Vous êtes sur la page 1sur 41
Notions d’acoustique Physiologie, physique, et mesures industrielles 2011 ESM MEVIB Acoustique 1

Notions d’acoustique

Notions d’acoustique Physiologie, physique, et mesures industrielles 2011 ESM MEVIB Acoustique 1

Physiologie, physique, et

mesures industrielles

Acoustique physiologie Organe  La vibration de l’air est captée par nos oreilles.  Le

Acoustique physiologie

Organe

Acoustique physiologie Organe  La vibration de l’air est captée par nos oreilles.  Le signal

La vibration de l’air est captée

par nos oreilles.

Le signal électrique est

transmis au

cerveau par le nerf cochléaire.

électrique est transmis au cerveau par le nerf cochléaire. Au total 20 à 40% de l’énergie

Au total 20 à 40% de l’énergie

acoustique incidente est transmise à l’oreille interne (cochlée)

Acoustique physiologie

Organe

Acoustique physiologie Organe  Nos oreilles ont une sensibilité moyenne en fréquence de 20 à 20

Nos oreilles ont une sensibilité moyenne en fréquence de 20 à 20 kHz (rapport 10 3 ).

Elles sont capables de capter des variations de pression (Δp) dans un rapport de 10 7

(du seuil de perception au seuil de la douleur).

Soit un rapport d’énergie de 10 14 (Δp²)!

Acoustique physiologie dB  Afin de mesurer un signal dans ce rapport d’énergie on utilise

Acoustique physiologie

dB

Acoustique physiologie dB  Afin de mesurer un signal dans ce rapport d’énergie on utilise le

Afin de mesurer un signal dans ce rapport d’énergie on utilise le dB (déciBel).

On notera L x [dB] = 10 log 10 (x/x 0 )

Avec X 0 la valeur de référence avec L x0 = 0 dB

Acoustique physiologie dB valeurs de référence Les valeurs de référence pour les mesures acoustiques sont

Acoustique physiologie

dB valeurs de référence

Acoustique physiologie dB valeurs de référence Les valeurs de référence pour les mesures acoustiques sont les

Les valeurs de référence pour les mesures acoustiques sont les suivantes. L’étalonnage des moyens de mesures se fait à partir de ces valeurs standards.

Symbole

Unité

Définition

valeur

W

0

Watt

Puissance acoustique de référence

10 -12 W

I

0

Watt / m²

Intensité acoustique de référence

10 -12 W/m²

p

0

Pa

Pression acoustique de référence

2. 10 -5 Pa

Acoustique physiologie Octave,  De la même manière on utilisera un échelle logarithmique en fréquence

Acoustique physiologie

Octave,

Acoustique physiologie Octave,  De la même manière on utilisera un échelle logarithmique en fréquence (octave,

De la même manière on utilisera un échelle logarithmique en fréquence

(octave, 1/3 d’octave, décade)

octave

1/3 octave log 2 (f 2 /f 1 )=1/3

décade

log 2 (f 2 /f 1 )=1

log 10 (f 2 /f 1 )=1

f 2 =2 f 1 f 2 = 1,26 f 1 f 2 = 10 f 1

Acoustique physiologie Isosonie  Robinson et Dadson ont mesuré les courbes d’ isosensation (isosonies) pour

Acoustique physiologie

Isosonie

Acoustique physiologie Isosonie  Robinson et Dadson ont mesuré les courbes d’ isosensation (isosonies) pour des

Robinson et Dadson ont mesuré les courbes

d’isosensation (isosonies)

pour des sons purs.

La sensation dépend de la fréquence mais aussi de

l’énergie !

des sons purs.  La sensation dépend de la fréquence mais aussi de l’énergie ! 2011
Acoustique physiologie Pondérations A, B, C, D  On en déduit les filtres de sensation

Acoustique physiologie

Pondérations A, B, C, D

Acoustique physiologie Pondérations A, B, C, D  On en déduit les filtres de sensation de

On en déduit les filtres de sensation de l’oreille humaine.

Le filtre A pour L p <70 dB,

Le filtre B pour 70 dB <L p <100 dB,

Le filtre C pour L p >100 dB.

Ces filtres sont directement implémentés

dans les sonomètres!

Acoustique physiologie Pondérations A, B, C, D 2011 ESM MEVIB Acoustique 9

Acoustique physiologie

Pondérations A, B, C, D

Acoustique physiologie Pondérations A, B, C, D 2011 ESM MEVIB Acoustique 9
Acoustique physiologie Pondérations A, B, C, D 2011 ESM MEVIB Acoustique 9
Acoustique physique Onde  Un son peut être défini de deux manières:  Pour un

Acoustique physique

Onde

Acoustique physique Onde  Un son peut être défini de deux manières:  Pour un point

Un son peut être défini de deux manières:

Pour un point donné de l’espace de mesure:

Variation de pression autour de la valeur

moyenne (pression acoustique).

