Vous êtes sur la page 1sur 5
Discours d'Amaud Montebourg Mont Beuvray 16 mai 2016 (Seul le prononeé fait foi) Chers amis, Mesdames et Messieurs, Crest en citoyen i ; Feeney even libre, absolument libre, mais engagé, toujours engagé, que je m'exprimeral aujourd'hui, SPectant cette ascension du Mont Beuvray devenue plus qu'une tradition amicale depuis 12 ans, un ritual ‘que nul icine voudrait désormais menquer Pres de deux années ce sont écoulées depuis mon départ volontaire du gouvemement, départ lié & un Gésaccord majeur avec les orientations politiques et les décisions économiques prises au nom du Pays: Depuis, j'ai fait le choix de construire méthodiquement ma liberté, de pensée, de parole et d'action, en devenant entrepreneur, petit entrepreneur, travaillant comme tout un chacun dans des PME pour les aicier & se lancer ou & rebondir, C'est une manidre concréte mais modeste de participer a la création de richesse ‘et d'emploi dans notre pays. cd des intéréts du pouvoir, ible technostructure qui & sevelis les Cette liberté, chérement acquise me donne une indépendance précieuse & égar 3 regard des intérBes de Foligarchie qui pdse sur la France, & égard de Minamovible technestrae fusionné la droite et la gauche, a l'égard du novlangue socialiste, langage sous lequel ont espoirs de notre peuple. a je vois Aujourd'hui, aprés avoir gardé un certain silence, vous me permettrez de sonia a rs oe es je tous les jours, au milieu des Francais, travaillant parmi eux, tout comme eux, le pays continus as économiquement, a population continuer & s'appauvrir avec des niveaux de chémage et de ae indgalés dans notre histoire ; je vois les Francais se diviser, s'affronter et se perdre dans des querres de religion sans issue ; je vois la France, notre chére France chaque jour passer sous la toise des technocrates européens, s‘aligner et se soumettre & des intéréts intemationaux qui ne sont pas les nétres, nous exposant plus que de raison. Je vois surtout un systéme politique discrédité, incapable de représenter correctement les aspirations de la population, incapable d'organiser les débats préalables aux décisions nécessaires au pays, incapable de prendre les décisions courageuses qui rehaussent, relancent et redressent la France. On confe tous les cing ans & un seul homme ou un homme seul la charge de prendre toutes les décisions, en tout et nimporte quel domaine, sur tout et n'importe quel sujet. Il n’en rend compte devant personne. ne subit leet d'aucun contre pouvoir et la population découvre I'am * réguligrement objet. ipleur des tromperies dont elle est Mais les Francais composent une grande Netion, et il nous est impossible, 8 nous tous, & vous comme ‘moi, de vivre sans la construction permanente révée et réelle d'un bien collectif, dul tre te pays vers un Projet entrainant ses 67 millions de citoyens, quelle que soit leur religion, leur ‘couleur de peau ou leur sensibilité, : " lest done le moment de se réveiler, de se parler, de s'unir, de se conjuguer, Je 9 lei Me susciter un projet altematif pour le pays. Et pourquoi ne pas le batir nous-mémes avec les Frangais qui le désireront ? Car il rest pas vrai quil n'y ait qu'une seule politique possible. I nest pas wal 0) oa out aed chémage, on aurait tout essayé et quil faudrat accepter comme une fatalté des partes de souvessinet €conomiques et industrielles en série. Il n'est pas vrai non plus que le plein empioi ne pourrait plu oral objectif politique qu'une Nation pourrait se fixer & elle-méme. Il est encore moins vai que oe tout accepter des dogmes obsolétes et absurdes délivrés per les institutions de I'Union Européenne. Ily a toujours un choix, clest une loi de I'Histoire. Mais cela dépend toujours de la quantité de courage, de la qualité de la créatvité et de lintensité de I'audace qu'on est prét ay mettre lly a aujourd'hui beaucoup de candidats sans aucun projet & part euememes: til ny 8 prone projet en circulation qui dise clairement od emmener le pays dans les cing 8 dix prochaines années. Pourquot alors ne pas batir nous-mémes ce projet? Car mieux vaut un projet sans candidat, qu'une foultitude de candidats sans projet. Nous sommes anivés 8 un moment oi la société frangaise a pris congé des apparels PONIGHSS peut decider de reprendre le contréle de la politique. La société civile va pouvoir bientt stembaucher en politique, c'est son intérét, et est une nécessité publique car, la ob les partis s‘effondrent et disparaissent, la société, elle, est insubmersible. La od la société décide de se passer des appareils politiques, elle exprime pourtant le besoin de choix, Glovientations, de décisions politiques différentes. La ou les classes moyennes et populaires se sentent Shandonnées et trahies, elles sauront toujours retrouver un porte-parcle, La ol la gauche s'est noyée dans |e droite, les Francais peuvent parfaitement se rassembler autrement que dans la pensée unique, en batissant un nouveau projet, inventif et audacieux, créatif et alternati,innovant et parfaitement moderne. Je vous propose donc d'élaborer ensemble dens les mois qui viennent le projet que nous voudrions pour la France et pour les Francais, et de le faire avec tous ceux qui voudront joindre leurs efforts aux ndtres. Ce projet devra respecter plusieurs caractéristiques : 1- Il devra affronter et traiter les problémes que la classe dirigeante de droite et de gauche esquive depui des décennies ; et apporter des solutions nouvelles. De ce point de vue, ce projet devra étre innovant fera appel a tous les innovateurs de France. 2 eee devra tenter de réconcilier, réunifier les deux France : la France qui va bien et la Franc Hi mal. La Nn Z é oa rance qui va mal, cst celle des terrtoires désindustralisés, des agriculteur ia ouwtiers sans porte voix, des PME laissées pour compte et des Services oe ee bien c' ‘ Ss Publics délaissé i on est cele des startup, des Fonds dinvestssement et des métropoles. Siete Ee 3-Ce 7 s Ce projet devra sinspirer de certaines valeurs I ne riers certainement pas ce que nous sommes: Mais sone 7 Des hommes et des femmes de gauche. Je sis un homme de ‘gauche. Mais quest-ce que cela veut dire « étre de gauche » dans ce moment oi les repéres ont disparu ? Etre de gauche ? 1+ Etre de gauche, cest considérer que le pouvoir politique doit étre parfois supérieur ee économique. C'est vouloir faire prévaloir les décisions de la démocratie su les excés de l'économie. soutenir|'é ee es ow vest refuser le laisser- conomie eréatrice de richesses si elle est au service de la société. Male cest ae lek faire en toutes circonstances, et c'est discipline a finance dans ce but. Cest Roosevelt et Colbe! 2: Etre de gauche, c'est étre déterminé a réduire les inégalités économiques, culturelles, eons Ba sont pas utiles a l'intérét général. C’est vouloir encadrer les agalités pour qu’elles ne PrETAST Fac proportions déreisonnables. Crest étre pour Fégaité des droits ef est weuor que chacun a Un rr Se soie crescendo. social Ale crenure ou onx fforn et da ee MIST: Crest étre pou! St eantre les prvilages, C'est Pee Bourdieu et Joseph Stig re fort pour pasar dane 1 "ese donc étre pour !2 le serviteur, 3: Etre de gauche, cest considérer qu’entre le fort et le faible, Etat doit te F017 olance, afin que jamais la concition du fable ne soit écrasée P& is bene du for. Cos oe justice dans la société, « Entre le fort et le faible, ene Teche ot le pauvre, ent saat la iberté qui opprime et cest la oi qui afranchit». C'est Henri Lacordaire pir