Vous êtes sur la page 1sur 8
Guide du Bachelier Préparé par : Chaque bachelier après avoir passé le national et obtenu son

Guide du Bachelier

Préparé par :

Guide du Bachelier Préparé par : Chaque bachelier après avoir passé le national et obtenu son
Guide du Bachelier Préparé par : Chaque bachelier après avoir passé le national et obtenu son

Chaque bachelier après avoir passé le national et obtenu son baccalauréat, se pose des questions importantes à propos de

son parcours. Trop de rumeurs et trop de pièges dans la

trajectoire du choix d’orientation.

Cet eBook vous rapproche du monde de l’université, et vous aide à marquer la transition entre le lycée et l’université. On vous invite à le partager avec vos amis et camarades de classe.

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Le bac : étape décisive

Décrocher le baccalauréat, et avec une mention respectable, tel est le rêve et le vœu de chaque élève marocain en baccalauréat. Le stress et la peur sont toujours au rendez- vous avec les bacheliers : avant, durant et même après l’examen national.

La question que se posent la plupart des bacheliers est bien la suivante : « Le bac est-il une étape décisive où je peux tout gagner ou tout perdre ? ». C’est une bonne question à se poser, on vous donne la réponse :

Le baccalauréat permet d’accéder à l’université, on ne perd pas réellement grand-chose si on l’obtient avec une mention passable, sauf que ça demandera plus d’efforts pour

trouver son trajet, qui est dans le cas normal facilité et tracé par une bonne note au BAC.

Le vrai perdant au baccalauréat, c’est celui qui ne s’est pas fixé d’objectifs et qui n’a pas d’ambitions, ça veut dire que même avec une mention « passable » on peut s’en sortir à merveille, ainsi avec une mention bien classée.

Parfois on se retrouve face à des cas d’élèves ayant obtenu une très bonne note au baccalauréat et qui ont accédé à une « grande école », mais qui ne sont pas satisfaits de leur situation, justement par ce qu’ils ont fait un mauvais choix, ou ne l’ont même pas fait et ont laissé les choses au hasard.

L’étape du baccalauréat n’est pas finale, ou décisive comme on a tendance à imaginer,

il s’agit d’une transition où l’on quitte le lycée et on rejoint l’université, la mention du

baccalauréat dépend de chaque personne.

Le choix des études supérieures quant à lui devra être bien réfléchi, pour ne pas se livrer

aux regrets une fois on commence l’étape de l’université. C’est clair donc que l’élève bachelier est beaucoup plus dans une étape de transition et

de passage, que dans celle qui est décisive. Si on obtient une très bonne note, on ouvre certaines portes…et si on obtient des notes basses, on aussi autant de possibilités à ne pas négliger.

   
 

1

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Le rêve ultime : faire le bon choix après le bac :

Il ne suffit pas d’avoir son baccalauréat, l’objectif étant de l’investir dans l’accès à une

formation universitaire ou professionnelle, pour se former et se préparer à accéder au

marché de l’emploi.

Donc le choix qui se fera après le baccalauréat reflètera obligatoirement les préférences

de chacun, ça veut dire que ce n’est pas intéressant de choisir son établissement d’études supérieures rien qu’en suivant les choix et les préférences des autres, ou la plus

courante : faire ce que font les gens généralement, et renoncer aux choix individuels par ce qu’ils sont « irrationnels ».

Pour faire un bon choix, faites attention à ces éléments :

Le choix vous le faites vous-même, pas quelqu’un d’autre :

Il est très courant que le bachelier marocain ne fasse pas ses choix à lui seul, l’élève titulaire

du baccalauréat est souvent influencé par son entourage dans le choix de la formation.

Essayez de vous fixer sur votre passion et ce que vous voulez vraiment suivre comme

formation, l’aide des autres et leur intervention sera limitée à vous donner les informations

dont vous aurez besoin pour faire votre choix.

Aucune formation n’est mauvaise, à moins que vous ne soyez pas prêts à la suivre…

Quel est le meilleur métier, le meilleur établissement ? La meilleure formation ? Tant de questions qui ne cessent de surgir, soyons clairs à ce point : les études supérieures forment les gens pour travailler, et ce dans diverses disciplines et à de différents diplômes.

Si on va avec l’hypothèse que seuls les diplômes de BAC+5 permettent d’accéder au marché d’emploi, on n’aura plus de techniciens, informaticiens, infirmiers, commerciaux, comptables…etc.

Chaque diplôme a sa place dans le marché, dans les entreprises on trouve : un patron, un directeur, des chefs de services, des techniciens, des ouvriers…etc. Ces compétences- là sont formées chacune pour un but précis, de ce fait il n’y a pas de bon ou mauvais établissement, à vous de fixer votre choix selon vos ambitions et passions.

   
 

2

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Université Vs. Lycéequels changements ?

Les changements concernant le système d’études sont nombreux, on pourra en citer

quelques-uns.

A l’université, tout est à la responsabilité de l’étudiant, ça veut dire que le contrôle de

l’administration est quasi-absent. Cependant dans des établissements (surtout ceux avec accès sélectif tels que les ENSA et ENCG), ils mettent le point sur la présence des étudiants durant les cours et travaux dirigés.

Au lycée, les élèves dépendaient pour la plupart du temps des explications du professeur. Tandis qu’à l’université, le prof ne fait qu’intervenir à titre d’encadrement, ça veut dire il donne des initiations du cours et quelques explications générales, c’est à l’étudiant d’aller s’approfondir en connaissances pour compléter ce qu’il a appris en classe.

Au lycée, les élèves étudient pour réussir à l’examen et avoir de bonnes notes. A l’université ce n’est pas le cas, l’objectif de chacun étant de bien s’améliorer en termes

de connaissances, et avoir comme objectif de bien se former. Donc inutile de ne penser qu’à « passer et réussir l’examen », par ce qu’au-delà de ça, il y’a un métier qu’il faut préparer.

Durant une année universitaire, on ne fait pas qu’étudier. En effet, un étudiant de l’université a le droit de se donner à des activités parascolaires, par exemple l’organisation et la participation aux évènements de l’établissement, adhérer à un club ou une association, voire même en créer. En bref, Il ne faut pas croire qu’à l’université on ne fait qu’étudier, il s’agit en gros de se former et d’apprendre autres choses en plus des cours.

Une autre différence, c’est qu’à l’université on raisonne en termes de modules et des

éléments de modules. Par exemple, en première année de l’ENCG on trouve 4 modules

dans chaque semestre, le module contient deux matières (module de techniques quantitatives : contient la matière Statistiques Descriptives et Informatique de Base) donc

pour valider un module on doit avoir une note supérieure à 10 en celui-ci. Et pour réussir l’année, il faudra valider ses modules, s’il vous reste un module non validé vous pouvez le refaire l’année d’après.

   
 

3

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Quels sont les choix dont dispose un bachelier marocain ?

On ne s’intéresse pas à parler de l’aspect technique du problème, mais plutôt de

positionner chacun par rapport à ses préférences et ses choix. Un bac dans la main donne

lieu à plusieurs possibilités, et chacun essayera d’opter pour le meilleur. Un baccalauréat scientifique, est bien différent d’un baccalauréat économique qui est

plus différent de celui littéraire. Avoir un 16/20 c’est bien différent d’un 10/20…que faire dans chacun des cas ?

Les établissements marocains sont divisés en deux grandes parties : établissements à

accès sélectif, et établissements à accès non sélectif. C’est déjà clair que les chances d’accéder aux premiers sont limitées.

Etablissements à accès sélectif :

Ce sont des établissements qui se basent sur la sélection à l’entrée, la sélection peut se baser uniquement sur la note, ou sur la note et un concours d’accès (c’est le cas général).

Il s’agit des Ecoles Nationales de Commerce et Gestion, Ecoles Nationales des Sciences

Appliquées, Facultés de Médecine (générale et dentaire), Ecoles du militaire, Facultés des Sciences et Techniques, Ecoles Supérieures de Technologies…etc. Ce sont des établissements accessibles généralement par les bacheliers scientifiques et économiques.

Etablissements à accès non sélectif :

Il s’agit des facultés des Lettres et Sciences Humaines, Facultés des Sciences, Facultés des Sciences Juridiques Economiques et Sociales. Ces facultés sont parfois mal réputées, mais en effet elles sont de la même importance que les autres établissements de formation supérieure, ça veut dire qu’elles dispensent des formations d’une grande importance :

langues, droit, économie, sciences…etc. Donc il ne faut pas négliger l’importance d’une formation à la faculté, elle n’est pas moins importante que les autres établissements supérieurs.

   
 

4

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Seuils de lannée 2012 :

Ecoles Nationales des Sciences Appliquées :

 

PC

SM A et B

SVT

STM

STE

El jadida

16,67

13,9

16,95

15,16

15

,16

Tétouan

16,25

13,75

17

17

17

Tanger

13,5

13,5

17

17

17

Kénitra

16.50

14.00

17.00

17

16.50

Khouribga

17

14,5

17,5

17

17,5

Fès

17

15

17.50

17

17

Marrakech

17.25

13,75

17.25

17

17.27

Oujda

 
  • 15 17,01

13,25

 

17

15,5

Safi

 
  • 16 17,01

14.00

 

17

16.00

Hoceima

14.50

13.00

17,01

17

16.00

Ecoles Nationales de Commerce et Gestion :

   

SM

SVT

PC

Mission

ECO/TGC

 

ENCG Agadir

14.00

16.00

16.00

 
  • 14.00 14.00

ENCG Casa

13.75

15.00

17.00

 
  • 13.75 13.75

ENCG Tanger

13.00

15.50

15.50

 
  • 13.00 13.00

ENCG Settat

15,00

16,00

16,00

14,00

14,00

ENCG Marrakech

15,50

15,80

15,80

13,5

13,50

ENCG Kenitra

15

15.5

16.25

14.5

14.5

ENCG El Jadida

14,00

15,00

16,25

13,00

13,00

ENCG Fès

15,47

15,48

16,98

14,48

14,51

ENCG Oujda

13.50

15.50

14.90

13.00

13.00

 
   
 

5

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Clarifier sa vision et avoir un projet professionnel :

Beaucoup de bacheliers, avec un bac dans la main n’ont aucune idée sur ce qu’ils vont

faire après. Et la plupart optent pour le premier choix qui se présente devant eux.

C’est une grosse erreur de prendre le baccalauréat dans votre main et d’attendre, attendre jusqu’à l’infini. Ce que vous êtes amenés à faire c’est de commencer à penser directement à ce que vous pouvez faire du baccalauréat même avant que vous ne l’obtenez, peut être que vous penserez à attendre les résultats, mais ça ne vous fera pas non plus mal de faire une réflexion à propos de ce que vous voudriez étudier à l’université.

Il n’y a pas de mauvais choix, il y’a plutôt des choix inadaptés, ça veut dire que si vous

choisissez une formation qui ne correspond pas à vos besoins et vos qualités, il se peut que vous ne vous sentiez pas bien.

Déjà le choix qu’on fait au baccalauréat n’est pas totalement définitif, une grande partie des bacheliers modifient leur choix d’orientation une ou deux années (voire plus !) après leurs études à l’université, par ce qu’une fois à l’université on commence à s’approcher de nos passions et de nos centres d’intérêts.

Ce que vous devez retenir, c’est que votre futur se décide par vous-même, suivant vos passions et ce que vous aimeriez vraiment exercer comme métier, n’axez pas votre choix sur le salaire ou d’autres critères sans consulter vos passions.

Faites le choix qui correspond à vos préférences, à vos aspirations futures : il y’a mille façons de se former dans le métier que vous voulez exercer au futur, mais il vous faut juste vous informer au maximum possible : contacter des gens du métier, des étudiants dans

l’établissement que vous ciblez, faites des recherches sur internet. L’essentiel c’est d’être sûrs de votre choix, ne choisir que ce qui vous convient et non pas ce qu’on vous impose.

   
 

6

GUIDE DU BACHELIER

GUIDE DU BACHELIER

Merci pour Votre lecture.

Pour préparer le concours de l’ENCG

Rendez-vous sur :

GUIDE DU BACHELIER Merci pour Votre lecture. Pour préparer le concours de l’ENCG Rendez-vous sur

www.Concourat.com

GUIDE DU BACHELIER Merci pour Votre lecture. Pour préparer le concours de l’ENCG Rendez-vous sur
   
 

7