Vente aux enchères

caritative d’art urbain
Espace Canal Saint Martin
Partenaires

SPRAY Collection est une collection d'art urbain fondée par 6 passionnés d'art urbain.
Créée en 2016 à Paris, elle regroupe désormais 20 collectionneurs associés réunis dans
la constitution d'une collection exhaustive d'art contemporain urbain. Cette collection a
vocation à vivre par le biais de prêts à des institutions en France et à l'étranger, et lors
d'expositions. Elle compte notamment par ses artistes représentés Brusk, C215, Philippe
Echaroux, Erell, Shepard Fairey, Speedy Graphito, Joe Iurato, Kouka, Okuda, Cleon Peterson,
Vhils, YZ, Brusk, Seth, Stew, ....
www.spray-collection.com

Invaluable, leader mondial des enchères en ligne, propose une plateforme d’enchères en
live et online qui permet aux collectionneurs du monde entier de chercher, trouver et
enchérir sur des centaines de milliers d’objets, tous les jours, en temps réel et à distance.
Developpeur des solutions SaaS et d’applications e-commerce,
Invaluable fournit des solutions marketing et e-commerce aux commissaires-priseurs, à
travers les marques invaluable et AuctionZip ainsi que le logiciel RFC Systems, solution
software par excellence des maisons de ventes du monde entier. La base de données
Invaluable comprend aujourd’hui plus de 58 millions de résultats de ventes pour une
valeur de plus 200 milliards de dollars. Fondé en 1989 à Boston, Invaluable a aussi des
bureaux en Pennsylvanie et au Royaume Uni.
Plus d’informations sur www.invaluable.com

2
U
YO
LE
UB
DO
U
YO
LE
UB
DO

Double You réunit deux cerveaux issus d’une même cellule, deux expériences distinctes
des métiers de la communication et deux approches complémentaires de la création.
Notre force : une compréhension instinctive, une complicité et une écoute sincères
qui sont l’apanage des vrais jumeaux. Nous avons fait le choix de mettre notre double
compétence au service de projets innovants donnant la priorité au « mieux » sur le « plus »,
au local sur le planétaire, au durable sur le jetable, à l’emploi sur les délocalisations.
www.double-you-design.fr
U
YO
LE
UB
DO

Artistik Rezo est un magazine culturel parisien consacré à l’art, au théâtre, au cinéma et à
la musique.
Une ligne éditoriale effervescente, un ton et un contenu résolument dynamiques, des
événements incontournables, toute l’information culturelle et artistique à la découverte
de jeunes talents, des offres exclusives…
Artistik Rezo est une association loi 1901 (à but non lucratif).
www.artistikrezo.com

3
Édito

Cher(e)s ami(e)s,
Nous nous retrouvons pour notre 5e vente aux enchères d’Urban
Art en faveur de nos actions. Cette année, nous avons mis l’ac-
cent sur l’air. Ce bien gratuit indispensable à notre survie est
pollué. L’Asie comprend le plus fort taux de villes polluées, mais
de même que le déboisement en Amazonie a des impacts ailleurs
dans le monde, les microparticules ne restent pas en suspension
au-dessus des villes mais se répandent au gré des vents. Les modes
de vie d’un endroit du monde ont des impacts ailleurs. Nous sommes tous en
interdépendance et devons faire avec cet état de fait. Prenons soin de nous pour prendre
soin des autres. « De l’air », c’est aussi une expression relative à un besoin de décompression,
de rafraîchissement. Autant d’impacts au quotidien sur nos modes de pensées qui façonnent
notre approche de la vie. Nous vous invitons à prendre un grand bol d’air frais en notre
compagnie et en celle de nos amis artistes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes.
L’année dernière nous avons pu notamment, grâce aux ventes aux enchères, réaliser les
projets suivants :
- Fourniture de 4 270 repas pour un centre de recueil de l’enfance maltraitée au Bénin.
- Acquisition de 3 hectares de terrain pour leur sauvegarde et la création d’une activité
de maraichage et d’agroforesterie.
- Plantation de 30 000 arbres dans la forêt de Vohimana à Madagascar.
- Plantation de 10 000 arbres dans la forêt de Vohibola à Madagascar.
- Construction du toit de l’école primaire de Fohisokina à Madagascar.
- Création d’une activité de pisciculture rizicole à Fohisokina à Madagascar.
- Protection du massif du Makay à Madagascar.
- Protection des perroquets ara macao de la région du Pado Del Istmo au Nicaragua.
En 2017, toujours grâce à votre soutien, nous avons la possibilité de réaliser les projets suivants :
- Plantation de 10 000 arbres dans la région de Tanguiéta, au Bénin.
- Plantation de 3 000 arbres dans la forêt de la Lama au Bénin.
- Création de 6 puits dans la région d’Agbnangnizoun au Bénin.
- Plantation de 10 000 arbres dans la forêt de Vohibola à Madagascar.
- Plantation de 10 000 arbres dans la forêt de Vohimana à Madagascar.
- Aménagement d’un espace piscicole à Fohisokina à Madagascar.
- Acquisition de 80 hectares de terre au Bénin et au Nicaragua en vue de leur protection.
- Plantation de 1 000 litchiers à Vohimana à Madagascar.
- Création d’une pépinière à Tanguiéta au Bénin.
Merci pour votre aide !
Jean-Marc Civière
Co-fondateur de Projets Plus Actions

4
L'équipe

Thomas Léaud Jean-Marc Civière Valérie Picard Aurélien Prudhomme
Président Co-fondateur Relation Artistes Graphiste
Double You Design

5
Sommaire

p.8 PPA, l’association

p.9 La vente aux enchères

p.10 Les dons de collectionneurs
privés
p.12 Dran
p.13 Francky Boy
p.14 Gilbert1
p.15 Johanne8
p.16 Jordane Saget
p.17 Keith Haring
p.18 L'Atlas
p.19 Le Cyklop
p.20 Le Diamantaire
Always around… remember where you saw it first ! p.21 Nasty
Our young brother "SKEW" aka "Freddy p.22 Rime
Mack", one of the best Writing/G-raffiti p.23 Shepard Fairey
critic on the face of earth, a great man, an p.24 Stéphane Carricondo
activist, a man with a great heart, is gone…
We already miss your generosity, your
p.25 Stoul
smile, your Joie de Vivre and your restless p.26 Swoon
body moving. In a time when G-raffiti p.27 Var Sahakyan
culture is losing it's credibility, legitimacy
and visibility in this over flooded Art and p.28 Œuvres réalisées sur papier
Culture hype, you held it down strongly Antaimoro (papier malgache)
and wisely. You did your thing, working and
p.30 Acide
studying steadily...untill your last breath.
We owe you a lot, the Culture owes you a p.31 Akte One
lot and contemporary Art (they don't know p.32 Annabelle Tattu
it yet) surely owes you a lot. One love, one p.33 Ary P. The One
more time but not the last time.. p.34 Basto
Jay One and Friends

6
p.35 Camille Paul p.64 Rom
p.36 Christophe Onsept p.65 Rose-Agathe Steiner
p.37 Cope 2 p.66 Sainte Fauste
p.38 Crash Love p.67 Serty 31
p.39 Cren p.68 Shadee K
p.40 Daco p.69 Sly2
p.41 FKDL p.70 Stew
p.42 Fyrzé p.71 Tarek
p.43 Gregos p.72 Tore
p.44 Honsar p.73 Véro Cristalli
p.45 Icy & Sot p.74 Xavier Magaldi
p.46 JBC p.75 Zdey
p.47 Jef Aérosol p.76 Zoka Tos
p.48 Jérôme Mesnager
p.49 Joachim Romain p.77 Œuvres supplémentaires
p.50 Jo Di Bona p.78 Joachim Romain
p.51 Joe Iurato p.79 Jo Di Bona
p.52 Kanos p.80 Véro Cristalli
p.53 Kouka
p.82 Conditions Générales
p.54 Lek de vente
p.55 Levalet
p.56 Mat Elbé p.84 Contact
p.57 Marion Delcroix
p.58 Meushay p.85 Informations pratiques
p.59 Miss.Tic
p.86 Remerciements
p.60 Mr Lolo
p.61 Nasty p.87 Partenaires
p.62 Nelson Doutres
p.63 Polar Bear

7
Projets Plus Actions

Projets Plus Actions (PPA) est une
Organisation de Solidarité Internationale
créée en 2006. Elle a pour vocation d’aider
financièrement et techniquement des
associations locales partenaires.
PPA travaille en collaboration étroite avec
elles pour développer des projets qui
répondent aux enjeux de développement et
de protection de l’environnement. Face aux
problématiques grandissantes d’érosion de
la biodiversité, de changement climatique et
de précarité des conditions de vie en milieu
rural, il est nécessaire de proposer des
solutions innovantes et durables. Conserver
l’environnement tout en favorisant le
progrès social et économique, c’est possible !
PPA promeut une approche globale plaçant
les problématiques environnementales au
cœur des enjeux de développement humain
dans des sites naturels remarquables
reconnus comme des hotspots de bio-
diversité mondiale.
www.ProjetsPlusActions.org

8
La vente aux enchères

Cher(e)s ami(e)s passionné(e)s d'art urbain,
Projets Plus Actions a choisi “De l'air” comme thème pour sa vente annuelle du mois de
Juin. Une nouvelle fois ce sont plusieurs dizaines d'artistes qui ont répondu présents pour
offrir des oeuvres d'art.
Désormais éloigné de l'underground new-yorkais de ses débuts, l'art urbain s'étend
désormais sur des murs, devantures,objets récupérés et autres installations. Ainsi, il s'autorise
de plus en plus à prendre l'air.
Les artistes participants à cette édition sont iraniens, américains, anglais, français aussi, bien
sûr, et ont tous en commun d'avoir sillonné la planète pour exposer (parfois imposer) leur
art en extérieur et tenter de faire passer un message ou une émotion.
Leurs tableaux, sculptures, photos sont autant de gages d'une prise de conscience de
la fragilité d'une nature menacée. Notre empreinte sur notre environnement n'est pas
éphémère en ce sens qu'elle modifie profondément des équilibres et bouleverse nos modes
de vies sur le long terme.
Représentants d'un art qui, lui, est éphèmère (il sera recouvert, effacé, détruit,...), les artistes
d'art urbain témoignent avec leurs pinceaux, leurs bombes aérosols et autres pochoirs d'une
générosité au quotidien en faisant profiter leurs fresques et installations au plus grand
nombre. Ce travail à l'air libre trouve son prolongement en atelier au travers d'oeuvres qui
vous sont proposées pour cette vente.
Votre généreuse participation permettra de poursuivre et d'amplifier le travail de Projets
Plus Actions à travers le monde pour replanter des arbres, contribuer à la construction
d'écoles, de dispensaires, de puits.
Toutes ces oeuvres d'art ont donc le besoin de changer d'air et de prendre place sur vos
murs, enchérissez sans retenue en faisant une bonne action.
Philippe Danjean, collectionneur d'art urbain et co-fondateur de Spray Collection

9
10
11
Dran
Lot n°01

Dran est né en 1980 à Toulouse, ville dans
laquelle il évolue encore aujourd’hui. Sa pre-
mière expression sur un mur remonte à ses
13 ans. Bachelier, il intègre les Beaux-Arts
de Toulouse. L’artiste ne se reconnaît jamais
dans l’esprit des Beaux-Arts et ressent un
perpétuel décalage, sans pour autant rejeter
les enseignements qu’il reçoit. Electron libre,
c’est dans le street art que Dran s’épanouit,
au sein du DMV crew. Son univers est unique,
original, à mi chemin entre douceur et provo-
cation, violence et humour. Ses personnages,
ronds et enfantins, font face à la dureté et
à l’absurde du monde qui les entoure. Le
regard de Dran examine et scrute la socié-
té contemporaine avec un oeil résolument
critique. Environnement, consommation,
politique ou encore religion sont disséqués
dans les oeuvres de l’artiste, passés au crible
de son ressenti. Il fait pour cela appel à une
palette de techniques et de supports très
diversifiée qui passe par l’illustration, le des-
Sans Titre sin, le pochoir, la lithographie, la peinture, la
20 x 20 cm sérigraphie et la photographie. Ses oeuvres
Sérigraphies sur papier
tamponnées au dos, 2016 sur des cartons commerciaux usagés ont fait
Mise à prix : 100 € sa notoriété.

