Vous êtes sur la page 1sur 44

Printemps 2010

N°8

Journal municipal

Mairie de Clohars-Carnoët Ti-kêr Kloar-Karnoed

édito
Bonjour 2010 !
Chaque année est une nouvelle page qui s’écrit, un futur dont on ignore les contours mais dont on attend le meilleur. Puisse 2010 nous donner le plus de satisfactions ! A chacun d’entre vous d’abord, à notre commune ensuite, mais aussi, au monde qui nous entoure. En tant que Maire, j’aurai à veiller aux intérêts de mes concitoyens, à leur bien être et au développement harmonieux de notre commune. Nos projets pour cette année sont nombreux et ambitieux. Ils visent à répondre à notre mission de service à la population. Ainsi, cette année verra la mise en chantier de la caserne de pompiers, de l’agrandissement de la crèche, de la base nautique et de nouvelles salles de réunion pour les clubs au gymnase. Nous n’oublions pas notre cadre de vie. Le lancement de la ZAC marquera notre volonté de mettre en place un habitat de qualité réservé en priorité aux habitations principales et trouvant sa place dans un environnement préservé. Plus que jamais, nous nous appuierons sur notre potentiel naturel et culturel : équipement de 3 itinéraires de randonnée, aménagement du parc St Jacques et de celui d’Amzer Zo, installation d’aires de jeux. Nous améliorerons aussi la qualité alimentaire des repas servis aux élèves en amplifiant le nombre de repas bios. Notre politique culturelle sera poursuivie et renouvelée par une programmation ouverte à tous et diversifiée dans ses contenus. De la vie, de l’envie, l’année 2010 nous attend. Qu’elle soit au zénith de nos espérances ! Jacques JULOUX Maire Demat 2010 Bep bloaz a zo e giz ur bajenn nevez da skriv, un dazont gant korntroioù kuzet met spied evit ar gwellañ memestra. Ma c’helfe 2010 roin ive are gwellañ da peb hini ouzoc’h e giz da barrez hag ive d’har bed tro dro. Red a vo d’in e giz maer kemer evez eux dudi an dud, da pez a zo mat evite ha dre un diorren heson evit hor barrez. Hor raktresoù a zo niverus ha ambissius bloaz mañ. Respont a ran d’ho gevredi diwar benn rentañ servij d’an dud. Setu bloaz mañ vo kroget gant chantie kazarn ar bomperien, brassaat ti babigoù, ar moraerez a salioù emvod nevez er sal sportoù. Tied nevez a vo savet dre ar ZAC gant hor volontez da ober dre ar respet d’an natur. Laket a vo war raok ive hon galloudez sevenadurel ha natural dre : nevezaat 3 sro bale, renkañ Park San Jakez, Park Amzer Zo ha tachennoù c’hoari… Gwellaat a vo ive kalite bouet ar predoù servijet da vugale gant muioc’h predoù bio. Kendalc’het ha nevezet a vo hor buhez sevendurel gant traoù disheñvel. Buhez, c’hoant, setu 2010 o c’hortoz ac’hanomp Hini da vont d’ar gwellañ

Kloar Infos est édité à 3100 exemplaires Directeur de publication : Jacques Juloux Comité de rédaction Jacques Juloux, Nathalie Mahoïc, Patrice Lorent, Claude Couderc, Kristell Morice, Laëtitia Villemin. Crédit photographique : Laëtitia Villemin
(sauf mention contraire)

Conception : Service Communication de la mairie - Imprimé par IBB

2

http://www.clohars-carnoet.fr

Solidarité avec Haïti
Suite au séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010 et dont les conséquences sont extrêmement lourdes pour la population, le Conseil Municipal a voté un don de 1 € par habitant de la commune au titre de l’aide humanitaire soit 4 109 € (population INSEE 2009). Cette aide a été versée à la Fondation de France.

Sommaire
Pages 4/5 : Brèves de conseil Pages 6/7/8 : PLU Page 9 : Plan éducatif local Pages 10/11/12 : Restauration scolaire Page 13 : Réunion de quartier Page 14 : OPAH Page 15 : Charte enseignes & Concours Pages 16/17 : STEP Pages 18/19/20/21 : Circuler à Kloar Page 22 : Questions à… Pages 23/24/25/26 : Rendez-vous Page 27 : Le Minibus Pages 28/29 : Transport à la demande Pages 30/31/32/33 : Tarifs 2010 Pages 34/35 : Sports/ Musée d’Orsay au Pouldu Pages 36/37 : Gros plan / La Longère Pages 38/39 : Loisirs & Culture Pages 40/41 : Pêle-Mêle d’infos Page 42 : Tribune libre Page 43 : Association

Sommaire

3

Brèves de Conseils
Station d’épuration :  Au regard de la situation de l’assainissement sur la commune, il est urgent de démarrer au plus vite la construction d’une nouvelle station. La loi littoral impose de construire dans la continuité de l’habitat existant. Au vu des ces contraintes et de l’avis du groupe de travail, le conseil municipal a retenu le site de Kerzellec comme lieu d’implantation de la future station d’épuration. Il a aussi autorisé le Maire à lancer les études préalables au projet. C’est la société SETUR qui a été retenue pour les mener pour un montant de 60 137 € HT. Une demande de subvention a été adressée à l’agence de l’eau et au département. Centre de secours : L’actuel centre de secours est vétuste et exigu. Il ne répond plus aux exigences de fonctionnalité requises pour les interventions. Sa surface ne permet plus, non plus, de stocker l’ensemble du matériel et des véhicules. Un préprojet estimé à 1100 000 € a été établi en concertation avec les pompiers, le SDIS et le Conseil Général. Le site actuel permet cette nouvelle construction. Durant les travaux, le centre serait momentanément transféré aux ateliers municipaux. Le conseil a autorisé le maire à déléguer la maîtrise d’ouvrage au SDIS (Syndicat Départemental d’Incendie et de Secours). Ce projet sera financé à hauteur de 66% par la commune et de 34% par le Conseil Général et le SDIS. Droit de préemption pour la création d’équipements culturels et touristiques : Vu le projet de la commune de développer le tourisme sur des périodes plus longues, vu le projet de création d’un espace muséographique en complément de la Maison-Musée du Pouldu, vu le projet de développement culturel passant notamment par l’accueil d’ateliers d’artistes, le Conseil a autorisé le Maire à préempter tout bien susceptible d’accueillir et de promouvoir ces projets. Estacade du Bas Pouldu : Afin de réaliser une estacade en bois d’une longueur de 60 m située au bout du quai Polignac, le Maire a été autorisé à faire une demande d’autorisation d’occupation du domaine public maritime auprès de la DDEA. Cette réalisation permettra aux particuliers d’entreposer leurs annexes. De fait, le quai se trouvera libéré de tout stockage et facilement praticable. POS : Autorisation de lancer une modification simplifiée du POS : Le POS approuvé en 1994 avait délimité un emplacement réservé pour un parking de 3000 m2 sur une parcelle privée. La commune en 2005 a refusé la suppression de cet emplacement. Les propriétaires ont alors déposé une requête, auprès du tribunal qui a tranché le 10 juillet 2008, en défaveur de la commune. Le conseil municipal en a pris acte et va procéder à la révision partielle de son POS pour lever cet emplacement réservé. Nomination des voies communales à Doëlan rive gauche Pour des raisons de sécurité et de commodité, il a été convenu de nommer ou de renommer certaines rues dans le secteur de Doëlan Rive gauche. Ce travail a été effectué par le Conseil des Sages et a été validé par le Conseil Municipal. Il a été décidé les noms suivants : Rue du vieux Doëlan, Impasse du vieux Doëlan, Rue de Kernabat, Rue de Cayenne, Chemin de Lann Huilic, Village de Keruster, Quai du vieux Doëlan, Quai Eric Tabarly et Quai de Kernabat. Cession de terrains : Le conseil municipal a autorisé la vente de 2 terrains à Kerannna : Le premier, d’une superficie de 5646 m2, non viabilisé, a été vendu à l’usine Capitaine Cook au prix de 3 € le m2. Le second, d’une superficie de 700 m2, viabilisé, a été vendu 6 € le m2 à l’entreprise LPS. A Penhars, le conseil a autorisé la vente un terrain agricole de 1438 m2 au prix 778 € à Mr Doaré pour l’installation de ruches. 4

Brèves de Conseils
Cession maison du cimetière : Le conseil municipal a autorisé la vente de la maison dite « du cimetière » route de Quimperlé au prix estimé par les Domaines et 2 agences à 65 000 €. Extension de la crèche : Afin de répondre à la demande des familles et d’améliorer l’offre en matière d’accueil de la petite enfance, il a été décidé d’initier une extension de la crèche. Sa capacité d’accueil passera de 20 à 30 places. Le conseil a sollicité des subventions auprès de la CAF et du Conseil Général (coût estimé à 370 000 €). Demande de subvention pour la création de la médiathèque : La construction d’une médiathèque, prévue en 2012, a été inscrite au programme pluri annuel d’investissements de la commune. Son coût prévisionnel, tout compris (terrain, construction, rayonnages et équipements) est estimé à 1 500 000 €. Le Conseil Municipal a sollicité les aides du Ministère de la Culture - DRAC Bretagne et du Conseil Général (subventions estimées à 30 %). Emprunt 2009 : Deux emprunts ont été sollicités auprès du Crédit Agricole au taux fixe de 3,84% pour une durée de 15 ans. Ces emprunts, respectivement de 500 000 € et 200 000 €, seront affectés au financement de la rénovation de la salle des fêtes et de la Longère. Adoption d’un nouveau nom pour la Maison Marie Henry : En 2009, la Maison Marie Henry est passée, à nouveau, sous gestion municipale. En 2010, elle change de nom et s’appellera « Maison-Musée du Pouldu », avec en sous titre, la mention «  Sur les traces de Gauguin ». Ce nouveau nom permettra une meilleure communication sur les moteurs de recherche et sera plus facilement identifiable pour les visiteurs. L’expression « Maison-Musée » informe qu’il s’agit d’une reconstitution liée au lieu. Adoption d’un nom pour l’espace Jeunes : Les jeunes ont retenu le nom Balafenn pour nommer l’espace jeune. Ce nom signifie « Papillon » en Breton. Un logo et une communication spécifiques seront déclinés, à partir de ce nouveau nom. Zone de développement Eolien : Le projet de charte pour le développement éolien n’a pas été adopté. Une large partie du conseil a souhaité s’abstenir en raison d’informations insuffisantes sur les impacts visuels qui en découleraient sur la route touristique. Le projet se situe en limite de notre commune sur le territoire de Moëlan. Recensement de la population : Il a été décidé de recruter 9 agents recenseurs vacataires afin de réaliser les opérations de recensement 2010. Le Conseil a également fixé les conditions de rétribution de ces agents. Port de Guidel : Le Maire annonce qu’une enquête publique va avoir lieu sur l’extension prévue du port actuel de Guidel. Il informe le Conseil qu’il a écrit un courrier au vice président de Cap Lorient, chargé du dossier. Il y exprime ses plus vives réserves et demande des garanties sur les conséquences possibles, en termes écologiques et financiers, pouvant en découler. Motions : 3 motions ont été adoptées. La première fait le vœu d’un maintien de la scolarisation des enfants de 2 ans à l’école maternelle. Les deux autres concernent l’opposition du Conseil Municipal à la privatisation de la Poste ainsi qu’à la suppression de la taxe professionnelle. 5

