Vous êtes sur la page 1sur 12
Juin 2010 La La Feuille Feuille des des Tamarins Tamarins A LA UNE: DOSSIER ECOLE

Juin 2010

La La Feuille Feuille des des Tamarins Tamarins

A LA UNE: DOSSIER ECOLE FAMILLE Un livret d'accueil construit avec et pour les parents
A LA UNE: DOSSIER ECOLE FAMILLE
Un livret d'accueil construit avec et pour les parents

U ne année scolaire qui se termine et une autre qui se prépare avec un livret d’accueil pour les parents d’élèves de CM2 qui seront scolarisés chez nous l’année prochaine la suite page 3

La vie au collège …

La semaine de la presse au collège:

rencontre avec un journaliste … page 4

au collège: rencontre avec un journaliste … page 4 4ème 2ème RPIMA. La Vanille page 4

4ème

2ème RPIMA.

La

Vanille

page 4

en

stage

au

… page 4 4ème 2ème RPIMA. La Vanille page 4 en stage au Une auteur de

Une auteur de litté- rature de jeunesse au collège: Berna- dette Thomas page 5

Le Théâtre Azur au

collège

page 5

dette Thomas page 5 Le Théâtre Azur au collège page 5 … et dans les écoles

… et dans les écoles du réseau

Avec

les

CM2

de

Mme

Dobel

de

l’école

Lislet

Geof-

froy:

sortie

à

la

pointe

au

sel

et

poésie

page 6

à la pointe au sel et poésie page 6 page 7 Rencontres spor- tives … grandes
à la pointe au sel et poésie page 6 page 7 Rencontres spor- tives … grandes

page 7

Rencontres spor-

tives

grandes

sections

des

et

CP

L’album des CM2 de l’école Lislet Geof- froy … page 7

des CM2 de l’école Lislet Geof- froy … page 7 Culturellement parlant ! Les nouveautés du

Culturellement parlant !

Les nouveautés du CDI … page 2

les

flamboyant

en

vadrouille

page 8

2 les 3° flamboyant en vadrouille … page 8 Les 3° et 4° en ran- donnée
2 les 3° flamboyant en vadrouille … page 8 Les 3° et 4° en ran- donnée

Les 3° et 4° en ran- donnée … page 9

Les 5° letchis et longanis visitent les temples Guandi et Badra Karli … pages 10 & 11

et longanis visitent les temples Guandi et Badra Karli … pages 10 & 11 Poésie avec

Poésie avec les 3° Acacia … page

12

 

Editorial

 

A u collège, les élèves consolident les acquis du primaire et augmentent les compé- tences fondamentales pour aborder le lycée.

Voici ce qu'en pensent des élèves de troisième de 3ème DP6.

1- A quoi sert le collège? Qu'apprends-tu au collège?

«

Au collège nous continuons à apprendre à bien lire et écrire, à parler une langue

étrangère, à faire des mathématiques et des sciences, à utiliser les ordinateurs, à con-

naître le monde dans lequel nous vivons. Nous apprenons aussi à vivre-ensemble, à nous préparer à notre vie de citoyen et à devenir plus autonome.

L'apprentissage peut aussi se faire en s'amusant, à travers les sorties, (les 5° ont visité le temple hindou et chinois de St Pierre ) des rencontres ( les 3° filaos et flamboyants ont in- vité un auteur, un journaliste a rencontré des sixièmes) et des spectacles ( les fables vues par les sixièmes, les 3° sont allées au voir une pièce de théâtre au Conservatoire de Saint- Pierre).»

2- Quels souvenirs vas-tu garder du collège?

Les sorties, les profs et les amies. J'ai beaucoup appris même si c'était difficile, mais avec du courage et du soutien, j'ai tenu bon, c'est pour cela que je suis là aujourd'hui. C'est grâce aux professeurs et aux amies. »

«

Ludivine

 

«

Le collège c'est bien même si les professeurs nous énervent parfois. Je n'oublierai ja-

mais que c'est grâce à eux que j'y suis arrivée. Même si c'était difficile, je me suis accro-

chée pour moi-même et pour les professeurs qui nous aidaient. »

Cynthia

 

Les élèves de la 3° Filaos, la documentaliste M me Felix et leur professeur M me Legros

Les nouveautés du CDI en avril-mai 2010

Les livres documentaires :

(Les couleurs cor- respondent aux couleurs des cotes)

Liste des nouveautés:

Le sais-tu ? en questions réponses Terres de Héros : Grèce et Rome an- tiques Goya La révolution industrielle L’Egypte ancienne La Grèce antique La pêche racontée aux enfants Un homme Mon grand Atlas illustré Croisades La renaissance La Gaule Rome Les poissons des récifs coralliens Les animaux des récifs coralliens

Les livres de fictions :

Hip- hop T 1 ET 2 ( mangas) Groove Hight (12 tomes)

: Hip- hop T 1 ET 2 ( mangas) Groove Hight (12 tomes) Collection TIPIK JUNIOR

Collection TIPIK JUNIOR :

L’inconnue du 13 octobre Le signe de saturne La nuit du 8 décembre Sacré scarabée Indiana Jules Le vol du nez L’homme du chapeau La théorie de l’oignon

000—généralités

100Philosophie, psychologie

200religions

300Sciences sociales

400language

500Sciences exactes 600—Sciences appliquées, tech- niques 700Arts, loisirs, sports

800—Littérature

900—Géographie, Histoire

2
2

DOSSIER ECOLES-FAMILLES: Un livret d'accueil construit avec et pour les parents

Un livret d'accueil construit avec et pour les parents Accueil des parents en salle polyvalente T
Un livret d'accueil construit avec et pour les parents Accueil des parents en salle polyvalente T

Accueil des parents en salle polyvalente

T out au long de l'année scolaire, une équipe, compo- sée de parents (de CM2 et de 6ème) et de profession- nels de l'éducation (enseignants, conseiller pédago- gique, directeurs d'école, principal, CPE, conseillère d'orientation psychologue,

infirmière

livret d'accueil pour préparer

les parents de CM2 à devenir parents de collégiens.

Sous la houlette de Mme Pelletier (coordinatrice des centres académiques de lec- ture et d'écriture), de Mme Bertil (responsable du pôle Politiques Educatives et Pra- tiques Culturelles CEMEA 1 Réunion) et de M. Benlali (coordonnateur RRS 2 Les Ta- marins), l'équipe a organisé et préparé un livret qui va être très prochainement dis- tribué aux futurs parents d'élèves inscrits en 6ème au collège des Tamarins pour la rentrée prochaine.

Des rencontres ont été or- ganisées avec les parents (environ 25 parents à chaque rencontre entre février et avril 2010) et de nombreux échanges en petits groupes ont mis en évidence les in- quiétudes et les interroga-

tions des parents. Ils se sont sentis écoutés et se sont impliqués dans le projet. Toutes les questions recueillies ont permis d'organiser le livret en trois parties :

1/ Mon enfant entre au collège : je veux savoir com- ment fonctionne le collège,

2/ Mon enfant est élève de 6ème au collège : je veux savoir quel est son métier d'élève,

3/ Je suis parent d'un élève de collège : je veux aider mon enfant dans sa scolarité.

Le 21 mai 2010, près de 30 parents sont venus visiter le collège pour mieux s'y repérer et rencontrer leurs futurs interlocuteurs

(principal, CPE, documentaliste

Plus de la moitié des

parents étaient venus avec leurs enfants actuellement en CM2.

L'objectif de créer du lien entre parents, enfants et équipe éducative a été atteint et sera poursuivi dès la ren- trée en organisant une ren- trée spéciale pour les élèves de sixième au cours de la- quelle seront impliquées les familles. Favoriser les échanges, informer et accom- pagner les parents dans le suivi de la scolarité de leurs enfants a été la volonté pre- mière de ce projet dont la concrétisation est le livret d'accueil. De façon très sym- bolique, il sera remis à chaque parent de CM2 dans chaque école du secteur.

Ce projet a pu voir le jour et être mené à terme grâce à l'implication de tous et à la mutualisation des compé- tences mais aussi à des par- tenariats financiers (conseil général 3 , CAF 4 et CUCS 5 ).

1 CEMEA : Centres d'Entrai- nement aux Méthodes d'Édu- cation Active

2 RRS : Réseau de Réussite Éducative. Le réseau « Les

Tamarins » est composé du collège et des 4 écoles du secteur : Louis Pasteur, Jean Moulin, Alfred Isautier et Lislet Geoffroy.

3L'action a bénéficié d'une aide du collège de la vo- cation.

4 L'action a été financée par la caisse d'allocations familiales, en tant que projet REAAP : Réseau d'Ecoute, d'Appui et d'Accompagnement des Parents.

d'Appui et d'Accompagnement des Parents. Visite du CDI Visite du collège ) a réalisé un ,

Visite du CDI

et d'Accompagnement des Parents. Visite du CDI Visite du collège ) a réalisé un , 5

Visite du collège

)

a

réalisé un

,

5 Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Mme Pelletier, chargée de mission pour le ré- seau RRS

3
3

).

