d’appartement» – ment grimper – Louis le Grand sait se mon- vaient toutes remplies. » Voici un ouvrage N
proposant concert, jeu et bal – avec celles trer généreux banquier, auquel on restera
réservées à la comédie. Un tempo rodé, dont indéfiniment redevable. Le mécanisme du
le grand ordonnancier est le Roi-Soleil, qui piège est parfaitement huilé. Alors, en fin
perdurera jusqu’à la fin de l’Ancien Régime, d’après-midi, après les déambulations buco- Travail français de la fin du XVIIIe siècle.
Jeu de loto, dit «du Dauphin»,
lorsqu’il ne sera alors plus question d’obéir, liques dans les jardins, le cabotage en gondole
comprenant douze plateaux dont certains avec
mais de s’étourdir. sur le « Grand Canal » ou la chasse, tout un leurs jetons en os teinté, conservé dans sa boîte
chacun bien né est invité à rejoindre les appar- en bois d’époque recouverte de papier
Une addiction contrôlée tements pour prendre place aux tables de jeu. dominoté, 48 x 32,5 x 30 cm.
À Versailles, les soirées réglées par l’étiquette On s’y adonne frénétiquement au piquet, au Drouot, 7 novembre 2017.
sont répétitives et interminables, mais impos- reversi, au pharaon, à l’hombre… tous diver- Coutau-Bégarie OVV. M. Boulay.
sible d’y déroger sous peine de déplaire au tissements qui n’ont pas survécu à l’Ancien Adjugé : 2 297 €

18 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 TENDANCES ok.qxp_gaz2045p 14/12/2020 09:19 Page 19

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 TENDANCES ok.qxp_gaz2045p 14/12/2020 09:19 Page 20

ART & ENCHÈRES I TENDANCES

Époque Louis XIV. Deux bilboquets royaux


en ivoire gravé, h. 19 et 15,5 cm.
Drouot, 6 octobre 2020.
Daguerre OVV. M. Derouineau.
Adjugé : 33 800 € et 13 000 €

1539
Une première, en mai de cette année :
le roi François Ier autorise
l’organisation de jeux d’argent.

Allemagne du Sud, XVIIe siècle. Tourniquet de table


ou roulette en placage d’ivoire et d’ébène, h. 36 cm.
Drouot, 6 octobre 2020. Coutau-Bégarie OVV.
Adjugé : 3 220 €

Paris, Aufrère, marchand tabletier


rue Planche Mibrai, vers 1770-1780.
Jeu de cavagnole dans son coffret
en bois, complet des 14 cartons ornés
de gravures coloriées, du sac en soie verte
avec dôme en ivoire, de 68 pions en bois
creux et d’un style en ivoire.
Drouot, 19 décembre 2012.
Pierre Bergé & Associés OVV. M. Forgeot.
Adjugé : 8 000 €

20 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 TENDANCES ok.qxp_gaz2045p 14/12/2020 09:19 Page 21

ART & ENCHÈRES I TENDANCES

Travail français de la fin du XVIIIe siècle,


pour Louis XVI roi de France.
Aumonière en sablé de perles polychromes
sur fond ivoire, à décor des armes de France
et du chiffre entrelacé de Louis XVI, h. 7, diam. 9 cm.
Drouot, 22 février 2017.
Coutau-Bégarie OVV. M. Boulay.
Adjugé : 10 744 €

Travail français du milieu du XVIIIe siècle, pour Marie Leszczynska,


reine de France. Aumônière ou bourse à jetons en velours de soie rouge,
les côtes sont brodées de motifs floraux et fleurs de lys en fils d’or
et d’argent, le fond aux armes d’alliance Bourbon-Lesczynska
sous couronne royale, h. 6, diam. 15 cm.
Drouot, 22 février 2017. Coutau-Bégarie OVV. M. Boulay.
Adjugé : 4 424 €

Époque Louis XVI, chaise ponteuse


en acajou de Cuba, portant une
estampille Jean Baptiste Boulard,
96 x 53 x 46,5 cm.
Drouot, 22 mai 2019.
Beaussant Lefèvre OVV.
MM. Bacot, de Lencquesaing.
Adjugé : 18 415 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 21


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 TENDANCES ok.qxp_gaz2045p 14/12/2020 09:19 Page 22

ART & ENCHÈRES I TENDANCES

Antoine Trouvain (1650-1710), Le Roi jouant au billard avec monsieur de Chamillard,


d’une suite de six estampes in-folio intitulée «Les appartements du roi Louis XIV», 1694.
Paris, Drouot, 26 juin 2020. Ferri & Associés OVV. M. Lecomte.
Adjugé : 22 330 €

N qu’il n’est pas rare de trouver sur le marché place ainsi la paume ; il est très prisé de la cour vers 1730 et y connaît rapidement un
tant il a connu d'impressions, et ce à partir de Louis XIV, qui peut y passer des heures, le énorme succès. Voltaire compose même un
quelques centaines d’euros. En revanche, pratiquant avec les courtisans dans le salon de quatrain satyrique témoignant de son engoue-
il est rarissime en édition originale : en juin Diane ou avec un cercle plus intime dans ment : «On croirait que le jeu console / Mais
2010, chez Collin du  Bocage, une copie le cabinet du Billard de son appartement l’ennui vient à pas comptés / À la table d’un
manuscrite des années 1760-1770 partait intérieur. Les cartes et le hasard connaissent cavagnole / S’asseoir entre deux Majestés.»
à 32 000 €. surtout un essor considérable. Durant les Un modèle complet de son sac en soie, ter-
premières années du règne de Louis XV, miné par le dôme en ivoire caractéristique,
Les règles du jeu les soirées d’appartement disparaissent, et il et de ses cartons gravés et coloriés était prisé
L’histoire ludique remonte au Moyen Âge. n’y a plus à Versailles de jeu public ordinaire. à 8 000 € chez Pierre Bergé & Associés en
Échecs, dames, jeu de paume, trictrac et Marie Lesczynska le réintroduit en 1739, et 2012. Le pharaon avait ses adeptes, Marie-
cartes, apparues au XIVe siècle, ont connu fait aménager le salon de la Paix en consé- Antoinette et le comte d’Artois notamment ;
une grande vogue. Avec le XVIIe siècle et la quence. La reine craquait pour les parties de pourtant, il s’agissait d’un jeu dispendieux et
mutation de la société, certains déclinent, cavagnole, au cours desquelles elle misait risqué. Quant à Louis XVI, il appréciait de
alors que d’autres surgissent. Le billard rem- gros. Importé de Gênes, l’amusement arrive à délaisser ses travaux de serrurerie pour une

22 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 TENDANCES ok.qxp_gaz2045p 14/12/2020 09:19 Page 23

ART & ENCHÈRES I TENDANCES

sage partie de trictrac, et ses livres de compte de table médiévaux. Il s’agit d’un meuble aux armes du marquis René Louis de Voyer
montrent combien il était raisonnable… d’ébénisterie tant il est souvent plaqué des de Paulmy d’Argenson (1694-1757), secré-
En 1775, le tabletier Vaugeois commercialise bois les plus précieux – amarante et satiné taire d’État aux Affaires étrangères de 1744 à
le jeu de loto dit «du Dauphin», qui devien- pour celle adjugée 6 240 € le 31 janvier 2020 1747, s’ouvrait à 4 375 € chez Daguerre le
dra vite l’un des préférés de l’aristocratie et le chez Millon –, doté d’un plateau rectangu- 21 juin de la même année. À tout roi tout hon-
demeurera après la chute de l’Ancien laire, à l’intérieur duquel le trictrac propre- neur toutefois, une bourse en sablé de perles
Régime. Un exemplaire d’époque, conservé ment dit est marqueté et surmonté d’un multicolores au chiffre de Louis XVI retenait
dans sa boîte recouverte de papier dominoté, couvercle amovible. Elle aussi est facilement quant à elle 10 744 €, de nouveau chez Cou-
retenait 2 297 € le 4 novembre 2017 chez Cou- trouvable en ventes publiques, et dans la tau-Bégarie. Le jeu n’est pas terminé : il
tau-Bégarie. Ces petits ouvrages ont leurs même fourchette de prix. Enfin, pour ranger consiste aujourd’hui à dénicher ces amuse-
adeptes aujourd’hui encore, mais sont rares monnaies et jetons en or, argent, nacre ou ments du temps d’avant. <
sur le marché et même dans les institutions. écaille, les joueurs se servaient de bourses, en
Fabriqués en papier épais, souvent très mani- forme d’aumônières à fond plat, en velours
pulés, les cartes et cartons n’étaient pas desti- brodé de fils de soie, d’or et d’argent pour les
nés à traverser les siècles, et beaucoup d’entre plus précieuses. Il était d’usage que le roi en À visiter
eux ont malheureusement disparu. offre à ses amis, au 1er janvier notamment.
Un exemplaire portant les armes de Marie Musée français de la Carte à jouer
À table, autour et au-dessus Leszczynska, reine de France, déliait ses cor- 16, rue Auguste-Gervais,
Il faut pour jouer un lieu et des meubles adé- dons à 4 424 €, en février 2017, chez Coutau- 92 130 Issy-les-Moulineaux.
quats. Pour le cadre, le château avec ses enfi- Bégarie. Un autre, plutôt similaire mais brodé www.museecarteajouer.com
lades de pièces est particulièrement bien
pourvu. Pour les meubles, il s’agit de s’adap-
ter à cette nouvelle manière de vivre en
société. Menuisiers et ébénistes vont y réflé-
chir pour en concevoir certains spécialement
dévolus à ses soirées, alliant avec aisance
l’utile à l’agréable. Le XVIIIe est décidément
un siècle d’inventions. Ainsi naît la chaise pon-
teuse  – «  ponter  » étant synonyme de
« miser ». On la nomme encore « voyeuse »
ou « délassante ». Prêts à lancer et relancer,
ducs et marquis s’y asseyent à califourchon ou
à genoux, accoudés au dossier rembourré,
dévoilant parfois un casier destiné aux acces-
soires. Voici un petit siège qui jouit d’une véri-
table cote d’amour. Si les premiers modèles
ont le galbe du Louis XV, ils suivront ensuite
la mode du néoclassicisme, à l’image de celui
en acajou vendu 18 415 € le 22 mai 2019, chez
Beaussant Lefèvre. Il est estampillé de l’un
des plus grands noms de l’époque : Jean Bap-
tiste Boulard. Des exemplaires plus simples se
négocient régulièrement entre 1 500 et 4 000 €.
La table à trictrac fournit un autre exemple.
Elle répond aux besoins de cet amusement
conçu pour deux personnes, héritier des jeux

XVIIIe siècle. Table à trictrac en placage de


satiné dans des encadrements d’amarante,
plateau amovible garni sur une face d’un cuir et
sur l’autre d’un damier en ivoire et ébène, pieds
cambrés, 76 x 78 x 56 cm.
Drouot, 31 janvier 2020. Millon OVV.
Adjugé : 6 240 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 23


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-BIBLIOPHILIE_2PAGES.qxp_gaz2045p 11/12/2020 15:51 Page 24

ART & ENCHÈRES I BIBLIOPHILIE

Les joyeux devis


du bailli
Une édition inconnue de l’ouvrage d’un esprit du XVIe siècle
aussi érudit que piquant, Bonaventure Des Périers,
est récemment apparue en vente. Son sujet ?
De courtes anecdotes satiriques traitées à la façon des contes.

PAR BERTRAND GALIMARD FLAVIGNY

I
l n’est pas certain que Marguerite de nellement de manière posthume en 1558, dont la mère, Jeanne-Marie Bouvier de
Valois-Angoulême, reine de Navarre sous le titre Nouvelles récréations et joyeux La Motte, n’était autre que la célèbre mys-
(1492-1549), possédât un exemplaire de devis. Contenant des courts récits offrant une tique madame Guyon. Le livre passa ensuite
l’édition princeps d’Il Decamerone du critique facétieuse de la société du temps, dans la bibliothèque de Louis-César de La
Boccace, imprimée en 1471, à Venise, par notamment le clergé, ils furent régulièrement Baume Le Blanc, duc de la Vallière, qui avait
Christofal Valdafer. Mais on peut imaginer réédités et… augmentés d’au moins une qua- acquis en bloc celle de Guyon.
qu’elle a tiré des rayonnages de sa biblio- rantaine de pièces apocryphes dans le même Le catalogue de La Vallière n’indique pas les
thèque, un exemplaire de la traduction de Lau- esprit. Jean-Charles Brunet, dans son Manuel armoiries frappées sur les plats des volumes.
rens du Premierfait, imprimé par Anthoine du libraire, ne cite qu’une édition de 1572 Celui-ci est aux armes du bailli de La Vieu-
Verard, sans doute vers 1485 ou 1500, le plus (Nicolas Bonfons, in-16), qui a servi à Ber- ville, qui fut notamment ambassadeur de l’or-
ancien livre publié par cet éditeur parisien, et nard de La Monnoye (1641-1728) pour rédi- dre de Malte près le roi de France de 1712 à
l’a tendu à son valet de chambre et secrétaire, ger ses notes d’une édition de 1735 (Amster- 1714. Il possédait une importante biblio-
Bonaventure Des Périers (1510-1544). À cette dam, 3 volumes in-12), dont un exemplaire thèque richement reliée, reconnaissable à ses
époque, les lettrés et les gens de cours appré- relié par Bozérian, en maroquin vert, a été armoiries reposant sur une croix à huit pointes
ciaient les historiettes un peu lestes, voire gri- vendu 2 032 € par la maison Binoche et et un chapelet auquel est appendue une croix
voises, comme celles composées par Boccace. Giquello, assistée par Dominique Courvoi- de Malte. Les volumes de la bibliothèque de
La grand-mère du futur Henri IV n’était pas sier, le 19 octobre 2016. son successeur, le bailli de Mesmes (1675-
en reste, avec son Heptaméron, qui sera publié Il semblait qu’il n’existât pas d’autre édition, 1741), se présentent de la même manière.
dix ans après sa mort. La véritable première avant qu’une inconnue à la BnF et au Cata- La Vieuville, qu’estimait Saint-Simon – ce qui
édition de cet ouvrage fut, en effet, imprimée logue collectif de France n’apparaisse dans était rare –, était donc religieux, en tant que
(in-4°) en 1559 à Paris par Gilles Robinot. Un une vente de la maison Beaussant Lefèvre, chevalier de Malte, et appréciait Des Périers,
exemplaire relié en plein vélin à recouvrement, assistée par Alain Nicolas et Pierre Gheno qui avait été lié à la Réforme, participant à la
gardes renouvelées, double filet doré en enca- (voir page de droite). Cet exemplaire rouen- première traduction française de la Bible avec
drement sur les plats orné d’un semis de fleurs nais de 1615 est intéressant à plusieurs titres : Lefèvre d’Étaples et Olivetan. Il fut de ceux
de lys dorées, a été adjugé 8 214 €, à Drouot, le outre le fait qu’il n’a été répertorié nulle part, que l’on a appelés les «libertins spirituels»,
16 juin 2018 par la maison Aguttes. il est réglé et ses doublures et gardes sont en pour désigner leur relative indépendance à
Dans le même esprit, Bonaventure Des papier pourpre doré. Il a appartenu à Jean- l’égard du catholicisme. <
Périers composa 90 contes qui parurent origi- Baptiste Guyon de Sardière (1674-1759),

24 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-BIBLIOPHILIE_2PAGES.qxp_gaz2045p 11/12/2020 15:51 Page 25

Bonaventure Des Périers (1510-1544),


Nouvelles récréations et joyeux devis,
à Rouen de l’imprimerie de David Du Petit Val,
1615, in-12, relié en maroquin grenat très orné,
aux armes du bailli de La Vieuville.
Paris, Drouot, 6 novembre 2020.
Beaussant Lefèvre OVV.
MM. Alain Nicolas, Pierre Gheno.
Adjugé : 1 500 €

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 ZOOM RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 14/12/2020 10:53 Page 26

Moïse Kisling (1891-1953),


Le Port de Marseille, un quai du Vieux-Port,
1918, huile sur toile signée en bas à droite,
et datée, contresignée, située et datée
au dos, 60 x 73 cm (détail).
Estimation 60 000/80 000 €

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 ZOOM RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 14/12/2020 10:53 Page 27

ART & ENCHÈRES I ZOOM RÉGIONS

Le Vieux-Port
aux couleurs de Kisling
Ce tableau au temps suspendu est sans aucun doute
le premier d’une série consacrée par le peintre de Montparnasse
à Marseille, ville aimée de lui. D’une composition plutôt inhabituelle,
il devrait affoler le cercle de ses admirateurs.

PAR PHILIPPE DUFOUR

D
evant un horizon laiteux où ciel et le clocher des Accoules. Moins connues les environs de Toulon, y réalisant des
et eau semblent se confondre du grand public que ses élégants portraits œuvres jalons dans l’évolution de son travail,
dans une même brume colorée, et ses natures mortes aux couleurs saturées, comme la somptueuse nature morte
l’artiste a peint trois bateaux qui ces vues animées n’en témoignent pas intitulée Saint-Tropez (collection
évoquent l’activité traditionnelle des moins de son travail sur la stylisation des particulière), ouverte sur un jardin luxuriant,
hommes du littoral méditerranéen : formes et de sa perception très particulière où le plasticien atteint à la maturité formelle.
la pêche. À l’examen, les embarcations de la réalité. En 1919, après un accrochage remarqué à la
relèvent du modèle local appelé «pointu» ; galerie parisienne Druet, Kisling connaît
le plus grand, au fond, est équipé d’une Kisling et le Sud, enfin le succès ; désormais adulé, il expose
voile latine, alors que ceux du premier une histoire d’amour aussi bien dans la capitale qu’à l’étranger.
plan – dont on devine la barre rudimentaire C’est l’autre visage de Kisling, l’une des Il n’en oublie pas pour autant le Sud, où il
du gouvernail – ressemblent plutôt à de figures flamboyantes du Montparnasse fera construire en 1937 une villa, La Baie, à
grosses barques. Dérivé d’un archétype bohème et mondain des années 1920 et Sanary dans le Var, réalisée sur les plans de
antique, l’esquif a permis à des dizaines 1930 : sa passion pour ce Midi provençal sa femme Renée, et où toute la famille va
de générations de marins de nourrir leur découvert très tôt… Mais l’histoire s’installer. Après son exil forcé aux États-
famille. C’est lui que Moïse Kisling a saisi commence en 1910, quand le jeune Unis pendant la Seconde Guerre mondiale,
en 1918, amarré sur le Vieux-Port de Polonais de Cracovie débarque à Paris et c’est là qu’il rentre en août 1946 : il s’y
Marseille ; et pour équilibrer une fréquente d’autres artistes, souvent éteindra le 29 avril 1953, alors qu’il venait
composition très épurée, le peintre a ajouté étrangers comme lui, et qui ont pour noms d’être consacré par une dernière exposition
un petit canot, posé sur le quai comme un Pablo Picasso, Juan Gris ou Max Jacob. à Cagnes-sur-Mer. <
étrange coquillage… Le paysage silencieux En 1914, il s’engage dans la Légion
s’inscrit dans un groupe important de étrangère ; un an plus tard, il est blessé, et
peintures que l’artiste a consacrées à ce coin rentre à Paris avant d’être définitivement
de la cité phocéenne, depuis la fin des réformé – cet élan courageux lui vaudra
à savoir
années 1910 jusqu’à sa disparition, en 1953. d’obtenir plus tard la nationalité française. Tableaux modernes et contemporains.
Il semble avoir toujours éprouvé une En convalescence, il visite alors le sud-est Vendredi 1er janvier 2021, Honfleur.
fascination pour les coques et les mâts se de la France, qui le séduit à jamais par sa Honfleur Enchères OVV.
balançant sur le célèbre bassin, dominé par douceur de vivre. Aussi, dès 1917, il
les hautes façades – aujourd’hui disparues – séjourne régulièrement à Marseille et dans

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 27


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COUTAU-BÉGARIE & ASSOCIÉS

M  O ’


M   
 
salles 5 & 6

LE GLOBE CÉLESTE MOUVANT


de l’Abbé Outhier et de Jean-Baptiste Cattin,
présenté à l’Académie Royale des Sciences en 1731.
Un des cinq exemplaires connus au monde.

C  - B    A      Myriam Larnaudie-Eiffel


Olivier Coutau-Bégarie
Coutau-Bégarie, Associée
Alexandre de La Forest Divonne, Correspondante Sud-Ouest
Commissaires-Priseurs associés 11, place des Quinconces,
60, avenue de la Bourdonnais 75007 Paris 33000 Bordeaux
Tél. : +33 (0)1 45 56 12 20 Co u tau B e garie .co m Tél. : +33 (0)6 12 49 28 94
information@coutaubegarie.com mleiffel@gmail.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Guido RENI
(Bologne 1575 - 1642)
Cléopâtre
Toile
99 x 88,5 cm
Estimation: 80.000/ 120.000 €

TABLEAUX ANCIENS & MODERNES


Jeudi 28 janvier 2021 à 14h

“ Cette découverte est une œuvre


majeure de Guido Reni vers 1642 :
volontairement inachevé, ce tableau
très rare, presque abstrait, est

caractéristique de l’ultime
manière du peintre.
Eric Turquin

Cabinet Eric Turquin Maison de ventes Marc Labarbe


69, rue Sainte-Anne - Paris 3, boulevard Michelet - Toulouse
eric.turquin@turquin.fr contact@marclabarbe.com
Tél: 00 (0)1 47 03 48 78 Tél: 00 (0)5 61 23 58 78
www.turquin.fr www.marclabarbe.com
Agrément n°2002/79

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 15/12/2020 18:11 Page 30

VOIR PAGE

82

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 15/12/2020 18:11 Page 31

L E S
AVERTISSEMENT
Nous vous invitons à vérifier auprès des opérateurs de ventes les modalités
de participation à leurs vacations ainsi que d’accès à leur salle et en consultant
VEN
T E S
l’agenda mis à jour sur notre site internet, wwww.gazette-drouot.com.

INFORMATION DROUOT
Les dernières ventes de l’année auront lieu le vendredi 18 décembre.
Les premières expositions débuteront le samedi 16 janvier 2021 à 11 h.
Le magasinage fermera du lundi 21 décembre à 17 h L’agenda des ventes
au lundi 11 janvier au matin

À NOS LECTEURS, À NOS ANNONCEURS


Ce numéro est le dernier avant les vacances de Noël. Rendez-vous à la rentrée
avec La Gazette numéro 1 datée du vendredi 8 janvier 2021.  SÉLECTION
Les bureaux de La Gazette seront fermés du mercredi 23 décembre au soir au
lundi 4 janvier au matin.
DU 19 DÉCEMBRE 2020
AU 10 JANVIER 2021

ACHETER AUX ENCHÈRES STOCKER SES ACHATS WWW.GAZETTE-DROUOT.COM


Drouot Drouot Magasinage Le calendrier complet des ventes à venir
Hôtel des ventes 6 bis, rue Rossini et les catalogues consultables
9, rue Drouot, 75009 Paris 75009 Paris sur www.gazette-drouot.com
+33 (0)1 48 00 20 20 +33 (0)1 48 00 20 18/56
www.drouot.com SERVICE D’ALERTE
SUR LA GAZETTE DROUOT.COM
S’INFORMER
ENCHÉRIR SUR INTERNET Chaque semaine, recevez
La Gazette Drouot
www.drouotonline.com par mail la newsletter
18, boulevard Montmartre
et le calendrier des ventes
75009 Paris
concernant les spécialités
+33 (0)1 47 70 93 00
qui vous intéressent.
www.gazette-drouot.com
Grâce au service d’alerte objet,
Les ventes aux enchères en salle,
SE DOCUMENTER recevez un mail,
en direct ou uniquement sur Internet,
Abonnement Catalogues dès qu’un nouveau lot
depuis votre ordinateur, tablette
+33 (0)1 73 01 85 19 correspond à votre recherche.
ou mobile.
www.drouot.com
LA LISTE COMPLÈTE DES RÉSULTATS
SE FORMER DES VENTES EST CONSULTABLE
Drouot Formation SUR INTERNET POUR NOS ABONNÉS.
12, rue Drouot, 75009 Paris
+33 (0)1 48 00 20 52
www.drouot-formation.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 15/12/2020 18:11 Page 32

AGENDA I PARIS

LUNDI 21 ET MARDI 22 d’époque et de style. 55 numéros en revanche se succède-

Paris DÉCEMBRE

Live à huis clos - Lundi 21 décembre à 11 h - Art d’Asie -


ront en fin d’après-midi (le 21), le plus attendu étant un
mobilier de salon d’époque Régence en hêtre sculpté et
redoré (quatre fauteuils à la reine et un canapé à oreilles)
À 17 h - Tableaux, mobilier et objets d’art - Expert(s) : Cabi- provenant des anciennes collections du château de Sully-
nets Dechaut Stetten & Associés, Sculpture & collection, sur-Loire. Il est annoncé à 100 000/150 000 €. À ses côtés,
MM. Delalande, Achdjian, Froissart C., Turner, Bresset, on surveillera une commode attribuée à Mathieu Criaerd en
SAMEDI 19 Lebeurrier - Mardi 22 décembre à 14 h, 17 h - Mobilier et vernis européen or sur fond noir figurant un paysage arboré
DÉCEMBRE objets d’art. Artcurial OVV, 01.42.99.20.20. Voir Gazette (40 000/60 000 €), une perruquière (Louis XV également)
no 44. attribuée à François Rubestuck en vernis européen à décor
Hôtel particulier d’Hautefeuille - 8, rue Hautefeuille, Près de 180 lots défileront le lundi 21 décembre sous le polychrome de chinoiseries sur fond jonquille
75006 à 10 h - Albert Dubout : livres illustrés, bandes dessi- marteau, consacrés à l’art du Japon et de la Corée, l’art de (50 000/70 000 €), et une paire de bas d’armoires en bois
nées. Montaigne Auctions OVV, 01.84.80.32.31. la Chine et l’art du Sud-Est asiatique. Le premier chapitre de placage et marqueterie Louis XVI, attribuée à Jean-Fran-
met en avant une statue de boudha en bois laqué or çois Leleu (60 000/80 000 €).
d’époque Edo, estimée 4 000/6 000 €, ainsi qu’un paravent
Salle Fauve - 49, rue Saint-Sabin, 75011 à 10 h 30 - Cham- à six feuilles, de mêmes époque et estimation. Les arts
pagne, orfèvrerie, art moderne, contemporain et urbain, coréens seront illustrés notamment par des bols et des
design. FauveParis OVV, 01.55.28.80.90. vases en grès de la période Goryeo (918-1392), estimés
entre 500 et 700 €. De l’art de la Chine, on a noté une statue
de dignitaire en bronze doré XVIIe, estimée 25  000/ MARDI 22
Galerie Deux6 - 66, avenue de La Bourdonnais, 75007 à 35 000 €, et deux immortels taoïstes assis en padmasana, DÉCEMBRE
11 h, 13 h 30 - Bandes dessinées - Coutau-Bégarie OVV, en bronze laqué d’époque Jiaging, pour lesquels
01.45.56.12.20. 8 000/12 000 € (l’ensemble) sont demandés. Les amateurs Live à huis clos - À 14 h - Horlogerie - Expert(s) : M. Turner,
de porcelaine surveilleront une paire de kendi en bleu et Mme Pellerin. Chayette & Cheval OVV, 01.47.70.56.26.
blanc d’époque Wanlin (1573-1620), annoncée entre 6 000
et 12 000 €, et une paire de bols à fond corail, d’époque
Qianlong, qui pourrait trouver preneur à hauteur de La Salle - 20, rue Drouot, 75009 à 14 h - Argenterie, numis-
10 000/15 000 €. Le dernier chapitre met en exergue des matique, vins et alcools, objets de vitrine, orfèvrerie, bijoux -
LUNDI 21 thangka du XVIIIe au XXe siècle, un torse en grès sculpté Expert(s) : Cabinet Turquin, M. de Coligny, Mme Berthelot-
DÉCEMBRE khmer du style d’Angkhor Vat, XIIe  siècle, estimé Vinchon. Eve OVV, 01.53.34.04.04. Voir Gazette nos 40, 44.
4 000/6 000 €, et une représentation de boudha en bois
Live à huis clos - À 14 h - Tableaux anciens, tableaux laqué or d’époque XVIIe et du style de Chieng Saen (Thaï-
modernes, vins et alcools - Expert(s)  : MM. Vander- lande, 4 000/6 000 €). 9, rue Milton - 75009 à 14 h - Monnaies, bijoux, argenterie -
meersch, Millet. Kohn Marc-Arthur OVV, 01.44.18.73.00. Ce n’est pas le nombre mais bien la qualité des œuvres qui À 17 h - Tableaux danois. Eve OVV, 01.53.34.04.04. Voir
Voir Gazette nos 42, 43, 44. est à retenir de cette première dispersion (17 h), la seconde Gazette nos 40, 44.
Haut la main, c’est un panneau de Juan Gris, Compotier et étant fixée le lendemain mardi (14 h) et emmenée par un
verre, 1916, qui devrait grimper sur la plus haute marche ensemble de tabatières en or fin XVIIIe provenant de la
du podium. Il est attendu entre 2 M et 2,5 M€ (voir Gazette fondation Napoléon (500 à 15 000 €), auxquelles font place
n° 44, page 6). À ses côtés, toujours au chapitre des des objets de vitrine et de décoration et du mobilier
tableaux XIXe et modernes, les plus plébiscités pourraient
être une toile de Raoul Dufy de la période fauve, La Calèche
à Falaise (380 000/450 000 €), un panorama de l’Avenue de
Ile-de-
Versailles, daté 1904 et signé Albert Marquet (350 000/
400 000 €, voir Gazette n° 44, page 41), un Bouquet de lys
et de roses dans un vase, 1862, d’Henri Fantin-Latour et
France
une vue du Port de Boulogne-sur-Mer par Eugène Boudin L’ISLE-ADAM 95
(1891-1893) (160 000/180 000 € chacun). De Gudmundur 1, rue Mellet - Mardi 22 décembre à 11 h - Tableaux, mobi-
Erró, Le Jugement de Pâris et l’école de Montmartre, une lier et objets d’art, verreries, arts de la table, bijoux, jouets,
toile de 1966 réinterprétant l’un des chefs-d’œuvre de vins et alcools, électroménager, hi-fi, matériel informatique -
Rubens conservé au Prado pourrait être rendu entre Liladam Enchères OVV, 01.34.69.00.83. Voir Gazette no 44.
150 000 et 200 000 €, de Sayed Haider Raza, un ensemble
d’acryliques se négociera entre 40 000 et près de 100 000 €.
La patience des amateurs de flacons sera récompensée en NEUILLY-SUR-SEINE 92
fin de séance avec un ensemble de bouteilles de Bourgogne Hôtel des ventes, 164 bis, avenue Charles-de-Gaulle - Lundi
et de Bordeaux, pour lequel il faudra tout de même être prêt 21 décembre à 14 h - Haute Époque, mobilier, objets d'art -
à débourser de 3 000 à 70 000 €. Des œuvres anciennes Expert(s) : M. Chevalier, Mme Fligny - À 16 h 30 - Empire :
cédées en début de séance, un vase cratère de la manufac- tableaux, mobilier et objets d’art, livres anciens et
ture de Sèvres vers 1847, orné de vues des châteaux des modernes, manuscrits, autographes , tableaux et dessins
Tuileries et de Twickenham, est annoncé à 30 000/50 000 €, anciens, objets de vitrine, armes, militaria, souvenirs histo-
une commode de Mathieu Criaerd en laque de Chine à fond riques, sculptures, bronzes Empire, sous l’égide de Mars -
noir, décorée de bambous, pivoines et papillons, à 60 000/ Expert(s) : MM. Degrave, Bodin, Mme Finaz de Villaine -
80  000  €, une Nature morte à la corbeille de raisins, Aguttes OVV, 01.47.45.55.55. Voir Gazette nos 22, 38, 43.
datée  1660 et signée Paul Dorival, entre  170  000 Les arts défileront dès 14 h, de l’Antiquité au XIXe siècle.
et 200 000 €. Un résultat autour de 70 000/80 000 € pour- Le mobilier révisera ses classiques, du fauteuil à châssis
rait enfin couronner une paire de coffres en noyer sculpté attribué à Foliot (autour de 30 000 €) à la table à écrire en
bourguignon d’époque XVIe, autour de 50 000/60 000 €, un satiné, estampillée Oeben (22 000/26 000 €) ou à celle de
bas-relief en marbre de même époque, mais de Venise, figu- Criaerd à plateau cabaret, ornée en laque de Chine et
rant le lion de Saint-Marc. vernis Martin (15 000/20 000 €). Les coffrets également,
de celui sculpté dans le buis, au XVIe siècle, de scènes
bibliques et de signes du zodiaque (6 000/8 000 €), à celui
marqueté au milieu du XVIIIe siècle et attribué à Jean-
Pierre Latz (18 000/22 000 €). D’époque Régence, vous
VOIR PAGE
noterez une paire de cache-pots en tôle peinte à décor

41 chinois (4 000/5 000 €).

32 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 16/12/2020 10:11 Page 33

AGENDA I ILE-DE-FRANCE

VOIR PAGE

79
À 16 h 30, débute une section réservée à l’Empire, sous les Barye, Du Passage et Lenordez (de 500 à 10 000 €) à l’hon- d’amarante, une commode d’époque Louis XV attribuée à
feux d’une paire de candélabres aux Égyptiennes de la neur, tandis que Picasso sera représenté par une Chouette Gérard Péridiez se démarque (autour de 25 000 €), ainsi
première moitié du XIXe siècle (80 000/120 000 €). Le aux plumes façonnée en vase Madoura vers  1951 qu’un petit cabinet paré d’écaille rouge sur fond d’ivoire
souvenir de Napoléon sera évoqué par une tabatière à son (2 000/4 000 €). Vers 1970, la faïence a également été sous Louis XIII (environ 12 500 €). Le siècle de Louis XVI
chiffre, offerte en présent (10 000/15 000 €). Attribuée à choisie par Jacques et Dani Ruelland pour un pied de lampe sera mis en avant par une paire de bras de lumière en
Isabey, une miniature sur ivoire du portrait de Joséphine en sphère aplatie craquelée orange (autour de 2 500 €). bronze doré, attribués à Louis-Gabriel Feloix (20 000/
est proposée autour de 5 000 €. Le goût néoclassique sera Le reste de l’ameublement se veut classique. Voir article 30 000 €).
notamment illustré par une paire de vases fuseau en porce- page 77 Le dimanche 20 accordera une attention particulière aux
laine, fabriqués par la manufacture de Dagoty vers 1805- tableaux et aux dessins, ainsi qu’aux objets d’art, essentiel-
1810, et ornés de personnages étrusques (12  000/ lement du XIXe à nos jours : de l’Assiette de cerises peinte
15 000 €). Six gouaches reprenant des fresques de Pompéi, VERSAILLES 78 par Henri Fantin-Latour en 1881 (28 000/35 000 €) à la
par Michelangelo Maestri, sont par ailleurs attendues Hôtel des ventes du Château, 13, avenue de Saint-Cloud - Pomme bouche en bronze doré de Claude Lalanne (25 000/
autour de 9 000 €. Voir article page 68 Samedi 19 décembre à 14 h, dimanche 20 décembre 30 000 €). Un bel ensemble de miniatures ouvrira l’après-
à 10 h, 14 h - Tableaux, mobiliers et objets d’art - Expert(s) : midi, clôturé par 53 lots de dessins de Boutet de Monvel,
Cabinets Turquin, Sculpture & collection, de Bayser, Maré- dont une rare étude montrant des réservoirs sur les toits de
SAINT-GERMAIN-EN-LAYE 78 chaux, MM. Addade, Dayot, L’Herrou, Froissart C., Kassa- New York (40 000/60 000 €). À côté de pièces art déco,
Live à huis clos - Samedi 19 décembre à 10 h 30 - Vins et pian, de Gouvion Saint-Cyr, Morin-Williams, Dey, Remy, comme un salon de Paul Follot, laqué noir et sculpté de
alcools, arts de la table - À 14 h 30 - Tableaux, mobilier et Emeric & Stephen Portier, Mmes Nikolaeva-Tendil, Colli- fleurs, à assortir avec l’Allégorie de la Vitesse figée dans le
objets d'art - Expert(s) : Cabinets de Bayser, Turquin, MM. gnon, Papillon d’Alton, Fligny - Lundi 21 décembre à 14 h - bronze par Frédéric Focht (autour de 5 000 € chacun), la
Ansas, Brunel, Froissart C., Kassapian, Lhermitte - SGL Automobiles de collection - Osenat OVV, 01.64.22.27.62. fantaisie d’une paire d’appliques, imaginées par Carlo
Enchères - Frédéric Laurent de Rummel et Peggy Voir Gazette no 44. Bugatti vers 1890, séduira autour de 8 500 €. La collection
Savidan  OVV, 01.39.73.95.64. Les arts anciens seront déclinés le samedi 19. Ils remonte- de quatorze masques éléphants bamiléké d’une princesse
Plus de 150 lots de vins ouvriront la journée, à 10 h 30, ront le temps jusqu’au XIVe siècle avec une sainte Catherine éthiopienne fera voyager au même titre qu’une écritoire
suivis par les arts de la table. Comptez environ 1 500 € pour d’Alexandrie en calcaire (15 000/20 000 €), tandis qu’un japonaise en laque, réalisée vers 1910-1920, complète et
trente-six assiettes en porcelaine « Flora Danica » de la fin livre d’heures en latin à l’usage d’Utrecht, fabriqué dans dans son état d’origine (18 000/22 000 €).
du XIXe siècle par Royal Copenhague, à décor de plantes l’atelier de Simon Bening au début du XVIe siècle, dévoilera Le climat sera également tendu aux cimaises, chiens et
légendées en latin. À 14 h 30, quelque  150 tableaux, ses enluminures moyennant quelque 35 000 €. Tissée au chats bataillant pour un garde-manger dans une toile attri-
dessins et gravures seront majoritairement proposés pour milieu de la même époque à Enghien, dans les Flandres, par buée à Nicasius Bernaerts (4 000/6 000 €), tandis qu’une
plusieurs centaines d’euros. Le temps s’arrêtera avec l’atelier de Philippe Van der Cammen, une tapisserie gouache donnée à Amédée Fréret, montrant l’Arrivée des
Trouillebert et son Pêcheur et barques près de la rivière alignera plusieurs scènes mythologiques dans un parc à la Européens en Afrique, commémorera l’abolition de l’escla-
(4 500/5 000 €). Le volet sculptures mettra les bronzes de française (20 000/25 000 €). Marquetée de bois de rose et vage, en 1795 (3 000/4 000 €). Taillé dans le royal porphyre

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 33


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 15/12/2020 18:11 Page 34

AGENDA I RÉGIONS

au milieu du XIXe siècle, un vase couvert monté de bronzes ornementée de lingots de laiton doré (même estimation). Le 20 décembre, place à l’art contemporain ! L’abstraction
dorés, dans l’esprit de Dasson ou de Beurdeley (3 000/ Des autres spécialités, nous mettrons en avant un panneau ouvrira les festivités avec notamment une technique mixte
4 000 €), pourra être assorti avec une commode Transition en laque de Pierre Dunand, à décor de marais luxuriant signée Sam Francis, Composition SF90-383, de 1990
à ressaut estampillée par Bircklé (autour de 4 000 €). L’Asie (4 000/6 000 €), et deux tableaux de l’orientaliste belge (10 000/12 000 €), mais aussi un pastel sur papier de Hans
fera voyager du Cambodge à la Chine, en passant par l’Inde. Édouard Verschaffelt, dont un Portrait de femme au châle Hartung,  Composition P1960-48,  de  1960 (35  000/
Pour deux « jalis », des écrans de marbre utilisés en archi- et au foulard rouge (même estimation).  Voir article page 45 000 €). La veine géométrique sera représentée égale-
tecture, sculptés de danseuses à Jodhpur, au Rajasthan, au 88 ment par Aurélie Nemours avec  Rythme du
XIXe siècle, il faudra prévoir environ 2 700 €. Voir articles millimètre de 1978, une toile prisée 6 000/8 000 €. À la fron-
pages 65, 66 tière avec figuratif et abstrait, Karel Appel proposera de son
BORDEAUX 33 côté à 15 000/20 000 € une vue sur Le Port d’Amsterdam
12-14, rue Peyronnet - Samedi 19 décembre à 14 h 30 - peinte en 1951, trois ans après la fondation du groupe
VERSAILLES 78 Automobiles et motos de collection - Expert(s) : M. Saint- CoBrA. Du reste de ce programme, nous retiendrons
3, impasse des Chevau-Légers - Samedi 19 décembre Gal - Briscadieu Bordeaux OVV, 05.56.31.32.33. Voir une  Compression  de bidons en métal vert et orange
à 14 h 30 - Bijoux, argenterie, mode - Expert(s) : Mmes Gazette no 43. de 1968, par César (22 000/28 000 €), mais aussi Les
Maisonneuve, Taïeb - Dimanche 20 décembre à 14 h 30 - Les estimations des seize véhicules en compétition iront Drôles de dames, peintes en 2011 par Gudmundur Erró
Mobilier, objets d'art, art d'Asie - Versailles Enchères OVV, de 400/700 € pour un cyclomoteur Cross de la marque (17 000/22 000 €).  
01.39.50.69.82. Voir Gazette no 44. Sherco, type Réplica Champion de France, à 150 000/
Le samedi 19, un diamant de 3,01 ct et un saphir ovale de 200 000 € pour la berlinette deux places de type Dino 246
7,27 ct seront en compétition sur des bagues proposées de Ferrari, de 1974 (voir Gazette n° 44, page 128). Nous CANNES 06
entre 25 000 et 30 000 €. Des pierres moins précieuses, mettrons également en exergue un coupé deux places de la Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez, 73, La Croisette -
mais séduisantes de fantaisie attireront les regards : les marque britannique Lotus, type Exige RGB Cup 260-1118D Dimanche 27 décembre à 14 h, lundi 28 et mardi 29
turquoises, montées en clips d’oreilles et en broche signées de 2011 et de couleur noire (25 000/30 000 €), et un coupé décembre à 10 h 30, 14 h - Vins et alcools - Expert(s) :
VCA. Au bout de leurs tiges d’or jaune, ces fleurs ont un deux places signé BMW, celui-ci de type Z4M-M85DU9101, M. Kuzniewski - Mercredi 30 décembre à 14  h  30 -
cœur de diamant (9 000/12 000 €). Dans la même estima- de 2006 et de couleur grise (même estimation).  Tableaux modernes et contemporains, art d’Asie, arts déco-
tion, vous trouverez un bracelet en or jaune et platine de ratifs du XXe, sculptures, bronzes - Expert(s) : Cabinet
Van Cleef & Arpels, formant une tresse de feuilles sertie de Portier et Associés, MM. Lallement, Hekking - À 17 h 30 -
brillants. Cartier poursuivra dans la veine champêtre avec BRIVE-LA-GAILLARDE 19 Montres - Expert(s)  : M. Olivier Santini - Jeudi 31
une coccinelle en émail noir, dont les élytres de corail sont 9, rue André-Devaud - Lundi 21 décembre à 9 h 30 - décembre à 13 h 30 - Bagages et accessoires de mode,
mouchetés de diamants (3 500/4 000 €). Des croix de Saint- Tableaux, mobilier et objets d'art - Martinie Enchères OVV, vintage, fourrures - Expert(s) : Mme Chassine-Lambert -
Lô joliment ouvragées sont au programme, entre 300 06.60.30.36.35. À 14 h - Bijoux, montres - Expert(s) : M. De Garo - Besch
et 700 €. Voir article page 77 Cannes Auction OVV, 04.93.99.22.60. Voir Gazette nos 29,
37, 39, 45.
CANNES 06 Cinq cents lots assureront l’ouverture, le dimanche 27
Adresse divulguée le jeudi 17 - Samedi 19 décembre à décembre, de trois jours d’enchères dédiés aux vins rares,

