Vous êtes sur la page 1sur 8

GRAND AVIGNON

Préserver l’eau et protéger


l’environnement

Le Grand Avignon, qui exerce sa compétence dans les domaines de la distribution de l'eau potable, de l'assainissement et de la gestion des eaux
pluviales, établit des schémas directeurs pour se mettre en conformité avec la législation européenne et répondre aux besoins en eau d'une po-
pulation qui augmente chaque année.

NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE


PAGE 2

Sommaire

3
Page 3 : la station d'épuration de Courtine, un pro-
jet intercommunal exemplaire

4
Page 4 : interview de Patrick Vacaris, vice-président
du Grand Avignon, délégué à l'assainissement et
maire de Rochefort-du-Gard

5
Page 5 : quel type de consommateur êtes-vous ?

6
Page 6 : les stations d'épuration de Morières et de
Jonquerettes. Des chantiers nécessaires pour mieux
préserver l'environnement

7
Page 7 : l'actualité, c'est aussi le raccordement des
habitants de la Barthelasse et de l'île Piot au réseau
d'assainissement.

8
Page 8 : le plan du réseau d'assainissement dans le
Grand Avignon.

Ce qu’il faut savoir


sur la politique de l’eau
du Grand Avignon

La volonté du Grand Avignon est de garantir la


« L’assainissement,
qualité de l’eau potable à laquelle peut prétendre
chaque usager, de mettre les stations d’épuration c’est aussi l’esprit
en conformité et d’assurer la modernisation des
réseaux afin de répondre à la législation euro-
péenne et mieux protéger notre environnement.
communautaire »
Interview Quelle a été la démarche dans la leneuve et Les Angles pour ne
C’est pourquoi votre facture tient compte du prix de l’eau potable,
mise en place de cette politique pas les citer ?
mais aussi de l’assainissement des eaux usées. Le montant que de Mme ROIG, communautaire, sur ce dossier de Dès le départ, et grâce au diag-
vous réglez a été établi selon des critères objectifs et rationnels. présidente l’eau et de l’assainissement plus nostic effectué au préalable, les
Il prend en compte dans une certaine mesure les investisse- particulièrement ? services techniques du Grand Avi-
du Grand Avignon
ments réalisés et à venir comme la mise en conformité de la sta- Nous savons pertinemment qu’une gnon se sont rendu compte que la
tion d'épuration d'Avignon - Le Pontet - Villeneuve lez Avignon et député-maire d’Avignon
bonne gestion de l’eau passe par solution la moins coûteuse pour
Les Angles (30 millions d’ d), l’extension de la station d'épuration une organisation cohérente du ré- remplacer la station d’épuration
de Morières et d'un quartier de Vedène (6 millions d), les travaux L’assainissement en général et seau au niveau de l’ensemble du des Angles - devenue obsolète et
sur la station d'épuration de Jonquerettes (450 000 d) et les tra- le traitement des eaux usées en territoire de desserte. Il nous fallait qui traitait les eaux usées de Ville-
vaux sur les réseaux d’assainissement et d’eau potable de la particulier ne semble pas être, à donc raisonner à l’échelle du neuve - était de relier les deux
communauté pour limiter les pertes d'eau et éviter les risques de première vue, un thème très fé- Grand Avignon, et pas chacun communes à la station d’épuration
dysfonctionnement (environ 8 millions d par an). Toutes ces dérateur pour vendre le Grand dans son coin, que ce soit pour le d’Avignon en Courtine. A laquelle
charges ont été réparties de manière à ce que les habitants ne Avignon. Pourquoi l’avoir intégré fonctionnement ou l’entretien du est déjà relié l’ensemble du réseau
paient que les investissements réalisés dans la commune où ils aux compétences de l’agglomé- réseau. Dans un premier temps, du Pontet.
résident. Ce qui explique aussi que le prix de l’eau peut varier ration ? nos techniciens ont procédé à l’éla- Et ce choix illustre parfaitement
