Vous êtes sur la page 1sur 4

Informations

Internationales
Nouvelle série n° 10 (379) - 28 mai 2010 - 0,50 euro

c e d e p r e s s e
Servi
GRECE

Des syndicalistes grecs participeront


à la conférence ouvrière d’urgence à Berlin
Ce sont des milliers de voix qui réforme des retraites que le gouverne- Les autorités européennes deman-
reprennent à pleins poumons les mots ment est en train de préparer. Cette dent par ailleurs la liquidation immédiate
d’ordre au fur et à mesure que les mani- réforme envisage d’allonger la durée de des pensions versées à vie aux jeunes
festants déferlent, ce jeudi 20 mai 2010, cotisation (de 35 annuités à 40) et de faire filles dont la mère est décédée avant leurs
à Athènes, sur la place Syntagma, face au passer l’âge moyen de départ à la retraite 26 ans, le regroupement des caisses de
Parlement. Un manifestant nous explique : de 61,5 à 63,5 ans. On sait que l’objectif retraite avec la mise en place rapide de
« Il y a moins de monde dans la mani- est d’aller jusqu’à 67 ans et de diminuer trois caisses pour l’ensemble des profes-
festation que le 5 mai dernier, mais la le montant des pensions de 30 à 40 %. sions. Une mission de la Commission euro-
grève est tout aussi massivement suivie, Jusqu’à présent, les mesures du gouver- péenne, de la Banque centrale européenne
voire plus encore que le 5. Tous les bus nement n’ont touché que les fonction- et du FMI doit arriver à Athènes pour
de la capitale, qui roulaient le 5 mai, sont naires. Mais ces mesures vont être « contrôler » la mise en œuvre de ce plan.
en grève ce matin. Mais le gouvernement étendues au secteur privé en septembre. Dans ce contexte, le gouvernement
a utilisé et manipulé le drame de la mort L’accord passé entre le FMI et le gouver- du PASOK (parti membre de l’Internatio-
de trois employés de banque dans l’in- nement prévoit : la suppression du salaire nale socialiste), qui ne cesse d’en
cendie de leur agence (dû probablement minimum ; la suppression de l’“encadre- appeler à la «  responsabilité  » des
à une provocation) pour faire pression sur ment” des licenciements ; la diminution
Sommaire : les syndicats pour qu’ils mobilisent moins des indemnités de licenciements ; la sup-
dirigeants syndicaux (les appelant à
rennoncer à la grève et au mot d’ordre de
pour la manifestation. » Et à nouveau, la pression des 13e et 14e mois de salaire au retrait du plan de rigueur qu’il a fait voter
fraction syndicale du Parti communiste nom de la compétitivité ; la diminution sur injonction de l’Union européenne et
Page 1 - Grèce grec, PAME, a convoqué son propre des salaires. »
Des syndicalistes grecs du FMI), est confronté à de premiers
rassemblement, distinct de celui appelé A ce stade, cependant, les dirigeants éléments de crise interne. Trois députés
participeront par les syndicats, auquel ont participé
à la conférence ouvrière des deux confédérations syndicales n’ont du PASOK, Yiannis Dimaras, Sofia Sako-
plusieurs milliers de travailleurs. pas fixé de nouvelle journée de grève. rafa et Vassilis Economou, ont refusé de
d’urgence à Berlin.
Il n’empêche : c’est une véritable Certains militants ouvriers se sont même voter le plan au Parlement le 5 mai. Pen-
marée humaine qui, déferlant des boule- étonnés que la seule initiative annoncée dant la procédure de décompte des voix
vards, se masse devant le Parlement cerné à ce jour par les directions d’ADEDY et de au Parlement, son président, Philippe
Page 2 /3 - Afrique du Sud
par les forces anti-émeutes de la police. GSEE soit la convocation d’une manifes- Petsalnicos, a lu depuis la tribune une let-
- Azanie : Dans le cortège de la fédération des ensei- tation le samedi 29 mai — sans appel à tre du président du PASOK, Georges Papan-
2010 : l’ANC marque gnants (OLME), les mots d’ordre sont repris la grève. dréou, annonçant à ces trois députés qu’ils
son propre but. en boucle par les milliers de grévistes qui Or c’est précisément le jour même étaient exclus du groupe parlementaire
arborent la casquette du syndicat. où la Grèce était paralysée par la grève du PASOK. Sofia Sakarofa, qui a refusé de
Le cortège s’arrête longuement devant générale que la Commission européenne démissionner, a déclaré que « ces mesu-
Page 4 - Espagne : l’hôtel Grande-Bretagne, un des hôtels les a réclamé du gouvernement grec des res sont socialement injustes et qu’elles
Interview (à titre plus luxueux de la capitale, où sont logés mesures supplémentaires sur le projet de frappent seulement et encore une fois les
personnel) de Luis certaines des délégations « d’experts » réforme des retraites qui doit être travailleurs ».
González, travailleur des institutions internationales (FMI, Union prochainement discuté au Parlement. Face à l’exigence « d’union sacrée »
de la santé, syndicaliste européenne). Et les mots d’ordre pour en La Commission, dans une lettre martelée par le gouvernement Papan-
des Commissions finir avec le plan Papandréou, pour l’ex- envoyée le 20 mai, demande que la dréou et ses maîtres du FMI et de l’Union
ouvrières (CCOO) et pulsion du FMI et de l’Union européenne, contre-réforme soit appliquée dans son européenne, les travailleurs grecs ont une
Rafael Aguilera reprennent de plus belle. ensemble «  à partir de 2015 et non nouvelle fois fait la démonstration qu’ils
employé municipal, Pour Ilias Vrettakos, vice-président 2018 », comme le prévoyait initialement n’attendent des organisations qui parlent
de la confédération des fonctionnaires le projet. La Commission réclame aussi de en leur nom aucune acceptation du plan
syndicaliste UGT. de rigueur.
ADEDY (qui appelait à la grève générale fixer strictement une retraite complète
Abonnements. avec la centrale syndicale du secteur privé, après 40 ans de cotisation contre 35 ans
GSEE), « ADEDY a appelé à la grève contre actuellement, ainsi que des mesures Christel Keiser ; Dominique Ferré.
le plan Papandréou qui vient d’être voté excluant toute retraite pour les femmes Extrait du Journal Informations
par les députés, mais aussi contre la avant 50 ans. ouvrières (France).

