Vous êtes sur la page 1sur 45

NF EN 12668-1

septembre 2000
AFNOR
Association Française
de Normalisation

www.afnor.fr

Ce document est à usage exclusif et non collectif des clients AFNOR SAGAWEB.
Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous quelque forme que ce soit,
même partielle, sont strictement interdites.

This document is intended for the exclusive and non collective use of AFNOR SAGAWEB.
(Standards on line) customers. All network exploitation, reproduction and re-dissemination,
even partial, whatever the form (hardcopy or other media), is strictly prohibited.

SAGAWEB

Pour : PONTICELLI FRERES SA

Toute reproduction ou représentation


le 30/7/2003 - 8:24
intégrale ou partielle, par quelque
procédé que ce soit, des pages publiées
dans le présent document, faite sans
l'autorisation de l'éditeur est illicite et
constitue une contrefaçon. Seules sont
autorisées, d'une part, les reproductions
strictement réservées à l'usage privé
du copiste et non destinées à une
utilisation collective et, d'autre part,
les analyses et courtes citations Diffusé par
justifiées par le caractère scientifique
ou d'information de l'œuvre dans
laquelle elles sont incorporées (Loi du
1er juillet 1992 – art. L 122-4 et L 122-5,
et Code Pénal art. 425).
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24
FA045260 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 12668-1


Septembre 2000

Indice de classement : A 09-320-1

ICS : 19.100

Essais non destructifs


Caractérisation et vérification
de l'appareillage de contrôle par ultrasons
Partie 1 : Appareils

E : Non-destructive testing — Characterization and verification of ultrasonic


examination equipment — Part 1: Instruments
D : Zerstörungsfreie Prüfung — Charakterisierung und Verifizierung
der Ultraschall-Prüfausrüstung — Teil 1: Prüfgeräte
© AFNOR 2000 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 août 2000 pour prendre effet
le 5 septembre 2000.
Avec la norme NF EN 12668-3 (indice de classement : A 09-320-3), remplace la
norme homologuée NF A 09-320, de juin 1984.

Correspondance La Norme européenne EN 12668-1:2000 a le statut d'une norme française.

Analyse Le présent document spécifie les modes opératoires et les critères d’acceptation per-
mettant d'évaluer les performances électriques des appareils de contrôle par ultra-
sons à mode impulsionnel, analogique et numérique, utilisant une représentation de
type A, employés pour le contrôle manuel non destructif.

Descripteurs Thésaurus International Technique : essai non destructif, essai par ultrasons,
matériel d’essai, spécification, caractéristique de fonctionnement, essai, essai de
conformité, caractéristique électrique, acceptabilité.

Modifications Par rapport au document remplacé, division de la norme en trois parties.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex
Tél. : 01 42 91 55 55 — Tél. international : + 33 1 42 91 55 55

© AFNOR 2000 AFNOR 2000 1er tirage 2000-09-F


SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Essais non destructifs moyens acoustique AFNOR A09F

Membres de la commission de normalisation


Président : M WALASZEK
Secrétariat : MME VEROLLET — AFNOR

M BINGLER SIRAC
M BOUTAULT CTIF
M CASTEL SOFRANEL
M CHAY TECPHY DIV FIRMINY
M DYRLA GAPAVE
M HERNANDEZ RENAULT VEHICULES INDUSTRIELS
M JAEGY SGS QUALITEST
M KOZLOWSKI BNS
M LEGRANDAIS GAZ DE FRANCE — DIRECTION PRODUCTION ET TRANSPORT
M LELEU INTERCONTROLE
M LIETVEAUX BNIF
M POUDRAI COFREND
M SALIN ELECTRICITE DE FRANCE — DIRECTION PRODUCTION ET TRANSPORT
M TCHILIAN FRAMATOME SA
M TOMOSINO ELECTRICITE DE FRANCE — DIRECTION PRODUCTION ET TRANSPORT
M VALTEAU ELECTRICITE DE FRANCE — DIRECTION EQUIPEMENT SQR
M WALASZEK CETIM

Avant-propos national

Références aux normes françaises


La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises
identiques est la suivante :
EN 1330-4 : NF EN 1330-4 (indice de classement : A 09-020-4)
EN 12668-3 : NF EN 12668-3 (indice de classement : A 09-320-3)
EN ISO 9001 : NF EN ISO 9001 (indice de classement : X 50-131)
EN ISO 9002 : NF EN ISO 9002 (indice de classement : X 50-132)
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

NORME EUROPÉENNE EN 12668-1


EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Mai 2000

ICS : 19.100

Version française

Essais non destructifs —


Caractérisation et vérification de l'appareillage de contrôle par ultrasons —
Partie 1 : Appareils

Zerstörungsfreie Prüfung — Non-destructive testing —


Charakterisierung und Verifizierung Characterization and verification
der Ultraschall-Prüfausrüstung — of ultrasonic examination equipment —
Teil 1: Prüfgeräte Part 1: Instruments

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 13 avril 2000.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite
dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et
notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-
Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2000 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 12668-1:2000 F
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 2
EN 12668-1:2000

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d’application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Définitions ......................................................................................................................................... 4

4 Symboles ........................................................................................................................................... 7

5 Prescriptions générales de conformité .......................................................................................... 8

6 Spécification technique du constructeur pour les appareils de contrôle par ultrasons ........... 9
6.1 Généralités .......................................................................................................................................... 9
6.2 Attributs généraux ............................................................................................................................... 9
6.3 Visualisation ........................................................................................................................................ 9
6.4 Émetteur .............................................................................................................................................. 9
6.5 Amplificateur et atténuateur .............................................................................................................. 10
6.6 Appareils numériques de contrôle par ultrasons ............................................................................... 10

7 Exigences de performance applicables aux appareils de contrôle par ultrasons .................... 11

8 Essais du groupe 1 ......................................................................................................................... 13


8.1 Matériel nécessaire pour les essais du groupe 1 .............................................................................. 13
8.2 Stabilité en fonction de la température .............................................................................................. 13
8.3 Paramètres de l’impulsion d'émission ............................................................................................... 14
8.4 Récepteur .......................................................................................................................................... 15
8.5 Porte de sélection ............................................................................................................................. 18
8.6 Portes de contrôle à sorties proportionnelles .................................................................................... 19
8.7 Appareils numériques de contrôle par ultrasons ............................................................................... 22

9 Essais du groupe 2 ......................................................................................................................... 24


9.1 Matériel nécessaire pour les essais du groupe 2 .............................................................................. 24
9.2 État physique et aspect extérieur ...................................................................................................... 24
9.3 Stabilité ............................................................................................................................................. 24
9.4 Paramètres de l’impulsion d'émission ............................................................................................... 26
9.5 Récepteur .......................................................................................................................................... 26
9.6 Linéarité de la base de temps ........................................................................................................... 29

Annexe A (normative) Conditions spéciales pour les appareils de contrôle par ultrasons
à amplificateurs logarithmiques .................................................................................................... 39
A.1 Introduction ....................................................................................................................................... 39
A.2 Exigences fondamentales ................................................................................................................. 39
A.3 Essais ................................................................................................................................................ 39

Bibliographie .................................................................................................................................................... 40
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 3
EN 12668-1:2000

Avant-propos

Le présent document a été préparé par le CEN/TC 138 «Essais non destructifs», dont le secrétariat est tenu
par AFNOR.
Cette norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en novembre 2000, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en novembre 2000.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre le présent document en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Fin-
lande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque,
Royaume-Uni, Suède et Suisse.
La présente norme est composée des parties suivantes :
— EN 12668-1, Essais non destructifs — Caractérisation et vérification de l’appareillage de contrôle par ultrasons
— Partie 1 : Appareils ;
— EN 12668-2, Essais non destructifs — Caractérisation et vérification de l’appareillage de contrôle par ultrasons
— Partie 2 : Traducteurs ;
— EN 12668-3, Essais non destructifs — Caractérisation et vérification de l’appareillage de contrôle par ultrasons
— Partie 3 : Équipement complet.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 4
EN 12668-1:2000

1 Domaine d’application
La présente partie de la norme spécifie les modes opératoires et les critères d’acceptation permettant d’évaluer
les performances électriques des appareils de contrôle par ultrasons à modes impulsionnel, analogique et numé-
rique, utilisant une représentation de type A, employés pour le contrôle non destructif par ultrasons en manuel,
avec traducteurs simples ou à émetteur et récepteur séparés fonctionnant dans la gamme de fréquences centra-
les comprises entre 0,5 MHz et 15 MHz. Les appareils de contrôle par ultrasons à ondes entretenues ne sont pas
inclus dans la présente norme. Certaines parties de la présente norme peuvent s’appliquer aux appareils de
contrôle par ultrasons utilisés dans des systèmes automatiques, mais, dans ce cas, des essais supplémentaires
peuvent être nécessaires pour garantir des performances satisfaisantes.

2 Références normatives
Cette Norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées ci-
après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces publica-
tions ne s'appliquent à cette Norme européenne que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision. Pour
les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique.

EN 1330-4:2000, Essais non destructifs — Terminologie — Partie 4 : Termes utilisés en contrôle ultrasonore.

EN 12668-3:2000, Essais non destructifs — Caractérisation et vérification de l’appareillage de contrôle par ultra-
sons — Partie 3 : Équipement complet.

EN ISO 9001, Systèmes qualité — Modèle pour l'assurance de la qualité en conception/développement, produc-
tion, installation et prestations associées (ISO 9001:1994).

EN ISO 9002, Systèmes qualité — Modèle pour l'assurance de la qualité en production, installation et prestations
associées (ISO 9002:1994).

3 Définitions
Pour les besoins de la présente norme, les définitions suivantes données dans l'EN 1330-4:2000 ainsi que les
suivantes s’appliquent.

3.1
réponse en fréquence de l'amplificateur
variation du gain d’un amplificateur en fonction de la fréquence
NOTE Généralement spécifié par un relevé de courbe du gain (normalisé à la valeur maximale du gain) en fonction de
la fréquence.

3.2
bande passante de l’amplificateur
largeur du spectre de fréquence entre les fréquences de coupure haute et basse
La présente norme utilise comme limites les points au niveau desquels le gain est inférieur de 3 dB à la valeur
maximale

3.3
taux de diaphonie pendant l’émission
qualifie la quantité d’énergie transférée entre la sortie de l’émetteur et l’entrée du récepteur pendant l’impulsion
d’émission, l’appareil de contrôle par ultrasons étant réglé pour fonctionner en mode émetteur et récepteur
séparés

3.4
atténuateur calibré
dispositif contrôlant le gain total de l’appareil de contrôle par ultrasons et calibré en décibels
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 5
EN 12668-1:2000

3.5
temps de récupération après l’impulsion d’émission
intervalle de temps suivant le début de l’impulsion d’émission, durant lequel l’amplificateur est incapable de répon-
dre à d’autres signaux, lorsqu’il utilise la méthode de contrôle en réflexion, en raison de la saturation due à l’impul-
sion d'émission

3.6
erreur d’échantillonnage de numérisation
erreur introduite dans l’amplitude affichée d’un signal d’entrée par la nature périodique des mesures effectuées
par un convertisseur analogique/numérique

3.7
étendue dynamique
rapport entre l’amplitude du signal le plus grand et l’amplitude du signal le plus petit qu’un appareil de contrôle par
ultrasons peut afficher. Le signal présentant la plus faible amplitude peut être limité par le bruit dans le système,
le signal présentant l’amplitude la plus grande peut être limité par la saturation de l’amplificateur ou par l’atténua-
tion maximale qui peut être introduite pour visualiser un signal de grande amplitude à l’écran

3.8
bruit équivalent rapporté à l’entrée
mesure du niveau de bruit électronique observé sur l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons et défini par le
niveau du signal d’entrée, mesuré au niveau des bornes d’entrée du récepteur, qui donnerait le même niveau à
l’écran si l’amplificateur lui-même était exempt de bruit