Visite d'une auteur au CDI : Mme Bernadette THOMAS
Visite d'une auteur au CDI : Mme Bernadette THOMAS

L e CDI, en partenariat avec Mme DEMANGE ET

Mme LEGROS, a accueilli en avril une auteure réunion- naise, Bernadette Thomas, dans le cadre de l'action « Un écrivain au CDI ». Les élèves de 3èmes Filaos et Flamboyant ont donc lu un de ses livres : « La terre ju-

melle » Tome 1, et ont ainsi pu lui poser des questions sur son oeuvre et son métier.

Voici donc un résumé de la rencontre par une élève de 3ème filaos.

« Le vendredi 16 avril 2010, nous avons eu la visite d'un écrivain de livre fantastique pour enfant.

( livres qui mettent en scène des loups-garous, des elfes, tout ce qui fait penser à des animaux mythiques). La 3° Filaos et la 3° Flamboyant ont eu le privilège de la rencontrer. Elle est venue nous parler de sa passion de lire et d'écrire. Nous avons écouté de brefs extraits de ses livres lus par quelques élèves volontaires de troi- sième flamboyant »

Cette journée était vraiment géniale, nous avons tous adoré sa visite. »

Clotagatide Ludivine, 3° Filaos

« Nous avons trouvé l'auteur très ouverte et sympa-

thique. Elle a transmis sa passion de la lecture et de l'écriture à certains d'entre nous. Du coup, nous portons

B Thomas et les élèves de la 3° filaos

coup, nous portons B Thomas et les élèves de la 3° filaos Séance de dédicaces plus

Séance de dédicaces

plus d'attention à certaines petits détails dans nos lec- tures.

Au contraire, de certains auteurs réunionnais, Berna- dette Thomas a inséré du nouveau et du moderne dans son oeuvre ( La terre Jumelle). En conclusion, ce fut une très belle expérience . »

Esli et Wassila, 3e Flamboyant Ce fut aussi l'occasion de découvrir l'ensemble de ses écrits :

- La terre jumelle T1 : au-delà de la fournaise

- La terre Jumelle T2 : l'héritage des Sagelaures

- La terre jumelle T3 : la sortie du tome 3 de la trilogie “La Terre Jumelle” intitulé “Le Spirito” est prévue dé- but octobre 2010 à l’oc-

casion du 4e Salon du Livre jeunesse du Port.

- Je veux ma place au

soleil

- Le souffle des disparus

Tous ces livres (sauf le

Tome 3 de la terre ju- melle) peuvent être em- pruntés au CDI.

Remy de la 3° flamboyant lit un de ses passages préférés du livre au 3° filaos

lit un de ses passages préférés du livre au 3° filaos Sylvie Felix, docu- mentaliste La

Sylvie

Felix,

docu-

mentaliste

La 4ème Vanille en stage au 2ème RPIMA.

 

C 'est avec curiosité et impa- tience que dix élèves de 4ème Va- nille ont découvert leur lieu de stage à Pierrefonds : le 2ème RPIMA qui a accueille pour la troisième année cette à classe à projet.

ont pu découvrir lors de la visite des services et ateliers de nombreux corps de métiers prolongeant ainsi sur le terrain une réflexion menée tout au long de l'année avec l'aide de Mme Félix, la documentaliste et Mme Demange, professeur principal.

classe. En effet, l'organisation rigou- reuse, tout en étant bienveillante, du personnel du 2ème RPIMA à l'égard des élèves, a marqué les esprits. Certains n'ont pas manqué de faire le parallèle avec le règlement inté-

Accompagnés chaque jour par un Aide-éducateur et des professeurs de l'équipe pédagogique se relayant bé- névolement sur place en fonction de leurs disponibilités, les stagiaires

4
4

rieur du collège

Le

double objectif

Au delà du simple stage d'obser- vation des métiers, c'est aussi le res- pect des règles de vie en collectivité que les stagiaires n'ont pas manqué de souligner lors de leur retour en

que s'était fixé l'équipe pédagogique semble donc atteint pour ce petit groupe !!!

M me Demange, professeur de Français

La semaine de la presse du 12 au 16 avril 2010 au collège.

La semaine de la presse du 12 au 16 avril 2010 au collège. La 6° cannelle

La 6° cannelle et la 6° baie-rose attentifs devant l’intervenant

Dans le cadre de la semaine de la presse, pendant laquelle le thème était « qui fait l’info ?», toutes les classes de sixième sont venues au CDI pour découvrir la presse et en particulier, le métier de journaliste.

Des élèves de 5èmes et de 4èmes ont eux quotidien- nement réalisé des revues de presse des deux journaux régionaux.

Dans la continuité de ce travail au CDI, un journaliste du JIR, Monsieur Verrière, est venu rendre visite à la 6 ème cannelle et à la sixième Baie-rose, le lundi 19 avril

2010.