12
Francky Boy
Lot n°02

Francky Boy est né à Paris, dans le XXe « Comme Édith Piaf »  dit-il, et il a vécu la plupart du
temps à Paname avec quelques escales de jeunesse, en Suède, à Madère et au Canada. Son
parcours artistique atypique, fait de rencontres et de rebonds, débute au théâtre avec son grand
pote de l’époque, un certain Daniel Jégou. Lorsqu’il vient à la peinture en 1981, la Figuration
Libre commence juste avec son explosion d’artistes individuels ou en groupe parmi lesquels
les frères Di Rosa et Robert Combas. Francky Boy fait partie du groupe d’artistes peintres “Les
Musulmans Fumants” au tout début de sa création en 1980, avec Tristam, César Maurel et
Philippe Waty, non pas en tant que peintre mais en tant que cinéaste. En novembre 2011, la
parution d'un ouvrage référence sur Francky Boy et sa peinture : " Boy, c'est la Vie ! » permet
de mesurer la formidable énergie émanant de son travail. Elle laisse place à l'entente et à la
bonne humeur, et donne l’envie de s’exprimer avec cette même liberté, ludique et généreuse.
• En 1984 Francky Boy crée la fameuse pochette de l’album « Un autre monde » de Téléphone.

• Dans les années 80, un défi lancé un jour à Coluche rue Gazan au sujet d’une table qui était
“moche”, lui a permis de se lancer dans une formidable fresque recouvrant bon nombre des
murs de l’immense maison parisienne de l’humoriste

Suis-je la plus belle ?
116 x 73 cm
Acrylique sur toile, 2011
Mise à prix : 700 €

13
Gilbert1
Lot n°03

Gilbert1 est un street artiste
français né en 1980 à Epinal. Il
vit et travaille actuellement à
Nancy. Issu de la scène graffiti,
Gilbert1 se distingue par un style
déconstruit et l'utilisation de
techniques très diverses : de la
peinture, à la sérigraphie en pas-
sant par le collage, l'assemblage,
la sculpture, et le dessin. Après
avoir longtemps pratiqué un art
tourné autour de la calligraphie,
il se concentre maintenant sur
le détournement de lieux indus-
triels en friche: à partir de l'archi-
tecture existante, l'artiste utilise
des matériaux de récupération in
situ, et joue des textures et des
couleurs pour créer des installa-
tions artistiques monumentales
et redonner vie à ces lieux aban-
donnés. Gilbert1 a déjà investi
les rues de Paris, Lyon, Barcelone,
Rome ou encore New York. Après
l’exposition « Home Sweet Home
» à Reims, en 2010, il a réalisé un
film en stop motion à Nancy en
2009-2011, a participé au projet du Mausolée à Paris en 2010-2012
et a mené The Broken Project à Nancy en 2012, un musée à ciel
ouvert sur 1 200 m2 de murs. Il a également fait une résidence aux
Bains Douches en 2013, où il a réalisé une installation dans la loge
du gardien. Pour chacune de ses interventions, il cherche à entrer
en harmonie avec le lieu, son architecture et son esprit. Pleinement
ancré dans le mouvement du graffuturism, Gilbert1 réalise des œuvres
abstraites, déstructurées à la fois pleines d'énergie et de chaos. Il ne
faut cependant pas s'y méprendre: le désordre apparent cache en
réalité une grande minutie de composition et d'assemblage. Gilbert1
a notamment exposé à la Punto618 Art gallery de Turin en 2015, au
Sans Titre M.U.R d'Oberkampf, à la galerie Hélène Bailly de Paris, et à la galerie
56 x 76 cm Bora Baden de Nancy en 2014; à la Stroke Art Fair de Berlin en 2013,
Dessin sur papier, 2016
Mise à prix : 500 €
ou encore à la Friche de Paris en 2012.

14
Johanne8 04
Lots n°04 et 05 Love My Karl
97 x 130 cm
Peinture Aérosol, peinture acrylique
et posca sur toile, 2014
Mise à prix : 1000 €

Un nom qui résonne comme un
porte-bonheur quand on connaît le
sens symbolique du chiffre rattaché au
prénom de cette jeune artiste lyonnaise.
Après une carrière dans l’aéronautique,
c’est vers sa passion de toujours qu’elle
décide de revenir. Dans ses peintures,
nombreuses sont les références aux
souvenirs de son enfance, aux person-
nages qui l’ont accompagnée comme les
super-héros, les pulps et comics améri-
cains des années 50, Hello Kitty, Walt,
Disney ou encore les Simpsons, mais
aussi de nombreux clins d’oeil aux Etats
Unis, des logos, des pubs, et toutes ses
inspirations venues de la rue… Johanne
8 est née à Lyon en 1974. Elle vit et tra-
vaille aujourd’hui à Paris. Découverte par
une première galerie Parisienne dans le
quartier du marais, l’artiste expose désor-
mais ses toiles en France et à l’interna-
tional. La marque de prêt-à-porter Paul
& Joe lui a même demandé de designer
un modèle de basket pour leur collection
homme Automne/Hiver 2009/2010…

05
Lost in Space
150 x 150 cm
Peinture acrylique
et posca sur toile, 2014
Mise à prix : 1000 €

15
Jordane Saget
Lot n°06

Jordane Saget est un jeune
street artiste parisien. Cela
fait maintenant près de trois
ans qu’ il capture notre regard
dans les volutes de ses trois
lignes parallèles. Adepte du
bâton de craie il s’inscrit dans
la lignée du travail d’un Keith
Haring, Philippe Baudelocque
ou encore Jean-Charles de
Castelbajac avec qui il a colla-
boré à plusieurs reprises.

•Il expose au Cabinet d’ama-
teur à Paris en septembre
2016.

•Fin octobre 2016 Télérama.fr
dresse son portrait dans ses
colonnes.

Sans Titre
50 x 70 cm
Craie sur bois, 2016
Mise à prix : 500 €

16
Keith Haring
Lot n°07

De petits bonhommes qui courent sur les
murs, s’enchevêtrent et se soutiennent, sans
visage, mais dont l’agitation est perceptible.
Nous sommes bien dans l’univers de Keith
Haring. Né en 1958 à Reading, dans l’état de
Pennsylvanie, Keith Haring est un artiste new-
yorkais des années 80. Il est fauché en pleine
jeunesse et décède à l’âge de 31 ans.
Keith Haring débute ses études à Pittsburg,
où il suit des cours à la Ivy School of Art
Professional qui le forme à un graphisme
commercial. Un milieu, loin de ses ambitions
qu’il abandonne très vite pour se réfugier à
New-York. Là-bas, il apprend autant par son
cursus à la School of Visual Art que dans la
rue. Keith Haring est un enfant de l’asphalte,
son indépendance et son art, il les trouve dans
le street-Art. Artiste réfléchi, Keith Haring va
œuvrer toute sa vie pour la cause sociale. Il va
peindre des fresques aux couleurs vives dans
des hôpitaux, des orphelinats mais aussi sur le
mur de Berlin. En 1984, ses personnages vont
prendre des couleurs dans la veine du Pop Art,
inspirés par le monde médiatique, véhiculant
une prise de conscience et un message d’es-
poir. Lorsqu’il apprend en 1987 qu’il est atteint
du sida, il va tenter de sensibiliser le grand
public à cette cause et récolter des fonds via
une association pour lutter contre ce fléau.
Le sida aura raison de lui, et Keith Haring va
s’éteindre en 1990, laissant derrière lui une
quantité d’œuvres, d’expositions et de collabo-
rations avec d’autres artistes de divers champs
artistiques, à commencer par Andy Warhol,
mais aussi Madonna, Grace Jones, Jenny Holzer
ou Yoko Ono.

Gilbert Crockett, "Mickey Taylor" et "Andy Mouse"
20 x 80 cm
Sérigraphie sur 2 skateboard, 2016
Mise à prix : 100 €

17
L'Atlas
Lot n°08

L’Atlas est né en France en 1978. Il commence le graffiti dans
les années 1990. Fasciné par l’histoire de l’écriture, il étudie la
calligraphie dans plusieurs pays et dessine sa propre typographie.
Il intervient de plus en plus fréquemment dans l’espace public et
devient une figure majeure du Street Art. Il développe parallèlement
un univers pictural, conduisant méthodiquement l’écriture vers
l’abstraction. Il vit et travaille à Paris.

Enter the Drago
100 x 100 cm
Acrylique sur toile, 2017
Mise à prix : 1000 €

18
Le CyKlop
Lot n°09

Né au Havre en 1968, Le CyKlop pratique un art ludique, populaire et souvent interactif.
Il est connu pour ses installations sur le mobilier urbain qui colorent la ville et dont la
poésie décalée apporte une touche de fantaisie à la rue. Son personnage à l’œil unique,
peint à la bombe sur les potelets anti-stationnement, s’inspire des créatures fantastiques
de la mythologie grecque. Il emprunte son langage artistique à l’art populaire, au monde
des jouets, à la BD, à l’Art africain, au règne animal… Un univers graphique joyeux et coloré.
Il investit également de nombreux supports et revisite le mythe d’Ulysse et le Cyclope à
travers des objets du quotidien devenus jouets, sculptures ou objets d’art.

Fétiche # 8
57 x 18 x 13 cm
Peinture fluorescente
sur statue africaine, 2017
Mise à prix : 500 €

19
Le Diamantaire
Lot n°10

Issu du courant
post-graffiti parisien,
Le Diamantaire est un
artiste de rue français
multidisciplinaire. Il est
né le 14 juillet 1987
en Normandie. Il vit et
travaille actuellement
à Paris.
Depuis 2011, il a su se
faire remarquer grâce
à un symbole de luxe
immédiatement iden-
tifiable  : le diamant –
qui embellit la ville de
Paris. Avant de tailler son
personnage de street
artist, le Diamantaire
s’est extrait du gise-
ment d’une enfance de
province où l’art était
absent.

Sans Titre
36 x 36 cm
Miroir en forme de diamant
et aérosol avec encadrement
Mise à prix : 100 €

20
Nasty
Lots n°11 et 12

Nasty est une figure incontournable du Street Art depuis 1988. Il s’est distingué en
recouvrant les rames de métro de fresques colorées jusqu’au milieu des années 90. Par
la suite, son passage en galerie a suscité beaucoup d’enthousiasme grâce aux supports
uniques et inédits qu’il utilise : les plaques émaillées et les plans de la RATP ou encore la
céramique qui recouvre les couloirs du métro. De nombreuses galeries et institutions ont
mis son travail en avant comme la Galerie Magda Danisz, La galerie Hélène Bailly, le Grand
Palais ou le Musée en Herbe. Son parcours depuis 1988 a été retracé dans un livre édité
aux éditions Alternatives : «Nasty & Slice,Artistes en cavale ».
•En novembre 2016 il est au générique de l’exposition de street art organisée par la maison
Guerlain parmi Keith Haring, Banksy, et autre Invader.
• En 2014 avec Pro176 et Tanc, il signe une série d’articles pour l’enseigne Monoprix.
• La chaîne Arte lui a consacré un 26 minutes en 2009.

11 12
Sans Titre Sans Titre
30 x 17 cm 30 x 36 cm
Technique mixte Technique mixte
sur bombe aérosol sur carton
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

21
Rime
Lot n°13

Jersey Joe, dit Rime, est un artiste américain issu du mouvement graffiti. Originaire de New-
York, il vit actuellement à Los Angeles. Sa passion du graff prend racine dans le quartier
de SoHo, près de Manhattan, dont il découvre l’univers underground. Il peaufine son style
pendant des années à New-York et à partir de 1995 dans le New-Jersey. En 2006, Il démé-
nage pour Los Angeles. Il y enseigne le graffiti dans les écoles des quartiers défavorisés. En
parallèle, il est membre du « MSK » et du « Seven letters » crew. Ses fresques sont posées
dans plus de 25 villes des Etats-Unis et dans plus de 15 pays autour du globe (Australie,
Japon, Espagne, Canada, etc.). Il expose pour la première fois en galerie en 2004.

Sans Titre
30 x 40 cm
Sérigraphie 15 / 100
Mise à prix : 100 €

22
Shepard Fairey
Lots n°14 et 15

Shepard Fairey dit Obey est né en 1970 à Charleston aux Etats-Unis. Il plonge dans l’univers
du graphisme dès l’âge de 14 ans en dessinant des images qui seront floquées sur des
T-shirts et des skateboards. Influencé par l’œuvre de Andy Warhol ou encore l’artiste russe
Alexandre Rodtchenko, il se dirige naturellement vers des études artistiques. Ainsi, à la fin
des années 1980, Obey et une bande d'amis de la Rhode Island School of Design créent
à partir de la figure du catcheur André the Giant une série de stickers et d'affiches qu'ils
collent clandestinement par milliers sur les murs des villes américaines. C'est une des pre-
mières et des plus importantes campagnes “virales” de Street Art qui montre la capacité de
force de frappe de cette nouvelle forme d'expression clandestine. Son travail est reconnu
mondialement lors de la campagne présidentielle américaine de 2008 avec la création du
poster HOPE de Barack Obama qui deviendra une image-icône de la campagne. Le Président
le remerciera personnellement de l’influence que son affiche a pu avoir lors des élections
présidentielles. L'Institut d'art contemporain de Boston le considère comme un des meilleurs
et des plus influents artistes du Street art du moment. Malgré tout, s’il est l’un des pionniers
du street art, ses œuvres sont considérées
par la loi comme portant parfois atteinte à
la propriété artistique. Lors de certains de
ses déboires avec la justice, cela n’empêche
pas ses expositions dans différents musées
de doubler en fréquentation.

15
«Guns of Brixton» (Paul Simonon)
14 50 x 65 cm
Obey Transformer Sérigraphie sur métal 1/2, signée et numérotée par
45 x 45 cm l’artiste. Avec caisse américaine. Exposée à l’institut
Pochoir sur pochette de vinyle 33 tours - Edition de 8 ex. Culturel Bernard Magrez.
Mise à prix : 1000 € Mise à prix : 1000 €

23
Stéphane Carricondo
Lot n°16

Après avoir suivi une formation en arts graphiques, Stéphane Carricondo fonde le collectif
9e Concept avec Jerk 45 et Ned. Stéphane Carricondo fait parler sa peinture comme une
nécessité de s’exprimer autrement que par les mots. Il peint des visages ou portraits, striés
par des lignes fermées, exprimant la cartographie d’un territoire intérieur. L’ essence même
de son travail est l’Homme. Fasciné par l’être humain et par tout ce qu’il peut générer et lui
apprendre, Stéphane Carricondo peint l’autre comme il le ressent, en essayant continuelle-
ment d’aller «voir derrière». Qu’est-ce qui se cache derrière chacun d’entre nous ? Quel est
notre parcours ? Comme si chaque ligne évoquait une frontière, limite amenant à un autre
terrain d’exploration, une nouvelle étape de la vie.

• Depuis 25 ans, le
collectif d’artistes 9e
Concept ne cesse de
partager et diffuser
son esthétique à tra-
vers diverses expo-
sitions, résidences,
concepts interactifs
et happenings pour
rendre l’art accessible
à tous. Une grande
retrospective lui est
consacrée au Flow
à Lille en octobre
2016.

• En 2007, le 9 e
Concept s’installe
pendant trois mois à
Beaubourg pour une
expo-performance
interactive.

Sans Titre
30 x 42 cm
Dessin sur papier
Mise à prix : 100 €

24
Stoul
Lot n°17

Stoul est une Street Artiste,
qui conçoit et réalise graphi-
quement et plastiquement
des dialogues entre l'humain
et la ville. Ses œuvres sont
reconnaissables par la géo-
métrie des lignes droites
et les aplats de couleurs
qu'elle peint à la bombe.
Stoul est une artiste enga-
gée pour l'environnement et
la lutte contre les inégalités.
Régulièrement depuis 2001,
elle partage ses créations
lors d'expositions, peintures
murales, performances et
ateliers participatifs.

Oru Serigraff Metal Green
70 x 100 cm
Peinture spray acrylique
et sérigraphie 1 couleur sur papier
300g recyclé - Cadre sous verre
2017
Mise à prix : 100 €

25
Swoon
Lot n°18

De son vrai nom
Caledonia Curry,
SWOON est une
ar tiste améri-
caine née à New
London dans le
Connecticut en
1977 ayant  gran-
di à Daytona
Beach en Floride,
un environne-
ment de marais
et de pêcheurs
q u i co m p t e n t
aujourd’hui dans
son travail. Elle
vit et travaille à
Brooklyn ; elle est diplômée du Pratt Institute, Brooklyn (1998-2001). SWOON propose une
vision engagée et humaniste du monde qui l’entoure à travers le portrait des gens qu’elle
rencontre et des villes qu’elle visite au cours de ses voyages. Elle grave ces portraits sur
linoleum puis les imprime sur Mylar, sur papier recyclé ou sur papier calque, les contrecolle
parfois sur des morceaux de bois trouvés ou les rehausse de couleurs à l’acrylique (une
grande nouveauté dans son travail qui est apparue depuis ces deux dernières années, la
couleur étant totalement absente de son travail jusqu’alors). Elle se perfectionne dans la
technique de la gravure pendant ses études d’art ; c’est à cette période qu’elle commence à
coller ses oeuvres dans la rue et qu’elle initie des projets collectifs engagés en collaboration
avec d’autres jeunes artistes. Les galeries de SWOON sont les murs des villes, souvent les
endroits même qui ont inspiré ses oeuvres. Influencée autant par les gravures expression-
nistes allemandes, Egon Schiele, Gustav Klimt, Alphonse Mucha, que par les marionnettes
indonésiennes ou le travail de Gordon Matta-Clark, SWOON est passée maître dans l’utili-
sation du papier découpé pour jouer sur les formes en positif et en négatif au sein d’une
exploration conceptuelle des environnements urbains. Elle recouvre les rues de New York et
du monde avec ses affiches caractéristiques de son travail depuis plus de dix ans. Souvent
retrouvés en un magnifique état de décomposition, ses collages s’intègrent à la rue de sorte
à créer une sorte d’oeuvre publique temporaire.

Cross Section Hawkins Ave
50 x 35 cm
Édition datée et numérotée à 250 ex, encadrée - Digital Print 2013
Mise à prix : 100 €

26
Var Sahakyan
Lot n°19

Energy
100 x 100 cm
Technique mixte sur toile, 2016
Mise à prix : 500 €

Son art se fonde sur des quêtes intérieures et personnelles visant à s’affranchir des inhibi-
tions intérieures et extérieures  –  c’est la matérialisation esthétique de perceptions et une
réaction aux problématiques de notre temps et de sa réalité. Ainsi son art traite-t-il d’une
large gamme de sujets,  allant de la condition humaine à l’état de notre environnement et
au sens de l’art lui-même. Il travaille sans attachement à un style particulier, mais plutôt de
façon à trouver des relations tant entre différentes formes d’art qu’entre l’art et le monde.
C’est la liberté dans le processus de création qui libère l’artiste. Afin de savoir si sa création
est artistique, l’artiste doit, à l’issue du processus de création, se sentir libéré, surpris, et avoir
le sentiment d’avoir fait une découverte. Ainsi, l’artiste ne travaille-t-il plus avec un pinceau,
sa main, ou son œil, mais avec la liberté elle-même.Si ce dernier paragraphe résume ce que
sont pour lui l’essence, le sens et la raison d’être de sa création, il lui permet également de
se fixer un but bien plus global qu’il s’efforce d’atteindre.

27
28
29
Acide
Lot n°20

Né en 1984 à Marseille, Acide Mat obtient son Master d’Art Plastiques en 2010 abordant le
sujet de la rythmique et la transe dans les arts visuels et sonores. Graphiste pour un célèbre
label de métal extrême, Il fonde en 2008 avec sa partenaire un projet musical et vidéo,
s’essayant aux sonorités électroniques et au sampling de sons et d’images afin de réaliser
des clips vidéos et des essais audiovisuels pour la scène. Il intègre en parallèle, le collectif
de graffeurs IBT avec lequel il réalise ses premières fresques, vandales ou autorisées, et
rejoint peu à peu le monde de la nuit et devient actif dans les mouvements underground
français. Les tournées s’enchaînent au quatre coins du monde, pour le duo électronique 
(Chine, Pays de l’Est, Allemagne, Royaume Uni, Indonésie, Thaïlande, Espagne …) permettant
à l’artiste de s’imprégner de différentes cultures artistiques et musicales et de trouver enfin
son style graphique. Il commence alors à saturer rythmiquement ses toiles de sa signature
encore dégoulinante en associant les techniques sauvages et spontanées du spray, en utili-
sant des panels de couleurs très flashy. Il contoure soigneusement et méticuleusement ses
tags pour donner un effet graphique proche du style comics. L’oeuvre aboutie nous donne
une impression de « motif urbain », une sorte d’échantillon prélevé sur un mur saturé de
cette « pose » acid en multicolor. En 2016 il s’intéresse aux ventes publiques et on retrouve
alors ses toiles dans plusieurs expositions, puis son vendues lors d'enchères en ligne via
des maisons de vente telles que Invaluable, Auction fr ou Drouot Live.

Wild
75 x 50 cm
Spray et marqueur sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

30
Akte One
Lots n°21 et 22

Akte One, né en 1978 à Berlin, est devenu l’un des représentants
les plus reconnu de la scène graffiti allemande. Comme beaucoup
de jeunes, sa carrière artistique a été orientée par la quête de sa
propre identité suite à la chute du Mur. Il partage sa créativité entre
le street art et la musique : Akte One est aussi rappeur.

21 22
Free Soul Overkill
50 x 75 cm 50 x 75 cm
Technique mixte sur Technique mixte sur
papier Antaimoro, 2017 papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

31
Annabelle Tattu
Lot n°23

Artiste pluridisciplinaire née en 1979, Annabelle Tattu redéfinit les codes de la rue pour
imposer son style unique : L’ART SINGULIER URBAIN ! Son univers onirique et fantastique
se construit à partir des dialogues que l’artiste noue avec ses personnages. Elle leur donne
vie, leur crée des histoires, les multiplie, les transforme... ils envahissent son esprit, puis
son espace, se forment de traits impulsifs qu’ils semblent eux-mêmes guider. Ils s’expriment
selon l’humeur du moment. Chaque œuvre, dessin ou peinture, conjugue souci du détail,
spontanéité du trait, gaité et la luminosité des couleurs pour exprimer sans retenue les
émotions d’Annabelle Tattu. Ce travail, sans équivalent sur la scène artistique urbaine,
apporte une énergie nouvelle, de la sensibilité et de la poésie à un courant encore dominé
par les hommes.

•E
 n septembre 2016 elle a participé à l’exposition « Nice Arty & Show » à Nice.

Là-Haut
50 x 75 cm
Encre et acrylique sur
papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

32
Ary.P The One
Lot n°24

Ary.P The One est un artiste graffiti depuis 1986. Depuis son enfance,
il est passionné par le dessin. Avec l’arrivée du mouvement Hip Hop
en France et du graffiti, il a trouvé son inspiration et sa voie. Du logo
à l’illustration, en passant par les murs et les toiles déstructurées, ses
inspirations et ses créations sont toutes issues d’univers très variés.
Ses thèmes sont les portraits et la peinture abstraite avec pour ins-
piration : les célébrités et les anonymes, l’architecture, la musique...
Il aime travailler sur les supports bruts qui lui permettent d’apporter
une énergie novatrice et originale dans ses créations.

• Il participe en avril 2015 à l’exposition « HIP HOP - Des Rues du Bronx
aux rues arabes », à L’Institut du Monde Arabe à Paris.

• Il
exprime sa virtuosité dans les portraits en noir et blanc hyper-
réalistes qu’il réalise sur vinyles sans pochoir.

Silent Flight
75 x 50 cm
Fusain et acrylique sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

33
Basto
Lots n°25 et 26

Né en 1973 à Marseille, il vit et travaille entre Genève et Paris. Basto, dessine dès son plus
jeune âge. En 1989 à l’âge de 16 ans, il découvre le tag, lors d’un séjour à Paris. Il choisit le
pseudonyme de «Basto» et sa signature devient rapidement incontournable sur Marseille,
où il multiplie les interventions, ainsi que dans la région sud-est. Basto est l’un des pionniers
actifs du graffiti marseillais et l’un des premiers à avoir tagué trois stations de métro dans la
cité phocéenne en 1991. En 1993, Basto peint sur toiles à Sheep-Meadow, dans central Park
à New-York. Ses nombreux voyages sur les cinq continents et ses origines méditerranéennes,
se retrouvent dans ses compositions toujours très colorées, avec comme signe distinctif,
l’utilisation systématique de couleurs chaudes et primaires. Depuis 1995, après plusieurs
années à peindre dans l’environnement urbain, Basto se concentre principalement sur le
support de la toile. Il conserve l’utilisation de peintures aérosols, qui sont complétées par
une mixité de techniques. Basto est côté sur Artprice depuis 2014.
•À
 l’été 2016 Il participe
à Street Art Avenue sur
les berges du canal Saint
Denis à Paris : une galerie
street-art à ciel ouvert
allant du Stade de France
aux bords du canal du parc
de la Villette.
•E
 n
avril 2016 il expose à la
Next Door Gallery à Genève.
•S
 es
travaux oscillent entre
abstraction colorée et
pochoirs acidulés très pop.