Plan Local d’Urbanisme

la participation des habitants a

Le PLU est en cours d’élaboration. Il était important pour la municipalité que nos concitoyens puissent exprimer leurs idées et émettre des propositions. Aussi, après un appel à candidature, une trentaine d’entre eux ont participé a trois ateliers. Les thèmes abordés furent les suivants : • Economie & déplacements • Environnement • Formes urbaines Nous vous proposons ici une synthèse des constats, échanges et orientations dégagés. A) Economie & déplacements 1) La question agricole A Clohars, les exploitants propriétaires, sont peu nombreux, les parcelles exploitées sont éparpillées et morcelées entraînant de multiples déplacements. Le mitage des constructions ne facilite pas la pérennisation des exploitations. Pour dynamiser l’agriculture, il faudrait tendre au développement des pratiques d’agriculture raisonnée ou biologique, encourager la diversification des productions (cultures maraîchères) faciliter l’installation de jeunes agriculteurs et permettre l’éclosion des AMAP. La communication devra être renforcée vers des publics porteurs d’avenir (scolaires). Des actions comme les jardins partagés sont un médium à envisager. Le diagnostic de la Chambre d’Agriculture a permis de dégager avec plus de précision les problématiques liées à la pratique agricole sur notre commune. 2) Le devenir de la friche industrielle usine Capitaine COOK Ce site semble pouvoir être utilisé pour y installer des activités de type économiques. Différentes propositions ont été émises. Parmi celles-ci signalons : • Une salle de conférence avec restaurant. • Des ateliers d’artistes • Des Gîtes d’étape • Espace muséographique lié à l’histoire maritime de la commune

6

au cœur de son élaboration

B) Environnement 1) Constats 3) Commerce de proximité Sur Doëlan, le maintien des commerces est rendu difficile par la faible proportion de résidents permanents, il en est de même au Pouldu, où seuls les commerces saisonniers perdurent. Doëlan ayant une vocation de port de pêche, il ne paraît par opportun de développer des activités liées au nautisme qui pourraient entraîner un encombrement du port. Il faudra soutenir l’activité de la pêche afin de préserver son identité. La problématique du bourg est différente. La disparition du Shopi du centre vers l’extérieur route de Lorient n’a pas facilité le maintien des commerces. Le marché n’est pas suffisamment important pour créer une dynamique, il faudrait encourager son élargissement. A noter que la circulation reste difficile ainsi que le stationnement. Ces deux éléments seront à prendre en compte pour développer les activités commerciales du bourg. L’activité économique est à encourager tout comme l’installation d’artisans et de petits commerces. 4) Déplacements La place de la voiture est trop importante, le vélo et le piéton n’ont pas leur place à Clohars. La spécificité de Clohars, le bourg, le Pouldu, Doëlan, crée de gros problèmes de communication entre ces trois entités et particulièrement en ce qui concerne les liaisons douces  : à pied ou à vélo. Le stationnement est aussi un point noir, ainsi que le manque de signalétique. Il faudrait faciliter les déplacements piétonniers, à encourager la création de sentiers entre les trois pôles de la commune, à sécuriser quelques lieux comme le carrefour de l’église et les abords des écoles. La mise en voies piétonnes des quais de Doëlan est une hypothèse intéressante, par exemple. Dans le projet de ZAC , il faudra absolument mettre le piéton et le cycliste au centre du dispositif de déplacement. Notre commune est caractérisée par une grande diversité paysagère, parcourue par une multitude de sentiers qui sont à conserver voire à créer. La COCOPAQ prévoit l’installation d’un parc éolien sur son territoire. Ce type de production d’énergie a fait débat dans le groupe de travail. Il a semblé peu adapté à notre commune touristique compte tenu de son impact visuel et sonore. 2) Orientations Il faudra limiter l’implantation linéaire des constructions et éviter le mitage, déjà rappelé dans le chapitre précédent, favoriser la construction de petits collectifs afin d’économiser l’espace, maintenir des espaces boisés et limiter l’usage des pesticides. Il faudra penser le développement urbain de la commune, encourager l’harmonie dans les constructions en essayant de recréer un esprit de quartier. Les nouvelles implantations devront tendre à être en accord avec les nouvelles normes Eco-Habitat, en encourageant la récupération des eaux pluviales, les énergies économes et le tri sélectif. Le développement touristique devra être maîtrisé. 3) Principes mis en exergues Les espaces urbains devront être densifiés, sans pour autant se livrer à des opérations immobilières disproportionnées avec les besoins de la commune. Cette redistribution de l’urbanisation devrait permettre le maintien des terres agricoles et des espaces boisés, en préservant ainsi la diversité paysagère. Il faudra encourager les modes de déplacement doux au sein des zones urbaines. Le bourg grâce à la ZAC, doit prévoir aussi l’accueil de personnes âgées, en mettant à leur disposition des équipements adaptés mais surtout attirer de jeunes ménages. Enfin, dans un souci de Développement Durable, il faudra prendre en compte la gestion des déchets, de l’eau et de l’énergie. 7

Plan Local d’Urbanisme

C) Formes urbaines 1) Constats Au Pouldu, règne une anarchie urbaine liée à un développement non concerté. Le taux de résidence principale y est beaucoup trop faible. Concernant la particularité de Doëlan, elle devra être respectée, sur le plan urbanistique. Les constructions ne sont pas intégrées dans le paysage et l’environnement urbain manque cruellement d’espaces verts. 2) Orientations Dans le projet de ZAC , la réussite de ce nouvel espace sera liée au respect de quelques règles simples que sont la mixité sociale, l’accession à la propriété des primo-accédants, la mixité architecturale, logements individuels et petits collectifs. Il conviendra de mettre le piéton au cœur de cette nouvelle urbanisation et d’éviter que de nouveaux lotissements soient réalisés en impasse. En accord avec la loi Littoral, les espaces déjà urbanisés seront densifiés. Les coupures d’urbanisation seront maintenues entre les différents pôles, hameaux, villages. Au plan architectural, Doëlan devra conserver sa spécificité et son homogénéité. Le Pouldu ne devra pas faire l’objet de nouveaux programmes immobiliers importants, quant à la ZAC, on peut entrevoir la possibilité d’y admettre des architectures novatrices. Perspectives : Dans le cadre de l’élaboration du futur PLU nous devrons tenir compte de la Loi Littoral, du SDAGE, des prescriptions du SCOT, du PLH, de la ZPPAUP. Clohars Carnoët, c’est avant tout une association d’identité  : la mer et sa côte sauvage, la forêt, son port, sa campagne. Les atouts de Clohars sont nombreux, il convient simplement de les valoriser en développant harmonieusement le tourisme en lien avec les habitants et en préservant le cadre de vie.

8

Politique de l’enfance et de l’adolescence

Un nouveau chantier : Un Plan Educatif Local (PEL)
Un PEL c’est quoi ? Le Plan Educatif Local (PEL) constitue une nouvelle approche des politiques éducatives. Pour quel public ? Le Plan Educatif Local s’adresse aux enfants de 3 à 16 ans. A quoi sert-il ? Sa vocation est de contribuer à l’accueil des enfants et à l’aménagement de leur temps libre en vue de leur épanouissement et de leur bien être. Il a comme but d’élargir les activités qui leur sont proposées, afin de mieux répondre à leurs besoins. Comment fonctionne t-il ? Un comité de pilotage (orientation et évaluation) est mis en place avec la présence des partenaires institutionnels  : élus, Direction Départementale Jeunesse et Sport, Conseil Général, Caisse d’Allocation Familial, autres. Un Comité Technique chargé de la coordination des projets est également créé. A partir des objectifs généraux, ce comité fait des propositions sous forme de fichesactions dont la réalisation est ensuite évaluée par le comité de pilotage. Le Plan Educatif Local est un vaste chantier. Nous aurons besoin de la participation des acteurs éducatifs locaux pour ce projet en direction de l’enfance et de la jeunesse cloharsienne.

9

Restauration scolaire

api
RESTAURATION

QUI SONT-ILS ?
> 50 années d’expérience > 4ème opérateur français > Première entreprise régionale et familiale de Restauration de France > La Palme de la Croissance en Restauration Collective sur 10 ans > Des cadres professionnels, cuisiniers de métier > Des fournisseurs locaux et régionaux > 88,5 % de produits frais dans l’assiette > Un circuit de décision court et de proximité > Un centre de formation agréé et indépendant > Un passage hebdomadaire du chef de secteur garanti

«

A la rentrée 2008, la municipalité a souhaité introduire l’alimentation biologique dans les repas. A cet effet, un partenariat avec la société familiale API a été mis en place. Depuis cette date, tous les fruits, légumes et crudités servis sont issus de l’agriculture biologique. Ces produits, ainsi que le poisson frais, proviennent pour l’essentiel de Bretagne et les circuits courts sont privilégiés. Tout est fait sur place en cuisine. A Kloar pas question de barquettes réchauffées, c’est une cuisine traditionnelle qui a été choisie ! En 2010, nous allons amplifier notre engagement pour une alimentation de qualité à base de produits bio. Dès janvier, en plus des prestations actuelles, un repas par semaine sera entièrement bio. Cela occasionnera un coût supplémentaire pour la collectivité de 7500 €. Il ne sera pas répercuté sur les factures et sera totalement assumé sur le budget principal.