d’une commune à l’autre. Tout simplement parce qu’il nous a boration d’un schéma directeur l’esprit communautaire : il s’agit de
semblé essentiel, avec les autres destiné à faire un état des lieux des mutualiser les moyens afin de ré-
Cependant, à chaque échéance de contrat, la communauté d’ag- maires du Grand Avignon, de pou- différents réseaux d’eaux usées et duire les coûts d’investissement et
glomération fait un pas supplémentaire vers l’uniformisation de la voir maîtriser le dossier de l’eau pluviales dans chaque commune, de fonctionnement. Ce que nous
gestion de l’eau et travaille en permanence sur la mutualisation potable et celui qui est son corol- en faisant la synthèse de l’existant avons fait. Et pour cela, il a fallu
des équipements et des moyens. Ce qui devrait aboutir, à terme, laire, l’assainissement. dans plusieurs secteurs et en réac- faire traverser le Rhône à ces eaux
à un prix unique sur l’ensemble du territoire communautaire. L’un ne va pas sans l’autre, surtout tualisant ou en complétant les usées gardoises : un défi que les
Ainsi, lorsque les contrats d’assainissement avec les fermiers ar- à une époque où le problème de schémas en place. Dans un se- techniciens ont su relever !
l’eau et de sa gestion sont au cœur cond temps, tout cet important tra- L’économie réalisée a-t-elle été
rivent à échéance, comme cela a été le cas récemment pour Vil-
de toute politique raisonnée sur le vail de diagnostic s’est révélé substantielle ?
leneuve, Rochefort du Gard, Saze et Les Angles, la politique du
développement durable. La com- particulièrement utile car il a per- Sans aucun doute puisqu’elle
Grand Avignon est d’aller vers un contrat unique.
munauté européenne, avec sa di- mis à nos services de créer une s’élève à quelque 600 000 euros.
La prochaine étape est 2013, date d’échéance de nombreux
rective-cadre, en a fait une de ses base de données, dotant ainsi le Mais cette solution, moins coû-
contrats. Une analyse technique et financière sera réalisée en Grand Avignon d’un outil rationnel teuse donc, a aussi permis de dé-
priorités ; et le Grenelle de l’envi-
fonction du niveau de service à rendre aux usagers. ronnement n’est venu que confir- de programmation pour ses futurs localiser en quelque sorte la
mer cette tendance. Avec le Grand investissements et travaux. station angloise qui gênait les rive-
Il faut savoir que les budgets de l’eau et de l’assainissement Avignon, et même si nous étions, à Comme ceux que nous venons de rains.
sont des budgets annexes, indépendants du budget principal du une époque, légèrement décalés réaliser ces derniers mois sur trois Et, du coup, elle a aussi permis à
Grand Avignon qui est lui financé en partie par les impôts préle- sur le sujet avec des installations stations d’épuration du Grand Avi- moindre frais d’augmenter la capa-
vés sur les entreprises et par la part départementale de la taxe vieillissantes, nous avons voulu gnon et qui sont en passe d’être cité de traitement de la station
d’habitation, perçue désormais par la Communauté d’agglomé- nous donner les moyens de nos achevés. d’épuration d’Avignon, qui est pas-
ration, depuis la suppression de la Taxe professionnelle. Ainsi, ambitions, à savoir préserver notre C’est donc cette idée, que l’on sée de 3 000 m3/h à 7 400 m3/h.
les recettes du service public de l’eau et de l’assainissement environnement. Pour cela, il fallait peut qualifier de communau- Le tout, avec des performances
(l’ensemble des factures des usagers) ne peuvent servir qu’à fi- absolument en la matière une poli- taire, qui a prévalu quand il a écologiques en accord avec les
nancer des dépenses en matière de gestion de l’eau et de l’as- tique volontaire… et communau- fallu traiter les eaux usées de normes les plus sévères en ma-
sainissement. taire. deux communes gardoises, Vil- tière de rejet et d’environnement.
PAGE 3

