Vous êtes sur la page 1sur 5

1) Introduction 

Les ouvrages d’assainissements dans les route est de rôle très important pour la sécurité de la route
d’une part et pour permettre une conception logique de profil en long dans le cas de l’présence d’un
oued, le dimensionnement d’un ouvrage d’assainissement et le choix de type d’ouvrage est en
fonction de plusieurs paramètre hydraulique et hydrogéologique, pour notre projet routier le tracé
en plan passe par le oued de mouillah, et le but de cette étude est de traversé le oued de mouillah
pour permettre la circulation de l’eau.

L’ouvrage d’art pour notre cas est un pont à poutre en béton précontraint d’une longueur de 66
mètre. Dans ce chapitre on va dimensionnée cette l’ouvrage.

2) dimensionnement de tablier
La longueur de travée est de 33 m (à partir de fichier de l’entreprise S.E.R.O.R).

Le largueur de la voie est de 3,5m X 2 plus 1,5 x 2 m de trottoir ça va nous donner une largeur de 10m
pour le tablier.

2.1) hauteur des poutres et de la dalle :


L'élancement usuel se situe aux environs du 1/17 de la portée, ce qui fixe la hauteur totale
du tablier (poutre + hourdis). L'épaisseur du tablier varie donc habituellement de 1,80 m à
2,40 m, lorsque la portée varie de 30 à 40 mètres. [1] guide de conception SETRA, pont a
poutre préfabriquées précontraintes par post tension, février 1996, p161.
l 33
L= = =1,94 m on prend une hauteur de de 1,95m.
17 17
En général L’épaisseur de la dalle varie selon l’espacement entre axes des poutres, plus
L’entraxe est grand plus l’épaisseur de la dalle est grande pour répondre mieux aux efforts
de Flexions transversale, l’épaisseur de la dalle est comprise entre 0,20 et 0,3m :
On prend une hauteur pour la dalle de 0,25m qui va nous donner une hauteur des poutres
de : 1,95-0,25 = 1,7m.
Donc :
h poutres = 1,7 m, h dalle = 0 ,25 m.
2.2) L’épaisseur de l’âme 
Les âmes sont dimensionnées au minimum constructif dans le but d'alléger le plus possible
les poutres. Doit également respecter conditions d'enrobage des armatures passives (3 cm
dans les cas habituels) et des armatures de précontrainte (un diamètre de conduit) dans les
zones ou les câbles remontent dans l'âme. [1]
Selon le guide de S.E.T.R.A, on a deux cas :
 Médiane : 0,16m ≤ b0 ≤ 0,22m on prend b0 = 0,20m.
 Sur appuis : L’épaisseur de l’âme à l’about de la poutre doit être grande à cause de
l’augmentation des efforts tranchants. On prend ba = 0,45m.
 A l’intermédiaire : 0,2 m≤ bi ≤0,35 m  bi =0,30m.
2.3) table de compression : [1]
La largeur de la table de compression dépend de nombreux critères, parfois antagonistes.
La valeur de la partie verticale pour la table de compression est généralement environ 10cm
on va prend 11 cm.
Pour alléger les poutres, dans le but d'en faciliter la manutention, on serait tenté de réduire
le plus possible la largeur des tables de compression. Toutefois, pour prévenir tout risque de
déversement pendant les opérations de manutention, on ne descendra pas en dessous
d'une largeur voisine de 60% de la hauteur.
On est parfois conduit à augmenter cette valeur (jusqu'à 2,50 mètres et plus) pour pouvoir
placer les poutres directement en rive ou pour diminuer la portée libre des coffrages du
hourdis.
Donc b ≈ 0,6hp = 0,6 X 1,7 = 1,02 m on prend une largeur pour la table de compression de 1
m
2.4) Talon 

2.4.1) La largeur de talon :


Les talons des poutres, constituant la fibre inférieure de la structure, sont dimensionnés par
la flexion et doivent permettre de loger les câbles de précontrainte dans de bonnes
conditions d'enrobage et d'espacement. [1]
En première approximation, pour un béton de 35 MPa de résistance, on pourra déterminer
la largeur totale des talons par la formule empirique suivante : [1]
l×L²
b t=
ht ² × k

Avec : l : largeur du tablier,


L : portée de la travée,
ht : hauteur totale du tablier.
Et k varie dans l’intervalle 1100<K<1300.
Cette formule montre que la largeur totale des talons varie peu et ne dépend pas de la
portée. Pour un ouvrage normalement élancé au 1/17. [1]
10 ×33²
b t= =2,6 m
1 , 95²× 1100
2,6
bt≥ =0,43 m
6
On prend une largeur de 0,45 m.
2.4.2) L’épaisseur de talon :
Selon le guide de S.E.T.R.A, l’épaisseur du talon est tirée l’inégalité suivante: 10cm≤e t≤20cm
On prend : et =15cm.
2.5) Gousset
C’est l’angle reliant la table de compression et le talon avec l’âme pour assures le bétonnage
de la poutre et il permettre d’améliorer la section de la poutre et de loger les armatures
d’acier et les câbles précontraint, Cet angle est fixé entre : 45°≥ α ≥60°. [2] Oussadit, D.N; Hadj
Slimane, R.I. ETUDE D’UN PONT A POUTRES INDEPENDANTES EN BETON PRECONTRAINT SUR
OUED ESSAM WILAYA DE NAAMA. Tlemcen. Master en Génie Civil. 2016. P128

Tableau 5.1. La largeur de gousset.

Largeur du gousset de la table de compression

Situation α ° (l’angle de gousset) [dégrée] e [cm]


α 1 = 45 e 1 = 10
Médiane
α 2 = 79 e 2 = 31
α 1 = 45 e1= 3
A l’intermédiaire
α 2 = 79 e 2 = 31
A l’appui 79 28
Largeur du gousset du talon
Médiane 57 13
A l’intermédiaire 57 6
2.6) Espacement des poutres
Étant donné que nous avons considéré l'utilisation de poutres dans la section I, la largeur de
la table de compression est légèrement réduite par rapport à celle du talon, l'espacement
doit être en conformité avec la loi suivante 1,5 ≤ E ≤ 2,5.
On prend E = 2 m
2.7) nombre de poutre
Le nombre de poutre est déterminé par l’équation suivante :
La
N= +1
E
Avec :
La: est la distance entre appuis de rive La = 8,25m.
8,25
N= +1=5,125 on prend 6 poutres.
2
Donc N égale à 6 poutres espacées de 2 m.
2.8) Entretoise
Les entretoises faisant fonction de poutraison transversale assurent la répartition des
charges entre les poutres et permettent de bloquer les poutres à la torsion sur appuis.
h entretoise = hp (=1,7) - 0,6 = 1,1 m.