Avec ce nouveau pas, c’est désormais plus de 50% des produits alimentaires servis qui seront issus de l’agriculture biologique. Cette avancée marque notre volonté de nous engager pour une alimentation de qualité respectueuse de l’éducation au goût, de la santé de nos enfants et de notre planète. Elle place Clohars parmi les collectivités les plus engagées de Bretagne dans ce domaine.
10

50 % bio et 100 % de qualité !

Des approvisionnement en provenance prioritairement
de fournisseurs locaux et régionaux

Quelques exemples : > S.B.V. en viande bovine, basée à Rennes (35) > VOLFRANCE en volaille, installée à La Vicomté/Rance (22) >ELBE FRUITS pour les fruits, légumes et la marée, basée à Quimper (29) > SOVEFRAIS pour le B.O.F., à Poudaniel (35) > Galettes BERTEL à Pleudihen/Rance (22) > BERNARD de Locminé pour le porc (56) > Top Atlantique, Quimper et Lorient (29/56) > ALREDIS basée à Auray, pour les produits laitiers (56) > BRAKE à Brest pour les surgelés (29) Le pain servi au sein du restaurant est exclusivement fourni par les boulangers de la commune.

11

API Restauration : bien dans son assiette
Une entreprise dont les salariés sont tous issus de la restauration traditionnelle et gastronomique. Voilà le détail qui fait la différence et qui favorise la renommée de API Restauration. En septembre 2008, cette entreprise familiale qui compte pas moins de 3400 salariés en France, s’est donc vue attribuée le marché de la restauration scolaire bio de Clohars-Carnoët. Et le constat est là : après quelques réajustements et une réactivité-interactive sans faille concernant des améliorations à apporter, le premier bilan est très satisfaisant ! Par surprise et une fois par semaine, ce dernier, également chef de cuisine de métier, vient s’assurer du bon fonctionnement des différentes opérations du jour et de la semaine à venir, c’est le moment où il recueille également les propositions de Dominique, le cuisinier en chef du restaurant scolaire, concernant les menus et autres demandes. Le but étant d’améliorer constamment le service et les prestations.

Dominique, Chef de cuisine

Mr Virel, Chef de secteur

Le cahier des charges : bio, quantité et qualité est soigneusement respecté. 12

Réunion de quartier : Doëlan
Extraits du COMPTE RENDU DE LA RéUNION DE QUARTIER
DU 2 novembre 2009 secteur : Doëlan
Interrogation sur les chemins et leur sécurité notamment celui de l’anse de Stervinou. Les travaux nécessaires ont été réalisés après la visite des services techniques. Les 2 marches ne nécessitaient pas de traitement donc pas elles n’ont pas été refaites. Certains particuliers laissent un droit de passage au public. En cas d’accident, y a-t-il un engagement de la responsabilité de ces personnes ? OUI. Et c’est d’ailleurs pour cela que les personnes qui souhaitent léguer le terrain pour résoudre le problème peuvent le faire : cela doit passer en Conseil municipal. Amélioration du parking Rive Droite avec la liaison Groix-Doëlan souci de voisinage pour les riverains et les professionnels du port. La commune a essayé d’acheter 2 parcelles du Conseil Général mais cela n’a pas été possible car ce sont des zones protégées. La commune a essayé d’acquérir des parcelles à l’amiable auprès de particuliers qui ont refusé. La voirie existante a été busée et enrobée pour permettre à une soixantaine de véhicules supplémentaires de stationner mais ce n’est pas satisfaisant. C’est pourquoi nous essayons toujours de faire des parkings. Comme ils n’étaient pas prévus au POS, il faudra si possible les intégrer dans le futur PLU. Problèmes de circulation Rive Gauche Nous avons un cabinet qui travaille depuis décembre 2008. L’étude est prévue pour une durée d’environ un an. Les conclusions seront rendues publiques en 2010. L’objet de cette étude est le suivant : création de voies douces, sens de circulation, parkings et point de sécurité à améliorer. EIFFAGE : où en est le dossier ? EIFFAGE avait un projet exclusivement immobilier donc pas en phase avec la destination du site. Ceci explique le vote de la municipalité d’un projet en lien avec une activité économique. En début d’année, EIFFAGE a eu des difficultés à mettre en œuvre ce projet qu’ils ont fini par retirer. Lorsque le groupe ITM a remis en, vente le site, la commune a fait valoir son droit de préemption. ITM a alors retiré son bien à la vente. Insuffisance d’éclairage Après une visite sur place aux différents points signalés, finalement les riverains se sont montrés satisfaits et ont considéré que c’était bien en l’état ! 13 Trop grand nombre d’annexes et mises à l’eau. Souhait  : garder la cale Cayenne comme unique lieu de mise à l’eau payant. Mais nous avons rencontré un problème  : l’estimation faite par la DDEA nécessiterait des travaux de 70 000€ supplémentaires. C’était une somme trop élevée par rapport au service que nous en attendons. D’où renoncement au projet, d’autant plus qu’il fallait également acheter les bornes avec barrières. Cale de carénage C’était normalement une obligation pour 2010. Elle a été reportée en 2015. De plus, les pêcheurs plaisanciers ont souhaité que ce projet fasse l’objet d’une étude avec les autres ports car les coûts d’investissement sont très lourds. Qui plus est, ces cales sont remises en question car les peinture utilisées aujourd’hui sont neutres et bien moins polluantes qu’autrefois.

La charte d’enseignes et d’aménagement de façade
La commune de Clohars-Carnoët s’est inscrit dans le programme de charte de rénovation de façade et d’enseignes mis en place par la Cocopaq. Ce document est avant tout un outil d’aide à la réalisation de travaux, qui permet à chaque commerçant de valoriser au mieux son commerce. Ce document élaboré par un groupe de travail pluriel, propose des règles simples. A ce document s’ajoute un conseil proposé par une coloriste qui à partir de l’existant réalise une simulation suivant les attentes des porteurs de projets ; que ce soit pour une rénovation complète ou pour un projet plus modeste. Ces travaux sont alors éligibles à une subvention si les recommandations proposées sont suivies. Soignées et accueillantes les façades tout en permettant aux commerçants d’optimiser leur outil de travail, participent à une amélioration du cadre de vie et à l’essor économique.

Du nouveau : un Concours des jardins potagers
A l’image du concours des Maisons Fleuries qui récompense le plus beau jardin d’agrément, la commune a souhaité mettre en place un concours des jardins potagers. Il a vocation à distinguer les plus beaux potagers tout en exigeant un comportement éco-responsable ! Nombreux sont les cloharsiens qui mettent dans la réalisation et le soin de leur jardin potager, beaucoup d’attention et de passion. Il nous semblait intéressant de mettre en avant leur savoir-faire. Vous souhaitez concourir ? Les critères de sélection sont : • La connaissance des plantes cultivées, combinaison des variétés suivant les saisons, originalités des plantes cultivées. • La pratique de jardinage : pratiques écologiques et durables • L’esthétique : mariage fleurs légumes, originalité entretien... Le jury sera composé du lauréat des Maisons Fleuries, d’un élu référent, d’un employé des Services Espaces Verts de la commune, et d’un professionnel de l’horticulture.
Une fiche d’inscription se trouve sur le site de la commune.

14

La Cocopaq vous aide à améliorer vos logements
Qu’est ce qu’une OPAH ? C’est une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat qui vise à aider les propriétaires à réaliser des travaux, en proposant une assistance administrative et technique gratuite ainsi que des aides financières renforcées. Les bénéficiaires des aides de l’OPAH sont :
> Les propriétaires occupants > Les propriétaires bailleurs > Les syndicats de copropriétaires

Des aides pour quels travaux ? Les travaux de réhabilitation ou d’amélioration du confort :
> Des maisons individuelles

(couverture, structure, réseaux)

> Des logements

(chauffage, menuiserie, salle de bain,WC, électricité, adaptation du logement au vieillissement ou à l’handicap) Quelles aides financières ? Un plafond des travaux est appliqué en fonction de la nature des travaux à réaliser par exemple :
> Changement de menuiseries

Les axes de priorité de l’OPAH sont :
> La résorption de l’habitat insalubre > Les économies d’énergie > L’adaptation du logement pour les personnes âgées ou handicapées > Le développement du parc social privé

6 000 € HT de travaux

> Résorption de l’insalubrité

30 000 € HT de travaux

Ceci pour les ménages dont les revenus ne dépassent pas les plafonds fixés par l’ANAH chaque année. Les subventions varient entre 10% et 80 % du montant HT des travaux. Les subventions sont soumises à des conditions qui varient en fonction du statut d’occupation du logement :
> Pour les propriétaires occupants :

(maîtrise des loyers)

> La mise en conformité de l’assainissement individuel

Missionné par la COCOPAQ, le Cabinet Citémétrie, dirigé par Madame Paula RODRIGUEZ, est à votre disposition gratuitement et sans engagement de votre part. Vous pouvez les rencontrer : 33 place saint Michel à Quimperlé Tel : 02.98.96.44.67 opah.cocopaq@citemetrie.fr Permanences les jeudis et vendredis de 9h30 à 12h30. Ou prendre contact avec l’Adjointe aux Affaires Sociales Mithé GOYON à la Mairie. 15

les subventions sont calculées en fonction des revenus.
> Pour les propriétaires bailleurs :

les subventions sont calculées en fonction du loyer pratiqué après les travaux. 2 types d’aides financières sont proposés :
> Des subventions > Des prêts bonifiés

Logement

T ransport àomme la demande des R ias …C on prem les a Station d ’épuration : les

Nous avons affirmé, lors de la campagne de 2008, que nous aurions la volonté de faciliter l’accès à la propriété pour de jeunes couples, de favoriser la résidence principale. Aujourd’hui, grâce à l’opportunité qui nous fut offerte, de pouvoir proposer cinq terrains à bâtir, à des conditions préférentielles, le pari est en voie d’être tenu. En effet, cinq couples, primo-accédants, tous issus du territoire de la COCOPAQ se sont vu attribuer un lot. Courant 2010, notre premier couple pourra s’installer dans sa maison, déjà bien avancée comme en témoigne la photo.

Si vous n’avez pas reçu la lettre d’information dans votre boîte aux lettres, des exemplaires sont encore disponibles à l’accueil de la Mairie.

