Vous êtes sur la page 1sur 15

N°23 HiVeR 2014

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

Inauguration de la caserne

Édito

Brèves de Conseils
URBANISME : PERSONNEL : Le conseil municipal décide de la création d’un emploi d’avenir à temps complet pour intégrer le service de propreté urbaine/ garage et exercer les fonctions d’agent de propreté. VIE COURANTE : Le Conseil municipal a approuvé la convention tripartite avec l’ESB Kloar et les écoles pour la pratique du surf scolaire. Celle-ci bénéficie de financements des différents partenaires, à savoir : une participation du Conseil général de 1,40 € par enfant et par heure, une participation de 2,10 € de la COCOPAQ par enfant et par heure, une participation de 11,50 € de la commune, par enfant et par heure. La convention pluriannuelle d’objectifs avec le Conseil général pour l’initiation et l’enseignement de la langue bretonne à l’école Saint Maudet est reconduite pour 2013-2016. MARCHES PUBLICS : Le Conseil municipal est informé de l’attribution du marché de contrôles de réception des réseaux d’assainissement à l’entreprise SAUR pour un montant de 116   692 € HT. Le marché est prévu sur une durée de 18 à 24 mois. Il prévoit notamment 2 402 contrôles de conformité des raccordements EU/EP d’installations domestiques. FRICHE DE DOELAN : Le conseil municipal est informé que l’Etablissement Public Foncier de Bretagne se charge de la recherche d’investisseurs privés pour la reconversion économique du site ainsi que du portage financier de l’opération jusqu’à sa finalisation.

L’année 2013 aura été une année importante pour notre commune avec l’ouverture de la médiathèque et la mise en service du nouveau centre de secours. Deux équipements qui viennent renforcer les services à la population. La médiathèque Robert Badinter, inaugurée en présence du ministre, a séduit un large public avec déjà près de 1900 abonnés de toutes générations. La nouvelle caserne, quant à elle, permet d’assurer dans de meilleures conditions les missions de secours de nos pompiers volontaires. Les travaux de ces deux équipements auront duré deux ans. Cela a ainsi permis de répartir leur financement sur deux exercices budgétaires et de limiter le recours à l’emprunt. 2013 aura également vu l’adoption de deux documents majeurs pour notre urbanisme : le PLU et l’AVAP. Ils sécurisent juridiquement nos documents d’urbanisme et permettent de bâtir sereinement l’avenir de Kloar. Ils assurent une urbanisation pensée et maîtrisée, respectant notre patrimoine bâti et nos paysages. 2014 arrive. Le calendrier sera marqué par les élections municipales et européennes. Je fais le vœu que chacun renforce le socle de notre démocratie en participant à ces scrutins et s’informe le plus largement possible sur les enjeux et sur les propositions qui seront faites. A tous et toutes, bon vent, et belle année 2014 !

Ur bloavezh pouezhus-tre eo bet 2013 evit hon c’humun gant digoridigezh ar mediaoueg hag hini ar greizenn-sikour nevez. kreñvaat a ra an daou ekipamant-se ar servijoù gouestlet da boblañs Klohar. Digoridigezh mediaoueg Robert Badinter gant bezañs ar ministr kozh en deus plijet braz d’ur bern tud,gant tost 1900 koumanant, an holl rummadoù oad enno. Lakaat a ra ar c’hazarn nevez kefredioù-sikour hon paotred-an-tan a-youl vat da vezañ sevenet o stuzioù gwelloc’h. Daou vloazvezh o deus padet al labourioù,ha drese eo bet ingalet o finañsiñ war zaou bloavezh boujedenn, doare ivez da vihanaat an ezhommoù amprestiñ. Daou ziell meur evit hon c’hêraozañ ’zo bet digemeret e 2013 : ar PLU hag an AVAP. Suraat gwirius a reont hon dielloù kêraozañ hag e aotreont dre-se un dazont seder da Glohar. Diogelliñ a reont ivez ur c’hêriekadur prederiet ha mestroniet en ur zoujañ ouzh hon glad-savet ha hon gweletvaoù. Ha setu 2014 digouezhet. Merket eo an deiziadur gant an dilennadegoù kêr hag europat. Hetiñ a ran e vo kreñvaet gant pep hini ac’hanomp sichenn hon demokratelezh o kemer perzh ’barzh an dilennadegoù-se. Spi ’m eus e vo klasket gant pep hini ’n em ditouriñ ar gwellañ posubl war an dalc’hoù hag ar c’hinnigoù graet. D’an holl ,merc’hed ha paotred, e hetan avel a-du ha ur bloavezh 2014 eus ar gwellañ.

Le conseil municipal a approuvé le Plan Local d’Urbanisme ainsi que l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine. Un droit de préemption simple est reconduit dans le nouveau PLU sur les secteurs du territoire communal situés en zone U et AU du PLU ; La convention de transfert de la voirie du futur lotissement «Les hauts de Kernevenaz» dans la voirie communale est approuvée. Une enquête publique sera lancée pour le classement d’office d’un certain nombre de parcelles privées qui sont actuellement utilisées en tant que voies ouvertes à la circulation, alors que celles-ci ne sont pas intégrées au domaine public de la commune. FINANCES : Une provision de 250 000 € est inscrite au budget d’assainissement. Elle est destinée à compenser les surcoûts d’exploitation générés par les opérations d’investissement et permettra ainsi d’assurer la stabilité du prix facturé dans les années à venir. Les tarifs communaux et les tarifs portuaires sont votés pour 2014 sans augmentation. Toutefois, le passage de la TVA de 19,6 % à 20   % est répercuté sur les tarifs TTC des ports. Le Conseil municipal accorde une somme de 350 € à l’amicale des pompiers pour les frais inhérents à l’inauguration du centre de secours le 14 décembre dernier. Une convention financière avec la SNSM est validée afin de régler le souci d’alimentation électrique de la nouvelle vedette. La SNSM remboursera à la Commune le montant des travaux qui s’élève à 11 514 €.

Jacques JULOUX, Maire de Clohars-Carnoët

Sommaire
Caserne ...................................... p.4 composteur.............................. p.6 affaires sociales. ...................... p.7 service education jeunesse.... p.8 step............................................ p.12 PLU............................................. p.13 urbanisme................................ p.14 tarifs 2014................................ p.16 bourse au permis................... p.17 service des sports/assos...... p.20 clic............................................. P.22 culture.................................... P.23 tribune libre..............................26 admr............................................27

Le Kloar Infos est édité à 3200 exemplaires Directeur de publication : Jacques Juloux Crédits photos : mairie de Clohars Conception et réalisation : service Communication, mairie de Clohars Impression : iris imprim

Sommaire

3

Une inauguration attendue
Quatorze mois après que la première pierre de la nouvelle caserne de Clohars-Carnoët a été posée, les sapeurs-pompiers ont enfin pu inaugurer leurs locaux.
La construction du bâtiment était très attendue par ses sapeurs-pompiers, qui s’étaient provisoirement installés dans les locaux des services techniques, à Keranna. C’est en présence du député, du Vice-président du Conseil général, du président du SDIS, du Colonel Candas, du commandant Rampal que le maire, accompagné du chef de centre l’adjudant-chef Eric Guerroué, a inauguré le nouveau centre de secours, le 14 décembre 2013. En évoquant cette nouvelle caserne, le maire a souligné « sa fierté d’avoir mis en œuvre ce projet qui améliore le premier service public dû aux citoyens : l’assistance. » Les différents intervenants ont pu souligner l’engagement important des pompiers volontaires et « la chance que nous avons de pouvoir s’appuyer sur des hommes et des femmes qui s’engagent sans compter, dans les missions de secours, souvent dangereuses. » Les pompiers de la caserne ainsi que ceux des casernes voisines était venus nombreux, tout comme nos élus et ceux des communes environnantes ainsi que de nombreux cloharsiens. Des représentants du cercle celtique des Korollerien Laeta ont porté nos couleurs locales par leur présence. Une infrastructure plus fonctionnelle Avec ce nouvel outil, les 26 sapeurs-pompiers de Clohars-Carnoët vont pouvoir bénéficier d’un cadre plus fonctionnel, spacieux et moderne améliorant les conditions d’exercice de leurs activités. Ils effectuent plus de 300 sorties par an. Un équipement attractif aussi pour les éventuelles nouvelles recrues désireuses de donner de leur temps au service de la population. Le centre de secours c’est avant tout des locaux opérationnels constitués : • D’un standard (photo 1), • D’une remise principale pour le stationnement des véhicules de secours, • De cinq travées qui vont permettre de garer les différents véhicules d’intervention, • D’une remise « ambulance » fonctionnelle isolée avec son local d’approche pour le nettoyage et la désinfection des matériels (photo 2), • Des vestiaires et sanitaires adaptés à la mixité des personnels (photo 3), Budget total de l’opération :

1 380 000 € TTC
(1 154 000 € HT).

Le financement est assuré par : la commune de CloharsCarnoët (65 % HT), le Conseil Général Finistère (30 %) et le SDIS 29 (5 %). Le nouveau centre d’incendie et de secours devient aujourd’hui un véritable espace de vie. D’une surface de 668  m2, le bâtiment se compose de 2 pôles fonctionnels : comprenant d’une part des locaux administratifs et d’autre part des garages et remises. La partie administrative comprend : une salle de formation, le bureau du chef de centre, un bureau polyvalent, ainsi qu’une salle de réunion et de formation. Des espaces de stationnement sont bien évidemment présents mais on y trouve aussi - et cela est moins habituel et prouve le souci de confort et de qualité avec lequel ce bâtiment a été construit - un espace d’entraînements physiques et sportifs et un espace de vie dédié à la détente. A l’extérieur, sur un terrain de 2 100 m2, les sapeurs-pompiers disposent d’une aire de lavage et d’une zone de manœuvres nécessaire à leurs exercices réguliers. Promesse tenue, la sainte Barbe a eu lieu quelques semaines plus tard dans le nouveau casernement le 25 janvier 2014. Elle a permis à tous de mesurer le travail accompli. Une journée portes ouvertes aura lieu prochainement et permettra ainsi aux cloharsiens de s’approprier ce nouvel espace emblématique de notre commune. du

1
4

2

3

• Des ateliers, magasins et locaux de stockage, etc...

5

Réduisons nos déchets
La collectivité a elle aussi son rôle à jouer dans la réduction des déchets. Courant du mois de novembre, une cabane en bois a été installée près du restaurant scolaire. Il s’agit d’un pavillon de compostage destiné à recevoir les déchets organiques de la cantine et de la crèche de Clohars. Cette installation est le résultat d’une collaboration entre la commune, l’association COCICO et le personnel communal de la cantine dans le but de traiter les déchets biodégradables au plus près du lieu de production. Dominique, le cuisinier du restaurant scolaire a bénéficié d’un stage pratique avec Michel Mouillé de l’association Cocico, pour gérer au quotidien ce nouvel outil qui permettra de réduire, recycler et réemployer les déchets.

La banque alimentaire
Comme partout en France, la collecte de la banque alimentaire a eu lieu à Clohars-Carnoët le week-end des 29 et 30 novembre derniers. Grâce à la générosité des clients du magasin Carrefour Contact, les bénévoles et les membres du CCAS de la commune ont récolté 475 kg de denrées alimentaires (conserves de légumes, plats cuisinés, sucre, café, thé, chocolat, produits pour bébé) et 65 kg de produits d’hygiène et d’entretien. Beaucoup ont donné des confiseries de Noël, ce qui est nouveau, et ajoute de la chaleur humaine à ces gestes d’entraide. Ces produits serviront tout au long de l’année à compléter les colis distribués par la banque alimentaire aux cloharsiens momentanément dans le besoin. La municipalité adresse un grand merci aux généreux donateurs, ainsi qu’aux bénévoles !

Quels sont les déchets qui peuvent être mis dans ce composteur ? Mettre
• • • • • • • Epluchures de légumes et de fruits Restes d’assiettes Restes de poisson et de viande Petits os (cassés, broyés) Marc de café avec filtre papier Fleurs fânées Coquilles d’oeufs

Ne pas mettre
• • • • • • • Huile Gros morceaux de viande et de poisson Plastique Métaux Balayures Cendre Coquilles d’huître...

Repas des anciens
Le dimanche 20 octobre, le Centre Communal d’Action Sociale a offert à ses aînés le traditionnel repas. 146 convives âgés de 70 ans et plus ont pu apprécier le repas concocté par l’équipe de cuisiniers de la restauration scolaire. Le menu fut très apprécié. • Huîtres de Merrien Vol au vent Ris de Veau et quenelles à la crème de morille Braisé de sanglier Assortiment de fromages Trilogie tout chocolat crème vanillée

Colis de Noël
Les personnes âgées de 80 ans et plus qui n’ont pas pu assister au repas des aînés, ont reçu à domicile un colis, remis par les élus et les membres du Centre Communal d’Action Sociale. 330 colis ont été distribués. Nos anciens qui vivent en maison de retraite – ils sont une cinquantaine - ont également reçu la visite des membres du CCAS lors de leur goûter de Noël.

Une aire de compostage comment ça marche ? • Ce pavillon est composé d’une cellule de « compostage », d’une cellule de maturation du compost et d’un bac à broyat. Il est réalisé localement avec du pin douglas breton. Il permettra le recyclage des déchets biodégradables de la cantine mais aussi de la crèche et des habitations voisines. Les déchets organiques sont d’abord déposés dans la cellule de compostage où ils sont mélangés avec du broyat de déchets verts humidifié. Ce mélange fermente à une température d’environ 70°C. Après plusieurs semaines passées dans cette première cellule, le produit est transféré dans la cellule de maturation pour qu’il se repose et s’affine, ce transfert permet aussi d’aérer le produit. A l’issue de cette phase de maturation, les déchets dégradés seront transformés en compost qui servira aux jardins familiaux, mais également aux jardinets de l’école élémentaire. Mais il faudra être patient : environ 6 mois seront nécessaires pour obtenir les premiers kilos d’engrais… • • •

Les doyens de l’assemblée étaient, comme l’an dernier, Madame Marie Kermagoret et Monsieur Joseph Rouat. Le repas était servi par une vingtaine de bénévoles, des adjoints et des conseillers municipaux, dans une ambiance très festive.

