Vous êtes sur la page 1sur 24
Son arbitrage jugé vicieux et partial 1-1 SAÂDI REFAIT LE MATCH LA JSK ACCUSE BEKOUASSA
Son arbitrage jugé
vicieux et partial
1-1
SAÂDI REFAIT
LE MATCH
LA JSK ACCUSE
BEKOUASSA
DJERRAR : «C'EST DU VOL»
MELLAL : «IL A DÉCIDÉ
DU SORT DU MATCH»
 ARBITRAGE : «Il a
faussé la partie»
 DÉRAPAGE
D'YETTOU : «Pas de
ça avec moi !»
 RATAGES DE
DJABOUT : «C'est
regrettable»
 CHANGEMENTS
TARDIFS : «Je ne
connais pas mon
banc de touche»
www.competition.dz SAMEDI 20 JANVIER 2018 30 DA N°5243
ISSN 1111
Le BF annulera
la convention
FAF-LFP demain
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
Kaci-Saïd refuse les 300 billets de Hamar
100% FOOT Kaci-Saïd refuse les 300 billets de Hamar «ON A DROIT À 10% DE LA
100% FOOT Kaci-Saïd refuse les 300 billets de Hamar «ON A DROIT À 10% DE LA
100% FOOT Kaci-Saïd refuse les 300 billets de Hamar «ON A DROIT À 10% DE LA

«ON A DROIT À 10% DE LA CAPACITÉ DU STADE»

19h

«ON A DROIT À 10% DE LA CAPACITÉ DU STADE» 19h SOUS HAUTE TENSION Grosse pression
«ON A DROIT À 10% DE LA CAPACITÉ DU STADE» 19h SOUS HAUTE TENSION Grosse pression

SOUS

HAUTE

TENSION

Grosse pression sur l’arbitre Saïdi

Chaouchi : «On peut les battre chez eux»

Sétif sans Zeghda, Ziti et Rebiaï

MAIS AVEC DJABOU

COMMENT ZETCHI VA RENVERSER KERBADJ

0-1 BOUGUÈCHE MARQUE, MAZOUZI S'OCCUPE DU RESTE DAOU : «LA DIRECTION DOIT RÉGULARISER SES HOMMES»
0-1
BOUGUÈCHE
MARQUE,
MAZOUZI
S'OCCUPE
DU RESTE
DAOU : «LA DIRECTION DOIT
RÉGULARISER SES HOMMES»
TAOUSSI : «ON SE
RELANCERA FACE AU MCA»
Pour des raisons purement techniques HAMDI ÉCARTE KENNICHE À L'USMA MEFTAH ET HAMZAOUI ! Il
Pour des raisons purement techniques
HAMDI ÉCARTE
KENNICHE
À L'USMA
MEFTAH ET HAMZAOUI !
Il ne reste que la signature
16h

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

2

LIGUE 1 MOBILIS 17 e JOURNÉE

20 janvier 2018 2 LIGUE 1 MOBILIS 17 e JOURNÉE Le président de la LFP n'aura

Le président de la LFP n'aura plus aucun pouvoir dès ce dimanche

Comment Zetchi va renverser Kerbadj

La guerre Kerbadj-Zetchi devra prendre fin ce dimanche. Le président de la FAF a enfin trouvé le moyen de renverser le patron de la LFP et c'est son Bureau Fédéral qui s'en chargera.

Le BF va se réunir demain à Sétif. Plusieurs sujet brûlants seront débattus,

entre autre les clubs endettés, la qualification de leurs nouvelles recrues et l'affaire Guitoune qui défraie la chronique… mais ce n'est pas le plus important, puisqu'un point beaucoup plus important sera débattu et voté par les membres du bureau fédéral : le retrait de

la délégation signé le 4 juillet 2011 entre

Mohamed Raouraoua alors le président de

la

FAF et Mahfoud Kerbadj président de

la

LFP et Ali Malek président de la LNFA

pour la gestion des deux championnats amateur et professionnel. Il est important de signaler que le BF serait tout à fait dans

son droit de le faire et Kerbadj ne pourrait rien faire pour empêcher ça, du point de vue légal, sauf bien sûr si d'autres personnes interviendraient pour dissuader Zetchi et son BF d'user de l'article 20 de la convention qui traite du retrait de la délégation.

Des présidents qui font la loi Officiellement, le BF avancera les dépassements survenus cette semaine au niveau de la LFP. Ses membres vont parler de certains présidents influents qui auraient retiré les licences de leurs nouvelles recrues malgré qu'ils soient dans la liste des clubs interdits de recrutement. Autre chose, sa déclaration à chaud concernant Guitoune alors qu'il n'avait aucune information sur le sujet vu qu'il n'était pas à son bureau, ou alors, son ingérence dans l'affaire de la CFA et surtout de la CRL dont Hamar et Medouar sont membres, et qui, selon quelques membres du Bureau fédéral, a délivré les papiers aux joueurs qui l'ont saisi à quelques jours de la clôture du mercato contre la promesse de signer pour tel ou tel club. Ben sûr toutes ces raisons sont suffisantes pour appliquer l'article 20 de la convention, néanmoins on ne peut pas parler de tout ça et ignorer le différend entre Kerbadj et Zetchi qui dure depuis mars dernier.

Une commission du BF pour gérer le championnat

A noter que sans cette convention, la LFP

ne servira presque à rien. Elle ne gérera

plus le championnat et n'aura aucune raison d'exister. On s'attend à ce que Kerbadj démissionne, il ne serait pas

contre l'idée à en croire ses proches. Dans

ce cas, tous les pouvoirs reviendront au

bureau fédéral qui compte désigner une commission pour gérer le reste du championnat. Aucun nom n'a filtré pour

le moment, mais quelles que soient ces

personnes, on dira que Zetchi, Haddad et Ould Zmirli auront le champ libre pour le faire. On imaginera que le contre-pouvoir sera constitué de président de club qui étaient jusque-là loyal 0à Kerbadj et vont certainement s'opposer à son putch, car on imagine mal Zerouati, Mellal, Kaci-Saïd et même Bouhafs, Medouar et Baba accepter de rester en dehors du cercle. I. Z.

JSK

1

USMB

1

Stade du 1 er -Novembre (Tizi-Ouzou),

Buts : Bouhaniche (38', CSC) JSK. Frioui (73', SP) USMB

Boultif 3 Saâdou 3 Djerrar 3 Guemroud 2 Ferhani 3 Raïah 3 Yettou 2 (Benyoucef 79') Benaldjia 3 Boukhenchouche 3 Ziri Hamar 2 (Oukaci 79') Djabout 2 (Ekedi 77') Entr. : Saâdi

Ouadah 3 Bouhaniche 2 (El Bey 65') Radjem 3 Tayeb Slimane 3 Belaid 3 Herbache 3 Brahmi 3 Rabti 3 (Aimar 65') Si Amar 3 Guecha 3 Frioui 4

Ent. : Bouhelal

Affluence moyenne, pelouse en bon état, arbitrage de M. Bekouassa assisté de MM. Brahim et Rimouche

Averts : Benaldjia (33), Boukhanchouche (38'), Saâdou (72') JSK. Frioui (73'), Si Amar (82') USMB

Film du match

10' Djabout sert parfaitement Benaldjia mais ce dernier rate complètement son tir.

14' Benaldjia sert un caviar à Yettou qui se trouve seul face au gardien adverse ratant lamentablement l'ouverture du score.

25' Première alerte des visiteurs sur un tir de Frioui, le gardien Boultif à la parade.

33' Excellent travail de Ziri Hamar qui sert bien Benaldjia lequel joueur n'a pas su mettre à profit cette opportunité de but.

38' Joli centre de Ferhani, le défenseur blidéen Bouhaniche marque maladroitement contre son camp.

40' Tir dangereux de Frioui, mais le cuir rate de peu le cadre.

47' Bénéficiant d'une superbe balle offerte par l'excellent Boukhenchouche, Djabout rate le but de l'assurance.

55' Parfaitement servi par Guemroud, Benaldjia n'a pas pu mettre à profit cette balle.

63' Boukhanchouche est passé à côté de deuxième but. En pole position, le joueur tente de marquer un but sur une talonnade, mais le gardien de Blida été bien éveillé.

72' Intervention musclée de Saâdou sur Frioui à l'intérieur de la surface de réparation. Bekouassa désigne le point de penalty.

73' Frioui se charge de la transformation de la sentence.

Les débuts ratés

DE SAÂDI

transformation de la sentence. Les débuts ratés DE SAÂDI Encore une contre- performance pour la JS

Encore une contre- performance pour la JS Kabylie dans son jardin du 1 er -Novembre de Tizi Ouzou.

PAR ABDELLAH HADDAD

L'équipe ne sait plus gagner, en effet, dans le cadre du championnat se faisant tenir en échec, hier, l'USM Blida, dernier au classement, sur le score de 1 but partout, et ce, pour le compte de la 17e journée. Le nouvel entraîneur des Jaune et Vert kabyles, Nourdine Saâdi rate, du coup, sa première sortie officielle. Le doute gagne de plus en plus le club le plus titré du pays dont c'est visiblement un remake des deux dernières saisons où il avait assuré difficilement son maintien parmi l'élite. La JSK occupe, après la sortie ratée d'hier, la 11e place avec 18 points. Elle comptabilise deux unités seulement d'avance sur le premier relégable harrachi, vainqueur hier au 20- Août face au CRB. Pour sa part, l'USM Blida refuse de céder et s'accroche à ses chances infimes soient-elles. Les gars de la ville payent cash, faut-il le préciser, le début de saison catastrophique. Le match à présent. Tous auréolés par la qualification en huitièmes de finale de la coupe d'Algérie et l'arrivée d'une

nouvelle direction et d'un nouveau coach (Saâdi), les Lions du Djurdjura ont entamé en force le match. Le premier quart d'heure a été marqué par une nette domination des locaux. Yettou et Benaldjia y ont failli d'ailleurs la marque. Il a fallu, par ailleurs, attendre la 25e minute pour voir les visiteurs réagir par l'entremise de Froui. Cela n'empêchera pas les Kabyles de pousser davantage au point d'obliger la défense blidéenne à commettre l'irréparable. On jouait, en effet, la 38e minute quand Bouhaniche marque contre son camp. Un aboutissement logique compte tenu des efforts consentis. En seconde période, la JSK tentera de marquer le but de l'assurance. Elle se procure

des occasions nettes de scorer par l'intermédiaire des Djabout, Benaldjia et autre Boukhenchouche. Et au moment où tout le monde s'attendait à un deuxième but des locaux, les visiteurs bénéficient d'un penalty après une faute de Saâdou sur Frioui. Ce dernier se charge de sa transformation mettant, du même coup, les deux équipes à égalité (73'). Le reste de temps a été marqué par une nette domination kabyle. Alors que les capés de l'entraîneur Bouhellal se sont contentés de défendre le point du nul. Leur stratégie s'avérera payante puisque l'arbitre Bekouassa met fin aux débats sur ce score de parité. La JSK n'est pas sorti encore de

A. H.

l'auberge.

La JSK n'est pas sorti encore de A. H. l'auberge. Environ 250 Blidéens présents au stade

Environ 250 Blidéens présents au stade

Les supporters de l'USM Blida sont toujours convaincus que leur équipe favorite conserve ses chances du maintien. Revigorés par la qualifica- tion de l'USMB en 1/8 de finale de la coupe d'Algérie, les supporters attendent maintenant une réaction en championnat. C'est ce qui explique leur présence remarquable au stade de Tizi Ouzou. Ils étaient environ 250 à faire le déplacement à la capitale des Genêts.

Réserve : JSK 1 - USMB 2

L'équipe réserve de la JS Kabylie a grandement déçu hier dans son antre du 1 er -Novembre de Tizi- Ouzou contre son homologue de l'USM Blida. Dans un duel fortement disputé, les visiteurs ont eu le dernier mot s'imposant sur le score étriqué de 2 buts à 1. Il faut dire que les supporters présents ont été gratifiés par un spectacle à la hauteur de la réputation des deux clubs.

que les supporters présents ont été gratifiés par un spectacle à la hauteur de la réputation

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

3

20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 3  Yettou affiche son mécontentement Au



Yettou affiche son mécontentement

Au moment où le staff technique des Canaris a décidé de procéder à des changements en alignant à 11 minutes de la fin Benyoucef à la place d’Yettou, ce dernier n'a pas manqué d'afficher son mécontentement. Il n'a pas apprécié, en effet, le fait qu'il soit remplacé. Un incident qui risque de provoquer des réactions.



Ekedi sur le banc de touche

L'attaquant de la JS Kabylie, Ekedi était

inscrit hier sur la feuille du match. Le joueur camerounais a débuté la rencontre sur le banc des remplaçants. Rappelons que le Camerounais était en désaccord avec l'ancienne administration des Canaris qui voulait s'en séparer. La venue des nouveaux dirigeants

a permis de le maintenir dans les effectifs des Jaune et Vert.



Boultif préféré

à Asselah

Le nouvel entraîneur de

la JSK, Nourdine Saâdi, a

aligné le portier Boultif

dans le onze de départ. Il

a été finalement préféré à l'autre gardien, Asselah. Même si ce dernier a repris le service après s'être rétabli de sa blessure, le nouveau staff technique kabyle a joué la carte de la stabilité reconduisant le gardien Boultif.



Djerrar en libero pour la première fois

Prenant les destinées de cette équipe de la JS Kabylie, le nouvel entraîneur Saâdi tente d'apporter sa touche tactique. C'est ainsi qu'il a procédé à quelques changements sur le positionnement des joueurs. C'est le cas d'ailleurs du milieu de terrain Djerrar, celui a été aligné pour la première fois comme libero.



Djabout

retrouve

l'équipe-type

Le milieu offensif Djabout vient de retrouver l'équipe-type de la JS Kabylie. C'est ce que nous avons constaté hier à l'occasion de la réception des Verts blidéens. Le joueur s'est montré volontaire tentant ainsi de contribuer au jeu offensif des Jaune et Vert de Tizi-Ouzou.

SAÂDI : «On aurait dû gagner par trois buts d'écart, mais…»

Présent en conférence de presse d'après-match, l'entraîneur de la JSK, Noureddine Saâdi, refuse de s'alarmer et estime que n'était l'arbitrage, son équipe aurait pu largement l'emporter. Il reste confiant pour l'avenir et se penche déjà sur la suite du parcours.

PAR ABDELLAH HADDAD

La première de Noureddine Saâdi sur le banc kabyle s'est soldée par un semi-échec face à la formation de Blida. D'ailleurs, les Canaris n'ont pas réussi à mettre fin à la longue disette qu'ils traversent depuis la 7e journée de championnat, date de leur dernière victoire face à l'USMH. Le coach avoue quelques regrets mais ne veut pas s'alarmer pour autant même si la situation se

complique davantage. Il assure : "C'est vrai qu'on s'attendait à ce que la rencontre soit compliquée pour nous face à une équipe qui joue sa survie en Ligue 1 Mobilis. De notre côté, je pense que nous avons très bien joué au cours de ce match. C'est un match qu'on aurait dû gagner par au moins

trois buts d'écart surtout après notre but qui a fait sortir l'adversaire de sa surface.

Malheureusement, ça n'a pas marché pour nous et finalement, on doit se contenter du nul."

«Je regrette l'inefficacité de Djaâbot» Au cours de cette rencontre, les attaquants de la JSK se sont procuré plusieurs occasions de marquer des buts mais ne les ont pas concrétisées. Un attaquant a raté plus que les autres et il s'agit d'Adil Djaâbot. Sur ce sujet, le coach assure : "Sincèrement, je regrette beaucoup le manque d'efficacité de notre attaque et

notamment de Djaâbot qui a raté plusieurs occasions franches de marquer. Si on avait réussi à concrétiser, on l'aurait largement emporté. Cependant, ça n'a pas été le cas."

«Djerrar a été très bon en libero» Comme on le faisait savoir dans notre édition d'hier, Adel Djerrar a été choisi pour former l'axe de la défense en compagnie de Nabil Saâdou. Pour le coach, l'ancien de Relizane a sorti une très belle prestation. "Je pense que pour une première dans ce poste,

Djerrar s'en est très bien sorti.

Il a fait une belle prestation et

a répondu présent dans une

position de libero qui n'est pas son poste de prédilection. Il a été très bon. Il n'a rien à se reprocher sur l'action du penalty puisque tout le monde

a vu qu'il y avait une faute sur lui."

«Oui, je regrette

l'absence de Guitoune» L'absence majeure de cette rencontre, c'est sans aucun doute celle de la nouvelle recrue de l'équipe, Ali Guitoune, toujours pas qualifié pour jouer. Noureddine Saâdi avoue qu'il aurait aimé compter sur lui. "Je pense que l'absence de Guitoune est fortement regrettable pour nous. C'est un joueur qui aurait pu beaucoup nous apporter au cours de cette rencontre. Malheureusement,

il n'est pas encore qualifié et on

a dû faire sans lui mais oui, je

regrette fortement son absence lors de cette rencontre."

«L'arbitre a faussé la partie» L'arbitrage est au cœur des débats à Tizi Ouzou puisque Bekouassa a été l'un des acteurs de la rencontre en prenant des décisions incompréhensibles. D'ailleurs, l'entraîneur de la JSK abonde dans le même sens et fait savoir : "Je pense qu'on ne méritait pas de faire match nul. On aurait dû l'emporter au cours de cette rencontre mais l'arbitre en a décidé autrement. C'est lui qui a faussé la partie en sifflant des

fautes peu évidentes pour

l'adversaire."

«Le geste d'Yettou ? Pas de place à ça avec moi» Un des faits marquants du

match d'hier face à l'USMB, c'est clairement le geste de Nassim Yettout mécontent de sortir et qui a tapé dans le banc de touche. Interrogé sur ce qui s'est passé, le coach fait savoir :

"Je condamne fortement le geste d'Yettou. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'avec moi, il n'y a pas de place pour ces gestes."

«Voilà pourquoi j'ai tardé dans mes changements» Ce qui a attiré l'attention durant cette partie, c'est le fait que Saâdi ait beaucoup tardé à faire ses changements. Par contre, lui a une explication

bien claire par rapport à ce

sujet puisqu'il a assuré qu'il

Bouhlel a motivé Ouadah avant le début du match

Le nouvel entraîneur de la formation de la ville des Roses, Kamel Bouhlel, a tenu une réunion avec son gardien de but, à savoir El-Hadi Ouadah avant le coup d'envoi de la rencontre JSK-USMB. Bouhlel a demandé à son portier d'axer sa concentration sur le match et d'oublier la pression du public. Le discours du coach a permis à Ouadah de faire un match d'hommes et il lui a permis d'aider son équipe à conclure la rencontre devant la JSK par un nul précieux, et ce, en attendant le prochain match du championnat face a la JSS qui sera nommé confirmation.

Il a demandé a Ghacha et Frioui de secouer les filets

L'entraîneur de l'USMB a demandé aussi à ses deux attaquants Ghacha et Frioui de secouer les filets et de confirmer leur savoir-faire contre une équipe qui plonge dans le doute. Le discours de l'entraîneur blidéen a été un porte-bonheur pour l'attaquant Frioui qui a marqué le but égalisateur de son équipe et il a ainsi confirmé son réveil après qu'il ait marqué son septième but.

son réveil après qu'il ait marqué son septième but. voulait dans un premier temps gérer son
voulait dans un premier temps gérer son match. "Concernant les changements, je dois dire que
voulait dans un
premier temps
gérer son match.
"Concernant les
changements, je
dois dire que si j'ai
mis du temps, c'est
que j'ai préféré gérer
le score mais ce n'est
pas tout. Il ne faut
pas oublier aussi que
je ne connais pas

beaucoup les joueurs qui sont sur le banc de touche. Voilà donc pourquoi j'ai tardé à effectuer des changements durant ce match. De plus, je trouve que mon équipe était bien en place et un changement brusque aurait peut-être créé un déséquilibre."

«Très confiant pour l'avenir» La situation est donc très compliquée et la victoire d'El- Harrach au 20-Août n'arrange certainement pas les Jaune et Vert qui se rapprochent dangereusement de la zone de relégation. Cependant, l'entraîneur de la formation phare du Djurdjura n'est pas inquiet pour autant. "Quand on voit notre prestation d'aujourd'hui et n'était tout ce

qui s'est passé durant le match,

je pense qu'on peut se montrer

très confiant pour l'avenir. On

a une bonne équipe et on peut

faire de bonnes choses pour la suite. Tout ce qu'il faut, c'est continuer à travailler de manière assidue pour faire bouger les choses."

A. H.

«Gagner toutes les rencontres à Brakni»

Le premier responsable du volet technique du club phare de la ville des Roses, Kamel Bouhlel, a affirmé à la fin du match qu'il est l'homme le plus heureux

après avoir tenu en échec la JSK dans son jardin. Bouhlel

a ajouté que la volonté des

joueurs a fait la différence mais le plus dur reste à faire. "Le nul qu'on a engrangé face à la JSK va

nous permettre de travailler

a l'avenir pour engranger

d'autres résultats. On doit travailler d'arrache- pied pour gagner toutes nos rencontres à domicile et offrir le maintien à cette équipe qui mérite mieux.

Un supporter s'est évanoui après le but de Bouhaniche

Un supporter blidéen a perdu connaissance après le but qu'avait inscrit le défenseur blidéen Lyès Bouhaniche contre son camp. Ce fan en question a été évacué en urgence à l'hôpital de Tizi Ouzou, où il a

été pris en charge. En revanche, les

supporters de l'USMB ont fait le déplacement au stade du 1er-Novembre, où leur nombre a atteint les 1 000 supporters. Les fans blidéens ont soutenu leur prestigieux club jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre de la rencontre et ils ont tenu à remercier leurs joueurs pour les efforts qu'ils avaient fournis.