3.9
atténuateur externe
atténuateur standard étalonné par rapport à une source traçable et utilisé pour contrôler l’appareil de contrôle par
ultrasons

3.10
temps de descente de la sortie proportionnelle
temps nécessaire pour que la sortie proportionnelle de porte tombe de 90 % à 10 % de sa valeur crête

3.11
réponse en fréquence de la sortie proportionnelle de porte
mesure de la variation de l’amplitude d’une sortie proportionnelle de porte en fonction de la fréquence du signal
d’entrée

3.12
temps de maintien des sorties commutées
temps pendant lequel la sortie commutée d’une porte de sélection restera supérieure à 50 % de sa valeur maxi-
male après dépassement du seuil de la porte de sélection par un signal

3.13
temps de maintien de la sortie proportionnelle
temps pendant lequel la sortie proportionnelle est supérieure à 90 % de sa valeur crête après apparition d’un
signal dans la porte de sélection

3.14
linéarité de la sortie proportionnelle
mesure de la proportionnalité entre la tension de sortie proportionnelle de porte et l'amplitude du signal d'entrée

3.15
linéarité de la base de temps
mesure de la proportionnalité entre la lecture horizontale du graticule sur l'écran d'un appareil de contrôle par ultra-
sons et le temps de vol d'un écho

3.16
linéarité de l'affichage vertical
mesure de la proportionnalité entre la lecture verticale d'un signal sur le graticule de l'écran d'un appareil de
contrôle par ultrasons et l'amplitude du signal d'entrée
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 6
EN 12668-1:2000

3.17
position de gain moyen
valeur de réglage du gain d'un appareil de contrôle par ultrasons qui se situe à mi-chemin entre les gains maximal
et minimal, mesurés en décibels, par exemple pour un appareil de contrôle par ultrasons d'un gain maximal
de 100 dB et d'un gain minimal de 0 dB, la position de gain moyen est de 50 dB

3.18
porte de sélection
section de la base de temps, sur une représentation de type A, dans laquelle l'amplitude est comparée à un seuil
et/ou convertie en une sortie analogique

3.19
seuil de contrôle
amplitude minimale du signal qui déclenche la sortie correspondante à la porte de sélection

3.20
bruit de la sortie proportionnelle
mesure du bruit de la sortie proportionnelle

3.21
sortie proportionnelle
sortie d'un appareil de contrôle par ultrasons qui engendre une tension en courant continu nominalement propor-
tionnelle à l'amplitude du plus grand signal reçu dans une porte de sélection

3.22
durée d'impulsion
intervalle de temps pendant lequel le module de l'amplitude d'une impulsion est égal ou supérieur à 10 % de son
amplitude crête

3.23
fréquence de récurrence des impulsions
fréquence à laquelle l'impulsion d'émission est déclenchée

3.24
temps de montée d'une impulsion
temps nécessaire pour que l'amplitude du front d'une impulsion passe de 10 % à 90 % de sa valeur crête

3.25
réverbération d'une impulsion
maximum secondaire apparaissant dans la forme de l'impulsion d'émission après le maximum nominal

3.26
impédance d'entrée du récepteur
caractérisation de l'impédance interne du récepteur comme une résistance et une capacité en parallèle

3.27
temps de réponse des appareils numériques de contrôle par ultrasons
temps pendant lequel un signal doit être détecté par un appareil numérique de contrôle par ultrasons avant d'être
visualisé à 90 % de son amplitude crête

3.28
temps de montée de la sortie proportionnelle
intervalle de temps nécessaire pour que la sortie proportionnelle de porte passe de 10 % à 90 % de sa valeur crête

3.29
pouvoir de résolution temporel
intervalle minimal de temps après lequel deux impulsions se distinguent par une chute d'amplitude de 6 dB

3.30
gain en fonction du temps
fonction de gain variable ou dépendant du temps, équipant certains appareils de contrôle par ultrasons pour com-
penser la réduction de l’amplitude du signal réfléchi due à la distance parcourue
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 7
EN 12668-1:2000

3.31
impulsion courte
impulsion non redressée présentant moins de 1,5 cycle dans l'intervalle de temps pendant lequel l'amplitude de
l'impulsion est supérieure à la moitié de son amplitude crête

3.32
seuil de rejet
élimination préférentielle des signaux proches de la ligne de base de l'écran, introduite délibérément pour suppri-
mer les signaux parasites et le bruit ou pour relever les flancs arrière d'échos plus grands

3.33
hystérésis de commutation
différence d'amplitude entre le signal qui établit et celui qui met hors service une porte de sélection

4 Symboles
Tableau 1 — Symboles

Symbole Unité Signification

Ao, An dB Valeurs de réglage de l’atténuateur utilisées durant les essais

Cmax pF Capacité parallèle d’un récepteur à gain maximal

Cmin pF Capacité parallèle d’un récepteur à gain minimal

Ds dB Taux de diaphonie pendant l’émission

∆f g Hz Bande passante, mesurée au niveau de la sortie proportionnelle de porte

fgo Hz Fréquence centrale mesurée au niveau de la sortie proportionnelle de porte

fgu Hz Limite supérieure de fréquence à – 3 dB, mesurée au niveau de la sortie proportionnelle de


porte

fgl Hz Limite inférieure de fréquence à – 3 dB, mesurée au niveau de la sortie proportionnelle de porte

fgmax Hz Fréquence d’amplitude maximale dans le spectre de fréquences, mesurée au niveau de la


sortie proportionnelle de porte

fo Hz Fréquence centrale

fu Hz Limite supérieure de fréquence à – 3 dB

fl Hz Limite inférieure de fréquence à – 3 dB

fmax Hz Fréquence d’amplitude maximale dans le spectre de fréquences

∆f Hz Bande passante

Imax A Amplitude du courant maximal pouvant être transmis par la sortie proportionnelle de porte

N Nombre de mesures effectuées

nin V/ Hz Bruit par racine carrée de la bande passante à l’entrée du récepteur

Rl Ω Résistance de charge

Rmax Ω Résistance d’entrée du récepteur à gain maximal

(à suivre)
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 8
EN 12668-1:2000

Tableau 1 — Symboles (fin)

Symbole Unité Signification

Rmin Ω Résistance d’entrée du récepteur à gain minimal

S dB Valeur de réglage de l’atténuateur

∆T s Incrément de temps

td s Durée d’impulsion

Tfinal s Temps à la fin de la courbe amplitude-distance

To s Temps au début de la courbe amplitude-distance

tr s Temps de montée de l’impulsion d'émission pour passer d’une amplitude de 10 % à 90 % de


l’amplitude crête

tA1, tA2 s Pouvoir de résolution temporel

VE V Tension d’entrée au niveau du récepteur

Vein V Bruit équivalent rapporté à l’entrée du récepteur

Vin V Tension d’entrée

Vl V Tension de sortie proportionnelle de porte avec résistance de charge

Vmax V Tension maximale d’entrée du récepteur

Vmin V Tension minimale d’entrée du récepteur

Vo V Tension de sortie proportionnelle de porte sans résistance de charge

Vr V Amplitude de tension de l’oscillation après l’impulsion d'émission

V50 V Amplitude de tension de l’impulsion d'émission en appliquant une charge de 50 Ω à l’émetteur

V75 V Amplitude de tension de l’impulsion d'émission en appliquant une charge de 75 Ω à l’émetteur

Zo Ω Impédance de sortie de l’émetteur

ZA Ω Impédance de sortie de la sortie proportionnelle

5 Prescriptions générales de conformité


Un appareil de contrôle par ultrasons est conforme à la présente norme s’il remplit les conditions suivantes :
a) l’appareil de contrôle par ultrasons doit être conforme à l’Article 7 ;
b) une déclaration de conformité, établie par un organisme certifié conformément à l’EN ISO 9001 ou à
l’EN ISO 9002 ; ou un certificat établi par un organisme accrédité conformément aux normes de la série
EN 45000 ; ou un rapport d’essai établi par un organisme effectuant un étalonnage sur son site ;
c) l’appareil de contrôle par ultrasons porte un marquage clair permettant d’identifier le constructeur, le type et la
série, et un numéro de série unique marqué sur le châssis et le boîtier ;
d) une notice d’instructions est disponible pour chaque type et série d’appareils de contrôle par ultrasons ;
e) une spécification technique du constructeur, définissant les critères de performance conformément à
l’Article 6, est disponible pour chaque type et série concernés d’appareils de contrôle par ultrasons.
NOTE Cette spécification peut faire partie de la notice d’instructions relative à l’appareil de contrôle par ultrasons ou être
séparée, mais elle doit spécifier le type et la série de l’appareil de contrôle par ultrasons auquel elle s’applique. La spécifi-
cation technique du constructeur ne constitue pas en elle-même le certificat des valeurs mesurées nécessaire au b).
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 9
EN 12668-1:2000

6 Spécification technique du constructeur pour les appareils de contrôle par


ultrasons

6.1 Généralités
La spécification technique du constructeur relative à un modèle particulier d’appareil de contrôle par ultrasons doit
au moins contenir les informations énumérées de 6.2 à 6.5. Les valeurs obtenues par les essais décrits à l’Article 7
doivent être établies en tant que valeurs nominales, avec les tolérances spécifiées comme indiqué.

6.2 Attributs généraux


Les détails des éléments suivants doivent être donnés :
a) dimensions ;
b) poids (à un stade opérationnel) ;
c) type(s) d’alimentation ;
d) type(s) de connecteur de traducteur ;
e) autonomie de la batterie d’accumulateurs (à l'état neuf, pour une consommation maximale d’énergie) ;
f) plages de température et de tension (secteur et/ou batterie d’accumulateurs), pour lesquelles le fonctionne-
ment est conforme à la spécification technique. Si une période de mise en température est nécessaire, sa
durée doit être spécifiée ;
g) type d’indication donnée lorsque l’affaiblissement de la tension de batterie d’accumulateurs conduit à des per-
formances de l’appareil de contrôle par ultrasons situées en dehors de la spécification ;
h) variation en pourcentage de l’amplitude et la position de la base de temps d’un signal nominalement constant
sur la plage de tension de la batterie d’accumulateurs durant son cycle normal de décharge et de recharge ;
i) fréquences de récurrence des impulsions (FRI) (positions commutées et/ou gammes variables) ;
j) sortie non redressée (c’est-à-dire, fréquence radioélectrique, FR) et/ou redressée du signal disponible sur le
connecteur de sortie ;
k) sorties de contrôle du signal fournies, c’est-à-dire tout ou rien et/ou proportionnelle et, le cas échéant, temps
de réponse en sortie, linéarité, capacité maximale d’attaque en courant et stabilité de la ou des sorties propor-
tionnelles. L’hystérésis et la précision du seuil d’une porte tout ou rien ainsi que le temps de maintien d’une
sortie commutée.

6.3 Visualisation
Les détails des éléments suivants doivent être donnés :
a) dimensions du graticule d’affichage ;
b) nombre de subdivisions principales et secondaires dans les directions verticale et horizontale ;
c) s’il existe un seuil de rejet, non contrôlable par l’opérateur, et intégré à l’appareil ;
d) plages de vitesse et de retard de la base de temps, et linéarité de la base de temps.

6.4 Émetteur
Les détails des éléments suivants doivent être donnés :
a) forme de l’impulsion d'émission (c’est-à-dire impulsion rectangulaire, unidirectionnelle ou bidirectionnelle) et,
le cas échéant, polarité ;
b) fréquence de récurrence des impulsions pour chaque valeur de réglage de l’énergie d’impulsion, une charge
non réactive de 50 Ω étant appliquée à la sortie :
1) tension de l’impulsion d'émission (crête à crête) ;
2) temps de montée de l’impulsion ;
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 10
EN 12668-1:2000

3) durée d’impulsion (pour des impulsions rectangulaires, plage dans laquelle la durée d’impulsion peut être
réglée) ;
4) impédance de sortie efficace (avec tolérance) ;
5) temps de descente de l’impulsion (pour impulsion rectangulaire uniquement) ;
6) amplitude de réverbération de l’impulsion ;
7) tracé du spectre de fréquences.