Vous avez un jardin ? Compostez vos déchets, vous pourrez ainsi réduire vos déchets de près de 30 % ! Pour cela vous pouvez composter le plus simplement en tas, ou si votre jardin ne vous le permet pas, faire l’acquisition d’un composteur auprès des services de la Cocopaq. Composteur 400 litres : 15€ ; Composteur 800 litres : 25€

6

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter les services techniques de la Cocopaq au 02 98 35 09 42.

7

Le service éducation jeunesse
A Clohars, quel est le point commun entre les animateurs, les ATSEM, le personnel d’entretien et de restauration  ? Tous font partie du service éducation jeunesse. Une même dénomination pour ces 21 agents qui ne reflète pas nécessairement la diversité de leurs missions et de leurs emplois du temps… Récemment, la réforme des rythmes scolaires a rendu nécessaire une redéfinition des missions : un travail conséquent qui témoigne de l’évolution constante du service au regard des nouveaux besoins. L’occasion de s’intéresser aujourd’hui à ceux qui œuvrent chaque jour à l’application du projet éducatif local.

Les agents d’animation
Ces agents prennent en charge les enfants dès 7h00 le matin dans les accueils périscolaires et les retrouvent le soir après la classe jusqu’à 19h00. Ils encadrent le goûter (photo 4) et proposent aux enfants des temps d’animation jusqu’au retour des parents. Ils ont aussi en charge la pause méridienne (midi), accompagnent les enfants au restaurant scolaire et s’assurent du respect des règles de vie pour permettrent aux enfants d’être dans une ambiance conviviale. Depuis la rentrée de septembre, ces agents -  tout comme les ATSEM - animent les ateliers périscolaires. Cela leur permet de développer une relation privilégiée avec les enfants.

Les atsem
Sous cet acronyme se cachent les « Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles », chargés d’assister l’enseignant en classe (photos 1 et 2 : mise en place d’ateliers, assurer l’hygiène des enfants, assurer la sieste). D’autres tâches sur le temps périscolaire gravitent autour de cette principale mission : entretien des locaux, accompagnement des temps de repas (photo 3) et animation des ateliers périscolaires. Leur journée démarre à 8h30 et se termine à 17h30 : des journées denses et bien remplies. Gaëlle Capitaine, Sophie Jégou, Sylvie Péron, Gaëdig Le Gall et Maïwenn Guyader ont débuté en tant qu’animatrices en ALSH (accueil de loisirs sans hébergement) et en accueil périscolaire. Lors de ces différentes expériences, elles ont souhaité se spécialiser pour assister les enfants de moins de 6 ans et travailler dans les écoles. Pour cela, elles ont dû obtenir le CAP petite enfance pour pouvoir passer ensuite le concours d’ATSEM.

4

Virginie Carriou, Geneviève Lozachmeur-Cariou, Gaëlle Le Bloa, Elizabeth Naour, Thomas Boëdec, Evelyne Rigollet, Pascaline Barbazza, Gisèle Noc et Jessica Le Gall sont tous et toutes titulaires du BAFA (Brevet d’animateur aux fonctions d’animation) ou du CAP petite enfance et parfois même les deux.

Les agents techniques Paulette Coasine, Catherine Duclos, Mélanie Le Deuff (photo 5) et Gisèle Noc assurent le service du repas auprès des enfants. Les repas sont préparés au restaurant du Bourg et Paulette se charge du portage des repas vers saint Maudet (photo 6).

2 1

Ces agents effectuent l’entretien du matériel, des salles de restauration et parfois des salles de classe.

« Le rythme des journées est intense, patience et organisation sont les maîtres mots. » Gaëlle, ans. ATSEM depuis trois

3

5

6

8

8

9

9

Le service éducation jeunesse
Sylvia, Djemel et Frédéric sont les animateurs jeunesse Frédéric et Djemel sont titulaires du Brevet d’Etat foot et d’un BEPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et du Sport). Ils assurent la direction du Balafenn en alternance, ce qui implique une gestion administrative   : la déclaration de l’ACM* (accueil de mineurs, projets d’activités pour les vacances scolaires et autres jours) ainsi que le montage de projet comme les séjours ou projet spécifique avec un groupe de jeune. Sylvia est, quant à elle, titulaire du BEATEP (Brevet d’Etat d’Animateur de l’Education Populaire). Tous trois animent les différents temps d’activités au sein de l’espace jeune (Balafenn) qui accueille des jeunes de 11 à 17 ans. Les jeunes ados peuvent venir librement pratiquer différents loisirs (musique, babyfoot, billard, ping-pong, jeux, lectures…), rencontrer d’autres jeunes et trouver de l’information pour les vacances. C’est ce qu’on appelle «   l’accueil libre ». Les mercredis, samedis, et à chaque période de vacances un programme d’activités leur est proposé. Les animateurs jeunesse les accompagnent aussi dans le montage de projets.

1
Le service éducation jeunesse est un service qui bouge, évolue, s’adapte. Les agents, professionnels des métiers de l’animation, sont inventifs réactifs et à l’écoute des enfants. Cela a permis la réussite de la nouvelle organisation du temps scolaire. Pour les enfants, c’est une chance qui leur est offerte de découvrir de nouvelles activités.

2
* ACM : Accueil Collectif de Mineurs

Actuellement, la rédaction définitive du « projet pédagogique des temps périscolaires » est en cours. L’ensemble des animateurs y participe pour établir un projet commun aux différents sites et permettre à chacun de développer les mêmes valeurs et les mêmes objectifs.

Depuis la rentrée de septembre, Sylvia, Djemel et Frédéric participent aussi à l’animation des ateliers périscolaires.

Photo 1 : Sylvia, Djemel et Frédéric, animateurs jeunesse. Photo 2 : Sylvia lors des ACM.

Le service Jeunesse
Le Balafenn Accueil libre Mardi 16h45 - 18h Mercredi 14h - 18h Vendredi 16h45 - 18h Samedi 14h - 18h ACM Les séjours

Période scolaire Mercredi et samedi de 14h30 à 17h Activités avec animateurs

Période de vacances Programme d’activité du lundi au vendredi à la demi-journée ou à la journée 11

10

Station d’épuration : où en sommes-nous ?

