Vous êtes sur la page 1sur 9

DIOP Abdou Aziz

GAYE Mamadou

Travaux pratiques
Réseaux électriques Haute tension
Etude des lignes

Enseignant Guy CLERC

2020/2021 1
Objectif :
Le travail consistera à partir d’un logiciel PSIM, d’effectuer une étude sur les lignes de
transmission de l’énergie.
• Grandeurs Caractéristiques des Lignes
• Lignes en Circuit Ouvert
• Ligne Adaptée
• Ligne avec différents types de Charge

I. Notations
U1, U2 : Tension en début et fin de ligne
UL : Chute de tension le long de la ligne
I1, I2 : Courant en début et fin de ligne
I10, I20 : Courant dans la branche transversale en début et fin de ligne
I12 : Courant dans la branche longitudinale

II. Préparation
Dans cette séance de travaux pratiques, la ligne que nous utiliserons sera de longueur 150km et
une tension de 380V. Ainsi tous les calculs seront réalisés en monophasé, sur la base du diagramme
vectoriel correspondant.
La ligne simulée a pour caractéristiques :

Résistance linéique R’ en Inductance linéique L’en Capacité linéique C’B en


/km mH/km nF/km
0.024 0.77 13.07

1. Donner le schéma équivalent d’une phase et tracer des diagrammes vectoriels

Schéma équivalent d’une phase


 Diagramme vectoriel courant-tension de la ligne sans perte, en circuit-ouvert.
Pour une ligne sans perte on utilise le schéma équivalent suivant :

I1

I10
U2

U1

On a U2 en retard de 90° par rapport à I10 et U1 en avance de 90° par rapport à I1

2020/2021 2
 Diagramme vectoriel courant-tension de la ligne sans perte, en cas d’adaptation (résistance
terminale égale à l’impédance caractéristique).

Dans le cas de l'adaptation, l'impédance R est égale à l'impédance caractéristique. Le courant qui
s'établit suffit tout juste pour que la consommation de puissance réactive par l'inductance linéique soit
égale à a puissance réactive générée dans la capacité de fonctionnement. Dans l'hypothèse où la ligne
est sans perte (ce qui est le cas ici), celle-ci ne consomme ou ne génère aucune puissance réactive
et ne prélève sur le réseau que la puissance active égale à la puissance absorbée par la résistance. La
tension en bout de ligne a la même valeur que celle en début de ligne.

I20

U2

I2
U1
UL

U1

III. MANIPULATION :
a) Fonctionnement en circuit ouvert

Schéma de fonctionnement en circuit ouvert

2020/2021 3
 Relevé des mesures des grandeurs spécifiées dans le tableau : (pour les puissances, il s’agit ci-
après toujours de valeurs triphasées, donc de puissances totales)

En début de ligne
Tension L1 – N 219,38 V
Tension L2 – N 219,38 V
Tension L3 – N 219,38 V
Tension L1 - L2 379,97 V
Courant L1 138,71mA
Courant L2 144,02mA
Courant L3 143,80mA
Puissance active (triphasé : total) 79.08 W
Puissance réactive (triphasé : total) -90Var
En fin de ligne
Tension L1 – N 221,61 V
Tension L2 – N 221,57 V
Tension L3 – N 219,67 V
Tension L1 – L2 384,57 V

Calculez :
Pulsation (rad/s)= 2*PI*f=314,16 rad/s
R=l*R’=3.6 Ω
L=l*L’=115mH
X=L*pulsation=36.29 Ω
C=L*C’=1.96µF
𝑈
𝐼20 = 0.041 𝐴, 𝑈𝐿 = 𝑋 ∗ 𝐼20 = 1.47 𝑉 ; 𝑈 = 384 𝑉; 𝑉 = ;
𝑟𝑎𝑐𝑖𝑛𝑒(3)
𝑄(𝑚𝑜𝑛𝑜𝑝ℎ𝑎𝑠é) = −𝑅𝐴𝐶𝐼𝑁𝐸(3) ∗ ((𝑈 ∗ 𝑈)/3) ∗ 𝑝𝑢𝑙𝑠𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 ∗ (𝐶 ∗ 10^ − 6)/2 = −26,21Var,1

 Commentaire :
On remarque en fonctionnement à vide la tension composée à la sortie est supérieure à celle de
l’entrée. C’est l’effet de ferranti.
 Synthèse :

2020/2021 4
b) Etude du comportement en cas d’adaptation

Schéma de fonctionnement en comportement en cas d’adaptation

Une ligne possédant une résistance R, par phase, alimente une charge résistive consommant une
puissance variable P. la tension de la source est constante. On s’intéresse à la puissance active
transportée par la ligne. Pour étudier ce comportement, on modifie la résistance de charge ohmique en
partant de sa valeur maximale.

