Vous êtes sur la page 1sur 6

Exercices - Fonctions convexes : corrigé

Inégalités de convexité

Exercice 1 - Exponentielle - L1/Math Sup - Il suffit juste de remarquer que la fonction exponentielle est convexe, et d’appliquer la définition de la convexité !

Exercice 2 - Sinus - L1/Math Sup - Puis (sin) = sin, la fonction sinus est concave sur [0, π/2]. Sa courbe représentative est donc, sur cet intervalle, en-dessous de sa tangente en 0, et au-dessus de la corde joignant (0, sin 0) à (π/2, sin(π/2)). On obtient exactement le résultat demandé.

Exercice 3 - Logarithme - L1/Math Sup -

1. On calcule la dérivée seconde de f qui vaut :

f (x) =

1 1

x 2 ln(x) x 2 ln 2 (x) .

Cette fonction est négative sur ]1, +[. Donc la fonction est concave.

2. Par concavité de f , on a :

ln ln a + b 1 2 (ln ln a + ln ln b) = ln ln a ln b .

2

Passer à l’exponentielle donne le résultat.

Exercice 4 - Moyenne arithmétique et géométrique - L1/Math Sup - Par concavité du logarithme :

ln a 1 + ··· + a n ln(a 1 ) + · · · + ln(a n )

n

n

.

On applique l’exponentielle et les propriétés habituelles du logarithme pour trouver le résultat !

Exercice 5 - Intégrale - L1/Math Sup - La corde passant par (a, f (a)) et (b, f (b)) a pour équation

y = f(b) f(a) b a

(x a)+ f(a).

Pour les points d’abscisse comprise entre a et b, la courbe représentative de f est au-dessus de cette corde, c’est-à-dire que

f(t) f(b) f(a) b a

(t a)+ f(a)

pour t [a, b]. On intègre cette inégalité entre a et b et on trouve

a

b

f (t)dt f(b) f(a) (b a)

2

+ f (a)(b a) = (b a) f(a)+ 2 f(b)

.

Exercices - Fonctions convexes : corrigé

Pour prouver l’autre inégalité, il suffit de remarquer que la courbe représentative de f est au-dessus de sa tangente au point d’abscisse (a + b)/2. Autrement dit, pour tout t R, on a

f(t) f a + b

2

t a + b + f a + b

2

2

.

Intégrer cette inégalité entre a et b donne exactement

a

b

f (t)dt (b a)f a + b .

2

Exercice 6 - Avec des puissances - L1/Math Sup - Si on simplifie par x 1 > 0, on trouve que l’inégalité est équivalente à

1+ x + ··· + x n1 nx (n1)/2 .

Pour démontrer cette inégalité, on pose, (x > 1 est fixé) f (y) = exp(y ln x). f est une fonction convexe. En particulier, on a

n f (0) + · · · + f (n 1) f n 0 + 1 + · · · + (n 1) .

1

1

1

Mais le membre de gauche est n (1 + x + · · · + x n1 ) tandis que celui de droite est

f

1 × n(n 1)

n

2

= f ((n 1)/2) = x (n1)/2 .

On obtient donc bien l’inégalité voulue.

Exercice 7 - Majoration de f grâce à f - L1/Math Sup -

1. f est continue sur le segment [a, b]. Elle est donc bornée et atteint ses bornes.

2. On calcule les dérivées secondes qui sont g (x) = f (x)+M 0 et h (x) = f (x)M 0. Ceci prouve bien que g est convexe et que h est concave.

3. Par convexité de g, et puisque g(a) = g(b) = 0, on sait que la courbe représentative de g est sous la corde reliant (a, g(a)) à (b, g(b)) et donc

g(x) 0

=f(x) M (x a)(b x)

2

.

De même, la courbe représentative de h est au-dessus de ses cordes, et donc

h(x) 0

=h(x) ≤ −M (x a)(b x)

2

.

Les deux inégalités réunies donnent exactement l’inégalité demandée.

Exercice 8 - Inégalités de Hölder et de Minkowski - L1/Math Sup -

Exercices - Fonctions convexes : corrigé

1. La fonction ln est concave, et on a donc :

ln p x p + 1 q y q p ln (x p )+ 1 q ln (y q ) = ln (xy) .

1

1

Il suffit ensuite de passer à l’exponentielle.

2. Il suffit de sommer les n équations :

a i b i

1

p a p + 1 q b

i

q

i .

3. On pose α i =

(

n

a i ) 1/p et β i =

i=1 a p

i

b i ) 1/q . D’après la question précédente,

i=1 b

q

i

(

n

n

i=1

α i β i 1.

Il suffit ensuite de remplacer α i et β i par leur valeur pour trouver la formule.