Il a pu ainsi compléter le travail de réflexion sur les différentes facettes du métier et répondre aux nom- breuses questions des élèves.

M.VERRIERE

travaille au JIR

trouve

juste à côté

notre établisse- ment.

Ce journaliste n'est pas un re-

il

va sur les lieux

pour écrire son

article. Il n'em- mène pas de caméra mais juste un appa- reil photo, un crayon et un

carnet.

élèves ont posé

Les

qui

de

«

se

porter,

mais

des questions et

M VERRIERE a

répondu avec beaucoup de gentillesse.

Il a aussi expli- qué qu'il fallait faire de longues

études (5 ans) dans une école pour devenir journaliste. Il faut être bon en français pour éviter les erreurs d'orthographe mais la principale qualité d'un journaliste est avant tout la cu- riosité! »

Résumé de la rencontre réalisé par BABAS Oua- liya et TOYBOU Achraf

Mr VERRIERE, journaliste du JIR

Oua- liya et TOYBOU Achraf Mr VERRIERE, journaliste du JIR Le Théâtre Azur au collège «
Le Théâtre Azur au collège « Le Lièvre et la Tortue », « le Loup
Le Théâtre Azur au collège
« Le Lièvre et la Tortue », « le Loup et l’Agneau », « Perrette et le pot au lait » :
des titres évoquant un monde merveilleux où les animaux sont doués de paroles et où
les mésaventures humaines deviennent source de sagesse pour celui qui sait l’entendre.
C’est devant une centaine d’élèves de 6 ème que les comédiens du Théâtre d’Azur ont fait
sortir les Fables des manuels scolaires : la mise en scène éclairant les alexandrins, les
textes de La Fontaine prennent alors vie. Les deux comédiens, François Folio et Muriel,
conjuguent durant presque deux heures français et créole en une adaptation savou-
reuse saluée par un jeune public conquis.
M me Demange, professeur de Français
Interprétation de « Perrette et le pot au lait » par le théâtre Azur
5
Les salines de la Pointe de Bretagne Le sel jugé le meilleur est la fleur
Les salines de la Pointe de Bretagne
Le sel jugé le meilleur est la fleur de sel car il a plus de goût.
Les hommes l'ont choi-
sie pour la production
du sel en raison de
l'ensoleillement et du
vent qui permettent
l'évaporation. L'eau
contient 42 g de sel
par litre. Les travail-
leurs de la mer sont les
sauniers. L'eau est
pompée jusqu'en haut
d'une pente. Elle
s'écoule ensuite de
bassins en bassins.
Dans les salines les
plus basses, on peut
observer la couche de
sel en surface: c'est la
fleur de sel. Les sau-
niers y récoltent aussi
le gros sel qui se trouve au fond de ces cuves et le sel
fin qui est du gros sel écrasé.
L a Pointe de Bretagne est un petit cap, près de St-
Leu, sur la côte ouest de La Réunion. La Pointe au Sel,
son autre nom, s'étend dans un paysage de savane.
C'est une réserve naturelle, la pêche est interdite sur le
récif.
Le sel (ou chlorure de sodium) est indispensable à la
vie mais son excès peut provoquer des maladies. Les
muscles, le sang, la transpiration et les larmes en con-
tiennent. Dans le musée, un documentaire explique
comment le sel est récolté. Allez-y , c'est gratuit !
On peut y découvrir la saliette, un arbrisseau endé-
mique halophile.
Le sel jugé le meilleur est la fleur de sel car il a plus
de goût.
Les CM2 de l'école Lislet Geoffroy

A la manière de Paul Eluard

de l'école Lislet Geoffroy A la manière de Paul Eluard Eveil Sur les rayons de lune

Eveil

Sur les rayons de lune Dans les espaces infinis Sur le croissant lumineux Dans le ciel endormi

Sur les draps de la nuit Au dessus des nuages

Sur l'envol des pensées Dans le ciel de minuit

Devant moi Une luciole

N ous nous sommes inspirés du poème Liberté écrit par Paul Eluard en 1942 pendant la deuxième guerre mondiale.

Nous avons écrit en groupes mais aussi seuls. Nous avons comparé nos poèmes.

Tout le monde a écrit à la manière de Paul Eluard sauf Charlotte qui s'est libérée. Nous avons mélangé nos poèmes et avons écrit à la manière de Charlotte. Nous avons gardé les plus belles images poétiques. Nous avons amélioré au maximum notre texte pour obtenir Eveil, le poème ul- time !

