Vous êtes sur la page 1sur 152
Présentation des Licences Sciences et Technologie et Santé LICENCE DE BIOLOGIE 2011 ‐ 2014

Présentation des Licences Sciences et Technologie et Santé

LICENCE DE BIOLOGIE

2011 2014

Présentation des Licences Sciences et Technologie et Santé LICENCE DE BIOLOGIE 2011 ‐ 2014

Sommaire

° Généralités sur la licence mention Biologie

3

° Organisation des études de la mention

10

1) L1 Portail SVT (S1 et S2)

12

2) L2 Génétique et Biologie Cellulaire (GBC) - Microbiologie (M) - Physiologie (P)

20

3) L2 Biologie des Organismes et des Populations (BOP)

33

4) L2 Mathématiques et Informatique du Vivant (MIV)

44

5) L2 Biologie Générale, Sciences de la Vie et de la Terre (BGSTU)

59

6) Cursus Bio-concours

67

L3 (S5) Génétique et Biologie Cellulaire (GBC) - Microbiologie (M) - Physiologie (P)

77

L3 (S6) Génétique et Biologie Cellulaire (GBC)

81

L3 (S6) Microbiologie (M)

86

L3 (S6) Physiologie (P)

91

L3 Biologie des Organismes et des Populations (BOP)

98

L3 Mathématiques et Informatique du Vivant (MIV)

108

L3 Biologie Générale, Sciences de la Vie et de la Terre (BGSTU)

124

L3 Biosciences (BS)

133

° Compétences couvertes

141

° Annexes Fiche RNCP Fiche diplôme TrIP

144

2

Généralités sur la licence mention Biologie

Objectifs de la licence de Biologie

L’objectif principal de la licence STS mention Biologie est d’assurer une formation de base dans les différents domaines de la biologie, allant des concepts de base jusqu’aux développements récents des diverses disciplines que sont la biologie cellulaire, la biologie des organismes et des populations, l’écologie, l’environnement, les biomathématiques et les bio-statistiques, la génétique, la biologie du développement, la microbiologie, les neurosciences, la physiologie… Ces formations s’appuient sur les compétences des enseignants-chercheurs, membres des nombreux laboratoires de recherche contractualisés dans ces domaines.

Secondairement, à la demande de nombreux étudiants chaque année, la licence mention Biologie, en partenariat avec la licence mention Biochimie, souhaite proposer aux étudiants une préparation au concours des écoles nationales vétérinaires : « cursus Bio-concours ».

7 parcours

Génétique et Biologie Cellulaire (GBC)

Microbiologie (M)

Physiologie (P)

Biologie des Organismes et des Populations (BOP)

Mathématiques et Informatique du Vivant (MIV)

Biologie Générale, Sciences de la Vie et de la Terre (BGSTU)

Biosciences (BS) parcours co-dirigé par l’Université Claude Bernard Lyon1 et l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (L3 uniquement).

Et un cursus :

Cursus « Bio-concours » : préparation au concours B ENV

Cette formation se fait uniquement en formation initiale.

3

Conditions d’admission

Accès en première année (L1) :

Baccalauréat (S de préférence), ou équivalent Etudiant-e-s UE : Accès sous condition de connaissance du français (TCF niveau 4) Etudiant-e-s hors UE : nécessité de DAP (demande d’admission préalable) Etudiant-e-s «collé-e-s» de PACES (Première année commune de Santé) de Lyon : équivalences avec des UE de «L1 portail SVT»

Accès en deuxième année (L2) :

Etudiant-e-s ayant validé 60 crédits (ECTS) de L1 «portail SVT» de Lyon1. Etudiant-e-s «reçu-e-s collé-e-s» de PACES de toutes les universités françaises. Sur dossier, après validation par la commission pédagogique de validation des acquis de formation :

pour les étudiant-e-s titulaires d’un BTS ou DUT pour les étudiant-e-s issu-e-s des CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles) pour les étudiant-e-s issu-e-s d’une université française, autre que Lyon1 ayant validé 60 ects, ou étrangère (étudiant-e-s hors UE : nécessité de DAP). Sur dossier et entretien pour le cursus Bioconcours (préparation au concours B des Ecoles Nationales Vétérinaires)

Accès en troisième année (L3) :

Etudiant-e-s ayant validé 120 crédits (ECTS) de la Licence STS mention Biologie Sur dossier et entretien (étudiant-e auditeur-trice) et/ou sur concours (étudiant-e normalien-ne) pour les étudiant-e-s qui choisissent le parcours Biosciences Sur dossier, après validation par la commission pédagogique de validation des acquis de formation :

pour les étudiant-e-s titulaires d’un BTS ou DUT pour les étudiant-e-s issu-e-s des CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles) pour les étudiant-e-s issu-e-s d’une université française, autre que Lyon1 ayant validé 120 ects, ou étrangère (étudiant-e-s hors UE : nécessité de DAP).

4

Quelques données chiffrées

Répartition des effectifs globaux de la licence mention Biologie, par année de formation et par parcours, selon le diplôme de fin d’étude secondaire.

100% 80% 60% 40% 20% 0% L1 L2 L3 GBC L3 M L3 P L3
100%
80%
60%
40%
20%
0%
L1
L2
L3 GBC
L3 M
L3 P
L3 BOP
L3 M-Bio
L3 MIV
L3
L3 BS

BGSTU

(la rubrique ’autres’ correspond aux étudiants étrangers)

autresBAC ES+L BAC tech+prof BAC S

BAC ES+Lautres BAC tech+prof BAC S

BAC tech+profautres BAC ES+L BAC S

BAC Sautres BAC ES+L BAC tech+prof

Devenir des étudiants de L1 portail « SVT », l’année suivante :

redoublement L1 L2 Biologie L2 Biochimie L2 STU autres formations Lyon 1 non réinscrits à
redoublement L1
L2 Biologie
L2 Biochimie
L2 STU
autres formations Lyon 1
non réinscrits à Lyon 1
16% 22% 36% 28% 9% 29% 2% 3% 3% Devenir, en 2005/2006, 10% 3%
16%
22%
36%
28%
9%
29%
2%
3%
3%
Devenir, en 2005/2006,
10%
3%

39%

des étudiants de L1 de 2004/2005

Devenir, en 2007/2008, des étudiants de L1 de 2006/2007

17% 37% 30% 2% 3% 11%
17%
37%
30%
2%
3%
11%

Devenir, en 2008/2009, des étudiants de L1 de 2007/2008

41,25% en moyenne des étudiants issus du L1 portail « SVT », continuent dans les 3 mentions proposées « Biologie », « Biochimie », «STU ».

28,25% en moyenne des étudiants issus du L1 portail « SVT », choisissent la mention « Biologie » en L2. Depuis l’année universitaire 2006/2007, ce pourcentage est en régulière augmentation passant de 26% en 2006/2007 à 30 % en 2008/2009.

Parallèlement, le taux de redoublement est en légère baisse sur ces 3 dernières années passant de 22% en 2006/2007 à 17% en 2008/2009.

36,75% des étudiants abandonnent les formations à Lyon 1, à l’issue du L1 portail « SVT ».

5

Origine des étudiants inscrits en L2

60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% En moyenne :
60%
50%
40%
30%
20%
10%
0%
En moyenne :
en L2 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% En moyenne : 87,7% des étudiants de

87,7% des étudiants de L2 mention Biologie étaient inscrits à Lyon 1 l’année précédente

56,5% des étudiants de L2 étaient en L1 portail « SVT » l’année précédente

17,5% sont des étudiants redoublants de L2 mention Biologie

10,8 % sont étudiants « reçus-collés » de PCEM1 et PCEP1 ; on assiste à une augmentation croissante de ces étudiants, passant de 8 ,6% en 2005/2006 à 13,6% en 2007/2008 (15% en 2008/2009, données de septembre 2009)

2,9 % sont issus de d’autres formations Lyon 1 (IUT, autres L2 Lyon 1, autres formations)

Devenir des étudiants de L2 mention Biologie, l’année suivante, à Lyon 1

En moyenne 59,6% poursuivent en L3 mention Biologie ; 16,6% des étudiants de L2 redoublent ; 20,6% en moyenne quittent l’université Lyon 1 après le L2.

Inscrits L2 biologie

 

420

2006/2007

 

Devenir des L2 à Lyon 1

2007/2008

L2 Biologie

67 (16%)

(redoublement)

L3 GBD

 

30

L3 microbiologie

 

45

L3 physiologie

 

49

L3 BOP

 

49

L3 M-Bio

 

21

L3 BGSTU

 

56

L3 BF

 

3

L3 MIV

 

2

Passage de L2 en L3 biologie

255

(60,7%)

Lic. Pro Lyon 1

 

5

Autres formations Lyon 1

 

4

Total :

331

(78,8%)

Etudiants quittant Lyon 1

89 (21,2%)

Inscrits L2 biologie

 

462

2007/2008

 

Devenir des L2 à Lyon 1

2008/2009

L2 Biologie

70 (15,1%)

(redoublement)

L3 GBD

 

35

L3 microbiologie

 

29

L3 physiologie

 

53

L3 BOP

 

49

L3 M-Bio

 

21

L3 BGSTU

 

74

L3 BF

 

2

L3 MIV

 

8

Passage de L2 en L3 biologie

271

(58,6%)

Lic. Pro Lyon 1

 

2

Autres formations Lyon 1

 

4

Total :

366

(79,2%)

Etudiants quittant Lyon 1

96 (20,8%)

6

Informations générales sur la licence de Biologie

La licence STS mention Biologie est composée d’une année de L1 commune à tous les étudiants inscrits au portail SVT (Biochimie, Biologie, Sciences de la Terre et de l’Univers).

