Vous êtes sur la page 1sur 34

Etude des plasmas denses et

tièdes par spectroscopie


d’absorption X ultra-rapide près
des seuils (XANES)
A. Lévy, F. Dorchies, M. Harmand, O. Peyrusse
CELIA, Université de Bordeaux, France

P. Audebert, J. Fuchs, A. Mancic, M. Nakatsutsumi


LULI, Ecole Polytechnique, France

S. Mazevet, V. Recoules, P. Renaudin


CEA-DIF, France

S. Fourmaux
INRS-EMT, Canada
Plasmas denses et tièdes (Warm Dense Matter)

Diagramme de phase (,T) Al

104
classical plasma =1

103
dense  = 10
plasma
102
 = 100
WDM
101 high
density
matter
100
10-4 10-2 1 102 104
Density ( g/cm3)

Plasma partiellement corrélé et dégénéré


R. W. Lee, J. Opt. Soc. Am. B 20, 770 (2003)
1/14
Plasmas denses et tièdes (Warm Dense Matter)

Applications
Astrophysique (intérieur des étoiles) Diagramme de phase (,T) Al
Géophysique (intérieur des planètes)
Fusion par Confinement Inertiel… 104
classical plasma =1

103
dense  = 10
plasma
102
 = 100
WDM
101 high
density
matter
100
10-4 10-2 1 102 104
Density ( g/cm3)

Plasma partiellement corrélé et dégénéré


R. W. Lee, J. Opt. Soc. Am. B 20, 770 (2003)
1/14
Plasmas denses et tièdes (Warm Dense Matter)

Applications
Astrophysique (intérieur des étoiles) Diagramme de phase (,T) Al
Géophysique (intérieur des planètes)
Fusion par Confinement Inertiel… 104
classical plasma =1

103
dense  = 10
Expérience « pompe- plasma
sonde » de spectroscopie 102
d’absorption X près de  = 100
seuils WDM
101 high
density
matter
100
10-4 10-2 1 102 104
Sonder la structure atomique
Density ( g/cm3)
locale de l’échantillon et sa
température
Plasma partiellement corrélé et dégénéré
R. W. Lee, J. Opt. Soc. Am. B 20, 770 (2003)
1/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils
Ionisation+ Transfert au ions
Solide froid Chauffage WDM Expansion
électronique qq 10aines de ps
t0 de chauffage
pompe

de
n
So

2/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils
Ionisation+ Transfert au ions
Solide froid Chauffage WDM Expansion
électronique qq 10aines de ps
t0 de chauffage
pompe

de
n
So

Diagnostic ultra-rapide,
synchronisé avec la pompe Spectroscopie d’absorption X
qui initialise le chauffage
2/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Atome isolé

Seuil d’absorption

Absorption normalisée

3/14 Durham P.J., X-ray absorption principles 1988


Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Atome non isolé
Structure atomique locale
Distances interatomiques

Absorption normalisée 

3/14 Durham P.J., X-ray absorption principles 1988


Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Atome non isolé
Structure atomique locale
Distances interatomiques

Absorption  1  f fermi dirac  E  1.2


"Probabilité d'état libres"

1
f fermi  dirac  E  

Absorption normalisée
1  exp E   / k BTe 
1

0.8

0.6

0.4
Te = 0.025 eV

0.2

0
1.545 1.55 1.555 1.56 1.565 1.57 1.575 1.58

Energie (keV)
3/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Atome non isolé
Structure atomique locale
Distances interatomiques

Absorption  1  f fermi dirac  E  1.2


"Probabilité d'état libres"

1
f fermi  dirac  E  

Absorption normalisée
1  exp E   / k BTe 
1

0.8

0.6

Mesure de la température
électronique Te 0.4
Te = 0.025 eV
Te = 0.5 eV
0.2 Te = 2 eV
Te = 5 eV
0
1.545 1.55 1.555 1.56 1.565 1.57 1.575 1.58

Energie (keV)
3/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Expérience, set-up

200 µm

Cible d’Or
Faisceau LULI 100TW
de protons 30 J, 300fs, 

Echantillon
d’Aluminium

Chauffage de la cible par protons :


chauffage isochore, WDM

P. Antici et al., J. Phys. IV 133, 1077 (2006)


4/14 G.M. Dyer et al., Phys. Rev. Lett. 101, 015002 (2008)
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Expérience, set-up
Source X (Erbium)