6.5 Amplificateur et atténuateur


Les éléments suivants doivent être détaillés :
a) caractéristiques de l’atténuateur calibré (appelé parfois «commande du gain»), c’est-à-dire, plage en décibels,
valeur des incréments, exactitude de mesure ;
b) caractéristiques de tout gain variable non calibré, c’est-à-dire plage en décibels ;
c) linéarité verticale mesurée par rapport au graticule de l’écran ;
d) fréquence centrale et bande passante (entre les points à – 3 dB) pour chaque réglage de bande (indiquer les
tolérances). Effet (éventuel) du réglage de l’atténuateur ;
e) temps de récupération après l’impulsion d’émission, y compris les effets des réglages de l’énergie d’impulsion,
de l’amortissement, de l’atténuateur/commande de gain et de la bande de fréquences ;
f) bruit équivalent rapporté à l’entrée (µV) pour chaque réglage de fréquence ;
g) tension minimale d’entrée pour atteindre 10 % de la hauteur de l’écran dans toutes les gammes de fréquences
spécifiées ;
h) dynamique de l’appareil de contrôle par ultrasons dans toutes les gammes de fréquences spécifiées ;
i) impédance équivalente d’entrée de l’appareil de contrôle par ultrasons dans toutes les gammes de fréquences
spécifiées ;
j) détails relatifs à toute fonction de correction amplitude-distance (CAD), y compris la dynamique, la pente maxi-
male de correction [en décibels par microsecondes (dB/µs)], la forme de la correction et l’influence des com-
mandes CAD.
Pour les appareils à amplificateurs logarithmiques, se reporter à l’Annexe A.

6.6 Appareils numériques de contrôle par ultrasons


Outre les renseignements spécifiés en 6.1 à 6.4 ci-dessus, il convient de fournir des détails sur les principes de :
a) la conversion analogique/numérique ;
b) le nombre de pixels utilisés pour visualiser la présentation de type A ;
c) la sortie des données et les possibilités en capacité de stockage ;
d) la sortie de l’imprimante ;
e) la capacité de stockage des calibrages ;
f) les dispositifs de visualisation et de rappel d’affichage ;
g) le calibrage automatique ;
h) le type de visualisation et son temps de réponse.
Il convient, le cas échéant, de préciser les cadences d’échantillonnage utilisées, l’effet d’une fréquence de récur-
rence ou de la plage de visualisation sur la cadence d’échantillonnage et le temps de réponse. Il convient égale-
ment de décrire les principes de tout algorithme utilisé pour traiter les données en vue de leur visualisation et la
version de tout logiciel installé doit être spécifiée.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 11
EN 12668-1:2000

7 Exigences de performance applicables aux appareils de contrôle par ultrasons


Pour satisfaire aux exigences de performance de la présente norme, un appareil de contrôle par ultrasons doit
être vérifié en utilisant les deux groupes d’essais décrits ci-après :
— Groupe 1 — essais devant être effectués par le constructeur (ou son représentant) sur un échantillon repré-
sentatif des appareils de contrôle par ultrasons fabriqués. Un matériel de mesurage électronique de haut
niveau est nécessaire pour ces essais ;
— Groupe 2 — essais devant être effectués sur chaque appareil de contrôle par ultrasons :
1) par le constructeur, ou son représentant, avant la livraison de l’appareil de contrôle par ultrasons (mesures
initiales) ;
2) par le constructeur, le propriétaire ou un laboratoire, tous les douze mois durant sa vie, afin de vérifier les
performances de l’appareil de contrôle par ultrasons ;
3) après une réparation de l’appareil de contrôle par ultrasons.
Seul un matériel de mesurage électronique de base est nécessaire pour les essais du groupe 2. Sous réserve
d’un accord entre les parties concernées, ces essais peuvent être complétés par d’autres essais du groupe 1.
Un troisième groupe d’essais du système complet (appareil de contrôle par ultrasons et traducteur associés) est
spécifié dans la partie 3 de la présente norme. Ils sont effectués sur le site à intervalles réguliers. Le Tableau 2
résume les essais effectués sur les appareils de contrôle par ultrasons.
Pour les appareils de contrôle par ultrasons commercialisés avant l’introduction de la présente norme, la pérennité
de l’aptitude à l’emploi doit être démontrée en effectuant les essais du groupe 2 (périodiques) tous les douze mois.
Après une réparation, tous les paramètres qui ont pu être influencés par la réparation doivent être contrôlés en
utilisant les essais appropriés du groupe 1 ou du groupe 2.
Essais effectués par le constructeur = essais du groupe 1 et du groupe 2.
Les essais périodiques d’origine et après réparation sont des essais du groupe 2.

Tableau 2 — Liste des essais relatifs aux appareils de contrôle par ultrasons

Partie 1 : Appareils de contrôle par ultrasons Partie 3 :


Équipement
Essais Essais périodiques
Titre de l’essai Combiné
du constructeur et après réparation

Paragraphe Paragraphe Paragraphe

État physique et aspect extérieur 9.2 9.2 3.4.2

Stabilité

Stabilité en fonction de la température 8.2

Stabilité après le temps de mise en température 9.3.2 9.3.2

Instabilité de l’affichage 9.3.3 9.3.3

Stabilité en fonction des variations de tension 9.3.4 9.3.4

Impulsion d’émission

Fréquence de récurrence 8.3.2

Impédance de sortie efficace 8.3.3

Spectre de fréquences de l’impulsion d'émission 8.3.4

Tension de l’émetteur, temps de montée, 9.4.2 9.4.2


réverbération et durée

Récepteur

Taux de diaphonie entre l’émetteur et le récepteur 8.4.2


durant l'émission

(à suivre)
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 12
EN 12668-1:2000

Tableau 2 — Liste des essais relatifs aux appareils de contrôle par ultrasons (fin)

Partie 1 : Appareils de contrôle par ultrasons Partie 3 :


Équipement
Essais Essais périodiques
Titre de l’essai Combiné
du constructeur et après réparation

Paragraphe Paragraphe Paragraphe

Temps de récupération après l'impulsion d'émission 8.4.3

Dynamique 8.4.4

Impédance d’entrée du récepteur 8.4.5

Correction amplitude-distance 8.4.6

Pouvoir séparateur temporel 8.4.7

Réponse en fréquence de l’amplificateur 9.5.2 9.5.2

Bruit équivalent ramené à l’entrée 9.5.3 9.5.3

Sensibilité et rapport signal/bruit 3.4.3

Précision d’un atténuateur calibré 9.5.4 9.5.4 3.2.2

Linéarité de l’affichage vertical 9.5.5 9.5.5 3.2.2

Linéarité du gain de l’appareil 3.2.2

Linéarité de la base de temps 9.6 9.6 3.2.1

Porte de sélection

Seuil de réponse et hystérésis de commutation 8.5.2


avec un seuil de contrôle fixe

Hystérésis de commutation avec un seuil 8.5.3


de contrôle réglable

Temps de maintien d’une sortie commutée 8.5.4

Sortie proportionnelle

Impédance d’une sortie proportionnelle de porte 8.6.1

Linéarité d’une sortie proportionnelle de porte 8.6.2

Réponse en fréquence d’une sortie proportionnelle 8.6.3


de porte

Bruit au niveau d’une sortie proportionnelle de porte 8.6.4

Influence de la position du signal de mesure 8.6.5


dans la porte

Incidence de la forme d’impulsion sur la sortie 8.6.6


proportionnelle de porte

Temps de montée, de descente et de maintien 8.6.7


d’une sortie proportionnelle de porte

Essais complémentaires pour appareils


numériques de contrôle par ultrasons

Linéarité de la base de temps pour les appareils 8.7.2 8.7.2 3.2.1


numériques de contrôle par ultrasons

Erreur d’échantillonnage de numérisation 8.7.3

Temps de réponse des appareils numériques 8.7.4


de contrôle par ultrasons
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 13
EN 12668-1:2000

8 Essais du groupe 1
8.1 Matériel nécessaire pour les essais du groupe 1
L’équipement nécessaire pour effectuer les essais du groupe 1 des appareils de contrôle par ultrasons comprend
les éléments suivants :
a) soit :
1) un oscilloscope présentant une bande passante minimale de 100 MHz, et un analyseur de spectres pré-
sentant une bande passante minimale de 40 MHz, soit ;
2) un oscilloscope numérique présentant une bande passante minimale de 100 MHz et capable de calculer
les transformées de Fourrier rapides ;
b) des résistances non réactives de 50 Ω et 75 Ω ± 1 % ;
c) un atténuateur standard de 50 Ω, avec des incréments de 1 dB et une plage totale de 100 dB. L’erreur cumulée
de l’atténuateur doit être inférieure à 0,3 dB pour n’importe quel intervalle de mesure de 10 dB pour des signaux
présentant une fréquence inférieure ou égale à 15 MHz ;
d) soit :
1) un générateur d’ondes arbitraire, soit ;
2) deux générateurs de signaux impulsionnels, à déclenchement extérieur ou porte, capables de produire
deux salves de signaux sinusoïdaux à haute fréquence à l'intérieur de la porte. Les amplitudes des deux
signaux doivent pouvoir varier indépendamment jusqu’à 20 dB ;
NOTE Si deux générateurs de signaux impulsionnels sont utilisés, il est alors nécessaire d’utiliser des circuits adapta-
teurs pour combiner la sortie des deux générateurs en un seul signal d’essai.
e) un circuit de protection. Un exemple est donné à la Figure 1 ;
f) un compteur-intervallomètre numérique capable de générer une impulsion de dépassement après
1 000 impulsions de déclenchement et de mesurer l’intervalle entre deux impulsions avec une précision
de 0,01 % ;
g) un analyseur d’impédance ;
h) une chambre d’essai d’ambiance.
Tous les essais du groupe 1, excepté l’essai de stabilité en fonction de la température (8.2), font appel à des
moyens électroniques pour élaborer les signaux nécessaires. Les caractéristiques du matériel employé et sa sta-
bilité doivent être adaptés aux essais.
NOTE Avant de connecter l’oscilloscope et/ou l’analyseur de spectres à l’émetteur de l’appareil de contrôle par ultrasons,
comme cela est nécessaire pour certains des essais spécifiés dans la présente norme, vérifier qu’ils ne seront pas endom-
magés par la haute tension d’émission.

8.2 Stabilité en fonction de la température


8.2.1 Mode opératoire
Générer deux échos sur l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons en utilisant par exemple un traducteur
d’ondes longitudinales à zéro degré avec une fréquence centrale comprise entre 2 MHz et 6 MHz et un bloc
d’essais. L’amplitude du premier écho doit être réglée à 80 % de la hauteur totale de l’écran et la base de temps
doit être réglée de telle sorte que les signaux se situent entre 20 % et 80 % de la largeur de l’écran. Pendant
l’essai, la température du traducteur et du bloc d’essai ne doit pas varier de plus de 2 °C et les précautions néces-
saires doivent être prises pour éviter des variations de couplage.
L’appareil de contrôle par ultrasons est placé dans une chambre climatisée et soumis à diverses températures
ambiantes. La hauteur et la position des échos de référence doivent être relevées et enregistrées à intervalles
maximaux de 10 °C sur toute la plage de température spécifiée par le constructeur.

8.2.2 Critère d’acceptation


L’amplitude et la position sur la base de temps de l’écho de référence ne doivent respectivement pas varier de
plus ± 5 % et ± 1 %, pour chaque variation de température de 10 °C.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 14
EN 12668-1:2000

8.3 Paramètres de l’impulsion d'émission


8.3.1 Généralités
Ce paragraphe spécifie les essais relatifs à la fréquence de récurrence des impulsions, à l’impédance de sortie et
au spectre de fréquences. Les modes opératoires d’essais et les critères d’acceptation relatifs à la forme et à
l’amplitude de l’impulsion d'émission sont indiqués en 9.4.

