Vous êtes sur la page 1sur 3

SOMMES DE RIEMANN Contexte : est une application continue dfinie sur un segment [a, b] et valeurs dans

= (ai)0

i n

est une subdivision de [a, b]. (Cela signifie : a = a0 < a1 < ... < an = b)
i

h est le pas de la subdivision . (C'est--dire : h = max (ai +1 ai ) )

i 0, n 1 , i [ai, ai + 1].

On appelle alors somme de Riemann associe (, , (i) 0

n 1
i n)

le rel :

(ai +1 ai ) ( i )

i =0

Thorme
n 1 h 0

lim

(ai +1 ai ) ( i ) =

b a

( x) dx

i =0

Dmonstration : Montrons que la diffrence suivante peut tre rendue aussi petite que voulue :
b

( x) dx

n 1 i =0

(ai +1 ai ) ( i ) =

n 1

a i +1 ai

( x ) dx (ai +1 ai ) (i ) =

n 1

a i +1 ai

( ( x) (i )) dx

i =0

i =0

En passant aux valeurs absolues, on a la majoration suivante :


b a

( x) dx


n 1 i =0

(ai +1 ai ) (i )


n 1

a i +1 ai

( x) ( i ) dx

i =0

Or, du thorme de Heine appliqu continue sur le segment [a, b], on dduit : uniformment continue sur [a, b] (et donc aussi sur chaque [ai, ai+1]) C'est--dire :


+,

+,

(x, y) [a, b]2 : (|x y| <




|(x) (y)| < )

Pour une subdivision de pas h tel que : 0 < h < , on aura : x [ai+1, ai], |x i|


ai+1 ai


h<

Ce qui entranera : Dans ces conditions, on peut crire :




|(x) (i)| <

b a

( x) dx


n 1 i =0

(ai +1 ai ) (i )


n 1


a i +1 ai

dx =
 

n 1 i =0

(ai +1 ai ) = (b a)

i =0 n 1

Ceci prouve bien que :

h 0

lim

(ai +1 ai ) ( i ) =

b a

( x) dx

i =0

Toute intgrale est donc une limite de somme de Riemann. Remarque : le rsultat ci-dessus reste valable si est continue par morceaux. Il suffit de refaire la mme dmonstration avec des subdivisions adaptes .

Sommes de Riemann

Page 1

G. COSTANTINI

Cas particulier d'une subdivision rgulire :

Pour n

, on particularise : ai = a + i

ba ba et i = ai. (Donc h = ) n n ai+1 ai = ba n

On a alors :

ba n ba = n
  

n 1 i =0

D'o :

n +

lim

a+i


b a

( x) dx

Cas particulier des fonctions dfinies sur [0, 1] :

La formule ci-dessus devient alors : lim

n +

1 n

n 1 i =0



i = n
  

b a

( x) dx

Remarque : en particularisant : ai = a + i

ba et i = ai+1 n
n 1

On a alors :

n +

lim

ba n

a + (i + 1)


i =0 n

ba = n
   

b a

( x) dx

n +

lim

ba n

a+i


i =1

ba = n
 

b a

( x) dx

D'o aussi : lim 1 n

n +



i =1

i = n
  

b a

( x) dx

Exemples :
n

1. tudier la limite de la somme :

i =1

1 . n+i 1 . 1+ x
=

On considre l'application dfinie sur [0, 1] par (x) = 1 n

On a alors :

n +

lim

1 x

i i =1 1 + n
n

0 1+

dx

n +

lim

i =1

1 = ln 2 n+i 1 (n + i ) 2

2. tudier la limite de la suite (un) dfinie par : un = n

n 1 i =0

On considre l'application dfinie sur [0 ; 1] par (x) =

1 . (1 + x) 2

Sommes de Riemann

Page 2

G. COSTANTINI

On a alors :

n +

lim

1 n

n 1 i =0

1 1+ i n

1 0

1 dx (1 + x ) 2

n 1 n +

lim n

i =0

1 1 = 2 2 (n + i )
1 n

3. Dterminer la limite suivante : Pour tout n

n +

lim

(2n)! n! n n

, on a :


(2n)! ln n! n n


1 n

1 n


2n

ln k

ln k n ln n =
 

k =1

k =1
 

1 n
 

2n

ln k n ln n =
  

k = n +1 n
   

1 n
 

2n

ln

k = n +1

1 k = n n
    

ln
k =1

k+n n


D'o

(2n)! ln n! n n
   

1 n


1 = n

ln 1 +
k =1

k n
 



On considre maintenant l'application dfinie sur [0, 1] par (x) = ln(1 + x) 1 On a alors : lim n + n

n
 

ln 1 +
i =1

i = n
   

1 0

ln(1 + x) dx = [(1 + x) ln(1 + x) (1 + x)]1 0 = 2 ln 2 1 = ln 4 1


1 n
  

 

D'o :

n +

lim

(2n)! n! n n

4 e

Sommes de Riemann

Page 3

G. COSTANTINI