Vous êtes sur la page 1sur 2

Petite Histoire de Nantes

Nantes aux origines


La première installation humaine dans la région nantaise remonte à une période située entre 900 et
600 ans avant JC. Un port fluvial s'installe alors à l’endroit où la Loire se jette dans l’océan
Atlantique. Après une première occupation des celtes, le peuple gaulois fait de Nantes sa capitale.
Soumise à César, la ville est rebaptisée Portus Namnetus. Christianisée au IIIème siècle, la ville
subit à cette période des invasions des Saxons puis des Francs. Chassés des îles britanniques les
Bretons arrivent à Nantes aux Vème et VIème siècles.

Nantes et le duché de Bretagne


Les Nantais subissent les pillages des Normands. En 937, Alain Barbe-
Torte chasse les Normands et fonde le Duché de Bretagne, dont Nantes
devient la capitale. Capitale politique influente, Nantes étend son pouvoir
économique avec le commerce du blé, du sel de Guérande et des vins de
Loire. Cette Bretagne prospère attire les convoitises du voisin français.
Suivront des siècles de luttes incessantes avec les rois de France, en
particulier la Guerre de Succession. Les derniers ducs de Bretagne mènent
au XVème siècle une politique d’équilibre entre l’Angleterre et la France.
C’est l’âge d’or de la Bretagne et de Nantes, sa capitale. Louis XI décide
alors d’annexer la Bretagne à la Couronne de France. En 1491, le roi de
France, Charles VIII, rentre dans Nantes en vainqueur et épouse Anne de
Bretagne. Après la mort en 1498 de son mari, le roi Charles VIII, Anne de
Bretagne épouse Louis XII, nouveau roi de France. En 1532, le Traité de rattachement de la
Bretagne à la France marque la fin de l’indépendance de la Bretagne.

Guerres de religion: signature de l'Edit de Nantes


Henri IV, roi de France nouvellement converti au catholicisme, signe, avec des
représentants protestants, l’Edit de Nantes. Les huguenots (nom donné aux
protestants) obtiennent du roi de France la liberté de conscience et des garanties
en matière de droits. Les protestants peuvent pratiquer leur culte (les anciens
temples leur sont restitués) et ils peuvent occuper des postes publics. L'édit de
Nantes marque aussi la fin des guerres de religion, mais ne sera jamais
entièrement respecté. Il sera révoqué en 1685 par Louis XIV.

Nantes et le commerce triangulaire


Du XIVème au XVIIème siècle, les échanges commerciaux avec l’Espagne, le Portugal, la
Hollande, permettent le développement du port de Nantes. Mais c’est au XVIIIème siècle que
Nantes devient le premier port de France, grâce au commerce triangulaire, aussi connu sous le nom
de Traite des Noirs : des navires partent de Nantes vers l’Afrique et achètent des hommes et des
femmes dans des villages africains en échange de diverses marchandises. Ces hommes et femmes
sont ensuite transportés dans des conditions inhumaines vers les Antilles, où ils sont vendus en tant
qu’esclaves dans les plantations. Les navires reviennent alors vers Nantes, chargés de sucre, de café,
de coton, de tabac, ... On parle alors de « Route du Bois d’Ebène ». Au XVIIIème siècle, la majeure
partie du commerce négrier français est assurée par Nantes. Cette prospérité permet l’émergence
d’une bourgeoisie nantaise. De cette période datent les grandes raffineries à sucre nantaises. C’est
donc en partie grâce à l’esclavage que Nantes s’est enrichie. Les Nantais ont longtemps eu du mal à
assumer ce lourd héritage.

Nantes sous la Révolution Française


Dans une région ( la Bretagne) peu favorable à la Révolution, Nantes
accueille pourtant favorablement les idées de la Révolution. Nantes résiste
en 1793 aux assauts des armées royales. Mais la ville va souffrir
terriblement pendant la Terreur. Le représentant du peuple, Jean-Baptiste
Carrier, est alors envoyé à Nantes et met en place une police parallèle qui
procède à des exécutions sommaires. La guillotine ne suffisant plus, Carrier
invente une nouvelle méthode d’exécution : les condamnés sont ligotés et
placés dans un bateau dont le fond s’ouvre au milieu du fleuve... La Loire
prend alors le surnom de « Baignoire Nationale ». On estime que sa
répression a fait 14 000 victimes pour quelques mois de présence !

Nantes au XIXème siècle


L’abolition de l’esclavage, l’invention de la fabrication du sucre à partir de betteraves, le
développement du chemin de fer et l’ensablement de la Loire handicapent le développement
économique de Nantes. La ville se reconvertit alors vers la conserverie, la biscuiterie (la Biscuiterie
Nantaise et Lefèvre-Utile), la métallurgie et la construction navale. A part la construction navale,
ces industries restent encore des moteurs de l’économie nantaise. Nantes est même (déjà) la
première ville française à se doter d’un réseau de tramway.

Nantes au XXème siècle et aujourd'hui


La première moitié du XXème siècle est témoin d’une transformation importante de Nantes.
Confrontée à l’ensablement de la Loire, à des difficultés de circulation, à l’insalubrité, la ville
décide de combler à partir de 1923 certains bras de la Loire. Il est difficile d’imaginer aujourd’hui
que le château des Ducs de Bretagne avait les pieds dans l'eau ! Ces travaux ont sans doute enlevé
une partie du charme de Nantes, longtemps surnommée « Venise de l’Ouest ».
Lors de la Seconde Guerre Mondiale, la ville a subi les bombardements alliés à 28 reprises ! Les
plus importants, les 16 et 23 septembre 1943, détruisent le centre-ville et font de nombreux morts.
La ville est également profondément marquée par l’affaire des Cinquante Otages. En représailles à
l’assassinat du commandant allemand de la ville par 3 résistants communistes, 48 otages sont
fusillés par les allemands à Nantes. Une des principales rues de Nantes rend hommage à ce triste
épisode. En hommage à ce sacrifice, la ville a reçu la distinction de Compagnon de la Libération.
A partir des années 60, des crises touchent les industries nantaises. La fermeture de chantiers navals
dans les années 80 et le déménagement des usines LU dans la périphérie nantaise, marquent le point
final de cette reconversion. Nantes s’oriente alors vers une économie tertiaire et engage des travaux
importants qui transforment la ville (nouveau tramway, reconversion de l’île de Nantes).
Aujourd’hui Nantes attire de nombreux nouveaux habitants, attirés par la qualité de vie offerte par
la région.
La Nantes endormie des années 80 semble bien lointaine !

Centres d'intérêt liés