Vous êtes sur la page 1sur 7

La veille avec Twitter (octobre 2008)

Par Christophe Deschamps (www.outilsfroids.net)

I - Identifier les bonnes sources d'information

Faire de la veille avec Twitter, c'est n'importe quoi!


Oui, oui je sais on me faisait la même réfléxion (ainsi qu'à quelques autres) en 2003
lorsque je disais qu'il fallait mener une veille sur les blogs, résultat 5 ans plus tard toutes
les boîtes courent après un système de monitoring de leur e-réputation, mais bon je ne
suis pas là pour jouer les regretteurs d'hier alors j'arrête (je vous livre tout de même ce
petit lien vers un article de Jean-Luc Raymond, au cas ou).

Je vous propose donc de découvrir comment intégrer Twitter à votre veille. Pourquoi?
Parce que Twitter est une fantastique caisse de résonnance de l'actualité mais aussi un
moyen simple et rapide de diffuser de l'information, ainsi nombreux sont ceux pour qui
tenir un blog était impensable (manque de temps, peur de s'exprimer) et qui n'hésitent
pas à franchir le pas lorsqu'il s'agit d'écrire quelques dizaines de caractères (même si
cela doit être plusieurs fois par jour...).

Nous allons donc commencer par voir comment identifier les bonnes sources ou plutôt
les bonnes personnes res-sources d'information et pour cela rien de tels que de bons
vieux annuaires et/ou moteurs:

• TwitDir : il s'agit d'un moteur qui vous permet :


◦ de rechercher si quelqu'un a un compte à partir de son nom ou d'un
pseudo (attention aux homonymes),
◦ permet de trouver un mot-clé ou une expression dans le descriptif donné
par l'utilisateur en choisissant "within description" : exemple
◦ + de 3 millions de profils indexés.
◦ parfois très lent :-(

• Twellow : annuaire (en partie) déclaratif. Permet de trouver des personnes qui
twittent sur un domaine d'activité ou déclarent travailler dans tel ou tel domaine/
organisation (cela n'empêche pas de vérifier bien sûr).
◦ recherche par mots-clés ou navigation par rubriques.
◦ permet de s'abonnner au flux RSS des twitts d'une même catégorie (et
sera donc également cité dans le prochain billet pour cela).
◦ utile pour trouver des personnes menant elles-mêmes des veilles sur des
domaines d'activité précis : exemple

• Justtweetit : même idée que le précédent mais semble ne pas trop le recouper
donc intéressant.

• Twubble : service qui fonctionne selon le principe désormais classique "les amis
de mes amis etc" ou plutôt ici "les twitteurs que je lis ont des amis twitteurs dont
les twitts m'intéresseront sûrement" (mais bon méfiance quand même).

II - Services et outils de surveillance du contenu de Twitter

L'approche par personnes-ressources/experts est essentielle dans tout dispositif de veille


mais il est tout aussi essentiel de la compléter par une veille à large spectre.
Concrètement l'intérêt de l'information récupérée ainsi n'est pas dans l'émetteur, tout du
moins pas initialement. Il s'agira surtout de surveiller et filtrer l'énorme masse
informationnelle que représentent les twitts postés tous les jours afin d'y découvrir
d'éventuelles pépites. Pour cela nous utiliserons avant tout les agrégateurs de flux RSS,
ils sont d'ailleurs tout aussi utilisables pour la partie présentée précédente mais sans
doute moins indispensables. Il faudra donc choisir un agrégateur avancé qui permette :
• différents types de filtrage
• le réglage de la périodicité des mises à jour

Vous me permettrez de ne pas m'étendre plus sur le sujet des agrégateurs et de vous
renvoyer vers les très nombreux billets que j'ai déjà écrit à ce sujet.
Pour les services permettant de transformer une requête sur les twitts en un
flux rss voici ceux que j'ai sélectionné :

• Service de recherche par défaut de Twitter (ex-Summize) : doté de très


nombreuses fonctionnalités de requêtage si vous passez par l'interface de
recherche avancée :
◦ opérateurs booléens
◦ tri par dates
◦ tri par personnes
◦ hashtags (voir ci-dessous)

• Twellow : annuaire déjà cité hier. Propose un flux rss pour chaque catégorie ou
sous-catégorie dont il dispose. Permet donc de s'abonner en une fois aux twitts
de toutes les personnes listées dans une catégorie.

• Tweetbeep : c'est Google Alerts pour Twitter. Après l'ouverture d'un compte il
vous alertera par email dès qu'un des mots-clés que vous surveillez sera
prononcé sur Twitter. Il propose aussi de suivre l'apparition d'un nom de
domaine sous forme de lien, même s'il est publié avec un raccourcisseur de lien.
Pratique pour la veille image. Possibilité de lancer une surveillance toutes les
heures.

• Flaptor Tweeter Search : moteur de recherche simple. Pas d'interface avancée


mais semble reconnaître les opérateurs booléens.