Frioui affirme :

«On ne doit pas abdiquer»

L'auteur du but de l'égalisation hier face à la JSK a affirmé que le nul engrangé par son équipe en déplacement va leur permettre de

travailler durement et de ne pas abdiquer. "Ce bon résultat va nous permettre de travailler d'arrache-pied et de ne

pas abdiquer pour atteindre l'objectif numéro un qui est le maintien."

A. Dj.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

4

JSK

Arbitrage vicieux et fautes graves

 

Ekedi

CARTON ROUGE

pour Bekouassa

chaleureusement

accueilli

L'avant-centre camerounais de la JSk, Steve Ekedi, faisait son retour dans le groupe à l'occasion de la rencontre d'hier. Le public du 1er- Novembre-1954 de Tizi Ouzou lui a réservé un accueil chaleureux pour fêter son retour à la

Si la JSK n'a pas réussi à

Si la JSK n'a pas réussi à

Djerrar :

«L'arbitre nous a volés»

Le défenseur de la JSK raconte ce qui s'est passé sur l'action du penalty et comme tout le monde l'a vu, il y avait bel et bien faute sur lui. "Ce qu'il faut savoir, c'est que le ballon était en ma possession, le joueur de Blida est venu me pousser lorsqu'il a accéléré. Après, Saâdou a commis la faute mais avant, il y avait une faute sur moi. Je ne condamne pas Saâdou mais j'ai été victime d'une faute. On aurait dû gagner la rencontre mais on a été volés. Je demande pardon aux supporters."

compétition. Il faut dire que la dernière période n'a pas été de tout repos pour le Camerounais qui a vécu

un calvaire avec l'ancien entraîneur Azzeddine Aït- Djoudi.

Il n'a pas eu assez de temps pour se mettre en valeur C'est à la 77e minute que Saâdi a décidé de lancer Steve Ekedi sur le terrain pour renforcer le compartiment offensif. Cependant, le numéro 18 de la JSK n'a pas eu le temps nécessaire pour se mettre en valeur. Toutefois, le positif dans cette histoire, c'est qu'il retrouve la compétition officielle et du temps de jeu. Une bonne chose pour la suite du parcours surtout avec le problème offensif que

s'imposer, elle le doit en grande partie à l'arbitrage désastreux de Bekouassa qui a été l'un des acteurs majeurs de la rencontre.

JSK dans cette partie. Mais l'action la plus grave était sans doute celle qui a

ramené le penalty. L'arbitre a fermé les yeux sur une faute évidente sur Djerrar et c'est cette même faute qui a provoqué le penalty, donc l'égalisation. Une prestation d'un très faible niveau qui a finalement coûté la victoire aux

qui s'est passé et que Boukhenchouche n'avait rien fait de mal qui justifie un

coup franc pour l'USMB et un avertissement pour le joueur. Il voulait juste remettre le cuir à Boultif de la tête pour qu'il puisse l'attraper avec ses mains.

Mellal :

«L'arbitre a décidé du sort de la rencontre»

connaît l'équipe depuis pas mal de temps.

Le stade n'a pas affiché complet Même si l'équipe est actuellement en grande difficulté, les supporters de

PAR ISLAM Z.

Canaris dans ce match de très grande importance dans la lutte pour le maintien en Ligue 1 Mobilis. Il a finalement réussi à déconcentrer les joueurs qui ont commencé à perdre leur contrôle.

L'action de Boukhenchouche, le parfait exemple Une action illustre parfaitement la copie indigne rendue par Bekouassa. C'est l'action de Boukhenchouche. A un certain moment, il a fait deux jonglages, levé le cuir et a remis à son portier de la tête. Jusqu'ici, rien d'extraordinaire. Une action banale mais pas pour l'arbitre qui a immédiatement sifflé un coup franc pour l'adversaire et a même averti le joueur. Pour lui, le meneur de jeu des Canaris a commis une faute en voulant se moquer de l'adversaire (article 12) et c'est ce qui explique le fait qu'il soit intervenu mais tout le monde a vu ce

Le public ne décolère pas Les supporters de la JSK présents au stade du 1er-Novembre pour soutenir leur équipe pour ce match ont été scandalisés par l'arbitrage de Bekouassa. Ils ont compris que l'homme en noir avait un objectif précis, celui de casser l'équipe et de tout mettre en œuvre pour priver les Canaris de la victoire. D'ailleurs, pendant la rencontre, ils l'ont bombardé d'insultes et même à la fin de la partie, ils étaient toujours en colère par rapport à l'arbitrage scandaleux du referee. Les instances compétentes doivent maintenant faire le nécessaire pour prendre les décisions qui s'imposent car Bekouassa a privé la JSK de la victoire au cours de cette partie et les erreurs de ce genre pourraient coûter énormément dans le décompte final dans la course au maintien.

I. Z.

Le futur président de la JSK pense que son équipe méritait de gagner n'était l'arbitrage scandaleux. "Je pense que l'équipe a très bien débuté la rencontre et sur le déroulement du match, je pense qu'on aurait amplement mérité de l'emporter au cours de cette rencontre. Cependant, l'arbitre en a décidé autrement. Les joueurs ont été naïfs en seconde période mais bon, maintenant, il faut penser à la prochaine rencontre de championnat."

A. H.

la JSK ne sont toujours pas revenus en force dans les tribunes du 1er-Novembre- 1954. Hier encore, le stade n'affichait pas complet pour la réception de la formation de Blida. Le stade a été moyennement rempli mais pour espérer se sauver, le club a besoin de tous ses supporters et d'un stade bien rempli pour renverser la vapeur. La situation se complique encore plus et les fans sont appelés à jouer leur rôle comme il se doit.

I. Z.

Dans une de nos dernières éditions, on avait déjà évoqué l'arbitrage au 1er- Novembre-1954 de Tizi Ouzou. Les hommes en noir ont désormais la gâchette très facile et à plusieurs reprises, les erreurs d'arbitrage coûtent braucoup à la formation du Djurdjura.

Avant le penalty, il y avait faute sur Djerrar Hier encore, on a une fois de plus assisté à une prestation calamiteuse de la part du directeur de jeu de la rencontre, Bekouassa. Ce dernier a été très vicieux et a grandement influencé le résultat final de la partie. Des fautes devant la surface de réparation pour Blida qui, il faut le dire, était dominée lors de ce match, des coups de sifflet qui n'avaient pas lieu d'être, l'arbitre a été dans tous les coups pour casser la

 

Sur conseil de Belkalem

Mellal n'a payé les joueurs qu'hier

Comme on en parlait dans notre édition d'hier, les joueurs de la JSK devaient toucher un mois de salaire jeudi soir. Le président Mellal s'est déplacé et il avait l'argent en sa possession pour régulariser le groupe. Le boss kabyle avait 2 milliards en cash et il s'apprêtait à les remettre aux joueurs. Cependant, Belkalem, qui était présent, a conseillé au boss de ne pas le faire et de laisser le paiement pour après le match surtout qu'il faisait nuit. De plus, Belakalem a fait savoir à son boss que cela allait déconcentrer le groupe avant le match et qu'il était préférable de reporter le paiement. Un conseil qui a été suivi par Mellal qui a finalement laissé pour après le match pour donner un mois de salaire à ses joueurs.

Essaïd a suivi le match à partir du tunnel

L'enfant du club, qui est encore à court de forme, n'était pas concerné par le match face à Blida. Toutefois, il était bel et bien au stade et a suivi le déroulement du match à partir du tunnel tout comme le faisait l'ancien président du club, Moh Chérif Hannachi.

le déroulement du match à partir du tunnel tout comme le faisait l'ancien président du club,

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

 

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

5

USB

1

 

LES BISKRIS



JSS

0

Retour de Berbache

 

Stade du 18-Février

L'attaquant Yasser Berbache a retrouvé l'ambiance des matches officiels hier à l'occasion de la réception des Aiglons de la Saoura. Ce joueur, auteur de deux buts, a été convoqué dans la liste des joueurs concernés par cette rencontre. Il a repris sa place à l'heure de jeu en remplacement de Hichem Maânser (61'). Il faut noter que sa dernière apparition remonte au match face à la JSM Skikda pour le compte des 1/32 de finale de la coupe d'Algérie.



Ogbi en capitaine

 

But :

 

USB : Kangou (20')

 

grâce à Kangou

Belkerrouche 4 Hamoudi 4 Kherifi 4 Allam 3 Mebarki 4 Benamara 4 Farhi 3 Benaniba 3 El-Ogbi 2 (Djoghma 83') Mâanser 3 (Berbache 61') Kangou 4 (Annani 69') Ent. : Leknaoui

Boukacem 2 Tiboutine 3 (Tobal 62') Bekakchi 3 Madani 3 Barka 3 Bousmaha 2 Merbah 3 Bourdim 3 Yahia-Chéri 3 Djallit 2 (Djemaouni 69') Hamia 4 (Ghanoudi 50') Ent. : Bouali

Le match USB- JSS a souri à la formation biskrie qui a gagné grâce à une petite

Le match USB- JSS a souri à la formation biskrie qui a gagné grâce à une

Temps printanier, affluence très nombreuse. Pelouse dégradée. Arbitrage de M. Bouzerar assisté de MM. Rahmoune et Yahi

banderille signée le Congolais Ronel Kangou.

De notre correspondant

Le milieu Hichem Ogbi a endossé le brassard de capitaine de son équipe hier face à la JS Saoura. Ce joueur qui compte trois buts à son actif a pris le soin de remplacer le gardien Cédric Si Mohamed, le capitaine des gars des Zibans qui souffre d'une blessure.

Averts :

ABDOU H.

USB : Kangou (20'), Farhi (44'), Maânser (61'), Benamara (90') JSS : Tobal (78'), Bourdim (89')

 

Une banderille qui s'est avérée suffisante pour les Biskris à la peine depuis quelques temps en championnat. Mais ce succès a été arraché d'une manière difficile parce qu'en face, les Aiglons de la Saoura n'ont pas été faciles à manier. Les Bécharis ont presque dominé les trois quarts de la rencontre devant un public très nombreux venu voir ce derby du Sud. Les occasions à la pelle pour les poulains de Fouad Bouali qui ont manqué l'essentiel à savoir l'efficacité. Les nerfs ont fait leur apparition à la partir de l'heure de jeu comme l'attestent le

Film du match

   

13' Centre sur la droite de Yahia-Chérif dans la surface des 18 mètres mais Djallit arrive en retard en raison du dégagement de Mebarki.

20' Remise de Maânser au milieu de terrain vers Kangou qui d'un tir croisé trouve le chemin des filets et ouvre le score.

 



Réserves : les deux équipes dos à dos

Le match opposant les équipes espoirs de l'USB et la JSS s'est soldé par un partage des points. Les deux formations se sont quittées dos à dos sur le score de deux buts partout (2-2, 0-1 à la mi-temps). Les débats de ce rendez-vous comptant pour la 17e journée du championnat des réserves, ont eu lieu dans la matinée sur le terrain du stade Chahid Mennani.



Première pour

27' Centre en profondeur de Bourdim en direction de Hamia qui adresse un tir dont la trajectoire a trouvé les petits filets.

nombre de cartons jaunes distribués par l'arbitre. Sur le plan

technique, la supériorité bécharie

parvenue à trouver la faille. Les Biskris grâce à leur recrue

Kangou ont réussi à trouver le chemin de

réalisation de ce derby sudiste. C'étaient les faits saillants de ce

rendez-vous dont les points sont revenus

n'a pas connu la réussite souhaitée. Avec un Djallit en petite forme à l'instar de Hamia, l'équipe visiteuse n'est pas

filets. Ce dernier à la réception d'une remise de Maânser s'est permis d'ajuster le portier Boukacem et de marquer l'unique

aux gars de la cité des Ziban qui vont devoir respirer en attendant la suite de la compétition.

A. H.

Konaté

32' Centre sur la gauche de Hamia sur Yahia-Chérif qui place une tête dans les bras du

Le défenseur Youssoufa Konaté a attendu le match de Biskra pour connaître sa première convocation depuis son transfert

au dernier mercato hivernal. Le Sénégalais a été convoqué à l'occasion de la rencontre face aux Biskris de Leknaoui.

gardien biskri Belkerrouche.

L'ŒIL DU COACH

 

Première apparition d'Allam et Kangou

43' Jolie frappe de Hamia mais le cuir prend le chemin des décors.

 

LEKNAOUI :

«Nous avons marqué au bon moment»

" Nous avons assisté un match très disputé. De notre côté nous avons marqué au bon moment. Ensuite nous avons essayé de conserver notre avance afin de l'emporter. Parce que nous jouons des matches de coupe et devant une telle situation, la manière de jouer importe très peu "

Parce que nous jouons des matches de coupe et devant une telle situation, la manière de



68' Tir du milieu Bourdim qui des 20 mètres place le cuir au- dessus de la transversale.

71' Centre de Tobal sur la tête de Ghanoudi mais le cuir est capté par le portier des locaux.

Bouali reconduit les mêmes

La réception de la JS Saoura a été une occasion pour l'entraîneur biskri Nadir Leknaoui d'aligner deux nouveaux joueurs pour la première fois. Il s'agit du défenseur Kamel Allam transfuge du CRB Aïn Fakroun et de l'attaquant congolais Ronel Kangou. Ces deux éléments ont donc connu leur première apparition sous les couleurs de l'équipe des Ziban depuis leur arrivée au mercato d'hiver.

L'entraîneur Fouad Bouali n'a pas changé ses plans dans la composante humaine de l'équipe alignée d'entrée de match. Le coach béchari a reconduit face à l'US Biskra, la même équipe par rapport à la rencontre de coupe contre les Sétifiens de l'ESS. Sa stratégie n'a pas apporté les fruits attendus par les Bécharis maintenant que l'équipe a perdu ce match.

77' Bourdim exécute une balle arrêtée de près de 25 mètres mais l'essai n'est pas cadré.

87' Un autre coup franc a été botté par Bourdim qui place une frappe dans les bras du gardien biskri.

 



BOUALI : «On ne va pas pleurer» " Je pense que l'état de la pelouse

BOUALI :

«On ne va pas pleurer»

" Je pense que l'état de la pelouse ne nous a pas permis de produire notre jeu habituel et faire un bon résultat. On a raté de bonnes occasions en première mi-temps. Après la pause, je pense qu'on a eu deux penalties mais on attendra les séquences de la télévision pour en dire un peu plus si l'arbitrage était bon et honnête. Sinon on ne va pas pleurer sur ce résultat face à une équipe qui joue sa survie. Cela dit, on a du travail à faire."

   

Revoilà Tobal

1

1

er but et

er carton pour Kangou

L'attaquant Ronel Kangou n'a pas raté l'occasion de se distinguer étant une des recrues hivernales du club biskri. Le Congolais sitôt aligné pour la première fois sous les couleurs de l'USB s'est permis de marquer un but en pleine course d'une belle frappe ouvrant par la même son compteur. Dans la foulée il a pris un carton jaune pour avoir enlevé son maillot afin de manifester sa joie. Il a été remplacé par Annani à la 69' minute de jeu.

Le défenseur Khaled Tobal a retrouvé la compétition officielle, hier au stade du 18- Février de Biskra. Il a pris la place de son compère Walid Tiboutine à la 62' de jeu.



90'+1 Frappe des 20 mètres de Yahia-Chérif mais Belkerrouche sauve au prix d'une belle parade.

 

20 fans bécharis présents

Les supportes de l'équipe de la Saoura n'ont pas été nombreux pour assister à la rencontre face à l'US Biskra. Hier au stade El-Alia de Biskra, ces derniers étaient près de vingt fans à prendre place sur les travées réservées au public des équipes visiteuses.

www.competition.dz Samedi 20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS 6 17 e JOURNÉE CRB 0 USMH
www.competition.dz
Samedi 20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS
6
17 e JOURNÉE
CRB
0
USMH
1
BOUGÈCHE MARQUE,
Stade du 20-Août-1955,
Buts : Bouguèche (53') USMH.
Salhi 2
Belaili 2
Khoudi 2
(Lamhane 46') 2
Bouchar 2
Naâmani 2
Heriat 3
Draoui 3
Tariket 3
Selmi 2
Lakroum 3
(Bechou 66')
Aribi 3
Ent. : Taoussi
Mazouzi 5
Nemdil 3
Khelili 4
Mazari 4
MAZOUZI FAIT LE RESTE
Daoud 4
Benhoucine 3
Bouguèche 4
(Bitam 90')
Benrokia 3
(Djeghbala 84')
Mellal 3
Debbari 4
Medane 4
(Ait-Abdelmalek 70')
Ent. : Daou
Pelouse en bon état, affluence
moyenne, temps clair. Arbitres : M.
Boukhalfa, Zerhouni, Benali.
Avts : Benhoucine (79'), Bouguèche
(87') USMH
Film du match
5' Daoud profite d'une balle
mal renvoyée par la défense du
Chabab et tente un lobe qui
passe au-dessus de la transversa-
le.
14' Coup franc de Belaïli, la
tête de Naâmani passe à
quelques centimètres au-dessous
de la transversale du gardien
Mazouzi.
34' Heriat cherche Aribi d'un
centre retrait, Khelili intervient et
dégage le ballon en corner.
40' Belaïli d'un centre trouve
Naâmani au point de penalty,
remet de la tête à Lakroum qui
tente sa chance d'un geste acro-
batique qui termine dans le
décor.
L'USMH a réalisé une très belle opération, hier, au stade du 20-Août 1955, en battant le
CRB par un but à zéro. But du capitaine Bouguèche intervenu à la 53 e minute de jeu.

48' Suite à une mauvaise relance du gardien Salhi, Mellel récupère le ballon et serve au plateau Benrokia seul devant les buts, mais rate son contrôle.

53' Bouguèche profite d'une balle mal renvoyée par Bouchar et d'un geste acrobatique et depuis un angle fermé trompe la vigilance du gardien Salhi.

70' Aït Abdelmalek profite d'une erreur de relance de Bouchar déborde sur le côté droit, mais sa frappe passe à côté du cadre.

80' Le tir de Bechou percute la main de Benhoucine et l'arbitre désigne le point de penalty. Naâmani se charge de l'exécuter, mais Mazouzi des grands jours arrête le penalty et prive le CRB de l'égalisation.

Heriat tente sa chance

d'un tir puissant qui finit dans les bras de portier Mazouzi.

89'

PAR SOFIANE B.

Une victoire qui permet aux poulains du coach Hamadi Daou de garder ses chances intactes pour rester parmi l'élite et continuer sa course pour le maintien en sérénité. À l'opposé, cette défaite complique un peu plus la situation des gars de Laâqiba qui se doivent, désormais, de sortir le grand jeu pour sauver leur tête de la relégation. Tétanisés par l'enjeu du match, Belouizdadis et Harrachis débutent le match difficilement bien que ce sont les locaux qui ont pris l'initiative en menant quelques offensives, mais sans pour autant inquiéter véritablement le portier Mazouzi. Les hommes de Rachid Taoussi sont entrés dans ce match avec la ferme détermination à trouver le chemin des filets lors du premier quart d'heure et ça s'est vu sur le terrain. A la 14e minute de jeu, Naâmani profite d'un centre de Belaîli, mais son ballon passe au- dessus de la transversale. Après

cette action, le jeu se focalise au milieu de terrain avec de l'engagement physique de la part des joueurs des deux équipes. Il fallait attendre la 34e minute de jeu pour enregistrer la seconde occasion durant la partie en faveur des locaux. D'un centre Heriat cherche Aribi dans la surface mais Khelili bien placé dégage le danger. Bien organisés sur le rectangle vert, les poulains de Rachid Taoussi pressent leur adversaire et enchaînent avec des offensives, mais sans parvenir à débloquer la situation. La mi- temps est sifflée sur ce score de 0 à 0. Au retour des vestiaires, c'est presque le même scénario qui se produit avec deux équipes qui jouent très prudemment. Il faut attendre la 53e minute pour assister au premier but de la partie. En profitant d'une balle mal renvoyée par le défenseur Bouchar, l'attaquant Hadj Bouguèche et d'un joli geste acrobatique ouvre le score à son équipe. Touchés dans leur amour- propre, les Rouge et Blanc

montent au créneau pour chercher le but égalisateur, mais les attaquants du Chabab tombent dans la facilité et aussi face à un gardien des grands joueurs qui a arrêté toutes tentatives des gars de Laâqiba. Les Harrachis se regroupent derrière afin de préserver le score. A dix minutes de la fin, le tir de Bechou percute la main de Benhoucine dans la surface de vérité et l'arbitre Boukhalfa sans hésitation désigne le point de penalty. Le malheureux Naâmani s'est chargé de l'exécuter mais, le gardien Mazouzi suit la trajectoire de ballon et prive le CRB de l'égalisation. Le reste du temps de jeu et malgré les tentatives des locaux ne donne aucun changement au tableau d'affichage et sur cet avantage d'un but à zéro en faveur des Harrachis que l'arbitre Boukhalfa mit fin aux débats.

S. B.

Belaïli et Lakroum retrouvent le onze

Deux cadres de l'équipe des Rouge et Blanc ont retrouvé leurs places de titulaires à l'occasion de ce derby face

aux Harrachis. Il s'agit de défenseur Amir Belaïli et l'atta- quant Sid Ali Lakroum. Le premier qui était suspendu face à l'équipe d'Ilizi pour contestation de décision a purgé sa suspension et a retrouvé sa place sur le flanc droit de la défense. Pour Sid-Ali Lakroum qui était retenu en sélec- tion nationale des joueurs locaux a raté le dernier match. Il a effectué son retour dans les 18 hier face à l'USMH.