Effectuer les mesures suivantes pour différentes valeurs de R= (750 Ohm 500 Ohm 200Ohm
100 Ohm et 75 Ohm)
 Mesurez les grandeurs suivantes :

R en (Ω) 750 500 200 100 75


Puissance en W (dans la 65,3 96.48 181,8 164.3 490.8
charge)
Courant L1 (charge) en A 0,2941 0,4394 0,8477 0,8139 0,2941
Tension L1 – L2 (fin de 382,032 380.54 371.47 349.62 332.28
ligne) en V
Courant L1 (début de ligne) 0,425 0.552 0.93 0.9 2.7
en A
Puissance active total (début 65,35 97,5 184,4 167,52 515,2
de ligne) en W
Puissance réactive (début de -23.39 -18.1 6.1 6.4 234.5
ligne) en Var

 Tracer des courbes sous Excel : Courant L1 (début de ligne) en fonction de la puissance
active (début de ligne) et de la Tension L1 – L2 (fin de ligne), Courant L1 (charge)en
fonction de la Puissance.

2020/2021 5
I2=f(P2) I1=f(P1)
3
3
2,5 2,5
2 2
1,5 1,5
I2=f(P2) I1=f(P1)
1 1
0,5 0,5
0
0
0 200 400 600
0 200 400 600

I1=f(U2)
3
2,5
2
1,5
I1=f(U2)
1
0,5
0
320 330 340 350 360 370 380 390

 Synthèse :

FIN DE LIGNE DEBUT DE LIGNE


Qa(VAR)
Ω
P(W) U2(V) I2(A) I1(A) P(W) mono mono
RESULTAT PRATIQUE
750 65,2 382,03 0,289 0,425 65,35 -23,39
500 96,48 380,54 0,435 0,552 97,5 -18,1
200 181,8 371,47 0,85 0,93 184,4 6,1
100 164,25 349,62 0,835 0,9 167,52 6,4
75 490,8 332,28 2,7 2,7 515,2 234,5
RESULTAT THEORIQUE
750 64,8652982 382,03 0,2941 0,4259 65,3370 -23,4707
500 96,540 380,54 0,4394 0,5690 97,4660 -18,0099
253 181,805 371,47 0,8477 0,9696 184,8106 6,0085
100 164,293 349,62 0,8139 0,9284 167,0562 6,3968
75 490,711 332,28 2,5579 2,6468 515,3656 234,2479

2020/2021 6
c) Charge purement capacitive :
Montage expérimental :

On réalise le montage ci-dessous :

Schéma de fonctionnement pour une charge purement capacitive

Pour les différentes valeurs de capacité effectuer les mesures suivantes :


C=2µF ; 4µF ; 8µF
C 2µF 4µF 8µF
Début de Ligne
Courant L1 (en A) 0,28 0,431 0,28
Puissance active (en W) 0,16 0,477 0,16
Puissance réactive (en VAR) -64,2 -98,97 -64,2
Fin de ligne
Courant L1 (en A) 0,15 0,299 0,623
Tension L1 – L2 (en V) 393,68 403,11 423,35
Puissance réactive (en VAR) -34,2 -71,44 -154,85

 Synthèse :

2020/2021 7
d) Charge purement inductive :
Considérons maintenant une charge purement inductive en fin de ligne.

Nous réalisons le montage suivant pour l’expérimentation :

Schéma de fonctionnement pour une charge purement inductive


Pour les différentes valeurs de l’inductance effectuer les mesures suivantes pour : L=1,2H ;
1,6H ; 2H ;
L 1,2H 1,6H 2H

Courant L1 (en A) 0,652 0.53 0.46


Puissance active (en W) 1.28 0.81 0.561
Puissance réactive (en VAR) 98.15 68.21 49.58
En fin de ligne
Courant L1 (en A) 0.534 0.41 0.31
Tension L1 – L2 (en V) 350,7 358,5 363.5
Puissance réactive (en VAR) 107,7 84.2 68.6

TABLEAU DE SYNTHESE

2020/2021 8
e) Charge mixte :
Dans cette partie, la charge est composé de deux charges différentes : résistive et inductive.
Nous retrouvons ici les éléments inductifs et résistifs ; la tension en début de ligne reste inchangée à
380V.
Montage à réaliser :

Schéma de fonctionnement pour une charge mixte ohmique et inductive

Conclusion :

Dans ce TP, on a fait l’étude d’une ligne de transmission d’un réseau électrique grâce au logiciel
PSIM, on a aussi faire des simulations de montage des différents fonctionnements de charge qu’on
peut rencontrer dans une ligne à modèle triphasé.

2020/2021 9