• Twemes : permet de suivre non pas des requêtes mais des hashtags, c'est à dire
l'équivalent des tags pour Twitter. Ils sont reconnaissables parce qu'ils
commencent par le symbole # exemple . C'est donc comme si vous surveilliez un
tag del.icio.us, c'est à dire de l'information avec un début de structuration (cf.
folksonomies).

• Tweetscan : identique à Flaptor mais propose également un service d'alerte de


type Tweetbeep.

• Hashtags : semblable à Twemes mais la recherche sa fait directement dans la


barre d'adresses avec la structure suivante : http://hashtags/tag/
letagquevousvoulezsurveiller

III - Utiliser les outils de social search intégrant Twitter

Il existe une catégorie d'outils relativement récente qui, si elle n'est pas entièrement
dédiée à Twitter, en tire suffisamment partie pour être présentée ici. Il s'agit des
services dits de "social search" qui permettent de rechercher de l'information dans les
contenus publiés par ses réseaux d'amis, amis s'entendant ici au sens facebookien du
terme. Schématiquement cela revient à poser une question à des personnes de
confiance et les résultats sont donc naturellement pondérés à la hausse.

Pour cela on pourra utiliser :


• Friendfeed : sans doute le plus connu de ces services. Il est d'abord un "social
desktop agregator", c'est à dire un service qui vous permet de suivre l'actualité
de tous vos amis en provenance de nombreux services de social networking
(dont récemment Facebook et Twine). Lorsque vous lancez une recherche dans
Friendfeed vous obtenez du contenu posté par vos amis sur ces réseaux. La
recherche avancée (accessible après que vous ayez lancé une 1ère requête)
vous permet de limiter votre recherche à Twitter (mais pourquoi se limiter).

• Lijit : permet de faire sensiblement la même chose mais il faut pour l'utiliser
disposer d'un blog car il s'agit en premier lieu d'un moteur de recherche interne.
Pas besoin de le renseigner si vous avez déjà un compte sur Mybloglog puisqu'il
utilise les données indiquées ici pour indexer les contenus de vos amis. Vous
pouvez le tester sur Outils Froids puis affiner les résultats en sélectionnant
"network" (n'oubliez pas de positionner votre souris sur "What's the connection?"
pour voir d'où "sort" un résultat).

En fait ce sont les deux seuls que j'ai trouvé pour ce type de recherche social (car le
social search est multiforme, del.icio.us ou Eurekster en font aussi mais selon des
modalités différentes). Un autre outil aussi récent qu'intéressant et fonctionnant sur les
mêmes principes devrait sans doute bientôt intégrer Twitter mais ce n'est pas encore le
cas, il s'agit de Delver.

IV - Détecter et suivre des tendances

Les quelques millions d'utilisateurs de Twitter représentent un potentiel énorme pour le


crowdsourcing. Lorsque l'on voit le volume des échanges sur ce service on comprend vite
que détecter des sujets "chauds" (hot topics) ou voir évoluer des tendances dans le
temps sont des possibilités évidentes et vous trouverez ci-dessous 7 services pour cela.

Services de détection de "hot topics" (Digg-like) :

• Tweetmeme : fait émerger les Hot topics du moment sur Twitter. Permet :
◦ de filtrer par dates (de tel jour à tel jour)
◦ de filtrer les liens hypertextes twittés par type de sources : blogs,
images, vidéos, audio
◦ permet de voir tous les twitts ayant fait émerger un sujet

• Twitturly : même idée que le précédent.


◦ filtrage par langues
◦ permet de voir tous les twitts ayant fait émerger un sujet

• Dwigger : est un tout nouveau venu qui manque encore (beaucoup) de contenu.
Il propose des fonctionnalités intéressantes telles que :
◦ nuages de tags des sujets chauds
◦ top de la semaine

Service d'indication volumétrique :

• Tweetvolume : donne des indications volumétriques sur le nombre d'occurences


d'un mot dans Twitter et permet des comparaisons. Très limité toutefois
puisqu'on ne peut filtrer par périodes. Un graphique est donc sensé représenter
la fréquence d'un mot depuis l'apparition de Twitter ...
Services de suivi de tendances :

• Twist : service qui permet de voir et comparer des tendances


◦ donne des informations volumétriques précises par jour
◦ permet de voir l'évolution d'une tendance sur une période d'une semaine
ou d'un mois
◦ permet d'embarquer les données sur un site web.

• Twitscoop :
◦ propose un nuage de tags des sujets chauds remis à jour toutes les 20
secondes (et cliquable bien sûr)
◦ permet de voir la courbe de fréquence d'un mot-clé ou d'un utilisateur
sur six heures, un jour ou trois jours.
◦ permet de lire les twitts associés mais malheureusement pas en cliquant
dans la tendance.

• Twittermeter : Très proche de Twist, y compris dans le rendu, mais ne travaille


que sur une durée d'une semaine.

Si les services de détection de "hot topics" sont relativement aboutis il faut remarquer la
faiblesse des services de suivi de tendances, faiblesse sans doute liée à leur jeunesse. Il
leur manque à tous la possibilité de "creuser" la tendance qui fait par exemple la force
d'un Blogpulse. Mais cela viendra forcément vu le poids pris par les outils de micro-
blogging en général et par Twitter en particulier.

Petit changement de programme dans cette série sur la veille avec Twitter. Demain je
me concentrerai sur quelques services qui permettent de mener une veille plus ciblée sur
les personnes et vous découvrirez (si vous en doutiez encore) qu'avec le social software
l'intelligence économique a encore de beaux jours devant elle...

Deux articles du jour pour appuyer ce que je viens de dire :


• Terrorist 'tweets'? US Army warns of Twitter dangers
• Twitter goes mainstream via Jean-Luc Raymon again)

V - La veille sur les personnes

C'est toujours un sujet un peu délicat que de parler de veille sur les personnes, mais si
je ne le faisais pas sur Outils Froids je manquerai à la mission de démocratisation de la
veille que je me suis assignée, et puis après les récents billets sur les moteurs de
recherche de personnes (ici et là) c'est le moment ou jamais.
D'un autre côté il est toujours intéressant pour l'individu lambda (vous, moi) de savoir
comment il peut être pisté... Des outils spécifiques à Twitter existent alors autant les
connaître, d'autant que c'est un service où l'on a facilement tendance à se dévoiler, par
petites touches certes mais suffisamment pour laisser filtrer quelques infos
potentiellement intéressantes une fois agrégées. Pour info, et histoire de vous inquiéter
un peu plus, je vous renvoie vers un billet relatant l'expérience menée récemment par
un universitaire américain : Pirater un compte bancaire en 7 étapes . Voir aussi ce billet
de Doppelganger relatif au vol d'identité en ligne.

• Tweetrush : le moins intrusif.


◦ données statistiques sur un compte à partir du nom de son utilisateur
▪ nombre de twitts sur les 7 derniers jours
▪ nombre de twitts par jour / par heure
▪ nombre de billets moyen par heure

• Search Twitter : l'outil de recherche par défaut de Twitter permet :


◦ de rechercher les twitts échangés par une personne mais surtout de
suivre les conversations entre deux personnes. Flux Rss de la requête
donc pas besoin de demander à devenir un follower.
◦ croise les champs de recherche en permettant de savoir si une personne
a parlé d'un sujet (possibilité d'ajouter une période,...)

• Tweetscan :
◦ permet de savoir si une personne a cité un mot-clé précis dans ses
twitts.

• Twittwheel :
◦ propose une représentation graphique de toutes les personnes
(followers) associées à un compte.
◦ permet de voir lesquelles de ces personnes sont reliées entre elles
directement.

Quatre outils intéressants quoiqu'encore limités, mais j'ai dans l'idée que d'autres
suivront bientôt pour le meilleur et pour le pire...

VI - Partager et diffuser sa veille

C'est bien connu, la veille ne vaut que si elle est partagée. Vous me direz que c'est bien
l'objectif de Twitter que de permettre de partager, et pas seulement sa veille
personnelle. L'on peut toutefois avoir des besoins plus pointus pour lesquels Twitter se
révèle vite insuffisant.
Malheureusement la récolte a été plutôt maigre sur ce thème et deux services ont retenu
mon attention parmi les ... deux que j'ai découvert :

• Grouptweet : permet de créer un groupe ouvert ou fermé dans lequel on peut


partager des twitts en utilisant les messages directs. Il faut d'abord créer un
compte Twitter particulier pour le groupe sinon cela peut vous jouer des tours.

• Live Twitting : est un service qui a pour but de vous permettre d'envoyer des
twitts sur un sujet précis pendant une session que vous ouvrez avec des
commandes de type on/off, tapées directement dans l'interface de saisie de
Twitter. Il faut auparavant être devenu follower du compte Twitter de la société
@livetwitting. Pratique lorsque l'on veut twitter sur un évènement, d'autant qu'il
propose quelques options de formatage du texte (TOPIC, SPEAKER, PAUSE,...).

Sinon pour un bel exemple de veille partagée (et ouverte) je vous propose de jeter un
oeil au projet Apprendre 2.0, un réseau de travail et de réflexion sur les nouveaux
modes d'apprentissage qui s'appuie sur Twitter mais aussi sur del.icio.us, Friendfeed et
Ning. Mais peut-être que ses membres voudront bien nous en dire plus dans les
commentaires :-)

Voilà, j'en ai fini avec cette série sur la veille et Twitter. Comme vous l'aurez vu dans ces
6 billets, les outlis autour de Twitter existent, certains déjà bien avancés et d'autres
encore largement en devenir.

2 raisons devraient toutefois accélérer leur développement :

• L'importance que prennent les outils de micro-blogging sur Internet, sans doute
liée à leur capacité à créer du liant/lien entre les personnes.

• Plus d'utilisateurs = plus de twitts = plus de chances que l'on dise des choses sur
votre marque, et vu la ruée actuelle vers les solutions de gestion de la e-
réputation ....

N'hésitez pas à compléter ces billets si vous connaissez des outils autour de Twitter
pouvant être utiles aux veilleurs que nous sommes tous en train de devenir à divers
degrés.