Vous êtes sur la page 1sur 20

1

Guide de la
construction de
maisons individuelles
économes en énergie
et labellisations

I :
m e et
j
To pro
Le

Août 2009
2

Préambule
Ce guide s’adresse aux particuliers souhaitant construire une maison
individuelle économe en énergie. Il a pour objectif de facilité la réalisation
du projet, en procédant par étapes. Il présente les bonnes questions à se
poser, les diverses solutions possibles, les organismes à contacter. Il traite
des différents niveaux de bâtiments économes, et des labels qui leurs
correspondent, des aides financières possibles, du choix des entreprises, du
principe du bioclimatisme...

Bâtiments et consommation énergétique...

RT 2020, Bâtiments à énergie positive


(Bâtiments neufs)

RT 2012, BBC (Bâtiments neufs)


En KWh/m2 /an en énergie primaire

<50

51 à 90
Consommation énergétique

91 à 150
RT 2005 (Bâtiments neufs)
151 à 230
Bâtiments moyens (Parc existant)
231 à 330

331 à 450
Bâtiments énergivores (Parc existant)
> 450
3

Sommaire
4

Première étape
Choisir les objectifs à atteindre

Cette première étape consiste à déterminer, le type de bâtiment que


vous allez construire, et la consommation énergétique maximum de votre
future maison. Dans ce but, les paragraphes suivants vous présentent les
différents échelons qui existent dans les habitations économes en énergie,
ainsi que les labels correspondant. Après la lecture de ce chapitre, vous
pourrez noter dans l’encadré ci-dessous, les objectifs que vous souhaitez
atteindre. Pour vous aidez, des fiches concernant les aides financières sont
disponibles en Annexe.

Type de bâtiment:

Consommation énergétique maximum: KWhep/m2/an

Avec certification? OUI NON

Si oui, laquelle?

Utilisation de matériaux écologiques? OUI NON

1
5

Les différents degrés des bâtiments économes et les labels correspondant

RT2005 Les bâtiments construits actuellement doivent respecter la


réglementation thermique 2005 (RT2005).

Bâtiments Les habitations conçues pour consommer moins peuvent être


économes considérées comme des bâtiments économes en énergie. Il
Nous parlons
existe plusieurs niveaux :
principalement
La Haute Performance Energétique (HPE), et la Très Haute
d’économie
Performance Energétique (THPE), décrites dans la RT2005.
d’énergie, mais la
Le Bâtiment Basse Consommation, (BBC) qui deviendra
construction
certainement la base de la réglementation thermique en 2012. Il
partielle ou
parait donc judicieux de choisir de construire ce type d’habitat
complète avec
pour conserver sa valeur dans le temps (décrit dans la RT2005).
des matériaux
Le label Minergie standard, décrit par l’association Prioriterre.
écologiques peut
être envisagée,
tout comme
Bâtiments Un bâtiment passif (BEPAS) est une structure dont le besoin l’origine des
passifs en chauffage ne dépasse pas les 15 kWh/m2/an. Deux labels matériaux.
correspondent à ce type de structure: Passivhaus, et Minergie-P. Les labels
Minergie-ECO, et
Minergie-P-ECO
garantie à la fois
Bâtiments à Un bâtiment à énergie zéro est une structure dont les besoins une performance
énergie zéro énergétiques sont compensés par une production, grâce à des énergétique et
énergies renouvelables, ce qui permet de rééquilibrer la balance. une maison
(Aucun label correspondant) écologique.

Bâtiments à Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) a une structure


énergie pensé de façon à réduire les besoins énergétiques avec une
positive production d’énergie renouvelable qui, cette fois si, dépasse les
consommations. (Aucun label correspondant)

Les différents labels

Attention les consommations


La partie suivante est consacrée à une présentation rapide maximales sont calculées en
des labels existants. Si vous souhaitez labéliser votre maison,
incluant des paramètres différents
lorsque vous aurez choisi le label, vous pourrez consulter le
deuxième tome de ce guide. selon les organismes de références.