16

aime… (suite) miers pas

Début janvier vous avez trouvé dans votre boite aux lettres, une lettre d’information rappelant les différents éléments qui ont motivé le choix de Kerzellec. Nous continuerons à utiliser ce moyen pour vous tenir informé de l’avancement de ce projet et vous présenter les événements importants de sa réalisation. Dans l’immédiat, voici quelques informations que nous pensons utiles d’apporter. Les actions en cours : En février débuterons les études géotechniques et topographiques, elles se dérouleront sur 2 mois et doivent confirmer la capacité physique du site à recevoir la station. Elles seront suivies de l’étude d’impact. Le procédé de filtration membranaire
Le principe : L’eau polluée provenant de nos maisons passera à travers une barrière (membrane)

percée d’une multitude de très petits trous. La taille de ces trous permet le passage de l’eau mais empêche le passage d’éléments indésirables comme les particules solides, les bactéries et même certains virus.

Les caissons de membranes sont installés dans le bassin d’oxygénation

Chaque caisson contient plusieurs membranes qui filtrent l’eau.

Les molécules d’eau sont aspirées tandis que les particules sont retenues…

Les particules séparées de l’eau sont évacuées sous forme de boues.

Le procédé membranaire, que nous avons choisi est très performant. La technique de microfiltration utilisée contribuera très largement à améliorer la qualité de l’eau à l’embouchure de la Laïta en rejetant une eau de qualité baignade.
17

ransport à la demande des Rias…à C omme on aime … (suite ) voiture ? SeT déplacer C lohars : àles pied , en vélo , en

L’étude sur la circulation et déplacements doux L’objectif premier de cette étude étant de doter la Commune d’une vision stratégique et d’un plan de programmation d’aménagement en matière de déplacement. Elle est aujourd’hui terminée et a pu être intégrée au PLU, Elle a porté sur les 3 centres « urbains » de la Commune ; le bourg, le Pouldu, Doëlan et leurs liaisons. Les résultats seront présentés lors des prochaines réunions de quartier en même temps que les premiers projets d’aménagement détaillés, issus de cette étude. Pour 2010 nous allons : > Mettre en œuvre des aménagements de sécurité et un premier aménagement valorisant les déplacements piétonniers et cyclables. > Définir un programme de réalisation sachant que les priorités restent : • Les entrées du bourg • La rue des Grands Sables • La rue du philosophe Alain • Les accès au port de Doëlan

18

Les premiers transports en commun à Clohars
Vers 1890, la Compagnie Générale des Chemins de Fer d’Orléans organise un courrier en voiture hippomobile  : quelques places sont réservées sur l’impériale pour les voyageurs. Le cocher, Louis Quentel, surnommé « Courrier » (son petit-fils sera baptisé  : «  PaotrBihen Courrier  ») n’a aucun souci de l’heure ; il boit volontiers avec le client. On raconte qu’un soir, il n’eut pas la force de dételer sa jument Bobine qui regagna toute seule l’écurie, tandis que son patron vint s’asseoir sur les marches de la sacristie, face à la porte de sa maison (ex magasin Gallo). Comme son épouse insistait pour qu’il vînt manger, car la soupe était chaude, il lui répliqua en breton, que toute la place tournait, et qu’il attendait que la porte se présente en face de lui pour sauter dedans. On comprend pourquoi Clohars réclamera, pour son courrier, un service direct vers Quimperlé. Vers 1911, un autobus automobile (un car Saurer à pneus pleins) remplace la voiture à cheval. Mais le confort laisse à désirer. Sur le chemin truffé d’ornières de Quimperlé à Clohars, secoué par les pneus pleins, un usager écrit au dos d’une carte postale  : «  Seulement 15 km à faire pour venir de Quimperlé par un autobus trépidant qui doit décrocher tout ce qui n’est pas bien attaché dans le corps humain ». Source : « Clohars-Carnoët au fil du temps » Liv’Editions 2008.
19

T ransport àomme la des Rias… C on les aime … (suite ) plans Sedemande déplacer à Clohars : les
Vous trouverez ci-dessous en avant première, les grandes orientations retenues pour ce qui concerne les aménagements aux créations de voirie. Il faut se rappeler qu’il s’agit là de documents de travail qui posent les bases d’un développement pour le futur, ils seront adaptés en fonction de l’évolution de notre Commune.

ORIENTATIONS D’URBANISME ET D’AMENAGEMENT AU POULDU

> Réaménager la rue des Grands Sables, en accord avec une restructuration urbaine renforçant l’attractivité et l’animation de la station, dans la perspective d’une piétonisation éventuelle. > Réaménager l’ensemble de la voirie pour l’accessibilité PMR et le renforcement du statut du piéton. > Compléter le réseau piétonnier pour multiplier les possibilités de ballade. > Réaménager la montée du port, pour créer une continuité piétonne et maîtriser la vitesse. > Accroître l’offre de stationnement, dans le respect de la loi Littoral, et offrir en particulier une alternative à l’actuel parking saisonnier du Kerou. > Aménager la rue Anne de Bretagne pour l’adapter dans la perspective d’une nouvelle entrée de la station. > Créer un nouvel accès à la station depuis la route de Quimperlé, éventuellement dédoublé à terme pour offrir une alternative crédible à la rue des Grands Sables, en accord avec une urbanisation nouvelle. 20

ORIENTATIONS D’URBANISME ET D’AMENAGEMENT A DOëLAN

> Créer des parcs de stationnement sur les «arrières» directement connectés aux lieux fréquentés par des liaisons piétonnes aménagées. > Réaménager la RD316, avec une sécurisation routière et une organisation du stationnement riverain, pour créer une continuité piétonne > Réhabiliter les anciennes venelles et escaliers, pour multiplier les possibilités de ballade et d’accès local. > Rechercher un contournement de Doëlan par le Nord et l’Ouest, desservant de nouvelles zones d’urbanisation.
ORIENTATIONS D’URBANISME ET D’AMENAGEMENT AU BOURG

> Aménager la voirie pour assurer une sécurisation générale et la place des usagers fragiles, PMR, piétons et cyclistes. > Structurer le secteur de développement (ZAC) par des voies traversantes tant automobiles que piétonnes, et le raccorder en de nombreux points sur la voirie existante, le sud du bourg et Langlazic. > Intégrer la perspective d’une déviation du bourg par l’Est. > Intégrer à long terme la perspective d’une déviation de Langlazic.

21

Questions à l’adjoint aux travaux
Quels sont les principaux projets de la mandature en terme de travaux ? A mon sens nous mettons en place deux types de projets. Il y a les projets de construction , des éléments visibles immédiatement qui mettent à la disposition de tous des équipements et des services. Il s’agit principalement de la médiathèque, de la station d’épuration, et de la caserne des pompiers pour les constructions à venir. La salle des fêtes, la longère, le parc de la chapelle St jacques, les aménagements autour de l’école St Maudet, que nous avons déjà réalisés, entrent également dans cette catégorie. D’autres projets, je pense au plan de déplacement et de circulation et à la ZAC, vont se construire plus progressivement. Leur mise en place va apporter des modifications dans nos habitudes et nos comportements, et nous permettre de réaliser quelques pas supplémentaires vers l’éco-citoyenneté. La finalité de ces projets est unique : vivre mieux à Clohars-Carnoët. Parmi eux, quel est celui qui vous passionne le plus et pourquoi ? Sans hésitation les projets liés aux déplacements, tout particulièrement pour les personnes à mobilité réduite, les poussettes, les piétons et les vélos. Aujourd’hui seule la voiture permet de se déplacer, en sécurité sur toute notre commune et cela doit changer. Je crois au développement des déplacements doux, cela passe par des investissements sur des voies nouvelles mais aussi par l’adaptation de voies existantes. Ce projet sera sans doute long et difficile à réaliser, car son impact sur l’organisation de notre territoire est important mais le résultat sur notre vie de tous les jours me parait être à la hauteur de notre ambition. A quand les pistes cyclables sur notre commune ? La première (si on excepte celle qui va de Kerharo au Kerou) devrait voir le jour en 2011 en même temps que l’aménagement de la route de Quimperlé, elle permettra d’aller du bourg a la ZA de Keranna, agréablement et en toute sécurité. Toutes les créations de voies nouvelles ou les aménagements de voies existantes feront l’objet d’une étude dans le même état d’esprit. 22

M r Jacque

s Allix

Les réunions de quartier vous aident-elles à définir des priorités en terme d’aménagement de voirie ? Il est vrai que la voirie est souvent un sujet important des réunions de quartier. Ce contact direct nous permet de prendre acte de problèmes qui ne sont pas toujours portés à notre connaissance. L’insécurité, le manque d’éclairage, les passages protégés mal situés ou insuffisants, autant de difficultés que les habitants du quartier vivent au jour le jour. Ces rencontres ont bien sur un effet positif et les services s’efforcent de trouver des solutions dans les meilleurs délais ; elles nous permettent également d’expliquer les actions engagées sur du plus long terme et qu’il faudra peut-être attendre ! Quels sont vos principaux partenaires et comment se déroule le partenariat entre eux et la commune de Kloar ? Ce poste d’adjoint aux travaux etait entièrement nouveau pour moi et j’avais tout à apprendre ! J’ai rencontré partout des interlocuteurs compréhensifs, ouverts, avec un fort sens du service public et donnant de vrais conseils. A ma grande surprise et contrairement aux idées reçues, les administrations avec qui je suis en contact sont dynamiques, dotées de moyens techniques et informatiques performants. En un mot je remercie sincèrement tous ces partenaires pour l’aide qu’ils nous ont apportés et leur patience surtout en début de mandat. Nos partenaire sont multiples suivant que l’on parle de voirie, de chemins, de jardins, de distribution d’eau ou d’électricité, d’assainissement ou de sécurité. Les principaux  : (ceux que nous rencontrons le plus souvent) le Conseil Général, les services de l’Etat (DDEA), les syndicats de distribution d’eau et d’électricité, la gendarmerie, les pompiers et notre prestataire pour l’assainissement : la Saur, sans oublier bien sûr le personnel municipal et parmi eux les services techniques qui font au mieux pour répondre aux attentes de la population. En répondant à cette question, je prend conscience qu’il serait utile d’expliquer à nos concitoyens plus en détail le fonctionnement de tous ces services, je le ferai dans les prochains numéros de Kloar Infos. Voulez-vous ajouter quelque chose ? Je souhaiterais ajouter que si bien sûr les grands projets attirent l’attention, je suis là aussi et je dirais même surtout pour aider nos concitoyens dans leur vie quotidienne : petits et grands sujets, tous méritent notre intérêt.

