Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre 01 :

Généralités sur les stations de pompage:

Généralités sur les stations de pompage:

1. Station de pompage:
-Une station de pompage est une station servant à pomper l'eau ou plus
généralement un fluide. Elle peut être utilisée pour plusieurs applications telles que
l'approvisionnement en eau des canaux, le drainage des terres basses, et
l'élimination des eaux usées vers le site de transformation.

-La station de pompage joue un rôle important dans un périmètre irrigué, elle assure
un double caractère : avoir un gros débit à desservir à une hauteur demandée.

-La description et les différents blocs et étapes par lesquels passe l’eau sont:

 Les vannes: permettent le passage ou non de l’eau selon les cas ouverture/fermeture.

 Pompe: pompage de l’eau qui dépasse le Dé grilleur pour l’emmener à la


conduite de refoulement.

 Anti bélier: envoie de l’air pour créer une pression supplémentaire qui aide
l’eau dans sa montée et pour éviter le grand choc lors du retour de l’eau .

 Clapet joue le même rôle que l’anti bélier à savoir la sécurité contre le choc de
l’eau, il arrête le refoulement de l’eau au sens contraire.

 Vidange : permet de vider la conduite de refoulement de l’eau.

 Vanne d’isolement : isole la partie de la conduite de refoulement de l’eau de


l’autre partie du tuyau.

-La station de pompage est constituée de :

 La source d’eau.
 Des organes d’aspiration.
 La pompe d’aspiration et de refoulement.
 La source d’énergie, etc.

2- Les pompes :
Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide. Elle
permet de transformer l'énergie mécanique (reçue d'un moteur) en énergie
hydraulique.

a- Les caractéristiques d’une pompe hydraulique :

Les pompes hydrauliques sont caractérisées par un ensemble des grandeurs à


savoir:

 Le débit.
 La cylindrée.
 La vitesse.
 La différence de position.
 Le couple théorique.
 La puissance hydraulique.
 Le rendement.

 Le débit d’une pompe :


C’est un volume de fluide transvasé par unité de temps, il se calcule en fonction de la
cylindrée et de la fréquence de rotation N (en rad/s).

Q= quantités de fluide / temps.

 La cylindrée :

-C'est le volume de fluide aspiré et expulsé pour un mouvement.

-Elle s’exprime en litre par tour (l/tr), ou centimètre cube par tour (cm³/tr).

C=Volume / n° de rotation.

Il existe deux cylindrées :


- La cylindrée géométrique: qui est déterminée à partir des dimensions sur plan du
composant.

- La cylindrée réelle: qui tient compte des fuites internes propres à chaque
composant.

 La vitesse :
-La vitesse de rotation d'une pompe hydraulique volumétrique a un effet direct sur le
débit fourni par la pompe.
- Il faut respecter les vitesses de rotation nominale (maximale en fonctionnement
continu) et minimale prescrites par le fabricant.
- Si la vitesse nominale est dépassée, les alvéoles ne peuvent s'emplir
complètement d'huile lors de l'admission. On dit alors qu'il y a cavitation.

n° de rotation = Volume/Cylindrée.

b- Classification des pompes hydrauliques :


 Pompes à piston.
 Pompes à membrane.
 Pompes à vis.
 Pompes à engrenages.
 Pompes à palettes.
 Pompes à vis excentriques.
 Pompes péristaltiques.

 Les pompes rotatives :

- Leur principe de fonctionnement est basé sur le transfert régulier de volumes


liquides. Le débit engendré, proportionnel à la vitesse de rotation, est indépendant
de la pression de travail.

- Elles sont utilisées pour transferts de liquides pouvant atteindre de fortes


viscosités. Leurs champs d'applications sont très variables :

 Dépotage.
 Chargement de citernes.
 Embouteillage etc… .

 Les pompes à engrenages :

- Les pompes à engrenages font partie des pompes rotatives à piston qui
fonctionnent selon le principe du déplacement volumétrique.

-Elles sont de construction simple et leur utilisation ne pose pas de problèmes. Les
pompes à
engrenages peuvent générer des pressions de service atteignant 40bars et des débits
atteignant 60m³/h. Leur débit derefoulement sans pulsations augmente
linéairement avec la vitesse de rotation.

 Les Pompe à vis :

- Elles sont en général constituées de 2 vis à filets à pas contraires souvent


entraînées par un jeu de pignons extérieurs. Les paliers peuvent être intérieurs
(lubrifiés par le produit lui-même) ou extérieurs. Les 2 vis forment avec le corps des
volumes se déplaçant axialement vers l'orifice de refoulement.

 Les pompes à palette :


- Ces pompes sont constituées :
 D'un corps cylindrique ;
 D’un rotor cylindrique excentré dans lequel a été aménagé des rainures ;
 De palettes venant coulisser dans ces rainures.

- Les palettes sont plaquées sur la périphérie du corps soit par le biais de la force
centrifuge, soit par la présence de ressorts.

On distingue:

1- Les pompes à rotor non équilibré.


2- Les pompes à rotor équilibré.

 Les pompes alternatives :

- La pompe alternative est composée d'un piston se déplaçant dans un cylindre et de


clapets permettant l'entrée et la sortie du fluide dans la pompe.

- Le mouvement alternatif du piston est obtenu par un système de came


(excentrique) ou un système bielle manivelle, permettant de transformer un
mouvement de rotation (moteur d'entraînement) en un mouvement de translation
du piston.

On distingue :

 Pompes à piston.
 Pompes à membranes.

Les pompes centrifuges :

- La pompe centrifuge est utilisée par les industries comme par les particuliers.

- Son principe de fonctionnement est d’extraire un fluide (eau) à un endroit pour


l’envoyer dans un autre lieu.

Principe :

-Suite à la rotation de la roue, la pression sur le périmètre augmente par rapport à la


pression sur l’axe de rotation. Cette augmentation de pression provoque un
écoulement vers la tubulure de refoulement.
c-Performances et limites d’utilisation :

 Débit : jusqu’ à 1200 m3/h ;


 Hauteur : jusqu’à 140 m ;
 Température : jusqu’ à 140 C° ;
 Pression de service maxi : 10 ou 16 bar.

d-Caractéristiques :

- D'un point de vue hydraulique, les trois principaux paramètres qui caractérisent
une pompe centrifuge sont :

 Le débit volumique Q ;
 La hauteur manométrique H ;
 Le rendement η.

e-Types de roue :
3- L’automatisation :
- Dans le but d’automatiser une station de pompage on aura besoin de plusieurs
composants tels que :

 Automate programmable.
 Capteurs de niveau.
 Electrovannes.