ils font l’actu 3 Les quatre mousquetaires du rire

Journal de Morges
Vendredi 29 novembre 2013

Sur scène pendant les Fêtes
Par Donatella Romeo, Photos Jonathan Picard

MORGES ❘ LES 4 SANS VOIX

Quatre imitateurs de quatre pays, c’est quatre fois plus de raisons de s’amuser pendant les Fêtes avec les «4 Sans Voix» qui vont illuminer Beausobre.

bre. Et c’est à Morges qu’ils passeront les Fêtes (27, 28, 29, 31 décembre). «Ha d’ailleurs, on le fait en smoking le 31, non?» balance Fabian Le Castel à ses acolytes. Ce n’est de loin pas la seule chose qu’ils préparent pour ces dates. «Dans chaque ville où l’on se rend, on personnalise un peu le spectacle», précise Yann Lambiel. Autant dire que Morges ne sera pas en reste, car non seulement ce seront les Fêtes, mais, en plus, ils connaissent déjà le lieu et bénéficient d’un Morgien infiltré: Yann Lambiel.

| Des surprises
Si le spectacle a été créé en 2012, il a beaucoup évolué. «Nous avons eu plus de temps pour le préparer, explique le Suisse. Il reprend le meilleur de nos sketches, mais il contient aussi des scènes et des personnages inédits.» Des personnages que les imitateurs ont dû coordonner… quatre Johnny Hallyday sur une seule scène, cela fait beaucoup et lorsque Couchepin «ancien président de la Confédération», Berlusconi, Chirac et René, digne époux de Céline Dion, se rencontrent, encore plus. «A Morges, nous ferons nos dernières dates, le spectacle sera parfaitement rodé et donc on n’hésitera pas à tenter de se déstabiliser et jouer de ça avec le public», conclut Laurent Chandemerle. Vous êtes prévenus. |
IER NV 17 JA 5 16 1
14 20 19

C’

est l’histoire d’un Belge, d’un Canadien, d’un Français et d’un Suisse qui sont dans un café pour parler de leur spectacle… Ce n’est pas le début d’une blague Carambar, mais la rencontre avec 4 imitateurs francophones de talent. Entretien sérieux, puis, peu à peu, ce sont Couchepin, Brélaz ou Johnny qui prennent le dessus… Yann Lambiel a bien formé ses compagnons de spectacle! Fabian Le Castel, Steeve Diamond, Laurent Chandemerle et le Morgien d’adoption Yann Lambiel ne s’arrêtent jamais. C’est une seconde nature qui, ajoutée à une

Le 31 décembre à Beausobre, Fabian Le Castel, Yann Lambiel, Laurent Chandemerle et Steeve Diamond seront en smoking. Fournier

bonne dose de travail, les a rendus célèbres dans leur pays, respectivement la Belgique, le Canada, la France et, bien sûr, la Suisse.

| Complicité
Il y a deux ans, Yann Lambiel – qui vient de se produire sur la scène de

Morges-sous-Rire avec Sandrine Alexi et Didier Gustin – est approché par un producteur pour former un trio inédit avec Laurent Chandemerle et un imitateur belge. «Ce n’était pas le bon Belge, rigole Yann Lambiel. Du coup, on a cherché un imitateur belge plus sympa et c’est

tombé sur Fabian.» Quant à Steeve Diamond, c’est au festival Grand Rire de Québec que Yann l’a rencontré. Le concept est porteur et l’alchimie entre les artistes instantanée. Chacun ayant son propre spectacle dans son pays, commence alors une

série de répétitions par Internet, en vue d’une première représentation à Morges-sous-Rire, édition 2012. Quatre imitateurs, des sketches inédits et une complicité visible, il n’en fallait pas plus pour convaincre le public de Beausobre. Si bien qu’une tournée suisse reprend ce 6 décem-

A l’agenda

Les 4 Sans Voix sont à Beausobre du 27 au 29 décembre à 20 h. Le 31 décembre à 19 h et 22 h.

Les trois acolytes de Yann Lambiel

Le Belge
Fabian Le Castel
A 27 ans, Fabian Le Castel est le plus jeune de la bande. Originaire de Mouscron, il s’est lancé dans le métier, il y a tout juste 3 ans et le 3 décembre, il participe à l’équivalent belge de «La France a un incroyable talent». – Vos acolytes ont chacun 20 ans de carrière… – C’est une chance inouïe pour un petit jeune comme moi de travailler avec eux. C’est hyper formateur. – Quelles sont vos voix? – Je suis plutôt dans un registre de voix graves
PUBLICITÉ

telles que Garou, Grand Corps Malade ou Mike Brandt. Ce que j’aime surtout, c’est travailler le faciès qui va avec la voix. – Vous imitiez des Suisses avant les 4 Sans Voix? – Stéphane Eicher, un peu et puis Aznavour et James Blunt. Ils paient leurs impôts chez vous, non? (Rires.) – Et maintenant, vous en avez de nouvelles? – Yann m’a appris Couchepin, Brélaz et… comment il s’appelle, un Valaisan… – Constantin? – Oui! C’est ça, Christian Constantin. – Le 31 sur scène, corvée ou plaisir? – C’est la troisième année que je serai sur scène et c’est toujours un plaisir.

Le Français
Laurent Chandemerle
Laurent Chandemerle, c’est le Français de la bande. Enfin, le Breton. A 45 ans, il a une belle carrière dont notamment des apparitions remarquées aux côtés de Patrick Sébastien dans l’émission «Le plus grand cabaret du monde.» La même année que Lambiel, il participait à «Graines de Star» sur M6. – Vous vous souvenez de vos débuts? – J’ai commencé mes premières imitations de ministres français vers l’âge de 4-5 ans. Je suis le

dernier d’une fratrie de 6 enfants, il fallait bien que je me fasse remarquer. – Quels sont vos personnages fétiches? – J’aime beaucoup faire les femmes comme Maurane ou Céline Dion. Parmi les hommes, j’imite Jamel, Daniel Prévost, Benoît Poelvoorde ou Cyril Hanouna. – Vous imitiez des Suisses avant le spectacle? – On a tous les mêmes références étrangères, donc c’était aussi Stephan Eicher. – Le 31 sur scène, corvée ou plaisir? – En plus de 20 ans de carrière, c’est la première fois que je serai sur scène pour les Fêtes, d’habitude, je reste en famille. Pour les copains, je fais une exception.

Le Canadien
Steeve Diamond
Steeve Diamond, 45 ans et 22 ans de carrière, vient du Québec. Il est habitué à partager la scène puisqu’il fait partie des 3 Ténors de l’Humour. – Qu’est-ce qui vous a frappé dans la pratique européenne de l’imitation? – Au Canada, je dois préciser que je suis imitateur et humoriste alors qu’ici les deux termes vont ensemble. Sur le continent américain, l’imitation est avant

tout une performance vocale et musicale. Tout va très vite alors qu’en Europe, on prend plus le temps de construire un sketch. – Quels sont vos personnages fétiches? – Je fais beaucoup de chanteurs anglo-saxons comme Steven Tyler, chanteur d’Aerosmith, Bon Jovi ou U2. J’apprécie aussi beaucoup faire Bocelli ou Ray Charles. – Dans le spectacle, vous imitez les Beatles, comment se débrouillent les trois autres en anglais? – Je ne dirai qu’une chose, on ne pourrait jamais faire ce spectacle en Amérique. (Rires.) – Vous avez appris de nouvelles voix? – J’ai beaucoup travaillé Johnny Hallyday, Julien Clerc et Bénabar.

JM5

Contrôle qualité

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful