Vous êtes sur la page 1sur 4
Réformedel’État, décentralisation:

Réformedel’État,

décentralisation:

Ceque

veut

Assurercohérenceetefficacitédel’actionpubliqueestune

nécessité:c’estl’architecturepolitiquedel’ensembleEtatet

collectivitésterritorialesquiestposéepartoutenouvelleétapede

décentralisation.

Lamiseenœuvredel’intérêtgénéraldoitenêtrelefil,conducteur.

Ilyabeaucoupàfairepourredonneràl'Etatlesmoyens

d'accomplirsesmissions,sansselimiterniaudomainerégalien,ni

àunefonctiondestratège,niexternaliserdespartiesdel’action

publique.C’estuneréformedémocratiqueetprogressistedel’Etat

incluantlescollectivitésterritorialesqu’ilfautenvisager,afinde

permettreuneplusgrandeefficacitédespolitiquespubliqueset

fairereculerlesinégalitéssocialesetterritorialespersistantes.

Pourcela,ilestnécessairederestaurerlaconfiancedespersonnels.

Sil’EtataétéaffaibliparcinqansdeRGPPimposée,ildoitretrouverlesmoyenshumainsetfinanciers

d'assurerunevéritableégalitésurleterritoire.Laterritorialisationd’unepolitiquepubliquenerelèvepas

systématiquementdeladécentralisation,l’Etatpouvantparfaitementterritorialisersespolitiques.

cequene

veutpas

Ladernièrepériodeaétémarquéeparunnet

reculdel'Etat(RGPP,RéATE)àtraversde

nouveauxtransferts«déguisés»versles

collectivitéslocales,l'associatifàbutlucratif

oumêmelesecteurprivé.

Ilimporteaujourd’huidedonnertoutesa

cohérenceàl’actionpublique,entravaillant

lacomplémentaritéetlescoopérationsentre

EtatetCT,cequisupposederedonnerà

l’Etatlesmoyensd’assurersesmissions,et

d’améliorerlefonctionnementetviseràla

complémentaritédesCTplutôtqu’àleur

concurrence.LesmesuresfiscalesinscritesdanslePLF2013nesontpaslaréformed'ampleurattenduepar

laFSU. Lechoixdelimiterledéficità3%conduitàréduirelesdépenses:une

austéritéquifaitcourirlerisquedelarécessionetdanscertainssecteursde

l'actionpublique,unepoursuitedefaitdelaRGPP.

la

LaFSUdemandeunbilaneffectifdeladécentralisation.

Ellerefuseunenouvelleétapededécentralisationalorsquelesinégalitésse

sontaggravéessansquederéellespéréquationsn’aientétémisesenplace.

FSU!

FSU! FSU-FédérationSyndicaleUnitaire-104,

FSU-FédérationSyndicaleUnitaire-104,

rueRomainRolland-93260LesLilas-

www.fsu.fr

1

D

escompétencesclarifiées

LesServicespublicsontjouéenFranceunrôled'amortisseurreconnusurlesconséquencesdelacrise.Par

ailleurs,lesbesoinssociauxcontinuentdecroître.Quandleurcoûtestlaisséàlaloidumarché,quandilest

renvoyéauxfamillesouauxindividus,c'estlasociététoutentièrequiestpénalisée:onlevoitaveclaprise

enchargeduhandicap,deladépendancemaisaussiavecledroitàl'éducationouaulogement.Les

inégalitésentreterritoires,àl’intérieurmêmedesterritoiressontimportantesdansnotrepays,lespotentiels

descollectivitésterritorialesaussi.Silaproximitépeutêtreunoutild'appropriationsociale,iln'yapasaucun

automatismeassimilantproximitéterritorialeetdémocratie.L'intérêtgénéralneserésumepasàlasomme

desintérêtsparticuliers.

Egalitéetcoopérationentreterritoires

Concernantl'Éducation,laSanté,laJustice,l'Éducationpopulaire,l'enseignementsupérieuroulaRecherche,

lesbesoinss'accroissent.Auniveaudulogementoudel'environnement,ilsseconfirmentetsediversifient.Il

fautconforteretdévelopperl'existantmaisaussireconstruire,parexemplePôleemploicommeunvéritable

servicepublic.Celapasseparuneréorganisationdesservicesdel'État,démocratique,auservicedes

populations.

Celanepeutsefairequ’aveclespersonnels,danslerespectdeleursmissionsetstatuts.

CelaimpliquelafindelaRGPP(non-remplacementd'unfonctionnairesurdeuxpartantàlaretraite,nouveau

managementpublic,remiseencausedelafonctionpublique).

Celaimpliqueaussid’abrogerlesprincipalesdispositionsdelaréformedesCollectivitésTerritoriales.Cesont

devéritablescoopérationsqu'ilfautmettreenplace,articulantpolitiquenationale,miseenœuvredéconcentrée

parlesservicesdel'EtatetcompétencesdesCT

parlesservicesdel'EtatetcompétencesdesCT L'Etatdoitpouvoirexercersesmissions

L'Etatdoitpouvoirexercersesmissions

Silegouvernementaannoncéuneprioritélégitimeàl’éducation,lajustice,

lasécuritéetprisencomptelasituationdePôle-emploi,ilannonceaussi

desréductionsd’effectifsdansd’autressecteurs.Ceseraitinacceptable!

Pourfairefaceauxinégalitésetauxbesoinsdelapopulationdansun

contextedecrise,pouraméliorerlaqualitédesservicesauxusagersetles

conditionsdetravaildespersonnels,ilseranécessaireaussidecréerdes

emploisdanstouslessecteurs.

Plutôtquedechercheràsedéfaussersurlescollectivitésterritoriales,l'Etat

doitsedonnerlesmoyensd'assumerpleinementsesresponsabilités

d’acteuréconomique,social,cultureletécologique,notammenten

recourant,danscertainscas,àunedéconcentrationconcertéesurles

territoires.

Ildoitgarderlamaîtrised’unepolitiquedediversificationdesressources

énergétiques,ducontrôledelaréductiondesdéchetsmaisaussiaffirmer

unevolontéfortededévelopperlefret(ferroviaire,fluvial).

Iln'estpasacceptablequel'Etatjouedeplusenplusmalsonrôledansdes

domainesquirelèventdelasolidariténationaleoudelacohérence

nationaled'uneoffrecomme,parexemple,surlaquestiondulogement

social.

LesCollectivitésterritoriales

doiventavoirlesmoyensd'assurermieuxlesmissionsquisontdéjàlesleurs.Les

compétencesdoiventêtreclarifiéesetlefinancementdesmissionsassuré.Les

inégalitésdedéveloppementetd'accèsauxservicespublicslocauxdoiventêtre

corrigéesparl'interventiondel'Etatetdemeilleurescoopérationsentrecollectivités

locales.LaFSUestopposéeàl’octroiauxcollectivitésterritorialesd’unpouvoir

réglementaireleurpermettantd’adapterlaloi.

Q uellesmissions,àquelniveau?

Aujourd'hui,certainsservicessontorganiséssurleplanrégionaloulocal:

c'estlecasdeladistributiondel'eau,delacollectedesorduresménagères,duramassagescolaire…Uncertain nombredemissions(transportsurbains,certainsservicesàlapersonne )semblentreleverdeservicespublics territoriaux.Aquelleéchelle,commune,département,région?Ilfautexaminerlesréalitésetlesbesoins,pour rendreplusefficaceetdiminuerlesinégalitésd’accès.Ainsi,parexemple,commentmettreenœuvreunvéritable servicepublicdelapetiteenfancesanspilotagenational(lois,financements,régulations…)toutenenvisageantla possibilitéd’unegestionetmiseenœuvrepluslocale? Concernantlapolitiquedel’eau(etdesdéchets),sadéfinitionnepeutêtrequeduniveaudel’Etat,garantd’un accèsàl’eaudequalitépourtousetsurtoutleterritoire.L’Etatetlesagencesdel’eaudoiventmettreenœuvreune politiqued’aidestechniquesetfinancièresauxcollectivitésdésirantquitterladélégationdeservicepublicauprivé.

Uneréformedelafiscalitélocaleestindispensable.

Elledoits’accompagnerd’uneaugmentationdessubventionsdel’Etat,delamiseenplace

d’unevéritablepéréquation,enparticulierhorizontale,elledoitintroduirelaprogressivité.

L’autonomiefiscaleconstitueunfacteuraggravantdecompétitionentreterritoires.L’autonomie

degestion,surlescompétencesattribuées,n’impliquenullementuneautonomiefiscale.Ilest

nécessairederecréerautourdelaCaissedesDépôtsetConsignationsdontc'étaitlamission,un

PôlePublicFinancieragrégeantl'ensembledusecteurbancairepublicetsemi-publicauservice

dufinancementdesinvestissementsd'intérêtgénéralsocialementetécologiquementutiles,

aveclaBanquedeFranceetsouslecontrôled'unegouvernancecitoyenne.

L’orientation

Chaquejeuneetchaqueadultedoitavoiraccèsàun

droiteffectifàl’orientation.

Ilfautdistinguer:

l’orientationscolaire:partieintégranteduservice

publicd’éducation

l’orientationprofessionnelledessalariésetdes

demandeursd’emploi:le«servicepublic

d’orientationtoutaulongdelavie»doitêtreremisà

plat,etleprocessusdelabellisationencours,arrêté:la

FSUdemanded’urgenceunmoratoire.

Unvéritableservicepublicd’orientationpourlespublics

nonscolairesdoitêtremisenœuvre,ens’appuyantsur

lesservicespublicsexistantsdanslerespectdeleurs

missions,deleurchampdecompétenceetdeleur

statut:Pôleemploi,lesMissionslocalesquisontparties

intégrantesduservicepublicdel’emploi,lesCIO,

doiventpouvoirtravaillerencoordinationetavecdes

effectifssuffisantspourrépondreauxbesoins.LaFSU

n’estpasfavorableàunservicepublic«régional»

d’orientation:elles’opposeàunedécentralisationdes

missionscommedespersonnelsdesCIO,desMissions

LocalesetdePôleemploi.

Concernantl’éducation,ilfautenresterauprincipedes

compétencespartagées,telquedéfinidansl’ActeIde

décentralisation.Parcontre,ilestnécessaired’améliorer

lacoordinationentrel’EtatetlesRégionsdansle

domainedelaformationcommedel’orientation.

Formation-orientation-emploi:

devraisservicespublics!

S'ilyaurgencefaceàlacriseéconomiqueetsociale,rien nesauraitconduireàanticipersurl'applicationd'unefuture loi,pasplusque,sansaucundébat,àtransféreraux régionsleSPOcommesembleleprévoirlerécentaccord Etat/ARFquelaFSUacontestéetlediscoursdu

PrésidentdelaRépubliquele5octobre.

Untransfertdelacompétencedel’évolutiondelacarte desformationsinitialesauxRégionssetraduiraitpar

l’éclatementduservicepublicnationald’éducationen26

politiquesrégionalesdifférentes,soumisesauxlobbyings

locauxetlerisquenonnégligeabledefreinàla

démocratisationcommeàl’élévationdesqualifications.

LaFSUs’opposeraitàtoustransfertsdepersonnels

commeparexemplelesgestionnairesauxcollectivités

territoriales.

Ladéfinitiond'unepolitiquedel’Enseignementsupérieur

etdelarecherchenedoitpasdépendredespôlesde

compétitivité,dontlaFSUdemandel’évaluation.LaFSU

revendiqueunservicepublicd'enseignementsupérieur

nationalfinancésurlebudgetdel'État.

3

D

esmissionsetdespersonnelsreconnus,

desmétiersqualifiés

EnfiniraveclaRéATE

Lamutualisationimposéedesmoyens,laloimobilité(undécretencoursdepublicationrendra

laréorientationprofessionnelleinapplicable)lacréationdecorpsinterministérielspour

certainescatégoriesdepersonnels,facilitentladisparitiondecertainsservicesoumêmede

missions.LaFSUrejetteleprincipedesmutualisationsinter-ministériellesetde«plate-

formes»,deguichetsuniquesouformesderegroupements,quientraineraientladisparition

d'implantationdepostesdanslesétablissementsouservices.

Des«doublons»?

C'estunedespistesmisesenavantenréponseauxsuppressionsd'emploisàvenirdans certainssecteurs«nonprioritaires».LaFSUcontestecetteapprochecomptable.Néanmoins,la questiondechevauchementdemissionsetd'emploispeutêtreposéetantlepaysage institutionnelaétébouleverséentreCTouaveclesdifférentesstructuresnouvelles(agences, associations ).Lesdoublonssontbienplusfréquentsentrecollectivitésterritorialesqu’entre Etatetcollectivités(exemple:l’économie,ouvialaclausegénéraledecompétences,laculture, lajeunesse…).Maissousdesappellationsproches,dessupposés«doublons»peuvent correspondreàdesmissionsquisecomplètentsuivantlescompétencesdesunsetdesautres, àmoinsdeconsidérerqu’unefoislescompétencestransférées,l’Etatn’aplusaucunrôle.C'est lecasparexempleduserviced’inspectiondel’apprentissagequidoitresterunserviced’Etat (rectorat)oudesservicesdecontrôledesDIRECCTE.

Desagentsreconnus

Lacréationdustatutgénéraldesfonctionnairesaconstituéuneavancéeconsidérable,remiseencauseparlaloi

Gallandde1987.Lerapprochementsouhaitabledestroisversantsdelafonctionpubliquedoits’appuyersurle

meilleurdechaquesituation.

Ilfautredonnervieauprinciped'indépendancedesagentsvisàvisdeleursemployeurs,dimension

incontournableduservicedel’intérêtgénéral,

LaFSUrevendique

•unsalaireminimumà1600€net;

•lafindugeldupointd'indice,lerattrapage despertes; •unecarrièrelinéairepourtous •lareconstructiondelagrilleavecenpremière

mesure,uneaugmentationuniformede50

points;

•larevalorisationsalarialedesfilièresfémini-

sées,bienmoinsrémunérées.

particulièrementdanslescollectivitéslocales.

Ainsi,laréussiteauconcoursdoitdébouchersurun recrutement,àlaFPTcommeàlaFPEetilfautorganiser unvéritabledroitàmutation.Ilfautlutterrésolument contretouteslessituationsdeprécarité,cellesdes titulairesauxtropfaiblesrémunérations,etcellesdes contractuelsàl'avenirincertain.

DanslaFPT,76%desagentssontencatégorieC,dont

25%surl'échelle3,rémunérésauniveaudutraitement

minimum,etcondamnésparlegeldupointd'indiceà

courirpendantdesannéesderrièreleSMIC.Lacarrière

n'aplusderéalité. Enfin,parunefiscalitélocaleinégalitaire,lesdélégations deservicepublicàdesassociations–àbutnonlucratif– ouauprivé sontmonnaiecourante.Desdizainesdemilliersdesalariéssevoientconfierdesmissionsde servicepublicsanslareconnaissancestatutaireliéeàcetexercice.Laremiseàplatdecettesituations'impose.

Unedémocratiesociale

Lesagentssontindispensablesaubonfonctionnementdesservicespublics.Aucune

réformed’ampleurnepourrasefairesanseux,enignorantleurprofessionnalité.Toute

réformedoits’accompagnerd’unevéritabledémocratiesociale,avecenparticulierun

fonctionnementaméliorédesCESERetdesCCREFPauniveaurégional,lacréation

d’unéquivalentduCESERauniveaudépartemental,unedémocratisationdes

conseilsdedéveloppement.

4

d’unéquivalentduCESERauniveaudépartemental,unedémocratisationdes conseilsdedéveloppement. 4