Régions
10 h, 14 h - Art populaire, céramiques, jouets, Haute mais aussi au champagne et à la chartreuse. Une caisse de
Époque, tableaux modernes - Hôtel des Ventes Montpel- six magnums de château haut-brion  1989, évaluée à
lier Languedoc OVV, 04.67.47.28.00. Voir Gazette no 36. 20 000/22 000 €, y côtoiera par exemple une bouteille de
Cette vente honorera la mémoire de l’artiste cannois Bria romanée-conti 1999, à 15 000/16 500 €, une autre de char-
ALENÇON 61 Bari, décédé cette année (voir Gazette n° 44, page 127). treuse verte de la période 1878-1903 (6 000/8 000 €) ou
33, rue Demées - Samedi 19 décembre à 11 h, 14 h - Passionné d’art populaire et d’arts du feu, il possédait un encore un magnum de champagne Salon brut blanc de
Bijoux, monnaies, vins et alcools, tableaux, mobilier et exceptionnel ensemble de céramiques et terres vernissées blanc de 2008 (3 800/4 200 €). Nous retiendrons encore
objets d’art, instruments de musique, automobiles - du XVIIe au XIXe siècle. Quelque 350 lots en témoigneront pour les premiers crus de bordeaux une impériale de
Expert(s)  : MM. Boyer - Orne Enchères  OVV, ici, avec des estimations comprises entre 30 et 6 000 €. Ils mouton-rothschild 2000, à 13 500/15 000 €, et parmi les
02.33.67.09.96. Voir Gazette no 44. seront accompagnés d’œuvres de Bria Bari, dont grands domaines de Bourgogne six bouteilles de cham-
Après une session en matinée marquée par la présence un Personnage debout en terre cuite (3 000/4 000 €) et bertin 2009, à 10 800/12 000 €. Les tropiques s’inviteront
d’un lingot d’or jaune de 1 kg (43 000/45 000 €) et d’un duo une Composition à l’acrylique sur toile (4 500/6 000 €). également par l’intermédiaire d’une bouteille de rhum des
d’émeraudes ovales de 5,50 et 6,30 ct (3 000/5 000 €) aura S’ajoutera à cette sélection une lithographie de Pablo plantations Saint-James en Martinique, celui-ci de 1885 et à
lieu l’après-midi une vacation plus généraliste. Elle propo- Picasso réalisée d’après le Portrait de Dora Maar, numé- envisager à 6 000/8 000 €. 
sera en effet aussi bien un archet de violon fait par Eugène rotée 185/350 et dédicacée « Pour mes chers Ramié » Plus de six cents lots prendront le relais le 28, avec à leur
Sartory vers 1925 qu’une Nature morte aux cartes du (5 000/6 000 €).  tête des caisses de petrus, dont l’une de douze bouteilles
peintre dauphinois Joseph Giroud, datée de 1881, et un de 2010, estimée 27 600/30 000 €, et une autre de douze
médaillon XIXe en marbre noir mouluré et application d’un flacons de l’année 2001, à 24 000/27 000 €. Six bouteilles
profil d’empereur romain, en marbre blanc sculpté.  CANNES 06 de 2005 se négocieront encore à 15 000/16 500 € et une
20, rue Jean-Jaurès - Samedi 19 décembre à 14 h - impériale de château-margaux 1990, à 8 000/10 000 €. On
Tableaux modernes, tableaux contemporains, sculptures, notera également la présence de douze bouteilles de
ARRAS 62 bronzes - Expert(s) : M. Briat - Dimanche 20 décembre à château-ausone 2000 (10 000/12 000 €) et, pour les vins de
13, rue de Beauffort - Lundi 21 décembre à 14 h 30 - 14 h - Art contemporain - Expert(s) : M. Briat - Cannes Bourgogne blancs, celle de six meursault-perrières 2014
Lingots, monnaies, bijoux, jouets anciens - Expert(s) : Enchères OVV, 04.93.38.41.47. Voir Gazette no 43. (9 600/10 800 €) et de trois corton-charlemagne 2010
M. Cazenave - Artois Enchères OVV, 0321159834. Photographies, tableaux et sculptures modernes sont au (9 000/10 000 €). Pour des budgets inférieurs, on s’offrira
menu du samedi. Le portraitiste italien Giovanni Boldini se par exemple douze bouteilles de la mission-haut-brion
fera remarquer avec un Portrait de jeune fille au chapeau à 2001, à 1 800/2 000 €, et six côte-rôtie-la-mouline 2006,
BEAUNE 21 l’aquarelle sur papier d’une grande élégance (15 000/ à 960/1 050 €. 
13, boulevard Saint-Jacques - Dimanche 20 décembre à 20 000 €), tandis que Bernard Buffet livrera un paysage Le 29 se referme la carte avec plus de six cents lots,
14  h - Tableaux, mobilier et objets d’art - Alexandre peint en 1974, Melun, la Seine en automne, qui sera âpre- estimés entre 50 et 16 000 € à l’exception d’un assortiment
Landre OVV. Voir Gazette no 44. ment disputé à 60 000/80 000 €. Les frères Dufy se distin- de quinze bouteilles du domaine de la Romanée Conti 2010,
Estampillée Jean Popsel (reçu maître en  1755), une gueront également avec la présentation de quatre œuvres dont on attend 40  000/48  000  €. Il faudra envisager
commode Transition dite « à la grecque », en raison de ses chacun, dont La Place de la Concorde, Paris, de Jean 14 000/16 000 € pour une caisse Carré d’as 2000 de la
bronzes inspirés de l’Antiquité, est annoncée à 15 000/ (60  000/80  000  €), et  Calèches devant le Carlton à maison Duclot, comprenant huit magnums, et
20 000 €. À ressaut central, en placage de bois de satiné, Cannes  vers  1925, de Raoul (45  000/55  000  €. Voir 5 200/5 600 € pour quatre bouteilles de château mouton-
elle présente des montants arrondis se terminant par des Gazette n° 44 page 116). Une huile sur carton marouflée rothschild 2000. Dans les rangs des bourgognes, relevons
pieds cambrés à facettes, éclairés de bronze ciselé et doré. sur toile d’Auguste Herbin, œuvre de jeunesse dépeignant la présence d’un musigny 2014 (8 000/9 000 €) et celle
Au sein du mobilier, nous remarquerons encore une suite une  Rue de village,  attirera encore notre attention d’un chambertin 1990 (3 000/3 500 €). Pour ceux préférant
de six fauteuils Louis XV estampillés Parmentier, ceux-là en (20 000/25 000 €).  le blanc s’annoncera par ailleurs une bouteille de montra-
bois ciré et au dossier droit « à la reine » (6 000/8 000 €), chet 1992, à négocier à 8 000/9 000 €. 
et une table Louis XVI en acajou, à dix pieds à roulettes et

34 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 16/12/2020 10:11 Page 35

AGENDA I RÉGIONS

Le 30, on assistera ensuite à un défilé de grands noms de 60 000 €), et de Robert Combas avec le Portrait de Buddy,
la peinture moderne et contemporaine. Le « peintre du guitariste des démodés de 1982 (25 000/30 000 €). Voir
bonheur » Pierre Bonnard jouera les têtes de file avec articles pages 82, 84
une Table dans un jardin de 1908, au style postimpression-
niste lumineux et coloré. S’il faudra envisager 140 000/
160 000 € pour cette œuvre, 40 000/50 000 € seront GIEN 45
demandés d’un Nu assis, sous le pinceau vers 1930 de 35, quai de Nice - Samedi 19 décembre à 14 h - Faïence de
Moïse Kisling, et 35 000/50 000 € d’une vue montmartroise Gien - Dimanche 20 décembre à 14 h - Mobiliers et objets
de Maurice Utrillo,  La Rue Saint-Vincent - Le Lapin d’art, voitures anciennes, vins et alcools - Renard & Asso-
Agile,  datée vers 1916. On tendra vers l’abstraction avec un ciés OVV, 01.42.72.03.65. Voir Gazette no 44.
dessin à l’encre de Chine signé Joan Miró (70  000/ Si nous avons choisi, le 20 décembre, de mettre l’accent sur
80 000 €), et on l’atteindra totalement avec Geer Van Velde un dessin au fusain de Paul Jouve au sujet parmi les favoris
et sa composition datée vers 1955 (40 000/50 000 €), ou de l’artiste animalier, une Panthère noire (28 000/30 000 €),
encore Hans Hartung avec P1967-A48, de 1967 (même nous noterons encore la présence d’un véhicule Hotchkiss
estimation). Mentionnons enfin pour la sculpture un bronze Anjou type 1350, de l’année 1950, qui pourrait partir à 8 000/
à patine sombre d’Ossip Zadkine, La Liseuse, celui-ci 12 000 €. D’autres voitures de collection signés Porsche,
de 1947 et fondu par Susse, dont on attend 48 000/ Ferrari ou Mercedes compléteront ce programme, marqué
50 000 €.  encore par des bijoux, du vin, des meubles ou encore une
Un défilé de quatre-vingt-dix montres vous attend le 30, collection de pièces de Lalique.  Voir article page 86
avec des estimations comprises entre 50 et 60 000 €. Au
plus haut se disputeront une « Freak Diavolo » d’Ulysse
Nardin, datée vers 2011 (57 500/60 000 €), et une création HONFLEUR 14
de Patek Philippe puisqu’il s’agit de la « Nautilus », en or 7, rue Saint-Nicol - Samedi 19 décembre à 14 h - Bijoux,
jaune et datée vers 1999 (39 000/42 000 €). Sans oublier montres - Expert(s)  : Cabinet Vendôme Expertise -
l’étonnante « Ice Kube by de Grisogono » de la maison Vendredi 1er janvier à 14 h - Bijoux, argenterie, monnaies,
Chopard, datée vers 2000, en or blanc et de forme cubique, livres anciens et modernes, manuscrits, autographes,
à s’offrir pour 9 000/11 000 €.  tableaux anciens, XIXe, modernes et contemporains, mobi-
Hermès, Chanel, Dior, Louis Vuitton, Yves Saint Laurent ou lier et objets d’art - Expert(s) : Cabinets de Bayser, Turquin,
encore Thierry Mugler seront au rendez-vous de la vente MM. Vion, Fray, Tarantino, Mmes Buisson, Souski -
sur le thème de la mode du 31 décembre. Parmi les lots les Honfleur Enchères OVV, 02.31.89.01.06. Voir Gazette
mieux cotés figureront par exemple un gilet « 78 » sans VOIR PAGE nos 43, 45.
manches de Max Reby en zibeline bargouzine blonde, sur
intercalaires de daim beige (6 000/7 000 €), et un sac
« Kelly » d’Hermès en crocodile porosus noir de 1998
113 Une bague en or gris sertie d’un diamant de 5,28 ct, de
couleur J et pureté Si2 (30 000/40 000 €), et une autre en
or gris agrémentée d’un saphir de 9,10 ct (30  000/
(5 000/6 000 €).  35 000 €), partageront la tête d’affiche du 19 décembre,
À partir de 14 h rivaliseront 279 lots de bijoux de haute marquée également par la présence de montres dont une
qualité, à commencer par deux bagues serties de diamants DEAUVILLE 14 Cartier « Vendôme » pour dame en or (4 000/4 500 €). 
colorés : l’une en or bicolore centrée d’un diamant naturel Le Galaxy, route des CréActeurs, BP 60089 - Mardi 29 Les peintres domineront le rendez-vous du 1er janvier, l’un
de couleur rose et forme poire, de 2,21 ct (100 000/ décembre à 14 h 30 - Bijoux, montres, vintage - Mercredi des tout premiers de la nouvelle année. Moïse Kisling nous
150 000 €), et l’autre en ors de deux tons retenant au 30 décembre à 14 h 30 - Arts décoratifs du XXe, tableaux livrera contre 60 000/80 000 € une vue épurée et poétique
moyen de ses griffes d’aigle un diamant jaune central de modernes et contemporains, design - Tradart- sur Le Port de Marseille, de 1918, tandis que le peintre
10,03 ct (90 000/120 000 €). Nous mettrons encore en Deauville OVV, 02.31.88.18.18. Voir Gazette no 45. voyageur Félix Ziem nous conduira non loin de la cité des
avant un collier Cartier intitulé « Flocon » en platine, serti de Une demi-parure M. Gerard composée d’un collier et d’une Doges avec Un jardin français (40 000/50 000 €). Nous
diamants brillant d’excellente qualité pour un total d’environ paire de clips d’oreilles en or jaune, formés de rangs de mettrons encore en avant le peintre chinois Yang Mian (né
25 ct, terminé par de longues pampilles pour un tombé chaînes à maille ronde réunis par deux motifs stylisés en 1970) avec une toile de 2020, Faucon (20 000/25 000 €),
parfait, le tout entièrement articulé (50 000/70 000 €). ajourés et entièrement sertis de diamants, mènera la vente mais aussi le symboliste Jean Francis Auburtin avec
La maison Van Cleef & Arpels sera également très présente de bijoux du 29 décembre avec son estimation de une Sortie de voiliers devant falaises, au pastel et à la
avec notamment plusieurs pièces de la collection 20 000/30 000 €. D’autres grandes maisons de joaillerie gouache sur papier (7 000/8 000 €). Concluons par le
« Cosmos », mais aussi un collier et une bague « Rendez- seront présentes, comme Cartier avec un collier « Panthère » recueil des Illuminations d’Arthur Rimbaud illustré par Zao
Vous », faits de perles blanches et de pendentifs à décor de en or jaune, retenant un pendentif de forme ronde figurant Wou-ki, édité en 1967 à Paris par le Club du livre français,
feuilles superposées et ajourées ornées de tsavorites, l’animal en émail noir, l’œil en péridot, dans un entourage tiré à 200 exemplaires (7 000/8 000 €). Voir article page 26
grenats orangés et saphirs jaunes (15 000/25 000 €). Voir de brillants (15 000/18 000 €), et René Boivin avec une
articles pages 84, 87 bague « Quatre corps » en or gris constituée de quatre
anneaux articulés ornés de saphirs en serti clos ovales LA FLÈCHE 72
(14 000/18 000 €). Parmi les créations originales suscepti- 5, rue Pape-Carpantier - Samedi 9 janvier à 14 h 15 -
CHERRE 72 bles de créer la surprise, mentionnons ensuite une plaque Tableaux anciens, art d’Asie, sculptures, bronzes, argen-
ZA du Coutier - 789, rue du Coutier - Samedi 19 décembre art nouveau d’Henri Dubret, à décor en émail et diamants terie, mobilier et objets d’art - Expert(s) : MM. L’Herrou,
à 10 h 30, 14 h - Automobilia, automobiles de collection - de papillon et fleurs (4 000/6 000 €), et une bague Dior du Millet, Gledel - Cyril Duval Enchères OVV, 02.43.94.03.81.
Expert(s)  : M. Pagneux - Balsan Enchères  OVV, modèle « Pré Catelan » en or jaune, à monture agrémentée Voir Gazette no 45.
02.43.71.12.12. Voir Gazette no 44. de feuillages et d’une abeille, pavée de saphirs roses et Plus de 400 lots seront présentés, la plupart provenant d’un
Après des catalogues, documents et véhicules miniatures – diamants et centrée d’importantes roses sculptées (4 000/ hôtel particulier et d’un appartement parisiens ainsi que
notamment de la marque Dinky Toys – en matinée à 5 000 €).  d’une maison en Touraine, suite à successions et à divers
quelques dizaines d’euros, place l’après-midi aux choses Le 30 décembre prendront place des tableaux modernes et amateurs.  Le sculpteur animalier Christophe Fratin
sérieuses avec la dispersion de motos et voitures de collec- contemporains, parmi lesquels trois œuvres d’Henri de marquera de son empreinte cette vente avec la présence de
tion. Prévoir 10 000 € pour une Harley-Davidson V-Rod Saint-Delis, dont Paysage suisse sous la neige vers 1907 sept bronzes dont un Cheval attaqué par un lion (1 200/
série limitée « 100e anniversaire », de 2002, ou encore (15 000/20 000 €), provenant d’une succession locale. Tel 1 500 €) et une Jument défendant son poulain attaqué par
25 000 € pour une Hotchkiss AM 12HP Torpédo de 1925. sera le cas également d’une Paysanne et sa vache sur la un loup  (2  000/3  000  €). La section du mobilier
Les sportives seront aussi au rendez-vous avec une plage, peintes vers 1878-1882 par Eugène Boudin (6 000/ comprendra une commode tombeau Louis XV (2 000/
Porsche  911 S Targa de  1977, à piloter moyennant 8 000 €), et de Pêcheurs de moules, Luc-sur-Mer d’André 3 000 €) et un bonheur-du-jour Transition (1 200/1 500 €),
41 000 €, une Ferrari 430 Scuderia 2008, à 140 000 €, sans Hambourg (8 000/12 000 €). Les accompagneront des et celle de la peinture un Portrait de Louis XV en tenue de
oublier une Maserati Bira de 1976, qui pourrait se négocier œuvres de  Lebourg, Gernez, Friesz, Guilbert, Herbo, sacre d’un artiste de l’école française du XVIIIe, suiveur de
à 127 000 €.  Guégan et Madelain, autant de peintres de l’Estuaire repré- Louis-Michel Van Loo (4 000/6 000 €), et La Renommée
sentant souvent Honfleur, la côte normande et les bords de d’un peintre de l’école romaine du XVIIe, suiveur de
Seine. On avancera dans le temps en compagnie de Hans Giovanni Francesco Romanelli (2 000/4 000 €). Voir article
Hartung, à l’origine d’une Composition de 1973 (50 000/ page 88

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 35


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 16/12/2020 10:11 Page 36

AGENDA I RÉGIONS

PAU 64
3, allée Catherine-de-Bourbon - Samedi 19 décembre à
14  h - Tableaux, mobilier et objets d’art, sculptures,
bronzes, céramiques, arts décoratifs du XXe, tableaux orien-
talistes - Carrère & Laborie OVV, 05.59.84.72.72. Voir
Gazette no 43.
L’auvergnat d’adoption Victor Charreton s’invitera dans ce
programme palois avec un paysage, prisé 2 000/3 000 €. Il
sera accompagné aux cimaises par l’orientaliste Henri Jean
Pontoy, qui livrera contre 1 200/1 500 € une paire de toiles
visitant Le Jardin Majorelle à Marrakech. On remarquera
par ailleurs une armoire d’époque Louis XIV, issue d’un
travail du Sud-ouest et estimée 1 000/1 500 €.  

POITIERS 86
22, boulevard du Grand-Cerf - Samedi 19 décembre à 14 h -
Tableaux modernes - Expert(s) : cabinet Maréchaux - Lundi
21 décembre à 14 h - Armes, militaria, souvenirs histo-
riques, vins et alcools - Expert(s) : MM. Brunel, Sabbah -
Hôtel des Ventes de Poitiers Boissinot & Tailliez OVV,
05.49.37.80.81. Voir Gazette no 44.
La vente du samedi 19 décembre verra la dispersion du
fonds d’atelier d’Henri-Pierre Lejeune (1881-1961),
comprenant 171 lots de dessins et peintures, essentielle-
ment des paysages. L’occasion d’y trouver des vues alsa-
ciennes, espagnoles, hollandaises ou flamandes, mais
aussi italiennes, bretonnes ou pictaviennes, ce peintre auto-
didacte ayant beaucoup voyagé avant de s’installer à
Poitiers en 1933. 
Place au militaria le 21 décembre, avec des armes tant euro-
VOIR PAGE
péennes que japonaises. On pourra guerroyer d’un côté

120 pour une paire de pistolets d’arçon à rouet, du premier tiers


du XVIIe siècle (4 000/6 000 €), et de l’autre pour un waki-
zashi (sabre court) shinto de forme shinogi zukuri de
l’époque d’Edo, à fourreau noir laqué et tsuba en fer de style
namban, à décor de dragons (900/1 100 €). Paraderont
LANGRES 52 encore une collection sur le bloc « de l’ours » de la LVF encore une armure de lansquenet en fer forgé, de la fin du
Salles panoramiques Jean-Favre - Samedi 19 décembre à (1 200/2 000 €) et une autre d’un célèbre collectionneur XVIe siècle (3 500/4 500 €), et un tromblon de marine fin
11 h - Tableaux, mobilier et objets d'ar - SCP Descharmes lyonnais, riche de plus de six cents cartes anciennes et cent XVIIIe, à silex et fort canon (500/600 €). 
Didier Pacotte Mes, 03.25.87.08.70. cinquante modernes sur le thème de Guignol (1 200/
1 500 €). 
POLLESTRES 66
LES ANDELYS 27 Hôtel des ventes du Mas de la Devèze, RN 9, C. Cial Inter-
9, rue Pierre-Corneille - Samedi 19 décembre à 14 h - NANTES 44 marché - Samedi 19 décembre à 14 h 30 - Timbres,
Tableaux modernes et contemporains, arts décoratifs du 8 bis, rue Chaptal - Samedi 19 décembre à 10 h 30, 14 h - monnaies anciennes, poteries anciennes, tableaux, bijoux,
XXe, arts premiers, art d’Asie, bijoux, vintage, sculptures, Sur le thème de la publicité - Salorges Enchères OVV, vins - Samson - Colomer - Bezard Mes, 07.87.23.41.48.
bronzes, bagages et accessoires de mode - Expert(s) : M. 02.40.69.91.10. Voir Gazette no 43.
Tellier - Hôtel des Ventes des Andelys  OVV, À Nantes vous attend une nouvelle vente sur le thème de la
02.32.54.67.07. Voir Gazette no 44. publicité, dont les temps forts seront offerts par les ROUEN 76
Pleins feux sur les arts du XXe siècle en compagnie du marques mythiques de l’entre-deux-guerres. Citons en 60, rue Verte - Dimanche 20 décembre à 14 h - Dessins,
peintre argentin Antonio Seguí, qui nous fera visiter pour particulier les chocolats Menier, avec une rare plaque tableaux anciens, modernes et contemporains, art d’Asie,
13 000/15 000 € Le Coin de la rue (2016), mais aussi de l’Is- émaillée illustrée de la Petite Fille Edia, datée vers 1929 bijoux, montres, vintage, argenterie, arts de la table, objets
landais Gudmundur Erró, à l’origine d’Amazon Woman, (25 000/30 000 €. Voir Gazette n°44 page 18), ou l’apéritif de vitrine, sculptures, bronzes, céramiques, design, mobi-
de 2020 (9 000/10 000 €). La sculpture ne sera pas en reste Dubonnet, avec une plaque émaillée signée Cassandre et lier et objets d’art, lithographies, estampes, arts décoratifs
grâce à Léon Indenbaum et son  Torse acéphale, une son célèbre slogan « Dubo Dubon Dubonnet », dont sept du XXe - Expert(s) : Cabinets Perazzone-Brun, Portier et
épreuve en bronze de 1919 (12 000/15 000 €), mais aussi exemplaires seulement ont été retrouvés à ce jour Associés, Mme Bonafous-Murat - Normandy Auction OVV,
Jean Lambert-Rucki et son Couple daté vers 1925 (10 000/ (10 000/12 000 €). Nous remarquerons encore un panneau 06.61.86.65.56. Voir Gazette no 43.
12 000 €). L’art nouveau sera encore illustré au travers d’un publicitaire des années 1930 de Peugeot Frères (5 000/ Honneur aux femmes dans ce programme rennais du 20
mobilier de salle à manger modèle Lulu de Louis Majorelle 6  000  €) et une plaque émaillée pour les  parapluies décembre avec la présentation à hauteur de 30  000/
(8 000/12 000 €) et l’art déco par un vase en pâte de verre, Revel (4 500/5 000 €).  50 000 € d’un Vase de fleurs sur une chaise de Suzanne
de Gabriel Argy-Rousseau, à décor de gazelles et de fleurs, Valadon, daté de 1927 (voir Gazette n° 44 page 125). À ses
de 1928 (10 000/12 000 €). Voir article page 84 côtés aux cimaises figureront une lithographie de Francis
NANTES 44 Bacon, Triptyque, daté d’août 1972 (20 000/25 000 €), mais
8-10, rue Miséricorde - Mardi 5 janvier à 14 h - Céra- aussi une toile peinte en 1949 par Marcel Gromaire, Moulins
LYON 69 miques, objets de curiosité - Ivoire - Couton - Veyrac - en Hollande (6 000/8 000 €). Ce programme comprend
70, rue Vendôme - Mercredi 6 janvier à 14 h 30 - Cartes Jamault OVV, 02.40.89.24.44. Voir Gazette no 45. encore une bague en or gris ornée d’un diamant solitaire
postales, timbres-poste - Expert(s) : M. Marsanoux - De Quelque trois cents lots de faïences, objets de Haute pesant 8,29 ct, de couleur N-R et pureté VVS2 (25 000/
Baecque et Associés  OVV, 04.91.50.00.00. Voir Gazette Époque et autres curiosités, estimés entre quelques 30 000 €), mais aussi de l’art asiatique avec une statuette
nos 37, 45. dizaines et centaines d’euros, prendront le chemin des Tang en terre cuite à traces de polychromie, représentant une
Parmi les 209 lots présentés, les mieux cotés seront une enchères. À noter tout particulièrement un plat ovale XVIIIe cavalière sur un chameau (10 000/12 000 €), ou une boîte en
collection de plus de 1 600 cartes postales anciennes et de de Strasbourg de Joseph Hannong, à décor de bouquets de forme de pêche de longévité d’époque Qianlong en laque
plus de quatre cents modernes, sur le thème du Judaica fleurs (400/600 €), et une assiette patronymique XVIIIe de rouge de cinabre, à décor sculpté de Shou Lao tenant un
(2 500/5 000 €), et un grand carton de timbres neufs La Rochelle, montrant quant à elle un moine et annotée bâton et d’un enfant debout sur une branche d’arbre à pêches
France, entre 1980 et 2000 (2 000/3 500 €). À retenir « robert chidaine 1760 » (200/300 €).  de longévité parmi les flots (5 000/6 000 €). 

36 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 AGENDA.qxp_gaz16xxp 16/12/2020 10:11 Page 37

AGENDA I MONDE

SAINT-BRIEUC 22 BELGIQUE Nivelles espagnol de la fin du XVe siècle (25 000 €) et un casque de


10-12, rue de Gouët - Samedi 19 décembre à 9 h - Jouets Chaussée de Mons 22 - Dimanche 20 décembre à 13 h - type savoyard des années 1600-1620 (12 000 €). Du côté
À 9 h 30 - Verreries, céramiques, tableaux, mobilier et Bandes dessinées - Septimus, +(32)0495.207.484. des armes à feu de collection, notons une paire de pistolets
objets d’art, jouets, argenterie, bijoux, arts décoratifs du marseillais des années  1800, richement décorés de
XXe, sculptures, bronzes, marine (sur le thème de la) - bronzes dorés et de gravures sur leur crosse (40 000 €).
Expert(s)  : Cabinet Chanoit, M. Dubois - Armor BELGIQUE Rixensart
Enchères OVV, 02.96.33.15.91. Voir Gazette no 43. Avenue Hoover 4 - Dimanche 20 décembre à 12 h - Pixi -
Parmi les lots les mieux cotés de la sélection de jouets figu- Dagoty Enchères  OVV, +(32)0483.52.34.66. LUXEMBOURG Stadtbredimus
reront un coffret Märklin à écartement HO des « Stars des 6, rue Pierre-Risch - Dimanche 10 janvier à 14 h 30 -
chemins de fer royaux bavarois », comprenant trois loco- Design, tableaux contemporains, sculptures - Lux-Auction,
motives à vapeur (300/400 €), et un camion Unic Grand ESPAGNE Barcelone +(352)621.278.152. Voir Gazette no 45.
Routier Lautaret de la marque JRD France, celui-ci vert et Calle Beethoven, 13 - Mardi 22 décembre à 17 h - Livres -
orange (250/280 €). Un buffet gainé de cuir art déco Soler y Llach Subastas, +(34)93.201.87.33.
attribué à Jacques Adnet (3 000/5 000 €) côtoiera par LUXEMBOURG Steinfort
ailleurs des faïences de Quimper, mais aussi une toile de 8B, rue Collart - Dimanche 20 décembre à 11 h - Tableaux,
François-André Vincent dépeignant Le Jeune Pyrrhus à la ESPAGNE Madrid mobilier et objets d'art - Goldfield.
cour de Glaucias : une esquisse se rapportant à sa compo- Conde de Aranda, 23 y Velazquez - Lundi 21 décembre à
sition exposée au Salon de 1791 sous le n° 750 et répon- 17 h - Bijoux - Lundi 28 décembre à 10 h 30 - Tableaux,
dant à une commande du prince-électeur de Trèves pour la mobilier et obejts d'art - À 18 h - Dessins - À 18 h 30 - Art MAROC Marrakech
salle du Trône de la résidence de Coblence, aujourd’hui contemporain - Fernando Durán, +(34)91.575.39.11. Voir Avenue Bab Jdid - Mercredi 30 décembre à 14  h -
conservée au château de Zidlochovice (3 000/5 000 €). L’in- Gazette nos 36, 44. Tableaux, orientalisme - À 17 h - Art contemporain - Artcu-
vité d’honneur sera cependant Gen Paul, dont le pinceau Le 21 décembre, la maison madrilène inaugure sa série de rial OVV, 01.42.99.20.20. Voir Gazette nos 35, 43, 44.
coloré et expressionniste nous offrira un paysage, Le catalogues de fin d’année avec de belles parures et de Les ventes marocaines d’Artcurial, traditionnellement orga-
Bureau de tabac, rue Norvins et le Sacré-Cœur (25 000/ précieuses pierres. Un collier de diamants taille poire y nisées en fin d’année à Marrakech et retransmises en
35 000 €). Voir article page 88 forme une rivière brillant de mille feux, avec un poids total duplex à Paris, se répartissent en deux rendez-vous.
d’environ 50 ct (87 500 €), aux côtés d’un autre modèle en Le premier, à 17 h, se consacre à «Majorelle et ses contem-
or blanc 18 ct, orné d’une multitude de brillants (environ porains», riche d’une importante toile d’Étienne Dinet,
SENLIS 60 94,20 ct) au milieu desquels tombent en goutte des fleurs L’École coranique (5,28/6,6 MMAD, soit environ 480 000/
63, rue du Faubourg-Saint-Martin - Samedi 19 décembre d’aquamarines, de tourmalines, d’améthystes et d’opales 600 000 €), et de sept œuvres de Jacques Majorelle, dont
à 14 h, 16 h - Arts décoratifs du XXe, design, tableaux (35 000 €). Les émeraudes sont mises à l’honneur à travers une Entrée des souks des années 1940-1945 (550 000/
contemporains - Expert(s) : Mme Bonafous-Murat - Actéon une importante bague ornée d’une pierre colombienne de 770 000 MAD). La même session dévoile également un
Hôtel des ventes de Senlis OVV, 03.44.53.03.42. Voir 8,14 ct, flanquée de deux diamants taille triangle de 1,28 ct chapitre dédié à l’« Art moderne et contemporain marocain
Gazette no 44. (24 000 €) et une paire de pendants d’oreilles offrant une et international », rendant notamment hommage à un pion-
Pleins feux sur le XXe siècle avec aussi bien un album in- cascade de brillants (3,18 ct) aboutissant à une émeraude nier de l’art contemporain marocain disparu en octobre
folio de Bernard Buffet sur le thème de Saint-Tropez, daté de 10,74 ct (16 000 €). dernier, Mohamed Melehi : ses Flammes, sculpture en
de 1979 et estimé 8 000/12 000 €, qu’un bronze à patine Le programme du 28 s’annonce chargé, la journée s’ou- métal de 2018, sont estimées entre 700 000 et 1 MMAD.
vert nuancé foncé d’Antoniucci Volti,  Nu allongé aux vrant sur l’art ancien et un paysage de la Granja de San Ilde- À 17 h est dévoilée la sélection d’art contemporain africain,
jambes croisées, numéroté 6/6 et attendu à 4 000/6 000 €. fonso peint par Joaquín Sorolla Bastida durant son séjour mettant l’accent sur la scène émergente avec, entre autres,
Le design ne sera pas en reste avec un grand fauteuil pivo- estival en 1907 (125 000 €). Une scène paysanne natura- deux œuvres de Mohamed Saïd Chair (dont Road Runners,
tant Egg Chair et son ottoman d’Arne Jacobsen, édité par liste mise en couleurs en 1881 par le Berlinois Paul Frie- 55 000/88 000 MAD). Le Sud-Africain Bambo José Sibiya y
Fritz Hansen en 2000, qui pourrait partir à 2 500/3 000 €. drich Meyerhein (98 000 €) rencontre par ailleurs une sera représenté par un dyptique illustrant des Swenkas,
À 16 h débutera ensuite la dispersion de l’atelier Jacqueline importante nature morte aux fruits du Napolitain Giovanni ouvriers des campagnes exilés en ville (44 000/66 000 MAD).
Suzor de Panafieu (1903-1981), riche de 180 œuvres (entre Battista Ruoppolo, inédite sur le marché (90 000 €). En fin Voir article page 129
20 et 600 €) et présentée par la fille de l’artiste, Annabel de journée, place aux dessins et aquarelles, signés notam-
Auboyneau.  Voir article page 88 ment Anton Rafael Mengs (28 000 €), Corot (17 000 €),
Juan Carreño de Miranda (9  500  €) ou Isidro Nonell
(7 000 €). La journée s’achève sur l’art contemporain : les
VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE 69
592, boulevard Albert-Camus - Samedi 9 janvier à 14 h -
Bandes dessinées - Maison de ventes Richard  OVV,
grands noms de la scène espagnole y sont dignement
représentés par une sculpture de Manolo Valdés
(90 000 €), une autre de Francisco Leiro (48 000 €) ou une
Online
04.28.39.00.20. toile géométrique de Mario Carreño (40 000 €). Voir article
page 130 only
WWW.DROUOTONLINE.COM
ESPAGNE Madrid Jusqu’au dimanche 20 décembre à 14 h - Tableaux, mobi-

Monde Calle Núñez de Balboa, 9 y 10 - Mardi 22 décembre à 18 h


Tableaux, mobilier et objets d'art - Alcalá Subastas,
+(34)91.577.87.97.
lier et objets d’art - Expert(s) : Cabinets Portier et Associés,
Blaise, MM. Remy, Casanova - Morand  OVV,
01.40.56.91.96. Voir Gazette no 44.
BELGIQUE Anvers
Ellermanstraat, 36/38 - Dimanche 20 décembre à 11 h,
14  h - Art asiatique et ethnique, archéologie - DVC, ISRAËL Herzliya WWW.DROUOTONLINE.COM
+(32)3.232.36.64. 35 Havatzelet Hasharon st. - Dimanche 20 , lundi 21et Jusqu’au mercredi 6 janvier à 14 h - Monnaies, livres
mardi 22 décembre à 18 h - Bijoux, tableaux, mobilier et anciens et modernes, bijoux - Maigret (Thierry de) OVV,
objets d'art - Tiroche Auction House, +(972)505-277811. 01.44.83.95.20. Voir Gazette no 44.
BELGIQUE Diegem
Kouterveldstraat, 2-4 - Dimanche 20 décembre à 16 h,
Arts modernes et classiques - Stanley’s Auction, ITALIE Sarzana
+(32)477.62.12.74. Piazza Vittorio Veneto, 13-19 - Samedi 19 décembre à
10 h - Armes, militaria, souvenirs historiques - Czerny’s,
+(39)0187.69.13.76. Voir Gazette no 41.
Le 19, la maison italienne dévoile sa seconde et dernière
session de vente spécialisée. Parmi les rares armures
proposées figurent un ensemble italien des années 1600,
complet de son casque, de ses protections de torse et de
bras (35 000 €), une paire de jambières gothiques, travail

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 37


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
gaz copages 45 V1.qxp_Mise en page 1 11/12/2020 20:31 Page1

MARDI 26 JANVIER 2021 À 14H A DROUOT - SALLE 1


Enchères - Etude Judiciaire
5 75009 PARIS
+ www.copages-auction.com

MOBILIER - OBJETS D’ART - DESIGN - TABLEAUX

EFFIGIE D'ANCÊTRE JÖRAI. Pierre SOULAGES


Statue funéraire en bois (né en 1919)
SAKALAVA. Lithographie n°21, 1969.
Madagascar Fin XVIIIè/XIXè MOURLOT Imprimeur.
H : 75 cm 77 x 54 cm
1 500/3 000 € n° 4/65
15 000 /18 000 €

COCTEAU- PICASSO.
MORCEAU DE TOUR «Picasso de 1916 à 1961»
EIFFEL 1er étage Textes de Jean COCTEAU
Attestation de l’entreprise Monaco, Ed. du Rocher,
chargée des travaux. 1962 avec 24 lithographies
91,5 x 41cm originales de Pablo Picasso
3 000/8 000 € 38x28 cm
Exemplaire N°113 - signé
par Picasso et Cocteau.
2 000/3 000€

CHINE Epoque TSING PORSCHE 911-993 Carrera 2


Spectaculaire dragon Impérial Coupé noire Modèle 1995-133 000km
en bronze enserrant un grand Toit ouvrant, Ess- 4 places 6 vitesses
miroir en forme de croissant Manuelles
de lune postérieur. Avec certificat d'expertise AESTIME.
H 80cm L 72 cm Carnet d’entretien Porsche et contrôle
3 000/5 000 € technique à jour
Très bon état général 60 000/70 000 €
Frais 16% HT 19.20TTC

 ! %  % !$ % %"" !$"!"$#!"


"%
#$%#$%
#$%$% 
#"% !$""$%$#!"%$# %$"%#"% $#!$# %#!%$$%#$$% $
EXPOSITIONS : Toutes les photos de la vente visibles sur Patricia CASINI-VITALIS Lorenza VITALIS
Samedi 23 janvier de 11h à 18h drouot live et interenchères.com/75057 Commissaires-Priseurs
OVV n°2015-064

lundi 25 janvier de 11h à 18h 5 rue de Provence 75009 PARIS Rez-de-chaussée


et mardi 26 de 11h à 12h30
Tél + 33 ( 0)1 40 06 91 57
Expositions privées dans notre galerie mail : contact@copagesdrouot.com
sur rendez-vous.
Frais en sus SVV : 23% HT 27,6%TTC
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
gaz copages 45 V1.qxp_Mise en page 1 11/12/2020 20:31 Page2

MARDI 26 JANVIER 2021


E hères - Etude Judiciaire
5
www.copages-auction.com

LES JEUX DE LA POUPÉE - GRAND MANIFESTE DU SURREALISME

Hans BELLMER (1902-1975)


Les jeux de la poupée,1949
Textes de Paul ELUARD (1895-1952)
Paris les Editions Premières.
Première édition N°40 signée
par Hans BELLMER
Parfait état de fraicheur des quinze
photos originales aux sels d’argent
sur papier argentique, coloriées
à la main à l’aniline, exemplaire
donné à l'artiste par Hans Bellmer
en remerciement.
Dim.des photos 13 x 13.5 cm
ou 14 cm
Dim. de l'ouvrage : 24,5 x 19 cm

60 000/80 000 €

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
DELON - HOEBANX
MAISON DE VENTES AUX ENCHÈRES

PROGRAMME DES VENTES 1er SEMESTRE 2021


JANVIER AVRIL JUIN
ARTS D’ASIE MOBILIER & OBJETS D’ART MOBILIER & OBJETS D’ART
MOBILIER OBJETS D’ART ART POPULAIRE TABLEAUX ANCIENS
TABLEAUX ANCIENS ARTS D’ASIE BIJOUX, HORLOGERIE,
VINS & SPIRITUEUX ORFÈVRERIE
MARS ARTS D’ASIE
LIVRES & PAPIERS ANCIENS MAI POUR INCLURE VOS
BIJOUX, HORLOGERIE, ARTS DU XX SIÈCLE e
BIENS DANS CES VENTES,
ORFÈVRERIE TABLEAUX & SCULPTURES N’HÉSITEZ PAS À NOUS
TABLEAUX ANCIENS MODERNES CONTACTER

10 bis rue descombes 75017 Paris - info@delon-hoebanx.com - Tél. : 01 47 64 17 80 - Fax : 09 70 62 79 28


www.delon-hoebanx.com
GUILLAUME DELON COMMISSAIRE-PRISEUR HABILITÉ - DÉCLARATION N° 074-2015

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
BEAUSSANT LEFÈVRE
Commissaires-Priseurs
DROUOT RICHELIEU
Vendredi 22 janvier 2021 à 13 h 30 - Salles 5 et 6
TABLEAUX ANCIENS
OBJETS D’ART
BEL AMEUBLEMENT

VINCENNES
Rare pot à lait ordinaire
couvert à fond vert.
Lettre-date A (1754).
Décor attribué
à Charles-Nicolas Dodin.
Monture en or.
H. : 12 cm

Alexis-Simon BELLE (1674-1734)


Portrait d’Antoine Crozat,
marquis du Châtel (vers 1655-1738).
Huile sur toile, rentoilée.
138 x 105 cm

bureau du gouverneur du crédit foncier de france

EXPERTS Gérard AUGUIER Tél. : 00 39 335 14 04 157 - Michel VANDERMEERSCH Tél. : 01 42 61 23 10


Jacques BACOT et Hughes de LENCQUESAING Tél. : 01 46 33 54 10

EXPOSITIONS PUBLIQUES : Mercredi 20 janvier de 11 h à 18 h,


jeudi 21 janvier de 11 h à 20 h et vendredi 22 janvier de 11 h à 12 h
Catalogue sur demande à l’étude : 15 € - Téléphone pendant les expositions et la vente : 01 48 00 20 05

Éric BEAUSSANT - Pierre-Yves LEFÈVRE


32, rue Drouot - 75009 Paris - Tél. : 01 47 70 40 00 - www.beaussant-lefevre.com - contact@beaussant-lefevre.com
Agrément N° 2002-108
41
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
_PUB SERIE 100%.qxp_NUMERO ZERO 05/03/2020 12:00 Page 6

LE SITE
INTERNET
100%
ARTISTIQUE
gazette-drouot.com

VEVER, BROCHE-PENDENTIF. ADJUGÉ : 21 523 €.


DROUOT, DÉCEMBRE 2018, FRAYSSE & ASSOCIÉS.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
GAZ PB ceramiques 2021.qxp_PESCHETEAU BADIN.qxd 14/12/2020 10:49 Page1

DROUOT- RICHELIEU - VENDREDI 29 JANVIER 2021 - SALLE 7 À 14H00

CÉRAMIQUES EUROPÉENNES

EXPERT
CYRILLE FROISSART
01 42 25 29 80

Expositions à l’étude sur rendez-vous dès le 4 janvier SÈVRES.


Catalogue disponible Expositions publiques à Drouot : Marqués : LL entrelacés,
lettre-date D pour 1757.
début janvier 2021 mercredi 27 janvier de 11h à 18h
XVIIIe siècle, 1757.
jeudi 28 janvier 2021 de 11h à 20h H. 18,5 cm, L. 32 cm.
vendredi 29 janvier 2021 de 11h à 12h
Catalogue, photographies, Responsable de la vente :
et ordres d’achat en ligne sur Marine SCHUH-SENLIS
www.pescheteau-badin.com et
PESCHETEAU BADIN 01 47 70 50 90
www.drouot.com
Commissaires-Priseurs OVV n° 2002-312

Ordres d’achat sur


16, rue de la Grange Batelière - 75009 PARIS

bids@pescheteau-badin.com
Tél. 01 47 70 50 90 - Fax. 01 48 01 04 45
pescheteau-badin@wanadoo.fr - www.pescheteau-badin.com
42
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:08 Page 44

VOIR PAGE

54

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:08 Page 45

SÉLECTION ADJUGÉ
DU 4 AU 12 DÉCEMBRE
2020
L E S
VEN
T E S
Les
Adjugé
ventes
à monde
Paris

Envoûtante Venise.
Sous le pinceau de Francesco
Guardi, la Sérénissime
dans des salles voisines. Autre clin d’œil, de Percier et Fontaine, retenait 10 200 €,
embarquait dans ses gondoles la paire de boîtes en forme de pêche de un lustre en bronze doré à seize bras
des pièces de la lointaine Chine, longévité, chez Doutrebente, et Venise, de lumière s’allumait de 11 500 € et une
vue de l’église des Zitelle sur la Giudecca, charmante tête en bronze de Bambino
des tableaux anciens et chez Fraysse & Associés, faisaient du sculpteur italien Medardo Rosso
modernes et de précieux bijoux. quasiment jeu égal – à 256 000 € pour acceptait 27 000 €. La semaine avait débuté
les laques et à 253 200 € pour la toile. le 8 décembre chez Artcurial avec
Un vrai livre des merveilles. On sait aussi que de son fabuleux périple, la dispersion d’un ensemble d’œuvres
Marco Polo rapporta des pierres précieuses : de Balthus, provenant de la collection
des rubis, des saphirs, du jade… Là encore, de Frédérique Tison, muse et modèle
PAR ANNE DORIDOU-HEIM
on en retrouvait cette semaine aux enchères. de l’artiste. Le Vase bleu –  une huile sur
La période de décembre y étant propice, toile de 1963-1964 – emportait 294 200 €
de beaux résultats venaient se déposer sur et un dessin de Katia endormie, 169 000 €.
Depuis Marco Polo, la cité de Venise une montre entièrement pavée de diamants On voyait également le Centre Pompidou
et la Chine sont liées par l’histoire. et rubis de Van Cleef & Arpels (348 160 € intervenir à six reprises par la voie de la
Parti en 1271 avec son père et son oncle chez Baron Ribeyre & Associés) et sur préemption pour acquérir des œuvres sur
négociants, le jeune homme arrive en 1275 des diamants montés en bague (177 000 papier et un carnet de croquis (14 300 €).
à Shangdu, où le grand khan remarque et 120 750 € de nouveau chez Fraysse, Sotheby’s signait un retour réussi vers
son intelligence et lui accorde sa protection. le 9 décembre cette fois). la Chine et concluait avec les 2,7 M€
Les missions qu’il lui confie l’amènent d’une sculpture du bouddha Maravijaya
à parcourir tout l’Empire durant seize De Bruegel à Balthus du royaume de Dali datant du XIIe siècle,
années. À son retour en Italie et après avoir Le programme déroulait d’autres tableaux une pièce récemment redécouverte.
été emprisonné, il dicte un récit de voyage anciens et voyait un panneau peint dans Dans le même domaine de la statuaire,
à partir de ses souvenirs, le Livre des l’atelier de Pieter Bruegel le Jeune faire son décidément très demandé en cette saison
merveilles du monde. Celui-ci pose la entrée sur la glace à 214 880 € (Brissonneau asiatique à Paris, une figure népalaise
première pierre d’une fascination pour OVV), tandis qu’un couple de Savoyards de Vajrapani, exécutée entre les Ve
le lointain pays du Milieu et l’envie d’en de Jean-Baptiste-Marie Pierre séduisait et IXe siècles, partait pour 138 600 €.
apprendre plus sur ses mythes et légendes. à 105 300 € lors de la vente Millon du Et un bronze tibétain du XIVe siècle
L’histoire est connue, qui se poursuit 8 décembre. Vendredi 11, la maison Ferri du boddhisatva Avalokiteshvara recevait
aujourd’hui avec une peinture de Francesco dispersait à Drouot le contenu d’un château 119 700 €. Les enchères se déroulaient
Guardi (voir page de gauche) et des œuvres normand. Un fauteuil d’apparat à châssis sous bonne protection ! <
chinoises se retrouvant le même jour en acajou, attribué à Jacob-Desmalter
à Drouot, le jeudi 10 décembre, et probablement réalisé sur un dessin

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 45


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:08 Page 46

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Chère épigraphe
Retour sous le feu des projecteurs
de ce panneau ayant appartenu
à un passionné d’art mamelouk
égyptien du XIXe siècle,
Ernest de Blignières.
À Paris, en 1903, se tient à l’Union centrale
des Arts décoratifs une grande exposition
consacrée aux arts musulmans, accompagnée
d’un catalogue. Sous le numéro 23 se trouve
un objet décrit comme une «plaque de porte
décorée d’une inscription en relief sur fond de Égypte mamelouke, vers 1334-1339. Élément d’applique formant un cartouche
épigraphié, très probablement pour l’émir Bashtak, en ivoire d’éléphant sculpté et ciselé,
rinceaux […] Égypte, XIVe siècle», apparte-
8,3 x 29,3 cm, encadré vers 1876-1880 d’un bandeau de bois égyptien de 18 x 38 cm.
nant à Mme de Blignières. Il s’agit de ce pan- Adjugé : 186 480 €
neau en ivoire épigraphié, conservé depuis
dans la famille de son éminent propriétaire,
Ernest de Blignières (1834-1900). Envoyé au son retour en France en 1881 se trouve donc Sayf al-Din Bashtak al-Nasiri, il est possible
Caire en 1876, ce haut fonctionnaire s’y prend ce panneau en ivoire, inscrit d’une formule de présumer que ce dernier, un puissant émir
de passion pour l’art mamelouk et réunit une mamelouke honorant un commanditaire de mamelouk, est bien le destinataire de cet élé-
collection en tout point remarquable. Très haut rang. Le nom de celui-ci n’est pas pré- ment d’applique. Son résultat, conséquent,
concerné par la préservation du patrimoine sent, par manque de place certainement, mais de 186 480 € est un nouvel indice…
cairote, il contribue à la création d’un musée au regard de deux autres panneaux connus et
d’art arabe dans la capitale égyptienne et conservés au L.A. Mayer Institute of Islamic VENDREDI 4 DÉCEMBRE - VENTE LIVE À HUIS
à celle d’un comité de conservation des monu- Art de Jérusalem, présentant le même décor, CLOS. BLANCHET & ASSOCIÉS OVV.
ments. Parmi les pièces rapportées lors de identiques en taille et mentionnant le nom de MME SOUSTIEL.

