Vous êtes sur la page 1sur 101

Chapitre 1 partie 1

Initiation à la recherche

1
LA RECHERCHE

2
Recherche
• Une recherche est un travail
fait pour trouver de
connaissances nouvelles pour
étudier une question.
• C’est une situation
d’investigation où un individu
ou un groupe d’individus
s’efforcent de trouver une
réponse à une question
donnée.

3
Donnée vs information

Donnée Information
Mesure factuelle Présentation
d’un phénomène d’une donnée
sous une forme
utile à la prise de
décision

4
Tiré et adapté de : Zikmund, W.G. 2003. Essentials of Marketing Research, 2nd ed. Mason (OH) : South-Western, 452 p.
Les objectifs de la recherche
• L’objectif général : Il indique le but ou l’intention globale
visée par la recherche. C’est un objectif de recherche. Il ne
porte pas sur la pertinence ou les conséquences sociales.
• Les objectifs opérationnels : Ils précisent l’objectif général
en insistant sur les points ou les aspects du problème
étudié et les opérations à mener par le chercheur pour
atteindre l’objectif général formulé.
• Les objectifs se formulent avec des verbes d’action pouvant
conduire à des observations tels que: observer, étudier,
décrire, définir, énumérer, vérifier, identifier, construire,
mesurer, évaluer, analyser, comparer

5
Recherche scientifique
• La recherche scientifique désigne l’ensemble
des actions effectuées en vue de produire et
de développer des connaissances scientifiques
nouvelles
• Elle désigne également le cadre social,
économique, institutionnel, juridique, …

6
Typologie de la recherche scientifique
• Nous pouvons distinguer les types de recherche
scientifique suivants :
1) Recherche fondamentale (théorique): elle consiste
à observer le plus objectivement possible les
phénomènes, les interactions en se gardant d’agir
sur eux, pour en dégager des hypothèses ou des lois
générales
2) Recherche appliquée (pratique): elle est dirigée
vers un but ou objectif pratique. C’est l’application
des résultats de la recherche fondamentale.

7
Typologie de la recherche scientifique
3) Recherche plurielle:
englobe la recherche
fondamentale et la
recherche appliquée
4)Recherche technologique
(activité+développement):
consiste en l’application
des connaissances pour la
fabrication de nouveaux
matériaux, produits ou
dispositifs.
8
La recherche en sciences de gestion
• La recherche en sciences de gestion (la
finance, le marketing, la comptabilité, le
contrôle ou l’audit, la gestion des ressources
humaines et le management) couvre un large
éventail de phénomènes.
• Pour les gestionnaires, le but de la recherche
est de fournir des connaissances concernant
l'organisation, le marché, l'économie, ou autre
zone d'incertitude afin de finaliser un projet

9
Exemple de recherche en sciences de
gestion
• Un directeur financier peut se demander, ‘’Est-ce que
l'environnement pour le financement à long terme sera mieux
dans deux ans à partir de maintenant? ‘’
• Un directeur du personnel peut demander: " Quel type de
formation est nécessaire pour les employés? ‘’ Quelle
rotation du personnel de l'entreprise? ‘’
• Un directeur du marketing peut se demander: "Comment
puis-je augmenter mes ventes au détail?"
• Chacune de ces questions nécessite des informations sur la
façon dont l'environnement, les employés, les clients, ou
l’économie va répondre aux décisions des dirigeants. La
recherche est l'un des principaux outils pour répondre à ces
questions pratiques.

10
Contribution de la recherche dans la
réussite de la gestion
• De nombreuses décisions d'affaires sont
basées sur l'intuition d'un manager.
• Ce type de prise de décision peut être risquée.
• En effectuant une recherche et en collectant
les informations appropriées (des employés,
des clients, des concurrents , du marché) les
gestionnaires peuvent prendre des décisions
plus claires et moins risquées.

11
Quand faut-il conduire une recherche
en gestion?
• Les gestionnaires determinent s’il faut
conduire une recherche en se basant sur:
– les contraintes de temps,
– la disponibilité des données,
– la nature de la décision à prendre,
– Le profit de l'information recherchée contre
son coût.

