Vous êtes sur la page 1sur 10

Classe de seconde SI-CIT

Quadricoptère

Table des matières

1.

Fabriquer un quadricoptère

2

2.

Les bases

2

 

2.1.

Le châssis

2

2.2. Les moteurs

2

 

2.3. Les

ESC

3

 

2.4.

Les hélices

3

2.5. batterie

La

3

2.6. radio-commande

La

3

2.7.

Le contrôleur de vol

3

2.

Composition

3

3.

La carte de commande APM 2.5

4

4.

L'émetteur de radiocommande TURNIGY TGY 9X

6

5.

Réalisation

7

6.

Guide de réglage

8

7.

Failsafe

9

8.

Entrainement

10

Un quadricoptère est un objet volant composé de 4 moteurs munis d'hélices, disposés aux 4 extrémités d'une croix en métal, ou autre matériau, le composite carbone étant le nec plus ultra (meilleur compromis poids/rigidité).

Chaque moteur est relié à un variateur de vitesse, les 4 variateurs étant pilotés par une carte de commande, qui reçoit ses ordres d'un récepteur de radiocommande.

6-quadricoptere.odt

1
1

Classe de seconde SI-CIT

1. Fabriquer un quadricoptère

L'objectif de ce projet est de construire un quadricoptère facile à piloter, mais résistant à des atterrissages un peu brutaux, inévitables en phase d'apprentissage de pilotage. Il sera donc un peu lourd mais solide.

Le temps de vol en pratique est d'environ 9 minutes avec un accumulateur LiPo 3S de 2.2Ah.

Les spécifications retenues sont :

envergure : 68cm (diagonale)

poids avec batterie : 1.2kg

vol en mode X (soit 2 bras en avant) car avec un appareil photo ou vidéo en emport, la visibilité est meilleure.

2. Les bases

La première chose à comprendre est « De quoi est composé un drone », dans notre cas un quadricoptère.

Avant de rentrer dans le détail de chacun des éléments, nous allons en faire la liste :

Châssis (ou Frame en anglais)

ESCs (Electronic Speed Control)

Moteurs

Hélices

Batterie

Contrôleur de vol

Radio

2.1. Le châssis 1

C’est la structure du drone, c’est sur lui que l'on monte le reste des pièces. De lui dépend le comportement général du drone mais aussi son autonomie. Un châssis ultra léger permet de gagner en autonomie. Des bras longs amélioreront la stabilité alors que des bras plus courts permettront des figures plus acrobatiques.

On en trouve principalement à base d’aluminium ou de fibre de carbone. Il existe des dizaines de formes différentes. Les châssis en aluminium sont facile à fabriquer et bon marché. Vous trouverez des dizaines de personnes qui expliquent comment elles ont fabriqué leur chassis pour quelques dizaines d’euros et un peu d’imagination.

2.2. Les moteurs

C’est eux qui permetront au quadricoptère de voler. Là encore il existe des centaines de modèles plus ou moins adaptés à l’utilisation que vous allez en faire. Il faut compter entre 15€ et 50€ par moteur.

1 Frame en anglais

6-quadricoptere.odt

2
2

Classe de seconde SI-CIT

2.3. Les ESC 2

Ce sont des petits boîtiers qui vont permettre de contrôler électroniquement la vitesse des moteurs. Il faut donc un ESC pour chaque moteur. Les prix sont à peu près équivalent aux moteurs à savoir 15€ à 50€.

2.4. Les hélices

Elles doivent être adaptées à la taille de l'engin mais aussi aux moteurs que vous avez choisi. Vous trouverez généralement des conseils sur la fiche technique de votre moteur. Une hélice coûte généralement quelques euros.

2.5. La batterie 3

C’est la source d’énergie de votre drone. Il en existe des dizaines de modèles très différents et à tous les prix.

2.6. La radio-commande

Le choix de la radio-commande dépend beaucoup de ce que l'ion veut faire avec le quadricoptère. Les prix s’étalent de quelques dizaines à quelques centaines d’euros. Elle se compose d’un boitier de commande et d’un récepteur qui sera placé sur le quadricoptère.