Pour tout contact :


Informations internationales
Entente internationale des travailleurs et des peuples
87, rue du Faubourg-Saint-Denis - 75010 Paris - France
Tel : (33 1) 48 01 88 28. E. m a i l : e i t .i l c@f r. ol e a n e. c o m
AFRIQUE DU SUD / AZANIE

2010 L’ANC marque son propre but.


Document publié par le SOPA (Socialist Party of Azania)

En cette année, nous voyons arriver requiert à la fois du discer- démocratie constitutionnelle cont-
« la démocratie » accoucher du nement, qui visiblement leur fait re les actes de terrorisme et activi-
monstre féroce de l’état tout sécu- défaut, et les milliards de rands qu’il tés assimilées » qui interdit tout
ritaire. On va élever une barrière faudra faire payer par le sang et la simplement tout rassemblement
d’acier d’un kilomètre autour de sueur des futures générations de la public et qui comporte une clause
chacun des stades où vont se classe ouvrière Noire. interdisant virtuellement toutes les
dérouler les matchs de la FIFA, ce Donc, pourquoi donc devrait- commémorations du 16 juin 1976,
qui signifie que les « mauvais patrio- il y avoir tant de mécontentement à date qui représente un jalon histo-
tes » qui espèrent profiter de la pré- la veille de ces « festivités mondia- rique essentiel de la lutte de libéra-
sence de centaines de médias inter- les » ? D’abord, il y a les campagnes tion en Afrique du Sud/Azanie.
nationaux pour parler de leurs de 1994, 1999, 2004 et une fois L’ANC est confronté à un
conditions de vie misérables vont encore en 2009 qui promettaient dilemme insurmontable car il a
être traités de la même manière « de meilleures conditions d’exis- gaspillé énormément d’argent pour
que le peuple Noir a été traité par le tence pour tous », promesses non apporter des améliorations à des
régime de l’apartheid en juin 1976 il tenues, alors que la réalité montrait infrastructures qui ne serviront
y a exactement 34 ans. et montre l’augmentation du chô- brièvement qu’à une poignée de
Ces deux dernières années, mage, la baisse des salaires, l’aug- touristes afin de faire étalage de
les sommes dépensées pour mentation du nombre de bidon- notre civilité et de notre capacité à
moderniser les stades et les aéro- villes, la baisse des résultats scolai- apprécier les jolies choses, ce qui
ports ont largement dépassé les 28 res et la faillite des systèmes de montre au grand jour ce qu’il sont
milliards de rands initialement pré- santé. en réalité, des rustres qui ne son-
vus. On estime que 20 milliards de Compte tenu du fait que gent qu’à imiter les produits pré-
rands ont également été dépensés l’ANC est aux affaires en tant que emballés d’une culture occidentale
pour améliorer et élargir le réseau gouvernement « démocratique- toute entière tournée vers la
autoroutier. ment élu » depuis 15 ans, qu’ils consommation et qui ne songent
A ce jour, on a dépensé n’ont pratiquement tenu aucune de qu’à s’exporter vers les pays sciem-
35 milliards de rands pour le leurs promesses, que ce sont des ment sous-développés d’Afrique et
Gautrain (une seule ligne de train centaines de milliards de rands qui d’ailleurs.
qui doit circuler entre l’aéroport vont être dépensés pour la prépa- Maintenant, il leur faut de
international et la capitale Prétoria, ration de la Coupe du Monde et que force faire croire à la population
qui ne servira qu’aux riches et dont pratiquement aucune de ces som- que ce qu’ils ont fait était pour le
le budget initial se montait à 13 mes ne va servir à améliorer quali- bien de tous. C’est un pari horrible-
milliards de rands, somme qui suffi- tativement la vie de millions de ment risqué, basé sur l’idée que
sait à résoudre tous les problèmes citoyens, le potentiel de révolte et leur « popularité historique » ou
de transport du pays). Bien sûr, il y de mécontentement social chez ces que la « magie de Mandela »
a aussi les centaines de millions de « mauvais citoyens » peut parfaite- comme on dit habituellement, va
rands – dont on ne parle pas – du ment faire tourner au désastre les une fois encore leur permettre de
Comité Local d’Organisation et il plans les mieux élaborés. tout faire passer, cette popularité
est bien certain qu’avec de telles Quel plan l’ANC pourrait-il qui s’effrite mais qui les a constam-
dépenses pharaoniques pour offrir faire mettre en place pour pallier la ment portés au pouvoir ces 15 der-
un divertissement au monde entier juste indignation et les protesta- nières années. Ceux-là même qui
aux dépens des pauvres, l’ANC ne tions d’un peuple à qui on refuse la pourtant gaspillent les derniers ves-
peut pas se permettre de risquer de revendication historique : « la terre, tiges de crédibilité qui leur restaient
voir les « masses bavardes » prend- le pain et la paix » ? En fait, c’est faci- en espérant que ce pari va leur ser-
re la parole. le : des milliers de policiers et de sol- vir de rideau de fumée pour embo-
Nul doute qu’ils passent des dats et bien sûr le « vieil » alinéa 74 biner les citoyens tandis qu’ils tra-
nuits blanches à organiser un évé- de la loi sur la sécurité intérieure hissent leurs promesses sous
nement de cette importance dans datant de 1982 auquel on a substi- prétexte que l’argent manque tout
le moindre détail et à tout coordon- tué la nouvelle loi de 2003 – amélio- en réussissant à organiser la Coupe
ner, car prévoir tout ce qui peut rée – portant « Protection de la du Monde à grands frais pour le

2
AFRIQUE DU SUD / AZANIE

bénéfice d’un public de bourgeois on nous rabâche ce mensonge que assumée par un gouvernement élu
flagorneurs auxquels l’Afrique du notre économie est stable et sur- démocratiquement pour assurer
Sud continuera de devoir rembour- montera la crise qui apparaît main- que sont tenues les promesses d’as-
ser toujours davantage d’argent tenant clairement comme une surer des logements décents afin de
après 2010. dépression mondiale ? contrer les risques de destruction de
Quand on les compare aux Et que dire du fait que 42,9 % leurs précieuses infrastructures « de
budgets alloués aux dépenses socia- d’entre nous vivent avec moins de niveau mondial » mises en place
les, ces masses faramineuses de 2 dollars par jour, c’est à dire en-des- pour 2010.
dépenses pour créer des « équipe- sous du seuil officiel de pauvreté? Afin de contrer les risques de
ments de classe mondiale » dépas- Lorsqu’il s’agit de votes et vols aux dépens des touristes, nul
sent l’entendement. Les masse labo- d’élections, l’ANC n’arrête pas de besoin de déployer 41 000 policiers
rieuses surexploitées de ce pays parler de notre « jeune démocra- supplémentaires et 20 000 soldats, il
vont-elles se rendre compte à quel tie », comme si la démocratie n’avait suffit de créer davantage d’emplois
point elles ont été escroquées par le rien à voir avec le fait d’apporter une pour les simples citoyens.
parti dirigeant, et si elles s’en rendent solution aux problèmes de la faim, Ce n’est pas à l’honneur du
compte, comment vont-elles faire de l’absence de logements, d’un sys- gouvernement de se retrouver dans
connaître leur mécontentement ? tème d’enseignement insuffisant, une situation où il lui faut apaiser la
Il est clair qu’une chose aussi de l’absence de terre, du chômage colère de ses propres citoyens qui
énorme ne peut pas passer inaper- etc. On voit que l’ANC rapace, en réclament tout simplement leur dû
çue et, assurément, ce seront des expropriant les travailleurs des res- dans le contexte de ce qu’ils enten-
millions qui ne se contenteront pas sources naturelles de ce pays au pro- dent par la démocratie en réutilisant
de hausser les épaules en se disant fit de la mince couche des riches, a des versions modifiées des lois
que « c’est la vie » et de continuer à mis en branle une série d’événe- créées à l’origine par les apparat-
vaquer à leurs occupations sans ments qui augurent mal pour l‘issue chiks de l’apartheid.
réagir devant la répression brutale. de la Coupe du Monde de 2010. Bref, l‘ANC est une équipe
Comment peut-on accepter L’ANC n’a pas besoin qu’on lui d’animateurs d’un événement mis
tout cela alors qu’une régie munici- mette sous les yeux les stratégies en place dans le seul but de mettre
pale de traitement des eaux sur d’analyse de risques venues du en œuvre la volonté du capitalisme