12
LES ETAPES DU PROCESSUS DE
RECHERCHE

13
Le processus de recherche
• La méthode de recherche emprunte généralement un
cheminement ordonné qui part de l’observation à la
discussion des conclusions scientifiques en passant
respectivement par un problème de recherche, une
question de recherche, une hypothèse, un objectif de
recherche et une méthode de résolution.
• Ce processus peut être regroupé en trois grandes phases:
– PHASE DE CONCEPTION / CONSTRUCTION DE L’OBJET D’ÉTUDE
– PHASE MÉTHODOLOGIQUE OU DE DÉCOUVERTE ET DE
COLLECTE DE DONNÉES
– PHASE DE TRAITEMENT: ANALYSE/ PRÉSENTATION DES
DONNÉES ET INTERPRÉTATION/ DISCUSSION

14
Phase 1

15
Choisir et formuler un problème de
recherche
• En s'appuyant sur les lectures (consultation
d'ouvrages et travaux), et les observations
préliminaires du terrain, le chercheur formule un
problème de recherche
• C'est à dire qu'il développe et articule par un
enchaînement d'arguments la traduction d'une
préoccupation majeure, l'expression de 'ce qui
pose problème’, de ‘ce qui fait problème’, et qui
mérite d'être étudié, élucidé.

16
Énoncer les questions, les objectifs, les
hypothèses de recherche, éventuellement
la position de la thèse
• Les questions de recherche sont des énoncés
interrogatifs qui formulent et explicitent le
problème identifié.
• Les hypothèses sont des réponses anticipées à
ces questions et elles doivent leur correspondre,
ainsi qu’au problème.
• La position de la recherche est l’option ou
l’orientation centrale que le chercheur cherche à
défendre ou prouver. Et tout le travail doit
refléter cette position
17
Recenser les écrits et autres travaux
pertinents
• Dans cette partie, le chercheur montre qu'il
connait bien les autres auteurs et les œuvres qui
ont, avant lui, d'une manière ou d'une autre,
abordé le domaine et le sujet de recherche qui
sont les siens.
• Il s'agit de passer en revue l'ensemble des écrits
(revue de littérature) ou autres ouvrages
pertinents, c'est-à-dire ceux qui correspondent
aux préoccupations majeures de cette recherche,
et sélectionner puis organiser intelligemment.

18
Élaborer un cadre de référence

• Le cadre de référence définit la perspective


théorique particulière selon laquelle le problème
de recherche sera abordé et traité, et place
l'étude dans un contexte de signification.
• Le cadre de référence apparaît juste après
l'énoncé du problème ou avant la revue des
travaux.
• le cadre de référence apporte des précisions sur
la perspective particulière de l'étude
19
Phase 2

20
Choix des méthodes et des
instruments de collectes des données
• À cette étape, le chercheur présente ou
expose les méthodes auxquels il recourt, puis
décrit les instruments ou techniques qui
seront utilisées pour mesurer les variables
d'étude.
• Ces instruments peuvent fournir des
informations de type qualitatif (entretiens,
observation, etc.) ou quantitatif
(questionnaire, échelles de mesure, etc.)

21
Définition de la population et de
l’échantillon d’étude
• Le chercheur caractérise la population en
établissant les critères de sélection pour
l'étude, en précisant l'échantillon et en en
déterminant la taille.
• La population cible réfère à la population que
le chercheur désire étudier et à partir de
laquelle il voudra faire des généralisations.

22
Définition de la population et de
l’échantillon d’étude
• La population accessible est la portion de la
population cible qui est à la portée du
chercheur. Elle peut être limitée à une région,
une ville, une entreprise, une agence, un
département.
• Un échantillon est un sous ensemble
d'éléments ou de sujets tirés de la population,
qui sont sélectionnés pour participer à l'étude.
• Cet échantillon doit prendre en considération
toutes les catégorie de la population 23
Décrire le déroulement de la collecte
des données
• Le chercheur prévoit et décrit autant que possible les
problèmes que pourrait soulever le processus de collecte
de données.
• un plan de recherche doit avoir prévu la façon d'organiser
le déroulement:
– quelle population sera interrogée
– qui précisément sera soumis à l'enquête,
– quelle sera la taille de l'échantillon,
– de quelle façon on interrogera,
– quelles dispositions administratives ont été prises,
– de combien d'enquêteurs disposera-t-on,
– quelles logistiques à disposition,
– quels sont les obstacles prévisibles à contourner? …