Ex : Turnigy 9X 9Ch Transmitter w/ Module & 8ch Receiver (Mode 1) (v2 Firmware)

2.7. Le contrôleur de vol 4

C’est le coeur du drone. C’est lui qui va stabiliser l’engin mais aussi effectuer différentes tâches plus ou moins complexes comme suivre un plan de vol, atterrir automatiquement, … Il existe de nombreux pilotes automatiques. Certains dédiés uniquement aux avions ou aux hélicoptères. D’autre totalement polyvalents. Beaucoup de projets de pilotes automatiques sont Open Source et chacun peut apporter sa contribution. Citons par exemple Arducopter, OpenPilot ou encore Paparazzi. Les prix varient d’une centaine d’euros à environ 250€.

Le choix du matériel est une étape longue et fastidieuse. C’est pourquoi de nombreux sites proposent des kits complet prêt à monter. Il faut compter au minimum 500€ pour les premiers kits. Il est possible de se faire son propre kit pour un peu moins cher mais cela n’est finalement pas évident. Vous devrez faire des sacrifices sur la qualité de certaines pièces et vous risquez de perdre pas mal d’argent en frais de ports ou taxes de douanes lors de commande à l’étranger. Au final les kits sont de bons moyens de démarrer avec une base solide et sûr.

2. Composition

Le quadricoptère se compose de :

1 chassis (support de cartes, batterie, accessoires

4 bras (supports des moteurs, train,

4 moteurs brushless 12V, de poussée adaptée au poids de l'appareil

)

, fabrication personnelle en dural

),

fabrication personnelle en dural et epoxy

2 Electronic Speed Control

3 type Lipo : Lithium polymère Ion

4 pilote automatique

6-quadricoptere.odt

3
3

Classe de seconde SI-CIT

Ref AC2830-358, 850Kv (17.40€)

4 hélices plastique 10x4.5 : 2 dans chaque sens

Hélice 10x4.5 Sens horaire CW 1045 (1.69€)

Remarque : pour débutant, commander 10 hélices de chaque sens minimum

1 récepteur de radiocommande 2.4GHz 8 canaux

1 carte de commande, pilotée par le récepteur, qui envoie ses ordres aux variateurs de vitesse

4 variateurs de vitesse (ou ESC's) qui pilotent les moteurs en triphasé

1 émetteur de radiocommande 2.4GHz 9 canaux sans module, firmware V2

1 module émission

1 batterie LiPo 3S 11.1V 2,2 à 2.6 h, décharge >30C

LIPO Hyperion G3 VX - 11,1V 3S 2600mAh 35C/5C (47.90€) à longue durée de vie

1 chargeur automatique pour Lipo

HKC6 Hobbyking (32.90€)

1 avertisseur batterie faible (à fabriquer)

Cables divers de connexion

Il est important de ne pas trop décharger une batterie LiPo sous peine de diminuer sa durée de vie. Le niveau bas pour une 3S doit être>10.2V.

Contrairement aux idées reçues, il est possible, moyennant quelques précautions, de paralléliser des batteries LiPo identiques.

3. La carte de commande APM 2.5

Cette carte intègre :

un Atmega2560

un Atmega32-U2 comme programmateur série USB (Arduino Compatible) et encodeur PPM

capteurs intégrés (Invensense 6DoF MPU-6000 ) dont gyromètres, accéléromètres, capteur de pression (altimètre), magnétomètre, mini-USB pour paramétrages avec un PC,

6-quadricoptere.odt

4
4

Classe de seconde SI-CIT

GPS 10Hz MT3329 Mediatek, une carte mini-SD avec mémoire dataflash,.

12 entrées/sorties analogiques

8 sorties PWM

update par le port USB

Des extensions sont disponibles pour ajouter par exemple un sonar, qui permet de maintenir l'altitude à 20cm près, un capteur de défilement optique, un support pour appareil photo avec déclenchement télécommandé, etc

Voici une vue de la carte APM 2.5 (Ardupilot Mega APM 2.5):

Voici une vue de la carte APM 2.5 (Ardupilot Mega APM 2.5): L'APM 2.5 permet de

L'APM 2.5 permet de commander en temps réel 10 modes de vol différents, dont un vol stabilisé simple, un vol à hauteur fixe, un retour automatique à la base de départ , un mode acrobatie (commutation par inverseurs sur la radiocommande).