8.3.2 Fréquence de récurrence des impulsions


8.3.2.1 Mode opératoire
Commuter l’appareil de contrôle par ultrasons en mode de fonctionnement émetteur et récepteur séparés et rac-
corder un oscilloscope à la borne de l’émetteur.
NOTE Vérifier que l’entrée de l’oscilloscope ne sera pas endommagée par la haute tension d’émission.
Mesurer la fréquence de récurrence des impulsions, en utilisant l’oscilloscope, pour chaque valeur de réglage qui
donne une fréquence de récurrence différente. Lorsque plusieurs combinaisons de commandes donnent la même
fréquence de récurrence (généralement la base de temps et la fréquence de récurrence des impulsions), il n’est
alors nécessaire de mesurer la fréquence de récurrence que pour l’une de ces combinaisons. Pour des appareils
de contrôle par ultrasons à commande de fréquence de récurrence à réglage continu, un réglage doit être choisi
comme indiqué dans la spécification technique du constructeur.

8.3.2.2 Critère d’acceptation


Pour chaque réglage, la valeur mesurée de la fréquence de récurrence des impulsions ne doit pas s’écarter de
plus de ± 20 % de la valeur indiquée dans la spécification technique.

8.3.3 Impédance de sortie efficace


8.3.3.1 Mode opératoire
En utilisant les modes opératoires spécifiés en 9.4.2, mesurer la tension de l’impulsion d'émission, V50, l’émetteur
étant connecté sur une résistance non réactive de 50 Ω. Remplacer la résistance de 50 Ω par la résistance
de 75 Ω et mesurer, à l’aide de l’oscilloscope, la tension de l’impulsion d'émission, V75, l'émetteur étant connecté
sur une résistance de 75 Ω. La mesure doit être effectuée pour chaque réglage de l’énergie d’impulsion et chaque
fréquence d’impulsion d'émission, aux fréquences de récurrence minimale et maximale, avec un amortissement
minimal et maximal.
Pour chaque réglage de l'émetteur, calculer l’impédance de sortie efficace, Zo, à l’aide de la formule suivante :

V – V 
 75 50
Z o = 50 × 75 -------------------------------------------- Ω ... (1)
 75 V – 50 V 
 50 75

NOTE Les tensions V50 et V75 sont les valeurs des excursions maximales des impulsions respectives par rapport à la
ligne de base.

8.3.3.2 Critère d’acceptation


L’impédance de sortie efficace ne doit pas s’écarter de plus de ± 20 % de la valeur indiquée dans la spécification
technique et ne doit pas être supérieure à 50 Ω.

8.3.4 Spectre de fréquences de l’impulsion d'émission


8.3.4.1 Mode opératoire
Mesurer le spectre de fréquences de l’impulsion d'émission en utilisant soit un analyseur de spectres, soit un
oscilloscope capable d’effectuer des transformées de Fourrier rapides. Le spectre doit au moins être tracé dans
la fourchette de 30 dB spécifiée pour la réponse en fréquence. Les réglages de l'émetteur d’impulsions et les para-
mètres de la fenêtre d’analyse doivent être enregistrés. La fenêtre doit être égale à deux fois la durée d’impulsion
et être centrée sur l’impulsion.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 15
EN 12668-1:2000

8.3.4.2 Critère d’acceptation


Le spectre de fréquences doit être compris dans les limites de tolérance spécifiées dans la spécification technique.

8.4 Récepteur
8.4.1 Généralités
Ce paragraphe spécifie les essais permettant de mesurer l’amortissement diaphonique de l’émetteur/récepteur,
la sensibilité du récepteur, le temps de récupération dû à l’impulsion d'émission, la dynamique, l’impédance
d’entrée, la correction amplitude-distance et le pouvoir séparateur temporel. Les modes opératoires et les critères
d’acceptation relatifs à la bande passante de l’amplificateur, au bruit équivalent d'entrée, à la précision de l’atté-
nuateur calibré et à la linéarité de l’affichage vertical sont spécifiés en 9.5.

8.4.2 Taux de diaphonie entre l’émetteur et le récepteur durant l’émission

8.4.2.1 Mode opératoire


Le générateur d’impulsions et le récepteur sont raccordés à une charge de 50 Ω et le matériel est réglé pour une
utilisation en mode émetteur et récepteur séparés. Les tensions crête à crête à la sortie de l'émetteur d’impulsions,
V50 (mesurées en 9.4.2), et à l’entrée du récepteur, VE, sont mesurées à l’aide d’un oscilloscope, comme indiqué
à la Figure 2. Le logarithme du rapport entre les deux tensions est spécifié comme étant le taux de diaphonie
durant l’émission, Ds (exprimé en décibels).

V 
D s = 20 log 10  ---------
50
... (2)
VE
 

8.4.2.2 Critère d’acceptation


Le taux de diaphonie durant l’émission (Ds) doit être supérieur à 80 dB.

8.4.3 Temps de récupération après l’impulsion d’émission

8.4.3.1 Mode opératoire


Étalonner la largeur de l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons de 0 µs à 25 µs à pleine échelle. Ajuster
ensuite le décalage du zéro de telle sorte que le front de l’impulsion d'émission coïncide avec la division zéro du
graticule de l’écran.
Relier le circuit illustré à la Figure 3 à l’appareil de contrôle par ultrasons réglé pour fonctionner avec un seul élé-
ment (émetteur et récepteur combinés).
NOTE Le circuit illustré à la Figure 1 est utilisé pour protéger le générateur de fonctions du pic de tension de l’émetteur.
Des salves d’impulsions haute fréquence ayant une durée de 5 µs et un intervalle entre salves de 24 µs sont adéquates
pour la plupart des appareils de contrôle par ultrasons.

Sélectionner successivement chaque réglage de la bande de fréquences de l’appareil de contrôle par ultrasons
et régler la fréquence radioélectrique du signal d’entrée de manière à obtenir un signal de niveau approximative-
ment maximal à l’écran, comme indiqué à la Figure 4. Régler l’amplitude à mi-hauteur de l’écran à l'extrémité de
l’écran. En faisant cela, vérifier, en faisant varier le niveau du signal d’entrée, que l’amplificateur de l’appareil de
contrôle par ultrasons n’est pas saturé.
Formuler le temps de récupération comme le temps, en microsecondes (µs), entre le front de l’impulsion d'émis-
sion et le point de la base de temps où l’amplitude est égale à 25 % de la hauteur de l’écran (c’est-à-dire 50 % de
l’amplitude à l’extrémité de l’écran).

8.4.3.2 Critère d’acceptation


Pour le réglage le plus défavorable de la bande de fréquences, le temps de récupération après l’impulsion d’émis-
sion doit être inférieur à 10 µs.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 16
EN 12668-1:2000

8.4.4 Étendue dynamique


8.4.4.1 Mode opératoire
L'étendue dynamique est vérifiée en utilisant le matériel d’essai de la Figure 5, la fréquence centrale fo de chaque
bande de fréquences étant telle que mesurée en 9.5.2. Le signal d’essai, comportant dix cycles, qui doit être
généré par ce matériel est illustré à la Figure 6. Régler l’atténuateur/commandes de gain (étalonnées ou non) de
l’appareil de contrôle par ultrasons au gain minimal. Augmenter l’amplitude du signal d’entrée jusqu’à saturation
ou jusqu’à ce que le signal s’affiche sur toute la hauteur de l’écran. Mesurer (en tenant compte du réglage de l’atté-
nuateur standard) l’amplitude de la tension d’entrée, Vmax.
Régler les commandes de gain (étalonnées ou non) au gain maximum. Si le niveau de bruit est supérieur à 5 %
de la hauteur d’écran, baisser le gain pour ramener le niveau de bruit à 5 %.
Ajuster l’amplitude du signal d’entrée pour que son niveau atteigne 10 % de la hauteur d'écran. Mesurer (en tenant
compte du réglage de l’atténuateur standard) l’amplitude de la tension d’entrée, Vmin.
NOTE Si le générateur d’impulsions est incapable de fournir une tension suffisamment faible, régler l’appareil de contrôle
par ultrasons 20 dB au-dessus du gain minimal et effectuer la correction de mesure nécessaire.
L'étendue dynamique utilisable est donnée par :

V 
20 log 10  ------------- dB
max
... (3)
 V min 
 
excepté si Vmin est inférieure au bruit équivalent rapporté à l'entrée Vein, alors la dynamique est limitée à :

V 
20 log 10  ------------- dB
max
... (4)
 V ein 
 

8.4.4.2 Critère d'acceptation


L'étendue dynamique utilisable doit être d'au moins 100 dB et la tension minimale d'entrée, Vmin, doit être com-
prise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du constructeur.

8.4.5 Impédance d'entrée du récepteur


8.4.5.1 Mode opératoire
Les parties réelle et imaginaire de l'impédance d'entrée du récepteur sont déterminées à l'aide d'un analyseur
d'impédance, l'appareil de contrôle par ultrasons étant réglé pour une utilisation double (émetteur et récepteur
séparés) et simple (émetteur et récepteur combinés). Il convient que l'impulsion d'émission soit inactive pendant
le mesurage de l'impédance d'entrée en mode de fonctionnement à un seul traducteur, sans toutefois déconnecter
le récepteur de l'émetteur. Ces mesures doivent être effectuées à une fréquence de signal de 4 MHz, à gain mini-
mal (Rmin, Cmin) et à gain maximal (Rmax, Cmax). Si une commande d'amortissement est installée, il convient de
la régler au minimum pendant l'essai.
En général, une résistance et une capacité en parallèle sont suffisantes pour établir l'impédance d'entrée.

8.4.5.2 Critère d'acceptation


À 4 MHz, la partie réelle de l'impédance Rmax à gain maximal doit être supérieure ou égale à 50 Ω et inférieure
ou égale à 1 kΩ. La capacité en parallèle Cmax doit être inférieure ou égale à 150 pF. Les composants réels de
l'impédance d'entrée à gain maximal Rmax et à gain minimal Rmin doivent satisfaire la condition suivante :
R max – R min
---------------------------------- ≤ 0,1 ... (5)
R max

et les composants capacitifs de l'impédance d'entrée à gain minimal Cmin et à gain maximal Cmax doivent satisfaire
la condition suivante :
C max – C min
---------------------------------- ≤ 0,15 ... (6)
C max
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 17
EN 12668-1:2000

8.4.6 Gain en fonction du temps

8.4.6.1 Mode opératoire


Les performances de la correction de gain en fonction du temps ou CAD sont vérifiées en comparant la courbe
de correction amplitude-distance théorique demandée par l'opérateur avec la courbe réelle générée par l'instru-
ment à ultrasons. La courbe théorique est calculée à partir des informations fournies par le constructeur sur le
fonctionnement des commandes CAD. Elle est comparée à la courbe réelle qui est mesurée par la variation de
l'amplitude d'une impulsion d'essai en un certain nombre de positions de la base de temps horizontale sur laquelle
la CAD est active. La courbe CAD sélectionnée pour cet essai doit contenir la pente de correction la plus raide
qu'il est possible d'obtenir avec l'appareil de contrôle par ultrasons.
L'appareil de contrôle par ultrasons étant réglé pour une utilisation avec deux traducteurs (émetteur et récepteur
séparés), raccorder le matériel d'essai comme illustré à la Figure 5. Régler le gain de l'appareil de contrôle par
ultrasons afin de maximiser la dynamique de la CAD. Pendant toute la durée de l'essai, éviter de saturer le préam-
plificateur installé en amont du circuit CAD.
Valider la CAD sélectionnée pour l'essai. Le signal d'essai étant placé juste avant le début de la courbe CAD sur
la base de temps horizontale, régler l'atténuateur standard externe de telle sorte que l'amplitude du signal d'essai
soit égale à 80 % de la hauteur de l’écran, et appeler le réglage de l'atténuateur standard Ao.
Augmenter le retard du signal d'essai afin de déplacer le signal d'essai le long de la base de temps de ∆T, où :
T final – T o
∆T = ------------------------
- ... (7)
N
avec
To le temps au début de la courbe CAD,
Tfinal le temps à la fin de la courbe CAD,
N le nombre de mesures devant être effectué. N doit être supérieur ou égal à onze.
Régler l'atténuateur standard de manière à porter le signal d'essai à 80 % de la hauteur de l’écran, et enregistrer
le réglage de l'atténuateur, An. Augmenter l'échelle de base de temps du signal d'essai en augmentant le retard
d'un ∆T supplémentaire et enregistrer à nouveau le réglage de l'atténuateur nécessaire pour porter le signal
d'essai à 80 % de la hauteur de l’écran. Continuer à augmenter le retard et à régler l'atténuateur standard jusqu'à
ce que N mesures aient été effectuées.
Après la dernière mesure, effectuer un essai de saturation de la CAD en augmentant l'atténuation externe étalon-
née de 6 dB et en s'assurant que le signal est compris entre 38 % et 42 % de la hauteur de l’écran. Si le signal
n'est pas compris dans ces limites, réduire la gamme de ∆T et renouveler l'essai de saturation. La dynamique de
la CAD est mesurée au niveau du point où la saturation disparaît.
Tracer la courbe CAD réelle et la courbe théorique.
Répéter le mesurage à la fréquence centrale de chaque réglage de filtre et pour les réglages maximal, moyen et
minimal du gain CAD.