24
Présentation du plan d’analyse des
données recueillies
• Le chercheur précise les types d'analyse qu'il prévoit de
faire.
• Pour les données chiffrées, quantitatives, il expliquera
comment il établira les classements et les liaisons
statistiques entre deux variables (distributions,
tableaux de contingence, liaison par hasard, X2, etc.).
• Il expliquera également comment il traitera les
données qualitatives (analyse thématique, analyse de
contenu de données textuelles tirées de documents
divers, d'entretiens, de compte rendus, d'articles de
presse, de documents stratégiques ou opérationnels,
etc.).

25
Collecte des données
• Ce travail s'effectue selon un plan établi.
• Cette collecte systématique d'informations est
faite à l'aide des instruments choisis.

26
Phase 3

27
L’analyse et la présentation des
données
• L'analyse des données est fonction du type d'étude et
de son but, selon qu'il s'agit d'explorer ou de décrire
des phénomènes et de comprendre ou de vérifier des
relations entre des variables.
• Les statistiques permettent de faire des analyses
quantitatives.
• L'analyse qualitative réunit et résume, sous forme
narrative, les données non numériques. Elle peut par
exemple faire des catégorisations.
• L'analyse des données permet de produire des
résultats qui sont interprétés et discutés par le
chercheur.

28
L’interprétation /discussion des
résultats
• Les données étant analysées et présentées à l'aide de
textes narratifs, de tableaux, de graphiques, de figures
et autres, le chercheur les explique dans le contexte de
l'étude et à la lumière des travaux antérieurs.
• En partant des résultats qu'il discute en vérifiant leur
authenticité, en revenant sur les hypothèses, en
convoquant justement les théories et les auteurs qui
ont abordé la question étudiée, le chercheur pourra
faire des inférences, tirer des conclusions ou élaborer
une théorie et faires des recommandations.

29
30
Structure détaillée d’un travail de
recherche

31
Introduction
• Généralités sur le thème
• Justification du choix du sujet et motivations
• Identification et formulation du problème
• Questions de recherche
• Énoncé des objectifs de recherche
• Formulation des hypothèses
• Définitions des indicateurs de variables
• Démarche générale de vérification

32
Etude bibliographique (Etat de l’art)
• Revue de littératures
• Expositions des travaux antérieurs

33
Considérations méthologiques
• Description de la méthode ou du paradigme
• Descriptions des instruments de recherche
• Description du milieu, de la population et de
l'échantillon
• Description du déroulement de la collecte des
données
• Description du plan d'analyse des données

34
Présentation des résultats
• Présentation des résulats d'analyses
descriptives
• Présentation des résulats d'analyses
explicatives ou inférentielles
• Présentation des résultats d'analyses
qualitatives

35
Discussion des résultats
• L'interprétation des principaux résultats
• L'importance des résultats.
• La question de leur généralisation et de leurs
limites
• Valeur théorique des résultats et théorisation
• Recommendations et conseils

36
Conclusion
• Conclure le sujet d’etude
• Proposer des perspectives

37
Chapitre 1 partie 2
Choix du thème, du sujet et du
problème
Dr. Mariam KALAKECH
Définition et présentation de la
problématique
• Présenter la problématique d'une recherche, c'est
réellement répondre à la question: en quoi a-t-on
besoin d'effectuer cette recherche et de connaître ses
résultats
• il s'agit de fournir les éléments pour justifier la
recherche en définissant le problème auquel on
s'attaque, en disant où et en quoi consiste le problème.
• Une problématique comprend plusieurs problèmes de
recherche
• Chacun de ces problèmes peut donner lieu a de
nombreuses questions de recherche
Identification et formulation du
problème de recherche
• Identifier le problème : identifier ce qui crée le
malaise, l'insatisfaction,… “ce qui fait
problème”.
• Formuler le problème (en énoncé affirmatif ):
montrer, à l'aide d'une argumentation, que
l'exploration empirique du problème est
nécessaire, pertinente, et qu'elle peut
contribuer à l'avancement des connaissances.
Les questions de recherche
• Soulever et de poser explicitement la question
principale ou centrale et les questions
complémentaires (autant que nécessaires pour
compléter et clarifier la principale ou pour
exprimer intégralement le problème de
recherche).
• Les questions permettent d'agiter le problème
sous tous les angles ou aspects pour l'expliciter et
mieux l'appréhender.
• Sans question, il n'y a pas de recherche.
Exemple
• Un chercheur intéressé au domaine de la planification
stratégique note lors de son survol de la littérature que
la plupart des recherches traitant de la planification
stratégique au sein des grandes entreprises concluent
en une association positive entre le niveau de
planification stratégique et la performance. Or, ce
chercheur connaît plusieurs dirigeants de PME fort
prospères dont les actions apparaissent davantage
guidées par l'intuition que par une planification à long
terme minutieuse. Il semble donc y avoir un écart, une
contradiction entre la théorie suggérée par les
recherches antérieures au sein des grandes entreprises
et la réalité constatée par le chercheur
• Identifier le problème
• Identifier le problème
Relation entre la planification stratégique et le
rendement des PME
• Formuler la question génerale de recherche
• Formuler la question génerale de recherche
Est-ce que le niveau de planification stratégique
rencontré chez les dirigeants de PME est
associé positivement au rendement de leur
entreprise?
• Formuler les questions complémentaires qui
en decoulent:
• Formuler les questions complémentaires qui en
decoulent:
- Qu’est-ce qui influt sur le rendement des entreprises ?
- Comment evaluer la performance d’une entreprise ?
- Est-ce que les PME continuent a avoir le meme
rendement meme en cas de crise ?
- Est-ce que les PME prevoient les problemes, vu qu’elles
ne font pas leur plan strategique ?
- Comment font les PME pour affronter les obstacles ?
• Formuler les questions complémentaires qui en
decoulent:
- Qu’est-ce qui influe sur le rendement des entreprises ?
- Comment évaluer la performance d’une entreprise ?
- Est-ce que les PME continuent a avoir le même
rendement même en cas de crise ?
- Est-ce que les PME prévoient les problèmes, vu qu’elles
ne font pas leur plan stratégique ?
- Comment font les PME pour affronter les obstacles ?
Les objectifs de recherche
• Les objectifs sont des déclarations affirmatives qui
expliquent ce que le chercheur vise, cherche à
atteindre.
• Ils expriment l'intention générale du chercheur ou le
but de la recherche et spécifient les opérations ou
actes que le chercheur devra poser pour atteindre les
résultats escomptés.
• Les objectifs se formulent avec des verbes d'action
pouvant conduire à des observations, tels que:
observer, étudier, décrire, définir, énumérer, vérifier,
identifier, construire, mesurer, évaluer, analyser,
comparer.
Les objectifs de recherche
On peut distinguer :
- objectif général
• Il indique le but ou l'intention globale visée par la
recherche. C'est un objectif de recherche. Il ne
porte pas sur la pertinence ou les conséquences
sociales.
- objectifs opérationnels
• Ils précisent l'objectif général en insistant sur les
points ou les aspects du problème étudié et les
opérations à mener par le chercheur pour
atteindre l'objectif général formulé.
Formulation d’hypothèses
• Le problème de recherche explicité par des questions
précisent conduisent à faire des supputations, des
propositions, des réponses anticipées aux questions.
C'est le sens des hypothèses.
• L'hypothèse est un énoncé affirmatif écrit au présent
de l'indicatif, déclarant formellement les relations
prévues entre deux variables ou plus.
• C'est la réponse anticipée à la question de recherche
posée.
• La formulation d'une hypothèse implique la vérification
d'une théorie ou précisément de ses propositions.
Hypothèses
• Solution possible au problème
• Intuition à vérifier
• L’hypothèse principale peut être la
simple reformulation de la question
d’étude
• Des hypothèses secondaires peuvent
être formulées lors des analyses entre
deux variables