25
3DR2cap-Antaimoro
75 x 50 cm
Peinture acrylique et pochoirs
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

26
3BBast8-Antaimoro
75 x 50 cm
Peinture acrylique et pochoirs
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

34
Camille Paul
Lot n°27

Camille Paul est né en 1994 à Angers. Durant son enfance, ce jeune artiste développe
son don pour le dessin. Il va poursuivre cette passion dans une école professionnelle
d'architecture à Angers. Au bout de trois ans il décide d'intégrer une école d'art et de design
à Bordeaux. L'aventure durera deux ans et le confortera dans son désir de peindre et de
créer. Déterminé à vivre de son art, il choisit de s'installer à Paris. Curieux et ouvert, très
vite, il participera à des expositions collectives. Sa rencontre avec Miss Tic lui fera découvrir
le milieu de l'art contemporain. Cet artiste touche à tout, expérimente diverses techniques
et processus de création artistique. Encres, collages, acryliques, marqueurs et bien d’autres
matériaux comptent parmi ses moyens d’expression. Nourrit d'images variées, inspiré de la
culture populaire d'hier et d'aujourd'hui, c’est à travers la musique, sa deuxième passion,
qu’il puise son inspiration.

Sur un air de musique
75 x 50 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

35
Christophe Onsept
Lot n°28

Connu au départ sous le
pseudonyme de « Saké » et
membre du collectif NOK,
Christophe Onsept a baigné
dans la culture graffiti pari-
sienne de la fin des années 90.
Une époque où personnages
et lettrages se rencontraient
dans une effusion de couleurs
et de ruptures structurelles.
Travaillant depuis 2007 en
atelier, Onsept a adouci sa
gamme chromatique mais a
gardé le goût pour la méti-
culosité technique et les jeux
de perspectives. C’est en 2009
qu’il crée la première toile
de sa série « En attendant le
métro ». Chacune des toiles de
cette série représente une sta-
tion de métro parisien peuplée
par des personnages à la fois
grotesques et hyper-réalistes,
la virtuosité technique du
peintre se mettant au service
d’une narration pleine d’ironie.

Bol d'Air
75 x 50 cm
Acrylique et aérosol
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

36
Cope 2
Lots n°29 et 30

Cope2 est un artiste autodidacte et une légende célébrée depuis plus de 30 ans, contribuant
à la culture du graffiti et du street art. Cope2 est l’un des artistes de graffiti les plus
prolifiques de New York. Il a commencé les tags dans le Sud du Bronx en 1978 et développé
son style dans les métros et les rues du Bronx.
Aujourd’hui, vous pouvez croiser Cope2 dans son atelier de peinture, apportant son énergie
brute pour des chefs-d’oeuvre d’expressions abstraites, entrelacées avec son lettrage et ses
tags sur des toiles. Cope2 vogue entre monde de l’art, culture populaire et street art.

29
Fresh Air 1
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

30
Fresh Air 2
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

37
Crash Love
Lots n°31 et 32

Chantal-Béatrice Le Breton, artiste française dite CrashLove, a vu le jour en 1960 à Concar-
neau. Sous ce pseudo figure CBLB, fille de marchand d’arts, née et bercée dans le monde de
la peinture. A 16 ans, elle décide de devenir artiste peintre. Pendant quelques années, elle
baigne dans le milieu artistique, à Saint-Germain-des-Prés. En 2001, elle part s’installer en
Nouvelle-Zélande où elle présente son travail et commence à vendre ses toiles. Celles-ci
rencontrent un grand succès dans le Pacifique. Loin du berceau familial, elle trouve enfin
sa place dans le milieu de la peinture. Elle y séjournera 7 ans avant de revenir en Europe.
Chantal-Béatrice revient donc en France et en Belgique où elle travaille beaucoup sur ses
œuvres.C’est sans doute sa grande admiration pour Jonone qui a inspiré sa série Crash Love.
Elle travaille des matières particulières comme le goudron.

31 32
Diamant Bleu Chemin de vie
50 x 75 cm 50 x 75 cm
Peinture, acrylique et goudron sur papier Antaimoro Peinture, acrylique et goudron sur papier Antaimoro
2017 2017
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

38
Cren
Lot n°33

Michel “Cren” Pietsch, né en avril 1970, de père allemand et de mère française, a grandi à
Lehrte près d’Hanovre. C‘est lors de ses voyages en train l’amenant en France au début des
années 80 que Cren a été confronté pour la première fois à la culture hip-hop en décou-
vrant les graffitis naissant le long des rails. Fasciné, il a commencé peu après à inventer
lui-même des écritures, au début sur papier. En 1989, pour la première fois, il a saisi une
bombe de couleurs. Depuis, il a peint ses écritures sur des murs dans plus de 14 pays et sur
trois continents. L’écriture constitue
l’origine et, jusqu’à l’heure actuelle,
la base de son œuvre artistique.
L’intention de ses œuvres est d’in-
citer l´observateur qui contemple
sa peinture à étudier plus attenti-
vement son écriture. Cren fracture
l’écriture pour en faire ressortir les
lettres une à une, puis les modi-
fiant, il les restructure dans une
composition originale. Viennent
ensuite des éléments graphiques,
expressionnistes ou alors figuratifs
s’ajoutant aux lettres pour obte-
nir l’équilibre final. De ce fait ses
lettres produisent, de prime abord,
un effet abstrait et ne se font pas
reconnaître immédiatement en tant
que lettres. Cren vit à Berlin et tra-
vaille actuellement dans un atelier
situé dans l’ancienne maison de la
radio de la RDA à Berlin-Köpenick.

Sans Titre
50 x 75 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro,
2017
Mise à prix : 500 €

39
Daco
Lot n°34

Artiste français de la banlieue sud de Paris. Ayant fait ses armes dans des écoles de dessin,
c'est dans le graffiti qu'il trouve ses marques. Autodidacte, il commence par du lettrage
classique mais il est très vite attiré par le WildStyle (style de lettre complexe, quasi illisible).
Il s'oriente alors vers un style destructuré, éclaté, afin de se créer une identité visuelle, un
style graphique unique et reconnaissable, ses terrains de prédilection étant les friches et
les gros murs. Il déploie son identité en illustrations, avec sa série d'animaux qu'il appelle
« graffaune » contraction de graffiti et faune, où ses graffitis côtoient un bestiaire aux allures
punk esthétique et viennent se poser sur de nombreux murs dans différents pays (France,
Suisse, Chili, Espagne, Italie,...).

•  ovembre 2016: Son dernier « graffaune » en date est une fresque de 8 x 8 m représentant
N
un batracien.

Grue couronnée - Graffaune
50 x 75 cm
Spray, marqueur, acrylique, encre,
lavis sur papier Antaimoro
2017
Mise à prix : 500 €

40
FKDL
Lot n°35

Ella France
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 700 €

FKDL (Franck Duval) peintre et collagiste français, est né à Paris en 1963. Il étudie le dessin
de mode au Studio Berçot, puis se forme aux arts du cirque à l’école Annie Fratellini. Ces
deux apprentissages décisifs marqueront son travail d’artiste, qui fait la part belle à la
couleur, aux vêtements et aux corps en mouvement. Spécialiste de l’art scotch et du collage
papier, il rejoint le monde du street art en 2006. Il crée une série de silhouettes noires en
papier et descend les coller dans la rue. Il ajoute ensuite des fonds de couleurs en papier
et habille ses personnages à l’aide d’images tirées de magazines de mode, d’art de vivre
ou de cinéma des années 1920 à 1970. Son travail éphémère a pu être aperçu dans les
rues de Paris, Berlin, Londres, Bruxelles, New-York, Barcelone, Turin, comme en Guyane et en
Guadeloupe. Il est également régulièrement présenté dans différentes galeries.

•«
  Je
n’ai pas de message particulier à délivrer : seulement égayer la ville et la vie, avec
juste une pointe de dérision et de couleurs pour tous, et particulièrement pour ceux qui
ne voient plus rien, en marchant dans la rue. » FKDL.

41
Fyrzé
Lot n°36

F
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro,
2017
Mise à prix : 500 €

Passionné des livres Subway Art et Spraycan Art, Fyrzé commence le graffiti en 1987. Enfant
du 91, il fait ses premières armes sur les voies ferrées, dans et sur les trains, inspiré par les
groupes de l’époque (stk, abc, aks, dam, the fight boys, ctk). Fondateur du crew MCA, il signe
zéphyr pendant près de 10 ans. Période durant laquelle il fait notamment le Concorde (avec
SEMA MCA) à Orly. En 1995, il arrête et revient en force quatre ans plus tard. Il inverse son
nom et mène alors une vraie réflexion sur le lettrage dans son travail. Le graffiti l’amène
à la compréhension des contours, des ombres, des lumières et du tracé. Fyrzé explore la
couleur, s’amuse avec la lumière et les contrastes, se joue du plein et du vide, déforme les
contours et flirte avec l’abstraction. Année après année, il affine son style unique entre
freestyle et déstructuration. Son leitmotiv : le nom et la lettre comme origine et essence de
son processus créatif. Soucieux de partager et de transmettre son savoir-faire, Fyrzé anime
des ateliers de dessin avec les enfants dans les écoles primaires. Productif, insatiable et
autodidacte, Fyrzé possède une œuvre significative et peint sur tous supports à la bombe,
à l’aérosol et aux marqueurs.

•E
 nnovembre 2016 il est au générique de l’exposition « Main Street » à l’espace Oppidum
à Paris.

42
Gregos
Lot n°37

Né en 1972, Gregos a grandi en banlieue nord de Paris. Il fait ses premières armes dans le
tag et le graffiti début 90. C’est après un séjour de 2 ans à Athènes qu’il se met à la sculpture,
puis au moulage. En 2003, il décide de partir pour Boston, où il se met à la peinture acrylique
et à l’huile. En 2006, il revient sur Paris et retourne vers son premier amour : l’art de rue.
Il invente son propre concept 3D et réalise une réplique à l’identique de son visage avec
différentes expressions, qu’il peint et se met à coller à travers Paris. Chaque visage est un
autoportrait, lui permettant d’exprimer dans la rue ses humeurs.

•À
 ce jour, ce passe-mu-
raille moderne a installé
plus de 1000 de ses
visages principalement
en France mais aussi
dans le monde entier.

• I l
colle son premier por-
trait tirant la langue
en bas de chez lui pour
signifier aux jeunes qui
squattent qu’ils font trop
de bruit. Neuf ans plus
tard, le masque existe
toujours, fierté pour son
créateur.

•E
 n 2015 il réalise le
visuel de la pochette du
nouvel album de Saint
Germain, « Real Blues ».

No Longer Just a Dream
50x 75 cm
Papier, journal, acrylique et résine
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

43
Honsar
Lots n°38 et 39

Jan-Malte Strijek (Honsar), né en 1976 à Francfort-sur-le-Main est entré dans la scène de
graffiti via la peinture de caractères en 1991. Inspiré par d'autres artistes de Graffiti il s'est
perfectionné dans le lettrage et a expérimenté les concepts de styles différents utilisant
son synonyme "Honsar". Ceci a abouti à son propre style dans lequel les lettres sont un
mélange de structures graphiques et biologiques (organiques) souvent améliorées (aug-
mentées) avec des détails figuratifs. Comme tel il a formé une combinaison dans laquelle
les lettres sont toujours la base de la peinture sur mur, mais qui permet aussi à l'observa-
teur de voir quelque chose de totalement différent. Sur la toile il utilise aussi ses éléments
caractéristiques, mais ici souvent sans une référence aux lettres. Au lieu de cela les cadres
thématiques écrasants de ses œuvres sur toile sont les interdépendances entre l'individu
et son environnement social et systémique. Honsar vit et travaille comme un artiste indé-
pendant à Francfort-sur-le-Main.

38 39
Light of day Roots and Branches
50 x 75 cm 50 x 75 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017 Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

44
Icy & Sot
Lot n°40

Unforced Hijab
50 x 75 cm
Stencil sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

ICY (né en 1985) et SOT (né en 1991) sont des pochoiristes de Tabriz en Iran, et résidant à
Brooklyn, New York. Depuis 2006, les deux frères ont contribué à la culture de l'art urbain
iranienne et internationale par leur travail de pochoir percutant, dépeignant des questions
de droits de l'Homme, de justice écologique, sociétale ou politique. Leur travail se reflète sur
les murs et dans les galeries à travers l'Iran, les États-Unis, l'Allemagne, la Chine, la Norvège
et de part le monde. Ils transcendent leurs histoires de censure artistique et politique, en
utilisant l'art public pour concevoir un monde sans frontières et sans violences armées ou
guerrières.

45
JBC
Lot n°42

L'univers de JBC est un enchevêtrement symbolique mêlant l'art baroque latino-américain,
le réalisme soviétique, le culte des icônes, le paganisme sous toutes ses formes. Ses
thématiques entrent en résonance avec son style graphique rappelant le vitrail, magnifiant
les personnes, même dans les situations les plus absurdes ou les plus triviales. Les choix
de couleurs chaudes et d'éléments végétaux rappellent l'importance des tropiques dans
l'imaginaire de l'artiste, fruit de ses nombreux voyages en Amérique Latine. Ses supports
sont variés : murs, mobilier urbain, toiles, objets en tout genre et autres installations. Depuis
2013, JBC vit à Montreuil et occupe un atelier à ICI Montreuil.

• En 2016 JBC a participé à pas moins de 5 expositions collectives autour du Street Art, dont
Le Grand 8 à La Réserve Malakoff de juin à octobre 2016.

Jeune fille Veso
50 x 75 cm
Acrylique sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

46
Jef Aérosol
Lot n°43

Artiste pochoiriste né à Nantes en 1957,
Jef Aérosol est l’un des pionniers de ce
qu’il est aujourdhui convenu de nom-
mer « street art » ou « art urbain » (bien
qu’il préfère le terme « art contex-
tuel »). Il pose son empreinte pour la
première fois en 1982 dans la ville de
Tours : imagerie rock-pop-punk sou-
lignée de sa marque de fabrique, une
mystérieuse flèche rouge. Depuis, ce
dandy de la bombe aérosol a laissé sa
marque sur les murs de multiples villes
dans le monde entier : pochoirs furtifs
ou grandes fresques murales. Ses per-
sonnages en noir et blanc, illustres ou
anonymes, souvent peints en grandeur
nature, témoignent de l’attachement de
l’artiste à des valeurs humanistes pro-
fondes. Le travail de Jef est également
visible dans de nombreuses manifes-
tations et expositions tant en France
qu’à l’étranger.

What are you gonna do now ?
50 x 75 cm
Pochoir et bombe aérosol sur papier
Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

47
Jérôme Mesnager
Lot n°44

Jérôme Mesnager entre à l’école Boulle en
1974 où il suit une formation d’ébéniste.
Le 16 janvier 1983, il invente l’Homme en
blanc, « un symbole de lumière, de force
et de paix ». Cette silhouette blanche, il l’a
reproduite à travers le monde entier, des
murs de Paris à la muraille de Chine.
En 1995, il réalise une grande peinture
murale rue de Ménilmontant, dans le XXe,
«C’est nous les gars de Ménilmontant». Il
a accompagné le mouvement d’art urbain
parisien et la Figuration Libre au début
des années 1980. En 2006, Jérôme réa-
lise une série de toiles inspirées par l’art
nouveau et l’art déco. La même année, il
s’attaque à l’Hôtel des Académies et des Arts
à Paris et envahit l’espace avec ses Corps
Blancs.

•L
 ’arturbain commence son épanouissement
à partir de mai 1968 mais le Street Art
français prend forme à partir des années 80
avec deux pionniers : Bleck le rat et Jérôme
Mesnager.

• I l
travaille uniquement au pinceau et à
main levée, jamais à la bombe.
Le Penseur
50 x 75 cm
Acrylique sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

48
Joachim Romain
Lot n°45

Né au Havre, ville emblématique du courant
impressionniste mais aussi de la première
Maison de la Jeunesse et de la Culture.
Chez lui, l’art, notamment la peinture clas-
sique ou contemporaine avait une présence
importante et les murs blancs/vides n’exis-
taient pas. A l’âge de 15 ans, son père lui
offre son premier appareil photo. Vers 18
ans, en arrivant à Paris, il découvre d’autres
univers artistiques comme le graffiti. En
tant qu’Havrais, le port, la rouille et l’usure
faisaient partie de son environnement et
l’attiraient. Quelques années plus tard, ses
premières séries sur l’usure et la typogra-
phie urbaine (Urban Typo) seront largement
inspirées de cet environnement. Enfin, l’uni-
vers de la pub pour lequel il a travaillé, lui
a donné les bases de la typographie et des
maquettes. Ses passages en imprimerie ont,
imagine-t-il, développé son penchant pour
La Terre le papier et l’envers de la publicité… C’est
50 x 75 cm
à partir d’affiches publicitaires du métro
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 € (déchirées, découpées, recollées, brûlées…)
qu’il conçoit ses portraits d’individus lacérés
par le temps et la rue.

•M
 ai2016, il est lauréat du Prix The Wall
pour l’art contemporain urbain.

•E
 n
novembre 2016 il expose à la Galerie
SBK de Lyon.

•C
 ette même année il réalise plusieurs
t-shirts pour la marque Think Tank, Paris.

49
Jo Di Bona
Lot n°46

Jo Di Bona est un artiste de 40 ans né dans la banlieue Parisienne. Dès le début des années
90 Jo a fait ses armes artistiques sur murs et trains aux côtés de Nestor & Lek, avec leur team
VF. Fervent adepte du Graffiti, Jo va s’en éloigner petit-à-petit et créer ce qu’il appellera par
la suite le «POP GRAFFITI», mélangeant collages, diverses influences du Graffiti, mais aussi
la culture Pop dont il s’est profondément imprégné. Dans ses œuvres, Jo rend hommage
aux icônes et grands personnages de l’histoire, travaille sur des portraits d’anonymes, tout
en faisant des clins d’œil à d’autres artistes qui lui sont chers. C’est avant tout cette liberté
de créer qu’il aime et à laquelle le «POP GRAFFITI» lui donne accès. Après avoir terminé
l’année 2014 en beauté en remportant le 1er Prix du Graffiti à la Fondation EDF, de nombreux
projets d’expositions, de performances et de fresques murales se sont enchainés depuis.
Propulsé sur le devant de la scène Graffiti en figurant dans de nombreux ouvrages sur le
sujet, l’année 2016 commence bien pour Jo puisqu’il réalise la couverture du magazine
culte « PARIS TONKAR ».

• En février 2016 il a fait la une du pres-
tigieux New York Times pour son mur
hommage réalisé au Petit Cambodge.

• En
2016 il collabore avec les magasins
Naturalia en apposant ses pop graffiti sur
leurs devantures.

• Le
site de référence Artsper le classe
parmi « Les 10 artistes à suivre abso-
lument en 2016 ».

Loud Louve
50 x 75 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

50
Joe Iurato
Lot n°47

Depuis plus d'une décennie, Joe Iurato est un artiste public actif qui travaille principalement
avec des pochoirs et l'aérosol. Situés quelque part entre simplicisme et photoréalisme, ses
pochoirs à plusieurs couches proposent clairement une esthétique nette et compréhensible.
Tandis que les peintures à grande échelle d'Iurato ont orné des lieux le long de la côte Est
pendant des années, il est plus récemment devenu célèbre pour les dispositions uniques et
la photographie de miniatures peintes en bois. En utilisant l'environnement extérieur pour
créer des installations spécifiques sur site, Iurato ouvre des fenêtres via un récit construit
par des expériences personnelles. Chaque oeuvre d'art individuelle met en évidence le
potentiel d'interaction et de storytelling dans l’espace public et transforme les terrains et
paysages urbains en scènes soigneusement ouvertes. Iurato éclaire alors chaque situation.

Branches
50 x 75 cm
Technique mixte sur
papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

51
Kanos
Lot n°48

Gratte-ciel graphique
50 x 75 cm
Acrylique et aérosol
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

Street-graphiste indépendant né en 1983. Originaire de la banlieue nord de Paris, sa
principale préoccupation se trouve au coeur de la ville, là où les codes se bouleversent,
se recouvrent et disparaissent. La rue digère tout et revêt différentes apparences au cours
du temps. Kanos souhaite l’évoquer dans sa peinture, il mélange l’organique aux éléments
urbains ce qui résume pour lui l’essence même du graffiti : des hommes & des villes,
du vivant & du béton, de l’organique & du macadam. Alex Kanos “iKanoGrafik” ne cesse
d’intervenir sur et dans l’urbain.

•En 2009 avec Astro, Kanos a inventé le Cellograff, graff sur une paroi cellophane créée
de toutes pièces. Ce concept novateur va lui permettre de voyager dans de nombreux pays
pour participer à différentes manifestations d’art.

52
Kouka
Lot n°49

Kouka est un artiste peintre né a Paris en 1981. Métis franco-africain, petit-fils du peintre
expressionniste Francis Gruber, acteur du mouvement Hip-Hop depuis 1996, puis diplômé
de l’école des Beaux-Arts en 2000, il ne cesse d’interroger ses origines, sur ses toiles comme
dans la rue. Déclinant différentes formes du portrait, Kouka développe ses thèmes de
recherche autour de l’essence de l’Homme et de l’identité. Son travail se caractérise par l’ex-
pressivité et la spontanéité du geste, laissant volontairement apparaître les imperfections,
les imprécisions et les coulures. Depuis ses fameux « Guerriers Bantus » qui ont marqué sa
première empreinte urbaine singulière, il ne cesse de rappeler que l’espace public, comme
le monde, n’appartient à personne et que, s’il est possible de s’accaparer un territoire, on
ne peut s’approprier une culture. Cette symbolique est présente dans sa série des « Chim-
panzés » qui nous ramènent à ce que nous sommes, à ce que nous avons été mais aussi ce
que nous serions sans nos acquis culturels.

• En
mai juin 2016 son solo show « Ecce Homo » - à la galerie Taglialatella à Paris, mène une
réflexion en peinture et en volume autour du Penseur de Rodin.

• En
septembre 2016 il peint la monumentale porte d’entrée du bâtiment qui abrite la 4e
édition du Mister Freeze festival de Toulouse.

Figure Bantu
50 x 75 cm
Aérosol sur papier
Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

53
Lek
Lot n°50

Lek fait partie de la première génération de graffeurs parisiens qui a fait ses armes sur
le terrain mythique entre La Chapelle et Stalingrad, où la street culture française a émergé.
En mai 2009, ses œuvres sont intégrées à l'exposition « TAG au Grand Palais » qui rassemble
140 artistes internationaux. Il travaille en binôme avec Sowat depuis 2010, partageant tous
deux un goût commun pour l’Urbex – ou « Exploration Urbaine » –, discipline qui consiste
à explorer la ville à la recherche de ruines modernes. Poussant les limites du graffiti
traditionnel, leurs expérimentations in situ réunissent vidéos, abstractions architecturales,
installations et archéologie, créant une forme moderne de land art urbain. En 2012, le
projet Mausolée les a vu organiser une résidence artistique clandestine dans un centre
commercial abandonné de la capitale et a retenu l’attention de Jean de Loisy, qui leur a
ouvert les portes du Palais de Tokyo. 

• De 2015 à 2016, il est
pensionnaire de l'Académie de
France à Rome - Villa Médicis,
en duo avec Sowat.

Kechmarra
50 x 75 cm
Marouflage d'adhésif
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

54
Levalet
Lot n°51

Un peu poète, un peu grande gueule, sou-
vent rêveur, il revisite le monde à travers ses
lunettes noires dans une peinture nuancée
de gris mais remplie d'émotions et de sen-
timents. Son pseudonyme "Le Baron" sixte
du Chatelet étant tiré des "Illusions perdues"
d'Honoré de Balzac, l'évidence s'imposait à lui
de travailler main dans la main avec nos vieux
auteurs français comme Verlaine, Baudelaire,
Chateaubriand et bien d’autres encore, en
dépoussiérant leurs phrases, toujours d’ac-
tualité malgré les siècles, complétées d'un
regard perdu, d'une flamme dans les yeux ou
d'un sourire, tout simplement… Ses oeuvres
représentent son véritable moi, ce que j’ai ou
qui me manque, un petit moment de bonheur
qu’il a vécu ou raté et qu’il aimerait rattraper
ou revivre... Le reflet de sa propre vie. Le non
détail du pochoir et l’abus de blanc sur ses
oeuvres sont volontairement travaillés pour
faire ressortir l'âme de la photo et la vérité
de la personne représentée tout en essayant
de faire imaginer son histoire avec une vie
peut-être qu'il n'a pas connue et qu'il aurait
voulu avoir.