Programme détachable

Vous avez rendez-vous avec…

Spectacle
Concert chanson française « vitaminée »

Spectacle
Poisson d’avril de Kloar !
Un genre de comédie humaine

Spectacle

apéro

La mythique dynastie du spectacle forain chez vous !

Vendredi 19 février à 20H30
Salle des fêtes « Roméo et Juliette… et Margot » par le groupe Martial
Instruments + textes + voix + énergie communicative = Martial De la vraie chanson avec du rythme, pleine d’humour, tendre, coléreuse, colorée, exaltée. C’est une fantaisie débridée menée rondement par un duo décalé et décomplexé accompagné de musiciens. « Roméo et Juliette …et Margot » ? L’énergie qui vous renouvelle…
TARIFS : Plein : 8€ Réduit : 5€ Gratuit pour les - 14ans Réservation conseillée en mairie

Dimanche 11 AVRIL à 17h30 Salle des fêtes « Grandchamps et Grollier » par la Compagnie à l’envers
Jean-Louis Grandchamps a pris l’habitude de chanter dans les anniversaires et les bals de mariage. Il propose à son cousin Théodore Grollier, grand amateur de guitare, de monter un vrai spectacle. Encouragés par leur entourage, ils se lancent sur les planches. Malheureusement, les deux cousins ne peuvent s’empêcher de déballer leur histoire de famille,...
TARIFS : Plein : 8€ Réduit : 5€ Gratuit pour les - 14ans Réservation conseillée en mairie

Vendredi 4 juin à 18h30 Au Bourg « Les contes de l’errance » par la compagnie La famille Magnifique
Venez Mesdames et Messieurs, approchez du Camion théâtre ! Les Contes de l’errance sont de courts contes théâtraux joués et racontés par les trois membres de la famille Magnifique. Librement inspirés d’œuvres célèbres de la littérature européenne, ils dessinent une vaste géographie de l’imaginaire et s’adressent à tous les publics.
TARIFS : Tarif unique adulte : 5€ Gratuit pour les - 14ans Réservation conseillée en mairie
En partenariat avec le Réseau Départemental Très Tôt Théâtre

Du samedi 13 février au mercredi 31 mars « Eclectisme, Salon des artistes de Kloar » La Longère
A l’occasion de l’inauguration de la Longère, la mairie de Clohars a souhaité ouvrir grand les portes de la Longère à ses artistes; ceux qui vivent sur la commune et font vivre les arts sous toutes leurs formes.

Expositions
Du samedi 17 au dimanche 24 avril
La Longère « Arrêt sur image »
Yvon Gremillet, présentera ses œuvres à la Longère dans une nouvelle exposition nommé « arrêt sur image » ou saisir ce qu’un bel instant a d’unique dans l’espoir de le faire partager...

Du samedi 1er au dimanche 30 mai
Chapelle St Jacques à côté de la Maison des associations

Un autre regard
Yves Noridal, artiste de Clohars, exprime par la peinture ( l’acrylique et la technique du collage) son regard sans complaisance sur les hommes et ses travers. TARIFS : Entrée libre et gratuite Ouverture : Mercredi / 15h-18h Samedi / 10h-12h et 15h-18h Dimanche/ 15h-18h Ouvert aussi le jeudi 13 (Ascension), le vendredi 14 et le lundi 24 (Pentecôte) 15h-18h.
TARIFS : Entrée libre et gratuite Ouverture : Mercredi : 15h >18h Samedi : 10h >12h et 15h >18h Dimanche :15h >18h

de février à juin 2010

Conférence poésie
Dimanche 14 mars à 17H Chapelle St Jacques
Dans le cadre du festival de la parole poétique.

Livres
Les cafés littéraires
Devenus un rendez-vous incontournable dans la commune, les cafés littéraires poursuivent leur chemin cette saison et continuent ainsi de parler belles lettres autour d’un verre.

Pourquoi les non-japonais écrivent-ils des Haïkus ?
par Alain Kervern & Bruno Geneste
Etrange paradoxe que celui de cette forme poétique, née dans un contexte culturel si particulier, si original, et capable aujourd’hui de créer dans toutes sortes de langues des productions artistiques se réclamant de ses règles et de son esprit.

Samedi 20 février à 20h30 Lieu : Le Suroît Doëlan Rive gauche Christian Tomine, auteur du roman historique Allons à L’Orient
« C’est en recherchant une épave de la compagnie des Indes qui aurait fait naufrage sur la côte de Ploemeur aux services historiques de la marine que m’est venue l’idée de faire Allons à L’Orient…»

TARIFS : Entrée libre et gratuite

Sam 17 avril à 21h Lieu : Le Ster Laïta au Bas-Pouldu Café littéraire avec pour invité : Caryl Ferrey, auteur de romans policiers. TARIFS : Entrée libre et gratuite

Artiste en résidence
Georges Le Fur,, enfant du pays aujourd’hui exilé à Lorient, s’installe en résidence à Kloar afin de poursuivre son exploration de l’exil. Une occasion de venir le rencontrer et de découvrir son travail de graveur.

Du 3 mai au 27 juin
La Longère

La Résidence de l’exilé
Georges Le Fur
Spécial Jeune public Séances pour les scolaires G. Le Fur réaffirme ici son souci de l’universel qui induit une filiation avec les errants de tous les temps. A. Le Beuze

Mardi 10 mars à 10h & 14h
Salle des fêtes « Veille au Grain » par la Compagnie Avant la fin
Forme Croisée Parce qu’avant l’arbre, il faut qu’elle germe, la graine. Il faut qu’elle germe en défiant tous les dangers qui la guettent, de la « gestation » à la germination, de la période de dormance à l’éveil. Son devenir est improbable. Elle est comme le petit enfant, vulnérable, fragile. La graine subit, l’enfant aussi, avant de grandir, puis de choisir. Certaines graines se côtoient, d’autres se parasitent, ou vivent en symbiose.
En partenariat avec le centre socioculturel d’Hennebont. Mise en scène par Serge Boulier. Aide à l’écriture et accompagnement du projet : BOUFFOU Théâtre à la Coque

TARIFS : Entrée libre et gratuite Ouverture : Samedi : 10h >12h et 15h >18h et sur RDV

Vous avez rendez-vous avec le patrimoine
Pratique

10 rue des Grands sables - Le Pouldu 29 360 Clohars-Carnoët Tél : 02 98 39 98 51 - Moyenne saison : du 2 avril au 14 juin, puis du 16 septembre au 31 octobre, les samedis et dimanches de 14h à 18h A l’automne 1889, Paul Gauguin, Meyer de Haan, Paul Sérusier, puis Filiger s’installent au Pouldu à La buvette de la plage, tenue par Marie Henry. Durant l’hiver, ces artistes à l’origine du Synthétisme, décorent murs, plafond, portes et vitres de la salle à manger de l’auberge. De nos jours, la buvette reconstituée à l’identique accueille les visiteurs pour une plongée mémorable dans l’ambiance de l’époque. Poursuivez votre découverte des peintres au Pouldu en parcourant Le chemin des peintres. A découvrir en 2010 : une nouvelle présentation des œuvres, de nouvelles visites thématiques, un temps fort autour de Meijer de Haan, en partenariat avec le Musée des Beaux Arts de Quimper et le Musée d’Orsay. Vacances de Printemps et Toussaint Tous les jours sauf le lundi de 14h à 18h. - Haute saison : du 15 juin au 15 septembre, tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h. - Basse saison : du 1er novembre au 1er avril : fermeture annuelle. Tarifs : - Entrée adultes : 4 € - Entrée Enfants, étudiants, chômeur : 2 € Moins de 12 ans : gratuit / Autres tarifs : se renseigner à l’accueil - Durée de la visite : 1h La Maison-Musée + 2h Le chemin des peintres
maison-musee-lepouldu@clohars-carnoet.fr www.museedupouldu.clohars-carnoet.fr

Pratique Saint-Maurice 29 360 Clohars-Carnoët Tél : 02 98 71 65 51 Nuits de la chauve-souris 2010 mardi 29 juin, mardis 6, 13, 20, 27 juillet, mardis 3, 10, 17, 24, 31 août Exposition temporaire, soirées contes ou concerts en saison. Vacances d’avril du 4 avril au 2 mai. de 14h à 18h fermé le samedi du 8 mai jusqu’au 14 juin. dimanches ponts et fériés de 14h à 18h été du 15 juin au 15 sept. de 11h à 19h Vacances de la Toussaint du 24 octobre au 3 novembre 2010 De 14h à 18h, fermé le samedi Tarifs : normal 3 € / réduit 2 € Nuit de la chauve-souris : 4 € et 3 €
saintmaurice@clohars-carnoet.fr www.saintmaurice.clohars-carnoet.fr

Site abbatial de Saint-Maurice

Ancienne abbaye cistercienne implantée en 1177,elle est située dans le cadre enchanteur de la forêt de Carnoët sur les rives de la rivière Laïta. A découvrir : les vestiges romantiques de l’abbatiale, la salle du chapitre du XIII° siècle, le logis de l’abbé, les jardins et terrasses. Un film et une exposition évoquent la vie en Bretagne au 13è siècle, le quotidien des moines et l’histoire. Une colonie de chauves-souris est protégée dans les combles du logis, vous les découvrirez par des caméras infrarouges installées dans le grenier, animations l’été. Propriété du Conservatoire du Littoral.

Un minibus pour Kloar

Nous remercions encore les annonceurs pour leur participation :

> Laita Plomberie Service

M. Gragnic (Clohars)
> Eurl Gouriou Pascal (Guidel)

couverture-zinguerie
> Auto Ecole Simon (Clohars) > Xavier Darée, Elagage (Quimperlé) > Home Info (Clohars)

M. Diquelou, informatique
> ABC Décoration (Guidel), Mme Olivier

peinture décoration intérieure.
> Shopi (Clohars), M. Roche > Serge Artinian (Clohars)

plombier chauffagiste
> Chambres d’hôtes Hamonic (Guidel) > Servoiles (Clohars) M. Vehovec,

accastillage-location-vente entretien de bâteaux.
> A Label Fleur (Guidel)

Le nouveau véhicule a été livré en novembre aux services techniques de la commune. Ce sont des annonceurs privés basés à Clohars-Carnoët, Quimperlé et Guidel qui ont permis cette mise à disposition par la société France Infocom. Ils ont été conviés à une présentation officielle en décembre pour les remercier de leur engagement. Grâce à eux, la commune prend seulement à sa charge les frais d’assurance, d’essence et l’entretien du véhicule. Le minibus sera principalement utilisé par le service enfance-jeunesse, notamment le Balafenn, ainsi que pour les personnes âgées dans le cadre des solidarités. Le Conseil des Sages travaille à la constitution d’une équipe de bénévoles à cet effet (voir les pages suivantes). Le personnel municipal et les élus peuvent aussi l’utiliser selon les disponibilités pour des formations, visites de site… Le véhicule n’est pas à la disposition des associations.

