Vous êtes sur la page 1sur 4

« Vivre est un projet.

Donnons de la valeur et un sens à notre vie »

Qu’est-ce que le génie des procédés ?


SOH Stanislas Alix
Ingénieur génie des procédés,
Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Douala, Cameroun
Email : stanislasalixsoh@gmail.com
Année 2021
1. Définition du génie des procédés

« Le Génie des procédés peut être assimilé à un régime de banane plantain dont on ne
peut définir sa dimension avant son existence ». « C’est une route pour aller au ciel ». Le génie
des procédés est venu résoudre des problèmes dans tous les secteurs d’activité jusqu’au science
sociale. La transformation industrielle n’est qu’un cas particulier du génie des procédés car les
recherches scientifiques et sociales dans tous les secteurs contribueront à perpétuité l’avancée
du génie des procédés. Aujourd’hui la transformation industrielle de matières premières ou
synthétiques en un ou plusieurs produits manufacturés en utilisant des opérations unitaires est
l’une des compétences majeures du génie des procédés en industrie. Dans ce document nous
allons nous limiter dans le secteur industriel pour expliquer les choses.

2. Les secteurs d’activités pour un ingénieur génie des procédés

L’ingénieur procédés en industrie est celui-là qui utilise ses connaissances scientifiques et
sociales pour concevoir, optimiser et mettre en œuvre une chaine de transformation aux yeux
de la norme et la réglementation. Ils sont visibles principalement dans la gestion de l’énergie,
la transformation optimale des matières premières à la limitation des risques environnementaux
et de sécurité. Pour mener à bien sa mission, il devra utiliser ses connaissances théoriques et
pratiques relatifs aux différents phénomènes de transfert, toutes les opérations unitaires et ce à
travers une bonne maîtrise des techniques de calcul, de l’informatique, des plans d’expérience
et de la simulation. Toutefois, la créativité doit être indispensable pour mener à bien sa mission.

Les secteurs d’activité potentiels dans lesquels l’ingénieur peut mettre en œuvre ses
connaissances pour créer et innover.

 Domaine chimique et pharmaceutique : Ce champ inclut les entreprises de


fabrication de produits par synthèse chimique contrôlée par intermédiaire des
phénomènes de transfert. Ce secteur comprend la chimie phytosanitaire,
l’industrie pharmaceutique, la fabrication de polymères, les peintures, des
médicaments, des vernis etc.
 Industrie de l’électricité : Ce domaine comprend les entreprises de production
d’électricité et les branches telles que les entreprises de service, gestion de
maintenance, d’installation de systèmes électriques, analyse des risques, etc.
 Industrie alimentaire : Il s’agit des industries transformant des produits
alimentaires issus de l’agriculture ou de la pêche en aliments industriels destinés

Page 1|3
principalement à la satisfaction des consommateurs notamment le jambon, le
chocolat, la farine etc.
 Industrie Plastiques : Ce domaine concerne les industries de conception, de
fabrication et de commercialisation de matériaux polymères telle que la
bouteille, les sacs utilisés à de nombreuses fins telles que l’emballage,
l’agriculture, le transport et aussi dans le secteur agroalimentaire.
 Industrie pétrolière : Ce secteur concerne les chaînes industrielles du pétrole et
du gaz, du réservoir. Il est utilisé ici les opérations dont les colonnes de
distillation ou des extracteurs.
 Eau et assainissement : les traitements des eaux aujourd’hui est indispensable.
Ce secteur couvre les infrastructures et les services liés à fournir de l’eau potable
et des services d’assainissement sûrs et de qualité aux industries et aux
ménagers.
 Energie : Le secteur de l’énergie comprend les entreprises intégrées de services
publics d’électricité. Les sociétés d’énergie sont classées en fonction de
l’origine de l’énergie ou en fonction de leur taille ou en fonction la quantité
qu’elles produisent et sont généralement classées dans les catégories non
renouvelables et renouvelables.
 Textiles : L’industrie textile couvre toutes les activités de la caractérisation de la
matière première, de conception, fabrication et commercialisation du produit
fini. La contribution de l’ingénierie des procédés dans ce secteur implique toutes
les étapes d’analyse, de transformation en intégrant le système de qualité.
 Valorisation des déchets : ce secteur concerne les industries qui traitent et/ou
valorisent les effluents, les déchets solides et gazeux. Ici l’ingénieur définir les
voies de valorisation pour celles disponibles.
3. Les professions pour un ingénieur génie des procédés
Ingénieur de fabrication : qui consiste à organiser, gérer et contrôler la
production à partir de la matière première en prenant en compte la mesure de la
qualité du produit.

Ingénieur méthodes : qui garantit l’efficacité des processus de production


industriels ou de management organisationnel en mesurant les performances du

Page 2|3
processus, pour trouver et étudier les opportunités d’amélioration sur les
processus de production ou de management.
Responsable du bureau de contrôle : dont la mission est la prévention des
risques techniques liés à la réalisation de projets en se servant des logiciels
spécialisés ou d’autres connaissances supplémentaires ou de l’expérience.
Ingénieur technico-commercial : capable de jouer le rôle de Business
Development Manager pour les clients d’une entreprise en se servant de l’étude
du marché et de l’état de l’environnement économique.
Acheteur industriel : qui sélectionne et négocie les matériaux et / ou
consommables nécessaires pour la production de l’entreprise à avoir effectuer
une analyse caractéristique de la matière première, selon des objectifs de
quantique, de coût, de qualité et en fonction des caractéristiques des produits
finis.
Responsable QHSE : dont le rôle principal est de prévenir les risques
industriels liés à l’environnement, à la chaine de production, à la qualité des
produits, des employés et leur circulation au sein d’une entreprise.
Chef de projet industriel : développe, planifie et met en œuvre un projet. Ce
travail assure la gestion technique, administrative et budgétaire de la phase de
conception à son achèvement en intégrant le concept de l’analyse des risques.
Directeur de production : qui est en charge de superviser la fabrication des
différentes gammes de produits de l’entreprise en vérifiant l’applicabilité des
bonnes pratiques de fabrication.
Ingénieur R&D : participe à la conception et au développement de nouveaux
produits, services ou processus dans le cadre d’un projet de recherche et
d’innovation
Responsable d’un bureau d’études : analyse les attentes du client et d’autre
intéressée, coordonne le travail de ses équipes et valide la réponse apportée
après analyse des réponses.

Afin de couvrir tous les secteurs d’activités ci-dessus, le diplômé ingénieur procédés
doit acquérir un ensemble de compétences génériques et spécifiques pour réussir une carrière
dans l’un des métiers visés par la formation. La formation est d’abord personnelle.

« Vivre est un courage que nous ignorons. Exploitons-le »


Page 3|3