Pour un volume infinitésimal (particule):

Variation de position autour de la position moyenne (lié à l’intensité acoustique).

Ces deux notions sont liées!

Acoustique physique Puissance 2011 ESM MEVIB Acoustique 11

Acoustique physique

Puissance

Acoustique physique Puissance 2011 ESM MEVIB Acoustique 11
Acoustique physique Puissance 2011 ESM MEVIB Acoustique 11
Acoustique physique Puissance  Soit une source ponctuelle émettant une puissance acoustique isotrope. 

Acoustique physique

Puissance

Acoustique physique Puissance  Soit une source ponctuelle émettant une puissance acoustique isotrope. 

Soit une source ponctuelle émettant une puissance acoustique isotrope.

L’intensité (flux d’énergie) capté par un

élément dS à une distance r vaut :

I

W

4

r

2

On démontre que :

I

p

2

c

Avec ρ masse volumique du fluide (compressible) et c célérité de l’onde (vitesse de propagation)

Acoustique physique Célérité  En considérant l’air comme un gaz parfait, on démontre que :

Acoustique physique

Célérité

Acoustique physique Célérité  En considérant l’air comme un gaz parfait, on démontre que : c

En considérant l’air comme un gaz parfait,

on démontre que :

c 0

 RT M
 RT
M

à 0 °C

et

soit

c 0 = 331 m/s

c

(T)

c

0

T 1  273
T
1
273

c

0

0,6T

c (20°C) ≈ 343 m/s

Acoustique physique Longueur d’onde  Les lois de propagation des ondes dans l’air la longueur

Acoustique physique

Longueur d’onde

Acoustique physique Longueur d’onde  Les lois de propagation des ondes dans l’air la longueur permettent

Les lois de propagation des ondes dans l’air

la longueur

permettent

d’en

déduire



c

f

nous

d’onde à la fréquence f :

à 20 Hz : λ ≈ 16,5 m

à 1 kHz : λ ≈ 33 cm

à 20 kHz : λ ≈ 16,5 mm

Des

diffractions

 

apparaissent

quand

les

obstacles

sont

de

dimensions

proche

ou

supérieure à la longueur d’onde.

Acoustique physique Mesures  La mesure la plus simple s’effectue en pression (microphone) : L

Acoustique physique

Mesures

Acoustique physique Mesures  La mesure la plus simple s’effectue en pression (microphone) : L p

La mesure la plus simple s’effectue en pression (microphone) :

L

p

10 log

1

T

m

Avec T m temps de mesure p (t) pression instantanée

On écrira abusivement:

T

m

0

 

  

2

p

(t)

p

2

0

dt

L

p

20 log

p

p

0

Acoustique physique Mesures  A partir des relations précédentes on peut démontrer que : L

Acoustique physique

Mesures

Acoustique physique Mesures  A partir des relations précédentes on peut démontrer que : L p

A partir des relations précédentes on peut

démontrer que :

L

p

L

I

10log

cI

0

p

0

2

Or dans l’air

  cI


0

10log

10log


p

0

2

0

D’où :

L

p

L

I

(radialement)

Acoustique physique Mesures  Comme : I  W S  On a en champ

Acoustique physique

Mesures

Acoustique physique Mesures  Comme : I  W S  On a en champ libre:

Comme :

I

W

S

On a en champ libre:

L

p

L L

I

W

10log

10

S L

W

20log

10

 

r

10log

10

4

Le niveau de pression décroit donc avec la distance à la source (-6 dB pour un doublement de la distance).

Acoustique physique Mesures  à une distance donnée de la source :  Soit :

Acoustique physique

Mesures

Acoustique physique Mesures  à une distance donnée de la source :  Soit : L

à une distance donnée de la source :

Soit :

L

L

W

W

L

 

I

L

 

I

10logScst

L

W

L

p

cst

Le niveau en puissance se déduit donc du niveau en pression si l’on possède une source étalonnée (L W0 connue) alors L W0 - L p0 = L W L p dans les mêmes conditions de propagation.

Acoustique Mesures  n sources indépendantes et simultanées : seules les puissances acoustiques s’ajoutent :

Acoustique

Mesures

Acoustique Mesures  n sources indépendantes et simultanées : seules les puissances acoustiques s’ajoutent : n

n sources indépendantes et simultanées :

seules les puissances acoustiques

s’ajoutent :

n

W

i

W

alors:

L

W

i 1

10 log

10

n

i 1

W

i

W

0

d’où :

L

W

10log

10

n

i 1

10

L

W

i

10

Avec L Wi la mesure de la source i seule.