Mme Le Guen
> Parc animalier du Quinquis (Clohars)

M. Regardin
> ETS Le Bouguennec (Clohars)

entreprise de maçonnerie,
> Guillaume Daniel (Guidel)

entreprise de revêtement-carrelage,
> Sarl Innomag (Guidel)

M. Michel, menuiserie générale
> Christophe Le Duigou (Quimperlé)

ravalement-peinture
> Capitaine Cook (Clohars)

M. Machaclin, agroalimentaire

27

Transport à la demande : des nouvelles, du nouveau !
Dans le Kloar Infos du Printemps 2009, nous vous avons présenté le « T.A.D. » (Transport a la Demande) mis en place par la COCOPAQ.

Comment fonctionne-t-il ? Quel est le bilan au bout de 9 mois ? Son utilisation, timide au début, s’est vite développée et on peut dire que ce service répond vraiment à un besoin : en 9 mois, environ 300 personnes se sont inscrites. Ces véhicules ont parcouru 26000 kilomètres et transporté 1200 voyageurs. Au premier décembre, une cinquantaine de Cloharsiens étaient inscrits pour bénéficier de ce service. Si vous avez 80 ans et plus, si vous êtes titulaires d’une carte orange, si vous bénéficiez de l’A.P.A ou de la prestation de compensation handicap aides humaines (CHAH), si vous êtes temporairement handicapé suite à un accident ou pour raison médicale, n’hésitez pas à demander un dossier d’admission, directement à la COCOPAQ (02 98 35 09 40) ou en mairie. Vous pourrez alors vous inscrire, la veille pour le lendemain, pour un trajet qui vous coûtera 2 € sur le territoire de la COCOPAQ, 4 € pour Lorient ou Ploemeur (pour raisons médicales). Un petit bus viendra vous chercher et vous ramènera à domicile. Cependant, vous avez peut-être moins de 80 ans, et vous êtes isolé(e), loin des commerces, des cabinets médicaux, du marché, du cinéma... Vous n’avez pas de permis de conduire, ou plus de véhicule... Vos moyens ne vous permettent pas de faire appel régulièrement à un taxi... Le Conseil des Sages du 6 janvier 2010 a étudié pour vous la proposition qui se trouve en page suivante.

----------------------------------------------------Je suis intéressé(e) par le service proposé. Les lieux qui m’intéressent (commerces du bourg, cabinets médicaux, marché de Moëlan…) sont : - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - ------------------------------------------------------Nom : Prénom : Adresse : 28 ………………………….. ………………………….. ………………………….. ………………………….. Téléphone : …………………………..

Coupon à retourner en Mairie au Conseil des sages

Transport des personnes isolées
Proposition du Conseil des Sages Pour compléter l’offre de Transport A la Demande (T.A.D.) géré par la COCOPAQ qui consiste à transporter les personnes titulaires d’une carte orange (taux d’invalidité de plus de 80%, personnes âgées de plus de 80 ans…) moyennant une faible rétribution, le Conseil des Sages propose et parraine l’idée d’une aide au transport des personnes isolées. Cette aide au transport des personnes isolées concerne les personnes n’ayant pas accès à celui proposé par la Cocopaq c’est-à-dire les personnes sans carte orange ne disposant pas de véhicule ou dans l’incapacité de se déplacer par leurs propres moyens Le transport s’effectuera avec le minibus dont dispose aujourd’hui l’Espace Jeunes (Balafen), en fonction de sa disponibilité : ce minibus sera conduit par des volontaires qui seront regroupés au sein d’une association loi 1901. Les personnes pourront être amenées et ramenées dans la région proche (Clohars, Quimperlé, Guidel, Moëlan, Lorient…) Si vous êtes concerné(e) ou intéressé(e) par cette initiative faites-vous connaître en Mairie (coupon ci-dessous). Nous recherchons aussi des volontaires bénévoles pour transporter les personnes qui en feraient la demande. Plus il y aura de bénévoles et mieux pourra fonctionner ce service et moins les contraintes pèseront sur les volontaires. Les personnes volontaires doivent être titulaires d’un permis de conduire valide. Si vous êtes volontaire il vous suffit de déposer votre candidature en Mairie sous enveloppe avec la mention «Président du Conseil des Sages ». En fonction des résultats de cette petite enquête une réunion d’information se tiendra et une organisation pourra être mise en place dans des conditions qui restent à déterminer.

----------------------------------------------------Je suis volontaire pour conduire le minibus et transporter des personnes. Mes disponibilités (1/2 journée par semaine, par mois…) sont : …………………

Coupon à retourner en Mairie au Conseil des sages

……………………………………………………………………………………… Nom : Prénom : Adresse : ………………………….. ………………………….. ………………………….. ………………………….. Téléphone : ………………………….. 29

Tarifs

des services en vigueur en

2010

30

31

Tarifs

des services en vigueur en

2010

32

33

Salle des sports

Un local de rangement
Depuis quelques semaines, un panneau de chantier est affiché à l’entrée de la salle des sports. Les travaux vont pouvoir débuter pour la création d’un local de rangement réclamé par les associations depuis plusieurs années. Ce nouvel espace créé côté parking d’environ 80 m2 se situe sous la partie déjà couverte du bâtiment. Une fois que la dalle en béton sera coulée et un bardage posé, des box de rangements seront fabriqués par les services communaux. Ainsi l’espace actuel de stockage sera transformé en salle de réunion et un bureau sera mis à la disposition des associations utilisatrices de la salle des sports.

Avant

Après

34

Une pratique sportive pour les jeunes de 6 à 8 ans
Voici maintenant une dizaine d’année que l’école municipale des sports propose aux jeunes âgés de 6 à 8 ans une section multisports.

Le Musée d’Orsay à la Maison-Musée du Pouldu « Sur les traces de Gauguin »
Sylvie Patry, conservateur au Musée d’Orsay, et Stéphanie de Brabandère, responsable d’expositions au Musée d’Orsay étaient en visite au Pouldu les 17 & 18 janvier dans le cadre de la préparation de l’exposition « Meijer de Haan, le maître caché ». L’exposition actuellement présentée au Musée historique juif d’Amsterdam sera installée au Musée d’Orsay du 16 mars au 20 juin 2010, puis au Musée des Beaux-arts de Quimper du 8 juillet au 11 octobre. Ambiance de travail donc à la Maison-Musée ce lundi matin ; nos visiteuses, fiches en main, accompagnées de Jacques Juloux et d’André Cariou ont pu découvrir l’ensemble de la reconstitution de la maison dont la salle à manger décorée en 1889 par Meijer de Haan, Paul Gauguin et Paul Sérusier.

Celle-ci a pour but d’éveiller et d’initier ses adhérents à la pratique du badminton, du basket-ball, du football et du handball, en plus de développer leur motricité. C’est ainsi que ses sportifs en herbe, à travers de petits ateliers ludiques, se font une idée de chacune de ces pratiques et peuvent ensuite choisir une discipline précise. La section dès sa création a tout de suite reçu un franc succès et affiche complet tout les ans. Une trentaine de place sont disponible chaque saison, les séances se déroulent le samedi de 9h30 à 11h00 à la salle des sports. Cette saison, un assistant un peu particulier est venu aider Vincent Nicol pour animer les cours : Julien PERON.

Julien fait parti de la bourse au permis lancé par la mairie. En contre partie d’un financement de 1 000 €, le jeune doit rendre 100 heures de travaux d’intérêt généraux à la commune. Julien ayant lui-même pratiqué du sport à la salle co-anime les ateliers du multi sport. Cette collaboration apporte un plus incontestable dans l’animation des séances.

Une rencontre enrichissante pour l’équipe municipale qui, associée au Musée d’Orsay et au Musée de Quimper, proposera un temps fort «  Meijer de haan » à la Maison-Musée du Pouldu cet été.
35

gros plan : PLISSEUSE & couturière

En poussant la porte de l’atelier d’Elisabeth Olivier, plisseuse, nous avons découvert un art, un savoir-faire très impressionnant. Cet anoblissement qui donne une forme définitive au tissu, nécessite technique, force et habilité. Le plissage initié par Monsieur Fortuny, un passionné de théâtre, a connu de nombreuses utilisations et de modèles : plis soleil, plats, écailles, aiguilles, accordéons fantaisies ; ce ne sont pas moins de 250 métiers dont dispose Elisabeth Olivier pour toutes ces variations. Installée à Clohars-Carnoët depuis près de 4 ans, Madame Olivier est l’une des trois dernières plisseuses françaises à perpétuer cet art. Après avoir travaillé avec un ancien fabricant de métiers à plisser, cette couturière de métier s’investit dans le plissage pour que celui-ci ne disparaisse pas.

Dans toutes ses créations le plissage est présent, faisant ainsi de ces objets uniques la meilleure vitrine de cet art. Transmettre les gestes, les techniques du plissage est indispensable pour cette passionnée.

Même si le plissage est toujours présent dans la mode, il l’est de façon plus ou moins marquante. Quelques rares professionnels de la mode font appel à Madame Olivier pour enrichir leurs créations, mais sa principale clientèle reste les particuliers et quelques cercles folkloriques. La technique utilisée par Madame Olivier : Des métiers à plisser : deux feuilles de cartons travaillées séparément recto-verso : calcul, mesure, pointage, traçage et pliage, des étapes qui demandent des heures de travail. Après avoir étiré le métier, le tissu est installé entre les deux feuilles, le métier est replié et mis ensuite dans une étuve pendant une vingtaine de minutes à 100°. Installée dans la Zone Artisanale, Elisabeth Olivier vous accueille pour des travaux de couture, des cours, et bien entendu pour vous proposer ses services de créatrice de mode. Contact Atelier : 02 98 71 61 07

36

La Longère : une exposition-une inauguration
Après avoir été achetée par la commune il y a 20 ans... La Longère transformée en espace d’exposition a ouvert ses portes le 13 février dernier... Situé en plein coeur du bourg, ce bâtiment rénové par des matériaux nobles et respectueux du charme du lieu, long de 18 m et large de 5 m, surplombé d’une mezzanine, offre au rez-dechaussée 22 m linéaires d’accrochage sur cimaises publiques. De belles perspectives d’expositions à venir, d’artistes à découvrir et de moments à partager.

