Vous êtes sur la page 1sur 2

Dissertation : effectuée par Hassen GARA

La division du travail est conçue pour améliorer le rendement du travail


tout en le décomposant en un certain nombre de tâches partielles. Pendant
l’année 1880, un nouveau modèle d’organisation a pris naissance, appelé
l’Organisation Scientifique du Travail (OST) et par la suite, ce dernier a été
déplacé avec de nouvelles formes de travail.

Quels étés donc les principes de l’OST et par quoi ont-ils étés changés ?
Pour répondre à ces questions, nous allons expliciter dans une première
partie, les principes de l’organisation scientifique du travail, et dans une
seconde partie, nous allons identifier les nouvelles formes du travail.

F.W Taylor a été à l’origine de l’étude scientifique des méthodes de


travail, les principes de l’Organisation Scientifique du Travail ont étés mise en
place par ce dernier et innovés par Henry Ford. Ce système a donc reposé
sur quatre principes. La division horizontale du travail été en premier lieu, il
s’agit alors de la parcellisation des tâches entre les ouvriers spécialisés. Ces
tâches sont répétitives, simple et exécutées en un minimum de temps. Après,
on découvre la division verticale du travail qui vient en second lieu, et qui
s’agit de la séparation entre le travail de conception et le travail de
réalisation. Les concepteurs portaient des cols blancs et conçoivent la
meilleure manière de travailler et les ouvriers spécialisés qui portaient des cols
bleus l’exécutent. Par la suite le chronométrage a visé à faire respecter les
cadences imposées par les concepteurs et à réduire la « flânerie » des
travailleurs tout en augmentant leur productivité. Enfin, il a pratiqué la
manière des salaires aux pièces, qui dépendaient du rendement de chaque
ouvrier.

Par la suite, Henry Ford a cherché à innover ces principes tout en mettant en
place le travail à la chaîne qui est adopté avec l’introduction du système de
convoyage, et qui assure le transport du produit en cours de production entre
les ouvriers, puis la standardisation, qui s’agit de la production des biens en
série avec les mêmes caractéristiques. Enfin, La motivation par l’augmentation
du salaire connue sous l’expression « Five dollars day » , cette méthode a été
employée par Ford afin de motiver les ouvriers spécialisés.

Ainsi, les principes de l’OST sont structurés autour des idées de Taylor et Ford.
Quelles étaient alors les nouvelles formes d’organisation du travail ?

Les mutations économiques intervenues depuis la fin du "compromis fordien"


ont remis en cause les formes antérieures de travail et d'emploi. Soumises à

1 SUR 2
l'intensification de la concurrence et aux impératifs du progrès technique, les
entreprises ont modifié leurs méthodes de production, et, partant, leurs
modes de gestion de l'emploi. Cinq nouvelles formes ont été mise en place ;
La rotation des postes ; chaque ouvrier occupe différents poste de travail
successivement afin d’avoir un employé polyvalent, L’élargissement des
tâches dont les travailleurs réalisent des ensembles ou sous-ensembles
complets de tâches, L’enrichissement des tâches qui permet d’augmenter
l’intérêt des tâches peu motivantes tout en y associant des tâches plus
intéressantes (contrôle de la qualité, entretien des machines, etc…), enfin, les
groupes semi-autonomes et les cercles de qualité.

Ces nouvelles formes d'emploi et de travail correspondent à une adaptation


des emplois aux exigences productives de l'économie. Ceci soulève la
question de l'adaptation du code du travail au contexte socio-économique :
des évolutions sont aujourd'hui nécessaires pour répondre aux enjeux de la
relation employeur-salarié.

Au cours de cette dissertation, nous avons expliqué les principes de


l’Organisation Scientifique du Travail, et on a montré les nouvelles formes du
travail.

Quels sont alors les limites de l’OST ?

2 SUR 2