Vous êtes sur la page 1sur 28

Printemps 2011

N°12

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
Comme chaque début d’année, la vie municipale est marquée par les budgets : • celui qui fait état des comptes administratifs réalisés en 2010 • celui qui présente les recettes et dépenses prévues en 2011. Ce numéro de Kloar infos revient longuement sur les réalisations budgétaires 2010. Ce fut une année de transition dont l’objectif était de renforcer notre trésorerie afin de préparer les investissements futurs. Le budget 2011, qui vient d’être voté, est « serré » et prudent dans sa partie fonctionnement mais volontariste et fort dans sa partie investissement. Alors que l’Etat étrangle les collectivités en bloquant pour 4 ans toute évolution de ses dotations, notre commune continue d’investir en mettant en œuvre les projets nécessaires pour développer les services qui lui font défaut. Ainsi, dès 2011 de grands chantiers vont voir le jour pour un montant de près de 4 millions d’euros. La crèche va passer de 20 à 30 places permettant ainsi d’accueillir plus d’une soixantaine d’enfants. L’ancien magasin Shopi, récemment acquis par la commune, va devenir une médiathèque moderne, conviviale, ouverte à toutes les générations, avec des espaces pensés pour la lecture et le bien être. Elle proposera des supports allant des livres aux DVD en passant par des offres de téléchargements. Le chantier de la caserne devrait aussi débuter de façon à offrir des conditions de sécurité et d’accueil adaptées aux réalités du travail de nos pompiers volontaires. Notre économie locale sera renforcée par la requalification de la zone artisanale de Keranna , entièrement réaménagée et paysagée. Ces projets ont été préparés depuis 3 ans. Ils seront subventionnés entre 35% et 60% ce qui dans le contexte actuel, est exceptionnel. Rendre notre commune vivante, attractive, intergénérationnelle, innovante, accessible au plus grand nombre, reste notre feuille de route. Le budget 2011 s’inscrit délibérément dans ces orientations. Jacques JULOUX, Maire. An niverenn-mañ eus Kloar infos a zistroer enni ez hir war ar sevenidigezhioù kellidsteuñvel 2010. Ur bloavezh ardreuziñ e voe a oa dezhañ da amkan kreñvaat hon c’hefiad a-benn rakprientiñ ar postadurioù da zont. Ar c’hellidsteuñv 2011, a zo o paouez bezañ mouezhiet, zo «  strizh  » hag ersellek al lodenn arc’hwelerezh anezhañ, youlelour ha kreñv avat eo al lodenn bosterezh. Endra dag ar strollelezhioù gant ar skornadur war 4 bloaz eus pep dedro eus he debarzhadurioù a-berzh ar Stad, hon c’humun a zalc’h da bostañ dre engwezhiañ ar raktresoù ret evit diorren ar gwazadoù a ra diouer dezhi. Gant se, ken abred hag e 2011 e vo boulc’het chanterioù bras o sevel da dost 4 milion a euroioù. Ar vagouri a dremeno ar plasoù enni eus 20 da 30 o kevaraezañ evel se da zegemer ouzhpenn ur c’hwegontad a vugale. Ar stal Shopi gozh, nevez prenet gant ar gumun, a yelo da vediaoueg arnevez, kovlus, digor d’an holl remziadoù, enni esaouioù ergrafet evit al lenn hag an hevoud. Eno e vo kinniget skoroù o vont eus al levrioù d’ar KNLoù o tremen dre ginnigoù pellgargañ. Chanter al ludi a zlefe ivez deraouiñ e doare da ginnig aozioù diogelroez ha degemer azas diouzh beziadoù labour hon pomperion a-youl. Kreñvaet e vo hon armerzh lec’hel gant adrummadur dornwezhva Keranna, peuradaozet ha liorzhaouet. An raktresoù-se zo bet prientet abaoe 3 bloaz. Skoaziadennet e vint en ur c’heñver eus 35% da 60%, pezh zo nemedennek en amveziadur beziat. Lakaat hon c’humun da vezañ bev, dedennus, etreremziadel, nevezus, heannez d’ar brasañ niver, a chom tenor hon lizher hent. Ar c’hellidsteuñv 2011 zo da vat diouzh an durc’hadurioù-se. Jacques JULOUX, Maer.

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires Directeur de publication : Jacques Juloux Comité de rédaction Jacques Juloux, Nathalie Mahoïc, Patrice Lorent, Claude Couderc, Kristell Morice, Laëtitia Villemin. Crédit photographique : Laëtitia Villemin
(sauf mention contraire)

Conception : Service Communication de la mairie - Imprimé par IBB

Brèves de Conseil (18 février 2011)
NUMéROTATION DE VOIES COMMUNALES : Le Conseil municipal a validé le travail du Conseil des Sages de numérotation partant du carrefour de Langlazic jusqu’à Toul Douar en respectant le nom des hameaux. Certains de ces hameaux ont été numérotés individuellement. Si les villages ou hameaux sont identifiés en majeure partie, il restera néanmoins à l’accentuer par la pose de panneaux supplémentaires. STATION D’éPURATION  Le Conseil municipal a autorisé le Maire à déposer le permis de construire de la station d’épuration de Kerzellec. Ce dernier a été soumis pour avis à la commission des sites. MARCHéS PUBLICS - TRAVAUX Doëlan : Un avenant n°1 au marché de travaux contracté avec l’entreprise NOVELLO pour les travaux cale Larzul, quai Kernabat, quai Sancéo et quai Peyron à Doëlan a été signé pour un montant de 18 426,45 € HT et de 22 038,03 € TTC soit 12,24 % de plus que le montant initial du marché avec la tranche conditionnelle (31,85 % de plus par rapport à la tranche ferme). FINANCES Le Débat d’orientation budgétaire 2011 a été présenté en Conseil municipal : il est disponible sur le site internet de la commune. Les comptes de gestion 2010 ainsi que les comptes administratifs 2010 ont été approuvés par le Conseil municipal. Un document de présentation est également en ligne. TOURISME - TAXE DE SéJOUR Suite à la création de la taxe de séjour additionnelle départementale, la taxe de séjour a été augmentée de 10%. Cette dernière sera récupérée par les services communaux puis intégralement reversée au Conseil Général. Les montants sont consultables sur le site internet communal. La part communale reste inchangée. TARIFS 2011 : COMMUNE ET PORT DE DOëLAN Le Conseil municipal a voté un tarif pour la pose de pré-enseignes à destination des commerçants ainsi qu’un tarif pour la location de la Longère dans le cadre d’une exposition de 15 jours à 1.5 mois. Sur le port de Doëlan, un tarif a également été voté pour pouvoir utiliser la potence acquise l’année dernière. Les renseignements sont à prendre à la capitainerie de 11h à 12h, du lundi au vendredi.

Sommaire
Page 3 : Brèves de conseils Pages 4/5/6/7 : Budget Pages 8/9 : Radars / Voiries Pages 10/11 : Economie Pages 12/13 : Urbanisme Pages 14/15 : Questions à… Pages 16/17 : Développement durable Pages 18/19 : Déchets / Balafenn / Concours Pages 20/21 : RDV culturels Pages 22/23 : Sécurité seniors / USC Pages 24/25 : Gros plan sur… / Pêle-mêle d’infos Pages 26/27 : Tribune Libre / OMS

Sommaire

3

Réalisations budgétaires 2010
Les réalisations du budget 2010 font apparaître un excédent de fonctionnement cumulé de 1 325 000 €. Cet excédent sera affecté en majeure partie au financement des investissements programmés en 2011. Ce dernier témoigne de la saine gestion des finances communales et du respect de la programmation budgétaire 2010. L’épargne, en hausse, va permettre de réaliser les grands projets prévus en 2011-2012. Le détail des réalisations 2010 est présenté tant en fonctionnement qu’en investissement. L’ensemble des présentations budgétaires communiquées en Conseil municipal sont consultables sur le site internet de la ville.

Les dépenses de fonctionnement
Les charges à caractère général : Elles augmentent de 6%
par rapport au CA 2009. Cette variation s’explique notamment par : • Des augmentations importantes pour les fluides, gaz, pour les matières premières et tarifs EDF • De nouveaux contrats de maintenance : pour les alarmes, le matériel de cuisine du restaurant scolaire, et pour la salle des fêtes • Un parc de véhicules vieillissant : casses de matériel occasionnant des réparations… • L’augmentation du temps de travail du cuisinier du restaurant scolaire. (Facturation de prestations de services extérieurs.) • L’augmentation des dépenses de télécommunications dû à la création de nouveaux services (paiement cantine Carte +). Les charges de personnel : Elles augmentent de 4,94% (corrigées des atténuations de charge). Cette augmentation est due : • Au recrutement d’agents recenseurs en début d’année. • Au recrutement d’un apprenti, venu en soutien aux services techniques et à la titularisation de 2 agents. • à la création du poste de responsable de la médiathèque au mois d’avril et au recrutement du responsable du pôle administratif au mois de mai. • à l’augmentation du point d’indice de 0,5% en juillet 2010 • Au GVT (Glissement Vieillesse Technicité).

Les charges à caractère général : Elles augmentent de 0,9% et témoignent ainsi d’une exécution budgétaire respectée et maîtrisée avec la poursuite d’axes politiques forts :
• Un soutien réaffirmé aux associations : 168 950 € • L’aide à la petite enfance avec une subvention de 43 500 € (13 000 € en 2008) • Le développement du nautisme avec une subvention versée au club nautique du Pouldu de 11 000 €, dont 6 500 € pour la voile scolaire • Le soutien à l’école de musique pour 5 000 € (3 600 en 2009) • Subvention au CCAS de 41 000 € en 2010 (39 000 en 2009 / 29 000 en 2008)

4

Les recettes de fonctionnement
Les produits des services augmentent de 12,90%. Le produit des entrées à l’abbaye de St Maurice et à la Maison-Musée du Pouldu a augmenté de presque 25 % par rapport à 2009. Le produit des ventes des deux boutiques est supérieur de 13 % par rapport à 2009. Les produits des impôts et taxes augmentent de 3,44%, conséquence de l’augmentation de 1 % des taux votés en 2010, conjugués à la revalorisation des bases de 1,2% et à l’élargissement de l’assiette des bases, lié aux nouveaux permis de construire.

Les droits de mutation, qui s’élevaient à plus de 49 000 € en 2009, sont cette année de 39 000 €, du fait d’une baisse des transactions immobilières. Les produits des dotations, subventions et participations augmentent de 1,04% (contre 2% en 2009), évolution conforme à celle prévue pour les concours de l’Etat, soumis en 2010 à une norme de progression n’excédant pas 1,2 %.

5 7

Les dépenses d’investissement
LES DéPENSES D’INVESTISSEMENT
Les frais d’études : Il s’agit notamment des études d’urbanisme dont le montant total avoisine les 71 008 € dont 35 064 € consacré au PLU et 31 323 € à la ZAC. Les autres études d’un montant de 91 680 €, portent notamment sur le plan de circulation, l’étude de réaménagement de l’ancienne usine Capitaine Cook et l‘étude de requalification de la ZA de Keranna, la programmation de la médiathèque. Les dépenses correspondantes aux immobilisations corporelles sont les suivantes :  L’acquisition de l’ancien magasin SHOPI pour la future médiathèque à hauteur de 274 300 €  les matériels et mobiliers pour les écoles et les différents bâtiments communaux, les engins et véhicules, le matériel pour le service des fêtes : 123 800 €  L’acquisition de mobilier urbain : signalétique des rues et sentiers de randonnées, sucettes de communication, signalétique touristique et culturelle, supports à vélos, vasques, mobilier urbain: 54 700 €  Les équipements informatiques : 32 300 €  Les aménagements tels que les accès à la plage des Grands sables, le parc St jacques ou l’achat de nouveaux colombariums : 26 200 €  L’achat des livres pour la future médiathèque : 25 300 € Les immobilisations en cours comprennent les travaux sur les bâtiments : extension de la salle des sports, réfection de la toiture du restaurant scolaire, les travaux dans les écoles pour 142 758 €, le reste étant imputé aux travaux de voirie et d’éclairage public pour 472 500 € et aux travaux d’enfouissement des réseaux pour 97 150 €.

6

LES RECETTES D’INVESTISSEMENT
Les subventions perçues en 2010 se rapprochent des prévisions budgétaires. Le chapitre dotation correspond entre autre au versement du FCTVA (Fond de Compensation du Versement de la TVA) pour 246 251 € et à la taxe locale d’équipement pour 50 453 €. Les autres immobilisations financières correspondent à un legs qui était jusqu’à présent placé en obligation du Trésor et qui a été reversé à la commune, la durée du placement étant échue. Les opérations d’ordre correspondent aux amortissements des biens et études.

RATIOS

Clohars-Carnoët

Moyenne des communes de la strate

7

Des radars pour retrouver le sourire

Les

gens roulent trop vite, les limitations de vitesse ne sont pas respectées !

C’est en boucle que l’on entend répéter cette phrase lors des réunions de quartier, lors de contacts avec nos concitoyens. Le problème n’est pas spécifique à notre commune, mais c’est à nous de trouver des solutions pour alerter nos concitoyens sur nos attitudes. Les panneaux de limitation de vitesse montrent vite leurs limites. On ne les respecte pas ou on ne les voit pas. Le problème est avant tout celui du civisme. La municipalité a installé lors de nouveaux aménagements : des chicanes à Quéon afin de sécuriser le carrefour, des aménagements à Pen Allée et à Lanmeur pour inciter à lever le pied, qui ont été adaptés en fonction du passage des machines agricoles. Néanmoins, il semble surtout difficile de changer nos attitudes. La gendarmerie fait des contrôles régulièrement sur les axes de la commune, et ils ne considèrent pas Clohars comme étant plus accidentogène que les communes voisines. Pour poursuivre sa politique de prévention, la municipalité s’est dotée de radars mobiles qui se trouvent actuellement à l’entrée du bourg. Neuf nouveaux emplacements ont été choisis au Pouldu, à Doëlan, ainsi que sur les axes que nous ont signalés les riverains, afin de sensibiliser les conducteurs à leur vitesse. Il suffit de se placer près de cet appareil pour voir que les véhicules lèvent le pied à leur approche. De plus, ils fournissent des statistiques sur la fréquentation et la vitesse des véhicules, ce qui permet à la municialité d’adapter sa politique de prévention en fonction de ces critères. Ces radars tourneront à partir du printemps en restant entre 7 et 14 jours à chaque emplacement afin de renouveler l’effet de surprise. Il est aussi évident qu’ils sont limités en vitesse haute à 90 Km/h afin de ne pas encourager des comportements dangereux.

8

Les CM1 en Mairie
Les élèves de CM1 du groupe scolaire sont venus visiter la mairie. Une leçon d’éducation civique pour de vrai. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les 21 enfants de Mme Béatrice Glemarec sont venus ce jeudi 24 mars passer deux heures avec leur deux ATSEM dans les locaux de la mairie. Ils ont vite trouvé leurs marques dans la salle du conseil ou deux élus référents, Mme Le Bourvellec pour les solidarités et Mr Péron pour la sécurité et la citoyenneté, ont répondu à ces futurs citoyens. Notamment sur le rôle de la mairie et ses nombreuses attributions. Ont ainsi été abordés les projets de la future médiathèque, les pompiers, les associations mais aussi les projets exposés dans le hall de la mairie comme la maquette de la future station d’épuration, les nouveaux quartiers de la ZAC pour finir par une visite de l’étage où travaille le personnel administratif. Beaucoup de fraîcheur dans les remarques et les questions des enfants. Gageons que cette visite soit une bonne introduction à leur étude de la commune.

Voiries nouvelles
Les premières réalisations de voiries prenant en compte les recommandations de l’étude de déplacement ont vu le jour. Les routes de Keruster et de Pen Allée sont terminées, les prochaines étapes seront la Place Gauguin dont les travaux auront lieu de mi-avril a mi-juin et la rue des Grands Sables qui sera en travaux du mois d’octobre au mois de mars 2012. Les aménagements réalisés ne sont pas toujours bien compris, ils bousculent nos habitudes et demandent à être expliqués encore et encore... A titre d’exemple, la voie mixte piéton/vélo route de Pen Allée est sans doute peu utilisée aujourd’hui mais son aménagement était indispensable pour permettre de se rendre en tout sécurité au supermarché. Dans le futur, et il n’est pas si lointain, cette voie sera prolongée ; d’un côté vers la ZAC des Hauts du Sénéchal ; de l’autre vers le quartier de Lanmeur. Il sera alors possible de se rendre en forêt en famille, à pieds ou en vélo en toute sécurité au départ de la ZAC ou du bourg. Les aménagements répondent également à une demande constante de nos concitoyens ; faire respecter les limitations de vitesses. On sait que les panneaux ne suffissent pas et toutes les communes réalisent des voiries dont les aménagements imposent le respect des vitesses. Tous ces aménagements entraînent des contraintes supplémentaires pour les voitures mais la sécurité et le bien être apporté au déplacement des piétons et des cyclistes que nous sommes tous, à un moment ou à un autre, doivent demeurer notre priorité.

Programme d’entretien 2011
Chemin de kervennec, Chemin de Meschir, Rue de Beg An Tour, Chemin de Kerlou VC 11 Kerbeurnes-Kernic, Rue de la Petite Suisse.
9

Le développement économique de la communauté de communes s’est construit progressivement au fil du temps. Il a été mis en œuvre notamment par la création de zones d’activités, la construction ou le rachat de locaux, la création d’une pépinière d’entreprises, le pilotage d’un plan d’animation des mutations économiques. La Communauté de Communes a hérité d’un passé industriel important qui s’est façonné sur une agriculture forte et autour de ses eaux et de son littoral : pêche, conchyliculture, papeteries, entreprises agro-alimentaires. En 2008, l’agriculture, qui représentait 1067 emplois sur le pays de Quimperlé a contribué, avec la pêche, à l’essor d’activités agro-alimentaires dynamiques. Cette activité est dominante (18% des emplois données 2009) et se caractérise par de gros employeurs : Bigard (1285 salariés), Nestlé Purina (138) à Quimperlé, Penny (427) à St Thurien, Volaven (307) à Riec sur Belon, Tallec (184) à Bannalec, Capitaine Cook (151) à Clohars. Les activités conchylicoles ont également marqué l’histoire économique grâce aux huîtres réputées de l’estuaire du Bélon : Thaëron (63), Cadoret (45 mi-2008) Le secteur de l’emballage industriel et de la chaudronnerie s’est développé sur le vivier d’entreprises agro-alimentaires. Il comprenait en 2009, les entreprises suivantes : Isobox (58) à Bannalec, Impress (179) à Moëlan sur mer, Guelt (129) à Quimperlé auquel s’ajoute désormais Germay Plastic. L’eau des rivières a généré une industrie papetière reconnue, 2° pourvoyeur d’emplois : les papeteries de Mauduit (730) à Quimperlé et Glatfelter (126) à Scaër. La ville centre de Quimperlé est marquée par sa tradition ouvrière et industrielle. Cependant l’industrie fait partie intégrante du paysage économique communautaire grâce à un tissu de petites industries réparties sur l’ensemble du territoire.

Par ailleurs les communes du sud sont très influencées par le tourisme : la population peut être multipliée par 4 ou 5 en saison, à Clohars-Carnoët. Les 16 communes ont une capacité de plus de 30 000 lits touristiques, soit un taux de fonction touristique de près de 65% contre 53% en moyenne dans le Finistère. Sur les 10 principales entreprises inscrites au registre du commerce Elle distribution (Leclerc) avec 190 salariés illustre le poids des grandes et moyennes surfaces du pays de Quimperlé. En ce qui concerne les commerces, dits de base que sont les boulangeries, boucheries et épiceries, l’équipement est le plus souvent incomplet au nord du pays.

Le tertiaire est en évolution mais reste toujours plus faiblement représenté qu’ailleurs en nombre d’emplois et d’entreprises. L’artisanat est composé, en grande majorité, de toutes petites entreprises réparties sur l’ensemble du territoire. A compter de la fin de l’année 2006, l’industrie a connu des bouleversements économiques. De grands établissements ont subi des difficultés structurelles et conjoncturelles : Suppression de 209 emplois puis de 86 aux Papeteries Mauduit, 80 chez Nestlé, 144 chez Volaven repris par Duc, départ de Bolloré à Scaër (-90 emplois), de Smurfit (-19 emplois)…. De ce fait le chômage a connu une hausse anticipée sur le pays de Quimperlé par rapport aux autres territoires, touchés par la crise en 2008.

10

Le territoire communautaire s’est alors mobilisé pour coordonner et optimiser, en particulier, l’utilisation des fonds privés des papeteries de Mauduit et de Nestlé, deux des entreprises concernées par l’obligation de revitalisation. Dans le prolongement de cette mobilisation, la communauté de communes a décidé de poursuivre la dynamisation de son territoire, d’organiser et de structurer son développement économique pour accompagner les mutations industrielles en cours et à venir. Un programme d’actions a été identifié et défini sur plusieurs grands axes et a été adopté lors du conseil communautaire du 24 février 2011

Le programme d’action économique adopté par la Cocopaq pour les 5 années à venir
Le principal objectif est d’attirer de nouvelles entreprises si possible dans le domaine du tertiaire. Pour cela, un vaste programme de réhabilitation des zones artisanales intercommunales va être engagé dans le cadre du dispositif Qualiparc Bretagne (1,5 M € pour Kervidanou et 0,7 M d’€ pour Loge Begoarem et Kerfleury). La Cocopaq s’attachera aussi à muscler sa politique économique et d’accompagnement du monde de l’entreprise par une panoplie d’animations et de campagne de communication. Un bâtiment « hôtel d’entreprises » devrait être également construit pour être loué ou vendu par lots. L’autre grand pilier de ce programme est le soutien à l’économie touristique qui devrait se voir pousser des ailes dans les années à venir. Cela passe par la création d’un office intercommunal qui regroupera tous les offices du pays avec la mise en place là aussi d’actions de communication (office qui sera doté pour ces différentes actions d’un budget annuel de 500 000 €). Enfin, la Cocopaq imagine la création d’un évènement type festival qui fera rayonner le pays au-delà de ses frontières et lui donnera un identifiant fort….

L’action communale au sein de ce dispositif
Clohars a, en quelques sorte, anticipé ce plan et se situe en continuité des actions entreprises. La zone artisanale de Keranna va être réaménagée et paysagée pour être davantage intégrée et accueillante. Un budget de 550 00 € devrait être consacré à cette action (subventionnée pour moitié à ce jour). L’extension de cette zone est également prévue au PLU pour pouvoir accueillir de nouvelles entreprises, tout en bénéficiant du dispositif Qualiparc Bretagne. Pour son action touristique la commune continue d’investir et de proposer des offres renouvelées, que ce soit à l’Abbaye de St Maurice, à la Maison-Musée du Pouldu ou encore dans ses aménagements (rénovation de la place Gauguin et rue des Grands Sables). Pour ce qui est de l’animation de nombreuses initiatives ont vu le jour depuis 2 ans : soirées « Sorties de bains » avec un marché nocturne, festival des Rias, Pass nature. Le marché du Pouldu s’est étendu et un distributeur de billets a été installé. Nos plages sont également labélisées « Pavillon Bleu ». Rappelons que seules 7 communes littorales bretonnes ont ce label, dont 4 en Finistère. Sur le site de l’ancienne conserverie de Doëlan, la commune travaille en lien avec l’EPF (l’établissement public foncier), la SAFI (société d’aménagement du Finistère) pour redonner une vie économique sur ce site. Une étude en lien avec la Cocopaq, la chambre de commerce et divers partenaires est en cours de réalisation. Le projet d’un établissement hôtelier de qualité doté d’un restaurant et d’un bâtiment destiné à l’accueil d’activités tertiaires devrait être prochainement proposé.

11

Travaux, quelles démarches ?
L’urbanisme est un secteur très règlementé. Aussi est-il important que chacun connaisse ses droits mais aussi ses devoirs. Ce dossier fait le point sur les démarches nécessaires les plus courantes.
- Le « certificat de simple information » : Il indique les dispositions d’urbanisme, les limitations administratives au droit de propriété et la liste des taxes et participations applicables à un terrain. Il n’apporte plus d’information sur les réseaux. Il faut compter un délai de délivrance d’un mois avec une durée de validité de 18 mois. Le « certificat opérationnel » : Il indique, lorsque la demande a précisé la nature de l’opération envisagée ainsi que la localisation approximative et la destination des bâtiments projetés, si le terrain peut être utilisé pour la réalisation de cette opération ainsi que l’état des équipements publics existants ou prévus. Il faut compter un délai de délivrance de deux mois avec une durée de validité de 18 mois.  Travaux ayant pour effet de modifier le volume du bâtiment et de percer ou d’agrandir une ouverture sur un mur extérieur (ex  : construction d’une véranda et d’une porte sur mur extérieur pour y accéder).

-

- Le permis de construire ou permis d’aménager est utilisé pour :  Les constructions de plus de 20 m² pour les bâtiments autres que maison individuelle (hangar, maison locative, local commercial...),  La création d’un lotissement pour plus de deux lots sur moins de 10 ans avec création de voies ou d’espaces communs. Une liste plus exhaustive des travaux soumis à permis ou à déclaration est disponible sur le site du Ministère : www.finistere.equipement.gouv.fr NB: Pour toute construction dont la surface nette créée est supérieure ou égale à 170 m², le recours à un architecte est obligatoire (Idem si le pétitionnaire est une personne morale, quelle que soit la superficie construite.)

-

La déclaration préalable est utilisée pour les travaux de type :  Construction de nouvelles surfaces entre 2 et 20 m² (extension, véranda, abri de jardin, carport…),  Piscines non couvertes ou avec couverture inférieure à 1,80 mètre de haut et dont le bassin est compris entre 10 et 100 m²  Travaux ayant pour effet de modifier l’aspect extérieur d’un bâtiment existant, sans changement de destination (ravalement, création de châssis de toit, modifications d’ouvertures…).  Changements de destination d’un bâtiment (ex local commercial en habitation) sans travaux ou avec des travaux qui ne modifient pas les structures porteuses du bâtiment ou sa façade,  Création d’un lotissement de deux lots au moins ou plus de deux lots ne créant pas de voies ou espaces communs (quelque soit le nombre de lots), - Le permis de construire pour maison individuelle est utilisé pour :  construction de plus de 20 m²,  transformation de 10 m² d’une surface hors œuvre brute en surface hors œuvre nette, Piscines non couvertes ou dont la couverture a moins de 1,80 mètres de haut dont le bassin fait plus de 100 m² et les piscines couvertes dont la couverture a plus de 1,80 mètres de haut  Changements de destination d’un bâtiment (ex local commercial en habitation) avec des travaux qui modifient les structures porteuses du bâtiment ou sa façade,

Autres autorisations : * ENSEIGNE : tout changement ou création d’enseigne doit faire l’objet d’une autorisation préalable. * Etablissement recevant du public (E.R.P.) : pour  les établissements classés «E.R.P.», toute modification intérieure doit faire l’objet d’une autorisation de travaux accompagnée d’une notice de sécurité (normes en matière d’incendie) et d’une notice d’accessibilité (normes d’accès aux personnes à mobilité réduite ou malvoyantes). Quels sont les délais d’instruction des dossiers et de réalisation des travaux ? Les autorisations d’urbanisme

Autorisation Déclaration préalable Permis de construire, de démolir une maison individuelle Permis d’aménager, autres permis de construire

Délais d’instructions

1 mois, 2 mois si projet dans d’un monument histo

2 mois, 6 mois si projet dans d’un monument histo

3 mois, jusqu’à 6 mois si projet tre d’un monument historique établissement recevant d

12

Brèves d’Urbanisme
Pourquoi des délais si longs ? Une autorisation d’urbanisme nécessite la consultation de différents services extérieurs à la Commune (gestionnaires des réseaux : SAUR, ERDF ; gestionnaire de la voirie : Conseil Général ; architecte des bâtiments de France si le projet est situé dans le périmètre d’un monument historique, commission sécurité pour un établissement recevant du public…). Chaque organisme a un délai, entre 1 et 4 mois, pour émettre des observations. La Mairie se charge de l’instruction des certificats d’urbanisme (simple information) et des déclarations préalables. Les certificats d’urbanisme opérationnels, les déclarations préalables pour division, les permis de construire et les permis d’aménager sont instruits par la DDTM. Chaque dossier est différent et nécessite dans la majorité des cas l’intervention de services extérieurs. Cela peut majorer les délais d’instruction mais nous nous efforçons dans la mesure du possible de notifier les décisions dans les meilleurs délais. Du nouveau pour les imprimés de déclaration préalable… Suite à la publication d’un arrêté du 10 février 2011 modifiant les articles A. 431-1 et A. 441-1 du Code de l’urbanisme, il existe désormais trois types de formulaires : > un formulaire de déclaration préalable à la réalisation de lotissements et autres divisions foncières non soumis à permis d’aménager (Cerfa N°13702*01), > un formulaire de déclaration préalable à la réalisation de construction et travaux non soumis à permis de construire portant sur une maison individuelle et/ou ses annexes (Cerfa N°13703*01), >  un formulaire demande de déclaration préalable à la réalisation de constructions, travaux, installations et aménagements non soumis à permis comprenant ou non des démolitions. Ces formulaires CERFA sont téléchargeables sur le site Internet : www.service-public.fr

Cessions de chemins et délaissés de voirie communaux.
Il existe sur notre commune de Kloar, comme sur toutes les communes de France, des portions de chemins qui n’aboutissent nulle part, des parcelles de terrains, trop petites ou trop enclavées qui font parties du domaine privé de la commune.

Parfois, il s’avère que l’adjonction de ces surfaces à une propriété privée, permettrait à celle-ci de fonctionner de façon plus logique, dégageant un accès, facilitant l’implantation d’une place de parking, ou simplement un passage. La commune a reçu plusieurs demandes d’acquisition de délaissés de voirie communale ou de tronçons de chemins communaux inutilisables. Si vous êtes concernés ou intéressés par un telle acquisition, vous pouvez transmettre un courrier accompagné d’un plan en mairie ou contacter Melle LE GAC, du service urbanisme, qui vous donnera tous les renseignements nécessaires. Ces demandes seront étudiées par un groupe de travail regroupant divers représentants de la commune (associatifs, agriculteurs, élus etc.…) pour proposer à une enquête publique, celles qui seront recevables. Rassembler les demandes nous permettra de ne faire qu’une seule enquête publique pour l’ensemble des cessions. Afin de pouvoir entamer cette procédure, nous vous prions de bien vouloir nous transmettre vos demandes avant le 31 août 2011. 13

instructions

Durée de validité de l’autorisation

le périmètre orique 2 ans à compter de la notification de la décision (en cas d’interruption de plus d’un an des travaux, la déclaration est périmée)

le périmètre orique

dans le périmèe ou si c’est un du public.

Questions à…
La délégation aux solidarités n’existait pas auparavant, pourquoi l’avoir initiée et qu’elle est la différence avec les missions du CCAS ?
C’est intimement lié et cependant différent. C’est un travail en collaboration étroite et constante avec l’adjointe aux affaires sociales. Cela permet de construire des projets nouveaux, de mettre des actions en place qui n’entraient pas jusqu’alors dans les missions du CCAS, faites davantage d’aides individualisées et ponctuelles. Cette réflexion a permis de mettre en œuvre la bourse au permis de conduire pour les jeunes, l’accompagnement des personnes isolées qui nous l’espérons sera maintenant bientôt fonctionnel. Elle a aussi abouti à davantage de subventions aux associations d’entraide qui oeuvrent dans la région. Ces actions ont germé au sein de la commission municipale, composée de huit élus qui ont pour mission de réfléchir à la faisabilité des idées soumises par les uns et les autres en matière de Solidarités, Démocratie et Petite Enfance : c’est donc avant tout un travail d’équipe, qui s’inscrit en complément du travail du CCAS.

En quoi consiste votre délégation, et quels projets avez vous mis en œuvre ?
Cette délégation décline donc d’abord des projets qui concernent les solidarités. Mais il y a eu aussi la création du Conseil des Sages, qui aujourd’hui par ses travaux et ses réflexions, contribue à mettre en œuvre la démocratie locale. Et bien sûr les actions en direction de la petite enfance : rédaction de la convention de partenariat avec l’association gestionnaire de la crèche « les p’tits malins », travail sur l’attribution d’une subvention qui permette à la crèche de fonctionner et de se mettre en règle avec les demandes de la CAF et une gestion salariale optimisée. Puis, à l’occasion du renouvellement du contrat enfance avec la CAF, l’opportunité d’un agrandissement de la structure qui permettra d’accueillir les petits cloharsiens à naître ! Une action qui concerne la petite enfance est également en train de voir le jour : des séances d’éveil à la motricité qui associent bébés et parents, permettant de fructueux échanges sur le développement de l’enfant et sa relation au monde.

Comment articulez-vous vos actions avec celles de la Cocopaq ?
La Cocopaq étend de plus en plus sa compétence dans le domaine de l’aide sociale : portage de repas, transport à la demande, logement d’urgence, soutien aux associations d’insertion... Cela permet de mutualiser des actions à grande échelle, et notre rôle est d’être un relais d’information, pour permettre aux cloharsiens de se saisir de ces services qui peuvent les aider dans leur vie de tous les jours.

14

Nous participons à la commission sociale de la Cocopaq et sommes ainsi au cœur des projets qui permettent de donner à notre communauté de commune de meilleurs outils d’entraide et de service à la population.

Maladie d’Alzheimer
La maladie d’Alzheimer et les maladies de démences progressent inexorablement avec l’âge : à partir de 85 ans, une femme sur 4 et un homme sur 5 sont touchés. Les études effectuées sur ce thème annoncent 250 000 nouveaux cas par an, soit une prévision de 1,3 million de malades en 2020. Face à ce constat le gouvernement a lancé le plan Alzheimer 2008/2012, il privilégie le dépistage et les traitements ainsi que l’approche sociale et médico-sociale de la maladie.

Quels sont les besoins principaux de notre commune en termes de solidarités ?
Notre commune est actuellement en mouvement, elle s’ouvre à une urbanisation tournée vers les jeunes qui s’installent. Les solidarités vont donc être dans les années à venir au service d’un art de vivre ensemble, où devraient se développer des services qui permettent de lutter contre l’isolement des seniors, des lieux d’échanges sur la parentalité, des actions intergénérationnelles, des projets prenant en compte les avancées en matière de développement durable... Et bien sûr toujours l’attention portée aux plus fragiles d’entre nous, pour que personne près de nous n’ait faim ou froid...

Création d’un accueil de jour « TI AN HEOL » à la maison de retraite de Moëlan-sur-Mer.
La maison de retraite de Moëlan-sur-Mer a ouvert début janvier un accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et troubles apparentés. Les personnes accueillies ont choisi un nom pour cette nouvelle structure, ils l’ont nommé « TI AN HEOL » (la maison du soleil). « TI AN HEOL» est ouvert du lundi au vendredi de 10h à 17h et peut accueillir 8 personnes par jour, l’équipe actuelle est composée de 3 aides-soignantes et d’une psychologue. Les objectifs de l’accueil de jour sont :

 d’apporter un soutien à l’aidant principal,  de mener des activités pour préserver les aptitudes,  de créer un lieu de rencontre avec d’autres personnes,  de passer des moments où on se sent bien
En valorisant une à deux fois par semaine les personnes et en soulageant leur entourage, le moment de l’entrée en maison de retraite est retardé le plus tard possible. Les bénéficiaires sont :

 les personnes âgées de 60 ans et plus,  atteintes de la maladie d’Alzheimer et troubles apparentées,  sans déficit moteur,  habitant Moëlan-sur-Mer , Riec-sur-Belon , Clohars-Carnoët , Baye , Le Trévoux et le sud de Quimperlé
Si vous êtes intéressé, vous pouvez prendre rendezvous auprès du secrétariat au 02 98 96 62 20 ou : Accueil de jour « TI AN HEOL » 6 rue Saint Melaine 29310 Moëlan sur Mer 02 98 96 53 14

15

L’agenda 21 de la communauté de com

Cocopaq a adopté son Agenda 21 lors du dernier conseil communautaire, celui-ci se concrétise par une programmation d’actions pour les 5 ans à venir.
L’échelon intercommunal est pertinent pour cette mise en œuvre : mobilisation d’une large population et des acteurs économiques présents sur un bassin de vie identifié.

Après une phase de diagnostique, 8 enjeux ont été identifiés :
> viser l’autonomie énergétique de la Cocopaq > préserver nos ressources et valoriser nos paysages > réduire et valoriser nos déchets > mettre en œuvre un urbanisme durable > favoriser les déplacements alternatifs à la voiture > mettre en place une stratégie de développement économique et durable > renforcer l’approche sociale des services à la personne > renforcer la citoyenneté sur le Pays de Quimperlé La commune de Clohars-Carnoët inscrit ses réalisations et ses choix politiques dans cette même logique de solidarité et de développement durable.

Elle a privilégié notamment les stratégies de développement durable en introduisant de façon significative les produits bio et locaux dans la restauration scolaire. La volonté de mettre en place un marché de produits locaux répond aussi à cet enjeu. La commune a également mené la réflexion sur le futur quartier des Hauts du Sénéchal avec ces mêmes critères de développement durable : économies d’énergies, circulations douces, valorisation des paysages, mixité générationnelle et sociale, réduction des déchets. Cette dernière thématique constitue un enjeu fort : Une collaboration élus services techniques et conseil des sages est déjà en cours pour l’optimisation des points de collecte et de l’information pour une meilleure valorisation de nos déchets. L’agenda 21 de la COCOPAQ porte un regard tout particulier sur un développement économique durable : c’est pour cela qu’elle a engagé une réflexion sur les stratégies économiques. Ces dernières comptent une fiche action touristique ; celle-ci incitant les communes à se regrouper pour définir une politique et une communication plus «  offensive  » et plus visible. C’est dans ce cadre que la commune de Clohars s’associe à la réflexion menée par la communauté de communes. Elle cherche également à valoriser son patrimoine naturel par des actions propres comme les Pass nature, le Pavillon Bleu, de nouveaux circuits de randonnées balisés, l’initiation au milieu dunaire par les amusettes de la plage…

Pour la troisième année, la commune de Clohars-Carnoët a participé à la semaine nationale du développement durable. « Changeons nos comportements » était le thème choisi pour l’édition 2011. C’est dans cet esprit qu’ont été mises en place plusieurs actions autour de « Jardinons autrement ». Le premier rendez-vous s’adressait aux scolaires avec un spectacle « Le lombric fourchu ». Le jeune public a pu découvrir, avec ce héros des potagers, l’efficacité de certaines plantes, le rôle étonnant des insectes et les gestes simples qui préservent l’environnement : paillage et compost. Le second rendez-vous, à la salle des fêtes, était un échange animé par Jean-Pierre Calvar sur vos pratiques dans votre potager. L’occasion d’échanger trucs et astuces... Une action à plus long terme a été renouvelée avec l’association des jardins partagés ; un potager a été mis en place aux abords de la garderie permettant ainsi aux enfants de s’approprier les pratiques du jardinier responsable.

16

mmunes à Kloar

Collecte des déchets

Le Conseil des Sages participe à la réflexion sur la collecte des déchets. Il a fait ses propositions pour améliorer la prise en charge des déchets : lieux de collecte, bacs pour ordures ménagères, bacs pour le tri et amélioration du visuel. Le Conseil des Sages propose à la commission municipale, représentée par Mme Maréchal, qui décide ou qui intervient près de la Cocopaq suivant les niveaux de responsabilité de chacun.

Un certain nombre de points d’amélioration ont été détectés et feront l’objet de modifications, fonction des urgences et des budgets. C’est d’ailleurs déjà commencé, les entourages des bacs de tri ont commencés à être posés. Ce sont les services techniques qui ont pris en charge la menuiserie et la pose. Sans entrer dans les détails d’une liste qui reste encore à travailler et à approuver on peut néanmoins citer une meilleure prise en charge environnementale des lieux de collecte, en particulier sur les grands axes de passage, ainsi qu’une généralisation des bacs jaunes ou grillagés sur ces mêmes axes. Les bacs jaunes supplémentaires sont à la charge de la Cocopaq. Une meilleure signalétique pour le tri est également prévue ainsi qu’une indication des lieux de collecte du verre. Nous profitons de l’arrivée du printemps pour rappeler que l’entretien des bordures de propriétés et trottoirs est du ressort des propriétaires et locataires. L’installation de toute enseigne et pré-enseigne que ce soit sur le domaine privé ou public nécessite une déclaration préalable d’installation. La liste des problèmes recensés est probablement incomplète, aussi nous comptons sur vous pour nous le faire savoir en vous adressant à la Mairie, à l’intention du Conseil des sages.

Spectacle Le lombric fourchu joué à la salle des fêtes le 5 avril

17

Collecte des déchets à Kloar
Lieux Jours de dépôt Mardi soir

Mercredi matin

> Clohars-Carnoët > Le Pouldu > Doëlan

Vendredi après-midi

Jeudi soir

Une visite effectuée par des membres du conseil des sages et de la commission économie, a permis de se rendre compte de tout le travail qui est effectué après le simple dépôt de nos sacs jaunes dans les containers, des conditions de travail difficiles -odeurs, bruits-. Difficultés accentuées par la manipulation de déchets non appropriés au tri et parfois dangereux : couches souillées, poches médicales, débris de verre... Une grande partie du tri est effectuée manuellement et en respectant les prescriptions de tri, nous respecterons ces travailleurs. A l’arrivée du camion de collecte, une pesée est effectuée qui est la base de la facturation. 15 % des déchets transportés jusqu’au centre sont refusés mais facturés. Les cartons et papiers mouillés ne peuvent être valorisés, et donc aussi refusés, d’où la nécessité de les déposer dans des sacs fermés. Pour les cartons volumineux pensons à les déchirer afin qu’ils n’envahissent pas les containers.

Balafenn : Sports d’hiver !
Après un investissement sans relâche des familles, des jeunes eux-mêmes et de l’équipe d’animation dans la recherche de financements, c’est avec une grande impatience que le départ au ski était attendu. C’est une semaine riche de partages, d’apprentissages et de chutes mémorables qui s’est déroulée.

Que dire du site de la Toussuire ?
Un lieu naturel magnifique, où un temps splendide s’est invité pendant une semaine inoubliable pour 10 jeunes de Clohars-Carnoët et 14 de Moëlan-surMer de 10 à 14 ans. Des jeunes au comportement irréprochable qui ont créé des liens d’amitiés et de convivialités avec un sens de maturité bien développé pour leur âge. C’est au moment de se quitter et après 15 heures de bus passés ensemble que l’on pouvait entendre : « quand est-ce qu’on repart ? » Avis aux amateurs pour l’année prochaine …

18

Venez courir du côté du Pouldu
A partir de 9h, en ce dimanche 8 mai, l’association «Trail Saint-Maurice/ Laïta» vous propose sa course nature du côté du Pouldu, au départ de l’office du tourisme, avec 3 possibilités de découverte : 2 trails > 1 court de 12 km + 1 long de 28,8 km + une randonnée, qui vous mèneront sur les sentiers côtiers, les plages, les chemins boisés, la campagne et les abords de la Laïta. Vous partirez par exemple du côté de Doëlan, vers les quais de la rive gauche et le phare vert avant de revenir vers le Kérou, Bellangenêt, Les Grands Sables, et de partir vers le Pont de Saint-Maurice, via Porsguern, et retour par les rives de la Laïta et le Pouldu Port. Le long des circuits, des points de ravitaillement seront à votre disposition pour vous désaltérer et reprendre des forces. A l’arrivée, des récompenses attendent les concurrents pour les 3 premiers de chaque catégorie, mais aussi une dégustation de produits du terroir dont les huîtres du Bélon et le cidre de Pen ar Steïr, ainsi qu’une tombola de lots divers. Vous pouvez vous inscrire sur www.yanoo.net jusqu’au samedi 7 pour les 2 trails (7 €) et la randonnée (3 €) - 1 € de plus sur place, le dimanche. Pour tout renseignement ou information complémentaire, merci de contacter le président, Christophe Jégou, au 06.21.84.45.63, ou par jegouchristophe@orange.fr. Nous espérons pour cette fois que la météo soit clémente - la 6ème édition, l’an dernier le 28 février, a du être annulée pour mauvais temps - et que vous pourrez profiter d’un bon bol d’air sur les sentiers du Pouldu.

Point Multimédi@s
Ateliers rdv découverte à thème > Mercredi 11 mai - 10h30-12h : La découverte du traitement de texte > Mercredi 25 mai - 10h30-12h : Thème au choix des apprentis > Mardi 7 juin - 14h30-16h : Thème au choix des apprentis. Inscription sur place au Balafenn le vendredi de 16h à 18h, nombre de place limité. ateliers découverte de l’informatique Ouverts à tous, ils comprennent 7 séances de 1h30 * le jeudi matin : 10h30/12h pour les personnes utilisant Windows vista ou Windows 7 * le jeudi après-midi ; 14h30/16h pour les personnes utilisant Windows xp Rdv les jeudis 12, 19, 26 mai, 2 juin Consultation Internet : Vous n’avez pas encore Internet à domicile et/ou vous souhaitez améliorer votre autonomie sur Internet en découvrant quelques astuces ? Prenez RDV pour le mercredi matin ou le samedi matin Téléphonez au 02 98 71 69 65 pour réserver !!! Les horaires : Consultations Internet Mardi 16H/18H Mercredi 16H30/18H Jeudi 16H30/18H Vendredi 16H/18H Samedi 11h/12h et 16H30/18H

Chauve-souris
La mairie de Clohars-Carnoët et le site de Saint-Maurice organisent un défi de création : le concours d’une réalisation en volume représentant une chauve-souris !
Qu’est-ce qu’une chauve-souris ?

Une chauves-souris est un mammifère volant à quatre pattes. Les deux pattes avant sont des ailes, constituées d’une peau tendue entre les doigts fins, le corps et les pattes arrières. La queue assure la jonction des deux ailes. Son corps est recouvert de poils à l’exception des ailes. Les yeux sont en général petits dans notre pays et les oreilles peuvent être grandes. Leur nez peut ressembler à celui d’une souris ou être complètement aplati.

Ce concours respectera le calendrier suivant : 9 mars 2011 : Date d’ouverture du concours. 20 mai 2011 : Clôture de la remise des réalisations. 25 mai 2011 : Réunion et délibération du jury Mercredi 22 juin 2011 : Exposition des réalisations.

19

La saison culturelle 2011 poursuit son chemin et va progressivement nous amener hors les murs à partir du mois de juin. Avant de savourez pleinement les douces soirées d’été que ce printemps ensoleillé semble nous promettre, nous vous proposons quelques rendez vous de printemps ! D’abord à la salle des fêtes pour un concert exceptionnel : « TRIBUTE TO PINK FLOYD » par le groupe Empty Spaces. De la région lorientaise, ce groupe s’est formé au printemps 2006 à l’initiative d’Yvan Guillevic (guitare) qui proposa à John Chaussepied (guitare) et Julien Oukidja (batterie) de l’accompagner pour monter un projet «tribute to Pink Floyd». Aujourd’hui, le succès ne se dément pas pour ce groupe lancé dans le pari de rejouer les morceaux du groupe mythique. Les musiciens d’Empty Spaces réussissent un coup de maître ! Après le succès du premier apéro-opéra au mois d’Août, un second rendezvous vous est proposé dans une formule inchangée : D’abord un apéritif dans le parc où déjà les voix merveilleuses se font entendre, puis place au spectacle. Le duo est formé par Corinne Guérin, soprane et Olivier Dauriat, pianiste. Au menu, des mélodies du XXème siècle, opéra, opérettes, opéra comique. Et à la Longère ? Après avoir accueilli du 2 avril au 8 mai, l’exposition photo très originale de Cristian Esculier « En marge », la longère va ouvrir ses portes aux artistes sous la forme de mise à disposition. A partir du 2 juillet, elle trouvera sa place dans le circuit des « Arts en balades » qui fera la part belle cette année à la thématique du patrimoine.

Achille Grimaud à Doëlan

Le dimanche 22 mai à 17h30, un récital d’histoires vous attend : des histoires plus vrai que nature avec Achille Grimaud !
Achille Grimaud ce n’est pas «il était une fois», « c’est ici et maintenant ! » Ce n’est pas un voyageur... un randonneur plutôt, sillonnant nos villes et nos campagnes, dressant un oeil indiscret sur nos petites conversations secrètes, sur nos petits gestes intimes. Ce récital comportera à la fois des contes traditionnelles et des histoires de son cru.

Coté Expo, un programme aussi très riche vous attend à Ste Anne.
20

L’été 2011 à la Maison-Musée du Pouldu
Le projet culturel de la Maison-Musée du Pouldu, actuellement en cours d’élaboration, nécessite de renforcer les connaissances scientifiques sur les artistes venus peindre au Pouldu. En 2010, grâce aux travaux conjoints du Musée historique juif d’Amsterdam, du Musée d’Orsay et du Musée des Beaux-Arts de Quimper, le travail a été ciblé sur Meijer de Haan et a été restitué au public par la mise en place de plusieurs panneaux didactiques sur cet artiste et sa vie au Pouldu. L’été 2011 sera l’occasion pour la Maison-Musée du Pouldu de proposer une mise en lumière du peintre Paul Sérusier, figure importante du groupe des synthétistes et chef de file des nabis. Des recherches et une collecte d’informations sont effectuées par l’équipe de la Maison-Musée sur la vie et l’œuvre pouldusienne de cet artiste. Ce travail souterrain donnera l’occasion à l’équipe de mettre en avant ce peintre par des panneaux illustrés évoquant le séjour du nabi en boutou coat à la Buvette de la Plage. Pour donner une vision plus précise de la création de Paul Sérusier, quelques œuvres originales seront exposées dans sa chambre reconstituée. Une visite thématique sur Paul Sérusier sera programmée chaque jeudi après-midi. Il s’agit d’une visite guidée axée sur la présence de cet artiste chez Marie Henry.

Mon petit carnet de peintre
La Maison-Musée du Pouldu convie ses jeunes visiteurs à différentes activités pendant l’été. Pour les plus petits, l’animation « Couleurs et formes » est mise en place. L’histoire de Cri-Cri et les peintures de la salle à manger est suivie d’un atelier où les enfants peuvent réaliser des coloriages et un puzzle. À partir de 7 ans, la visite-découverte de la Maison-Musée du Pouldu se fait grâce à « Mon petit carnet de peintre ». Munis du petit carnet et accompagnés de l’apprenti peintre Charlie, les enfants parcourent la maison en répondant aux questions. Les réponses vont leur permettre de quitter le site avec un cadeau.

A l’occasion de ce « temps fort » autour de Sérusier, la Maison-Musée va initier de nouveaux rendez-vous : Le 19 juillet : Conférence sur Paul Sérusier présenté par Caroline Boyle-Turner à 20h30 à la salle des fêtes.

Le 12 Août en soirée : Concert classique dans le jardin avec le Quatuor Agora. 21

Oasis Services
Des services à domicile adaptés aux personnes en souffrance psychique. Pour quel public ? De la petite enfance à la personne âgée atteinte d’une pathologie psychique ou neurologique. > Handicap mental > Maladie d’Alzheimer > Pathologies mentales > Maladies neurologiques (sclérose en plaques, parkison) > Séquelles d’accidents vasculaires cérébraux. Des services à domicile ou partant du domicile dont le but est : > Conserver les acquis et l’autonomie en appliquant la règle : «le FAIRE AVEC et non pas le FAIRE à la PLACE». Les activités sont adaptées aux capacités de la personne ainsi qu’à ses besoins, et permettent aux aidants de se ressourcer. Quels professionnels ? > Aide médico-psychologique > Moniteur éducateur > éducateur Spécialisé > Aide puéricultrice CAP Petite Enfance

> Auxiliaire de vie Quel financement ? Oasis Services est agréé par le Conseil Général et la Préfécture. Par conséquent, les services peuvent être financés par l’APA (Aide Personnalisée et l’Autonomie) et la Prestation de Compensation du Handicap. Contacts : 02 97 83 93 42 ou 06 64 81 84 73 oasis-services@orange.fr Oasis Services, Parc de Soye, 56 270 Ploemeur

22

USC : 70 ans !
Le programme indicatif du samedi 2 juillet 2011 est le suivant: 9h30 : Ouverture de l’exposition au public 11h00 à 12h30 : Protocole et pot de l’amitié Ouverture par le Président en activité, en présence des anciens Présidents Discours des officiels et remise de la plaque de bronze par la Ligue, et remise des médailles aux récipiendaires Pot de l’amitié

70 ans sépare ces deux photographies de l’ équipe fanion de l’Union Sportive Cloharsienne, et c’est donc le samedi 2 juillet 2011, que nous aurons le plaisir de nous retrouver, joueurs, dirigeants, supporters, bénévoles, et anciens joueurs, dirigeants, supporters, bénévoles.
3 lieux, tous à Clohars-Carnoët : 14h00 Début des compétitions Ecole de football Groupement de jeunes Vétérans 16h15 Photo Commémorative avec l’ensemble des participants 16h30 Match Seniors (Cloharsiens actuels contre les ex Cloharsiens n’évoluant plus au sein du club) 18h00 Fin des compétitions et fermeture de l’exposition 19h30 Apéritif et Dîner à la Salle des fêtes


Le Gymnase (expostion photos, maillots, objets.... permanente et protocole) Le Terrain de Kerjoseph où se dérouleront les compétitions amicales de l’après midi La Salle des fêtes lieu du dîner de clôture (Attention les places sont limitées!!!).

 

Tout au long de la journée, il sera possible de réserver le DVD de cette anniversaire, en effet un reportage continu avec interwiews sera réaliser par deux «professionnels avertis» Afin d’être sûr de participer au dïner, il est possible de réserver par téléphone auprès du Président au 0298714510 , ou du secrétaire au 0298716037 ou par courriel à l’adresse suivante : //uscloharsienne@ footeo.com. La réservation sera considérer définitive à réception du règlement adresser au siège social «USC bar des Sports, place Charles de Gaulle 29360 Clohars-Carnoët Prix du repas 16€ par adultes et 8€ par enfants de moins de 12 ans.

23

Gros plan sur un pêcheur

Rencontre avec Thomas GOURLET
Thomas GOURLET, Riecois d’origine, fait partie des unités de pêche qui contribue à la vie du port de Doëlan depuis 2001. Après une formation de mécanicien, Monsieur GOURLET a renoué avec ses passions de jeunesse  : la mer et les bateaux. C’est en tant que matelot au Port du Belon (durant 10 ans) qu’il a débuté pour ensuite s’installer à son compte à Clohars et y avoir son premier bateau « le Tragan ».

Ce sont les services et les installations proposés à Clohars qui l’ont incité à déposer son sac. La possibilité de s’approvisionner en gasoil, la présence de la coopérative, la glacière, les étals et les boxes réfrigérés. C’est pour le plus grand plaisir d’une clientèle fidèle, du pays de Quimperlé mais aussi du Morbihan, que Thomas vend le produit de sa pêche tous les jours au port de Doëlan, dès 15 heures. Vente qui marque la fin d’une journée de travail bien fournie. A 5 heures du matin départ pour les lieux de pêche (entre Groix, les Glénans et la côte), ce sont ensuite 8 heures de pêche avec casiers et filets (soles, bars, merluchons, merlans, crabes, araignées, homards, crevettes…). Après la vente, livraisons aux restaurants et en criée à Concarneau ! Pendant la saison seuls moments de repos le dimanche et les jours de mauvais temps avec toujours cette hantise de voir son matériel perdu ou endommagé. Les vacances sont pour le mois d’août qui est, en partie, consacré à la peinture et à quelques réparations ou modifications.

24

Pêle-mêle d’infos
Agence postale au Pouldu
Une Agence Postale est ouverte toute l’année au Pouldu. Horaires En hiver ouverte de 9h à 12h du lundi au vendredi En été du 1er avril au 30 septembre de 9h à 14h du lundi au vendredi de 10h à12h le samedi

«En avant toute !»
Le sport autrement
L’action «En avant toute !» est un dispositif de réintégration sociale mis en place par le Centre Départemental d’Action Sociale du Finistère et géré par la Sauvegarde de l’Enfance. Objectifs : la pratique d’activités sportives en groupe permet aux personnes touchées par «les accidents de la vie» (chomâge, séparation, maladie, etc…) de retrouver des repères, de se rétablir physiquement, mentalement et socialement. Les efforts, la découverte de l’environnement et le partage de moments conviviaux sont des antidotes à l’isolement, à l’inertie et à la déprime. Public : (hommes et femmes de 18 à 60 ans) > bénéficiaires des minimas sociaux (RSA, ASS, AUD etc)

Le Rigolo lance une souscription
LE CONSEIL MUNICIPAL DU 13 AVRIL A DÉCIDÉ DE SOUTENIR LA BANDE DU RIGOLO FACE à LA NéCESSITé DE METTRE EN OEUVRE D’IMPORTANTs TRAVAUX POUR MAINTENIR LE BATEAU à FLOT POUR ENCORE DE NOMBREUSES ANNéES DANS LE PORT DE DOëLAN. UNE SUBVENTION EXCEPTIONNELLE DE 2500 € A DONC ÉTÉ VOTÉE ET NOUS RéFLéCHISSONS à LA MISE EN PLACE D’UN PRêT CAUTION AFIN D’AMPLIFIER LE SOUTIEN DE LA COMMUNE DANS CE PROJET. LE CONSEIL RéGIONAL S’EST éGALEMENT IMPLIQUÉ DANS CE SOUTIEN à HAUTEUR DE 30% DU MONTANT TOTAL DES TRAVAUX ESTIMÉs À 30000 €. MAIS AU-DELà DES INSTITUTIONS, LA BANDE DU RIGOLO A BESOIN DE TOUS POUR MENER à BIEN SON PROJET, POUR CELA...

Samedi 9 avril, lors d’une grande journée de soutien au misainier de Doëlan, l’association propriétaire du bateau, «La bande du Rigolo», a signé une convention avec la fondation du patrimoine de Bretagne. Objectif : lancement d’une grande souscription qui permettra de réunir des fond afin de réaliser les travaux dont le bateau a besoin. Deux mois de chantier sont prévus à l’automne pour refaire toute la ceinture supérieure qui a souffert des infiltrations d’eau douce au fur et à mesure des années. Cette convention permet à chaque donateur de bénéficier d’une déduction fiscale correspondant à 66% de son don (un don de 10 €, pour un particulier qui paye des impôts sur le revenu, ne lui coûtera, au final, que 3 € 40 !). A l’heure ou la déclaration d’impôts approche, pensez-y ! Chaque don est important, si modeste soit-il, car, si le seuil de 50 donateurs est passé, la Fondation du Patrimoine mettra elle aussi la main à la poche pour le projet : une aide d’1 € pour chaque euro récolté ! Pour apporter votre contribution, procurez vous le bon de souscription à la mairie de Clohars ou sur internet : labandedurigolo.free.fr.

> personnes en situation d’isolement social > personnes ayant des difficultés liées à la santé Moyens (sport, plein air, bilans) : natation, marche, kayak de mer, badminton, vélo, tennis de table, projection vidéos, photos, bilans individuels et collectifs, bilans de santé. 1 € est demandé par sortie. Contacts : Encadrement et organisation des activités > Bernard Moulin - Educateur sportif - Tel : 06 85 94 46 70 / Florent Philippe - Educateur sportif - Tel : 06 46 32 41 51 CDAS, 12 rue Stang ar C’hoat, Quimper Permanence au CDAS de Quimperlé de 9h à 12h, tous les jeudis.

Rappel : La bande du Rigolo est ouverte à tous, venez naviguer avec nous ! Renseignements, calendrier des sorties, adhésions sur labandedurigolo.free.fr ou au 06 23 78 71 48»

25

Tribune libre
16 + 1, 1 + 16 Telle la devise des mousquetaires des romans d’Alexandre Dumas « Tous pour un, un pour tous », les 16 communes de notre communauté de communes montrent, chaque jour, un peu plus leurs complémentarités dans les actions entreprises. Pourtant, le chemin a été long et rude sur le plan politique. La Communauté de Communes du Pays de Quimperlé (COCOPAQ) a été créée le 28 décembre 1993 par arrêté préfectoral. Elle comptait alors 25 500 habitants et regroupait 9 communes : Arzano, Baye, Bannalec, Locunolé, Mellac, Quimperlé, Saint-Thurien, Tréméven et Le Trévoux. Après les élections municipales de 1995, Quimperlé, passé à droite, quitta la COCOPAQ, laissant la communauté orpheline de sa ville centre. Heureusement, dans le même temps Riec-sur-Belon et Moëlan-sur-Mer puis Scaër rejoignaient la COCOPAQ. En 2002, bien que réticents à l’idée communautaire Clohars-Carnoët, Redéné, Querrien, Guilligomarc’h finissent par y rentrer. Quimperlé, sous l’impulsion d’une nouvelle équipe, retrouve avec enthousiasme le chemin communautaire. Ce ne fut donc que 9 ans après sa création que notre communauté allait enfin pouvoir commencer à bâtir son projet. Que de temps perdu et d’absence d’esprit solidaire de certains…. ! Les consensus ne furent pas toujours simples à trouver et il fallut tout le doigté de son président, Mickaël Quernez, pour définir une politique commune. L’attitude des élus de Clohars à l égard de la communauté fut pour le moins méfiante et critique, y voyant, le plus souvent un échelon concurrent à l’action communale plutôt qu’un levier. Les élus d’alors s’opposèrent même à la prise de compétence sur le nautisme, pourtant essentielle à Clohars… Aujourd’hui tout cela parait bien loin. Les élus de la majorité participent activement à la vie intercommunale à laquelle ils contribuent pleinement. De nombreux dossiers rendant de nouveaux services à nos concitoyens, voient le jour : transport à la demande pour les personnes âgées ou handicapés, aides à l’enseignement de la musique pour les enfants, nautisme avec le futur centre de surf et l’école de voile par exemple. L’environnement voit ses actions renforcées par différents dispositifs comme les contrats de restauration et d’entretien des rivières, la promotion des énergies renouvelables, des fonds affectées aux communes pour la rénovation de bâtiments moins énergivores, la gestion des déchets avec une déchèterie prochainement à Kersalut, la mise en œuvre d’un agenda 21. Ce sont quelques exemples, parmi tant d’autres, qui mettent en avant des actions qu’une commune seule ne pourrait pas réaliser. Avec un territoire de 606 km2 regroupant près de 57 000 habitants issus de 16 communes, la COCOPAQ affiche chaque jour un peu ses actions en faveur des communes membres. En retour celles-ci se trouvent plus unies, plus cohérentes dans leurs actions et au final, plus fortes !
Après le vote du budget, les Elus ont en charge la mise en application du programme de l’année. En ces temps difficiles où le Maire ne cesse de reporter ses difficultés de gestion sur le désengagement de l’Etat, ne serait-il pas préférable, après une prise de conscience de certaines réalités de s’orienter vers une politique raisonnable à travers des projets réalistes et donc réalisables ? Les règles de bon sens finissent toujours par être les vraies solutions. Que va-t’il se passer pour le contribuable ? Après +12,75% en 2009, puis +2,2% en 2010 et le sentiment d’avoir été pressuré, le contribuable mettra une fois encore la main à la poche et verra ses impôts augmenter de +3,53%. C’est bien plus élevé que le taux d’inflation qui aurait dû être une première priorité dans cette période difficile pour beaucoup de cloharsiens. Il faut dire, la crise a bon dos pour justifier cette augmentation en complète contradiction avec le programme électoral du Maire, à savoir : «défendre la cohérence des taux d’imposition par rapport à l’inflation, ceci grâce à une gestion rigoureuse et transparente ! ». Entre le manque de cohérence et le manque de rigueur, qu’elle est la bonne hypothèse ? Le Bilan à mi-mandat. Nous comprenons que les cloharsiens soient soucieux du bon usage de l’argent public et nous partageons avec eux cette préoccupation. C’est pourquoi, la vigilance pour maîtriser les coûts de fonctionnement, aurait dû constituer une priorité. Malgré les efforts imposés au contribuable, le Maire n’a pas voulu dégager les marges de manoeuvre utiles pour pouvoir continuer à investir tout en évitant le recours excessif à l’emprunt. Les comptes administratifs des exercices 2008 à 2010 traduisent précisément cette absence de vigilance puisque les charges réelles de fonctionnement ont progressé de +21,5% pendant ces années, décomposées ainsi : charges à caractère général (+17,4%), autres charges courantes (+19,2%), charges de personnel (+22,6%). La dépense réelle par habitant (population DGF constante) a évolué de 559 à 680 € en trois années. Bien entendu, le Maire essaie de nous convaincre que toutes ces décisions sont prises dans l’intérêt des cloharsiens, mais il faut savoir que les charges de personnel pèsent très lourd sur le budget. Budget prévisionnel 2011 Le budget, au sein duquel les charges de personnel sont estimées à 2 001 900 €, exprime les choix politiques de la commune. Cette somme sera dépensée en 2011 et entraînera ainsi une nouvelle progression annuelle de l’ordre de 12 à 13% ! A cette allure, l’augmentation des coûts sociaux atteindra les 35% en quatre exercices. Cette évolution est tout de même préoccupante alors même que de plus en plus de compétences sont transférées à la Cocopaq. Il est plus que temps d’en stopper la progression ! Personne n’oblige le Maire à cet emprunt de 1 750 000 € ! Un tel emprunt va accroître de façon inquiétante les charges de fonctionnement, ainsi que l’endettement qui s’était stabilisé depuis 2006, à un niveau non excessif. Son impact conduira à de nouvelles augmentations des impôts locaux. Non-information S’agissant du Budget 2010, le préfet avait jugé très insuffisant l’information aux conseillers et demandait au Maire d’annuler la délibération du CM. S’agissant du Budget 2011, le Maire n’a réuni la commission des finances qu’après l’envoi du budget aux conseillers municipaux !!! Cook - La presse nous apprend l’enquête publique visant l’extension de la production de l’usine. Avisé par le préfet depuis plus d’un mois, le Maire n’a pas estimé nécessaire d’en informer les Elus. Le groupe de l’opposition : Jeannine Stephan, Françoise Robino, Catherine Trévarin, Francis Jégou.

26

Groupe de la majorité « Kloar un nouvel horizon »

Office Municipal des Sports
L’OMS Cloharsien est une association composée de représentants des principales associations sportives de la commune, des élus et du service des sports. Elle a été créée en 1998, à la demande du service des sports dans le but de développer l’animation sportive suite à la construction de la salle des sports. Son objet général est de soutenir, d’encourager et de provoquer, tout effort et toute initiative visant à développer la pratique du sport sur la commune. Si, au début, l’intérêt de l’association n’a pas toujours été simple à admettre, l’OMS a su trouver sa place et prouver son intérêt au fil des années. Les membres se réunissent régulièrement sous la forme de table ronde au cours duquel tous les sujets et les propositions d’actions sont abordés et débattus. Les adhérents de l’OMS en 2011 sont :  Le badminton avec le volant masqué cloharsien  Le basket avec le basket amateur cloharsien  La course pédestre avec les foulées cloharsiennes  Le cyclisme avec l’O3C  La danse avec pointes & jazz  La danse bretonne avec les korrolerien laïta  Le foot avec l’union sportive cloharsienne  Le hand avec le war raok kloar  La marche avec dre ar vinojen  La pétanque avec la pétanque cloharsienne  Les sports de glisse avec la kerou beach  La voile avec le club nautique du Pouldu  Le volley avec l’impulsion cloharsienne  Le VTT avec clohars VTT Les principales actions de l’OMS sont l’organisation : • Du Raid nature, qui vise à permettre aux enfants de vivre une journée de pleine nature basée sur la découverte et la convivialité. Cette journée s’articule sous la forme d’une course d’orientation sur la commune avec la pratique de différentes disciplines de pleine air (tir à l’arc, voile, kayak, stand up paddle, vtt,…). Pour y participer, il suffit d’être capable de faire 20 km en VTT sur la journée. Les participants sont répartis par équipe de 3 enfants plus un adulte. Cette animation sera pour la 1ère fois ouverte à tous cette année (équipes famille, adultes ...).

• Des lauréats du sport, qui, en partenariat avec la municipalité, sont une cérémonie de récompenses pour des sportifs et des équipes ayant eu des résultats au cours la saison ainsi que des bénévoles méritant d’être distingués pour l’ensemble de leur participation et de leur œuvre au sein d’une association. • Du Téléthon en partenariat avec l’ABC • De l’organisation du troc & puces au Pouldu et du vide-greniers au bourg qui sont la principale source de revenu de l’association. L’OMS organise une fois par an un déplacement permettant aux participants du raid nature de découvrir un sport joué à haut niveau. L’OMS reverse aux associations membres une aide financière pour des projets qui permettent leur pérennisation (formation entraîneur, arbitre, cadre…). Enfin depuis quelques années l’Office Municipal des Sports s’est muni de matériels pour l’organisation des manifestations extra-sportives nécessaire aux associations afin de financer leur saison (grillades, fest noz,…).C’est ainsi qu’elle propose de louer du matériel comme, par exemple, une friteuse, une cafetière ou encore une machine à hot dog. Dans un proche avenir, l’Office pense également se tourner vers le développement d’actions dans la formation ou l’information des encadrants, des bénévoles ainsi que des parents. Contact : OMS Cloharsien / Salle des sports 29360 Clohars-Carnoët Site : http://omscloharsien.wordpress.com Date à retenir : Raid nature et Lauréat du sport le 11 juin Vide grenier le 10 juillet & le 15 août, inscription possible début juin.

27

Agenda des assos :
7 mai > Tremplin Raok l’hand > salle des fêtes 8 mai > Trail St Maurice-Laïta 8 mai > Cérémonies patriotiques > salle des fêtes 14 mai > Bretagne Ultra Trail - Course Le Pouldu 21 mai > Amicale Saint Maudet > Kermesse 28 mai > Amicale du bourg > kermesse > Ecole 9 > 19 juin > Expo > Chapelle Ste Anne > Doëlan 17, 18, 19 juin > Rêves d’océans > Festival du livre jeunesse > Doëlan 18 juin > Cérémonies patriotiques 17 juin > Repas Kaou Femad > salle des fêtes 19 juin > Journée des moulins > Milin Avel > moulin de kercousquet 25 juin > Notre dame > Kermesse ecole

Etat civil Janvier - Février - Mars 2011
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Jade TIRTIAUX, Hippolyte JOURDAIN-DESPREZ, Emile PEIGNET, Ian FROCRAIN, Lucile COULIOU, Mattéo PERRON, Thibault NICOL, Louna RENAUDINSILVA, Sacha GARNIER et Malo GUYADER. Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de Serge LE TOLLEC, Olivier THIN, Pierre GUIGOU, Hervé TANGUY, Clémentine GUYOMARD veuve LE DELLIOU, Colette DE BO épouse LE ROUX, Denise AUDREN veuve COUIC, Laurette FLEITTER divorcée ANGOT, Marguerite TANGUY veuve COURIO, François PéRON, Pierre JACOB, Claude LE TOLLEC, Jean BOUSSARD, Marie EVANO veuve LE KERNEC, Francis PRIMA, Hervé QUINTREC, Claude HUET, Christian LE BRIS, Francis JEGOU, Denise LE BLOA veuve LE MAOUT, Bernard FREDET, Roland RAUX, Juliette LE DELLIOU épouse PENNAMEN, Amélie PRIMA veuve LIAS. Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux Une de bonheur à : Christine JEGOU et Henri éga camé JONASZAK. le 2 rée lor ra GoP Me 4 avril s de la ro a ét M me rci de c dernie Kérou é Bea ou 0 Penho ontact r. ch 6 06 ët a er u 48 6 02 9 3 98 8 37 ! 82 7 1

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr

Centres d'intérêt liés