deux cesse de fonctionner faute « monde développé » ni les scénarios mondial et qui stupidement se sont
d’entretien et des opérations de compliqués de gestion les cata- persuadés que leur autorité et leur
modernisation nécessaires, ce qui strophes pour comprendre ou préve- fonction va au-delà des limites plu-
déclenche des épidémies de choléra nir les conséquences inévitables tôt étroites qui leur sont assignées
dans tout le pays ? entrainées par la faim. par les dictats aussi bien de la
Comment peut-on accepter Malheureusement, pour ses Banque mondiale et du FMI que par
cela quand de nombreux hôpitaux adhérents encartés, il n’y a pas de les exigences spécifiques de leur
publics dans le pays manquent dés- bataille pour « sauvegarder l’âme de stratégie économique globale.
espérément de médicaments, d’é- l’ANC » car son âme appartient déjà Comme cela s’est passé pour le régi-
quipements et de fournitures ? en totalité aux dirigeants du FMI et me précédent, il se pourrait que ce
de la Banque mondiale et l’ANC n’a mois soit le moment décisif où le
Comment peut-on accepter mécontentement que vous cher-
que des millions d’enfants aillent à pas l’autorité nécessaire pour tenir
ses « promesses » afin de négocier chez à réprimer crève les digues que
l’école tous les jours, épuisés, le ven- vous avez essayé d’élever avec tous
tre vide, que système scolaire ne les conséquences vraisemblables du
mécontentement populaire et de la vos raisonnements.
fonctionne pas, qu’on leur enseigne
encore à lire et écrire sous des arb- montée de la révolte. Compte tenu des « scénarios »
res faute de salles de classe ? Nous nous attendons à enten- ci-dessus, ce sur quoi nous, Parti
dre la ligne de défense habituelle Socialiste d’Azanie, devons nous
Comment accepte-t-on que concentrer, c’est comment surmon-
quelque 22 millions de nos conci- derrière laquelle s’abritent le gou-
vernement de l’ANC et ses flagor- ter la crise qui s’annonce. Mais là
toyens vivent encore dans des encore, il faut aider les travailleurs et
bidonvilles, dans les pires conditions neurs quand ils sont confrontés à
ces soulèvements spontanés, disant la majorité Noire à prendre leur des-
imaginables ? tin en main.
« qu’il s’agit d’une troisième force qui
Comment accepte-t-on le fait veut  détruire  notre  fragile  démocra- Les 16 années qui viennent de
que 22 millions de nos concitoyens tie  ». On peut même voir les mots s’écouler ont clairement confirmé
n’aient pas accès à de l’eau saine, « troisième force » remplacés par ce que nous savons de la crise de
potable ? « terroristes » et pourtant les vraies l’humanité qui est la crise de la direc-
Comment accepte-t-on le fait raisons sont loin de résider dans une tion et le besoin d’une direction révo-
que 14 millions de nos concitoyens « conspiration » et se situer sur le lutionnaire.
soient encore au chômage quand terrain de la « responsabilité » 25 avril 2010.