De ce fait, un débutant en télécommande peut se lancer sans trop de risques (sauf quelques

atterrissages malencontreux au début, et quelques hélices cassées

Du fait de la disparité de puissance et de dimensions des machines pouvant être pilotées par une telle carte, il est nécessaire de pouvoir paramétrer un certain nombre de variables du programme de pilotage intégré, basé sur des correcteurs PID, dont voici un synoptique :

).

basé sur des correcteurs PID, dont voici un synoptique : ). Un correcteur est un algorithme

Un correcteur est un algorithme de calcul qui délivre un signal de commande à partir de la différence entre la consigne et la mesure.

Le correcteur PID agit de 3 manières :

action Proportionnelle : l'erreur est multipliée par un gain G

action Intégrale : l'erreur est intégrée et divisée par un gain Ti

action Dérivée : l'erreur est dérivée et multipliée par un gain Td

6-quadricoptere.odt

5
5

Classe de seconde SI-CIT

Les variables se paramètrent par l'intermédiaire d'un logiciel spécifique appelé APM Mission Planer, qui permet de télécharger le firmware spécifique au quad, de le paramétrer, et de planifier des missions (en rentrant des coordonnées GPS que le quad suivra en mode automatique).

On peut également analyser les paramètres après un vol (log).

La difficulté peut venir du fait que ce logiciel est en anglais, ainsi que le forum qui lui est associé.

4. L'émetteur de radiocommande TURNIGY TGY 9X

associé. 4. L'émetteur de radiocommande TURNIGY TGY 9X Cet émetteur bas prix est malheureusement doté d'un

Cet émetteur bas prix est malheureusement doté d'un firmware très limité.

Il existe un autre firmware « ER9x » qui permet d'atteindre les mêmes performances que des appareils beaucoup plus chers.

Il faut pour cela reflasher le firmware.

Utiliser la version ER9x avec chip ATMEGA 64A.

Ceci nécessite un programmateur AVRisp ISP10 par exemple (installer le pilote et l'éxécutable).

Il faut cabler une prise de programmation dans l'émetteur.

Il faut installer le module d'émission FrSky DJT 2.4Gh à l'arrière de l'émetteur, dans le logement prévu à cet effet, ce qui nécessite également une intervention dans le boitier (support du connecteur).

La commutation de 6 modes de vol se fait avec les inverseurs AUX3 (3 pos) et AIL D/R.

Il faut programmer le mode MIXER avec les paramètres suivants :

CH5 59% HALF ID0

CH5 +9% HALF ID1

CH5 -41% HALF ID2

CH5 -26% HALF AIL

CH7 100% FULL TRN

Pour les autres voies :

CH1 -100% AIL roulis

CH2 100% ELE tangage

CH3 100% THR moteurs

CH4 100% RUD dérive

6-quadricoptere.odt

6
6

Classe de seconde SI-CIT

5. Réalisation

Classe de seconde SI-CIT 5. Réalisation Le matériel nécessaire est basique : Moyennant quelques matériaux disponibles

Le matériel nécessaire est basique :

Moyennant quelques matériaux disponibles dans les grandes surfaces bricolage, il est assez simple de réaliser son quadricoptère.

Bien sur, on peut aussi se procurer une structure(frame) toute faite et pliable éventuellement.

Voici par exemple un modèle pliable en carbone pour 136€

Mais il est plus satisfaisant de le faire soi-même si l'on est bricoleur.

une perceuse électrique avec une boite de forêts métal

une scie à métaux

un étau

une scie sauteuse avec des lames pour métaux tendres

des limes, des tournevis

un fer à souder

Les matériaux à se procurer sont :

une boite de CD vide avec couvercle de 5cm de hauteur

une plaque de dural de 1.5mm d'épaisseur, pour découper un rond de 14cm de diamètre

une plaque de circuit imprimé époxy de 1.5mm d'épaisseur, pour découper un rond de 14cm de diamètre, et qui, dans la photo ci-dessous ,intègre un régulateur +5V pour l'alimentation de la carte de commande et du récepteur. Ce régulateur extérieur est fortement conseillé, car celui qui est intégré dans les variateurs de vitesse (BEC) est fortement parasité.