4. On décompose (a i + b i ) p en (a i + b i ) p1 a i +(a i + b i ) p1 b i . Soit q tel que 1/p + 1/q = 1, c’est à dire que pq q = p. En appliquant Hölder à chacun des membres, on a :

n

i=1

a i + b p

i


n

i=1

a

n

i=1

p

i

1/p ×

n

i=1

|a i + b i | (p1)q 1/q +

n

i=1

p

i

b

1/p ×

a

p

i

1/p +

n

i=1

b p

i

1/p

×

i=1 |a i + b i | p 11/p

n

.

n

i=1

|a i + b i | (p1)q 1/q

Il suffit de tout refaire passer au premier membre pour obtenir le résultat. Remarquons que le résultat est aussi vrai pour p = 1. Dans ce cas, il est juste trivial !

Propriétés des fonctions convexes

Exercice 9 - Fonctions convexes bornées - L1/Math Sup -

1. D’abord, si x [a, b], la courbe est au-dessus de la droite (propriété du cours sur les fonctions convexes). Si x > b, on sait que pour une fonction convexe les taux d’accroissement sont croissants. Dans notre cas, puisque a < b < x, on a :

f(b) f(a) b a

f(x) f(a) x a

.

Ceci donne

f(x) f(b) f(a)

× (x a)+ f(a).

b a La partie droite de l’inégalité est exactement l’ordonnée du point sur la droite d’abscisse x :

la courbe est au-dessus de la droite pour x > b. On démontre de même qu’elle est au-dessus de la droite pour x < a.

Exercices - Fonctions convexes : corrigé

2. Supposons que f est non constante, avec par exemple f (b) > f (a). Pour x b, on a alors :

f(x) f(b) f(a) b a

× (x a)+ f(a).

Ceci prouve que f (x) tend vers +si x tend vers +, et que f est donc non bornée. Par contraposée, si f est constante, alors f est bornée.

Exercice 10 - Fonctions convexes sur un intervalle borné - L1/Math Sup - Soit x 0 < x 1 < x 2 trois points de ]a, b[. Par l’inégalité des pentes, on sait que, pour tout

x x 1 , on a

f(x 1 ) f(x) f(x 2 ) f(x 1 )

x x 1

x 2 x 1

ce qui entraine

f(x) (x 1 x) f(x 2 ) f(x 1 )

+

f(x 1 ).

x 2 x 1 La fonction apparaissant à droite de l’inégalité étant bornée sur ]a, x 1 ], on en déduit que f est

minorée sur ]a, x 1 ]. De la même façon, en travaillant à partir de la corde joignant (x 0 , f(x 0 )) à

(x 1 , f(x 1 )), on a, pour

x x 1 ,

f(x) f(x 1 )

x x 1

f(x 1 ) f(x 0 )

x 1 x 0

ce qui implique

f(x) f(x 1 ) f(x 0 )

(x x 1 )+ f(x 0 ).

x 1 x 0 Pour la même raison, ceci prouve que f est minorée sur [x 1 , b[.

Exercice 11 - Fonctions convexes croissantes - L1/Math Sup - Supposons f non constante. On peut trouver x 1 < x 2 tels que f (x 1 ) < f(x 2 ). Soit y = ax+b l’équation de la corde passant par (x 1 , f(x 1 )) et (x 2 , f(x 2 )), avec donc a > 0. Pour x > x 2 , l’inégalité des pentes assure que le point de la courbe représentative de f d’abscisse x est au-dessus du point de la corde de même abscisse. Autrement dit, pour tout x x 2 , on a f (x) ax + b. Ceci prouve que lim + f = +.

Exercice 12 - Fonctions convexes admettant une asymptote - L1/Math Sup -

1. Supposons qu’il existe un point x 0 tel que f (x 0 ) < 0. Par définition de la limite de f en +, appliquée à ε = |f (x 0 )|/2, on peut trouver x 1 > x 0 tel que f (x 1 ) > f(x 0 ). D’après l’inégalité des pentes pour les fonctions convexes, on a, pour tout x x 1 :

f(x 1 )

f(x 0 )

x 1 x 0

f(x) f(x 1 ) x x 1

=

f(x) (x x 1 ) f(x x 1 1 ) f(x x 0 0 )

+

f(x 1 ).

Ceci prouve que lim + f = +, une contradiction.

2. Soit g(x) = f (x) + ax + b. Alors, pour tout x, y R et tout t [0, 1], on a

g(tx + (1 t)y)

=

f (tx + (1 t)y) + tax + (1 t)ay + tb + (1 t)b

t(f (x) + ax + b) + (1 t)(f (y) + ay + b)

tg(x) + (1 t)g(y)

ce qui prouve que g est convexe.

Exercices - Fonctions convexes : corrigé

3. Soit y = ax + b l’équation de l’asymptote. Sans perte de généralité, on peut supposer qu’il s’agit d’une asymptote au voisinage de +. Mais alors, en posant g(x) = f (x) (ax + b), on sait que

g est convexe ;

lim + g = 0.