Une créatrice et son intérieur


Jean-Michel Frank, Adolphe Chanaux
et Clément-Serveau étaient conviés
à réaliser un élégant aménagement.
La marque d’un style.
Mère de la romancière Madeleine Chapsal, Marcelle
Chaumont (1891-1990) entre en 1912 dans les ateliers
de Madeleine Vionnet, qui vient d’ouvrir sa maison de
couture rue de Rivoli. Elle devient vite sa première col-
laboratrice, concevant ses modèles les plus embléma-
tiques. Après la fermeture de l’entreprise en 1940, elle
ouvre la sienne, où elle aura comme apprenti le tout
jeune Pierre Cardin. Pour la décoration de son inté-
rieur du square Pétrarque, à Paris, elle fait appel aux
plus grands de l’époque, Jean-Michel Frank (1893-
1941), notamment pour cette paire de fauteuils club
recouverts de Skaï, qui se démarquait avec une enchère
de 183 425 €. La patte sobre et élégante du designer s’y
retrouve. Il en était de même dans une console demi-
lune en bois patiné au piétement en fuseau
(74,5 x 131 x 39,5 cm), réalisée à quatre mains avec
Adolphe Chanaux (1887-1965) et adjugée 69 520 €.
Jean-Michel Frank (1893-1941), paire de fauteuils club recouverts de Skaï beige,
Une grande peinture (155,5 x 94,5 cm) de Clément-Ser-
piétement fuseau à angles saillants, 62,5 x 63,5 x 63 cm.
veau (1886-1972) éclairait l’intérieur de ses charmes.
Adjugé : 183 425 €
Spécialement exécutées pour le salon de la créatrice,
Les Trois Grâces étaient déposées à 31 600 € et rece-
JEUDI 10 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS CLOS. BRISSONNEAU OVV. M. MAURY. vaient un record du monde (source Artnet).

46 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:08 Page 47

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

© F.L.C. / ADAGP, PARIS, 2020


Charles Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier (1887-1965), Taureau, collage de papiers gouachés, papier noir,
gouache blanche et encre de Chine sur papier, 79 x 90 cm.
Adjugé : 153 600 €

SIGNES DISTINCTIFS
Le Corbusier sous le signe 99 680 €. Christo n’a pu mener à bien bleu, rouge et vert foncé, qui conviennent
du taureau et Christo, génial le dernier projet qui lui tenait à cœur, d’ailleurs mieux à son humeur
empaqueteur, emballaient l’habillage de l’Arc de triomphe. ombrageuse. Lorsque l’architecte –
les enchères. Ce serait un joli signe d’espoir que le qui aimait tout autant se faire peintre et
L’art d’après-guerre se manifestait chez monument public, malmené il y a peu, dessinateur – s’intéresse au thème
Ader et totalisait 635 232 €, grâce puisse revenir ainsi dans la lumière en mythologique du taureau, il a déjà 65 ans
notamment à deux pièces emblématiques 2021 et que la capitale renoue avec cette et plus rien à prouver. On peut y voir une
de leurs auteurs. La première est un projet tradition artistique qui lui va si bien. sorte de bilan pictural, qu’il déclinera en
dessiné par Christo (1935-2020) en 1976 Ainsi que le rappelait l’article de la dix-neuf grandes huiles et une tapisserie
préfigurant l’empaquetage du Pont-Neuf Gazette du 27 novembre (page 59), un rebrodée, devenue le rideau de scène du
en 1985. Reproduite en couverture de la Taureau du Corbusier (1887-1965) avait Bunka Kaikan Theater à Tokyo. Pour les
Gazette n° 42 du 27 novembre, l’œuvre sur déjà montré ses cornes chez Ader en juin réaliser, il pratiquait des tests de couleur.
papier (56 x 71 cm), aussitôt identifiable, dernier. Réalisé en 1963 à partir d’un Un essai ici transformé à 153 600 €.
rappelait ce happening gravé à tout jamais collage de pièces de papier gouaché et à
dans les mémoires d’une époque où Paris l’encre de Chine, il ressortait sur un fond MARDI 8 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS
était encore à la fête… Pour ce souvenir rose pastel. Celui présenté cette fois, non CLOS. ADER OVV.
qui honorait aussi celui de l’artiste, daté mais réalisé selon la même technique,
disparu le 31 mai dernier, il fallait déposer est beaucoup plus coloré et joue de noir,

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 47


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:08 Page 48

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Le cheval et l’oiseau
Deux sculptures, la première inconnu. Ce plâtre exécuté vers 1940-1945, l’extravagante Américaine demande que le
de Marino Marini, la seconde de une pièce unique titrée Cavalo e Cavaliere, sexe soit amovible. Ainsi, lorsqu’une proces-
François-Xavier Lalanne, éclairaient apporte sa petite pierre à la grande réalisa- sion passe sur les eaux, on retire prestement
une vente d’arts décoratifs. tion qui séduira Peggy Guggenheim – et l’objet litigieux. Avec l’emploi du plâtre, on
À la suite de l’Avant-Première que lui a qu’elle fera installer sur la terrasse de sa fon- sent l’œuvre encore en gestation, le final
consacrée la Gazette n° 42 (voir page 23) plus dation à Venise, face au Grand Canal. explosif n’étant pas encore atteint et Marini
rien de la genèse de L’Ange de la ville de L’homme est cependant doté d’un détail ana- donnant de l’humanité à son cavalier, qui
Marino Marini (1901-1980) ne nous est tomique très voyant… et, lors de la fonte, prendra ensuite une dimension christique.
La grande fragilité des plâtres fait renoncer
de nombreux acquéreurs, ce qui les empêche
trop souvent – et malheureusement, tant ce
sont des pièces originales qui révèlent le
geste de l’artiste – d’atteindre les résultats
qu’ils mériteraient. Celui-ci, tout de même,
tenait fermement des rênes qui le menaient à
un prix conséquent de 140 800 €.
De la modestie, le pigeon en bronze et cuivre
patiné conçu par François-Xavier Lalanne
(1927-2008) pour contenir une lampe en
verre opalin blanc n’en avait guère, et il se
rengorgeait à 46 080 €. Ce modèle, créé en
1991, mesure 21 cm de haut et 26 cm de long.
Le volatile habitant les trottoirs parisiens a
bien raison : il est très demandé ! La même
année, Lalanne réalise une autre lampe,
autour d’un échassier, disponible en 62 et
29 cm de haut. Les deux luminaires anthropo-
morphes sont en bronze, tôle de cuivre et
verre opalin. Ils seront édités par Artcurial,
en 900 exemplaires pour le pigeon, et 1 500
pour l’échassier. Malgré ce grand nombre,
leur cote ne se dément pas, ne cessant même
de grimper depuis la vente Bergé - Saint Lau-
rent de 2009 et la rétrospective du musée des
Arts décoratifs en 2010. De quoi se gonfler
d’orgueil un peu plus encore !

MARDI 8 DÉCEMBRE, SALLE 1-7


DROUOT-RICHELIEU. TESSIER & SARROU
ET ASSOCIÉS OVV. CABINET PBG EXPERTISE.

Marino Marini (1901-1980), Cavalo e Cavaliere,


sculpture préparatoire en plâtre et métal, vers
1940-1945, pièce unique, signée sur la terrasse,
40,5 x 40,5 x 12 cm.
Adjugé : 140 800 €

48 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:09 Page 49

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

MANDORLE FILIALE
Le symbolisme peut aussi charmant, mettant en scène
prendre de tendres le visage de sa fille Jacqueline,
accents lorsqu’un père, dans une mandorle sur fond
Louis Welden Hawkins, d’or. Il s’agit très explicitement
portraiture sa fille. pour lui de se référer aux
Louis Welden Hawkins (1849- maîtres de la peinture italienne
1910) est, comme son nom primitive, les grands classiques
ne l’indique pas, un artiste des symbolistes. La jeune fille
français, cependant né en ainsi nimbée repartait auréolée
Allemagne d’un père anglais d’une enchère de 19 100 €.
et d’une mère autrichienne Comme L’Enfance de Pan
pour un peu mieux brouiller les (36,5 x 24 cm), le charmant
pistes. À Paris, où il arrive chenapan capté par le pinceau
jeune, il reçoit sa formation de Raoul du Gardier (1871-
de peintre et très vite, rejoint 1952), mordant un fruit
le milieu symboliste, participant page 57 de la Gazette du
à plusieurs expositions de la 4 décembre (n° 43) et décroché
Rose+Croix entre 1893 et 1897, à 16 900 €, l’œuvre provenait
et à celles de la Libre de la collection d’un
esthétique à Bruxelles. Il livrera conservateur discret.
de très beaux portraits dont
celui de Séverine, une LUNDI 7 DÉCEMBRE, SALLE 4 - Louis Welden Hawkins (1849-1910), Portrait de Jacqueline Wedden
journaliste engagée du tournant DROUOT-RICHELIEU. Hawkins, fille de l’artiste, 1907, crayons de couleur et gouache,
du siècle, aujourd’hui au DAGUERRE OVV. CABINET 35,5 x 33,8 cm.
musée d’Orsay, et celui-ci PERRAZZONE-BRUN. Adjugé : 19 100 €

Heure précieuse
Un garde-temps de dame serti de place Vendôme. Nous sommes alors peu de raons. Pour quelle grande dame cette montre
gemmes et signé Van Cleef & Arpels temps après 1922 et la découverte fabuleuse a-t-elle été conçue ? La réponse est encore
affolait les compteurs. de la tombe de Toutankhamon : l’égyptoma- inconnue.
Nul oracle ne l’avait prédit ! Les 348 160 € nie est alors à son comble dans toute l’Europe
portés sur cette montre-bracelet de dame en et les bijoutiers s’y engouffrent à leur tour. MARDI 8 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS
platine et or gris, entièrement sertie de dia- À partir de 1923, Van Cleef & Arpels livre de CLOS. BARON RIBEYRE & ASSOCIÉS OVV.
mants, émeraudes et onyx, ont surpris. Certes, très belles créations réinterprétant les codes MME CUKIERMAN.
il s’agit d’un modèle de Van Cleef & Arpels, de cette civilisation. Cela fonctionne, les élé-
d’une grande préciosité et des meilleures gantes adorent et en 1939, la boucle est bou- Van Cleef & Arpels, vers 1924-1925,
années de l’époque art déco puisqu’il est situé clée : le joaillier est choisi pour réaliser une montre-bracelet carrée de dame en platine
vers 1924-1925, mais tout de même… Autre parure pour la reine d’Égypte Nazli Sabri, et or gris entièrement sertie de diamants,
indice, cette création qui relève tout autant de seconde épouse de Fouad Ier et mère du rubis, émeraudes et onyx, à décor de deux
la joaillerie que de l’horlogerie appartient au roi Farouk, alliant à la pureté des lignes de oiseaux en vol.
corpus de style égyptien de la maison de la l’art déco l’imaginaire des plastrons des pha- Adjugé : 348 160 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 49


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:09 Page 50

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

LES PORTE-BONHEUR
D’UN COLLECTIONNEUR
Dans la grisaille de cet hiver, et leur décor – chauves-souris «boîtes à trésors de la longévité du
une paire de boîtes en laque porte-bonheur, dragons impériaux, printemps», libéraient une enchère
et une coupe libatoire chinoises répétition des motifs au nombre de neuf, de 256 000 €. La coupe libatoire sculptée
faisaient le printemps. la divinité taoïste Shoulao, etc. –, deux d’une barque en forme de tronc élancé
Objet de l’Événement de la Gazette n° 42 boîtes en laque (l'une reproduite) rouge, dans une corne de rhinocéros entre les
du 27 novembre (page 13), l’ensemble jaune, noir et vert s'avéraient XVIIe et XVIIIe siècles (détail reproduit
d’art chinois réuni par un amateur éminemment symboliques et l’on peut page de droite), en obtenant 249 600 €,
parisien suivant les conseils de René Crog raisonnablement penser qu’elles ont été faisait quasiment jeu égal. Son sujet ?
a frappé juste. Il avait été constitué à réalisées afin d’être offertes à Zhang Qian assis, tenant un chasse-
contre-courant de la mode de l’époque Qianlong (1736-1795), à l’occasion d'un mouche et un livre. Ce personnage est
pour les céramiques de la Compagnie anniversaire de son règne. Nouvelle considéré comme le plus ancien voyageur
des Indes. Une indépendance d’esprit illustration du haut degré de savoir-faire connu, ayant été envoyé par l’empereur
aujourd’hui récompensée et matérialisée obtenu dans la technique de la laque par Han Wudi (141-87 av. J.-C.) afin de sceller
par un produit total de 1,9 M€ ! les artisans chinois du XVIIIe siècle, une alliance avec les Yeshi vivant en Asie
Entre leur forme de pêche de longévité ces chunshou baohe, littéralement centrale. Son périple est devenu
légendaire, repris par les poètes, peint
et sculpté par les artistes. Il s’agit là
encore d’une véritable prouesse technique,
cette fois dans le travail de la corne,
dont la couleur miel a aiguisé les appétits.
Jamais deux sans trois, et jamais une vente
d’art chinois sans une surprise…
Une troisième proposition, moins
attendue celle-ci, se démarquait :
une paire de bols en forme de fleur en
porcelaine émaillée bleu et blanc (diam.
19,3 cm, h. 9,8 cm) à décor floral stylisé
dans son feuillage, produite sous le règne
de Yongzheng (1723-1735). 166 800 € ont
été obtenus par ce duo de céramique,
illustration d’une autre facette du goût
du collectionneur, celui pour les
porcelaines impériales Qing.

JEUDI 10 DÉCEMBRE, SALLE 9 - DROUOT-


RICHELIEU. DOUTREBENTE OVV.
CABINET PORTIER ET ASSOCIÉS.

Chine, époque Qianlong (1736-1795).


Paire de boîtes en forme de pêche de longévité
en laque rouge, noir, vert et jaune, sculptées sur
le couvercle de dragons et d’un caractère chun
dans lequel se trouve Shoulao assis avec son
cerf sous un pin, 46 x 46 x 16,5 cm.
Adjugé : 256 000 €

PAGE DE DROITE
Chine, XVIIe-XVIIIe siècle. Coupe libatoire
en corne de rhinocéros de couleurs miel et
foncée, figurant Zhang Qian assis dans sa
barque en forme de tronc élancé, h. 14, l. 39 cm,
socle en ivoire teinté vert formant des vagues.
Adjugé : 249 600 €

50 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:09 Page 51

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:09 Page 52

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

ÉTINCELANT !
Sans surprise, tabatière et gemmes
précieuses étaient les pièces les plus
prisées de cette vacation.
Le résultat de 1 007 513 € affirmait une
nouvelle fois la position de la maison Fraysse
& Associés en matière de joaillerie et
d’objets de vitrine. Objet de haute préciosité,
une tabatière en or et émail de l’un des
orfèvres-bijoutiers les plus talentueux de son
temps, Jean Ducrollay, dont l’activité est
attestée entre 1734 et 1761, était prisée à
58 238 €. Elle est également insculpée du
poinçon de Paul Robert (actif de 1747 à
1779), ce qui autorise à penser qu’elle a été
commencée par le premier et terminée par le
second. Le temps filait à la vitesse des
18 991 € d’une montre de carrosse en argent,
fabriquée à Londres au début du XIXe siècle couleur pour une pierre de ce poids –, ornait Jean Ducrollay (actif de 1734 à 1761)
pour le marché ottoman, et prenait la à 177 000 € une bague dont la monture en et Paul Robert (actif de 1747 à 1779),
direction de l’univers étincelant des platine est signée de la maison Boucheron. tabatière en émail et or ciselée toutes
diamants. Une pierre carrée de 6,01 ct, de faces, ornée de panneaux peints de
paysages, de hameaux, d’une jeune
couleur F et de pureté VS2, était sertie à MERCREDI 9 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS
femme près d’un pont et d’enfants
120 750 € sur une bague en platine, alors CLOS. FRAYSSE & ASSOCIÉS OVV.
avec des chiens et des cygnes,
qu’une autre, de 7,47 ct cette fois, de taille MME DE NOBLET, M. ADER, CABINET
3,7 x 7,1 x 5,2 cm.
émeraude et de couleur E – une très belle DECHAUT-STETTEN & ASSOCIÉS. Adjugé : 58 238 €

Primordial
Jean de Capoue
Une édition princeps latine des Fables
de Bidpaï affolait les bibliophiles en décuplant
son estimation.
On doit à Jean de Capoue (1250-1310), un Italien, la traduc-
tion latine de la version hébraïque des Fables de Bidpaï. Ce
texte rédigé en sanskrit entre les IVe et IIIe siècles av. J.-C.
par un brahmane est la première compilation d’apologues,
soit la base servant de modèle à la plupart des fabulistes,
qu’ils soient persans, grecs, arabes ou hébreux. Pour son
entreprise, Capoue partit d’une version traduite elle-même
de l’arabe après l’avoir été du pehlevi (moyen perse). Si son
ouvrage est essentiel dans l’histoire du livre, c’est parce qu’il
fut la source de toutes les traductions suivantes aussi bien en
allemand qu’en italien, français et espagnol. L’édition prin-
ceps en a été imprimée à Strasbourg à la fin des années 1480
Jean de Capoue (1250-1310), par Johann Prüss (1477?-1510), après que ce dernier eut
Directorium vitæ humanæ alias parabola antiquorum sapientum,
acquis les bois gravés – aux sujets comiques, animaliers et
Strasbourg, Johann Prüss (1447?-1510), vers 1488, in-folio,
reliure de l’époque en veau fauve.
parfois licencieux – de l’édition en allemand d’Anton
Adjugé : 181 250 € von Pforr (mort en 1483). Il n’existerait que quatre tirages
de cette édition, sans que l’on sache exactement lequel a la
primeur sur les autres. On comprend mieux pourquoi celui-
MERCREDI 9 DÉCEMBRE, SALLE FAVART. ci, portant l’ex-libris du spécialiste en numismatique Jean-
ADER OVV. M. BUSSER. Baptiste Colbert de Beaulieu, a atteint 181 250 €.

52 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:09 Page 53

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Chine, dans le style de la dynastie


Shang (vers 1570-1045 av. J.-C.).
Verseuse zoomorphe gong munie d’un
couvercle, bronze à patine verte, h. 19,
l. 24,5 cm.
Adjugé : 228 600 €

Les bronzes
d’hier et d’ailleurs
Une verseuse rituelle chinoise et des mille ans plus tard –, ils coulent leurs pièces de Tibet des siècles passés, figurant des divinités
statuettes de divinités himalayennes forme tête en bas autour d’une âme de terre complexes du panthéon bouddhique et brah-
séduisaient par leurs fontes. compacte, un savoir-faire alors unique au manique, n’en ont toujours pas fini de grimper
Voici une vente d’art asiatique qui ne déro- monde. Le décor emprunte souvent au regis- dans l’échelle des prix. Le groupe à patines
geait pas à la règle des surprises. Celle-ci venait tre animalier avec des éléphants – employés à brune et dorée de Kapaladhara Hevajra à
récompenser de 228 600 € cette verseuse l'époque pour la guerre –, mais aussi des tigres, mille bras et mille têtes, debout avec sa satki
zoomorphe en bronze à patine verte, annon- rhinocéros et autres créatures plus mythiques. Nairatmya (h. 65 cm), piétinait des démons
cée comme exécutée dans le style des L’apogée de cet art se situera lors du siècle pré- sans pitié à 35 560 €. Quant au masque rituel
Shang (vers 1570-1045 av. J.-C.). D’aucuns ont cédant la chute de la dynastie. L’alliage de Kalachakra, en cuivre repoussé et doré
certainement pensé qu’elle était beaucoup employé par les bronziers est d’une remarqua- (20 x 24 cm), il ouvrait grand ses yeux pour
plus ancienne… Cette dynastie antique, l’une ble robustesse et les vases, récipients divers et recevoir 6 350 €. Ceux du Népal sont moins
des fondatrices de l’Empire chinois, naît avec verseuses produits sont d’une incroyable qua- fréquents et comprennent une statuette
l’avènement du bronze et toute sa culture, lité. Cadeaux princiers, commandes spéci- d’Amitayus du XVIIe siècle, en bronze doré
développée dans des cités-palais, tourne fiques, échanges commerciaux, mais aussi (h. 31 cm), qui s’asseyait à 4 102 €.
autour de cette technique qui connaît son pièces rituelles accompagnant les défunts de
épanouissement. On sait que les artisans ne qualité dans leur tombe… leur usage est varié MARDI 8 DÉCEMBRE, SALLE 2 - DROUOT-
travaillent alors pas le métal en plaques mais et de nombreux exemples ont été mis au jour RICHELIEU. AUCTION ART RÉMY LE FUR
que, sans connaître le procédé de la cire par les fouilles. Descendus des neiges éter- & ASSOCIÉS OVV. CABINET PORTIER
perdue – qui ne sera introduit qu’environ nelles qui les ont vu fondre, les bronzes du ET ASSOCIÉS.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 53


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:09 Page 54

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Francesco Guardi (1712-1793), Venise, vue de l’église des Zitelle sur la Giudecca, huile sur toile, 30,5 x 44,5 cm.
Adjugé : 253 200 €

Sérénissime
peinture ancienne
La Giudecca était mise en lumière Au chapitre des modernes, deux panneaux aussi actif et à l’affût, de décrocher à 7 342 €
par le pinceau de Francesco Guardi d’Eugène Boudin fleuraient bon la Bretagne un trompe-l’œil figurant le comte de Caylus
et le fils du Régent retrouvait les pour l’un – Plougastel, le bac (20,5 x 36,5 cm) (62,5 x 127 cm) par Jean Coustou (1719-1791),
salons de Versailles. à 41 778 € – et sa Normandie bien-aimée pour une toile datée 1778. L’artiste va ainsi retrou-
Tableaux anciens et modernes, objets d’art et l’autre – Deauville, le bassin (33 x 41 cm) à ver sa ville d’origine, celle qu’il rejoignit
d’ameublement de choix menaient l’après- 44 310 €. Deux préemptions venaient égale- en 1738 après une formation à Paris, dans
midi à un résultat total de 778 260 €. Le prix ment récompenser ce programme de qualité. l’atelier de Jean II Restout, pour en devenir
de 253 200 € se déposant au bord de ce canal À 31 650 €, le château de Versailles emportait le premier peintre.
vénitien y contribuait évidemment. Tout dans en toute logique le Portrait de Louis
ce Venise, vue de l’église des Zitelle sur la Giu- d’Orléans, fils du Régent (voir page de droite) JEUDI 10 DÉCEMBRE, SALLE 1 - DROUOT-
decca (déjà reproduit page 55 de la Gazette peint vers 1730-1740 par Charles-Antoine RICHELIEU. FRAYSSE & ASSOCIÉS OVV.
n° 43) «respire» l’art de Francesco Guardi, Coypel. Coypel était le premier peintre du MM. CHARRON, DE SEVIN, VANDERMEERSCH,
qui élabora une véritable poésie picturale de duc d’Orléans et, à ce titre, livra plusieurs CABINET TURQUIN.
la Sérénissime du XVIIIe siècle, dévoilant représentations de son protecteur. Celle-ci
tous ses aspects, son caractère, sa vie… Cette est inédite mais l’établissement public PAGE DE DROITE
huile sur toile mêle avec talent réalisme des détient un dessin préparatoire attestant de Charles-Antoine Coypel (1694-1752), Portrait de
bâtiments, sens aigu du raffinement, effets l’existence d’une version où le modèle appa- Louis d’Orléans, fils du Régent, vers 1730-1740,
d’atmosphère annonçant le romantisme et raît jusqu’aux genoux. C’était ensuite au tour huile sur toile, 87 x 67 cm.
lumière déjà préimpressionniste. du musée Fabre de Montpellier, toujours Adjugé : 31 650 €

54 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:10 Page 55

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:10 Page 56

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Au-dessus de l’étang
Tout guilleret et habillé gaiement et marchant sur des fleurs
d’un plumage multicolore, de lotus. Exécuté en bronze et
un canard Ming avançait émaux cloisonnés polychromes, le
vers un joli score. volatile faisait entendre son ramage
Le brûle-parfums est l’un des objets à 80 600 €, devenant ainsi l’objet le
les plus caractéristiques de la civilisa- plus demandé de cette vacation
tion chinoise, les dynasties antiques d’arts asiatiques. Une nouvelle fois,
en fabriquant déjà pour consumer on ne peut qu’être admiratif devant
l’encens et diffuser ses fragrances. l’imagination des artisans chinois et
Médication du corps et de l’esprit face à la modernité de cet objet, dont
allaient alors de pair : les mêmes le naturalisme n’a rien à envier aux
substances participaient à la guérison sculptures animalières du XIXe siècle
du premier et à l’élévation du second. européen !
Le musée Cernuschi a d’ailleurs
réservé une exposition à cet usage en JEUDI 10 DÉCEMBRE. LIVE À HUIS
2018 («Parfums de Chine, la culture CLOS. GROS & DELETTREZ OVV.
de l’encens au temps des empe- MME PAPILLON D’ALTON, M. ANSAS.
reurs»). Tout au long des siècles, les
distillateurs, adoptant les formes les
plus variées et les plus originales, ont
été réalisés dans les matériaux les Chine, époque Ming (1368-1644).
plus divers – et résistant à la combus- Brûle-parfums en bronze et émaux
tion évidemment. Celui-ci, datant de cloisonnés polychromes figurant
l’époque Ming (1368-1644), prenait un canard sur un lotus, h. 27 cm.
l’apparence d’un canard, cancanant Adjugé : 80 600 €

L’artisan de la transformation
L’ébéniste allemand David Roentgen a conquis la France
avec ses marqueteries et ses mécaniques ingénieuses.
Il n’est pas si fréquent de trouver sur le marché un meuble donné à
David Roentgen (1743-1807). Il était donc normal que cette table à
mécanisme en acajou et placage d’acajou, réalisée à la fin de l’époque
Louis XVI et déjà reproduite en page 62 de la Gazette du 4 décembre
(no 43), soit scrutée sous tous les angles. Arrivé à Paris en 1779 pour y
faire connaître son travail, l’ébéniste de Neuwied-sur-le Rhin accède
à la maîtrise l’année suivante et dès lors, les commandes royales
et princières se succèdent, notamment le célèbre bureau à cylindre
offert par Marie-Antoinette au pape Pie VI. Il travaille toujours en
collaboration avec son complice l’horloger Peter Kinzing (1745-1816),
l’inventeur des mécanismes savants de ses créations. Ses meubles sont
rarement signés et n’en ont nul besoin : ils parlent pour eux-mêmes !
59 095 € étaient déposés dans l’écritoire de celui-ci, une table de dame
qui s’inscrit dans une série de modèles identiques dont celle ayant
appartenu à la grande-duchesse Maria Feodorovna de Russie (1759-
1828), conservée au château de Pavlovsk, et celle d’Anne-Amélie
de Brunswick, duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach, toujours au
Wittumspalais de Weimar. On le voit, Roentgen était un artisan
diffusé dans toutes les cours d'Europe. Une véritable success story à la
David Roentgen (1743-1807), table à mécanisme en acajou et placage mode du XVIIIe siècle.
d’acajou flammé, ornementation de bronzes ciselés, époque Louis XVI,
vers 1785-1790. VENDREDI 11 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS CLOS. FARRANDO OVV.
Adjugé : 59 095 € M. BLAISE.

56 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:10 Page 57

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

CHARITÉ SAVOYARDE
La peinture ancienne côté scène (le 8 avril de la même année). Le Belge actif dans la révolution de 1830 – semble
de genre ou sujet animalier, Eugène Verboeckhoven (1798-1881) préférer à la compagnie des hommes celle
deux facettes de plus en plus a choisi quant à lui de livrer une véritable des bêtes, même s’il a livré aussi des
recherchées. ode à la gent animale, et tout paysages et des portraits. Ce sont bien les
Les Savoyards portent bonheur à la particulièrement à la famille des ovidés. compagnons à quatre pattes qui lui valent
maison Millon. Le 24 juin dernier, elle Cette fois, ce sont des Moutons dans la la célébrité, d’exposer dans la plupart
adjugeait pour 22 103 € – record du bergerie, une paire de panneaux de 1857 des salons de France et de Belgique
monde selon Artnet – une paire de toiles (58,7 x 76 cm), qui paissaient à 47 450 €. et d’être accroché dans des institutions
de Claude Bonnefond (1796-1860) Ce libéral convaincu – ayant joué un rôle publiques européennes.
intitulées La Chambre des petits
Savoyards et Un vieillard aveugle conduit
par sa petite fille. La première mettait en
scène un charmant bambin montreur de
marmottes, un thème prisé de l’époque
romantique mais qui trouve son origine
au XVIIIe siècle, ainsi que le rappelait
une autre paire de toiles, de Jean-Baptiste-
Marie Pierre (1714-1789) cette fois.
La Savoyarde (reproduite ci-contre),
généreuse mère nourricière entourée
de sa tribu joufflue, était accompagnée
de son Savoyard, agenouillé auprès
d’une femme au fichu et honoré avec
elle de 105 300 €. En la peignant dans
une aussi grande dimension (132 x 98 cm)
et à la manière du sujet biblique de la
Charité romaine, Pierre, spécialiste des
scènes de genre (voir page 60 de la
Gazette n° 43 du 4 décembre), hisse
cette femme du peuple à la valeur d’icône.
Il brossera de même une maîtresse
d’école, une scène de ménage et une
lanterne magique, trois tableaux exécutés
comme cette paire à son retour d’Italie
(1740) et après sa réception à l’Académie

MARDI 8 DÉCEMBRE.
VENTE LIVE À HUIS CLOS.
MILLON OVV. M. MILLET, CABINET TURQUIN.

Jean-Baptiste-Marie Pierre (1714-1789),


La Savoyarde (reproduite) et Le Savoyard,
paire d’huiles sur toile, 132 x 98 cm.
Adjugé : 105 300 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 57


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:10 Page 58

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Carrefour des arts


Les coffres de la Vieille Cité s’ouvraient pour délivrer
force orfèvrerie et autres objets d’art de choix.
Annoncée en page 61 de la Gazette du 4 décembre (no 43), la
vente d’une partie du fonds de la boutique d’antiquités À la
Vieille Cité, reprise en 1996 par Martin du Daffoy et son épouse,
prenait le chemin des enchères. Ce goût d’une certaine époque
totalisait 294 164 €. Les pièces d’orfèvrerie, un must de la maison,
y jouaient un beau rôle, sous les gouttes d’eau et perles en cristal
de roche d’un lustre cage dans le style du XVIIIe siècle (h. 135 cm
- 16 205 €). Si la paire de soupières de Puiforcat reproduite dans
l’article ci-dessus mentionné restait sur la table, celle de salières
en argent à décor de dauphins de Jean-Baptiste Claude
Odiot (1763-1850) apportait une note épicée de 7 470 €, un ser-
vice à thé et café en argent de style Régence de Cardeilhac (poids
brut : 6 kg) se posait à 5 064 € et une couronne votive en argent
vermeillé à décor de verroterie, réalisée sous Napoléon III,
recueillait 5 317 €. Une suite de sept panneaux de tapisserie en
laine et soie tissée à Aubusson à la fin du XVIIIe siècle et détail-
lant Les Fables de La Fontaine (l’une reproduite) retenait quant
à elle, moyennant 29 119 €, l’enchère la plus élevée. Deux autres
ventes sont déjà annoncées pour le printemps prochain, qui pro-
Manufacture royale d’Aubusson, fin du XVIIIe siècle.
Suite de sept panneaux de tapisserie en laine et soie à décor des Fables poseront des objets russes et de vitrine. Le rendez-vous est pris !
de La Fontaine, deux de 229 x 253 cm (l’une reproduite),
les autres de 223 x 147, 223 x 103, 220 x 76,5 et 22 x 116 cm. MARDI 8 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS CLOS.
Adjugé : 29 119 € FRAYSSE & ASSOCIÉS OVV.

ILS PATINAIENT…
Dans le froid de l’hiver, deux peintures d’ateliers,
ceux de Bruegel le Jeune et de Cranach, glissaient
allègrement vers de beaux scores.
Posant en page 59 de la Gazette du 4 décembre (n° 43), la Sainte
Catherine (33 x 23 cm) peinte sur panneau dans l’atelier de Lucas
Cranach (1474-1553) reprenait tous les codes de ce type
de représentation par le maître de la Renaissance allemande :
raffinement des habits de cour et des parures, hiératisme
de l’attitude, idéalisation du modèle… Elle rappelait aussi, en
obtenant 48 032 €, les succès du peintre et le recours à un atelier
pour répondre aux nombreuses commandes de répliques
de ses œuvres originales. Autre contrée mais même constat avec Atelier de Pieter II Bruegel, dit Bruegel le Jeune (1564-1636), Paysage
Pieter II Bruegel, dit Bruegel le Jeune (1564-1636). Marchant d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux, huile sur panneau, 38 x 59 cm.
dans les pas de son père, il livre de belles compositions enneigées Adjugé : 214 880 €
qui séduisent la bourgeoisie flamande. Le Paysage d’hiver avec
patineurs et trappe aux oiseaux (musées royaux des Beaux-Arts
de Belgique) a été exécuté en 1565 par Pieter Bruegel, dit Bruegel les subtilités de la neige, obtenant un succès tel qu’elle sera copiée
l’Ancien (1526-1569), inventeur de ce type promis à un bel avenir à de nombreuses reprises – plus de 140 versions sont connues –,
qu’est le paysage hivernal. Le froid sévit alors durement dans le notamment par son fils et par l’atelier de celui-ci, ce qui est le cas
nord de l’Europe et l’on parle même d’un Petit Âge glaciaire, de ce panneau emporté à 214 880 €.
mais les habitants, au lieu de se morfondre, s’adonnent aux joies
qu’ils peuvent en retirer. L’œuvre est totalement novatrice JEUDI 10 DÉCEMBRE. VENTE LIVE À HUIS CLOS. BRISSONNEAU OVV.
par son thème et par la dextérité avec laquelle son auteur saisit M. DUBOIS.

58 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 12:10 Page 59

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 13:23 Page 60

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Belles plumes !
Incroyable de naturel, une bécasse
rouge se faisait terrine (l. 31,5 cm)

PA N dans les ateliers de la


manufacture de faïence
strasbourgeoise de Paul Hannong.
Ceux-ci ont, au XVIIIe siècle,

ORA imaginé toute une galerie de


trompe-l’œil plus épatants les uns
que les autres. Ici, c’était donc un
petit gibier qui affichait ses

M A .
plumes et attrapait un
collectionneur sans fusil, et à
38 650 €. Il devenait ainsi le plus
beau trophée de la vente à Drouot
du mercredi 9 décembre dirigée
par Thierry de Maigret
(M. L’Herrou).
Les ventes en images

Mattéo, Bob
et Bobette
Le 9e art était au programme de la maison
Tessier & Sarrou et Associés, dans ses bureaux
le samedi 12 décembre. L’enchère la plus élevée,
11 500 €, était réalisée par cette feuille dessinée
avec des encres de couleur (48 x 34,6 cm) de
Jean-Pierre Gibrat (né en 1954), correspondant à
la planche 43 de l’album Mattéo. Deux albums
des « Aventures de Bob et Bobette » –
deux enfants voyageant dans le monde
et dans le temps –, en éditions originales,
établissaient des records mondiaux
à 3 125 €. Ce prix récompensait
ex-aequo Le Chasseur de fantômes
et Le Semeur de joujoux.

Énigmatiques Inuits
Alain Dusch a réuni sur plus de quarante ans une
collection d’art inuit, issu d’une culture du nord Gentleman
de l’Alaska assez mal connue de ce côté de
l’Atlantique, et peu exposé dans les musées. cambrioleur
Il la dispersait chez Millon (M. Reynes), le Et hop, un record du monde (source Artnet) !
mercredi 9 décembre (live à huis clos). Karl Lagasse (né en 1981) n’avançait pas
Reproduite dans la Gazette n° 43 (voir page 65), cagoulé pour s’emparer en toute légalité
une tête humaine au visage scarifié, taillée dans de cette enchère de 140 360 € le vendredi
de l’ivoire marin et pourtant particulièrement 11 décembre, en live, chez Villanfray &
saisissante, ne quittait pas la collection. Associés. Son œuvre, une pièce unique réalisée
En revanche, cette statuette sculptée dans un avec de l’acrylique sur un panneau de bois,
bois flotté (h. 29 cm), à la fin du XIXe ou au début une bombe aérosol et de l’aluminium
du XXe siècle, présentant un chamane dansant, (122 x 70 cm), titrée To Rob a Bank is Easier
levait un bras vers le ciel dans un geste tout than Being an Artist, proclamait haut et fort ses
symbolique, pour y attraper une enchère de convictions. L’artiste français, fortement inspiré
3 380 €. L’artiste a su tirer parti de la forme par la société américaine, s’est fait connaître
naturelle du bois pour créer son mouvement. en 2009 avec ses sculptures «One Dollar».

60 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_ADJUGÉ_PARIS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 13:23 Page 61

LES VENTES I ADJUGÉ PARIS

Arme de trait
Destinée à la chasse au petit gibier à poil et à plume, cette arbalète à jalet
(l. 88 cm), à l’abrier en bois fruitier enrichi d’incrustations en bois de cerf – formant
un décor d’angelots ailés, de paysages, de fleurs, de fruits, d’animaux… –, atteignait
sa cible à 21 590 €. Fabriquée en Allemagne au tout début du XVIIe siècle, cette
arme se dénichait à Drouot, le vendredi 11 décembre, chez Beaussant Lefèvre
(MM. Dey, de Gouvion Saint-Cyr).

Douceur sainte
Empreinte d’une grande sérénité, cette reprise de la célèbre
composition de Simon Vouet (1590-1649) conservée au musée Vert intense
de Caen, La Vierge à l’Enfant avec un ange, touchait à 11 196 €. La tenue en live à huis clos de la
Réalisée dans l’atelier du maître vers 1640, elle présente le même vente de joaillerie chez Millon
classicisme et la même douceur délicatement colorée que (Mmes Simon, David), le jeudi
l’original. Celui-ci a connu un véritable succès au temps de son 10 décembre, n’a pas empêché les
exécution et a fait l’objet de plusieurs copies. La toile, mesurant pierres précieuses de briller de tous
81 x 65 cm, était décrochée en live à huis clos chez Audap & leurs feux ! Ainsi notamment d’une
Associés (cabinet Turquin) le jeudi 10 décembre. émeraude de Colombie, montée en
pendentif, que son poids (11,90 ct),
ses dimensions (1,56 x 1,29 x 0,8 cm)
et sa couleur d’un vert très lumineux
ont mené à un résultat de 173 070 €.
Les gemmes vertes provenant
des mines de ce pays continuent
bien d’être les plus recherchées
du marché.

Foujita fois deux


Deux œuvres sur papier de Léonard Tsuguharu Foujita (1886-1969)
© FONDATION FOUJITA / ADAGP, PARIS, 2020

étaient décrochées lors de la vente de tableaux modernes tenue en live


à huis clos chez Millon (Mme Ritzenthaler) le jeudi 10 décembre.
La première, datée 1917, est un Paysage avec deux chevaux, une
aquarelle encore très imprégnée de la culture japonaise de son auteur
par son cadrage, mais dans laquelle on ressent déjà toute la
délicatesse de son trait. Cette aquarelle aux rehauts de feuille d’argent
(19,5 x 24 cm) retenait 33 800 €. Beaucoup plus classique et
caractéristique du travail ultérieur de l’artiste, une encre représentant
une Jeune femme aux yeux bleus de 1930 (28,6 x 22,5 cm)
était acquise à 20 800 €.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 61


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:56 Page 62

VOIR PAGE

70

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:43 Page 63

SÉLECTION EN VENTE
DU 19 DÉCEMBRE AU 8 JANVIER
2020
L E S
VEN
SÉLECTION ADJUGÉ
DU 7 AU 13 DÉCEMBRE
2020

T E S
Ventes en Ile-de-France

Le culte de l’art.
De l’Antiquité au XIXe siècle,
avec un focus sur la royauté
XVIIIe siècle. La fin de l’après-midi sera 482 100 € (102 x 82,8 cm), contre 284 320 €
et l’Empire, cette semaine réservée à l’Empire, notamment illustré par pour La Danse du volador, une école
s’adresse aux collectionneurs une tabatière de présent au chiffre coloniale du XVIe siècle (72,5 x 52,5 cm,
de Napoléon (10 000/15 000 €, voir Gazette n° 43, page 144, Aguttes OVV).
d’objets d’art. Le peintre Aguttes OVV). Le samedi 19 décembre, Changement radical de style à Versailles, le
mexicain Domingo Ortiz à Saint-Germain-en-Laye, une sélection dimanche 13 décembre, où Georges
généraliste sera emmenée par les bronzes, Mathieu obtenait 119 600 € pour Sources
domine les résultats. dont une vingtaine d’Antoine-Louis Barye, vides, un alkyde sur toile de 1987
parmi lesquels figure une très rare épreuve (81 x 100 cm). La composition de Jacques
ancienne de Brame pour un Daim attaqué Doucet restait en revanche aux cimaises
PAR SOPHIE REYSSAT
par trois lévriers d’Algérie (8 000/10 000 €, (voir Gazette n° 44, page 96, Versailles
SGL Enchères - Frédéric Laurent de Enchères OVV).
Rummel et Peggy Savidan OVV). Au programme à Fontainebleau, l’Empire
Les siècles défileront à Versailles, Au même moment, Versailles proposera était salué les lundi 7 et mardi 8 décembre,
le samedi 19 décembre, au rythme des bijoux. La touche de fantaisie sera emmené par un présent de Napoléon Ier
d’un livre d’heures du XVIe siècle à usage apportée par des clips d’oreille et une à Cambacérès, le service « fond pourpre,
d’Utrecht (30 000/40 000 €), et sous broche signés VCA, dont les cabochons de vues d’Italie » de Sèvres, dont quatorze
les feux d’une paire de bras de lumière turquoise forment des boutons de fleurs au pièces totalisaient 128 000 €, contre 64 375 €
Louis XVI attribués à Louis-Gabriel cœur de diamants, à l’extrémité de rameaux pour une paire de vases Médicis
Feloix (20 000/30 000 €). La maison d’or jaune (9 000/12 000 €). Toujours chez à l’imitation de Wedgwood, également
Osenat poursuivra son voyage à travers les Versailles Enchères OVV, le lendemain fabriqués par la manufacture (voir Gazette
arts jusqu’au XXe siècle le lendemain, avec convie objets d’art et tableaux, dont n° 43, page 142, Osenat OVV).
une mention spéciale pour Bernard Boutet l’Arrivée des Européens en Afrique, Parmi les spécialités en lice, les automobiles
de Monvel, dont une cinquantaine de une gouache attribuée à Amédée Fréret, arrivaient en tête, à Neuilly,
dessins, certains inédits sur le marché, à mettre en rapport avec la commémoration le dimanche 13 décembre, grâce aux
seront proposés entre 100 et quelque de l’abolition de l’esclavage, 291 760 € d’une Peugeot 205 Turbo 16,
50 000 €. Cette dernière estimation revient à en 1975 (34,1 x 44,2 cm, 3 000/4 000 €). une série 200 de 1985. La Delahaye 148L
une étude de réservoirs new-yorkais. Même Une fois n’est pas coutume, la peinture « Vutotal » Labourdette de 1936 restait
principe à Neuilly, mais condensé sur la ancienne latino-américaine faisait des au garage (voir Gazette n° 44, page 94,
journée du lundi 21 décembre, étincelles à Neuilly, le jeudi 10 décembre. Aguttes OVV). La même maison proposait
qui débutera par l’Antiquité pour décliner Attendu au plus haut à 60 000 €, le Portrait du design le lundi 7, qui profitait à Line
ensuite les arts classiques, de la Vénus de sœur Juana, peint au XVIIIe siècle par le Vautrin, dont un grand miroir « soleil à
de Médicis aux grands ébénistes du Mexicain Domingo Ortiz, décrochait pointes », créé vers 1960 en talosel noir et

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 63


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:56 Page 64

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

verre rouge, reflétait 62 400 €. (4 x 3,4 cm, SGL Enchères – Frédéric l’imprimerie Formstecher, 122 rue du
Le jeudi 10, elle se mettait à l’heure Laurent de Rummel et Peggy Faubourg-Saint-Martin, à Paris
des montres en se calant sur les Rolex : Savidan OVV, voir Gazette n° 43, page 149). (121 x 82 cm, voir Gazette n° 44, page 100).
58 500 € pour une Daytona « Patrizzi » Fêtes de fin d’année obligent, mode et arts L’après-midi, moyennant 10 000 €,
grand prix de Monaco 1996, à boîtier acier de la table étaient au programme. le musée de la Vie romantique, à Paris,
série W et mouvement Zénith, contre À Fontainebleau, le samedi 12 décembre, se portait acquéreur de La Communion
32 500 € pour une GMT Master produite plus de 80 % des lots trouvaient preneur, d’Atala peinte par Pierre-Jérôme Lordon
vers 1977. Le chronographe Patek Philippe des 8 250 € d’un sac « Birkin » d’Hermès – (67 x 87 cm, Osenat OVV). Au Plessis-
restait dans sa vitrine (voir Gazette n° 43,  un 35 cm en veau Togo taupe, en parfait Bouchard, à la suite d’une bouteille de
page 138). état et dans sa boîte –, aux 5 625 € d’une petrus 1995 prenant la tête des vins du
ménagère Puiforcat en argent des matin, moyennant 1 829 €, pas moins de
Âme d’enfant années 1930, modèle « Mazarin ». La 30 680 € étaient requis l’après-midi pour
Livres et autographes étaient également à soupière en métal argenté d’Odiot obtenait le Portrait au bibi peint sur Isorel par
l’honneur, en particulier à Fontainebleau, le 1 812 € (voir Gazette n° 44, page 100, Jean-Gabriel Domergue (65 x 54 cm).
vendredi 11 décembre, ou Non vouloir, le Osenat OVV). Le lendemain, à Saint- Le bas-relief Les Cygnes d’après Paul
poème de Georges Hugnet illustré par Cloud, une malle de voyage signée Gauguin ne trouvait pas preneur (voir
Pablo Picasso, décrochait 195 000 € (voir « Goyard Aîné » vers 1900, en toile Gazette n° 44, page 92, ID Facto Enchères -
Gazette n° 43, page 147, Osenat OVV). La goyardine, cuir et renforts de hêtre, à cinq ID Facto Versailles).
veille, à Enghien-les-Bains 75 manuscrits de tiroirs et six compartiments, prenait
Max Nordau,notamment son ouvrage la route pour 8 750 € (Le Floc’h OVV).
Dégénérescence et des lettres adressées à Chez la même maison, le jeudi 10, un Cette bibliothèque portative, constituant
son épouse, changeaient de mains pour collectionneur ayant conservé son âme un recueil de planches, obtenait 7 837 €
20 032 €. Les dessins de Paul Renouard sur d’enfant déboursait 2 375 € pour quelque dans la vente de livres minuscules présentée
l’affaire Dreyfus obtenaient 1 264 € (voir soixante-dix cavaliers et soldats « online only » par SGL Enchères – Frédéric
Laurent de Rummel et Peggy Savidan OVV,
Gazette n° 43, page 150, Goxe - Belaisch - des régiments d’Empire, façonnés
jusqu’au vendredi 11 décembre. Datée de 1823 et
Hôtel des ventes d’Enghien OVV). en plomb polychrome. Parmi les ventes imitant un livre, une boîte-étui en maroquin au
Dispersée « online only » jusqu’au vendredi généralistes du dimanche 13 décembre, format in-16 (7 x 7,3 cm) s’ouvre comme
11 décembre, une collection de livres celle de Versailles débutait par les affiches un tiroir à deux compartiments, contenant
minuscules remportait de beaux succès, de Jacques Faria. Bien que celle du film la douze volumes in-128 (1,9 x 1,5 cm).
comme les 15 674 € de Musicien, un recueil Fille de feu n’ait pas trouvé d’amateur, il Consacrés aux mois de l’année, ils contiennent
de poèmes de Paul Éluard relié par Rose fallait débourser 7 500 € pour celle du des portraits de saints pour chaque jour.
Adler, estimé au plus haut à 2 500 € Cirque Medrano, Boum-Boum, éditée par

64 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:56 Page 65

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Collection Haute Époque


Des enluminures aux sculptures,
l’art religieux est à l’honneur.
Un bel ensemble d’œuvres Haute Époque se
démarque dans cette vente, par ailleurs consa-
crée au mobilier et aux objets d’art classiques.
Ce livre d’heures en est la pièce maîtresse. Le
calendrier des fêtes permet de le dater avec
précision, le 27 mars indiqué pour Pâques cor-
respondant aux années 1502, 1513 et 1524.
Les célébrations de certains saints, particuliè-
rement honorés dans le diocèse d’Utrecht –
Agnès, Géréon, Boniface, Martin et Lesien –,
témoignent par ailleurs de l’origine gantoise
de cet ouvrage, confirmée par le style de ses
enluminures. Elles sont données à l’atelier de
Simon Bening. Miniaturiste et portraitiste de
talent, il est également apprécié pour ses pay-
sages, dans l’esprit du maître de Jacques IV
d’Écosse, et le réalisme avec lequel il repré-
sente la nature. Les têtes couronnées font
appel à son talent, comme Philippe II d’Es-
pagne. Ce livre porte justement une dédicace
à celui qui fut le précepteur de son fils : Gar-
cia de Loaisa Girón, le gouverneur ecclésias-
tique de l’archidiocèse de Tolède. La sculp-
ture religieuse sera également à l’honneur,
grâce à la dispersion de la collection d’un pas-
sionné. Elle sera déclinée en calcaire, avec
une sainte Catherine d’Alexandrie réalisée en
Lorraine dans la première moitié du XIVe siè-
cle (15 000/20 000 €), en albâtre avec un saint
Sébastien d’Allemagne du Sud remontant
au premier quart du XVIIe siècle (8 000/
10 000 €), ou encore en tilleul, grâce à une tête
d’ange taillée et polychromée dans la même
région au sein de l’atelier d’Hans Zürn l’An-
cien, vers 1600 (6 000/7 000 €). Dans la section
ameublement du XVIIIe siècle, et moyennant
quelque 25 000 €, une commode Louis XV
attribuée à Gérard Péridiez, marquetée de
bois de rose et d’amarante dans des encadre-
ments de bois de violette, sera éclairé par une
paire de bras de lumière façonnés en bronze
doré vers 1785-1790, et attribués à Louis-
Gabriel Feloix.

SAMEDI 19 DÉCEMBRE, VERSAILLES.


OSENAT OVV, MME FLIGNY,
CABINET SCULPTURE & COLLECTION,
Premier quart du XVIe siècle, atelier ganto-brugeois de Simon Bening,
M. DAYOT.
livre d’heures en latin à l’usage d’Utrecht, manuscrit enluminé sur vélin in-12 de 226 feuillets,
reliure d’époque en cuir à décor doré au petit fer, 13,9 x 10,5 x 3,8 cm, dans un coffret
en bois recouvert de cuir doré au petit fer, moraillon en laiton, XVIe siècle.
Estimation : 30 000/40 000 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 65


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:56 Page 66

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Spécialiste des petits meubles et des objets décoratifs, l’ébéniste L’après-midi débute avec un bel ensemble de miniatures, dispersées en 23 lots
Charles-Guillaume Diehl (1811-1885) s’est associé au sculpteur proposés entre 100 et quelque 2 500 €. Cette dernière estimation concerne
Emmanuel Frémiet (1824-1910) pour réaliser ce coffret, initialement cette délicate boîte ronde, illustrant la vogue des objets sentimentaux
destiné à conserver des cigares (24 x 42 x 29 cm, 8 000/12 000 €, (diam. 60 m, poids brut 100 g). Elle présente en effet une monture à cage en or
M. Rémy, expert). Simulant une architecture avec sa forme tronconique jaune, laissant apparaître sur toutes ses faces un fond de cheveux protégés
et ses parois à l’imitation d’une maçonnerie de pierre de taille, il s’orne sous verre. On se plaît à imaginer qu’ils aient appartenu au jeune homme en
de bas-reliefs en bronze argenté figurant des salamandres couronnées redingote noire, représenté en buste sur la miniature (h. 32 mm) ornant son
et des serpents entrelacés, mis en valeur par leur contraste avec l’ébène couvercle. Cet objet de charme a été réalisé par en 1776 (lettre «N») à Paris, par
et le bois noirci. Cet objet est à rapprocher d’un coffre à cigares Jean Baptiste Godart, reçu maître orfèvre en 1769, et cautionné par Charles
conservé au Rijksmuseum d’Amsterdam. Barnabé Sageret.

DIMANCHE 20 DÉCEMBRE,
VERSAILLES. OSENAT OVV.

Ces masques éléphants,


appartenant à la collection
d’une princesse éthiopienne, seront
dispersés en deux lots de sept
œuvres (h. entre 95 et 150 cm),
chacun proposé entre 14 000
et 18 000 €. Ils ont été façonnés
dans des toiles de fibres de raphia,
entièrement cousues de perles
de verre coloré par des artisans
bamiléké du Cameroun.
Les masques se prolongent,
à l’avant et à l’arrière, par de longs
rabats perlés à motifs
géométriques. Leurs yeux, leurs nez
Alors qu’un coffret fabriqué dans les ateliers de Canton dans
et leurs bouches sont soulignés
la seconde moitié du XIXe siècle s’ouvrira sur un nécessaire à
par une bordure de tissu, qui cerne
couture (1 300/1 500 €, M. L’Herrou expert), cette écritoire
également les larges oreilles plates
japonaise dévoile ses accessoires intégralement conservés :
évoquant l’animal, symbole
une pierre à encre, un compte-goutte, deux pinceaux, un cou-
de prestige, de puissance et de haut
teau et une pointe. De type inrô-buta zukuri, elle est en laque
rang social. L’éléphant
d’or à décor de plantes et de fleurs des quatre saisons. Ses
est ainsi le roi des masques
calligraphies indiquent qu’elle a été réalisée par Heian
de danse.
Zôhiko. L’arrière-grand-père de sa propriétaire a acquis ce
suzuribako auprès de l’artisan au début du XXe siècle. Parfai-
tement conservé, il est attendu entre 18 000 et 22 000 €
(23,5 x 20,5 x 4,4 cm, Mme Papillon d’Alton expert).

66 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:44 Page 67

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

L’ART D’AVOIR DU STYLE


Les objets de charme partagent séduisant par leur charme ou leur originalité. de paille, un moutardier londonien dont
l’affiche avec une collection de Dans une fourchette allant le pittoresque paysage en argent ajouré
dessins de Boutet de Monvel. d’une centaine d’euros à quelque 8 000 €, se découpe sur un intérieur en cristal bleu,
Dès 10 h, cette dispersion sur le thème des vous aurez par exemple le choix entre un bel un compigné montrant une Vue de Twicken-
collections aligne une centaine d’œuvres, ensemble de vues d’optique sur Paris, une ham, ou encore une fontaine
principalement des XVIIIe et XIXe siècles, collection de boîtes en marqueterie en marbre sarrancolin. Cette belle diversité
se poursuit à 14 h avec le double de lots. Une
touche d’exotisme s’invite au programme,
notamment grâce à Carlo Bugatti et sa paire
d’appliques créées vers 1890, montées sur
disque de laiton, et retenant une console en
cèdre à laquelle est suspendue une coupelle
de cuivre (7 000/10 000 €). Les tableaux, mais
surtout les dessins, ne sont pas en reste,
grâce à une collection de 53 feuilles de Ber-
nard Boutet de Monvel, clôturant l’après-
midi en beauté. La plupart, acquise par un
passionné auprès de la fille du peintre,
dans les années 1980-1990, sont inédites
sur le marché. C’est le cas de l’aquarelle
reproduite. Seules quatre autres ont été réali-
sées depuis le même point de vue,
le clocheton du Radiator Building de New
York, permettant d’observer à la fois
la 5e Avenue, et les 39e et 40e rues.
Ce rare paysage urbain de 1932, d’un réa-
lisme photographique, baigne le cubisme des
architectures d’une lumière froide,
selon une esthétique tout en sobriété s’inscri-
vant dans le précisionnisme américain,
annonciateur du modernisme. De son projet
de décor réalisé en 1929 pour Oak Point, la
villa d’Harrison et Mona Williams
(10 000/12 000 €), à ses autres dessins évo-
quant sa collaboration avec La Gazette du
bon ton, Vogue et Harper’s Bazar, l’artiste
fera la démonstration de sa maîtrise de la
ligne pure.

DIMANCHE 20 DÉCEMBRE, VERSAILLES.


OSENAT OVV, MM. ADDADE, M. RÉMY.

Bernard Boutet de Monvel (1881-1949),


Étude de trois réservoirs du 55 West
39th Street depuis le Radiator Building
à New York, 1932, aquarelle et crayon noir
sur papier fort, monogrammée « BMB »,
35,7 x 24,3 cm.
Estimation : 40 000/60 000 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 67


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:56 Page 68

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Objets très prisés,


de l’Antiquité à l’Empire
Les siècles défilent au gré (10 000/12 000 €). Depuis l’époque des cam- Saint-Honoré à l’enseigne du Vase d’or,
des icônes des arts classiques, pagnes d’Italie, il appartient à une famille a ainsi livré une centaine de boîtes en or
jusqu’aux souvenirs de l’ère dont l’un des membres était intendant des à Napoléon et à Joséphine, à partir de 1806.
napoléonienne. domaines impériaux. Le second volet de Ornées de leurs chiffres ou de leurs portraits,
Cette journée, consacrée au mobilier et aux l’après-midi, débutant à 16 h 30, est justement elles étaient destinées à être offertes. Il les a
objets d’art, se divise en deux volets de près consacré à l’Empire, dont cette tabatière réalisées en collaboration avec Nicolas
de 200 numéros chacun. Le premier, débu- constitue un bel emblème. Elle aurait été Huguet et, comme pour ce modèle, avec
tant dans l’Antiquité, suit une évolution chro- offerte par Napoléon à un ancêtre de son pro- Étienne-Lucien Blerzy. En 1807, pour une
nologique pour passer les siècles au crible. priétaire actuel, en remerciement de services autre commande de cinquante tabatières,
Alors que de grands classiques sont à l’hon- rendus. Il était facile à l’Empereur de faire de il a travaillé avec Nitot et fils. Non officiel,
neur, comme une table à écrire d’époque tels cadeaux, ce grand consommateur de le poinçon « Tête de bébé 2 », apposé sur
Louis XV estampillée par Simon Oeben tabac ne se déplaçant pas sans tabatière. Il en celle-ci, a été employé par les orfèvres pari-
(22 000/26 000 €), la fantaisie sera au rendez- commandait fréquemment pour en avoir tou- siens à partir de 1798, pour leurs luxueuses
vous avec un miroir vénitien octogonal de la jours sous la main, dans sa chambre comme créations en or de deuxième titre.
fin du XVIIIe siècle, dont le cadre de verre, en campagne. En tant que l’un des principaux
orné de frises florales ponctuées de boutons orfèvres et joailliers de la maison impériale, LUNDI 21 DÉCEMBRE, NEUILLY, 16 H 30.
de fleurs bleues, soutient trois bras de lumière Bernard Armand Marguerite, installé rue AGUTTES OVV, M. DEGRAVE.

Premier Empire, tabatière de présent en or, au chiffre


«N» de Napoléon Ier sur le couvercle, sur fond de
quadrillage façon vannerie, frise florale et rosaces en
émail bleu, poinçons d’Étienne-Lucien Blerzy et Bernard
Armand Marguerite, gravée «Marguerite Joailier
de la Couronne & de leurs Majestés Impériale», poinçon
d’essai «Tête de bébé 2», 2 x 9 x 6,4 cm,
poids brut 153 g, écrin d’origine.
Estimation : 10 000/15 000 €

68 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:45 Page 69

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

En parfait état, cette micromosaïque (diam. 7,3 cm) romaine de la


fin du XVIIIe siècle est attribuée à Giacomo Raffaelli (1753-1836). Vir-
tuose de cette technique tout en minutie, il s’est notamment rendu
célèbre pour les cadeaux diplomatiques commandés par Pie VII pour
le sacre de Napoléon, en 1804. Ce tableau de minuscules tesselles,
attendu entre 12 000 et 15 000 €, figure une chasse
à l’auroch dans un paysage arboré animé
d’un cavalier. La dague à la main, il est
accompagné par quatre chasseurs
tenant des épieux. L’un d’eux est
tombé sous les sabots de la
bête, provoquant la panique
d’un personnage grimpé
dans un arbre, tandis qu’un
piqueur donne l’alerte en
sonnant du cor.

Attendue entre 80 000 et 120 000 €, cette paire de candélabres


en bronze à double patine (h. 82 cm) a orné le château de Louis
Jean Baptiste d’Aurelle de Paladines, général et grand-croix de la
Légion d’honneur. Façonnés dans la première moitié du XIXe siècle,
ils sont emblématiques du style retour d’Égypte. Coiffée du tradi-
tionnel némès des pharaons, chacune des femmes porte une urne
d’où s’échappent quatre bras de lumière terminés par des têtes de
béliers et de loups. Des sphinges ornent les bobèches dotées d’une
anse. Le socle emprunte quant à lui les sujets de ses bas-reliefs à la
mythologie grecque : Diane pour l’un, et Endymion pour l’autre.

LUNDI 21 DÉCEMBRE, NEUILLY, 16 H 30. AGUTTES OVV.

Représentée grandeur nature


(h. 158 cm), cette Vénus pudique,
dite «Vénus Médicis »,
a été taillée dans le marbre blanc
par un sculpteur français
de la fin du XVIIe siècle
(60 000/80 000 €). Conservée
dans la même famille depuis
les années 1950, elle est réputée
avoir été restaurée par le
sculpteur Paul Landowski,
qui dirigea la villa Médicis,
à Rome, de 1933 à 1937.
Elle reprend un modèle antique
conservé à la galerie des Offices,
à Florence, et qui dérive
lui-même du célèbre modèle
de l’Aphrodite de Cnide.
Beauté idéale devenue
référence esthétique,
la déesse n’a cessé d’être copiée.
Louis XIV lui-même en avait
commandé cinq versions pour Si le canivet est traditionnellement une image pieuse, celui-ci, mon-
embellir les jardins royaux. trant les scènes de la vie de Napoléon à Sainte-Hélène, fait la démons-
tration de la vénération pour Bonaparte. Ce minutieux travail, fait de
papier découpé à la pointe de graveur et de soie, et protégé par une
cloche de verre, a été réalisé à l’époque du retour de ses cendres
(63,5 x 57 x 23,5 cm, 3 000/5 000 €, M. Degrave, expert). Sous un mau-
solée abritant la statue de Napoléon Ier , la vie quotidienne
à Longwood se déroule au premier plan. L’Empereur figure au centre,
au-dessus de la fontaine de M. Torbett, à laquelle il aimait se désaltérer
après sa balade à cheval. À droite, on reconnaît le saule pleurant sur son
tombeau.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 69


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:50 Page 70

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

L’AMÉRIQUE LATINE
EN PEINTURE
Domingo Ortiz porte haut qui récoltait 1 239 626 €. Ce Portrait de sœur souvenir pour ses proches, une grande
les traditions mexicaines. Juana, signé Domingo Ortiz, était en effet et ancienne famille de Mexico. La religieuse
François Lemoyne est préempté propulsé à 482 100 € sur une estimation y est représentée avec des ornements
pour Versailles. haute de 60 000 €. Les amateurs étaient caractéristiques de son pays, comme le
Raretés sur le marché français, les tableaux sensibles au destin de la jeune Juana Valdes grand médaillon de cuivre peint porté
latino-américains collectionnés par Enrique Tellez Caron, dont une inscription précise autour du cou, et la chandelle qu’elle tient
Freymann contribuaient largement que son entrée au couvent Regina Celi, à la main. Une autre toile avait valeur
au succès de cette dispersion d’œuvres en 1797, a fait d’elle sœur Juana de Nura. d’emblème, celle peinte par un artiste
anciennes (voir Gazette n° 43, page 144), Ce tableau a dû constituer l’image de son de l’école coloniale du XVIe siècle,
livrant un véritable témoignage
ethnographique en peignant La Danse du
volador, bataillée à 284 320 €, soit le triple
de son estimation. Des hommes se jetant
du haut du mât pour invoquer les dieux et
faire tomber la pluie, à la danse pratiquée
au sol sur la droite de la composition,
il a cherché à retranscrire les rites
précolombiens encore en usage.
Retour en Europe, avec François Lemoyne,
et une redécouverte qui motivait une
préemption pour le Musée national
du château de Versailles, à hauteur de
71 500 € : une Étude de femme assise pour le
plafond du salon d’Hercule à Versailles,
à la pierre noire et craie blanche sur papier
bleu (26 x 28 cm). Giovanni Battista Salvi,
dit Sassoferrato, était évoqué par deux
Madones du XVIIe siècle. À sa Vierge
en prière, les amateurs préféraient sa Mater
amabilis, célébrée à 39 000 € (51 x 40 cm).

NEUILLY, JEUDI 10 DÉCEMBRE.


AGUTTES OVV.

Domingo Ortiz, école mexicaine


du XVIIIe siècle,
Portrait de sœur Juana, huile sur toile,
102 x 82,8 cm.
Adjugé : 482 100 €

PAGE DE DROITE
École coloniale du XVIe siècle,
La Danse du volador,
huile sur toile (détail), 72,5 x 52,5 cm.
Adjugé : 284 320 €

70 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:57 Page 71

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:47 Page 72

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

52 500 € étaient requis pour ce


Portrait de Thérésia Cabarrus,
comtesse de Caraman (1773-1835),
une toile peinte par le baron François
Gérard (1770-1837) et ses
collaborateurs (34 x 21,5 cm, cabinet
Turquin, expert). Égérie du Directoire
sous le nom de madame Tallien,
elle accède au titre de comtesse en
épousant François Joseph Philippe
de Caraman, futur prince de Chimay,
en 1805. Le peintre l’a immortalisée
cette année-là, montrant Napoléon Ier a suggéré au roi de Bavière de nommer le
ostensiblement son anneau, dans maréchal Mouton, comte de Lobau, chevalier de l’ordre
une posture dynamique théâtralisée de Saint-Hubert. Celui-ci a ainsi reçu la plus importante
par le rideau pourpre, alors qu’elle gratification du royaume le 24 octobre 1809,
s’apprête à entrer en scène en en récompense de sa bravoure, notamment pendant
quittant le jardin pour pénétrer dans la campagne d’Autriche, sur le pont de Landshut
un salon. Cette œuvre est considérée et à Essling. Biennais est l’auteur de cette étoile
comme une esquisse pour son rayonnante en argent, croix en or à centre émaillé
portrait aujourd’hui conservé au rouge, marquée de la devise de l’ordre « In Trau Vast »
musée Carnavalet, à Paris, (diam. 85 mm, poids brut 64,7 g). Il s’agirait de l’une
face à une œuvre réalisée des seules plaques métalliques de cet ordre exécutée
par le peintre à la même époque, par l’orfèvre, les modèles de l’Empereur étant
le portrait de madame Récamier. habituellement en canetille et velours (M. Dey, expert).
Elle recevait 33 750 € .

FONTAINEBLEAU,
LUNDI 7 ET MARDI 8 DÉCEMBRE.
OSENAT OVV.

Trois belles surprises attendaient les médailles en or (Mme Berthelot- Eugène Jean-Baptiste Claude Guillaume (1822-1905) était remarqué pour
Vinchon). Celle-ci, célébrant le mariage de Napoléon Ier et de Marie-Louise quatre bustes en marbre (h. 80 cm chacun). Ils font partie d’une série de
d’Autriche, le 11 mars 1810, était propulsée à 50 000 € sur une estimation six, taillés d’après des plâtres conservés à la Malmaison, et figurent Napo-
haute de 4 000 € (diam. 49 mm, poids 69 g). Une autre, de 1806, était léon Ier à différentes époques de sa vie : en général en chef de l’armée d’Ita-
bataillée à 40 000 € : elle montre la tête laurée de l’Empereur sur une face, lie pour 36 250 €, en costume de sacre à hauteur de 37 500 €, dans sa
et la colonne de la Grande Armée, place Vendôme, sur l’autre (diam. 41 mm, maturité avant la campagne de Russie pour 33 750 €, et au moment de
poids 54 g). Du Directoire cette fois, une médaille titrée « Encouragements sa captivité moyennant 24 375 €. Le souvenir du sculpteur était égale-
et récompenses à l’Industrie », décernée à Merlin Hall, décrochait 33 750 €. ment évoqué par un plâtre original patiné représentant Orphée charmant
Marianne tenant une couronne de laurier y est figurée auprès de l’Industrie les bêtes féroces, négocié à 24 375 € (h. totale 197 cm, voir Gazette n° 43,
(diam. 56 mm, poids 151 g). page 142, Mme de La Chevardière, expert).

72 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:48 Page 73

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Sèvres, 1807, sucrier « aigle » sur plateau attenant, prise du couvercle en forme d’aiglon émergeant d’un œuf,
fond or et pourpre, décor polychrome de papillons et d’insectes sur fond bleu pâle, en porcelaine dure,
provenant du service « fond pourpre, vues d’Italie, de France, fables, etc. » de l’archichancelier Cambacérès,
marqué « M. Imple de Sèvres 7 » en rouge et en creux « L » et « F », l. 28,5 cm, h. 25 cm.
Adjugé : 15 625 €

Pleins feux sur Sèvres


et l’Empire
La manufacture de porcelaine convie Napoléon brant Bacchus et Ariane. La manufacture de Dihl et Guerhard n’était
et Cambacérès à sa table. Préemptions à la clé ! pas en reste, 43 750 € étant prononcés pour sa plaque en porcelaine imi-
Deux jours rendaient hommage à l’Empire (voir Gazette n° 43, tant le bronze, dont le décor, montrant Minerve célébrée par des
page 142). Offert par Napoléon Ier à l’archichancelier Jean-Jacques nymphes et des putti, a été signé par Piat-Joseph Sauvage. Attendu
Régis de Cambacérès, en 1807, et réalisé par la manufacture de Sèvres, dans la section peinture, le Portrait présumé de Marie-Jean Hérault de
le service « fond pourpre, vues d’Italie » était à l’honneur. Quatorze Séchelles (1759-1794), une toile ovale peinte « l’an 3e de la Rép... » par
éléments de cet ensemble étaient ici proposés et récoltaient 128 000 €. Adélaïde Labille-Guiard, respectait les attentes, à 51 250 € (65 x 54 cm,
Les Musées nationaux se réservaient quatre pièces de forme, préem- voir Gazette n° 42, page 20). Si l’aquarelle de Charles Percier montrant
ptées à 31 125 € pour le compte du musée Napoléon Ier du château de la grande vasque pour le palais des Tuileries ne trouvait pas preneur
Fontainebleau, dont ce sucrier navette, terminé par deux têtes d’aigles, (voir Gazette n° 43, page 142), d’autres avaient des amateurs, comme le
emporté pour 15 625 €. Les assiettes, montrant des paysages, mais aussi projet de pendule pour Manuel Godoy y Alvarez de Faria, prince de la
des animaux inspirés par les fables d’Ésope et de La Fontaine, étaient Paix, emporté pour 26 250 € (31,5 x 18 cm). La jardinière de la
partagées entre amateurs dans une fourchette de 8 750 € à 13 750 €. duchesse de Berry pour les Tuileries obtenait, quant à elle, 8 500 €
Sèvres se faisait également remarquer, grâce à une paire de vases (voir Gazette n° 43, page 142).
Médicis fabriqués vers 1813-1814, et emportés au double de leur esti-
mation, soit 64 375 €. En biscuit, à l’imitation de Wedgwood, ils s’or- FONTAINEBLEAU, LUNDI 7 ET MARDI 8 DÉCEMBRE. OSENAT OVV,
nent de bas-reliefs, l’un montrant le sacrifice d’Iphigénie, l’autre célé- MM. FROISSART, BORDES, MME DE LA CHEVARDIÈRE.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 73


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:57 Page 74

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

BELLES PAGES,
DE BACH À PICASSO
Manuscrits autographes et livres année, le jour de la fête de sainte Sabine, dans le recueil de textes dramatiques
illustrés passionnaient dans l’église luthérienne de Saint-Thomas, L’Arbre, et jouée en France bien plus tard,
les amateurs et suscitaient à Leipzig. En tant que maître de chapelle, en 1965. Le musée Rodin enrichit, quant à
des préemptions. Bach se chargea de faire respecter son vœu, lui, sa collection de plusieurs lettres du
Cette vente de manuscrits et d’autographes de 1726 à 1749. Trois préemptions étaient sculpteur, moyennant 7 800 € et 2 470 €.
alignait de belles signatures, pour le plus également au rendez-vous. L’une, à hauteur Dans celle adressée au Courrier de l’Aisne,
grand bonheur des passionné français et de 11 700 €, et pour le compte de la le 19 mai 1892, il demande au journal de
étrangers, mais également des institutions. Bibliothèque nationale de France, concerne mentionner le talent de son élève, Camille
Cette feuille de la main de Jean-Sébastien un manuscrit autographe de Paul Claudel, Claudel. Les deux autres, de 1891, sont
Bach était ainsi bataillée jusqu’à 182 000 €, signé et intitulé Le Repos du septième jour. destinées à Camille Pissarro, auquel il fait
sur une estimation haute de 30 000 €. Il ne Shanghai 1895-Fou-Tchéou 1896. Ses part de son émotion devant l’un de ses
s’agit pourtant pas d’une partition, mais de 69 feuillets in-folio, montés sur onglets, sont paysages.
deux reçus pour cinq florins, l’un à Martin protégés par une boîte de maroquin réalisée
Simon Hille, l’autre à Johann Bode, chargés par Renaud Vernier, en 1994. Cette pièce FONTAINEBLEAU, VENDREDI 11 DÉCEMBRE.
de faire respecter la fondation pieuse de de théâtre, dont l’action se situe dans la OSENAT OVV, M. NICOLAS.
Sabina Nathan. Par un legs, cette riche Chine ancienne, sous le règne du premier
veuve, morte en 1612, s’était assurée qu’un empereur Tsin Shi Hoang, a été écrite en
motet serait chanté à sa mémoire chaque 1896, mais elle n’a été publiée qu’en 1901,

Jean-Sébastien Bach (1685-1750), manuscrit autographe signé en deux endroits « Joh. Seb. Bach »,
en allemand, deux pages de reçus rédigés à Leipzig les 26 octobre 1743 et 26 octobre 1745,
aux recto et verso d’un feuillet de format 75 x 95 mm, monté dans un encadrement de papier. Adjugé : 182 000 €

74 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:57 Page 75

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Wesen der Relativitätstheorie : nul besoin


d’être germanophone pour avoir reconnu Non vouloir, le poème de Georges Hugnet, illustré par
l’Essence de la théorie de la relativité des zincographies de Pablo Picasso, respectait les attentes
d’Albert Einstein. Ce manuscrit en étant emporté pour 195 000 €. Cet in-16, publié en 1942
autographe, datant de 1947-1948, aux éditions Jeanne Bucher, a été doublement enrichi,
comprend plusieurs équations et un par son auteur, puis par Robert Altmann (voir Gazette
diagramme. De quoi aiguiser l’attention n° 43, page 146). Composé en 1940, et publié la même
des spécialistes, qui bataillaient jusqu’à année, il s’agit du premier poème de résistance n’ayant
98 800 € ces six pages in-folio proposées pas été soumis à la censure. Exprimant le refus de la
entre 15 000/20 000 €, et de méditer sur défaite et de l’Occupation, il fait pourtant écho à l’appel
la phrase « il n’y a pas de mouvement du 18 juin lancé par le général de Gaulle. Résistant, Hugnet
absolu… » Cette présentation synthétique a imprimé des tracts clandestins, fabriqué de faux
s’articule en deux parties, la théorie laissez-passer et participé à un recueil de poésies
de la relativité restreinte précédant celle combattantes sous le pseudonyme de « Malo le Bleu ».
de la théorie de la relativité générale.
Celle-ci fut publiée en traduction anglaise
en 1948, dans le volume XVI de
The American Peoples Encyclopedia.

Lady Diana Beauclerk avait fait forte


impression sur Victor Hugo 1802-1885.
Dans une lettre de 1870, il écrivait à ses
fils : « Il y a ici deux charmantes femmes

© SUCCESSION PICASSO, PARIS 2020


[...] La duchesse de Saint-Albans et sa
fille lady Diana Beauclerk, ravissant
parti pour [François-]Victor, s’il voulait
se marier. » Ayant anciennement
appartenu à la collection du peintre
Jean Hugo, arrière-petit-fils de l’écrivain,
et datant de la même époque, ce dessin
à l’encre brune, plume et lavis
(18 x 12,5 cm sur un feuillet in-4° de
papier gris-bleu), la montre de trois
quarts dos, elle est appuyée à une
console. Son visage étant caché, c’est
une légende autographe sur un feuillet FONTAINEBLEAU,
joint, qui permet de l’identifier. Attendue VENDREDI 11 DÉCEMBRE.
au plus haut à 8 000 €, la belle se faisait OSENAT OVV, M. NICOLAS.
désirer jusqu’à 28 600 €.

Voici le premier des dix exemplaires de tête


numérotés sur japon de l’édition originale
du Journal. Mémoires de la vie littéraire de Jules
et Edmond de Goncourt. De quoi justifier une
adjudication au double de l’estimation haute, soit
46 800 €, d’autant que ces neuf volumes en fort
in-12, publiés entre 1887 et 1896 – par Charpentier
et Cie, bibliothèque Charpentier, G. Charpentier
et E. Fasquelle –, sont enrichis de 21 documents.
Parmi eux, figurent un passage autographe du
journal des Goncourt, une lettre de George Sand
à Gustave Flaubert sur le décès de Jules de
Goncourt, et une autre d’Émile Zola à Guy
de Maupassant sur la mort de Flaubert.
Ces exemplaires sur grand papier comportent
en outre un paragraphe indélicat pour George
Sand, remplacé dans le tirage sur papier d’édition.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 75


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:49 Page 76

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Peugeot, Fiat et Bentley


Équipées pour les rallyes ou d’allure royale,
tous les styles d’automobiles se collectionnent.
Attendue au plus haut à 200 000 €, cette Peugeot 205 prenait la
tête des automobiles en utilisant son turbo 16 pour atteindre
291 760 €. En 1983, le constructeur a misé sur le lancement de
ce modèle, devenu phare, pour le sauver de ses difficultés
financières. Afin de dynamiser son image, il s’engage égale-
ment en compétition avec cette version améliorée, la
« série 200  », destinée à courir dans le Groupe B du champion-
nat du monde des rallyes. Cette « Talbot Info Rallye » a eu
pour mission de communiquer des informations aux specta-
teurs pendant celui de 1985, qui s’est soldé par une victoire
Peugeot. Une italienne suivait, à 189 100 € : une Fiat Dino spi-
der 2400 produite en 1972, dotée d’une carrosserie Pininfarina
et d’un moteur V6 à quatre arbres à cames développé par Fer-
rari. Un mariage pour le moins inattendu. Changement de
style avec Bentley, dont le derby 3 litre à carrosserie Park
Ward en aluminium, remarquablement restauré, faisait remon-
ter le temps jusqu’en 1934, moyennant 157 164 €. Dans les
années 1950, la belle aurait appartenu à Juan de Borbón, le
frère du roi d’Espagne Juan Carlos Ier. Son châssis est une ver-
sion « sports saloon » quatre portes. Elle dispose d’un toit
1985, Peugeot 205 Turbo 16, « série 200 », Peugeot - Talbot Info Rallye. ouvrant, d’une sellerie en cuir recouvrant banquettes et garnis-
Adjugé : 291 760 € sages de portes, et d’un tableau de bord en bois ayant conservé
tous ses instruments d’origine.
NEUILLY, DIMANCHE 13 DÉCEMBRE. AGUTTES OVV.

VAUTRIN, BUGATTI
OU ZALSZUPIN ?
Les amateurs de design et de parchemin souligné de médaillons
récompensaient aussi bien de cuivre martelé. Des étoiles terminent
la fantaisie des années 1960 les montants de son dossier, tandis
que le modernisme brésilien. que ses pieds avant simulent des
Au beau fixe, la cote de Line Vautrin colonnes gainées de cuivre repoussé.
permettait à ce grand miroir « soleil Formant table à jeu, une console
à pointes » de dépasser largement son de Marc du Plantier séduisait à hauteur
estimation, moyennant 62 400 €. de 20 800 €, grâce au contraste de ses
C’est au début des années 1950 qu’elle a lignes épurées entièrement plaquées
détourné l’acétate habituellement utilisé d’écaille de tortue, soulignée de
pour les montures de lunettes, pour en baguettes de laiton dans les angles.
faire l’atout décoratif de ses miroirs, Une icône du design brésilien, Jorge
façonnant les couches superposées Zalszupin, suivait de près avec les
de ce matériau malléable à chaleur, 19 500 € obtenus par ses imposants
qui devient le Talosel. La fantaisie était fauteuils bas à structure de palissandre,
également payante pour Carlo Bugatti, garnis d’épais coussins en mousse Line Vautrin (1913-1997), vers 1960, miroir sorcière
dont une paire de fauteuils, réalisés vers recouverts d’un tissu de coton, « soleil à pointes », en Talosel noir et double rangée
1900, était bataillée à 21 450 € et soulignés par des boutons de rayons incrustés de verre irisé rouge cerise,
sur une estimation haute de 5 000 € en bois exotique. signé, diam. 60 cm Adjugé : 62 400 €
(voir Gazette n° 43, page 149).
Leur bâti, en bois noirci et noyer, s’orne NEUILLY, LUNDI 7 DÉCEMBRE.
de marqueteries de corne et d’os, AGUTTES OVV.

76 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTE IDF 1.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:57 Page 77

LES VENTES I ILE-DE-FRANCE

Attribuée à Fréret
Présentée à Versailles le dimanche
20 décembre (Versailles Enchères OVV.
M. Romieux), cette Arrivée des Européens
en Afrique est attribuée à un peintre de l’école
française du XVIIIe siècle, Amédée Fréret. Cette
gouache sur trait de plume à l’encre noire et
PA N
brune, rehaussée de gouache blanche, de lavis
et d’aquarelle (34,1 x 44,2 cm), est en effet
similaire à une gravure réalisée en 1795 par
Nicolas Colibert (1750-1806), et qui présente les
ORA
M A .
mêmes dimensions. Il s’agirait donc du modèle
de cette gravure commémorant la première
abolition de l’esclavage par la Convention
en 1794. Trois d’entre elles sont conservées
au musée d’Aquitaine de Bordeaux, au musée
Schœlcher de Pointe-à-Pitre, et au musée
de la Compagnie des Indes à Lorient.
Estimation : 3 000/4 000 € Les ventes en images

À cheval !
Le volet sculpture de la vente du samedi 19 décembre, à Saint-Germain-
en-Laye (SGL Enchères - Frédéric Laurent de Rummel et Peggy
Savidan OVV) attirera l’attention sur Antoine-Louis Barye (1795-1875), dont
21 bronzes sont présentés entre 500 et 10 000 €. Parmi eux, ce Singe monté sur
un gnou, une fonte d’édition ancienne très probablement due à l’atelier de
Barye (23 x 17 x 10,5 cm). Un autre cavalier, bien plus distingué, sera également
au rendez-vous : Le Comte de Gomer montant «Princesse par Conquérant»,
immortalisé par Pierre Lenordez (1815-1892) dans une rare fonte estimée
4 000/5 000 € et mesurant 41,8 x 35, 3 x 13,8 cm. Estimation : 8 000/10 000 €

Lordon au musée
Le musée de la Vie romantique a fait l’acquisition,
à 10 000 €, de La Communion d’Atala (67 x 87 cm),
une toile de Pierre-Jérôme Lordon (1780-1838) présentée
le dimanche 13 décembre à Versailles (Osenat OVV,
cabinet Turquin, expert). Le peintre a traité le thème
Mathieu, calligraphie en rouge
dans une œuvre présentée au Salon de 1808, désormais Proposées le dimanche 13 décembre à Versailles (Versailles Enchères OVV), ces Sources
conservée à la villa Carlotta, sur le lac de Côme. L’œuvre vides, peintes à l’alkyde sur toile (81 x 100 cm) en 1987 par Georges Mathieu (1921-2012),
acquise ce dimanche en est une variante – le livre et le étaient décrochées à 119 600 €, soit le double de leur estimation, grâce à l’emballement
chien diffèrent, par exemple – et l’on ne se sait quelle du marché asiatique pour sa gestuelle sur fond rouge. Il s’agit du second meilleur résultat
version a été la première. Les derniers moments de la vie pour une toile des années 1980 dans ce format (source Artnet). Tel un vitrail, une grande
d’Atala, tirés du roman à succès de Chateaubriand, ont composition, peinte par Pierre César Lagage en 1950, obtenait 27 950 € (195 x 114 cm).
inspiré nombre de peintres, comme Anne-Louis Girodet André Marfaing et Ladislas Kijno arrivaient ex-æquo, à 19 500 €, le premier
de Roussy-Trioson, qui a peint la même année son Atala pour une abstraction au lavis d’encre sur papier de 1978 (64,5 x 50 cm), le second
au tombeau, aujourd’hui conservée au Louvre. pour Carmen à Pékin, une grande technique mixte de 1986 (186 x 295 cm).

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 77


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Placement-pub demi GLOBAL.qxp_gaz2045p 14/12/2020 16:11 Page 78

VENTE AUX
ENCHÈRES
VÉHICULES
DE COLLECTION & 
  #-(.  ) 
 *
DE PRESTIGE     + / 0+,   +,
   ! " !     " %   %% "
Lundi 28 décembre
Exposition
à partir de 8h

&'   ( '1'
 &2((-
 #$  
!  %  "  %+,   !  % "
!   % "
Véhicules visibles sur RDV.
VPauto SAS
Ventes de Véhicules aux Enchères Publiques
277 Rue de Kerpont ZI de Kerpont
56855 CAUDAN Cedex
N°agrément : 2002.190
Consultez notre site internet vpauto.fr
F-L Guignard : Commissaire Priseur Descriptifs complets, expertises détaillées, photos
02 97 76 62 00
info@vpauto.fr Retrouvez également dans cette vente plus de 400 véhicules (tourisme, utilitaires...).

LE SITE
INTERNET
100% ZEN
gazette-drouot.com

INDE, GANDHARA, ART GRÉCO-BOUDDHIQUE, IIe-IVe SIÈCLE.


STATUE DE BOUDDHA. ADJUGÉ : 38 750 €. DROUOT, DÉCEMBRE 2018.
AUCTION ART RÉMY LE FUR & ASSOCIÉS.

78
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Lundi 21 décembre 2020, 16h30
Neuilly-sur-Seine

ATELIER DE JACQUES-LOUIS DAVID (1748-1825)


Spécialiste Tableaux & Dessins anciens Le couronnement de Napoléon 1er dans la cathédrale Notre-Dame de Paris
Grégoire Lacroix : le 2 décembre 1804 (détail)
+33 (0)1 47 45 08 19 - +33 (0)6 98 20 77 42 - lacroix@aguttes.com Huile sur toile marouflée sur panneau

Catalogue complet et résultats sur aguttes.com À l’approche des célébrations du bicentenaire de la mort de Napoléon 1 er
Enchérissez en live sur drouotonline.com prévues en 2021, la maison Aguttes organise le 21 décembre prochain,
une vente aux enchères dédiée au faste de l’Empire qui rayonna durant
Sas Agrément n°2002-209. Commissaires-priseurs habilités : Claude Aguttes, Sophie Perrine tout le XIXe siècle. Pour cette première vacation sera proposée à la vente
Neuilly-sur-Seine • Paris • Lyon • Aix-en-Provence • Bruxelles une sélection de tableaux et dessins anciens, objets d’art, mobilier,
aguttes.com | Suivez-nous sculptures, souvenirs historiques, livres et manuscrits…

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 80

VOIR PAGE

87

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 08:55 Page 81

SÉLECTION
DU 19 DÉCEMBRE 2020
AU 10 JANVIER 2021
L E S
VEN
T E S
Cette
Lessemaine
ventes monde
en régions

Un programme de fête !
Les habitués des belles ventes
de fin d’année seront
l’étant à 15 000/16 500 €. Place le mercredi et poétique, décrivant Le Port de Marseille
au rendez-vous. À Cannes, 30 décembre à l’art moderne et (voir Zoom en régions, page 26),
tableaux,vins et bijoux contemporain, avec en tête d’affiche mais aussi, à 40 000/50 000 €, une vue de
la toile lumineuse peinte en 1908 par Pierre la cité des Doges par le peintre voyageur
défileront, tandis qu’à Honfleur Bonnard, « Table dans un jardin », paysage Félix Ziem, intitulée Un jardin français.
et aux Andelys, la peinture irrésistible d’intimité tant cette table semble Une belle palette de styles anime
n’attendre que nous ! S’il faut envisager encore cette vacation, d’un Faucon
s’imposera. 140 000/160 000 € pour cette œuvre, de l’artiste chinois Yang Mian, au fond
70 000/80 000 € sont attendus pour un dessin doré constellé de petits points-astres
à l’encre de Chine de Joan Miró, et de couleur (20 000/25 000 €), à un pastel
PAR CAROLINE LEGRAND
40 000/50 000 € pour une Composition de Jean-Francis Auburtin, installé à
géométrique peinte vers 1955 par Geer Van Varengeville-sur-Mer, une Sortie de voiliers
Velde. La vente de bijoux du 31 proposera devant les falaises à la technique
Chaque année, les Cannois et tous leurs des créations tout aussi chatoyantes, impressionniste et l’esprit symboliste
compatriotes attendent cette période festive notamment deux bagues ornées de diamants (7 000/8 000 €). Le même jour à Saint-
afin de se rendre aux ventes de Me Besch. de couleur. L’une est sertie d’un diamant Valéry-en-Caux, on aura aussi grand choix,
Malgré les conditions particulières, rose en forme de poire de 2,21 ct, couleur entre Le Combat de boxe du cubiste
l’édition 2020 aura bien lieu, et ce ne sont Fancy Light Purplish Pink et pureté SI1, et norvégien Thorvald Hellesen, annoncé à
pas moins de cinq journées de ventes qui estimée 100 000/150 000 € ; l’autre, aux lignes 20 000/25 000 €, et Le Corps de garde des
s’annoncent. On débutera contemporaines en or bicolore, retient de ses trois singes de l’Anversois du XVIIe siècle
traditionnellement par les vins, alcools et griffes d’aigle un diamant jaune naturel de Abraham Teniers (12 000/15 000 €).
champagnes ; trois vacations, les 27, 28 et 10,03 ct, pureté VS2 et couleur Fancy On doit à cet artiste issu de la célèbre
29 décembre proposent ainsi 1 772  lots pour Yellow, entouré de pavages de diamants, dynastie flamande d’avoir développé le
une dégustation totale de 160 000/180 000 €. dont on attend 90 000/120 000 €. Les maisons thème simiesque dans la peinture.
Se distinguent de cet ensemble de prestige Cartier, Van Cleef & Arpels, Chopard et Ici, des primates en uniforme sont regroupés
les premiers crus bordelais, dont six Repossi compléteront ce défilé de luxe… autour de tables, jouant au backgammon,
magnums de château-haut-brion tandis que d’autres arrêtent un chat en
1989 (20 000/22 000 €) et une caisse de douze Toutes les passions brandissant leur hallebarde : sous couvert
bouteilles de petrus 2010 (27 600/30 000 €). en deux dimensions de folle fantaisie, l’artiste critique les
Aux couleurs de la Bourgogne, un Pas de trêve pour les collectionneurs troupes militaires du sud des Pays-Bas, alors
assortiment de quinze bouteilles du domaine passionnés ! On se rendra dès le 1er janvier à en guerre contre le Nord. Un brin d’humour
de la Romanée Conti 2010 est attendu à Honfleur pour se disputer, à 60 000/80 000 €, et de folie, n’est-ce pas ce qu’il nous faut
40 000/48 000 €, une seule au millésime 1999 une marine de Moïse Kisling épurée pour bien attaquer 2021 ? <

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 81


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 82

LES VENTES I RÉGIONS

Henri Dubret (1872-1947), vers 1902, plaque pour collier ras de cou, en or jaune 18 ct, émail et diamants,
à décor naturaliste d’un papillon, de fleurs et feuillages, signée « H. Dubret », poinçon de maître.
Estimation : 4 000/6 000 €

Bijou art nouveau


Aux côtés de René Lalique ou Lucien Gautrait, commence à exposer au Salon des artistes français des pièces d’orfèvrerie,
Henri Dubret est l’un des plus célèbres joailliers puis quitte Dijon pour Paris deux ans plus tard. Débute alors sa produc-
de la période art nouveau. Il profite tout comme eux tion de bijoux. Ces derniers, délicats et colorés, ressemblent à de vérita-
d’une belle cote pour les créations de cette époque. bles tableaux de marqueterie, dans lesquels ses talents de sculpteur
Naturalistes et colorés, les bijoux art nouveau sont l’objet de nombreuses continuent de s’exprimer avec des motifs souvent en haut relief. Travail-
convoitises en ce moment. Il faut dire que ces pièces offrent une esthé- lant majoritairement sur commande, Dubret sait aussi s’adapter à ses
tique des plus originales, fruit d’un mouvement artistique né à la fin du clientes. La Revue de la bijouterie écrit ainsi en 1904 : « Il songe à créer
XIXe siècle pour rompre avec la joaillerie traditionnelle faite de pierres un bijou qui puisse être personnel, pour ainsi dire, à la femme qui le
précieuses et de formes rectilignes. Place désormais aux lignes courbes, portera, qui puisse être aussi en proportion avec sa personnalité ».
aux matériaux pauvres mais colorés, s’inspirant souvent de techniques Certaines de ses pièces sont conservées dans de grands musées, notam-
ancestrales comme l’émail, l’écaille de tortue et la nacre, et aux motifs ment un peigne à décor de fleurs en corne blanche à celui d’Orsay.
inspirés de la nature. Un travail artisanal qui implique une production Les enchérisseurs se montrent également de plus en plus friands de ses
réduite, et une valeur plus forte. Comme cette plaque, les bijoux art nou- bijoux : un pendentif en or, émail, petits diamants et deux aigues-marines
veau prennent souvent la forme de broche ou de pendentif, qui permet- en pendant était adjugé à 66 500 € à Dijon, le 9 mars 2017 (Sadde OVV).
tent aux créateurs de s’exprimer sur une plus grande surface. Un bon augure pour cette plaque provenant d’une succession locale…
Fils d’un bijoutier-orfèvre, Henri Dubret entre vers 1892 aux arts décora-
tifs de Dijon, où il est l’élève du sculpteur Hector Lemaire. En 1897, il MARDI 29 DÉCEMBRE, DEAUVILLE. TRADART DEAUVILLE OVV.

82 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 83

LES VENTES I RÉGIONS

UN NORVÉGIEN À PARIS
Rare sur le marché, le peintre de montrer l’engagement total de ces conserve les principes fondateurs que sont
Thorvald Hellesen proposera artistes d’avant-garde dans un monde l’organisation géométrique en deux plans
pour la nouvelle année une moderne, le sport connaissant un et la recherche de l’harmonie et des
remarquable composition cubiste, engouement tout particulier au début formes idéales – celle circulaire restant
au sujet très punchy. du XXe siècle. Né près d’Oslo, Thorvald leur signature – régies par le principe
Parmi la cinquantaine – seulement – Hellesen est le fils d’un avocat à la Cour du nombre d’or. Il expose au Salon des
d’œuvres d’Hellesen passées en vente suprême et de la fille du Premier ministre indépendants à partir de 1920, ainsi qu’à
publique (source : Artnet) figurent Christian Selmer. Après avoir passé un an la galerie de la Boétie. Marié à la peintre
des natures mortes, des portraits, des vues à l’académie militaire, il entame vers 1910 française Hélène Perdriat, puis à une
de ville ou des compositions abstraites. un cursus dans la nouvelle académie d’art danseuse nommée Guni Mortensen,
Ce Combat de boxe s’annonce ainsi d’une d’Oslo. Deux ans plus tard, il se rend à il vit à Paris durant les années suivantes,
belle originalité. Un sujet sportif que le Paris où il rencontre et côtoie deux grands se rendant en Norvège pour quelques
peintre tient peut-être de son ami Fernand artistes pionniers de cette époque, expositions et projets décoratifs. Malade,
Léger, particulièrement attaché à cette Fernand Léger et Pablo Picasso. il rentre à l’automne 1937 dans son pays,
thématique, peignant régulièrement des Il demeurera fortement marqué par le où il meurt la même année.
cyclistes, des nageurs ou des acrobates… cubisme orphique prôné par le premier,
Une occasion de mettre à l’épreuve du notamment lors de l’exposition de la VENDREDI 1er JANVIER,
mouvement le style cubiste, mais aussi Section d’or en 1912. Hellesen en SAINT-VALÉRY-EN-CAUX. ROQUIGNY OVV.

Thorvald Hellesen (1888-1937), Le Combat de boxe, 1921, huile sur toile signée et datée, 50 x 60,8 cm.
Estimation : 20 000/25 000 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 83


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 84

LES VENTES I RÉGIONS

Panique à Seguí Land


Antonio Seguí nous plonge immanquablement
au cœur de villes où les hommes aussi grands que
les maisons semblent errer, déshumanisés par la puissante
machine sociale et urbaine.
On le reconnaît au premier coup d’œil, l’homme au chapeau et au costume
parfaitement taillé. Il n’est autre qu’El Señor Gustavo, le protagoniste alter
ego d’Antonio Seguí depuis des décennies. Influencé au début de sa car-
rière par les expressionnistes allemands, ce dernier élabore peu à peu une
peinture figurative, mettant en scène ce personnage en quête de son iden-
tité et de sa place dans le monde. On le voit ainsi paniquer à l'angle d’une
rue, pris entre des gens courant dans tous les sens et une femme prome-
nant son chien. Une image humoristique, qui questionne également le sens
de la vie dans notre monde moderne, souvent absurde, où l’on court
partout sans réel but. Seguí n’hésite pas à se lancer parfois dans une vérita-
ble critique sociale, s’inspirant d’un des maîtres en la matière, Honoré
Antonio Seguí (né en 1934), Le Coin de la rue – Una esquina, 2016, Daumier. Il aborde ainsi dans certaines toiles les événements en Amérique
acrylique sur toile signé, daté et titré au dos, 46 x 55 cm. latine, notamment la dictature militaire. Le travail de cet artiste argentin
Estimation : 13 000/15 000 € marqué par la figuration narrative, mais aussi par le pop art, sa manière
tout en aplats de couleur et très inspirée de la bande dessinée, n’ont pas
manqué d’attirer la curiosité du public et des professionnels. Installé défini-
tivement à Paris en 1963, ce grand voyageur vit et travaille depuis dans l’an-
SAMEDI 19 DÉCEMBRE, LES ANDELYS. cienne propriété d’Émile Raspail, à Arcueil, mais sa réputation lui vaut des
HÔTEL DES VENTES DES ANDELYS OVV. expositions dans le monde entier.

2021, ANNÉE DU ROSE !


Cannes fêtera luxueusement le changement
d'année avec une exceptionnelle vente de bijoux.
À ne pas manquer, un diamant rose, des bijoux
Van Cleef & Arpels…
Rares, les diamants de couleur provoquent toujours un émoi
particulier chez les amateurs de belles pierres. Surtout lorsqu’ils
sont roses, cas estimé de un pour cent mille extraits !
De pureté SI1, ce Fancy couleur Light Purplish Pink arbore une
élégante taille en forme de poire de 2,21 ct. Monté sur une bague
en or bicolore, il est entouré de neuf diamants baguette pour un
total d’environ 1 ct, de couleur supposée D/E et de pureté
supposée VVS/VS, ponctués de petits diamants roses de taille
brillant, tandis que pour faire bonne mesure, un pavage de
diamants taille brillant recouvre l’anneau… Mystérieuse, cette
Bague en or bicolore, ornée d’un diamant naturel de couleur rose en forme
couleur rose serait obtenue à la faveur de conditions extrêmes
de poire de 2,21 ct, TDD : 52, Certificat GIA stipulant que le diamant est
de température et de pression imposées à la structure atomique
naturel de couleur Fancy Light Purplish Pink et de pureté SI1.
du cristal de carbone en pleine transformation. Des critères Estimation : 100 000/150 000 €
difficiles à réunir… Ainsi, 90 % des diamants roses se trouvent-ils
en Australie, dans la mine d’Argyle. Le luxe se poursuivra grâce
à la maison Van Cleef & Arpels, avec une demi-parure – collier et l’une des stars du cinéma espagnol, mais aussi d’Hollywood dans
bague – de la collection haute joaillerie « Rendez-vous », mêlant les années 1930, Rosita Díaz Gimeno (1908-1986). 2 500 € seront
perles blanches et motif de feuilles serti de tsavorites, grenats à envisager pour sa broche Cartier « Feuillage », tout comme
orangés et saphirs jaunes (15 000/25 000 € l’ensemble), et plusieurs pour celle nommée « Bouffon du roi » par Van Cleef & Arpels,
bijoux de la collection « Cosmos », dont une paire de clips des créations typiques des années 1940.
d’oreilles en or blanc et diamants grand modèle, à motif de trèfle
à quatre feuilles (18 000/28 000 €). Concluons en compagnie de JEUDI 31 DÉCEMBRE, CANNES. BESCH CANNES AUCTION OVV.

84 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 85

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 16/12/2020 08:57 Page 86

LES VENTES I RÉGIONS

Hartung, précurseur de l’abstraction


Reconsidéré sous un nouveau jour grâce à
la rétrospective du musée d'Art moderne de Paris,
d’octobre 2019 à mars 2020, l’art d’Hans Hartung
en appelle aux toutes premières heures
de l’abstraction.
Hans Hartung privilégie le geste spontané, l’instinct. Enfant déjà,
il dessinait sur ses cahiers d’école des éclairs d’orage, et à 18 ans à
peine, réalisait ses premières œuvres abstraites. Le jeune lycéen
de Dresde n’a alors aucune connaissance du travail de Kandinsky.
Sa peinture prend déjà forme «tout simplement, naturellement,
comme une évidence». Par la suite, il débute des études à Leipzig,
avant de s’inscrire aux beaux-arts de Dresde, où il découvre l’expres-
sionnisme allemand et le cubisme. Passé une première fois à Paris
entre 1926 et 1931, il s’y installera définitivement en 1935, fuyant
le nazisme. Ses toiles se couvrent alors de taches aux tonalités
sourdes et de fragments linéaires noirs. La guerre le marquera dura-
blement, puisqu’il sera emprisonné puis gravement blessé. Ce «tracé
sismographique», expression de la souffrance d’un homme et d’un
artiste, se généralisera dans les années suivantes, en hachures de plus Hans Hartung (1904-1989), Composition, 1973, encre, acrylique et pastel
en plus serrées, résultant de la violence extrême du geste. La pein- sur carton baryté, 74,8 x 104,5 cm à vue.
ture à l’huile laissera place au vinyle et à l’acrylique dans les années Estimation : 50 000/60 000 €
1960, exacerbant ses griffures, pulvérisations et grattages, réalisés
avec un balai de branches de genêt ou une sulfateuse à vigne.
Les couleurs froides – bleu et noir en tête – s’imposent pour expri-
mer ses émotions. MERCREDI 30 DÉCEMBRE, DEAUVILLE. TRADART DEAUVILLE OVV.

Sur les pas de Paul Jouve


Les félins de Jouve comptent parmi ses œuvres célèbre Livre de la jungle de Rudyard Kipling (1894). L'artiste travail-
les plus prisées des collectionneurs, notamment pour lera durant six années à ces représentations devenues mythiques, faisant
leur évocation du célèbre ouvrage de Rudyard Kipling de réels personnages de la panthère Bagheera et du tigre Shere Khan.
Le Livre de la jungle. L’ouvrage, retardé par la guerre, ne sortira qu’en 1920 : le grand public
La panthère noire avance de son pas assuré et souple ; elle offre aux découvre alors le talent de ce peintre animalier. Si Kipling avait puisé
yeux de tous sa puissance et son élégance. Paul Jouve a perfectionné au son inspiration dans ses années passées en Inde, Paul Jouve a quant à lui
fil des années sa technique si sensible. C’est en 1906 – un an après sa pre- travaillé et observé les animaux tant au Jardin des Plantes et au
mière exposition personnelle organisée chez Marcel Bing, le fils du Muséum d’histoire naturelle de Paris, quand il était jeune, qu’en Algé-
grand marchand art nouveau Samuel – qu’il est choisi par la Société du rie, où il se rend en 1907 grâce à l’obtention d’une bourse du gouverne-
livre contemporain pour illustrer une nouvelle édition du désormais ment général de cette colonie. Durant toute sa carrière, il déclinera à
l’envi ces animaux parfaitement compris et captés, sachant mieux que
quiconque donner une âme aux fauves. Artiste précoce – il expose dès
ses 16 ans aux salons ses dessins de lions de Ménélik et d’Abyssinie –,
Paul Jouve connaîtra une belle réussite, qui lui permettra d’arpenter les
zoos et ménageries de toute l’Europe, avant que ses pérégrinations ne
mènent ce voyageur infatigable jusqu’en Afrique noire et en Asie.

DIMANCHE 20 DÉCEMBRE, GIEN. RENARD & ASSOCIÉS OVV.

Paul Jouve (1878-1973), Panthère noire, dessin au fusain, 49 x 98 cm.


Estimation : 28 000/30 000 €

86 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 87

LES VENTES I RÉGIONS

Pierre Bonnard (1867-1947), Table dans un jardin, 1908, huile sur toile signée, 39 x 44 cm.
Estimation : 140 000/160 000 €

SOUS LA LUMIÈRE
DE PIERRE BONNARD
Le « peintre du bonheur » sait il laisse également de nombreux paysages du sud de la France, en 1904, qui a conforté
mieux que personne restituer et tout particulièrement des vues de ses Bonnard dans son évolution picturale,
l’atmosphère d’un lieu, grâce à une jardins, qu’il chérissait tant. Ainsi, plusieurs abandonnant l’art nabi pour se tourner
lumière parfaitement maîtrisée et compositions de 1908 nous sont connues définitivement vers une manière
des couleurs scintillantes. Il nous et semblent dépeindre celui de Normandie, postimpressionniste plus colorée et claire,
offre ici un petit bout de paradis. comme le Début de printemps conservé mettant l’accent sur la lumière. Son style
En cette période au temps gris et au climat dans la collection Phillips, à Washington, entre «intimisme et décoration», dira-t-il
anxiogène, ce jardin doit en faire rêver plus ou La Tarte aux cerises (collection lui-même, se met alors en place, basé
d’un ! Passée par la collection du célèbre particulière). Ici, il pourrait s’agir de sur des mises en page souvent inspirées
marchand des impressionnistes Ambroise celui de la maison qu’il loue à Vernonnet, de l’art japonais, mais aussi sur la pratique
Vollard, puis par la galerie Bernheim- sur la commune de Vernon, son petit coin de la photographie – son Pocket Kodak
Jeune à Paris, cette peinture fut acquise par de paradis, où il rencontre en voisin ne le quitte jamais. Émergent de
ses propriétaires actuels lors d’une vente à Claude Monet. Un endroit qu’il apprécie compositions par masses les détails
Londres, en 1971. Une œuvre au parcours tant qu’il achète une petite maison, et les jeux de profondeur grâce à
parfaitement connu, donc, qui est bien sûr « Ma roulotte », en 1912 ; elle est de subtiles variations de couleurs :
illustrée dans le catalogue raisonné de finalement assez modeste, mais possède Bonnard est un maître coloriste.
l’artiste par Dauberville, en page 138 du un jardin luxuriant et un beau balcon avec
second volume. Si Pierre Bonnard est une vue panoramique. Il peindra cet éden MERCREDI 30 DÉCEMBRE, CANNES.
considéré comme le peintre de l’intimité, à maintes reprises. C’est la découverte BESCH CANNES AUCTION OVV.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 87


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 88

LES VENTES I RÉGIONS

Singe savant ?
Du sculpteur Christophe Fratin (1801-1864)
seront présentés sept bronzes lors de la

PA N vente du samedi 9 janvier 2021 à La Flèche,


organisée par la maison Cyril Duval OVV.
4 000/5 000 € sont annoncés en faveur
d’une Jument et son poulain, un bronze à

ORA patine brun nuancé issu d’une fonte réalisée


du vivant de l’artiste, et 2 000/2 500 € pour
cet humoristique Singe barbier à la patine
brune, signé sur la terrasse et également

M A .
issu d’une fonte ancienne (18 x 14,5 x 8 cm).
Contemporain et grand rival d’Antoine-
Louis Barye, Fratin expose à partir de 1831 au
Salon. Son travail, entre naturalisme et
romantisme, est très apprécié, tant par le
duc de Luynes, au château de Dampierre,
qu’à l’étranger, particulièrement en
Les ventes en images Angleterre.

Un autre
regard
Le peintre orientaliste Édouard
Verschaffelt (1874-1955) s’invitera
à Beaune le dimanche
20 décembre (Alexandre
Landre OVV) avec deux
peintures : ce Portrait de femme
au châle et au foulard rouge, une
huile sur toile ovale de
90 x 70 cm attendue à
4 000/6 000 €, et un Jeune
garçon assis de 50 x 30 cm, à
2 000/3 000 € (cabinet Chanoit,
expert). L’artiste belge découvre
l’Algérie en 1919 ; immédiatement
séduit par Bou Saâda, il s’y
Tumultueux Gen Paul installe. Il laisse des tableaux à
contre-pied de la peinture
C’est sur la butte Montmartre que débute le peintre
colonialiste, intimistes et proches
expressionniste Gen Paul (1895-1975) ; il en réalise de
des hommes et femmes de
nombreuses vues, qu’il vend auprès des marchands du quartier.
ce pays, dans un style marqué
Si ses problèmes d’alcoolisme, son caractère très ombrageux
par l’impressionnisme.
et instable, la vie de bohème de cet habitué des maisons closes
ont gâché en grande partie sa carrière et provoqué la
méconnaissance de son travail, les ventes aux enchères
réhabilitent aujourd’hui les qualités de sa peinture si
personnelle, énergique et à la pâte épaisse et travaillée.
25 000/35 000 € sont à envisager le samedi 19 décembre,
à Saint-Brieuc, pour cette huile sur toile (70 x 89 cm) signée
et titrée Le Bureau de tabac, rue Norvins, et le Sacré-
Cœur (Armor Enchères OVV).

Couple gagnant
8 000/12 000 € seront à envisager pour cet album in-folio (48 x 33 cm)
de Bernard Buffet (1928-1999), en feuilles sous chemise imprimée
à rabats, ayant pour sujet Saint-Tropez et édité en 1979. Présenté
à Senlis le samedi 19 décembre (Actéon - Hôtel des ventes
de Senlis OVV, Mme Bonafous-Murat), cet exemplaire est l’un des dix
réservés pour l’artiste et ses amis, sur vélin, à part du tirage à
180 exemplaires, justifié « H.C. » et enrichi d’un envoi au crayon daté 1979
sur le feuillet de justification : « À Mademoiselle
Florence Arnault / en souvenir ». Celui-ci, avec 23 lithographies en
couleurs, est signé par Buffet et par son épouse Annabel, qui est d’ailleurs
l’autrice des textes calligraphiés par Bernard. Un travail d’équipe !

88 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_RÉGIONS.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:24 Page 89

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 90

VOIR PAGE

101

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 91

SÉLECTION
DU 5 AU 13 DÉCEMBRE
2020
L E S
VEN
T E S
Adjugé en régions

De pourpre et d’or.
Période oblige, des artefacts
asiatiques sophistiqués,
laqués ou émaillés,
par Conan Hôtel d’Ainay OVV, à Lyon, Elle était la vedette de la session du jeudi
tout comme des peintures le dimanche 13 décembre. Cette Composition 10 décembre, orchestrée par Ivoire - Deloys -
de l’école flamande n° 467 de 1972 a stoppé son ascension de la Perraudière/D’Oysonville OVV
à 200 000 €. Transition toute trouvée à Angers. Non loin de là, au Mans
et des tapisseries Grand Siècle, pour évoquer des toiles très convoitées, le 12 décembre, Sarthe Enchères OVV
apportent un peu de rêve tel ce paysage de prime jeunesse brossé dévoilait pour 68 200 € deux tapisseries
par Pierre Soulages en 1938 : Le Pont Neuf, de la Tenture des amours des dieux,
et de réconfort… qui a été vendu 241 800 € par Carrée Maison tissées au Faubourg-Saint-Marcel
de ventes OVV, à Nîmes le samedi avant 1662. Des figures aristocratiques
5 décembre. À Brest, le samedi 12 décembre, les accompagnaient, comme le portrait
PAR PHILIPPE DUFOUR
Thierry-Lannon & Associés OVV de Louis Claude de Régnier, comte
présentait une série impressionnante de Guerchy, peint en 1760 par Johann
de toiles de maîtres modernes, avec, en tête, Heinrich Wilhelm Tischbein (22 300 €).
Pour illuminer ces fêtes particulières, Automne, entrée principale de Marquayrol, Mais on ne saurait finir l’année sans les feux
le raffinement extrême-oriental s’est imposé. décrivant la demeure d’Henri Martin, de quelques pierres hors du commun…
Certains pourront ainsi détailler à loisir un adjugée 249 240 €. À sa suite avec 161 200 € : À commencer par ceux d’un diamant
paravent à six feuilles en laque polychrome une vue aux teintes plus douces d’Albert ornant une bague en platine, de taille
à décor de paysage animé, réalisé en 1941 Marquet (1875-1947), représentant une émeraude et de 5,05 ct, qui, à l’Hôtel
par Lê Quoc Loc. Et d’une luxuriance Marée basse au port de Honfleur en 1911. des ventes Nice Riviéra OVV le vendredi
acquise en échange de 266 500 € à Toulouse, 11 décembre, a nécessité 62 500 €.
le dimanche 13 décembre, chez Marc Amours des dieux Ou encore d’une autre bague, celle-ci
Labarbe OVV. La veille 12 décembre, et gemmes d’exception agrémentée d’un saphir de Ceylan
toujours dans le Sud, mais cette fois Toujours à Brest, brillait l’art «intense blue» d’environ 31 ct, que l’Hôtel
à l’Hôtel des ventes Montpellier d’Henry Moret, recevant 157 480 €, des ventes Montpellier Languedoc OVV
Languedoc OVV, c’est un plateau carré pour Deux barques dans l’anse, calme plat adjugeait 73 160 €, à nouveau
en bronze doré et émaux cloisonnés de 1896, ou encore 93 000 €, attribués le 12 décembre. <
polychromes, « Fabriqué à la période Qian à Brume sur la mer, île de Groix de 1904.
Long, Palais d’été…» (sic), qui prenait La peinture ancienne n’était pas en reste
les devants avec 136 400 €. Et pour terminer pour les très bons résultats… À l’image
cette séquence asiatique qui a cumulé des 138 306 € alloués à un panneau donné
les résultats à six chiffres, on n’oubliera pas à l’entourage de Joachim Patinir :
de mentionner dans la catégorie peinture, La Prédication de saint Jean-Baptiste,
l’œuvre de Chu Teh-chun présentée une école flamande des environs de 1550.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 91


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:17 Page 92

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

À Toulouse, papillons de rêve


et riche livre d’heures
Cette vacation pour bibliophiles avertis offrait l’occasion de se plonger
dans un album d’entomologie superbement illustré, comme dans un recueil
de prières aux belles enluminures.
Étudié dans la Gazette n° 43 (page 179), cet ensemble de quatre volumes in-4° constituant l’édition
originale de De Uitlandsche Kapellen voorkomende in de drie waereld-deelen – Asia, Africa en
America. Papillons exotiques des trois parties du monde – l’Asie, l’Afrique et l’Amérique rédigé par
Pieter Cramer, comblait toutes les espérances avec 26 700 €. Les recherches de l’entomologiste
néerlandais ont été éditées, en version bilingue donc, à Amsterdam par S. J. Baalde et à Utrecht
par Barthelemy Wild, entre 1779 et 1782. Relié en maroquin rouge, il contient quatre cents
planches en coloris d’époque reproduisant plus de mille cinq cents espèces, réalisées par Cramer,
puis, à son décès, par Caspar Stoll (vers 1720/1730-1791). Changement d’époque et d’ambiance
avec le lot suivant : un livre d’heures désigné comme suit : Les Presentes Heures Sont A Lusaige
De Romme Tout Au Long Sans Rien Requerir. Avec les figures de la destruction de Hierusalem :
Et plusieurs autres belles figures de la pocalipse. Imprimé sur peau de vélin à Paris, chez Gilles
Pieter Cramer (1721-1776), De Uitlandsche & Germain Hardouyn, vers 1520, cet in-8° à la reliure d’époque en veau brun est complet de ses
Kapellen voorkomende in de drie waereld- quatre-vingts feuillets ; il recèle trente-six bois superbement enluminés (vingt et un de grand for-
deelen – Asia, Africa en America – Papillons mat, dans des encadrements peints à l’or, et quinze de taille plus réduite). Bien des qualités qui lui
exotiques des trois parties du monde – l’Asie, ont valu d’engranger 21 000 €.
l’Afrique et l’Amérique, Amsterdam, chez
S. J. Baalde, Utrecht chez Barthélémy Wild,
1779-1782, quatre volumes in-4°,
TOULOUSE, VENDREDI 11 DÉCEMBRE.
reliure de maroquin rouge.
MARAMBAT - DE MALAFOSSE OVV. M. CASTÉRAN.
Adjugé : 26 700 €

Des préemptions autour


des procès Dreyfus et Zola
Les dessins réalisés par Feuillet, lors de ces moments clés de l’histoire
contemporaine, vont pour la plupart rejoindre un grand musée parisien.
Ils témoignent de l’affaire Dreyfus, la plus retentissante de la fin du XIXe siècle, si révé-
latrice des mentalités de la France d’alors (voir Gazette n° 43, page 180)… L’ensemble,
provenant directement de la descendance de l’artiste, a changé de mains en échange d’un
total de 60 000 €. Et sur les soixante-et-un dessins d’audience exécutés par le journaliste
et illustrateur Maurice Feuillet, cinquante-sept ont été préemptés par le musée d’Art et
d’Histoire du judaïsme, à Paris, qui les aura acquis pour 49 600 €. Sous nos yeux, ils font
revivre tous les acteurs principaux des deux procès liés, celui d’Émile Zola à Paris, en
février 1898, et celui du capitaine Alfred Dreyfus à Rennes, en août 1899 : les deux accu-
sés, naturellement, mais aussi les magistrats, les officiers, les témoins et les experts qui
défilèrent à la barre. Le score le plus important, de 7 936 €, a été inscrit par un émouvant
dessin – préempté – représentant Dreyfus au procès, le 12 août 1899 (35,2 x 22,8 cm).
Même procédure et destination pour celui de Zola à son procès (31,7 x 24 cm), saisi à
2 604 € (reproduit), et le Portrait de Jean Jaurès (32,8 x 19 cm), estimé 300/400 € et parti
à 2 170 €. Les quatre autres pièces devaient être achetées par des collectionneurs bien
décidés à emporter quelques témoignages de l’événement. Ainsi d’une autre feuille
montrant Zola à son procès (31,5 x 19,7 cm), estimée 600/800 € et s’étant envolée à 3 844 €,
ou d’un Portrait de Dreyfus de profil (9,2 x 22,7cm), parti à 3 286 €.
Maurice Feuillet (1873-1968), Zola à son procès,
dessin à la pierre noire, 31,7 x 24 cm.
NANTES, MARDI 8 DÉCEMBRE. IVOIRE COUTON - VEYRAC - JAMAULT OVV. Adjugé : 2 604 €
CABINET DE BAYSER.

92 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 93

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

École flamande vers 1550, entourage de Joachim Patinir,


La Prédication de saint Jean-Baptiste, panneau doublé parqueté, 22,6 x 32 cm.
Adjugé : 138 306 €

TOUT L’UNIVERS DE PATINIR


SOUS LE MARTEAU
À Angers, ce panneau exceptionnel à couper le souffle. De très nombreux peinture (certes plus abordable) créait une
a mis les collectionneurs en personnages et de minutieux détails nouvelle surprise : le Portrait d’un artiste
ébullition… Il faut dire qu’il était l’animent, illustrant toutes les étapes en veste d’intérieur (93 x 75 cm), attribué
attribué à l’entourage d’un peintre de la vie du saint prophétique, depuis ses à Claude Lefebvre. Revêtu du riche habit
flamand à l’imagination féconde prédications sur les rives du Jourdain, chamarré, le personnage de l’époque
et au style inimitable. jusqu’à son exécution par Hérode de Louis XIV, à la fière allure, a su attirer
Sans surprise, La Prédication de saint à la demande de Salomé, en passant 10 591 €. Au rayon des arts décoratifs,
Jean-Baptiste a bien constitué le clou par l’épisode clé du baptême du Christ. il y avait surtout un grand cartel en
de la session présentée dans la Gazette n° 43 Comme un merveilleux hommage marqueterie Boulle, sommé de la figure
(page 173) avec un résultat notable de à celui qui « prêcha en effet avec ferveur, du Temps, avec un cadran signé «Gaudron
138 306 €, à partir d’une estimation haute avec efficacité et avec prudence » (Jacques Paris», de l’époque Louis XIV
de 80 000 €. Des enchérisseurs venus de Voragine, La Légende dorée)… (97 x 42 x 24 cm) : à partir d’une estimation
de l’Hexagone, de Suisse et de Belgique Dans tous les cas, « la richesse du paysage, maximale de 3 000 €, il tintait à 10 716 €.
se sont affrontés pour remporter ce petit la profondeur de la perspective, la délicatesse
tableau de l’école flamande, peint vers des bleus, la manière de représenter ANGERS, JEUDI 10 DÉCEMBRE.
1550 (22,6 x 32 cm) et attribué à l’entourage les rochers, un peu en forme de coquilles IVOIRE - DELOYS - DE LA PERRAUDIÈRE/
de Joachim Patinir. Et c’est finalement un d’huîtres, démontrent que l’artiste a été D’OYSONVILLE OVV. CABINET TURQUIN.
acheteur français qui devait acquérir en contact avec Patinir », souligne Stéphane
via le live cette superbe vue panoramique, Pinta, du cabinet Turquin. Une autre

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 93


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 94

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

DEUX SIÈCLES D’EXCELLENCE


POUR LES ARTS DÉCORATIFS
Une sélection princière de peintures de Clermont-Tonnerre au château direction d’Hippolyte de Comans avant
et d’objets d’art a marqué la session d’Ancy-Le-Franc (Yonne). Guettées par 1662, et réalisées d’après les cartons de
égrenant tapisseries parisiennes, les connaisseurs, deux rares tapisseries Laurent de La Hyre. De même provenance
portraits officiels et mobilier ont d’abord flambé à 68 200 €, vendues suivaient deux portraits sur toile : celui de
des XVIIe et XVIIIe siècles. avec faculté de réunion : elles représentent l’ambassadeur de Louis XV à Londres,
Les trois premières pièces d’importance Méléagre offrant la hure du sanglier Louis Claude de Régnier, comte de Guerchy,
de cette vacation affichaient un historique de Calydon à Atalante (331 x 271 cm, voir peint par Johann Heinrich Wilhelm
prestigieux : elles provenaient Gazette n° 43, page 184) et L’Enlèvement Tischbein en 1760 (144 x 109,8 cm), a été
de la collection des princes de Mérode d’Europe (332 x 318 cm). Elles sont issues préempté au profit du château de Versailles
au château de Rixensart, en Belgique, de la fameuse Tenture des amours des dieux, pour 22 300 €. Quant au portrait de Louis
et précédemment – selon la tradition tissée par les ateliers du Faubourg-Saint- Jean Marie de Bourbon, duc de Penthièvre,
familiale – de la collection des ducs Marcel (précédant les Gobelins) sous la en amiral de France (102 x 83 cm), une école
française du XVIIIe siècle, il partait
à 19 000 €. Pour compléter ce bel ensemble,
apparaissait un très élégant bureau plat
d’époque Louis XV, estampillé par François
Garnier (avant 1700-1760) et au poinçon
«JME». Cette pièce aux bronzes d’une
extrême finesse a pour provenance
la collection du marquis de Pracomtal,
dont l’hôtel particulier se situait avenue
Montaigne à Paris. Elle changeait de mains
pour 57 000 €.

LE MANS, SAMEDI 12 DÉCEMBRE.


SARTHE ENCHÈRES OVV.
MM. BORDES, LESCOP DE MÖY.

CI-CONTRE
Ateliers du Faubourg-Saint-Marcel, sous la
direction d’Hippolyte de Comans avant 1662,
d’après Laurent de La Hyre. Deux tapisseries,
Méléagre offrant la hure du sanglier de Calydon
à Atalante (331 x 271 cm) et L’Enlèvement
d’Europe (332 x 318 cm, reproduite).
Adjugé : 68 200 €

PAGE DE DROITE
Johann Heinrich Wilhelm Tischbein (1751-1829),
Louis Claude de Régnier, comte de Guerchy,
1760, huile sur toile, 144 x 109,8 cm.
Adjugé : 22 300 €

94 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 95

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 96

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Peintures ou design,
les mondes infinis du XXe siècle
Les artistes s’appelaient Chu Cette période étant assurée de tous les succès, Ce modèle «Marduk» (240 x 218 x 39 cm),
Teh-chun, Cortès, Lacombe, le produit total des deux jours devait s’élever édité vers 1985 par la Galeria de la Roca,
ou encore Sottsass, pour des visions à 515 460 €. On débutait le samedi 12 décem- déployait ses étagères multicolores pour rete-
différentes mais complémentaires… bre avec une création pétillante de l’un des nir 11 250 €. Le lendemain, dédié aux artistes
Deux volets très denses pour cette vacation fondateurs du groupe Memphis, Ettore Sott- avant-gardistes, le meilleur résultat – s’élevant
consacrée au XXe siècle, le premier consacré sass, auteur d’une bibliothèque reconnaissa- à 200 000 € – récompensait sans surprise l’abs-
au design, le second aux arts plastiques… ble entre toutes (voir Gazette n° 43, page 186). traction poétique du peintre Chu Teh-chun.
Sa Composition n° 467, brossée vigoureuse-
ment en 1972 (81 x 65 cm) et acquise directe-
ment auprès de l’artiste en 1973, était restée
depuis dans la même collection privée (voir
Gazette n° 43, page 176). Retour dans la réa-
lité la plus crue avec le tableau suivant : la
Place Pigalle sous la neige peinte vers 1956 par
Édouard Cortès (33 x 46 cm) et décrochée
pour 26 250 €. Signée en bas à droite, l’œuvre
sera incluse dans le tome III du catalogue rai-
sonné par Nicole Verdier – qui a confirmé
l’authenticité de la toile –, à paraître en 2021.
Venait ensuite une vision propre à Georges
Lacombe, surnommé le «Nabi sculpteur» :
Paysanne dans un sous-bois des alentours de
1906/1907, toile dotée du monogramme et du
cachet de l’atelier au dos (100 x 81 cm). Elle
trouvait un admirateur à 18 750 €. Enfin, pour
10 000 €, un choix s’imposait… D’un côté, on
pouvait s’emparer d’une Composition surréa-
liste aux oiseaux (1985, 81 x 100 cm) de Jules
Perahim, passée par la galerie Auguste-
Comte de Lyon. De l’autre, c’était le Lyon-
nais Jacques Truphémus qui était à portée de
mains avec sa Scène de fête sur une place
(60 x 73 cm), toile de 1957.

LYON, DIMANCHE 13 DÉCEMBRE.


CONAN HÔTEL D’AINAY OVV.
MM. HOUG, TRIMAILLE.

Chu Teh-chun (1920-2014),


Composition n° 467, 1972, huile sur toile, signée,
contresigné, titrée et datée, 81 x 65 cm.
Adjugé : 200 000 €

96 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 12:17 Page 97

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

LE PONT-NEUF, OU LA JEUNESSE DE SOULAGES


Très attendue depuis son report, la vente de cette vue
du célèbre monument parisien, brossée par le maître
de l’outrenoir, a porté ses fruits…
Annoncée pour le 31 octobre dernier, la session consacrée à l’art moderne
et contemporain par la maison nîmoise aura été repoussée au samedi
5 décembre (voir Gazette n° 37, page 110). Aussi, les collectionneurs
ont dû patienter un peu pour se disputer cette rarissime œuvre de jeunesse
de Pierre Soulages, exécutée à l’âge de 19 ans mais déjà puissamment
construite. Le Pont-Neuf (46 x 55 cm) a finalement été adjugé pour
241 800 €, à partir d’une estimation haute de 150 000 €. Pour la petite
histoire, son acheteur – l’une des rares personnes présentes en salle,
en raison du numerus clausus imposé par les règles sanitaires –,
l’aurait acquise sur un coup de cœur, après avoir visité le musée Soulages
de Rodez… Rappelons le parcours de la toile, reconstitué avec l’aide de
l’artiste lui-même (qui a par ailleurs fourni un certificat d’authenticité à son
nouveau propriétaire) : Pierre Soulages l’a peinte à Paris en 1938, quelque
temps après son installation dans la capitale ; il prépare alors le concours
d’entrée aux Beaux-Arts. Mais bien qu’ayant été reçu au printemps 1939,
il décide d’abandonner son projet, l’enseignement officiel étant bien trop
académique pour lui. Le jeune Soulages emporte alors Le Pont-Neuf dans
Pierre Soulages (né en 1919), Le Pont-Neuf,
ses bagages pour son retour dans le Sud ; pendant la guerre, le paysage 1938, huile sur toile, 46 x 55 cm.
urbain est exposé à Montpellier et acquis par un collectionneur de la Adjugé : 241 800 €
région, dans la descendance duquel il se trouvait jusqu’à aujourd’hui…

NÎMES, SAMEDI 5 DÉCEMBRE. CARRÉE MAISON DE VENTES OVV.

Un plateau fabriqué au palais d’Été


Provenant d’une collection française, l’artefact en bronze doré
et émaux cloisonnés polychromes a créé l’événement dans la cité
héraultaise, grâce à une inscription le donnant au grand empereur
Qianlong.
Le plateau (23,7 x 23 x 2,6 cm) présente une forme carrée reposant sur quatre pieds
ajourés, et un fond bleu orné de fleurs et rinceaux. Sur ce dernier se détachent des
motifs complexes : une rosace centrale composée de plusieurs rangées de pétales,
autour de laquelle tournoient quatre lotus formant un losange, lui-même encadré par
deux fleurettes dans chaque angle dessinant un octogone. Naturellement, la fleur de
lotus est un symbole bouddhique apparenté à la perfection et à la pureté, car elle
s’élève du limon boueux tout en demeurant immaculée. Mais plus intéressante encore
s’avère la marque gravée au revers dans un double cadre rectangulaire : « Fabriqué à
la période Qian Long, Palais d’été, deuxième atelier ». L’inscription trahit donc l’ori-
gine impériale de notre plateau, sorti sous le règne de l’empereur éponyme de l’un des
nombreux ateliers de la cour de Pékin. Aussi le marteau ne devait pas tomber à moins
de 136 400 € pour ce parfait exemple du raffinement atteint par les artisans dévoués au
souverain amoureux des arts… En guise d’épilogue, et dans une tout autre catégorie,
il faut mentionner la somme de 73 160 € offerte pour une bague en platine, au chaton
dentelle, sertie de diamants taillés en rose centrés d’un saphir de Ceylan «intense
blue» d’environ 31 ct, travail anglais du tournant du XXe siècle (poids brut 12,1 g).
Chine, dynastie Qing, époque Qianlong (1735-1796).
Plateau carré en bronze doré et émaux cloisonnés
polychromes, marque gravée au revers dans un double MONTPELLIER, SAMEDI 12 DÉCEMBRE. HÔTEL DES VENTES MONTPELLIER
cadre rectangulaire « Fabriqué à la période Qian Long, LANGUEDOC OVV. MMES PRÉVOT, SERRU.
Palais d’été, deuxième atelier », 23,7 x 23 x 2,6 cm.
Adjugé : 136 400 €

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 97


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 98

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Albert Marquet (1875-1947), Marée basse au port de Honfleur, 1911, huile sur toile, 65 x 81 cm.
Adjugé : 161 200 €

Du Quercy à la Bretagne,
l’œil des peintres modernes
Placée sous le signe de l’Ouest, certificat de Cyril Martin, a été adjugée acquis à 93 000 €. Enfin, pour 75 640 €, on
grâce à Moret, Marquet et du 249 240 €. Albert Marquet, lui, nous emme- goûtait aux charmes ruraux de l’Automne,
Puygaudeau, cette dispersion voyait nait en Normandie avec sa Marée basse au conversation sur le chemin (73 x 60 cm),
pourtant la juste victoire d’une port d’Honfleur de 1911, une huile sur toile œuvre datée «1904»… Un petit tour à la fête
flamboyante toile d’Henri Martin. signée (65 x 81 cm) ; bien répertoriée elle pour finir, avec Ferdinand Loyen du Puigau-
Le sujet de la composition du grand artiste aussi, depuis son exposition monographique deau et sa Lanterne magique (50 x 65 cm),
méridional est, encore et toujours, sa chère de la galerie Druet en 1913 (voir Gazette analysée dans le n° 43 (page 22) : une scène
maison située dans la vallée du Lot, et s’inti- n° 43, page 174), elle devait trouver preneur originale et particulièrement attrayante, qui
tule Automne, entrée principale de Marquay- pour 161 200 €. Retour en Bretagne avec partait à 48 360 €.
rol (80,9 x 130,4 cm). Voici, soigneusement Henry Moret, qui était ici représenté par pas
révélée par une touche divisionniste, la moins de trois paysages, accompagnés chacun BREST, SAMEDI 12 DÉCEMBRE. THIERRY-
façade de cette demeure d’époque d’un certificat de Jean-Yves Rolland, son spé- LANNON & ASSOCIÉS OVV. M. SCHOELLER.
Louis XVI, embellie d’une pergola où rou- cialiste… Le premier, saisi pour 157 480 €,
geoie une vigne vierge et encadrée par deux représente Deux barques dans l’anse, calme
grands lauriers-roses… Dotée d’un pedigree plat (71 x 59 cm), et a été brossé en 1896, sans PAGE DE DROITE
impressionnant (accrochages au Salon des aucun doute devant les falaises d’Ouessant. Henri Martin (1860-1943), Automne, entrée
artistes français de 1912, à Paris, et à l’Interna- Le second dépeint, avec la poésie habituelle principale de Marquayrol, huile sur toile signée,
tional Exhibition de Pittsburgh, aux États- de l’artiste, la Brume sur la mer, île de 80,9 x 130,4 cm (détail).
Unis, en 1913), la toile, accompagnée d’un Groix (54 x 65 cm), et date de 1904 ; il a été Adjugé : 249 240 €

98 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 99

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 100

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Voyager en beauté
avec un cabinet flamand
Un rare mobilier des XVIe dit «à la Du Cerceau» en noyer mouluré,
et XVIIe siècles était à l’honneur sculpté et marqueté (143 x 109 x 48,5 cm),
à Chinon, comme une brève saisi à 9 720 €. Sa façade architecturée
anthologie des premiers éléments présente deux arches à deux colonnes
de rangement européens… avec un entablement soutenu par deux
Dans ce cabinet de voyage, ses proprié- colonnettes et ouvrant par une porte à
taires pouvaient serrer billets, bijoux et décor de trophée d’armure en marquete-
monnaies le temps d’un déplacement… rie. Le style affiché est caractéristique de
Aussi s’habille-t-il d’une éblouissante l’Ile-de-France de la fin du XVIe siècle.
parure en placage d’ébène et d’écaille C’est pourtant du côté de la sculpture dix-
teinté rouge ; derrière ses deux portes à neuvième qu’il fallait aller chercher le
décor de baguettes d’ébène en vague- meilleur résultat – 21 350 € –, avec une
lettes, se cachent neuf tiroirs ainsi qu’une figure de Prosper d’Épinay. Intitulé
porte, ouvrant elle-même sur un théâtre Marion, ce bronze à patine brun nuancé
à trois glaces et marqueterie en damier (42 x 63 cm) est situé et daté : « Rome
d’os et d’écaille (154 x 88 x 46 cm). C’est 1879 - Fonderie Nelli Roma » ; il repré-
à un ébéniste des Flandres, et du sente Marion, l’héroïne du poème
XVIIe siècle, qu’on doit autant d’équili- «Rolla» d’Alfred de Musset (1833).
bre – que vient conforter son piétement
Flandres, XVIIe siècle. Cabinet de voyage, postérieur à six pieds en bois tourné –, CHINON, JEUDI 3 DÉCEMBRE.
placage d’ébène et d’écaille teinté rouge, couronné d’une enchère de 12 800 €. En HERBELIN OVV.
piétement postérieur, 154 x 88 x 46 cm. remontant d’un siècle, on rencontrait un
Adjugé : 12 800 €
autre meuble d’importance : un dressoir

DES BÉBÉS ET DES POUPÉES


DE COLLECTION
Qu’ils portent les marques de Jumeau, en biscuit pressé et d’une bouche fermée,
Steiner ou Mothereau, ces enfants au corps articulé à six boules, marqué
modèles ont reçu tous les suffrages, au tampon bleu «Jumeau Médaille d’or Paris».
et confirmé la bonne santé de ce Plus rare encore s’avérait être son semblable
marché. sorti des ateliers de Tiburce Mothereau
Pendant plus de quarante ans, Janine Chovet (h. 29 cm), marqué en creux «T&M 3/0» :
a collectionné les plus belles poupées, parfois la fillette arborant une bouche fermée et des
de véritables chefs-d’œuvre en la matière yeux de sulfure bleu à rayons, des vêtements
pour la période 1870-1890. Samedi dernier, en partie anciens, attirait ainsi 7 760 €.
la seconde partie de ses trésors était dispersée De son côté, un petit modèle Steiner
à l’occasion d’une vente spécialisée, qui (h. 21 cm), ravissant par son expression
devait totaliser – en comprenant des lots si réaliste de bambin et dont la tête en biscuit
d’origine différente – la somme de 426 000 €. pressé est marquée «Sie 4/0», récoltait
Tout en haut, avec 8 400 €, il y avait un bébé 7 200 €. Pour le même tarif, on admirait aussi
Steiner de la première époque, avec une tête un grand bébé du même fabricant (98 cm)
Bébé Tiburce Mothereau, tête en biscuit
en biscuit pressé, une bouche fermée et des en jolie robe d’époque, dont la tête en biscuit pressé marqué et creux «T&M 3/0», bouche
yeux en sulfure bleu, un corps articulé à huit porte la marque «Figure C n°8 J Steiner Bté fermée, yeux de sulfure bleu à rayons, corps
boules et en robe de baptême (h. 37 cm). S.G.D.G. Paris». articulé à quatre boules et poignets fixes,
L’accompagnait un autre bébé (h. 31 cm), vêtements en partie anciens, calotte en liège
cette fois par Émile Jumeau et adopté pour CHARTRES, SAMEDI 5 DÉCEMBRE. et perruque, h. 29 cm.
7 920 € ; il est également doté d’une tête IVOIRE - GALERIE DE CHARTRES OVV. Adjugé : 7 760 €

100 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 101

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Lê Quoc Loc (1918-1987), paravent à six feuilles en laque polychrome à décor de paysage animé,
1941, signé et daté, encadrement en bois, env. 96 x 195 cm.
Adjugé : 266 500 €

Luxuriante laque de Lê Quoc Loc


Placée sous les auspices de la Chine «1941». Comme d’habitude, la nature luxu- XVIIe siècle, une statuette du bouddha «du
impériale et de l’Indochine moderne, riante des montagnes du Vietnam l’a inspiré, futur» appelé Milefo, figure bienveillante et
la vacation a vu ce maître de la dictant arbres rougeoyants, feuilles de pal- souriante se tenant debout sur un lotus
laque inscrire une nouvelle victoire miers et pics embrumés… toujours interpré- (h. 27 cm), ne manquait pas d’attirer une
avec cet exceptionnel paravent. tés suivant les canons esthétiques  – qui autre belle enchère, ces 13 650 €. Du début du
Estimée 30 000/50 000 €, c’est finalement mêlent influences asiatiques et occidentales – XXe  siècle provenait aussi une paire de
pour 266 500 € que la pièce mobilière de Lê définis par l’enseignement novateur de coupes (diam. 21 cm) sur talon en porcelaine
Quoc Loc, au décor de paysage animé, a l’École des beaux-arts de Hanoï. La Chine et émaux de la famille rose, au décor de fleurs
changé de mains (voir Gazette n°  44, voisine donnait ses couleurs délicates aux lots d’hibiscus et lotus sur fond jaune ; affichant
page 129). Ce faisant, le somptueux paravent suivants, tel le blanc céladonné d’une théière une marque apocryphe Daoguang sur la base,
en laque polychrome à six feuilles prend la en jade, ciselée vers 1920 (h. 13 cm) ; arborant elles méritaient bien 11 960 €.
deuxième place dans le palmarès des adjudi- une anse en forme de bambou, un décor de
cations allouées à l’artiste (source : Artnet). masques de taotie et de pétales de lotus sur le TOULOUSE, DIMANCHE 13 DÉCEMBRE.
Il se compose de six feuilles, mesurant pourtour, un couvercle avec motifs de cigale MARC LABARBE OVV.
96 x 195 cm, et porte non seulement la signa- stylisée, l’accessoire précieux a enregistré MME PAPILLON D’ALTON. M. ANSAS.
ture de son créateur mais aussi une date : 23 400 €. Plus ancienne, puisque datant du

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 101


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 102

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

PA N
ORA
M A .
Dufy dans le Sud
Adjugé en images L’aquarelle de Raoul Dufy (1877-1953) intitulée Cour de ferme
du Midi (47,5 x 63 cm) a été la vedette de la session organisée
par Xavier Wattebled OVV à Lille, le mardi 24 novembre.
Un amateur déboursait 17 300 € pour cette feuille très
enlevée, où des gallinacés, rendus par des traits nerveux,
picorent sous un platane ; de surcroît, elle sera bientôt incluse
dans le supplément du catalogue raisonné, consacré
aux aquarelles de Dufy et rédigé par Fanny Guillon-Laffaille.
Autre temps fort de la vente : une table de la maison Jansen,
du modèle Royal vers 1960, saisie à 7 300 €.

Pour les grands fonds


Le principal résultat – à 30 380 € – de la vacation
consacrée à la joaillerie et à l’horlogerie par la
maison Ivoire - Boisseau-Pomez OVV à Troyes,
le mardi 8 décembre, s’est révélée être une
montre-bracelet d’homme en acier de marque
Patek Philippe. Ce modèle «Aquanaut»,
réf. 5066A – 001 et édité vers 2005, est équipé
d’un mouvement automatique, d’une couronne
Sur les ondes de remontoir à débordement siglée et d’un fond
Lors de la vente dédiée aux TSF et téléphones vissé transparent. L’accessoire (38 x 36 mm)
par Ivoire - Galerie de Chartres OVV le mardi est étanche à 120 m de profondeur et arbore
8 décembre, 4 080 € ont été attribués à ce un cadran fond noir gaufré, avec chiffres arabes
poste-batterie de la Société des «Ets Ducretet», et aiguilles squelette.
dans un bel état d’origine. Doté de quatre
lampes extérieures, avec ébénisterie en noyer
et ébonite noire, gravé en façade et numéroté
1260, il est aussi équipé de deux selfs
et de variateurs pour lampes. Pour 2 719 €,
on pouvait aussi décrocher un téléphone mobile
à socle et tête en marbre synthétique noir,
Système Berthon-Ader, avec combiné SIT
de système Ader dit «poêle à frire»
et un écouteur SIT.

Un ébéniste rare
Cette console (90,5 x 57 x 161,5 cm) demi-lune en chêne – auparavant
doré – porte tous les attributs de l’époque Louis XVI : frise d’entrelacs,
moulure enrubannée, rosaces, cannelures ou vase à l’étrusque…
Son auteur ? J. Rabaudin (décédé en 1774), dont elle porte l’estampille,
un ébéniste sis «chemin de Ménilmontant» et qui demeure méconnu.
De sa main, le musée Carnavalet possède deux consoles assez proches
et de la même époque. Notre meuble, qui était la vedette de la vente
organisée par l’Hôtel des ventes de Laval OVV (M. Collet) le jeudi
10 décembre, a inscrit 6 100 €.

102 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 103

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Broche cœur
11 550 € : c’était la somme nécessaire pour accrocher à son revers
cette exquise broche «écusson» par Cartier-Paris, proposée chez
Marambat - de Malafosse OVV à Toulouse, le mardi 1e décembre.
Décoré en « tutti frutti » de saphirs, émeraudes, rubis gravés et diamants
taille brillant, sur une monture or, le bijou numéroté (poids brut 28,6 g)
est accompagné de sa facture Cartier de décembre 1951. Mais la première
place revenait, avec 22 860 €, à une bague solitaire avec un diamant
de taille brillant de 2,80 ct, de couleur D, de pureté VS2, à monture
en or gris et platine (poids brut 4,9 g).

Netsuke facétieux
Retenant les cordelettes destinées aux menus objets portés, les netsuke ont
fait l’objet d’un traitement très raffiné dans le Japon ancien. En témoigne
cet exemplaire en ivoire de l’époque d’Edo (1603-1868), et du XVIIIe siècle
Ziem à Murano (l. 3,6 cm, poids 21,3 g) ; il représente un tigre assis se léchant la patte, ses
rayures finement ciselées. Lors de la vente organisée par Var-Enchères -
En 1842, Félix Ziem (1821-1911) découvre Venise
Arnaud Yvos OVV (cabinet Portier et Associés) à Saint-Raphaël, le samedi
et la splendeur de ses lumières mouillées,
12 décembre, il décrochait 11 375 €. Un oni, toujours en ivoire, reposant sur
tantôt brumeuses, tantôt dorées… La cité des Doges
une jambe (h. 6,8 cm, poids 15,6 g), partait quant à lui à 9 500 €.
constituera une mine inépuisable d’inspiration
et une part importante de sa production,
appréciée hier comme aujourd’hui.
On en avait un exemple à Marseille
chez Prado Falque Enchères OVV,
le dimanche 6 décembre, avec un
Bateau à Murano (23 x 28,5 cm),
peint sur panneau et signé.
Le sujet de la composition
est l’un des quais de cette île
de la lagune consacrée depuis
le XIIIe siècle à la production de verreries.
9 060 € récompensaient l’œuvre.

Miroir, miroir
Chez Boscher Enchères OVV, à Cherbourg le dimanche
6 décembre, cette remarquable glace d’époque Louis XIV
(131 x 82 cm) a reflété 12 500 €. Surmontée d’un fronton en
bois doré richement sculpté, elle est flanquée de deux chutes
en volutes. Ses doubles baguettes d’encadrement moulurées
à la Berain, à parcloses, sont ornées aux quatre angles
d’agrafes sculptées de palmettes, rinceaux et entrelacs.
Cependant, c’est une ménagère en argent de 242 pièces,
de style Régence et par Cardeilhac (poids brut 16,605 kg),
qui était la plus désirée, obtenant 21 600 €.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 103


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:09 Page 104

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Signé Roger Godchaux


En ce samedi 5 décembre, à l’Hôtel des ventes
de Beaune OVV, c’est une scène apaisante qui avec
56 000 € retenait la meilleure adjudication, à partir d’une
estimation haute de 4 000 €… Il s’agit du bronze patiné
du sculpteur animalier Roger Godchaux (1878-1958),
évoqué dans la Gazette n° 42 (page 161), et qui représente
un éléphant brossé par son cornac. La sculpture (h. 13 cm) Hypnotique Vasarely
a été réalisée à la cire perdue par «Susse Frères Éditeurs
Paris». Les artistes contemporains étaient aussi Le samedi 12 décembre, Ivoire - Hôtel des ventes du Lubéron OVV
à l’honneur ; ainsi Marie-Paule Deville-Chabrolle à Manosque, a présenté une peinture à l’acrylique de Victor Vasarely
(née en 1952), avec son Nu drapé (h. 63,5 cm), (1906-1997). Intitulé Forgau (72 x 72 cm), ce format carré aux allures
adjugé 5 300 €. de moderne mandala semblait s’animer selon les principes du peintre
d’origine hongroise. Comme en perpétuelle évolution, l’œuvre affiche
une profondeur accentuée par l’usage de la couleur. Au final,
l’image vibrante a su attirer 24 200 €. À ses côtés, un plat en faïence
de Pablo Picasso pour Madoura, décoré d’une Scène de tauromachie
(diam. 45 cm), récoltait 15 125 €.

De taille
émeraude
Les gemmes d’exception
ponctuaient la session de l’Hôtel
des ventes Nice Riviéra OVV,
le vendredi 11 décembre. Tel ce
diamant serti sur une bague en
platine : de taille émeraude, épaulé
de deux diamants de taille trapèze
(environ 0,35 ct chacun), il accuse
5,05 ct de couleur supposée H/I
et transparence VVS-VS. D’un poids
brut de 4 g, il a fusé jusqu’à 62 500 €.
Pour 35 625 €, on pouvait acquérir
une autre bague en platine de chez Icônes du XXe siècle
Tiffany (poids brut 3,9 g) au diamant 45 625 € : il fallait les prévoir pour cette paire de chaises Cafétéria, n° 300 et réalisée vers
naturel de taille marquise de 4,04 ct, 1950 par Jean Prouvé (1901-1984)… Chacune (80 x 46,5 x 41,5 cm) est démontable, car
de couleur «Light Pinkish Brown», constituée d’une structure en tube de métal et tôle pliée, avec dossier et assise en bois
de pureté VS1, avec diamants contreplaqué. Best-seller de l’architecte, ce duo convoité a été proposé par Mercier
à l’épaulement. & Cie OVV (M. Delbarre) à Lille, le dimanche 13 décembre. On pouvait le compléter d’une
toile de Speedy Graphito (né en 1961), nommée Famous (95 x 90 cm), un acrylique sur
panneau de 2008, prisé 15 000 €.

104 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-ADJUGÉ_RÉGIONS.qxp_gaz2045p 16/12/2020 11:46 Page 105

LES VENTES I ADJUGÉ RÉGIONS

Atlante du Gandhara
Cette spectaculaire statuette en schiste gris d’un athlète
aux pectoraux et biceps développés, à la barbe
et à la chevelure abondantes, est un beau témoignage
de l’art syncrétique du Gandhara.
Cette aire géographique a vu s’épanouir
entre le Ier et le Ve siècle l’Empire
PA N
kouchan, dont l’expression est d’essence
gréco-bouddhique. Le personnage représenté
est un atlante (46 x 45 cm), dont la position
des jambes trahit l’origine asiatique. Il était la vedette
ORA
M A .
avec 14 880 € de la vente de Marc
Labarbe OVV (Mme Beyrouthy)
à Toulouse, le samedi 5 décembre.

Adjugé en images

Rolex Oyster Perpetual


Montre mythique, la Rolex Oyster Perpetual Day-Date,
dans sa version en or jaune, était à votre poignet
en ce dimanche 6 décembre chez Biarritz Enchères OVV
(Mme Cukierman), à condition d’en offrir 14 157 €.
Lovée dans son écrin, elle présente une lunette guillochée,
un cadran en or et un index en diamants rond
et baguette ; son bracelet «Président» est équipé
d’une boucle déployante en or rose (poids brut 138,1 g).
Mais la première place revenait à une bague en or gris
sertie d’un diamant carré, taillé à degrés, de 5,76 ct,
Marine sous le vent
de couleur J et pureté VVS1 (poids brut 5,8 g), Très recherchées, les œuvres du peintre russe
empochée pour 65 728 €. Ivan Aïvazovsky (1817-1900) s’illustraient à Tarbes
le mardi 8 décembre, chez Henri Adam OVV (M. Aral),
par cette belle marine de 1868. Titrée Voilier en haute mer
au pavillon crétois (43 x 54 cm), elle représente un navire
arborant le pavillon gréco-ottoman dit «de Candie»
– du nom de ce port –, car adopté par les rebelles crétois.
Ce bateau ployant sous un fort coup de vent a emporté
avec lui pas moins de 79 860 € : juste récompense pour
celui qui, de son vivant, avait pour clients le tsar Nicolas Ier,
le pape Grégoire XVI ou le sultan Abdulaziz…

La Mercedes Pagode
Place aux automobiles de collection le samedi 12 décembre,
chez Saint-Quentin Enchères OVV. La grande gagnante
de la session, avec 36 240 €, s’avérait être cette
Mercedes-Benz 230 SL «Pagode» à restaurer
(première mise en circulation : 13 février 1964).
Ce cabriolet a été présenté initialement
au Salon international de l’automobile
de Genève en 1963. Lui succédait
pour 10 920 € une Citroën Traction type 7C,
datant de 1934. Une étonnante table basse
de Roger Capron (1922-2006) à plateau
en carreaux de céramique blanche,
des années 1960 (26,3 x 100 x 100 cm),
partait aussi à 9 720 €.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 105


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
à CANNES
T ROIS JOURS DE VENTES EX CEPTION

VINS RARES & PRE ST IGIE UX, C HA M


Dimanche 27 Décembre 2020 à 14h, Lundi 28
Expositions publiques partielles : le 27 décembre de 13h30 à 14h • les
L ’ A L C O O L E S T DA N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R AV E C M O D É R AT I O N .

CATALOGUE SUR DEMANDE 04 93 99 22 60 • VISIBLE SUR WWW.CANNESAUCTION.COM


45, La Croisette 06400 CANNES • Tél 04 93 99 22 60 • Fax 04 93 99 30 03 • besch@cannesauction.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COMMISSAIRE PRIS E U R

ex ceptionnelles - noël 2020

CH AM PAG N ES, C H ARTREU SES & ALCOOLS


Lundi 28 et Mardi 29 Décembre 2020 à 10h30 puis 14h
e 27 décembre de 13h30 à 14h • les 28 & 29 décembre de 10h à 10h30

Pascal KUZNIEWSKI
Expert cvv
T. 06 07 79 72 06
contact@vinvinoveritas.com

EN SALLE DANS LES SALONS DE L’HÔTEL MARTINEZ


& EN LIVE SUR DROUOTLIVE.COM ET INTERENCHERES-LIVE.COM

PROCHAINES VENTES EN PRÉPARATION - CANNES HÔTEL MARTINEZ :


3 AVRIL 2021 • JUILLET & AOÛT 2021
ESTIMATIONS GRATUITES DE VOS CAVES ET BOUTEILLES
sur liste et à votre domicile, déplacement en France et à l’étranger
POUR INCLURE DES LOTS : 04 93 99 33 49 - besch@cannesauction.com
1ère MAISON DE VENTES AUX ENCHÈRES FRANÇAISE DE VINS (en salle et en live)
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
EN SALLE DANS LES SALONS DE L’HÔTEL MARTINEZ
& EN LIVE SUR DROUOTLIVE.COM ET INTERENCHERES-LIVE.COM

101 - Émile Antoine


BOURDELLE
1861-1929
PETITE TÊTE
AUX RAISINS, 1910
Bronze à patine brune
Fondeur Hebrard (n°19)
Signé et daté
Hauteur : 19 cm

Biblio. : Ionel Jianou &


Michel Dufet Bourdelle
n°503 p. 116

111 - Jean CROTTI 1878-1958


LA ROSÉE DU MATIN, 1924
Huile signée 65 x 54

87 - Pierre DUMONT 1884-1936


ROUEN : LA TOUR LANTERNE
ET LE MARCHÉ
158 - Ossip ZADKINE 1890-1967 Huile signée
LA LISEUSE, 1947 81 x 60
Bronze à patine sombre
Fondeur Susse (5 / 8) Signé
Hauteur : 45,1 cm
Biblio. : Sylvain Lecombre Ossip Zadkine
œuvre sculptée n°402 p. 456

2 002-03 4
SVV BESCH CANNES AUCTION

134 - Eugène Louis BOUDIN 1824-1898 102 - Maurice de VLAMINCK 1876-1958


LE MARCHÉ, circa 1888-1895 NATURE MORTE AU PANIER DE CERISES, circa 1925
Huile signée 16,8 x 20,3 Huile signée 54 x 65
Biblio. : R. Schmit, Eugène Boudin, C.R. de œuvre peint Volume II n° 2412 Certificat du Wildenstein Institute

Expositions : Lundi 28 décembre de 16h à 19h - Mardi 29 décembre de 10h à 19h - Mercredi 30 décembre de 10h à 12h30
CATALOGUE SUR DEMANDE 04 93 99 22 60 • VISIBLE SUR WWW.CANNESAUCTION.COM
45, Bd de La Croisette 06400 CANNES • Tél 04 93 99 22 60 • Fax 04 93 99 30 03 • besch@cannesauction.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COMMISSAIRE PRIS E U R

Mercredi 30 Décembre 2020 à 14h30


DES IMPRESSIONNISTES AUX CONTEMPORAINS

163 - Pierre BONNARD


1867-1947
TABLE DANS UN JARDIN,
1908
Huile signée
39 x 44
Biblio :
J & H Dauberville
de l’oeuvre peint
(1906-1919)
volume II p. 138 n° 525

144 - Maurice de VLAMINCK


1876-1958
BOUQUET
À LA NAPPE ROUGE
Huile signée
65 x 54

Sera inclus dans les archives


Vlaminck constituées par
Mme Godelieve de Vlaminck
en collaboration avec
Mme Pascale Krausz

113 - André LHOTE


1885-1962
PAYSAGE À LA FEMME
PENCHÉE, circa 1909-1910
Huile signée
73 x 60
A pris place
dans les archives de
Mme Dominique Bermann
Martin en vue du C.R.

147 - Charles CAMOIN


1879-1965
L’ EMBARCADÈRE
DU FERRY BOAT
À MARSEILLE, 1928
Huile signée
65 x 81
Biblio : A pris place
dans les archives
du Comité Camoin
en vue du C.R.
SVV BESCH CANNES AUCTION

en préparation

ALBERT - ANQUETIN - ARMAN - BARNOIN (2) - BAYA (4) - BERROCAL - BERTRAM - BEZZINA (2) - BOLIN - BONNARD - BOUDIN (3) - BOURDELLE (3) - BRANCACCIO - BRAYER (4) - BRIANCHON
BUFFET - CAMOIN - CHAN - CHARRETON - CHERET (4) - COCTEAU - COSSON - COTTAVOZ (5) - COURTRIGHT - CROTTI (3) - DE BELAY - DE MESGRIGNY - DENIS - DERAIN - D’ESPAGNAT - DOMERGUE (3)
DUBOURG - DUBUFFET (2) - DUMONT - DUPERRON (4) - DURANCAMPS (2) - DZYGA - FRIESZ (2) - Geer Van VELDE - GENIN (2) - GEN-PAUL (2) - GERNEZ - GILBERT - GILLET - GRIFFON (2)
GUILLAUMIN (2) - GULLY - HAILLARD - HAMBOURG - HARPIGNIES - HARTUNG - HERVE - HILAIRE - HODE - IWILL (4) - JOHNSON - JONGKIND - JR - KISLING (2) - KOONS (8) - LABOUREUR - LABRO-FONT
LAMBERT-RUCKI (3) - LANFANT DE METZ (2) - LATAPIE - LAUGE - LAURENCIN - LE CARS - LEBASQUE (4) - LEBOURG (2) - LEROY (4) - LHOTE (8) - LICHTENSTEIN - LUCA (4) - LUCE (5) - LURÇAT
MACLET (2) - MADELINE (3) - MALFROY - MANSOUROFF (5) - MARIE (2) - MASUDA - MAYER - MAYODON - MENGUY (2) - MESNAGER - METIVET - MIRO - MOLINARD - MONTEZIN (2) - NAMPITJIN (2)
NAY - ORIANI - OUDOT (2) - PALARA (2) - PAUWELS - PICABIA - PICASSO Éd. Madoura - PIETTE - PISSARRO (3) - PUIGAUDEAU du - PUY (2) - QUELVÉE - REAULT - ROMEDA (5) - ROTELLA
SELMERSHEIM-DESGRANGES - SOUVERBIE - SURVAGE - TOBIASSE - TROUILLEBERT - UTRILLO - VALTAT (2) - VIGNON - VLAMINCK de (2) - VOLTI - WILDER - ZADKINE - ZIEM - ZINGG

PROCHAINES VENTES DE PRESTIGE PÂQUES 2021


45, Bd de La Croisette 06400 CANNES • Tél 04 93 99 22 60 • Fax 04 93 99 30 03 • besch@cannesauction.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
L’UNIVERS DE BRUNO ROMEDA
La Collection inédite d’un couple d’amis de l’artiste
DES CARRES, RECTANGLE, PARALLELEPIPEDE et COLONNE

155 - Bruno ROMEDA 1933-2017 153 - Bruno ROMEDA 1933-2017 156 - Bruno ROMEDA 1933-2017 154 - Bruno ROMEDA
CARRÉ, circa 1972 COLONNE, 1976 PARALLÉLÉPIPÈDE OU 1933-2017
Bronze original à patine à l’antique 164 x 152 Bronze original à patine verte PERSPECTIVE CUBIQUE, 1972 RECTANGLE, 1975
Provenance : Signé et daté Épreuve unique en bronze patiné Épreuve originale en bronze
Collection privée cannoise Hauteur : 188 cm Signée - 161 x 176 x 110 patiné et poli
Signée et datée - 113 x 38 x 4

166 - Jean LAMBERT-RUCKI


1888-1967
LE GRAND ÉCART, circa 1928
Bronze polychrome 167 - Joan MIRO 1893-1983
Signé, numéroté 3 / 8 SANS TITRE, 1953
Landowski fondeur Encre signée
Fonte ancienne à cire perdue 51 x 66
Hauteur : 113,5 cm
Provenance : Collection privée
Provenance :
Au dos étiquette de la galerie
Collection privée monégasque
«Hollis Taggart Galleries»
New-York

Un certificat d’authenticité
de l’ADOM (Association pour
la Défense de l’Œuvre de
Jean Miro), établi en date
du 25 novembre 2004, signé
par M. Jacques Dupin
sera remis à l’acquéreur

150
Jean SOUVERBIE
1891-1981
NATURE MORTE
2002- 03 4

«VAT 69»
Huile signée
46 x 38
A pris place
dans les archives
SVV BESCH CANNES AUCTION

de M. Fredéric
Souverbie en vue
de la publication
d’une monographie

96 145 - Pierre HODE


Paul MANSOUROFF 1889-1942
1896-1983 NATURE MORTE
COMPOSITION, 1978 AU VIOLON ET
Technique mixte signée À LA MAPPEMONDE
100 x 20 Huile signée 60 x 73

CATALOGUE SUR DEMANDE 04 93 99 22 60 • VISIBLE SUR WWW.CANNESAUCTION.COM


45, Bd de La Croisette 06400 CANNES • Tél 04 93 99 22 60 • Fax 04 93 99 30 03 • besch@cannesauction.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COMMISSAIRE PRIS E U R

Mercredi 30 Décembre 2020 à 14h30


DES IMPRESSIONNISTES AUX CONTEMPORAINS

148
Léopold SURVAGE
1879-1968
LA CHARITÉ OU
ALLÉGORIE
DE LA PAIX,
circa 1943
Peinture à l'essence
signée
40 x 59

A pris place
dans les archives
de Mme A.M Divieto
qui a confirmé
l’authenticité
de l’oeuvre

149 - André LHOTE 1885-1962


NATURE MORTE AU POIVRON, PICHET ET MORTIER
Huile signée 46,5 x 61
A pris place dans les archives de Mme Dominique Bermann Martin
en vue du C.R.
159
Armand GUILLAUMIN
1841-1927
PAYSAGE
DE CROZANT, 1919
Pastel signé
45,5 x 56,5

125
Maximilien LUCE
1858-1941
LES BARGES
DU PORT
DE ROTTERDAM,
1907
Huile signée
49 x 65

162
André LHOTE
1885-1962
LES GRANDS
CHÊNES, 1906
Huile signée
SVV BESCH CANNES AUCTION

58 x 77
Provenance :
Simone Lhote
A pris place
dans les archives de
Mme Bermann Martin
en vue du C.R.

171 - Paul MADELINE 1863-1920


PROMENEURS EN FORÊT, 1903
Huile signée
65 x 81

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COMMISSAIRE PRIS E U R

MONTRES MODERNES & DE COLLECTION


MERCREDI 30 DÉCEMBRE 2020 À 17H30

ULYSSE NARDIN PATEK PHILIPPE JAEGER LECOULTRE PATEK PHILIPPE


FREAK DIAVOLO NAUTILUS MASTER GRANDE MEMOVOX GONDOLO

AUDEMARS PIGUET I BREITLING I CARTIER I


CHOPARD I GIRARD PERREGAUX I JAEGER
LECOULTRE I LEROY & FILS I LONGINES I OMEGA I
PARMIGIANI I PATEK PHILIPPE I PIAGET I ROLEX I
ULYSSE NARDIN I VACHERON CONSTANTIN I

EXPOSITIONS PUBLIQUES
HÔTEL MARTINEZ
Lundi 28 décembre de 16h à 19h
Mardi 29 décembre de 10h à 19h
Mercredi 30 décembre de 10h à 12h30

OLIVIER SANTINI
ROLEX GMT EXPERT CONSULTANT - 06 78 24 99 47 PATEK PHILIPPE CALATRAVA

EN SALLE DANS LES SALONS DE L’HÔTEL MARTINEZ


& EN LIVE SUR DROUOTLIVE.COM ET INTERENCHERES-LIVE.COM

FOURRURES D’EXCEPTION, MAROQUINERIE


& ACCESSOIRES DE MODE
JEUDI 31 DÉCEMBRE 2020 À 13H30
CLAIRE CHASSINE LAMBERT HERMÈS PARIS
MADE IN FRANCE
EXPERT - 06 75 03 05 93 KELLY CROCO

CATALOGUE SUR DEMANDE 04 93 99 22 60 • VISIBLE SUR WWW.CANNESAUCTION.COM


45, Bd de La Croisette 06400 CANNES • Tél 04 93 99 22 60 • Fax 04 93 99 30 03 • besch@cannesauction.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COMMISSAIRE PRIS E U R

Succession de Madame A.L au profit du Fond Social Juif Unifié


140 - Henri Baptiste
LEBASQUE 1865-1937
LE LEVER
Aquarelle et fusain signé
A vue 33 x 24

141 - Marie LAURENCIN


1883-1956
JEUNE FEMME
AUX PERLES, 1937
Aquarelle signée et datée
A vue : 23,5 x 17

143 - Moïse KISLING 1891-1953


142 - Moïse KISLING 1891-1953 NU ASSIS, circa 1930
VASE DE FLEURS, circa 1928 Huile signée 41 x 33
Huile signée 55 x 38 Certificat de Marc Ottavi
Certificat de Marc Ottavi
Mercredi 30 Décembre 2020 à 14h30
ARTS DE LA CHINE ANCIENNE
210 - CHINE - Époque 213 - VIETNAM 211 - CHINE
seconde partie du XIX° siècle XIXe siècle Dynastie Ming (1368-1644)
Epée de dignitaire ou officier IMPORTANTE STATUE Importante sculpture représentant
de la garde de l’impératrice en bois laque rouge et or GUANDI, le Dieu de la Guerre
Tseu-hi (cixi) durant son règne d’un dignitaire en armure. Terre cuite polychrome
(Accidents et restaurations, et glaçures plombifères, la main
De type «Jian» elle est notamment aux doigts) gauche et les pieds en bronze
montée en argent et Hauteur totale : 112 cm Hauteur : 100 cm
jadéite vert foncé (légers manques et lacunes d’émail)
Expert :
Tout le décor reprend Alice JOSSAUME De tradition familiale :
la symbolique impériale Cabinet Portier cette sculpture aurait été offerte
au féminin, l’argent symbole à François-Joseph, Empereur
féminin (or : masculin) d’Autriche par un Maharajah. Fran-
çois-Joseph
Les trois phénix en relief en aurait fait cadeau à l’actrice
sur le fourreau symbole Catherine Schratt, sa maîtresse
de l’impératrice.
Le Tao-tie au centre Expert : Patrick HEKKING
du fourreau : Impérial
Sur la garde : les deux lions
gardiens impériaux
L’ornementation de jade
cornaline et turquoise typique
de la Mandchourie dont est
originaire l’impératrice.
Une telle arme ne pouvait être
portée qu’avec l’autorisation
impériale étant donné
l’importance symbolique 214 - CHINE - XIXe siècle
de l’objet Boîte quadrilobée
en laque rouge cinabre 212 - CHINE début XXe siècle
Epée type «Jian» Dimensions : 35 x 25 cm Groupe en corail rouge, oiseaux posés
Longueur totale : 0,98 m (Nombreux repeints, sur des branches de pivoines et
Lame en acier à double restaurations, craquelures, cerisiers en fleurs. (Restaurations)
tranchant avec gouttière accidents, rayures, gerces) Hauteur : 24 cm - Socle en bois
centrale recto-verso
Expert : Alice JOSSAUME Expert : Alice JOSSAUME
Lame seule : 0,49 m
Cabinet Portier Cabinet Portier
Provenance :
Collection privée
Expert : Patrick HEKKING

CATALOGUE SUR DEMANDE 04 93 99 22 60 • VISIBLE SUR WWW.CANNESAUCTION.COM

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
LACLOCHE
Poudrière d’époque ciselée sur argent, motifs à
décor végétal en or ponctués de saphirs, rubis et
émeraudes (1M), ouvrant sur une scène illustrant
un voilier sortant du port basculant en hauteur
pour découvrir le miroir (c) et sa poudrière
Signée J. Lacloche Paris Cannes

CARTIER
Collection «Panthère» Large pendentif en or jaune
sculpté et martelé, les yeux ponctués de diamants
marquises, la bélière sertie de diamants ronds,
accompagné de sa longue chaîne maille épi
en or bicolore
Les deux signés et
numérotés

Diamant 6,95 cts


Important diamant taille émeraude
pesant 6,95 cts monté sur une bague en BIRMAN
platine épaulée de 2 diamants baguettes
Important rubis Birman pesant 8,66 cts
pour un total d’env. 0,40 ct
monté dans une bague pompadour en or
REPOSSI Certificat du HRD # 200000101904 bicolore, l’entourage serti de diamants
Bague en or bicolore stipulant que le diamant est de couleur K taille brillant pour un total d’environ 2,20 cts
retenant en son centre et de pureté SI1
2 certificats :
une tourmaline rose taille
coussin pesant env. 8,50 cts - GRS#2016-118308 stipulant rubis naturel
(TC) épaulée d’un pavage d’origine Burma sans modification
de diamants calibrés de thermique
forme princesse, trillion et - SSEF#196560 stipulant rubis naturel
baguette de couleur pour d’origine Burma sans modification
un total d’env. 7 cts CARTIER PARIS thermique
Signée, poinçon de Belle broche volute en or
maître SRS jaune représentant une
feuille formée de mailles
Certificat GEM Paris
plates tressées, chaque
#20201975121-1 reprenant
branche retenant soit
ces caractéristiques
une émeraude soit
Accompagnée de son écrin un rubis pour un total
d’env. 3,20 cts, ponctuée
de 6 diamants taille
brillant pour env. 1 ct
Signée Cartier Paris, Important
numérotée, poinçon Saphir Naturel
de maître SCA pesant 13,25 cts
d’origine Ceylan sans
modifications thermiques
ni traitements, monté sur
un pendentif en or jaune
VAN CLEEF & ARPELS Certificat GEM Paris
Bracelet articulé à décor vegetal #20201975392-1
en or amati et texture serti de corail cabochons
et diamants taille brilliant sur platine pour environ
1,20 cts au total
Signé VCA, numéroté, poinçon de maître André Vassort

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
COMMISSAIRE PRIS E U R

écrins privés, à divers amateurs et successions

IMPORTANTS DIAMANTS
HAUTE JOAILLERIE & BIJOUX SIGNÉS
PIERRES DE COULEUR
JEUDI 31 DÉCEMBRE 2020
À 14 H
CARTIER
Superbe collier «Flocon»
Réalisé en platine et
VAN CLEEF ARPELS diamants taille brillant
Rare, broche «Bouffon du Roi» pour un total d’env. 25 cts
en or jaune, le sceptre stylisant Signé Cartier, numéroté
une marotte ornée d’une fraise
(collerette) sertie de diamants,
l’habit stylisé de pétales
articulés retenant des billes de
corail représentant les cloches,
le baton en torsade terminé
par une boule de corail et
émail vert (léger M)
Signée Van Cleef & Arpels,
numérotée, Poinçon de maître
Pery&Fils

Diamant Jaune 10 cts


Bague en or bicolore, retenant
en son centre un diamant jaune
pesant 10,03 cts, le flanc et
Diamant Rose le plateau sertis d’un pavage de
Bague en or bicolore présentant en son centre un diamant naturel diamants taille brillant et épaulé
de couleur rose en forme de poire pesant 2,21 cts, entourée de de deux diamants shield cut
diamants navettes et ponctuée de petits diamants roses de taille Certificat GIA#1159824950
brillant, le tout terminé par un pavage de diamants taille brillant stipulant que le diamant est
Certificat GIA#1162615547 stipulant que le diamant est naturel naturel de couleur Fancy Yellow
de couleur Fancy Light Purplish Pink et de pureté SI1 et de pureté VS2

ÉDOUARD DE GARO
EXPERT DIPLÔMÉ DU GIA - 06 30 92 15 92

EN SALLE DANS LES SALONS DE L’HÔTEL MARTINEZ


& EN LIVE SUR DROUOTLIVE.COM ET INTERENCHERES-LIVE.COM

LISTE EXPOSITIONS PUBLIQUES : Lundi 28 décembre de 16h à 19h


DES DIAMANTS Mardi 29 et Mercredi 30 décembre de 10h à 19h
ET SIGNATURES Jeudi 31 décembre de 10h à 12h
CATALOGUE

CATALOGUE SUR DEMANDE 04 93 99 22 60 • VISIBLE SUR WWW.CANNESAUCTION.COM


45, Bd de La Croisette 06400 CANNES • Tél 04 93 99 22 60 • Fax 04 93 99 30 03 • besch@cannesauction.com

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 008 HonfleurBrunet.qxp_gaz2045p HonfleurBrunet 14/12/2020 14:09 Page 1

EXPERTS

Christian VION - Expert diplômé de l’Institut National de


Gemmologie - Expert près Le Crédit Municipal de Paris de 2000 à
2015 Vice-président de l’Alliance Européenne des Experts. 25, rue
Drouot - 75009 Paris - Tél. 01 42 46 80 86 - Fax : 01 42 46 80 88
7, rue Saint Nicol - 14600 Honfleur - Tél : 02.31.89.01.06 - Fax : 02.31.89.10.63 - E-mail : contact@honfleur-encheres.fr
Stéphane PINTA du Cabinet TURQUIN - Expert en tableaux anciens
Tél. : 01 47 03 48 78 - E-mail : stephane.pinta@turquin.fr (lots 118,
Vendredi 1er janvier 2021 à 14 h 133, 150)
Laurence SOUKSI et Frantz FRAY (ESPACE 4) expert C.N.E.S -
Experts en Extrême-Orient - 9 rue Mazarine - 75006 Paris - Tél. :
Vente en live, ordres d’achat, téléphones aux enchères publiques 01 75 00 54 62 - E-mail : espace4@espace4.com (lots 52, 53, 54, 57)
(DANS LE RESPECT DES RÈGLES SANITAIRES STRICTES) Antoine TARANTINO - Expert en archéologie - Galerie Tarantino -
38, rue Saint-Georges - 75009 Paris - 06 15 44 68 46 - Site :
www.galerietarantino.com (lot 112.1)
OR, BIJOUX & ARGENTERIE – LIVRES & AUTOGRAPHES Sylvie BUISSON - Expert du peintre Léonard FUJITA auprès de
OBJETS D’ART & DE DECORATION TABLEAUX ANCIENS, XIXe, l’Union Française des Experts depuis 1989, elle rédige le Catalogue
Raisonné de cet artiste - 84, boulevard de Rochechouart - 75018 Paris
MODERNES ET CONTEMPORAINS MOBILIER ANCIEN & DE STYLE Tél. : 01 42 51 04 01 - 06 76 35 79 46 - sylv.buisson@orange.fr (lot 147)

Félix ZIEM : « Un Jardin français », hst sbg, Moïse KISLING : « Le Port de Marseille 1918 », hst (rentoilée),
60 x 73 cm. Certificat de la galerie ARY JAN. sbd et datée, contresignée, située et datée au dos, 60 x 73 cm.
Sera reproduit au catalogue raisonné Un certificat de M. Marc OTTAVI sera remis à l’acquéreur

YANG MIAN C.M.Y.K./ Song Dynasty /


ANONYMOUS : « Faucon », acrylique
sur toile, 160 x 80 cm, année 2020
Soult aux Armes ZAO-WOU KI Arthur RIMBAUD :
Exposition publique : du Duc de Dalmatie « Les illuminations », huit eaux-fortes, Paris le club
mercredi 30 décembre de 14 h 30 à 18 h, du livre français 1967. In-folio, 418 x 317 mm
jeudi 31 décembre de 9 h 30 à 12 h 30
Bas-relief fragmentaire représentant et de 14 h 30 à 18 h,
un profil de femme à gauche. Très vendredi 1er janvier 2021 de 10 h à 12 h
belle qualité du poli. Grano-diorite
DANHOO : « As-tu rêvé », ou grauwacke. Dans le style égyptien.
KIJNO : « Abstraction », papier froissé
2019, acrylique sur toile, 26 x 25cm. Monté dans un cadre
sur panneau, sbg, 103 x 75,5 cm
162 x 97 cm en bois de la première moitié du XXe

Georges TROUBAT : « Composition gris, jaune


rouge », acrylique sur toile, sbd, 116 x 81 cm

École italienne : « Scène de chasse », BAMBOCINI, Jacques BOUYSSOU : « Montmartre, 1966 », Jean-Francis AUBURTIN : « Sortie de voiliers »,
fin XVIIIe, hst, 70 x 90 cm (restaurations) hst sbg, 73 x 92 cm pastel gouache sur papier, 28 x 75,5 cm
CONDITIONS SANITAIRES STRICTES : DISTANCIATION PHYSIQUE 1 PERSONNE POUR 8M2, PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE, GEL HYDROALCOOLIQUE À DISPOSITION

Bernard BRUNET HONFLEUR ENCHÈRES SVV Photos et liste sur :


116 Commissaire-Priseur habilité Agrément 096-2017
www.interencheres.com/14006
et sur iPhone
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
CARTIER,
Collier "PANTHERE"
en or jaune
Signé CARTIER et numéroté,
boite écrin et certificat.
Collection 2011.
(Valeur neuf 31 900 €)
15 000 - 18 000 €