S. B.

Mameri et Boumeziane reconduits dans les 18

Les deux jeunes espoirs Mameri et Boumeziane qui ont été convoqués pour la première fois la semaine passée face à la modeste formation d'Ilizi, pour le compte des 1/16 de finale de la coupe d'Algérie ont été reconduits

dans les 18 pour ce derby face à l'USMH. Les deux joueurs ont débuté la partie sur le banc des remplaçants.

S. B.

Trois penaltys non sifflés !

L'arbitre Boukhalfa qui a arbitré le derby entre le CRB et l'USMH a passé

complètement à côté de son sujet. En effet, l'homme en noire de la partie a fermé les yeux sur trois penaltys pendant cette partie, deux pour le CRB et un pour l'USMH. On jouait la 6e minute lorsque le joueur du CRB, Heriat s'engouffre dans la surface de réparation, mais a été vite rattrapé par le défenseur de l'USMH, Mazari. L'intervention de ce dernier aurait

pu valoir un penalty pour le CRB, mais l'arbitre Boukhalfa en a décidé autrement.

Cela n'a pas empêché les joueurs du Chabab de rouspéter après cette décision. Après une demi-heure de jeu l'attaquant Bouguèche et sur un corner botté par Daoud, l'attaquant Harrachi s'est vu repoussé par un défenseur du CRB, mais l'arbitre accorde un autre corner aux Harrachis. Quelques minutes plus tard le directeur de jeu prive le Chabab d'un autre penalty. Aribi cintré par Mazari en le privant de reprendre le ballon, mais l'arbitre Boukhalfa ne dit rien.

M. H.

Lakroum hué à sa sortie

L'attaquant Sid-Ali Lakroum a passé un sale après-midi hier au stade du 20-Août-1955. Aligné d'entrée dans ce derby, l'attaquant du Chabab a passé à côté de son sujet. A sa sor-

tie de terrain à la 66e minute de jeu pour céder sa place à Bechou, Lakroum n'est pas passé inaperçu puisque les supporters du CRB pré- sents dans les gradins l'ont hué et ont traité de tous les noms d'oi- seaux.

S. B.

Khoudi arrière gauche

Le défenseur axial Hakim Khoudi, titularisé lors du match de coupe dans le poste d'arrière droit a été reconduit dans le onze qui a débuté le match face à l'USMH mais dans un autre poste. Après le retour de Belaïli qui a purgé sa suspension et qui a retrouvé son poste sur le cou-

loir droit de la défense, l'entraîneur Taoussi a aligné Khoudi dans le poste d'arrière gauche en le préfé- rant au jeune Mameri, relégué sur le banc des remplaçants. Auteur d'une prestation médiocre, le joueur a dû quitter le terrain à la 46e minute de jeu pour céder sa place à Lamhane. Le coach Taoussi a convertit Draoui au poste d'arrière gauche.

S. B.

Nemdil retrouve le 20-Août

Le match qui a opposé le CRB à l'USMH, hier, a été une occasion pour le défenseur harrachi, Abdelkrim Nemdil, de retrouver son ancienne équipe et le public belouizdadi. L'arrière gauche de l'USMH a joué plusieurs saisons sous les couleurs des Rouge et Blanc avant de rejoindre l'USMH, l'été dernier. M. H.

DAOU

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

7

20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 7 L'ŒIL DU COACH «On se relancera

L'ŒIL DU COACH

«On se relancera

FACE AU MCA»

L'entraîneur marocain, Rachid Taoussi, était très déçu au coup de sifflet final de l'arbitre, lui qui voulait enregistrer son pre- mier succès en championnat. Approché à l'issue du derby, le coach du CRB estime que le jeu de son équipe s'est amélioré par rap- port aux matchs précédents. "On a senti une amélioration dans le jeu de l'équipe, mais on a commis beaucoup d'erreurs. On doit se remettre au travail pour corriger les insuffisances. Le prochain

match face au MCA sera une occa- sion pour se relancer et renouer avec le succès", a t-il déclaré.

Il a encensé ses joueurs dans les vestiaires A la fin de la rencontre, le techni- cien du Chabab s'est adressé à ses joueurs dans le vestiaire. Taoussi n'a pas manqué d'encenser ses poulains en tentant de leur remon- ter le moral à la suite de cette défaite inattendue face aux gars d'El-Harrach. "Je vous félicite pour

votre prestation. Il faut oublier vite cette défaite et penser pour le reste du parcours. Perdre un derby, ce n'est pas la fin du monde, mais il faut se remettre au travail et essayer de remonter la pente. C'est dans ces moments que vous devrez être solidaires entre vous et rester unis. Nous avons d'autres matchs à préparer et la main dans la main on redressera la situation ensemble", s'est adres- sé Taoussi à ses joueurs.

S. B.

s'est adres- sé Taoussi à ses joueurs. S. B. «Mes joueurs ont été des hommes sur

«Mes joueurs ont été des hommes sur le terrain»

A la fin du derby, l'entraîneur en chef de l'USMH Hamadi Daou a sauté de joie, lui qui vient d'offrir à l'USMH une précieuse victoire, qui maintient ses chances intactes de quitter la zone des turbulences. Daou, qui a accepté de reprendre son travail quelques jours après avoir annoncé sa démission, a félicité les joueurs qui ont été à la hauteur, notamment en seconde mi-temps. "C'est une victoire très importante pour nous. Nous savions que le match n'allait pas être facile, mais on s'est engagés avec cœur pour le préparer et le gagner en dehors de nos bases. Je félicite les joueurs pour leur esprit de solidarité sur le terrain mais surtout leur envie d'empocher les trois points. Mes joueurs sont des hommes, des hommes sur le terrain. C'est pour eux que je suis revenu sur ma décision de démissionner. Ils ont tout

fait pour que je reprenne et je les remercier pour cette belle victoire", nous déclare-t-il.

«Les dirigeants doivent faire un effort» L'entraîneur Hamadi Daou avoue que le club traverse une situation très difficile notamment sur le plan financier où les joueurs n'ont pas empoché le moindre salaire depuis plus de sept mois. "Nous avons arraché une importante victoire face au CRB qui nous éloigne de la zone dangereuse. C'est un succès précieux qui va redonner la confiance aux joueurs et nous permettra de préparer avec plus de sérénité le prochain match face à l'Olympique de Médéa. Je vais me réunir dans les prochaines heures avec les dirigeants pour parler sur plusieurs points. Je pense qu'ils sont dans l'obligation de faire un effort et motiver

sont dans l'obligation de faire un effort et motiver les joueurs et leur permettre de garder

les joueurs et leur permettre de garder cette dynamique", a-t-il conclu.

S. B.

Une prime de 20 millions pour les Harrachis

Le directoire de l'USMH a décidé de mettre le paquet pour cette fin de saison en promettant des primes conséquentes aux joueurs pour sortir l'équi- pe de la zone rouge. Pour le derby joué hier contre le CRB, le membre du directoire Djaâffar Bouslimai s'est rendu aux vestiaires à la rencontre des joueurs à la fin de la partie. Ce dernier leur a promis une prime de 20 millions en guise de cette victoire arrachée au stade du 20-Août face au CRB, une façon de moti- ver les poulains de Hamadi Daou afin d'en- chaîner avec une seconde victoire le week-end pro- chain face à l'Olympique de Médéa. S. B.

BENALDJIA SUR LE BANC

Le joueur polyvalent Bilel Benaldjia s'est vu reléguer sur le banc des remplaçants hier face au CRB. Titularisé le week-end passé en coupe face à l'US Biskra, Benaldjia n'a pas été reconduit et le staff technique a misé sur Abdelhak Debbari qui s'est rétabli de sa blessure aux adducteurs. M. H.

Plus de

500 fans

harrachis

dans les

tribunes

Les supporters de l'USMH se sont rendus nombreux hier au stade du 20-Août-1955. Plus de 500 fans ont pris leurs places dans la tribune réservée aux visiteurs et les Kawassir ont donné de la voix aux camarades de Daoud avant et pendant les 90 minutes de jeu. S. B.

Mazouzi

arrête un

penalty

Le portier de l'USMH, Rafik Mazouzi, s'est distingué hier lors de ce derby face au CRB. Le por- tier numéro un des Jaune et Noir a réussi d'arrêter un penalty à la 80e minute de jeu en privant l'adversaire de l'égalisation. Le natif d'El-Harrach est dans une ascension fulgurante lui qui confirme à chaque fois son statut de premier gardien. De bon augure en prévision de la suite du parcours. M. H.

Plusieurs

supporters

sont restés

dehors

Compte tenu de l'impor- tance de la rencontre, les supporters du CR Belouizdad se sont ren- dus en grand nombre hier au stade du 20- Août-1955, mais plu- sieurs parmi eux n'ont pas été autorisés à accéder aux gradins pour suivre la partie pour des raisons organi- sationnelles très strictes.

La deuxième tribune fermée

Une partie de la deuxiè- me tribune réservée aux supporters du CRB a été fermée par les organisa- teurs et pour des rai- sons qu'on ignore, tan- dis que des centaines parmi les fans n'ont pas pu accéder au stade et

ils ont été privés de ce derby.

S. B.

Baghdadi et

Bouslimani

présents

Les deux membres du directoire de l'USMH, en l'occurrence, Nasredine Baghdadi et Djaâfar Bouslimani, ont pris leurs places dans la tri-

bune officielle. Ces der- niers ont tenu à encou- rager les joueurs avant

le début de la partie.

S. B.

Medane à la place de Belarbi

Suspendu pour ce derby face au CRB, le milieu de terrain Kamel Belarbi

était le grand absent. Le coach Hamadi Daou et pour pallier son absence

a fait appel à Yacine

Medane qui a enregistré sa seconde titularisa- tion de la saison. M. H.

Réserve :

CRB 0 - USMH 1

En lever de rideau, les jeunes joueurs de l'USMH ont battu leurs homologues du Chabab sur un score d'un but à zéro. Cette victoire a permis aux visiteurs de grimper au classement géné- ral, tandis que les Rouge et Blanc continuent à perdre des points. S. B.

Bouslimani :

«Nous

n'avons

jamais

douté des

qualités de

Daou»

Le membre du directoire Djaâffar Bouslimani était aux anges après le coup de sifflet final de l'arbitre, et lors de ses déclarations à la presse Bouslimani a tenu à féliciter les joueurs et l'entraîneur pour ce précieux succès. "C'est une belle vic- toire et les joueurs ont tout donné sur le terrain pour rem- porter le derby. Nous n'avons pas de problèmes per- sonnels avec l'en- traîneur Daou. Il voulait démission- ner après le match face à l'ESS et on a réussi à le convaincre de res- ter et poursuivre son aventure avec nous. Nous n'avons jamais douté de ses qualités, c'est un bon entraîneur qui maîtrise très bien son métier", a déclaré Bouslimani. S. B.

USB 1 -JSS 0

JSK 1 - USMB 1

CRB 0 - USMH 1

AUJOURD’HUI

ESS-MCA

19h

8-Mai-1945, Sétif

OM-USMBA

15h

Imam Lyès, Médéa

MCO-PAC

16h

Ahmed Zabana, Oran

USMA-NAHD

16h

5-Juillet, Alger

CSC-DRBT

16h

Hamlaoui, Constantine

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. CSC

32

16

09

05

02

23

15

+08

2. JSS

30

17

09

03

05

22

15

+07

3. USMA

27

16

07

06

03

22

14

+08

4. MCA

26

16

07

05

04

16

12

+04

5. MCO

25

16

06

07

03

19

13

+06

6. ESS

25

16

06

07

03

15

10

+05

7. USMBA

23

16

06

05

05

20

17

+03

8. NAHD

22

16

04

10

02

15

12

+03

9. PAC

22

16

06

04

06

14

14

00

10. DRBT

18

16

04

06

06

17

18

-01

11. JSK

18

17

03

09

05

17

23

-06

12. CRB

18

17

03

09

05

11

17

-06

13. OM

17

16

03

08

05

11

14

-03

14. USMH

16

17

04

04

09

15

21

-06

15. USB

16

17

04

04

09

11

19

-08

16. USMB

09

17

01

06

10

14

28

-14

18 e JOURNÉE

19 e JOURNÉE

USB-ESS

JSK-NAHD

USMB-JSS

MCO-DRBT

PAC-JSK

USMA-USMBA

NAHD-MCO

CSC-USMH

USMBA-CSC

OM-MCA

DRBT-USMA

CRB-USB

USMH-OM

JSS-ESS

MCA-CRB

USMB-PAC

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS

8

17 e JOURNÉE

20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS 8 17 e JOURNÉE ESS 19h MCA L'arbitre Saïdi sous

ESS

19h

MCA

L'arbitre Saïdi sous pression

L'arbitre Saâidi est de l'avis de tous, le meilleur arbitre de la phase aller. Courageux, endurant et vif, il a presque réussi tous ses matchs, le plus dur étant celui qui avait opposé l'USMA à la JSK. Lundi dernier, les Sétifiens avaient accusé l'arbitre Benbrahem de les avoiré privés de la qualification devant la Saoura sur ses terres. Aujourd'hui, c'est le MCA qui exige un arbitrage correct. D'ailleurs Casoni dans ces mêmes colonnes avait déclaré : " On veut un arbitrage correct et honnête ". La commission d'arbi- trage a désigné Saidi qui sera assisté de Hadj Saïd et Meraoui. Ce trio se doit de se montrer ferme et à la hauteur de cette affiche.

Le MCA connait bien

Saidi a officié le MCA face à l'USB à Biskra et le Doyen avait gagné sur un but de Nekkache. Il a été choisi pour le match contre le CSC et le MCA avait perdu sur un score de 1-0, but valable et l'an dernier contre le CSC aussi à Constantine et le MCA a perdu sur le score de 2-0. Certes, il y a eu des défaites, mais ce n'était pas à cause de l'arbitre. Les Mouloudéens espèrent vraiment que cette fois encore, Saidi se montrera à la hauteur et assure une belle partie surtout que la camera sera présente étant donné que le RDV sera retrans- mis sur le petit écran.

A. Z.

Qui gagnera le 87 e match du championnat ?

Cet après-midi à partir de 19h, les Sétifiens et les Mouloudéens s'affrontent en championnat pour la 87e fois. Les Sétifiens mènent le bal par 30 victoires contre 25 pour le Doyen. 32 matches ont connu un score de parité. Mais, entre le Doyen et l'ESS, il y a eu des buts. 108 buts marqués par l'Aigle noir et 100 pour le Doyen. Tout le monde espère que le rendez-vous d'aujourd'hui connaitra un max de buts et du beau jeu afin d'as- sister à un choc entre deux grandes formations de foot.

L'ESS sans Zeghda, Rebiaï et Ziti

MAIS AVEC DJABOU

On disait après le match de coupe qui a vu la JSS éliminer l'ESS que 4 titulaires, et pas des moindres, allaient rater le choc face au MCA. Rebiaï et Zeghba ont vu rouge tandis que Djabou et Ziti ont été avertis pour contestation de décision. On a donc attendu la réunion du CD pour officialiser ces décisions, mais bizarrement et contre toute attente, la CD pré- sidée par Haddadj ne s'est pas réunie jeudi comme prévu. A la place, ils ont envoyé des notifica- tions aux clubs concernés sur leurs joueurs suspendus. A pro- pos de l'ESS, on a appris que Djabou n'était pas concerné et qu'il sera bel et bien présent ce soir face au MCA. Les trois autres sont suspendus.

LE CHOC DE TOUS

LES DANGERS

Les trois autres sont suspendus. LE CHOC DE TOUS LES DANGERS PAR AMINA Z. Aujourd'hui à

PAR AMINA Z.

Aujourd'hui à partir de 19h dans les hauts plateaux et précisément au stade du 8-Mai 45, un choc entre titans qui mettra aux prises l'ESS et le MCA. Un rendez-vous durant lequel chaque partie vise les 3 points. Un Aigle noir affecté par son élimination en coupe et amoindri par plusieurs de ses cadres face à un MCA qui a le vent

en poupe et ne veut pas être freiné par les Sétifiens. En effet, aujourd'hui les Vert et Rouge affronteront les Sétifiens chez eux et devant leurs suppor- ters. Les camarades de Nekkache à qui tout réussit depuis le début de cette nouvelle année, veulent maintenir le cap. Un défi osé, mais les Mouloudéens savent qu'ils ont un bon coup à jouer aujourd'hui. Car l'adversaire qui avait joué son

match de coupe d'Algérie lundi passé contre la JSS a été éliminé de la compétition la plus populaire du pays et, donc, est très affecté. Aussi, lors de ce match, les Sétifiens ont eu beaucoup de joueurs suspendus, que ce soit par carton rouge ou pour contestation de décision. En effet, 4 joueurs et pas des moindres seront absents pour cette affiche et les Vert et Rouge veulent profiter de

Casoni : «Un match important à gagner»

Le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d'Alger, Bernard Casoni pense que le RDV de cet après-midi contre l'ESS est important à réus- sir pour avancer dans le bon sens et croire très fort en les capacités du Doyen pour s'imposer à l'avenir. Cet après-midi, le stade du 8-Mai 45 sera le théâtre d'une grosse affiche. L'ESS qui accueille le MCA. Un match qu'il faut gagner pour le Doyen, car il y a un bon coup à jouer surtout que l'ESS est amoindrie par plusieurs de ses cadres et aussi affectée par l'élimi- nation en coupe d'Algérie. Pour Casoni : " C'est sûr que c'est un match important à gagner pour nous. D'ailleurs, tous nos matches que ce soit à domicile ou à l'extérieur sont très importants. On a bien pré- paré ce match et on verra sur le terrain. Ce genre de rencontre, il faudra les gagner en mettant du cœur et les tripes. " En tous les cas, Casoni veut gagner l'Entente. Car pour lui : " Si on veut passer à un niveau supérieur, il faut s'imposer face aux gros calibres. " Effectivement, car même si le Doyen a

PROBABLE

Nekkache.

EQUIPE

Chaouchi, Hachoud,

Azzi, Mebarakou,

Boudebouda, CEO

(Karaoui),

Bendebka, Amada,

El Mouaden,

Souibaâh,

l'occasion pour enfoncer la bande à Benchikha. Néanmoins, les Mouloudéens savent que rien n'est gagné d'avance. L'adversaire est motivé et a un banc de touche étof- fé et peut largement aligner un onze conquérant sans oublier la pression terrible qu'il y aura au stade sur les camarades de Balegh mais aussi sur les arbitres de la rencontre.

A. Z.

M. Z.
M. Z.

en allant rouspéter et contester à chaque fois les décisions de l'arbitre. Qu'elles soient cor- rectes ou mauvaises, il faut respecter l'homme en noir. Je ne veux pas voir des joueurs entourant l'arbitre pour l'im- pressionner. Faites votre tra- vail sur le terrain et vous allez gagner votre match. " Le Corse a montré à ses poulains la voie à suivre. Reste à voir si les Vert et Rouge sauront comment faire pour s'imposer dans les hauts plateaux et mettre fin à la suprématie de l'Entente.

A. Z.

Il veut faire comme Bracci et Rabier

L'ancien de l'OM, Bernard Casoni a envie d'emboiter le pas à Bracci et Rabier. Car, ce sont les deux derniers coaches qui ont permis au Doyen de s'imposer à Sétif. Les Vert et Rouge depuis trouvent du mal à vaincre l'Aigle noir que ce soit chez lui ou ailleurs. D'ailleurs, lors de la saison écoulée, le MCA s'est incliné en aller et retour, sans oublier que l'élimi- nation en coupe était devant l'Entente de Sétif. Après avoir réussi l'exploit à Bechar contre le dauphin du championnat, Bernard Casoni avide d'écraser les gros calibres, veut voir son groupe assurer aujourd'hui dans les hauts pla- teaux, car pour devenir une grande équipe, il faut s'im- poser dans ces grosses affiches et Casoni fait tout pour y parvenir. On verra si son groupe suivra les consignes aujour- d'hui afin de plumer l'Aigle noir dans son nid entouré de ses supporters.

assuré en cette nouvelle année une belle série, ce ne fut pas devant les grosses cylindrées. Deux qualifications en coupe d'Algérie contre respectivement le WAT et l'ABS et une victoire lors de la première journée de la phase aller contre l'USB au 5-Juillet. Donc, il a raison le Corse, pour montrer que le Doyen est capable de disputer le haut du tableau comme le sou- haitent tous les Mouloudéens, il faut s'impo- ser dans les chocs et cela donc passe par un bon résultat aujourd'hui contre les Sétifiens. Le coach veut voir un groupe qui crache le feu sur son passage. Car, l'ESS va tout faire pour remonter la pente et surtout garder cette invinci- bilité devant le Doyen qui commence à devenir lourde à digérer. Et donc, Casoni veut réussir l'ex- ploit à Sétif comme l'ont fait ses prédécesseurs, à savoir Bracci et Rabier qui avait fait tomber l'Aigle noir dans son nid.