Acoustique Mesures  De la même manière: L p   10log 10  

Acoustique

Mesures

Acoustique Mesures  De la même manière: L p   10log 10   

De la même manière:

L

p

10log

10

n

i 1

10

L

p

i

10

Avec L pi la mesure de la source i seule.

Acoustique Mesures  m mesures d’une source: la valeur moyenne s’obtient par la formule: ˆ

Acoustique

Mesures

Acoustique Mesures  m mesures d’une source: la valeur moyenne s’obtient par la formule: ˆ L

m mesures d’une source:

la valeur moyenne s’obtient par la

formule:

ˆ

L

p

10log

10

1

m

m

k 1

10

L

p

k

10

Acoustique Mesures  Correction du bruit de fond :  Source + bruit de fond:

Acoustique

Mesures

Acoustique Mesures  Correction du bruit de fond :  Source + bruit de fond: 

Correction du bruit de fond :

Source + bruit de fond:

bruit de fond seul :

Source seule :

L

L

L

(S+F)

F

S

par l’addition des niveaux on obtient :

L

S

10 log

10

10

L

(

S F

)

10

10

L

F

10

Acoustique Directivité  En champ libre : I  W 4  r 2 

Acoustique

Directivité

Acoustique Directivité  En champ libre : I  W 4  r 2  I

En champ libre :

I

W

4

r

2

I

0

1 plan réfléchissant :

I

Dièdre droit :

Trièdre droit :

I

W

r

2

4

/ 4

I

W

4

r /8

2

W

4

r /2

2

(I 0 +3 dB)

(I 0 +6 dB)

(I 0 +9 dB)

Acoustique Directivité  Plus généralement on définit Q le facteur de directivité tel que :

Acoustique

Directivité

Acoustique Directivité  Plus généralement on définit Q le facteur de directivité tel que : I

Plus généralement on définit Q le facteur

de directivité tel que :

I

Q

W

4

r

2

2011 Acoustique Directivité ESM MEVIB Acoustique 25

2011

Acoustique

Directivité

ESM MEVIB Acoustique
ESM MEVIB Acoustique

25

Mesures Acoustique réverbération 2010  Le comportement acoustique d’un local fermé est très complexe mais

Mesures Acoustique

réverbération

2010
2010

Le comportement acoustique d’un local

fermé est très complexe

mais des mesures globales sont facilement réalisables.

Le temps de

réverbération fait partie

des mesures simples.

ESM MEVIB Acoustique

26

Mesures Acoustique temps de réverbération  Mesures basées sur l’acoustique statistique pour une salle grande

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  Mesures basées sur l’acoustique statistique pour une salle grande et

Mesures basées sur l’acoustique statistique pour une salle grande et réverbérante:

Après quelques réflexions (sur les parois) le

champ sonore devient diffus:

Énergie équirépartie dans l’espace,

Pas de direction privilégiée.

Parcours libre moyen :

V: volume de la pièce

S: Surface totale des parois

4 V

S

Mesures Acoustique temps de réverbération  Chaque surface S i a un coefficient d’absorption α

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  Chaque surface S i a un coefficient d’absorption α i

Chaque surface S i a un coefficient d’absorption α i L’absorption moyenne vaut :

m

α i  L’absorption moyenne vaut :  m    i S i 

i

S

i

S

i

Mesures Acoustique temps de réverbération 2011 ESM MEVIB Acoustique 29

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération 2011 ESM MEVIB Acoustique 29
Mesures Acoustique temps de réverbération 2011 ESM MEVIB Acoustique 29
Mesures Acoustique temps de réverbération  Lors de l’émission d’un son, la constante de temps

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  Lors de l’émission d’un son, la constante de temps (de

Lors de l’émission d’un son, la constante de temps (de montée et de descente) τ

renseigne sur l’absorption:

 

c

Log

10

(1

m

)

4 V

S c

Log

10

(1

m

)

Mesures Acoustique temps de réverbération  Le mode opératoire consiste à émettre un son et

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  Le mode opératoire consiste à émettre un son et de

Le mode opératoire consiste à émettre un son et de le couper brutalement.

On mesure τ grâce au temps de réverbération Tr (diminution de 60 dB) parfois noté Tr 60 .

Echelle dB d’où décroissance linéaire fonction

du temps.

Mesures Acoustique temps de réverbération  Souvent Tr 6 0 n’est pas mesurable, on le

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  Souvent Tr 6 0 n’est pas mesurable, on le remplace

Souvent Tr 60 n’est pas mesurable, on le remplace par Tr 10 ou Tr 20 (diminution de 10 ou

20 dB extrapolés à 60 dB).