Tiré et adapté de : Malhotra, N., traduit par Décaudin, J.M. et A. Bouguerra (2011), Études Marketing avec SPSS, 6e éd., Paris: Pearson Éducation France.
LA CONSTRUCTION DE LA REVUE DE
LITTERATURE
La revue de littérature
• Il faut sélectionner les ouvrages qui se
réfèrent au thème de l'étude et à la question
de recherche ou qui portent sur des
problématiques liées à la question de
recherche.
La revue de littérature

• Partir toujours de la question de recherche


• S'orienter vers les ouvrages de synthèses ou les
articles en rapport avec cette question
• Rechercher des documents qui présentent
surtout des analyses et non uniquement des
statistiques
• Recueillir des textes qui donnent des approches
diversifiées du problème que l'on veut étudier
• Se donner une grille de lecture.
Où chercher
• Livres
• Pages web
• Articles (Conférences, Journaux,…)
• Thèses
• Etudes
• Rapports,
• …
Chapitre 2 partie 1
Phase méthodologique
Dr. Mariam KALAKECH

59
Découverte de données

• Au cours de cette phase, le chercheur explique et justifie les


méthodes et les instruments qu'il utilisera pour appréhender
et collecter les données, en réponse aux questions posées et
aux hypothèses formulées.
• Le chercheur précise également les caractéristiques de la
population sur laquelle il va travailler et à laquelle il va
arracher les informations.
• Il décrit enfin le déroulement de la collecte des données et
indique le plan d'analyse des données.

60
Les différents types d’étude

• Le choix d’un type d’etude dépend généralement des


avantages recherchés, tout en tenant compte de la
problématique soulevée, de même que du contexte physique
où se déroule l'étude.
• Certaines vont en effet présenter des avantages particuliers:
les unes seront plus économiques, alors que les autres
offriront plus de rapidité d'exécution. Dépendant des
circonstances, on choisira la plus appropriée.

61
Les différents types d’étude

• On peut classifier les études en 3 catégories :


– études exploratoires
– études descriptives
– études explicatives ou causales

62
Études exploratoires

• Elles permettent de:


– préciser un problème
– développer des hypothèses
– dégager les points clés à approfondir
– définir les variables importantes
• Elles utilisent:
– la recherche documentaire
– l’analyse des données secondaires
– l’entretien avec des experts
– des études qualitatives

63
Études descriptives
• Elles permettent de décrire et de caractériser
quantitativement un domaine dont les caractéristiques à
étudier sont déjà connues.
• Pour cela, elles mesurent:
– les caractéristiques d’un groupe
– les comportements des individus
– ainsi que leur préférences ou perceptions
• Elles utilisent:
– des données documentaires quantitatives
– des sondages ou enquêtes
– des données résultant de l’observation
– des études quantitatives

64
Études explicatives ou causales

• Elles permettent de vérifier l’existence de relations de cause à


effet ou de relations préétablies entre des variables
identifiées.
• Elles utilisent principalement l’expérimentation

65
Types d’étude

• On combine souvent plusieurs designs lors d’une même étude :


– une étude exploratoire pour mieux définir le problème et
établir des hypothèses
– une étude descriptive pour tester les hypothèses formulées

66
Influence de l’incertitude sur le type de
recherche
NATURE DU PROBLÈME
AMBIGUÏTÉ CERTAINES CERTITUDE
ABSOLUE INCERTITUDES COMPLÈTE

EXPLORATOIRE DESCRIPTIVE CAUSALE


Le taux d’occupation Quel est le profil des Quel effet aura la
d’un hôtel diminue et usagers de la clientèle distribution de billets
nous ne savons pas d’un hôtel ou d’un gratuits pour faire
pourquoi restaurant connaître un spectacle
sur la fréquentation
future de ce spectacle?

67
Tiré et adapté de : Zikmund, W.G. 2003. Essentials of Marketing Research, 2nd ed. Mason (OH) : South-Western, 452 p.
Types d’étude

• On distingue aussi :

– L’ étude qualitative
ou
– L’ étude quantitative

68
Étude qualitative
• Elle éclaire et permet de comprendre une situation.
• Elle est surtout utilisée dans le cadre d’études exploratoires
• La démarche qualitative se fonde sur une analyse en
profondeur du discours de chaque interviewé.
• L’objectif est de recueillir des informations plus riches que
quantitatives
• Elle porte sur un nombre restreint d’individus, et n’est donc
pas ou peu représentative.
• Elle utilise les entretiens de groupe ou les entretiens
individuels ainsi que des techniques projectives.
• L’analyse des données qualitatives repose essentiellement sur
des méthodes d’analyse de contenu.
69
Étude quantitative
• Elle cherche à quantifier des données
• Elle est au centre des études descriptives
• Elle est caractérisée par:
– utilisation d’outils de mesure standardisés et aisément
codifiables pour des traitements informatisés
– la représentativité des résultats : possibilité de
généralisation des résultats obtenus.
• Elle porte sur un nombre important d’individus
sélectionnés suivant une méthodologie précise.
• Elle utilise des sondages ou des observations, via des
questionnaires structurés.
• Elle utilise des outils et méthodes statistiques.
70
Collecte de données

71
Techniques de collecte des données

• Il faut définir une technique de collecte des données en


tenant compte des coûts, des délais et de l’existence ou non
d’une base de sondage.
• Les méthodes de collecte et d’analyse de données doivent
être choisies en fonction de l’évaluation concernée, de ses
questions clés d’évaluation et des ressources disponibles.
• Les méthodes de collecte et d’analyse de données doivent
être sélectionnées de manière à assurer la complémentarité
entre les points forts et les faiblesses des unes et des autres

72
Méthodes de collecte de données

73
Enquête

74
Enquête

• Principalement utilisés dans les études descriptives


quantitatives
• Elle est caractérisée par:
– une collecte systématique des informations ;
– via un questionnaire structuré.
• Elle peut être:
– exhaustive (recensement) ;
– partielle :sondage sur un échantillon de la population

75
Enquête

• Avantages:
– Gestion simplifiée
– Données fiables
– Analyse simplifiée
• Inconvénients:
– Réponses manquantes ;
– Réponses incomplètes ou inadaptées ;
– Difficulté de conception

76
Enquête

• Plusieurs méthodes de collecte sont possibles :


– Par téléphone;
– En face-à-face ;
– Par correspondance ;
– Par internet.
• Le choix se basera sur deux facteurs principaux :
– Le coût
– La durée de collecte

77
Questionnaire

78
Questionnaire

• Principalement utilisés dans les études descriptives


quantitatives
• fréquemment composé d’ échelles de mesure de phénomène
non directement observable (satisfaction, motivation du
travail, attention particulière)
• Administré auprès d’une population ou d’un échantillon
représentatif de la population
• Les données recueillies sont analysées dans une optique
descriptive ou explicative

79
Questionnaire
• Avantages:
– Grande flexibilité géographique pour l’échantillonnage
– Anonymat du répondant
– Aucune influence de l’intervieweur
– Analyse Coût faible pour chaque répondant
• Inconvénients:
– Taux de réponse plus faible que celui des entrevues
– Temps de collecte des données très long (questionnaire
par la poste)
– Danger que le répondant construise une signification
différente des questions

80
Rédaction du questionnaire

• La valeur du questionnaire est sensible a la qualité:


– de la formulation des questions
– De la formulation des modalités de réponses
– D’organisation du questionnaire

81
Rédaction du questionnaire

• Vocabulaire familier et bien précis


• Eviter les questions doubles ou complexes
• Les questions ne doivent pas induire la réponse
• Eviter un long questionnaire
• Utiliser des questions fermées
• Orientation des questions en fonction des objectifs de l’étude
et dans le même ordre

82
Etapes de la construction d’un
questionnaire
•Définitions préalables:
–Objectifs du questionnaire
–Population concernée
–Mode de consultation
•Analyse exploratoire qualitative (définition des concepts, du
vocabulaire, . . . )
• Premières versions du questionnaire
-Définir la structure
-Première formulation des questions
N.B.) Importance du travail en équipe, de la consultation de spécialistes,
•Enquête pilote
•Version définitive du questionnaire
83
Types de questions