Le PLU approuvé

Le PLU prend la succession du POS, approuvé en 1994. Le document, adopté le 19 décembre 2013 à Clohars, détermine l’urbanisme de la commune pour une période de 10 ans. Il a été travaillé durant 5 ans et a nécessité de larges concertations et études. Il découle de nombreuses lois et règlements qu’il a fallu respecter et mettre en œuvre au vu de l’obligation de légalité. Au final, ce sont une vingtaine de cartes et plus de 1000 pages qui analysent notre environnement, fixent les règles, définissent les différents zonages et leurs fonctions.

Les orientations du PLU Le PLU s’appuie sur 3 orientations fortes définies dans ce que l’on appelle le PADD (Plan d’aménagement et de développement durable). 1. Accueillir de nouveaux habitants L’enquête publique et les avis donnés par le commissaire enquêteur Tous les citoyens ont pu exprimer leurs doléances. L’enquête publique a duré 41 jours consécutifs avec 18 demi-journées de permanences. Le dossier d’arrêt du PLU était consultable en mairie et sur le site internet de la commune. En amont, 400 courriers informant des dates de l’enquête publique ont été envoyés aux personnes ayant sollicité la municipalité pendant la durée de l’élaboration du document, ainsi qu’aux propriétaires d’un futur emplacement réservé. Cette information a permis à chacun d’être en mesure de rencontrer le commissaire enquêteur pour lui faire part de ses remarques. Au final, 321 observations ont été analysées par le commissaire qui les a transmises à la commune avec son rapport. Il a émis un avis favorable au PLU. Ses avis ont été examinés ensuite en commission. Environ 95% des avis du commissaire ont ainsi été suivis. Dans toutes les situations où il a été possible de faire des modifications, celles-ci ont été faites. Les Personnes Publiques Associées ont toutes salué le travail réalisé. La DDTM (services d’Etat) et la chambre d’agriculture ont émis un avis favorable. Nous avons des atouts importants à Clohars-Carnoët : nous sommes proches du littoral ce qui est un avantage mais cela apporte aussi des contraintes. L’ensemble est fragile, le PLU permet de préserver les équilibres et d’envisager l’avenir sereinement.

Pour les 10 ans à venir 510 constructions nouvelles sont prévues, dont la majorité en centre bourg. Nous sommes dans la continuité de l’urbanisation constatée les années précédentes (51 logements par an). Une surface de 24 ha de zones constructibles a été positionnée. C’est le maximum légal de ce qui était possible au vu du cadre réglementaire du SCOT (Schéma de cohérence territoriale). La limitation de consommation des terrains est liée aux besoins de la planète de conserver les espaces agricoles. Des études ont montré qu’en 7 ans, en France, nous consommons la surface moyenne d’un département. 2. Permettre économiques Le gros œuvre est pratiquement terminé et la grue qui domine le paysage depuis le mois d’avril dernier sera démontée pour la fin janvier. Le planning est strictement respecté  : à partir du mois de février, mise en place de la couverture des bâtiments et des principaux équipements. Lors de la visite des riverains organisée le 4 janvier, ceux-ci ont pu constater que la réalisation est en tout point conforme au projet. Il a été convenu avec ces derniers d’organiser une autre visite en mars/avril après que les principaux équipements auront été mis en place. L’extension des réseaux eaux usées Les travaux d’extension des réseaux, commencés en novembre 2013, se poursuivront jusqu’au mois d’avril 2014. Ces travaux sont nécessaires au vu des enjeux environnementaux, notamment pour la préservation de la qualité de nos cours d’eau. La mise en service de la station d’épuration étant prévue pour la fin de l’année, les riverains concernés par les extensions auront deux ans pour se raccorder au réseau à compter du 1er janvier 2015. Un courrier leur parviendra prochainement, leur expliquant la marche à suivre et les coûts liés au raccordement. Le planning des travaux est disponible sur le site internet de la commune. Toute une série de protections figurent dans le PLU. Ainsi, de nouvelles parcelles de bois classés et d’espaces naturels ont été délimitées, des coupures d’urbanisation ont été tracées, les chemins ont été répertoriés et cartographiés, des éléments du patrimoine ont été repérés… C’est un inventaire très poussé de notre environnement qui a été mis en œuvre. le développement d’activités

Pour cela le PLU prévoit une nouvelle zone d’activités (Keranna 2), située en continuité de la zone actuelle. Cette dernière permettra d’accueillir le tissu économique pour les 10/20 ans à venir. L’ancienne friche de Doëlan fait aussi l’objet d’un zonage pouvant accueillir des activités touristiques et tertiaires. Pour accompagner notre agriculture, les espaces agricoles ont été préservés et même légèrement étendus. Pour les commerces, des mesures sur la préservation des locaux existants ont aussi été adoptées. 3. Maintenir la qualité environnementale et nos paysages.

Notre urbanisme a désormais une visibilité assurée pour les 10 ans à venir !

12

13

Pour une circulation apaisée...
L’introduction d’une nouvelle zone de circulation apaisée, intermédiaire entre aire piétonne et zone 30 vise à une meilleure lisibilité pour l’ensemble des usagers de l’espace public. Le point sur les différentes signalisations à Clohars.

Une zone de rencontre à 20 km/h La première zone de rencontre est implantée à Clohars sur l’ensemble de la rue de SaintJacques, en corrélation avec la création de la ZAC. La vitesse est limitée à 20 km/h pour tous types de véhicules (vélos, cyclomoteurs, motos, automobiles, véhicules de livraisons, bus). Le piéton (qu’il soit à pied, en rollers, à trottinette ou en fauteuil roulant) y est prioritaire. LES ZONES 30 Quant à la zone 30, sont concernés à Clohars : les rues de Quimperlé et de Lannevain, du cimetière jusqu’à la médiathèque, le lotissement de Kerambellec, les rues Bottrel, Bourgneuf, Le Fort, la rue du presbytère et une partie de celles de Lorient et de Moëlan. Au Pouldu, il s’agit de la rue des Grands Sables et du Philosophe Alain. L’article R.110-21 du code de la route stipule que la zone 30 est un espace public où l’on cherche à instaurer un équilibre entre les pratiques de la vie locale et la fonction circulatoire en abaissant la vitesse maximale autorisée pour les véhicules. Ceci doit aider au développement de l’usage de la marche et du vélo en facilitant la cohabitation des vélos avec les véhicules motorisés sur la chaussée. Les piétons n’y ont pas de priorité particulière malgré les aménagements en leur faveur. La règle reste donc : priorité au piéton régulièrement engagé, à l’inverse d’une rue limitée à 30 km/h.

Une nouvelle voie douce en entrée de bourg
Le jeudi 24 novembre 2013, Pierre Maille, Président du Conseil général est venu inaugurer le nouveau cheminement piétons/vélos parallèle à la nouvelle voirie de Quimperlé. Entièrement refaite, la route qui comporte désormais 3 ralentisseurs et de nouveaux trottoirs, a été complétée par ce cheminement sécurisé et éclairé. Il permet aux piétons de se rendre en toute sécurité, de la Zone artisanale de Keranna au bourg. La partie cyclable sera prochainement complétée par un itinéraire qui rejoindra les écoles. Le Conseil général a attribué une subvention de 101  837  € sur un montant total des travaux de 514 800 € (voirie, bordures et trottoirs, enfouissement des réseaux, éclairage et cheminements).

Plans détaillés des zones 30 à Clohars.

14

15

Les principaux tarifs en vigueur en 2014
Le 19 décembre 2013, le Conseil municipal a voté les tarifs pour l’année 2014. Ils ont été reconduits à l’identique, sans augmentation. * GARDERIE MUNICIPALE * Journée (goûter) * Semaine (goûter) * Demi-journée soir (goûter) * Demi-journée matin * dernière demi heure matin (8h10/8h40) * ESPACE JEUNES - Le Balafenn * Adhésion annuelle avec connex° internet comprise * adhésion mensuelle * Activités sur la commune avec prestation * Activités hors commune sans prestataire * Activités hors commune avec prestation * Mini camp selon la nature et la durée * Carte d’adhésion à partir du 2ème enfant * Copie couleur A4 recto tarif identique en Mairie * Copie N et B A4 recto tarifs identique en mairie 11,00 € 2,00 € 1,00 € 1,00 € 2, 4, 8 et 10 € 31,20€, 41,60€ ou 52€ Gratuit 0,20 € 0,15 € 3,12 € 10,98 € 2,40 € 2,40 € 1,02 €

La bourse au permis de conduire, un dispositif au service des jeunes Cloharsiens !
Dispositif peu développé en Bretagne, la bourse au permis concerne seulement deux communes sur la Communauté de Communes du Pays de Quimperlé (COCOPAQ), les communes de Clohars-Carnoët et Rédené. Le permis de conduire représente aujourd’hui encore un atout majeur pour accéder à l’emploi, à l’autonomie et à la formation. Cependant, son obtention nécessite des besoins financiers importants qui ne sont malheureusement pas à la portée de tous. C’est pourquoi, depuis 2008, en prenant appui sur le dispositif mis en place par la ville de Mayenne et l’aide du dossier réalisé par l’Association des Maires de France, le Centre Communal d’Action Sociale de Clohars-Carnoët a décidé de concevoir une bourse au permis pour les Cloharsiens de 17 à 25 ans (pas de limite d’âge pour les parents élevant seuls leurs enfants).

Une convention avec l’auto-ecole En 2009, une convention entre la Mairie et l’Auto-école de CloharsCarnoët tenue par Micheline Simon (Rue de Quillien) est mise en place. La Mairie s’engage à payer le premier versement à l’inscription et le second versement de la bourse au moment de l’obtention du code de la route. En échange de cette prise en charge financière liée au passage de l’examen du permis de conduire, le bénéficiaire s’engage à effectuer un certain nombre d’heures de service d’intérêt collectif, au profit de la commune, déterminée en fonction du montant de la bourse allouée. Généralement, le CCAS accorde de 50 à 100% de la bourse de 1000 euros maximum pour un nombre maximal de 80 heures. Le bénéficiaire a 2 ans pour effectuer ces heures accordées par le CCAS.

* copies Recto verso ou A3 couleur ou NB : tarifs double du 0,30 € ou 0,40€ A4 couleur ou NB * SALLE de SPORTS * Gymnastique individuelle (par an) payée en 2 fois * Baby- sport (par an) * TENNIS * du 15.6 au 15.9 * du 16.9 au 14.6 * Abonnement à l’année * Tarif semaine (5h sur réservation du 15/6 au 15/9) TARIFS RACCORDEMENT - ASSAINISSEMENT 2014 * Abonnement prix HT * le m3 prix HT 31,00 € 1,01 € l’heure l’heure 10,40 € 6,20 € 91,00 € 43,00 € engagés au sein de la collectivité 103,00 € 34,00 €

Ces heures sont dédiées à des missions ponctuelles dans le cadre des services culturel, sportif, technique et administratif  : préparation et accueil des manifestations et événements publics, expositions temporaires, distribution des supports de communication, petit entretien d’espace public. Des ordres de missions estimant les heures et les tâches sont délivrés en mairie. Avec un budget voté par le CCAS d’un montant de 6000 € par an consacré à ce dispositif, le CCAS peut aider au moins 6 jeunes ou plus en fonction des demandes sur l’année.

PFAC (Participation Forfaitaire à l’Assainissement Collectif) délibération N°2012- du 27/06/2012 toutes constructions générant des besoins en assainissement et raccordables qu’elles soient neuves ou anciennes. surface de plancher < ou = à 120m² surface de plancher > à 120m² et ou < ou =à 169m² surface de plancher > 169m² * MEDIATHEQUE abonnements Mensuel adulte (à partir de 18 ans) Adulte (à partir de 18 ans) Services carte perdue copie noir et blanc copie couleur 2,00 € 0,15 € 0,20 € 5,00 € 10,00 € 1 750,00 € 2 100,00 € 2 400,00 €

Les démarches à entreprendre
Le bénéficiaire doit : • retirer un dossier d’inscription (disponible à l’accueil de la mairie où sur le site internet), • Le renvoyer au CCAS, • Fournir un justificatif de domicile et de ressources familiales. Après accord du CCAS : • Signer la convention fixant les modalités d’intervention.

16

17

La bourse permis : les témoignages
évolution de l’attribution des bourses au permis depuis 2008 8 7 6 5 4 3 2 1 0 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Suzanne âgée de 17 ans, bénéficie de ce dispositif depuis début Juillet 2013. En classe de Terminale au Lycée Kerneuzec à Quimperlé, elle souhaiterait devenir professeur des écoles. « C’est par mes parents que j’ai connu ce dispositif. Le CCAS, après avis de la commission, m’a accordé une aide de 1000 euros pour l’obtention de mon permis de conduire soit 80 heures de service d’intérêt collectif proposées par la commune. Depuis, j’ai obtenu mon code et je suis en conduite accompagnée. Afin de réaliser mes 80 heures, je participe, accompagne et encadre les enfants de 6 à 8 ans le mercredi de 17h à 18h30 pendant le cours de Basket encadré par Vincent Nicol à la salle des sports. J’ai également participé à l’accueil des nouveaux arrivants, à la cérémonie patriotique du 11 Novembre 2013, à la semaine pass nature/faites du sport et aux balades musicales. Ce dispositif est très plaisant d’autant plus que j’aime faire du sport et j’apprécie la relation avec les enfants. La bourse au permis est un atout pour moi, car le permis coûte très cher et j’en ai besoin pour trouver un travail et gagner en autonomie ».

Suzanne entraîne les plus jeunes lors d’un cours de Basket. Hermine, âgée de 17 ans, bénéficie de ce dispositif depuis septembre 2013. Elle est en première sciences et technologiques du management et de la gestion et aimerait travailler dans les ressources humaines.

« Ce dispositif m’a bien aidé financièrement mais aussi humainement. » Antoine, 18 ans

« J’ai connu ce dispositif par le bouche à oreille. Comme Suzanne, le CCAS m’a accordé une aide de 1000 euros pour l’obtention de mon permis de conduire soit 80 Heures de service d’intérêt collectif proposés par la commune. Actuellement je suis en train de passer mon code de la route. Afin de réaliser mes 80 heures, j’ai participé au repas des anciens et à la cérémonie patriotique du 11 Novembre 2013. A l’avenir, j’aimerais pouvoir accompagner les enfants pendant les activités sportives du samedi matin à la salle des sports. Pour financer le complément de mon permis de conduire, j’essaye de trouver un travail pour l’été prochain. Ces activités me plaisent car elles me permettent de rencontrer du monde et de donner de mon temps pour les autres ». Antoine âgé de 18 ans est en recherche d’emploi dans le domaine de la boulangerie. « C’est ma voisine elle-même bénéficiaire de la bourse au permis qui m’a parlé de ce dispositif. Pour moi, le permis me semblait essentiel pour trouver du travail. J’ai obtenu mon code en décembre dernier et vient de commencer la conduite. Comme Suzanne et Hermine, le CCAS m’a attribué une bourse de 1000€ soit 80 heures que j’ai réalisées de juillet à octobre en encadrant les activités sportives pendant la semaine pass nature / faites du sport». J’ai également participé au multisports le samedi matin avec Vincent Nicol et effectué la distribution de nombreux flyers. Ces activités m’ont permis de gagner en autonomie et de tisser un lien d’amitié avec les autres bénéficiaires. Ce dispositif m’a bien aidé financièrement mais aussi humainement ».

Le devenir de ces bénéficiaires
Quatre des sept jeunes recrues de 2013 servent le goûter pendant le spectacle de Noël. Depuis 2008, sur les 27 bénéficiaires : 13 jeunes ont obtenus leur permis de conduire, les autres sont encore en formation. Seulement 2 dossiers ont dû être annulés car les bénéficiaires n’ont pu se rendre disponibles pour effectuer leurs heures allouées.

18

19

Trois stagiaires au service des sports
Depuis septembre dernier, les pratiquants sportifs cloharsiens ont pu remarquer de nouveaux arrivants dans l’équipe d’encadrement. Ces derniers, au nombre de trois, sont des stagiaires en formation avec le service des sports.

Téléthon

Affichage associatif

Flavien Le Corre, en découverte professionnelle nous vient d’Elliant, il est en 1ère au lycée de Kerustum de Quimper. Ce jeune footballeur aura suivi pendant un mois la plupart des cours délivrés par le service des sports. Cette expérience l’a conforté dans l’envie de se diriger vers le métier d’éducateur sportif.

Comme tous les ans le téléthon sur notre commune aura été principalement sportif. Les participants ont répondu présents aux différentes activités mises en place par l’OMS Cloharsien. Etaient organisés :

Depuis quelques semaines, plusieurs panneaux ont été installés aux abords de bâtiments publics de la commune. Ces panneaux vont servir de supports communication aux associations cloharsiennes. de

Damien et Florian étaient dans le cas de Flavien l’an passé. Ils ont suivi Vincent et Fréderic à plusieurs reprises pendant la saison dernière. Ils ont intégré désormais une formation BPJEPS* à Ploemeur. C’est ainsi que Florian Meiche va durant tout son cursus être en alternance avec le service des sports. Il sera principalement présent le mercredi et le samedi. Damien Guenneguez partage quant à lui son alternance entre les services de Moëlan et de Clohars. Il sera présent sur Clohars le lundi.

Un tournoi de futsal le vendredi ;

• De la marche nordique, un tournoi de pétanque, la rando roller/course à pied le samedi ; • Le tir à l’arc et le badminton le dimanche.

Dans un premier temps, 5 unités ont été mises en place : salle des sports, maison des associations St. Jacques, Ecole St. Maudet, Groupe Scolaire et Office de tourisme au Pouldu. A terme, 5 autres panneaux du même type seront installés dans d’autres lieux fréquentés de la commune. Après la signature d’un règlement d’utilisation en cours d’élaboration, chaque association qui en fera la demande se verra remettre un jeu de clefs pour ouvrir les panneaux. Ce règlement en précisera les modalités d’utilisation comme, par exemple, le fait de ne poser ses affiches qu’au maximum 1 semaine avant une manifestation. Après le panneau lumineux, ces nouveaux supports doivent améliorer la visibilité des activités et manifestations de nos associations.

L’avantage du service des sports est qu’il intervient dans un grand nombre de pratiques et touche un large public. Durant leur formation, les trois stagiaires vont intervenir dans le scolaire, le périscolaire, l’associatif, l’estival et l’évènementiel. Ils vont également pouvoir conforter leur pratique dans toutes les activités sportives développées, ce qui pour eux est un plus dans leur formation.

L’ensemble de ces activités a mobilisé plus de 250 personnes. Nouveauté dans le programme cette année : une pièce de théâtre à la salle des fêtes a été jouée le dimanche après-midi. « Le père noël est une ordure », proposé par la troupe Commedia, aura séduit 70 personnes. La classique brioche « 36/37 » proposée par la boulangerie « pains & fantaisies » aura tenté beaucoup de gourmands tout au long du week-end. Le résultat financier est plus que positif puisque l’ensemble des manifestations aura permis de récolter 1275 €. 110  € pouvant venir s’ajouter à cette somme si les droits d’auteur de la pièce de théâtre ne sont pas retenus.

Florian et Damien devront d’ici la fin de l’année mettre un évènement en place, ce dernier devant sensibiliser les pratiquants aux problèmes musculo tendineux. Le service des sports va dans les années à venir chercher à devenir un lieu de formation de cadres sportifs, ce qui est un plus. En effet, la réflexion portée sur les séances oblige à se remettre en question en permanence et conforte donc la dynamique sportive recherchée. *BPJEPS : Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et du Sport.

20

21

Mieux connaître le CLIC
Vers le milieu de l’année 2013, la Communauté des Communes du Pays de Quimperlé (COCOPAQ) qui regroupe 16 communes, dont la nôtre, a mis en place dans ses locaux un Centre Local d’Information et de Coordination, le CLIC. Le CLIC est un service d’accueil et d’écoute qui informe et conseille gratuitement les personnes âgées de 60 ans et plus. Il est financé par la COCOPAQ et le Conseil général du Finistère. Il vous renseignera, vous conseillera et vous guidera dans vos démarches pour Bien vieillir : 1)- Chez soi grâce aux assistances possibles au maintien au domicile : Aide à domicile Soins Portage des repas Téléalarme Transports Information et culture 3)- Avoir accès aux aides financières : APA, Aide sociale ménagère etc. 2)- Ou en établissements qui offrent une gamme variée de services : Maisons de retraite Hébergement temporaire Accueil de jour Accueil familial