la eréativité et croire 4 Etre de gauche, c'est aimer invention du futur, encouleSet Vinnovation, ee . ee dans le progres technique, cest refuser le consent des postions sociales, cone ulturelles, C'est en économie Joseph Schumpeter ef &° politique Francois Mitter gs. C’ ser toujours qu'elles 5: Etre de geuche, clest avoir & conur de défendre sant relache nos libertés. C'est salen’ ss 0 ale puiseent Btre bafouses, vote abalies : méme au 207 des nécessités de ss re ics gal pales a ‘es et des biens. Crest étre vig! pene le terrorisme, ou de la sécurité des personne a séparation des pouvoirs et de protection contre Tarbitraire. C'est Montesquieu ot Michel Foucault. «Etre de gauche, cest avoir confiance dans lintelligence des citoyens. C'est compter sur leur participation # Teflon collect pour résoucre les problémes de la Cité et satisfaire es aspirations contradictoires en SP ain. Crest tre pour augmentation de la démocratic, | entraide et la solidarité civiques. C'est Lamartine et Mendés-France. 7. Etre de gauche, cest sintéresser, connate, aimer, considérer les hommes of les femmes qui vivent vincent qu n'ont que leur force de traval ou leur petit capital pour survive, ¢/est @tre bienveillant a la condition ouvriére et soutenir ceux qui se sentent abandonnés par la société, par la puissance publique, cane des terrtoires délaissés et appauvis. C'est Florence Aubenas et Louis Blanc. 8. Etre de gauche, c'est fare le choix du développement et de la croissance économique écologiquemen le ir été soutenables pour les sociétés humaines : par souci de justice envers les générations futures, et parce les tensions sur nos ressources aggravent les inégalités. C'est Al Gore et Amartya Sen ee 9- Etre de gauche, c' jime é 2 Ee gute, cs ie et hope aa ha rnge es te indir lea des it st aimer notre culture et nos val outs pasties ba : leurs sans vouloir en faire des armes d'exclusi massive, Cest re conte le acm, la xénophbie, 'antséitsm ite es ae Sere eee et les discriminations. C'est Rom 10- Etre de gauche, c'es , C'est refuser les religieuses, tout en re guerres de religion. C'est déf 7 spectant la foi intime i¢fendre l'espace publi et personnelle pace public contre les int rus de chacun. C'est Voltaire et Regis Debray, 11- Etre de gai ? age Bee ees Beer lieu des compromis politiques et oceanic sear patrie économique pour donner du pain et des salaires 3 ceux qui anes ire. Et est assumer la Nation comme lieu daffmation dune singularité dans ‘sans rien perdre de linternationalisme. C'est Jean Jaurés et Jean Pierre Chevénement. 12- Etre de gauche, c'est vouloir poursuivre et parachever l'couvre d'égalité des droits, des chances et des ‘opportunités entre les hommes et les femmes. C'est Simone Veil et Simone de Beauvoir rent a I’histoire de France et 8 Tous les Francais ont un peu de ces valeurs en eux, car ces valeurs appartienn ance, méme la marche actuelle du monde. Elles sont un petit bout du monde et un grand morceau de 10 F sielles n'en sont pas l'intégralité. de, se reconnaissant dans d'autres valeurs, Chaque Francais, tout comme d'innombrables citoyens du mon ‘en partage avec une Ou de droite ou tout autre encore, peut se décarer étre 8 tour de réle accord et plusieurs de ces valeurs nt obsolétes, ire que ces valeurs seraiel i| meme Mais alors pourquoi aurait-on aujourd'hui lobligation de crol .cer 7 Pour quelle raison serait inréalistes ou pire honteuses 7 Pourquoi faudrait il donc y renon interdit dly croire, de les défendre et de les mettre en ceuvre ? st les murs, se replient dans le since, ou désertent le ceux qui étaient censés rendre ces Jes ont abandonnées, les ont meme de reprendre le chemin oublié de ‘Aujourd'hui, ceux qui partagent ces valeurs rase champ de laction