Vous êtes sur la page 1sur 1

Les cavités naturelles

Bien avant l’homme, la nature a su creuser des souterrains et parfois avec des dimensions surpre-

nantes (la salle du Sarawak sur l’île de Bornéo mesure 600 m sur 415 m et 80 m de haut... sans aucun

soutènement!). Les grottes, gouffres et autres cavités karstiques 1 — issus d’une dissolution
chimique et

d’une érosion par le passage de l’eau — ont hébergé les premiers hominidés. En France on connaît
surtout

la grotte de Lascaux ou la grotte Chauvet — récemment découverte — avec leurs peintures rupestres

préhistoriques. Aujourd’hui elles font le bonheur des spéléologues, et le malheur des ingénieurs civils
qui

essaient par tous les moyens de les éviter. Ces vides se rencontrent uniquement dans les régions
calcaires

et gypseuses, exceptionnellement dans les régions volcaniques (conduits de lave).

En France, pays où est née la spéléologie il y a plus d’un siècle, on connaît assez bien ces zones à

risques et la topographie des cavités est déjà bien entamée. Malgré cela, on n’est jamais à l’abri
d’une

rencontre fortuite lors du creusement d’un tunnel (Fig. 1.1).