1/6 Tr 10 1/3 Tr 20
1/6 Tr 10
1/3 Tr 20

-10dB

-20dB

Mesures Acoustique temps de réverbération  En connaissant le volume V et S la surface

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  En connaissant le volume V et S la surface totale

En connaissant le volume V et S la surface totale des parois du local, on peut calculer α m le facteur d’absorption moyen.

Si α m < 0,3

Si α m > 0,3

Tr 0,16

V

S

m

Tr

0,16 V

S log

10

(1

m

)

(Loi de Sabine)

(Loi d’Eyring)

Mesures Acoustique temps de réverbération  Le Tr, donc α m , dépendent de la

Mesures Acoustique

temps de réverbération

Mesures Acoustique temps de réverbération  Le Tr, donc α m , dépendent de la bande

Le Tr, donc α m , dépendent de la bande fréquence observée.

Dans la bande 1kHz (parole) un Tr trop

long perturbe l’intelligibilité pour l’auditeur.

Tr court, α m fort 2011 ESM MEVIB Acoustique 35

Tr court, α m fort

Tr court, α m fort 2011 ESM MEVIB Acoustique 35
Tr court, α m fort 2011 ESM MEVIB Acoustique 35
Tr long, α m faible 2011 ESM MEVIB Acoustique 36

Tr long, α m faible

Tr long, α m faible 2011 ESM MEVIB Acoustique 36
Tr long, α m faible 2011 ESM MEVIB Acoustique 36
Salle optimale ?  Une valeur communément utilisée est :  3 Tr  a

Salle optimale ?

Salle optimale ?  Une valeur communément utilisée est :  3 Tr  a V

Une valeur communément utilisée est :

3
3

Tr a V

avec a

0,1

0,09 pour les salles de concert

0,075 pour les salles de conférence

Les valeurs peuvent cependant fortement

pour les églises

varier selon les cultures, les modes, …

Isolement Acoustique Ei Er Ed Et  Ei : énergie incidente  Er : énergie

Isolement Acoustique

Isolement Acoustique Ei Er Ed Et  Ei : énergie incidente  Er : énergie réfléchie

Ei

Isolement Acoustique Ei Er Ed Et  Ei : énergie incidente  Er : énergie réfléchie
Isolement Acoustique Ei Er Ed Et  Ei : énergie incidente  Er : énergie réfléchie

Er

Ed

Isolement Acoustique Ei Er Ed Et  Ei : énergie incidente  Er : énergie réfléchie
Isolement Acoustique Ei Er Ed Et  Ei : énergie incidente  Er : énergie réfléchie

Et

Ei : énergie incidente

Er : énergie réfléchie

Ed : énergie dissipée

Et : énergie transmise

τ = Et/Ei facteur de transmission

α =(Ei Er) / Ei facteur d’absorption

Ψ = Ed/Ei facteur de dissipation

Isolement Acoustique  Indice d’affaiblissement: TL (transmission loss) TL d B  10 log 10

Isolement Acoustique

Isolement Acoustique  Indice d’affaiblissement: TL (transmission loss) TL d B  10 log 10 

Indice d’affaiblissement: TL (transmission loss)

TL

d B

10 log

10

1/

10 log

10

Soit

TL L E L E

d B

W

i

W

t

(

(

)

(

)

)

Ou encore

TL L E L E

d B

p

i

p

t

(

E

 

i

E

t

)

Isolement Acoustique impédance mécanique  Surfaces en parallèles S 1 et S 2  On

Isolement Acoustique impédance mécanique

Isolement Acoustique impédance mécanique  Surfaces en parallèles S 1 et S 2  On mesure:

Surfaces en parallèles S 1 et S 2

On mesure: TL = 20dB

Soit τ = 1/100

D’où un impédance mécanique de transmission Z=1/τ = 100

Z= Z 1 //Z 2 soit (1/Z)=(1/Z 1 )+(1/Z 2 )

Avec Z i = ξ i /S i

(ξ i dépend des matériaux…)

Connaissant Z 1 on peut en déduire Z 2

Sources Bibliographiques  Techniques de l’Ingénieur  Acoustique physiologique [E 5 110 ]  Par

Sources Bibliographiques

Sources Bibliographiques  Techniques de l’Ingénieur  Acoustique physiologique [E 5 110 ]  Par Drystan

Techniques de l’Ingénieur

Acoustique physiologique [E 5 110 ]

Par Drystan LOTH

Rappels d’acoustique physique [R 3 112]

Par Gilles REIGNER

Mesures en acoustique industrielle [R 6 030]

Par Michael BOCKHOFF et al

Acoustique des salles [C 3 360]

Par Jacques JOUHANEAU