• En octobre 2016, il a participé à l’Expo “ Vélo
d'Art” au Garage Moderne à Bordeaux.

•Ses oeuvres sont présentées à la Galerie
Charron à Paris.

Atmosphère
50 x 75 cm
Encre de chine acrylique et collage
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

55
Mat Elbé
Lot n°52

Pour partager les «  excursions-collages  » dans les
rues parisiennes avec ses amis artistes Tarek et Yarps,
Mat apprend en 2013 les techniques du pochoir puis
commence à coller des madones modernes et colorées
sur les murs de la capitale. Pris au jeu de la création
artistique, il met en scène ses pochoirs sur toile et expose
son travail pour la première fois fin 2014 avec le collectif
Partitions Urbaines. Il est aussi photographe pour Paris
Tonkar Magazine.

Sitting Bull is alive
50 x 75 cm
Encre, acrylique, spray, pochoirs
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

56
Marion Delcroix
Lot n°53 et 54

Artiste française née en1990, Marion Delcroix suit des études d’arts appliqués. En 2012,
elle devient lauréate du concours Elle Solidarité Mode et intègre Esmod Paris dont elle sort
titulaire trois ans plus tard, d’un diplôme de Styliste Designer Mode. De cet apprentissage,
elle retire un réel savoir-faire, dont elle se nourrit en proposant des oeuvres entièrement
réalisées à la main. Le fil devient l’outil principal de son moyen d’expression. Son travail
naît autour de la sensation du souvenir et de son lien à la réalité. À travers les portraits
de plusieurs femmes, la volonté de l’artiste est d’inscrire un sentiment, une émotion dans
une temporalité propre. L’irrégularité et la finesse du fil mettent en exergue la fragilité du
souvenir. L’artiste invite à la réflexion autour des notions de trace et d’empreinte à travers
le temps.

53 54
Sans Titre Sans Titre
50 x 75 cm 50 x 75 cm
Broderie sur textile Broderie sur textile
sur papier Antaimoro, 2017 sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

57
Meushay
Lots n°55 et 56

55
Fluo King
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

Meushay découvre le graffiti en 1986.
En 1990 le jeune artiste au talent cer-
tain d’illustrateur entre à l’école Corvisart,
dans le 13ème à Paris, pour y entamer un
cursus dans l’art graphique. Dans la fou-
lée, Meushay réalise ses premiers grands
graffitis dans la rue, en inventant son petit
personnage souvent de couleur orange, «
Le Meushon », qu’il décline à l’infini dans
les rues de Paris et sa banlieue dès 1994.
Jusqu’à aujourd’hui Meushay fait vivre son
personnage aux grandes dents sur murs et
sur toiles le faisant évoluer, créant des inva-
sions spectaculaires. Après Invader devenu
cultissime, serait-ce maintenant l’ère de la «
Meushay Invasion » ?!
• En mars 2016 ses Meushons envahissent
l’hôtel Hilton de La Défense.
•En septembre 2015 il expose à la galerie
Nunc! à Paris.

56
Jaune Pétillant
50 x 75 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

58
Miss.Tic
Lot n°57

Poète, plasticienne et figure incontournable du street art, Miss.Tic développe un univers
pictural et poétique qu’elle imprime au pochoir sur les murs de Paris depuis 1985. Avec
des dessins de femmes caractéristiques et des phrases incisives, ses créations expriment la
liberté. Tout son art repose sur un subtil mélange de légèreté et de gravité, d’insouciance et
de provocation. Présente dans les galeries comme dans l’espace public, elle mêle dans son
œuvre les supports pérennes et les interventions éphémères. Régulièrement exposée depuis
1986 en France comme à l’étranger, réclamée par le milieu de la mode (Kenzo, Louis Vuitton…)
et approchée par le monde du cinéma (elle a conçu en 2007 l’affiche de La Fille coupée en
deux, de Claude Chabrol), Miss.Tic a par ailleurs participé à l’édition 2010 du Petit Larousse
en illustrant des mots de la langue française.
Représentée dans les foires internationales d’art contemporain, certaines de ses œuvres ont
été acquises par le Victoria and Albert Museum à Londres et le Fond d’art contemporain de
la ville de Paris. L’art de Miss.Tic naît de la vie et s’y inscrit. Ses œuvres s’adressent à tous et
font du public leur destinataire attitré et critique.

•Le 7 octobre 2016 Miss.Tic était l’invitée de l’émission « Visite Privée » sur France 2
consacrée à L’art urbain.

• En octobre 2015 est sorti « Flashback, 30 ans de création », un livre consacré à la carrière
de l’artiste aux éditions Critères.

Il y a de la rage dans l'ère
75 x 50 cm
Encre et aérosol
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

59
Mr Lolo
Lot n°58

C’est en 1987 après sa rencontre
avec Miss.Tic que Mr. Lolo s’in-
vestit dans l’aventure du pochoir.
L’œuvre de Mr. Lolo déploie
divers paradoxes : le multiple et
l’unique, l’obscurité et le brillant.
Ce jeu permanent de la duplici-
té se retrouve autant dans ses
sujets que dans sa technique.
Avec une adresse qui tient de
la dévotion, Mr. Lolo détourne le
pochoir et le sublime. Son sens
aigu du détail que l’on retrouve
chez les peintres et affichistes de
l’Art Nouveau, bouscule les sché-
mas. Par l’usage de la technique
mixte, qui mêle acrylique, encre,
aérosol et paillettes, ses por-
traits recèlent un volume, une
expression, une suavité, avec un
trouble. L’usage du pochoir dont
l’intérêt premier est de se mul-
tiplier est dénié. Ces œuvres-là
sont uniques. Le rehaut de pail-
lettes posées à la main, accentue
le contraste par un effet brillant
or ou argent.

Delair comme Suzy
50 x 75 cm
Pochoir, peinture aérosol sur papier Antaimoro,
2017
Mise à prix : 500 €

60
Nasty
Lot n°59

Nasty est une figure incontournable du
Street Art depuis 1988. Il s’est distingué
en recouvrant les rames de métro de
fresques colorées jusqu’au milieu des
années 90. Par la suite, son passage en
galerie a suscité beaucoup d’enthou-
siasme grâce aux supports uniques et
inédits qu’il utilise : les plaques émail-
lées et les plans de la RATP ou encore
la céramique qui recouvre les couloirs
du métro. De nombreuses galeries et
institutions ont mis son travail en avant
comme la Galerie Magda Danisz, La
galerie Hélène Bailly, le Grand Palais ou
le Musée en Herbe. Son parcours depuis
1988 a été retracé dans un livre édité
aux éditions Alternatives : « Nasty &
Slice, Artistes en cavale ».

•E
 nnovembre 2016 il est au générique
de l’exposition de street art organisée
par la maison Guerlain parmi Keith
Haring, Banksy, et autre Invader.

•L
 achaîne Arte lui a consacré un 26
minutes en 2009.

61
Nelson Doutres
Lots n°60 et 61

60 61
Dubonair Kindair
50 x 75 cm 50 x 75 cm
Acrylique sur papier Antaimoro, 2017 Acrylique sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

En tension entre dessin et sculpture, Nelson travaille les matériaux pour les faire jouer
avec la lumière et la couleur. Les images qu’il fabrique trouvent leurs sources à la fois
dans l’expérimentation plastique des matières et dans l’histoire des arts et des cultures.
Ayant l’envie de partager l’art avec le plus grand nombre, il se positionne à contre-courant
des pratiques qui se veulent élitistes et réservées. Entre formel et figuratif, entre émotion
et réflexion, ses œuvres cherchent à intriguer les curieux tout en restant accessibles. Sa
formation initiale d’ébéniste, puis son parcours aux Arts Décoratifs de Strasbourg, ont forgé
ce caractère dualiste. En sortant de l’objet usuel, il est allé chercher dans la poésie du vivant
et du monde qui l’entoure, de quoi fabriquer un univers.

62
Polar Bear
Lot n°62

Sans Titre
50 x 75 cm
Pochoir sur papier
Antaimoro, 2017
Mise à prix : 300 €

Polar Bear est un street artist utilisant le pochoir
comme mode d’expression. Chaque pochoir est
composé de plusieurs couches (jusqu’à 12) afin de
rendre au mieux les nuances de couleurs et les
dégradés de gris. Les supports qu’il utilise proviennent
tous de la rue (encombrants, poubelle, décharge
sauvage…). Nettoyés, travaillés, ils sont utilisés comme
une « toile ».

• En Novembre 2016, une vingtaine de ses pochoirs
ont été présentés à la galerie Art Bref à Paris lors de
son exposition « Layers ».

63
Rom
Lot n°63

Always Around !
A tribute to SKEW aka 'What you write'
50 x 75 cm
Acrylique, gouache et huile
sur papier Antaimoro
Mise à prix : 500 €

Rom est né en 1975. Membre du collectif Hors-Limites, un des premiers fanzine Hip-Hop
dans les années 90 avant que la presse ne s'empare de cette Culture. DJ et collectionneur
de vinyles, Rom est présent dans le mouvement depuis la fin des années 80. Organisateur
de festival et de concert (Les Defis Du Hip-Hop, Group-Home,..). Rom est membre des Crews
TNS, RST88, KD, BSD. Proche et "Partner in Crime" de "SKEW" pour "WHAT YOU WRITE" depuis
plus de 20 ans.

• Son œuvre est dédiée à la mémoire de son frère "SKEW" aka "Mc SHORTY", "FREDDY MACK"
qui nous a quitté récemment (la part des fonds récoltés pour cette œuvre sera reversée au
bénéfice de la maman de Freddy).

64
Rose-Agathe Steiner
Lots n°64 et 65

Art décalé ou bien tout simplement déco-
rations intercalées, les mots créent les
images, les images génèrent les mots, le
tout dans un non-sens quasi onirique…
Marginale, inclassable, brute, RAS crée
dans la modestie ironique, très inspirée
par l'univers des séries TV, du cinéma, des
fragiles super-héros, des pugnaces anti-hé-
ros : univers néo-punk bercé par la calli-
graphie, l'art urbain, les rêves de sommeil
sur fond de rap… Son influence ultime ?
Le Mâle Alpha… Rose Agathe est une artiste
côtée Art Price.

64
In the Air Tonight
50 x 75 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

65
Diptyque : This Planet is Yours - This sky is yours
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

65
Sainte Fauste
Lot n°66

Homme de publicité, né en France et vivant à Paris, Sainte Fauste se situe aujourd’hui
délibérément dans l’Art Urbain avec une approche très originale. Il utilise l’art du contraste
en reprenant des icônes dans leur art ou leur histoire avec un style de graffiti. Il s’approprie
les images et les réinterprète pour que le passé entre dans le présent. « Nous sommes
sans cesse rappelés par notre histoire, nos femmes et hommes célèbres, mais également
par des œuvres d’art majeures… qui ont marqué leur époque et restent présents dans la
mémoire collective ». Il met en scène dans un contexte urbain où la gestuelle et les mots
prennent toute leur importance. Il traduit la participation créative en mêlant les graphismes
et les styles d’écriture comme si plusieurs personnes étaient intervenues sur l’œuvre en y
apportant leur écho. Dans ses tableaux il traduit l’univers de ses icônes avec l’idée suivante :
« Nos icônes continuent de vieillir avec nous ». Ces icônes ont une histoire et une image
quoi que l’on fasse. Elles restent présentes dans notre vie et notre quotidien. Comment
interagissent-elles encore de nos jours sur notre analyse, notre pensée, nos valeurs, nos
comportements, etc. Comment vivent-elles aujourd’hui avec nous. Que pourraient-elles
penser de notre société, de nos mœurs, de nos actions… et comment nous les intégrons
dans notre quotidien.