De nouvelles œuvres pour les Cloharsiens
Clohars-Carnoët est une terre d’artistes, chacun le sait. Paul Gauguin a fait la renommée du Pouldu et dans son sillage, on ne compte plus les peintres et artistes venus immortaliser nos paysages, dont le port de Doëlan. Le soutien à la production artistique prend de fait tout son sens à Clohars. Ainsi la commune procède-t-elle chaque année à travers ses acquisitions à l’enrichissement de la Collection Municipale, complétée également par des dons d’artistes. Après Jean-Sylvain Fontaine, Emile Compard et, plus près de nous, Philippe André ; entrent dans nos collections les œuvres des artistes suivants : • Catherine Le Goff, d’abord photographe de presse, exerce aussi son talent dans la photographie artistique sans perdre de son acuité sociologique. Sa série « Pêche en mots salés » en est son travail phare. Les quatre grands tirages acquis par la commune sont visibles sur le mur entre la Poste et la Mairie. Laëtitia Villemin, également photographe-infographiste vit et travaille à Clohars. Son territoire la nourrit sans cesse et a fait naître sa nouvelle série alliant images de scènes de plages et extrait de Paroles de Jacques Prévert. Une œuvre toute en poésie et couleurs, qui sera accrochée à la Médiathèque de façon pérenne. Roger Rode est un voisin, mais son approche picturale mi abstraite, mi figurative ; emprunte de douceur et de vigueur dans le trait de pinceau, ne pouvait laisser indifférente notre commune bordée de mer. La mer, source d’inspiration unique de ce peintre. Une reproduction grand format d’une toile viendra agrémenter les abords de St Jacques. Enfin, Bénédicte Klène réside patiellement au Pouldu. Elle est l’artiste du croquis, de l’esquisse, des Petits Riens comme elle les nomme. De Doëlan à St Maudet, elle a arpenté chaque recoin de la commune et nous donne à voir ce que nos yeux ne voient pas toujours. Elle a fait un don à la commune pour la seconde fois cette année. Son oeuvre sera visible à la maison des associations en 2014.

4)- Autres services : Cesu, mise sous protection, etc.

Tous ces dons proviennent des Arts en Balades 2013. « Bien vieillir au Pays de Quimperlé  », guide pratique conçu par le CLIC, en collaboration avec le Conseil des Sages de CloharsCarnoët, est consultable au CCAS de Clohars-Carnoët où des fiches pratiques sont disponibles. N’hésitez pas à contacter le CLIC : 02 98 35 48 50

UNC : hommage rendu aux anciens combattants
Le décret du 26 septembre 2003 a fixé au 5 décembre la journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France  » en Afrique du Nord. Par la suite, la loi du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation en faveur des français rapatriés a associé « les rapatriés d’Afrique du Nord, les personnes disparues et les populations civiles victimes de massacres ou d’exactions commis durant la guerre d’Algérie et après les accords d’Evian, ainsi que les victimes civiles des combats de Tunisie et du Maroc, à l’hommage rendu le 5 décembre aux combattants morts pour la France en Afrique du Nord. » Dans ces conditions, l’Union Nationale des Combattants appelle à marquer l’attachement à la date du 5 décembre.

«Pêche en mots salés», une série de photographies de Catherine Le Goff, désormais acquise par la Mairie.

22

23

L’agenda culturel L’agenda culturel

L’agenda la médiathèque L’agenda dede la médiathèque

Exposition « calme », du 17 janvier au 1er mars Découvrez une sélection d’ œuvres d’artistes contemporains issue de l’artothèque d’Hennebont.

Le P’tit Bal, le samedi 22 février à 19h30

Rendez-vous musical, le 8 février à 16h30 Avec « Kloar Musiques » : duo voix et percussions par Brigitte Kloarec et Bernard Le Ludec.

C’est au tour des grands de danser ! « Le P’tit Bal » est un spectacle musette, qui vous entrainera du swing au rythme and blues, en passant par le madison. Christine Corday et Olga Plazza, deux chorégraphes seront là pour vous faire entrer dans la danse. C’est un temps de fête et un beau moment qui vous sont proposés. Le rendez-vous de 19 h 30 proposera une formule apéro-dînatoire sucré-salé à votre guise. Tarifs : 8 € plein tarif 5€ tarif réduit Gratuit pour les -14 ans.

Comité de lecteurs, le 15 février à 16h Le rendez-vous trimestriel pour sélectionner ses romans préférés. Ciné pop-corn, pendant les vacances de février

Exposition d’andré rober, du 8 au 26 mars Ulysse et fils, le samedi 15 mars à 17h30 Dans le cadre du festival de la parole poétique, exposition des poèmes visuels d’André Robèr. En partenariat avec La Maison de la Poésie.
Du 1er février au 2 mars, aura lieu à La Longère la deuxième édition du salon «  Eclectisme ». Ce salon présente 15 artistes locaux et amateurs avec l’envie de faire partager leur passion au public. Mercredi : 15h - 18h Samedi : 10h - 12h / 15h - 18h Dimanche : 15h- 18h Entrée libre et gratuite.

Chers parents, Venez avec vos petits, et aussi vos plus grands,partager un moment de spectacle, et d’émotion forcément. Ce samedi 15 mars entre la fin des courses, et avant votre soirée, offrez-vous ce moment privilégié. Frédéric Bargy, et ses marionnettes vous content à leur façon, Ulysse, son épopée, et aussi les petits mythes et légendes qu’on se raconte dans les familles... « Ulysse et fils » est une création de la compagnie La Générale électrique. Tarif : 3€ par personne, petits et grands.

Rendez-vous musical, à venir fin mars Avec «Kloar Musiques» : flûte à bec musiques baroques et contemporaines par Catherine Blanchard.

Poème visuel d’André Robèr, en mars à la médiathèque.

24

25

Tribune libre
« Dire ce que l’on va faire et faire ce que l’on a dit ! »
La mandature se termine et c’est l’heure du bilan. Le programme pour lequel nous avions été élus a été mis en œuvre dans sa totalité. A un moment où les citoyens doutent de l’action publique et de la parole politique, « dire ce que l’on va faire » et « faire ce que l’on a dit » aura été notre ligne de conduite. Nous nous y sommes tenus avec volontarisme, engagement et rigueur budgétaire. Au final, les comptes de la commune sont meilleurs qu’en 2007 : autofinancement moyen en hausse de + 155 % (686 000 € contre 269 000€), durée de désendettement réduite (3,7 années contre 4,5), diminution du recours à l’emprunt (3 170 000€ de moins). Les finances locales n’ont jamais été aussi solides et aussi hautes. Nous avons aussi renforcé la démocratie par la tenue d’une quarantaine de réunions publiques, la tenue régulière des commissions municipales, la recherche de consensus avec les élus des groupes n’appartenant pas à la majorité, la mise en place d’un conseil des sages, l’installation d’un quart d’heure citoyen. Nous avons écouté et partagé, expliqué et respecté chacun. Notre vie communale est plus riche, nos équipements sont vivants et adaptés aux besoins. Clohars est une ville intergénérationnelle, attractive et rayonnante. Soyons en fiers et continuons dans cette voie !

L’ADMR à Clohars-Carnoët
L’Association du service à Domicile en Milieu Rural, partenaire de l’économie sociale, recherche de nouveaux bénévoles à Clohars. L’occasion de présenter ses différentes missions et dispositifs d’aide à la personne.

En quelques chiffres L’ADMR est une association loi 1901, dirigée par des bénévoles, employant plus de 20 salariés – un des principaux employeurs de la commune – qui assure près de 30 000 heures d’intervention par an auprès de plus de 120 personnes aidées. L’ADMR est une composante importante du soutien social à Clohars depuis plus de cinquante ans. En coordination avec les autres services sociaux et de santé communaux, elle est présente majoritairement auprès des personnes âgées, mais aussi à tous les âges de la vie, auprès des handicapés physiques ou psychologiques, des familles en quête de soutien, et dans de nombreuses situations nécessitant une aide prolongée ou ponctuelle : Aide à la personne : ménage, repassage, repas, courses, accompagnement à pied et en voiture, soutien moral, aide aux démarches administratives ; Aide à la famille : garde d’enfants, notamment autistes ; Téléassistance Filien : permet de rester chez soi en toute sécurité. Trente-trois abonnés de notre commune bénéficient actuellement de cette sécurité, utile en cas de malaise, de chute, de sensation d’isolement ; les personnes étant reliés 24h sur 24 et 7 jours sur 7 à une plate-forme de surveillance et d’écoute. Des bénévoles cloharsiens de l’ADMR sont à votre disposition pour une mise en place rapide et un suivi efficace. Par rapport à d’autres sociétés à but lucratif, la spécificité de Filien repose sur la convivialité, l’importance donnée au lien social, et, à partir d’un seul interlocuteur, d’avoir accès à deux services complémentaires : l’aide à domicile et la télé assistance. Vous pouvez solliciter la télé assistance sans pour autant bénéficier de l’aide à domicile. La location de l’appareil peut être prise en charge partiellement dans le cadre de l’action sociale des caisses de retraite, de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie ou de votre mutuelle. Vous pouvez aussi bénéficier de réduction d’impôts selon la législation fiscale en vigueur. L’équipe de bénévoles qui gère l’association est stable depuis 7 ans. Mais cette équipe a un besoin urgent de nouveaux bénévoles, afin de pérenniser l’aide qu’elle apporte aux membres de vos familles, et peut-être plus tard à vous-même. Vous qui disposez de quelques heures par semaine, qui aimez le contact et qui désirez que ce lien social perdure à Clohars, rejoignez-nous. Contact : Secrétariat de l’ADMR, 1 bis rue Pierre Jacob (derrière la mairie) Tel : 02 98 71 66 19 où vous pourrez obtenir des renseignements auprès de la secrétaire, ou un rendez-vous avec la présidente Claudine Berlot, le référent Filien Serge Levrel ou tout autre bénévole.

Groupe de la majorité Kloar un nouvel horizon

Au teRme de 6 annÉes de bÉnÉVolat...
Dans quelques mois notre mandat d’élus va prendre fin. Notre engagement public a, depuis le départ été motivé par notre attachement à notre commune. C’est dans un climat de dépassement des clivages partisans, que nous avons fait abstraction de toute considération politique, fidèles aux engagements de notre liste. Pendant ces 6 années écoulées nous sommes restés soudés et actifs dans toutes les réunions auxquelles nous avons participé de façon constructive et désintéressée. Nous avons le sentiment commun d’avoir été écoutés et compris, nos remarques prises en compte et toutes nos déclarations et interventions retranscrites de façon exhaustive. Nous avons approuvé beaucoup de réalisations et de projets du fait qu’ils faisaient partie intégrante de notre propre programme. Toutefois, nous regrettons que la rénovation de la salle des fêtes n’ait pas été réalisée en adéquation avec les besoins des utilisateurs. Notre mission s’achève sur le constat du rôle de plus en plus important de l’intercommunalité dont le champ de compétence s’élargit, du poids de plus en plus lourd et plus exigeant de l’administration. Aussi, il sera demandé aux futurs élus beaucoup de disponibilité, de détermination et d’énergie. Il leur faudra de la conviction, du courage et savoir présenter un projet préalablement discuté, étudié, à l’écoute de la population en évitant toute démagogie. Les membres élus de CLOHARS POUR TOUS vous remercient de la confiance que vous leur avez accordée et vous souhaitent une excellente année 2014.

Les élus de Clohars pour tous - Joël CHENOT, élise BRIAND, Marcel LEPORT, Yvon GREMILLET

LES IMPôTS… ET LE « PERE NOëL »…
La fin de l’année 2013 voit enfin la réalisation de plusieurs infrastructures majeures pour notre commune ; infrastructures pour certaines initiées au cours de plusieurs mandatures successives même si le choix d’implantation a parfois suscité beaucoup de débats contradictoires. Deux échéances importantes se présentent au cours du premier trimestre 2014, à savoir : • l’élection municipale en mars prochain,

• l’élaboration du budget 2014 qui devra intégrer l’ensemble des nouvelles charges en année pleine (investissements, fonctionnement). Ce budget sera présenté lui aussi au conseil municipal actuel de mars prochain ; C’est pourquoi notre équipe en cette période de vœux ose croire au « Père Noël » espérant qu’à l’instar du maintien des tarifs communaux et portuaires 2014, que les impôts locaux seront eux aussi maintenus à leur niveau actuel, sinon contenus, dans les années à venir . Nous ne pouvons pas conclure sans vous présenter nos meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2014. Élus n’appartenant pas à la majorité : Francis JEGOU - Daniel MANCEAU - Jeannine STEPHAN - Patrick VINTRIGNIER

26

27

Etat civil
Octobre - Novembre - Décembre 2013
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de

Lucas LE GALLIC, Manon BRIDOT, Pacôme LORANT, Paul LE BLOA, Ugo RUGET, Kaylah ROSS, Kassilya AUGUSTE.
Erratum septembre : Mathéo ZUNINO.
Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de

Pierre-François ROUAT, Maurice LE GALGUEN, Paul LE GOFF, Henri GOSSOT, Ernest HENRY, Pierre GUENEZANT, Julien LE THOER, Jeanne THOMAS veuve LE, Marcel AUDREN, Dominique GUYOMAR, Louis LE GALL, Irma LE CORRE veuve DUBREUIL, Jeanne LE CARQUET, Annick PERENNOU épouse DUCLOS, Raoul MEILLADEC, Joseph KERDELHUE, Yvette UHEL veuve COSTAOUËC, Geneviève PENNAMEN épouse RAOULT.
Ils se sont mariés. La ville présente ses félicitations à

Angélique LE BIHAN et Patrick STEPHAN, Séverine KERLAN et Sébastien PERON, Amina CHERRADI et Hervé CORNEC, Christelle GUERDIN et Isabelle QUEFFELEC.
Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Léa Dupart en mairie.

Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr

Centres d'intérêt liés