La station d’épuration de Courtine


aux normes européennes et calibrée
pour les 25 prochaines années

Quatre villes – Avignon, POURQUOI COMMENT SONT


Villeneuve-lez-Avignon, DE TELS TRAITÉES LES
Les Angles et Le Pontet – INVESTISSEMENTS EAUX USÉES ?
sont concernées par la SUR LA STATION D’abord, par un prétraitement
station d’épuration de EXISTANTE ? classique en trois phases : un dé-
grillage pour retenir les matières
Courtine dont le chantier les plus volumineuses ; puis, par
Tout simplement parce qu’elle
d’extension et de mise était devenue obsolète, tant au ni- décantation, on récupère le sable
aux normes est en cours que charrient les eaux usées et qui
veau de sa capacité de traitement
sera « lavé » ; et enfin, on retient
de finition. L'usine de trai- que de ses performances qui ne
les graisses qui remontent à la sur-
correspondaient plus au niveau
tement actuelle, dont la face après avoir injecté un peu
exigé par la réglementation euro-
d’air, graisses qui sont « digé-
construction remonte à péenne. La nouvelle station, qui
rées » sur place. Après cette
est en phase de test après plu-
1994, avait été bâtie à phase préliminaire vient le traite-
sieurs années de travaux, permet-
l’origine pour recevoir les tra de traiter la pollution
ment biologique proprement dit qui
n’existait pas avant les travaux sur
QUELQUES
correspondant à une population de
seules eaux usées du Pon-
177 000 habitants (contre 150 000
le site de Courtine. Un traitement
biologique qui se déroule dans les
DATES
tet et d’Avignon ; mais, actuellement). Elle permettra d'as-
depuis 2007, elle recueille surer la dépollution avec un débit
de pointe de 7400 m3/heure contre
quatre nouveaux bassins qui ont
été construits, à l’intérieur des- 2006
quels, selon un procédé bien Début des études prélimi-
aussi les eaux des deux 3000 actuellement. Quatre bassins QUEL A ÉTÉ connu, les bactéries des eaux naires et réglementaires
communes gardoises suite de plus de 60 mètres de diamètre, LE COÛT usées deviendront des boues qui, par la société SOGREAH
c’est-à-dire de la dimension d’un
à la démolition de la sta- stade de football, ont ainsi été
DES TRAVAUX ? après déshydratation, seront valo- Consultants
risées dans un centre de compos-
tion d’épuration des An-
gles et à la mise en place
construits, qui permettent désor-
mais de traiter les eaux usées et C’est la Communauté d'Agglomé-
tage. Il suffit simplement de nourrir
ces bactéries en leur apportant de
2007
d’en extraire des boues. Autre élé- ration du Grand Avignon qui les a L'enquête publique est
l’oxygène. Quant à l’eau, une fois
d’un raccordement qui ment important : les installations financés à hauteur de 30 millions lancée
épurée (et même si elle n’est pas

Avril 2008
franchit le Rhône sous le sont conçues pour réduire au d'euros, subventionnés à 30% par potable comme pourraient le croire
maximum les nuisances visuelles, l'Agence de l'eau Rhône-Méditer- certains), elle rejoindra le milieu
pont SNCF. olfactives et sonores. rannée et Corse. naturel, le Rhône en l’occurrence. du chantier (le plus
Début
important de tout le Vau-
cluse à l’époque) avec
l'opération de renforce-
ment du poste de relève-
ment principal d'Avignon
et du Pontet

Février 2011
Fin des travaux. La station
d’épuration est dans sa
phase de rodage.

Mars 2011
Réception des travaux.
PAGE 4

téger. C’est pourquoi notre communauté d’agglo, qui portantes, et celui de l’assainissement, qui doit aussi
Interview prend tout son sens sur ce dossier en mutualisant ses être surveillé de près ?
de Patrick moyens, met le paquet si l’on peut dire et investit plus de
Vacaris, 36 millions d’euros dans ces projets. Afin d’éviter tous ces dysfonctionnements, le Grand Avi-
Il faut savoir aussi qu’en raison d’une forte urbanisation gnon engage chaque année environ 8 millions d’euros
vice-président en France, phénomène auquel notre région n’échappe pour l’entretien des canalisations, ou même leur renou-
délégué pas, de l’utilisation d’engrais, de pesticides et autres re- vellement quand elles sont trop vétustes, comme nous
à l’assainissement jets de produits chimiques des industries, la qualité de l’avons fait récemment dans le centre ville du Pontet.
l’eau pourrait se dégrader rapidement. L’objectif de la di- Nous avons aussi étendu le réseau route de l’Isle-sur-la-
Maire de Roche- rective-cadre sur l’eau, adoptée sur l’ensemble du terri- Sorgue à Caumont et réparé des conduites dans le quar-
fort-du-Gard toire européen, doit permettre d’atteindre, d’ici 2015, le tier de la Peyrière à Velleron.
bon état écologique des eaux souterraines et de surface.
Mais le prochain grand chantier, c’est celui du raccorde-
Et 2015, c’est demain.
ment au réseau des eaux usées des habitants du sud de
Ces dernières an- la Barthelasse et du nord de l’île Piot. Ces travaux débu-
nées, avec les tra- Est-ce que vous pouvez nous détailler rapidement les
principaux travaux engagés ces derniers mois ? tent en février et permettront à ces Avignonnais de bé-
vaux lancés sur néficier du service de l’assainissement collectif. Une
plusieurs stations opération rendue aujourd’hui possible grâce aux travaux
d’épuration, le D’abord, le plus gros chantier, celui de la mise en confor-
mité et de l’extension de la station d’épuration d’Avignon déjà effectués sur la station d’épuration de Courtine et à
Grand Avignon
– Le Pontet – Villeneuve – Les Angles. Une prouesse la pose d’une canalisation sur le pont de l’Europe qui
semble être passé à
technique en quelque sorte puisque les eaux usées des avait été effectuée, par anticipation, en 2005.
la vitesse supé-
rieure. Comment deux communes gardoises traversent le Rhône, sous le
l’expliquer ? pont SNCF, pour arriver à la station de Courtine. L’inves- Les usagers ne sont pas toujours conscients de l’im-
tissement a été de 30 millions d’euros. La station est en portance de tous ces travaux qui ne se voient pas for-
Il faut savoir que le Grenelle de l’environnement est passé phase de test et tout semble fonctionner normalement. cément et peuvent parfois s’étonner de voir leur
par là et que, déjà auparavant, la législation européenne Le deuxième chantier est celui de Morières-les- facture grimper. Que leur diriez-vous ?
avait été renforcée. De nouvelles règles, plus contrai- Avignon, qui inclut une partie de Vedène : les équipe-
gnantes, ont été édictées et nous avons simplement ments, qui dataient de 1974 et de 1992, sont en train Trois choses : d’abord, les dépenses d’assainissement
voulu nous mettre en conformité avec ces lois. Ce qui n’a d’être mis aux normes. Sa capacité va plus que doubler, sont une contrainte à laquelle il va falloir s’habituer car
pas toujours été le cas dans un passé pas si lointain où passant de 12 000 à 26 000 équivalents-habitants. Là, le l’eau est une ressource précieuse dont la gestion a un
Avignon, comme d’autres grandes agglomérations, a pu Grand Avignon investit presque 6 millions d’euros et, si coût. Et que, même si au Grand Avignon, nous calculons
être montrée du doigt. Aujourd’hui, il s’agit d’être respec- tout se passe bien, le chantier devrait être terminé à la fin au plus juste, ce coût pourra difficilement diminuer.
tueux de notre environnement et nous avons l’ambition de l’année.
d’être exemplaire dans ce domaine. Quant au troisième site, c’est celui de Jonquerettes : plus Ensuite, je leur dirai aussi que grâce à l’intercommunalité,
petit, donc moins onéreux (450 000 euros) et avec un pro- tous les habitants, quelle que soit la taille de leur com-
Ces nouvelles normes européennes ont-elles cédé très écologique : on y a créé cinq bassins qui vont mune, bénéficient du savoir faire d’une équipe de techni-
un coût ? traiter les boues grâce à un système de filtres plantés de ciens d’une très grande qualité, particulièrement motivée.
roseaux. Un processus naturel, qui a un coût de fonc- Et enfin, il faut qu’ils sachent qu’ils peuvent eux aussi, à
Bien sûr, très important même. Mais, comme chacun le tionnement quasi nul, et qui permettra de valoriser ces leur niveau, contribuer à faire baisser ce coût de l’assai-
sait, la qualité des eaux rejetées influe directement sur la boues en compost ou en épandage. nissement. Car plus on fait des économies d’eau, moins
préservation des milieux naturels. Et ce sont ces milieux on a à la traiter. Récupérer l’eau de pluie pour arroser son
naturels, avec leur réseau de sorgues, de roubines et La qualité des stations d’épuration, c’est une chose. jardin par exemple, ne pas faire couler le robinet inutile-
d’espaces verts, particulièrement appréciés des habitants Mais qu’en est-il de l’état des réseaux, que ce soit ment, etc.
du Grand Avignon mais si fragiles, que nous voulons pro- celui de l’eau potable victime parfois de fuites im- En résumé, il faut agir comme un éco citoyen.

Etes-vous un gaspilleur d’eau


ou un utilisateur consciencieux ?
Moins on utilise d’eau du robinet, 5 - Où faut-il jeter l’huile 2 - A. L’avaloir a pour fonction de récol- 8 - B. La vidange se fait en moyenne
moins il y a d’eau à traiter. de votre friteuse ? ter et d’évacuer les eaux de pluie. tous les quatre ans (cette fréquence
A. dans l’évier Ce ne sont pas des poubelles et leur peut varier selon les conditions d’utili-
Tout commence par une utilisation B. à la déchèterie la plus proche obstruction peut perturber le bon écou- sation) par un organisme spécialisé qui
rationnelle de cette ressource et C. dans les toilettes lement des eaux. La rue n’est égale- doit vous remettre un bordereau men-
par des gestes responsables. ment pas une décharge. Ce genre tionnant notamment le volume
Faites ce quizz pour connaître 6 - En été, il faut arroser son jar-
d’incivilité coûte cher aux municipalités vidangé et le lieu de destination et de
din…
votre comportement face à l’eau. et aux collectivités chargées du net- traitement des boues. Pour toute
A. dans la matinée toyage et du ramassage des ordures et demande d'information, contacter les
Et pour réaliser des économies sur B. à midi
votre facture. donc, aux contribuables. techniciens du Spanc du Grand
C. le soir
Avignon.
3 - C. Soit 36,5 m3 d’eau par an. A en-
7 - Vous astiquez votre cuisine viron 1,52 euros le m3, cela représente
1 - Quel équipement ménager ou votre salle de bains avec une dépense inutile de 52 euros par
est le plus gros consommateur des lingettes nettoyantes.
d’eau sur une journée ? an.
Vous les jetez ensuite…
A. la chasse d’eau A. à la poubelle 4 - B. En effet, en 1 minute de douche,
B. le lave-linge B. aux toilettes 20 litres d’eau s’écoulent.
C. le lave-vaisselle C. dans le sac transparent 5 - B Il ne faut surtout pas jeter d’huile
pour le recyclage ou de produits chimiques dans l’évier
2 - Vous êtes dans la rue.
Vous avez un détritus à jeter. ou les toilettes. Ils se retrouveraient im-
8 - J’ai une fosse septique.
Vous pouvez le mettre… médiatement dans les égouts et en
Je dois la faire vidanger…
A. dans une poubelle station d’épuration, dont ils augmente-
A. tous les ans raient la pollution. Apportez-les aux dé-
b. dans un avaloir d'égout B. tous les 4 ans
c. dans la rue chèteries pour qu’ils soient retraités
C. tous les 10 ans
par les filières spécialisées.
3 - Sur une journée, quelle quantité
d’eau perdue représente un robinet 6 - C. Le soir car l’eau s’évapore moins
qui goutte ? RÉPONSES : 7 - A. Ces lingettes ne sont pas recy-
A. 3 litres clables, il ne faut donc pas les jeter
B. 10 litres 1 - A. Elle consomme environ 10 litres dans le sac transparent. Elles ne sont
C. 100 litres à chaque utilisation. A raison de 4 utili- pas non plus biodégradables. Elles
sations quotidiennes, une famille de bouchent donc les conduites, avec
4 - Un bain nécessite environ 200 li- pour conséquence une augmentation
tres d’eau. Combien de litres d’eau cinq personnes utilise donc 200 litres
d’eau par jour. Le lave-linge consomme du coût de fonctionnement et de traite-
sont utilisés lors d’une douche de 5
min ? environ 100 litres d’eau, le lave-vais- ment des eaux usées. Il faut donc les
selle environ 50 litres. Une chasse jeter avec les ordures ménagères et si
A. 75 l
d’eau à double débit permet une éco- possible ne pas en utiliser car elles
B. 100 l
C. 130 l nomie de 3 à 6 litres d’eau par usage. sont très polluantes.
PAGE 5

Jacques Thibault
Les Angles
Monique Parpillon
« En tant que retraité je fais at- Montfavet
tention à mes dépenses, d'au-
tant que je vis seul.
Concernant l'eau, effective- « Moi, cela va faire bien-
ment, je surveille régulière- tôt 80 ans que je bois
ment et je fais très attention à l’eau de Montfavet. Je la
l'arrosage de mes plantes en trouve très bonne. Nous
arrosant en période d'été seu- n’avons jamais eu de
lement 2 fois par semaine. Je problème avec. Bien sûr
dépense environ 70 m3 d'eau on fait attention à ne pas
et je paie 204 85 pour l'année. la gaspiller. Par exem-
Dernièrement, m'étant aperçu ple, lorsque je lave les
d'un léger dépassement de la légumes, je garde l’eau
consommation, j'ai fait venir un pour les fleurs. Puis en
plombier qui a trouvé une fuite réduisant la consomma-
et tout est rentré dans l'ordre » tion d’eau, on fait aussi
des économies sur le
porte monnaie et sur les
factures. J’ai lu dernièrement un arti-

Quel type
cle qui donnait l’eau d’Avignon
comme la meilleure de France. On la
consomme et on se porte très
bien ! ».

de consommateur
êtes-vous ?
Nathalie Muriel Denisart
Avignon Montfavet

Cette ancienne habi- « Avant tout, on es-


tante de Pujaut, fraî- saie d’économiser
chement débarquée à l’eau, d’une part
Avignon depuis le mois parce que cela se re-
de juin, inculque à ses trouve sur la facture
deux enfants de 10 et et qu'en faisant atten-
14 ans le respect de tion on paie moins
l'environnement. «Il est cher. Plus on gas-
important de les infor- pille, ça se retrouve
mer sur le risque de aussi sur la facture
manque d'eau. A la d'assainissement. Et
maison, on ne prend puis, parce que l’eau
que des douches et on c'est quelque chose
coupe le robinet à de vital pour nous et
chaque fois que l'on se brosse les dents.» pour la planète. Sinon, je n’ai pas de pro-
Une bonne initiative qui ne se limite pas à blème avec l’eau de Montfavet. Je la
l'eau mais également au traitement des trouve bonne. J’essaie également d’incul-
déchets que l'on trie soigneusement. quer à mes enfants le respect de l’eau, en
leur montrant comment ne pas la gaspil-
ler »

Naili
Entraigues-sur-la-Sorgue

"En règle générale,


je fais très attention
à ma consommation
d'eau. Je ferme le
robinet quand je me
brosse les dents ou
que je me savonne
sous la douche et je
Myriam n’en abuse pas pour
Morières-lès-Avignon la vaisselle. De plus,
depuis tout petit, Alain
mon fils a appris à Avignon
"Bien sûr que je sur- ne pas gaspiller
veille ma consomma- l’eau. C’est en partie
tion d'eau. L’eau du pour faire des économies parce que les Depuis l'année der-
robinet coûte assez factures ont vite fait de grimper, et en par- nière, Alain a vu sa
cher dans le Vau- tie parce que l’eau est un bien tarissable facture augmenter
cluse. Avec une fac- qu’il ne faut pas gaspiller." d'environ 2%, mais
ture qui augmente ce n'est pas cela qui
chaque année, on le fait s'inquiéter pour
essaye de faire atten- son portefeuille. Car
tion. Quand je me ce retraité admet ne
lave, je coupe le robi- pas faire d'efforts
net au moment de particuliers pour éco-
me savonner et je le nomiser l'eau mais
réouvre pour me rin- ne «laisse pas pour
cer. Mais mes enfants n’ont pas le même autant le robinet ou-
réflexe ; cependant j’essaie de les sensi- vert pendant des
biliser. heures» même s'il admet prendre de plus
Je travaille dans un café et j’utilise l’eau en plus conscience des notions de déve-
seulement lorsque j’en ai besoin. Il faut loppement durable. Il prend des douches
être vigilant, ne pas gaspiller et consom- simplement «pour des raisons pratiques
mer plus que nos besoins." car c'est plus rapide qu'un bain et on se
sent tout aussi propre».
PAGE 6