Le logo a été dessiné par Georges Le Fur qui sera en résidence à Kloar en mai 2010

- le groupes de peintres amateurs A3C, en majorité peintures à l’huile. - Yves Noridal, peintures et collages. - Alain Corre, peintures et troupes l’oeil. - Sylvie De Hulster, peintures. - Yvon Grémillet, peintures. - Peol( Emile Laperine), tableaux en bois flottés, peintures et objets de décoration. - Louis Mahé, peintures. - Annette Saulière, peintures, collages et volumes. - Ciré ( Eric Tichy), bois flotés et Tiki. - Laëtitia Villemin, photographies. - Guillaume Sorel, planches de BD. - Marine De Tréglode, création de vétements. - Hervé Corbière Ces artistes, professionnels ou amateurs, ont le loisir d’exposer quelques-unes de leurs œuvres représentant leurs techniques et leurs visions singulières. Une belle occasion de croiser des regards pluriels en un même lieu d’exposition. Afin de mieux se faire connaître auprès des publics, ils tiendront eux mêmes à tour de rôle les permanences d’ouverture de la Longère. Ils vous attendent donc nombreux du 13 février au 31 mars 2010 Le mercredi de 15h à 18h Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h Le dimanche de 15h à 18h Entrée libre et gratuite

37

la culture
Une programmation variée…

&

ses rendez-vous

A travers Un Noël à Kloar et son lot de rendez-vous concocté en lien avec l’association «Le phare» et l’association des commerçants, nous espérons avoir contribué à animer chaleureusement vos fêtes de fin d’année. La compagnie Les baladeux (en photo) a su émouvoir et amuser son public venu braver le froid du Pouldu le 20 décembre dernier. Ce même jour, le concert de Noël à St Jacques réunissait un auditoire plus restreint mais vraiment conquit. Enfin pour la joie de nos bambins, Elvis Titi s’est fait de nouveaux amis lors du spectacle de Noël, placé sous le signe de l’humour et du Rock and roll.

38

A l’intérieur de ce Kloar Infos, vous avez pu découvrir la nouvelle programmation culturelle qui vous accompagnera jusqu’à l’été. Vous avez RENDEZ VOUS avec... des spectacles musicaux, humoristiques, des spectacles pour les petits et aussi les grands, des expos, des cafés littéraires, un artiste en résidence à La Longère... Une programmation toujours aussi variée qui, nous l’espérons, répondra à vos attentes et nous permettra de passer ensemble de bons moments.

Cette saison est marquée par l’ouverture de La Longère, le 13 février, un nouvel espace d’exposition que nous ne manquerons pas de faire vivre. A noté également le 11 avril, la programmation d’un spectacle humoristique : Le poisson d’avril de Kloar, un nouveau concept que vous retrouverez chaque année. Enfin nous avons la volonté de mettre en place une programmation à destination des scolaires et leurs proposons dès cette saison, deux spectacles les 10 mars et 4 juin, ce dernier en collaboration collaboration avec le réseau Trés tôt théatre. Nous espérons que vous serez nombreux a répondre à ces rendez-vous...

Un nouveau poste : Christelle Bellec, Responsable du Service Culturel
Christelle est attachée territoriale diplômée en médiation culturelle et a travaillé d’abord dans le secteur du patrimoine (Musée de préhistoire de Carnac, Musée de la Compagnie des Indes de Lorient) avant de se consacrer à l’action culturelle auprès des quartiers à la Ville de Lorient. Elle travaillait surtout dans les domaines de la lecture et l’écriture, du spectacle vivant, de l’éducation à l’image. Elle est mariée, a deux enfants et vit depuis 2001 à Moëlan. A Clohars, le poste créé consiste en la structuration d’un service municipal dédié aux affaires culturelles et réunissant la Maisonmusée du Pouldu (ex Maison Marie Henry), le Site abbatial de SaintMaurice, la future Médiathèque, la programmation des spectacles et des expositions à la Longère et dans les autres sites (Les arts en balades…), d’actions culturelles pour tous les publics de Clohars, et de la mise en place d’une programmation scolaire. Christelle Bellec a aussi comme mission d’établir des budgets et de rechercher de nouveaux financements (partenariat privé ou public). Elle est aussi à la tête du Pôle Cadre de vie, sous la direction de la DGS, menant ainsi son travail en concertation avec les services jeunesse, sport, éducation, communication et l’Office de Tourisme. 39

Recensement
Attention :
plus que quelques jours

Une série tv tournée à Doëlan
La société Ego production de Pascale Breugnot a été retenue par TF1 pour le tournage d’une série télévisée en 6 épisodes de 52 minutes. Il s’agit d’une adaptation d’un feuilleton, DocMartin, qui a fait un tabac en Grande Bretagne, Italie et Espagne…. C’est l’histoire d’un docteur qui s’installe en province, dans un village paisible, mais qui se trouve décalé entre ses habitudes et les modes de vie locaux. Le ton est celui d’une comédie qui respire la bonne humeur. Plusieurs mois de repérage ont été nécessaires pour trouver le lieu du tournage. C’est finalement notre commune qui a été retenue pour la beauté et l’authenticité de ses paysages. Sur un plan économique c’est une bonne nouvelle  ! Une cinquantaine de personnes vont tourner d’avril à juillet durant une quarantaine de jours. Cela représente 2000 nuitées, autant de repas, et des rôles de figurants à attribuer. Sans compter l’impact en termes d’image et de retombées qu’aura cette série diffusée normalement début octobre sur TF1 à 20 h 40. Quelques gênes toutefois seront à prévoir en raison des tournages (déviations, occupation de quais par exemple). Une contrepartie bien faible au regard des apports consécutifs à ce tournage !

Vous avez reçu une feuille de logement pour le foyer, un bulletin individuel pour chaque personne habitant dans le logement ainsi qu’une notice d’information sur le recensement et sur les questions posées. Attention, les questionnaires doivent être remplis et remis au plus tard le samedi 20 février. Votre réponse est importante. La qualité du recensement en découle. Participer au recensement est un acte civique mais aussi une obligation légale en vertu de la loi du 7 juin 1951 modifiée. Toutes vos réponses sont confidentielles.
Certaines personnes pourraient hésiter à remplir les questionnaires, s’inquiétant d’un éventuel détournement des informations les concernant. Pour répondre à ces interrogations, il faut préciser que : > le recensement concerne toutes les personnes vivant en France ; > il respecte les procédures approuvées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) ; > les questions sont les mêmes pour toutes les personnes recensées et les réponses sont strictement confidentielles. Elles sont transmises à l’Institut national de la statistique et des études économiques (lnsee), seul habilité à traiter les questionnaires ; > les informations individuelles collectées servent exclusivement à produire des statistiques et ne peuvent donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal ; > toutes les statistiques produites sont anonymes ; > toutes les personnes ayant accès aux questionnaires, et notamment les agents recenseurs et le coordonnateur nommés par la mairie, sont tenues au secret professionnel.

Pour obtenir des renseignements complémentaires, contactez la coordonnatrice, Alexandra Devic, en mairie : 02 98 71 53 90
La commune compte 3971 habitants : c’est le chiffre Insee de la population millésimée 2007, en vigueur le 1er janvier 2010. Pour le recensement 2010, Clohars-Carnoët est découpé en 14 districts sur lesquels travaillent 8 agents recenseurs et 1 coordonnatrice, nommés par la mairie.

8 agents sur le terrain : Jessica ANDRE, Annie BACHELLERIE, Annie-Claude GAVARD, Gaëlle GUYADER, Maryse LE MOING, Dunvel MOUSSET,THOMAS PENNEC, Brice TANGUY FLECHER et Alexandra DEVIC coordonnatrice, présente en mairie du lundi au vendredi.

40

Pêle-mêle d’infos
Banque alimentaire
Sa mission : « aider l’homme à se restaurer »

Clin d’œil

rouge au père noël

!

Loi 1901 créée en 1984 face à la montée de la pauvreté en France, les Banques Alimentaires n’ont cessé de se développer et forment un réseau de 79 antennes. Elles collectent des denrées auprès des producteurs, de l’industrie agroalimentaire, de la grande distribution. L’état et l’Europe les subventionnent. 200 salariés et 3000 bénévoles assurent leur bon fonctionnement, en gestion comme en hygiène alimentaire. Son action est fondée sur la gratuité, la lutte contre le gaspillage, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat. Elle s’est également donnée une mission éducative et pédagogique, à travers des ateliers de diététique, de cuisine, des formations à la gestion d’un budget... Les denrées collectées par les Banques Alimentaires sont redistribuées par les CCAS des mairies, ou par des associations, localement. La Banque Alimentaire de Quimper dessert ainsi Quimperlé, Moëlan-sur-mer.
Nous proposons de remettre en service le relai de CloharsCarnoët, pour éviter des déplacements aux personnes qui ont besoin de ce service sur notre commune. Ces person-

Colis

de

Noël

Le CCAS a offert aux aînés de la Commune de plus de 80 ans, n’ayant pas participé au repas du 11 octobre, un petit colis de Noël, ainsi qu’aux personnes résidant dans les maisons de retraite de Moëlan, Pont-Aven, Bois Joly, Arzano, Bannalec et Clohars-Carnoët. Il a été distribué sur la Commune environ 300 colis et 58 en maison de retraite. Le CCAS remercie les bénévoles de l’ADMR, les membres du CCAS, les conseillers municipaux, les adjoints et le Maire qui ont assuré la distribution. Nous remercions également nos aînés qui nous reçoivent avec tant de gentillesse et nous leur présentons tous nos vœux de bonne santé pour cette nouvelle année.

nes peuvent s’inscrire en mairie, auprès de Mme Goyon, Adjointe aux affaires Sociales. De même, les personnes qui voudraient donner bénévolement du temps pour aider à la distribution seront les bienvenues : elles peuvent prendre contact avec MarieHélène Le Bourvellec.