3
ESPAGNE

Interview (à titre personnel) de deux responsables syndicaux de l’Union générale


des travailleurs (UGT) et des Conseil confédéral
des commmissions ouvrières (CCOO)
Extrait du bulletindu Parti ouvrier socialiste internationaliste (POSI)

Luis González, travailleur de la santé, Rafael Aguilera, employé


syndicaliste des Commissions municipal, syndicaliste UGT
ouvrières

Zapatero dit aux travailleurs qu’il faut partager le coût de UGT et Commissions ouvrières déclarent aujourd’hui étu-
la crise. Faut-il l’accepter ? dier la possibilité d’un appel à une grève générale ? Qu’en
Dans les périodes de prospérité économique, les bénéfices penses-tu ?
n’ont pas été « partagés ». On nous parlait à l’époque de modé- C’est un pas en avant, et ce n’est pas trop tôt. Pour ne pas appeler
ration salariale pour créer, des emplois. à la grève, on nous disait jusqu’à présent qu’il n’y avait pas
d’attaques contre les droits fondamentaux. Mais nous allons vers
On nous parle aujourd’hui de baisse des salaires (salaire direct les 5 millions de chômeurs. N’aurait-il pas fallu déjà lancer un tel
et différé) pour partager le coût de la crise. Les travailleurs n’ont appel ? L’intérêt des travailleurs exige de s’opposer à cette poli-
pas à payer cette crise, qui est celle du capital. tique imposée à partir des institutions internationales qui nous
font payer la crise.
Crise qui démontre que le maintien du système économique
fondé sur la propriété privée des moyens de production ne peut Maintenant que Zapatero a annoncé son plan en piétinant les
apporter que misère aux travailleurs. Il y a une autre issue, qui accords passés, la nécessité de la grève générale est encore plus
commence par la nationalisation des banques, l’interdiction évidente. Dans les instances de mon syndicat, en Catalogne, la
des licenciements, la défense de l’économie productive contre majorité des camarades se demandent comment se fait-il qu’il n’y
les spéculateurs. ait pas déjà un appel clair et net à la grève générale de tout le mou-
vement ouvrier. Des assemblées sont convoquées, des rassem-
Tu es syndicaliste dans la santé. Que fait ton syndicat ? blements.
Nous sommes appelés à une grève des fonctionnaires le 8 juin, On voit également l’indignation de militants socialistes face à
et nous y travaillons. Mais nous sommes conscients que cette l’attitude de leur parti, qui soutient les mesures du gouvernement.
réponse ne suffit pas. Nous sommes de nombreux camarades
du syndicat à avoir signé un texte qui demande à notre confé- Zapatero déclare, lui, qu’il faut répartir le coût de la crise.
dération qu’elle abandonne le dialogue social et prépare avec Faut-il l’accepter ?
l’UGT une grève générale. C’est inadmissible. Les travailleurs n’ont ni provoqué ni contribué
à cette crise. Ce sont les « spéculateurs du parpaing » et des bulles
Que faire, alors ? financières, les banquiers, qui en sont responsables. A eux de payer.
Aux plans de Bruxelles et du FMI, il faut opposer une alterna-
tive. Les organisations des travailleurs ont une grave respon- Que fait ton syndicat ?
sabilité. Nos ennemis de classe veulent utiliser la crise pour Ma fédération a assumé ses responsabilités en appelant dès le
imposer une baisse généralisée des salaires et en finir avec les début à une grève dans toute la fonction publique pour le retrait
conquêtes arrachées par la lutte de classe. des mesures contre les fonctionnaires. Puis, cette grève a été repous-
sée du 2 au 8 juin, l’un des motifs du report étant qu’il faut atten-
Je vais personnellement travailler pour qu’une délégation de dre que la « commission de concertation » de la fonction publique
l’Etat espagnol participe à la conférence ouvrière européenne se tienne. Cette commission n’a été qu’une vaste tromperie. Cela
d’urgence à Berlin. Cela ne doit pas être une réunion de plus montre qu’il n’y a rien à attendre du « dialogue social » avec un gou-
pour échanger nos peines ; il faut qu’elle serve à bâtir une vernement qui a opté pour l’application de tels plans. Il faut aller
alliance ouvrière à l’échelle européenne, qui combattepour tout de suiteà la mobilisation unie, à la grève générale, pour les faire
une alternative à la crise partant des intérêts des travailleurs. reculer.

Abonnement à Pour tout contact


Informations internationales
Informations internationales
10 numéros : 10 € ; 20 numéros : 20 € ; 30 numéros : 30 € ; 40 numéros : 40 € ; 50 numéros : 50 €
incluant le soutien à la diffusion internationale du bulletin. Entente internationale des
Abonnement de soutien 1 an : 100 € • 10 numéros : 16 francs suisses ; 7 livres ; 10 dollars ; etc. travailleurs et des peuples
Nom :.................................................................................................................. 87, rue du Faubourg-Saint-Denis
Prénom :.............................................................................................................. 75010 - Paris - France
Adresse :.............................................................................................................
Pays :...................................................................................................................
E.mail : ............................................................................................................... Tél : (33 1) 48 01 88 28
Chèques à l’ordre de CMO (adresse ci-contre) Fax : (33 1) 48 01 88 36
Virements bancaires : RIB (France) 10278 06076 00020050701 30 E.mail eit.ilc@fr.oleane.com
IBAN (Etranger) : FR76 1027 8060 7600 0200 5070 130 - CMCIFR2A
Directeur de la publication : Daniel Gluckstein - Imprimerie Rotinfed 2000, 87, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75010 Paris (France) - Commission paritaire n° 0713 G 82738
Edité par “Les Amis de l’Entente” , 18, allée Colbert, 78470 Saint-Rémy-lès-Chevreuse