Les CM2 de l'école Lislet Geoffroy

6
6

Rencontre sportive grandes sections & CP

Rencontre sportive grandes sections & CP Le beau temps était au rendez - vous L a
Rencontre sportive grandes sections & CP Le beau temps était au rendez - vous L a

Le beau temps était au rendez-vous

L a matinée du jeudi 6 mai 2010 a été l'occasion d'une rencontre entre des élèves de grandes sections de maternelle et de CP. Huit classes ont participé à cette manifestation sportive pour pas moins de 240 élèves.

Cette action s'est faite sous l'impulsion des équipes pédagogiques des écoles maternelles Pierre Lagourgue et Louise Michel et des écoles élémentaires Jean Moulin et Louis Pasteur et s'est déroulée sur le plateau sportif des Casernes.

Chaque école a proposé et animé quatre jeux. Les enfants on été répartis sur seize ateliers.

Tout le monde a passé un très bon moment malgré une chaleur encore bien présente. Cela a été l'occasion de faire découvrir leur future école aux élèves de mater- nelle et de rencontrer des "grands". Il s'agissait égale-

ment de faire la promotion de la pratique du sport et d'une alimentation équilibrée.

Nous remercions les parents qui ont participé à l'en- cadrement. Mais également la mairie qui a apporté une précieuse contribution. En effet, le service des sports a installé quatre tentes pour donner de l'ombre à l'infir- mière et aux collations. Les affaires scolaires et la res- ponsable de la cantine nous ont soutenu dans l'organi- sation matérielle en nous mettant à disposition des tables, des plateaux, des gobelets, de l'eau et des oranges coupées en quatre. Le CUCS enfin qui a donné un soutien financier pour l'achat de matériel.

Les élèves et professeurs des écoles Pierre La- gourgue, Louise Michel, Jean Moulin et Louis Pas- teur

Album sur les fruits et légumes « pays », des CE1 de Lislet Geoffroy L
Album sur les fruits et légumes « pays », des CE1 de Lislet Geoffroy
L es élèves de CE1 de l’école Lislet
Geoffroy ont beaucoup appris dans tous les
domaines en réalisant un album sur les fruits
et légumes de La Réunion. Un Projet Action
Culturelle leur a permis de s’initier à la pho-
tographie pour illustrer cet album.
L’objectif pluridisciplinaire de ce projet
était de mettre en valeur la richesse du patri-
moine local en découvrant des fruits et lé-
gumes un peu oubliés ou méconnus, et de
comprendre l’importance de leur consomma-
tion pour se maintenir en bonne santé.
Nous avons pu bénéficier de la salle infor-
matique du collège, pour le traitement de
texte et l’impression du document. La maî-
tresse et les enfants remercient vivement
monsieur Boyer, principal du collège ainsi
que le personnel pour leur aide précieuse.
Une vignette de l’album
Les cm2 de L’école Lislet Geoffroy
7
Des paysages à vous couper le souffle V ous vous souvenez sûrement du voyage en

Des paysages à vous couper le souffle

V ous vous souvenez sûrement du voyage en Afrique Du Sud des 4° Vanille de l’année dernière. En raison du surplus d’argent récolté par les diverses ac- tions menées, ces mêmes élèves …Flamboyants , cette année, ont organisé une sortie pédagogique, sur trois jours, magnifiquement orchestrée par Mme Cadoret.

Le premier jour ils sont allés au Piton Maïdo d’où ils ont pu admirer le Cirque de Mafate et également se dé- fouler sur un quad ou une luge. Dans l’après midi ils ont rejoint le centre Jacques Tessier, à la Saline les Bains où plusieurs activités étaient programmées par Mme Cadoret et Mme Greveldinger (basket, foot, beach vol- ley, plage).

Après une nuit au centre (certains on pu s’adonner aux joies du direct France-Costa Rica) et le petit déjeu- ner englouti ils ont fait du kayak et du body board sous la houlette de M. Peaudecerf.

Les Flamboyants en vadrouille

la houlette de M. Peaudecerf. Les Flamboyants en vadrouille Le quad Deuxième nuit à la maison…pour

Le quad

Deuxième nuit à la maison…pour mieux se retrouver le vendredi, dernière aventure: randonnée au volcan (en direction du Morne Langevin) avec Mme Fiegenwald et Mme Cadoret

Le quad fut fort apprécié, certain(es) plus doué(es) que d’autres , on ne citerait que Saphir et Claire !….Bien sûr, ce séjour, même s’il a été trop court, a resserré les liens entre les élèves et permis à beaucoup de découvrir des activités jusque là inconnues

Mme Cadoret

… le beach volley

les élèves et permis à beaucoup de découvrir des activités jusque là inconnues Mme Cadoret …
8
8
Sortie des 3° ET 4° à la Plaine des Cafres
Sortie des 3° ET 4° à la Plaine des Cafres

Les randonneurs au complet

ET 4° à la Plaine des Cafres Les randonneurs au complet Les accompagnateurs Nous avons repris

Les accompagnateurs

Nous avons repris nôtre randonnée jusqu’au « Trou Blanc » qu’on a dû contourner pour arriver jusqu’en haut où le bus nous attendait pour nous conduire sur une aire de pique nique …pause déjeuner oblige !