publique. Pourquoi ? Tout simplement parce ave Valeuts encore plus fortes, encore plus éclatantes les ont desservies, porfois piétinées. A nous de relever le drapeau enseveli sous la poussiére Ta téunification de ces valeurs avec le bien commun de la France. La gauche cest un morceau considérable de la France qui doit jover son réle dans "histoire que les Francais vont devoir & nouveau écrre ensemble. et de chercher & conclure des compromis entre nos the n’exclut jamais de tendre la main & la différence, @ 1un de la France. Etre de gauche c'est étre Car &tre de gauche n'exclut jamais de construire, valeurs et ceux qui ne les partagent pas. Etre de gauc Yaltérité, & oppose pours que cela serve le bien comm passionnément de France. Dens ce cimat de tensions, de confrontation, de colare, de dépit, de désespoir et de démoralisation qu cart nos compatiotes, je cris possible qu'un projet altematif pour la France puisse proposer et faire spout une forme différente et nouvelle de réunifcation du pays. La France en a un besoin crucial, et tous les Francais y aspirent. Je crois que nous pouvons le faire. Il s'agit de batir des compromis innovants, solides et durables entre des forces antagonistes du pays : Car nous avons besoin dlliances innovantes pour faire redémarrer l'économie frangaise, rédui massivement le chémage et redonner le moral au pays. ‘wide ~ Nous avons besoin de compromis is audacieux pour nous défendre NO} et retrouver la France comme puissance pacers on ~ Nous avons besoin de cette réunification pour réinstaller la France dans l'Europe, engager enfin une it te réunificatic install ni "Europe, engager enfi : a restructuration profonde de I'Union Européenne, et nous retrouver enfin nous mé Es Européenne, , in nous mémes dans cette qu'Euroy ee pays en mouvement gement profond et puissant du systéme politique pour re ‘ mettre le C'est pourquoi, il est indispensable que la société Civile s'empare elle-méme de ce probléme, que la riviere souterraine qu'elle forme, et qu'on entend une formidable intrusion dans le systéme Pe gronder sous nos pieds surgisse enfin, se déverse comme dans litique. Je lance donc un appel depuis ce Mont Beuvray. Je lance un appel aux économistes, et aux créateurs, ret lis chercheurs Ux entrepreneurs et aux syndicalistes, aux innovateurs, aux souhaitent peser é it nt aux Frangais qui ux scientifiques et aux artistes, aux citoyens engagés et tout simpleme! de batir dans les Sur le destin de notre Nation et de notre continent : je vous propose mois qui viennent un grand projet altematif pour la France. tre futur. invention de not Alternatif aux appareils politiques et hors leur censure, et audacieux awe. pple Alternatif a la pensée unique qui a fusionné la droite et la gauche, et cited dere eee eee nouvelles. Alternatif l'expérience de ce qui ne marche pas et efficace dan: marcher. i nsemble. Ce projet pour la France, venez le faire avec nous et faisons le e sera bien temps, ensuite, s'il a la consistance ‘t que j'espére, s'il sait mobiliser par ce qu'il porte et emporte, "sera bi , ensuite, s'il a | istance que j'espére, sil sit mol 5 Ey, ' sion le sent capable de mettre en mouvement le pays, de se décider sur les candidatures. Bien s0r,-ni fy ‘tteler parce que tout simplement overeat ni de it simpleme! ler parce q ir ir, nous pouvons échouer, mais nous avons le devoir de nous y at = : i Fas z ererraat ne sa nous réussirons mais nous avons le devoir d é is pas si nous ésespérer ni attendre.Je ne sais pi rance ne peut plus ni désesp. nese aa : nous y atteler, avec toute l'ardeur et I'hardiesse que nécessitent les graves circonstances. s pas. Prenons le printemps et été pour le faire, nous ne le regretterons p: Que Vive la République ! Et Vive la France.