200 µm

Cible d’Or
Faisceau LULI 100TW
de protons 30 J, 300fs, 
3 J, 1.4 ps, 2
Echantillon
d’Aluminium
Spectromètre X

Génération de la Chauffage de la cible par protons :


source X chauffage isochore, WDM

P. Antici et al., J. Phys. IV 133, 1077 (2006)


4/14 G.M. Dyer et al., Phys. Rev. Lett. 101, 015002 (2008)
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Source X
Spectre d’émission de couche M d’une cible de Z élevé
Poster M. Harmand

Intense :

Large bande spectrale :

t court / détente de
la cible :

5/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Source X
Spectre d’émission de couche M d’une cible de Z élevé
Poster M. Harmand

Intense :
107 ph/tir/eV/sr
Rapport S/B ~ 104 : 1

Large bande spectrale :


de 1.5 à 1.7 keV

t court / détente de
la cible :
3 à 4 ps

5/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Source X
Spectre d’émission de couche M d’une cible de Z élevé
Poster M. Harmand
Laser LULI 100 TW
3000
Intense : Cible d'Erbium
107 ph/tir/eV/sr 

Signal (unités aribtraires)


= 1.4 ps
laser

Rapport S/B ~ 10 : 1
4
2000

Large bande spectrale :


de 1.5 à 1.7 keV
1000

Flanc K de l’Al
et structures XANES/EXAFS
t court / détente de
la cible : 0
1.56 1.6 1.64 1.68

3 à 4 ps Energie (keV)

5/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Spectromètre X

cristal KAP #1

détecteur X
= image plate

5 mm

source X

Echantillon cristal KAP #2


sondé Al

6/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Spectromètre X
cristal KAP #1

cristal KAP #1 EX

détecteur X

Flanc K
= image plate

5 mm

source X

Echantillon cristal KAP #2


sondé Al EX
cristal KAP #2

Zone sondée : 170 x 66 µm2

6/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Résultats expérimentaux

2
(normalisée au max sans structures XANES)

1.5
Absorption

0.5

0
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59 1.6 1.61

Energie (keV)
7/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Résultats expérimentaux

Tir "froid"
Te = 0.09 ± 0.25 eV
Te = 0.27 ± 0.15 eV Pente du flanc fonction de Te
2
Te = 0.45 ± 0.2 eV
Te = 1.4 ± 0.23 eV
Te = 1.76 ± 0.3 eV
(normalisée au max sans structures XANES)

Te = 2.74 ± 0.25 eV
1.5
Absorption

0.5

0
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59 1.6 1.61

Energie (keV)
7/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Résultats expérimentaux

Tir "froid"

Te = 0.27 ± 0.15 eV Pente du flanc fonction de Te


2

Te = 1.4 ± 0.23 eV
(normalisée au max sans structures XANES)

Te = 2.74 ± 0.25 eV
1.5
Disparition des structures
XANES, perte de
corrélation ion-ion
Absorption

0.5
…Validation des résultats et
comparaison avec des
modèles théoriques…
0
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59 1.6 1.61

Energie (keV)
7/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Modèles théoriques I
Neutral PseudoAtom

Ion + nuage électronique


(électrons de valence)

Potentiel de paire effectif eff

O. Peyrusse, J. Phys.: Condens. Matter 20, 195211(2008)


8/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Modèles théoriques I
Neutral PseudoAtom Equations HyperNetted Chain

g(r)

Ion + nuage électronique


(électrons de valence)

Potentiel de paire effectif eff

O. Peyrusse, J. Phys.: Condens. Matter 20, 195211(2008)


8/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Modèles théoriques I
Neutral PseudoAtom Equations HyperNetted Chain

g(r)

Ion + nuage électronique


(électrons de valence) Echantillonnage g(r) +
Calcul 3D différences finies

Potentiel de paire effectif eff Fonction d’onde des photoélectrons et


spectre d’absorption

O. Peyrusse, J. Phys.: Condens. Matter 20, 195211(2008)


8/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Modèles théoriques II
Code ABINIT
Cellule élémentaire

Ions classiques
Electrons quantiques

S. Mazevet and G. Zérah, Phys. Rev. Lett. 101, 155001 (2008)


9/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Modèles théoriques II
Code ABINIT Quantum Molecular Dynamics
Cellule élémentaire
Electrons de valence

Force quantique Pseudo-potentiel

Population ionique

Ions classiques
Electrons quantiques

S. Mazevet and G. Zérah, Phys. Rev. Lett. 101, 155001 (2008)


9/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Modèles théoriques II
Code ABINIT Quantum Molecular Dynamics
Cellule élémentaire
Electrons de valence

Force quantique Pseudo-potentiel

Population ionique

Ions classiques Fonction d’onde des photoélectrons et


Electrons quantiques spectre d’absorption

S. Mazevet and G. Zérah, Phys. Rev. Lett. 101, 155001 (2008)


9/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Résultats théoriques
HyperNetted Chain Equations Quantum Molecular
Neutral PseudoAtom Dynamics
2.5

2
(normalisée au max sans structures XANES)

1.5
Absorption

1
Te = 0.025 eV
Te = 0.025 eV Te = 0.077 eV
0.5 Te = 0.1 eV Te = 0.095 eV
Te = 0.5 eV Te = 0.13 eV
Te = 1 eV Te = 0.17 eV
Te = 0.43 eV
0
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59 1.6 1.61 1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59 Te = 1.61
1.6 0.86 eV
Te = 2.6 eV
Energie (keV) Energie (keV)
10/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils – Validation
HyperNetted Chain Equations Quantum Molecular
Neutral PseudoAtom Dynamics
1.2 3
Te déduite modèle Fermi-Dirac (eV)

1 2.5

0.8 2

0.6 1.5

0.4 1

0.2
5% d’erreur 0.5
11% d’erreur
0 0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 0 0.5 1 1.5 2 2.5 3
Te théorique (eV) Te théorique (eV)
11/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils
Tir "froid"
Te = 0.09 ± 0.25 eV I max  I min
2 Te = 0.27 ± 0.15 eV C
Te = 0.45 ± 0.2 eV
Te = 1.4 ± 0.23 eV I max  I min
Te = 1.76 ± 0.3 eV
(normalisée au max sans structures XANES)

Te = 2.74 ± 0.25 eV
1.5
Absorption

0.5 Imax Imin

0
1.54 1.55 1.56 1.57 1.58 1.59 1.6 1.61

Energie (keV)

12/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils

I max  I min
C
35
Expérience
30 QMD I max  I min
HNC-NPA
25
Contraste C ( %)

20
Accord entre expérience
15 et théories

10 Perte de corrélation
progressive de l’échantillon
5
Te de 0 à 1 eV
0
0 0.2 0.4 0.6 0.8 1 1.2 1.4

Te (eV)

12/14
Spectroscopie ultra-rapide d’absorption X
près des seuils

I max  I min
C
I max  I min
g(r)

Accord entre expérience


et théories

Perte de corrélation
progressive de l’échantillon
Te de 0 à 1 eV

12/14
Conclusions

Génération de plasmas denses et tièdes par chauffage


par protons (chauffage isochore)

Etude de ces plasmas par spectroscopie


d’absorption X

Spectres d’absorption
structures XANES autour du flanc K de l’Al

Modèle simple « Fermi-Dirac »


températures allant jusqu’à ~2 eV

Perte de corrélation ion-ion


accord avec les modèles théoriques

13/14
Perspectives

Etude de ces plasmas denses et chauds générés par laser


par spectroscopie d’absorption X

Chauffage ultra-rapide de l’échantillon


étude dynamique du chauffage

Etude de ces plasmas denses et chauds générés par


chocs par spectroscopie d’absorption X
104
classical plasma =1

Chauffage de l’échantillon à des densités 103


dense  = 10
très élevées plasma
102
Collaboration : M. Koenig (LULI)  = 100
WDM high
101
density
matter
100 -
10 4 10-2 1 102 104
Density ( g/cm3)
14/14
Perspectives ANR OEDYP
(CELIA/CEA-DIF-DPTA/LULI)

Etude de ces plasmas denses et chauds générés par laser


par spectroscopie d’absorption X

Chauffage ultra-rapide de l’échantillon


étude dynamique du chauffage

Etude de ces plasmas denses et chauds générés par


chocs par spectroscopie d’absorption X
104
classical plasma =1

Chauffage de l’échantillon à des densités 103


dense  = 10
très élevées plasma
102
Collaboration : M. Koenig (LULI)  = 100
WDM high
101
density
matter
100 -
10 4 10-2 1 102 104
Density ( g/cm3)
14/14