2
6

Cmax[1]
Nom Définitions KWhep/m2/an

Cette réglementation thermique s’applique aux bâtiments neufs dont le permis


≤110(f) [2]
de construire a été déposé après septembre 2006. Elle n’impose ni de solutions
RT2005 techniques spécifiques, ni d’atteindre les valeurs de références. Cependant des
« garde-fous » et des performances minimales doivent être respectés. Le confort ≤190(e)
d’été est également pris en compte afin d’éviter les surchauffes estivales.

La Haute Performance Energétique est décrite dans la RT2005. L’obtention de ce ≤99(f) [2]

label requière une baisse de 10% par rapport à la réglementation. Il existe une
HPE variante HPE EnR, qui inclue l’utilisation d’énergie renouvelable (EnR). Le
chauffage doit provenir au moins à 50% de biomasse ou d’un réseau de chaleur ≤171(e)
approvisionné par 60% d’énergie renouvelable.

Le label Très haute Performance Energétique, basé sur le même modèle que [2]
Sans EnR
précédemment, demande une baisse de 20% par rapport à la réglementation. De 88(f) 152(e)
même l’emploi des énergies renouvelables peut être intégré, le label se nomme
THPE Avec EnR
alors THPE EnR. Dans ce cas l’économie d’énergie est imposé à 30% par rapport à
77(f) 133(e)
la RT2005.

Passivhaus est un label d’origine allemande, concernant les bâtiments passifs.


≤120 [3]

Comme il s’agit de construire un bâtiment passif, l’énergie destinée au chauffage


ne doit pas dépasser les 15 kWhep/m2/an. De plus l’eau chaude sanitaire et les
Passivhaus
appareils électriques ne peuvent pas dépasser une consommation de
42kWh/m2.an.

Le label Bâtiment Basse Consommation est décrit dans la RT 2005 et par


≤50 [2]

l’association Effinergie ; Il s’agit de ne pas dépasser une consommation maximale


et de respecter une perméabilité à l’air maximum de 0,6 m 3/h.m2.
BBC Effinergie
Le maximum de consommation énergétique décrit dans les BBC est l’objectif que
la réglementation veut atteindre en 2012.

D’origine suisse, les labels Minergie sont développés en France par l’association
Prioriterre. Minergie ou Minergie Standard est le premier niveau dans
≤38 [4]

l’économie d’énergie chez les labels Minergie.


Minergie L’un des objectifs est de limiter le surinvestissement à 10%.
Il s’agit de réduire de plus de la moitié des besoins énergétique par rapport aux
exigences actuelles.

Minergie Passif est le second niveau dans les labels Minergie, il est donc plus
restrictif en terme de besoins énergiques totaux.
≤30 [4]

Comme il s’agit de construire un bâtiment passif, l’énergie destinée au chauffage


Minergie-P ne doit pas dépasser les 15 kWhep/m2/an.

[1] Consommation maximale (Cmax) : valeur ne devant pas être atteinte pour obtenir la labellisation ; exprimé en énergie primaire (ep), ce qui permet de prendre en compte les pertes lors de
la transformation de l’énergie, elle correspond à l’énergie finale multiplié par 2.58 pour l’électricité, par 0.6 pour le bois et par 1 pour les autres. [2] Valeur prenant en comte le chauffage, le
refroidissement, l’au chaude sanitaire, la ventilation, et l’éclairage. [3] Consommation totale. [4]Valeur prenant en compte le chauffage, le refroidissement, et l’eau chaude sanitaire..
(f) Pour les combustibles fossiles. (e) Pour le chauffage électrique y compris pour les pompes à chaleur. 3
7

Seconde étape
Trouver un terrain

Cette partie consiste à vous présenter l’ensemble des interlocuteurs


auprès desquels vous pouvez vous renseigner pour obtenir un terrain. Elle
regroupe également une liste de critères qui, lorsqu’ils seront définis,
pourra orienter votre choix et ainsi éviter les pièges liées à cet achat.

Source : eie 72

4
8

A qui s’adresser et ou chercher ?

Habituellement... Mais aussi...