CE QU’IL A DIT AUX JOUEURS

«Montrez que vous êtes capables de vous imposer devant les grands»

L'entraineur du Mouloudia d'Alger, Bernard Casoni, est une personne qui se nourrit des victoires. Il ne ménage aucun effort pour que ses joueurs soient prêt le jour J. Lors d'une causette avec ses joueurs hier soir, l'entraineur en chef du MCA, Bernard Casoni a tenu à mettre l'accent sur plusieurs points qu'il a jugé importants avant d'affronter l'ESS. D'emblée, le coach a fait savoir à ses poulains : "Vous allez affronter une bonne équipe qui va tout faire pour remonter la pente, surtout après son élimination en

coupe. En ce qui vous concerne, vous êtes sur une belle dynamique. Il faudra tout faire pour maintenir le cap. Montrez que vous êtes capables de vous imposer devant les gros calibres. L'occasion se présente devant vous pour montrer de quoi vous êtes capables. Il faut se donner à fond et gagner la rencontre. Je sais que vous pouvez le faire et vous savez comment faire pour y arriver." Les joueurs, très attentifs ont compris le message. Ils savent vraiment ce qui les attend et si l'ESS a pu s'imposer à Alger, le Doyen doit montrer qu'il

peut lui aussi faire de même dans les hauts plateaux.

«Je ne veux aucune protestation face à l'arbitre» Par ailleurs, le coach Casoni craint l'arbitrage aujourd'hui et a tenu à insister sur ce point devant ses poulains en décla- rant : " Evitez l'arbitre. Je ne veux aucune protestation face à l'arbitre. Pour éviter toutes les sanctions, concentrez-vous sur votre jeu uniquement. Gagnez le max de duels et faites le nécessaire pour vous imposer. Car, c'est comme ça qu'on gagne un match et pas

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

9

20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 9  Il souffre d'une entorse à

Il souffre d'une entorse à la cheville

Derrardja ne devrait pas rater le CRB

Lors de la séance d'en- trainement de jeudi passé, dans les sixtes, Walid Derrardja a contracté une entorse à la cheville. D'ailleurs, c'est la raison de sa non-convocation pour le match contre l'ESS. Derrardja devrait reprendre avec le grou- pe à la reprise pour préparer le CRB. Il est resté à Alger pour les soins nécessaires avant de reprendre le travail pour être opéra- tionnel lors de la pro- chaine journée qui verra le Doyen accueillir le CRB au 5- Juillet.

Bouhenna est

rentré en

France

Comme il est blessé, et n'est pas concerné ni par le match d'aujour- d'hui contre l'ESS ni par la prochaine journée, face au CRB, le défen- seur axial du MCA, Rachid Bouhenna a demandé l'autorisation pour rentrer chez lui en France et celle-ci lui a été accordée.

Le MCA à l'hôtel El Manara d'El Eulma

Hier, les Vert et Rouge ont pris leurs quartiers à l'hôtel d'El Manara au centre-ville d'El Eulma pour leur mise au vert avant d'affronter les Sétifiens chez eux aujourd'hui. A leur arri- vée, les Vert et Rouge ont rencontré l'équipe du MCEE qui allait quit- ter l'hôtel. Les joueurs se sont salués avant que les camarades de Karaoui ne rejoignent les chambres pour se reposer du voyage.

U21 : ESS-MCA au 8-Mai 45 à 15h aujourd'hui

Pour les espoirs, la bande de l'entraineur en chef, Lotfi Amrouche affronteront cet après- midi au stade du 8-Mai 45 à partir de 15h les Aiglons noirs dans un match difficile. Les Algérois qui restent sur une qualification en 8e de finale, veulent confirmer leur bonne santé face au premier chez lui dans les hauts plateaux. Les jeunes savent qu'ils seront suivis par Casoni et ils doivent tout faire pour être à la hauteur des attentes afin de gagner et aussi pour avoir le droit de s'entrainer avec leurs ainés.

PAR M. ZERROUKI
PAR M. ZERROUKI

A quelques heures seulement du choc entre l'ESS et le MCA, on imagine que la pression a atteint son max, n'est-ce pas ?

La pres-

sion est

tou-

jours

présente. Il faudra savoir la gérer et la canaliser pour assurer un match au top. Ce ne sera pas facile, car on joue en déplacement un gros calibre et donc, il faudra vraiment se surpas- ser et faire tout pour revenir des hauts plateaux avec un bon résultat. On est capable de surprendre l'Aigle noir dans son nid.

La dernière victoire du MCA contre l'ESS fut à Bologhine le 21 mars 2015, est ce que le Doyen est capable de remédier à cela aujourd'hui et gagner ?

Absolument. On a tout pour reve- nir de Sétif avec un résultat probant. Il faudra se montrer plus fort sur tous les fronts devant une équipe de l'ESS qui va tout faire pour gagner la

Il a marqué contre l'ESS lors du match aller

Azzi : «Tout pour récidiver aujourd'hui»

Auteur du but du MCA contre l'ESS lors de la rencontre de la phase aller à Bologhine étant donné que le rendez- vous s'est soldé par un score de un but partout, le défenseur axial du MCA, Ayoub Azzi veut refaire le même coup aujourd'hui. D'ailleurs, il le dira comme ça : " Effectivement, la chance m'avait souri lors du match aller où j'ai pu inscrire un but. Mais, on avait perdu tout de même deux points contre l'ESS étant donné que la rencontre s'est termi- née sur le score de un partout. Cela dit, je ferais tout pour récidiver aujourd'hui. Si l'oc- casion se présente, je ferais tout pour bien la négocier. Il faudra que je sois au top pour défendre les arrières de mon équipe c'est le plus important, car peu importe qui marque, quand on gagne le match. Les camarades savent ce qui les attend et ils vont tout faire pour assurer un max. Ce qui est sûr, c'est qu'on fera tout pour être à la hauteur des attentes et faire en sorte que les Chnaoua restent fiers de nous. M.Z.

faire en sorte que les Chnaoua restent fiers de nous. M.Z. Il affronte son ex-équipe Amada

Il affronte son ex-équipe

Amada : «Tout pour gagner»

Le milieu de terrain du Mouloudia d'Alger, le Malgache Amada estime que même s'il va affronter aujourd'hui son ex-club, il est bien déterminé à réussir son match et apporter le plus au MCA dans cette difficile confrontation. " Certes, j'affronte mon ex-équipe, mais je ferai tout pour gagner la rencontre. Car, on est sur une belle dynamique et on est conscient que maintenir le cap va nous donner plus d'envie et de convictions pour aborder la suite du parcours dans la sérénité et croire très fort en nos chances d'avoir une place sur le podium.

ESS

19h

MCA

CHAOUCHI

«CAPABLES

de surprendre l'Aigle noir dans son nid»

Le héros d'Omdourman est gonflé à bloc. Il n'a pas envie de perdre son invincibilité qui dure depuis trois matches déjà aujourd'hui à Sétif. Même s'il est conscient de la difficulté de la tâche, Faouzi Chaouchi comme toujours, va tout faire pour participer à la réussite du Mouloudia. Car il veut plumer l'Aigle noir et fera tout pour contrer ses raids.

rencontre chez elle. Seulement, on est sur une belle dynamique et il va falloir maintenir le cap. Pour cela, il faudra se montrer très fort sur tous les plans et faire tout pour vaincre.

Celui qui avait permis au Doyen de gagner l'ESS cette année-là, fut Aouedj qui aujourd'hui est devenu Sétifien…

Aouedj c'est un pote, mais il est parti à Sétif. Sur le terrain, il n'y aura pas d'état d'âme. Chaque joueur se donnera à fond pour être à la hau- teur dans son match. On va tout faire pour avoir le dernier mot, car c'est un match important pour nous. Cela va avoir son influence sur le titre.

Cette détermination de gagner, est- ce qu'elle est générée par le fait que l'ESS ait été éliminée en coupe d'Algérie ?

Non, car les Sétifiens savent faire la part des choses. Ils vont tout faire pour remonter la pente. A nous de nous montrer à la hauteur dans cette grosse affiche pour faire plaisir à notre public et aussi gagner des points en championnat. Il ne faut pas oublier qu'on est sur une bonne

lancée et on a envie de la maintenir très longtemps.

Sur un plan personnel, vous êtes conscients que vous aurez un accueil hostile. Est-ce que vous êtes prêt ?

Je suis habitué à cela. Moi, je me concentre sur mon match et je ferais tout pour garder ma cage vierge. Même mes camarades savent ce qui les attend à Sétif, et chacun de nous est prêt à relever ce défi.

Vous êtes depuis trois matches invincibles, on imagine que vous allez tout faire pour maintenir la cadence, n'est-ce pas ?

Hamdoulah, j'ai pu garder ma cage vierge jusque-là, et j'ai envie de maintenir le cap très longtemps. Même si ça sera difficile contre une bonne équipe de l'ESS, mais Inch'Allah, la chance sera avec nous pour contrer les Sétifiens chez eux et faire en sorte de gagner surtout qu'il ne faut pas oublier que l'an dernier on avait perdu dans trois matches contre l'ESS en coupe et en cham- pionnat. Donc, il est impératif pour nous de mettre fin au signe indien.

M. Z.

KACI-SAÏD a refusé de récupérer les 300 billets

«On a droit à 10% de la capacité du stade»

Le directeur général du MCA, Kamel Kaci Saïd a refusé de récupérer les 300 billets que les Sétifiens ont décidé de don- ner aux supporters du Mouloudia. Contacté par nos soins afin d'avoir ses impressions sur ce fait, le concerné estime que les Sétifiens auraient dû res- pecter la réglementation qui assure à l'équipe visiteuse les 10% de la capacité du stade. Et comme le 8-Mai 45 a une capacité de 25 000. Donc, 300 est un quota qui n'est pas res- pectueux de la réglementation. L'an dernier, le Mouloudia d'Alger avait accueilli les Sétifiens au 5-Juillet en cham- pionnat. La rencontre a été en faveur des Sétifiens et ces der- niers avaient bénéficié d'un quota de 15 000 billets. D'ailleurs, une défaite qui avait permis à l'ESS de gagner le titre alors que le Doyen s'est contenté de la seconde place. Lors du match aller de cette saison, le RDV s'est joué à Bologhine et a huis clos. Le Doyen

voulait avoir sa revanche et mettre fin au signe indien, mais le rendez-vous s'est soldé par un score de parité de un but partout. Cette fois-ci, les Vert et Rouge vont se présenter au stade du 8- Mai 45 avec une seule idée en tête celle de gagner, mais ils n'auront pas une grande foule présente dans les gradins pour les soutenir, car les Sétifiens ont décidé de donner 300 billets. Ils ont demandé à la direction du Doyen de se déplacer pour récu- pérer ce quota afin de le vendre à Alger, mais Kaci Saïd a refusé. Contacté par nos soins afin de comprendre ce refus, le directeur général du MCA dira : " Bien sûr que je refuse ce quota. On a droit à 10% de la capacité du stade et le 8-Mai 45 peut assurer 25 000. L'an dernier, l'ESS a eu 15 000 places au 5-Juillet. Et au match aller, on avait joué à huis clos. " Kaci Saïd estime que dans cette affaire, le Mouloudia a été lésé. Car, les Sétifiens aurait dû revoir le nombre des billets à la hausse et c'est la raison pour laquelle

KSK a refusé de prendre les billets pour les revendre à Alger. Les Chnaoua comptent faire le déplacement en masse et vont tout faire pour avoir le droit de suivre le match en live. Est-ce que la direction de l'ESS va revoir sa décision et permettre à plus de 300 fans de suivre le RDV ? On verra aujourd'hui si les Chnaoua auront plus de 300 places. Car les Algérois se sont donnés le mot pour enva- hir Sétif.

M. Z.
M. Z.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS

10

17 e JOURNÉE

20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS 10 17 e JOURNÉE ESS 19h MCA DIENG A SIGNÉ

ESS

19h

MCA

DIENG A SIGNÉ SA LICENCE

«JE SUIS IMPATIENT DE JOUER»

La nouvelle recrue du MCA, Aliou Dieng, a signé sa licence. D'ailleurs, pour le mettre dans le bain, le coach l'a convoqué pour le match de l'ESS.

PAR AMINA Z.

Le joueur est très déterminé à marquer son territoire et convaincre son coach à lui faire confiance pour jouer très vite. Car, pour le déplacement de l'ESS, Dieng est le 19e joueur. Il va se contenter de vivre hors terrain l'ambiance du MCA et il se peut qu'il joue le derby contre le CRB lors de la prochaine journée. Le Malien est bien décidé de le faire en tous cas. Aliou Dieng dira dans ce sens : " Effectivement, j'ai signé ma licence et je suis content de cette première convocation. Je vais tout faire pour être à la hauteur et je promets de me donner à fond pour être à la hauteur des attentes. Je sais que l'équipe a assuré depuis l'entame de cette phase retour et qu'il faudra engranger un max de points. On veillera à tout faire pour être au top. Je sais que c'est un déplacement difficile face à une équipe qui joue le haut du tableau et que chez elle, ce ne sera pas facile, mais on est prêt à relever le défi et faire en sorte de tout faire pour assurer. En ce qui me concerne, je vais continuer à bosser durement et faire tout pour avoir le droit de jouer le plus tôt possible. Car je veux participer à la réussite de mon équipe."

A. Z.

SOUIBAAH :

à la réussite de mon équipe." A. Z. SOUIBAAH : Yekdah a délivré le certificat de

Yekdah a délivré le certificat de conformité à Dieng

Mustapha Mahiouz, le soigneur du MCA avait raté la séance d'entrainement de jeudi dernier. Renseignement pris, on apprend que le soigneur avait rendez-vous avec le médecin de l'EN Dr Yekdah afin d'avoir le certificat de conformité pour permettre au milieu de terrain malien du Doyen, Aliou Dieng de jouer les prochaines journées.

Yekhlef

Wassim,

chargé de

communica-

«Profiter de la mauvaise passe de l'ESS»

de communica- «Profiter de la mauvaise passe de l'ESS» tion, de spon- soring et de marke-

tion, de spon- soring et

de

marke-

ting

Lors de sa conférence de presse, le directeur général du MCA, Kamel Kaci Saïd a annoncé qu'il a enga- gé Yekhlef Wassim pour être le nouveau chargé de communi- cation du MCA. Aussi, il aura comme tâche d'assurer aussi dans le spon- soring et le marke- ting. Donc, il prendra le poste de l'ex- directeur de sponso- ring et de marketing, Rafik Hadj Ahmed.

L'attaquant du MCA, Mohamed Souibaâh veut refaire le coup du WAT aux Sétifiens. Il est conscient que la tâche sera dure, mais il pense qu'il y a un bon coup à jouer aujourd'hui, surtout vu la situation des Sétifiens et il le fera savoir : "Il faut profiter de la mauvaise passe de l'ESS afin de gagner la ren- contre d'aujourd'hui. Certes, la tâche ne sera pas facile et on sait que les Sétifiens vont tout faire pour gagner chez eux, mais on doit tout faire pour avoir le dernier mot dans cette ren- contre importante. En ce qui me concerne, si le coach me fait confian- ce, je ferais tout pour être à la hau- teur et participer à la réussite de mon équipe. Ce qui est sûr, c'est qu'on est conscient de ce qui nous attend à Sétif."

OM

15h

USMBA

Médéa :

la victoire est impérative

De notre correspondant

M. GRINI

Comme s'il s'agit d'un match décisif. Un match qui n'accepte pas le partage. Un match où l'O Médéa doit gagner. Le Tout-Médéa retient son souffle. Tout le monde sait bien que ce match constitue le tournant important dans le parcours de l'actuel exercice pour le club phare de la région du Titteri. Ce qui veut dire que la victoire cet après-midi face aux gars de la Mekerra est impérative et tout autre résultat que le succès aura des retombées fâcheuses à l'avenir pour la formation des Orange et Bleu. Même un point du match nul ne sied pas avec les ambitions de l'OM de cette année qui sont le maintien et une pla- cez confortable au classe- ment final de la compéti- tion. Avec le bilan actuel des Olympiens, c'est de mauvais augure surtout si les camarades de Baouche viennent de trébucher aujourd'hui devant les capés de CEO. Cela, franchement, ne va pas travailler du tout les affaires de l'Olympique de Médéa, au contraire, il va les mener directement vers le gouffre ! Rien ne vaudra les trois points de la victoi- re, disaient les Blues. Des Blues qui vont venir en masse cet après-midi au stade Imam Lyes pour non seulement encourager et assister leur équipe préfé- rée, mais également voir de près les nouvelles têtes qui viennent de renforcer les rangs de l'OM à l'occasion de ce mercato d'hiver. Le staff technique médéen à sa tête Sid-Ahmed Slimani qui a tout au long de la semaine précédant le match d'au- jourd'hui axé son travail sur

le match d'au- jourd'hui axé son travail sur le volet psychologique, n'a pas demandé à ses

le volet psychologique, n'a pas demandé à ses protégés de lui ramener coûte que coûte les trois points de la victoire, mais il leur a demandé de jouer leur foot- ball et de penser à une issue positive du match. Il leur a fait savoir qu'ils possèdent toutes les qualités requises pour pouvoir arriver au bout de cette formation de la Mekerra qui vient à Médéa pour repartir avec un résultat probant. Le dri- ver des Vert et Rouge belab- bèsien, Si Tahar Cherif-El- Ouazani qui a plus d'un tour dans son sac et connait bien la façon avec laquelle évolue le club titterien sur sa pelouse, essayera dès l'entame de la rencontre à mettre en l'air la stratégie ''slimanienne'' et permettra à sa formation de tout ver- rouiller derrière et presser haut son adversaire, c'est-à- dire le pousser à commettre des bourdes défensives qu'on ne peut réparer par la suite. Slimani, en coach averti, voit ce que voit son confrère belabbésien et ne va pas laisser tomber son système de jeu en 4-3-3 qu'il

cile à manier ", dira-t-il avant d'ajouter : " Certes, on res- pecte cet adversaire, mais on ne peut faire mieux que de le battre et empocher les trois points de la victoire. Et je suis sûr qu'on est capables de gagner ce match face à Bel-Abbès. Enfin, tout que je peux ajouter c'est que nos supporters continuent à nous encourager car on leur promet que le meilleur est à venir ".

M. G.

a déjà mis en application lors de la dernière empoi- gnade de son équipe en coupe d'Algérie face à la petite formation de Belkheir bien que l'OM fut disquali- fiée. Aujourd'hui contre une bonne composante belabbè- sienne, le coach médéen mettra en application ce même système surtout avec l'incorporation de nouvelles recrues dans les avant- postes.

M. G.

EQUIPE PROBABLE

Morsly - Bousalem - Benamar - Chekmam - Boucherit - Boubekeur Islam - Bouabdellah - Bouchiba - Sameur - Abdelhafid - Baouche.

Hamidi hors des

18

C'est lors de la dernière séance d'entrainement que le nouveau venu Kamel Hamidi fut blessé. Donc, il ne sera pas disponible pour la rencontre d'aujour- d'hui face à l'USM Bel- Abbès et continuera à être soigné jusqu'à son entière guérison. Tout ça pour qu'il soit présent lors de la pro- chaine empoignade face à El-Harrach.

Absence de taille de l'axial Imad Boubekeur

Depuis la blessure qu'il a contractée lors de la confrontation qui a opposé son équipe à celle de Tadjenanet, le capitaine d'équipe et défenseur axial médéen Imad Boubekeur ne jouera pas le match d'au- jourd'hui et y sera le grand absent. Une absence qui va peser lourd dans le com- partiment défensif médéen. Le staff technique déplore l'absence de cette tour de contrôle au niveau de la citadelle médéenne, notamment à l'occasion de ce match d'aujourd'hui.

BENALI BENAMAR

«On doit gagner ce match»

Le défenseur latéral gauche des Olympiens, Benali Benamar, est optimis- te quant à un résultat pro- bant face à la formation de l'USM Bel-Abbès. " Ce sera une rencontre très difficile face à une équipe de la Mekerra qui voyage bien cette saison et qui a empoché autant de points en dehors de ses bases. Donc, on va faire très attention à cette équipe qui pratique aussi un beau football et qui est diffi-

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

11

20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 11 OM 15h USMBA LES SCORPIONS EN

OM

15h

USMBA

LES SCORPIONS EN

 

5 changements

dans l'équipe-type

Apparemment, le onze de CEO, qui va ren- contrer l'OM ce soir sur le terrain d'Imam Ilyes, subira, au moins cinq changements. Le premier responsable de la barre tech- nique ne veut pas prendre de risque pour le défenseur axial Zakaria Khali qui ne s'est pas encore rétabli de sa blessure à la cheville. Mohamed Lagraâ lui aussi souffre d'une élongation à la cuisse, alors que le meneur de jeu El-Arbi Tabti, qui souffre

 

 

d'une déchirure, et les deux meilleurs buteurs de l'équipe, Iheb Belhoucini et Habib Bouguelmouna, qui souffrent de petits bobos, ne joueront pas ce match, chose qui met le coach CEO dans une mau- vaise posture mais la qualification des nouveaux joueurs recrutés dernièrement lui permettra de les remplacer

10 millions de prime, une motivation de taille

Les dirigeants du club phare de la ville de Sidi-Bel-Abbès veulent que l'équipe revienne avec les trois points de la rencontre face à l'OM sur le terrain de ce dernier. Aussi, il a promis aux joueurs une coquette prime en cas de victoire demain. 10 millions de centimes que les camarades de Benabderrahmane pourront empocher s'ils arrivent à battre cette équipe de Médéa.

Toual, Zerrouki, Lamara, Salah et Benabderrahmane en défense

Après sa bonne prestation depuis quelques temps, Othmen Toual, le portier des Scorpions gardera sa place dans les bois. A l'exception de l'absence de Zakaria Khali qui ne risque pas de jouer le match suite à sa blessure contracté à la cheville, le com- partiment défensif ne bougera pas aujour- d'hui face à Médéa. Le premier respon- sable de la barre technique Si Tahar Cherif El-Ouezzani n'a pas l'intention de le cham- bouler, CEO compte aligner dans l'axe cen- tral le capitaine de l'équipe Farés Benabderrahmane avec la nouvelle recrue, Salah, et ses deux latéraux Zerrouki et Lamara.