Mistake
50 x 75 cm
Technique mixte sur papier
Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

66
Serty 31
Lot n°67

Serty31™ est le nom d’artiste du Graffiti Designer et Directeur Artistique français Alexandre
Rajkovic. Né en 1978, il travaille et vit à Paris avec sa femme et ses 2 enfants. Son approche
est axée sur un design graphique aux lignes pures, aux couleurs vives et à l’esthétique
extrêmement travaillée ; inspiré par l’univers Manga de son enfance. Il découvrit le graffiti
au milieu des années 80 sur les palissades qui entouraient les grands travaux d’aménage-
ment du Musée du Louvre. L’impact fut instantané ! Dès lors, il sut que le graffiti prendrait
un tournant dans sa vie. Il s’imposa à lui comme une révélation, et devint par la suite son
mode d’expression consacré à travers lequel il s’identifia, le medium qui lui permettait
d’exprimer sa vision. Il y a six ans, il développa dans son atelier du 6Bis aux Ardoines, une
technique qui lui fut propre et qui a su déterminer et influencer son style dans sa démarche.
On reconnaît ses œuvres que l’on pourrait qualifier de graffico-abstraites, faisant appel à
des couleurs vives et contrastées, des lignes pures entrecroisées, des plans déstructurés
par des explosions de formes graphiques, et par l’utilisation de peinture phosphorescente
qui révèle son travail dans l’obscurité par une double lecture ultra graphique donnant à
celles-ci un aspect vraiment unique.

Starrlines
75 x 50 cm
Aérosol sur papier Antaimoro
2017
Mise à prix : 500 €

67
Shadee k
Lot n°68

Shadee K a fait ses classes sur les murs de la banlieue parisienne
qu’il taguait et graffait selon son envie. Depuis, on peut croiser
son sympathique petit ours dans le métro, en galerie ou au détour
d'une rue... dans les 13e, 12e, 11e ou 18e arrondissements de Paris, à
Lyon, Marseille… et jusqu'au Canada ! Collage, body paint, graffiti,
couture… doté d'une imagination débordante, Shadee K démultiplie
les supports.

• En 2015 son petit ourson gentil et coloré fêtait ses 10 ans de
provocation sympathique !

Sans Titre
Acrylique sur papier Antaimoro,
2017
Mise à prix : 300 €

68
Sly2
Lot n°69

Fleureter avec le vent,
lui souffler des mots doux
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

Sly2 est un artiste autodidacte né en 1984 en région parisienne. Depuis sa plus tendre
enfance la bande dessinée nourrit son univers. Un crayon sur une table, un bâton sur du
sable tout est prétexte à gribouiller, créer, tracer son propre monde. Toujours en quête de
nouvelles explorations artistiques, la simple feuille de papier ne lui suffisait plus. Il voulait
voir plus grand ! Vers la fin des années 90, il embrasse le graffiti et commence à faire parler
les murs au sein du collectif 3PP. Le portrait est alors l'un de ses sujets de prédilection.
Sa peinture est spontanée, instinctive, comme esquissée sur un jeu de lumière. Voyageant
de Ouagadougou à New-York, de Dakar en Serbie en passant par l’Irlande, l’Allemagne et
l’Espagne… Les années passent, son art évolue, grandit, s’enrichit. En perpétuel questionnement
sur le monde qui l’entoure, il a ce besoin de s’exprimer dans l’urgence. Il choisit de partager
ses œuvres afin d’établir un dialogue. Si les murs ont des oreilles ils peuvent aussi parler.
Vagabondant entre papiers, murs, corps et toiles, la photographie est omniprésente chez lui.
Mais c’est le médium sans lequel son art n’existerait pas. Il est le témoin de ses peintures
éphémères, il diffuse ses idées. Et surtout, il arrête le temps dans ce monde qui va trop vite.
Le temps de souffler, le temps de pénétrer dans son univers… »

69
Stew
Lot n°70

À quatre ans, Stew a déjà redessiné la
tapisserie de sa chambre au grand dam
de ses parents. Plus tard, Stew transforme
ses cahiers de cours en cahiers de cro-
quis, au grand dam de ses professeurs.
En 1996, Stew découvre la bombe. Du
cahier, il passe aux murs, aux terrains...puis
aux trains. Les illustrations de l’artiste nous
font voyager dans un autre monde avec
comme image principale celle du samou-
raï, guerrier héroïque de la culture japo-
naise. Écailles de poisson, vagues et autres
motifs nous rappellent les estampes japo-
naises et nous donnent envie d’admirer à
nouveau celles des grands maîtres tels
Hiroshige, Hokusai ou Kuniyoshi.

• En octobre 2016, il a livré une grande
fresque pour l’école Van Gogh de
Courcouronne.

•Son Héron Bleu dans le 13e arrondisse-
ment de Paris est reconnue comme la 2e
plus haute façade d’Europe jamais peinte.

Sans Titre
50 x 75 cm
Pochoir sur papier Antaimoro,
2017
Mise à prix : 500 €

70
Tarek
Lot n°71

Tarek né à Paris au début des années
1970, ne cesse d’explorer de nouveaux
horizons à travers l’écrit et l’image.
Scénariste, peintre, photographe,
rédacteur en chef du magazine culte
Paris Tonkar, il est l’auteur en 1991
du livre «  Paris Tonkar  », ouvrage de
référence sur le graffiti français. Tarek
est un artiste polymorphe qui expose
ses oeuvres dans le monde entier (Paris,
Montréal, New York, Zürich, Hambourg,
Genève, Athènes, Zagreb, Budapest…).
Les peintures de Tarek ont intégré les
collections de plusieurs amateurs d’art
dans le monde et les collections de
musées, de villes et de sociétés.

• Fin 2013 il fait la une du magazine
GraffitiART.

• La bombe qui lui apporte le plaisir
de peindre sur toutes les surfaces sans
même les toucher est au coeur de son
travail.

Masque
50 x 75 cm
Acrylique, encre et posca
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

71
Tore
Lot n°72

Tore, né en 1972, pose sa signature dès 1989 dans le 13e arrondissement de Paris, haut
lieu de l’art urbain. Il laisse sa trace régulièrement sur rues, métros, toits et catacombes. En
1992, il peint ses premiers visuels sur des matériaux de récupération et poursuivra ce travail
occasionnel sur des toiles. Il sait que le travail éphémère en rue est souvent ingrat. Lassé
de multiples passages devant les tribunaux, mais convaincu que cet art mineur deviendrait
un jour majeur, il décide de vivre de son art officiellement et propose des fresques, des
illustrations, des logos au show business, au milieu associatif et à la presse. Il pratique un
graffiti authentique, sans aide de la technologie et exécuté essentiellement à la bombe de
peinture. Il est intervenu récemment à l’intérieur et à l’extérieur de «la Tour Paris 13» et
multiplie les expositions et les fresques sur les thèmes de la lettre et de la physionomie.

Under Pressure
2 œuvres de 50 x 75 cm
Diptyque - Bombe de spray et scotch sur papier Antaimoro,
2017
Mise à prix : 700 €

72
Véro Cristalli
Lots n°73 et 74

Véro Cristalli est une artiste solitaire et atypique qui crée avec fré-
nésie. Son travail est basé sur l’émotion et une sensibilité à fleur
de peau qu'elle jette sur la toile avec exaltation. Entre couleurs
ardentes, messages lapidaires, collages et techniques mixtes, ses
oeuvres sont un désordre graphique percutant qui n'est autre que
le miroir de notre monde. On retrouve aujourd'hui son travail chez
les collectionneurs du monde entier.

73
Don't Pollute my Air
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

74
Love is in the Air
75 x 50 cm
Technique mixte
sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

73
Xavier Magaldi
Lots n°75 et 76

L'Artiste Suisse, fait partie de cette génération innovante d’artistes issus du graffiti, et qui
ont su à la force de leurs talents, ouvrir leur mouvement à de toutes nouvelles perspectives.
Il découvre Ie graffiti à la fin des années 80, signe dès 89 et produit son premier graff
en 1991. Il développera essentiellement ses recherches dans Ie travail de la lettre et du
free-style. Après une transition très réussie de la rue à l'atelier, l'artiste approfondit le côté
abstrait mécanique. Il y développe sans cesse son style reconnaissable. Diplômé de l'école
d'horlogerie de Genève. Influencé par Ie cubisme pour sa géométrie pure, ainsi que Ie
dynamisme promu par les futuristes Italiens. De ses influences, naîtra sa propre grammaire
stylistique qu’il déploie en atelier depuis 2010. Ce sont ces moments d'art libre et de
création qui fonderont les bases de son travail. Le MecaFuturism dont il titre ses toiles «pour
ceux qui voudraient cataloguer l’abstrait»  pour mieux encore capter l’insaisissable. A travers
ses nombreux travaux de peinture et de sculpture, son imagerie complexe et élégante, le
travail de Xavier Magaldi est caractérisé par sa précision et Ie dynamisme qu'il s'en dégage.
En insatiable chercheur, il développe ses formes et ses géométries en sculptures. Proches
de son écriture picturale, elles ouvrent cependant vers une consolidation de ses techniques,
une nouvelle richesse de ses matériaux et une plus grande précision encore de son geste.
Il inscrit alors son œuvre dans une perspective constructible et joint définitivement ses
formes à son fond.

76 77
The Guardian 01 The Guardian 02
50 x 75 cm 50 x 75 cm
Aérosol et Brou de noix sur papier Antaimoro, 2017 Aérosol et Brou de noix sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 € Mise à prix : 500 €

74
Zdey
Lots n°77 et 78

Après une intense pratique du graffiti, Zdey se lance en 2014 dans l’art
urbain en créant son personnage de vengeur masqué à moustache
qu’il diffuse massivement sous la forme de stickers. Il réalise aussi de
nombreuses fresques notamment en milieu hospitalier ou dans les
écoles, et termine l’été 2016 avec un chantier démesuré: le projet Paris
13. Soit plus de 1200 m2 de surface peinte, plus de 100 m2 de façade en
longueur, environ 320 bombes aérosols utilisées, plus de 20 extincteurs
remplis de peinture, 150 litres de peinture au rouleau… Après un été
de peinture et un travail intense en huis clos avec les jeunes du comité
parisien, il livre une fresque monumentale visible depuis la ligne 6 du
métro parisien entre les arrêts Nationale et Chevaleret et depuis tout
bon satellite pointé sur le 13e arrondissement de Paris.

78
Roller in the map
50 x 75 cm
Encre sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

79
At night
50 x 75 cm
Encre sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

75
Zoka Tos
Lot n°79

Zokatos est un jeune artiste autodidacte né à Paris en 1984 qui vit et travaille à Londres
depuis 3 ans. Issu du graffiti et du street art, il se démarque dans cette discipline par la
réalisation d’œuvres abstraites, forme d’expression jusqu’à présent quasi inexistante dans la
rue. Son style, qu’il qualifie d’Expressionisme abstrait moderne, se caractérise par une explo-
sion de couleurs, le mouvement, la liberté du geste, l’énergie amenant, telle une partition
de musique, à une sorte de calligraphie lyrique toujours spontanée mais aussi maîtrisée.

• Son œuvre, avant tout composée des émotions qui le submergent et qui sont ainsi traduites
en poésie visuelle, est en perpétuelle évolution. « Lorsque je peins je me déconnecte de
la réalité, je pense énormément et selon les émotions, je sélectionne les couleurs et puis
l'âme s'exprime... »

Paysage Lyrique
2 œuvres de 50 x 75 cm
Diptyque aérosol et acrylique sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 700 €

76
77
Joachim Romain
Lot n°80

Contemporain
50 x 75 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

78
Jo Di Bona
Lot n°81

My Wave
50 x 75 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

79
Véro Cristalli
Lot n°82

Fresh Air Team
50 x 50 cm
Technique mixte sur papier Antaimoro, 2017
Mise à prix : 500 €

80
81
Conditions Générales 
de vente
I. Qualité de Projets Plus Actions par une annonce faite par le commissaire-priseur habilité au
Projets Plus Actions (PPA) est une Organisation de Solidarité moment de la vente et par un affichage approprié en salle de
Internationale créée en 2006. PPA a pour vocation d’intervenir vente. Ces modifications sont consignées au procès-verbal
en appui technique et financier auprès d’initiatives et d’acteurs de la vente.
locaux. En ce sens, PPA travaille en collaboration étroite avec
ses partenaires pour développer des projets qui répondent aux III. Pendant la vente
enjeux des territoires dans lesquels ils s’inscrivent. Les personnes souhaitant porter des enchères durant la vente
sont invitées à faire enregistrer auprès de Projets Plus Actions
VISION leurs données personnelles (nom, prénom, adresse, qualité).
Face aux problématiques grandissantes d’érosion de la bio- Projets Plus Actions exigera de l’acquéreur qu’il justifie son
diversité, de changement climatique et de précarisation des identité ainsi que ses références bancaires.
conditions de vie en milieu rural, il est nécessaire de proposer
des solutions innovantes et durables. Conserver l’environ- L’enchérisseur est réputé enchérir pour son propre compte.
nement tout en favorisant le progrès social, c’est possible ! S’il enchérit pour autrui, l’ enchérisseur doit indiquer à Projets
PPA promeut une approche globale et intégrée plaçant les Plus Actions qu’il est dûment mandaté par un tiers pour lequel
problématiques environnementales au cœur des enjeux de il communiquera une pièce d’identité et les références ban-
développement humain sur des sites naturels remarquables caires. Toute fausse indication engagera la responsabilité de
reconnus comme des hotspots de biodiversité mondiale. l’adjudicataire.