2m de tube alu carré de 15mm et 4 obturateurs plastiques de la même section

25cm de tube alu de 6mm ext pour les entretoises des pieds (version train 1)

1m de tube epoxy de 6mm (si version train 2 : plus fragile mais plus léger)

de la visserie acier de 3mm avec écroux autobloquants

de la visserie nylon en 3mm et entretoises

Voici quelques étapes de la construction en photos.

6-quadricoptere.odt

7
7

Classe de seconde SI-CIT

Classe de seconde SI-CIT Pour la connexion de la batterie aux 4 contrôleurs de vitesse, il
Classe de seconde SI-CIT Pour la connexion de la batterie aux 4 contrôleurs de vitesse, il
Classe de seconde SI-CIT Pour la connexion de la batterie aux 4 contrôleurs de vitesse, il
Classe de seconde SI-CIT Pour la connexion de la batterie aux 4 contrôleurs de vitesse, il

Pour la connexion de la batterie aux 4 contrôleurs de vitesse, il est recommandé d'utiliser une platine de connexion comme celle ci- contre.

Si la structure doit être peinte, plonger les tubes dans de la soude caustique pour enlever la couche d'alumine et dégraisser. Rincer à l'eau claire abondamment. Sécher. Ne pas y poser les doigts, une fois propres.

Passer un primaire pour alu/PVC au pinceau. Laisser sécher 24h.

Peindre les tubes et les pieds à la bombe rouge pour les tubes avant, noir pour les tubes arrières.

rouge pour les tubes avant, noir pour les tubes arrières. 6. Guide de réglage Lire d'abord

6. Guide de réglage

Lire d'abord le manuel et les instructions ArduCopter pour la configuration.

Les prérequis sont :

installer le driver USB (Arduino Mega 2560.inf)

installer Mission Planer last version

Le forum donnera des indications pour l'optimisation des paramètres PID.

Il est très important de ne pas négliger cette dernière étape qui est primordiale pour la fonctionnalité et les performances du quad.

Le tableau des paramètres par défaut du firmware V8.1 est le suivant :

6-quadricoptere.odt

8
8

Classe de seconde SI-CIT

Classe de seconde SI-CIT Après optimisation en vol, les paramètres retenus sont : 7. Failsafe Le

Après optimisation en vol, les paramètres retenus sont :

Après optimisation en vol, les paramètres retenus sont : 7. Failsafe Le failsafe est une fonction

7. Failsafe

Le failsafe est une fonction de sécurité intégrée dans le récepteur : en cas de perte du signal de liaison (émetteur défaillant ou hors de portée), le récepteur envoie des ordres par défaut à la carte de commande.

Le plus simple est de programmer le failsafe sur le mode de vol RTL (Return To Launch), ce qui, en cas de problème, fera revenir le quad au point de départ avec atterrissage automatique.

6-quadricoptere.odt

9
9

Classe de seconde SI-CIT

Ceci se programme comme suit:

émetteur en marche sur le mode de vol RTL

mettre le récepteur sous tension

presser le bouton F/S du récepteur brièvement

et c'est terminé !

Il faut tout de même vérifier avec Mission Planer que le mode de vol commute bien sur RTL si l'on coupe l'émetteur.

8. Entrainement

Il est recommandé de débuter avec un petit modèle du commerce, que l'on peut acquérir à prix modéré chez divers fournisseurs.

En effet, la perte d'un modèle comme décrit ci-dessus est assez onéreuse (>400€).

Il y a plusieurs modèles faciles à piloter et très évolutifs, avec tonneaux et loopings faciles à éxécuter. Voir par exemple:

Hubsan X4 V2 (avec ou sans retour vidéo) à moins de 50€

V929, V959, etc

Récemment, DJI a commercialisé un modèle complet, le Phamtom RTF à 420€ (2014)

Cet appareil intègre un GPS et une boussole pour une navigation aisée. Mais son logiciel est moins ouvert que celui de la carte APM 2.5.

Toutefois, il n'y a qu'a le mettre sous tension pour voler

6-quadricoptere.odt

10
10