Vous êtes sur la page 1sur 18

1

Nécessité de l’Électronique de Puissance


 Utilisation des réseaux triphasés
 Le besoin d'utiliser, l'énergie en continu ou à des
fréquences différentes de celle du réseau.
 La mise en forme de l'onde électrique afin de
l'adapter aux besoins, jusqu'au début des années
1970, a été obtenue au moyen de groupes tournants
(moteurs).
 Les performances des composants semiconducteurs
de l'électronique de puissance (diodes, thyristors,
triacs, transistors) ont ensuite permis de réaliser de
telles conversions. 2
3
Les convertisseurs statiques
 Les convertisseurs statiques sont les dispositifs à
composants électroniques capables de modifier la
tension et/ou la fréquence de l'onde électrique.
 On distingue deux types de sources de tension:
 Sources de tension continues caractérisées par la valeur V
de la tension.
 Sources de tension alternatives définies par les valeurs de
la tension efficace V et de la fréquence f.

4
5
Applications des convertisseurs statiques
 Redresseurs : alimentation des moteurs à courant
continu, charge des batteries ;
 Hacheurs : commande des moteurs à courant continu
(vitesse variable) ; fonctions d'interrupteur onduleurs ou
alimentation à découpage ;
 Onduleurs : production de tensions alternatives,
alimentation des appareils électriques autonomes,
protection contre les surtensions et coupures de réseau
(informatique), commande des machines à courant
alternatif ;
 Cycloconvertisseurs : production des vitesses variables
en alternatif (levage, machine-outil). 6
Notations
Dans ce cours, nous adopterons les notations
suivantes :
 Grandeurs dépendant du temps : lettres
minuscules x(t) ;
 Grandeurs constantes (moyenne, valeurs
maxi., mini., efficace, ...) : lettres majuscules
X;
 Grandeurs complexes : lettres majuscules
barrées X.
7
Les semi conducteurs de puissance :
 L'augmentation des puissances commutées
 La facilité de contrôle.
 Le coût réduit des composants semi-conducteurs
de puissance.

 Utilisation de convertisseurs de puissance dans un


nombre d'applications toujours croissant.

 La nécessité de décrire les caractéristiques des


semi-conducteurs de puissance utilisés.
8
La diode
 Lorsque la diode est polarisée en direct, elle
commence à conduire à partir d'une faible tension
VF(Forward) directe de l'ordre de 1V.
 Lorsque la diode est polarisée en inverse, seul un
faible courant de fuite négligeable (quelques mA)
circule jusqu'à atteindre la tension d'avalanche
VA.
 En fonctionnement normal, la tension inverse ne
doit pas atteindre la tension d'avalanche.

9
Symbole Caractéristique Caractér. Idéalisé

10
La commutation
 En électronique de puissance les diodes sont utilisées en
commutation :
 A la commutation de l'état ouvert à l'état fermé, la diode
peut être considérée comme un interrupteur idéal car cette
transition s'effectue rapidement vis à vis des phénomènes
transitoires relatifs aux circuits de puissance.
 Par contre, lors de la commutation de l'état fermé à l'état
ouvert, l'annulation du courant dans la diode dure un
temps trr (reverse-recovery time). Cependant, dans de
nombreux circuits, la diode peut également être
considérée comme idéale lors de la commutation de l'état
ouvert à l'état fermé.
11
Types de diodes :
Selon les besoins nécessités par les applications, divers
types de diodes de puissance particulières sont utilisées:
 Diodes Schottky : Ces diodes sont utilisées lorsqu'une
faible chute de tension en direct (typiquement 0,3V) est
nécessaire dans les circuits à très faible tension de sortie.
Ces diodes sont limitées au niveau de leur tension de
blocage en inverse entre 50 et 100 V.
 Diodes à commutation rapide : Ces diodes sont utilisées
dans les circuits haute fréquence en combinaison avec
des interrupteurs commandables lorsqu'un faible temps
de commutation est nécessaire.
12
Thyristors
 Le courant principal circule de l'anode (A) vers la cathode (K).
En polarisation directe, le thyristor possède deux
caractéristiques selon qu'il est commandé ou non. Il peut
supporter une tension directe positive sans conduire.
 Lorsque le thyristor est polarisé en direct, il peut être placé
dans l'état on en appliquant une impulsion de courant positive
sur la gâchette (G). La chute de tension dans l'état on est de
l'ordre de quelques volts (typiquement 1 à 3 V).
 Lorsque le thyristor commence à conduire, le courant de
gâchette peut être annulé. Le thyristor se comporte comme une
diode.
 C'est seulement au moment où le courant iA tend à devenir
négatif, sous l'action du circuit dans lequel le thyristor est
13
inséré, que celui-ci se bloque et que le courant s'annule.
Thyristors

Symbole Caractéristique i-v idéalisée

14
Les interrupteurs commandables
On distingue:
 Transistors Bipolaires à Jonctions (Bipolar
Junction Transistors - BJTs) ;
 Transistors à effet de champ Metal-Oxyde-
Semiconducteur (MOSFETs) ;
 Thyristors commandés à l'ouverture (Gate-Turn-
Off Thyristors - GTO Thyristors) ;
 Transistors bipolaires à grille isolée (Insulated
Gate Bipolar Transistors - IGBTs) ;
 Thyristors MOS Commandés (MOS-Controlled
Thyristors - MCTs).
15
Caractéristiques générales
 Plusieurs types de composants semi-conducteurs de
puissance peuvent être commandés à l'ouverture et à la
fermeture : BJTs, MOSFETs, GTOs et IGBTs. Ils sont
appelés interrupteurs commandables :
 Aucun courant ne circule lorsque l'interrupteur est ouvert
(état off), et lorsqu'il est fermé, le courant peut circuler dans
une seule direction. L'interrupteur commandable idéal
possède les caractéristiques suivantes:
 Supporte (bloque) des tensions directe ou inverse avec un courant
nul à l’état off.
 Conduit des courants avec des chutes de tension nulles à l'état on.
 Commute de l'état on à l'état off (et vice versa) de façon
instantanée.
 Nécessite une puissance nulle pour la commande.
16
17
18