Une petite marche digestive dans la Plaine des Sables (ce désert réunionnais) après avoir admiré (une première pour certains d’entre nous !) la Fournaise, sous un ciel bleu-azur.

Une sortie certes sportive mais aussi culturelle car à chaque endroit-clé M.BOYER nous a donné un certain nombre d’explications fort intéressantes (nous connais- sons si peu nôtre île !).

…Et nous voilà de retour sur Saint Pierre où le chan- gement de température s’est fait ressentir ! Fourbus mais heureux !

J’ai beaucoup aimé cette sortie même si rentrée chez moi je ressemblais à une crevette (coups de soleil en souvenir !)

CHILDERIC Julia 3° Flamboyant

9
9

L e 10 avril dernier, le collège des Tamarins a or- ganisé une randonnée à la Plaine des Cafres avec pour accompagnateurs : M. Le Principal (M. BOYER), La CPE (Mme DIJOUX), l’infirmière (Mme BESSAC) Et 2 profes- seurs (Mme GREVELDINGER et M. JOANNAIS).

Nous étions un groupe de 4° et de 3°. Partis du col- lège à 7H30, nous sommes montés à la Plaine des Cafres. A la sortie du bus, certains étaient surpris par l’atmosphère glacée des Hauts de la Réunion. Nous avons commencé à marcher dans un bois où l’air et la terre étaient humides ; Nous avons avancé un cer- tain temps en faisant des pauses pour attendre la CPE

et l’infirmière qui admiraient la nature et elles avaient

bien raison !

marcher mais aussi pour les paysages…non ?

étions venus non seulement pour

Nous

les paysages…non ? étions venus non seulement pour Nous Le plus vieux tamarin de l’île Le

Le plus vieux tamarin de l’île

Le Principal qui était en tête nous a amené au plus gros pied de tamarin de la Réunion (original !) où nous mous sommes posés 5mn pour prendre des photos et nous rassasier un peu car il faut savoir que s’hydrater régulièrement et manger est primordial pour tout mar- cheur qui se respecte (et ne pas subir une hypoglycé- mie).

GUANDI D ans le courant du mois d’avril nous avons visité, avec notre professeur d’hist

GUANDI

Dans le courant du mois d’avril nous avons visité, avec notre professeur d’hist- géo Mme Greveldinger, et la documentaliste, Mme Felix le temple chinois qui est situé pas loin du collège, et dédié à Guandi.

Nôtre guide, M. Enis Rockel nous a appris de nom-

breuses

sur l’histoire des Chinois de la Ré-

union

arrivés dans l’île au temps de l’en-

gagisme.

1830, le roi Louis

Philippe a interdit

choses

ils sont

En

:

d’acheter

et

de

vendre des

esc

laves ;

Pour

avoir de la

main

d’œuvre dans les

plantations

les

propriétaires

ont

dû employer des

«

engagés

»,

a

v

e c

u n

« contrat ».

Ce furent les Indiens les pre- miers arrivés, le premier Chinois débarqua, lui, en

1843. Mais ces contrats étaient plus ou moins justes ce qui amena certains chinois à « fuir » dans les hauts cultivant des légumes qu’ils ven- daient à la population « des bas » en faisant du porte à porte. Le gouverneur de l’époque, au début hostile à ces façons de faire, est revenu sur sa décision de tout inter- dire, devant le tollé de la population. De fil en aiguille les Chinois ont pris part à l’économie de l’île et la pre- mière « boutique chinois » avec son « carnet crédit » fut recensée en 1858 à la possession.

Pour en revenir à nôtre temple, le terrain sur lequel il est implanté fut offert par M. Archambaud, maire

10
10

VISITE DU TEMPLE GUANDI

de l’époque pour que cette population puisse pratiquer leur culte et aussi apprendre les rudiments du français.

L’extension actuelle date de 1910 avec quelques aménagements au fil du temps. C’est un lieu de convivialité puisqu’on y trouve une cuisine qui peut accueillir 600 convives ainsi que 2 « studios ».

A ce propos, M. Rockel nous a raconté l’his-

toire de M. AH TINE (83ans) qui vivait là jus-

qu’en 1990 avec pour compagnons 200 chats qu’il nourrissait quotidiennement !

Qui était GUANDI ?

Il faut remonter à l’époque où la « Chine »

s’appelait l’Empire du Milieu quand plusieurs empereurs se faisaient la guerre pour obtenir

le plus de territoires (C’est la dynastie des TSIN qui a donné son nom à la Chine actuelle).

Par contre la dynastie des MING comptait dans ses rangs un valeureux et honnête soldat, GUAN-IU, qui tomba, à sa mort (220) dans l’oubli. Ce n’est que vers

540 que l’Empereur d’alors a décidé de l’élever au rang de divinité et GUAN-IU est devenu GUAN-DI. Dans cette pagode érigée en son honneur, sont retracées toutes ses qualités que

l’on retrouve sur les grands pan- neaux rouges et or (courage, honnê- teté, fiabilité, obéissance….)

Qu’y-a-t’il dans cette pagode et qu’y fait-on ?

découvre 4

On

divinités, celle de

la richesse,

la

sagesse, de la jus-

On divinités, celle de la richesse, la sagesse, de la jus- M. ROCKEL… passionnant ! d

M. ROCKEL…

passionnant

!

d

y

de

tice

et

celle

des

ancêtres

et

bien

sûr au

centre un

autel

trône la

statue de Guandi

que

les

Chinois

viennent

vénérer

culière,

a

n t

« grâces

»

d’une façon parti-

deman- d e s mais

doivent, en contre partie réaliser leurs promesses faites

à la divinité.

Cet espace accueille bon nombre de fidèles lors des 4 principales fêtes chinoises : Le jour de l’An, la fête de la lumière (lanternes), celle de l’anniversaire de Guandi et la fête des Morts.

La classe a passé un lundi après midi studieux et en est ressortie plus instruite sur l’histoire locale et cul- tuelle « de chez nous »

Murielle, Marie, Malaïka, Hassune…5° LONGANIS

VISITE DU TEMPLE BADRA KARLI
VISITE DU TEMPLE BADRA KARLI

La déesse à qui le temple est consacré

C omme les 5° longanis, les letchis, après le temple Guandi, ont visité le temple hindou de la Ravine Blanche accompagnés de Lilian, de Mme Greveldinger et de Mme Félix.

Nous allons vous faire vivre cette visite. Au départ on redoutait d'y aller à pieds, finalement ce fut en bus.

Notre guide, Mme Cardenas, (M. Enis Rockel a pré- senté ce même temple à l'autre classe) nous a bien ras- suré sur le fait que: « ce qu'on ne connait pas , ef- fraie »; donc que l'on vienne découvrir cette culture ne pouvait que nous enrichir.

Les Hindous sont polythéistes (on peut compter 330millions de divinités) et vivent la Trimortie (trinité chez les catholiques) avec une divinité suprême: BRA-

chez les catholiques) avec une divinité suprême: BRA- Une des 5° devant le temple MAN qui

Une des 5° devant le temple

MAN qui s'exprime sous d'autres formes: BRAMA(la création), VISH- NOU(l'équilibre), SHIVA(la destruc- tion et la renaissance).

Le nom du temple: MAHA BADRA KARLI signifie « A nôtre mère Karli (cali en Inde) ».

Karli est une divinité féminine à diverses facettes par exemple:la grande Sakti, Parvati, et Lackmi

Tout comme les musulmans ou les catholiques, les hindous ont aussi leur « livre sacré » (plutôt 4) Les 4 VEDAS qui correspondent davan- tage à des ouvrages initiatiques

Un portail magnifiquement travaillé accueille les visiteurs, ceci sépare le profane du sacré. Une fois en- trés les fidèles sont invités à brûler de l'encens, pour éloigner « le mauvais ».

A l'intérieur du temple on trouve 5 chapelles dédiées à 5 divinités pré- cises (Ganesh, Mariamen, Karli, Madurïveera,et Munnesvaram) qui sont habillées de couleurs diffé- rentes.

On y trouve également des bas reliefs aux couleurs chatoyantes qui racontent des épisodes de ces divinités.

Nous avons eu aussi de précieuses explications sur les marches sur le feu et le kavadi.

A coté du temple principal, un plus modeste, dédié aux 9 planètes.

La symbolique des couleurs nous a été définie: Blanc pour le deuil, le vert pour la joie, le rouge c'est la vie et le bleu l'infini.

Avec la mosquée, le temple Guandi et la découverte de Badra Karli nôtre année de 5° a été riche en ensei- gnement des différents cultes présents à la Reunion.

