Vous êtes sur la page 1sur 5

Nom 

:nouri
Prénom :daouia
Examen de rattrapage de module
Traductologie
La traductologie le mot désigne « traducto » traduction et «  logos «
science, ce sont les études dont l’objet est la traduction, science de la
traduction c’est l’équivalent en anglais traduction stades

Bassentt et André Lefèvre désigne par traductologie l’étude de la


production est la discipline qui étude la théorie et la pratique de la
traduction sous toutes ses formes, son objet d’étude c’est la
traduction dans toutes ses manifestation : orales, écrites, général ou
spécialisées.

La situation de la traductologie délimitation du champ son champs


d’étude est défini pour 1 ère foi par James Holmes il distinguait la
tautologie théorique, son objet est la description des phénomènes de
la traduction et la théorisation des pratiques traductionnelle et la
traductologie appliquée qui met en œuvre les théories pour la
Cormatin des traducteurs, ainsi, Holmes opte pour un objet d’étude
complexe : le produit et le processeur de traduction. On a toujours
essaye d’associer la traductologie a d’autres disciplines maos aucune
na épuise son abject dénude c’est pourquoi elle a évolue vers une
discipline autonome, dont il faut sinter rager sur sa validité dans
quelle mesure peut elle élytre une discipline autonome ?que doit
être une discipline de la traduction ?

En tant que science de Lhomme, la traduction doit tenir compte du


contexte, phénomènes historique sociaux, psychologie et une
psychtraductologie

Et en tan que science nature elle procède par fiabilisation et


modélisation, comme la traduction automatique (logiciels ). Mais
dans les deux cas la traductologie est ouverte aux influences des
sciences humaines et sociales.
La traductologie est interdisciplinaire, elle ait besoin de nombreux
moyens empruntes a d’autre discipline pour cerner son objet d’étude
empirique qui se base sur la pratique qui se base sur la pratique
traductionnelle et sur l’observation des faits de la traduction.

En tant que discipline empirique et descriptive, elle tente d’identifier


par l’observation des phénomènes dans activité de traduction qui
forment une théorie, cette tentative de former une cadre théorique
passe par 3 étapes :

A ; l’observation : c’est l’examen des faits de traduction par la culture


et les compétences linguistique de traducteur.

B ; hypothèse : c’est la attentive de proposer une règle a partir


d’observation réalisées, par le raisonnement inductif du particulier
au générale

C ; la vérification : vérification de hypothèse par allers retours entre la


thèse et la pratique traductionnelle.

Et pour que une théorie traductologique soit utile et admise par les
praticiens, elle doit répondre a

a-principe de cohérence : par de contradiction interne

b-principe d’exhaustivité : rendre compte du plus grand nombre de

c- principe de simplicité : utiliser le minimum de concept.

d- principe de prédictibilité : prévoir la validité dune traduction

ces principes sont généraux, et peuvent s’appliquer a toutes


discipline mais la traduction possède des particularités.

la discipline a une épistémologie qui on peut expliquer on disant que


la vérification des hypothèses a un caractère particulier en
traductologie elle prend la forme exemplification qui sert a vérifier la
traduction envisagée est valide ou non.

L’acceptabilité de la traduction est soumise au traducteur et aux


principes de références de ce dernier.

Et ce que rendre la traductologie une science autonome c est que elle


a un objet d’étude, elle est envisagée en elle-même « processus «  et
pour elle-même «  le produit « 

Décrire le produit dune traduction c’est emmotter les éléments qui la


composant : (le texte de départ –texte d’arrivée et le traducteur)

Analyser le processus traductionnelle, c’est mettre en évidence les


manier de procéder et d’organiser les éléments de traduction

a- L’objet a traduire

c’est le texte source, la commande sur laquelle travail le traducteur il


peut se présenter sous différentes formes : article, roman, site web….

Il existe des règles d’analyse pour comprendre le texte de départ,


mais les règles de conversion ne sont pas toujours nomes ni
uniformes.

b- l’objet traduit

c’est le texte d’arriver, en théorie, il s’oppose au texte source, il est


l’actualisation personnelle d’un objet générique et impersonnel en
pratique, c’est un produit individuel prenant la forme d’un essai de
compréhension et de reformation, entre 2 langues.

c- le sujet de la traduction :

la translateur, il se trouve toujours au cœur du system , il est :

-l’interprétant du texte du départ


- la sélection du sens a traduire

-La gestionnaire des modules de traduction

-Le décideur de finalité

-La production de version traduite.

Son processus c’est l’activée cérébrale, émotionnelle, psychique et


mentale du traducteur pendant toutes l’opération de la traduction

C’est tous ce que rendre la traductologie indépendante est


une science autonome parmi les autres sciences en générale.