Labani dans la récupération

 

Pour ce qui concerne la récupération la mission sera attribuée au revenant au club Yahia Labani à la place de Mohamed Lagraâ qui souffre d'une élongation à la cuisse. L'ex- de l'US Biskra aura la tâche de freiner les attaquants adverses avant qu'ils arrivent au niveau de sa défense

Hier,

entraînement

à l'annexe

Tchaker

 

Profitant de la mise au vert à Blida, la délégation de l'USMBA a program- mé une séance d'en- trainement hier à partir de 17h à l'an- nexe du stade Mustapha Tchaker. Une séance qui fut consacrée aux der- niers réglages de la rencontre de cet après-midi contre Médéa DJI. A.

Zouari, Mebarki et Bounoua dans l'animation

Le milieu défensif sera constitué du trio Abdelkrim Zouari, Abdelsamed Bounoua et Bilal Mebarki qui vient de parapher son contrat avec le club. Les trois joueurs auront la responsabilité de faire marcher l'équipe sur le plan offensif et alimenter le groupe en balles de buts.

Bouguettaya et Seguer en attaque

Vu que les deux meilleurs buteurs de l'équipe, à savoir Iheb Belhoucini et Habib Bouguelmouna, seront absents suite à leur blessure, ce match sera une occasion pour la nouvelle recrue Mohamed Seguer de

 

signer sa première apparition malgré que ce dernier a chopé une grippe qui l'a empê- ché de s'entrainer avec le groupe avant- hier. L'ancien du MCA sera associé à l'en- fant du club, Ameur Bouguettaya.

 

DJI. A.

 

La FIFA donne raison à Jessy Mayele

Défalcation de 6 points pour l'USMBA !

Coup dur pour la sympathique équipe de l'USMBA à qui la FIFA vient de décider d'une défalca- tion de 6 points. L'affaire remon- te à 2015 lorsque le joueur Jessy Mayele, Hollandais d'origine congolaise, a attaqué au TAS l'USMBA pour non-respect du contrat qui les liait. La FAF, qui a donné gain de cause au joueur, a sommé le club de lui payer ce qu'il lui doit. Mais à cause des changements à la tête de l'USMBA à cette époque-là, aucu- ne réponse n'a été donnée à ce courrier. La date dépassée, la FIFA a ordonné la défalcation de 6 point au club et le payement immédiat du joueur sous menace d'autres sanctions encore plus sévères. On ya reviendra avec plus de détails dans notre édi- tion de demain.

d'autres sanctions encore plus sévères. On ya reviendra avec plus de détails dans notre édi- tion
d'autres sanctions encore plus sévères. On ya reviendra avec plus de détails dans notre édi- tion

conquérants à Médéa

Les Unionistes se déplaceront aujourd'hui au stade Imam Ilyes pour affronter l'équipe locale de l'OM, dans un match comptant pour la 16e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis.

De notre correspondant

DJI. ADEM

Après la bonne prestation à domicile contre l'ESS, et le CRB en championnat sans oublier la quali- fication pour le prochain tour de la coupe d'Algérie les gars de la Mekkera sont plus que jamais déci- dés à continuer sur ce bon chemin. Le match de cette après-midi est très important pour eux. Ils ont encore besoin de points pour gri- gnoter quelques places au classe- ment. Mieux, les Scorpions veulent continuer la bonne série de quatre matchs sans défaite. Pour sa part, le staff technique a axé son travail lors des dernières séances sur le volet de la récupération sans oublier le plan psychologique afin de motiver ses troupes et les sensi- biliser sur l'importance de ce ren- dez-vous. La direction du club, de son côté, a essayé de mettre les joueurs dans les meilleures condi- tions avant ce match en les moti- vant à bloc. En plus de leur avoir promis une forte prime en cas de

bloc. En plus de leur avoir promis une forte prime en cas de succès cet après-midi.

succès cet après-midi. Voilà qui devrait les motiver et les inciter à tout donner pour revenir à Sidi- Bel-Abbès avec le gain de la ren- contre

Travail devant les buts et centres La dernière séance d'hier matin effectuée sur le terrain du 24- Février a été quasiment consacrée au travail devant les buts et les centres. En effet, pas moins de cinq exercices dédiés à cet aspect avec ou sans obstacles en guise de joueurs pour les contourner rapide- ment puis revenir à la place initiale le plus vite possible. Une manière d'inciter les joueurs à travailler aussi la rapidité d'exécution et les automatismes liés à cet exercice

Cherif El-Ouezzani veut des guerriers à Médéa Durant les deux derniers jours de préparation, le boss de l'USMBA a su remobiliser ses troupes pour le jour J, surtout que la tâche s'annon- ce difficile pour son équipe, cette

après-midi, face à une bonne équi- pe de Médéa. Pour ce match, le coach attend beaucoup de ses joueurs, c'est une rencontre qui aura, en cas de victoire des Scorpions, une grande répercus- sion sur le classement. C'est pour cette raison que CEO s'attend à ce que ses joueurs se donnent à fond. Par ailleurs, il leur dira qu'il veut voir 11 guerriers, cette après-midi, sur le terrain.

Et il tient son onze de départ Afin de préparer la rencontre de l'USMB, l'ancien capitaine de l'équipe nationale des années 90 a pris le temps nécessaire pour être fixé sur l'état de forme de ses joueurs, avant de trancher sur les onze éléments qui débuteront le match d'aujourd'hui. Cherif El- Ouezzani a attendu la séance d'hier pour composer son équipe type qui connaitra sans doute quelques changements suite aux blessures de certains joueurs.

DJI. A.

Bounoua : «Nous sommes déterminés à battre Médéa»

Le meneur de jeu de l'USMBA, Abdelsamad Bounoua, estime que lui et ses coéquipiers sont prêts pour ce rendez-vous et qu'ils vont tout faire pour battre leur adversai- re et prouver que les derniers bons résultats ne sont pas le fruit du hasard, le pur produit de l'USMBA noua a ajouté que les nouveaux joueurs vont donner un plus au club pour battre l'équipe de Médéa.

Comment se porte le groupe, quelques heures avant le début de la rencontre ?

L'ambiance est bon enfant, nous sommes concentrés sur notre match de cette après- midi devant une très bonne équipe de Médéa

Cette après-midi, contre l'OM, vous allez jouer derrière ou ouvrir le jeu ?

Tout dépendra du schéma

adopté par le staff technique. Nous n'aurons qu'à appliquer les consignes de l'entraîneur qui a une meilleure lecture du jeu et trouvera la façon d'aborder ce match très important pour nous car on est obligé de réaliser un bon résultat.

Quelles sont vos chances lors de cette affiche ?

Nous avons des chances, même si sur le papier notre adversaire reste favori du fait qu'il joue devant son public, mais nous sommes armés d'une grande volonté, d'ailleurs on l'a comme atout pour battre cette équipe de Médéa.

Mais votre équipe est amoindrie de cinq joueurs titulaires. Cela ne vous inquiète pas ?

Bien sûr car l'absence de Khali, Lagraâ, Tabti,

pas ? Bien sûr car l'absence de Khali, Lagraâ, Tabti, Belhoucini et Bouguelmouna, qui sont des

Belhoucini et Bouguelmouna, qui sont des piliers de l'équi- pe, est gênante mais je pense que ceux qui vont les rempla- cer, notamment les nouveaux joueurs recrutés dernièrement vont les remplacer à mer- veille.

On sent en vous une certaine détermination à arracher un bon résultat

En effet, nous avons une grande envie de remporter un succès pour confirmer nos dernières victoires acquises en coupe et en championnat et la possibilité de grignoter quelques places au classe- ment. On sait que notre mis- sion sera difficile mais pas impossible. Mais sachez, comme je viens de le dire, que Médéa sera accompagnée de son grand public qui, les aide- ra beaucoup, alors c'est à nous de les piéger sur leur jardin. DJI. A.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

12

EQUIPE NATIONALE

Samedi 20 janvier 2018 12 EQUIPE NATIONALE Le joueur serait toujours suspendu au niveau national
Le joueur serait toujours suspendu au niveau national KERBADJ “ BELAÏLI N'AURAIT PAS ÉTÉ QUALIFIÉ
Le joueur serait toujours suspendu au niveau national
KERBADJ
“ BELAÏLI
N'AURAIT PAS ÉTÉ
QUALIFIÉ AU MCA”

Le transfert de Belaïli aura été sans doute le feuilleton de la fin du mercato hivernal.

PAR SMAÏL M. A.

Le MCA, l'USMA e l'ES Tunis ont fait des pieds et des mains pour le recruter mais Angers a barré la route et a dit non. Au moment où Kaci-Saïd crie au scandale et au sabotage trouvant que son club a été injustement empêché de le recruter par ses ennemis, le président de la LFP Mahfoud Kerbadj a déclaré hier matin à la radio que même si le MCA avait réussi à convaincre Saïd Chaâbane, l'enfant d'Oran n'aurait pas pu jouer au MCA : "Pour moi il n'aurait pas été qualifié, sa suspen- sion en Algérie est de 4 ans et il n'y a pas eu d recours ",

a-t-il dit. A noter que le recours introduit par la défense du joueur avait visé la suspension de la FIFA et elle a été réduite de 4 à 2 ans, le joueur est devenu opérationnel donc dès sep- tembre 2017, en revanche la suspension au niveau de la FAF n'a pas été contestée, ce qui fait qu'elle va se pour- suivre encore pour les deux prochaines saisons. Autrement dit, si la défense du joueur ne recourt pas au TAS comme elle l'avait fait pour réduire la suspension à 2 ans, Belaïli ne pourra en aucun cas porter le maillot d'un club algérien avant sep- tembre 2019, c'est ce qui res- sort des propos de Kerbadj,

ce qui nous fait dire que l'échec du transfert de Belaïli cet hiver au MCA aura été un mal pour un bien, sur- tout s'il arrive à décrocher un contrat du côté du Sporting. "40 nouvelles recrues sont bloquées" Par ailleurs, Kerbadj a annoncé qu'environs 40 joueurs sont bloqués à cause de l'interdic- tion de recrutement pronon- cée à l'encontre de leurs nouveaux clubs, la LFP ne livrera pas de licence à ces éléments avant de régler leurs litiges au niveau de la CRL : "Près de 40 joueurs dont 6 étrangers sont blo- quées par la LFP ", a-t-il dit, précisant que l'USMBA pour le moment est le seul club

faisant partie initialement des teams suspendus, et ayant pu qualifier leurs joueurs après avoir réussi à éponger leur dettes.

«L'affaire Guitoune, un problème de vali- dation» Le président de la LFP a aussi laissé croire que le dos- sier Guitoune connaîtra un dénouement heureux au cours de cette prochaine semaine : "Le dossier a été reçu il n'y a pas de problè- me, sauf qu'ils ont eu un problème de validation au niveau du TMS, on va traiter ce dossier au courant de la semaine ", a-t-il affirmé. S. M. A.

MONACO PRÊT

À SE SÉPARER DE GHEZZAL

PAR MEHDI KABI

Arrivé en début de saison au sein de l'AS Monaco, Rachid Ghezzal pour- rait quitter son club avant la fin du mercato hivernal. Six mois seulement après son arrivée en provenance de l'Olympique Lyonnais à l'ASM, l'atta- quant international algérien pourrait changer d'air avant la fin du mercato hivernal. Ce dernier est dans le viseur de plusieurs clubs à l'image de l'AC Milan qui avait déjà tenté de s'attacher ses services lors du dernier mercato d'intersaison mais qui n'avait finale- ment pas eu l'accord du joueur qui a préféré rester au sein du championnat français de première division. Cependant, après une phase aller non concluante, Rachid Ghezzal pourrait quitter son club. Selon la presse françai- se, la direction monégasque a décidé de faciliter le départ de son attaquant dans le cas où une bonne offre serait mise sur la table. Comme tout le monde le sait, l'AS Monaco a eu Rachid Ghezzal gratuitement et sans avoir à dépenser de l'argent. Ce dernier était libre de tout contrat après qu'il n'ait pas trouvé d'accord avec l'Olympique Lyonnais afin de prolonger. Il était donc un bon joueur libre sur le marché des transferts et que Monaco n'a pas voulu laisser partir. Ce qui est sûr, c'est que la forma- tion française aura fait un bon investis- sement, puisque l'international algérien pourra maintenant rapporter une belle somme au club. Après six mois seule-

ment, Rachid n'aura pas coûté beau- coup à Monaco qui ne lui a payé que ses salaires, ainsi dans le cas où un club ferait une bonne offre avant la fin du mercato hivernal, il sera libre de partir. En tout cas, le dernier mot reviendra à l'attaquant international algérien. Ce dernier devra choisir entre changer d'air ou reste à Monaco et tenter de s'imposer. Il faut savoir, qu'il n'a pas réussi à gagner sa place depuis son arrivée au sein du club et qu'il a beau- coup de mal à s'imposer sous les ordres de Leonardo Jardim. Son entraîneur ne compte pas beaucoup sur lui et ne lui donne que peu de temps de jeu. Une situation qui déplaît fortement à Rachid Ghezzal qui voudrait retrou- ver de la compétitivité. En tout cas, ses débuts étaient bons et tout le monde se rappelle de son premier match où il était entré en jeu face à Metz lors de la 3e journée de la Ligue 1. Son équipe était en difficulté et il a réussi à délivrer une passe décisive pour Radamel Falcao qui a inscrit le seul but du match. Les supporters avaient découvert un excel- lent Rachid

Ghezzal, mais la concurrence a finale- ment eu raison de lui.

L'ASM veut 15 millions d'euros Monaco ne veut pas placer la barre très haut et compte négocier le prix pour la libération de son attaquant. La direc- tion monégasque voudrait avoir 15 mil- lions d'euros afin de se séparer de son poulain mais pourrait très bien revoir son prix à la baisse dans le cas où un club négocierait sérieusement. Il faut savoir qu'Everton aussi a mis l'interna- tional algérien dans sa ligne de mire et voudrait s'attacher ses services cet hiver. La formation anglaise évoluant en Premier League avait déjà tenté une approche lors du dernier mercato alors que le joueur était libre de tout contrat, mais Rachid a finalement opté pour l'ASM. Everton, qui est en difficulté, voudrait cette fois se renforcer et compte sur l'atta- quant des Verts. Une offre à hau- teur de 12 à 14 millions d'euros devrait être faite dans les pro- chains jours et reste à savoir que choisira Rachid Ghezzal. Ce dernier est à la recherche de temps de jeu et pourrait opter pour un départ plutôt que prévu.

M. K.

et pourrait opter pour un départ plutôt que prévu. M. K.  PRÊTÉ 6 MOIS AVEC

PRÊTÉ 6 MOIS AVEC OPTION D'ACHAT PAR GIRONA

Boulaya officiellement au FC Metz

À bientôt 25 ans, Farid Boulaya ouvre une nouvelle page dans sa carrière de joueur. Le milieu du terrain de Girona (Liga) s'est engagé pour les 6 prochains mois avec le FC Metz lanterne rouge du championnat de Ligue1 française. A l'essai la semaine passée au FC Metz après avoir été auto- risé par son club espagnol, Boulaya avait hâte de trouver un club qui lui offri- rait le temps de jeu qu'il faut, le joueur n'a en effet pas bénéficié de ça dans son équipe qu'il a rejoint l'été passé. Boulaya était très entreprenant durant sa période d'essai et a convaincu Frédéric Hantz le coach du FC Metz, et ce dernier a fini par donner le feu vert pour son recrutement, Boulaya a fini par rejoindre ce club à titre de prêt pour les 6 prochains mois avec option d'achat. Milieu offensif polyvalent, Boulaya vient appor- ter une solution sup- plémentaire à Frédéric Hantz sur le plan technique et aider la formation messine, 20e au clas- sement, dans sa mis- sion maintien. S. M. A.

Bensebaïni

incertain face

à Angers

Le Stade Rennais devra faire face à une hécatombe de blessés avant la rencontre d'aujourd'hui face à Angers. En plus du buteur Wahbi Khazri qui a déclaré forfait, six autres joueurs sont incertains, dont l'international algé- rien. Selon l'entraî- neur de Rennes, Sabri Lamouchi, Bensebaîni pourrait rater cette rencontre dans le cadre de la 22e jour- née de la Ligue 1 : " Les matchs s'accumu- lent, il y a de la fatigue et des petites douleurs ici et là. Il y a un point d'interro- gation sur l'état de forme de Yoann Gourcuff, Benjamin Bourigeaud, James Lea-Siliki, Mehdi Zeffane, Ramy Bensebaïni et Benjamin André " a expliqué le technicien français en conféren- ce de presse. Le match est prévu pour aujourd'hui et encore aucune confirmation n'a été donné quant à la participation de l'ancien défenseur du Paradou. M. K.

MAHREZ

ET LEICESTER CITY REÇOIVENT WATFORD

Paradou. M. K. MAHREZ ET LEICESTER CITY REÇOIVENT WATFORD Match important pour Riyad Mahrez et ses

Match important pour Riyad Mahrez et ses co-équipiers face à Watford aujourd'hui où les trois points devront rester au King Power Stadium.

L'international algérien et ses co- équipiers s'attendent à un match diffici- le cette après-midi face à Watford dans le cadre de la 24e journée de la Premier League. Après une très bonne presta- tion face à Chelsea et Fleetwood Town, les Foxes veulent confirmer leur bonne forme et espère arracher une victoire

afin de continuer sur leur bonne série en championnat. Il faut dire que ces derniers ont réussi de bons résultats lors des deux derniers matchs et se retrouvent à la huitième place de la Premier League. Une victoire face à Watford pourrait leur permettre d'égali- ser le nombre de points de Burnley et d'espérer jouer pour les cinq premières places du championnat. Pour la ren- contre d'aujourd'hui, Riyad Mahrez débutera dans le onze de départ. Ce dernier, qui est en pleine forme et qui a réussi de belles prestations dernière- ment, sera le principal atout de son équipe face à Watford. Il est attendu comme la solution lors de ce rendez- vous difficile et tout le monde attend de lui une bonne prestation. Il faut dire que son entraîneur, Claude Peul, comp- te beaucoup sur lui et le lui a fait savoir à plusieurs reprises. D'ailleurs, pour le technicien français, il est impossible de se séparer de son milieu de terrain lors de ce mercato hivernal. Il réussit à mener son équipe vers le haut et reste l'un des éléments les plus efficaces de la Premier League. C'est donc logique- ment qu'il sera titularisé une nouvelle fois. Quant à son co-équipier, Islam Slimani, il ne devrait pas débuter la ren- contre. Ce dernier n'a toujours pas réus- si à gagner sa place et son entraîneur ne compte pas sur ses services. Il a d'ailleurs décidé de lui faciliter son départ dans le cas où une offre d'un club allait être soumise. Claude Puel, l'a confirmé lors de sa dernière sortie médiatique et a déclaré que son atta- quant ne devrait pas rester à Leicester City jusqu'à la fin de la saison. Reste à savoir où ira Slimani qui est dans le viseur du Sporting Lisbonne ou encore de Besiktas. En tout cas, la victoire face à Watford sera importante pour les

Foxes.

M. K.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

EQUIPE NATIONALE

13

Samedi 20 janvier 2018 EQUIPE NATIONALE 13 En signant à El Ettifaq , le gardien a

En signant à El Ettifaq, le gardien a fait un pas en avant

CE QUI RESTE À

FAIRE POUR QUE

MBOLHI

RETROUVE L'EN

CE QUI RESTE À FAIRE POUR QUE MBOLHI RETROUVE L'EN Le 31 octobre dernier, Compétition titrait

Le 31 octobre dernier, Compétition titrait : Madjer casse le mythe Mbolhi, c'était au lendemain de l'établissement de la liste des convoqués pour la double confrontation contre le Nigeria et la RCA.

ON M'A DIT QUE

 

Doukha :

«Bienvenu

 
 

à Raïs»

 

bilité de convoquer Mbolhi et le laisser sur le banc, Madjer a construit un mur plus grand qu'il ne le croyait autour de l'EN, on peut même dire que vu l'impor- tance accordée par Madjer à Chaouchi, le retour de Mbolhi n'est pas d'actualité, car une petite analyse des propos du coach nous per-

 

PAR SMAÏL M. A.

Le nouveau sélection- neur qui a décidé de faire sa propre révolution, avait sur- pris plus d'un en écartant Feghouli et surtout le portier Raïs Mbolhi, d'autant plus que ce dernier avait été promu capitaine, et sa pré- sence dans le groupe était nécessaire, il faut dire que le gardien adoré des Algériens avait assumé cette responsa- bilité entièrement, faisant des déclarations incendiaires, au lendemain de la défaite à Hamlaoui contre la Zambie :

" Celui qui ne veut pas venir jouer en EN, il n'a qu'à rester chez lui. On veut des élé- ments qui jouent à 100% de leurs capacités, on ne veut pas de joueurs qui viennent juste pour le plaisir de porter le titre de joueur internatio- nal", avait fait savoir Mbolhi ", c'était à l'époque d'Alcaraz, mais visiblement cela n'a pas trop convaincu Madjer qui avait une autre idée, un autre portier à ressortir des archives de l'EN.