Elle apporte une solide formation scientifique de base et est constituée de 8 UE scientifiques obligatoires (3 UE de Biologie, 2 UE de Chimie Biochimie, une UE de Géologie, une UE de Mathématiques, une UE de Physique) et 2 UE transversales.

L’orientation dans la mention Biologie s’effectue en deuxième année (L2) par le choix d’UE obligatoires de Biologie. En raison d’une mutualisation des UE définissant des troncs communs, le choix d’une spécialisation au sein de la mention Biologie, via des parcours, est progressif et peut être fait soit en L2 (S3 ou S4), soit retardé, dans certains parcours, en L3 (S5 ou S6).

La mention se décline en 7 parcours, constitués d’UE obligatoires, d’UE optionnelles et d’UE libres, correspondant à différents domaines de la Biologie :

Parcours 1 : Génétique et Biologie Cellulaire (GBC) Parcours 2 : Microbiologie (M) Parcours 3 : Physiologie (P) Parcours 4 : Biologie des Organismes et des Populations (BOP) Parcours 5 : Mathématiques et Informatique du Vivant (MIV) Parcours 6 : Biologie Générale Sciences de la Terre et de l’Univers (BGSTU) Parcours 7 : BioSciences (BS), parcours co-dirigé par l’Université Claude Bernard Lyon1 et l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (L3 uniquement).

La licence mention Biologie s’organise en 6 semestres de 30 ects chacun. Pour chaque semestre, les enseignements sont répartis dans 5 UE de 6 ects. Néanmoins, en L3, dans les parcours BGSTU et BS, quelques UE sont à 3 ects.

Toutes les UE de L1 et toutes les UE obligatoires de L2 sont ouvertes aux deux semestres de l’année (sauf dans le parcours BGSTU).

En L1 et L2, un semestre est constitué de 80 % d’UE scientifiques et de 20% d’UE transversales (sport, langues, sciences humaines et sociales…). En L3, selon les parcours, l’enseignement scientifique représente entre 80 et 90%.

Au cours de ses 3 années de Licence, l’étudiant peut remplacer une UE transversale par l’UE «engagement citoyen»

Tous les parcours offrent la possibilité aux étudiants d’effectuer un stage pré-professionnalisant dans un organisme public ou privé. En effet, les parcours GBC, Microbiologie, Physiologie, BOP et MIV proposent l’UE «conduite de projet» à 6 ects. Le parcours BGSTU impose l’ UE de préprofessionnalisation aux métiers de l'enseignement.

Par ailleurs, le parcours GBC propose une UE de TP Génétique et biologie cellulaire (S6 parcours GBC) Cette UE est un stage de travaux pratiques à temps plein, qui permet l'appréhension de la démarche expérimentale avec les outils actuels de la génétique et de la biologie cellulaire.

Une UE, similaire sur la forme, est également proposée dans le parcours Microbiologie. Ces UE, dont le volume horaire est volontairement important (80h), sont pré-professionnalisantes, car elles permettent de mettre les étudiants dans les conditions de travail en laboratoire pendant près de 3 semaines consécutives. Elles correspondent ainsi à l'équivalent d'une UE obligatoire de stage en S6 quand celui-ci s'effectue dans un laboratoire de recherche.

7

La licence STS mention Biologie est composée d’une année de L1 commune à tous les étudiants inscrits au portail SVT (Biochimie, Biologie, Sciences de la Terre et de l’Univers).

Parcours Génétique et Biologie cellulaire (GBC), Microbiologie (M) et Physiologie (P)

L'année L2, semestres 3 et 4, est commune aux 3 parcours. Elle est composée de 5 UE obligatoires de biologie permettant de consolider et d‘élargir la formation en biologie cellulaire, génétique, microbiologie, et physiologie. Les autres UE (1 UE de biochimie, 1 UE au choix de biomathématiques ou chimie ou physique et 1 UE optionnelle) permettent de compléter ou d'élargir les compétences dans d'autres domaines. Deux UE transversales (TR3 et TR4) sont également obligatoires.

L'année L3 : le semestre 5, commun aux 3 parcours, permet des passerelles entre ces parcours jusqu’au début du semestre 6 ; le semestre 6 apporte la spécialisation soit en Génétique et Biologie Cellulaire, soit en Microbiologie, soit en Physiologie, avec une solide formation expérimentale par des travaux pratiques sous forme de stage.

Parcours Biologie des Organismes et des Populations (BOP)

L’année L2, semestres 3 et 4, comprend 3 UE obligatoires et 3 UE optionnelles de Biologie, permettant de couvrir les domaines essentiels de la biologie des organismes et d'aborder l'écologie. Les autres UE permettent de compléter les compétences en biochimie et en mathématiques appliqués à la biologie. Deux UE transversales (TR3 et TR4) sont également obligatoires.

L’année L3 (semestres 5 et 6) est une année de formation avancée permettant d'acquérir les méthodes et concepts actuels de l'écologie et de l'évolution. Elle est organisée autour d'un premier semestre à 5 UE obligatoires, et d'un second avec 2 UE obligatoires et 3 UE à choisir dans une liste diversifiée, permettant ainsi d'envisager une offre assez large de masters.

Parcours MIV

Il s'agit d'un parcours interdisciplinaire dont l'objectif est de former des étudiants:

1) à établir le dialogue entre les Sciences de la Vie, les Mathématiques et l'Informatique puis à mettre en œuvre des techniques adaptées. 2) à analyser et interpréter des données biologiques puis en extraire des informations pertinentes en vue de la compréhension et de la modélisation des processus impliqués. L’année L2, semestres 3 et 4, comprend 3 UE obligatoires de Biologie et 2 UE obligatoires de Mathématiques. Trois UE optionnelles permettent de compléter les compétences en biologie et/ou en mathématiques. Deux UE transversales (TR3 et TR4) sont également obligatoires.

L’année L3 (semestres 5 et 6) est une année de spécialisation en Bio-mathématiques et Bio-informatique Elle est organisée autour 5 UE obligatoires, 4 UE optionnelles à choisir dans une liste diversifiée d’UE de Biologie ou Mathématiques ou informatique et 1 UE transversale.

Parcours BGSTU

Le parcours BGSTU est destiné à la formation des étudiants souhaitant devenir enseignants dans le primaire ou le secondaire. Le L2 et le L3 sont propres à ce parcours avec uniquement des UE obligatoires couvrant une grande partie des domaines des Sciences de la Vie (Biologie Cellulaire, biochimie, génétique, Biologie et physiologie animales, Biologie et physiologie végétales) et des Sciences de la Terre et de l’Univers qui représentent 1/3 des enseignements. Les enseignements multidisciplinaires permettent de couvrir une très grande partie des programmes des concours de recrutement de l'éducation nationale.

En L3 apparaît une UE de préprofessionalisation aux métiers de l'enseignement, fondamentale pour l'accès à l'IUFM et la formation des étudiants se destinant au métier d'enseignant (stage en établissement scolaire, conférences par des enseignants de l’IUFM).

8

Parcours Biosciences (BS)

C'est un parcours co-organisé par l'Ecole Normale Supérieure de Lyon et l'Université Claude Bernard Lyon 1. Le parcours accueille des étudiants issus de classes préparatoires, des étudiants issus de L2, de BTS et d’IUT, ainsi que des étudiants en médecine ou en pharmacie effectuant un double cursus. C’est un parcours sélectif orienté vers la recherche et l’enseignement supérieur. Le parcours est le plus ou- vert possible à tous les champs disciplinaires de la biologie et permet à ses étudiants de s’investir en master avec succès dans n’importe quel domaine.

Le semestre S5 est composé d’UE obligatoires qui consolident et élargissent les pré-requis de niveau CPGE ou L2, dans les domaines de la biochimie, de la biologie cellulaire, des sciences de l’évolution, et des outils statistiques et bioinformatiques. Un accent fort est mis sur les TP.

Le semestre S6 contient environ deux tiers d’UE obligatoires dans les domaines de la génomique, de la physiologie, du développement. Le semestre contient aussi 3 UE théoriques (9 ECTS) et 2 UE pratiques (6 ECTS) au choix permettant à l’étudiant de se construire un parcours personnalisé. Ici encore un place importante est laissée à la pratique. Le parcours insiste aussi tout au long de l’année sur l’acquisition de compétences scientifiques transversales via des modules dédiés (Analyse bibliographique, entraînement aux séminaires, outils statistiques, anglais scientifique) et via une pratique intégrée aux autres modules (TD, exposés oraux, rédaction de rapports )

Le cursus Bio-concours

Le cursus « Bio-concours » permet la préparation aux concours B des Ecoles Nationales Vétérinaires (ENV) est proposé par le département de Biologie avec le soutien du département de Chimie-Biochimie, au sein de la faculté des Sciences et Technologies.

Le cursus « Bio-concours » correspond à une deuxième année de Licence Sciences, Technologies, Santé mention Biologie (S3 et S4) « aménagée » pour les étudiants souhaitant passer ces concours en fin de L2. En cas d’échec aux concours, il donnera accès à tous les parcours de L3 mention Biologie et Biochimie, sous réserve de validation des S3 et S4.

Au niveau du L2, le cursus « Bio-concours » correspondra à 10 UE dont la validation permettra l’acquisition d’ects (6 ects par UE, soit 60 ects pour S3 et S4), ainsi que de deux UE supplémentaires (intitulées « Bio-concours TD ») permettant de préparer spécifiquement les étudiants aux épreuves des concours. Ces deux UE supplémentaires ne seront pas validées par des ects et font l’objet d’une demande d’AEU. Parmi les dix UE donnant l’acquisition d’ects, 8 existent déjà dans l’offre de formation actuelle des départements de Biologie et Chimie-Biochimie. Deux UE nouvelles seront proposées, l’une dépendant du département de Biologie et l’autre du département de Chimie-Biochimie.

L’accès au cursus « Bio-concours » se fera après sélection sur dossier pour des étudiants issus de la première année de Licence (portail SVT) ou étant acceptés en L2 par « équivalence » (étudiants issus des classes préparatoires aux grandes écoles par exemple). Le cursus « Bio-concours » sera accessible au maximum à 18 étudiants chaque année.

9

Organisation des études de la mention Biologie

10

1 è r e année 11

1 ère année

11

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

Portail SVT - L1 - 1ère année - Semestres 1 et 2 (60 ECTS)

La 1ère année est commune aux 7 parcours :

Génétique et Biologie Cellulaire (GBC) Microbiologie (M) Physiologie (P) Biologie des Organismes et des Populations (BOP) Mathématiques et Informatique du Vivant (MIV) Biologie Générale Sciences de la Terre et de l’Univers (BGSTU) Biosciences (BS)

Descriptif des UE

Mathématiques pour les Sciences de la vie BIO1004L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

24

25.5

10.5

 

9

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L'objectif de l'U.E. «Mathématiques pour les Sciences de la Vie» est de faire découvrir aux étudiants la nécessité d'une approche quantitative des phénomènes du vivant, par l'apprentissage d'outils méthodologiques simples d'aide à l'analyse et à l'interprétation dans des domaines très variés : l'écologie, la génétique, la biochimie, la pharmacologie, L'U.E. comprend une partie « Analyse » (1/3) et une partie « Probabilités-Statistique » (2/3).

Les Cours Magistraux (CM), synthétiques, s’appuient sur un cours complet disponible (en libre accès) sur le site Web http://mathsv.univ-lyon1.fr . L'agenda en ligne permet une gestion hebdomadaire des relations avec les étudiants en leur indiquant les chapitres de cours à préparer. Des QCM en ligne sont également disponibles afin de leurs permettre de contrôler leurs connaissances sur chacun de ces chapitres de cours. Enfin, des exercices, corrigés en ligne, jalonnent les cours dans le but d’illustrer la diversité des concepts mathématiques qui sont abordés dans l'U.E.

Les Cours s'accompagnent de Travaux Dirigés (T.D.) dont l'objectif est l'approfondissement des connaissances méthodologiques par la résolution d'exercices d'application mais aussi de problèmes de modélisation, c'est-à-dire de mise en équation d'un processus biologique.

Les Travaux Pratiques (T.P.) ont la particularité de se faire en salle informatique sur la base d'une pédagogie active dite d'Apprentissage Par Problème dont l'objectif est double : (1) rendre les étudiants acteur de leur apprentissage par une mise en situation réelle ; (2) leur permettre d'acquérir des compétences interdisciplinaires en modélisation. Par l'intermédiaire de la réalisation d'expériences virtuelles, les étudiants acquièrent des données expérimentales, qu'ils faut ensuite décrire et analyser avec la palette des outils vus en CM et en TD.

Dans le cadre du Plan Réussite en Licence, l'évaluation de l'U.E. se fait entièrement sous forme de Contrôle Continu et des heures de soutien sont proposées, à l'issue des évaluations de milieu de semestre, aux étudiants les plus en difficulté.

12

Génétique 1 BIO1003L

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

27

20

12

 

3h Plan Licence

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L'unité d'enseignement Génétique 1 vise à harmoniser les connaissances de génétique déjà acquises avant l'entrée à l'université, de les approfondir et les mettre en perspective dans la biologie d'aujourd'hui, pour aider l'étudiant à mieux appréhender les questions et débats liés à la génétique régulièrement rapportés par les médias.

Cette UE est composée de trois parties complémentaires :

 

1- La génétique moléculaire : la nature du gène, la réplication de l'ADN et le fonctionnement du gène : transcription, traduction et mécanismes de régulation de l'expression génique.

2-La génétique mendélienne, qui traite du fonctionnement des gènes et du contrôle de leur expression. Cycles de reproduction et cycle cellulaire. Modalités de transmission des gènes d'une génération à l'autre à travers la méiose. Conséquences de l'expression des gènes au niveau de la réalisation du phénotype dans la cellule et l'organisme entier. Relations génotype-phénotype, dominance et récessivité, test de complémentation et interaction entre gènes.

3- Techniques d'ingénierie génétique, leurs principes et applications dans les laboratoires de recherche, les industries pharmaceutiques, agroalimentaires. Techniques de clonage, de réaction de polymérisation en chaîne (PCR).

Ces enseignements seront déclinés sous forme de cours (27 h), de travaux dirigés (20h) et de travaux pratiques (12h). Dans le cadre du plan de réussite en licence, 3 heures de travaux dirigés de soutien seront proposés aux étudiants en difficulté.

Geosciences 1

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

25

20

15

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Objectifs généraux :

 

Le module Géosciences 1 a pour objectif de fournir un enseignement d'introduction aux sciences de la Terre où sont dispensées les bases de la géologie et de l'évolution du monde vivant. Les enseignements magistraux sont complétés et illustrés par des TD de géologie globale et des TP d’évolution. Enfin, les TP de géologie régionale et la sortie de terrain (mont d’or lyonnais) permettront aux étudiants de mieux connaître leur environnement géologique proche.

Contenu pédagogique :

 

Cet enseignement intégré, montrant les phénomènes géologiques et évolutifs à différentes échelles, est caractérisé par un bon équilibre entre les CM (25hs), TD (20hs) et TP+Terrain (15hs). Il est composé de la façon suivante :

- C.M. : Géologie générale + Evolution

 

- T.D. : Chronologie, minéralogie, planétologie, dynamique interne et externe, sismologie, tectonique des pla-

ques,

chaînes de montagne, géologie appliquée ;

 

T.P. de géologie régionale + Terrain : la carte topographique, la géométrie du plan et les structures géologi- ques, géologie du Mont d’Or lyonnais et la sortie de terrain ;

-

- T.P. d’évolution : plan d’organisation des céphalopodes et les échinodermes ; exemples de phénomènes évolutifs chez ces groupes.

13

De la cellule a l’organisme BIO1002L

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

ECTS

Cours (h)

 

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

22

(physio)

3

(physio)

0 (physio)

aucun

7.5

(physio)

12

(bio cell)

6

(bio cell)

12 (bio cell)

3.5

(bio cell)

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Biologie cellulaire :

 

Théorie cellulaire ; niveau d'organisation des êtres vivants ; anatomie ultrastructurale des cellules eucaryotes (animale et végétale) ; notion de trafic intracellulaire ; tissus animaux.

Physiologie animale: Introduction aux grandes fonctions physiologiques (rein, cardiovasculaire, digestion, respiration, système nerveux : voies sensorielles et motrices).

Biomolécules-B BCH1002L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

31,5

22,5

6

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Chimie Rappels sur les concentrations et la préparation de solutions Propriétés particulières de l’eau Les forces intermoléculaires Calcul du pH des solutions aqueuses

 

Biochimie Les Acides Aminés, la liaison peptidique, les peptides Les différents niveaux de structure de protéines (structure primaire, structure secondaire, structure tertiaire, structure quaternaire, premiers éléments sur la relation structure fonction) Les Acides nucléiques -les nucléotides -les polynucléotides : ADN, ARN Les applications de la Biochimie et de la Biologie moléculaire dans différents secteurs industriels.

Afin d’initier les étudiants à la manipulation en laboratoire, deux séances de Travaux Pratiques sont organisées autour de la technique de spectrophotométrie (dosage) et autour des acides aminés.

