Vous êtes sur la page 1sur 4
DONNONS UNE MAJORITÉ AU CHANGEMENT Tania ANDRÉ Madame, Monsieur, Lors de l’élection présidentielle des 22
DONNONS UNE MAJORITÉ AU CHANGEMENT Tania ANDRÉ Madame, Monsieur, Lors de l’élection présidentielle des 22

DONNONS UNE MAJORITÉ

AU CHANGEMENT Tania ANDRÉ Madame, Monsieur, Lors de l’élection présidentielle des 22 avril et 6
AU CHANGEMENT
Tania ANDRÉ
Madame, Monsieur,
Lors de l’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai derniers,
une majorité de françaises et de français a décidé d’accorder sa
confiance à François HOLLANDE en le portant à la Présidence
de la République.
Avec François HOLLANDE, donnons au
changement une majorité la plus forte possible
à l’Assemblée Nationale. Une cohabitation
de 5 ans serait en effet la pire des solutions.
Elle diviserait l’Exécutif et affaiblirait la
France. Epargnons-nous 5 années de blocage
et d’inaction, tout particulièrement dans ce
contexte extrèmement difficile pour notre
Pays.
Moraliser la vie publique
et rendre l’Etat impartial,
avec le non cumul des mandats, la
lutte contre les conflits d’intérêt et
la corruption, l’indépendance de la
justice et des médias.
Candidate de la nouvelle majorité pré-
sidentielle aux élections législatives dans
notre circonscription, ma détermination
sera grande pour mettre en œuvre les enga-
gements suivants :
Permettre le redressement économique,
industriel et agricole et soutenir le «produire
français» avec une vraie stratégie industrielle :
Demain, avec vous,
comme Députée proche
du Président de la
République, je saurai
faire entendre avec force
au niveau national les
attentes et les espoirs de
notre Sologne, de notre
Vallée du Cher et de la Loire.
banque publique d’investissement, livret d’épargne
industrie, investissement dans la recherche et l’innovation,
formation des salariés ;
Bien à vous.
Réorienter l’Europe pour la remettre au service
de la croissance et de l’emploi en renégociant le
traité Sarkozy-Merkel sur l’austérité et en appliquant la
réciprocité commerciale dans les échanges pour combattre
le dumping fiscal, social et environnemental;
Equilibrer les finances publiques pour retrouver
notre souveraineté face aux marchés, avec l’engagement
de revenir à l’équilibre des comptes à la fin du mandat en
2017;
Rétablir la justice, et d’abord la justice sociale
(retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé très jeunes
à travailler et qui ont toutes leurs annuités, égalité salariale
femmes-hommes, revalorisation de 25 % de l’allocation
de rentrée scolaire), mais aussi la justice fiscale avec
une tranche d’impôt sur le revenu à 75 % pour ceux qui
gagnent plus de 1 million d’euros par an et territoriale
(nouvelle décentralisation, défense des services publics de
proximité – école, santé, justice, sécurité);
Élections législatives des dimanches 10 et 17 juin 2012.

vu, le candidat.

LA FORCE DE VOUS DÉFENDRE ICI

L’EMPLOI, UNE PRIORITÉ ABSOLUE Il n’y a pas de prospérité qui vaille sans emploi. On
L’EMPLOI, UNE
PRIORITÉ ABSOLUE
Il n’y a pas de prospérité qui vaille sans
emploi. On ne réduira pas le chômage qui
frappe durement notre circonscription sans
aider et développer nos PME, nos PMI, sans
soutenir nos artisans et commerçants, nos
agriculteurs qui sont les seuls, ici, à créer
encore de l’emploi.
Demain, dans la majorité
présidentielle, j’agirai pour :
alléger les charges fiscales de
nos entreprises en mettant en place des
taux d’imposition qui tiennent compte de leur
importance ;
orienter les financements et les
aides publiques vers les entreprises
qui investiront sur notre territoire et
seront offensives à l’exportation ;
soutenir le développement des
nouvelles technologies de l’économie
numérique, levier essentiel d’une nouvelle
croissance et organiser avec les régions,
départements et communes la couverture
intégrale de notre territoire en très haut débit;
favoriser l’emploi des jeunes
en votant la mise en place de contrats de
génération permettant l’embauche par les
entreprises de jeunes en CDI, accompagnés
par des salariés plus expérimentés qui seront
maintenus en place jusqu’à leur retraite. Ce
tutorat permettra de préserver des savoir-
faire et d’intégrer nos jeunes dans la vie
professionnelle.
favoriser la formation par
l’apprentissage. Il est aberrant de constater,
alors que le chômage est élevé, que nos
entreprises locales sont obligées parfois de
faire appel à de la main d’œuvre étrangère,
car ne trouvant pas de jeunes qualifiés à
proximité. Il est urgent de revaloriser le travail
manuel.
proximité. Il est urgent de revaloriser le travail manuel. DÉFENDRE NOTRE ÉCOLE ET RENFORCER LA FORMATION

DÉFENDRE NOTRE ÉCOLE ET RENFORCER LA FORMATION DE NOTRE JEUNESSE

Contrairement au Député sortant qui a soutenu, sans état d’âme, la fermeture de trop nombreuses classes menaçant ainsi la survie de nos écoles et, au-delà, la survie de nos villages, Députée, je m’engagerai à mettre fin à cette casse éducative en :

votant des crédits permettant la création de postes supplémentaires utiles et nécessaires dans l’éducation avec une priorité pour les écoles maternelles et primaires, car c’est là que se manifestent les premières difficultés et que l’échec scolaire apparaît ;

rétablissant la formation initiale des enseignants, car instruire nos enfants ne s’improvise pas ; car instruire nos enfants ne s’improvise pas ;

favorisant l’accueil des enfants de moins de trois ans, car nous savons, par expérience, que plus l’enfant est scolarisé de bonne heure, mieux il réussit son parcours scolaire ;

assurant aux jeunes en difficulté scolaire un soutien personnalisé afin qu’aucun ne soit laissé sur le bord du chemin du savoir et redonnant aux RASED (Réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficultés) les moyens pour accomplir leurs missions ;

valorisant les filières d’enseignement professionnel et technologique, considérée trop souvent encore comme des voies de garage.

filières d’enseignement professionnel et technologique, considérée trop souvent encore comme des voies de garage.
filières d’enseignement professionnel et technologique, considérée trop souvent encore comme des voies de garage.
filières d’enseignement professionnel et technologique, considérée trop souvent encore comme des voies de garage.
filières d’enseignement professionnel et technologique, considérée trop souvent encore comme des voies de garage.
considérée trop souvent encore comme des voies de garage. LA RELANCE NÉCESSAIRE DU POUVOIR D’ACHAT Nous

LA RELANCE NÉCESSAIRE DU POUVOIR D’ACHAT

Nous sommes tous conscients aujourd’hui alors que la crise touche durement notre pays et en particulier notre circonscription qu’il faille, chacun à notre niveau, faire des efforts. Nous sommes tous prêts à l’accepter à condition toutefois que ces efforts soient demandés de façon équitable. Or, depuis quelques années, les classes moyennes ont eu le sentiment d’être beaucoup sollicitées par des prélèvements fiscaux très importants, alors qu’en même temps, les classes les plus aisées de notre société étaient protégées par le fameux bouclier fiscal.

Ceci n’est plus tolérable. Elue députée, je soutiendrai :

la création d’une nouvelle tranche d’imposition sur le revenu à 75% pour ceux qui gagnent plus d’un million d’euros par an ;

l’augmentation de 25 % de l’allocation de rentrée scolaire;pour ceux qui gagnent plus d’un million d’euros par an ; la suppression de la TVA

la suppression de la TVA dite «sociale» qui a été instaurée par le gouvernement Sarkozy et notre Député sortant, tant cet impôt est injuste puisqu’il touche de la même façon les consommateurs les plus aisés et ceux qui souffrent le plus financièrement et pénalise durement le pouvoir d’achat ;

la revalorisation des bas salaires. Il n’est pas tolérable qu’il y ait des travailleurs pauvres. Chacun, dès lors qu’il fait l’effort de travailler, doit pouvoir vivre décemment ;

la revalorisation des petites retraites. Nous devons assurer à nos ainés qui ont travaillé toute une vie un niveau décent de pension, qui leur permette d’être à l’abri du besoin jusqu’à la fin de leur vie.

la revalorisation des allocations versées aux personnes souffrant de handicap. Nos handicapés doivent être soutenus par la solidarité nationale. A leur handicap ne doit pas s’ajouter de gênes financières souvent dues à la lourdeur de la prise en charge de leur situation.

ne doit pas s’ajouter de gênes financières souvent dues à la lourdeur de la prise en
ne doit pas s’ajouter de gênes financières souvent dues à la lourdeur de la prise en
ne doit pas s’ajouter de gênes financières souvent dues à la lourdeur de la prise en
ne doit pas s’ajouter de gênes financières souvent dues à la lourdeur de la prise en
ne doit pas s’ajouter de gênes financières souvent dues à la lourdeur de la prise en

SI JE SUIS ÉLUE, DEMAIN, JE M’ENGAGE À ME BATTRE POUR

dues à la lourdeur de la prise en charge de leur situation. SI JE SUIS ÉLUE,

ET À L’ASSEMBLÉE NATIONALE.

FACILITER L’ACCÈS AUX SOINS POUR TOUS ET PARTOUT ET PERMETTRE À NOS AÎNÉS DE MIEUX
FACILITER L’ACCÈS
AUX SOINS POUR
TOUS ET PARTOUT ET
PERMETTRE À NOS
AÎNÉS DE MIEUX
VIEILLIR
Au sein de notre circonscription, il devient
difficile d’accéder à des soins. Les médecins
généralistes se font rares suite à de nombreux
départs en retraite, quant aux spécialistes
(cardiologues, dentistes, ophtalmologistes
),
il
faut parfois attendre des délais très longs pour
pouvoir les consulter. Bref, l’accès aux soins
relève bien souvent d’un véritable parcours du
combattant dans nos villages et aussi dans nos
petites villes.
Par ailleurs, la politique du gouvernement
sortant en matière de santé publique avec la
mise en place de la taxation des mutuelles et le
déremboursement de nombreux médicaments
ne permet plus à certains de nos concitoyens
de se soigner correctement.
Comme Députée, je veillerai au sein
de la majorité présidentielle à placer,
de nouveau, l’humain au cœur des
politiques de santé, en :
luttant contre les déserts médicaux
avec la création de pôles de santé de
proximité au niveau de chaque canton ;
réservant des financements
publics plus importants pour nos
hôpitaux locaux de Selles et Saint-Aignan
et notre Centre Hospitalier de Romorantin,
établissements qui ont, tous, leur utilité dans un
schéma départemental sanitaire cohérent ;
encadrant les dépassements
d’honoraires et en favorisant la baisse
du prix de certains médicaments ;
encadrant les prix de journée
des établissements accueillant nos
personnes âgées, pour que nos aînés les
plus modestes puissent également profiter de
ces services, quand leur maintien à domicile
n’est plus envisageable ;
soutenant la recherche médicale sur
les maladies graves (cancers, Alzheimer,
maladies orphelines
).
REDONNER FORCE À NOS SERVICES PUBLICS DE PROXIMITÉ ET TOUTE SON ATTRACTIVITÉ À NOTRE TERRITOIRE
REDONNER FORCE
À NOS SERVICES
PUBLICS DE
PROXIMITÉ ET TOUTE
SON ATTRACTIVITÉ À
NOTRE TERRITOIRE
La politique gouvernementale de ces cinq
dernières années soutenue par le Député
sortant a été dévastatrice pour les services
publics. L’introduction systématique de logique
de rentabilité a diminué non seulement l’offre
de ces services, mais en a aussi abaissé la
qualité.
La disparition du Tribunal de Romorantin,
la lutte des maires pour le maintien d’un
service public postal, les regroupements
excessifs de nos gendarmeries, nous rappellent
que notre circonscription majoritairement rurale
a fortement subi cette politique. Nos services
publics sont moins proches et notre territoire
perd en attractivité et en sécurité.
Aussi, dans la future majorité
présidentielle, je m’engage à :
stopper cette hémorragie ;
encourager le retour à une
politique de sécurité de proximité avec
la création de nouveaux emplois dans la
police et la gendarmerie. La sécurité des
personnes doit être assurée avant
tout. Il faut être ferme contre toutes
les délinquances et contre toutes les
formes de violence.

L’AGRICULTURE, UN ATOUT POUR NOTRE TERRITOIRE

L’agriculture occupe, aujourd’hui encore, sur notre circonscription une place importante. La viticulture, forte de ces 4 appellations (Touraine, Cheverny, Cour-Cheverny et Valençay) est incontestablement l’un de ses fleurons. Cependant, nous avons aussi la grande chance d’avoir un élevage diversifié et de qualité avec des productions de viandes ovines, bovines et de volailles fort appréciées. Nos éleveurs caprins nous offrent aussi des fromages reconnus, dont le très célèbre «Selles- sur-Cher». Nos producteurs de fruits et légumes ne sont, enfin, pas en reste avec la production d’asperges et de fraises de grande qualité gustative. Quant à nos céréaliers, nous avons beaucoup de chance de les avoir, car outre le fait qu’ils nous apportent les céréales dont nous avons besoin, ils participent à l’entretien de notre environnement qui, sans cela, serait en partie voué à l’abandon. Cette diversité est un réel atout pour notre territoire, une véritable richesse. Pourtant, ce monde agricole souffre énormément actuellement (crise viticole, difficulté de maîtriser les cours de la viande et du lait, explosion du prix des matières premières, concurrence déloyale avec les pays de l’est et du sud de l’Europe en matière de coût de production, puissance de la grande distribution ) Il nous faut maintenir une agriculture forte sur notre territoire qu’elle soit traditionnelle, raisonnée ou biologique, sans opposer ces modes de cultures complémentaires, dont nous avons besoin pour assurer l’indépendance de notre survie alimentaire. Il est, en effet, vital pour notre territoire que nous dépendions moins des marchés agricoles extérieurs mais que nous leur préférions des filières courtes d’approvisionnement.

Demain, au sein de la majorité présidentielle, je me battrai pour :

défendre un budget européen ambitieux pour l’avenir de notre agriculture dans le cadre de la révision de la Politique Agricole Commune ;

donner aux agriculteurs les moyens de s’organiser face à la grande distribution ;le cadre de la révision de la Politique Agricole Commune ; soutenir notre viticulture à conquérir

soutenir notre viticulture à conquérir des marchés aussi bien en France qu’à l’export quelle que soit son mode de commercialisation (négoce, cave coopérative et vente directe) et interdire la libéralisation des droits de plantation.

favoriser l’installation de jeunes agriculteurs ;

revaloriser le statut des conjoints collaborateurs et améliorer les retraites agricoles qui sont aujourd’hui une véritable misère, leur montant étant très souvent inférieur au seuil officiel de pauvreté.

étant très souvent inférieur au seuil officiel de pauvreté. DÉFENDRE NOTRE TERRITOIRE ET NOTRE QUALITÉ DE
étant très souvent inférieur au seuil officiel de pauvreté. DÉFENDRE NOTRE TERRITOIRE ET NOTRE QUALITÉ DE
étant très souvent inférieur au seuil officiel de pauvreté. DÉFENDRE NOTRE TERRITOIRE ET NOTRE QUALITÉ DE
étant très souvent inférieur au seuil officiel de pauvreté. DÉFENDRE NOTRE TERRITOIRE ET NOTRE QUALITÉ DE

DÉFENDRE NOTRE TERRITOIRE ET NOTRE QUALITÉ DE VIE.

DONNONS UNE MAJORITÉ AU CHANGEMENT Tania ANDRE Candidate Ils me soutiennent Michel SAPIN, Député de

DONNONS UNE MAJORITÉ

DONNONS UNE MAJORITÉ AU CHANGEMENT Tania ANDRE Candidate Ils me soutiennent Michel SAPIN, Député de l’Indre
AU CHANGEMENT Tania ANDRE Candidate Ils me soutiennent Michel SAPIN, Député de l’Indre
AU CHANGEMENT
Tania ANDRE
Candidate
Ils me soutiennent
Michel SAPIN, Député de l’Indre
Ils me soutiennent Michel SAPIN, Député de l’Indre Née en 1972, je vis maritalement avec Michel
Ils me soutiennent Michel SAPIN, Député de l’Indre Née en 1972, je vis maritalement avec Michel

Née en 1972, je vis maritalement avec Michel TROTIGNON, viticulteur retraité, Maire de Saint-Romain-sur-Cher. J’ai passé une partie de ma petite enfance dans le département de la Creuse, près d’Aubusson, où mon père était directeur d’une maison de repos et de convalescence et où ma mère était infirmière, avant de venir à l’adolescence en Vallée du Cher où j’y avais mes attaches paternelles. Après le lycée, j’ai poursuivi mes études supérieures à la Faculté de Droit de Tours, où j’ai obtenu une Licence, une Maitrise et, enfin, un DESS en Droit Public.