On en déduit g 0, ce qui exprime exactement que la courbe représentative de f est

toujours au-dessus de son asymptote.

Exercice 13 - Convergence uniforme des suites de fonctions convexes - L3/Math Spé -

1. On commence par remarquer, que par passage à la limite dans les inégalités, f est elle- même M -lipschitzienne. Fixons ε > 0. On fixe une subdivision de [α, β] de la forme

= α 0 < α 1 < ··· < α p = β telle que α i+1 α i < M . Chaque suite (f n (α i )) converge

α

vers f (α i ). Puisqu’il y en a un nombre fini, on en déduit qu’il existe un rang n 0 tel que, pour tout n n 0 , on a |f n (α i ) f(α i )| ≤ ε. Prenons maintenant x [α, β]. Il existe un i tel que x [α i , α i+1 ]. Alors on a

ε

|f n (x) f(x)|

|f n (α i ) f(α i )| + |f n (α i ) f(α i )| + |f(α i ) f(x)|

M|x α i | + ε + M|x α i |

3ε.

Ceci prouve la convergence uniforme de (f n ) vers f sur [α, β].

2. On va se ramener à la question précédente. Pour cela, fixons [α, β ] ]a, b[. Soit également

a

< α < α et β < β < b. Alors, puisque f n est convexe, on a pour tout (x, y) [α, β],

x

= y, :

f n (α) f n (α ) f n (x) f n (y) f n (β ) f n (β)

x y

α α

β β

.

Les membres de gauche et de droite sont des suites qui admettent une limite lorsque n tend vers +. Ce sont donc des suites bornées. On en déduit l’existence de M > 0 tel que, pour tout x, y [a, b], x = y, pour tout n 0,

f n (x) f n (y) x y

M.

Autrement dit, les fonctions (f n ) sont M -lipschitziennes sur [α, β]. Il suffit maintenant d’appliquer le résultat de la première question.

Divers

Exercice 14 - Fonctions logarithmiquement convexes - L1/Math Sup -

1. Soit

f, g : R R convexes. Soient x, y R et λ [0, 1]. Alors on a

f g tx + (1 t)y

f tg(x) + (1 t)g(y) (g est convexe et f est croissante)

tf (g(x)) + (1 t)f (g(y)) (f est convexe).

Ceci prouve exactement que f g est convexe.

Exercices - Fonctions convexes : corrigé

2. On suppose d’abord que ln f est convexe. Alors, pour α > 0, on a

f α = exp α ln f

qui est convexe d’après la première question puisque ln f est convexe et x exp(αx) est croissante convexe. Réciproquement, supposons que f α est convexe pour tout α > 0. En particulier, pour tous x, y R et tout λ [0, 1], on a

u(α) v(α)

avec u(α) = exp α ln f (tx + (1 t)y) et v(α) = t exp α ln f (x) + (1 t) exp α(1 t) ln f (y) . Or, u(0) = v(0). Il est donc nécessaire, pour que u(α) v(α) pour α > 0, que u (0) v (0). Mais,

u (0) = ln f (tx + (1 t)y) tandis que v (0)

= t ln f (x) + (1 t) ln f (y).

L’inégalité u (0) v (0) se traduit donc exactement en disant que ln f est convexe.

Exercice 15 - Hypothèse affaiblie - Ecole Polytechnique - Montrons par récurrence sur n 2 que, pour tous (x, y) dans R, pour tout p ∈ {0, 1, on a :

f

n x + 1

p

2

p n y

2

n f(x)+ 1 p n f(y).

p

2

2

, 2 n },

Cette propriété est clairement vérifiée si n = 2, supposons-la prouvée au rang n et prouvons là au rang n + 1. Quitte à échanger le rôle joué par x et y, on peut toujours supposer que p 2 n . On décompose le paquet de 2 n+1 termes en deux paquets de 2 n termes :

f 2 n+1 x + 1

p

2 n+1 y = f

p

2 n x + (2 n p)

1

p

2

2

n

1 2 f

p n x + (2 n p)

2

2

n

y +

1 2 n y

2

y

2

n

y + f(y)

1

2 2

n f(x)+ 2 n p f(y)+ f(y)

p

2

n

2 n+1 f(x)+ 2 n p + 2 f(y)

p

1

2

n+1

2 n+1 f(x)+ 2 n+1 p f(y).

p

2

n+1

Maintenant, si λ [0, 1], il existe une suite λ n de termes de la forme p/2 n qui converge vers λ. Comme la fonction est continue, on peut passer à la limite dans l’inégalité obtenue par la récurrence : f est convexe.

Si vous trouvez une erreur, une faute de frappe, etc

dans ces exercices, merci de la signaler à

geolabo@bibmath.net Venez poursuivre le dialogue sur notre forum :

http://www.bibmath.net/forums