14

Biomolécules A BCH1001L

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

ECTS

 

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

 

29

 

24

6

 

-

 

10,5

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Programme :

 

Bases de la chimie organique

 

Orbitales, règle de duet/octet, notion de l'électronégativité, tableau périodique, notion de constitution, structures de Lewis

*

*

Nomenclature générique et systématique

 

*

Notion de fonction nomenclature systématique et structure isomérie de position et de constitution tautomérie

*

Stéréoisomérie représentations perspectives/Cram/projectives isomérie de conformation et de configuration

 

*

Effets électroniques, acidité/basicité des composés organiques

 

*

Réactions

principales

:

homolyse,

hétérolyse,

nucléophilie,

électrophilie,

état

de

transition,

intermédiaires

réactionnels, addition, élimination, substitution

 

Biochimie : glucides, lipides

 

* Glucides : structure, propriétés, méthodes de séparation et de dosage Oses Oligosides et polyosides Hétérosides

 

* Lipides : structure, propriétés, méthodes de séparation et de dosage Acides gras Homolipides (acylglycérols, cholestérol) Hétérolipides (glycérophospholipides, sphingolipides) Structure des membranes biologiques

Objectifs :

-

Acquérir des connaissances fondamentales en Chimie organique et en Biochimie structurale afin de comprendre les

propriétés physico-chimiques des glucides et lipides.

 

Connaître la fonction biologique des glucides et lipides naturels et connaître quelques applications industrielles de ces biomolécules.

-

- Mettre en œuvre des techniques simples de séparation et de dosage des glucides et des lipides. Apprendre à analyser des résultats expérimentaux, apprendre à rédiger un compte rendu d’expériences.

15

Biologie des organismes 1 BIO3001

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

30

 

30

 

6

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L’UE est divisée en deux parties présentant les organismes animaux et végétaux.

 

Partie " Biologie des Organismes Végétaux" : Structure des plantes et adaptation au milieu terrestre. Le cours traite de la construction de l’appareil végétatif des plantes supérieures à partir des méristèmes (tissus, croissance et organogenèse) de l'organisation de la tige, de la racine et de la feuille, et des bourgeons (ramification, architecture). Les TP sont consacrés à la caractérisation de l'appareil végétatif à l'aide d'une approche histologique, anatomique et morphogénétique de l’appareil végétatif. Les observations portent sur les structures spécifiques des différents organes.

2- Partie " Biologie des Organismes Animaux" : Plans d'organisation et évolution des Métazoaires. Cet enseignement présente les principaux embranchements (développement, plans d'organisation, structure et fonctions des organismes) dans une perspective phylogénétique. Les TP comportent une introduction aux techniques d'observations ainsi qu'une étude des principaux plans d'organisation par dissections et observations de lames microscopiques. Cours et TP sont fortement liés.

Physique pour les SVT PHY1004L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

21

12

14

0

0

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Ce cours de physique se scinde en deux parties :

 

Optique Géométrique : Miroir plan, Dioptre plan, Dioptre sphérique, Lentilles minces, L'œil et ses défauts, Correction des défauts de l'œil, Instruments optiques applications : réfractométrie, microscopie, photoabsorption…

Electricité :courant continu. Electrostatique (Champs, Potentiel, Dipôles), Propriétés électriques de la matière, Electrocinétique (Conduction dans liquides et solides, Loi d'Ohm et Lois de Kirchoff) Applications : phénomènes biologiques (neurones) et phénomènes naturels (foudre), thérapie (défibrillateur)…

Objectifs de l’unité d’enseignement :

 

Compétences méthodologiques : connaissances de base nécessaires à l'utilisation des outils utilisés dans les sciences de la vie et de la terre (ex : microscope optique, interactions électriques au sein d'un milieu vivant, mesure de signaux

électriques dans un milieu, visualisation d'un signal sur un oscilloscope

)

Compétences techniques :

 

Microscopie optique, montage d'un circuit électrique, mesures de courants et tensions, utilisation d'un oscilloscope (permettant de comprendre le fonctionnement d'un appareil de mesure associé à un logiciel permettant la visualisation d'un signal).

Secteurs d’activité concernés :

 

Sciences du vivant et de la terre Secteur biophysique Développement des biotechnologies en connexion directe avec la physique

 

Conditions d’accès :

 

Les bases de mathématiques simples (fractions, somme de fractions, trigonométrie, vecteurs, nombres scalaires) sont recommandées

16

Transversale 1 TVL1004L

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

PCII (4 ECTS)

12h à 15h

 

24h à 32h

   

EPS (2 ECTS)

   

18 h

     

ANGLAIS – DEBUTANTS (0 ECTS)

   

60h

     

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

PCII (Pratique et Compétences Informatique et Internet) :

 

Cette élément constitutif de l'UE transversale 1 dispense la formation théorique et pratique pour la compréhension de l’outil informatique, et apporte une grande partie du référentiel de compétences du C2i® niveau 1. Le programme comprend quatre parties :

Environnement : systèmes (Windows XP, linux) ; Architecture matérielle et logicielle ; Gestion des fichiers ; Codage de l’information ; réseaux. Communication : web (configuration du navigateur ; utilisation du bureau virtuel régional ; messagerie électronique. Bureautique : traitement de texte ; tableur : présentation assistée par ordinateur ; notions de base de donnes ; publipostage. Programmation : création de page web (HML) ; initiation à la programmation

Afin de prendre en compte le fait qu'une part croissante des étudiants a des connaissances de l'outil informatique, un test de positionnement est réalisé en début de semestre afin de répartir les étudiants en deux groupes de niveau :

niveau 1 : étudiants qui ont échoué au test de positionnement. Ils suivent les modules « commun », « base » et « avancé »

-

niveau 2 : étudiants ayant réussi le test de positionnement. Ils suivent les modules « commun » et « avancé ». Le module « commun » suivi par tous, dispense les connaissances nécessaires à la prise en main des outils de

-

l'université (plateforme pédagogique, bureau virtuel

).

C'est à la fin de ce module qu'a lieu le test de positionnement.

Le module « de base » est une mise à niveau destinée aux étudiants ayant échoué au test de positionnement : prise en main de l’ordinateur, utilisation basique des outils de bureautique et de communication. Le module « avancé » permet d’atteindre le niveau de compétence requis en informatique pour la poursuite d’études scientifiques : (bureautique avancée, configuration d’un système, initiation à programmation) et pour l’obtention du volet informatique du C2i® niveau 1. Ce module est suivi par tous les étudiants qu’ils aient dû suivre le module « base » ou en aient été dispensés.

EPS :

Cette formation vise à développer chez l’étudiant les qualités de communication, la prise de responsabilités et les capacités à travailler en équipe. Elle lui permet également d’élaborer et de mener à terme des projets à travers la pratique des activités physiques, sportives et artistiques. Deux niveaux de pratique sont possibles :

Niveau 1 Initiation et Perfectionnement : Il s’agit de suivre un cours d’éducation physique et sportive dans une activité au choix, avec un enseignant spécialiste, où les objectifs sont d’acquérir des savoirs faire et des savoirs être liés à cette activité. Niveau 2 Pratique Sportive Compétitive : Il s’agit de pratiquer une activité physique et sportive dans un cadre associatif et compétitif. Cette pratique a pour but de déboucher sur des compétitions interuniversitaires organisées par le Comité Régional du Sport Universitaire (CRSU) de Lyon.

ANGLAIS - DEBUTANTS :

Le pré-requis est de n’avoir jamais étudié l’anglais. L’objectif est de donner les bases pour intégrer les cours d’anglais de l’UE Transversale 2. L’enseignement est sanctionné par une note qui sera intégrée dans la note finale d’anglais de l’UE Transversale 2.

17

Transversale 2 TVL1002L

S1-S2

GBC

M

P

BOP

MIV

BGSTU

BS

ECTS

Cour(h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

RECHERCHE DOCUMENTAIRE (1 ECTS)

   

9h

   

ANGLAIS (2 ECTS)

 

20h

     

PEL2 (2 ECTS)

1h30

6h

     

EPS (1 ECTS)

 

18h

     

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

RECHERCHE DOCUMENTAIRE :

Elaborer une stratégie de recherche en fonction de ses besoins d’information, rechercher efficacement des ouvrages, des articles ou des informations sur le web et évaluer les résultats de ses recherches sont des compétences indispensables à tout étudiant qui souhaite réussir à l’Université. Pour répondre à ces objectifs, l’enseignement est centré sur trois axes :

acquisition de connaissances : notions sur les différents types de documents et d’outils, citation de références bibliographiques, classification en bibliothèque

-

acquisition de savoir-faire : manipulation de catalogues et des bases de données tels que le catalogue Lyon 1, le SUDOC, le Kompass ou les Techniques de l’Ingénieur, recherche avancée sur le web et utilisation de moteurs de recherche scientifiques

-

acquisition des compétences d’analyse et de synthèse : méthodologie de type schéma heuristique, stratégie de recherche, évaluation de l’information. Cet enseignement permet de couvrir certains éléments du référentiel du C2i® niveau 1.

-

ANGLAIS :

L’enseignement est dispensé à partir du second semestre de la première année avec les objectifs suivants :

-Obtenir le niveau A2 du cadre européen de référence. -Pouvoir s’exprimer simplement, clairement et sans appréhension à l’oral. -Acquérir l’anglais « de survie » (situations, vocabulaire essentiel, etc -Comprendre le sujet d’un document oral ou écrit et pouvoir le restituer simplement à l’oral.-Acquérir des méthodes d’apprentissage adéquates.

PEL2 : Découvrir les réalités professionnelles Le PEL2 (Projet de l’Etudiant de Licence) demande aux étudiants de prendre des contacts avec les milieux professionnels et ainsi de confronter aux réalités leurs représentations des activités professionnelles envisagées: une démarche active de recherche et de traitement de l'information est requise.

- une séance en amphi précise les objectifs et les modalités ;

 

- trois séances en groupes de TD permettent d’accompagner la démarche ;

 

- l’étudiant restitue les résultats de son travail en rédigeant un dossier ;

il doit enfin, lors d’une quatrième séance de TD, participer à un exposé oral par équipe en s’appuyant sur un poster. Notons que le dossier de PEL2 est l’occasion de mettre en pratique sans attendre les techniques de recherche documentaire apprises au même semestre.

-

EPS :

Cette formation vise à développer chez l’étudiant, les qualités de communication, la prise de responsabilités et les capacités à travailler en équipe. Elle lui permet également d’élaborer et de mener à terme des projets à travers la pratique des activités physiques, sportives et artistiques.

Deux niveaux de pratique sont possibles :

Niveau 1 Initiation et Perfectionnement : Il s’agit de suivre un cours d’éducation physique et sportive dans une activi- té au choix, avec un enseignant spécialiste, où les objectifs sont d’acquérir des savoirs faire et des savoirs être liés à cette activité.

Niveau 2 Pratique Sportive Compétitive : Il s’agit de pratiquer une activité physique et sportive dans un cadre associatif et compétitif. Cette pratique a pour but de déboucher sur des compétitions interuniversitaires organisées par le Comité Régional du Sport Universitaire (CRSU) de Lyon.

18

2 è m e année 19
2 è m e année 19

2 ème année

19

L2 - 2ème année - Semestre 3 (30 ECTS)

Les UE du semestre 3 de la L2 sont communes aux parcours :

S3

GBC

M

P

Génétique et Biologie Cellulaire (GBC) Microbiologie (M) Physiologie (P)

Descriptif des UE

Génétique 2 BIO2013L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

25,5

21

9

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Le déterminisme génétique et la transmission des caractères sont étudiés en considérant les organismes dans leur complexité et face à leur environnement réel (naturel ou anthropisé). Les connaissances acquises dans l'UE Génétique 1 seront complétées par l'étude des différents compartiments du génome (nucléaire et extra-nucléaire), l'hérédité non mendelienne des caractères, leur variabilité et expression phénotypique, ainsi que leur mode de transmission à l'échelle des populations avec une introduction à la génétique des caractères quantitatifs. Les applications dans les domaines de la santé (épidémiologie des maladies génétiques, évolution des résistances), l'amélioration et la gestion des ressources génétiques en agronomie ainsi la compréhension des mécanismes génétiques de la réponse des organismes aux variations de leur environnement seront présentées. Cet enseignement aborde aussi les concepts de base pour comprendre les mécanismes génétiques de l'évolution des espèces. Il introduit l'utilisation des outils statistiques et de modélisation en génétique.

C.M. :

-Hérédité non mendelienne: nucléaire, mitochondrial, chloroplastique, symbiotique , notion de phénotype étendu -Génétique des Populations : notion de polymorphisme, quantification de la variabilité génétique (fréquences alléliques, hétérozygotie), transmission des gènes dans les populations (équilibre de Hardy Weinberg, notion de déséquilibre gamétique), influence des régimes de reproduction (consanguinité) et des pressions évolutives (mutations, migrations, sélection, dérive génétique). -Génétique quantitative : relation génotype-phénotype, normes de réaction, effets des gènes (additivité, dominance, interactions et épistasies), héritabilité, sélection et amélioration génétique, cartographie et QTL.

T.D. :

Calcul et estimation des fréquences alléliques. Indices de diversité génétique. Test de l'équilibre de Hardy-Weinberg (diallélique et multi-alléliques). Diagnostic des maladies génétiques dans les généalogies. Transmission de plusieurs gènes (déséquilibre gamétique). Calcul du coefficient de consanguinité, valeur sélective et modèle de sélection. Simulation du processus de dérive génétique. Valeur phénotypique et génotypique moyenne d'une population pour des caractères quantitatifs. Mesure et estimation de la variance génétique, variance additive, variance de dominance et mesure de l'héritabilité.

T.P. :

-Analyse moléculaire de la diversité génétique : polymorphisme ADN révélé par des marqueurs microsatellites chez la Drosophile et par PCR-RFLP chez l'homme -Simulation de l'évolution génétique d'une population sur ordinateur

20

Microbiologie 1 BIO2015L

S3

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

36

6

12

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L'objectif de ce module est de donner aux étudiants des différentes Licences les bases théoriques et expérimentales particulières à l'étude des micro-organismes. Il permettra d'apporter les connaissances indispensables à la compréhension (ultérieure) de la place des micro-organismes dans les écosystèmes et de montrer l'intérêt du modèle microbien en biologie et génétique des populations, en biologie cellulaire et physiologie, ainsi qu'en génétique microbienne. Les axes majeurs du cours seront : l’organisation fonctionnelle des Procaryotes, la croissance microbienne et les effets des antibiotiques, le métabolisme microbien, l’organisation fonctionnelle des levures et des champignons filamenteux, les virus et cycles infectieux.

Les TD et TP permettent d’initier les étudiants à la manipulation, l’observation, le dénombrement des microorganismes en leur enseignant les règles de sécurité qui s’imposent en Microbiologie :

Techniques cytologiques et cytochimiques d'études des micro-organismes: bactéries (observations vitales et colorations spécifiques), levures, moisissures (observation d'hyphes, appareils de reproduction végétative) Techniques de base utilisées en microbiologies: stérilisations, isolement, cultures pures, notions de milieux complexes/électifs/sélectifs Méthodes de dénombrement (UFC, MPN)

Le secteur d'activité concerné est la formation de base en biologie pour poursuivre en écologie, génétique, et biochimie microbienne.

Cette UE est fortement conseillée pour accéder aux licences Pro «Microbiologie industrielle et biotechnologie» et «Technologies en physiologie et physiopathologie»

21

Enzymologie et métabolisme BCH2008L

S3

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

6

25.5

18

13.5

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

1- C.M.

 

A

ENZYMOLOGIE

 

Le vocabulaire La reconnaissance Enzyme-Substrat Spécificité de réaction enzymatique et de substrat, de localisation… Classification des enzymes Notion d'ordre de réaction (0 et 1). Cinétique des réactions enzymatiques à l substrat. Détermination de la vitesse de réaction, notion de vitesse initiale ; équation réactionnelle de Michaélis Menten : représentations graphiques (Michaélis et Menten ; Lineweaver et Burk ), détermination de KM , VM et k cat ; influence de la température et du pH. Notion d'inhibitions simples réversibles (Compétitive, Non Compétitive, Incompétitive). Notions sur les enzymes à plusieurs substrats et les enzymes allostériques. Analyses enzymatiques Exemples d'applications industrielles des enzymes.

B

BIOENERGETIQUE

 

Potentiels d'oxydoréduction, liaisons riches en énergie. Chaîne respiratoire- transport des électrons, phosphorylation oxydative

 

C

METABOLISME

 

Le vocabulaire Etude des grandes voies métaboliques :

 

Métabolisme du glucose (glycolyse ) et des principaux hexoses, le carrefour métabolique du pyruvate, le Cycle de Krebs, β -oxydation et biosynthèse d'un acide gras, les transaminations et métabolisme de quelques acides aminés. Vue d'ensemble du métabolisme, néoglucogènèse, compartimentation cellulaire

2- T.D. Exercices d'application illustrant les différents thèmes abordés dans le cours

 

3- T.P. La Phosphatase alcaline : détermination du pH optimum, cinétique, détermination de Km et Vm, Activité spécifique La Lactate déshydrogénase: purification, dosage d'activité, exploitation des résultats par des techniques

complémentaires ( gel non dénaturant

)

 

Oxygraphie: étude de la chaîne respiratoire, détermination de rapport P/O, inhibiteurs.

 

Compétences acquises :

 

Méthodologiques : Connaissances fondamentales en Enzymologie, bioénergétique et métabolisme

 

Techniques : Mise en œuvre de méthodes expérimentales classiques dans les secteurs biochimiques concernés :

dosages spectrophotométriques, chromatographies, oxygraphie

 

Secteur d’activité concerné : Biologie, biochimie.