Après avoir débuté ma carrière profes- sionnelle comme secrétaire de mairie, je suis aujourd’hui Directrice de Cabinet du Sénateur Maire de Romorantin-Lanthenay, et ce depuis 10 ans.

Elue, pour la première fois, Conseillère Régionale en 2004, je suis depuis octobre 2011 Conseillère Générale du Canton de Romorantin-Nord à la suite de l’élection au Sénat de Jeanny LORGEOUX, dont j’étais la suppléante.

«Je connais Tania depuis 2003 : elle m’a notam- ment accompagné comme Conseillère Régionale lorsque je présidais la Région Centre et j’ai pu, à cette occasion, mesurer sa capacité de travail et d’écoute, son pragmatisme et l’attachement qu’elle voue à son territoire. Au-delà de ses compétences, j’apprécie en elle les valeurs d’humanisme et d’en- gagement qu’elle a toujours portées avec une belle constance. Bref, sa volonté d’être au service des autres sera un atout pour tous les habitants de la 2 e circonscription de Loir-et-Cher. Je compte sur vous pour lui apporter votre voix : nous avons besoin de députés comme Tania».

Jeanny LORGEOUX, Sénateur-Maire de Romorantin-Lanthenay

«Je vous demande de voter pour Tania, car je connais ses compétences et son expérience. Depuis 10 ans à mes côtés comme Directrice de Cabinet, elle a acquis une connaissance très approfondie des dossiers liés à notre territoire, et de ce fait, connait le métier parlementaire. C’est par ailleurs une enfant de la Vallée du Cher, où son père fut une grande figure de la Résistance. Elle a, de surplus, une pratique développée de notre territoire car elle a été Conseillère Régionale de 2004 à 2010 et depuis octobre dernier, après mon élection au Sénat, est devenue Conseillère Générale du Canton de Romorantin-Nord. Sa capacité d’analyse, son pragmatisme, tout comme sa volonté d’agir feront d’elle une Députée active et disponible. Ai-je besoin d’ajouter que j’ai établi avec Tania une relation de totale confiance et d’amitié inaltérable»

Marie-Madeleine MIALOT, Vice-Présidente de la Région Centre en charge de l’économie , de l’emploi, de l’artisanat et de l’agriculture

«Tania a siégé à mes côtés à la Région durant six années. Elle a toujours donné priorité à l’action, elle sait écouter les autres et accepter la différence. Tra- vailleuse infatigable, trés attachée à son territoire, elle a toujours agi pour défendre son économie, son agriculture et son artisanat. Aujourd’hui encore, bien que plus élue à la Région, elle continue de me solliciter sur de nombreux dossiers. Je suis aussi cer- taine qu’elle mettra, demain, à l’assemblée natio- nale la même énergie pour défendre les intérêts et les spécificités de votre territoire. Tania fera une excellente députée pour votre circonscription».

fera une excellente députée pour votre circonscription». Christophe THORIN, mon Suppléant Né en 1969, marié,
fera une excellente députée pour votre circonscription». Christophe THORIN, mon Suppléant Né en 1969, marié,
fera une excellente députée pour votre circonscription». Christophe THORIN, mon Suppléant Né en 1969, marié,
Christophe THORIN, mon Suppléant
Christophe
THORIN,
mon Suppléant
votre circonscription». Christophe THORIN, mon Suppléant Né en 1969, marié, père de 3 enfants, Christophe est
votre circonscription». Christophe THORIN, mon Suppléant Né en 1969, marié, père de 3 enfants, Christophe est

Né en 1969, marié, père de 3 enfants, Christophe est titulaire d’une Maitrise de sciences physiques , d’un DEA «Sciences des matériaux» obtenu à l’Université P. et M. Curie de Jussieu, et d’un CAPES de Physique Chimie en 1995.

Actuellement, professeur de physique-chimie à Vierzon, Christophe est, par ailleurs, Maire de Mennetou-sur-Cher depuis 2008 après avoir été, durant un mandat, conseiller muni- cipal.

Mennetou-sur-Cher depuis 2008 après avoir été, durant un mandat, conseiller muni- cipal. imprimerie : Accès Graphique

imprimerie : Accès Graphique