Morières
la station d’épuration
double sa capacité
Les principales caracté- La station d’épuration de Mo-
ristiques de la nouvelle
station d’épuration rières-les-Avignon, qui reçoit
sont les suivantes : aussi une partie des effluents
Capacité de de la ville de Vedène, a été
l'ancienne station : construite en 1974. A
12 000 l’époque, sa capacité de trai-
tement (3 000 équivalents ha-
équivalents habitants
Capacité de la future bitants) était largement Depuis quelques années, cette station vaux d’extension en cours actuellement doi-
station : suffisante. Mais, comme l’en- d’épuration reçoit des charges polluantes vent lui permettre de traiter les effluents de
très fortes pouvant parfois dépasser sa ca- 26 000 équivalents habitants. Ceci permet-
26 000 semble de la région du Grand
Avignon, Morières et Vedène
pacité de traitement. Il a donc fallu avoir re-
cours aux grands moyens et c’est pourquoi il
tra le traitement des effluents collectés ac-
tuellement et des effluents qui seront
équivalents habitants
ont connu une très forte pous- a été décidé de doubler sa capacité : les tra- raccordés jusqu’à l’horizon 2025, dans le
Volume journalier de respect de la règlementation en vigeur.
référence : sée démographique, rapide-
5 000 m3 ment il a fallu augmenter sa
capacité. Ce qui a été fait en
La station de Morières, de type biologique
(boues activées à faible charge), se com-
Coût des travaux : pose de trois bassins : le bassin clarificateur
1992 avec une deuxième (34 m de diamètre) ; le bassin biologique (25
5.25 Millions d'euros
(avec la subvention de
tranche de travaux qui a porté
m de diamètre) et un bassin de l'ancienne
station qui a été conservé et réutilisé en bas-
l’agence de l’eau de sa capacité à (12 000 équiva- sin de stockage.
663 000 euros). Sans oublier le bâtiment d'exploitation, long
lents habitants). Rebelote en
Début des travaux : de 35m, qui va abriter notament la salle de
2011 avec une troisième contrôle et les systèmes de pré-traitements.
décembre 2010 phase de travaux, l’objectif
Après traitement, les eaux épurées sont re-
Mise en service prévue : étant de porter sa capacité à jetées dans la roubine de Morières-Cas-
fin 2011 26 000 équivalents habitants. sagne qui se jette ensuite dans le Rhône.

La station d’épuration
biologique de Jonquerettes

Dans la plus petite commune du


Grand Avignon, où l’eau et l’assainis-
sement sont encore gérés en régie di-
recte, la solution qui a été choisie
pour la gestion des boues issues de
l’épuration est totalement naturelle.
Si le circuit de traitement est quasi-
ment identique à celui des plus
grandes stations, c’est la phase finale
qui diffère puisque c’est dans un bas-
sin planté de roseaux que s’effectue
le traitement des boues.

A
trant planté de roseaux. Le développe- parables à celles des installations clas-
Jonquerettes, cinq bassins ont
ment de ces derniers permet d’enlever siques et des coûts d’exploitation ré-
été créés afin de « nettoyer » les
l’eau des boues. Ces dernières devien- duits,
boues grâce à ce système (coût
nent ainsi de plus en plus sèches et se - les boues sont minéralisées directe-
des travaux : 450 000 euros).
minéralisent. Ce procédé permet de di- ment sur les filtres plantés de roseaux
Ici comme ailleurs donc, la pollution so- minuer les quantités de boues à éva- pendant plusieurs années avant d’être
lide (les gros déchets) est bloquée par cuer selon une fréquence qui peut aller valorisées en compostage avec des
des grilles, à la manière d'un filtre. La jusqu’à 10 ans. déchets verts ou en épandage sur les
pollution dissoute (liquides domes- Les avantages d’un tel procédé biolo- terres agricoles,
tiques, urine, huiles, graisses...) est gique : - un fauchage partiel des roseaux
traitée par des bactéries qui respirent - naturel et efficace, il s'intègre bien chaque année permet éventuellement
grâce à l'oxygène. dans le paysage. de réutiliser ces végétaux en compos-
- il est peu consommateur d’énergie et tage,
Les boues issues du traitement biolo- n’utilise pas de réactif chimique, pour - ’absence de bruit est aussi à prendre
gique sont envoyées dans un massif fil- des performances de traitement com- en considération.
PAGE 7

Une nouvelle Étape


La grande nouvelle de ce
début d’année, tout au Raccorder les habitants L’opération, là aussi, n’est pas simple
puisqu’il faut une nouvelle fois traver-
sence de l’eau à une très faible pro-
fondeur sur l’ensemble de cette
ser un bras du Rhône pour arriver zone, ce qui représente un véritable
moins pour les « Iliens »
concernés, c’est l’annonce de la Barthelasse jusqu’à la station d’épuration d’Avi-
gnon-Le Pontet-Villeneuve-Les An-
défi pour les équipes qui vont mener
ce chantier.
du début des travaux de
raccordement au réseau
et de l’île Piot au réseau gles située juste de l’autre côté, en
Courtine. Mais le problème avait été Un chantier qui va démarrer en fé-
anticipé ; et la nouvelle canalisation vrier et qui devrait durer une année.
des eaux usées pour ces
Avignonnais qui en
d’assainissement va être connectée à un tuyau déjà
existant, posé en attente sur le Pont
Il va falloir dans un premier temps
mettre en place des canalisations
de l’Europe. gravitaires d’assainissement (200 et
étaient privés jusqu’à pré- 300 mm de diamètre) sur environ
sent. Le Grand Avignon Deuxième problème, plus complexe 2,85 km ainsi que des canalisations
sans doute, que les techniciens du de refoulement sur 1,825 km, sans
s’apprête en effet à rac-
Grand Avignon vont devoir résoudre : oublier la réalisation de 120 branche-
corder les habitations si- les importantes fluctuations de popu- ments environ et la construction de 4
tuées au sud de l’Ile de la lation sur ce site entre l’hiver (un postes de refoulement.
gros millier) et l’été : de l’ordre de
Barthelasse et au nord de 3250 équivalents habitants, avec la En ce qui concerne le coût, ces tra-
l’Ile Piot. Des travaux qui présence de deux campings notam- vaux représentent un montant global
entrent dans le cadre des ment. Il a donc fallu réfléchir à la de 2,3 millions d’euros. Quand tout
mise en place d’un système de re- sera terminé sur le domaine public,
8 millions d’euros d’inves- foulement susceptible de s’adapter les riverains concernés n’auront plus
tissements annuels que la aux variations importantes de flux qu’à se raccorder au réseau d’eaux
des eaux usées. usées. Ils devront prendre à leur
communauté d’agglomé-
charge les travaux réalisés sur leur
ration injecte dans ses ré- Reste enfin une donnée majeure à propriété, avec le soin de déconnec-
seaux d’assainissement. prendre en considération : la pré- ter et condamner leur fosse septique.

Mieux protéger
l’Environnement
L’assainissement Les eaux usées
non collectif « non domestiques »
Le SPANC, tout d’abord ou Service public d’assainisse- En ce qui concerne les rejets d’eaux usées non domes-
ment non collectif, imposé par la loi sur l’eau de 1992. Il tiques, là aussi, le Grand Avignon exerce son rôle de
s’adresse donc aux propriétaires d’habitation équipées de contrôle. Car il n’y a pas que les particuliers qui sont re-
fosses septiques : il y en a près de 4000 sur le territoire du liés au réseau d’assainissement, mais aussi de très nom-
Grand Avignon. La Communauté d’agglomération a mis en breuses entreprises qui, en fonction de leurs activités,
place tout un système pour aider les propriétaires concer- doivent obtenir une autorisation de rejet, pouvant être
Le Grand Avignon veille à la protection de nés à y voir plus clair. complétée par des conventions que les services du
Dans le cas d’une installation déjà existante, le SPANC Grand Avignon sont en train de mettre en place. Il s’agit,
notre environnement. D’un côté, en conseil- réalise le contrôle et le diagnostic de votre assainissement pour certains de ces industriels, d’effectuer des prétraite-
lant les particuliers qui ne sont pas raccor- et, en cas d’installations défaillantes, vous conseillera sur ments de leurs eaux usées avant de les rejeter dans le
dés à un réseau d’eaux usées collectif ; de les travaux à entreprendre. réseau, de manière à éviter que les canalisations ne
l’autre, en surveillant d’un peu plus près les Dans le cas d’une construction nouvelle ou d’une réhabili- soient détériorées. Ce qui pourrait entraîner des dysfonc-
tation, le SPANC émet un avis technique sur votre projet, tionnements dans les stations d’épuration qui, rappelons-
rejets des nombreuses entreprises qui sont étant entendu que le propriétaire du logement doit réaliser le, fonctionnent par simples traitements biologiques.
installées sur le territoire de l’agglo. une installation conforme à la législation en vigueur.
Entraigues-
Sorgues sur-la-Sorgue

Rochefort-du-Gard Saint-Saturnin-lès-Avignon
Vedène
Villeneuve lez Avignon
Le Pontet Velleron

Saze Les Angles


Jonquerettes
Morières-
lès-Avignon Le Thor
Avignon
Aramon

Tarascon
Châteaurenard Caumont-sur-Durance