 

22

Vous devez choisir une UE parmi Bio-mathématiques, Chimie ou Physique

S3

GBC

M

P

Biostatistiques et bioinformatique (optionnelle) BIO2006L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

21

22,5

12

0

0

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Le cours de Statistiques présente les principaux outils méthodologiques nécessaires à l'analyse et à la compréhension de phénomènes biologiques simples. Un rappel des outils vus en L1 permettra une mise à niveau pour les étudiants intégrant directement en L2 : les statistiques descriptives, les tests d'hypothèses - le khi-deux. De nouveaux outils seront présentés : analyse de variance à un et deux facteurs – la régression linéaire – le test de linéarité. Le cours magistral s'appuiera sur un cours complet sur le site de Spiral : http://spiral.univ-lyon1.fr/mathsv/ et sera complété par des QCM et exercices corrigés. Les travaux dirigés assureront une mise en pratique manuelle des outils vus en cours.

Le cours de Bioinformatique aura un double objectif : d’une part présenter les bases de données et outils pour la génomique et la transcriptomique, essentiels pour une formation intégrée en biologie et d’autre part initier les étudiants à la programmation statistique sous R, permettant ensuite une mise en pratique informatique des outils statistiques vus en cours. Les étudiants pourront ainsi au travers de l’utilisation de R, d’accès gratuit, parfaire leur formation en biostatistique.

Chimie générale (optionnelle) CHM1002L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

24

36

0

0

52

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L'objectif de l'enseignement de l'UE de «Chimie Générale» est de fournir des compétences de base aux étudiants pour (i) la modélisation des échanges thermiques lors de réaction chimique, (ii) l'étude de la spontanéité de réactions chimiques en fonction des paramètres expérimentaux et (iii) l'étude des équilibres chimiques et de leurs déplacements ainsi que quelques notions sur les grandes fonctions de chimie organique. Cet enseignement est destiné à des étudiants de tous parcours et peut être divisé en 5 parties dont les principaux aspects abordés sont décrits ci-dessous :

1) Notions générales : système et constituants, diagramme d'état du corps pur et notion de pression de vapeur saturante, énergie thermique et notion de capacités thermiques.

2) Le premier principe et son application à la modélisation des échanges thermiques lors de réactions chimiques :

Thermochimie. premier principe de la thermodynamique, énergie interne et fonction enthalpie, notion de chaleur de réaction, notion d'état standard, loi de Hess pour le calcul des chaleurs de réactions, calorimétrie et détermination expérimentale des chaleurs de réaction, température de flamme et d'explosion, énergie de dissociation de liaisons covalentes.

3) Le second principe et l'étude de la spontanéité des réactions chimiques: fonction entropie et désordre, entropie absolue, entropie standard et entropie réactionnelle, critère d'évolution des réactions chimiques (notion de spontanéité), fonctions enthalpie libre et énergie libre, relation de Clapeyron.

4) Introduction aux équilibres chimiques : introduction à la notion de potentiel chimique et d'activité, constantes d'équilibre, déplacement de l'équilibre (principe de Le Châtelier), réactions Acide-Base, Oxydo Réduction et Précipitation.

5) Chimie Organique : Introduction à la chimie organique.

 

23

Chimie organique fonctionnelle (optionnelle) CHM2012L

S3

GBC

M

P

 

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

6

19.5

19.5

15

-

6

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Connaissance des principales fonctions organiques rencontrées dans le milieu biologique : étude de leur réactivité par 'aspect mécanistique, aspect cinétique et aspect stéréochimique. - les hydrocarbures saturés (substitution radicalaire)- les hydrocarbures insaturés : alcènes et alcynes (additions électrophiles et radicalaires)

- les dérivés halogénés (substitutions nucléophiles SN1 et SN2, éliminations E1 et E2)

 

- les composés aromatiques (substitution électrophile)

 

- les alcools, éthers, acétals, thiols, amines (comportement en milieu acide ou basique)

 

les composés carbonylés: cétones, aldéhydes (synthèses et réactions d'additions nucléophiles: formation de base de Schiff)

-

-

les esters, amides et nitriles (synthèses et réactions d’addition-élimination)

 

L'enseignement dispensé permettra à l'étudiant de se familiariser avec la réactivité des molécules organiques ; une réflexion sur les mécanismes et l'étude de l'environnement de la molécule doit permettre à l'étudiant d'en déduire la réactivité.

Les travaux pratiques permettront aux étudiants de découvrir les manipulations en laboratoire de chimie organique, de s’initier aux BPL (Bonnes Pratiques de Laboratoire) ainsi qu’à la rédaction d’un compte-rendu d’expérience.

Physique pour les Sciences du vivant (optionnelle) PHY2007L

 

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

6

24

24

12

-

 

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Propagation des ondes et optique ondulatoire :

 

- propagation des ondes et vibrations

- propagation de la lumière- polarisation

- interférences

 

- diffusion (Rayleigh)

 

Mécaniques des fluides

-

hydrostatique

-> loi fondamentale de l''hydrostatique

 

-> poussée d''Achimède

 

Physique d''interface -> tension superficielle -> capillarité- hydrodynamique -> écoulement d''un fluide parfait -> écoulement d''un fluide visqueux

Compétences acquises Méthodologiques :

Acquisition de notions de base de l''optique physique. En comprendre les phénomènes. Acquisition des notions de mécanique des fluides. description physique de certains phénomènes biologiques.

Secteur d'activité concerné :

 

Génie BiomédicalBiotechnologie

24

Transversale 3 TVL2001L

S3

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

ANGLAIS (3 ECTS)

 

30h

     

DEVELOPPEMENT DURABLE (2 ECTS)

10h30

7h30

     

EPS (1 ECTS)

 

18h

     

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

ANGLAIS :

Le prérequis de cet enseignement est le niveau A2 du cadre européen de référence, et les objectifs sont :

- Obtenir le niveau A2+ du cadre européen de référence.

 

- Progresser en expression et compréhension orales et écrites.

Savoir transférer des informations obtenues à l’écrit et à l’oral en forme orale (pas une traduction, mais un transfert de données d’une compétence linguistique à une autre).

-

- Acquérir une lecture rapide, par exemple rechercher efficacement des informations sur Internet.

 

- Rendre les étudiants suffisamment autonomes dans la lecture de textes scientifiques.

Donner les outils nécessaires aux étudiants pour l’apprentissage de la prononciation et du vocabulaire liés à leurs domaines. 10 heures TD sur les 30 seront sous forme de CM et seront consacrées à des points linguistiques liés étroitement au savoir-faire de la communication pour les scientifiques.

-

DEVELOPPE/MENT DURABLE :

La formation en Développement Durable de TR3 a pour objectifs d’illustrer la très grande diversité des mises en œuvre des politiques de durabilité dans des domaines aussi variés que la santé, l’énergie, l’agriculture ou la gestion des ressources naturelles. L’articulation des trois composantes, environnementale, économique et sociale, est abordée dans une série de trois cours. Les enjeux du développement durable sont examinés plus en détail dans cinq domaines différents : avancées technologiques et nouveaux risques sanitaires, viabilité des modes de production agricole, gestion des ressources en eau douce, production et consommation d’énergie, conservation de la biodiversité. Chacune des problématiques est abordée au cours d’une séance de Travaux Dirigés et s’appuie sur une analyse critique de documents. S’appuyant sur les acquis des enseignements précédant, une série de conférences illustreront par des exemples les choix politiques à effectuer et les réalisations pratiques qui en découlent dans le domaine de l’énergie, de la gestion de l’environnement et des ressources naturelles, les domaines des sciences politiques, juridiques et économiques.

EPS :

Cette formation vise à développer chez l’étudiant, les qualités de communication, la prise de responsabilités et les capacités à travailler en équipe. Elle lui permet également d’élaborer et de mener à terme des projets à travers la pratique des activités physiques, sportives et artistiques.

Deux niveaux de pratique sont possibles :

 

Niveau 1 Initiation et perfectionnement : Il s’agit de suivre un cours d’éducation physique et sportive dans une activité au choix, avec un enseignant spécialiste, où les objectifs sont d’acquérir des savoirs faire et des savoirs être liés à cette activité.

Niveau 2 Pratique sportive compétitive : Il s’agit de pratiquer une activité physique et sportive dans un cadre associatif et compétitif. Cette pratique a pour but de déboucher sur des compétitions interuniversitaires organisées par le Comité Régional du Sport Universitaire (CRSU) de Lyon.

25

L2 - 2ème année - Semestre 4 (30 ECTS)

S4

GBC

M

P

Les UE du semestre 4 de la L2 sont communes aux parcours :

Génétique et Biologie Cellulaire (GBC) Microbiologie (M) Physiologie (P)

Descriptif des UE

Embryologie et biologie du développement BIO2010L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

21

15

18

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Jusqu'au début des années 70, on se contentait de décrire le développement d'un embryon, et d'analyser les conséquences de suppressions de cellules (blastomères), de leur déplacement au sein de l'embryon, de réassociations de fractions d'embryons etc… Ces approches ont permis de poser un certain nombre de grands concepts comme la régulation, le mosaïcisme, l'existence de gradients d'informations, de localisations de déterminants. Avec l'avènement des technologies de la biologie moléculaire au cours des années 70, on a pu apporter des explications génétiques à ces notions et est né un vaste champ de la Biologie, la Biologie du Développement.

On a pu alors aller au cœur des mécanismes présidant à la construction d'un embryon. Mécanismes génétiques :

quels gènes déterminent le positionnement de l'axe antéropostérieur ou dorsoventral, la formation du troisième feuillet qu'est le mésoderme, la formation du tube nerveux, l'asymétrie droite-gauche d'un animal ? Mécanismes de biologie cellulaire : quelles cascades de protéines permettent d'interpréter une instruction envoyée d'un tissu sur un autre, comment une cellule qui va migrer change-t-elle de forme, comment un tissu trouve-t-il son chemin pendant la gastrulation par exemple ? Dans cette UE nous voyons donc comment se construit un organisme au tout début de son développement en termes moléculaires et cellulaires.

Pour la génération suivante, l'organisme doit produire des gamètes. Les futurs gamètes apparaissent très tôt au cours du développement : nous voyons où ils apparaissent, comment ils gagnent les futures gonades, comment ces dernières se forment chez l'embryon… L'événement préalable à la formation d'un nouvel organisme est évidemment la fécondation : nous voyons quels mécanismes moléculaires sont en jeu dans l'étape précédant la fécondation, la maturation, puis lors de la fécondation elle-même, de mieux en mieux connue chez la souris et l'homme.

A l'issue de cette UE, chaque étudiant devrait avoir un bon aperçu de cette discipline qui a été très fertile depuis le début de son essor et l'est encore. Elle a en particulier été couronnée par un Prix Nobel décerné à Christiane Nüsslein- Volhard pour sa découverte de nombreux gènes impliqués dans la formation des axes embryonnaires. Nous voyons aussi comment cette discipline peut fertiliser d'autres champs de la Biologie, comme la biologie de la cellule cancéreuse et l'évolution.

26

Introduction a la biologie cellulaire et a l’immunologie BIO2014L

S4

GBC

M

P

 

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

6

21

21

9

0

0

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Biologie Cellulaire

 

C.M :

 

-

Les membranes biologiques : organisation moléculaire ; propriétés

 

- Présentation de quelques mécanismes fondamentaux de la vie cellulaire : perméabilité cellulaire, endocytose (pinocytose, phagocytose), communication et activation cellulaire, adhésions jonctionnelle et non-jonctionnelle, cycle cellulaire.

T.D. : Résolution de problèmes tirés de travaux expérimentaux se rapportant au cours

 

T.P. : Détection histochimique des phosphatases acides dans le thymus ; histologie des organes lymphoïdes.

Immunologie

 

C.M. :

 

- Origine et fonction des cellules de l'immunité ; Organes lymphoïdes

 

- Système immunitaire inné et adaptatif : présentation des acteurs moléculaires et cellulaires

 

- Réponse immunitaire contre les pathogènes intracellulaires, extracellulaires et intravésiculaires

- Restriction de la réponse immunitaire

 

T.D. :Problèmes issus d’expériences princeps de l’immunologie ou de situations cliniques

 

- La communication cellulaire dans le système immunitaire

 

- Les immunodéficiences

 

- Rôle de molécules-clés dans la mise en place d’une réponse immunitaire

 

- Immunité innée et adaptative

 

T.P. :Réaction Antigène-Anticorps : test ELISA ; Typage cellulaire et phagocytose

 

Physiologie animale BIO2018L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

30

4

14

 

4.5

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L'objectif est de donner une bonne formation de base en physiologie générale par une approche intégrée de l'activité physique allant de l'activité cellulaire à la réponse de l'organisme.

C.M. :

Bases ioniques de l'excitabilité membranaire, répartition ionique dans les compartiments intra et extracellulaire. Transmission neuromusculaire. Bases moléculaires de la contraction musculaire. Organisation motrice du système musculaire. Energétique de la contraction.

T.P. et T.D.:

Perméabilité membranaire. Détermination expérimentale du compartiment extracellulaire. Simulation informatique des signaux électriques cellulaires. Etude d'une préparation nerf/muscle chez la grenouille.

 

Cette UE est fortement conseillée pour accéder aux licences Pro «Microbiologie industrielle et biotechnologie» et «Technologies en physiologie et physiopathologie»

27

Vous devez choisir une UE optionnelle de biologie ou l’UE libre

Biologie des organismes 2 (BO2) (optionnelle) BIO2004L

S4

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

25

12

18

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L’Agriculture et l’Agro-alimentaire constituent un enjeu socio-économique et scientifique de première importance. Ils représentent un immense champ d’application pour l’ensemble des disciplines biologiques fondamentales, et de ce fait constituent un important secteur d’insertion professionnel. Sans prétendre apporter une formation en agronomie, l’unité d'enseignement proposée cherche à sensibiliser les étudiants à cette orientation en développant une approche pluridisciplinaire autour de quelques-uns des principaux problèmes agronomiques actuels. L’objectif pédagogique est de s’appuyer sur l’étude de quelques exemples concrets pour mettre en évidence la diversité et l’importance des applications de la biologie moderne, et la nécessité d’une approche interdisciplinaire prenant en compte la dimen- sion socio-économique.

Les principaux aspects développés dans cette UE portent sur la place de l’agriculture dans notre société, la gestion et l’amélioration génétique des ressources végétales, les ennemis et la protection des cultures (voie chimique, lutte biologique), et les problèmes environnementaux liés à l’agriculture. Les travaux pratiques et dirigés illustrent ces différentes parties de cours. La visite d’une grande entreprise est organisée afin de maintenir un contact avec le monde professionnel. Un travail personnel est demandé et conduit à la présentation d’un exposé, ce qui prépare les étudiants à l’expression orale.

Cette UE est fortement conseillée pour accéder à la licence Pro « Analyses et techniques d’inventaires de la biodiversité »

Agriculture et agronomie (optionnelle) BIO2001L

 

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

6

26.5h00

1.5h00

27h00

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

1

- Partie “ Biologie des Organismes Animaux ” : anatomie comparée et évolution des Vertébrés.

Cet enseignement présente la dynamique évolutive des structures anatomiques chez les Vertébrés, au travers de l'étude des fonctions de protection (téguments), de soutien et de mouvement (squelette et musculature), d'excrétion et de reproduction, mais aussi d'alimentation et de relation (système nerveux). Cet enseignement sera davantage orienté vers la recherche de la signification phylogénétique de telle ou telle structure/fonction que vers sa description anatomique détaillée. • Le C.M. veille à présenter les relations avec les autres enseignements de la Licence, tels que la Paléontologie et la Physiologie.

• Les T.P. constituent une illustration et un complément, au travers de dissections et d'observations de lames microscopiques et de pièces squelettiques.

2

- Partie “ Biologie des Organismes Végétaux ” : Évolution et expansion terrestre des plantes.

Le C.M. présente les différents aspects de la reproduction sexuée dans la série végétale des Thallophytes aux Cormphytes. Il aborde les notions de cycle de reproduction, fécondation, méiose. Relations sporophyte/gamétophyte. Les études comparées des cycles de reproduction sont mises en relation avec la conquête du milieu terrestre. La multiplication végétative est abordée. Les T.P. sont une observation directe du matériel à partir d'exemples simples illustrant le cours.

Méthodologie :Apprentissage des méthodes de reconnaissance et de classification des organismes animaux et végétaux (systématique, suite de BO 1).Techniques et outils de dissection et du dessin/schéma scientifique (suite de BO 1).

Cette UE est fortement conseillée pour accéder à la licence Pro «Productions végétales : biotechnologies végétales et création variétale»

28

Botanique (optionnelle) BIO2007L

S4

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

25h00

 

30h00

 

Plan licence 24h00

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

C.M. :

Il s’agit de faire acquérir aux étudiants le vocabulaire descriptif suffisant pour l’utilisation d’ouvrages spécialisés de détermination basés sur des clés systématiques pour définir les principales familles, les genres et les espèces végétales françaises d’angiospermes. A cela se rajoute une description de la systématique des Ptéridophytes et des Gymnospermes. Nous détaillerons tout particulièrement les familles à intérêt écologique (marqueur de l'environnement), à intérêt

économique (cultures traitées

),

rudérales, adventices

Les

notions d'espèces protégées locales, régionales, nationales seront

T.P.-T.D. :

Illustration des principales familles d'Angiospermes + Ptéridophytes + Gymnospermes

 

Illustration des adaptations par types de milieux (hydrophytes, xérophytes

)

Utilisation de flores (Bonnier, Binz, Fournier, Coste,

),

réalisation d'un herbier de référence, et sorties floristiques

Méthodologies :

 

Acquérir les données systématiques minimales nécessaire à l'élaboration d'inventaires floristiques dans le cadre des expertises écologiques demandées par les cabinets d'études et les collectivités locales pour les grands programmes

nationaux et internationaux de protection, de gestion de l'environnement, Natura 2000, Snief Ptéridophytes et les Gymnospermes est également dispensé.