Parole C'est en effet Faouzi Chaouchi qui a été l'élu de Madjer, le nouveau sélection- neur et dans le but de rame- ner du sang neuf a fait appel à un ancien, histoire de faire du neuf avec du vieux, mais petit souci : Chaouchi ne jouait pas au MCA, il vivait donc le même problème que Mbolhi, à ce moment-là, on ne savait pas encore l'idée sur laquelle Madjer s'est basé pour opter pour ce choix, sa

première conférence de pres- se n'a pas été non plus riche en enseignements. En effet, Madjer qui s'est basé sur le critère du manque de com- pétition pour écarter Mbolhi d'après ses dires a avoué avoir eu du mal à convoquer

le gardien qui jouait à l'époque encore à Rennes, tout en le laissant sur le banc

Azzedine Doukha, qui a lui aussi opté pour le cham- pionnat saou- dien lors du

Azzedine Doukha, qui a lui aussi opté pour le cham- pionnat saou- dien lors du dernier mercato d'intersaison a publié une photo sur le réseau social, Instagram, où on le voit aux côtés de Raïs Mbolhi en équi- pe nationale tout en lui sou- haitant la bien- venue : " Je souhaite la bienvenue à Raïs Mbolhi au sein du cham- pionnat saou- dien." Les deux gardiens de but algériens auront l'occa- sion de se croi- ser sur le ter- rain lors des prochaines journées du championnat.

LE CHAMPIONNAT SAOUDIEN EST PLUS FORT QU'AVANT”

Peu bavard et très réservé, Raïs Mbolhi a quand même donné sa première interview à l'occasion de son arrivée dans le championnat saoudien pour s'engager avec l'équi- pe d'El Ettifaq. C'est sur MBC et une émission consacrée au championnat local que Raïs a préféré lâcher ses premiers mots, une petite interview à travers laquelle il a expliqué com- ment il a atterri dans l'équipe d'Al Dammam : " Les négociations ont duré quelque temps et finalement, elles ont accouché d'un accord, et d'une signature et j'en suis content", a-t-il dit d'emblée.

ont conseillé de rejoindre l'Arabie Saoudite, il dit avoir compris que le championnat local est devenu meilleur et surtout plus fort qu'avant : "J'ai suivi quelques matches, et j'ai beaucoup d'amis ayant rejoint des équipes ici, des Européens surtout, je sais que les clubs saoudiens sont plus forts et sont mieux qu'avant ", a-t-il dit.

«J'ai travaillé pendant mon arrêt et j'ai pas

de problèmes physiques»

la question de savoir depuis

quand il n'a pas joué de match,

A

:

" Je n'ai pas écarté définiti-

met de comprendre que Mbolhi ne sera convoqué que s'il est sur d'être titulaire en sélection, car aux yeux de Madjer, Chaouchi est le numéro 1 et va le demeurer, du moins tant qu'il joue d'en- trée au MCA et qu'il fait de bons matches. Certes Mbolhi a fait un pas géant pour retrouver l'EN en signant en Arabie Saoudite, mais son avenir avec l'EN dépend de la forme de Chaouchi. Lors des deux derniers stages des locaux et même lorsque l'EN a joué le Rwanda, Madjer n'a pris que 2 portiers, il n'a pas donné d'explication à ça, mais cela laisse entendre que l'identité du 3e gardien après Chaouchi et Salhi n'est pas encore connue, il s'agit là du seul brin d'espoir que peut avoir Mbolhi pour travailler dans le but de regagner une

place chez les Verts, en priant Dieu que les propos de Madjer concernant sa mise à l'écart soient vrais, le coach ayant laissé planer le doute concernant certains dossiers notamment celui de Feghouli, écarté sans donner le moindre justificatif

valable.

S. M. A.

vement Mbolhi, mais il s'agit tout simplement d'un choix que j'ai fait en concertation avec le staff technique. Je ne peux pas le reléguer sur le banc alors qu'il est le capitai- ne de la sélection, ça aurait été un manque de respect à son égard. Nous avons pris la décision de donner la chance à d'autres portiers à l'image de Chaouchi et Rahmani pour voir ce dont ils sont capables."

Mbolhi reconnaît s'être éloigné

«Prêt pour ce nouveau challenge» Visiblement bien informés de la situation du joueur qui n'a pas été actif depuis une bonne période, l'animateur de l'émission a insis- té pour savoir le degré d'aptitu- de du joueur à reprendre la compétition, Raïs se dit prêt à relever le défi, mais avant il dit avoir hâte de commencer le tra- vail quotidien avec ses nouveaux équipiers : " Je suis prêt pour ce challenge, et j ai hâte de rencontrer mes nouveaux coéqui- piers."

quelque peu des terrains, il explique

par le départ de Gourcuff qui a

poussé la direction à le libérer, avant de rassurer son interlocuteur et donc les fans d'El Ettifaq qu'il est apte vu qu'il a continué à s'entraîner et à entretenir sa forme : "Mon dernier match remonte à quelques mois déjà, mais le coach a changé et son départ a provoqué plu- sieurs changements, entre-temps j'étais en sélection où j'ai joué et même après mon départ de mon ancien club, j'ai continué à tra- vailler dur à titre personnel pour rester en forme, donc il n'y a aucun souci de ce côté là ", conclut-il.

S. M. A.

ça

aucun souci de ce côté là ", conclut-il. S. M. A. ça «J'ai beau- coup d'amis

«J'ai beau- coup d'amis qui ont joué ici» Mbolhi reconnaît avoir été conseillé par ses amis, ce sont ces derniers qui lui

La balle dans le camp de Chaouchi Au-delà de la contradiction remarquée par les observa- teurs dans la gestion des cas des gardiens, on notera que Madjer a laissé la porte ouverte à Mbolhi, à condi- tion qu'il retrouve du temps

de jeu, ce qui va visiblement être le cas après sa signature

à

en Arabie Saoudite n'est pas fameux, mais pour un Mbolhi avec toute l'expérien- ce qu'il a pu emmagasiner durant sa carrière, il suffit juste d'être au top physique- ment, mais ce critères pour-

rait ne pas suffire, car Madjer

El Ettifaq, certes le niveau

a

effet, en évoquant l'impossi-

placé la barre très haut. En

en évoquant l'impossi- placé la barre très haut. En Mandi pourrait rater le Barça Le défenseur

Mandi pourrait rater le Barça

Le défenseur internatio- nal algérien, Aïssa Mandi a été victime d'un choc lors des entraînements de son équipe et pourrait rater le match contre le FC Barcelone. Coup dur pour le Real Betis lors de l'entraîne- ment d'hier. Aïssa Mandi a eu un choc avec l'un de ses co- équipiers et n'a pas pu finir la séance avec le reste du groupe. Il a d'ailleurs travaillé en solo et le staff médical a pris le relais

afin de tenter de savoir ce qu'il avait et si ce n'était pas grave. Selon le site, futbolistos, le médecin de l'équipe n'a pas encore rendu son verdict pour le défenseur international algé- rien et celui-ci pourrait rater le choc face au FC Barcelone. Il faut dire que le staff technique ne veut prendre aucun risque avec son poulain et dans le cas où il n'aurait pas retrouvé toutes ses facultés avant

demain, il ne devrait pas être dans le groupe qui recevra le leader. Un coup dur pour l'en- traîneur du Real Betis, Quique Setién, qui compte beaucoup sur son poulain et qui est deve- nu l'un des cadres de son équi- pe. En plus, Aïssa Mandia a souvent brillé lors des grandes affiches en Liga et était attendu afin d'aider son équipe à garder le maximum de points à domi- cile. Le staff médical fait tout

afin de le remettre sur pied le plus rapidement possible et le verdict devra être donné dès aujourd'hui afin que l'entraî-

neur puisse lui désigner un bon remplaçant si nécessaire. Ce qui est sûr, c'est que ce match comptant pour la 20e journée du championnat espagnol de première division s'annonce difficile et l'absence d'Aïssa Mandi sera un gros coup dur

pour le Real Betis.

M. K.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

14

LIGUE 1 MOBILIS 17 e JOURNÉE

20 janvier 2018 14 LIGUE 1 MOBILIS 17 e JOURNÉE USMA 16h NAHD MEFTAH ET HAMZAOUI

USMA

16h

NAHD

MEFTAH ET HAMZAOUI ÉCARTÉS

C'est à l'issue de l'ultime entraînement effectué hier après-midi, l'entraîneur Miloud Hamdi a dévoilé la liste des 18 joueurs concernés par le derby face au Nasria. A la grande surprise, le coach usmiste a écarté Rabie Meftah pour des choix purement techniques. Une façon pour laquelle Hamdi veut pousser son latéral droit à fournir plus d'efforts afin de retrouver son meilleur niveau. Idem pour Okacha Hamzaoui qui ne sera pas concerné par la confrontation de cet après- midi.

Bouderbal

convoqué

L'entraîneur Miloud Hamdi a convoqué Rafik Bouderbal pour le match d'aujourd'hui face au NAHD, et ce, pour la première fois. Le joueur espère avoir la chance de jouer au moins pour quelques minutes.

LES 18

CONVOQUÉS

Zemmamouche, Berrefane, Benguit, Benyahia, Chafaï, Abdellaoui, Cherifi, Benmoussa, Benkhemassa, Chita, Koudri, Beldjilali, Sayoud, Yaya, Meziane, Ardji, Bouderbal, Darfalou.

L'ÉQUIPE

PROBABLE

Zemmamouche, Benyahia, Chafaï, Benguit, Abdellaoui, Benkhemassa, Koudri, Sayoud, Benmoussa, Yaya, Darfalou.

LA VICTOIRE, SEUL MOT

D'ORDRE DES ROUGE ET NOIR

Les regards seront braqués cet après-midi, à partir de 16h, sur le stade 5-Juillet qui abritera le derby algérois opposant l'USMA au NAHD. Un match qui s'annonce palpitant entre deux formations qui n'ont perdu aucun derby depuis l'entame de la saison, laissant ainsi prédire des débats intéressants et riches en couleurs.

PAR ANIS S.

Auréolés par leur brillan- te qualification pour les 1/8 de finale de la coupe d'Algérie aux dépens du CSC, c'est avec un moral gonflé à bloc que les Rouge et Noir de l'USMA aborderont la grande empoi- gnade de cet après-midi. Il faut dire que la victoire demeure impérative pour eux pour espérer réduire encore l'écart sur l'actuel leader, le CSC, en l'occurrence, et du coup, rester toujours en course pour le titre du championnat, leur principal objectif cette sai- son. En revenant en force depuis l'arrivée de Miloud Hamdi à la tête du staff tech- nique du club où ils sont invaincus depuis sept matchs, les coéquipiers du capitaine Zemmamouche tenteront donc de poursuivre leur bonhomme de chemin en championnat et c'est avec un seul mot d'ordre qu'ils aborderont le derby face au Nasria ; gagner.

Le 5-Juillet leur réussit bien Les Usmistes retrouveront à l'occasion du derby d'aujour- d'hui face au NAHD le stade 5-Juillet. Un stade qui leur réussit bien puisqu'ils avaient réalisé de très bons résultats, que ce soit en championnat ou en Ligue des champions afri-

caine. D'ailleurs, les protégés de Miloud Hamdi restent sur une brillante victoire dans l'en- ceinte olympique le 28 novembre dernier face à leur éternel rival le MCA. Ainsi, ils auront une invincibilité à défendre au stade 5-Juillet à l'occasion de la confrontation de cet après-midi, tout en espérant qu'ils pourront être dans leur meilleur jour pour s'adjuger les précieux trois points.

Méfiance, le Nasria est invaincu depuis 9 matchs ! La mission des Rouge et Noir s'annonce ardue cet après- midi face au NAHD, car ils auront en face une équipe coriace qui est difficile à manier. En effet, la bande à Bilel Dziri carbure bien en championnat puisqu'elle est invaincue depuis neuf matchs et tentera à l'occasion du derby face à l'USMA de conti- nuer sur sa bonne lancée. Mieux, elle n'a perdu aucun derby depuis l'entame de la saison et tout comme l'USMA, elle aura une invincibilité à défendre cet après-midi. Benkhemassa et consorts devront prendre leurs adver- saires très au sérieux et sur- tout ne pas prendre les choses à la légère pour éviter une mauvaise surprise. A. S.

à la légère pour éviter une mauvaise surprise. A. S.  La vente des billets aura

La vente des billets aura lieu ce matin

La vente des billets du derby opposant l'USMA au NAHD aura lieu ce matin à partir de 9h dans les guichets du stade 5-Juillet. Le prix du billet est fixé à 500DA.

Ouverture des portes à

14h

Quant à l'ouverture des portes du stade 5-Juillet, elle débutera à partir de 14h, a-t-on appris. Il est à noter que les sup- porters usmistes qui détiennent la carte d'abonne- ment peuvent y accéder par la porte numéro 2.

Le derby

sera

retransmis

en direct

sur Canal

Algérie

Le derby d'aujour- d'hui sera retrans- mis en direct sur la chaîne satellitai- re Canal Algérie à partir de 16h. Les supporters qui ne pourront pas se déplacer au stade 5-Juillet pourront donc suivre les débats de la ren- contre à partir du petit écran. A.S.

BENKHEMASSA : «PAS D’AUTRES ALTERNATIVE QUE DE GAGNER»

BENKHEMASSA : «PAS D’AUTRES ALTERNATIVE QUE DE GAGNER» Considéré comme un pion important sur l'échi- quier

Considéré comme un pion important sur l'échi- quier de son entraîneur, Mohamed Benkhemassa sera l'un des éléments sur les- quels misera beaucoup Miloud Hamdi à l'occasion du derby algérois de cet après-midi face au NAHD. Le jeune milieu de terrain usmiste affirme que lui et ses coéquipiers sont déterminés plus que jamais à prendre le dessus sur le Nasria afin de rester sur leur bonne lancée en championnat mais aussi pour consolider davantage leur place sur le podium, en dépit de la difficulté de la mission face à un adversaire qui carbure bien.

Vous allez défier le NAHD cet après- midi, comment se présente pour vous le derby ?

Comme tous les derbys algérois, il s'annonce difficile pour nous et se jouera sur des petits détails. C'est-à-dire

le mieux concentré aura le dernier mot. La victoire demeure impérative pour vous afin de consolider notre place sur le podium mais aussi pour espérer réduire davantage l'écart sur le lea- der. On est conscients de la responsabilité qui nous attend cet après-midi et on abordera le derby avec la ferme intention de le rem- porter.

Votre mission s'annonce ardue face au Nasria, qu'en pensez-vous ?

Oui, on sait ça très bien. Le Nasria est une équipe qui n'est plus à présenter dans la mesure où elle renferme de très bons joueurs et carbure bien en championnat. Franchement, on s'en méfie. On doit prendre le match très au sérieux et se donner à fond depuis le coup d'envoi de la rencontre jusqu'au coup de sifflet final de l'ar- bitre pour s'adjuger les pré- cieux trois points.

Vous retrouverez à l'occasion le stade 5- Juillet, un stade qui vous réussit bien, n'est-ce pas ?

C'est un stade qui est doté d'une très belle pelouse gazonnée et franchement, on se sent très à l'aise lorsqu'on joue au 5-Juillet. Mais ce qui nous importe beaucoup, c'est bien évidemment la victoire. On doit bien gérer le match et rester concentrés pour prendre le dessus sur le Nasria.

Contrairement aux matchs précédents, vous allez affronter le NAHD au complet, croyez-vous que ce sera un atout pour vous ?

Bien sûr. Dans ce genre de matchs, on a besoin de la

présence de tous les joueurs pour gagner. Cela permettra également à notre entraîneur d'avoir plusieurs solutions pour mettre en place un schéma tactique judicieux

face au NAHD.

A. S.

POUR REMPLACER ABDELLAOUI

KENICHE

À L'USMA, IL NE RESTE QUE LA SIGNATURE !

Comme tout le monde le sait, Ayoub Abdellaoui quittera l'USMA en fin de saison. Il ira monnayer son talent en championnat suisse avec le FC Sion, club avec lequel il s'est engagé pour trois saisons. Pour pallier le départ du défenseur international, la direction de l'USMA a jeté son dévolu sur Riyad Keniche. Actuellement sans club après avoir résilié son contrat avec le club saoudien Al-Qadisiyah en raison d'une méchante blessure au genou (rupture du ligament), l'ex-défenseur de l'USMH et de l'ESS pourrait rebondir à l'USMA à partir de la saison prochaine puisqu'il a été contacté par les responsables du club algérois. Selon toujours notre source, les deux parties ont pratiquement tout conclu et il ne reste que la signature du contrat qui devrait être faite incessamment. Certes, le joueur est en train de passer une saison blanche, mais il semble avoir le bon profil pour rem- placer Abdellaoui vu ses grandes qualités

techniques et physiques. Une fois rétabli, il entamera un travail spécifique afin qu'il soit apte en prévision de l'entame de la nouvelle saison 2018/2019. Dans tous les cas, on en saura plus dans les prochains jours. Il est à noter que le président Haddad voulait à tout prix Keniche l'été passé, mais ce dernier a préféré aller tenter une expé-

rience en Arabie Saoudite.

A. S.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

15

20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 15 L'OUTSIDER DÉFIE LE PRÉTENDANT Après avoir

L'OUTSIDER DÉFIE

LE PRÉTENDANT

Après avoir laissé place à Dame Coupe le week-end dernier, la Ligue 1 Mobilis a repris ses droits ce week-end, avec quelques belles affiches, entre autres celle qui opposera cet après-midi le Nasria à l'USM Alger.

Un derby qui s'annonce bien palpitant, entre les deux formations les plus en forme du moment en championnat. En effet, et si l'USM Alger reste sur une belle série de quatre matchs sans défaite en cham- pionnat, le Nasria est invaincu depuis neuf rencontres et non des moindres. Ce derby c'est aussi une confrontation entre une forma- tion usmiste prétendante au sacre final, et qui n'a claire- ment pas dit son dernier mot dans la course au titre, et une équipe nahdiste qui reste à l'affût pour tenter de défier les pronostics, en allant chercher pourquoi pas une place sur le podium. Les outsiders hussein- déens se présenteront cet après-midi sur le terrain du stade du 5-Juillet, avec comme objectif de remporter ce derby et rester en contact avec le peloton de tête.

Une histoire de suprématie Ce derby entre le Nasria et l'USM Alger, c'est aussi une rencontre entre les deux seules formations algéroises qui n'ont pas encore perdu le moindre derby. En effet, et si les Usmistes sont à quatre vic- toires et deux matchs nuls lors des derbies Algérois, les Nahdistes ont réussi de bons résultats face à leurs voisins avec deux victoires et trois matchs nuls, sans aucune défaite. Le derby d'aujourd'hui pourrait être déterminant pour le titre honorifique du roi d'Alger. Reste à savoir qui du NAHD ou de l'USMA va réus- sir à faire enfin tomber son adversaire du jour, à moins que ce derby ne se termine encore une fois sur un match nul qui ne fait pas les affaires de l'USMA, un peu moins du Nasria.

fait pas les affaires de l'USMA, un peu moins du Nasria. Attention à Chafaï ! Les

Attention à Chafaï ! Les derbies se jouent très sou- vent sur des détails, et celui de ce samedi ne dérogera certai- nement pas à la règle, où chaque équipe devra exploiter la moindre faille dans le camp adversaire, pour tenter de faire la différence. Renfermant des éléments de valeur notamment dans le secteur offensif, l'équi- pe usmiste a bien des atouts à faire valoir, idem pour le Nasria, mais les Nahdistes doi- vent faire très attention à un

joueur tout particulièrement dans le camp usmiste et qui a souvent fait la différence ces derniers temps. Aussi para-

doxal que cela puisse paraître, ce joueur n'est pas un atta- quant, mais plutôt défenseur, il s'agit bien évidemment de Farouk Chafaï, qu'il va falloir bien marquer à la culotte sur les coups de pied arrêtés. Les défenseurs nahdistes sont bien avertis, Chafaï surgit souvent de nulle part lorsque ça va mal

pour son équipe.

M. A.

ALORS QU'IL A ÉTÉ SOUS LE FEU DES CRITIQUES DEPUIS QUELQUES SEMAINES

ARAB FAIT PEUR AUX

HUSSEINDÉENS

Désigné pour diriger ce derby entre le Nasria et l'USMA, l'arbitre de la ren- contre M. Arab fait bien peur aux Husseindéens qui appréhendent plus que jamais l'arbitrage lors de cette rencontre. Il faut dire que si les Nahdistes ont bien des craintes après la désignation d'Arab, c'est uniquement par rapport au fait que ce dernier fait partie des arbitres qui ont fait le plus parler d'eux depuis l'entame de la saison, et le plus souvent dans le mauvais sens. Les Nahdistes qui ont été victimes de l'arbitrage à maintes reprises ces derniers temps, notamment en coupe d'Algérie face au CSC, et en championnat face à l'ESS, espèrent que l'injustice ne sévira pas de nouveau ce week-end à l'occasion du derby face à l'USMA.

Il s'était déjà distingué au match aller Et si les Nahdistes ont bien des craintes par rapport à la nomination d'Arab pour diriger ce derby face à l'USMA, ce n'est pas seulement par rapport au fait qu'il a été décrié récemment par de nombreux clubs, comme le MCA, l'ESS, et tout récemment la JSK, mais aussi vis-à-vis de son arbitrage partial lors du match aller. Il est d'ailleurs à rappeler que lors de la manche aller, l'USMA avait réussi à égali- ser suite à une action qui avait fait long- temps polémique, puisque le coup franc accordé aux Usmiste et qui a donné lieu au but égalisateur, l'a été suite à une main de Benkhemassa, alors que l'arbitre avait vu une main inexistante de Boulaouidet. Une erreur d'arbitrage qui avait permis aux Usmistes de revenir dans le match, en décrochant un nul qui semblait ines- péré.