Info CAF
Mardi 2 mars 2010, entre 9h30 et 17h30, la Caisse d’Allocations Familiales du Finistère organise à la Mairie de Clohars-Carnoët une information sur l’accès aux droits aux diverses prestations proposées par ses services. Cette information sera donnée aux cloharsiens intéressés par des agents qualifiés, lors d’ entretiens individuels et confidentiels, dans le bureau des permanences sociales au deuxième étage de la Mairie. 41

tribune libre
Les élus de la liste CLOHARS POUR TOUS Joël Chenot, Elise Briand, Marcel Le Port, Yvon Grémillet
CONCERTATION/COMPETENCE/ EFFICACITE/SOLIDARITE

Groupe de la majorité «Kloar un nouvel horizon ». Bien gérer et soutenir nos entreprises Fin 2008, face à la crise, l’Etat a demandé aux collectivités de soutenir notre économie par une relance de leurs investissements. Pour cela il fallait investir davantage que la moyenne des 4 années précédentes. En compensation, l’Etat s’engageait à rembourser la TVA qu’il perçoit des collectivités, non plus uniquement sur l’année N-2 mais sur les années cumulées N-2 et N-1. Le total de ces remboursements en 2009 était donc doublé. Pour accompagner ce plan de relance et soutenir les entreprises du bâtiment, notre commune a augmenté ses investissements en 2009 de près de 500 000 €. Cela a été rendu possible en inscrivant, en plus de notre programme, la rénovation de la salle des fêtes. Au final c’est une opération économiquement très intéressante. Ce chantier a coûté, études comprises, 480 000 €. Mais il convient de défalquer de ce montant les subventions votées par le Conseil Général et la région (75 000 €), le remboursement de TVA à venir en 2010 sur cette opération (72 000 €). S’ajoute enfin la «  prime  » de l’Etat sur le remboursement anticipé de la TVA suite au respect de notre engagement d’augmenter nos dépenses d’investissement (144  500 €). Au final ce chantier aura coûté au contribuable 188 500 €. Développer les services Pour rénover cette salle à laquelle les cloharsiens restent très attachés, il a été fait aussi appel aux associations. Plusieurs d’entre elles avaient souhaité être associées et ont été consultées. Au final, à moindre coût, et dans un délai très rapide, nous disposons d’une salle entièrement rénovée, isolée, avec un chauffage performant qui limitera nos dépenses de fonctionnement. La qualité phonique du bâtiment est également très bonne et appréciée des professionnels. Selon les normes en vigueur, un accès personnes handicapées a été aménagé pour aller sur scène. Le déplacement du bar et la construction d’un hall d’accueil ont enfin permis d’augmenter la surface au sol disponible. La capacité d’accueil reste identique mais avec une salle bien plus confortable et une scène plus grande. Bien gérer une commune, c’est assurer des services à nos citoyens, c’est contribuer à l’activité économique et c’est assurer les meilleurs financements. Ce projet en est une illustration réussie nous semble-t-il.

Les élus de la liste ‘‘Accueil-Essor-Tradition’’

René Le Floc’h, Jeannine Stéphan, Francis Jégou, Françoise Robino. En ce début d’année, nous présentons nos meilleurs vœux aux cloharsiennes et aux cloharsiens pour 2010. Nous les assurons de notre vigilance  pour  la  maîtrise de  nos dépenses publiques. Nous nous opposons en vain à l’explosion financière de l’action culturelle locale. Nous ne sommes pas opposés au développement de la culture et du patrimoine, véritables richesses de Clohars, mais dans ce contexte de crise  économique l’argent public devrait être mieux utilisé. Il conviendrait de favoriser : la promotion des zones artisanales, le développement du tourisme et la construction des logements sociaux. La réalisation de l’opération immobilière de l’OPAC à Kerambellec semble être différée du fait de la remise en cause du projet par la municipalité de Mr Juloux. Un projet était prêt. Il avait été avalisé par l’ensemble des partenaires aussi bien techniques que financiers. Pendant ce temps, des familles attendent d’être logées... « Où est la politique sociale d’une municipalité socialiste ? » Nous dénonçons également l’ampleur du budget alloué aux études et audits divers, alors que nous ne sommes qu’une petite commune de 4000 habitants et nous n’en ferons pas une capitale. Le bon sens doit prévaloir ! Le débat d’orientation budgétaire pour l’année 2010 lors du dernier conseil a consisté en un exposé théorique du maire sur la situation financière générale mais faute de chiffres il ne pouvait y avoir débat. Face à la baisse annoncée des ressources prévisionnelles, il serait raisonnable de construire un budget en partant des recettes disponibles plutôt qu’en fonction des dépenses que l’on souhaite réaliser. Les élus de notre groupe restent à votre disposition n’hésitez pas à les contacter.

Salle des fêtes : Une occasion manquée Comme nous l’avions prévu, il s’avère qu’à l’usage, la salle des fêtes rénovée est maintenant incapable d’accueillir ne serait-ce que l’équivalent de sa capacité précédente alors que cette rénovation a coûté plus de 300 000 € à la charge du contribuable cloharsien. En cause le changement d’emplacement de la scène qui occupe maintenant plus de place qu’elle n’en occupait auparavant, ce qui rend problématique la disposition des tables. Les associations, entre autres celles qui organisent des repas dansants, sont aujourd’hui obligées de limiter le nombre d’entrées si elles veulent continuer à offrir un espace minimum pour évoluer. Par voie de conséquence, de telles manifestations risquent d’être concurrencées par les communes environnantes même beaucoup plus petites qui disposent de salles plus grandes. C’est à terme la disparition dans la commune de ce genre d’animations qui se profile, alors qu’elles sont très prisées d’une grande partie de la population. Espérons que dans les cartons de l’équipe en place, un projet établi suite à une concertation sérieuse, permettra aux associations qui le souhaitent de pouvoir continuer à organiser ce type de manifestation, en recevant plus que les 5% des habitants qui peuvent seulement être accueillis aujourd’hui. Rappelons que dans son programme, la majorité en place avait annoncé une salle des fêtes modulable et ouverte sur l’extérieur. Incivilité  : Après le temps des corbeaux, auteurs de lettres anonymes en période d’élection, voici venu le temps des graffitis sur le portail d’une personne qui a osé se déclarer nommément dans la presse, favorable à l’implantation prés de chez elle de la future station d’épuration. Chapeau les anonymes, vous donnez de quelques Cloharsiens une bien triste image. Ne pas réagir à vos agissements pourrait vous laissez croire que la quasi totalité des gens de la commune est d’accord avec vos méthodes, ce qui n’est pas le cas, nous en sommes persuadés. Au sujet du projet de médiathèque : Lors du dernier conseil rappelons pourquoi nous nous sommes abstenus  : Vu le contexte économique dont tout le monde a connaissance et l’incertitude qui en découle pour les années à venir, cet investissement ne nous a pas semblé prioritaire compte tenu de l’importance de ceux qui ont déjà été décidés tels que : le centre de secours, l’extension de la crèche, l’agrandissement de la maison Marie Henry, l’extension de la salle des sports, l’acquisition de terrain etc.… Bonne année 2010 : Nous profitons de ce début d’année pour vous souhaiter à vous et à votre famille une excellente santé, la réalisation de tous vos projets ainsi que la prospérité.

42

vie associative

: RAOK événements

Raok événements est une jeune association qui s’est constituée dans le but d’aider d’autres associations qui lui tiennent à coeur. Avec le festival Raok l’Hand, elle soutient le le WRK, club de handball. Cette manifestation est la continuité de la ‘’fête de la bière’’ organisée depuis 5 ans. Il s’agit de faire partager le goût de la fête autour de concerts, de bières bretonnes et de plaisirs culinaires.

L’association est très attachée à la mise en place d’une manifestation culturelle et artistique qui permet de montrer la scène musicale aussi bien locale que nationale, voire internationale. Le soutien de la mairie, le partenariat avec les commerçants et le bénévolat permettent de réunir les populations locale et touristique autour d’un même événement festif et libre d’accès.
8

0

8

Nous envisageons de lancer la manifestation « Raok Musette à Amzer zo » un dimanche après-midi par mois, de janvier 2010 à mars 2010 et de octobre 2010 à décembre 2010, soit 6 sur l’année 2010 dans le but de :
> Créer de l’évènement sur la maison de retraite d’Amzer Zo > Réduire les cloisonnements entre les résidents d’Amzer Zo et la population de Clohars > Favoriser des rencontres > Dynamiser la commune durant la période non estivale

43

Agenda
MARS 03 : EFS, Collecte de sang-matin à la Salle des Fêtes 06 : Milin Avel - AG - St Jacques 06 : Association de Chasse-Choucroute - Salle des Fêtes 07 : Amicale Bourg-Spectacle enfants 09 : MAIRIE-Spectacle Tout Petits-Salle des Fêtes 12/13/14 : ELECTIONS - Toutes les salles 19/20/21 : ELECTIONS - Toutes les salles 26 : MAIRIE - Réunion Publique ZAC - Salle des Fêtes 26 : LAMA 27 : COMEDIA TREMEVEN - Théâtre le soir - Salle des Fêtes AVRIL 11 : MAIRIE-Spectacle humoristique-Salle des Fêtes 24 : Officiers Mariniers-Soirée-Salle des Fêtes 30 : LAMA

Etat civil Ocobre-Novembre-Décembre 2009
Bienvenue aux nouveaux petits Cloharsiens, félicitations aux parents de Côme STRITT,

Yanae VALETTE, Lena PRIOUX, Gaspard LE GRAND, Zephyr HUERTA, Alizé HUERTA, Malo NAVINER, Eloïse CLOIREC, Corentin MASSON, Gurvann LE GUENNOU, Enzo BRIDOT.
Ils nous ont quittés. La ville présente ses condoléances aux familles de

Alice BOUTET veuve TANGUY, Jean DASSONVILLE, Pierre BOUTET, Anna LE GARREC veuve BOURSIER, Philippe DEVAUX, Yves LORCY.
Ils se sont mariés. La ville présente ses vœux de bonheur à : Isabelle COLOMER

et Thierry LE GAL, Cindy COQUIBUS et Stéphane KERMAGORET.

Si vous souhaitez faire passer une information dans le journal municipal, contactez Laëtitia Villemin en mairie.
Téléphone : 02 98 71 53 90 - Fax : 02 98 71 59 83 Internet : http://www.clohars-carnoet.fr - E-mail : mairie@clohars-carnoet.fr