Un complément sur les

Techniques :

 

Utilisation de bases de données floristiques Utilisation de flores (Bonnier, Binz, Fournier, Coste

 

),

réalisation d'un herbier de référence Travail personnel et

travaux tutorés :Travail sur une famille choisie, bibliographie, constitution d'un herbier, aide à la recherche et à la réalisation de ce travail.

Cette UE est fortement conseillée pour accéder à la licence Pro «Analyses et techniques d’inventaires de la biodiversité»

Physiologie végétale (optionnelle) BIO2020L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

36

16,5 (plan licence)

18

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Présentation des principales particularités de la physiologie des végétaux supérieurs. 1) La photosynthèse La phase claire de la photosynthèse : réactions photochimiques, pigments assimilateurs, spectres d'absorption, conversion de l'énergie lumineuse en énergie chimique, organisation des 2 photosystèmes, différentes étapes du transfert électronique, photophosphorylations. La phase sombre de la photosynthèse; cycle de Calvin : fixation du CO2 et synthèse des glucides. Photosynthèse en C3, en C4 et métabolisme CAM, photorespiration. Le devenir des sucres issus de la photosynthèse.

2) Croissance et développement Aspects cellulaires du développement des végétaux : croissance, différenciation et morphogenèse. Les régulateurs de croissance, leurs effets et leurs modes d'action. Etude particulière de quelques processus développementaux contrôlés par les phytohormones : floraison, maturation et germination des graines, tropismes.

3) Nutrition hydro-minérale Nutrition hydrique : Le métabolisme hydrique au niveau de la plante entière et au niveau cellulaire. Nutrition minérale :

définition des besoins alimentaires des Végétaux, absorption des éléments minéraux, les transports d'ions dans la plante. Etude détaillée de la nutrition azotée : absorption et assimilation des nitrates et de l'ammonium, la fixation de l'azote atmosphérique et son rôle dans la nutrition des plantes.

29

Génomes, Santé et évolution (optionnelle) BIO2008L

S4

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

30

18

7,5

0

 

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

L'objectif de cette UE est de faire au niveau L2 une introduction à la science de l'étude globale des génomes, la génomique. Ce champ de la biologie a pris son essor avec les grands programmes de séquençages complets des génomes, des bactéries à l'homme. Il est devenu possible de décrire la géographie du génome complet d'une espèce (génomique structurale : nombre de gènes, nature, disposition sur les chromosomes…), et de comparer les génomes entiers d'espèces différentes (génomique comparative) pour en tirer des enseignements concernant l'évolution des organismes et leurs relations phylogénétiques. Des programmes en cours consistent aussi à déterminer à l'échelle des populations du globe quelle est la variabilité génétique humaine, son polymorphisme et quelles sont les associations que l'on peut établir avec des prédispositions aux diverses maladies, ou des paramètres biologiques ou psychologiques. Il est également devenu possible de voir fonctionner un génome dans sa globalité en étudiant la transcription de la totalité de ses gènes dans un type cellulaire déterminé ou dans une situation physiologique donnée (génomique fonctionnelle : transcriptomique et protéomique).

Ces études ont nécessité la mise au point de technologies nouvelles (puces, séquençages à grande échelle…) dont les grandes lignes sont décrites en introduction ou dans les différents chapitres. Leur puissance permet d'envisager des applications révolutionnaires dans la médecine de demain, qui conduiront à une médecine personnalisée. La connaissance de génomes individuels permettra d'une part de définir des profils génétiques pour chaque individu et dans une certaine mesure de lire son avenir dans son génome, d'autre part d'adapter des traitements médicaux selon ses propres gènes. La génomique fonctionnelle permettra de diagnostiquer des maladies, de les caractériser et de suivre leur évolution. La génomique permet d'analyser la co-évolution des génomes viraux et hôtes, l'adaptation d'une relation hôte-pathogène à l'échelle d'une population, l'évolution de systèmes de défense immunitaires à travers les espèces.

Au moment où cette partie de la biologie prend une place de plus en plus prégnante dans la biologie, aussi bien pour les aspects fondamentaux de la connaissance des génomes et de leur évolution que pour les promesses d'application et les conséquences sociétales, il est intéressant de s'y initier dès le niveau L2. L'UE peut être une introduction à diverses UE de L3 et M1 (dont celle de "Génomique" et de "Génétique Humaine"), pour des étudiants qui s'intéressent entre autres à la génétique et à la biologie des organismes (évolution, biodiversité…).

Outils statistiques pour la biologie (optionnelle) BIO2016L

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

18

18

18

0

0

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Cette UE a pour objectif d’initier les étudiants aux différentes étapes d’une démarche scientifique complète : élaboration de questions et hypothèses biologiques, acquisition du jeu de données, analyses des données, interprétation biologique. A partir d'exemples biologiques concrets, cette UE de biologie permet donc aux étudiants d'appréhender le lien qui unit les problématiques biologiques et la méthodologie. Ainsi, en partant des concepts biologiques présentés en cours, les étudiants utilisent les outils mathématiques, statistiques et informatiques enseignés en tronc commun (L1 et L2) pour répondre aux questions posées. Ces outils méthodologiques permettent d'analyser les données acquises par les étudiants et/ou des jeux de données réelles puis, de les interpréter dans le cadre biologique présenté.

Cette UE présente à travers 6 thèmes, un panel de problématiques abordées dans les domaines de la Génétique et Dynamique des Populations, de l'Ecologie Comportementale et de la Génomique».

- Thème «Interactions hôtes–parasitoïdes : Stratégies d'exploitation des ressources»

 

- Thème «Ecologie et dynamique des populations de chats domestiques : Modèles à compartiments»

- Thème «Génétique des populations, sélection et neutralisme : Polymorphisme génétique et son maintien»

- Thème «Etude démographique cellulaire»

 

- Thème «Génétique quantitative : Variabilité de traits quantitatifs, QTL»

 

- Thème «Génétique et usage du code»

 

Chaque thème comprend 3h de cours 3h de TD et 3h de TP.

 

30

Neurosciences (optionnelle) BIO2012L

S4

GBC

M

P

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

6

30

 

15

12

   

PROGRAMME DE LUNITE DENSEIGNEMENT :

 

Les neurosciences représentent un domaine en pleine expansion, tant l’étude du cerveau, de son fonctionnement et de

ses pathologies est porteuse d’enjeux majeurs dans de nombreux domaines (santé publique, intelligence artificielle,

robotique, sciences du comportement

etc.

Il est indispensable qu’un enseignement de Neurosciences soit dispensé au

niveau L2 à l’UCB Lyon 1 compte tenu de l’existence de spécialités M1, M2-R, M2-Pro en aval, d’un du très fort potentiel de l’établissement dans la recherche en Neurosciences (plus de 200 chercheurs dans l’IFR 19) et des projets amitieux portés par l’Université dans ce domaine (Projets de Centre de recherche, projet Neurocampus). Lyon1 est déjà très attractif dans ce domaine aux niveau national et international, et il est fondamental qu’un enseignement de L2 puisse donner aux étudiants qui le souhaitent une vision globale et actuelle de la discipline et des nombreux débouchés professionnels qu’elle suscite.

L'objectif de l'enseignement est de présenter les approches expérimentales multidisciplinaires utilisées pour comprendre le fonctionnement du cerveau, depuis les niveaux les plus élémentaires (Neurobiologie moléculaire) jusqu'aux approches intégrées (Neurosciences cognitives). Chaque niveau d’organisation possédant ses propres référents théoriques et méthodes expérimentales, il s’agira à travers des exemples concrets de montrer leurs

particularités, intérêts, limites, et complémentarité. Des questions spécifiques aux Neurosciences et relevant de la Bioéthique pourront également être abordées. Le public attendu est celui des étudiants de Biologie souhaitant aborder un domaine en plein développement pour une éventuelle spécialisation ultérieure, mais aussi celui d’étudiants issus d’autres filières (Sciences cognitives,

BioMathématiques…etc

)

pour qui le contenu dispensé sera très complémentaire de celui des majeures de leur

parcours.

L’enseignement comportera des Cours magistraux, des Travaux Dirigés et, si l’effectif le permet, des Travaux Pratiques. Il abordera les notions de base sur le fonctionnement du cerveau, des éléments de neurobiologie fondamentale, des exemples de pathologies cérébrales, les principes fondateurs des neurosciences cognitives et des exemples d’applications récentes. Une partie importante sera dédiée aux méthodologies utilisées pour étudier le cerveau, depuis la neurobiologie moléculaire jusqu’à la neuroimagerie.

31

Transversale 4 TVL2002L

S4

GBC

M

P

 

ECTS

Cours (h)

T.D. (h)

T.P. (h)

Stage (semaines)

Soutien (h)

 

ANGLAIS (2 ECTS)

 

20h

     
 

PEL4 (1 ECTS)

1h30

       
 

SHS (2 ECTS)

 

15h

     
 

EPS (1 ECTS)

 

18h

     

PROGRAMME DE LUNITE D