M. A.

Seul Harrag manque à l'appel

Le Nasria avec tous ses atouts

Pour ce derby de la 17 e journée qui opposera le Nasria à son voisin usmiste, le coach Billel Dziri dispose de la quasi-totalité de ses joueurs, si l'on excepte le milieu de terrain Chemseddine Harrag suspendu, et le défenseur Lyes Oukkal blessé, et dont la saison est officiellement terminée. Le coach nahdiste a d'ailleurs été contraint de faire des choix qu'il a jugés logiques, en écartant trois joueurs parmi ceux qui étaient dans le groupe lors du dernier match du CSC, en l'occurrence Rahmoun, Mahami et Chekhrit, pour les remplacer par les deux nouvelles Lakdja et El-Amali, ainsi que le revenant Cheurfaoui Tarek. Les Nahdistes abor- deront donc cette rencontre en conqué- rants, et avec tous leurs atouts, notam- ment avec les renforts offensifs qu'a connus le club lors du mercato hivernal.

but Merbah Gaya, auteur de très belles prestations depuis quelques semaines, et qui sera soumis à un vrai test cet après- midi, face à l'armada offensive de l'USMA, qui va sans nul doute le mettre à contribution lors de cette rencontre.

Défense constante Aucun changement n'est prévu en défense par le coach Billel Dziri, qui devrait compter sur la même composan- te qui n'a concédé qu'un seul but lors des 7 derniers matchs joués. On devrait retrouver Allati et Brahimi sur les côtés, alors que Laribi Hocine et Khiat Abdelghani formeront quant à eux la charnière centrale nahdiste.

Ouadji plutôt que Ouertani Au milieu de terrain, le coach Billel Dziri qui optera pour un 4-4-2 plutôt classique va faire confiance aux éléments qu'il avait déjà alignés il y a de cela deux semaines face au CSC. On retrouvera d'ailleurs Laïd Ouadji et Hocine El-Orfi à la récupération. Le jeune Ouadji sera d'ailleurs préféré à Mehdi Ouertani, qui devait débuter cette rencontre, mais sa forme physique jugée inadaptée à ce genre de rencontres à haut rythme. Sur les côtés, Toufik Addadi occupera le couloir droit, alors que celui de la gauche sera la propriété de Chouiter Abderaouf.

Yousfi pour épauler Gasmi En attaque, le coach Billel Dziri fera confiance à son nouveau duo d'enfer, à savoir Ahmed Gasmi et Yousfi Abderrahmane. Le capitaine Gasmi sera positionné en pointe de l'attaque, alors que Yousfi évoluera en électron libre autour de lui, de façon à guetter les

espaces pour aller chercher la faille dans

la défense usmiste.

M. A.

Sérieux test pour Merbah Gaya Sans surprise aucune, le coach Billel Dziri comptera sur son jeune gardien de

le coach Billel Dziri comptera sur son jeune gardien de USMA 16h NAHD  Il évoque

USMA

16h

NAHD

Il évoque le derby

Match

spécial

pour Dziri,

El-Orfi,

Khacef et

Gasmi

Le derby de cet après-midi entre le Nasria et l'USMA sera bien spécial pour quatre Nahdistes et non des moindres. En effet, en plus du coach Billel Dziri qui a passé 20 années de sa carrière à l'USMA, 15 en tant que joueur et 5 en tant qu'entraîneur, trois joueurs nahdistes sont également pas- sés par l'USMA, il s'agit du milieu de terrain Hocine El-Orfi, du capitaine Ahmed Gasmi, mais aussi et surtout du jeune Khacef Noufel formé à l'USMA, avant d'atterrir au NAHD la sai- son dernière.

Herida

convoqué

avec la

réserve

Non convoqué avec l'équipe fanion pour le derby de cet après-midi, le défenseur cen- tral nahdiste Mohamed Herida l'est toutefois pour la confron- tation entre les deux équipes réserves. Le n°4 nahdiste a lui- même demandé à ce qu'il soit convoqué pour disputer le match avec l'équipe réserve, et ce, de façon à pouvoir gagner du temps du jeu dans les jambes, lui qui revient tout juste de blessu- re après une absence qui aura duré plus de trois mois.

EL-ORFI :

«ON JOUERA CE DERBY POUR LE GAGNER»

trois mois. EL-ORFI : «ON JOUERA CE DERBY POUR LE GAGNER» Bien conscient de l'importance de

Bien conscient de l'importance de cette rencontre, le milieu de terrain nahdiste Hocine El-Orfi nous affirme que son équipe va jouer cette rencontre pour la gagner, et ce, en dépit du caractère derby qui la caractérise : "Nous aborderont cette rencontre avec un esprit conquérant, il n'est pas question de se la jouer gagne petit. Nous avons bien préparé cette rencontre, c'est un derby, et comme tout derby, ça va certainement se jouer sur des détails. Nous allons prendre les choses en main, on fera en sorte de bien figurer mais aussi et surtout de remporter les trois points de la rencontre car, c'est avant tout ce qui compte. On jouera donc ce derby pour le gagner, de façon à poursuivre notre marche en avant, et faire plaisir à nos supporters qui méritent qu'on leur fasse un tel cadeau ".

«L'USMA ou pas, je me donnerai à 200%» Ayant effectué un long passage par l'USM Alger, le milieu de terrain Hocine El-Orfi sera face à une rencontre bien spéciale, cela ne l'empêchera pas de se donner à 200% sur le terrain, comme nous le dire le concerné : " Il est vrai que j'ai passé quelques années magnifiques à l'USMA, avec qui j'ai gagné de nombreux titres. Aujourd'hui, le destin a fait que je sois au NAHD. L'adversaire d'en face importe peu pour moi, l'USMA ou autre, je me donnerai à 200% pour tenter d'aider mon équipe à remporter les trois points de la victoire. Pas de place aux sentiments ce samedi, ce qui compte pour moi, c'est de voir mon équipe l'emporter, c'est le plus important." M. A.

La stat du jour

6 6, comme le nombre de matchs joués par le jeune milieu de terrain offensif du Nasria Aymen Lakdja depuis l'entame de la saison en équipe fanion. Arrivé cet hiver en provenance de l'USMH, le jeune Lakdja avait pris part à six rencontres de championnat avec l'équipe A de l'USMH, dont deux titularisations seulement pour un total de 195 minutes de jeu. Convoqué pour le derby de cet après-midi, Lakdja aura l'occasion de s'offrir sa 7e appari- tion cette saison, en attendant d'avoir plus de matchs dans les jambes lors de cette phase retour du championnat. 6, c'est aussi le nombre de matchs joués par le gardien de but Kheirredine Boussouf, mais aussi le nombre de titula- risation du jeune Khacef Noufel, qui a joué en tout 8 rencontres, dont six en tant que titulaire.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS

16

17 e JOURNÉE

20 janvier 2018 LIGUE 1 MOBILIS 16 17 e JOURNÉE MCO 16h PAC  RDV à

MCO

16h

PAC

RDV à 17h

Rendez-vous a été donné à 17h aux joueurs convoqués pour ce match hier à l'hôtel Sheraton pour la rituelle mise au vert de veille de match.

La tribune des visiteurs

Quand le MCO reçoit au stade Ahmed-Zabana, la partie droite

de la tribune couverte est mise

à la disposition des supporters

de l'équipe visiteuse, sachant que le PAC ne compte qu'un petit nombre de supporters lesquels n'accompagnent que rarement leurs favoris, des supporters du MCO ont formulé la demande de mettre à leur disposition, excep- tionnellement pour ce match, cet endroit, les organisateurs répondront-ils favorablement à leur demande ?

Frifer réintègre le groupe

Sélectionné en équipe nationale des U21, Boumediene Frifer a réintégré le groupe, le lende- main de la fin du stage de l'EN.

Les absents

Outre les trois recrues hiver- nales, l'entraineur va se passer des services de Benamara, Boudoumi et Bentiba qui ne sont pas encore disponibles. A noter que Heriat qui a raté le dernier match, pour cause de blessure, et qui s'est entrainé de façon normale cette semaine, est apte pour le service.

Retransmission sur A3

Le match MCO-PAC sera diffusé en direct par la télévision natio- nale sur la chaine A3, a indiqué le commentateur Bilel Benari sur sa page Facebook cette semaine.

Deux salaires comme récompense

De la bouche même du prési- dent, si l'équipe gagne le match de cet après-midi, les joueurs percevront deux salaires dans la semaine, une motivation de plus pour les coéquipiers de Sebbah.

Natèche honoré

Un groupe de supporters a tenu

à rendre hommage à Raouf

Natèche pour ses excellentes prestations, au cours d'une cérémonie en son honneur en fin de semaine. A signaler que sou- vent Natèche est à l'honneur, tout récemment la direction de l'USMB l'avait honoré avant le coup d'envoi du match, des gestes qui font plaisir au capi- taine du MCO.

Allali écarté

De la liste des convoqués du précédent match, un nom a sauté, celui de Slimane Allali, ce dernier qui était absent mardi lors du match amical face à El Kerma sans aucune justifica- tion, était remplaçant le dernier match.

EQUIPE

PROBABLE

Natèche, Helaimia, Mekkaoui, Bendjelloul (Lakhdari), Sebbah, Heriat, Ferahi, Gherbi, Tiaiba (Toumi), Aoued, Frifer

Mecheri

Bachir :

«Le

maintien

d'abord»

Malgré la non-qualifica- tion des trois nouvelles recrues, l'entraineur adjoint du MCO, estime que son équipe est " en mesure gagner la partie, le PAC est une équipe qui est à l'aise à l'extérieur. Certes, un écart de trois points nous sépare du PAC, on va faire en sorte de creuser davantage cet écart, notre but dans l'im- médiat est de récolter le maximum de points afin d'assurer le maintien le plus tôt possible, car avec l'enchainement des matches, ça va partir très vite, à nous de profiter en engrangeant le plus de points possible, notam- ment en cette période où tout sourit à notre équipe ". Par ailleurs, l'ancien attaquant vedette du MCO et du MCA dans les années 90, lance un appel au public : " Il doit être notre 12e homme, seule- ment nous souhaitons que nos supporters encouragent l'équipe durant tout le match, même si on est en diffi- cultés, ils doivent conti- nuer à le faire, de notre côté, on fera le maximum pour leur procurer de la joie ". M. S.

Le match le plus

COMPLIQUÉ

PAR M.STITOU

En l'emportant logi- quement à Mila samedi passé face à Téleghma, le MCO enchaine son sixième match sans défaite (quatre victoires et deux nuls) avan- çant avec un rythme jugé satisfaisant, le club phare de l'Ouest ne veut pas s'arrêter en si bon chemin, en rece- vant cet après-midi le PAC, un seul mot revient sur toutes les lèvres des joueurs et staff technique du MCO, la victoire rien que la victoi- re et ce n'est un pas excès d'optimisme de la part des Oranais qui croient dur comme fer en leurs chances de glaner les trois points de la victoire, en dépit de la force de l'adversaire lequel par le passé, lui a souvent posé des problèmes à Oran même, sauf que cette fois la donne a changé, Paradou va affronter une équipe du MCO qui traverse une bonne période qui a pris de surcroit confiance au fil des bons résultats, avec une défense qui a repris ses marques, depuis la désillu- sion de Tizi Ouzou où elle avait encaissé en moins d'une demi-heure, trois buts, depuis, l'arrière-garde ora- naise a montré sa solidité, puisqu'en trois matches

naise a montré sa solidité, puisqu'en trois matches (deux en coupe et un cham- pionnat) la

(deux en coupe et un cham- pionnat) la cage de Natèche n'a pas été visitée, cependant face aux redoutables atta- quants du PAC, on saura si réellement la défense est redevenue plus solide.

Les recrues hiver- nales non concernées Alors qu'un climat serein règne au club, grâce en par- tie aux derniers bons résul- tats, un seul bémol, la non- qualification des trois recrues hivernales Abdat, Chibane et Mansouri. En

effet, l'interdiction de recru- ter n'ayant pas été encore levée, malgré les efforts de l'administration du club, qui a tenté en fin de semaine, de dénouer la situation mais en vain, n'ayant plus d'autre alternative que de payer ses dettes, la direction oranaise qui misait sur les appels interjetés dans les affaires qui l'opposent à Gafaiti, Bellabès, Larbi et Belatoui, pour bénéficier de la levée d'interdiction de recruter, avant ce match, s'est retrou- vée coincée entre payer ses

dettes ou attendre que le recours déposé à la CRL soit recevable, elle va donc attendre l'évolution de cette affaire cette semaine, en se passant bien entendu des services pour ce match de ses trois recrues hivernales, qui sont certainement déçues que leur première apparition soit différée pour plus tard. Nous pensons notamment à Mansouri, qui aurait tant souhaité jouer contre son club formateur. M. S.

tant souhaité jouer contre son club formateur. M. S. Aoued : «Avec le soutien du public,

Aoued : «Avec le soutien du public, on arrivera…»

Le meneur de jeu oranais reconnait que l'enjeu de ce match est important, il prévoit d'ailleurs une rencontre difficile " mais à la fin, ce sera le MCO qui l'emportera ", cela avec un optimisme qui on dit

long sur les ambitions des Oranais.

Que le MCO soit dans une spirale positive, c'est rassurant avant le match de cet après-midi ?

Avec la petite série de victoires successives, le groupe est en plei- ne confiance, ça se voit à l'entrai- nement où l'ambiance est des plus agréables, avec un tel état d'esprit, on ne peut qu'être opti- mistes avant la réception du PAC.

Prolonger cette belle série de résultats, c'est votre objectif pour ce match ?

C'est notre but, on veut comme on dit faire durer le plaisir. Ça ne

va pas être facile devant un adversaire qui a réussi à tenir tète aux équipes du haut de tableau, néanmoins comme je l'ai dit, on promet de faire un bon match avec, bien entendu, une victoire à la clé !

Le fait que le PAC soit une équipe " joueuse ", ça promet un match spectaculaire, non ?

Le PAC développe un jeu spec- taculaire certes mais c'est aussi une équipe qui privilégie l'enga- gement physique, ce qui est cer- tain, les présents au stade Ahmed-Zabana ne regretteront pas d'avoir fait le déplacement car cette affiche promet d'être allé- chante.

Mesurez-vous les bienfaits de la victoire ?

On ne va pas jouer uniquement ce match pour le gagner, la com- pétition est longue, il ne faut pas perdre des points à domicile, que ce soit le PAC ou un autre adver- saire, on jouera avec la même volonté et détermination.

Après la rencontre contre Oued Sly, vous avez déploré l'attitude négative du public,

un appel à lui lancer pour la confrontation de ce samedi ?

J'étais outré par l'attitude de certains supporters, normalement leur rôle est de nous encourager quand ça va mal, l'autre jour, j'ai vu que dès qu'un joueur perdait le ballon, il était conspué, ce n'est pas bien, je pense pour les plus jeunes de l'équipe, qui ont du mal à gérer la pression. Pour cette ren- contre face au PAC, on espère que notre public sera derrière son équipe, de la première à la derniè- re minute, de notre côté, on fera le maximum, pour leur procurer de la joie, cela passe inévitablement par une victoire.

Le président promet de débloquer deux salaires, en cas de succès !

On a eu vent de cela, mais fran- chement, même sans cette pro- messe du président, on ne jouera que pour la gagne, on est prêts à mourir sur le terrain pour offrir la victoire à nos supporters, aussi si on glane les trois points du match, on pourrait gravir des marches au classement, c'est l'autre enjeu du match. M. S.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS

17

20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 17 De notre correspondant GATTOUCHE RABAH Prié
20 janvier 2018 17 e JOURNÉE LIGUE 1 MOBILIS 17 De notre correspondant GATTOUCHE RABAH Prié

De notre correspondant

GATTOUCHE RABAH

Prié par nos soins de nous dire un mot sur le match que son équipe va jouer, ce soir, contre le DRBT, l'entraîneur clubiste Amrani nous a répondu : " Pour que nos joueurs puissent rendre le sourire à nos milliers de supporters qui ont été très affectés par notre élimination précoce de la coupe par l'USMA, ils doivent battre avec ou sans la manière, ce samedi, le DRBT. Certes, comme tout derby, cette rencontre ne va point être facile à négocier pour les deux équipes, mais, j'espère que nos poulains vont finir par le gagner afin qu'ils puissent aborder la suite du championnat avec un bon moral ".

Les Clubistes condamnés à vaincre le DRBT L'entraîneur Amrani a raison de dire que ses joueurs doivent gagner à tout prix la rencontre qu'ils vont jouer contre le DRBT, aujourd'hui, car il sait

CSC

16h

DRBT

AMRANI :

«On doit battre le DRBT pour rendre le sourire à nos fans»

doit battre le DRBT pour rendre le sourire à nos fans» bien que les fans de

bien que les fans de son club ne veulent pas qu'ils alignent un second faux pas d'affilée en championnat après qu'ils ont été éliminés de la coupe par l'USMA, mardi passé. Reste à savoir si les coéquipiers de Rahmani, qui sont condamnés à vaincre le DRBT pour rester leaders, vont finir par remporter les trois points et se réconcilier avec leurs milliers de supporters. Attendons pour voir.

Un onze remanié contre le DRBT Après que son équipe avait été amorphe durant le premier half, et a montré un bon visage en seconde mi- temps, après qu'il avait opéré des changements sur son échiquier, le match de coupe qu'elle a joué et perdu contre l'USMA, mardi passé, le coach du CSC, Amrani va, sûrement, revoir la composante de son onze, ce soir, contre le DRBT. Cela nous pousse à avancer sous toutes réserves, qu'il va revoir la défense et la ligne médiane de son équipe qui va contrer Tadjenanet.

Une défense à quatre Après qu'il a décidé de se passer des services de l'arrière droit Khadir, qui a commis un écart disciplinaire, le match de coupe que les Vert et Noir ont joué contre l'USMA, mardi passé, le coach Amrani va, certainement, composer la défense de son onze qui va affronter, cet après-midi, le DRBT, avec quatre et non cinq défenseurs. Au cas où cette hypothèse se confirme, on pense que le gardien du CSC Rahmani va être protégé par une muraille qui sera formée par les arrières latéraux Benayada et Bencherifa et les arrières axiaux Zaâlani et Aroussi ou Boucheriha.

Un milieu à revoir Après qu'il a relevé que le milieu a été peu entreprenant en première mi- temps, contre l'USMA, mardi passé, le coach Amrani va, certainement, revoir sa composante ce soir, contre le DRBT. Au cas où il songerait à le faire, aujourd'hui, on pense que le driver clubiste va former la ligne médiane de

son équipe avec les inamovibles Zerara et Lamri, la nouvelle recrue Gaâgaâ, qui, incorporé en seconde mi-temps, mardi passé, contre l'USMA, a su apporter un plus aux Vert et Noir, et, peut-être Belameiri ou Cissé ou le jeune Kebaili.

Belkheir et Abid en attaque Sans doute, bien que l'ailier Belkheir et l'avant-centre Abid n'aient pas réussi à marquer le moindre but lors des quatre derniers matches officiels qu'ils ont joués avec leur club comme titulaires, leur coach Amrani va les aligner d'entrée, ce soir, contre le DRBT, car il leur fait toujours confiance. Reste à savoir si Belkheir et Abid vont pouvoir soulever les filets du gardien de Tadjenanet et mettre fin à leur disette,

cet après-midi. Wait and see.

R. G.

EQUIPE PROBABLE

Rahmani, Benayada, Bencherifa, Zaâlani, Aroussi, Zerara, Lamri, Gaâgaâ, Cissé, (Belameiri), Belkheir, Abid.



Arama rend la monnaie de sa pièce à Gueriche

Après que le président du DRBT, Gueriche, avait fait payer le billet d'entrée au stade, 500 DA, aux fans des Vert et Noir, au match aller DRBT-CSC, le manager clubiste Arama avait juré qu'il allait lui rendre la monnaie de sa pièce lors de la rencontre retour. Et, tenant sa parole, Arama a décidé que les supporters du DRBT payent, ce soir, 600 DA chacun pour qu'ils puissent assister au derby et booster leur team. Sans doute, le boss du club de Tadjenanet va devoir bien réfléchir avant de soutirer des dinars aux Sanafir.

Tadjenanet en conquérant

Dans ce derby entre voisins, le DRBT qui jouera en déplacement, un succès de ce match ne sera pas acquis logiquement dans la facilité devant un adversaire qui est dans une spirale positive et évoluant devant son public.

PAR AMAR T.

Les Tadjenanetis peuvent cependant créer la surprise avec la volonté de jouer toutes leurs chances. A ce défi-là, les camarades de Litime doivent prouver qu'ils savent répondre présents lorsqu'ils gardent confiance en leurs qualités. Les responsables du club vont sûrement les motiver surtout que c'est un match à gros enjeux pour la course au maintient. Même si l'adversaire est plus fort, avec la pression qui s'exercera sur lui, il ne sera vraiment pas serein dans cette partie. Aux hommes de Belatoui d'en profiter en espérant pouvoir vivre la même soirée qu'à l'aller lorsque le DRBT a trouvé le

chemin des filets par deux fois.

Mise en garde de l'entraîneur Pour la préparation de ce match, l'entraîneur et son équipe ont eu une discussion surtout que doit Belatoui dire pour faire passer ses messages. Entre autres, les points clefs tactiques et les notions de jeu qu'il compte mettre en avant dans ce match en insistant sur le positionnement défensif et à la capacité de faire les efforts les uns pour les autres sans commettre la moindre faute. Le coach qui opte à la carte offensive n'a pas manqué de rappeler à ses joueurs d'aller dans leurs actions de l'avant plutôt que de reculer avec la rage de vaincre.

l'avant plutôt que de reculer avec la rage de vaincre. Pas de changement prévu pour le

Pas de changement prévu pour le onze C'est avec le même onze aligné face au MC Saïda le match précédant en coupe que l'entraîneur opposera au CSC cet après-midi. Selon la tactique choisie par le coach, l'équipe appliquera le système du 4-3-3 avec option offensive pour mettre la pression sur l'adversaire. Comme il a retenu l'effectif composé par les habituels éléments

les nouveaux joueurs Zeddam, Sebia et Tayeb ne sont pas concernés. En défense, il comptera sur Hoggas pour remplacer Guitoune dans l'axe. Au milieu de terrain, le coach qui dispose beaucoup de choix opte pour Abel et Kodjo comme meneur de jeu et en attaque il reconduira le trio Ahouche, Belmokhtar, Donadji pour secouer les filets adverses.

A. T.

Belmokhtar :

«On fera ce qu'on aimerait voir»

Dans l'esprit de l'ancien joueur de Relizane, qui a toujours mis de la détermination dans son jeu.

Sur le match de cet après- midi Belmokhtar souligne que c'est une rencontre difficile face à un prétendant au titre, mais il dira :

"On essayera d'être sans peur et sans reproche comme souvent lors- qu'il s'agit d'un match à gros enjeux. Le CSC ne nous intimide pas. Il peut gagner, nous aussi en mettant la pression sur lui pour le battre."

«En championnat aussi on veut refaire le terrain perdu» En coupe, le DRBT est qualifié aux

1/8 de finale. L'équipe a eu la chan- ce de jouer devant son public, mais à propos du championnat, Belmokhtar a dit : "On a réussi en coupe jusqu'ici, il faut s'en servir en championnat où on aura une bonne seconde partie de la saison pour refaire notre retard. Cela fait beaucoup de matchs qu'on n'a pas gagnés. J'espère que ça se fera lors des prochains rendez-vous et pour- quoi pas à partir de cet après-midi."

«Il va falloir nous montrer forts» Son équipe est encore à la lutte pour le maintien, et il est encore tôt pour tirer un trait final. Il reste 14 matches à disputer et on verra ce qui peut arriver dans le sprint final. A part les trois équipes qui domi- nent la tête du classement, pour le reste on se tient à deux points." A. T.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

18

LIGUE 2 MOBILIS 17 e JOURNÉE

20 janvier 2018 18 LIGUE 2 MOBILIS 17 e JOURNÉE CRBAF 1 JSMB 0 Stade Allag

CRBAF

1

JSMB

0

Stade Allag Abderrahmane - Aïn Fekroun

 

Buts :

Ghellab SP 45'+3

Khalfa Tabli Ghellab Tiouli Korichi Chadi Miaz Amraoui Guenaizia Chettih Kadri Ent. : Nechma.

Mekireche Khellaf N Abdelli Bekhtaoui Aklil Belmessaoud Djeribiaa Benchaira Drifel Belgherbi Bensaha Ent. : Zeghdoud.

Affluence : Moyenne Temps : Ensoleillé



Le staff fait encore une fois appel à Morsi

Avec la non-qualification des nouvelles recrues, l'entraîneur de la JSM Béjaïa, Zeghdoud Mounir, a été contraint de faire appel au jeune portier Morsi au poste de second gardien de but. Ainsi et en l'absence de Khedairia Sofiane, le coach de la JSMB a convoqué le jeune Morsi pour s'asseoir sur le banc.



Drifel de retour dans l'équipe-type

Après avoir été mis sur le banc lors de la dernière rencontre face au RC Relizane. Drifel Lakhdar a retrouvé une place de titulaire à l'occasion du déplacement à Aïn Fekroun. Néanmoins, l'absence d'animation offensive du côté des Vert et Rouge aura laissé les attaquants muets durant cette rencontre.



Nabil Khellaf enchaîne

Avec la blessure de Benmansour Farouk, le jeune défenseur droit de la JSM Béjaïa, Khellaf Nabil, a été reconduit comme titulaire durant cette rencontre face au CRBAF.



Réserve ; victoire des Béjaouis

Les jeunes de la JSM Béjaïa ont été, contrairement à leurs aînés, à la hauteur de la mission qui les attendait. Les hommes du duo, Benmouhoub - Younsi ont réussi à prendre le meilleur sur leurs adversaires sur le score de 2 buts à 0.

La JSMB était hors du coup

Face à un adversaire qui se devait de prendre les trois points, les hommes de Zeghdoud n'ont pas pu faire mieux que de revenir bredouilles de ce déplacement, qui s'annonçait périlleux.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Les Béjaouis étaient pourtant bien préparés, contrairement à leurs adversaires qui avaient menacé de recourir à la grève quelques heures avant le début de la rencontre. Le schéma mis en place par l'entraîneur de la JSM Béjaïa n'avait pas récolté ses fruits, puisqu'en première période les défenseurs de la JSMB ont énormément souffert. Les camarades du capitaine Bekhtaoui, n'ont pas réussi à tenir tête à une équipe du CRBAF, qui était visiblement très amoindrie et qui vivait une situation difficile sur le plan mental, surtout à cause des problèmes administratifs que traverse le club. Après avoir

problèmes administratifs que traverse le club. Après avoir encaissé, sur penalty, un but qui pouvait être

encaissé, sur penalty, un but qui pouvait être évitable pour des défenseurs expérimentés, la formation des Vert et Rouge, n'a pas pu revenir dans la partie. Les changements opérés par le coach de la JSMB n'ont pu apporter le plus estompé. Tout cela aura contribué négativement au score de l'équipe, qui pourtant avait été motivée par la direction du club, avant ce déplacement à Aïn Fekroun. Les Béjaouis doivent néanmoins revoir leur copie, avant qu'il ne soit trop tard, dans la mesure où les concurrents directs, empochent des points et prennent leurs distances vis-à-vis de la JSMB.

La JSMB n'a pas réussi à battre une équipe en grève Il semble que le club phare de la vallée de la Soummam trouve toujours des difficultés devant des formations qui traversent des problèmes. La JSM Béjaïa et après avoir affiché clairement ses ambitions durant ce championnat est incapable de battre une équipe du CRBAF, qui était visiblement hors du coup dans ce match et que ses joueurs avaient à 30 minutes du début de la rencontre menacé de recourir à la grève. Le doyen des clubs kabyles aura encore une fois déçu ses fans, qui comptent sur les joueurs pour réaliser l'objectif : l'accession. B. E. Z.

La JSMB fait du surplace au classement général

Avec cette défaite face au CRB Aïn Fekroun, la JSM Béjaïa n'évolue pas au classement général. Si la direction de la JSMB déclare à chaque début de saison, qu'elle va tout mettre en œuvre pour permettre au club d'accéder en fin de saison. Néanmoins, avec cette défaite face à une équipe qui occupe les profondeurs du championnat de Ligue 2 Mobilis. Avec le niveau affiché lors de cette rencontre face au CRBAF, ce groupe ne semble pas en mesure de relever le défi, dans la mesure où il s'est fait clairement bousculé par un adversaire amoindri, physiquement et moralement. La JSMB continue d'occuper la 6e place au classement général, avec 27 points au compteur et fait du surplace au classement général.

RÉSULTATS

17 e journée

CRBAF

1-0

JSMB

RCR

0-2

ASAM

WAT

0-0

ASO

GCM

0-0

CAB

CABBA

2-0

JSMS

ABS

2-0

MCS

MCEE

4-1

ASMO

MOB

1-0

RCK

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. ASAM

35

17

11

02

04

25

12

+13

2. MOB

32

17

09

05

03

20

11

+09

3. CABBA

31

17

09

04

04

22

12

+10

4. ASO

29

17

07

08

02

18

11

+07

5. JSMS

29

17

09

02

06

18

13

+05

6. JSMB

27

17

08

03

06

21

18

+03

7. RCR

26

17

07

05

05

17

16

+01

8. ASMO

25

17

07

04

06

17

20

-03

9. ABS

20

17

05

05

07

12

16

-04

10. GCM

19

17

04

07

06

16

19

-03

11. WAT

18

17

04

06

07

10

13

-03

12. RCK

17

17

04

05

08

16

21

-05

13. MCEE

17

17

04

05

08

14

21

-07

14. MCS

17

17

04

05

08

10

21

-11

15. CRBAF

16

17

04

04

09

14

20

-06

16. CAB

12

17

02

06

09

10

16

-06

18 e JOURNÉE

19 e JOURNÉE

ASAM CRBAF CAB WAT JSMS GCM MCS CABBA

ASMO

ABS

ASO RCR JSMB RCK MOB MCEE

CRBAF ASO RCR CAB WAT JSMS GCM MCS ABS MOB RCK MCEE JSMB ASAM CABBA ASMO

L'ŒIL DU COACH

ABS MOB RCK MCEE JSMB ASAM CABBA ASMO L'ŒIL DU COACH Nechma : «Je suis démissionnaire»

Nechma : «Je suis démissionnaire»

L'entraîneur de la formation du CRBAF, Nechma, avait affiché une grosse satisfaction à la suite de la victoire acquise par son équipe face à une formation prétendante qui est la JSM Béjaïa à l'accession " Nous avons réalisé l'essentiel face à l'équipe de la JSMB. Il faut savoir qu'avant le début de la rencontre de quelques minutes nous étions en train de négocier avec les joueurs pour les convaincre de prendre part à cette rencontre. Aujourd'hui, j'ai vu une grosse détermination chez mes joueurs. Ils ont fait l'essentiel face à un adversaire qui nous avait causé énormément de difficultés. "

Zeghdoud : «Une défaite inattendue»

L'entraîneur de la JSM Béjaïa, Zeghdoud Mounir, a réagi à la fin de la rencontre en avouant qu'il attendait beaucoup mieux de son équipe. "Nous nous sommes déplacés à Aïn Fekroun avec la ferme intention de réaliser le meilleur résultat possible. Nous sommes très déçus de l'issue de la rencontre, dans la mesure où nous étions animés d'une grosse volonté. Le problème de l'efficacité offensive continue de se poser, surtout quand on se procure ce nombre incalculable d'occasions."

l'efficacité offensive continue de se poser, surtout quand on se procure ce nombre incalculable d'occasions."

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

 

17 e JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

19

Stade de l'Unité Maghrébine de Béjaïa But. :

MOB : Maâmar-Youcef (56').

Bencherif Salhi Naâs Boulediab Maâmar-Youcef Boucherit Rahal (Kadri 46') Hichem-Cherif (Semahi 78') Belkacemi Benkouider (Soltane 46') Noubli Ent. : Bouarata.

Chouih Larbi Gaouche Boumaiza Gouas Naït-Kiat Metref Benayache (Ait-Ali 59') Chehati Betrouni (Haguiga 79') Ouamrane Ent. : Medjahed.

Temps nuageux, affluence moyenne, terrain en bon état. Trio d'arbitrage : Benabdellah- Berrechou-Mesbah Averts :

MOB : Boucherit (59') RCK : Larbi (62'), Gouas (75'), Metref (87')

Film du match

6' Action individuelle de Hichem-Cherif qui sert Noubli seul face à Chouih qui intervient au bon moment. 10' Travail collectif de l'at- taque du MOB, Noubli le denier possesseur du ballon tire, le bal- lon passe à côté. 25' Noubli se défait de deux défenseurs et pénètre dans la surface et tire en force, Chouih arrête imparablement. 32' Boucherit tente un tir des 20m, le ballon passe à côté. 44' Lancé par Boucherit, Belkacemi se trouve seul face à Chouih qui arrête son tir. 52' Soltane, démarqué dans la surface de réparation, tire mais le ballon est dévié en corner par un défenseur koubéen. 56' Corner par Kadri, Maâmar-Youcef saute plus haut que tout le monde et reprend de la tête en pleine lucarne et ouvre le score en faveur du MOB. 74' Aux abords de la surface de réparation du MOB, Metref se défait d'un défenseur avant de tirer, le gardien béjaoui arrête le ballon difficilement en deux temps. 76' Noubli des 30m a failli tromper la vigilance de Chouih d'un tir bien enveloppé.

PETITE ET PRÉCIEUSE  Meziani et Semahi convo- qués Les deux nouvelles recrues du MOB,

PETITE ET PRÉCIEUSE

Meziani et

Semahi convo-

qués

Les deux nouvelles recrues du MOB, Meziani et Semahi, ont été convoquées par le coach et se trouvaient donc parmi les 18 pour une première.

Première de

Bouarata

C'est le premier match dirigé par Bouarraâta à partir du banc de touche. L'enfant de l'ex-Cirta s'est fait remarquer par ses conseils continus à l'adresse de ses joueurs. Une première donc pour cet entraî- neur très estimé dont l'objectif est de faire accéder le MOB.

Amrane et

VICTOIRE DU MOB

Lors de ces retrouvailles avec le RCK, le MOB a dominé territorialement son adversaire du jour puisque les camarades de Maâmar-Youvef ont eu plusieurs occasions de scorer mais ont buté sur un excellent gardien de but en la personne de Chouih qui était dans un grand jour.

Betrouni

retrouvent le

MOB

Ayant évolué au MOB, Betrouni et Amrane qui portent actuellement les couleurs du Raed ont retrouvé non sans plaisir certaines de leurs connaissances à Béjaïa et parmi le club béjaoui. Un retour qui leur a fait rappeler de bons souvenirs au

stade de l'Unité magh- rébine.

De notre correspondant

score vierge qui arrangeait les visiteurs qui devaient remercier leur dernier rem- part pour ses prouesses. Déterminés à gagner, les poulains de Bouarraâta ont repris avec les mêmes intentions qu'en première période. Jouant l'offensive, ils ont atteint leur objectif grâce à un but signé Maâmar- Youcef à la suite d'un corner. Le défenseur central béjaoui a repris d'un joli heading le cuir botté par le rentrant Kadri. Un but qui a suffi au bonheur des Crabes. Les Koubéens ont tenté quelques incursions dont lune de Metref sans pour autant arriver à leurs fins, les locaux faisant bonne garde, eux

qui ont su préserver leur maigre avance. Le jeu se stabilisa au milieu de terrain avec une nette domination des locaux qui ont su être à la hauteur des espé- rances de leurs supporters. Les coéqui- piers de Rahal avaient même raté un autre but en fin de match. Une victoire importante pour la suite du parcours des Béjaouis qui se maintiennent tou- jours sur le podium même s'ils n'ont pas convaincu leurs fans alors que les Koubéens se doivent de faire mieux pour éviter toute mauvaise surprise à la fin du parcours.

B. B.

150 suppor-

ters koubéens

présents

Le RCK a été accompa- gné par ses suppor- ters à Béjaia puisque environ 150 fans du Raed se sont fait remarquer dans les tribunes du stade de l'Unité maghrébine. Les inconditionnels du Raed ont prouvé enco- re une fois leur amour pour les couleurs vert et blanc.

BADIS B.

Face à un Raed qui a préféré jouer la prudence en comptant beau- coup plus sur les contres, les attaquants béjaouis se sont créé beaucoup d'occa- sions sans pouvoir les mettre dedans, la précipitation et le gardien adverse ayant été de véritables obstacles. Malgré les manœuvres et les tentatives offensives, le MOB n'a pu trouver les filets adverses. Une mi-temps qui était en faveur des locaux où il ne manquait que des buts. La pause a été sifflée sur un

Réserve :

MOB 1 - RCK 1

Les réservistes des deux clubs sont quittés sur le score de parité de 1 à 1 dans un match bien dis- puté.

Quatre changements au MOB

L'entraîneur du MOB, Bouaârrata, a procédé à quatre changements dans le onze par rapport à celui qui a joué le dernier match de coupe. En effet, Salhi, Bouledieb et Boucherit qui étaient blessés ont pris les places des Benali, Cheklam et Herida. Quant à Benkouider, il a remplacé Kadri en pointe de l'attaque.

Benali hors

des 18

Victime d'une allergie, Benali n'a pas été parmi les 18. Le joueur ne pouvait prendre part à ce match. Une absence regrettée par les supporters qui voulaient voir à l'œuvre cet élément qui a toujours été à la hauteur.

Semahi :

«Une

victoire

importante»

" Dieu merci, nous sommes parvenus à gagner et cela nous donne à entrevoir la suite en rose. Les conditions de tra- vail sont impec- cables ici au MOB. On doit tra- vailler au maxi- mum pour réali- ser l'objectif du club qui consiste à revenir parmi l'élite. Pour cela, on doit persévé- rer et multiplier les efforts afin de réjouir ce merveilleux public."

L'ŒIL DU COACH

Bouarata : «De bon augure pour la suite»

"Disons que c'est un bon départ pour nous à la tête de l'équipe et c'est très encourageant pour la suite du parcours. Les choses n'ont pas été faciles surtout que nous avons raté plusieurs occasions. Les joueurs ont eu une bonne réaction en seconde période et n'ont pas baissé les bras. On a tout fait pour trouver les solutions. C'est une bonne victoire pour nous d'autant plus que nous allons encre recevoir chez nous au prochain match et tenter d'engranger les trois points pour nous rassurer afin d'avoir plus de chances quant à l'accession qui exige de continuer sur une telle lancée. C'est donc de bon augure pour l'avenir."

Medjahed : «Cette défaite ne doit pas nous décourager»

"Il est vrai que nous avons été battus mais que cela ne nous décourage pas. Il y a de l'amélioration dans l'équipe. Cette défaite ne doit pas influer sur le moral des troupes. On continuera à travailler pour réussir de meilleurs lendemains. On a fait face à une bonne équipe du MOB dont la galerie est extraordinaire car elle mérite une

équipe qui évolue en Ligue 1 Mobilis. Pour ce qui est de l'arbitrage, je

dirais qu'il était tout juste moyen."

B. B.

je dirais qu'il était tout juste moyen." B. B.  Un bon coa- ching de Bouaârraâta
je dirais qu'il était tout juste moyen." B. B.  Un bon coa- ching de Bouaârraâta

Un bon coa- ching de Bouaârraâta

En ayant choisi d'in- corporer Kadri et Soltane en seconde période, Bouaârraâta a bien vu puisque le pre- mier nommé a été l'au- teur du corner qui a amené le but victo- rieux à la suite du cor- ner bien botté alors que le second a raté d'un cheveu d'inscrire le second but. Un bon coaching pour le nou- veau driver du MOB.

Baptême de

feu pour

Benkouider et

Semahi

Sur les trois nouvelles recrues du MOB, deux ont été utilisées. Benkouider a été titu- larisé, Semahi a été incorporé en seconde période alors que Meziani a chauffé le banc des remplaçants.

www.competition.dz

Samedi 20 janvier 2018

20

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

2018 20 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Le 31 janvier, la Lune va connaitre un
Le 31 janvier, la Lune va connaitre un phénomène qui ne s'est pas produit depuis
Le 31 janvier, la Lune va connaitre un phénomène qui ne s'est pas produit depuis 150 ans
Quand un
patron vous dit
que sa compagnie
est comme une
grande famille,
attendez-vous à
travailler pour ses
enfants et ses
neveux.
Le 31 janvier 2018, la Lune connai-
tra simultanément plusieurs phéno-
mènes remarquables. Il s'agira de la
deuxième pleine Lune du mois appe-
lée Lune bleue, elle se trouvera à
une distance minimale de la Terre ce
que certains surnomment une super
Lune et coïncidera avec une éclipse
lunaire totale. Cela fait plus de 150
ans que notre satellite n'a pas
connu une telle association. La plei-
ne Lune de périgée n'est pas un phé-
nomène très
rare. Chaque année, il s'en produit
entre quatre et six, d'après les spé-
cialistes. De même, l'éclipse lunaire
est un phénomène relativement
commun qui peut se produire plu-
sieurs fois par an. Toutefois, une
éclipse lunaire totale est plus rare
et celle du 31 janvier le sera d'au-
tant plus qu'elle se produit simulta-
nément avec ce que les Anglo-
saxons appellent une Blue Moon.
Chaque année, il se produit en géné-
ral 12 pleines Lunes, environ une
par mois. Mais en raison du décala-
ge entre notre calendrier et le cycle
lunaire, tous les deux à trois ans,
une pleine Lune supplémentaire
nommée Blue Moon en français Lune
bleue vient se rajouter aboutissant
à un total de 13. Un mois connait
alors deux pleines Lunes, comme
c'est le cas de janvier 2018. Si l'on
en croit les spécialistes, cela fait
plus de 150 ans qu'une éclipse tota-
le n'a pas coïncidé avec ce phéno-
mène. Passé le 31 janvier, il faudra
attendre le 31 décembre 2028 puis
le 31 janvier 2037 pour que les deux
phénomènes coïncident à nouveau.
Confucius
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU
JJJJ OUROUR
qui font les
lois
gaine
petit bouclier
dresser
obliger
êtres uni-
parfois
perpendicu-
laires
os du genou
personnel
cellulaires
pronom
Un poivrot notoire se rend chez son médecin de
famille. Il se plaint de vomissements chroniques :
11
Docteur, ce n'est pas possible, tous les matins, j'ai des nausées
terribles. Je ne peux pas faire autrement que de vomir.
-
avidement
Le médecin l'ausculte consciencieusement, puis il dit au patient :
6
gamins
- Je ne vois rien de spécial
Je pense que c'est dû à l'alcool !
parisiens
- Eh bien dans ce cas-là je reviendrai quand vous serez à jeun !
chiffre romain
1
4
genre
pour attirer
musical
l’attention
SUDOKU
app