CARTIER
Bague demi-jonc en or jaune et platine
ornée de quatre joncs de corail sculptés
de filets, alternés de bandeaux sertis de
VAN CLEEF & ARPELS,
diamants taille brillant. Vers 1970.
Broche "Lion ébouriffé"
Signée et numérotée, poinçon de Maïtre
(grand modèle) en or jaune)
12 000 - 15 000 €
Signée "VCA" et numérotée, poinçon de
maître de Pery et Fils
3 000 - 4 000 €

M. GERARD,
Demi parure comprenant
un collier et une paire de clips
d'oreilles en or jaune
le collier composé de 6 rangs de chaines mailles
rondes, réunies par deux motifs stylisés ajourés,
entièrement sertis de diamants, les clips figurant
le même motif retenant des chaines mailles rondes
en pampille. Signée M Gerard et numérotée
20 000 - 30 000 €

Henri DUBRET
(1872-1947),
Broche barrette
Pendentif porte mine en or jaune
en or jaune et émail à décor émaillé ajouré,
à décor stylisé, rehaussé de roses ponctué de roses.
300 - 500 € Signée H. DUBRET
Poinçon de Maitre.
Circa 1902
300 - 500 €

Henri DUBRET (1872-1947),


Rare plaque Art Nouveau pour collier ras de cou
en or jaune, émail et diamants, à décor naturaliste d'un papillon, de fleurs
et feuillages. Signée H.DUBRET. Poinçon de Maître. Circa 1902
4 000 - 6 000 €

BIJOUX ANCIENS & MODERNES


MARDI 29 DÉCEMBRE 2020 À 14H30

Renseignements Expositions publiques


TRADART DEAUVILLE
Art Du XXème : Sophie Leteurtois - 02 31 88 18 18 Dimanche 27 décembre 10h00 - 12h30 / 14h30 - 18h00
Le Galaxy - Route des CréActeurs
leteurtois@tradart-deauville.com
Lundi 28 décembre 10h00 - 12h30 / 14h30 - 18h00
BP 60089 - 14800 Deauville Bijoux : Vanessa Leteurtois - 02 31 88 18 18
Mardi 29 décembre 10h00 - 11h00
Tél. 02 31 88 18 18 vleteurtois@tradart-deauville.com
Fax 02 31 88 18 19 www.tradart-deauville.auction.fr • VENTE EN LIVE ET SANS PUBLIC • www.drouotlive.com
contact@tradart-deauville.com James Fattori, commissaire priseur habilité • Déclaration sous le n°034-13 en date du 25/04/2013 RCS Lisieux 792 197 311

117
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

Gazette trois pages.indd 3 08/12/2020 13:34


Albert Marie LEBOURG (1849-1928)
Rouen, la Seine et le pont Boïeldieu, soleil
couchant, c.1900 -1910
Huile sur toile signée en bas à droite
68,5 x 100 cm
10 000 - 15 000 €
Eugène BOUDIN (1824-1898)
Paysanne et sa vache sur la plage,
C. 1878-1882
Henri Liénard DE SAINT-DELIS Huile sur panneau signée en bas à gauche
(1878-1949) 14,5 x 24,5 cm
Paysage suisse sous la neige, Circa 1907 Catalogue Schmit, 1973, Vol II, PL. 6, N°1245
Huile sur toile signée en bas à droite 6 000 - 8 000 €
65 x 81 cm
15 000 - 20 000 €

Paul Elie GERNEZ (1888-1948)


L'avant-port à Honfleur, 1938
Huile sur toile signée en bas à droite et située et datée au dos
55 x 81 cm
5 000 - 7 000 €

Emile Othon FRIESZ (1879-1949)


André HAMBOURG (1909-1999) Le port de Honfleur
Les pêcheurs de moules, Luc sur mer, 1957 Huile sur toile signée en bas à droite
Huile sur toile signée en bas à droite 38 x 46 cm
81 x 100 cm 3 000 - 5 000 €
8 000 - 12 000 €
Louis NEILLOT (1898-1973)
Vue de village en bord de mer,1927
Huile sur toile signée et datée en bas à droite
46 x 55 cm
Ancienne N° d'inventaire sur le châssis
2 000 - 2 500 €

ART DU XXeme SIÈCLE


MERCREDI 30 DÉCEMBRE 2020 À 14H30
J. ADNET - K. APPEL - F. BELKAHIA - M. BIAGI - CESAR - P. GARICHE - J.I. GRANDVILLE - N. GUILBERT - J. GERMAIN - JONONE - M. KIBWANGA - A . LEBOURG - R. LOEWY - M. LUCE - G. MADELAIN - A. MANESSIER- H. MICHAUX- J. MIOTTE- P.E. MONTEZIN - L. SURVAGE

Renseignements Expositions publiques


TRADART DEAUVILLE
Art Du XXème : Sophie Leteurtois - 02 31 88 18 18 Dimanche 27 décembre 10h00 - 12h30 / 14h30 - 18h00
Le Galaxy - Route des CréActeurs
leteurtois@tradart-deauville.com Lundi 28 décembre 10h00 - 12h30 / 14h30 - 18h00
BP 60089 - 14800 Deauville Bijoux : Vanessa Leteurtois - 02 31 88 18 18 Mardi 29 décembre 10h00 - 11h00
Tél. 02 31 88 18 18 vleteurtois@tradart-deauville.com Mercredi 30 décembre 10h00 - 11h00
Fax 02 31 88 18 19 www.tradart-deauville.auction.fr • VENTE EN LIVE ET SANS PUBLIC • www.drouotlive.com
contact@tradart-deauville.com James Fattori, commissaire priseur habilité • Déclaration sous le n°034-13 en date du 25/04/2013 RCS Lisieux 792 197 311

118
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

Gazette trois pages.indd 2 08/12/2020 13:34


Hans HARTUNG (1904-1989)
Composition, 1973
Encre, acrylique et pastel sur carton baryté signé et daté
en bas à gauche. Réf. Fondation Hartung, N° P 1973- A 7
74,8 x 104,5 cm à vue
50 000 - 60 000 €

Robert COMBAS (1957)


Pierre SOULAGES (1919)
Portrait de Buddy guitariste des démodés, 1982
Sans titre, 1947
Acrylique sur carton signée et datée en bas à droite
Lithographie signée et numérotée 41/150
130 x 115 cm
89 x 55,5 cm à vue
25 000 - 30 000 €
6 000 - 8 000 €

Robert COMBAS (1957) BEN (1935)


L'arbre de vie Il était une fois
Acrylique sur toile signée en bas à droite Monsieur CHAT (1977)
Acrylique sur toile signée en bas à droite
73 x 60 cm Chat accolade, 2019 50 x 50 cm
15 000 - 20 000 € Sculpture en acier signée et numérotée 1/8,
4 000 - 6 000 €
196 x 204 cm
12 000 - 15 000 €

MIES Van der ROHE Ludwig (1886-1969) KNOLL Studio (éditeur) Fernando & Humberto CAMPANA (XX-XXI) Pour EDRA
Paire de chauffeuses Barcelona Buffet enfilade
Structure en acier plat chromé et assises en cuir capitonné blanc (état neuf) Eclats de miroirs taillés au laser sur panneaux laqués à haute densité de métallisation
77 x 74 x 77 cm 73 x 200 x 47 cm

5 000 - 7 000 € 3 000 - 4 000 €

119
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS

Gazette trois pages.indd 1 08/12/2020 13:34


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Samedi 9 Janvier 2021 à 14 heures 15
HÔTEL DES VENTES DE LA FLÈCHE
Mobilier provenant d’un hôtel particulier et d’un appartement parisien, d’une maison en Touraine, suite successions et à divers amateurs...

ARGENTERIE

Expositions publiques sur rendez-vous uniquement :


Jeudi 7 et Vendredi 8 Janvier de 14 heures 30 à 18 heures
Samedi 9 Janvier de 10 heures à 11 heures 30
Pré-inscription obligatoire dans la limite des places disponibles

SARL CYRIL DUVAL ENCHÈRES - Agrément n°2002-372 - Frais en sus 20% ou 23,6% (live) ttc
ÉCOLE ROMAINE du XVIIIème s. D’un ensemble de BRONZES
suiveur de ROMANELLI de Christophe FRATIN

CANDÉLABRES - Époque Empire ART d’ASIE

ÉCOLE FRANÇAISE du XVIIIème s., suiveur de Louis-Michel VAN LOO


Louis XV - Toile - 143 x 111,5 cm.

VIGER à Paris - Cartel d’alcôve Louis XV


BONHEUR du JOUR MEUBLE à HAUTEUR d’APPUI
Époque Transition Napoléon III

Experts : MM. Glédel,L’Herrou et Millet


WWW.INTERENCHERES.COM/72004 et WWW.AUCTION.FR
HÔTEL DES VENTES - 5, RUE PAPE-CARPANTIER - 72200 LA FLÈCHE
TÉL. : 02 43 94 03 81 - FAX : 02 43 94 43 63 - COURRIEL : cyrilduval72@gmail.com 121
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
ivoire NANTES
COUTON - VEYRAC - JAMAULT
Co m mi s s ai re s- Pri s e u r s

MARDI 26 JANVIER 2021

G ERBRAND VAN DEN EECKHOUT


(1621-1674)
Pharaon rend à Abraham son
épouse Sara (Gen.12,18-20)
Toile signée et datée sur la
seconde marche à droite:
«G.V. Eeckbout.
fecit . / A. 1669»
139 x 174 cm (Restaurations
anciennes, soulèvements)
Cadre en bois sculpté d’oves
et raies de coeur, travail
Français d’époque Louis XVI

Provenance :
- Vente Etienne Le Roy,
Bruxelles, 24 avril 1903,
lot 28, repr.
(«Abimelech rend Sara»)
- Château du Poitou

Bibliographie :
- Werner Sumowski, Gemälde
der Rembrandt-Schuler. T.VI
in Nachträge 2, Landau, 1983,
Cat. 2270 p. 3706, repr.
p.3858 (localisation inconnue)

60 000 / 80 000 €

Visible à Paris,
chez l’expert cabinet Turquin

5 JANVIER 12 JANVIER 27 JANVIER 28 JANVIER 28 JANVIER

Faïences & Curiosités Philatélie Art classique Argenterie Bijoux


Artdu XXe

C ATA LOGU E EN LIGNE SU R INT ER EN C H ERE S.C O M/4 4003 E T IVOIRE -N ANTE S.C O M

IVOIRE-FR ANCE .COM L’HÔTEL DES VENTES DE NANTES - 8-10, rue Miséricorde - 44000 NANTES
Tél. 02 40 89 24 44 - contact@encheres-nantes.com - Agrément 2002-037

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Hôtel des Ventes de MAYENNE - 438, boulevard François-Mitterrand - 53100 Mayenne - Tél. 02 43 04 13 74 – Fax 02 43 00 25 20
Pascal BLOUET Commissaire-Priseur - E.U.R.L. - Agrément n° 2002-070 - E-mail : pascalblouet@orange.fr

Dimanche 17 janvier 2021 à 14 h


TABLEAUX ANCIENS XIXe et MODERNES - SCULPTURES - ORFÈVRERIE - BIJOUX - ART d’ASIE
OBJETS d’ART et de DÉCORATION - TAPIS - MOBILIER ANCIEN et CONTEMPORAIN

Georges JOUVE
(1910-1964) pichet en céramique émaillée,
blanc à décor d’oiseau et intérieur noir.
Signé en creux JOUVE. Hauteur 27 cm

Félix DEL MARLE (1889-1952) « Métro, gare d’Orléans »


circa 1912-14. Encre noire, gouache et pastel. 65 x 50 cm.
D’un exceptionnel ensemble de 4 œuvres futuristes
Robert TATIN (1902-1983) - JEU 2 (1972) visibles sur rendez-vous chez l’expert Cabinet PERAZZONE-BRUN
peinture sur toile, signée, titrée et numérotée 379 01 42 60 45 45
en bas vers la droite. 195 x 130 cm.
D’un ensemble de deux avec JEU 4.

Importante paire de lustres en bronze doré et patiné


à décor d’amours musiciens.
Haut 115 x larg. 60 cm.
De l’entier mobilier
d’un appartement Pablo PICASSO (1881-1973)
bourgeois « Plat à la colombe de la paix »
Haut 31 x largeur 38 cm

CHINE XVIIIe
Coupe libatoire en corne de rhinocéros sculptée
Haut 7,3 x largeur 14,2 cm - Poids 198 g Félix DEL MARLE (1889-1952) « Patineuse » circa 1912-14
Expert M. Philippe DELALANDE - Tel 06 83 11 24 71 Fusain sur papier marouflé sur carton. 54 x 44 cm.
D’une collection d’Art chinois et japonais Etude pour la peinture conservée à la Yale University.

Expositions publiques : samedi 16 janvier de 14h à 18h et dimanche 17 janvier de 10h à 12h
Catalogue entièrement illustré et vente en live sur le site www.interencheres.com
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Placement-pub demi GLOBAL.qxp_gaz2045p 14/12/2020 16:10 Page 124

L’ACTU
DU MARCHÉ
DEBAECQUE-D’OUINCE-SARRAU

DE L’ART 100%
t i m b r e s e t ca r t e s p o sta l e s
lyon - mercredi 6 janvier 2021 à 14h30
Agrément N°2002-648 - LYON 509 647 186 - CP habilités E. de BAECQUE - G d’OUINCE - J.-M. SARRAU – M de BUYER

TEMPS RÉEL
gazette-drouot.com

Expert Christian MARSANOUX


Bloc de
l’Ours. Expositions publiques
Rare Mardi 5 janvier de 10h à 12h et de 14h à 18h
épreuve
de luxe
Mercredi 6 janvier de 9h à 12h

WWW.DEBAECquE.Fr

P A R I S V I - 13 2 , B O U L E V A R D R A S P A I L - P A R I S @ D E B A E C Q U E . F R
PA R I S I X - 10, R U E R O S S I N I - PA R I S @ D E B A E C Q U E . F R
LYO N V I - 70, R U E V E N D Ô M E - LYO N @ D E B A E C Q U E . F R
M A R S E I L L E V I - 5, RUE V. COURDOUAN - MARSEILLE@DEBAECQUE.FR

124
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Samedi 9 janvier 2021 à 14 h 30

Maître Duvillard et son équipe


vous souhaitent les meilleures fêtes de fin d’année 2020 possible
et pour 2021 vous présentent ses meilleurs vœux de santé et de…
… richesse.
École anversoise vers 1630,
Allégorie de la richesse, cuivre, 69 x 85 cm.

www.interencheres.com/71001
1, avenue Edouard Herriot • 71000 MÂCON • Tél. 03 85 38 75 07 • contact@quaidesencheres.fr
Commissaire-Priseur habilité et judiciaire • AGRÉMENT : 2010-734
FRAIS : 20 % TTC sur place et ordres d’achat, 23,6 % TTC live et téléphone 125
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_MONDE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:53 Page 126

VOIR PAGE

129

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_MONDE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:53 Page 127

SÉLECTION VENTE ET ADJUGÉ


DU 4 DÉCEMBRE AU 8 JANVIER
2021
L E S
VEN
T E S
Les ventes monde

Retour sur les ventes


de tableaux anciens, d’art
moderne et contemporain
qui ont rythmé le mois
allemande. Pourtant, son résultat ne du Greco et de son atelier (595 800 £).
de décembre. dépasse guère la fourchette estimative À quelques jours du changement d’année,
De beaux rendez-vous de 3 à 4 M€. La même vente a par ailleurs le marché poursuit son activité. Les 22 et
enregistré un autre record : celui d’une 23 décembre, Alcala Subastas frappera son
sont cependant encore œuvre de Quentin Massys, grâce à une marteau à Madrid, pour une vente
à noter jusqu’aux dernières Vierge en prière peinte sur panneau, cédée généraliste comprenant un véritable autel
1,6 M€, contre 500 000 à 700 000 € espérés. d’église : son retable, du XVIe siècle, en bois
heures de l’année… doré et stuqué, accueille dans ses niches des
Les maîtres anciens au cœur peintures de même époque sur la vie de
de l’actualité la Vierge (le lot, incluant des objets de culte
PAR AGATHE ALBI-GERVY
Le 10 décembre, Sotheby’s Londres a, du XXe siècle, est estimé à 25 000 €).
elle aussi, orchestré sa grande vente de Le 28, dans la même capitale, Fernando
maîtres anciens ; les résultats en étaient Duran propose sa propre sélection d’art
Les maîtres anciens, traditionnellement particulièrement attendus cette année, ancien et contemporain mêlant une vue
en tête d’affiche des ventes de fin d’année, et ont révélé un solide soutien des de la Granja de San Ildefonso, peinte
ont rapporté ces dernières semaines des collectionneurs au marché. Les vingt-sept par Joaquin Sorolla y Bastida lors
résultats notables et de belles surprises. lots vendus – soit quatre invendus – ont d’un séjour estival en 1907 (125 000 €)
Comment ne pas évoquer La Fillette rapporté plus de 10,6 M£, un chiffre qui et une luxuriante nature morte aux fruits
au brasier de Georges de La Tour, peut soutenir la comparaison avec les de Giovanni Battista Ruoppolo, maître
chef-d’œuvre du ténébrisme et dernière 14,2 M£ rapportés par la vente équivalente du genre dans la Naples du XVIIe siècle
scène nocturne du peintre lorrain encore de 2019, le prix moyen par adjudication (90 000 €, voir photo, page 130).
en mains privées (voir Gazette n° 43, s’élevant à 343 000 £, contre 363 000 £ l’an
page 255) ? Le 8 décembre à Cologne, sous dernier. Le Covid n’a donc pas découragé Des résultats attendus
le marteau de Lempertz, elle a enfin quitté tous les investisseurs, pour la plus grande L’art moderne aura également fait parler
la prestigieuse collection Hinrich Bischoff – joie de David Teniers le Jeune, dont une de lui en ce mois de décembre. Le 1er,
du nom de l’entrepreneur allemand qui grande scène viticole, étendue sur à Copenhague, la maison danoise Bruun
l’avait acquise en 1975 – au profit d’un 2,67 mètres de large, a atteint 3,6 M£ Rasmussen a trouvé preneur pour cinq
nouveau propriétaire qui a déboursé pas (elle était estimée entre 3 et 5 M£). dessins et tableaux exécutés par Vilhelm
moins de 4,3 M€ frais inclus ; soit un record Proches de leurs prix de départ, ont Hammershøi dans son enfance, entre ses
pour une œuvre de La Tour (lequel également fini un Christ en croix 9 et ses 18 ans. Parmi eux figure une feuille
plafonnait depuis 1991 à 3,4 M$), et la mantegnesque de Sandro Botticelli (1 M£), d’une grande modernité : une construction
peinture ancienne la plus chère jamais un paysage nuageux de Jacob Van Ruisdael de volumes géométriques en trois
vendue dans une maison de ventes (983 000 £), et un saint François en extase dimensions, aux ombres très travaillées,

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 127


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_MONDE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 17:17 Page 128

LES VENTES I MONDE

conçue par l’artiste à l’âge de 15 ans et A-One (11,5 M$), la seconde avec une toile Dorotheum, à Vienne. Une composition
adjugée 190 000 kr, soit 33 000 € (voir photo abstraite de 1953 (11,3 M$). Le 8, la vente abstraite du peintre autrichien Wolfgang
ci-dessous). Un autre artiste emblématique équivalente du soir organisée par Sotheby’s Hollegha, cofondateur en 1956 du
de son pays a marqué les enchères ces New York a totalisé plus de 63 M$, « groupe de peintres de St. Stephan »,
dernières semaines : Norman Rockwell. un chiffre dans lequel Alexander Calder y est proposée entre 30 000 et 50 000 €,
Grâce à lui, le 6, la maison de Philadelphie, a sa part de responsabilité : son mobile aux côtés de toiles signées Otto Muehl
Freeman’s, a enregistré la meilleure vente Mariposa de 1951, déployant ses ailes (18 000/25 000 €), Anton Mahringer
d’art américain de son histoire, et son plus sur 3 mètres de long, a été honoré (15 000/25 000 €) ou Hans Staudacher
haut produit de vente depuis 2004. d’une adjudication à près de 18,2 M$, (12 000/20 000 €). Et pour achever l’année
La Mélodie gelée par le froid du peintre supérieure de 10 M$ à son estimation haute. en beauté, direction le soleil de
réaliste y a atteint 519 000 $, ne dépassant Pablo Picasso a, quant à lui, rapporté près Marrakech où, depuis 2016, la maison
cependant guère son estimation haute fixée de 11,2 M$ (dans la fourchette estimative) parisienne Artcurial organise ses ventes
à 500 000 $. Le 7, à New York, Phillips n’est grâce à son Buste de femme assise, peint de décembre, retransmises en duplex
pas parvenue à trouver un nouveau en 1962 et conservé dans la même à Paris. Le 30 du mois, un catalogue
propriétaire à une autre toile de Rockwell, collection depuis 1994. Il représente consacré à Jacques Majorelle et ses
intitulée An Audience of One, illustrée en Jacqueline Roque, dernière épouse et contemporains dévoile une importante
1938 dans le Ladies’ Home Journal et égérie du maître espagnol. Notons toile d’Étienne Dinet, L’École coranique
proposée entre 2,5 et 3,5 M$. En revanche, également les 2,5 M$ décrochés par une (5,28/6,6 MMAD, soit environ
elle a adjugé The Peephole (Le Judas), toile agréable vue d’un moulin, peinte en 1882 480 000/600 000 €, voir photo, page 129),
de 1958 du même auteur, à 2 M$, contre par Vincent Van Gogh durant sa période et sept œuvres de Jacques Majorelle,
une estimation comprise entre 1 et 1,5 M$. de formation près de La Haye. Elle marque dont une Entrée des souks des
Cette scène représentant un stade de son passage de la figuration humaine années 1940-1945 (550 000/770 000 MAD).
baseball vu par un trou dans une palissade à celle des paysages. La même session ouvre un catalogue
de bois a fait la couverture du Saturday consacré à l’art moderne et contemporain
Evening Post, le 30 août 1958. Pour finir l’année marocain et international, rendant
C’est cependant Jean-Michel Basquiat en couleurs notamment hommage à un pionnier de
et Joan Mitchell qui ont remporté les plus Jusqu’à la fin du mois, les amateurs d’art l’art contemporain marocain disparu en
hautes adjudications lors de cette même contemporain bénéficient d’autres octobre dernier, Mohammed Melehi :
vente d’art moderne et contemporain : occasions de satisfaire leurs goûts, ses Flammes, sculpture en métal de 2018,
le premier avec un portrait du street-artiste notamment le 21 décembre chez sont estimées entre 700 000 et 1 MMAD.
La journée s’achève sur une sélection
d’art contemporain africain, mettant
l’accent sur la scène émergente avec, entre
autres, deux œuvres de Mohamed Saïd
Chair (dont Road Runners, évaluée entre
55 000 et 88 000 MAD). Le Sud-Africain
Bambo José Sibiya est, pour sa part,
représenté par un diptyque illustrant des
Swenkas, ouvriers des campagnes exilés
en ville (44 000/66 000 MAD).<

Vilhelm Hammershøi (1864-1916),


Still Life with Geometric Forms
(Nature morte aux formes géométriques), 1879,
fusain et crayon sur papier, 31 x 34,5 cm.
Mardi 1er décembre, Copenhague.
Bruun Rasmussen.
Adjugé : 190 000 kr (soit environ 33 000 €)

128 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_MONDE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:53 Page 129

LES VENTES I MONDE

Étienne Dinet (1861-1929), L’École coranique, 1919, huile sur toile, 65 x 81 cm.
Estimation : 5,28/6,6 MMAD (soit environ 480 000/600 000 €)

Étienne Dinet, l’orientalisme


converti en mode de vie
Pour la cinquième année consécutive, la maison algérois Mohammed Racim, constitue, en 1918, la première biographie
parisienne Artcurial organise ses ventes de fin d’année du prophète parue en français. Un moyen pour Étienne Dinet de rap-
à Marrakech, en duplex avec Paris, à travers trois procher les deux pays, sa patrie d’origine et celle qu’il adopte dès son
catalogues consacrés à l’art moderne et contemporain. premier séjour en Algérie, en 1884. La conversion à l’islam de ce fils de
Une École coranique d’Étienne Dinet compte parmi bourgeois parisiens, accompagnée du choix d’un nouveau prénom, Nas-
les œuvres les plus attendues. reddine – signifiant « victoire de la religion » –, constitue un geste auda-
L’ambiance est studieuse… Dans cette école coranique, le peintre cieux, dans une France qui vient de se déclarer laïque. Son engagement
Étienne Dinet assiste au cours en observateur discret, assis en retrait l’amène à effectuer, en compagnie de son ami Sliman, le pèlerinage à
dans l’ombre d’un mur. Pour autant, il apparaît ici comme un fin La Mecque. Si, après sa conversion, il se met à représenter des femmes
connaisseur du sujet, et non un simple touriste ou un peintre orientaliste en prière ou des pasteurs à l’écoute du muezzin, il continue de poser son
en quête d’exotisme. Lorsqu’il peint cette toile en 1919, Étienne Dinet regard sur les scènes du quotidien et les nus féminins, favorisant finale-
a rendu publique sa conversion à l’islam depuis six ans déjà. Son intérêt ment une Algérie intemporelle, à l’écart des excès de l’exotisme et des
pour la culture, la langue, l’histoire et la religion pratiquées en Algérie débats du colonialisme. L’œuvre d’Étienne Dinet est toujours très
est si grand, et sa science si complète, que le ministère français des appréciée des collectionneurs : en décembre 2019, Artcurial a enregistré
Armées a fait appel à lui pour concevoir une biographie de Mahomet, la plus haute enchère jamais atteinte au Maroc avec l’un de ses tableaux,
destinée à honorer les soldats musulmans tués au combat durant la Le Fils d’un saint M’rabeth, adjugé près de 13,2 MMAD, soit 1,2 M€.
Grande Guerre. Ce livre, écrit en collaboration avec son ami Sliman
ben Ibrahim, illustré d’œuvres du peintre et de calligraphies de l’artiste MERCREDI 30 DÉCEMBRE, MARRAKECH (LA MAMOUNIA). ARTCURIAL.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 129


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_MONDE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:53 Page 130

LES VENTES I MONDE

Giovanni Battista Ruoppolo (1629-1693), Bodegón de frutas en un paisaje (Nature morte de fruits dans un paysage),
huile sur toile, 125,5 x 179 cm.
Estimation : 90 000 €

LES RICHESSES
DE LA TERRE NAPOLITAINE
Inédite sur le marché, cette grande comme un chef-d’œuvre : son étiquette des natures mortes ordonnées, sobres
nature morte de Giovanni Battista de la Junta de Incautación y Protección et mystiques caractéristiques de l’école
Ruoppolo offre un exemple del Patrimonio Artístico le prouve. campanienne dans la première moitié
éloquent des développements Cet organisme, créé au début de la guerre du XVIIe siècle. Une évolution qui fait
baroques, entrepris dans la civile espagnole à l’initiative du ministère écho aux tendances développées après
seconde moitié du XVIIe siècle des Beaux-Arts, avait pour rôle de 1650 dans les autres foyers européens.
par les peintres napolitains. s’emparer de « toutes les œuvres, Le séjour napolitain d’Abraham Bruegel
Sur près de deux mètres de large, un mobilières ou immobilières, d’intérêt en 1675, suivi par le recrutement, en 1684,
véritable banquet se déploie sous les yeux artistique, historique ou bibliographique », de peintres de nature morte locaux
du spectateur : prunes, pommes, coings, soumises à un risque de « ruine ou de par Luca Giordano – parmi lesquels
melons, pastèques, sans oublier les détérioration ». Ainsi, la présente huile figure Ruoppolo – accentuent ces
lourdes grappes de raisins, promesses a-t-elle été jugée par les autorités transformations. Ruoppolo compte parmi
d’une bacchanale de plaisirs… espagnoles digne d’être préservée des les artistes majeurs de la scène locale :
La composition, comme une allégorie de outrages du temps, de même que le le soin qu’il accordait aux représentations
l’abondance, accumule tant de richesses premier comte de Guadalhorce, dans la des différentes espèces de fruits,
de la nature que l’arrière-plan paysager, collection duquel elle est conservée depuis soulignant chaque reflet et chaque défaut,
le fond neutre et le sol de même couleur au moins 1936. Peinte vers 1680, elle forçait déjà l’admiration de son vivant.
se distinguent avec peine. Cette nature s’inscrit dans la maturité du peintre
morte du Napolitain Giovanni Battista Giovanni Battista Ruoppolo : ses élans LUNDI 28 DÉCEMBRE, MADRID.
Ruoppolo est de longue date considérée baroques, exubérants, sont bien loin FERNANDO DURÁN.

130 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_VENTES_MONDE.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:53 Page 131

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
_PUB SERIE 100%.qxp_NUMERO ZERO 25/06/2020 17:12 Page 4

LE SITE
INTERNET
100%
DANS SON
ÉPOQUE
gazette-drouot.com

GRÈCE, FIN DU VE SIÈCLE AV. J.-C. CRATÈRE ATTIQUE.


ADJUGÉ : 27 500 €. DROUOT, DÉCEMBRE 2012.
DELORME & COLLIN DU BOCAGE OVV.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
L’HÔTEL DES VENTES DU LUXEMBOURG
DESIGN AUCTION - TABLEAUX - PÂTES DE VERRE - ARTS DÉCORATIFS DU XXE SIÈCLE
SUCCESSION DE MR B. ET À DIVERS
Dimanche 10.01.2021 • 14H30

92-104 65 150

151

70
147

142 91

145 139 128

65 «WALKAWAYS» DE JONONE (NÉ EN 1963) Signé, daté Paris 2017 au dos. Dimensions: H: 120 ; L: 120 cm. 70 WALASSE TING (1929-2010) Circa 1987-1988. Dimensions à vue: H: 58 ; L: 88 cm.
91 TRÉS RARE BOÎTE DE KYOHEI FOUJITA (1921-2004) Circa : 1980-1999. Époque XXe siècle. Dimensions: H: 15 ; D: 17 cm.
92-104 EXCEPTIONNEL ENSEMBLE DE PÂTES DE VERRE Matéi Negreanu, Jaromir Rybak, Ivan Mares, le couple Libensky-Brychtova, Vladimir Kopecky, Gilles Chabrier, Vlastimil Beranek, Ann Robinson, Antoine Leperlier.
128 RARE ET EXCEPTIONNELLE CHAUFFEUSE BASSE DITE «KANGOUROU» DE PIERRE JEANNERET (1896-1967) H: 68 ; L: 59 ; P: 54 cm.
139 JEAN MARAIS (1913-1998) Époque XXe siècle. Dimensions: H: 58,5; L: 200; l: 100 cm. 142 «LE REVEIL» DE LUCIEN WERCOLLIER (1908-2002) Époque XXe siècle, 1958.Dimensions: H: 36 ; L: 45 cm.
145 STEEN OSTERGAARD POUR CADO (NÉ EN 1935) Époque XXe siècle. Dimensions: H: 85 ; L: 81 ; P: 72 cm. 147 CACTUS - GOUFRAM Époque XXe siècle. Dimensions: H: 165 ; L: 67 cm.
150 TRÈS RARE SCULPTURE DE BERNAR VENET (NÉ EN 1941) Époque fin XXe siècle. Dimensions: H: avec pied: 144 ; D: 58 cm. 151 «EXPANSION» DE CESAR (1921-1998) Dimensions: H: 15 ; L: 31 cm.

Catalogue et ordre d’achat : www.lux-auction.com EXPOSITION : 07.01-09.01 | 10-12h & 14-18h | 10.01 / 10-12h Suivez-nous
Lux Auction • T. (+352) 621 278 152 • info@lux-auction.com Visites exclusivement sur RDV selon les règles sanitaires en vigueur.
Nous recherchons pour nos clients, Bijoux, Objets d’Art, LIEU DE VENTE STADTBREDIMUS/LUXEMBOURG :
TABLEAUX MODERNES, AUTOMOBILES et VINS. Exposition de 400m2, 6, rue Pierre Risch - L-5450 Stadtbredimus @lux_auction
© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> COTE_ROUGE new.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:54 Page 134

ART & ENCHÈRES I COTE

Rouge aux mille facettes


Voici une sélection Couleur de pouvoir et emblème politique, profane. À la suite d’une série de lois
symbole religieux, mais aussi évocation somptuaires, le XVIe siècle protestant
de pièces témoignant de l’amour, du luxe et du théâtre, le rouge combattra d’ailleurs son immoralité
est également une teinte très appréciée à coup de noir… Si le rouge a retrouvé
de la place par les artistes depuis le Paléolithique. des couleurs depuis la Révolution, sa place
de cette couleur Associé au paraître, il est décliné dans notre société demeure aujourd’hui
en premier lieu sur les textiles, auxquels relativement discrète, en regard de son
dans l’histoire il apporte tout son faste, mais réchauffe importance passée. <
de notre société. également la palette des peintres et donne
vie à bien d’autres matériaux. Il revêt LES PRIX SONT INDIQUÉS FRAIS COMPRIS.
PAR SOPHIE REYSSAT une aura particulièrement riche, balançant
entre les extrêmes, du plus sacré au plus

569 000 € 1 260 €
Lucio Fontana (1899-1968), «L’équipe de propagande des
Concetto Spaziale, 1959 (Attese), gardes rouges du quartier général
peinture sur soie lacérée, de l’Alliance révolutionnaire Lüda»,
signée et titrée, 22 x 15,5 cm. projet d’affiche à l’effigie de Mao,
Versailles, 26 avril 2015. gouache sur papier, 1971,
Versailles Enchères OVV. 135 x 85 cm.
Drouot, 25 octobre 2015.
Kapandji - Morhange OVV.

11 606 € 122 140 €
Pierre Dunand (1914-1996), Pieter Huys (1519-1594),
Le Lac, vers 1945-1950, Le Christ aux limbes, panneau
paravent en laque de Chine, de chêne, une planche,
quatre feuilles rouge feu non parqueté, 27 x 39,5 cm.
et brun à décor d’un coucher Drouot, 21 novembre 2014.
de soleil au-dessus d’un lac, Audap-Mirabaud OVV.
signé, feuille : 165 x 50 cm. Cabinet Turquin.
Drouot, 8 avril 2015. Millon OVV.

438 €
Époque Louis XV. Chape en damas
à fond satin rouge et décor crème

« Le rouge de gerbes de fleurs, galonnée or,


130 x 275 cm.
est la couleur Drouot, 8 octobre 2014.
Art Richelieu OVV. M. de Villelume.
archétypale,
la première
1 288 €
que l’homme 125 €
Sceau de l’Empire français, a maîtrisée », René Gruau (1910-2004),

Michel Pastoureau.
modèle des Cent-Jours, avers Bal du Moulin Rouge -
à l’Empereur en majesté, revers Femmes, femmes, femmes,
aux grandes armes impériales, lithographie d’I.D.L., affiche entoilée,
cire rouge, diam. 12 cm. 159 x 120 cm.
Fontainebleau, 18 janvier 2015. Drouot, 4 mars 2014.
Osenat OVV, Binoche Tessier & Sarrou et Associés OVV.
et Giquello OVV. M. Dey.

134 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> COTE_ROUGE new.qxp_NUMERO ZERO 15/12/2020 11:55 Page 135

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
ABO 2019_1 page_OK OK_Mise en page 1 26/09/2019 12:00 Page 1

À RENVOYER PAR COURRIER, FAX OU E-MAIL À LA GAZETTE DROUOT


18, BOULEVARD MONTMARTRE - 75009 PARIS
Tél. : 01 47 70 64 72 - E-mail : abonnementghd@drouot.com
1 9 / VENDREDI 17 MAI 2019 1 7 / VENDREDI 3 MAI 2019

Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ville/Code postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Informations obligatoires pour la version numérique ou l’accès aux services Internet


Votre e-mail

EN VENTE VOTRE E-MAIL VOUS SERVIRA D'IDENTIFIANT


Un masque EN VENTE
EN VENTE
mochica Gustave Caillebotte Judith et Holopher Créez votre mot de passe Votre date de naissance
Rarissime artefact Les jacinthes du peintre
d'une des plus brillantes Un sujet en or pour la to
dans son jardin
’:HIKLQH=[UXZUU:?l@t@b@h@a"

’:HIKLQH=[UXZUU:?b@j@l@i@k"

cultures précolombiennes donnée au grand Carava


du Petit-Gennevilliers 8 CARACTÈRES MINIMUM JOUR MOIS ANNÉE
M 01676 - 1917 - F: 3,50 E

M 01676 - 1918 - F: 3,50 E

AVEC 1 MAJUSCULE ET 1 MINUSCULE OBILGATOIRES


événement zoom L’AGENDA L’AGENDA
rencontre découverte
Le salon des métiers DES VENTES joaillerie patrimoine focus
Les objets de tabletterie DES VENTES Anders Petterson : Raymond Depard
DU 18 AU 26
de Christian Fjerdingstad d’art Révélations mise Chopard, star Chez Victor Hugo, Avec GemGenève, DU 4 AU 12 le marché de l’art en ligne et le fonds photo FRANCE Papier + version numérique Internet

sur l’Europe MAI 2019 du tapis rouge à Guernesey les pierres précieuses

115
MAI 2019 à la loupe des Armées
font salon

1 an 115 € 1 an : 100 €
6 mois 70 € 6 mois : 55 €
ABONNEMENT 1 AN FRANCE
FRANCE DOM ET TOM Papier + version numérique
44 NUMÉROS*
1 an DOM 220 €
1 an TOM 345 €
ÉTRANGER (1 AN) Papier + version numérique
CEE 165 €

ABONNEZ-VOUS !
Europe hors CEE 205 €
Canada, États-Unis, Afrique 265 €
Moyen et Extrême-Orient, Amérique du Sud 325 €

restez connecté
Océanie 385 €
Suisse : Abonnements souscrits auprès de Dynapresse Marketing SA, 38, avenue Vibert 1227 Carouge
Tél. 022/308 08 08 - Fax : 022/308 08 59 - E-mail : abonnement@dynapresse.ch

au marché Ci-joint mon règlement en une seule fois par chèque bancaire
(à l’ordre de La Gazette Drouot) Payable uniquement sur une banque française

de l’art Ci-joint mon règlement en une seule fois par carte bancaire
(Visa, MasterCard...)

Cryptogramme Inscrire Date d’expiration Date et signature obligatoires


les 3 derniers
L’édition papier chiffres indiqués
au verso.

+ Je désire recevoir une facture


l’accès ilimité au site
www.gazette-drouot.com Je choisis le règlement par prélèvement automatique Nouvelle facilité
(abonnement 1 an France, hors DOM et TOM) de paiement !
tous les articles du magazine,
MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA Le magazine + la version numérique : 11,50 € par mois
catalogues, publicités, résultats... Organisme créancier : Auctionspress la version numérique : 10 € par mois
+ 18, boulevard Montmartre, 75009 Paris, France
ICS : n° FR46ZZZ660528
(10 mensualités)

la version numérique du journal En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez Auctionspress à envoyer des instructions à votre banque pour débiter
votre compte et à effectuer sur ce dernier les prélèvements mensuels pour votre abonnement au journal La Gazette Drouot.
à consulter en ligne ou à télécharger Vous autorisez également votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions d’Auctionspress. Vos droits
concernant le présent mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque. Votre
et l’accès aux 17 ans d’archives du magazine abonnement couvre une période de douze mois, mais seules dix mensualités vous seront débitées. Au terme des 12 mois,
votre abonnement se poursuivra au même tarif et pourra être interrompu à tout moment par simple courrier. En souscrivant
à cette offre d’abonnement, vous acceptez nos conditions générales de vente disponibles sur www.gazette-drouot.com.

Titulaire du compte à débiter Désignation du compte à débiter

nouveau Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Votre banque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

site Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

internet Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................................

................................ Code postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Code postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


WWW.GAZETTE-DROUOT.COM Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Date et signature obligatoires

Joindre obligatoirement
un relevé d’identité bancaire (RIB)
*HORS DOM ET TOM

Les informations contenues dans le présent mandat, qui doit être complété, sont destinées à n’être utilisées par Auctionspress que
pour la gestion de sa relation avec vous. Conformément aux dispositions de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un IBAN
droit d’opposition, d’accès et de rectification de ces données.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 PA.qxp_gaz19 14/12/2020 17:04 Page 137

LE MONDE DE L’ART I LES PETITES ANNONCES

Catalogue
Les petites annonces raisonné
GENEVIÈVE ASSE
Madame Silvia Baron Supervielle,
présidente du Fonds de dotation
PROPOSER, ALERTER, ACHETER, C’EST ICI ! Geneviève Asse, charge Monsieur
Antoine Laurentin d’établir le catalogue
raisonné de l’œuvre peint
de GENEVIÈVE ASSE. Toute personne
possédant des œuvres peut prendre

LE SITE
Recherches contact soit par e-mail
à cr.genevieve.asse@gmail.com,
soit par courrier au 23 quai Voltaire
75007 Paris. Tél. : 01 42 97 43 42

INTERNET
100%
COMMODE Julien Adolphe Duvocelle (1873-1961)
En vue de la préparation d’une exposition
sur cet artiste, les personnes possédant
des œuvres ou de la documentation
gazette-drouot.com le concernant sont invitées à contacter :
Galerie Charvet, 56 rue de l’Université,
75007 Paris. Tél. : 09 51 19 02 89
arnaud.charvet@free.fr

Emploi
Fraysse & Associés recherche
clerc administrateur des ventes. Les ayants droit du peintre Óscar
Envoyer CV accompagné d’une lettre DOMÍNGUEZ informent que l’Association
manuscrite à : contact@fraysse.net pour la défense de l’œuvre d’Óscar
Tél. : 01 53 45 92 10 DOMÍNGUEZ est l’organisme représentant
exclusif et le seul expert habilité
par la succession de l’artiste
à délivrer les certificats d’authenticité.
Cette association centralise l’information
sur l’œuvre d’Óscar DOMÍNGUEZ
pour le développement de l’archive
DOMÍNGUEZ ainsi que le catalogue
raisonné en cours de préparation.
www.oscardominguez.org
POUR PARAÎTRE

DANS CETTE RUBRIQUE

Contacter Séverine Colin

scolin@drouot.com

01 47 70 97 40

ATTRIBUÉE AU MAÎTRE AUX PAGODES, ÉPOQUE RÉGENCE.


COMMODE MARQUETÉE EN BOIS DE VIOLETTE.
ADJUGÉ : 63 800 €. DROUOT, JUIN 2019. THIERRY DE MAIGRET.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 137


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 ouv mag découverte.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:37 Page 138
© SUZANNE NAGY

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 ouv mag découverte.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:37 Page 139

140 BLOC-NOTES 154 DÉCOUVERTE


La collection de Pierre Rosenberg

142 RENCONTRE
Alain Servais, 162 ZOOM SUR…
collectionneur d’art contemporain Les dessins du MAD sortent
de leur réserve

146 IL ÉTAIT UNE FOIS


Frits Lugt, un collectionneur créateur 166 GLOSSAIRE
de la fondation Custodia C comme cristallo

152 ACTUALITÉ 172 LIVRES


Le bilan de Fine Arts Paris online Raymond Depardon,
Sèvres au XVIIIe siècle, Dürer…

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
045 BLOC NOTES.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:05 Page 140

LE MONDE DE L’ART I ACTUALITÉ

Bloc-notes
MUSÉES
De beaux présents pour le futur
Grâce à sa société des amis, le musée d’Orsay accueille dans ses collections un vitrail d’après Edward
Burne-Jones (1833-1898). Représentant le patriarche Énoch, il provient d’un ensemble conçu entre
1906 et 1915 par la firme Morris & Co pour la chapelle du Cheadle Royal Hospital de Manchester,
sur des dessins réalisés entre 1874 et 1876. Le château de Fontainebleau a quant à lui préempté,
le 7 décembre chez Osenat, une série de pièces issues du service en porcelaine de Sèvres offert
par Napoléon Ier à Cambacérès. À Arles, c’est entièrement rénové que le Museon Arlaten, consacré
à l’ethnographie de la Provence, devait rouvrir ses portes le 15 décembre. Enfin, au Mans, la Ville

DR
refonde son offre culturelle en profondeur : outre la création d’un musée de l’histoire mancelle et celle
Edward Burne-Jones pour Morris & Co,
d’un muséum d’histoire naturelle, elle a décidé de la gratuité de tous ses musées municipaux dès Énoch, panneau de vitrail, 1909 (modèle
le 1er janvier. de 1879), Paris, musée d’Orsay, don de la
SAMO. (détail)

Une découverte exceptionnelle a été faite à Autun :


celle de la tombe du chancelier Nicolas Rolin (vers 1376-1462).
Bras droit de Philippe le Bon, fondateur des Hospices de Beaune,
il est le modèle de la célèbre Vierge du chancelier Rolin de Jan van Eyck.

PERSONNALITÉS
Cultures franco-américaines
Un Français va prendre la
PHOTO DE MRBAB ET KIK-IRPA

direction du Norton Museum


of Art de Palm Beach, en Floride :
dès janvier, Ghislain d’Humières
© SHEVAUN WILLIAMS

aura pour mission de donner une


nouvelle impulsion à l’institution,
qui a bénéficié l’an dernier
Jacob Jordaens (1593-1678), d’importants travaux
© JEAN-LOUIS FERNANDEZ

La Sainte Famille, vers 1617-1618, d’agrandissement.