MISSIONS La vente se fera expressément au comptant et sera conduite en
Notre vision se décline en trois missions principales : euros. Projets Plus Actions peut toutefois offrir, à titre indicatif,
– Émergence et renforcement de nos partenaires locaux : la retranscription des enchères en devises étrangères, et à
Proposer un appui technique et financier complémentaire qui titre exceptionnel, une facilité de paiement. En cas d’erreurs
s’intègre dans les stratégies d’intervention de nos partenaires. de conversions de devises, la responsabilité de Projets Plus
– Développement de projets pertinents et de qualité : Chaque Actions ne pourra être engagée.Le commissaire-priseur habilité
projet mis en œuvre fait l’objet d’une évaluation préalable et organise les enchères de la façon qu’il juge convenable, les
post réalisation. Nous agissons en toute transparence avec nos paliers d’enchères sont à sa libre appréciation.
mécènes et leur proposons de se rendre sur place pour voir
comment sont utilisés les fonds confiés à PPA. Le commissaire-priseur habilité veille au respect de la liberté
– Responsabilité sociétale : Proposer des solutions aux entre- des enchères et à l’égalité entre les enchérisseurs. Pour autant,
prises et aux particuliers qui souhaitent s’inscrire dans une il dispose de la faculté discrétionnaire de refuser toute enchère,
démarche responsable. Les conditions générales de vente de de retirer un lot de la vente et de désigner l’adjudicataire, c’est
Projets Plus Actions exposées ci-dessous sont acceptées en à dire le plus offrant et le dernier enchérisseur sous réserve
tant que contrat d’adhésion par toute personne portant une que l’enchère finale soit égale ou supérieure au prix de réserve.
enchère. Projets Plus Actions peut les modifier par des avis Le prix de réserve s’entend du prix minimum confidentiel au
écrits ou oraux avant la vente. dessous duquel le lot ne sera pas vendu. Projets Plus Actions
ne portera aucune enchère pour son propre compte ou par le
II. Avant la vente biais d’un mandataire. La vente devient parfaite au prononcé
Les photographies des lots mis en vente figurant au catalogue du terme « adjugé », c’est à dire que le transfert de propriété
et sur le site internet www.de-lair.com ainsi que sur les plate- et le transfert des risques s’opèrent à cet instant.
formes des opérateurs intermédiaires de Projets Plus Actions Dès lors, l’adjudicataire contracte avec Projets Plus Actions un
n’ont pas de valeur contractuelle.Les lots sont vendus en l’état, contrat de vente et il est tenu de payer le prix du bien acheté
c’est-à-dire tels qu’ils sont présentés à la vente. L’enchérisseur sans aucun délai de rétractation que les enchères soient por-
potentiel est encouragé à s’assurer de l’état de chaque lot, des tées en personne, par téléphone ou sur internet.
dommages ou des restaurations que celui-ci peut avoir subis
en l’examinant avant la vente.Les expositions de Projets Plus S’il est établi que deux ou plusieurs enchérisseurs ont simul-
Actions sont publiques et accessibles à tous sur demande. tanément porté une enchère équivalente et réclament en
Des constats d’état ou de conservation des objets peuvent même temps cet objet après le prononcé du mot « adjugé », le
être établis sur demande. Pour autant, l’absence d’indication commissaire-priseur habilité pourra immédiatement reprendre
concernant un dommage ou une restauration ne signifie pas et poursuivre les enchères. Le public présent sera admis à
qu’un lot soit exempt de défectuosités ou de restauration. De enchérir à nouveau.
même, la mention de défectuosités n’implique pas l’absence
d’autres défauts. Par ailleurs, l’état des cadres n’est pas garanti. La possibilité d’enchérir par ordre d’achat ou en direct de la
Les informations figurant au catalogue peuvent faire l’objet de vente par téléphone est offert par Projets Plus Actions aux
modifications ou de rectifications jusqu’au moment de la vente. enchérisseurs ne pouvant assister à la vente en personne.
Ces changements sont portés à la connaissance du public

82
Projets Plus Actions se propose d’exécuter les ordres d’achat s’opérant au prononcé du terme « adjugé » par le commis-
selon les instructions de l’enchérisseur absent et s’engage à saire-priseur habilité, Projets Plus Actions rappelle à l’acqué-
faire son possible pour acquérir dans les meilleures conditions reur qu’il sera lui-même chargé de faire assurer ses acquisitions
le lot convoité. Dans le cas de plusieurs ordres d’achat iden- et décline toute responsabilité quant aux dommages que l’ob-
tiques, la priorité sera donnée à celui reçu en premier. jet pourrait subir ou faire subir dans le cas où l’adjudicataire
n’aurait pris aucune disposition.Le lot ne sera délivré à l’ad-
Pour les personnes souhaitant participer à la vente par télé- judicataire qu’après paiement de l’intégralité du prix d’achat
phone, Projets Plus Actions accepte gracieusement de rece- ou après un délai de 8 jours ouvrables à compter du dépôt du
voir les enchères téléphoniques à condition que l’acquéreur chèque en cas de règlement par chèque. Sur présentation du
potentiel se soit manifesté avant la vente. Projets Plus Actions bordereau acquitté, les achats pourront être retirés chez Projets
décline toute responsabilité en cas d’erreurs éventuelles, d’in- Plus Actions du lundi au vendredi de 14h à 20h au 61 rue de
succès si la liaison téléphonique ne peut être établie ou de non maubeuge, 75009 Paris.
réponse suite à une tentative d’appel. Projets Plus Actions peut
enregistrer les communications et peut les conserver jusqu’au Projets Plus Actions conseille aux adjudicataires de retirer
règlement des éventuelles acquisitions. rapidement leurs achats afin d’éviter des frais de magasinage,
de manutention et de conservation qui leur seront facturés à
Les mêmes conditions s’appliquent aux personnes souhaitant partir du trentième jour après la vente au barème suivant : 10
participer à la vente en direct sur internet. Projets Plus Actions € TTC par lot et par jour calendaire.
propose gracieusement de prendre les enchères à condition Projets Plus Actions pourra recommander sur simple demande
que l’acquéreur potentiel se soit enregistré avant la vente des entreprises de transport qui se chargeront de l’emballage
selon les conditions générales de l’opérateur intermédiaire. et du transport des achats. Les transporteurs n’étant pas les
préposés de Projets Plus Actions, Projets Plus Actions ne pourra
Dans certains cas, la prise en compte d’un ordre d’achat ou être responsable de leurs actes ou omissions.
d’une demande d’enchères par téléphone ou sur internet peut
être conditionnée par un dépôt de garantie dont le montant L’adjudicataire ayant opté pour un envoi de ses achats par un
sera établi par Projets Plus Actions. prestataire adhère aux conditions générales de ce prestataire
et écarte la possibilité d’engager la responsabilité de Projets
Les articles L.123-1 et L.123-2 du Code du Patrimoine auto- Plus Actions en cas de préjudice subi dans le cadre de cette
risent, dans certains cas, l’État à exercer un droit de préemption
prestation de service.
sur les œuvres d’art mises en ventes publique ou à l’occasion
de ventes de gré à gré,c’est-à-dire que l’État se substitue à
Le droit de reproduction et de présentation de l’œuvre n’est
l’acquéreur.
pas transféré à l’acquéreur du fait de l’achat d’une œuvre.
Projets Plus Actions est propriétaire du droit de reproduction
Le représentant de l’État présent lors de la vacation formule sa
de son catalogue. Est interdite et constitue une contrefaçon
déclaration auprès du commissaire-priseur habilité juste après
à son préjudice toute reproduction du contenu, des notices et
la chute du marteau. La décision de préemption doit ensuite
articles ainsi que des compositions et images. Conformément
être confirmée dans un délai de quinze jours et Projets Plus
Actions ne peut assumer aucune responsabilité du fait des aux dispositions légales, il est précisé que toutes les actions
décisions administratives de préemption. en responsabilité civile engagées à l’occasion des prisées et
des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques
IV. Après la vente se prescrivent par cinq ans à compter de l’adjudication ou de
Il n’y a aucun frais d’adjudication à rajouter au prix d’acqui- la prisée. Seule la loi française régit les présentes conditions
sition. Le paiement du lot par l’adjudicataire se fera immé- générales d’achat. Toute contestation relative à leur existence,
diatement pour l’intégralité du prix d’achat. Cette condition leur validité, leur opposabilité à tout enchérisseur et acquéreur,
s’applique également à l’adjudicataire souhaitant exporter et à leur exécution sera tranchée par le tribunal compétent
le lot et même en cas de nécessité d’obtention d’une licence du ressort de Paris. Les dispositions des présentes conditions
d’exportation. L’adjudicataire pourra effectuer son règlement générales d’achat sont indépendantes les unes des autres. La
par les moyens suivants : nullité de quelque disposition ne saurait entraîner l’inappli-
cabilité des autres.
> en espèces : jusqu’à 3 000€ frais et taxes compris pour les
particuliers français et pour les commerçants, jusqu’à 15 000€ Projets Plus Actions rappelle que l’article 313-6 du Code Pénal
frais et taxes compris pour les ressortissants étrangers sur dispose que « le fait, dans une adjudication publique, par dons,
présentation de leur pièce d’identité promesses, ententes ou tout autre moyen frauduleux, d’écarter
un enchérisseur ou de limiter les enchères ou les soumissions,
> par carte de crédit ; est puni de six mois d’emprisonnement et de 22 500 euros
d’amende. Est puni des mêmes peines le fait d’accepter de tels
> par virement bancaire aux coordonnées suivantes : Iban FR76 dons ou promesses. Est puni des mêmes peines : 1. Le fait, dans
4255 9000 7341 0200 0162 758 une adjudication publique, d’entraver ou de troubler la liberté
des enchères ou des soumissions, par violences, voies de fait
> par chèque bancaire tiré sur une banque française sur présen- ou menaces ; 2. Le fait de procéder ou de participer, après
tation d’une pièce d’identité ou d’un extrait Kbis daté de moins une adjudication publique, à une remise aux enchères sans
de 3 mois pour les personnes morales. Projets Plus Actions le concours de l’officier ministériel compétent ou du courtier
n’accepte pas les chèques tirés sur une banque étrangère. de marchandises assermenté compétent ou d’un opérateur
de ventes volontaires de meubles aux enchères publiques
Le transfert de propriété ainsi que le transfert des risques déclaré »

83
Contact

Projets Plus Actions
61 rue de Maubeuge
75009 Paris
01 72 38 52 87
www.projetsplusactions.org

Jean-Marc Civière
Co-fondateur
jciviere@projetsplusactions.org
06 21 06 14 78

84
Informations pratiques

Exposition des oeuvres :
Vernissage mardi 6 juin 2017 à 19h
7 et 8 juin de 14h à 20h

Espace Canal Saint Martin
13 rue Jean Poulmarch 75010 Paris

Vente :
Jeudi 8 juin 2017 à 20h à l’Espace Canal Saint Martin

Inscription conseillée sur www.de-lair.com

85
Remerciements

Nicolas Laugero Lassere,Philippe Danjean,
Valérie Picard, Aurélien Prud’homme,
Chantal Gagoyan, Véronique Würmli-Baudot,
Philippe Verdier.

86
Partenaires

DO
UB
LE DO
YO
U UB
LE DO
YO
U UB
LE
YO
U

87
Réalisation : Aurélien Prudhomme

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful