Vous êtes sur la page 1sur 4
Un problème mondial. De nombreuses solutions. Un partenariat.
Un problème mondial.
De nombreuses solutions.
Un partenariat.
Un problème mondial. De nombreuses solutions. Un partenariat.

ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS (SWA) A LE POTENTIEL D’AMÉLIORER LA VIE DES POPULATIONS LES PLUS PAUVRES EN MOBILISANT LA VOLONTÉ POLITIQUE ET EN ASSURANT QUE CETTE VOLONTÉ SOIT SUIVIE D’ACTIONS CONCRÈTES.

2,5 milliards de personnes vivent sans accès à des installations sanitaires de base. 800 millions
2,5 milliards de personnes
vivent sans accès à des installations sanitaires de base.
800 millions de personnes
n’ont toujours pas accès à une eau potable.
Chaque jour, 1800 enfants meurent de maladies liées à l'eau, l'assainissement
et l'hygiène. De nombreux adultes, affaiblis par les maladies d’origine hydrique, deviennent moins
productifs et constituent une très lourde charge pour des systèmes de santé déjà très fragiles.
Les femmes et les jeunes filles perdent de
nombreuses heures pour collecter l’eau potable,
au détriment de leur travail productif ou de
leur éducation.
Pour les enfants scolarisés,
443 millions de jours d’école
sont perdus du fait de maladies
d’origine hydrique.

ASSAINISSEMENT ET EAU:

BON POUR LA POPULATION, BON POUR L’ÉCONOMIE

L’accès à l’assainissement et à une eau salubre permet aux gens de vivre en meilleure santé, de mener des vies plus productives et augmente leurs chances de sortir de la pauvreté.

Chaque dollar investi dans l’eau et l’assainissement

en rapporte cinq.

dans l’eau et l’assainissement en rapporte cinq . Le manque d’investissements pour l’assainissement et

Le manque d’investissements pour l’assainissement et l’eau coûte annuellement à certains pays d’Asie et d’Afrique de 2 à 6 pour cent de leur produit intérieur brut (PIB).

Les gains économiques potentiels d’un accès universel à l’assainissement et à l’eau sont estimés à

170 milliards de dollars (USD) par an.

UNIS POUR LE CHANGEMENT Assainissement et eau pour tous (SWA) est un partenariat mondial de

UNIS POUR LE CHANGEMENT

Assainissement et eau pour tous (SWA) est un partenariat mondial de gouvernements, de bailleurs de fonds, d’organisations de la société civile et d’autres partenaires de développement, qui travaillent de concert afin de coordonner leur action au plus haut niveau, de renforcer leur responsabilité mutuelle et d’utiliser des ressources rares de la manière la plus efficace possible. Plus de 90 partenaires se sont engagés à assurer un accès universel à l’eau potable et à de bons services d’assainissement. A travers une plus grande coordination au niveau mondial, les partenaires de SWA visent à éviter la fragmentation qui a fait obstacle aux efforts précédents. Ainsi, les gouvernements et les agences de développement sont plus à même de collaborer, de s’engager et d’agir de manière coordonnée afin d’assurer à tous les avantages de l’accès à l’assainissement et à l’eau. Les gouvernements des pays en développement ont la charge de diriger SWA. Ils font preuve de volonté politique et de leadership en mettant en œuvre des plans nationaux pour instaurer des services d’eau et d’assainissement au bénéfice de leur population. Les bailleurs de fonds et les partenaires de développement leur apportent leur soutien, alors que les organisations de la société civile rendent les grandes institutions responsables face à leurs engagements et leurs actes.

LES PRIORITÉS DE SWA

Les partenaires collaborent aux niveaux mondial, national et régional en se concentrant sur trois activités prioritaires:

Renforcer la priorité politique afin de remédier à la négligence dont souffrent les questions d’assainissement et d’eau.

Promouvoir une solide base de données factuelles pour renforcer la prise de bonnes décisions.

Renforcer les processus de planification nationale et cibler les investissements de façon à ce que l’argent soit dépensé là où il est le plus nécessaire.

Tous les deux ans, SWA organise une Réunion de haut niveau, rassemblant les décideurs politiques qui ont des responsabilités aux niveaux mondial et national afin de débattre des questions d’eau et d’assainissement. Cette réunion a une grande importance car les ministres des Finances s’y accordent pour soulever les principaux obstacles aux progrès et pour renforcer les principes en matière d’efficacité de l’aide. Cela inclut l’alignement et l’harmonisation de leurs efforts pour appuyer les plans nationaux, afin de rendre l’accès à l’eau et l’assainissement durable. Au cours de la Réunion de haut niveau de 2012, les partenaires de SWA ont collectivement souscrit à plus de 400 engagements et se sont engagés à se tenir mutuellement responsables de leurs actes.

FAIRE LA DIFFÉRENCE

Avec SWA, les gouvernements et les partenaires de développement peuvent augmenter leurs crédits budgétaires, harmoniser leurs efforts et accélérer les progrès à accomplir.

À la Réunion de haut niveau de SWA de 2012, les 35 pays en développement participants se sont engagés à augmenter la couverture sanitaire à 307 millions de nouveaux usagers, et des services de distribution d’eau à 204 millions de nouveaux bénéficiaires. Les bailleurs de fonds se sont quant à eux engagés à accroître cet accès au profit de 40 millions d’usagers supplémentaires.

Les pays en développement continuent de renforcer leurs plans nationaux dans le secteur, d’accroître les budgets nécessaires et d’élargir la couverture de ces services.

SWA renforce l’obligation de résultats en rendant compte annuellement des progrès des gouvernements et bailleurs de fonds vis-vis de leurs engagements.

« Là où il y a une volonté politique et une direction politique, nous pouvons réaliser de grandes choses. »

S.E. JOHN AGYEKUM KUFUOR PRÉSIDENT DE SWA ET ANCIEN PRÉSIDENT DU GHANA

info@sanitationandwaterforall.org www sanitationandwaterforall.org @sanwatforall #sw4all « L’assainissement et
info@sanitationandwaterforall.org
www
sanitationandwaterforall.org
@sanwatforall
#sw4all
« L’assainissement et
l’eau méritent de retenir
l’attention des décideurs politiques
au plus haut niveau à travers le
monde entier, car il existe de plus
en plus de preuves que ces questions
sont cruciales pour tous les défis
de développement auxquels
nous faisons face. »
« Personne ne
peut tout faire, mais tout
le monde peut faire quelque
chose. Nous devons tous
nous mobiliser pour que
l’accès à l’eau potable et à
l’assainissement soit une
réalité pour tous. »
JAN ELIASSON
VICE-SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
DES NATIONS UNIES
PHOTOS
Couverture : Morgan, SuSanA (Zimbabwe)
Sur cette page : Kris Tripplaar
MME NGOZI OKONJO-IWEALA
MINISTRE DES FINANCES ET MINISTRE
À LA COORDINATION DE L’ÉCONOMIE DE
LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU NIGERIA