8.4.6.2 Critère d'acceptation


La différence entre la courbe CAD théorique demandée par l'opérateur et la courbe CAD réelle ne doit pas être
supérieure à ± 1,5 dB.

8.4.7 Pouvoir séparateur temporel

8.4.7.1 Mode opératoire


La valeur maximale de réglage de la bande de fréquences de l'appareil est sélectionnée. Régler le matériel illustré
à la Figure 5 de manière à générer deux impulsions de mesure à cycle unique avec une fréquence centrale fo
mesurée en 9.5.2 pour la bande de fréquences choisie. Il convient que ces deux impulsions se suivent à une dis-
tance telle qu'elles n'ont pas d'influence l'une sur l'autre. Les indications sont réglées à 80 % de la hauteur de
l’écran. Il convient de disposer le matériel de telle sorte que l'on puisse faire varier indépendamment l'amplitude
des deux impulsions sur une gamme de 20 dB.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 18
EN 12668-1:2000

Mesurer le pouvoir séparateur temporel, tA1 et le pouvoir séparateur temporel après un écho d’interface tA2 en
utilisant les modes opératoires suivants :
1) mesure du pouvoir séparateur temporel, tA1
Réduire la distance entre les deux impulsions de mesure jusqu'à ce que la chute entre elles soit de 6 dB. En
faisant cela, les deux impulsions ne doivent pas varier de plus de 10 % de la hauteur de l’écran. La distance
entre le départ du front de la première impulsion de mesure et le départ de la deuxième impulsion de mesure
(mesurée au niveau du générateur d'impulsions) est le pouvoir séparateur temporel tA1 ;
2) mesure du pouvoir séparateur temporel après un écho d’interface, tA2
Augmenter l'amplitude de la première impulsion de mesure de 20 dB, tout en maintenant l'amplitude de la
deuxième impulsion à 80 % de la hauteur de l’écran. Réduire la distance entre les deux impulsions de mesure
jusqu'à ce que la chute entre elles soit de 6 dB (par rapport au signal de plus faible amplitude). En faisant cela,
l'indication de l'impulsion de mesure de plus faible amplitude ne doit pas varier de plus de 10 % de la hauteur
de l’écran. La distance entre le départ de la première impulsion de mesure et le départ de la deuxième impul-
sion de mesure (mesurée au niveau du générateur d'impulsions) est le pouvoir séparateur temporel tA2.

8.4.7.2 Critère d'acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du
constructeur.

8.5 Porte de sélection


8.5.1 Généralités
Ce paragraphe décrit les essais relatifs à toute porte de sélection munie de sorties commutées. Les essais relatifs
à une sortie proportionnelle de porte de sélection sont décrits au 8.6.
La sortie de contrôle est câblée conformément aux données fournies dans la spécification technique du construc-
teur et il convient qu’un schéma de ce circuit soit réalisé. Si elle n'est pas spécifiée par le constructeur, la suppres-
sion statistique des parasites doit être déconnectée.
Tous les essais de la porte de sélection utilisent le montage illustré à la Figure 7. Dans ce montage, le déclenche-
ment du signal d'essai est dérivé d'une impulsion d'émission en utilisant un atténuateur fixe, un compteur-interval-
lomètre et un générateur d'impulsions. Comme indiqué à la Figure 8, le compteur-intervallomètre permet à ce
montage de générer un signal d'essai pour une impulsion d'émission suivie d'un grand nombre (au moins 1 000)
d'impulsions émises pour lesquelles aucun signal d'essai n'est généré.

8.5.2 Seuil de réponse et hystérésis de commutation avec un seuil de contrôle fixe

8.5.2.1 Mode opératoire


Le déclenchement du signal d'essai est réglé de telle sorte que chaque impulsion d'émission génère un signal
d'essai.
On fait ensuite varier l’amplitude du signal d’essai afin de mesurer l’amplitude à laquelle le signal transmis par la
porte de sélection est activé et désactivé.
La différence d’amplitude nécessaire pour faire passer la porte de l’état activé à l’état désactivé est l’hystérésis de
commutation et sa valeur moyenne est le niveau de seuil. Répéter la mesure pour différentes positions du signal
dans la porte avec une fréquence centrale ( fo) et aux fréquences supérieure et inférieure à 3 dB (fu, fl), telles que
mesurées en 9.5.2.

8.5.2.2 Critère d’acceptation


Pour des portes de sélection à seuils fixes, les amplitudes activant et désactivant le signal de contrôle doivent être
égales à la valeur indiquée dans la spécification du constructeur, à ± 2 % de hauteur d’écran près. L’hystérésis
de commutation du seuil ne doit pas être supérieure à 2 % de la hauteur de l’écran.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 19
EN 12668-1:2000

8.5.3 Hystérésis de commutation à seuil de contrôle réglable

8.5.3.1 Mode opératoire


Pour un appareil à seuil de contrôle réglable, les mesures doivent être effectuées conformément au 8.5.2 pour
des valeurs de seuil à 20 %, 40 %, 60 % et 80 % de la hauteur de l’écran. Si un réglage proportionné est possible,
les valeurs d’échelle doivent alors être enregistrées avec les valeurs de seuil ajustées sur l’écran.

8.5.3.2 Critère d’acceptation


L’hystérésis du seuil de la porte de sélection doit être inférieure à 2 % de la hauteur de l’écran.

8.5.4 Temps de maintien de la sortie commutée

8.5.4.1 Mode opératoire


L’amplitude du signal de déclenchement est réglée de telle sorte que la sortie de commutation soit activée. Le
déclenchement du signal de mesure est ensuite modifié de telle sorte qu’une impulsion d'émission avec un signal
de déclenchement soit suivie d’environ mille impulsions sans signal de déclenchement, comme illustré à la
Figure 8.
L’intervalle de temps entre la fin du signal d’essai et le moment où la sortie commutée passe à l’état bloqué,
mesuré à son niveau de 50 %, est le temps de maintien. Si des sorties présentant des temps de maintien différents
sont disponibles, des mesures doivent être effectuées pour toutes les sorties.

8.5.4.2 Critère d’acceptation


Le temps de maintien de la sortie commutée doit être égal, à ± 20 % près, au temps de maintien indiqué dans la
spécification technique du constructeur.

8.6 Portes de contrôle à sorties proportionnelles


8.6.1 Impédance d’une sortie proportionnelle de porte

8.6.1.1 Mode opératoire


Choisir le réglage pour lequel les commandes de gain se situent au milieu de leur plage de valeurs et régler la
bande passante de l’appareil à sa valeur maximale.
Régler le déclenchement du signal de mesure de telle sorte qu’un signal de mesure, de fréquence porteuse fo
mesurée en 9.5.2, soit généré pour chaque impulsion d'émission.
Régler l’amplitude du signal de mesure de manière à obtenir une indication à 80 % de la hauteur de l’écran et
mesurer la tension de sortie Vo. Raccorder la sortie proportionnelle de porte à une résistance de valeur Rl qui
satisfait à la condition suivante :

V 
0,75 I max ≤  ------ ≤ 0,85 I max
o
... (8)
 Rl 
 
où :
Imax est l’intensité maximale qui peut être transmise par la sortie proportionnelle de porte.
Enregistrer la tension de sortie modifiée Vl. (La partie résistive de) l’impédance de sortie est calculée en utilisant
la formule suivante :

V 
Z A =  ------o – 1 R l ... (9)
V
 l 
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 20
EN 12668-1:2000

8.6.1.2 Critère d’acceptation


L’impédance de sortie mesurée doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification
technique du constructeur.

8.6.2 Linéarité d’une sortie proportionnelle de porte

8.6.2.1 Mode opératoire


Choisir le réglage pour lequel les commandes de gain se situent au milieu de leur plage de valeurs et régler la
bande passante de l’appareil à sa valeur maximale. Régler le déclenchement du signal de mesure de telle sorte
qu’un signal de mesure soit généré pour chaque impulsion d'émission.
Régler l’amplitude du signal de mesure de manière à obtenir une indication à 80 % de la hauteur de l’écran et
mesurer la tension au niveau de la sortie proportionnelle de porte, appelée tension de référence. La tension de
sortie permettant d’obtenir une indication sur la hauteur totale de l’écran (HTE) est égale à 1,25 fois la tension de
référence.
L’amplitude du signal de mesure est modifiée par incréments, conformément au Tableau 3. L’écart entre la tension
de sortie et la valeur nominale est enregistré.

Tableau 3 — Tension de sortie attendue


pour des réglages spécifiés de l’atténuateur

Atténuation Valeur nominale


(dB) (en % de la tension de sortie à HTE)

+1 90

0 80

−2 64

−4 50

−6 40

−8 32

− 10 25

− 12 20

− 14 16

− 16 13

− 18 10

8.6.2.2 Critère d’acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du constructeur.

8.6.3 Réponse en fréquence d’une sortie proportionnelle de porte

8.6.3.1 Mode opératoire


Cet essai mesure la réponse de la sortie proportionnelle à la fréquence du signal d’entrée du récepteur. Le dispo-
sitif de mesure illustré à la Figure 7 est utilisé ; il permet de générer un signal de mesure pour chaque impulsion
d'émission.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 21
EN 12668-1:2000

Régler la commande de gain étalonnée à sa position moyenne et la commande non étalonnée au gain maximal.
La fréquence fgmax correspondant à la sortie maximale est déterminée en faisant varier la fréquence porteuse du
signal de mesure jusqu’à ce que la tension à HTE soit obtenue au niveau de la sortie analogique. Une fois
que fgmax est déterminée, régler l’amplitude du signal de mesure de telle sorte que la tension de sortie soit égale
à 80 % de la tension à HTE déterminée en 8.6.2. La fréquence porteuse du signal de mesure est ensuite réduite
et augmentée jusqu’à ce que la tension de sortie chute de 3 dB. Les valeurs fgu, fgl sont mesurées.
En utilisant fgu et fgl, la fréquence centrale fgo est calculée à l’aide de la formule suivante :

f go = f gu × f gl ... (10)

et la bande passante ∆f est calculée à l’aide de la formule suivante :


∆f g = f gu – f gl ... (11)

8.6.3.2 Critère d’acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du constructeur.

8.6.4 Bruit au niveau de la sortie proportionnelle de porte

8.6.4.1 Mode opératoire


Raccorder l’entrée du récepteur à une résistance de 50 Ω. Régler toutes les commandes de gain à leur valeur
maximale et utiliser la bande passante maximale de l’appareil. La tension de sortie ne doit pas être supérieure
à 40 % de la sortie pour la hauteur totale de l’écran (HTE). Sinon, le gain doit être réduit de manière à ne pas
dépasser 40 % de la tension de sortie pour HTE. La valeur de réglage du gain doit être enregistrée.

8.6.4.2 Critère d’acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du construc-
teur.

8.6.5 Influence de la position du signal de mesure dans la porte

8.6.5.1 Mode opératoire


Utiliser le dispositif illustré à la Figure 7 pour générer un signal de mesure pour chaque impulsion d'émission.
Sélectionner une position de gain moyen et la bande passante maximale de l’appareil. Régler l’amplitude du signal
de mesure, de fréquence centrale fo, de manière à fournir une indication à 80 % de la hauteur de l’écran. Posi-
tionner le signal dans le premier cinquième, au centre et dans le dernier cinquième de la porte et mesurer les ten-
sions au niveau de la sortie analogique.

8.6.5.2 Critère d’acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du constructeur.

8.6.6 Incidence de la forme de l’impulsion sur la sortie proportionnelle de porte

8.6.6.1 Mode opératoire


Le transfert de l’impulsion est caractérisé par la réponse de l’amplificateur aux différents signaux de mesure.
Utiliser le dispositif illustré à la Figure 7 pour produire un signal de mesure pour chaque impulsion d'émission.
Sélectionner une position de gain moyen et la bande passante maximale de l’appareil de contrôle par ultrasons.
Régler la fréquence porteuse du signal de mesure à fo, telle que mesurée au 9.5.2 pour le filtre sélectionné. Régler
l’amplitude du signal de mesure de telle sorte que la tension à la sortie proportionnelle de porte soit égale à 80 %
de la tension de sortie pour la hauteur totale d'écran (HTE).
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 22
EN 12668-1:2000

En utilisant les signaux d’essai indiqués ci-après, relever la valeur de réglage de l’atténuateur externe nécessaire
pour porter la tension de sortie à 80 % de la tension de sortie pour la hauteur totale d'écran (HTE) :
a) une seule onde sinusoïdale avec un front négatif ;
b) une seule onde sinusoïdale avec un front positif ;
c) un signal de mesure à cinq périodes, identique à la Figure 6 ;
d) un signal de mesure à quinze périodes, identique à la Figure 6.

8.6.6.2 Critère d’acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du constructeur.

8.6.7 Temps de montée, de descente et de maintien de la sortie proportionnelle de porte

8.6.7.1 Mode opératoire


En utilisant le dispositif de mesure illustré à la Figure 7, régler le déclenchement du signal de mesure de telle sorte
que chaque impulsion d'émission génère un signal de mesure. Utiliser également une position de gain moyen, la
bande passante maximale de l’appareil et un signal de mesure avec une fréquence porteuse fo, telle que mesurée
en 9.5.2. Régler le signal de mesure de manière à obtenir une tension de sortie, au niveau de la sortie proportion-
nelle de porte, égale à 80 % de la tension de sortie pour la hauteur totale d'écran (HTE). Modifier le déclenchement
du signal de mesure de manière à pouvoir observer, au niveau de la sortie analogique, la tension minimale de
sortie entre deux signaux de sortie consécutifs (par exemple, une impulsion d'émission générant un signal de
mesure est suivie d’environ mille impulsions émises ne générant pas de signal de mesure). Le temps de montée
est l’intervalle de temps pendant lequel la tension de sortie augmente de 8 % à 72 % (voir Figure 8) de la tension
de sortie pour la hauteur totale d'écran (HTE) (ces valeurs étant équivalentes à 10 % et 90 % du signal de sortie
généré par le signal de mesure).
Le temps de descente est l’intervalle de temps pendant lequel la tension de sortie tombe de 72 % à 8 % de la
tension de sortie pour la hauteur totale d'écran (HTE) (voir Figure 8). Le temps de maintien est l’intervalle de
temps, suivant la fin du signal d’essai, pendant lequel la tension de sortie est supérieure à 72 % de la tension de
sortie pour la hauteur totale d'écran (HTE) (voir Figure 8).

8.6.7.2 Critère d’acceptation


La mesure doit être comprise dans les limites de tolérance indiquées dans la spécification technique du constructeur.

8.7 Appareils numériques de contrôle par ultrasons


8.7.1 Généralités
Moyennant quelques adaptations, les autres essais de la présente norme peuvent être appliqués aux appareils
numériques de contrôle par ultrasons. Cependant, pour un appareil numérique de contrôle par ultrasons, ces
essais sont incomplets. Des paramètres supplémentaires, qui ne sont pas applicables aux instruments analogi-
ques à ultrasons, ont une incidence sur les performances d’un appareil numérique de contrôle par ultrasons. Ces
paramètres sont introduits par la numérisation de la présentation de type A et l’algorithme utilisé pour produire la
présentation de type A. Il s’agit d’un domaine nouveau pour l’instrumentation relative aux essais non destructifs
et des conventions sont en cours d’élaboration. Cependant, ce paragraphe donne des indications sur trois essais
qui peuvent s’avérer appropriés pour certains appareils numériques de contrôle par ultrasons. Ces essais ne sont
pas exhaustifs et, selon la conception de l’appareil numérique de contrôle par ultrasons, d’autres essais peuvent
être nécessaires pour garantir son aptitude à l’emploi dans une application donnée.

8.7.2 Linéarité de la base de temps pour les appareils numériques de contrôle par ultrasons

8.7.2.1 Mode opératoire


Cet essai a pour objet de comparer la linéarité de la base de temps d’un appareil de contrôle par ultrasons avec
celle d’un compteur-intervallomètre étalonné.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 23
EN 12668-1:2000

Raccorder l’appareil comme indiqué à la Figure 5. Régler le générateur d’impulsions de manière à produire une
onde sinusoïdale à cycle unique, avec une fréquence à la fréquence centrale fo d’un filtre approprié. Régler suc-
cessivement la base de temps en position minimale, maximale et moyenne. Pour chaque valeur de réglage, régler
le retard de déclenchement, la commande d’atténuateur/gain des appareils de contrôle par ultrasons et l’atténua-
teur externe étalonné de manière à obtenir un signal d'au moins 80 % de la hauteur de l’écran au centre de la
base de temps.
Faire varier le retard de déclenchement par incréments inférieurs ou égaux à 5 % de la largeur de l’écran et enre-
gistrer chaque retard (tel qu’il est mesuré par le compteur-intervallomètre) ainsi que la position correspondante du
front de l’indication sur l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons. Relever la position sur l’écran de l’appareil
de contrôle par ultrasons par rapport au retard mesuré par le compteur-intervallomètre. Tracer ou calculer la
courbe de meilleure adaptation aux valeurs mesurées et calculer l’erreur pour chaque mesure.

8.7.2.2 Critère d’acceptation


La non-linéarité de la base de temps ne doit pas être supérieure à ± 0,5 % de la largeur de l’écran.

8.7.3 Erreur d’échantillonnage de numérisation

8.7.3.1 Mode opératoire


Cet essai permet de vérifier qu’un signal, ayant la fréquence la plus élevée dans la bande passante de l’appareil
de contrôle par ultrasons, est correctement affiché à l’écran, et en particulier que son amplitude est indépendante
de sa position sur la base de temps. Il convient d’effectuer cet essai avec chaque filtre, en mode redressé et HF,
le cas échéant, la CAD étant invalidée. Il convient également de répéter l’essai pour chaque réglage qui influence
la numérisation, par exemple la base de temps et la fréquence de récurrence des impulsions.
Régler l’appareil de contrôle par ultrasons pour un fonctionnement à deux traducteurs (émetteur et récepteur
séparés) et, en utilisant le dispositif illustré à la Figure 5, générer une impulsion d’essai synchronisée sur l’impul-
sion d'émission. Régler le retard T du signal à To, supérieur au temps de récupération du récepteur. Régler la fré-
quence du générateur d’ondes au point 3 dB supérieur, mesuré en 9.5.2, pour le filtre présentant la bande
passante maximale, celle-ci englobant la fréquence la plus élevée. Régler le générateur d’ondes de manière à
produire une sinusoïde à période unique d’une amplitude de 80 % de la hauteur de l’écran. En utilisant le retard
variable, augmenter T d’un faible incrément :
1
∆T = ---------- ... (12)
-
10 f u

où :
fu est le point d’arrêt supérieur à 3 dB pour le filtre, tel que mesuré en 9.5.2.
Pour chaque incrément de ∆T, mesurer l’amplitude du signal à l’écran. Continuer à augmenter le retard et à mesu-
rer l’amplitude jusqu’à ce que 30 mesures aient été relevées (c’est-à-dire trois longueurs d’onde).

8.7.3.2 Critère d’acceptation


Le signal ne doit pas varier de plus de ± 5 % de la hauteur totale de l’écran, entre l’amplitude la plus grande et
l’amplitude la plus faible enregistrées.

8.7.4 Temps de réponse des instruments numériques à ultrasons

8.7.4.1 Mode opératoire


L’affichage de la plupart des appareils numériques de contrôle par ultrasons a une fréquence de rafraîchissement
limitée qui peut ne pas être adaptée à la fréquence de récurrence des impulsions. Par conséquent, des échos
transitoires qui ne sont détectés que pendant une courte période de temps peuvent ne pas être visualisés à l’écran
à leur pleine amplitude. Le but de cet essai est de mesurer la durée pendant laquelle un écho transitoire doit être
détecté avant d’être visualisé, à 90 % de sa pleine amplitude, sur l’écran d’un appareil numérique de contrôle par
ultrasons.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 24
EN 12668-1:2000

Utiliser le même dispositif que pour les essais précédents (8.7.3) afin de produire une impulsion d’essai sinusoï-
dale à cycle unique, avec une fréquence au point supérieur 3 dB du filtre, telle que mesurée en 9.5.2. Régler le
gain de l’appareil de contrôle par ultrasons au milieu de sa dynamique et régler l’amplitude de l’impulsion d’essai
à 80 % de la hauteur de l’écran. Régler le générateur de signaux de manière à produire une impulsion non récur-
rente, après laquelle le générateur de signaux devra être réarmé pour générer l’impulsion suivante. Après l’arme-
ment du signal d’essai, il convient qu’une indication apparaisse sur l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons
à 80 % de la hauteur totale de l’écran.
Si aucun écho n’apparaît ou si l’amplitude n’est pas comprise entre 75 % et 85 % de la hauteur de l’écran, régler
le générateur de fonctions en mode récurrent et augmenter le nombre de salves, en augmentant la largeur de la
porte utilisée pour déclencher le générateur de signaux, jusqu’à ce que le signal soit compris entre 76 % et 85 %
de la hauteur de l’écran.
Mesurer le temps de réponse de l’appareil de contrôle par ultrasons en mesurant l’intervalle de temps entre le
début de l’impulsion d'émission activant la porte du signal d’essai et le début de l’impulsion d'émission après la
fermeture de la porte du signal d’essai, comme indiqué à la Figure 9.
Répéter cet essai pour chaque réglage ayant une incidence sur le temps de réponse de l’appareil de contrôle par
ultrasons, tel que le réglage de la base de temps ou de la fréquence de récurrence.

8.7.4.2 Critère d’acceptation


Le temps de réponse doit être compris dans les limites de tolérance spécifiées par le constructeur.

9 Essais du groupe 2
9.1 Matériel nécessaire pour les essais du groupe 2
Les principaux éléments d’équipement nécessaires pour évaluer les appareils de contrôle par ultrasons confor-
mément aux essais du groupe 2 spécifiés dans la présente norme sont les suivants :
a) un oscilloscope présentant une bande passante minimale de 100 MHz ;
b) une résistance non réactive de 50 Ω ± 1 % ;
c) un atténuateur standard de 50 Ω, à pas de 1 dB et d'une plage totale de 100 dB. L’erreur cumulée de l’atté-
nuateur doit être inférieure à 0,3 dB pour chaque intervalle de mesure de 10 dB pour des signaux de fréquence
inférieure ou égale à 15 MHz ;
d) un générateur de signaux impulsionnels, à signal de déclenchement extérieur ou porte, capable de produire
dans une porte une salve de signaux sinusoïdaux à haute fréquence transmis par porte et d’amplitude variable
dans la gamme adaptée à l’appareil soumis à l’essai ;
e) une alimentation variable en courant continu apte à remplacer toute batterie d’accumulateurs utilisée dans
l’appareil de contrôle par ultrasons ;
f) un transformateur variable permettant de contrôler la tension du secteur.
Tous les essais de la présente norme, excepté les essais de stabilité, font appel à des moyens électroniques pour
générer les signaux nécessaires. Les caractéristiques du matériel employé et sa stabilité doivent être adaptées
aux essais.

9.2 État physique et aspect extérieur


Examiner visuellement l'extérieur de l’appareil de contrôle par ultrasons afin de détecter tout dommage physique
susceptible d’avoir une incidence sur son fonctionnement actuel ou sur sa fiabilité future.

9.3 Stabilité
9.3.1 Généralités
Les paragraphes suivants décrivent les essais permettant de mesurer la stabilité de l’appareil de contrôle par ultra-
sons en fonction du temps, de la tension du secteur et de la tension de la batterie d’accumulateurs.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 25
EN 12668-1:2000

9.3.2 Stabilité après le temps de mise en température

9.3.2.1 Mode opératoire


Générer un écho sur l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons en utilisant par exemple un traducteur d’ondes
longitudinales à zéro degré avec une fréquence centrale comprise entre 2 MHz et 6 MHz et un bloc d’essai.
L’amplitude du premier écho doit être réglée à 80 % de la hauteur totale de l’écran et la base de temps doit être
réglée de telle sorte que le signal se situe à 80 % de la largeur de l’écran, avec une distance égale ou supérieure
à 50 mm d’acier pour les ondes longitudinales. Pendant l’essai, les précautions nécessaires doivent être prises
pour éviter des variations de couplage. Si une commande de retard est installée, elle doit être réglée pour un
retard nul.
Observer la stabilité en amplitude et en position de ce signal sur la base de temps, à intervalles de 10 min sur une
période de 30 min.
Effectuer l’essai à une température d’ambiance maintenue, à ± 5 °C près, dans la plage de température indiquée
dans la spécification technique du constructeur de l’appareil de contrôle par ultrasons. S’assurer que la tension
du secteur ou de la batterie d’accumulateurs est comprise dans les limites nécessaires par la spécification tech-
nique du constructeur.

9.3.2.2 Critère d’acceptation


Durant la période de 30 min suivant le temps de mise en température, conformément à la spécification technique
du constructeur :
a) l’amplitude du signal ne doit pas varier de plus de ± 2 % de la hauteur totale de l’écran ;
b) la distorsion maximale acceptable le long de la ligne de base doit être inférieure à ± 1 % de la largeur totale de
l’écran.

9.3.3 Instabilité de l’affichage

9.3.3.1 Mode opératoire


Établir un signal de référence comme décrit plus haut et observer les variations d’amplitude et/ou de base de
temps ayant des fréquences supérieures à environ 1 Hz. Éviter les réglages à gain élevé car le bruit de l’amplifi-
cateur peut empêcher la mesure.

9.3.3.2 Critère d’acceptation


L’amplitude du signal ne doit pas varier de plus de ± 2 % de la hauteur totale de l’écran.
La position du signal ne doit pas varier de plus de ± 1 % de la largeur totale de l’écran.

9.3.4 Stabilité par rapport aux variations de tension

9.3.4.1 Mode opératoire


Établir un signal de référence comme décrit en 9.3.2, l’appareil de contrôle par ultrasons étant alimenté par une
alimentation régulée au centre de la plage d’utilisation spécifiée pour l’appareil de contrôle par ultrasons.
Observer la constance de l’amplitude et de la position sur la base de temps du signal de référence, dans les gam-
mes définies dans la spécification technique du constructeur, pour les éléments suivants :
a) variation de la tension du secteur (régler à l’aide d’un transformateur) ; et/ou
b) variation de la tension de la batterie d’accumulateurs (en utilisant une alimentation variable en courant continu
à la place d’une batterie d’alimentation courante).
Si un système de coupure automatique ou un dispositif d’avertissement est installé, réduire la tension du secteur
et/ou de la batterie et noter l’amplitude du signal à laquelle le système de coupure ou le dispositif d’avertissement
fonctionne.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 26
EN 12668-1:2000

9.3.4.2 Critère d’acceptation


L’amplitude et la position du signal doivent être stables dans les limites stipulées dans la spécification du
constructeur.
Le déclenchement du système de coupure ou du voyant lumineux (s’il est installé) doit intervenir avant que l’ampli-
tude du signal de référence ait varié de plus de ± 2 % de la hauteur totale de l’écran ou que la position sur la base
de temps ait varié de plus de ± 1 % de la largeur totale de l’écran par rapport au réglage initial.

9.4 Paramètres de l’impulsion d'émission


9.4.1 Généralités
Ce paragraphe spécifie les essais relatifs à la forme et à l’amplitude de l’impulsion d'émission.

9.4.2 Tension de l’émetteur, temps de montée, réverbération et durée

9.4.2.1 Mode opératoire


Commuter l’appareil de contrôle par ultrasons en mode de fonctionnement émetteur et récepteur séparés et rac-
corder un oscilloscope à la borne de l’émetteur.
NOTE Avant de raccorder l’oscilloscope, il convient de vérifier que son entrée ne sera pas endommagée par la haute
tension de l’émetteur.

Régler la fréquence de récurrence des impulsions à sa valeur maximale et raccorder une résistance non réactive
de 50 Ω à la prise de sortie de l’émetteur. À l’aide de l’oscilloscope, mesurer la tension de l’impulsion d'émission,
V50. Mesurer le temps de montée de l’impulsion, la durée et l’amplitude de toute réverbération, comme indiqué à
la Figure 10.
Répéter les mesures pour chaque valeur de réglage de l’énergie d’impulsion et/ou pour chaque valeur de réglage
de la fréquence de récurrence des impulsions émises, avec un amortissement maximal et minimal.
Répéter les essais à la fréquence minimale de récurrence des impulsions qui donne une trace clairement définie
sur l’écran de l’oscilloscope.

9.4.2.2 Critères d’acceptation


Aux fréquences maximale et minimale de récurrence des impulsions et pour chaque énergie d’impulsion et/ou
bande de fréquences des impulsions émises :
a) la tension de l’impulsion d'émission (chargée, c’est-à-dire V50) doit être égale, à ± 10 % près, à la valeur indi-
quée dans la spécification du constructeur ;
b) le temps de montée de l’impulsion, tr, doit être égal, à ± 10 % près, à la valeur indiquée dans la spécification
du constructeur ;
c) la durée de l’impulsion, td, doit être égale, à ± 10 % près, à la valeur indiquée dans la spécification du
constructeur ;
d) toute réverbération de l’impulsion, Vr, doit être inférieure à 4 % de la tension crête à crête de l’impulsion
d'émission.

9.5 Récepteur
9.5.1 Généralités
Ce paragraphe spécifie les essais permettant de mesurer la bande passante de l’amplificateur, le bruit équivalent
rapporté à l’entrée et la précision de l’atténuateur calibré. La commande de suppression, si elle est installée, doit
être mise hors service durant ces essais.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 27
EN 12668-1:2000

9.5.2 Réponse en fréquence de l’amplificateur

9.5.2.1 Mode opératoire


En utilisant le circuit illustré à la Figure 5, appliquer le signal d’entrée à la borne du récepteur de l’appareil de
contrôle par ultrasons et le commuter en mode de fonctionnement en transmission. Régler le signal à l’entrée de
l’appareil de contrôle par ultrasons à ± 1 V crête à crête et régler l’atténuateur calibré afin de produire un signal
à 80 % de la hauteur de l’écran. Consigner la valeur de réglage du gain en réception.
Sélectionner successivement chaque valeur de réglage de la bande de fréquences. Faire varier la fréquence du
signal d’entrée sur une plage comprise entre 0,1 MHz et 25 MHz, et noter la fréquence (fmax), pour chaque bande,
donnant l’amplitude maximale du signal affichée à l’écran de l’appareil de contrôle par ultrasons ainsi que la hau-
teur de ce niveau. Ce faisant, s’assurer que l’amplificateur n’est pas surchargé et que l’amplitude d’entrée, telle
qu’elle s’affiche sur l’oscilloscope, reste constante. Réduire la valeur de réglage de l’atténuateur externe étalonné
de 3 dB pour augmenter la hauteur du signal affiché.
Augmenter et réduire successivement la fréquence, à partir de fmax, par petits incréments inférieurs à 5 % de la
largeur nominale de bande et noter les fréquences supérieure (fu) et inférieure (fl) (points à 3 dB) pour lesquelles
la hauteur affichée sur l'écran de l'appareil de contrôle par ultrasons revient à sa valeur initiale. S'assurer à nou-
veau que le signal à l'entrée de l'atténuateur externe étalonné est constant.

9.5.2.2 Critère d'acceptation


La fréquence centrale (fo) (pour chaque valeur de réglage de la bande dans le cas de valeurs sélectionnables),
telle que déterminée par l'équation :

fo = fu × f l ... (13)

doit être comprise, à ± 5 % près, dans la gamme stipulée dans la spécification technique ou doit être marquée sur
la commande. La bande passante ∆f (entre les points à 3 dB), telle que définie par :
∆f = f u – f l ... (14)

doit être égale, à ± 10 % près, à la bande passante stipulée dans la spécification technique.

9.5.3 Bruit équivalent rapporté à l'entrée

9.5.3.1 Mode opératoire


Sélectionner le mode de fonctionnement émetteur et récepteur séparés et utiliser le circuit illustré à la Figure 5.
Effectuer les mesures du bruit équivalent rapporté à l'entrée, comme indiqué ci-après, pour chaque gamme de
fréquences, en utilisant un signal à la fréquence centrale, fo, de chaque bande.
Régler l'appareil de contrôle par ultrasons à gain maximal sur toutes les commandes, y compris le gain variable.
Désactiver le signal d'entrée et noter le niveau de bruit sur l'écran de l'appareil de contrôle par ultrasons.
Réduire le gain de 40 dB et appliquer à nouveau le signal d'entrée. Régler l'atténuateur externe étalonné et/ou le
niveau du signal d'entrée jusqu'à ce que les impulsions HF résultantes apparaissent au même niveau que le
niveau de bruit précédent. Mesurer le signal d'entrée, Vin, en volts, crête à crête sur l'oscilloscope, et l'atténuation
de l'atténuateur externe étalonné (S, dB). Le bruit équivalent rapporté à l'entrée, Vein, (en volts), est :
V in
V ein = ------------------------
- ... (15)
 ----------------
S + 40
-
 20 
10
et le bruit par la racine carrée de bande passante est donné par :
V ein
n in = ----------------
- ... (16)
fu – f l

où :
fu et fl sont les points à 3 dB, mesurés en 9.5.2.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 28
EN 12668-1:2000

9.5.3.2 Critère d'acceptation


Pour chaque valeur de réglage de la bande de fréquences, nin doit satisfaire la condition suivante :
–9
n in < 80 × 10 V ⁄ Hz ... (17)

9.5.4 Précision de l'atténuateur calibré

9.5.4.1 Mode opératoire


Comparer l'atténuateur calibré de l'appareil de contrôle par ultrasons à un atténuateur externe étalonné adapté,
en utilisant un signal de référence tel que défini ci-après.
Continuer à utiliser le dispositif de la Figure 5 et faire la comparaison à la fréquence centrale (fo) mesurée en 9.5.2
pour chaque réglage du filtre. Pour des appareils à amplificateurs logarithmiques, se reporter à l'Annexe A.
Régler l'atténuateur calibré de l'appareil de contrôle par ultrasons en position moyenne et régler le signal de réfé-
rence émis par le générateur de signaux de manière à visualiser le signal à 80 % de la hauteur de l'écran, l'atté-
nuateur externe étalonné étant réglé 10 dB au-dessus du gain de l'appareil de contrôle par ultrasons.
Vérifier la commande de l'atténuateur de l'appareil de contrôle par ultrasons en réduisant son atténuation par des
incréments appropriés et en réglant l'atténuateur externe étalonné de manière à maintenir le signal à une hauteur
constante. Vérifier le gain en trois étapes. Vérifier tout d'abord le gain à son plus petit incrément, si possible sur
une gamme de 1 dB. Vérifier ensuite le réglage fin du gain sur toute sa plage de variation aux incréments les plus
petits, sans qu'ils soient inférieurs à 1 dB. Vérifier enfin le réglage grossier du gain sur toute sa plage de variation
à chacun de ses incréments. Noter les écarts entre les deux atténuateurs supérieurs aux écarts spécifiés dans la
norme d'acceptation. Ils indiquent des erreurs au niveau de l'atténuateur de l'appareil de contrôle par ultrasons.

9.5.4.2 Critères d'acceptation


Les critères suivants doivent être appliqués à chaque valeur de réglage de la fréquence choisie :
a) l'erreur cumulée dans le (les) atténuateur(s) à réglage fin du gain ne doit pas être supérieure à ± 1 dB pour
chaque gamme successive de 20 dB, ou pour toute la plage de variation, selon celle des deux qui est la plus
petite ;
b) l'erreur cumulée dans le (les) atténuateur(s) à réglage grossier du gain ne doit pas être supérieure à ± 2 dB
pour toute gamme successive de 60 dB, ou pour toute la plage de variation, selon celle des deux qui est la plus
petite.

9.5.5 Linéarité de l'affichage vertical

9.5.5.1 Mode opératoire


Contrôler la linéarité de l'écran de l’appareil de contrôle par ultrasons en modifiant l'amplitude d'un signal d'une
entrée de référence, en utilisant un atténuateur externe étalonné et en observant la modification de la hauteur du
signal sur l'écran de l'appareil de contrôle par ultrasons. Consigner la valeur de réglage du gain au début de
l'essai.
Vérifier la linéarité, aux intervalles spécifiés de 0 dB à – 26 dB, de la hauteur totale de l'écran.
Répéter l'essai pour les fréquences centrales (fo) de chaque filtre, telles que mesurées en 9.5.2.
En utilisant le même dispositif que celui illustré à la Figure 5, régler l'atténuateur externe étalonné à 2 dB et régler
le signal d'entrée et le gain de l'appareil de contrôle par ultrasons de telle sorte que le signal s'affiche à 80 % de
la hauteur totale de l'écran.
Sans modifier le gain de l'appareil de contrôle par ultrasons, régler l'atténuateur externe étalonné aux valeurs indi-
quées au Tableau 4. Pour chaque valeur de réglage, mesurer l'amplitude du signal sur l'écran de l'appareil de
contrôle par ultrasons.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 29
EN 12668-1:2000

Tableau 4 — Niveaux d'acceptation relatifs à la linéarité verticale de l'affichage

Réglage de l'atténuateur externe Amplitude cible à l'écran Amplitude acceptable


(dB) (en % de la hauteur de l'écran) (en % de la hauteur totale de l'écran)

1 90 88 à 92

2 80 Ligne de référence

4 64 62 à 66

6 50 48 à 52

8 40 38 à 42

12 25 23 à 27

14 20 18 à 22

20 10 8 à 12

26 5 3à7

9.5.5.2 Critère d'acceptation


Pour chaque valeur de réglage de fréquence, l'amplitude mesurée doit être comprise dans les limites de tolérance
spécifiées dans le Tableau 4.

9.6 Linéarité de la base de temps


9.6.1 Mode opératoire
Cet essai permet de mesurer la linéarité de la base de temps d'un appareil de contrôle par ultrasons en comparant
les graticules avec les positions de onze rafales équidistantes d'ondes sinusoïdales générées par un générateur
d'impulsions.
En utilisant le dispositif illustré à la Figure 5, générer un signal d'essai avec onze rafales équidistantes d'ondes
sinusoïdales, comme indiqué à la Figure 11. Sélectionner une bande de fréquences appropriée et régler la fré-
quence porteuse des signaux d'essai à la fréquence centrale mesurée en 9.5.2. L'appareil de contrôle par ultra-
sons étant réglé pour un gain moyen, ajuster l'atténuateur externe étalonné et l'amplitude de la sortie du
générateur de fonctions, jusqu'à ce que les impulsions d'essai affichées sur l'appareil de contrôle par ultrasons se
situent à 80 % de la hauteur de l'écran. Régler la synchronisation des impulsions de telle sorte que le front montant
de la troisième impulsion se situe à 20 % de l'échelle horizontale et que le front montant de la neuvième impulsion
se situe à 80 % de la largeur horizontale totale de l'écran.
Enregistrer les écarts des fronts des neuf impulsions restantes qui se situent en dehors des limites de tolérance
spécifiées dans les critères d'acceptation.
Répéter les mesures pour toutes les positions de la commande incrémentale d'étalonnage horizontal, la com-
mande continue d'étalonnage étant en position moyenne. Répéter également les mesures pour les deux positions
extrêmes de toute commande continue d'étalonnage horizontal, la commande incrémentale étant en position
moyenne.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 30
EN 12668-1:2000

9.6.2 Critère d'acceptation


L'écart des signaux de référence par rapport aux positions idéales ne doit pas être supérieur à ± 1 % de la largeur
totale de l'écran.

Légende
1 Générateur de signaux
2 Détecteur d'anomalie
3 Diode de commutation au silicium

Figure 1 — Circuit de protection de l'appareil contre l'impulsion d'émission

Légende
1 Traducteurs 10 pF +/– 4 pF

Figure 2 — Montage utilisé pour mesurer le taux de diaphonie


SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 31
EN 12668-1:2000

Légende
1 Détecteur d'anomalie 5 Circuit de protection (voir Figure 1) 9 Largeur d'impulsion = 5 µs Fréquence = 10 kHz
2 Atténuateur fixe 6 Générateur de signaux HF avec porte 10 Traducteur de l'oscilloscope (100 MHz)
3 Sortie 7 Générateur d'impulsions 11 Oscilloscope 100 MHz
4 Entrée 8 Porte 12 Entrée Y
13 Déclenchement base de temps

Figure 3 — Montage utilisé pour mesurer le temps de récupération après l'impulsion d’émission
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 32
EN 12668-1:2000

Légende
1 Temps de récupération
2 Onde sinusoïdale redressée non synchronisée
3 Hauteur de l’écran

Figure 4 — Forme d'onde utilisée pour mesurer le temps de récupération après l’impulsion d’émission,
telle qu'elle est observée sur l'écran de l'appareil de contrôle par ultrasons durant l'essai
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 33
EN 12668-1:2000

Légende
1 Détecteur d'anomalie 9 Générateur d'impulsions
2 Atténuateur fixe 10 Déclenchement
3 Sortie 11 Démarrage
4 Entrée 12 Arrêt
5 Atténuateur HF variable 13 Compteur-intervallomètre
6 Adaptateur d’impédance 14 Oscilloscope 100 MHz
7 Générateur de signaux HF avec porte 15 Déclenchement base de temps
8 Porte 16 Entrée Y
17 Traducteur de l'oscilloscope (100 MHz)
+ Compteur-intervallomètre uniquement nécessaire pour les essais relatifs aux gains en fonction du temps et aux appareils
numériques de contrôle par ultrasons.
* L'adaptateur n'est nécessaire que pour adapter l'impédance du détecteur d'anomalie aux instruments d'essai.
Figure 5 — Montage d'usage général
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 34
EN 12668-1:2000

Figure 6 — Forme d'onde d'essai générée par le montage d'usage général

Légende
1 Détecteur d'anomalie 9 Générateur d'impulsions
2 Atténuateur fixe 10 Déclenchement
3 Sortie 11 Démarrage
4 Entrée 12 Arrêt
5 Atténuateur HF variable 13 Compteur de temps
6 Bloc de connexion 14 Oscilloscope 100 MHz
7 Générateur de signaux HF à porte 15 Déclenchement base de temps
8 Porte 16 Entrée Y
17 Traducteur de l'oscilloscope (100 MHz)
Figure 7 — Montage pour les essais relatifs à la porte de sélection
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 35
EN 12668-1:2000

Légende
1 Largeur de l'écran 7 Sortie proportionnelle de porte
2 Impulsions d'émission 8 Temps de maintien
3 Signal de validation d'essai 9 8 % de la hauteur totale d'écran
4 Signal d'essai 10 Temps de montée
5 Porte de sélection 11 Temps de maintien
6 Sortie commutée de la porte de contrôle 12 Temps de descente

Figure 8 — Chronogramme des signaux utilisés pour tester la porte de sélection


SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 36
EN 12668-1:2000

Légende
1 Largeur de l'écran
2 Impulsions d'émission
3 Signaux de validation d'essai
4 Signaux d'essai
5 Porte des signaux d'essai
6 Temps de réponse

Figure 9 — Chronogramme montrant comment mesurer le temps de réponse


des appareils numériques de contrôle par ultrasons
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 37
EN 12668-1:2000

Légende
a) Carrée
b) Pointe de tension
c) Amortissement

Figure 10 — Paramètres de l'impulsion d'émission à mesurer


SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 38
EN 12668-1:2000

Légende
1 Impulsion d'émission
2 Signaux d'essai

Figure 11 — Signaux utilisés pour contrôler la linéarité de la base de temps


SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 39
EN 12668-1:2000

Annexe A
(normative)
Conditions spéciales pour les appareils de contrôle
par ultrasons à amplificateurs logarithmiques

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [R]!!!

A.1 Introduction
Certains appareils de contrôle par ultrasons sont conçus avec un amplificateur logarithmique au lieu d'un amplifi-
cateur linéaire.
Un appareil de contrôle par ultrasons basé sur un amplificateur logarithmique peut être caractérisé de la manière
suivante :
1) l'amplitude visualisée à l'écran (et au niveau de la sortie de contrôle, le cas échéant) est linéaire, dans une
échelle en décibels plutôt qu'une échelle en pourcentage ;
2) la commande de gain est remplacée (entièrement ou partiellement) par des commandes de sensibilité et de
décalage pour l'échelle verticale d'affichage.

A.2 Exigences fondamentales

A.2.1 Précision de mesure


Pour être en conformité avec la présente norme, un appareil de contrôle par ultrasons à amplificateur logarithmi-
que doit satisfaire les mêmes exigences en ce qui concerne la précision globale de mesure, c'est-à-dire de l'entrée
à l'affichage, telles qu'elles sont spécifiées en 9.5.4, à savoir :
— l'erreur cumulée de mesure ne doit pas être supérieure à ± 1 dB pour chaque plage de 20 dB et à ± 2 dB pour
chaque plage de 60 dB.

A.2.2 «Linéarité» de l'affichage vertical


Étant donné que l'affichage vertical est par nature non linéaire, le paragraphe 9.5.5 doit être remplacé par l'exi-
gence suivante :
— les erreurs d'affichage vertical ne doivent pas être supérieures à ± 1 dB pour chaque plage de 20 dB et à ± 2 dB
pour chaque plage de 60 dB.

A.3 Essais
Le montage d'essai de la Figure 5 doit être utilisé. La vérification de la conformité aux exigences spécifiées
ci-dessus doit être effectuée à l'aide de tableaux indiquant les sorties mesurées en décibels par rapport à des
entrées déterminées en décibels.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24

Page 40
EN 12668-1:2000

Bibliographie

[1] EN 12223, Essais non destructifs — Contrôle par ultrasons — Spécifications relatives au bloc d'étalonnage
n° 1.
[2] ISO 10012-1, Exigences d'assurance de la qualité des équipements de mesure — Partie 1 : Confirmation
métrologique de l'équipement de mesure.
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24
SAGAWEB pour : PONTICELLI FRERES SA le 30/7/2003 - 8:24