Saint-Gilles, Bruxelles. Ghislain d’Humières.
Ce conservateur né en 1968
a déjà une longue carrière aux
Une Sainte Famille
États-Unis, ayant notamment
de Jacob Jordaens collaboré au De Young Museum Carolyn Carlson
a été redécouverte dans l’hôtel de ville de San Francisco (2003-2006), au
de Saint-Gilles, dans la région Speed Art Museum dans le Kentucky (2013-2017) et au Colonial Williamsburg en Virginie
de Bruxelles : la peinture, que l’on (2017-2019). Carolyn Carlson a quant à elle été élue à l’Académie des beaux-arts,
prenait pour une simple copie, reposait au fauteuil IV de la section de chorégraphie, tandis que Roselyne Bachelot, ministre de la
depuis soixante ans dans le cabinet Culture, a nommé quatre femmes directrices régionales des affaires culturelles : Frédérique
de l’échevin de l’urbanisme. Boura (DRAC Normandie), Bénédicte Lefeuvre (PACA), Maylis Descazeaux-Roques
(Nouvelle-Aquitaine) et Aymée Rogé (Bourgogne-Franche-Comté).

140 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
045 BLOC NOTES.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:05 Page 141

LE MONDE DE L’ART I ACTUALITÉ

PRIX
RECHERCHE
Prestigieuses
récompenses Écrire et savoir
© SOPHIE ZÉNON POUR LA FONDATION BETTENCOURT SCHUELLER

L’INHA lance un appel à


Le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la
communications pour des articles
main a été attribué cette année à Fanny Boucher,
héliograveuse et maître d’art (catégorie Talents d’ex- à paraître au second semestre 2021
ception), à Nicolas Pinon, laqueur, en tandem avec dans sa revue Perspective : le thème
Dimitry Hlinka, designer (Dialogues), ainsi qu’à en question sera «habiter et être
Make ICI, un réseau de manufactures collaboratives habité» (propositions à envoyer avant le
et solidaires fondé par Christine et Nicolas Bard (Par- 10 janvier à revue-perspective@inha.fr).
cours). Côté architecture, les seize lauréats du La recherche a aussi abouti à un succès
4e concours FAIRE, accélérateur de projets urbains retentissant pour François Desset :
lancé par le pavillon de l’Arsenal, sont à découvrir sur cet archéologue français est parvenu
le site www.faireparis.com. Quant à la Monnaie de à déchiffrer l’élamite linéaire, une
Paris, soutien de la création contemporaine depuis
écriture pratiquée en Iran il y a plus
plus de onze siècles, elle lance cette année son propre
de quatre mille ans. Contemporaine
Fanny Boucher (née en 1976), prix, dont le lauréat – bénéficiaire d’une dotation de
du système proto-cunéiforme utilisé
devant son œuvre Arboris (détail). 6 000 € – aura à créer une nouvelle médaille en série
limitée (candidatures avant le 5 février, www.mon- en Mésopotamie, elle remet en cause
naiedeparis.fr). l’invention de l’écrit dans cette région.

médias
DES MYTHES
À (RE)DÉCOUVRIR
À la faveur de la saison culturelle
Burettes
Africa 2020, France 2 et TV5 Monde et leur plateau,
ont lancé ce mois-ci volés le 20 octobre
«Oh ! AfricArt», une courte émission 2019.
© MINISTÈRE
dédiée à la création contemporaine DE LA CULTURE, DRAC
africaine et venue remplacer BRETAGNE, CRMH,
DIFFUSION RMNGP
«D’Art d’Art»,
tous les dimanches à 21 h.
Arte célèbre l’arrivée de la nouvelle
année avec la diffusion d’une série
PATRIMOINE
documentaire de François Busnel
consacrée à l’Odyssée : dix épisodes
Protection et destruction
revisitant le mythe, en fusionnant La Direction générale des patrimoines a publié son bilan 2019 sur les « vols,
animation et iconographie, disparitions, dégradations et restitutions des biens protégés au titre des
accessibles dès le 1er janvier monuments historiques ». Il met notamment en avant les effets bénéfiques de
sur arte.tv et chaque dimanche
récolements plus systématiques sur la gestion des objets mobiliers, incite les
à partir du 3 janvier (16 h 30).
propriétaires publics et privés à déposer plainte en cas de vol et à documenter (par
une fiche descriptive et des photographies) les objets en leur possession.
En revanche, un refus de protection patrimoniale ne cesse de faire enfler la
polémique autour de la destruction, le 30 septembre dernier, d’une maison à
colombages de Geudertheim (Bas-Rhin) datant de 1667. L’Association pour
Les informations communiquées
sont susceptibles de modifications la sauvegarde de la maison alsacienne et Stéphane Bern mobilisent population
de dernière heure. et personnalités afin de faire entendre leur désarroi.

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 141


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-RENCONTRE_4PAGES.qpt_gaz2045p 14/12/2020 15:06 Page 142

LE MONDE DE L’ART I RENCONTRE

Alain Servais
et sa collection,
une relation « platonique »
Collectionneur depuis le milieu des années 1990,
le banquier belge se range dans la catégorie des amateurs de l’art pour l’art.
À raison de deux accrochages annuels, une partie de ses acquisitions
est exposée dans son ancien loft, à Bruxelles. Confidences.

PAR HUGUES CAYRADE

I
l y a belle lurette qu’Alain Servais ne der cette œuvre avec le même intérêt qu’au- lisées, repère ses œuvres clés… Il y a tout un
fonctionne plus au coup de cœur. Pour jourd’hui ? Ce qui fait, selon moi, qu’une cheminement, presque naturel je dirais, qui ne
ce banquier d’affaires de 56 ans, collec- œuvre est importante est ce qui la relie à la passe pas nécessairement par la rencontre.
tionner est une affaire sérieuse qui ne réalité dans laquelle elle a été créée, le
laisse que peu de place à l’émotion et moins contexte social, politique, artistique… De ce Comment définiriez-vous votre collection
encore à la spéculation. L’art est pour lui une point de vue, une collection est un peu à l’heure actuelle ? Diriez-vous qu’elle vous
aventure intellectuelle, philosophique. S’il a comme un livre d’histoire, sachant qu’on peut ressemble ?
acquis plusieurs centaines d’œuvres, il affiche la raconter d’une manière originale. Les axes J’ai coutume de dire qu’une collection est tou-
sa prédilection pour les installations et les sur lesquels s’est construite la mienne, depuis jours à l’image de son initiateur, qu’elle lui per-
créations numériques, au détriment de la plus de vingt ans, sont d’ordre psychosociolo- met de se révéler lui-même et à lui-même,
peinture et du dessin, médiums dont il juge la gique, s’attachent à la manière dont les mais si elle ne devait être centrée que sur un
dominance sur le marché plutôt anachro- hommes vivent les uns avec les autres. C’était seul individu, elle n’aurait pas vraiment d’inté-
nique à l’heure d’Internet et des nouvelles déjà le cas avec mes premières acquisitions, rêt. Le danger de collectionner par coups de
technologies. Dans sa collection, des artistes des photos de Nan Goldin et d’Andres cœur, d’acquérir des œuvres « à l’émotion
reconnus – Sherman, Richter, Kruger ou Hol- Serrano autour des tabous sociaux de pure», est là. Si vous n’aimez, par exemple,
zer – côtoient des créateurs émergents ou l’Amérique, du malaise que peut susciter que les œuvres blanches et noires, votre collec-
plus jeunes – Versteeg, Papadopoulos ou le la beauté lorsqu’elle n’est pas convention- tion sera très limitée, quel que soit le nombre
duo formé par Broomberg et Chanarin. nelle… Il y avait déjà un discours politique de pièces que vous possédiez ; au bout d’un
Comme bien des collectionneurs, Alain Ser- chez ces artistes. moment, le risque est forcément de se répéter,
vais a éprouvé le besoin de donner à voir cet d’acquérir toujours plus ou moins la même
ensemble et c’est dans son ancien loft bruxel- Cherchez-vous à rencontrer les artistes chose. Il faut donc se poser constamment des
lois, de 900 mètres carrés, dans le secteur de dont vous collectionnez les œuvres ? questions, faire de continuels allers-retours,
Schaerbeek, que le public peut la découvrir. Pas systématiquement, et si je les rencontre, s’ouvrir le plus largement possible à la réalité.
ce n’est qu’après l’acquisition, pour que la rela-
Qu’est-ce qui vous guide dans vos choix tion ne soit pas polluée par l’aspect commer- Exposer certaines pièces de votre
d’acquisition ? cial. Si j’apprécie une œuvre, je me renseigne collection est-il justement un moyen
La question que je me pose avant d’acheter sur son créateur auprès des galeristes, je col- de la «questionner» ?
une œuvre est la suivante : y a-t-il une chance lecte un maximum de renseignements, lis des L’art ne vit que lorsqu’il est exposé et, comme
que, dans trente ans, quelqu’un puisse regar- critiques sur son travail dans les revues spécia- bien des collectionneurs, je me considère non N

142 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-RENCONTRE_4PAGES.qpt_gaz2045p 14/12/2020 15:06 Page 143
© MICHEL LORIAUX. COURTESY COLLECTION FAMILLE SERVAIS

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-RENCONTRE_4PAGES.qpt_gaz2045p 14/12/2020 15:06 Page 144

LE MONDE DE L’ART I RENCONTRE

Vue de l’exposition «A from


Animism, Atlas, Adrift…»,
The Loft , 2019, œuvres
d’Oscar Santillan, Yerbossyn
Meldibekov, Danh Vo
et Taus Makhacheva.

PHOTO HUGARD & VANOVERSCHELDE. COURTESY COLLECTION FAMILLE SERVAIS

N pas tant comme le propriétaire des œuvres part de risque à laisser quelqu’un d’extérieur pour sélectionner les œuvres. Je dois partici-
que je rassemble que comme leur dépositaire. s’emparer de votre collection et à voir ce qu’il per à une trentaine de foires par an et le fait
Aussi, donner à voir la collection au public a va tirer de ce fouillis qui est aussi une repré- d’aller voir de l’art sur les différentes scènes
toujours été l’une de mes priorités, et c’est sentation de vous-même, mais la découverte régionales, en Asie ou en Amérique latine
effectivement ce que je fais à Bruxelles, en impose le risques, le collectionneur est un pre- par exemple, continue de me rendre heureux.
accueillant le public, sur rendez-vous tout au neur de risque, et je n’ai jamais été déçu.
long de l’année, et tout spécialement pendant Comment analysez-vous l’évolution
la foire Art Brussels [la prochaine édition On parle beaucoup de la «fatigue du marché de l’art sur les vingt dernières
aura lieu du 22 au 25 avril, NDLR]. Depuis du collectionneur» au regard du nombre années ?
huit ou neuf ans, je propose à des curateurs de foires ou de la quantité d’œuvres. L’art n’est que le reflet de la société dans
extérieurs, qu’ils soient commissaires indé- L’avez-vous déjà éprouvée ? laquelle il se développe et l’on retrouve sur le
pendants, artistes, écrivains, etc., d’organiser Je ne me sens pas victime de ma collection. marché de l’art les mêmes tensions que dans
les expositions. Je leur donne accès à la tota- Je décide toujours de ce que je vais voir et, tous les domaines de la société. La concentra-
lité de la collection et ils peuvent faire exacte- même si l’offre est importante et les foires tion des richesses dans les mains d’une petite
ment ce qu’ils veulent. Je ne découvre le résul- nombreuses, je ne me sens pas du tout envahi. minorité qui s’est développée au cours des dix
tat qu’après l’accrochage. Il y a une certaine Il est important de savoir prendre le temps ou vingt dernières années, on la retrouve dans

144 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
> 45-RENCONTRE_4PAGES.qpt_gaz2045p 14/12/2020 15:06 Page 145

LE MONDE DE L’ART I RENCONTRE

Guan Xiao, Air Freshener, Spray (2017).


PHOTO HUGARD & VANOVERSCHELDE. COURTESY COLLECTION FAMILLE SERVAIS

l’art… La même clique, la même coterie, qui Comment voyez-vous votre collection en 2018 après quelque quinze ans d’exposi-
déplace d’incroyables volumes d’argent et dans vingt ans ? tions, NDLR]. Mais tant que l’on s’intéresse
enrichit les vendeurs de yachts ou les promo- Heureuse et riche d’autres rencontres, d’au- à l’art avec un grand «A», c’est que l’on est
teurs de golfs. Il n’y a d’ailleurs pas un marché tres recherches, d’autres découvertes. toujours vivant. J’ai conscience de sa valeur
de l’art, mais une multitude de marchés pour patrimoniale, mais mes enfants ne se sentent
trois grands types de collectionneurs : les La transmission, y avez-vous déjà pensé ? pas concernés actuellement, et puis, c’est
investisseurs, ceux qui considèrent les œuvres Pas vraiment, non ! J’espère que je vais pou- mon histoire, ma passion. Pour eux, ça pour-
d’art comme des articles de mode et les ama- voir garder ma collection encore longtemps, rait avoir quelque chose d’assez envahissant,
teurs de l’art pour l’art. Je fais partie de cette sachant que toute collection a une date de créer une sorte de concurrence… Quant à
dernière catégorie et si le nombre de ces col- péremption assez claire… Il peut arriver créer une fondation, je n’en ai pas vraiment
lectionneurs n’a pas vraiment diminué au qu’un collectionneur perde sa foi en cours de envie. On verra quand il sera temps de la
cours de cette période, elle s’est en revanche route, et parfois, c’est à cause de l’âge ou relâcher ma collection dans la nature ! <
considérablement réduite en pourcentage. sans doute une lassitude liée à une certaine
Il n’en demeure pas moins qu’il est toujours routine, d’une envie d’aller voir ailleurs,
possible d’acquérir des œuvres d’art impor- comme pour Antoine de Galbert et sa Mai-
tantes pour 10 000 €, voire moins ! son rouge [le musée de la fondation a fermé

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 145


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 IL ETAIT UNE FOIS.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:10 Page 146

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 IL ETAIT UNE FOIS.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:10 Page 147

LE MONDE DE L’ART I IL ÉTAIT UNE FOIS

Frits Lugt :
une vie pour l’art
Il y a cinquante ans disparaissait l’historien de l’art
et collectionneur néerlandais. La fondation Custodia, qu’il a créée à Paris,
abrite l’un des plus importants ensembles de dessins, estampes
et lettres d’artistes en mains privées. Une institution plus active que jamais.

PAR LAURENCE MOUILLEFARINE

T
riste clin d’œil du destin, en 1970, de la reine Wilhelmine. Il est ébloui ! Pour dre. Le couple est heureux. Ils auront cinq
Frits Lugt, victime d’une crise car- voir, revoir et encore revoir les dessins et enfants, plus quelques milliers de dessins et
diaque, s’effondre place de la eaux-fortes du maître, le garçon hante le d’estampes. La feuille dessinée, surtout,
Concorde à Paris, un 15 juillet. Rijksmuseum tous les mercredis et samedis. émeut l’amateur. Devant une esquisse, une
C’est le jour de l’anniversaire de Rembrandt, Un an plus tard, il écrit une biographie de étude préparatoire, il se sent au plus près de
que ce Néerlandais adorait... Rembrandt, dont, habile, il croque lui-même la pensée du créateur. Main dans la main, To
La fièvre collectionneuse se déclare très tôt les illustrations. et Frits Lugt parcourent l’Europe, décou-
chez le petit Frits. Si la plupart des enfants vrent les musées, arpentent les salles des
amassent des porte-clés, des fèves, des billes, Au plus près du créateur ventes. Demandait-on à leur fille, Irene,
Lugt junior manifeste sa singularité dès 8 ans. Les parents de Frits sont bienveillants, une «que fait ton papa ?» , qu'elle répondait : « Je
Sur la porte de sa chambre, tout fier, il chance. Conscients de l’originalité de leur fils, ne peux pas l’expliquer, en tous cas, il est
accroche une pancarte  : « Le musée est ils l’autorisent à quitter l’école en classe de rarement là. » Dans les années 1920-1930, les
ouvert si le directeur est chez lui.» Promet- quatrième. L’adolescent est engagé par la feuilles anciennes se ramassent à la pelle à
teur. Le gamin dresse la liste de ses trésors maison de ventes aux enchères Frederik Mul- des prix modestes.
dans un minuscule carnet. Chaque trophée – ler & Cie. C’est ainsi qu’il se forme. Autodi-
une pierre du cloître Saint-Merri, des coquil- dacte, Frits Lugt ne suivra aucun enseigne- Un esthète fougueux
lages, une balle, souvenir de la bataille de ment académique. À 26 ans, le voilà associé. Lugt a l’œil et la volonté. Il trouve vingt et un
Waterloo – y est décrit et numéroté. Déjà, un Trop indépendant pour y demeurer, il ne dessins de Rembrandt, quatorze études de
besoin puissant de classer, répertorier. Il a tarde pas à quitter la société. D’autant qu’en Rubens, presque autant de merveilles par
14 ans, en 1898, lorsqu’il visite l’exposition 1910, malin, il convole avec une future héri- Van Dyck. L’esthète ne se cantonne pas aux
Rembrandt organisée au Stedelijk Museum, tière, Jacoba Klever, surnommée To, fille écoles flamande et hollandaise, traquant
à Amsterdam, pour fêter le couronnement unique de l’un des actionnaires de Steenko- aussi les œuvres sur papier françaises et ita-
len Handels Vereniging – l’actuel SHV Hol- liennes du XVe au XVIIIe siècle... Il apprécie
dings, gigantesque entreprise de distribution autant un maître illustre qu’un artiste
de gaz. Sa femme partage son amour de l’art, méconnu. La production d’un Watteau, en
Antoine Watteau (1684-1721), et de la collection. Petit miracle. Quant au revanche, est-elle déjà coûteuse ? L’esthète
Homme en pied (Persan), 1715, sanguine beau-père, impressionné par le flair de son est prêt à de folles dépenses, a fortiori si l’œu-
et pierre noire, 32 x 20,1 cm. gendre, il lui prête de l’argent, qui permet à vre est passée dans les mains d’un connais-
FONDATION CUSTODIA, COLLECTION FRITS LUGT, PARIS. celui-ci d’acheter des œuvres pour les reven- seur réputé. Ses trouvailles, il les range dans

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 147


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 IL ETAIT UNE FOIS.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:10 Page 148

LE MONDE DE L’ART I IL ÉTAIT UNE FOIS

La fondation prend le nom de Custodia,


qui signifie "bonne garde" en latin.

de larges albums en cuir doré au fer, comme Une mémoire visuelle neur est aussi doué d’une mémoire visuelle
autrefois. Précieux recueils qu’il guette avec hors du commun phénoménale.» La provenance des œuvres,
la même fébrilité. Rien dans l’apparence du Dans la sacoche qu’il promène, Frits Lugt leur trajectoire à travers les époques, l’exalte.
personnage ne laisse deviner une telle transporte constamment une œuvre ou On lui doit une étude majeure sur les Marques
fougue. Bel homme, austère, il n’apprécie deux susceptibles d’être échangées au cas de collections de dessins et d’estampes : il s’agit
guère la bonne chère ; il lit des ouvrages sur où... « Il parvient même à pratiquer le d’un inventaire des cachets qu’appose sur
la philosophie ou la religion. De toutes les troc avec des musées, à Brême, Munich, une œuvre graphique son propriétaire, en
images de Rembrandt, il en est une qu’il se Vienne», s’enthousiasme Ger Luijten, bril- signe d’appartenance – et d’orgueil. Une
refuse d’acquérir : Le Lit à la française. Une lant directeur de la fondation Custodia. mine  ! L’ouvrage paraît en 1921, suivi
scène érotique. Le sexe ? Horreur ! «Du jamais vu ! Hyperorganisé, le collection- d’un supplément en 1956. Quant au Réper-
toire des catalogues de ventes que le cher-
cheur débute en 1925, il l’occupe jusqu’à la
fin de sa vie. « Frits Lugt est l’historien de
l’art le plus souvent cité dans le monde »,
souligne, admiratif, Ger Luijten. Notre
héros recherche également les miniatures
indiennes, sous prétexte qu’elles inspirèrent
Rembrandt. Et toujours à cause du maître,
dont il a découvert deux authentiques mis-
sives dans une vente aux enchères – payées
une somme colossale – il est pris d’une nou-
velle passion pour les lettres d’artistes.

Ouverture au public
Comment éviter que l’œuvre d’une vie ne
soit dispersée par ses descendants ? Durant
la Seconde Guerre mondiale, alors que Lugt
et sa famille sont installés aux États-Unis, le
Néerlandais se familiarise avec les fonds de
dotation, mis en place par les Frick, Barnes,
Pierpont Morgan et autres milliardaires col-
lectionneurs. À l’issue du conflit, c’est décidé,
To et Frits Lugt-Klever vont créer une fonda-
tion à Paris. Tant pis pour leurs héritiers !
Mais, au fait, pourquoi en France et non aux
Pays-Bas ? «Leur maison à La Haye a été
occupée et endommagée par les Allemands,
ils n’ont pas le cœur d’y retourner, explique
Ger Luitjen. Lugt est francophile. Il connaît
Paris. Il y a travaillé, établi le catalogue rai-
sonné des dessins des écoles du Nord, du
Louvre, de la Bibliothèque nationale, de
l’École des beaux arts.» Pour abriter leur ins-
titution, le couple acquiert, rue de Lille, deux
hôtels particuliers que sépare une cour, les
hôtels Turgot et Lévis-Mirepoix. Tandis qu’il
réside non loin de là, place du Palais-Bour-
Frits Lugt bon, leur collection prend ses aises dans une
et Jacoba Klever tout juste mariés, demeure du XVIIIe siècle décorée de meu-
décembre 1910. bles anciens et porcelaines de Chine. Les
murs paraissent-ils vides ? Belle excuse...
Frits repart en chasse de tableaux. Point de
grandes fresques allégoriques. Il affectionne N

148 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 IL ETAIT UNE FOIS.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:10 Page 149

Constantijn Huygens, Vue panoramique


du Waal à Zaltbommel, 1669, plume
et encre brune, aquarelle, 20,8 x 33,1 cm (détail),
FONDATION CUSTODIA, COLLECTION FRITS LUGT, PARIS.

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 IL ETAIT UNE FOIS.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:10 Page 150

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45 IL ETAIT UNE FOIS.qxp_gaz2045p 14/12/2020 15:11 Page 151

LE MONDE DE L’ART I IL ÉTAIT UNE FOIS

Rembrandt Harmenszoon Van Rijn, dit Rembrandt (1606-1669), Femme rassurant un enfant effrayé par un chien,
vers 1635-1636, plume et encre brune, rehauts de gouache blanche, 110,3 x 10,2 cm.
FONDATION CUSTODIA, COLLECTION FRITS LUGT, PARIS.

N les paysages, scènes de genre, intérieurs en latin. Rien de poussiéreux en ces lieux. seum et personnalité chaleureuse. Les expo-
d’églises, natures mortes. Bref, l’intimité. Les directeurs successifs s’attachent à faire sitions temporaires se suivent à une cadence
Dans la production d’un artiste, il préfère les vivre la collection, à la compléter. Si Frits régulière. La prochaine s’intitule « Sur le
sujets atypiques. Un exemple ? Le peintre Lugt a réuni plusieurs centaines de lettres motif. Peindre en plein air, 1780-1870». Un
français Nicolas de Largillière, célébré pour d’artistes, le fonds en compte à présent bol de fraîcheur attendu à l’automne 2021.
ses portraits, est représenté par un Trompe- 60 000 ! Parmi lesquelles des documents illus- To et Frits Lugt peuvent dormir tranquilles,
l’œil aux grappes de raisins. Inattendu. Leur trés et signés de Degas, Gauguin, Manet. ils n’ont pas été trahis. <
fondation voit le jour en 1947. Elle prend le Le Néerlandais négligeait les artistes du
nom de Custodia, qui signifie «bonne garde» XIXe siècle, trop proches de lui sans doute.
On comble ces lacunes. La bibliothèque, à voir
PAGE GAUCHE riche de 130  000 volumes, accueille les
chercheurs. Les fameuses «marques de col- Fondation Custodia, collection Frits Lugt,
Andrea del Sarto (1486-1531), 121, rue de Lille, Paris VIIe,
Tête d’une jeune femme, légèrement tournée
lection » sont mises en ligne sur Internet.
Longtemps confidentiel, ce musée indépen- tél. : 01 47 05 75 19
vers la droite, vers 1517, pierre noire sur papier
gris, 25,9 x 20,3 cm (détail). dant s’ouvre largement au public sous la www.fondationcustodia.fr
FONDATION CUSTODIA, COLLECTION FRITS LUGT, PARIS. houlette de Ger Luitjen, venu du Rijksmu-

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 151


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Actu fine arts.qxp_gaz2045p 15/12/2020 11:22 Page 152

LE MONDE DE L’ART I ACTUALITÉ

Fine Arts Paris 2020 :


« online only »
Après quatre années d’une belle croissance, le salon a fait face comme
les autres foires à la crise du Covid-19,
en se tournant vers un événement en ligne. Bilan.

PAR PIERRE NAQUIN

S
elon les organisateurs, le résultat est Plus globalement, la plupart des galeries demandes d’informations de leur part. Cela
honorable : 12 000 connexions sur la saluent la qualité de la plateforme et sa facilité nous a aussi permis de “rencontrer” plusieurs
dizaine de jours qu’a duré le «salon», d’utilisation, même s’ils s’accordent à dire que nouveaux amateurs tant français qu’étran-
des « innovations » intéressantes certains aspects, comme la recherche, pour- gers.» Deux négociations sont en cours. Xavier
comme les vidéos, et un certain nombre de raient être améliorés. Jill Newhouse, qui consi- Eeckhout salue le travail réalisé par les
ventes pour quelques marchands. Ainsi, dère Fine Arts Paris comme «une des foires sur équipes organisatrices : «Mes collectionneurs
Arnaud Charvet a cédé cinq pièces – dont une lesquelles il rencontre le plus de succès», avait habituels ont tous visité le site, leurs retours
huile sur toile de Charles-Désiré-Claude fait le choix de ne présenter que des pièces oné- étaient positifs. Malheureusement, Fine Arts
Maillot – et Paul Prouté, pour sa part, deux reuses (à six ou sept chiffres). S’il n’a rien vendu Paris Online ne permet pas de compenser
toiles de Jean-Baptiste Sécheret. Tous deux à l’issue des dix jours, il se montre «satisfait des l’absence des foires ; aucun salon en ligne n’a
ont réussi à vendre plus de la moitié des pièces échanges avec de potentiels nouveaux clients». réussi ce pari. De plus, dans mon domaine,
proposées sur la plateforme – chaque exposant Éric Coatalem, pour qui les foires représentent la sculpture, les collectionneurs ne peuvent
pouvant en présenter jusqu’à dix. Le «vernis- 40 % du chiffre d’affaires sur une année «nor- acheter sans voir ni toucher.» Il a reçu deux
sage», le 24 novembre, a attiré 2 500 personnes male», est plus réservé. «La version en ligne de demandes d’informations et a réussi à vendre
et a donné lieu à certaines ventes quasi immé- Fine Arts Paris ne m’a pas du tout permis de une aquarelle de Mateo Hernandez représen-
diates, comme celle de La Mort de sainte Gene- compenser les effets du confinement. C’est sim- tant un tigre pour 7 000 € auprès d’un client
viève de Jean-Paul Laurens pour 18 000 € (gale- ple, je n’ai rien vendu.» Il n’a reçu que cinq régulier. «Les collectionneurs sont submergés
rie Aaron). Le président du salon, Louis de demandes d’informations « dont trois de de mails les invitant à consulter telle ou telle
Bayser, réussissait à placer trois œuvres – conservateurs à la retraite !» et aucun retour de exposition, foire, ou vente en ligne. » Et
dont un autoportrait d’Hippolyte Petitjean à ses clients habituels. Selon lui, «il ne pourra y comme le souligne le Belge Patrick Mestdagh,
un musée américain –, chacune pour 20 000 €. avoir émulation que si le vernissage a réelle- «les attentes ne peuvent pas être les mêmes
Patrick Lancz, basé dans le quartier des ment lieu au même moment». Laura Bosc de quand il s’agit d’un salon virtuel. C’est avant
Sablons, à Bruxelles, cédait un fusain de Ganay, d’Artheas, à Londres, avouait pour sa tout une opportunité de montrer de nouvelles
Xavier Mellery pour 14 000 €. part n’avoir reçu que six demandes d’informa- pièces, souvent à un nouveau public, et de ren-
tions, bien loin de ses espérances. Antoine contrer de nouveaux collectionneurs». Il se dit
Lorenceau (Brame & Lorenceau) voit le verre «satisfait» des requêtes reçues et reconnaît
à voir à moitié plein : «Nos clients habituels ont réagi
de manière dynamique, et ce dès l’ouverture de
que, online, les choses prennent plus de temps,
surtout pour des pièces plus importantes.
www.finerarts-paris.com la plateforme. Nous avons reçu de nombreuses Alors, laissons du temps au temps ! <

152 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
Actu fine arts.qxp_gaz2045p 15/12/2020 11:22 Page 153

LE MONDE DE L’ART I ACTUALITÉ

Charles Amédée Philippe Van Loo,


Portrait de femme en vestale.
Vendu à Fine Arts Paris online.
COURTESY ANTOINE TARANTINO. FINE ARTS PARIS

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 153


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 154

LE MONDE DE L’ART I DÉCOUVERTE

Pierre Rosenberg,
collectionneur
Les collections du grand historien de l’art, qu’il vient d’offrir
au département des Hauts-de-Seine au profit du musée du Grand Siècle
à Saint-Cloud, demeurent aussi secrètes que surprenantes.
Mais le collectionneur lève un coin du voile…

PAR CAROLE BLUMENFELD

D
ès lors qu’il parle à la première de Carrier-Belleuse que Jacques Foucart et celle du collectionneur vis-à-vis des œuvres
personne du singulier, Pierre avait acheté à Drouot, mais pour lequel il qui lui appartiennent sont totalement diffé-
Rosenberg évoque « le phéno- n’avait pas les moyens de payer le transport. rentes et complémentaires. » S’il enquête
mène de la collection, ce vice Par conséquent, il avait transporté sur son dos depuis dix ans sur la collection de dessins de
impuni comme Valery Larbaud le disait de la cette femme nue dans tout Paris. Évidem- Pierre-Jean Mariette, le spécialiste de Nicolas
lecture », avec pudeur et désinvolture. Car, ment cela avait assez amusé les foules. » Poussin, d’Antoine Watteau et de Jean
depuis sa plus tendre enfance, le président- Balayant les critiques qui pointeraient du Siméon Chardin n’a jamais pris les dimen-
directeur honoraire du musée du Louvre col- doigt un éventuel conflit d’intérêts entre la sions des œuvres qui lui appartiennent, n’a
lectionne et, s’il ne possède plus sa collection fonction qu’ils occupent et les musées qu’ils jamais poussé une recherche sur une de ses
de plumes d’oiseaux, celles de billes et de tim- servent, Pierre Rosenberg regrette, au feuilles ou tenu un registre de ses acquisitions
bres se trouvent aujourd’hui encore chez lui, contraire, que peu de jeunes conservateurs, à – à l’exception peut-être de son extravagante
rue de Vaugirard, à Paris. « Je n’y avais sa connaissance, aient suivi ce chemin, alors Joyeuse compagnie de Bartolomeo Passarotti,
jamais songé, mais, comme vous le savez, les qu’ils ont pour eux l’avantage d’une compé- achetée il y a bien des années. « Mais au fond,
billes sont pour la plupart en verre. Y aurait-il tence et d’un goût : deviner ce qui pourra être c’est la même histoire. Les œuvres d’art ont
un lien entre ma collection de billes et mes à la mode dans les années qui viennent. survécu et il faut les sauver. »
animaux de verre de Venise ? Je ne sais pas. » « Je crois que, pour un historien de l’art, col-
Il y a aussi les collections qu’il a très vite lectionner est une nécessité. On peut se trom- « Drouot est un vice »
délaissées, comme celle des oiseaux morts per, et je me suis trompé, c’est-à-dire en per- Si la moitié des 680 tableaux et des 3 500 des-
empaillés. « Quand je suis entré au Louvre, ce dant un peu d’argent ou en croyant à un pein- sins qu’il vient d’offrir au département des
n’était pas bien vu de collectionner, mais on tre qui s’est révélé ne pas être l’artiste espéré. Hauts-de-Seine ont probablement été déni-
s’apercevait très vite que cela ne tenait pas. » Il y a ainsi une part de risque financier et chés à l’Hôtel Drouot, nombre d’entre eux
Et de citer la longue liste des conservateurs même un petit peu esthétique. Collectionner ont été découverts au fil de ses pérégrinations N
donateurs des musées français, ou encore les vous permet d’entrer en contact direct avec
exemples de Michel Laclotte, son prédéces- les œuvres. Je crois que la chasse à l’achat, à
seur à la tête du Louvre, et de ses cadets Drouot ou aux puces, enrichit la vie du
Jacques Foucart, Arnauld Brejon de Laver- conservateur. Elle le rend modeste, car les Lubin Baugin (c. 1612-1663), Saint Jérôme
gnée, Jean-Pierre Cuzin ou son ami Antoine œuvres du musée sont d’une tout autre qua- traduisant la Bible, huile sur panneau,
Schnapper, qui enseignait à Paris-IV. « Je lité et importance. L’attitude du conservateur 32,9 x 25,3 cm.
raconte souvent l’anecdote d’un grand pastel vis-à-vis des œuvres dont il a la responsabilité © SUZANNE NAGY

154 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 155

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 156

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 157

LE MONDE DE L’ART I DÉCOUVERTE


© SUZANNE NAGY

Pierre Rosenberg chez lui à Paris, dans son bureau.

« Pour un historien de l’art, collectionner


est une nécessité »
N en province, aux puces ou sur les foires. C’est Même parfum de nostalgie au sujet des puces l’arrivée d’Internet qui a tout troublé, il n’y a
le cas de sa Lamentation sur le Christ mort de de Saint-Ouen, où Pierre Rosenberg a ren- plus ce phénomène de surprise qui faisait son
Simon Vouet provenant de la foire à la fer- contré des personnalités comme Charles charme. » Si le grand regret de Pierre Rosen-
raille qui, comme la foire au jambon, se tenait Aznavour ou le frère de Boris Vian, mar- berg est bien de ne pas posséder une toile ou
chaque année au printemps et à l’automne, chand d’instruments de musique qui y chinait. même une lettre de Poussin, pour lui le plus
de République à Bastille. « Autrefois, quand « Ce qui m’a déstabilisé, c’est l’ouverture grand peintre français tous siècles confondus,
on voyageait, on visitait le musée bien pour les professionnels le vendredi. Pour moi les Hauts-de-Seine sont désormais les heu-
entendu, les églises qui étaient alors toutes qui travaillais au Louvre, c’était impensable reux propriétaires – en plus de trois dessins de
ouvertes ; on faisait halte dans le bon restau- d’y aller ce jour-là. En m’y rendant le samedi, Poussin tout de même – de cinq feuilles de
rant local et chez les antiquaires, qui ont com- j’avais alors le sentiment déplaisant que les Claude Lorrain. Joli paradoxe qui prouve que
plètement disparu aujourd’hui. Dans ces marchands étaient déjà passés. Mais, le l’historien de l’art et le collectionneur ne se
villes, j’ai fait de très jolies trouvailles. Je peux dimanche après-midi, on peut toujours trou- retrouvent pas toujours. Dans le petit cabinet
citer un dessin du Guerchin assez important ver aux puces une chose très intéressante que qui précède son bureau ou dans sa salle à
déniché à Semur-en-Auxois. » personne n’avait remarquée. » « Déstabilisé » manger, le XVIIe siècle à l’honneur est celui
ou pas, il n’est pas rare de croiser l’homme à de Lubin Baugin et de Jacques Stella, et pas
l’écharpe rouge dans les allées du marché nécessairement celui d’artistes plus connus à
Michel-François Dandré-Bardon (1700-1783), Paul Bert Serpette le samedi matin, entre qui l’ancien responsable du département des
Allégorie de la foi (?), huile sur toile, 8 h 30 et 9 h. De même, on l’aperçoit très fré- Peintures du Louvre a consacré ses
74,6 x 58 cm. quemment à l’Hôtel Drouot. « Drouot est un recherches. C’est le XVIIe siècle des peintres
© SUZANNE NAGY vice. On y prend des habitudes même si, avec d’histoire, avec une prédilection pour les

LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020 157


© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 158

LE MONDE DE L’ART I DÉCOUVERTE

Dans le domaine du dessin, il collectionne


Jean-Robert Ango, Nicolas Bertin, Edme
Bouchardon, Boucher, Dandré-Bardon,
Jacques-Louis David, Jean-Baptiste Deshays,
Louis Jacques Durameau, Charles Eisen, Fra-
gonard, Louis Galloche, Jean-Baptiste
Greuze, les Lagrenée, Jean-Baptiste Mallet,
Nicolas André Monsiau, Charles-Joseph
Natoire, Jean-Baptiste Oudry, Restout,
Hubert Robert, Jean-Joseph Taillasson, les
de Troy, François André Vincent. Il y a aussi
et surtout Gabriel de Saint-Aubin, cette « per-
sonnalité très attachante » à qui il a consacré,
en collaboration avec d’autres fervents de l’ar-
tiste, l’exposition de la Frick Collection et du
musée du Louvre en 2007-2008, et Vivant
Denon – dont il possède une douzaine de cro-
quis – à qui il a rendu hommage au Louvre en
1999. Et puis il y a les tableaux et dessins de
Paul Ponce Antoine Robert, dit Robert de
Séry : si Pierre Rosenberg a un regret dans sa
carrière, c’est de ne pas avoir eu le temps de
s’occuper de l’auteur de l’étonnante Étude de
femme de 1722, conservée au Palais des
beaux-arts de Lille. « Peut-être lorsque j’aurai
terminé la rédaction du catalogue raisonné de
l’œuvre peint de Poussin… » Les étrangers
Francesco Casanova (1727-1805), Un âne, huile sur panneau, 33,2 x 41,2 cm. sont également bien présents, comme Jean-
© SUZANNE NAGY
Étienne Liotard et Rosalba Carriera, Johann
Heinrich Füssli et Johan Tobias Sergel. « J’ai
acheté des artistes mal représentés dans les
sujets religieux. Celui de Charles Dauphin, de nesse, un devant de cheminée représentant un collections publiques françaises. J’aurais
Nicolas Chaperon, de Sébastien Bourdon, de singe, un chien et un chat dans une cuisine, voulu trouver un Caspar David Friedrich, j’ai
Jacques Blanchard, de Philippe de Cham- déniché dans une petite vente parisienne sans un Runge que j’aime bien et une grande
paigne, de Laurent de La Hyre, d’Eustache expert. Si je devais parler d’amour, je dois évo- feuille de John Flaxman. »
Le Sueur, de Jean Tassel, de Claude Vignon quer également Watteau… » Il possède plu-
et, à défaut, de Gaspard Duguet et de Poussin. sieurs feuilles du maître dont une figure de Des petits maîtres
Faisant mine d’oublier ses feuilles du Baroche, femme, gravée par François Boucher, qui lui a « Mon XIXe est plus du côté des élèves d’In-
des Carrache, de Palma le Jeune ou de Tinto- été offerte par son épouse. gres que de ceux de Delacroix. On parle tou-
ret, Pierre Rosenberg cite plus volontiers ses jours de Flandrin, mais il y a beaucoup d’ex-
dessins français du XVIIe siècle. Certains (fort Peintures et dessins cellents artistes dont autrefois les ateliers se
peu) sont accrochés sur ses murs, tels des por- Sur les cimaises de la rue de Vaugirard, il y a sont vendus sous mes yeux à Drouot. J’ai un
traits sur vélin de Richelieu et de Louis XIII « le XVIIIe siècle du XVIIIe siècle », les Boul- petit peu acheté car c’était facile. J’aurais
par Henri Bellange, un paysage de Jacques logne, les Coypel, Jean Restout, Carle voulu avoir un tableau d’Ingres bien sûr. Il
Callot ou une Assomption de la Vierge de Van Loo ; celui des frères Goncourt avec Jean- me manque un Chassériau – j’ai quelques des-
La Hyre, offerte par ses amis lors de son Honoré Fragonard, Nicolas Lancret ; et le sins. Si l’on avance dans le XIXe siècle, je n’ai
départ à la retraite du Louvre. D’autres surgis- XVIIIe siècle de Pierre Rosenberg : Nicolas aucun tableau impressionniste, mais plusieurs
sent, lors de ses échanges avec les jeunes cher- Guy Brenet, Michel François Dandré-Bardon, feuilles très modestes de Manet, Degas, Gau-
cheurs venus le voir, dans une monographie Claude Guy Hallé, Louis Joseph Le Lorrain… guin… » Il oublierait presque son Bélisaire de
ou à l’occasion de la préparation de projets Sa connaissance des modes artistiques, sa Jean-François Peyron, ses Pierre-Nolasque
d’exposition : Bon et Louis de Boullogne, curiosité, son œil l’ont porté à remettre en Bergeret, dont La Mort de Poussin, ses Tur-
Jean-Baptiste et Philippe de Champaigne, les lumière des artistes que le goût des amateurs pin de Crissé, son magnifique portrait de
différents Coypel, Jean Daret, Michel Dori- et des collectionneurs, les caprices de la mode femme par Joseph-Désiré Court, son Apo-
gny, Charles Errard, Charles de La Fosse, avaient fait tomber dans l’oubli. Il y a juste- théose de monseigneur Darboy de Jean-Bap- N
Charles Le Brun, Charles Mellin, Nicolas de ment ces artistes où le collectionneur a
Plattemontagne, les Stella, oncle et nièce. devancé l’historien de l’art. Parmi eux, Pierre
Le XVIIIe siècle de Pierre Rosenberg est peut- Subleyras peut-être – « je ne sais pas dans quel
être le domaine le plus facile à cerner. « Le ordre cela s’est fait » –, Julien de Parme, même
grand homme du XVIIIe siècle, pour moi, si tout est né à l’occasion de la publication de Joseph-Désiré Court 1797-1865, Portrait
celui que je connais le mieux et que j’ai aimé sa correspondance en 1984, sans oublier Louis d’Angélique Pauline Dupont, signé et daté 1838,
en historien de l’art, c’est naturellement Char- Cretey, peintre lyonnais énigmatique du huile sur toile, 130 x 97 cm (détail).
din dont j’ai effectivement un tableau de jeu- XVIIe siècle qu’il défend bec et ongles. © SUZANNE NAGY

158 LA GAZETTE DROUOT N° 45 DU 18 DÉCEMBRE 2020

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 159

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 160

© COPYRIGHT AUCTIONSPRESS
45_DÉCOUVERTE.qxp_gaz2045p 14/12/2020 14:33 Page 161

LE MONDE DE L’ART I DÉCOUVERTE

Marguerite Hugo (1896-1984), Marais, huile sur toile, 26,5 x 39,8 cm.
© SUZANNE NAGY

N tiste Carpeaux, ses Thomas Couture, son Le bestiaire de verre j’ai sur la table de la salle à manger, à Venise,
esquisse de Pierre Puvis de Chavannes pour Il y a une vingtaine d’années, en choisissant de une série de baleines. On ne connaît pas l’au-
le Panthéon, ses Léon Bonnat… séjourner une semaine par mois à Venise, teur, c’était des pièces que l’on trouvait cou-
À l’Hôtel Drouot, des décennies avant le gale- Pierre Rosenberg a commencé à acheter des ramment autrefois et j’aimerais bien en avoir
riste Mathieu Néouze, Pierre Rosenberg animaux en verre des années 1920 et 1930 : « Il quelques-unes de plus. Je n’en trouve plus.
découvre aussi les petits maîtres de la fin du fallait bien que je collectionne… Il y avait, Disparues. » Au printemps 2021, plusieurs
XIXe et du début du XXe siècle qui consti- dans un petit restaurant plutôt sympathique, d’entre elles figureront parmi les 700 animaux
tuent une part non négligeable de la collec- plusieurs animaux de verre posés sur une de verre de la collection Pierre Rosenberg
tion qu’il vient d’offrir. « Je citerais volontiers table, dont un qui me plaisait : un poisson. J’ai prêtés aux Stanze del Vetro de Venise, à l’oc-
André Devambez ou Simon Bussy, qui ont demandé son prix et il coûtait moins cher que casion de l’exposition « L’Arca di Vetro ».
refait surface, mais il y en a d’autres pour les- le repas. Alors je me suis dit c’est trop bête, je En 2025, lorsque le musée de Saint-Cloud
quels ce n’est pas arrivé. C’est le cas du misé- l’ai acheté. Cela a été le début. C’est d’un ouvrira ses portes, les 45 000 volumes de sa
rabiliste Joseph Rossi, qui a eu une fin tra- artiste qui n’a pas fait une grande carrière, bibliothèque, sa documentation, ses tableaux
gique, ou de Julien Duvocelle, dont je viens mais dont les débuts étaient prometteurs. En et ses dessins quitteront la rue de Vaugirard,
de rater un magnifique portrait d’homme. » même temps, il y avait, dans la vitrine d’un d’où la nécessité de recréer, dès aujourd’hui,
Dans ses mystérieux tiroirs de dessins, Pierre grand marchand de verre de Venise, un basset. de nouveaux ensembles « pour remeubler ».
Bonnard, Jean Cocteau, Camille Corot, Gus- Je me suis dit, ma belle-mère aime les bassets, En septembre dernier, au Salon international
tave Courbet, Honoré Daumier, André je vais le lui offrir. Je suis entré et le prix m’a du livre rare, il a acquis une dizaine de feuilles,
Derain, Othon Friesz, Henri Matisse, Jean- paru exorbitant. J’ai beaucoup réfléchi et j’ai un peu plus tôt un portrait de vieille femme
François Millet et Jacques Villon sont tout de fini par l’acheter pour moi. Ce basset de Napo- par Hyacinthe Rigaud qu’il prête pour la<