Les 5° Letchis

gnement des différents cultes présents à la Reunion. Les 5° Letchis L'autre dans la cour, à

L'autre dans la cour, à l'arrière

11
11

L’AMOUR

Aimer ne se fait pas dans la tête mais dans le cœur. L’Amour est une brise si légère Que je me crois encore au temps de Molière. Mais je ne sais que faire Vivre ou affronter une nouvelle guerre. L’Amour est tellement beau Comme l’envolement de deux tourtereaux. Mais j’en ai marre de faire ma bimbo Car je n’ai plus d’espoir de trouver mon héros. L’Amour est semblable à une pomme Qui est croquée par un bel homme. Et si un jour, je parviens à mourir Je souhaite m’éteindre sur ton sourire. Moi ma maison est construite sans toît Et comme lumière, je me sers des étoiles du ciel. J’préfère ça plutôt qu’un sourire Venant d’un Amour artificiel. L’Amour c’est pleurer sans raison Et souffrir pour un con. Mais, il peut être si doux Que même les cons en deviennent fous. Cela nous fait chavirer Mais attention de ne pas être écoeuré. L’Amour c’est comme le cristal, Il est difficile à trouver, Mais, facile à perdre et à casser Et puis, le temps passe, tout casse Et je m’en lasse. L’Amour est rompu. Adieu Amour perdu.

3 ème Acacia

Après un travail sur l’expression amoureuse, une production de 3 ème acacia dans laquelle chaque élève de la classe a rédigé 2 vers.

jeuxdesSolutions

478956321,913742958,526138497,Sudoku(lignes):

789421563,857613249,691284735,342597186,

Tg12)Rxg81)Tg8+Echecs:134865972265379814,

5)PLUVIOMETRE4)NEIGE1)VAPEURcroisés:-Mots+x

18)17)COURS15)POTABLE13)PH10)EAU8)GAZEUSE

24)22)CONDENSATION19)SOLIDEPRECIPITATIONS

29)28)MARE26)BROUILLARD25)FLEUVESOURCE

3)32)OCEAN31)EMBOUCHURE30)BOISSONSALEE

9)7)EBULLITION6)MER4)NUAGEPETILLANTE

14)12)AMONT11)NAPPESOUTERRAINEEVAPORATION

23)22)CANAL21)ETANG20)LAC16)DOUCEGOUTTES

26)BUEE27)RIVIEREAVAL

26)BUEE27)RIVIEREAVAL Rédacteur en chef: E Boyer, principal Rédacteurs,

Rédacteur en chef: E Boyer, principal Rédacteurs, journalistes et photographes: Les élèves et professeurs du collège et des écoles du réseau Directrice de publication: S Felix, documentaliste Maquettiste: H Limousy, assistant d’éducation Imprimeur: CKC Imprimerie

 

Jeux

1

Sudoku:

Echecs: les blancs jouent et font mat en deux coups

2

Echecs: les blancs jouent et font mat en deux coups 2
Echecs: les blancs jouent et font mat en deux coups 2

3

Mots croisés (l’eau):

Horizontalement: 1) L'eau à l'état gazeux 4) C'est de l'eau douce 5) Il sert à mesurer la hauteur d'eau tom- bée lors d'une précipitation 8) Cette eau est pétillante 10) Elle recouvre près des 3/4 de la surface de la Terre 13) Mesure de l’acidité de l’eau 15) Cette eau arrive à notre robinet 17) Mouvement de l'eau d'un fleuve ou d'une rivière 18) Cristaux de glace ou gouttelettes d'eau tombant du ciel 19) L'état de l'eau quand elle gèle 22) Passage de l'eau de l'état gazeux à l'état liquide ou solide 24) Eau qui sort du sol 25) Cours d'eau qui se jette dans la mer ou l'océan 26) Il est formé de gouttelettes en suspension dans l'air 28) Tout petit étang 29) Cette eau représente 97 % de nos réservoirs sur Terre 30) Elle contient toujours de l'eau 31) Là où un cours d'eau se jette à la mer 32) C'est aussi un des plus grands réservoirs d'eau sur Terre Verticalement: 2) Précipitation d'eau à l'état liquide tombant du cie 3) Cette eau contient des gaz 4) Il est formé de minuscules gouttes d'eau 7) Quand l'eau atteint les 100 degrés 9) Passage de l'eau de l'état liquide à l'état gazeux 11) Eau sous la surface terrestre (2 mots) 12) Côté d'où vient un cours d'eau 14) Elles forment la rosée 16) Eau rare et pré- cieuse sur Terre 20) Grande éten- due d'eau douce s'écou- lant vers la mer par un cours d'eau 21) Étendue d'eau stag- nante 22) Cours d’eau artificiel 23) Côté vers lequel descend un cours d'eau 26) En hiver, elle apparaît sur les vitres froides 27)

artificiel 23) Côté vers lequel descend un cours d'eau 26) En hiver, elle apparaît sur les

Cours d'eau qui se jette dans un autre cours d'eau