• Renseignements signalétiques
•Questions ouvertes:
–Exemple: Que pensez-vous de la manière dont le cours est donné ?
–La question est suivie d’un espace délimité destiné á recevoir la réponse,
fournie librement par l’enquêté
• Questions fermées: L’ensemble des réponses possibles est proposé

84
Types de questions fermées

85
Types de questions fermées

86
Types de questions fermées
• Exemple : Question avec échelle d’évaluation

87
Types de questions fermées

88
Types de questions fermées

89
Types de questions

90
Observation

91
Observation

• Il s’agit de l’enregistrement systématique du


comportement ou des caractéristiques d’un individu.
• L’observation aide a la génération des hypothèses
• Elle peut s’agir:
– d’une observation personnelle ;
– d’une observation automatisée / mécanique ;
– d’analyse de traces ;
– d’un audit.

92
Observation

• L’observation se fait par:


– démarche experimentale
– Ou intercation avec le terrain
• Elle peut être:
– Visuelle
– Auditive
– Par attention vigilante

93
Avantages de l’observation

• La communication avec le répondant n’est pas nécessaire


• Réduction des réponses biaisées :
– par exemple, le répondant peut fournir une réponse
socialement acceptable dans une entrevue
• Ne dépend pas de la mémoire du répondant
• Ajout du langage non verbal comme information
• Obtention plus rapide de certaines informations :
– par exemple, le genre et l’origine ethnique
• Les éléments contextuels peuvent être enregistrés
• Peut être combinée à un sondage comme complément
d’information
94
Inconvénients de l’observation

• Impossible d’observer les composantes affectives (sentiments)


ou cognitives (croyances) des attitudes
• Interprétation des données peut être difficile :
– Par exemple, la signification à donner au langage non
verbal
• Difficulté de tout enregistrer
• L’observation est de courte durée seulement
• Possibilité de biais liés à l’observateur
• Risque d’intrusion dans la vie privée

95
Entrevue

96
Entrevue

• En règle générale, pendant les entrevues, une série de


questions standard est posée à tous les répondants,
individuellement, afin de pouvoir tirer des données recueillies
des conclusions exactes sur les tendances et les lacunes.
• Les entrevues sont habituellement menées en personne,
mais pour obtenir des résultats plus rapidement, il est
possible de le faire par téléphone ou, selon les progrès de la
technologie, par vidéoconférence ou une autre méthode

97
Entrevue
• Avantages:
– Obtenir une perspective, une impression ou un récit détaillés et
profonds sur un sujet de recherche d'intérêt
– Possibilité de poser des questions profondes qui permettent d'établir
un contexte utile pour comprendre et éclairer des recherches, des
chiffres, des comportements et d'autres objets de recherché
– relativement peu coûteux
• Inconvénients:
– recueillent une seule perspective ou un seul récit sur un sujet de
recherche:
– Le processus peut être long et exiger l'intervention de beaucoup de
ressources :
– les répondants cherchent en général à « faire bonne impression » sur
les autres. Selon les questions posées, ils pourraient être tentés de «
tourner » leurs réponses pour éviter d'être embarrassés, en particulier
face à un interviewer.
– Les interviewers risquent de fausser les résultats d'une entrevue en,
par exemple, évitant de poser des questions qui mettent les
répondants dans l'embarras ou en n'écoutant pas attentivement les
réponses des répondants sur des sujets qui leur tiennent à cœur. 98
DESCRIPTION DU MULIEU, DE LA POPULATION,
DE L’ECHANTILLON
La population
• C'est la collection d'individus ou ensembles d'unités
élémentaires sur lesquels l'étude est portée.

• Ces unités partagent des caractéristiques communes.

100
L’échantillon
• L'échantillonnage permet au chercheur de tirer des conclusions au
sujet d'un tout, en n'en examinant qu'une partie.

• A la différence d'un recensement où tous les sujets de la population


sont « examinés », dans l'échantillonnage, une partie des sujets de
la population est étudiée.

• L'échantillon en lui-même n'est pas intéressant, ce sont les


conclusions sur la population que l'on peut tirer de son observation
qui en font l'intérêt : c'est l'inférence.
• Le but de l'inférence statistique est de tirer des conclusions
concernant certaines caractéristique d'une population à partir des
informations contenues dans un échantillon.

101