Journaux spécialisés Mairies
Internet Voisinage
Notaires Aménageurs fonciers
Agences immobilières Constructeurs
Géomètres
Direction Départementale
de l’Equipement (DDE)...

Comment choisir son terrain ?

Avant de se lancer dans l’achat d’un terrain, il est intéressant d’établir une liste de critères, afin de
mieux orienter votre choix.

La surface est directement liée à la taille de la future habitation, mais attention toute la surface du
terrain n’est pas constructible, il faut respecter un Coefficient d’Occupation des Sols (COS), et
d’éventuelles servitudes.
Espace constructible = Surface du terrain COS ( se renseigner à la mairie) Servitudes

La configuration du terrain a des conséquences sur le projet, en effet la forme de celui-ci peut
s’avérer être une contrainte et obliger le propriétaire à revoir la configuration de la maison.

L’inclinaison de la surface induit, le plus souvent, des surcoûts de terrassement, mais dans certains
cas cette propriété peut devenir un avantage en vous protégeant du vent...

La qualité du sol est un critère à vérifier, par exemple, un sol rocheux ou contenant des graviers ou
du sable sont des matières favorables à la construction de bâtiments.

Certains éléments pouvant apparaître comme des nuisances tel que : le bruit, le vent, peuvent
également constituer des critères orientant le choix de la localisation d’un terrain.

Le dernier point qui peut être mis en avant est la présence ou non d’équipements, tels qu’un réseau
routier, la proximité des transports en commun, les divers autres commodités, ainsi que la distance
qui sépare le terrain du lieu de travail... En effet, la façon de vous déplacer a un impact plus ou moins
important sur l’environnement et jouer sur votre confort.

Avoir une vision globale du projet ce n’est pas que penser à l’économie d’énergie et à
l’utilisation des matériaux écologiques ; mais aussi aux déplacements engendrés, à l’étalement
urbain, à la surface imperméabilisée, à la réduction de terrains cultivables ou naturels...

5
9

Les pièges à éviter ?

Lorsque l’on choisit d’acheter un terrain isolé, c'est-à-dire en secteur diffus vendu par un particulier,
qui ne se situe pas forcement en pleine campagne, certains points doivent être contrôlés afin d’éviter les
vices cachés.

 Le premier point à garantir est la constructibilité du terrain d’au moins une partie du
terrain. Pour s’en assurer, un Plan d’Occupation des Sol (POS), ou Plan Local d’Urbanisme
(PLU), est disponible au service urbanisme de la ville. Et un certificat d’urbanisme peut vous
être communiqué gratuitement dans les deux mois suivant la demande. Il constitue une
garantie supplémentaire, et les règles qui y sont énoncées sont valables pendant 1 an.
La nature du sous-sol doit également être vérifié afin d’écarter la présence de galeries, de
nappes phréatiques... pour cela vous pouvez contacter la direction départementale de
l’équipement (DDE), la mairie, mais également vous renseigner auprès des voisins. Une
étude de sol est parfois utile. Pour plus de sécurité n’oubliez pas à ajouter une clause
suspensive de la promesse de vente en cas de terrain inconstructible.

 Il faut également s’assurer que le terrain peut être viabilisé, en étant raccorder aux réseaux
collectifs : eau, gaz, électricité, voie d’accès... L’absence de ce type d’équipement, en plus
d’engendrer des surcoûts éventuels, peut être un frein à l’obtention du permis de
construire.

 La mairie a la capacité de vous informer si le terrain se situe en zone à risques naturels


(inondation, glissement...) ou industriels à l’aide de son Document d’Information Communal
sur les Risques Majeurs (DICRIM)

 Enfin un plan de bornage réalisé par un géomètre permet de définir précisément le


métrage du bien. En effet la surface indiquée sur le titre de propriété, et au cadastre est
indicative.

Une autre solution est possible : l’achat d’un terrain en lotissement au près d’aménageurs-fonciers. Ils
ont l’avantage de certifier la constructibilité ainsi que la surface du terrain. Mais la future maison doit
respecter des règles de construction, Il faut donc se renseigner sur ce point.

Source : ADEME

6
10

Troisième étape
Monter le projet

Quelques définitions
Des précisions sur certains termes pouvant être employés, lors de vos rencontres
avec les professionnels sont contenues dans ce paragraphe.

Les bonnes questions à se poser pour choisir les professionnels qui


construiront la maison
Cette partie propose une démarche, ainsi que les questions à se poser lors de la
recherche de professionnels. Elle présente les différents types de professions à
contacter en fonction de vos besoins.

La réalisation des plans : la prise en compte du principe du bioclimatisme


Ce paragraphe présente comment l’intégration du bâtiment dans
l’environnement peut permettre une économie d’énergie dès la création des
plans.

Vérification du projet
Ce dernier point permet de vérifier que le projet conçu atteindra les objectifs de

7
11

Quelques définitions...

Maître d’œuvre / Maître d’ouvrage

Le maître d’œuvre a pour mission de conseiller, Le maître d’ouvrage est la personne pour
d’étudier le projet de construction, lors de la qui les travaux sont réalisés, c'est-à-dire le
conception de celui-ci. Puis lors de la phase de client, vous. Le maître d’ouvrage choisit son
construction il suit l’avancement des travaux et maitre d’œuvre et détermine avec lui le projet,
coordonne les différentes équipes de les solutions techniques...
professionnels. Il contribue à la recherche
d’entreprises, animer les réunions de chantier.
Selon le type de professionnels que vous avez Source : ADEME
choisi d’impliquer dans la réalisation de votre
maison il peut s’agir d’un employé de l’entreprise
de construction, de votre architecte, d’un bureau
d’étude ou de vous-même.

Les surfaces de références

SHOB ou Surface Hors d’Œuvre SHON ou Surface Hors d’Œuvre SHAB ou Surface Habitable est
Brute est la somme des surfaces Nette est égale au SHOB la somme des surfaces déduction
des planchers de chaque étage, déduction faite d’un abattement faite des murs, cloisons, espaces
mesuré à partir de l’extérieur des de 5% correspondant à l’épaisseur non habitable (escalier, terrasses,
murs. Elle comprend le sous-sol, moyenne des isolants utilisés, des cave...). Il est également exclu les
le planché, les balcons, les combles, des caves, des sous-sols surfaces dont la hauteur est
terrasses (sauf plein-pied), et non aménageables, des terrasses, inférieure à 1 m. Les espaces dont
exclue les surfaces sans plancher des balcons, des garages, ainsi les hauteurs sont situées entre
(escalier, ascenseur). que des surfaces dont la hauteur 1 m et 2 m, sont pris en compte à
est inférieur à 1,80 m. un taux de 50%.
Pour tout détail consulter le code
de l’urbanisme art. R. 112-2.

Energie primaire

L’énergie primaire (ep) est la forme sous laquelle l’énergie est à son état initiale, c'est-à-dire avant
toutes transformations (pétrole brut, gaz naturel, rayonnement solaire, biomasse...). Avant d’être utilisée,
elle est transformée et transportée. Cette série de modifications est caractérisée par un certain
rendement et donc des pertes énergétiques à chaque étapes de la chaîne. L’ep, prend en compte
l’énergie finale (ef) et toutes les pertes dues à ces transformations. L’ef étant l’énergie livrée au
consommateur. Un coefficient est alors appliqué à l’ef pour la convertir en ep. Par exemple, en France,
pour l’électricité :
ep = ef X 2,58
Lors des rencontres avec les professionnels et la définition des objectifs de consommation de la future
habitation, il est important de préciser qu’il s'agit d’ énergie primaire. En effet, la différence entre ep et ef
peut être significative.
8
12

Les bonnes questions à se poser pour choisir les professionnels qui construiront la maison

Conseil : pour choisir vos


professionnels, le meilleur critère
reste le bouche à oreille alors
n’hésitez pas à vous renseigner
autour de vous

Ai-je le temps nécessaire et/ou les Non Oui


compétences pour participer au projet ?

Est-ce que je souhaite choisir, la forme, Non Oui


l’organisation de mon habitation ?

Aimerais-je utiliser des matériaux Non Oui


spécifiques et en remplacer d’autres ?

Est-ce que je souhaite participer et Non Oui


réaliser certains travaux moi-même ?

Constructeur: Architecte Architecte + Architecte +


Maison clé + Constructeur Artisans pour
Type de professionnels à contacter Constructeur chaque lot de
en main ou Artisans
constructions

Des listes de professionnels, non exhaustive, correspondant à vos attentes, peuvent vous être distribuées
par votre Espace Info  Energie.

9
13

Réalisation de plan la prise en compte du principe du bioclimatisme

Cette partie à pour but de présenter une méthode permettant, dès le début du projet, de réaliser des
économies d’énergie.

Une maison bioclimatique a pour principe général d’intégrer les paramètres du climat lors de la
conception. La structure des bâtiments doit s’adapter de manière à utiliser les avantages de
l’environnement, tout en maintenant un certain confort adapté au mode de vie.

Les objectifs à atteindre sont différents selon les saisons:

 En hiver l'énergie gratuite, et la diminution des pertes de chaleur sont recherchées, tout en
assurant une aération.
 Au contraire en été, la réduction de la température est visée.

Les différents thèmes qui doivent être pris en compte dans un projet de construction bioclimatique
peuvent être regroupés en 3 parties:
L'implantation de l'habitation sur le terrain ; la conception du bâtiment ; l'utilisation de
l'environnement.

Implantation de l’habitation sur le terrain

La première étape serait de choisir l’emplacement de l’habitation sur le terrain. Pour cela le climat, à
des échelles plus ou moins grandes dans le projet, et plus précisément le rayonnement solaire, le régime
des vents, sont des données à prendre en considération.

Source : eie 72
Le vent
Bien venu en été pour le rafraichissement, le vent beaucoup plus froid
pendant l'hiver doit être pris en compte lors de la conception du projet.
La réalisation d'une rose des vents permet de connaître leurs vitesse et
leurs directions. La topographie et la rugosité du sol peuvent modifier ces
vents, et faire apparaître des zones favorables, c'est pourquoi ces
paramètres doivent être étudiés avant l'implantation du bâtiment.

Source : CAUE de l’Ariège Les masques solaires


L'apport en énergie solaire peut être diminué par
la présence de reliefs, bâtiments ou de végétaux. Il
faut donc les prendre en compte lors de la création
de nouveau bâtiment.

10
14

La conception du bâtiment

Formes architecturales
Un bâtiment compact permet déjà de réaliser des économies d’énergie
lors de la construction et de l’usage. Les formes les moins adaptées sont
celles qui multiplient les façades avec des formes découpées.
Source : eie 72
été
hiver
Orientation
Dans le but d’optimiser l’apport de chaleur par le rayonnement
solaire, il faut penser à orienter les grandes ouvertures vers le sud ;
et au contraire, les limiter sur la façade nord, tout en prévoyant
des protections solaires estivales afin d’éviter des surchauffes.

Source : ADEME

Disposition des espaces


L’organisation des pièces dans les bâtiments doit
également être étudiée. En effet, on préférera implanter
les pièces de vie au Sud, les espaces tampons (garage,
espace de stockage, entrée) au Nord. Des chambres
localisées à l’Est, qu’en à elles, bénéficieront du soleil en
matinée.
Source : eie 72
Utilisation des matériaux
Dans le but de limiter les pertes de chaleur, les matériaux employés doivent
garantir une isolation suffisante. Celle-ci peut être conçue dès la création des murs.
En effet, certains matériaux « porteurs » ont une capacité d’isolation. Il est
également possible d’ ajouter des isolants afin d’atteindre les objectifs fixés. La
capacité thermique doit aussi être prise en compte. Elle permettra, si elle est assez
importante, d’emmagasiner la chaleur pendant le jour et la rediffuser pendant la
nuit, ce qui est très intéressant pour les combles aménagés.
Source : eie 72

L’utilisation de l’environnement

Végétaux
Les végétaux peuvent créer un rafraîchissement en période
estivale tout en laissant passer les rayons lumineux en hiver
lorsqu’ils perdent leurs feuilles. Ils sont également une
barrière contre les vents.
Source : ADEME

Terre
Le relief a la capacité de modifier localement le
climat comme le régime du vent. Les déperditions
de chaleur, peuvent être également limitées par
l’enterrement partiel de l’habitation.
Source : CAUE de l’Ariège

11
15

Vérification du projet

Lorsque la conception théorique est terminée, et avant le commencement de travaux, une vérification
peut s’avérer nécessaire afin de s’assurer que les objectifs de consommation pourront être atteint avec ce
projet. Cette étude prendra en compte les plans de la future habitation, mais aussi les matériaux et les
différentes technologies employés.

Qui?

Selon le type de professionnel avec qui vous travaillez, il est possible qu’ils
puissent réaliser cette vérification. Mais un avis externe au projet et donc
neutre peut paraitre judicieux. Certains bureaux d’études thermiques
peuvent réaliser ces types d’études, qui doivent être plus poussées
qu’un simple Diagnostique de Performance Energétique (DPE) réalisé
obligatoirement en cas de vente ou de location et qui contient les étiquettes
énergies. Vous pouvez contacter votre Espace InfoEnergie pour obtenir une Source : eie Pays de la Loire
liste non exhaustive de ces bureaux d’étude ou consulter directement le site
Internet suivant:

http://www.info-energie-paysdelaloire.fr/pages/monter-votre-projet/trouver-un-professionnel.php

Comment?

Plusieurs méthodes et logiciels peuvent être employés:

 La méthode TH-CE est la norme française utilisée pour les constructions


actuelles respectant la RT2005, et doit également être employée pour les
labellisations HPE, THPE, et BBC (attention celle-ci peut évoluer au fils des
règlementations).

 Si l’objectif est de labelliser sa maison : Passivhaus, les calculs doivent


obligatoirement être réalisés avec la logiciel PHPP. Pour plus d’informations
vous pouvez consulter la fiche certification Passivhaus dans le deuxième to-
me et contacter l’association la Maison Passive de France.
Source : eie Pays de la Loire

 Au contraire si une certification Minergie est visée le logiciel Lesosai est à


utiliser. Pour plus d’informations vous pouvez consulter la fiche certification
Minergie (Tome II) et contacter l’association Prioriterre.

12
16

Annexe
Les aides financières

Les aides qui peuvent être appliquées à l’achat ou la construction de bâ-


timents économes en énergie sont sous deux formes :

Les crédits d’impôt sur les intérêts des prêts contractés auprès
d’une banque : Article 200 quaterdecies de l’article 103(V), de
la loi 20/04/2009 n°2008-1425 du 27 décembre 2008.
Applicable, mais en attente de la traduction dans le bulletin
officiel afin de définir les détails.

Allongement du prêt à taux zéro : Article 244 quater J de


l’article 100 (V), de la loi n°2008-1425 du 27 décembre 2008.
En attente du décret d’application ou applicable au plus tard le
1er janvier 2010.

Certaines communes exonèrent de taxes foncières, les personnes


s’installant dans une habitation basse consommation.

Il existe également des aides qui peuvent être obtenues lors de la mise
en œuvre de matériaux spécifiques. Pour plus d’informations,
renseignez vous auprès de votre Espace Info Energie le plus proche.

13
17

Les crédits d’impôt sur les intérêts des prêts contractés auprès d’une banque

L’achat ou la construction d’habitation répondant aux critères des Bâtiments Basses Consommations
peut permettre l’obtention d’un crédit d’impôt sur les intérêts des prêts.

Le taux de remboursement est de 40% des intérêts du prêts, sur les 7 premières années, (au lieu de 40%
la première année et de 20% les 4 années suivantes pour les constructions respectant simplement la
norme en vigueur). Ces sommes sont plafonnées:

Pour les couples soumis à imposition commune, Pour les autres cas,
à 7 500€ à 3 750€
(ou 15 000€ pour des personnes handicapées) (ou 7 500€ pour des personnes handicapées)
additionnés de 250€ par personnes à charges additionnés de 500€ par personnes à charges

Les critères à respectés

Les particuliers doivent : L’habitation doit :

 Etre fiscalement domiciliés en France  Etre considérée comme principale


 Acquérir ou construire une habitation  Respecter les surfaces habitables minimales
 Répondre aux normes thermiques en
vigueurs

L’application, du crédit d’impôt contient certains points qu’il est nécessaire de préciser

Le crédit d’impôt s’applique sur : Le remboursement peut s’effectuer :

 Les intérêts des prêts et exclu les frais et  A partir de l’année de mise à disposition des
cotisations d’assurances fonds, sauf exception
 Le prêt pour financer l’acquisition du terrain  Avant l’achèvement de l’habitation, si elle
et la construction ou l’achat du bâtiment devient principale au plus tard le 31 décembre
de la deuxième année de la conclusion du prêt

Pour plus d’information vous pouvez contacter impôt service au : 0 810 467 687 (prix d’un appel local)

14
18

Allongement du prêt à taux zéro

Les personnes construisant ou achetant un logement peuvent obtenir un prêt à taux zéro.

Si la construction ou l’acquisition du logement neuf respecte un niveau élevé de performance


énergétique, le particulier peut prétendre à une majoration du prêt à taux zéro, au maximum de
20 000€.

Les conditions de cet allongement seront précisées dans un décret à paraître.

Le plafond du prêt a taux zéro concernant des constructions respectant simplement la norme en
vigueur est de 32 500€, Il varie selon :

 Les ressources, le nombre de personne du foyer, ainsi que le caractère neuf ou ancien du
bâtiment.
 Si le bâtiment se trouve en zones sensibles urbaines, ou en zones franches urbaines, le montant
est majoré de 50%.

Les critères à respectés

Les particuliers doivent : L’habitation doit :

 Respecter des conditions de ressource  Etre considérée comme principale


(maximum 64 875 €)  Respecter les surfaces habitables minimales
 Ne pas être propriétaires de leurs habitations  Etre neuve ou ancienne
principales au cours des deux années
précédentes, sauf exception

Les conditions de cet allongement seront précisées dans un décret à paraître.

15
19

Vous pouvez aussi...

...contacter le CAUE
Pour trouver le C AUE
le plus proche de chez vous,
Le CAUE ou Conseil d’Architecture, contactez l’Union Régionale
d’Urbanisme et d’Environnement des CAUE des Pays de la Loire...
est une association de service
public qui à pour mission N°: 02.41.22.99.91
d’informer, de sensibiliser,
de conseiller et de former dans les Site internet :
domaines de l’environnement, www.urcaue-paysdelaloire.com
l’architecture, et de l’urbanisme...

Vous pouvez prendre rendez-vous


avec eux pour leur soumettre
votre projet de construction.

...consulter d’autres guides

 Bien choisir son terrain (CAUE de la Sarthe)


 Bien implanter sa maison (CAUE de la Sarthe)
 Bien penser pour bien construire (CAUE de la
Sarthe)
 Déposer un permis de construire pour une
maison individuelle (CAUE de la Sarthe)
 Construire autrement (Guide ADEME)
 Une maison pour vivre mieux (Guide ADEME)
 Guide de l’éco-construction et de
l’éco-réhabilitation (Pays du Mans)...
20

Pour toutes autres informations, contacter votre conseiller info énergie le


plus proche de chez vous ...

N°Azur régional : 0810 36 038


Site internet : http://www.info-energie-paysdelaloire.fr/

Ce document a été créé par :

ESPACE INFO  ENERGIE


Sarthe Nature Environnement Imprimé sur du papier recyclé
10, rue Barbier
72000 LE MANS
02.43.28.47.93
02.43.24.93.66
eie72@ville-lemans.fr
http://www.info-energie-paysdelaloire.fr/
Permanence physique et téléphonique du
lundi au vendredi de 9h à 12h,
et les après-midis sur rendez-vous.

Partenaires :