Vous êtes sur la page 1sur 36

DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

74E ANNÉE– NO 22905


2,60 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR ―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

SUPPLÉMENT

ENQUÊTES SUR CES TERRITOIRES


À JAMAIS POLLUÉS PAR L’HOMME
▶ « Le Monde » lance ▶ Des Etats-Unis ▶ Premier volet : la ville
une série de reportages, à la Russie, ces endroits américaine d’Anniston, vic-
dans sept lieux ont été contaminés time des déchets chimiques
1
1 à travers la planète de manière définitive PAGE S 7 - 1 0 E T DÉBATS – PAGE 1 7

ÉDITORIAL
IRRÉVERSIBLES
CONTAMINATIONS
Revenir sur des lieux oubliés,
remettre en lumière des catas-
trophes qui ont quitté l’actua-
lité, adapter notre pratique du
journalisme aux défis de la
crise environnementale, c’est-
à-dire décrypter la complexité,
donner à voir l’invisible, cou-
vrir le long terme autant que
l’événement : Le Monde s’est
associé au photojournaliste
Samuel Bollendorff pour pu-
blier, du 1er au 8 septembre, une
série de sept reportages en ter-
ritoires contaminés.
LIR E L A S U IT E PAGE 1 9 « Le trou noir », un lac sans eau,
composé uniquement de déchets
toxiques, à Dzerjinsk (Russie).
D’APRÈS UNE PHOTOGRAPHIE DE SAMUEL BOLLENDORFF

Brésil Les tribunaux face à la contrainte budgétaire Economie Débats


Lula déclaré La crise Debray-Morin,
inéligible regards croisés
la justice française peine de forces d’appoint sans lesquelles avocats ont été appelés pour sié-
plus en plus à faire face à ses mis-
sions, faute de moyens financiers
les tribunaux ne peuvent fonc-
tionner normalement. Les crédits
ger comme juges assesseurs, dans
une étonnante inversion des rôles.
existentielle
L’ancien président de
suffisants. Une note du directeur
des services judiciaires datée du
alloués à leur rémunération ont
été déjà largement consommés,
Face à l’urgence, la chancellerie a
négocié auprès de Bercy le droit de de Twitter sur la mort
gauche (2003-2010), 13 juillet alerte ainsi sur la situa- conduisant à se passer de certains puiser dans sa réserve budgétaire.
tion des agents non titulaires, des de leurs services. A Colmar, des PAGE 5 Le réseau social, en nette L’écrivain et le sociologue
emprisonné pour corrup-
tion, ne pourra se présen- perte de vitesse, doit se débattent de la façon dont
ter à l’élection présiden- transformer en profondeur l’Occident occulte la mort

ADOS PLUS BELLE LA VIE AU LIT –


tielle du 7 octobre. Le CAHIER ÉCO – PAGE 2 PAGE S 1 6 - 1 7
Tribunal supérieur électo-
ral a invalidé sa candida-
ture vendredi 31 août
LES FILMS DE LA CROISADE et LA VOIE LACTÉE présentent

FULGURANT HABITÉ
PAGE 2

Justice LE MONDE HHH LES INROCKS

Gérald Darmanin,
BEAU INOUBLIABLE
D’ANGOULÊME 2018
VALOIS DU
MEILLEUR ACTEUR

accusé de viol,
LE JDD HHH TÉLÉRAMA
bénéficie d’un
non-lieu
PAGE 6

Entretien
Sophia Chikirou,
cofondatrice
du Média, sort
du silence
CAHIER ÉCO – PAGE 8

Photographie
La malbouffe
vue du ciel ODILE GINE / HANS LUCAS
PAGE 1 1

pour vivre heureux, beaucoup fulminer, s’inquiéter, rien n’y s’alarmer, au contraire : « Tant
Rencontre d’adolescents vivent couchés et fait, ils se heurtent le plus sou- qu’il n’y a pas de pathologie avé-
Jacques Weber, passent des journées entières au
lit, armés de leur portable et de
vent à des réponses désarmantes,
par exemple celle d’Azzaro, 17 ans :
rée, l’affolement des parents est in-
justifié », assure-t-il. Pour lui, « ce UN FILM DE

« marqué au fer leur bol de céréales. Le phéno- « De toute façon, allongé, c’est comportement est un exercice de
CAMILLE VIDAL-NAQUET

rouge » par l’école mène, très largement répandu, comme debout mais sur le dos. » liberté, de mise à l’abri le temps ACTUELLEMENT
©2018 : PYRAMIDE

concerne aussi bien les filles que D’après le psychothérapeute d’achever sa formation ».
PAGE 1 5 les garçons. Les parents ont beau Pierre Lassus, il n’y a pas lieu de SUPPLÉMENT
Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Veille organisée,
dans la nuit
du 31 août, par des
partisans de Lula
à Curitiba (sud
du Brésil), la ville
où le candidat
est incarcéré.
RODOLFO BUHRER/REUTERS

Privé de Lula, le Brésil plonge dans l’inconnu


L’ancien président, en tête des sondages mais incarcéré, est déclaré inéligible pour la présidentielle d’octobre

sao paulo - correspondante publicitaires de la campagne, lais- de pots-de-vin le visant, échappe à magazine conservateur Istoé
sant au PT dix jours pour désigner l’opprobre d’une partie impor-
Selon un sondage, l’éditorialiste politique Germano LE CONTEXTE

Q
uelques heures avant un remplaçant. « Face à la violence tante de la population. Le souve- si Fernando Oliveira, vendredi.
le jugement du Tribu- du TSE contre Lula et le peuple qui nir de ses deux mandats marqués A en croire des proches du PT, un
Haddad venait
nal supérieur électo-
ÉLECTIONS
veut l’élire, le PT luttera. Nous al- par la prospérité économique, la tel scénario est peu probable. Le
ral (TSE) invalidant la lons présenter tous les re- réduction de l’extrême pauvreté à remplacer Lula, parti devrait se résigner au prag-
candidature de Luiz cours pour garantir les droits pré- ou la multiplication des universi- matisme afin d’être en mesure de Le 7 octobre a lieu le premier
Inacio Lula da Silva, vendredi vus dans la loi et dans les traités in- tés dans les endroits reculés du
il n’aurait que 4 % participer et d’espérer gagner tour des élections générales
31 août, Fernando Haddad, en dé- ternationaux acceptés par le Bré- pays contribue à cette popularité. des intentions cette élection. Fernando Haddad du Brésil. Les électeurs sont
placement dans le Nordeste brési- sil », a tweeté la présidente du PT, Son charisme et son habileté devrait être intronisé officielle- appelés à voter pour élire
lien, était acclamé par une foule Gleisi Hoffmann, après le vote. politique aussi.
de vote ment dans quelques jours. « Le leur président, mais aussi
de sympathisants de gauche ve- La destitution polémique de 17 septembre, son nom sera enre- des gouverneurs d’Etat,
nus le soutenir pour l’élection Débats et émotions Dilma Rousseff, qui avait succédé gistré dans les urnes électroni- des sénateurs, des députés
présidentielle. On embrassait le Légaliste, la décision a suscité à Lula, a offert un nouveau souffle hier au firmament, Lula obtient ques », confirme un proche du PT. fédéraux et régionaux.
candidat à la vice-présidence, on force débats et émotions au sein au leader de la gauche. Alors que le aujourd’hui l’aval de personnali- « Haddad arpente le pays depuis la
le serrait, mais ce n’est pas son
nom que l’on scandait. La foule
même du TSE. Peu avant le ver-
dict, le juge Barroso confiait : « Je
PT semblait usé, le spectacle affli-
geant du gouvernement de Michel
tés européennes. Ainsi de Fran-
çois Hollande, signataire en mai
mi-août. Il est déjà candidat ! », ob-
serve Paulo Baia, professeur de CANDIDAT
appelait Lula. L’ex-président de vis les angoisses du Brésil », tandis Temer, l’homme qui a pris le d’un appel en faveur de la candida- sciences politiques à l’Université Emprisonné depuis le 7 avril
gauche (de 2003 à 2010), 72 ans, que le juge Luiz Edson Fachin ne pouvoir après la chute de Dilma ture de l’ancien syndicaliste, ou de fédérale de Rio de Janeiro. à la suite d’une condamnation
emprisonné pour corruption se sentait « pas autorisé à déso- Rousseff en 2016, a redonné de la Martin Schulz, ex-président du en deuxième instance
dans une cellule de Curitiba à plus béir » aux Nations unies. Le force à Lula et à son parti, à nou- Parlement européen et figure de Séduire les voix du centre à douze ans et un mois de prison
de 3 000 kilomètres de là. « Lula 17 août, le comité des droits de veau dans le camp de l’opposition. la social-démocratie du Vieux Reste à savoir si le poulain du PT pour corruption, ayant
libre », « Lula guerrier du peuple l’homme de l’ONU avait appelé le Michel Temer promettait de re- Continent. Ce dernier, venu ren- sera en mesure de capter les voix interdiction de réaliser
brésilien », « Lula, Lula, Lula », gouvernement brésilien à respec- mettre le pays sur les rails de la dre une « visite de solidarité » à acquises à Lula. Le quinquagé- des vidéos ou de répondre
criaient les militants exaltés. ter les droits politiques de Lula croissance en appliquant une poli- Lula dans sa cellule, jeudi 30 août, naire aux allures de professeur n’a aux interviews, Luiz Inacio
Fernando Haddad, 55 ans, fils de afin qu’il puisse, depuis sa prison, tique libérale et réformatrice. Mais n’a pas manqué de souligner « les pas la chaleur ni le charme d’un Lula da Silva, dit « Lula »,
marchands libanais, ancien maire se présenter à l’élection. l’économie patine, le chômage soupçons qui entourent son juge- Lula. A Sao Paulo, il est accusé par a néanmoins présenté
de Sao Paulo et ex-ministre de L’interdiction de la candidature s’installe et les scandales de cor- ment ». « Lula est un homme coura- les classes populaires d’avoir dé- sa candidature à l’élection
l’éducation de Lula, est encore un de Lula plonge la campagne dans ruption, visant la gauche comme geux », insiste M. Schulz, ému. volu son mandat de maire (de présidentielle pour le Parti
inconnu pour le grand public. l’inconnu. L’ex-métallo représen- la droite, se multiplient. La décision du TSE oblige main- 2013 à 2016) aux « bobos », leur of- des travailleurs (PT, gauche).
Mais il doit désormais se faire un tait le grand favori du scrutin. Le Dans un pays en pleine déroute, tenant le PT à faire des choix tacti- frant des pistes cyclables plutôt
nom et galvaniser les foules
comme son mentor. Vendredi, en
sondage publié le 22 août par l’ins-
titut Datafolha en faisait le préféré
Lula est devenu synonyme des
« années bonheur » du Brésil. Et le
ques. Doit-il maintenir le plus
longtemps possible son cham-
que de se consacrer aux quartiers
misérables de la ville. Ailleurs, on LOI « FICHA LIMPA »
rejetant la candidature de Lula, le des électeurs avec 39 % d’inten- septuagénaire a su pointer les pion sur le devant de la scène élec- peine à orthographier son nom. A ses côtés, un de ses anciens
tribunal a fait, de facto, de Fer- tions de vote, loin devant le repré- failles du système judiciaire pour torale pour conserver son lea- Selon le sondage Datafolha du ministres, Fernando Haddad,
nando Haddad le candidat à la pré- sentant de l’extrême droite, Jair présenter les enquêtes le visant dership ? Jusqu’à quand ? Peut-on 22 août, il ne récolterait que 4 % candidat à la vice-présidence
sidence pour le Parti des tra- Bolsonaro (19 %). comme une persécution politi- aller jusqu’à contester la légitimité des intentions de vote dans un et potentiel remplaçant.
vailleurs (PT, gauche) pour le scru- Les électeurs ont perdu foi en que. Une cabale, à ses yeux, visant des élections qui se dérouleraient scénario sans Lula. Vendredi 31 août, le Tribunal
tin d’octobre. leurs politiques et près de la moi- à l’empêcher, lui, le représentant sans Lula ? Une telle hypothèse af- A en croire les analystes politi- supérieur électoral a déclaré
« Mon unique préoccupation est tié se montrent indécis ou ne du peuple, de reprendre le pou- fole une partie du pays qui re- ques, Fernando Haddad a pour- Lula inéligible au nom
la défense des institutions, de la comptent pas voter. Mais le « père voir. L’empressement de la justice doute une radicalisation de la so- tant ses chances. Son discours me- de la loi dite « Ficha Limpa »
Constitution et de la démocratie, des pauvres », en dépit des affaires à boucler son jugement, l’absence ciété et la montée du candidat suré, sa ligne sociale-démocrate, (casier propre).
pour qu’elles servent de la meilleure d’incarcération de figures de l’op- d’extrême droite Jair Bolsonaro. seraient à même de séduire les
façon possible la nation brési- position au PT en délicatesse avec « Le pire des scénarios serait que voix du centre sans rebuter les mi-
lienne », a argué le juge Luis Ro- la loi, ont conforté cette thèse sou- Lula multiplie les recours pour lieux d’affaires. Et rien qu’en acco-
berto Barroso, avant de retoquer la
Lula a su pointer tenue par une partie des Brési- maintenir sa candidature, illégale, lant son nom à celui de Lula, il de-
candidature de Lula. La loi dite « Fi- les failles du liens. Près de la moitié de la popu- jusqu’aux élections. Et si par la fata- vrait hériter d’une partie significa-
cha Limpa » (casier propre) veut lation (44 %) pense que Lula a été lité du destin, Lula récolte le plus de tive des voix des fidèles du PT. As-
qu’un condamné en appel – c’est le
système judiciaire injustement condamné selon un votes en octobre [et ne peut pren- sez pour grimper jusqu’à 20 %
cas de Lula – ne puisse être éligible. pour présenter sondage Vox Populi d’avril. « Lula dre le pouvoir du fait de sa con- voire 25 % des intentions de vote,
« Il n’y a pas de marge », a-t-il expli- s’est construit une image de vic- damnation], le vainqueur serait le calcule Thiago Vidal, consultant
qué. Le magistrat a été suivi par
les enquêtes time. Il apparaît comme un candi- deuxième. Un malheur voudrait au sein du cabinet d’analyses poli-
une majorité de juges (six contre le visant comme dat antisystème », décrypte le so- qu’il s’agisse de Jair Bolsonaro, le tiques Prospectiva. Mais est-ce as-
un). Le TSE a aussi exigé que le ciologue Ruda Ricci. représentant le plus nocif d’une sez pour réconcilier les Brésiliens
nom et la figure de Lula n’appa-
une persécution Devenu le martyr de la gauche et droite dont le Brésil espère se avec la politique ? p
raissent pas dans les supports politique le symbole des dérives d’un pays distancier », écrit sur le site du claire gatinois
international | 3
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Tunis résiste aux pressions de l’UE sur les migrants


La Tunisie rejette le projet européen de « plate-forme régionale » de débarquement sur son sol

tunis - correspondant Toutefois, la Tunisie a été bien


plus inflexible moins de deux se-

C’
est pour l’instant in- maines plus tard quand l’Aqua-
sidieux, subtil. Une rius, le navire de secours affrété
« petite musique », par SOS-Méditerranée et Méde-
des messages impli- cins sans frontières, s’était tourné
cites, des sous-entendus appuyés. vers les pays riverains pour débar-
La Tunisie va devoir s’y faire : la quer 141 migrants sauvés au large
pression de l’Europe qui s’esquisse de la Libye. Cette fois-ci, Tunis n’a
va aller, selon les connaisseurs du pas cédé aux sollicitations diplo-
dossier à Tunis, s’intensifiant matiques et Malte a dû ouvrir le
autour du fameux projet de « pla- 15 août son port de La Valette. « La
tes-formes régionales de débar- Tunisie ne voulait surtout pas que
quement » envisagé par le conseil l’accueil du Sarost-5 constitue un
européen consacré fin juin à précédent, souligne Mohamed Li- Des
Bruxelles à la crise migratoire. mam, politologue spécialiste des volontaires
A l’instar d’autres pays d’Afrique relations entre la Tunisie et l’UE. de la Croix-
du Nord, la Tunisie est citée par Elle redoute que s’installe de fait la Rouge aident
des responsables européens logique d’une plate-forme de dé- des migrants
comme un possible centre de ré- barquement. » sur le pont du
ception, hors de l’Union euro- A la quasi-unanimité, officiels et « Sarost-5 »,
péenne (UE), où serait opéré le tri acteurs associatifs arguent que la à Zarzis,
entre candidats éligibles à l’asile et Tunisie n’est pas prête, sur les le 1er août.
simples migrants économiques. plans politique, juridique et so- MOUNIR BEJI/AP
Les dirigeants de Tunis ont eu cial, à accueillir de telles plates-
beau afficher très vite leur hosti- formes. « La Tunisie a déjà ses ré-
lité à un tel projet, qui concerne gions économiquement déshéri-
par définition des ressortissants tées, objecte un ancien diplomate.
non tunisiens, l’affaire n’en est L’installation d’étrangers auxquels
qu’à ses prémices. « Les requêtes il faudrait fournir un minimum de
sont de plus en plus coordonnées, services sociaux provoquerait des
confirme une source diplomati- tensions, certaines xénophobes. »
que tunisienne. Les Européens
nous les transmettent par la porte Dimension psychologique
ou par la fenêtre. Cela nourrit un Dans cette opposition, la dimen-
climat de tension. » Pour l’heure, ce sion psychologique, celle d’une
sont surtout les représentants des sensibilité nationale vis-à-vis Sur un plan plus technique, tionale » aux réfugiés présents sur « La société civile son endettement croissant, sa dé-
Etats membres qui se manifes- d’une Europe perçue comme l’absence d’une loi sur l’asile en son sol. Le HCR a jusqu’à présent pendance à l’égard des bailleurs de
tent, surtout les Français et les Al- imposant unilatéralement sa vi- Tunisie est invoquée comme un accordé sa protection en Tunisie à
serait prête fonds internationaux de plus en
lemands. Mais l’UE s’apprête à en- sion des flux migratoires, ne obstacle à l’installation de toute un millier de réfugiés – les trois à monter plus lourde. Déjà, les visiteurs
trer en scène. « On va devoir soule- saurait être sous-estimée, aver- « plate-forme de débarquement » quarts étant des Syriens. Cette ga- européens de passage font miroi-
ver la question sans trop tarder tissent nombre de responsables vouée à traiter les dossiers de can- rantie offerte par le HCR, jointe au
au créneau si ter des faveurs financières en
auprès de nos interlocuteurs tuni- tunisiens. La transition démo- didats au statut de réfugiés. Le pro- fait que la Tunisie ne pratique pas le gouvernement échange de la bonne volonté de
siens », assure un officiel de l’UE. cratique post-2011, qui a érigé la jet de loi est fin prêt mais l’Assem- le refoulement, est susceptible de Tunis en matière migratoire.
C’est parce qu’elle se sait dans le société civile en nouvel acteur blée des représentants du peuple motiver le classement de la Tunisie
était tenté « L’Europe a déjà par le passé ex-
champ de vision d’une Europe politique, limite de facto la n’est guère pressée de s’en saisir. dans la liste des « pays tiers sûrs » de céder» ploité la fragilité politique ou éco-
impatiente d’externaliser la ges- marge de manœuvre du gouver- La crainte que l’adoption d’une en voie d’établissement par l’UE. nomique de la Tunisie et du Maroc
MOHAMED LIMAM
tion des flux migratoires que la nement de Tunis. Ce dernier pré- telle législation soit exploitée par Une telle qualification pourrait pour leur imposer des accords de
politologue
Tunisie a attendu près de deux fère ainsi assurer le maximum l’Europe pour exiger de la Tunisie fournir la base juridique aux yeux contrôle migratoire », rappelle le
semaines avant d’autoriser le de discrétion aux rapatriements la sous-traitance de ses propres de- des Européens de futures « plates- politologue Mohamed Limam.
28 juillet l’accostage à Zarzis (sud- de ses nationaux expulsés d’Eu- mandes d’asile explique partielle- formes de débarquement ». « Dans l’actuel contexte économi-
est) du Sarost-5. Ce navire com- rope pour séjours irréguliers. A ment l’enlisement du texte. processus qui peut devenir hors que très difficile que traverse la Tu-
mercial battant pavillon tunisien titre d’exemple, l’Italie refoule Une telle carence juridique ne « Ligne rouge » contrôle », selon la formule d’un nisie, nous sommes en position de
avait secouru 40 migrants au chaque semaine une cinquan- soulagera pas pour autant la pres- La Tunisie a-t-elle les moyens de haut fonctionnaire. Le concept de faiblesse, admet l’ancien diplo-
large de la Libye mais ni Malte, ni taine de Tunisiens par vols char- sion. Car si le gouvernement de Tu- résister à la pression européenne « plate-forme de débarquement », mate. Mais la société civile est prête
l’Italie, ni la France n’avaient sou- ters. Or ces derniers atterrissent nis n’octroie pas l’asile – bien que qui va monter inexorablement ? qui créerait un « appel d’air » mi- à monter au créneau si le gouverne-
haité l’accueillir. Le chef du gou- à l’abri des regards, à Enfida, un signataire de la Convention de Ge- « Il y a des lignes rouges que nous gratoire sur le sol tunisien, est ment devait être tenté de céder aux
vernement tunisien Youssef Cha- aéroport peu fréquenté situé en- nève –, il confie à ce stade au Haut- ne franchirons jamais », affirme- l’une de ces « lignes rouges ». pressions européennes. » Le décor
hed avait finalement donné son tre Hammamet et Sousse, loin Commissariat des Nations unies t-on au ministère tunisien des af- Mais combien de temps pourrait est planté pour une bataille qui en
feu vert « pour des raisons huma- de la foule de l’aéroport de pour les réfugiés (HCR) le soin de faires étrangères. La « ligne rouge », durer la résistance ? La santé fi- est à ses balbutiements. p
nitaires ». Tunis-Carthage. fournir une « protection interna- c’est « se trouver embarqué dans un nancière de la Tunisie est fragile, frédéric bobin

Meurtre du chef de la république séparatiste de Donetsk N I C ARAGUA


Managua expulse une
mission de l’ONU sur
les droits de l’homme
La mort d’Alexandre Zakhartchenko dans l’explosion d’une bombe fragilise encore les accords de Minsk sur l’Ukraine Deux jours après la publica-
tion d’un rapport de l’ONU
dénonçant un « climat de
peur » au Nicaragua à la suite

L e principal chef des sépara-


tistes prorusses de l’est
de l’Ukraine, Alexandre
Zakhartchenko, a été tué, ven-
dredi 31 août, dans son fief de Do-
corps du chef de guerre, subite-
ment introuvable, est également
suspecté, et les « frontières » de la
RPD avec l’Ukraine et la Russie ont
été fermées. Le ministère russe des
Alexandre
Zakhartchenko
jouissait d’une
ratistes prorusses du Donbass.
Après avoir placé la région sous le
contrôle de représentants directe-
ment envoyés de Moscou, dans les
débuts de la rébellion, le Kremlin
Lui et sa garde rapprochée
avaient également mis la main
sur une grande partie des actifs
économiques de la région, soit en
en prenant le contrôle direct soit
de la violente répression des
manifestations antigouver-
nementales, le pays a ex-
pulsé, vendredi 31 août, la
mission des Nations unies
netsk. La mort du chef rebelle, an- affaires étrangères a lui aussi ac- autorité réelle, avait fait de Zakhartchenko son en recevant des paiements d’en- sur les droits de l’homme.
noncée par les agences de presse cusé le « régime de Kiev » d’être der- homme lige à Donetsk. Le 2 no- trepreneurs locaux. Il figurait sur Après l’annonce de cette ex-
russes, a été confirmée par la hié- rière cette action.
tout en étant vembre 2014, il avait été confirmé la liste des personnes sanction- pulsion, des partisans du
rarchie de la « République popu- perçu comme dans ses fonctions de « président » nées par les Etats-Unis et l’Union gouvernement de Daniel
laire de Donetsk » (RPD), l’entité Attentats et embuscades de la RPD en obtenant 81 % des suf- européenne. Ortega se sont rassemblés
autoproclamée dont il était le diri- Alexandre Zakhartchenko, 42 ans,
loyal et obéissant frages lors d’élections organisées Alexandre Zakhartchenko avait près du siège de l’ONU à
geant depuis novembre 2014. n’est pas le premier chef rebelle par la Russie par les séparatistes. signé les accords de paix de Minsk, Managua et ont fait exploser
Selon ces sources, M. Zakhart- tué dans des circonstances simi- en février 2015, sous l’égide de Pa- des bombes artisanales. Le
chenko est mort à l’hôpital après laires. Depuis le passage de la ré- Peu expansif ris et de Berlin, mais il avait aussi- secrétaire général des Na-
avoir été touché par l’explosion gion sous la coupe des séparatis- que populaire autoproclamée de Ancien mécanicien, puis homme tôt refusé de respecter le cessez-le- tions unies, Antonio Guter-
d’une bombe placée dans le café tes, au printemps 2014, près d’une Louhansk, en novembre 2017. d’affaires lié au Parti des régions feu dans la région de Debaltseve, res, a « regretté » la décision
Separ, dans le centre de la « capi- quinzaine de responsables et de A Kiev, l’un des dirigeants du de l’ex-président Viktor Ianouko- où il avait été blessé au combat. du Nicaragua. – (AFP.)
tale » séparatiste. Cet établisse- chefs militaires de Donetsk et de SBU, les services ukrainiens de sé- vitch, Alexandre Zakhartchenko Son décès ouvre une période
ment de la rue Pouchkine, nommé Louhansk ont été assassinés dans curité, Igor Gouskov, a démenti était devenu chef de guerre dès le d’incertitude dans le Donbass, PAYS - BAS
ironiquement en référence aux des attentats ou des embuscades. l’implication de ses troupes, évo- début du conflit, transformant un où le conflit a déjà fait plus de Attaque au couteau
« séparatistes », est situé à proxi- Les autorités locales ont systéma- quant un conflit « entre les terroris- groupuscule prorusse confiden- 10 000 morts, et où les négocia- à la gare d’Amsterdam
mité de la résidence du dirigeant tiquement attribué ces actions à tes et leurs sponsors russes ». En tiel, Oplot, en un bataillon puis- tions de paix sont dans une Deux personnes ont été griè-
prorusse. Un autre responsable l’action des services secrets ukrai- juin, la presse ukrainienne évo- sant. Selon son dossier au minis- impasse. A Donetsk, l’état d’ur- vement blessées, vendredi
séparatiste, Alexandre Timofeev, niens, mais sans convaincre. quait l’étoile pâlissante du chef re- tère ukrainien de l’intérieur, que gence a été décrété, et la dispari- 31 août, dans une attaque au
« ministre des finances » de cette Ces attentats ont été le plus sou- belle, dans le sillage de celle son Le Monde avait pu consulter tion de l’homme fort des sépara- couteau à la gare centrale
entité, a également été blessé dans vent attribués – y compris par principal soutien au Kremlin, en 2015, M. Zakhartchenko a pris tistes pourrait être un prélude à d’Amsterdam. L’assaillant,
l’explosion. d’anciens responsables de la ré- Vladislav Sourkov. part dans sa jeunesse à des activi- un nouvel embrasement. Denis un Afghan âgé de 19 ans avec
Les forces de sécurité des sépara- bellion – à des règlements de Alexandre Zakhartchenko devait tés de contrebande avec la Russie. Pouchiline, perçu comme un un permis de résidence
tistes ont dénoncé un acte « terro- comptes internes aux séparatis- son ascension et sa longévité au Echappant à plusieurs tentatives successeur potentiel, a promis allemand, a été blessé par
riste » et ont rapidement annoncé tes, sur fond de luttes pour le pouvoir à une combinaison rare : d’assassinat, cet homme peu ex- « vengeance » pour son son chef. balles, a annoncé la police
l’arrestation de plusieurs person- contrôle des ressources, ou à la vo- fils de mineur natif de Donetsk, il pansif mais réputé pour sa poigne, Le président du Parlement russe, néerlandaise, qui mentionne
nes, parmi lesquelles des « sabo- lonté de Moscou de se débarrasser jouissait d’une autorité réelle au qui continuait à apparaître en Viatcheslav Volodine, a quant à la piste terroriste. La police
teurs ukrainiens ». Ceux-ci se se- d’acteurs turbulents ou désobéis- sein de la mouvance séparatiste, toute occasion en uniforme mili- lui estimé que cette mort « rédui- allemande tente d’obtenir
raient trouvés dans une voiture sants. M. Zakhartchenko avait lui- tout en étant perçu comme loyal taire, avait su s’imposer à ses ri- sait à néant l’idée des accords de des informations sur
stationnant à proximité des lieux même contribué à écarter du pou- et obéissant par la Russie, qui con- vaux, écartés les uns après les paix ». p de possibles antécédents
de l’explosion. L’un des gardes du voir son homologue de la Républi- trôle et finance les territoires sépa- autres des cercles dirigeants. benoît vitkine du suspect. – (AFP.)
4 | international 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Les syndicats contestent le Trump cesse de financer l’agence


choix de Philippe Besson
comme consul de France de l’ONU pour les Palestiniens
CFDT et CFTC du Quai d’Orsay font recours
contre le décret permettant la nomination Les Etats-Unis entendent, comme Israël, exiger de l’UNRWA
une réduction drastique du nombre de réfugiés bénéficiant de ses aides

L a nomination de l’écrivain
Philippe Besson, proche
d’Emmanuel Macron,
sade et totalement politiques.
D’autres sont très sensibles en rai-
son de l’actualité, tels Istanbul,
washington - correspondant avait été réduite à environ
60 millions de dollars. Le 25 août,
nentielle de la communauté de bé-
néficiaires n’est pas viable ».
L’agence aide plus

L
comme consul général à Los An- Dubaï, Erbil ou Barcelone. En re- a menace s’est concréti- le département d’Etat avait en- Cette mention renvoie aux de trois millions
geles continue de faire des vagues vanche, Boston, Edimbourg et sée vendredi 31 août pour suite annoncé son intention de courriers internes à l’administra-
au Quai d’Orsay, où nombre de di- Kyoto sont des consulats « d’in- l’Autorité palestinienne. réorienter vers « des programmes tion de Donald Trump publiés le
de Palestiniens,
plomates s’irritent de « ce fait du fluence », surtout honorifiques. Après des mois de ten- hautement prioritaires ailleurs » la 3 août par le magazine Foreign Po- notamment à
prince ». La CFDT-MAE, le plus im- Ce qui n’est pas le cas de Los Ange- sions, Washington a annoncé, par somme de 200 millions de dollars licy. Chargé depuis l’arrivée à la
portant syndicat du ministère des les, chargé de la gestion des activi- la voix du département d’Etat, prévue pour des programmes en Maison Blanche de son beau-père
travers ses écoles
affaires étrangères (40 % des voix tés économiques, culturelles et qu’il allait réduire à néant sa par- Cisjordanie et à Gaza. Cinq jours de la préparation d’un plan de et ses centres
aux élections professionnelles), scientifiques avec la Californie. ticipation au fonctionnement de plus tard, le Washington Post avait paix israélo-palestinien, le gendre
va déposer un recours devant le l’agence des Nations unies char- assuré, sans être démenti, que la et conseiller de M. Trump, Jared
de santé
Conseil d’Etat pour annuler le dé- « Brutalité » de l’Elysée gée spécifiquement des réfugiés dernière tranche d’aides à l’UN- Kushner, y fait état de son inten-
cret du 3 août modifiant les règles Publié en plein été, le décret, qui a palestiniens (UNRWA). RWA serait également supprimée tion de liquider « une agence qui
concernant la nomination d’un reçu l’aval du Conseil d’Etat – de Cette suppression s’ajoute à prochainement. perpétue le statu quo, qui est cor- lem, particulièrement délicate, de
certain nombre d’« emplois supé- justesse, selon des sources inter- celle de 200 millions de dollars rompue, inefficace et qui n’aide la table d’éventuelles négocia-
rieurs », dont vingt-deux postes nes au ministère des affaires (172 millions d’euros) d’aide bila- « Corrompue et inefficace » pas à la paix ». tions. « Nous n’avons plus à en par-
de consul général. étrangères –, paraît surtout rédigé térale décidée le 25 août. L’aide S’exprimant devant la Foundation Selon le Washington Post, les ler », a-t-il affirmé.
Le chef de l’Etat pouvait déjà sur mesure pour permettre d’ins- globale des Etats-Unis aux Palesti- for Defense of Democracies, un Etats-Unis envisagent d’exiger de La réduction a minima du nom-
nommer à sa discrétion des am- taller Philippe Besson dans ce niens s’élevait en 2017 à plus de think tank pro-israélien de l’UNRWA une réduction drastique bre de réfugiés palestiniens s’ins-
bassadeurs, qu’ils soient ou non poste de prestige jadis occupé par 350 millions de dollars. Une Washington, l’ambassadrice amé- du nombre de Palestiniens consi- crit dans la même logique qui
fonctionnaires. Il en sera de même Romain Gary, écrivain mais diplo- somme liée au rôle longtemps ricaine à l’ONU, Nikki Haley, avait dérés comme des réfugiés, qui épouse fidèlement les positions
désormais pour les responsables mate de carrière. « Une réforme au prépondérant des Etats-Unis laissé entendre, le 30 août, que son s’élève aujourd’hui à cinq mil- israéliennes. Elle est accompa-
de ces postes. La CFTC va aussi dé- service d’intérêts particuliers ? », dans le conflit israélo-palestinien. pays interrompra cette aide jus- lions de personnes. L’administra- gnée par le feu vert tacite donné
poser un recours contre un texte s’interroge indignée la CFDT- Un peu plus tôt, Berlin avait an- qu’à ce que l’agence des Nations tion Trump souhaiterait que ce par Washington à l’expansion des
jugé « bricolé et arbitraire ». Parmi MAE, qui ne souhaite pas, pour le noncé une augmentation « subs- unies se réforme, citant le con- statut soit limité aux personnes colonies israéliennes dans les ter-
les postes concernés figure le con- moment, évoquer sur quels tantielle » de sa contribution tenu des enseignements qu’elle en vie au moment de la création ritoires palestiniens, une autre
sulat de Los Angeles, convoité par points se fonde sa mise en cause à l’UNRWA et appelait ses parte- dispense dans ses très nombreux de l’agence, il y aura bientôt rupture de taille avec les adminis-
l’écrivain, auteur notamment du texte. En 2012, à la fin de la pré- naires européens à faire de établissements scolaires, jugés soixante-dix ans, soit environ un trations précédentes, démocrates
d’Un personnage de roman (Jul- sidence de Nicolas Sarkozy, ce même. L’agence aide plus de agressifs vis-à-vis d’Israël. dixième du total. « Il ne revient comme républicaines.
liard, 2017), récit largement hagio- syndicat avait obtenu du Conseil 3 millions de Palestiniens, parmi Tout en invitant les pays arabes pas à l’administration américaine Le coup de force américain sur
graphique de la victorieuse cam- d’Etat l’annulation de la nomina- les 5 millions enregistrés comme du Golfe à plus s’impliquer finan- de définir le statut des réfugiés pa- Jérusalem a cependant entraîné
pagne du chef des « marcheurs ». tion de deux ambassadeurs bien réfugiés, notamment à travers ses cièrement auprès de l’agence, elle lestiniens », a réagi le représentant une crise sans précédent avec
Le décret de sa nomination n’a pas en cour, mais jugés finalement écoles et ses centres de santé. Sa avait également ajouté comme de l’Autorité palestinienne à l’Autorité palestinienne. La prépa-
encore été publié, mais celle-ci a encore trop inexpérimentés. capacité de travail est en « jeu », a condition la définition par l’UN- Washington, Husam Zomlot. ration du plan de paix de Jared
été confirmée par l’Elysée. « Il y a dans ce décret une part évi- écrit le ministre allemand des af- RWA d’un « nombre juste » de ré- Il ne s’agit pas de la première Kushner, annoncé de longue date
Emmanuel Macron, en marge dente de mépris vis-à-vis des per- faires étrangères, Heiko Maas, fugiés palestiniens. Vendredi, la tentative de la part des Etats-Unis mais qui tarde à se concrétiser, se
de son voyage au Danemark et en sonnels et de leurs compétences », dans une lettre à ses homologues porte-parole du département de modifier les paramètres de la limite pour l’instant au dialogue
Finlande, a récusé toute accusa- dénonce Carl Poirier, un des repré- européens, réunis à Vienne. d’Etat, Heather Nauert, a indiqué négociation entre Israël et les Pa- du gendre du président des Etats-
tion de « copinage », affirmant sentants de la CFTC. La « brutalité » Ces ressources, poursuit-il dans que « l’expansion sans fin et expo- lestiniens en violation des résolu- Unis avec les autorités israélien-
« vouloir ouvrir l’ensemble des pos- – selon les mots de plusieurs di- la lettre, ne suffiront pas à com- tions de l’ONU. En décembre 2017, nes, élargi ponctuellement aux
tes de responsabilité de l’adminis- plomates – de l’Elysée dans cette penser le retrait américain et, par le locataire de la Maison Blanche capitales arabes alliées de
tration, en particulier de la haute affaire a encore accru le malaise, conséquent, l’Union européenne avait ainsi reconnu unilatérale- Washington.
fonction publique, à des gens de alors même que la diplomatie (UE) doit « faire de nouveaux ef-
Berlin a annoncé ment Jérusalem comme capitale Redoutant une déstabilisation
talent et de mérite venant d’autres française doit se serrer la ceinture forts ». La présence de cette une hausse de l’Etat hébreu, alors que les Pa- des territoires palestiniens, l’an-
horizons, encore davantage qu’on avec la réduction de 10 % de la agence est « un facteur-clé pour la lestiniens souhaitent établir la cien négociateur américain, Aa-
ne l’a fait jusqu’ici ». masse salariale pour les agents à stabilité, en particulier dans la
« substantielle » leur dans la partie annexée par la ron David Miller, a jugé, jeudi sur
Les vingt-deux postes de consul l’étranger. En poste depuis 2015 à bande de Gaza ». Sa paralysie de sa contribution force en 1967. son compte Twitter, que l’assè-
général mentionnés sont pour le Los Angeles, Christophe Lemoine, pourrait « déclencher une réaction Le président Donald Trump a es- chement des fonds de l’UNRWA
moins hétéroclites, même s’ils ancien directeur de cabinet de en chaîne incontrôlable », met en
et appelle timé, le 28 janvier, aux côtés du serait la mesure « la plus anti--
sont tous prestigieux. Certains, Laurent Fabius, a appris au dernier garde Heiko Maas. Début 2018, ses partenaires premier ministre israélien, Benya- israélienne » prise par Donald
comme Québec et Jérusalem, moment qu’il était remplacé. On l’administration de Donald min Nétanyahou, à Davos, en Trump depuis son arrivée à la
auprès de l’Autorité palesti- peut faire plus élégant. p Trump avait déjà coupé de moitié
européens à faire Suisse, que cette décision a retiré Maison Blanche. p
nienne, sont une quasi-ambas- m. se. sa participation à l’UNRWA. L’aide de même la question du partage de Jérusa- gilles paris

Connaître les religions pour comprendre le monde


Téhéran s’agace des recommandations de
DES RELIGIONS

prudence de Paris aux diplomates français


Une note interne du Quai d’Orsay déconseille les voyages non officiels en Iran

S’EFFACER
DU MONDE
Pour mieux le retrouver
L a fuite d’un tel document
est jugée préoccupante au
ministère des affaires étran-
gères français, au moment où Em-
manuel Macron clame haut et fort
« La restriction imposée aux
voyages des diplomates français
n’est pas correcte », a répondu,
mercredi, le ministère iranien des
affaires étrangères, alors que l’am-
dent iranien, Hassan Rohani, enta-
mait une tournée européenne.
Un couple d’origine iranienne
transportant une petite quantité
d’explosif artisanal (TATP) avait été
collaborateurs du président amé-
ricain, Donald Trump, à l’heure où
celui-ci évoque la perspective d’un
écroulement de la République isla-
mique sous l’effet des sanctions.
Silence sa volonté de sauver l’accord de bassade iranienne faisait part de interpellé par les autorités belges, Cette organisation armée,
Méditation 2015 sur le nucléaire iranien, mal- son incompréhension. Le Quai à Bruxelles. Un diplomate iranien, marxiste et islamiste à ses origi-
Solitude gré le retrait de Washington, en s’est refusé à tout commentaire. en poste en Autriche, avait été ar- nes, avait participé à la révolution
Retraites mai. Face aux sanctions américai- De telles notes internes sont diffu- rêté en Allemagne : le parquet fé- de 1979, avant de multiplier les at-
nes qui s’aggraveront en novem- sées à près de 300 personnes : di- déral le soupçonne d’avoir dirigé tentats contre le nouveau pouvoir.
bre, Paris s’efforce, sans grand suc- recteurs, ambassadeurs, chefs de l’action du couple. Un quatrième Elle avait combattu contre son
RELIGIONS ENTRETIEN MAÎTRE DE SAGESSE cès, de donner les moyens aux in- poste, etc. Ce ne sont pas des analy- suspect, interpellé en France, a été pays durant la guerre Iran-Irak
FAMILIARISER JEAN-PIERRE PRIMO vestisseurs français de demeurer ses politiques et elles ne préjugent remis à la justice belge. Téhéran a (1980-1988) aux côtés des troupes
LES ENFANTS CHEVÈNEMENT LEVI
en Iran. Mais une note interne si- en rien d’un changement ou d’une dénoncé une machination et de Saddam Hussein, ruinant ainsi
Retraites dans le désert ou en Amazonie, gnée par le secrétaire général du schizophrénie de la politique fran- exigé la libération du diplomate. sa réputation auprès de la popula-
Quai d’Orsay, Maurice Gourdault- çaise face à l’Iran. « Elles sont pour « Les relations entre l’Iran et l’Eu- tion iranienne.
méditation, séjours monastiques... Ces expé-
Montagne, citée par l’agence Reu- les fonctionnaires l’équivalent des rope, et en particulier entre l’Iran et Ce groupe, que son fonctionne-
riences attirent un public grandissant qui cher-
ters, recommande aux diplomates conseils aux voyageurs sur le site la France, ont des ennemis et nous ment apparente à une secte, a su,
che à rompre, pour un temps, avec le rythme et aux fonctionnaires français de Internet du Quai d’Orsay », ironise devrions être vigilants face à leurs depuis, remodeler son image. Re-
effréné du quotidien. Renouer avec l’essentiel, reporter leurs éventuels voyages un diplomate. actions », a réagi le porte-parole de tiré des listes des organisations
retrouver le goût de l’authentique, se plonger dans le pays. la diplomatie iranienne, Bahram terroristes européenne en 2009 et
dans ce silence qui fait défaut à nos sociétés... L’Iran a déploré, mercredi Vieux contentieux Qasemi. L’Iran s’inquiète d’un re- américaine en 2012, il entretient
Que cherche-t-on dans la solitude ? Et com- 29 août, de telles recommanda- Téhéran a peu apprécié un argu- tour en vogue des Moudjahidines, des liens avec l’Arabie saoudite,
ment cette expérience nous transforme- tions. Dans cette note de service ment secondaire, par lequel la qui bénéficient de relais parmi des grand rival régional de Téhéran, et
t-elle ? Un dossier indispensable pour aborder datée du 20 août, Paris les justifie note appuyait ses conseils de pru- dispose de fonds importants.
sereinement la rentrée. en citant des risques sécuritaires : dence. Elle mentionnait un vieux Dans ce contexte, un nouvel appel
« Les autorités iraniennes laissent contentieux entre les deux pays : lancé, jeudi, par le ministre des af-
supposer par leur comportement l’organisation d’opposition des
Pour le ministère faires étrangères, Jean-Yves Le
un durcissement de leur position à Moudjahidines du peuple iranien, iranien Drian, à relancer des négociations
l’égard de notre pays ainsi que de exilée à Paris et en Albanie. Un ras- internationales avec Téhéran, a été
S’EFFACER DU MONDE certains partenaires », explique le semblement de ce groupe à Ville-
des affaires sèchement rejeté. Vendredi,
Pour mieux se retrouver
Un magazine de 84 pages - 6,90 €
document. Ce conseil ne con- pinte, en Seine-Saint-Denis en étrangères, cette M. Qasemi a estimé cette offre inu-
cerne pas les diplomates en poste juillet, avait été visé par un projet tile, au vu des « demandes brutales
Chez votre marchand de journaux
et sur Lemondedesreligions.fr en Iran, mais plutôt des déplace- d’« attentat terroriste », relève la
« restriction n’est et excessives » des Etats-Unis. p
ments hors d’un cadre officiel. note. Cela au moment où le prési- pas correcte » louis imbert et marc semo
|5
FRANCE
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

La justice frappée par la contrainte budgétaire


Le recours aux magistrats à titre temporaire ou encore aux vacataires a été revu à la baisse au second semestre

A
lors que le budget de la ment, faire des recherches de peuvent leur être confiées est la France où elle officie. Au sociaux que l’on va créer au 1er jan-
justice a été inscrit en jurisprudence, etc. passé de 200 à 300. « Mais le minis- 31 juillet, elle a déjà dépassé les
La consigne vier 2019 [en intégrant les tribu-
hausse de 3,9 % La justice recourt également à tère n’a pas tenu compte de ces 200 vacations et a donc appris du de la chancellerie naux des affaires de la Sécurité
en 2018, des tribunaux des aides extérieures pour la fonc- paramètres et les dotations distri- jour au lendemain qu’elle n’en sociale et les tribunaux du con-
se voient aujourd’hui contraints tion la plus noble, celle de juger. Il buées aux cours d’appel en début aurait plus une seule jusqu’au
est de ne pas tentieux de l’incapacité], de
de limiter le recours aux forces s’agit de magistrats honoraires, d’exercice ont été calculées sur une 1er novembre. « Je m’étais organisée dépasser l’autre on nous demande de limi-
d’appoint sans lesquelles ils ne retraités payés à la vacation pour base de 10/12e de 200 vacations », avec le tribunal pour faire 300 va- ter les vacations ! »
fonctionnent pas. Ainsi au tribu- présider une audience ou sup- détaille le président d’une grande cations cette année et j’avais en
les 200 vacations A la chancellerie, où l’on a bon
nal de grande instance de Colmar pléer un magistrat titulaire, et de cour d’appel qui souhaite garder conséquence arrêté mes autres par magistrat espoir qu’une nouvelle enveloppe
(Haut-Rhin), alors que les vaca- magistrats à titre temporaire. Ces l’anonymat. activités. Je suis traitée comme un de 4 millions d’euros soit déblo-
tions de magistrats à titre tempo- derniers, au nombre de 560 – ce intermittent ! Et les autres magis- quée par le ministère des finances
raire ont été supprimées en août, qui représente quelque 10 % des « Pour moi, c’est cuit » trats vont se retrouver avec du tra- « La réforme des magistrats à en septembre, le directeur des ser-
les comparutions immédiates juges en exercice –, sont des pro- Résultat, l’enveloppe consacrée vail supplémentaire. » titre temporaire a été un véritable vices judiciaires assure que « les
n’ont pu se tenir normalement. fessionnels du droit (universitai- aux agents non titulaires a beau Selon Monique Bouton, magis- ballon d’oxygène, mais nous som- cours d’appel auront en fin d’année
Pour ces audiences collégiales à res, avocats, notaires, etc.) nom- avoir été inscrite en hausse de trate à titre temporaire à Colmar, mes restés prudents au premier se- ce qu’ont leur avait promis en dé-
trois magistrats (un président et més pour faire fonction de juge 7,4 %, à 58,3 millions d’euros, les cela pose la question de l’indépen- mestre, ce qui nous permet de ne but d’année ».
deux assesseurs), des avocats ont d’instance. Ils peuvent présider le vacations de magistrats à titre dance des juges garantie dans la pas avoir à réduire le nombre
été appelés à passer de l’autre côté tribunal de police, le tribunal temporaire avaient été largement Constitution par leur inamovibi- d’audience d’ici à la fin de l’année », La situation se tend
de la barre pour siéger en tant d’instance, être assesseur au pénal consommées au 30 juin dans cer- lité. « Je suis nommée pour cinq ans se félicite Gracieuse Lacoste, pre- Les juges ne semblent pas aussi
qu’assesseurs, dans une éton- ou au civil, etc. Ils sont intégrés taines cours d’appel. Un vent de par le Conseil supérieur de la ma- mière présidente de la cour d’ap- sereins. « La volonté de serrer les
nante inversion des rôles. dans les plannings de fonctionne- panique a soufflé dans les juridic- gistrature, le seul à pouvoir me pel de Bordeaux. Néanmoins, elle dépenses à court terme ajoute du
L’alerte budgétaire a été donnée ment des tribunaux. tions à la lecture de la note du sanctionner. Même le président de s’inquiète de la situation des gref- désordre à la pénurie de moyens »,
le 13 juillet par une note du direc- Le couac budgétaire est venu du 13 juillet. La chancellerie a négocié la République ne peut pas me reti- fes où le nombre de vacataires commente un magistrat. Dans
teur des services judiciaires, fait qu’à l’occasion de la réforme en urgence à Bercy le droit de pui- rer mes pouvoirs. Or, je me suis re- reste contraint. « A quoi cela sert d’autres domaines, comme les
Peimane Ghaleh-Marzban, que Le entrée en vigueur le 1er juillet 2017 ser dans sa réserve budgétaire à trouvée privée de mes fonctions, d’avoir des magistrats si le greffe ne frais de justice (les expertises ju-
Monde s’est procurée. « La masse transformant les juges de proxi- hauteur de 4,6 millions d’euros. sans solde. Je n’ai jamais été humi- peut pas suivre ? », dénonce-t-elle. diciaires, les traductions, etc.), la
salariale a connu, depuis le début mité en juges à titre temporaire, le « Cette enveloppe complémen- liée comme ça dans ma carrière. » A Colmar aussi la présidente de situation se tend. A la cour d’ap-
d’année, une forte tension, la con- tarif de leurs vacations a été sensi- taire va nous permettre de faire Selon M. Ghaleh-Marzban, le la cour, Nicole Jarno, déplore la pel d’Aix-en-Provence, après deux
sommation du premier trimestre blement revalorisé et surtout le fonctionner normalement les juri- problème vient du « pilotage de la baisse du nombre de vacataires années qui avaient permis de ra-
s’avérant très supérieure aux pré- plafond annuel de vacations qui dictions jusqu’à novembre, mais dotation destinée aux rémunéra- par rapport à 2017. Les greffes dans mener le déficit de 14 millions
visions », écrit-il dans cette « note nous avons dû faire des arbitrages tions par les chefs de cour, certains les chambres de l’instruction sont d’euros à 4 millions en 2017, « ce-
sur la gestion des agents non titu- au détriment des assistants de jus- ayant été moins prudents que ainsi à la peine dans de nombreu- lui-ci risque de se creuser autour
laires ». Ces agents non titulaires tice », explique Xavier Ronsin, pre- d’autres. Dès le début, les montants ses cours. A Marseille, c’est le de 10 millions d’euros cette an-
se retrouvent dans tous les roua- A Colmar, des mier président de la cour d’appel étaient connus et le plafond de bureau d’ordre du parquet, le née », prévient Robert Gelli, pro-
ges de la justice. Des vacataires de Rennes dont dépendent neuf 200 vacations aussi, le nombre de greffe qui enregistre les affaires cureur général.
saisonniers sont affectés aux
avocats ont été tribunaux (Rennes, Brest, Nantes, 300 n’étant qu’une possibilité of- entrantes, qui est saturé. Ces tensions contrastent avec la
greffes pour aider à traiter les appelés à passer Lorient, etc.). Mais la consigne de ferte par les textes ». Mais le feu « Nous sommes confrontés à des priorité donnée par le gouverne-
masses de dossiers et des étu- la chancellerie est de ne pas dépas- rouge budgétaire du 13 juillet injonctions paradoxales de la ment à la justice. Le projet de loi
diants en master de droit sont
de l’autre côté ser les 200 vacations par magis- avait-il été réellement anticipé chancellerie, souligne Mme La- de programmation qui sera dé-
engagés pour deux ans comme de la barre pour trat. « Pour moi, c’est cuit », expli- alors qu’en juin près de cinquante coste. D’un côté, le ministère nous battu au Sénat en octobre table
assistants de justice environ que cette juriste qui veut rester nouveaux magistrats à titre tem- demande d’aller convaincre des re- sur une hausse de 20 % du budget
soixante heures par mois afin de
siéger en tant anonyme pour ne pas froisser le poraire étaient formés à l’Ecole traités pour devenir magistrats de la justice en quatre ans. p
préparer des dossiers de juge- qu’assesseurs président de ce tribunal du sud de nationale de la magistrature ? honoraires en prévision des pôles jean-baptiste jacquin

Une merveille.
Filières sélectives : les craintes
d’une rentrée décalée s’estompent
L’avancement au 27 août de la date limite des inscriptions dans AAAAA PREMIÈRE
les classes prépa, BTS ou DUT a permis de remplir ces formations Splendide de beauté et d’émotion. Majestueux. LES INROCKS
LA VIE

Magnifique. D’une ahurissante beauté.

P our les filières sélectives de


l’enseignement supérieur
(classes préparatoires aux
grandes écoles, BTS ou encore
« oui » fermes. « Cela cache des dis-
parités, mais globalement, nous
faisons le plein », reconnaît le res-
ponsable. Un constat partagé du
la rentrée reste encore un grand
point d’interrogation. « Qui va
vraiment venir, c’est le mystère »,
reconnaît Philippe Vincent, du
AAAA LE PARISIEN
La merveille de l’été. Bouleversant.
LIBÉRATION

AAAA L’OBS
Une fresque magnifique.
DUT), la rentrée aura lieu dans les côté des BTS : « Le sursaut a eu lieu, SNPDEN. S’il existe toujours une MARIANNE
temps. Depuis des semaines, l’in- en termes d’inscriptions », note incertitude autour du nombre de
quiétude montait chez les respon- Philippe Vincent, secrétaire géné- candidats inscrits qui s’évaporent
sables. En cause : leurs classes ral du syndicat national des per- durant l’été, personne n’ose

Du grand cinéma.
étaient… toujours incomplètes. sonnels de direction de l’éduca- s’avancer sur le comportement à TÉLÉRAMA
Avant l’ancien système d’affecta-
tion APB, les listes de leurs élèves
tion nationale (SNPDEN).
Mais pour en arriver là, il aura
venir des futurs étudiants, pour
cette année zéro de Parcoursup. Le filmPOSITIF
de l’été.

Poirier
étaient bouclées en grande partie fallu compter sur la modification D’autant que les chiffres sont dif-
LE MONDE

Le
fin juillet. Mais avec l’instauration de la date limite des inscriptions ficiles à interpréter : des candidats
de Parcoursup, qui s’étale jusqu’au dans les formations sélectives, ont pu s’inscrire dans un établis-

Sauvage
5 septembre, de nombreux candi- avancée au 27 août. Mi-août, le sement, tout en gardant des vœux
dats ont pu valider une formation, ministère a en effet demandé aux en attente sur Parcoursup…
tout en conservant d’autres vœux formations dont la rentrée était « Peut-être qu’on aura une belle
sur lesquels ils sont en liste d’at- prévue début septembre de fixer surprise, espère Eric de Saint Léger,
tente, dans l’espoir d’y décrocher cette date limite, bien que la vice-président de l’Adiut. Mais
une place. Au 20 août, ils étaient procédure de Parcoursup ne pour l’instant, le risque demeure de
encore près de 100 000 à avoir s’achève que le 5 septembre. « De- se retrouver avec des places vides
effectué ce choix.
A cette date, selon les filières et
puis la semaine passée, plus de
15 000 candidats ont validé de
lundi, alors que nous sommes jus-
qu’ici la filière sélective qui remplis-
un film de
les établissements, 10 %, 20 % ou manière définitive leur proposi- sait le plus, à 97 %. » Dans ces cur- NURI BILGE CEYLAN
même 30 % des admis n’avaient tion [sur Parcoursup] », constate- sus universitaires attractifs, le res-
toujours pas validé définitive- t-on du côté du ministère de l’en- ponsable s’inquiète davantage des
ment leur admission, selon les seignement supérieur. arrivées tardives que de ne pas
représentants de BTS, DUT et clas- pouvoir remplir ses classes avec la
ses prépa contactés par Le Monde. « Qui va venir, c’est le mystère » procédure complémentaire. « Cela
Même dans des lycées particuliè- Pour autant, la situation n’est pas peut paraître secondaire, mais les
rement attractifs, comme le très rose partout. D’autres responsa- premières semaines de cours sont
sélectif Louis-le-Grand, à Paris, bles rapportent encore des chif- très importantes pour la réussite de
ils étaient encore 15 % d’indécis fres peu rassurants. Ainsi, dans les l’étudiant », estime-t-il.
en physique-chimie-sciences de classes prépa scientifiques, Tous ont bien l’intention de par-
l’ingénieur. 15 % des admis n’avaient toujours ticiper activement au bilan de Par-
La situation s’est décantée dans pas validé définitivement leur coursup, que la ministre de l’en-
les tout derniers jours du mois vœu, mercredi 29 août. « Nous seignement supérieur, Frédérique
d’août. C’est le constat des classes avons des retours inhabituels d’ef- Vidal, a promis pour la fin du mois
prépa, au regard des nombreux fectifs en baisse dans certains ly- de septembre. Avec une critique
       

candidats qui se sont pressés dans cées », confie aussi Mickaël Prost, unanime : le système est trop lent
les lycées pour s’y inscrire. « De- à la tête de l’Union des professeurs à affecter les candidats. « Qui peut
puis le début de la semaine, nous de classes préparatoires scientifi- se satisfaire d’une procédure où
sommes dans le tourbillon des ins- ques. En IUT, on relève toujours certains bacheliers ont, à coup sûr,
criptions », constate, soulagé, Jean entre 10 % et 20 % d’indécis, selon dû accepter un vœu juste pour sor-
Bastianelli, président de l’associa- l’association des directeurs d’IUT tir d’une attente interminable ou
tion des proviseurs de lycées ayant (Adiut). parce qu’ils avaient besoin de s’or-
des classes préparatoires aux De plus, même si les classes ont ganiser pour la rentrée ? », inter-
grandes écoles, et à la tête du lycée
Louis-le-Grand – où toutes ses pré-
fait le plein, encore faut-il que les
étudiants soient bien présents le
roge le professeur de prépa scien-
tifique Mickaël Prost. p
ACTUELLEMENT
pas sont désormais remplies de jour J. Un constat fait l’unanimité : camille stromboni
6 | france 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Valérie Pécresse et Xavier Plainte pour viol contre


Darmanin : le juge
Bertrand, alliés de circonstance ordonne un non-lieu
Les deux dirigeants régionaux bâtissent un front anti-Wauquiez Une femme l’accusait de lui avoir promis
un service en échange de faveurs sexuelles

C’
est à la fin de la foire alternative à Emmanuel Macron. s’aliéner la gauche, puisqu’il a ga- dans l’entourage du président
qu’on compte les
bouses, mais ce n’est
pas une raison pour
rater le début. En particulier
quand l’enjeu consiste à préemp-
C’est une opération de rassemble-
ment que je mène. Je tends la main
à tous ceux qui ne sont pas d’ac-
cord avec la ligne des Républi-
cains, j’essaye de les retenir. » Le
gné au second tour contre Marine
Le Pen grâce au retrait du candi-
dat socialiste ; Mme Pécresse, de
son côté, l’a emporté dans un plus
classique duel droite-gauche.
d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Pour contrer cet argument,
Mme Pécresse rejette le qualificatif
de droite « modérée » qui lui colle
à la peau. « Je n’aime pas ce mot de
M i-août, la justice, saisie
par une femme qui ac-
cuse Gérald Darmanin,
le ministre de l’action et des
comptes publics, de viol et de har-
M. Darmanin lui aurait fait miroi-
ter son appui auprès de la chan-
cellerie en échange de faveurs
sexuelles. « Le défaut de consente-
ment ne suffit pas à caractériser le
ter le pouvoir à droite en vue de la maire de Nice, Christian Estrosi, Dans le camp de Laurent Wau- modéré. Je suis ferme, j’ai toujours cèlement sexuel, a estimé qu’il n’y viol. Encore faut-il que le mis en
prochaine élection présidentielle, était ainsi présent à son rendez- quiez, en tout cas, on raille cette été ferme sur le régalien », revendi- avait pas lieu de relancer l’en- cause ait eu conscience d’imposer
en 2022. Vendredi 31 août, Valérie vous de rentrée à Brive-la- « pseudo-alliance insincère », pour que-t-elle. Une condition sine qua quête, selon des informations du un acte sexuel par violence, me-
Pécresse et Xavier Bertrand se Gaillarde (Corrèze), le 24 août. La reprendre les termes d’Eric Ciotti, non pour éviter de se marginali- quotidien La Voix du Nord pu- nace, contrainte ou surprise », rap-
sont affichés côte à côte, en com- présidente d’Ile-de-France dresse un soutien du président de LR. ser au sein de son propre camp, bliées vendredi 31 août. Une pre- pelle le juge dans sa décision.
pagnie du président de la région un constat cruel : « Le socle de la « Ils sont contraints de se rappro- contrairement à ce qu’avait fini mière plainte déposée début 2018 « Cette manière d’appréhender le
Grand-Est, Jean Rottner, pour droite est rétréci depuis l’élection cher pour contrer Laurent Wau- par subir Alain Juppé au moment par Sophie Patterson-Spatz avait dossier est choquante en 2018, alors
inaugurer la foire agricole de de Laurent Wauquiez, il y a eu quiez, qui, institutionnellement, a de la primaire de la droite, été classée sans suite, le 16 février, qu’on est soi-disant dans un mou-
Châlons-en-Champagne. Une ma- beaucoup de départs. » un coup d’avance. Cela ressemble à en 2016. « Valérie, peu à peu, par le procureur de la République vement de protection des femmes
nière pour les patrons des régions du tout sauf Wauquiez », estime le s’avère être la figure alternative à de Paris, au terme d’une enquête victimes, a réagi auprès de l’AFP
Ile-de-France et Hauts-de-France « Ce sont des diviseurs » député des Alpes-Maritimes. un moment où il va bien falloir ras- préliminaire. Elodie Tuaillon-Hibon, avocate de
de faire valoir leur bonne entente Xavier Bertrand a été le premier à « Leur objectif, c’est d’affaiblir Lau- sembler les chapelles de la droite Dans la foulée, cette femme avait la plaignante. Il n’y a eu aucune
en tant que présidents de collecti- claquer la porte, le 11 décembre, au rent, mais quand il faudra choisir humaniste », veut croire un grand déposé une nouvelle plainte avec confrontation, on n’a même pas
vités. L’occasion, aussi, de porter lendemain de la prise de pouvoir un leader entre eux, ils auront du élu de droite qui reste à distance constitution de partie civile. Cel- pris la peine de recevoir ma cliente
un message politique pour mon- du président de la région Auver- mal, embraye un cadre de LR. Ce des débats nationaux. Dans un le-ci avait conduit à la désignation dans un cabinet de juge d’instruc-
trer qu’il faudra compter avec eux gne-Rhône-Alpes. Depuis, l’ancien n’est pas une menace pour nous, ce sondage Kantar Sofres pour Le Fi- d’un juge d’instruction. De son tion. » « J’ai l’impression très nette
dans les années à venir face au ministre cherche à se tenir éloigné sont des diviseurs. Ils n’ont pas garo Magazine, diffusé jeudi côté, Gérald Darmanin avait porté qu’on crache sur ma cliente depuis
président du parti Les Républi- des bisbilles de partis – structures d’espace. » Tout l’enjeu pour les 30 août, la cote de Mme Pécresse plainte contre Mme Patterson-Spatz le début de cette affaire, c’est une
cains (LR), Laurent Wauquiez. qui fleurent trop l’ancien monde à wauquiézistes consiste à convain- s’envole auprès des sympathi- pour dénonciation calomnieuse. parodie de justice », a dénoncé
Dans cette affaire, M. Bertrand son goût –, mais sans disparaître cre que leur patron représente le sants de LR : elle fait un bond de Le 16 août, le juge a rendu une or- l’avocate, qui a fait appel de cette
et Mme Pécresse labourent tous du paysage. « Je ne veux pas jouer le point de rencontre de la « vraie » 17 points en un mois, avec donnance de non-lieu, conforme décision, vendredi 31 août.
deux un espace qu’ils estiment lointain ou le hautain, mais je ne droite. « Pécresse a rassemblé les 49 % d’opinions positives. aux réquisitions du parquet. Le « Après avoir été victime d’un vé-
laissé en jachère, « entre » Emma- veux plus me baigner dans le chau- principales personnalités qui, à M. Bertrand, de son côté, pro- magistrat saisi a estimé qu’au vu ritable acharnement qui se ter-
nuel Macron et M. Wauquiez. Ce- dron politicard », assure-t-il régu- droite, ont été ambiguës vis-à-vis gresse de 11 points auprès du des investigations menées au dé- mine par un non-lieu définitif (…)
lui du « gaullisme social », un libé- lièrement en privé. de Macron. Ce n’est pas Brive, le même électorat, et grimpe à but de l’année les faits reprochés s’ouvre pour Gérald Darmanin le
ralisme mâtiné d’accents popu- En attendant les régionales de cœur de la droite », veut-on croire 43 % de bonnes opinions. Ils de- n’avaient pas été commis et qu’il temps de la procédure en dénon-
laires. D’une droite ferme sur les 2021, il compte bien « enjamber » vancent tous deux Laurent Wau- n’y avait pas lieu d’ouvrir une in- ciation calomnieuse, a déclaré de
questions d’immigration ou de les prochaines élections intermé- quiez, qui ne réunit pour sa part formation judiciaire. son côté son avocat, Me Pierre-Oli-
sécurité, sans faire de ces sujets diaires (européennes et munici- que 37 % d’opinions favorables vier Sur. Car ainsi qu’il l’a toujours
un produit d’appel, contraire- pales). Un de ses proches dé-
« Je tends la main (+ 1 point). « Nous pouvons nous « Aucune confrontation » dit, et confiant en la justice, il ira
ment au patron de LR. Mme Pé- crypte : « Contrairement à Valérie, à tous ceux qui ne rassembler parce que notre électo- L’actuel ministre de l’action et jusqu’au bout. » M. Darmanin a
cresse et M. Bertrand dénoncent qui est restée à l’intérieur du parti, rat est beaucoup plus rassemblé des comptes publics, âgé de également porté plainte pour dé-
volontiers les accents identitai- il n’est pas dans la logique d’un
sont pas d’accord que ce qu’on peut croire, assure 35 ans, est accusé par Mme Patter- nonciation calomnieuse dans
res et eurosceptiques de ce der- front anti-Wauquiez. Xavier consi- avec la ligne des Bruno Retailleau, président du son-Spatz de l’avoir violée une autre affaire. Une femme qui
nier – l’ancienne conseillère de dère qu’il faudra, à l’avenir, ras- groupe LR au Sénat, qui compte en 2009. A l’époque, elle s’était vit à Tourcoing (Nord), ville dont
Jacques Chirac l’accusant en sembler au-delà de la droite. » Les
Républicains, lui aussi jouer sa propre carte adressée à lui, alors qu’il était il a été maire de 2014 à 2017, l’ac-
creux de vouloir incarner « une conditions d’élections de l’un et j’essaye dans les années à venir. Il faudrait chargé de mission au service des cuse, elle, d’abus de faiblesse, af-
alternative populiste ». de l’autre comme présidents de être sage comme notre électorat. » affaires juridiques de l’UMP, pour firmant qu’il lui avait demandé
Mme Pécresse résume sans am- région, en 2015, déterminent en
de les retenir » En clair, éviter la foire d’empoi- tenter de faire annuler une con- des faveurs sexuelles en échange
bages la situation auprès du grande partie ces différences de VALÉRIE PÉCRESSE gne, au risque de ne plus avoir damnation de 2004 pour chan- d’un logement. Cette procédure a
Monde : « Il faut élargir la droite, positionnement. L’ancien maire présidente (LR) de la région beaucoup de bouses à compter. p tage et appels malveillants contre été classée sans suite en mai. p
jeter des ponts, pour créer une de Saint-Quentin (Aisne) ne peut Ile-de-France olivier faye un ex-compagnon. Selon elle, service société

Le remaniement du gouvernement,
A Cherbourg, Hollande critique
c’est pour quand ? Macron et vante un avenir à gauche
L’ex-chef de l’Etat a fait sa rentrée en présence de Bernard Cazeneuve

U n « coup pour le gouvernement »,


mais qui ne laissera pas de traces. A
l’issue d’un conseil des ministres
qui s’est tenu vendredi 31 août à l’Elysée,
Benjamin Griveaux l’a assuré : si la démis-
an, c’est le travail, [il faut] que le travail paye
mieux et que ceux qui n’en ont pas en trouvent
un (…) Toute l’énergie du gouvernement est
tournée vers cela », rappelle-t-on à l’Elysée.
C’est dans cette optique que la majorité
cherbourg (manche) -
envoyée spéciale
mage rendu aux agents de l’Etat,
comme une première pique en
Un peu plus tôt, Bernard
Cazeneuve avait insisté lui aussi
sion de Nicolas Hulot était « inattendue », elle réfléchit à une modulation du taux de reva- creux adressée à son successeur, sur l’importance de « la tradition
ne change rien à la volonté de l’exécutif de
« transformer le pays ». Pour preuve, le gou-
vernement sera « au complet » mardi 4 sep-
tembre, a promis le porte-parole, et les mi-
nistres se réuniront dès le lendemain en sé-
lorisation des retraites. Le premier ministre
Edouard Philippe a annoncé que les pen-
sions n’augmenteraient que de 0,3 % en 2019
et 2020. Mais certains députés trouvent le
coup de rabot trop sévère pour les petites
C omme un goût d’ancien
monde. Jusqu’à présent
habitué à la tournée des li-
brairies pour dédicacer son livre
Les Leçons du pouvoir (Stock,
qui prévoit d’en réduire le nombre
dans le prochain budget. Mais l’ex-
président « normal » a aussi mis en
garde M. Macron, de manière à
peine voilée, contre les dangers du
de la gauche de gouvernement : re-
garder le réel et ne pas confondre
l’espérance et la colère, comme l’ont
fait tous nos prédécesseurs, de Jean
Jaurès à vous-même [François Hol-
minaire à l’Elysée, pour mettre sur les rails retraites et plaident pour appliquer un taux 288 p., 22 euros), François Hol- « narcissisme, une terrible maladie lande], en passant par Léon Blum ».
l’an II du quinquennat. différent selon son niveau de revenu. lande a fait, vendredi 31 août à dont tout le monde peut être vic- A Cherbourg, l’ancien premier
Ebranlé par le départ surprise du ministre « Pas de croissance, un Cherbourg (Manche), sa véritable time ». « On vient me voir lors des ministre est exceptionnellement
de la transition écologique, annoncé mardi pouvoir d’achat en berne, rentrée politique, en compagnie séances de dédicaces pour me dire sorti de sa réserve adoptée depuis
28 août sur France Inter, Emmanuel Macron des résultats assez con- « LE CONTEXTE du dernier premier ministre de “vous, vous êtes humain” », a-t-il la victoire d’Emmanuel Macron,
tente, depuis, d’en minimiser les conséquen- trastés sur le front de l’em- son quinquennat, l’ancien maire glissé, ajoutant dans un sourire quand plusieurs au PS le verraient
ces. Le chef de l’Etat l’a encore répété ven- ploi ou du déficit… Les N’ACCRÉDITE de la ville et ex-député de la Man- que « ceux qui gagnent le plus et qui bien conduire la liste aux élections
dredi devant ses ministres : si l’ex-animateur
a claqué la porte, c’est par « choix personnel »
Français traversent un
moment de doute, où le
PAS L’IDÉE QUE che, Bernard Cazeneuve.
Dans un discours plus offensif
seraient venus me remercier pour
la suppression de l’ISF [impôt de so-
européennes de mai 2019. « Le PS a
en son sein de très bons candidats, il
et non à cause d’une divergence politique. contexte n’accrédite pas LE PRÉSIDENT EST qu’à l’accoutumée, l’ex-chef de lidarité sur la fortune], ils ne se sont faut laisser Olivier Faure et la nou-
D’ailleurs, son successeur reprendra la l’idée que le président est l’Etat a vanté son bilan, pendant pas trompés d’adresse ! » velle génération s’en occuper », a ré-
même feuille de route. « Ce n’est pas le départ en train de tenir sa EN TRAIN DE TENIR près d’une heure, devant 200 mili- Et François Hollande de citer le pondu au Monde le nouvel avocat
d’une personnalité, aussi éminente soit-elle,
qui remet en cause les politiques que vous
promesse de déblocage,
analyse Chloé Morin, de
SA PROMESSE tants et sympathisants socialistes
réunis dans la salle des fêtes. Mais
palmarès de ses réformes les plus
appréciées de ses (é)lecteurs : le
d’affaires, citant notamment le
commissaire européen Pierre
conduisez », a insisté le porte-parole du gou- l’institut Ipsos. Plus qu’en- DE DÉBLOCAGE » il a surtout défendu la place « du mariage pour tous, la loi sur la fin Moscovici et l’ancien secrétaire
vernement. voyer des signaux de jus- socialisme et de la social-démocra- de vie, la retraite à 60 ans pour les d’Etat au budget Christian Eckert.
N’empêche, la fébrilité semble bel et bien tice, Emmanuel Macron CHLOÉ MORIN tie » face au « libéralisme et [au] po- carrières longues… « Défendez-le, « Il faut regarder toutes les possibili-
avoir gagné les rangs de l’exécutif. Interrogé doit rassurer sur le fait que institut Ipsos pulisme ». Une manière de criti- ce bilan, portez-le ! », a-t-il pour- tés et les faire travailler ensemble »,
sur un possible report voire un abandon du le redressement est quer le président de la République, suivi, sur un ton de campagne a conseillé M. Cazeneuve, assurant
prélèvement à la source, censé entrer en amorcé, que les efforts payent, et que sa déter- Emmanuel Macron, et le chef de électorale et sous les applaudisse- qu’il n’était pas « de retour », mais
vigueur le 1er janvier 2019, M. Griveaux a con- mination à avancer est intacte. » file de La France insoumise, Jean- ments, prévenant que « rien ne se toujours « en réserve ».
firmé que les deux options étaient sur la En attendant, le président de la République Luc Mélenchon, en les renvoyant conquiert dans la prétention, dans En réponse, François Hollande a
table. « Il est évident que nous n’allons pas a prévu de plancher tout le week-end sur le dos à dos, sans jamais les nommer. l’oubli et encore moins dans la insisté sur l’importance de la
mettre en place une réforme dont nous pen- remaniement. Selon son entourage, le chef contrition ». « transmission ». Saluant son an-
sons qu’elle peut générer des incompréhen- de l’Etat devrait partager son temps entre Les dangers du « narcissisme » Plus rare, l’ancien premier secré- cien chef du gouvernement – « un
sions ou des difficultés pour nos concitoyens. l’Elysée et sa résidence de la Lanterne, à A propos de la réforme du prélève- taire du PS s’en est pris directe- ami », « un homme d’Etat » – et,
Les Français ne le comprendraient pas », a in- Versailles. Remplacement de M. Hulot poste ment de l’impôt à la source, votée ment à son ancien camarade de la comme s’il voulait lui passer le
diqué le porte-parole, qui s’est dit néan- pour poste ou revue plus large de l’effectif sous son quinquennat, mais que Rue de Solférino Jean-Luc Mélen- flambeau, l’ancien président a
moins « optimiste » sur la capacité de l’admi- gouvernemental ? Les spéculations agitaient l’actuel gouvernement semble hé- chon. « Ceux qui disent qu’ils vien- conclu : « La République doit savoir
nistration à apporter des réponses « dans les la Macronie vendredi. « Mais ce sont souvent siter à mettre en œuvre le 1er jan- nent de nulle part ne trouvent pas qu’elle a Bernard Cazeneuve en ré-
quinze jours qui viennent ». ceux qui en savent le moins qui parlent le vier 2019, François Hollande a dé- en général de point de destina- serve, qui, même s’il est en retrait,
Plus que tout, Emmanuel Macron craint plus », met en garde un proche de M. Ma- claré : « Cette réforme était prête. tion », a-t-il dit, le ton grave, en réfé- est un talent qui n’a pas encore dit
d’être accusé de ne pas tenir sa promesse de cron. La fin du suspense est à ce jour prévue Elle peut être annulée. Mais ce dont rence au député LFI des Bouches- toute sa vérité. » L’ancien monde
revaloriser le pouvoir d’achat des Français. pour mardi. p je suis sûr, c’est que les fonctionnai- du-Rhône, qui n’emploie plus le tient décidément à sa revanche. p
« Le fil rouge de l’action de l’exécutif depuis un cédric pietralunga res ont fait leur travail. » Un hom- mot « gauche » pour se qualifier. astrid de villaines
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018 |7
▶▶▶
A Anniston (Alabama), en mai. Monsanto
Road longe l’usine et la décharge à ciel ouvert
dans laquelle la firme américaine
a déversé des milliers de tonnes de produits
toxiques. SAMUEL BOLLENDORFF POUR « LE MONDE »

Sept voyages
en terres
sacrifiées
D epuis dix mois, Le Monde s’est
associé au photographe Sa-
muel Bollendorff pour explorer et ren-
Fukushima au Japon à « la terre des
feux » à côté de Naples, jusqu’au grand
gyre du Pacifique. Ils ont enquêté sur
tout semble paisible et rassurant : une
mer calme, une forêt éclairée par une
lumière douce… Mais derrière cette sé-
dre compte d’une réalité à peine imagi- ces millions de kilomètres carrés con- duction apparente, la réalité est toxi-
nable. Des zones entières du globe, des taminés aux produits chimiques, aux que. Car la contamination est bien sou-
villes, des forêts, des lacs, des océans, hydrocarbures, à la radioactivité. Et vent invisible à l’œil nu. Et c’est tout l’in-
sont devenues impropres au dévelop- ont découvert des paysages dévastés térêt de cette démarche photographi-
pement humain, souillées à tout ja- ainsi que des populations rongées par que : elle donne l’illusion de la beauté
mais, peut-être le prélude à notre un mal invisible, le lent poison qui bucolique à l’endroit même où la na-
monde de demain. Ces territoires se si- s’est infiltré dans leur environne- ture est empoisonnée.
tuent majoritairement dans les pays ment, avec l’assentiment des autori- Le travail de Samuel Bollendorff est
qui ont vu naître l’industrialisation. tés. Leurs reportages ont été rassem- exposé à Visa pour l’image, le festival
Sept journalistes se sont succédé blés dans une série baptisée « Conta- international du photojournalisme, à
d’Anniston aux Etats-Unis à Dzerjinsk minations », que nous publions du sa- Perpignan, du 1er au 16 septembre. p
en Russie, de Fort Chipewyan au Ca- medi 1er au samedi 8 septembre. sophie landrin
nada à Regencia au Brésil, de Au premier abord, dans les images, et marie sumalla
8| 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

1|7
Au début
du XXe siècle,
la petite ville
américaine
de l’Alabama,
commence
à produire
des PCB. La
cité modèle
devient un
cauchemar
A Anniston,
les fantômes
toxique

de Monsanto
anniston, hobson city (alabama) - nées 2000, et fait les gros titres de la presse
envoyé spécial américaine et internationale – en France, la
journaliste Marie-Monique Robin lui consa-

V
cre les premières pages de son livre-enquête
ers le milieu des années 1990, Le Monde selon Monsanto (La Découverte, Kim
Shirley McCord a commencé 2008). Le bourg est alors reconnu comme l’un Abernathy,
à compter les morts. Elle a pris des lieux les plus pollués d’Amérique du Nord. ici devant
un cahier et, semaine après L’histoire commence en 1929, quand la sa maison
semaine, elle y a inscrit les Swann Chemical Company installe à Annis- d’Anniston,
noms de ceux qui mouraient. ton une grande usine de production de poly- en mai, dit
Devant chacun, elle indiquait la date du décès chlorobiphényles (PCB), ces substances aux avoir eu un
et la maladie. Shirley McCord n’était pas mé- propriétés physicochimiques miraculeuses, cancer des
decin ou épidémiologiste. Elle était épicière à utilisées dans les gros transformateurs élec- ovaires à l’âge
Anniston, dans l’Alabama, et elle trouvait que triques, dans l’encre, les plastiques ou encore de 17 ans.
ses clients mouraient un peu trop jeunes et un les peintures… Six ans plus tard, en 1935, Mon- PHOTOS : SAMUEL
peu trop nombreux. Comme beaucoup d’ha- santo rachète l’usine, l’une des deux seules à BOLLENDORFF
bitants des quartiers ouest de la petite ville, produire ces substances outre-Atlantique. POUR « LE MONDE »
elle avait l’intuition qu’un mal invisible ron-
geait le bourg et sa population. LES PCB, UN MONSTRE CHIMIQUE
Nul ne se souvient précisément quand elle a La firme détient ainsi, pendant près de qua-
commencé la rédaction de son registre, mais rante ans, le monopole de la production de
une chose est sûre : en 2003, elle en avait rem- PCB aux Etats-Unis et se débarrasse de ses dé-
pli dix-sept pages. « Avec environ 25 noms par chets et de ses effluents dans les rivières, mais
page », précise Ellen Spears, professeure d’étu- aussi dans deux grandes décharges adjacentes
des américaines à l’université de l’Alabama et à l’usine. Les PCB sont interdits à la fin des an-
qui a fait d’Anniston l’un de ses terrains nées 1970 aux Etats-Unis, pour leur haute toxi-
d’étude. Le carnet de Shirley McCord est cité et leur persistance dans l’environnement, bide catalogue. « De manière générale, il a été damnation de Monsanto – 700 millions de
aujourd’hui introuvable. L’épicière est morte mais le géant agrochimique de Saint Louis montré que les PCB sont une cause certaine ou dollars de dédommagements, de soins médi-
en 2007 à 71 ans d’un cancer, la maladie qui a (Missouri) connaissait la nocivité de son pro- probable de mélanomes, de certains lympho- caux et de nettoyage. C’est cette première
tué tant de ses voisins. duit depuis la fin des années 1930. mes, de cancers du sein, explique David Car- grande affaire de justice environnementale
Anniston aurait pu être un paradis. La petite Selon l’Agence de protection de l’environne- penter, professeur à l’université d’Albany (Etat qui a mis, pour un bref moment, la petite ville
ville – à peine plus de 20 000 habitants – est ment (EPA) américaine, au moins 5 000 ton- de New York), l’un des plus fins connaisseurs sudiste et ses tourments au centre de l’atten-
nichée dans les paysages somptueux du pié- nes de PCB ont été mises sauvagement en dé- du sujet. A Anniston, on voit que les PCB sont tion mondiale.
mont des Appalaches, dominés par une forêt charge, et quelque 530 tonnes ont été déver- associés à une pression artérielle élevée, au dia-
émeraude, haute et dense, comme on n’en sées dans la rivière Snow Creek, qui traverse bète, à des troubles cardiaques, à une réduction TOUT RACHETER ET FAIRE PLACE NETTE
voit pas en Europe. Les marges de l’immense Anniston du nord au sud. Le vent souffle, la des niveaux de testostérone, à l’irrégularité du A la table d’un restaurant de Noble Avenue
forêt nationale Talladega bordent Anniston, pluie tombe, les eaux ruissellent, les cours cycle menstruel, parfois à l’absence d’ovulation – l’artère commerçante qui faisait jadis la
enrobent ses conurbations, ses échangeurs. d’eau s’écoulent, débordent et distribuent le chez les femmes les plus exposées. » fierté de la ville –, David Baker s’enflamme au
Autour d’un centre-ville minuscule de quel- poison partout. Les sols, les eaux de surface et Sur la population de la ville, des effets néga- souvenir de la vie d’avant, celle de son
ques rues tirées au cordeau, les maisons de souterraines, les sédiments, la faune sauvage tifs sur les capacités cognitives des enfants ex- enfance, dans les quartiers ouest. « Personne
bois éparses qui forment l’ouest d’Anniston ne et domestique, l’air et les humains sont conta- posés in utero ont également été montrés. Les ne se doutait que c’était si dangereux, que tout
sont jamais très loin de la nature exubérante. minés, à des niveaux qui dépassent parfois études menées à Anniston, sur quelques cen- était si contaminé, raconte-t-il. Les enfants
Dans les années qui suivent sa fondation, l’imagination. A quoi il faut ajouter le plomb et taines d’individus, n’ont toutefois pu mettre allaient jouer dans la rivière, on se baignait
dans les années 1870, Anniston est surnom- le mercure, laissés dans les sols par toutes les en évidence que les effets les plus massifs. dans ce qu’on appelait le “trou bleu”, parce que
mée « la cité modèle ». Les fourneaux de la industries qui se sont succédé ici. Faute d’échantillons suffisants, toutes les ma- l’eau y prenait une couleur bleutée le soir et dé-
Southern Manganese Corporation et plu- PCB : ces trois lettres ne disent rien. Elles ladies plus rares (les cancers, les maladies gageait des vapeurs. » Ces étrangetés amu-
sieurs fonderies s’installent dans l’ouest de la n’évoquent aucune image, aucune représenta- auto-immunes, etc.) sont condamnées à de- saient les enfants ; ils jouaient dans l’eau
ville ; la métallurgie apporte paix et prospé- tion. Mais derrière elles se cache un monstre meurer sous le radar de la statistique. Certains empoisonnée.
rité à toutes les communautés. Dans les rues chimique, une hydre de synthèse à 209 têtes. chiffres, toutefois, donnent le vertige : de L’usine a été installée en surplomb de ces
circulent les premières automobiles d’Ala- « Il ne s’agit pas d’une seule substance, mais de source médicale locale, sur les 14 000 habi- quartiers, ceux des pauvres et des Noirs. Ses
bama, et Anniston est l’une des villes de l’Etat 209 molécules qui ont toutes des propriétés tants d’Anniston à avoir été examinés en 2017 effluents toxiques s’accumulaient dans les
les plus tôt raccordées au réseau électrique. toxicologiques différentes, qui peuvent cha- au centre hospitalier régional, environ 12 000 méandres de la rivière, ruisselaient vers leurs
Un siècle plus tard, « la cité modèle » est de- cune cibler un organe ou certaines fonctions de étaient diabétiques ou présentaient des signes maisons, imprégnaient leurs jardins. « C’était
venue « la ville toxique ». Sous ce surnom, elle l’organisme », explique Ellen Spears. La liste de diabète. Contactée, la direction du centre une époque où les gens faisaient pousser des
sort de son anonymat au début des an- des maux associés aux PCB est un long et mor- n’a pas répondu à nos sollicitations. légumes dans leurs potagers, ils avaient des
David Baker le dit comme il déclinerait une animaux, des cochons, des poules, raconte
part de son identité : « Moi, je n’ai pas de PCB David Baker. On cueillait des baies, on pêchait
dans le sang, mais beaucoup dans les tissus les poissons de la rivière. » Les plus pauvres,
ÉTATS-UNIS
adipeux. » Il fait partie des témoins incontour- ceux qui vivaient le plus de leur jardin et de
Anniston nables du désastre et de ses conséquences. leurs bêtes, étaient les plus contaminés.
1 0e r u e C’est un grand gaillard afro-américain de L’usine est encore campée là, au même en-
65 ans qui a mené, devant les tribunaux de droit, comme un souvenir indélébile. Clôtu-
Sno

l’Etat d’Alabama, la lutte des habitants d’Annis- rée, protégée, inextricable enchevêtrement
w C re e k

ton contre Monsanto. Avec, comme moteur, de tuyaux et de réacteurs hérissé de chemi-
une revanche personnelle à prendre sur le nées, elle domine encore l’ouest d’Anniston.
Anciennes décharges géant agrochimique. Elle n’appartient plus à Monsanto, qui s’est
de Monsanto « En 1970, mon frère Terry avait 16 ans, racon- débarrassé de sa division chimique à la fin
Hobson
City te-t-il. Il n’avait jamais fumé, il ne buvait pas. Il des années 1990 : elle est devenue l’usine
est mort d’un cancer du poumon, d’une tumeur Solutia, désormais propriété de la société
cérébrale et d’une maladie du cœur. Tout cela Eastman, et ne produit plus aucun PCB. En
en même temps. Son médecin en pleurait. » contrebas, sur son flanc est, deux ou trois
Quarante-trois ans plus tard, la victoire est his- hectares de prairie plantés d’arbres solitaires.
ALABAMA
Cho c c olocco torique. En 2003, trois class actions (« actions C’était le quartier de Mars Hill. D’un geste
1 km de groupe ») rassemblant plusieurs milliers large, David Baker embrasse cette trouée
d’habitants de la ville aboutissent à la con- incongrue de l’ouest d’Anniston. « Avant, il y
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018 |9

comptait les morts, était là. « La boutique a


été rasée comme le reste », dit David Baker.
D’autres commerces, une station-service,
un restaurant, ont été laissés à l’abandon et
leurs ruines, à quelques encablures de
l’usine, sont autant de présences fantomati-
ques dans la ville. Dans les autres quartiers
de l’ouest d’Anniston, çà et là, l’œil est accro-
ché par des maisons abandonnées, reprises
par la végétation, et qui donnent à certaines
rues un air de postapocalypse.
Que savaient les cadres de Monsanto ? Et
depuis quand le savaient-ils ? La question est
si vaste qu’elle a fait l’objet d’une thèse de
doctorat soutenue en 1999 par Robert Brent
Cissell, à l’université de Louisville (Ken-
tucky). Sa lecture est accablante. « Au milieu
des années 1930, à Harvard, le professeur
Cecil Drinker avait déjà mené des travaux sur
les effets délétères systémiques des PCB, y
compris à faibles doses, raconte Ellen Spears.
En juin 1937, au cours d’un symposium sur le
sujet, il a présenté ses résultats aux autorités
sanitaires fédérales et à des responsables
d’entreprises, dont Monsanto. » Le directeur
de la santé de la firme, Emett Kelly, assiste à
la réunion ; aucune mesure de protection
des populations n’est prise.

« DES RAISONS D’ÊTRE EN COLÈRE »


En 1966, la société commande une série de
tests sur la rivière Snow Creek, à Anniston :
dans certains secteurs, lit-on dans le rapport
des biologistes, les poissons ne survivent pas
à une plongée dans l’eau de quelques secon-
des. En 1970, Monsanto achète, auprès d’habi-
tants des quartiers ouest, un cochon destiné à
la consommation : les taux de contamination
des tissus adipeux de l’animal sont vertigi-
neux. Les biologistes du groupe y dosent une
concentration de quelque 19 800 ppm de PCB,
soit 4 000 fois le seuil acceptable fixé à l’épo-
que par les autorités sanitaires américaines.
Monsanto ne peut plus ignorer que les habi-
tants d’Anniston ouest s’empoisonnent. Cette
année-là, raconte Ellen Spears, le quotidien lo-
cal, l’Anniston Star, publie une première
alerte. « Les responsables de la société ont im-
médiatement répliqué que tout était sous con-
trôle », dit l’universitaire. La même année, un
cadre de la firme écrit à ses correspondants, à
propos des PCB, dans un mémo qui a fait date :
« Nous ne pouvons pas nous permettre de per-
dre un seul dollar de business. »
Deux ans plus tard, en 1972, le géant agro-
chimique commande à un laboratoire privé
une étude de deux ans sur des rats. Le résul-
tat tombe au printemps 1975 : les animaux
exposés à quelques PCB présentent des tu-
meurs hépatiques. Dans son projet de rap-
port, qu’il soumet à Monsanto, le labora-
toire indique que les PCB testés sont « légère-
ment tumorigènes ». Mais même cette ex-
pression euphémisante est intolérable :
George Levinas, le patron de la toxicologie
de Monsanto, fait corriger et demande au la-
boratoire d’indiquer que le produit testé
« n’apparaît pas cancérogène ». « Cette
phrase est préférable », explique-t-il.
SUR LES Il faut attendre le début des années 1990
14 000 HABITANTS pour que le secret de la contamination com-
mence à s’éventer. En 1993, la compagnie
D’ANNISTON EXAMINÉS d’électricité de l’Alabama lance la construction
d’un gros transformateur sur un terrain bor-
EN 2017 À L’HÔPITAL dant la décharge occidentale de l’usine.
RÉGIONAL, Pamela Scully, qui supervise la décontamina-
tion de la ville pour l’EPA, nous conduit sur les
12 000 ÉTAIENT lieux. « La compagnie d’électricité a fait mener
des analyses de routine sur les sols et a décou-
DIABÉTIQUES OU vert des niveaux très élevés de PCB, raconte-t-
elle. Et elle a immédiatement prévenu l’EPA. »
PRÉSENTAIENT DES Ici, comme à Mars Hill, les niveaux de PCB
SIGNES DE DIABÈTE sont énormes – de plusieurs dizaines à plu-
sieurs centaines de milliers de fois le seuil
considéré comme acceptable par les autorités.
L’objectif de l’EPA, explique Pamela Scully,
est que les propriétés contaminées soient net-
priétés et égrène les noms de ceux qui sont
partis, des adresses qui n’existent plus. toyées lorsque la contamination excède
1 ppm. Or, les PCB ne disparaissent pas. Ils per-
Eloise Measling vivait au 802, Boynton Ave-
nue, Odessa Reese au 811 de la même rue, sistent plusieurs siècles dans les sols. Pour s’en
Dorothy Hammock habitait au 1 501, West débarrasser, il faut écorcher la terre contami-
née. « On la retire sur une épaisseur d’environ
8th Street, Andrew Hartsfield au 517, Ferron
Avenue, Sallie Franklin au 610, Montrose 30 centimètres et on la remplace par de la terre
Avenue… « Presque tous sont morts à pré- propre, explique-t-elle. Environ 700 propriétés
sent », dit David Baker, avant de nous mener
étaient concernées et la grande majorité ont été
vers la dernière maison du quartier, tout en
décontaminées. Il en reste quatorze. »
Des centaines de haut de Montrose Avenue. Les opérations sont délicates. « Nos rela-
avait là tout un quartier, une centaine de mai- ouvrier à l’usine. Avec son accent du vieux maisons ont été A cette adresse, indique le mémo du tions sont parfois difficiles avec les gens, relate
sons, deux églises, raconte-t-il. C’était une Sud, elle raconte : « L’odeur dégagée par l’usine abandonnées. Pamela Scully, sans jamais se départir de son
24 mai 1996, « le révérend Thomas Long et son
communauté florissante. Tout a été rasé. » était bien sûr épouvantable et on trouvait cha- Reprises par sourire. Beaucoup d’entre eux ont des raisons
épouse n’acceptent pas les offres de rachat ».
Au milieu des années 1990, les cadres de que jour, jusque dans la maison, un dépôt gras la végétation, L’homme n’a jamais changé d’avis. Il vit tou-
d’être en colère et cette colère se manifeste par-
Monsanto lancent discrètement un pro- sur les tables et les assiettes… Tous les matins, il elles donnent fois contre nous… » La plus grande part de
jours là, dans sa petite maison de bois, sem-
gramme de rachat des propriétés du quartier fallait refaire la vaisselle. Mais on ne savait pas à certaines cette terre contaminée ne peut être nettoyée :
blable à celles que l’on voit ailleurs à Annis-
de Mars Hill. Les mémos internes de la firme, qu’on avait Monsanto dans le sang. » rues un air de elle finit dans les remblais, sous les routes et
ton ouest. Une dizaine de tondeuses à gazon
rendus publics à la fin des années 1990 par la En 1995, le pasteur de l’église baptiste de postapocalypse. hors d’âge s’entassent devant le pas de sales parkings, dont on espère qu’elle restera à
justice et que Le Monde a pu consulter, mon- Mars Hill est approché. Monsanto souhaite jamais prisonnière.
porte – « il les répare », explique David Baker.
trent que les responsables de l’entreprise s’in- acquérir le sanctuaire et son terrain pour une La décontamination est donc presque fi-
Comme lui, Thomas Long a fait partie des for-
quiètent : ils suspectent que les niveaux de somme trop élevée pour ne pas être suspecte. nie ? En réalité, elle ne fait que commencer.
tes têtes et s’est toujours opposé à la firme.
pollution des sols aux PCB sont, à Mars Hill, si C’est le début de la prise de conscience ; c’est Pamela Scully nous emmène jusque dans la
Pourquoi est-il resté ? « Parce que je suis né ici,
phénoménaux qu’ils placent la société dans le lancement des procès, mais la plupart des 11e Rue, qui longe la voie ferrée. Entre la chaus-
il y a maintenant plus de soixante-dix ans »,
une situation de haut risque juridique. Il faut maisons de Mars Hill sont rachetées avant la sée et la voie, un banal fossé, qui descend de
dit-il simplement. Et précise son taux de PCB
tout racheter et faire place nette. fin des poursuites. Tout le quartier disparaît. l’usine. « Ici, on atteignait des niveaux de con-
dans le sang – « 168 parties par million [ppm]
A l’époque, les riverains ne savent encore Les documents internes de la firme sont la tamination de l’ordre de 5 000 ppm », dit-elle.
à l’époque du procès ». C’est plus de cent fois la
rien de l’étendue du problème. Opal Scruggs, dernière mémoire des lieux et de leurs habi- moyenne américaine…
83 ans, a toujours vécu à Anniston ; son tants. Un mémo du 24 mai 1996 résume La 10e Rue passe tout à côté de Mars Hill. Le
grand-père a fait toute sa carrière comme l’avancée du programme de rachat des pro- commerce de Shirley McCord, l’épicière qui lire la suite page 10
10 | 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

suite de la page 9

A cet endroit, le fossé tombe dans la rivière


Snow Creek, qui passe sous la chaussée. Six
kilomètres plus au sud, le ruisseau se jette, à
son tour, dans un autre cours d’eau plus im-
portant, le Choccolocco.
Les PCB se diffusent ainsi, par capillarité :
aujourd’hui, sur quelque 50 kilomètres,
toute la plaine d’inondation de la rivière est
contaminée. Après les jardins d’Anniston, ce
sont environ 200 terrains agricoles ou fores-
tiers qu’il va falloir ausculter et nettoyer, de
même que les milliers de tonnes de sédi-
ments du Choccolocco. Un travail de titan
dont il n’est même pas sûr qu’il soit jamais
mené. « L’EPA va conduire une évaluation des
risques et prendre, dans les prochaines an-
nées, une décision sur ce qu’il conviendra de
faire, explique Pamela Scully. Je serai en re-
traite depuis longtemps que cette histoire
sera loin d’être terminée ! »

ENFANTS NÉS AVEC DOUZE DOIGTS


Mais, pour nombre d’habitants des quartiers
ouest, l’histoire ne s’achèvera jamais. David
Baker montre les deux décharges de l’usine :
les milliers de tonnes de PCB enfouies sont
toujours là, confinées sous un géotextile
censé éviter de nouvelles fuites. Elles n’en
partiront pas. Avec quels effets à long ou très
long terme ? Nul ne saurait le dire. Même
aujourd’hui, mesurer précisément les dégâts
sur la santé de la population semble impossi-
ble. David Carpenter, qui a pourtant participé
à plusieurs études sur la localité, juge celles-ci
« incomplètes », car fondées sur de trop petits
échantillons.
LES CHIFFRES
Bien sûr, on pourrait traverser Anniston
sans rien voir de particulier. Le cancer et le
diabète sont des chasseurs discrets. Ils n’affi-
chent pas leurs trophées dans les rues. Il faut
5 000 TONNES
s’arrêter, au hasard des adresses dans les de PCB
quartiers ouest, engager la conversation. Selon l’Agence de protection de
Croisée en haut de la 3e Rue, Cynthia Strick- l’environnement américaine, au
man, la soixantaine, Afro-Américaine aux moins 5 000 tonnes de polychlo-
yeux bleu électrique, a la voix qui vibre de co- robiphényles (PCB) ont été mises
lère. Colère contre Monsanto, colère contre en décharge à Anniston et
les cabinets d’avocats, qui sont partis avec 530 tonnes ont été déversées
bien trop d’argent et n’ont laissé que des dans la rivière qui traverse la ville.
miettes aux plaignants, tonne-t-elle… Des
problèmes de santé ? Elle assure qu’elle n’a
rien. Il faut discuter quelque temps pour 209 MOLÉCULES
qu’elle confie, au détour d’une phrase, que composent des PCB
deux de ses trois enfants sont nés avec douze Les PCB contiennent 209 molé-
doigts. « Mais je ne les ai pas laissés avec cet cules qui ont toutes des pro-
embarras, dit-elle. Ils ont été opérés tout pe- priétés toxicologiques différen-
tits. Ils ont la quarantaine, maintenant, et ils tes et qui peuvent chacune
vont bien… » cibler un organe.
De l’autre côté de l’usine, un petit pâté de
maisons est coincé entre l’autoroute, la voie Anniston
ferrée et le transformateur d’où le scandale a des allures
est parti. Des cabanes de bois rafistolées, des de ville lation de maux qui frappent les plus jeunes l’asthme et des difficultés d’apprentissage. » Ici,
bicoques en préfabriqué avoisinent des bâtis- fantôme – rien d’autre ne saurait expliquer le carac- quelques jardins ont été décontaminés, mais
ses en dur et des mobile homes sédentarisés, LA PLUS GRANDE (en haut). tère « unique » de la situation. le parc municipal, les terrains des églises res-
posés au milieu d’un carré de pelouse. Kim
Abernathy, la trentaine, habite en face du
PART DE LA TERRE Sur Montrose
Le scepticisme de certains ses confrères la
plonge dans une colère froide. « Un jour, un
tent pollués par les PCB ou les résidus de mé-
taux lourds d’anciens hauts-fourneaux. Al-
transformateur. Sa maison a partiellement CONTAMINÉE Avenue, médecin m’appelle pour me demander si je berta McCrory explique qu’Hobson City n’a
brûlé et tout un pan de mur est noirci. « Ce le révérend crois vraiment à tout cela, si le problème n’est pas, à l’inverse des cités voisines plus impor-
n’est pas un problème, on peut toujours y habi- NE PEUT ÊTRE Thomas Long pas seulement celui de “ces gens” qui cherchent tantes, les moyens de faire face à la contami-
ter », dit-elle. Des problèmes de santé ? Avec
l’air étonné qu’on puisse poser la question,
NETTOYÉE : n’a plus de
voisins. Son
à trouver des excuses pour ne pas travailler et
faire de l’argent facile, s’emporte-t-elle. Ce que
nation. La ville a été abandonnée. « Les procès
achevés, nous n’avons plus d’interlocuteurs,
elle répond qu’elle a eu un cancer ovarien à ELLE FINIT DANS salon présente je vois dans mon cabinet, ce sont des choses dit-elle. En dix ans, nous avons perdu 75 mai-
17 ans, que sa sœur a eu le même à 15 ans. des taux réelles. » « Ces gens » ? La majorité des victimes sons, ce qui est important pour une petite com-
Toutes deux ont été sauvées. « Nous avons eu LES REMBLAIS, de PCB 140 fois de la contamination sont les pauvres et les munauté comme la nôtre. Les gens s’en vont, ils
de la chance : en Alabama, le programme supérieurs Noirs des quartiers ouest. « Ces gens », ce sont s’installent ailleurs, là où c’est moins pollué… »
Medicaid prend en charge les soins des enfants SOUS LES ROUTES aux limites les Afro-Américains toujours victimes, sur- Dans les années 1980, Hobson City comp-
jusqu’à 19 ans », explique-t-elle. ET LES PARKINGS tolérées. tout dans le Sud, de vieux stéréotypes… tait quelque 2 000 habitants. C’est moins de
Elle égrène les cas familiaux de cancer : sa 800 aujourd’hui. Et, malgré une si faible dé-
tante, qui entre en soins palliatifs après des NOUVEAU CHAPITRE DE L’HISTOIRE RACIALE mographie, les cérémonies funéraires sem-
mois de lutte contre un cancer du rein, son Ce qui se joue à Anniston est comme un nou- blent ne pas cesser. Alberta McCrory nous re-
cousin frappé par le même genre de maladie la magnitude de la misère sociale, l’omnipré- veau chapitre de l’histoire raciale des Etats- cevait le 24 mai et nous quittait en précisant :
– elle ne sait plus quel organe était touché. Ce sence de la maladie, le poids de la résignation. Unis. « Demandez-vous pourquoi l’usine était « Une femme de 55 ans sera enterrée
n’est plus si important de le savoir. « Il est L’une des pédiatres qui exerce depuis le plus installée là… », résume Angela Martin, aujourd’hui, après un cancer du sein. Une
mort en douze jours », dit-elle. De toute la fa- longtemps à Anniston ne peut que confirmer elle-même afro-américaine. Comprendre : autre, de 42 ans, sera enterrée demain. Elle
mille, seule sa grand-mère, assure-t-elle, a été la singularité des maux rencontrés dans la po- pourquoi en surplomb des quartiers noirs ? avait un cancer localisé au sein et au cerveau. »
associée à l’une des trois class actions lancées pulation. Angela Martin travaille à quelques Pourquoi, même au niveau de l’ensemble des Hobson City, Anniston : ce sont des lieux
contre Monsanto. « Elle a touché 32 000 dol- kilomètres de l’usine, dans une petite clinique Etats-Unis, les Noirs sont-ils, en moyenne, minuscules et oubliés, pris dans une gangue
lars. » Et ce petit enfant de 2 ou 3 ans, qui de la 4e Rue. Que voit-on chez les enfants d’An- toujours bien plus imprégnés par les toxi- de malheur et d’injustice trop grande pour
galope auprès d’elle ? « C’est mon neveu. Il va niston ? « Certains ont de la tension, des taux de ques de l’environnement ? eux. Les PCB sont un problème mondial ; à
bien. Il est asthmatique, mais c’est le cas de cholestérol et de glycémie élevés, comme des A trois kilomètres au sud de l’usine, Hobson peu près tous les humains portent dans leur
presque tous les enfants, ici… » Il y a quatre personnes de 60 ou 70 ans, affirme-t-elle. Lors- City est un bourg minuscule – si petit qu’il biologie des traces ténues de ces substances.
ans, poursuit la jeune femme, les pelleteuses qu’ils sortent du lycée, au lieu de chercher un pourrait n’être qu’un quartier d’Anniston. Elles persistent, s’accumulent dans les grais-
sont venues décontaminer le jardin. La terre a boulot comme les autres, certains se deman- Avec ses 3 km2 de territoire, Hobson City est ses, se concentrent dans la chaîne alimentaire
été arrachée et remplacée. « Les travaux ont dent comment obtenir une pension d’invalidité aussi un symbole, un haut lieu de l’histoire et ne disparaîtront pas. « Bien sûr, les PCB sont
duré presque un an », précise-t-elle. parce qu’ils ne peuvent pas travailler avec leur des descendants d’esclaves de l’Alabama. A désormais interdits, mais une grande part de
Sa mère, Brenda, la cinquantaine, nous maladie rénale ou hépatique. » l’origine, la zone – le Mooree Quarter – fait ce qui a été produit est aujourd’hui stockée
rejoint et confirme. Elle aussi raconte les Cancers rares à évolution rapide, lupus (une partie intégrante de la municipalité voisine dans les glaces de l’Arctique et le réchauffement
malheurs de la communauté, comme cette grave maladie auto-immune), malforma- d’Oxford. Mais, le 16 août 1899, ces quelques va en remettre de grandes quantités en circula-
adolescente du coin frappée par un cancer tions congénitales, asthme, déficit d’atten- pâtés de maisons font sécession à la suite de tion, explique Ellen Spears. Il ne faut pas les
des os… A quelques centaines de mètres de là, tion et hyperactivité, diabète précoce, syn- l’élection d’un maire raciste. Le Mooree Quar- voir comme un problème du passé, mais aussi
Jean Sides, 67 ans, trouve aussi que le cancer dromes autistiques… tout cela est le lot de ses ter devient Hobson City, qu’un quotidien de comme un problème actuel et à venir. De
frappe beaucoup de monde dans le voisi- consultations, dit-elle. « On voit aussi des syn- l’époque désigne comme « la seule municipa- même qu’il ne faut pas voir Anniston comme
nage. Mais ce qui la surprend plus encore, ce dromes de Goldenhar [un ensemble de mal- lité entièrement contrôlée et gouvernée par une catastrophe seulement locale : c’est l’épi-
sont les maladies cardiaques. Elle plisse les formations touchant les systèmes auditif et des Noirs ». Une plaque commémorative, centre d’une contamination planétaire. » p
yeux pour se souvenir et, de l’index, compte oculaire, le squelette]. Bien sûr, il y en a plantée au centre du bourg, rappelle cette stéphane foucart
en désignant des maisons alentour : « Un, ailleurs, mais pourquoi en voit-on autant à histoire d’émancipation et d’espérance.
deux, trois, quatre, cinq… » Anniston ? Pourquoi autant de ces syndromes La maire, Alberta McCrory, reçoit dans son Prochain épisode : les stigmates
Bien sûr, le hasard des rencontres n’a pas sont-ils associés au code postal 36 201 [celui bureau, installé dans l’école. Ici aussi, les effets de Dzerjinsk, en Russie
valeur de statistiques, d’autant que les anec- d’Anniston ouest] ? Nous avons eu ici un bébé de la contamination se sont-ils fait sentir ?
dotes et les histoires glanées dans les rues ne né sans yeux, avec une seule oreille. En trente « Nous voyons beaucoup de femmes à qui un Contaminations, de Samuel Bollendorff, est
sont jamais – secret médical oblige – complè- ans de pratique de la médecine, je n’ai jamais lupus est diagnostiqué. Nous avons aussi beau- aussi une exposition présentée à Visa pour
tement vérifiables. Mais converser au gré des vu cela. » Pour la pédiatre, il ne fait guère de coup de cancers du sein chez des femmes en- l’image, festival international du
rencontres à Anniston ouest vous plonge doute que la contamination de l’environne- core jeunes, de 40 ou 50 ans, dit-elle. Chez les photojournalisme à Perpignan, du 1er au
souvent dans une forme de sidération devant ment joue un rôle majeur dans cette accumu- enfants, ce que nous voyons le plus, c’est de 16 septembre. Visapourlimage.com
| 11
CULTURE
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

La malbouffe
vue du ciel
L’Américain George Steinmetz
expose à Visa pour l’image
ses photos spectaculaires
de l’agriculture mondialisée

casses, laitues cultivées dans des


PHOTOGRAPHIE entrepôts, montagnes de blé

D
e loin, on croirait voir convoyées par bateau, poulets en-
une ruche, avec ses al- tassés sous la lumière artifi-
véoles régulières qui cielle… Le genre de nourriture qui
remplissent toute donne le tournis et la nausée.
l’image de leur élégante géomé- Dans cette production alimen-
trie. Mais de près, on s’aperçoit taire toujours plus rationalisée et Déforestation en Malaisie au profit de la production d’huile de palme, décembre 2016. GEORGE STEINMETZ/COSMOS
que ces petites cellules sont des mondialisée, qui s’adapte à la
cages, d’où émerge la tête d’un croissance de la population
veau : cette photo étourdissante (10 milliards d’humains prévus
prise depuis un deltaplane dans en 2050), les animaux sont une de leur alimentation. Il y a des maux enfermés et entassés, sans bien des recettes, mais pas savoir
une ferme du Wisconsin est expo- simple matière première, la na- chances que vos fraises du déjeu-
Equipé considération pour leur bien- d’où viennent les ingrédients. »
sée par l’Américain George Stein- ture une ressource à exploiter. ner viennent du Maroc et vos d’un drone ou être. Les légendes, elles, souli- Pour lui, la question principale est
metz au festival Visa pour l’image L’idée d’un projet à long terme crevettes de Thaïlande. Mais gnent le prix à payer pour l’hu- celle de la transparence : « Je cher-
de Perpignan. Dans cette exploi- lui est venue après une première personne ne sait vraiment com-
d’un deltaplane, manité, à court et à long terme : che avant tout à informer pour
tation, 3 300 génisses conçues par visite dans une ferme du Kansas, ment ça se passe. » le photographe la forêt amazonienne brûlée à que les gens puissent faire des
insémination artificielle, sépa- pour le magazine National Geo- Le photographe s’est surtout vitesse grand V pour planter du choix. Nous avons, en tant que
rées de leur mère dès l’âge d’une graphic. En 2013, son reportage concentré sur les pays industriali-
a parcouru maïs ou du soja, la pollution des consommateurs, un pouvoir
semaine, produiront du lait à en deltaplane au-dessus d’un éle- sés aux grandes exploitations, le monde, du nappes phréatiques et des sols énorme. » Lui-même connaît
plein régime sans jamais voir un vage l’envoie en prison : « Aux « plus intéressantes visuellement », par les engrais et les pesticides, la l’ampleur du défi : il continue à
brin d’herbe. « En France, les gens Etats-Unis, aucune loi n’empêche et en premier lieu sur les Etats-
Brésil à la Chine réduction de la variété des espè- manger de la viande, « avec une
protestent contre l’arrivée d’une de photographier une propriété Unis, premier exportateur d’ali- en passant par ces animales et végétales, le dé- certaine culpabilité ». Et a du mal à
ferme de 1 000 vaches, ça me fait depuis les airs, je n’avais pas be- ments au monde. En Califor- peuplement des océans… Sans résister à ses enfants, qui lui « ré-
rigoler, explique George Stein- soin de permission. Mais j’ai été nie, une photo impressionnante
les Etats-Unis même parler du goût des ali- clament des biscuits Oreo », à
metz au téléphone. Aux Etats- accusé d’“intrusion criminelle” montre les milliers de carottes qui ments ainsi produits. l’huile de palme. p
Unis, les fermes rentables comp- avant d’être finalement relâché. Je défilent dans l’entreprise Grimm- claire guillot
tent plus de 10 000 têtes. » me suis dit que visiblement, l’in- way, leader sur le marché améri- monde, dans le Shandong, Transparence
dustrie alimentaire ne voulait pas cain grâce à son légume long et 1 800 employés découpent plus Mais George Steinmetz ne se veut Big Food, de George Steinmetz,
Envoyé en prison qu’on sache ce qu’elle fait. » Le étroit, et à un marketing bien de 32 millions de cochons par an ! pas militant et refuse que ses ima- Couvent des minimes, Perpignan.
Pendant des années, ce photogra- voilà lancé dans une difficile mené : la moitié des consomma- Mais George Steinmetz a aussi vi- ges soient utilisées par des asso- Festival Visa pour l’image,
phe spécialiste des vues aérien- quête de transparence autour teurs achètent leurs carottes déjà sité l’Europe. Son deltaplane a ciations environnementales. Il expositions gratuites du 1er au
nes s’est consacré aux beautés de d’un sujet qui nous concerne pelées, découpées et en sachet… survolé la « mer de plastique » des publie dans la presse, drague 16 septembre, de 10 heures
la planète, déserts et montagnes. tous. « Les consommateurs sont De l’autre côté de l’océan Pacifi- serres andalouses, qui fournis- aussi les magazines de cuisine, à 20 heures, en divers lieux
Mais sa série Big Food, commen- devenus totalement déconnectés que, la Chine, qui concentre 20 % sent toute l’Europe en légumes sans grand succès : « Ils veulent de la ville. Visapourlimage.com
cée en 2013, ressemble plutôt à de la population mondiale et seu- au cœur de l’hiver : tomates et
une version cauchemardesque de lement 7 % des terres cultivées, concombres y sont cultivés en
La Terre vue du ciel de Yann Ar- est le premier importateur de hydroponie, sans terre, dopés
thus-Bertrand. Equipé d’un drone « En France, les produits alimentaires. Le pays aux nutriments. Aux Pays-Bas,
ou d’un deltaplane, il a parcouru s’est lancé dans une course à la deuxième exportateur agricole
le monde, du Brésil à la Chine en
gens protestent productivité pour répondre à mondial, dans une image éton-
passant par les Etats-Unis, pour contre l’arrivée une population qui augmente et namment esthétique, des serres P H I L H A R M O N I E D E PA R I S
en ramener des images aussi s’occidentalise, consommant brillent au cœur de la nuit, illus-
spectaculaires que glaçantes de
d’une ferme de toujours plus de lait et de viande trant les avancées d’une agricul-
Conception graphique : BETC Réalisation graphique : Neil Gurry Photo : Yoshinori Mizutani, Rain, 2015 / Courtesy of IMA gallery Licences E.S. n°1-1083294, E.S. n°1-1041550, n°2-1041546, n°3-1041547.

l’agriculture industrielle : usines 1 000 vaches, ça – un régime néfaste pour l’envi- ture rationalisée à l’extrême.
à vaches ou à cochons, serres de ronnement autant que pour la Les images, à elles seules, di-
plastique à perte de vue, abattoirs
me fait rigoler » santé. Dans la plus grande usine sent la cruauté de l’agriculture
gigantesques où défilent les car- GEORGE STEINMETZ de transformation de porc au ultra-productiviste, avec des ani-

« Une paupérisation du photojournalisme »


Directeur de Visa pour l’image, Jean-François Leroy fait le bilan de trente ans d’évolutions

quelques heures, contre les agen- 4 500 euros est obsolète en deux publie au fil d’une série d’enquê-
ENTRETIEN ces indépendantes. Et pour les ans. Les logiciels ont des mises à tes], où la pollution est représen- 3 SEPTEMBRE 12-15 OCTOBRE • 6-10 FÉVRIER

V JAPON
isa pour l’image tient sa photographes, ça devient difficile jour tous les six mois qui obligent tée par une maison envahie par
30e édition cette année, de percer : tu peux avoir le plus à changer d’appareil. les herbes, aurait été publié dans
du 1er au 16 septembre. grand talent, personne ne va trou- la presse. Sur le fond, les photo-
Directeur général du festival, qu’il ver les photos sur ton site. Il y a Les photographes ont désor- graphes font plus de sujets so-
a cofondé en 1989, Jean-François aujourd’hui plus de 500 bases mais d’autres débouchés que la ciaux. Et de sujets personnels
Leroy revient sur trente ans d’évo- d’images ! presse : expositions, livres… – comme Nancy Borowitz avec
lutions du photojournalisme. Livres et expos ne font pas vivre. ses deux parents morts successi- MUSIQUE DANSE T H É ÂT R E
Et sur le plan économique ? Ils font de l’institutionnel, du cor- vement d’un cancer. Mais pour
Quel a été le principal Il y a eu une paupérisation du porate. Et les récompenses sont les jeunes c’est devenu la facilité EN COPRODUCTION AVEC LA FONDATION DU JAPON ET NIKKEI INC.
changement dans le métier ? métier. La précarité est devenue devenues très importantes : à de faire son gardien d’immeuble. EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON DE LA CULTURE DU JAPON À PARIS
La révolution numérique. Les normale, la rémunération versée Visa, 150 000 euros sont distri-
bons restent bons, les mauvais par la presse a plongé. Soixante bués sous forme de prix. Comment se porte le festival ?
restent mauvais, mais il y a plus balles pour un quart de page, ça Financièrement, cette année a PHILHARMONIEDEPARIS.FR
de photographes moyens, car le ne rembourse pas le ticket de mé- Sur le plan esthétique, quels été compliquée. Le magazine Elle
numérique a rendu ce métier ac- tro et le matériel. Il y a trente ans, changements avez-vous noté ? a annulé son partenariat après PORTE DE PANTIN
cessible à tous. Cette année le fes- les trois plus importantes agen- Moi, je me fous de la forme, quinze ans, Getty est parti. J’ai
tival a reçu plus de 4 500 sujets, ces couvraient 50 % des frais des c’est le fond le plus important. réussi à les remplacer, par le
car c’est devenu très facile à en- photographes et leur versaient Mais il y a davantage de choses groupe Yves Rocher et par Adobe.
voyer. Le problème, c’est que l’ins- 50 % des ventes. Aujourd’hui, les conceptuelles. On a vu apparaî- J’ai 1,35 million de budget, sans
tantanéité liée au numérique a ré- agences ne versent que 40 % des tre de nouvelles écritures, compter la valorisation. Avec ça,
duit le temps de réflexion. Elle a produits et ne paient pas de frais. comme celle de Guillaume Her- je paie tout. Je rappelle que le fes-
aussi fait gagner les gros tuyaux Le numérique a aussi augmenté baut. Ou Samuel Bollendorff : je tival est gratuit, je n’ai pas de
contre les petits, c’est-à-dire les les coûts de production. Un appa- ne suis pas sûr qu’il y a trente billetterie. p
grosses agences comme l’AFP, AP, reil argentique durait des années, ans, son sujet sur la contamina- propos recueillis par
Reuters, qui ont les images en aujourd’hui une caméra à tion de la planète [que Le Monde cl. g.
12 | culture 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Adrien M & Claire B font danser les pixels


La Fondation Martell, à Cognac, accueille une installation du couple d’artistes, « L’Ombre de la vapeur »

EXPOSITION La fabrication
cognac (Charente)
de cette

O
n y resterait la journée
entière. On s’y allonge-
« expérience
rait les yeux grands interactive »,
ouverts, paré à avaler
d’un trait les myriades d’étoiles,
a exigé six mois
les traînées de confettis blancs, les de travail
volutes de bâtonnets qui tour-
billonnent dans l’espace. On en
sortirait délicieusement abruti figuratif, mais au plus proche du
par ce ruissellement lumineux mouvement naturel des choses.
auprès duquel La Guerre des étoi- Avec minimalisme, mais en le peu-
les n’a qu’à bien se tenir. plant d’imaginaire. Il faut appren-
Cette séance d’émerveillement, dre à la technologie digitale à
hypnose qui ne dit pas son nom, épouser l’humain et la matière
porte un titre énigmatique : pour devenir un lien possible. »
L’Ombre de la vapeur. Ses auteurs, L’Ombre de la vapeur est la pre-
le couple d’artistes numériques mière installation monumentale
Claire Bardainne et Adrien Mon- de ce couple d’artistes singuliers
dot, repérés pour leur formidable qui ont fondé leur compagnie
création visuelle dans le spectacle en 2011. Conçue et fabriquée avec
Pixel (2014), de Mourad Merzouki, une vingtaine de collaborateurs,
ont occupé avec grâce les neuf elle fonctionne avec trente vidéo-
cents mètres carrés du rez-de- projecteurs et seize ordinateurs
chaussée de la nouvelle Fondation qui contrôlent les caméras infra-
d’entreprise Martell à Cognac. « L’Ombre de la vapeur », installation de Claire Bardainne et Adrien Mondot. ADRIEN M & CLAIRE B rouges captant les déplacements
des visiteurs. Elle illumine la dé-
Rivière cosmique marche de ces « chorégraphes de
Numéro deux du cognac, Martell été inauguré en juin avec L’Ombre La fabrication de cette installa- naturels qui semblent anodins et ondes mélodiques qui a impulsé la pixels » comme ils se définissent.
a conservé ses stocks dans le bâti- de la vapeur. « A la manière d’un tion, qui est aussi une expérience que nous aimons transposer pour musique d’Olivier Mellano intitu- Claire Bardainne, plasticienne,
ment historique construit en 1929 écrivain, j’ai l’histoire en tête et ses interactive, a exigé six mois de tra- leur donner une nouvelle visibilité, lée Cantique du champignon. et Adrien Mondot, jongleur et in-
qui abrite aujourd’hui la fonda- chapitres vont s’écrire au fur et à vail. En octobre 2017, lorsque expliquent les créateurs. Rendre Un peu mystico-hallu le cham- formaticien, révélé en 2004 par
tion. Tour large et massive, brute mesure des artistes avec lesquels Adrien Mondot et Claire Bar- visible l’invisible, ce n’est pas forcé- pignon de Cognac ? Formidable- l’opération Jeunes Talents Cirque,
de béton, dans l’esprit du Bau- j’ai envie de travailler, explique dainne visitent pour la première ment une activité « paranormale ». ment. On y retrouve la signature se sont bien rencontrés. « Nous
haus, cette sublime sentinelle Nathalie Viot, directrice de la fon- fois l’espace, ils sont frappés par L’imaginaire à l’œuvre dans la nais- Mondot-Bardainne, leurs flux sommes habités par le désir d’ani-
planant au-dessus de Cognac em- dation. Adrien M & Claire B pro- des plaques noires couvrant le pla- sance de ce champignon s’est révélé sous influence de modèles physi- mer des images qui sont par défi-
pile trois parallélépipèdes et posent un voyage intime et oniri- fond. Il s’agit d’un champignon très proche de celui qui nous est fa- ques. Mais on ne se contente pas nition inorganiques, expliquent-
culmine à vingt-quatre mètres de que entre terre et ciel. Leur œuvre nommé torula qui se nourrit des milier : l’obscurité, nécessaire au de léviter dans cette installation ils. Nous souhaitons créer le trou-
haut. Fermée en 2005, elle est en est l’exemple parfait de ce que je vapeurs de l’eau-de-vie nommée vieillissement des eaux-de-vie, ainsi immense et pourtant très enve- ble d’une sensation de présence,
rénovation depuis 2016. Son pre- souhaite donner au public, de la « la part des anges ». Tout Cognac que l’évaporation et la disparition, loppante. On danse aussi dans ainsi qu’opère le marionnettiste.
mier lieu d’exposition consacré joie, du mouvement, de la quié- en est tatoué. « Nous sommes sou- cette fameuse part des anges, sont cette rivière cosmique qui ouvre De là naît une forme d’“animisme
aux installations immersives a tude, de l’esprit, du rêve… » vent attirés par des phénomènes au cœur de nos recherches. » et ferme des corolles invraisem- numérique”. » p
A partir de cette seconde peau blables dès que l’on fait un pas rosita boisseau
moisie mais céleste, le duo conçoit sauté ou nous emporte dans une
un plafond de nuées en voile de spirale infernale à la moindre pi- L’Ombre de la vapeur,
métal sur lequel sont projetées les rouette. Une tornade se lève qui de Claire Bardainne et Adrien
images numériques. Cette dé- renvoie l’air à un pur fluide mal- Mondot. Fondation d’entreprise
ferlante de pixels souffle sur tout léable ; à peine bouge-t-on un cil. Martell, à Cognac (Charente).
maison de la culture l’espace propulsant des courants « Nos images n’ont de sens que si el- Du jeudi au dimanche,
de Seine-Saint-Denis contraires de particules, cousines les entrent en relation avec le corps, de 12 heures à 19 heures.
Nocturne le jeudi jusqu’à
Bobigny de la torula agrandie au micros-
cope. C’est d’ailleurs la transcrip-
transformant l’espace en par-
tenaire vivant, assurent Bardainne 21 heures. 5 €, forfait famille 10 €.
tion de l’ADN du champignon en et Mondot. Nous cherchons loin du Jusqu’en avril 2019.

Marseille-Provence : avenir flou


La saison culturelle de 2018 affiche un bilan positif, avec 1,2 million
de spectateurs, dans un climat marqué par l’incertitude pour la suite

fois par l’indifférence des politi- mation était concentrée sur le cen-
ARTS ques locaux et la rancœur d’une tre-ville de Marseille, en oubliant les
marseille - correspondance
partie du milieu culturel pour qui quartiers populaires. 2018 a corrigé

U n arc-en-ciel de faisceaux
laser pour illuminer une
dernière fois le ciel pho-
céen. Samedi 1er septembre, la pro-
position nomade de l’artiste amé-
MP2013 avait beaucoup dépensé
(92,7 millions d’euros) pour peu de
retombées pérennes. La chambre
de commerce et d’industrie, l’as-
sociation Mécènes du Sud et une
en partie cela, même si beaucoup
reste encore à faire », poursuit-elle.
Si MP2018 se félicite d’avoir tou-
ché un « public important et diver-
sifié », programmé du hip-hop,
ricaine Yvette Mattern, Global quinzaine de grandes structures, grand oublié de 2013, l’événement
Rainbow, tirée depuis le tout nou- dont le Festival d’art lyrique d’Aix- a aussi vécu l’échec de l’exposition
veau gratte-ciel La Marseillaise si- en-Provence, le théâtre de La Criée du plasticien thaïlandais Korakrit
gné Jean Nouvel, clôt symbolique- ou le MuCEM, ont joué les réani- Arunanondchai – 3 650 visiteurs
ment les sept mois de programme mateurs. Sans attendre le soutien en quarante jours – et l’accueil mi-
de Marseille-Provence 2018 formel des collectivités. tigé réservé à l’installation de JR
(MP2018). Ni feu d’artifice ni grand Amor Fati. « JR a choisi Marseille
concert gratuit, mais une façon Engagement collectif pour présenter une autre forme de
douce et spectaculaire de marquer « L’un des points positifs de MP2018 son travail. Ceux qui s’attendaient
la fin de cette saison culturelle, reste la réussite de cet engagement à voir des photos grand format ont

Vivez
qui, avec 1,2 million de spectateurs, collectif d’acteurs culturels d’enver- été surpris », dit Raymond Vidil.
1 600 artistes, pour un budget li- gure qui ont permis la réalisation Comme lors de la clôture de la
mité de 5,4 millions d’euros, affi- de projets par d’autres structures, Capitale européenne de la cul-
che un bilan plutôt positif. sans bénéficier des financements ture 2013, la fin de MP2018 laisse
Les chiffres consolidés ne se- pour eux-mêmes », pointe Alain un avenir flou. Les collectivités lo-
ront livrés que le 17 septembre Arnaudet, directeur de la Friche la cales, qui ont apporté 2,5 millions

le spectacle
mais Raymond Vidil, président de Belle-de-Mai. Comme quatorze d’euros, ne se sont pas position-
l’association organisatrice, ap- partenaires, elle a participé au co- nées sur une potentielle réplique.
précie : « Nous sommes sur une mité de sélection de MP2018, tout Seule certitude, à l’été 2020, Mar-
fréquentation supérieure au mil- en adaptant sa programmation au seille accueillera la treizième édi-
lion de spectateurs imaginé, et no- thème Quel Amour !, imaginé par tion de la biennale d’art contem-

en illimité
tre budget ne connaîtra pas de dé- Macha Makeïeff, la patronne de la porain Manifesta dont les con-
ficit », note cet entrepreneur mar- scène nationale de La Criée. tours ont été révélés vendredi
seillais de 66 ans, qui a piloté « Je retiens de mon expérience 31 août. « La suite de MP2018 n’est
l’équipe d’une quinzaine de avec MP2018 un fort sentiment de ni écrite ni programmée, reconnaît
membres de MP2018. Et surtout liberté », abonde la metteuse en Raymond Vidil, mais nous espé-
servi de pivot entre le monde éco- scène et directrice de compagnie rons avoir prouvé tout l’intérêt
nomique, qui a financé 51 % de Eva Doumbia, dont le festival Mas- d’une telle manifestation. » p
l’opération, et le milieu artistique. silia Afropéa, coproduit avec la Fri-

MC93.com
gilles rof
A l’origine, MP2018 visait à em- che, a été un des temps forts de
pêcher que l’élan collectif créé par juin, avec notamment une soirée à Marseille-Provence 2018,
la Capitale européenne de la cul- la cité de la Savine, dans les quar- jusqu’au 1er septembre.
ture 2013 de s’éteindre. Etouffé à la tiers nord. « En 2013, la program- Mp2018.com
culture | 13
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

La Fondation BNP PARIBAS présente

Piano
Jacobins

39e Festival à Toulouse 5 › 29 septembre 2018


Nora Hamzawi
et Vincent
Macaigne

© J.B Millot

© T. Mardo
dans « Doubles
vies ». CG CINÉMA/AD Joaquin Achúcarro Joseph Moog
VITAM DISTRIBUTION

© P. Maarek
© D. Jacobs
Ishay Shaer Nicolas Horvath

© M. Borggreve
Les premières de Nora Hamzawi

© DR
Ido Ramot Sergei Babayan

L’actrice joue dans « Doubles vies », d’Olivier Assayas, présenté à la Mostra

© M. Borggreve

© DR
Alexandre Tharaud Teo Gheorghiu
gne répond avec les moyens du « Olivier [Assayas] Glamour pour se consacrer à
RENCONTRE bord, à savoir ceux que son carac- l’écriture de son premier specta-
venise (italie) – envoyée spéciale
tère agité et bien trempé lui dicte est venu me voir cle, Nora One Woman Show. « J’ai

L
a crainte, même légère, spontanément. Dans ce registre de sur scène. Il m’a commencé à le jouer devant dix
qui l’agitait jeudi 30 août, femme qui ne s’en laisse pas trop personnes dans des mini-théâtres

© N. Colmez-Collard
veille de la présentation conter, Nora Hamzawi est impres- dit : “J’aime bien parisiens, raconte-t-elle. Je n’ai eu

© B. Ealovega
en sélection officielle du sionnante. Capable de contenir comment aucun doute, c’est bien cela que je
film d’Olivier Assayas, Doubles suffisamment l’autorité pour lais- voulais faire et là que j’étais le plus Steven Osborne Célia Oneto Bensaid
vies, était de ne pas parvenir à fou- ser croire à la tendresse qu’elle dis- tu parles” » à l’aise. » Entre-temps, de septem-
ler le tapis rouge du Palais du ci- simule. Habile jusque dans sa dic- bre 2011 à mars 2012, elle participe
néma en talons hauts sans avoir tion, rapide et rythmée. Comique à l’émission de Laurent Ruquier
l’air ridicule. Nora Hamzawi est et troublante, comme par inadver- sur France 2, « On n’demande qu’à
une inquiète, qui doute un peu de tance. Selon ses dires, elle n’y est Le rêve était inattendu pour en rire », qui vise à faire découvrir
© N. Colmez-Collard

tout surtout d’elle-même. Elle pas pour grand-chose. Pas plus cette femme de 33 ans qui n’avait des nouveaux humoristes : « Ce
aime aussi en rire. Dès lors, en de- qu’Olivier Assayas qui, dit-elle, ne alors fait que quelques apparitions fut pour moi ultra-violent. Je me

© N. Lund
hors de ces petits soucis, elle s’em- lui a donné ni indication sur son dans des comédies (Boule & Bill 2, suis entendue dire que je n’étais ni Marie-Ange Nguci Elena Bashkirova
ployait à goûter, avec une concen- personnage ni directive de jeu. de Pascal Bourdiaux ; Pension humoriste ni comédienne. »
tration un peu éberluée, au plaisir complète, de Florent Siri ; L’Ex de Les équipes du programme se
de se retrouver à Venise : « Je n’ar- Complexée mais décidée ma vie, de Dorothée Sebbagh) et sont bien trompées. La jeune
© M. Borggreve/Warner Classics

rive pas tout à fait à réaliser, tout Au risque de contredire Nora joué au théâtre, dans ses propres femme a enchaîné avec d’autres
est une première pour moi : être à Hamzawi, il faut saluer le talent spectacles seule en scène. « L’expé- seuls-en-scène. Le dernier, Nora
la Mostra, tenir un vrai rôle et, qui dont ces deux-là ont fait preuve rience que je viens de vivre sur Dou- Hamzawi, a fait salle comble au Ca-

© J.B. Millot
plus est, dans le film d’un cinéaste pour parvenir à une telle justesse. bles vies m’a réconciliée avec mes sino de Paris et dans toute la Bertrand Chamayou
tel qu’Assayas, avec Juliette Bino- Lui, en percevant chez cette actrice complexes. Sans être du même mi- France. Elle a installé durant deux & Élodie Sicard Jean-Paul Gasparian
che, Guillaume Canet et Vincent ce dont elle était capable. Elle, en lieu, il me semble qu’Olivier Assayas ans son billet d’humeur dans
Macaigne. Je profite à fond mais sachant s’abandonner avec con- et moi sommes parvenus à échan- l’émission « La Bande originale »
n’en reviens pas. » fiance à ce cinéaste. « Olivier As- ger sur des choses sensibles, à nous de Nagui sur France Inter. S’est im-
Dans Doubles vies, elle tient le sayas ne me connaissait pas. Nous entendre sur une authenticité com- posée en chroniqueuse sur Ca-
rôle d’une attachée parlementaire avons été mis en contact par mon mune. J’ai aimé cela. » nal+, d’abord dans « Le Grand Jour-
en couple avec un écrivain (Vin- agent et la directrice de casting du Complexée mais décidée. Nora nal » d’Antoine de Caunes, puis
© S. Pascual

cent Macaigne) qui ne sait pas très film. Notre première rencontre a Hamzawi l’a été dès son jeune âge. dans « Quotidien » de Yann Bar-
© J. Roca

bien où il en est dans son travail, été fluide, simple. Puis, Olivier est Elle l’illustre quand elle poursuit thès sur TMC. Et se présente Aldo López-Gavilán Varvara
dans sa vie sentimentale et, plus venu me voir sur scène. Il m’a dit : des études pour trouver un travail aujourd’hui à Venise, en robe de
généralement, dans cette société “J’aime bien comment tu parles.” Et qui pourra financer des cours de bal, pour défendre le dernier film
où l’on prédit la mort du livre. Des quelques jours plus tard, je recevais comédie. Et quand, ensuite, elle d’Olivier Assayas. p
angoisses auxquelles sa compa- sa réponse. J’étais retenue. » quitte son emploi au magazine véronique cauhapé
© J.B. Millot

© C. Michel

Rémi Panossian Alberto Ferro

La découverte de l’Alexandrie du Caucase


Le Musée de l’ordre de la Libération retrace l’épopée de Ria et Joseph Hackin en Afghanistan.
© M. de Lafregeyre

© B. Pichene

études. Il rejoint l’Afghanistan à Les lettres, manuscrits et carnets feuilles d’or pour les bouddhas. Et Luis Fernando Pérez Jean-Marie Machado
EXPOSITION l’appel d’Alfred Foucher, auquel il de fouilles, de la petite écriture ré- des milliers de petites pièces

A ux Invalides, à Paris, le
Musée de l’ordre de la
Libération met en scène
les travaux de Joseph Hackin
succédera à la direction de la Délé-
gation archéologique française en
Afghanistan (DAFA), créée en 1922
à la demande du roi Amanullah.
gulière de Joseph, complètent les
films et photos pris par Ria et pro-
jetés dans l’exposition. Equipée
d’un appareil Rolleiflex et d’une
d’ivoire, des placages de meubles fi-
nement ciselés, une production in-
dienne du Ier siècle dont on n’a
aucune trace en Inde aujourd’hui. »
© B. Cruveiller

et Marie, dite Ria, son épouse, Lors de campagnes de fouil- caméra, elle s’intéresse à la vie Des objets prêtés pour la plupart
© J.B. Millot

découvreurs, en Afghanistan, de les (1924-1940), il explore le site locale, aux populations dont elle par le Musée Guimet.
Jean-Baptiste Fonlupt Geoffroy Couteau
Begram, l’Alexandrie du Caucase. bouddhique de Bamiyan, ses mo- est proche, relevant les légendes et En 1940, Ria et Joseph Hackin re-
Située à 100 kilomètres au nord- nastères et grottes creusés par cen- contes dont elle fait un recueil. joignent la France libre. Chargé
est de Kaboul, c’est l’une des dizai- taines dans la falaise, avec l’aide de d’une mission diplomatique en
nes de villes fondées par Alexan- l’architecte Jean Carl et de Ria. Les Un trésor exhumé Inde, en Asie et au Moyen-Orient,
dre Le Grand en route vers l’Inde, dessins et aquarelles d’Alexandre C’est à Ria qu’est confiée la gestion Joseph embarque avec Ria en fé-
au IVe siècle avant notre ère. Iacovleff, qui est à leurs côtés, de- du chantier de fouilles de Begram vrier 1941 à Liverpool. Ce sera leur
Fils de cocher, Joseph Hackin meurent les rares preuves des dé- (1937-1939), dont elle exhume un dernière traversée, le Jonathan-
© M. Staggat
© L. Verdier

(1886-1941) est l’une des grandes cors disparus, notamment les rele- trésor. « Deux pièces étaient plei- Holt est torpillé par les Allemands
Amaury Faye Francesco Tristano
figures de l’archéologie orien- vés des grands bouddhas détruits nes de centaines d’objets en verre- au large des îles Féroé. p
tale. Il met au jour les trésors en- à l’explosif en 2001 par les talibans. rie provenant d’Alexandrie ou de florence evin
fouis aux pieds des sommets de
l’Hindu Kuch. Luxembourgeois
Sur les peintures murales se lit le
subtil et sensuel mélange des
Syrie, dont une représentation du
phare d’Alexandrie – le meilleur do- « De l’Asie à la France libre. pianojacobins.com
naturalisé français, diplômé de
sciences politiques à 20 ans,
codes et palettes des arts indien,
sassanide et romain d’Orient.
cument existant –, et un poisson en
verre (Ier-IIe siècles), raconte Phi-
Joseph et Marie Hackin,
archéologues et compagnons 0 826 303 636 0,15 E/min

Hackin se passionne pour l’Asie, Ouvrant l’exposition, la carte de lippe Marquis, actuel directeur de de la Libération ». Musée de
devient le secrétaire d’Emile Gui- l’Afghanistan dessine le chaos de la DAFA. Mais aussi, par milliers, l’ordre de la Libération, hôtel des
met, travaille dans le musée de montagnes sillonnées de voies des petits portraits de divinités Invalides, place Vauban, Paris 7e.
l’industriel lyonnais et étudie la d’eau ; une contrée que les grandes ou donateurs, d’une facture déli- Tous les jours de 10 heures
philologie, le sanscrit et le tibé- puissances n’ont cessé de convoi- cate en argile polychrome, à 18 heures. Entrée de 10 € à 12 €.
tain à l’Ecole pratique des hautes ter pour ses richesses minières. d’influence indienne, recouverts de Jusqu’au 16 septembre.
14 | télévision DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018
0123

Le retour aux sources de Seiji Ozawa VOTRE


SOIRÉE
Olivier Simonnet retrace la relation complexe que le chef d’orchestre japonais a entretenue avec son pays TÉLÉ

ARTE décide d’annuler le concert.


DIMANCHE 2 – 23 H 55 Ozawa ne se laisse pas faire : juché DIMANCHE 2 SEPTEMBRE
DOCUMENTAIRE sur le podium, devant une salle TF1
où seule se trouve une meute de 21.00 Adopte un veuf

C
ontrairement à Leonard photographes, il reste immobile, Comédie de François Desagnat.
Bernstein, dont il fut tout le temps prévu du concert. Avec André Dussollier, Bérangère
l’assistant à l’Orches- Ce fut un scandale. Krief (Fr., 2016, 110 min).
tre philharmonique de France 2
New York (1961-1962), le chef d’or- Relation pacifiée avec le Japon 20.55 Tout pour être heureux
chestre Seiji Ozawa (né en 1935) Longtemps persona non grata, Comédie de Cyril Gelblat.
n’eut pas d’emblée la fibre péda- mais aujourd’hui « Personne de Avec Manu Payet (Fr., 2015, 105 min).
gogique : l’Américain avait très tôt mérite culturel » au Japon, Ozawa France 3
voulu s’adresser, à travers la télé- a retrouvé une relation pacifiée 21.00 Les Enquêtes de Murdoch
vision, au jeune public, tandis que avec ce pays où il n’est pas né et où Série. Avec Yannick Bisson (Can.,
le Japonais n’y viendra que tard il ne vécut que le temps de ses an- 2017, S11, ép. 5 et 6/18 ; S8, ép. 4/18).
dans sa vie et sa carrière. nées de formation, avant de le re- Canal+
Directeur musical pendant près trouver pleinement aujourd’hui. 21.00 OM-Monaco
de trente ans de l’Orchestre sym- Olivier Simonnet avait déjà 4e journée de Ligue 1. En direct.
phonique de Boston (1973-2002), consacré un documentaire à France 5
Ozawa dut considérablement ré- Ozawa – Seiji Ozawa, le souffle de 20.50 Les 100 lieux
duire ses activités quand lui fut la musique (2015), diffusé en 2016 qu’il faut voir
diagnostiqué un cancer de l’œso- par France 2 – et à ses activités de Côte d’Azur, de la côte varoise
phage, en 2010. Il dut renoncer à pédagogue en Europe, où il dirige au pays niçois
ses fonctions à l’Opéra de Vienne également la Seiji Ozawa Inter- Documentaire de Chloé Chovin
et, surtout, aux multiples invita- national Academy Switzerland. (Fr., 2018, 50 min).
tions d’orchestres internationaux. Seiji Ozawa dirige le Saito Kinen Orchestra en 2016. © TAKESHI YAMADA Ce Retour au Japon en est la Arte
A 74 ans, Ozawa se soigna, revint continuation, où l’on suit le musi- 20.50 The African Queen
au-devant du public, mais de ma- cien, d’allure et de santé fragiles Film de John Huston. Avec Katharine
nière plus rare, renonçant aux giques auprès de jeunes musi- dépit d’un anglais resté rudimen- porté le premier prix du Concours (en mars, le chef d’orchestre a été Hepburn (EU, 1951, 100 min).
vols intercontinentaux, ceux qui, ciens, dans le cadre du quatuor à taire, mais qu’il compense par des international des jeunes chefs de surcroît victime d’une crise M6
raconte-t-il à Olivier Simonnet, cordes, qu’il considère comme « le gestes et un regard vif qui lui don- d’orchestre de Besançon, en 1959, cardiaque), mais qui conserve 21.00 Zone interdite
auteur du documentaire Seiji cœur de la musique », et de l’opéra, nent, à 80 ans passés, l’air d’un avait gagné les Etats-Unis. C’est toujours avec vivacité ce goût im- Locaux contre touristes :
Ozawa – Retour au Japon (2018), le un genre peu connu et peu prati- enfant. Pourtant, tout y avait mal donc un jeune chef « américa- modéré pour la musique parta- chaque été, c’est la guerre !
faisaient rentrer au pays, où sa qué encore aujourd’hui au Japon, commencé, lors d’un concert avec nisé », très peu « japonais » dans gée, passion de toute une vie. p Magazine présenté par
famille avait continué d’habiter, auquel il initie les jeunes instru- l’Orchestre symphonique de la son exubérance et sa manière renaud machart Ophélie Meunier.
dès que son calendrier lui offrait mentistes et chanteurs par le biais radio japonaise (NHK), en 1962. non protocolaire de s’exprimer,
un répit de quelques jours. de l’académie Ongaku-juku Opera. Ozawa avait travaillé la direction qui devait se présenter devant les Seiji Ozawa – Retour au Japon,
C’est là, de nouveau installé, qu’il Ozawa explique ce retour au d’orchestre avec Hideo Saito musiciens de la NHK. Les répéti- documentaire d’Olivier Simonnet LUN D I 3 SE PTE M B R E
développa ses activités pédago- pays de manière expressive, en (1902-1974), puis, après avoir rem- tions se passent mal et l’orchestre (Fr., 2018, 52 min). TF1
21.00 Piégés
Téléfilm de Ludovic Colbeau-Justin.
Avec Odile Vuillemin (Fr., 2018, 90 min)
France 2

Gloria Allred, tapageuse avocate pour le droit des femmes 21.00 Meurtres au paradis
Série. Avec Ardal O’Hanlon, Danny
John-Jules (Fr.-GB, 2018, 130 min).
Netflix consacre un documentaire à celle qui a notamment attaqué Donald Trump et Harvey Weinstein France 3
21.00 Casino Royale
Film de Martin Campbell. Avec Daniel
Craig (EU-GB-All., 2006, 145 min).
NETFLIX type de droit en défendant en bien ce qui insupporte les uns harcelées ou violées dont elle veut une femme dont l’engagement Canal+
À LA DEMANDE priorité des femmes victimes des aura été une arme dont elle a faire connaître l’histoire ; parce est vital… et que ce sont les médias 21.05 Babylon Berlin
DOCUMENTAIRE hommes. Elle poursuit de toute sciemment joué et surjoué. que convoquer les médias lui per- qui, à son corps défendant, l’ont Série. Avec Volker Bruch, Liv Lisa
manière le combat, à 77 ans, en met d’ouvrir une cour de justice amenée à devenir peu à peu une Fries, Peter Kurth (All., 2017, 95 min).

R ésister, insister, persister.


Gloria Allred est la plus cé-
lèbre avocate à défendre
les droits des femmes aux Etats-
Unis. Combative, pétillante, rési-
représentant des anonymes mais
aussi des accusatrices de Bill
Cosby, Harvey Weinstein ou
même Donald Trump…
Gloria Allred a accepté de poser
Pasionaria des médias
Oui, explique-t-elle, elle mani-
feste un goût certain pour la mise
en scène médiatique (conférences
de presse à répétition, sit-in dans
morale, un tribunal à ciel ouvert.
Or, aucun détracteur sérieux,
dans ce documentaire, ne permet
de douter de la sincérité ni des
motivations de ce combat.
pasionaria des micros et caméras.
Bien que tourné comme un re-
portage et non exempt de dé-
fauts, ce documentaire vaut abso-
lument d’être vu pour ce person-
France 5
20.55 Casque d’or
Film de Jacques Becker. Avec
Simone Signoret (Fr., 1952, 95 min).
Arte
liente. Tenace. Beaucoup caricatu- un instant ses dossiers et sa valise des lieux institutionnels, mani- « Mon travail, ce n’est pas juste nage haut en couleur de Mère 20.50 Yakuza
rent son féminisme, jugé intem- à roulettes dans sa villa de Ma- festations aussi théâtrales que ce que je fais, c’est qui je suis », Courage d’Hollywood. p Film de Sydney Pollack. Avec Robert
pestif, ne voulant voir dans ses libu, en California, pour le docu- possible) : tout simplement parce commente l’avocate en ouverture martine delahaye Mitchum (EU, 1975, 110 min).
agissements qu’une course effré- mentaire Seeing Allred que Ro- que « le pouvoir ne comprend que de Seeing Allred. A l’écoute du récit M6
née à la célébrité. Bon nombre de berta Grossman et Sophie Sartain le pouvoir » ; parce qu’investir la de son douloureux passé, dans le « Seeing Allred », documentaire 21.00 L’amour est dans le pré
femmes la louent, en revanche, lui ont consacré pour Netflix. Ce place publique attire enfin la lu- premier tiers du documentaire, de Roberta Grossman et Sophie Télé-réalité présentée par
pour avoir inventé un nouveau qui permet de comprendre com- mière sur les femmes bafouées, on comprend que l’on est face à Sartain (EU, 2018, 96 min). Karine Le Marchand.

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. S’il n’est que barbant, ce n’est pas Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 205
PAR PHILIPPE DUPUIS
trop grave. II. Dégluti dans la des-
cente. Sort et tourne la nuit. Au cœur
N°18-205 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
du foyer. III. Vont devoir repartir de 7 9 5 8 1 6 2 3 4
Abonnements par téléphone : de France 3289
4 2 8 9 7 3 1 6 5
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 zéro. Risque d’accrocher au toucher. (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
1 6 3 5 4 2 7 9 8 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
IV. Pour séduire une vierge. Ne font
I 1 4 5 8 4 7 1 9 5 3 2 6 abojournalpapier@lemonde.fr.
pas dans la finesse. V. Son monstre se 5 1 6 3 2 4 9 8 7 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II fait aujourd’hui très discret. Mécènes 5 2 1 3 8 2 3 9 7 6 8 5 4 1 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
9 8 4 2 5 7 6 1 3
descendants d’Hercule. Sortis de la Par courrier électronique :
3 5 2 6 8 1 4 7 9
III caisse. VI. Dans les petites mesures. 6 7 1 4 3 9 8 5 2 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Instruments à cordes. Possessif. Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV VII. Celtes installés en Suisse. Récu-
3 5 9 4 Expert Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V
pèrent en cave. VIII. Se bat pour la 5 6 3
grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
paix. Fortement frappées. IX. Dans Immobilier : http://immo.lemonde.fr
allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI l’ensemble. Irlande gaélique. Article. 5 6 2 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
X. Ont réussi à refaire surface. être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII 1 7 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VERTICALEMENT

VIII 1. Serpe longuement emmanchée. 3 4 7 6 par colonne et par


carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
2. Agité et tumultueux. 3. Carrelets Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX quand elles sont franches. Pourront
donc être approuvées. 4. Assure l’en-
X
tretien et les réparations. Bouts de
HORS-SÉRIE
& CIVILISATIONS

macarons. 5. Mérite d’être creusée


Présidente :
S
quand elle est bonne. Mesurait la
& C I V I L I S AT I O N Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 204 dose de rayonnement. 6. Mises en
L’ÈRE 80, bd Auguste-Blanqui,

DES EXPLORATIONS
doute. 7. Accord de la France d’en bas. 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Kaléidoscope. II. Icarie. Orion. III. Ocre. Mélange.
Absorbée par Pôle emploi. 8. Est éten- DE CHRISTOPHE COLOK
MB UN HORS-SÉRIE Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
IV. Sombrèrent. V. Queue. Ost. Ug. VI. Ut. Spas. Asti. VII. IUT. Origines. du. Désagréable en bouche. 9. Fon-
AU CAPITAINE COO
DE 148 PAGES - 9,90 € L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
VIII. Emulsives. Râ. IX. Rée. Auer. Vin. X. Sertissaient. 93290 Tremblay-en-France
drières tourbeuses. Protège la table. Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Kiosquiers. 2. Accoutumée. 3. Larme. Tuer. 4. Erebus. 10. D’un auxiliaire. Lâché sous les Montpellier (« Midi Libre »)
coups. 11. Sortent pour un tour ou Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
5. Ii. Reposai. 6. Dème. Arius. 7. Erosives. 8. Soles. Géra. 9. Crantais. CHEZ VOTRE Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
deux. Un peu secoué. 12. Parvinsses à
10. Oint. SN. Vé. 11. Pog. Utérin. 12. Energisant. MARCHAND DE JOURNAUX durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
tes fins. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018 rencontre | 15

Jacques Weber « Je suis marqué au fer


rouge par l’éducation nationale »
C omédien et metteur en scène, Jacques
Weber interprétera, à partir du 14 sep-
tembre, Orgon dans Le Tartuffe de
Molière, mis en scène par Peter Stein au
Théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris. En
Il a fallu après que je me démerde avec une
autre voix. Une faille était née quelque part,
une laideur s’était incrustée en moi. Je n’ai
plus été le même homme. Il a fallu que je me
batte avec d’autres armes, des choses plus
cette rentrée, il signe également la mise en nourries, plus profondes, plus noires aussi.
scène de La Musica Deuxième, une pièce de
Marguerite Duras, qui réunira Grégory Gade- Vous parlez de votre « manteau » de
bois et Stéphane Caillard au Théâtre du Petit théâtre classique, qui semble parfois
Saint-Martin à partir du 25 septembre. vous peser…
Je ne suis pas un aventurier, et j’ai besoin
Je ne serais pas arrivé là si… d’une écriture structurée. Je suis du genre à re-
Si je ne devais pas tant à mes parents, aussi passer éternellement sur les mêmes œuvres.
bien dans le silence assez méprisant de mon Je m’en veux parfois, mais en même temps
père que dans la suraffection de ma mère. c’est un vrai bonheur. Nous sommes tous sur
C’étaient des gens extrêmement cultivés, qui un tout petit endroit, ce que nous connais-
avaient un sens de la famille très important. sons et ce que nous faisons, c’est minuscule,
Mon grand frère, philosophe de nature puis donc, je me dis : au moins, ce minuscule, tra-
de profession, a aussi considérablement vaillons-le bien. Mais j’ai peut-être tort.
compté. Il m’a sans doute complexé, inhibé,
mais en même temps fasciné. Pourquoi jouer de nouveau « Tartuffe » ?
Parce qu’il s’agit de Peter Stein à la mise en
Votre père était un scientifique… scène. Cette rencontre a changé la troisième
C’était un homme extrêmement puissant partie de ma vie. C’est mon maître absolu, un
intellectuellement, grand physicien, puis chi- A Berlin, en février 2016. ÉRIC CATARINA/GETTY IMAGES compagnonnage profond depuis Le Prix
miste. Je me souviendrai toute ma vie des dis- Martin au Théâtre de l’Odéon, puis avec La
cussions qu’il avait avec mon frère, sur, par
exemple, la mécanique quantique. J’étais aba- JE NE SERAIS PAS ARRIVÉ LÀ SI… « Le Monde » interroge une Dernière Bande, de Samuel Beckett. Cette pièce
est une des plus belles choses que j’aie faites
sourdi. Même si je ne comprenais pas tout, dans ma vie.
cela ravigotait mon esprit. Quant à ma mère, personnalité sur un moment décisif de son existence.
elle était une ménagère au sens génial du Finalement, l’écolier qui manquait
terme, la mère de famille comme la voit Mar- Cette semaine, le comédien, inoubliable Cyrano, de confiance s’en est bien sorti…
guerite Duras dans La Vie matérielle : celle qui Il y a surtout une personne qui a rendu tout
crée, qui tient la famille, qui en est la reine. évoque ses rencontres avec sa femme, « une chance cela possible, qui m’a stabilisé, encouragé :
c’est ma femme. Mon coup de foudre pour elle
Comment le théâtre arrive-t-il inouïe », et Pierre Brasseur, « essentielle » s’est confirmé. Nous nous sommes mariés
dans votre vie ? deux fois : en 1980 à la mairie et, dix ans plus
En classe de 6e, j’étais fou amoureux d’une tard, on a remis ça à l’église. Surtout pas pour
vieille professeure de français, Mme Pierre, et le Bon Dieu, mais parce que notre couple était
de sa manière de parler des fables de La Fon- tion. On y mettait, en clair, tous les crétins en- mal à l’aise, pas encore fini, ne se voyait pas évident, fusionnel. C’est une chance inouïe,
taine. Puis j’ai eu mon premier coup de fou- semble. C’est une des plus grandes horreurs encore. Les choses ont commencé à déraper colossale. Je ne serais pas ce que je suis sans
dre au théâtre : j’avais une dizaine d’années, de l’éducation nationale, un massacre. C’est avec des films que je ne citerai pas, des mer- elle. Elle est mon assistante, mon premier re-
ma grand-mère m’a emmené à une représen- pour cela que tous les discours sur la mérito- des épouvantables dans lesquelles j’étais très gard, elle est au-delà du conseil. Comme l’écrit
tation de L’Avare à la Comédie-Française. J’ai cratie me rendent dingue de rage. Moi, je m’en mauvais ! Et il y a eu R.A.S., d’Yves Boisset. Le Paul Eluard, « elle est le grand soleil qui me
été électrocuté, bouleversé par l’arrivée en suis sorti grâce à un mélange de chance et de film est un succès, mais je suis égratigné, car monte à la tête quand je suis sûr de moi ».
majesté, à la fin du spectacle, du deus ex ma- facilité dans le métier qui m’a élu. Sinon, c’est trop théâtral. Et c’est vrai. Ne nous mentons
china. Quand je suis rentré chez moi, j’ai dit à d’une injustice crasse. Je suis marqué au fer pas, j’ai choisi le théâtre car j’étais voué à cela. En avril 2017, vous avez signé une tribune
mon frère : « Bernard, je ferai du théâtre. » Et rouge par l’éducation nationale, par la classe Au cinéma, je n’ai pas réussi à susciter le désir. dans « Le Monde » qui se terminait par
cela ne m’a plus jamais quitté. d’adaptation et par mon père qui me traitait « vive Molière, vive Hugo, vive Mélen-
de petit imbécile. J’ai un complexe qui ne m’a A seulement 30 ans, vous devenez chon ». Pourquoi ?
Parlez-vous à vos parents de cette nouvelle jamais quitté : il suffit que quelqu’un me dise directeur du Centre dramatique national Molière était un rebelle contre les pouvoirs
passion ? qu’il a une licence de lettres pour que je sois de Lyon (Théâtre du 8e) puis, à 37 ans, en place, avec une acuité exceptionnelle sur
Pas tout de suite. Mais ils se rendent émerveillé. Parfois, il m’arrive de louper des de celui de Nice. Pourquoi ce choix ? son époque. Victor Hugo, j’aime sa vindicte,
compte que je suis très accroché. Je n’avais ja- rendez-vous avec des gens magnifiques parce Grâce à l’aventure de Reims avec Robert son lyrisme dans la rébellion pour des fonda-
mais été bon élève, mais, à l’adolescence, je que je suis tétanisé. Soit je n’y vais pas, soit je Hossein, j’ai vu ce que c’était que de démarrer mentaux humains. Et, chez Mélenchon, il y a
devenais carrément un cancre, renvoyé de ne dis pas un mot. C’est pour cela que j’écris. de rien : de créer, par le théâtre, l’événement une connaissance classique. Mais méfions-
plusieurs lycées. J’ai intégré le conservatoire C’est une forme de résilience. Je veux un jour dans une ville. Cela m’a fasciné. Il était prévu nous : lors d’une élection présidentielle, on est
municipal du 13 e arrondissement de Paris, où pouvoir me dire : « Tu es peut-être devenu un que je prenne la succession de Robert à voué à l’impression que nous fait un homme,
François Florent commençait ses cours. A écrivain. » Mais c’est un long travail. ¶ Reims. Cela ne s’est pas fait. Comme lui et le car nous n’avons ni le temps ni la compétence
l’époque, nous n’étions que cinq ou six élè- Le Tartuffe ministère s’étaient engagés vis-à-vis de moi, pour analyser finement le contenu des pro-
ves, parmi lesquels Francis Huster, déjà fou !, Prix d’excellence à l’unanimité à la sortie de Molière, mise en ils m’ont donné un cas difficile : le Théâtre grammes. Au départ, j’étais séduit par celui de
et Catherine Ferran. Un jour, mon père me du Conservatoire national, c’est une belle scène de Peter Stein, du 8e, qui avait perdu ses adhérents. J’ai dit Benoît Hamon, sa volonté de mettre l’écologie
dit : « C’est soit le théâtre soit le service mili- revanche, pour un cancre, non ? avec Pierre Arditi oui sans connaître la ville, j’ai été accueilli à au centre de tout problème me paraissait la
taire anticipé. » Après le cours Florent, j’ai A l’époque, j’étais prêt à laisser tomber ce et Isabelle Gélinas, coups de mitrailleuse. J’arrivais en starlette bonne perception, le bon angle d’attaque. Et
réussi l’examen de l’école de la rue Blanche. A concours de fin d’études. J’étais déjà un peu du 14 septembre au de télévision qui n’avait jamais eu de troupe. j’étais très intrigué par cette idée de revenu
partir de là, mes parents m’ont soutenu. Puis connu, un peu cabot, Pierre Brasseur me cou- 28 octobre, au Théâtre Heureusement, j’avais une équipe solide, qui universel. C’étaient de vrais propos modernis-
j’ai intégré le Conservatoire national. J’ai vécu vait. Je l’ai finalement passé avec le génial Jac- de la Porte Saint- m’aidait beaucoup. Finalement, l’aventure a tes, différents de l’éternel ruissellement. Ce
68 à fond, tous ces slogans – « l’imagination ques Villeret qui me donnait la réplique. Avec Martin, Paris 10e duré six ans : nous avons monté Spartacus, qui m’avait fait changer d’avis, c’est que
au pouvoir », « à bas l’argent-roi » –, étaient ce prix d’excellence, j’ai eu un choix terrible à Le Mariage de Figaro, l’adaptation, pour la Hamon ne me touchait plus comme homme.
salvateurs, me faisaient un bien fou. Après faire : intégrer ou non la Comédie-Française. La Musica Deuxième première fois, d’Une journée particulière, Je sentais un merveilleux instituteur, mais pas
68, j’ai accepté une pièce de boulevard – ce Je savais qu’accepter ferait plaisir à ma mère. de Marguerite Duras, d’Ettore Scola, et Cyrano. Et, comme j’avais de flamme. J’ai choisi un homme lyrique.
que les critiques de gauche m’ont beaucoup Mais, d’un seul coup, très violemment, Grégory Gadebois et rempli le Théâtre du 8e, on m’a proposé un
reproché –, où je jouais avec Pierre Brasseur. comme souvent chez moi, j’ai dit au télé- Stéphane Caillard, autre challenge : Nice. Vous n’avez jamais hésité à parler
Ce fut une immense rencontre, essentielle. Il phone à Pierre Dux, alors administrateur du du 25 septembre au de politique. Pourquoi cela vous tient-il
avait une élégance et une générosité dans Français : « Je n’aime pas votre maison, je 20 octobre, au Théâtre « Cyrano », mis en scène par Jérôme tant à cœur ?
tout. C’était un être surdimensionné, vorace n’aime pas les gens qui y sont, je n’aime pas ce du Petit Saint-Martin, Savary en 1983, a été un grand succès. Parce que mes indignations me remontent à
de la vie, il amenait du lyrisme dans le quoti- que vous y faites. » Un scandale, relayé dans Paris 10e Que s’est-il passé dans votre rencontre la gorge tout le temps. On ne m’empêchera
dien. Il m’a fait découvrir la nuit. les journaux. J’ai dû payer un dédommage- avec ce personnage ? jamais de parler. Certaines actualités me ren-
ment et j’ai choisi de partir chez Robert Hos- Il y a eu un avant et un après Cyrano. Cela a dent malade. Quand la France a fermé sa
Vous dites avoir été un cancre. Est-ce sein, dans l’aventure du Théâtre populaire de été inimaginable, comme un moment de gueule pendant plusieurs jours sur l’Aquarius,
vous qui n’aimiez pas l’école ou l’école Reims. Je regrette cette position extrémiste grâce. D’abord, c’était mon rêve d’enfant. Je jouant le jeu des fachos italiens, ça m’a rendu
qui n’était pas faite pour vous ? ridicule qui consistait à dire qu’il y avait d’un me suis battu pour que le premier jour où le fou. Il s’agit d’aider des êtres humains ! Quand
C’était réciproque. Je n’aimais pas l’autorité côté le théâtre bourgeois (la Comédie-Fran- texte tombe dans le domaine public, ce soit je vois la misère de certains quartiers, ça me
de l’école et sa foncière injustice. J’avais des çaise) et de l’autre le théâtre populaire. Mais monté. On jouait sept fois par semaine, j’étais rend dingue. Les écarts entre riches et pauvres
difficultés, car j’étais très introverti. J’écrivais j’étais comme ça : soixante-huitard à mort. épuisé, et, un jour, sur une réplique, après une sont de plus en plus démentiels et tout le
mal, parce que j’étais hypernerveux et très centaine de représentations, ma voix s’est monde accepte ça. On nous dit « Serrez-vous
émotif. On me disait que j’étais nul, crétin. Qu’est-ce qui vous pousse, dès le début cassée. Ce n’était pas un problème de cordes la ceinture ». OK, d’accord, je suis prêt à le faire.
Mon père en rajoutait une couche en me lan- de votre carrière, à faire aussi bien des vocales, mais de phobie vocale, totalement Mais depuis qu’on entend ce discours, je ne
çant : « Les petits imbéciles n’ont pas la parole téléfilms (« Le Comte de Monte-Cristo », psychosomatique. Je tombe en dépression. me suis jamais serré la ceinture. A mon petit
à table. » Tout ça me rendait complexé, avec « Bel-Ami »…) que du cinéma ? niveau, je suis un bon bourgeois, je vis bien. Si
des coups de violence terribles. Tout va à une vitesse assez considérable. Cette « phobie vocale », c’était le signe mon gaz augmente de 5 euros par mois, ce
J’étais beau, à l’époque. Le cinéma est venu sur de quoi ? n’est pas un problème pour moi, mais pour
Pourquoi dites-vous que l’école était ma belle gueule, en fait, sur un malentendu. Le signe qu’il n’y a rien de plus dangereux d’autres personnes, oui. Bernard Arnault, tou-
injuste ? Après Faustine et le bel été, de Nina Compa- que de réaliser son rêve à 30 ans. Que me res- tes les grandes fortunes, comment se serrent-
Parce qu’elle vous saccageait. On me traitait neez, les propositions affluent. Dans Etat de te-t-il à faire après ? Vous n’imaginez pas le elles la ceinture, quels efforts font-elles ? C’est
un peu comme un type anormal dans ses co- siège, de Costa-Gavras, mon rôle me permet- succès que cela a été. Le lendemain de la pre- tout ce que je veux savoir. A un moment, il
lères, ses foucades, même dans son imagi- tait de ne pas être trop « à nu ». Le grand di- mière, la pièce était en première page des faut arrêter le baratin. Un jour ça va péter. p
naire. Cela s’est confirmé quand on m’a mis vorce qu’il y avait entre ma présence très mas- journaux avec des titres élogieux. J’avais une propos recueillis par
sur une voie de garage : en classe d’adapta- culine et le bonhomme que j’étais, complexé, pression terrible et, à un moment, j’ai craqué. sandrine blanchard
16 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

LE SACRÉ AU X XIE SIÈCLE

Régis Debray et Edgar Morin


« On n’arrive pas encore
à regarder la mort en face »
A l’occasion de la sortie de son livre « L’Angle mort », l’écrivain
Régis Debray débat avec le sociologue Edgar Morin de la façon
dont l’Occident occulte la mort, se trouve en panne de rites funéraires
et cherche sans cesse à repousser les limites de la vie

Entretien fait plonger en même temps dans la


source de vie. J’espère donc en une ré-
metière, c’est le lieu de rendez-vous
des amis, où on revoit tout le monde,
forme de ce qui accompagne la mort. où on renoue avec ceux qu’on a per-

L’ un est sociologue et a mené


un travail pionnier d’anthro-
pologie de la mort (L’Homme
et la mort, 1951). L’autre est médiolo-
gue et publie ces jours-ci L’Angle mort,
Régis Debray Que Dieu vous en-
tende, mon cher Edgar, et nos pom-
pes funèbres. J’ai plutôt le sentiment
d’un chacun-pour-soi et d’un bri-
colage au petit malheur. La rançon
dus de vue. Notre dernier lieu de réu-
nion qui peut être assez gai. J’aime
beaucoup. Ça réconforte.
E. M. L’une des choses qui m’a le plus
ému ces dernières années, c’est la
une réflexion sur la façon dont le ter- de l’hyper-individualisme, c’est l’ab- tombe d’Antonio Machado, poète es-
rorisme djihadiste interroge notre sence de rite, et la solitude. Escamo- pagnol réfugié de la guerre d’Espagne,
rapport à la finitude et au sacré. Réu- tage vite fait, bien fait du cadavre. Plus mort à Collioure [Pyrénées-Orientales]
nis par Le Monde, Edgar Morin et Ré- de marques de deuil, plus de veillée en 1939. Lorsque je suis allé sur sa
gis Debray dialoguent sur l’histoire et funèbre, plus de convoi funéraire, les tombe près de quatre-vingts ans après
l’actualité d’un oubli. corbillards sont partis au musée. Et, sa mort, non seulement elle était fleu-
avec la crémation express, les traces rie, mais il y avait des poèmes de lui et
La mort est-elle devenue s’envolent. A la suite du triomphe d’autres posés dessus, et, autour, des
un « angle mort » en Occident ? du protestantisme et à la fin de la fervents et des élèves d’un collège ve-
Edgar Morin Le XXe siècle a cherché croyance en la résurrection, on n’a nus d’Andalousie. L’institutrice pas-
à effacer la mort. Aux Etats-Unis, même plus besoin de tibias et d’hu- sait un poème de Machado aux élèves,
puis ici, avant la mise en bière, on met mérus, on brûle sans remords ! C’est chacun en récitait deux vers, j’en ai ré-
le mort dans une chambre agréable, limite si on ne nous dit pas : « Char- cité aussi. Cette communion grâce au
il est fardé, bien habillé pour une gez-vous de vos propres défunts, met- poète mort est pour moi inoubliable.
nouvelle vie. On essaie d’effacer ce tez-les dans un pot sur votre cheminée R. D. Espérons qu’on fera la même séjour à l’Institut de biologie Salk en
que la mort signifie de décomposi- et ne nous emmerdez plus ! » chose avec Jorge Semprun [1923-2011], Californie, [le chimiste] Leslie Orgel
tion et de destruction. L’occultation Quant à l’art funéraire, n’en parlons qui s’est fait enterrer sur la frontière m’a appris que, dans le circuit d’in-
de la mort a progressivement dimi- pas. Je ne déplore pas, je constate. Je franco-espagnole. Lorsqu’un pouvoir formations ADN-ARN-protéine, une
nué. On n’arrive pas encore à regarder ne dis pas que c’était mieux hier, mais veut damner un dissident, il fait dis- accumulation d’erreurs conduisait
la mort en face, mais on commence qu’il y a en tout cas un malaise dans paraître son corps ou le jette à la mer. inévitablement à la mort. D’autre
à vouloir la traiter. Alors que les reli- la civilisation, comme dit l’autre. La La mise en terre, au terroir, c’est la pos- part, je prenais conscience que beau-
gions donnent aux croyants cérémo- médicalisation de la mort, qui fait sibilité d’un temps long. Un quelque coup d’espèces programmaient leur
nies et promesses d’au-delà, nous qu’on meurt à l’hôpital et non plus part, ça lutte contre l’instant présent. propre mort. Alors j’ai abandonné
autres, sans Dieu sauveur, éprouvons chez soi, et l’exfiltration du cimetière mon idée. Mais après avoir rencontré
le manque de cérémonies et de ri- hors de l’enceinte urbaine, c’est peut- Les courants transhumanistes « LA RANÇON [le médecin et chercheur] Jean-Claude
tuels de communion. être bon pour l’hygiène, mais ça laisse se développent. Est-on en train Ameisen, qui m’a expliqué que, avec
J’ai suggéré un cérémonial laïque comme un vide. de repousser les limites de la mort DE L’HYPER- les cellules souches, les prothèses,
dans La Voie [Fayard, 2011], à l’exem- E. M. On ne bazarde pas les morts en transformant le vivant ? INDIVIDUALISME, l’informatique, la médecine prédic-
ple des funérailles de Cornelius Casto- en banlieue. C’est l’extension démo- R. D. Non, on le dédommage des tive et les interventions in utero, il
riadis [1922-1997] : un temple protes- graphique de la métropole qui fait pertes qu’il a subies avec la fin de C’EST L’ABSENCE était désormais concrètement possi-
tant avait accepté qu’on y joue et que le Père-Lachaise et Montmartre l’immortalité de l’âme. On transpose ble de prolonger la vie humaine, j’ai
chante sa musique préférée, ses poè- sont devenus insuffisants. Cela dit, l’espérance de vie sur le corps, pour DE RITES ET repris mon argumentaire initial.
mes préférés, et un berger d’Epire il est vrai que nous sommes en man- lui redonner un peu de cœur au R. D. Un rab de soleil, ça ne se refuse
était venu à l’enterrement accompa- que de rite et de mythe. ventre. C’est assez drôle. La vieille
LA SOLITUDE » pas. Vive la recherche. Mais je m’en
gner de sa musique d’adieu la mise en mystique s’en va, et on en fabrique RÉGIS DEBRAY tiens aux fondamentaux : tout ce qui
terre. Le repas funéraire, quand il En quoi l’essor de la crémation une nouvelle : la mystique du tout- est né mérite de périr. Je n’ai pas l’opti-
opère la communion, est un rite an- et la périphérisation des cimetières technique. C’est un peu ce qu’Edgar misme foncier d’Edgar, ni sa foi dans
thropophage pendant lequel on modifient-ils notre rapport appelle l’amortalité. l’utopie, et je le regrette.
consomme le mort en l’intériorisant. à la mort ? E. M. Au tout début de mes travaux, E. M. Mais ce n’est plus utopique
En même temps, il devient présent R. D. Quand il n’y a plus de lieu, il n’y je croyais que les progrès de la maintenant ! L’ensemble des décou-
parmi nous tandis que nous l’évo- a plus de lien. Le lieu est fondamental science nous menaient vers le refou- vertes sur les cellules souches qui
quons par souvenirs et anecdotes. Les pour fixer le souvenir. Ce qu’il y a de lement progressif de la mort, non permettent de régénérer les organes,
laïques comme nous ont besoin de re- fâcheux dans l’autocombustion, c’est pas vers l’immortalité, parce qu’on l’ensemble des interventions généti-
sacraliser l’adieu, dans une cérémo- le sans domicile fixe, la disparition du continuerait à mourir d’accidents, ques qui sont possibles avec des ci-
nie qui soit une sorte de catharsis où point de rencontre, où il est bon de mais vers une prolongation indé- seaux très habiles, les prothèses du
plonger dans l’abîme de la mort nous se retrouver pour faire causette. Le ci- finie de la vie. Plus tard, après un cœur et d’autres organes, tout cet en-

Une invitation à réinventer les communions humaines


Le livre ressac néocolonial » sont des facteurs aggra-
vants. Mais il serait trompeur de pointer ces
biller Jacques, et le laisse tout nu face au mar-
ché sacralisé et au règne du privé. Alors, loin
tres d’opérations : « Un soldat pour qui la mort
est la porte de sortie ne dispose pas du même
seules explications sociales. Et surtout faire du des analyses de Freud, il faudrait commencer allant ni du même ressort qu’un autre en face
spirituel un « angle mort », alors qu’il préside par ne pas faire de la religion une simple illu- pour qui la mort est une porte d’entrée. »

L
e terrorisme djihadiste ensanglante souvent à la décision finale, comme en témoi- sion. Car le mythe est parfois plus fort que la Selon Debray, la mort serait donc devenue un
notre quotidien mais questionne no- gne le testament de Mohammed Atta, l’un des raison : « Que serions-nous sans le secours de ce véritable angle mort de nos sociétés. Puisque
tre rapport à la mort, aux défunts et au kamikazes du 11 septembre 2001, qui détaille qui n’existe pas ? », disait Valéry. Il conviendrait notre nihilisme sécrète un retour d’obscuran-
divin. Car par-delà l’effroi, et sa mor- longuement le rituel de ses funérailles. En dé- également de faire le deuil d’un progrès qui tisme, il appartient aux contemporains ou
bide récurrence (près de 5 000 attentats-suici- pit de l’aversion qu’ils nous inspirent, ces ter- viendrait inéluctablement à bout des archaïs- bien de faire un pari pascalien teinté par l’hu-
des dans le monde de 1990 à 2015), l’énigme de- roristes ne sont pas des nihilistes, explique De- mes, de l’obscurantisme et des « poches de bar- mour de Woody Allen – « Je ne crois pas à l’au-
meure : « Qu’est-ce qui peut pousser au XXIe siè- bray. Ils ne sont pas attirés par le « nihil » (le L’ANGLE MORT barie », en vertu de la « dialectique Coca-Cola/ delà mais je prendrai tout de même des sous-vê-
cle un homme ou une femme à se faire exploser « rien », en latin), comme les anarchistes russes de Régis Debray ayatollah », assure Régis Debray : par un effet tements de rechange » –, ou bien d’inventer un
en tuant autour d’eux un maximum de civils dépeints par Dostoïevski et Tourgueniev. éd. du Cerf, quasi mécanique, la mondialisation économi- sacré républicain. Car l’homme n’est pas qu’un
auxquels ils ne peuvent rien reprocher de parti- 82 pages, 9 euros que conduit à une balkanisation culturelle. animal politique, mais aussi une espèce spiri-
culier ? », se demande l’écrivain Régis Debray, « LA DIALECTIQUE COCA-COLA/AYATOLLAH » Bien sûr, « l’eschatologie est l’ultime recours tuelle qui a besoin de liens, de communion, de
qui a voulu comprendre – contre ceux qui esti- Selon Debray, l’équation s’est même renver- des humiliés », reconnaît l’auteur, mais le tort rituels. Une invitation à réinventer un horizon
ment qu’expliquer, c’est déjà excuser. sée : « Où nous mettons du vide, ils mettent du des Occidentaux consisterait à ignorer la commun, car ce repli vers le passé est aussi le
Bien sûr, l’exclusion et la ségrégation, sans plein. A eux l’Etre, à nous le Néant. » Car l’indivi- permanence du besoin sacré. Une ignorance signe d’une gigantesque crise de l’avenir. p
oublier la « fascination médiatique » ou « le dualisme occidental a déshabillé Paul sans ha- qui peut avoir des conséquences sur les théâ- n. t.
débats & analyses | 17
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Les zones contaminées,


prélude à une planète
comme des chrétiens pouvaient le
sans vie
faire il y a quelques siècles. Il a fallu
des centaines d’années pour que l’on Les dégâts environnementaux infligés par l’homme sont
mène, à la Renaissance, la critique des
Evangiles, que l’on établisse, histo-
irréversibles, alertent Gerald Markowitz et David Rosner,
riquement, qu’ils sont postérieurs à deux historiens des sciences
Jésus, que l’on sache qu’il existe
d’autres Evangiles apocryphes, qu’on
fasse tout un travail pour arriver à Par GERALD MARKOWITZ
cette perplexité qui est la nôtre, pour et DAVID ROSNER AUJOURD’HUI,
arriver à comprendre qu’il y a de l’in-
compréhensible. Cela dit, la plupart
NOUS SOMMES PEUT-

D
des musulmans contemporains ne ans le cadre de notre série ÊTRE CONFRONTÉS
pensent nullement qu’on accède au « Contaminations », nous
paradis par le meurtre d’infidèles ou avons sollicité deux historiens AU SACRIFICE
d’impies. Si on prend en compte les
conditions historiques de ce fana-
des sciences, Gerald Marko-
witz (John Jay College of Criminal Justice)
DE L’ENSEMBLE
tisme meurtrier, on comprend que et David Rosner (université Columbia à DE LA POPULATION
les djihadistes sont heureux de mou- New York) . Ils ont consacré toute leur
rir comme les martyrs chrétiens carrière à l’étude des pollutions industriel-
l’étaient il y a quelques siècles. Cela les, notamment le plomb et les
dit, n’oublions pas les fanatismes polychlorobiphényles. En janvier, les deux l’industrie, les ouvriers sont frappés de-
nazi, stalinien, maoïste, dont chacun Américains ont mis en ligne des milliers de puis plus de deux siècles par ce fléau qu’est
a causé des millions de victimes. documents internes de firmes (« Toxic l’empoisonnement au plomb contenu
R. D. Edgar a raison. Quand on évo- Docs ») qui dévoilent les stratégies des in- dans les pigments des peintures ; on sait
que le terrorisme qui en appelle au di- dustriels pour dissimuler ces crimes envi- depuis le début du XXe siècle que le mer-
vin, on oublie trop l’eschatologie qui ronnementaux. Ils lancent une mise en cure tue les travailleurs ; et la poussière de
est derrière, et qui a été la nôtre pen- garde sur les conséquences tragiques de charbon est identifiée comme cause de
dant plus d’un millénaire. L’attentat- notre usage de la Terre. cancer du scrotum depuis l’époque de
suicide, c’est un coupe-file pour le pa- William Blake [artiste britannique de la fin
radis, un endroit frais, où l’on peut La planète est un endroit remarquable- du XVIIIe et du début du XIXe siècle].
boire du vin et faire l’amour tout son ment résilient. Au fil des siècles, Mais les matériaux que nous fabri-
soûl. Ces gens y croient, c’est incroya- l’homme en a détruit les forêts naturel- quons en usine n’ont plus rien à voir avec
ble, mais ça ne l’a pas toujours été les, brûlé les sols et pollué les eaux pour les produits naturels dont ils sont dérivés.
pour nous. Le mot « fanatisme » est finalement constater que, dans l’ensem- Ils sont à l’origine de maladies nouvelles
un peu facile. Les djihadistes ne préfè- ble, la planète s’en remettait. Longtemps, et de dangers auparavant inconnus. Ce
rent pas la vie à la mort, parce que la les villes se débarrassaient de leurs dé- sont les ouvriers qui, pour l’essentiel, ont
mort est pour eux la porte d’entrée chets dans les rivières, tandis que les pre- payé le prix de la découverte de ces mala-
dans la vie éternelle, surtout s’ils arri- mières usines construites le long de leurs dies : angiosarcome du foie causé par l’ex-
vent au Ciel avec un bon tableau de rives disposaient de ces cours d’eau position au chlorure de vinyle mono-
chasse. Ils ne voient pas ça comme comme de leurs propres égouts ; autre- mère, élément constitutif des plastiques
une mauvaise affaire. Elle n’est mau- fois sans vie, ces rivières peuvent retrou- PVC ; mésothéliome causé par l’inhala-
vaise que pour nous, les victimes de ver une vie foisonnante pour peu qu’on tion de poussière d’amiante ; leucémies
leur enthousiasme. N’oublions pas, leur en laisse le temps. causées par l’exposition au benzène et à
quand on parle de guerre, à l’échelle Ceux d’entre nous qui ont atteint un d’autres hydrocarbures aromatiques.
internationale, qu’un combattant certain âge et ont grandi à New York se Nous avons toujours sacrifié les tra-
pour qui la mort est une récompense, souviennent sans doute des bancs de vailleurs, victimes d’accidents indus-
un bon début, a une audace et une ca- poissons morts qui venaient s’échouer triels et de produits chimiques toxiques,
semble devrait tôt ou tard prolonger ¶ pacité opérationnelle remarquables. sur les rives de notre fleuve Hudson, mais aujourd’hui nous sommes peut-
la vie des couches favorisées et des éli- Régis Debray est l’auteur L’Occidental a des drones, des hélicos, zone morte il y a peu encore, et être confrontés au sacrifice de l’ensemble
tes technoéconomiques. d’une œuvre médiologique des avions, des missiles, pour com- aujourd’hui si belle. Les forêts, rasées de la population. Plastiques et produits
R. D. Prolonger la vie, ce n’est pas largement tournée vers penser l’asymétrie des motivations de pour laisser place à des champs, revien- chimiques : des produits de synthèse que
supprimer la mort ni la finitude. l’étude du sacré, (« Dieu, part et d’autre. Mais, à la fin, comme dront vite une fois l’homme parti. Il suf- ni l’être humain ni la planète n’avaient
E. M. Bien sûr. Mais c’est intéressant un itinéraire », éd. Odile en Afghanistan et en Irak, Robocop est fit de se promener dans les bois ver- côtoyés avant le XXe siècle sont mainte-
de noter que la science a redonné vie Jacob, 2001) ; il a récem- perdant. Il domine le bleu, la mer et le doyants de la Nouvelle-Angleterre et nant déversés en permanence sur nos
au mythe de l’immortalité. Or, ce ment publié « Bilan de ciel, mais, sur terre, dans le gris, la ba- d’imaginer, comme le poète Robert sols, dans les océans et dans l’air. Ces pol-
mythe, je le combats, je l’ai déjà faillite » (Gallimard, 2018), taille d’homme à homme, il est à la Frost, être les premiers à s’émerveiller de luants provoquent des maladies, anéan-
combattu et je continuerai. adresse à son fils Antoine peine et finira par rentrer chez lui. leur beauté pour tomber aussitôt sur des tissent les espèces et mettent l’environ-
sur les désillusions d’une ruines des murets de pierre qui clôtu- nement en danger.
Qu’est-ce que la disparition génération politique Pensez-vous à votre propre mort ? raient autrefois les pâturages. Dans les années 1980, les scientifiques
ou l’effacement de l’au-delà Où et comment souhaitez-vous C’est alors seulement que nous en pre- ont identifié les impacts environnemen-
change dans l’appréhension Edgar Morin, sociologue, être enterrés ? nons conscience : ces arbres sont encore taux majeurs de cette cupidité : pluies
que l’on a de la mort ? est l’auteur d’une œuvre E. M. La plupart du temps, mon vou- jeunes, et, il n’y a pas si longtemps, acides menaçant nos forêts, trous de la
R. D. Ça change d’abord l’appréhen- considérable, dont témoi- loir-vivre, mon sentiment de partici- l’homme dénudait ces terres pour y déve- couche d’ozone laissant les rayonne-
sion de la vie. Soit « l’ensemble des gne notamment sa somme per à une aventure qui me dépasse, lopper pâturages et cultures. Nous nous ments dangereux atteindre la surface de
fonctions qui résistent à la mort », « La Méthode » (Le Seuil, mes émotions poétiques, l’amour sommes consolés en pensant que l’on la Terre. Nous avons permis aux indus-
comme disait Bichat. Et l’une de ces 1977-2004). Il a récemment toujours vivant, la croyance peut-être pouvait gommer les atteintes que nous triels de faire usage de notre monde
fonctions, et pas la moindre, c’est la publié le roman infondée en ma « mission » me refou- infligeons à l’environnement et que la comme de leur décharge privée et la
fiction religieuse. La résistance à la « L’Ile de Luna » lent et occultent ma mort. A la diffé- nature pouvait guérir, à condition de la source de leurs profits au point de me-
mort se fait par le déni de la réalité, au (Actes Sud, 2017) rence de Régis, je pense qu’il y a d’in- laisser en paix et de mettre fin à nos com- nacer l’existence même de la vie telle
premier chef la mort, et la construc- nombrables petits ou grands « nous » portements destructeurs. que nous la connaissons. Des espèces
tion d’une féerie. Or notre culture dans lesquels nous insérons le jeu de disparaissent à un rythme inédit ; les
imaginaire, notamment chrétienne, plus que des émeutes, des coups de notre « je ». Il y a aussi, ce que je res- ENVIRONNEMENTS TOXIQUES températures moyennes augmentent
s’est écroulée. Y voir clair, disait [le colère ou des jacqueries pour troubler sens profondément, le grand « nous » Mais une nouvelle réalité ébranle les fon- sur toute la planète, entraînant guerres,
poète] Pierre Reverdy, c’est voir des l’ordre public. La révolution, c’est de l’humanité où nous devrions nous dements de notre droit de polluer à vo- famines et migrations de masse.
choses sombres. Pour éviter cela, on autre chose. C’est une idée de l’avenir, insérer en prenant conscience de sa lonté en croyant que la nature finira par Nous avons accepté que les ouvriers et
fermait les yeux pour prier et on un programme, une anticipation. Vic- communauté de destin et d’aventure. triompher. Et de plus en plus, cette réalité le reste de la population soient les princi-
voyait de la lumière en songeant à tor Serge disait sacrifier sa vie pour Mais, de temps en temps, l’idée de met au défi ce réconfort sur lequel nous pales victimes de cette cupidité, mais
l’au-delà. Ou au Jugement dernier, à la l’avenir, et l’avenir ne faisait pour lui « ma » mort m’envahit, me vide, me nous étions reposés. Au cours du XXe siè- nous risquons désormais d’accepter que
Justice sur terre ou à la société sans aucun doute, c’était la victoire du pro- néantise : je sens épouvanté que c’est cle, nous avons non seulement modifié la des régions entières deviennent inhabi-
classes. Parce que, après l’au-delà, est létariat mondial et la république so- mon moi-je qui va sombrer dans le surface de la Terre pour satisfaire notre tables. Tchernobyl (Ukraine) et
venu le par-delà, l’avenir radieux des cialiste universelle. On est sorti de néant et en même temps va faire dessein, mais nous l’avons fait de manière Fukushima (Japon) sont sans doute les
religions séculières, qui ont la vie cette époque. C’est fini. Retour au réel s’anéantir le monde en moi. J’aime- irréversible, au point qu’elle pourrait me- cas les plus connus. Mais le péril, en Eu-
courte, plus courte que les révélées. Or immédiat. Difficile à supporter sur le rais mourir dans les bras de la femme nacer notre existence même. Nous avons rope et aux Etats-Unis, n’est plus un se-
nous n’avons plus de point de fuite de- long terme, sauf pour des gens aimée avec mes filles autour de moi. créé des environnements toxiques en fai- cret : Anniston (Alabama), Dzerjinsk (Rus-
vant nous, dans l’idéal ou dans l’image comme Marc Aurèle, qui, en bon stoï- Je ne songe pas à mes funérailles, je sant usage de technologies inédites et de sie), les océans et d’autres endroits à tra-
d’Epinal. Personne ne sait de quoi cien, se disait : la mort, c’est la nature, suis actuellement un SDF posthume matériaux de synthèse que la planète vers le monde sont pratiquement deve-
l’avenir sera fait, c’est entendu, mais et il faut vraiment être bête pour s’in- sans concession ni perpétuité. n’avait jamais connus. nus des zones mortes où les produits
on savait jusqu’ici, ou on croyait sa- surger contre la nature. Julien Gracq Quand j’y pense, j’aimerais qu’il y ait Au début du XXe siècle, des usines gigan- industriels ont endommagé l’environne-
voir, de quoi il devait être fait. L’empê- pensait pareil, à la fin de sa vie. Accep- ma musique préférée. Je suis plus fa- tesques employant des dizaines de mil- ment de manière irrémédiable.
cher de se défaire, c’est le mot d’ordre, tation et sérénité. C’est la force des vorable à la sépulture qu’à la créma- liers d’ouvriers ont remplacé la fabrication Alors que nous observons les effets du
soit, mais c’est un peu court. Ça man- adultes. Mais nous, nous restons des tion. Par superstition, peut-être, à domicile et les artisans qualifiés pour de- réchauffement climatique submerger les
que de dynamisme. Les systèmes reli- enfants face à la mort ; les contes de mais aussi parce que je répugne à la venir les lieux de production de nos vête- nations, de nouvelles questions, d’ordre
gieux survivants sont devenus de sim- fées nous feront toujours plaisir. fois à la froideur glaciale de la salle du ments, de nos chaussures et d’une my- plus existentiel, surgissent aujourd’hui.
ples éthiques, comme le christianisme crématorium et au feu dévorant de la riade d’objets de consommation. La quasi- Nous produisons des matériaux « contre
à la protestante, détaché de toute es- Les islamistes radicaux, eux, ne crémation elle-même. totalité des objets de notre quotidien pro- nature » pour l’être humain et la planète ;
chatologie, de toute fin dernière. Et on croient pas à cette fin de l’avenir. R. D. La mort ? Je ne pense qu’à ça, vient de ces usines, depuis les plaques de leurs conséquences sont irréversibles et
confie à la libre entreprise individuelle Sans parler de la multiplication donc je me dépêche. Le lieu ? J’ai été re- plâtre jusqu’aux revêtements de toit et de rendent la vie impossible pour des mil-
le soin d’affronter le néant. des attentats-suicides perpétrés calé à l’examen d’entrée au cimetière sol en passant par nos ordinateurs ou nos lions de personnes. Nous sommes en train
Pour l’instinct de conservation, les au nom de l’Etat islamique, Montparnasse, pour défaut de noto- environnements de travail. Dans notre ca- d’engendrer un monde dystopique où
Chinois ont le culte des ancêtres, qui n’est pas qu’un nihilisme, riété. Ils ne prennent que des vedettes. dre de vie, il n’y a rien, ou presque, qui ne seuls les puissants et les riches seront en
les bouddhistes le nirvana pour en mais aussi une eschatologie… Donc ce sera à la campagne. Com- sorte pas d’une usine. mesure de survivre, cloîtrés derrière les
terminer avec la souffrance, les hin- E. M. L’islam est une religion judéo- ment ? Sans chichis, mais, après, Nous savons depuis longtemps que murs de leurs enclaves privilégiées. La pla-
dous la métempsycose. Nous, c’est la chrétienne qui a repris le paradis grande fête, avec beaucoup d’amis, la nombre de ces matériaux sont toxiques et nète est certes résiliente : elle continuera
panne ! Le nous est en panne, ne reste chrétien et tout le reste de la Bible, famille au complet, et champagne peuvent détruire des vies. Si la nature peut de tourner sur son axe et d’accueillir la vie.
que le moi-je. Notez que c’est une d’Abraham à Jésus. Ce qui nous pour tout le monde. p se régénérer, certaines de ces substances Mais que cette vie prenne la forme d’êtres
bonne nouvelle pour le ministre de éloigne, c’est que nous ne croyons propos recueillis par toxiques tuent des travailleurs qui, eux, ne humains, rien n’est moins sûr. p
l’intérieur. Ça veut dire qu’il n’y aura plus au paradis, alors qu’eux y croient nicolas truong peuvent pas reprendre leurs vies : dans Traduit de l’anglais par Gilles Berton
18 | carnet DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018
0123

Ses frères et sœurs, Camille, Sophie et Laurence Duchemin, Anne-Christine Lembeye, Bordeaux. Philippe Vieil,
Ses neveux et nièces ses filles, son épouse, son frère,
Et toute sa famille, Marina Cousté, Augustin et sa famille, Le docteur Elisabeth Paty, Clément Vieil et Iris Vieil,
/H &DUQHW son épouse, ses neveu et nièce,
son épouse, Victor, Oscar, Laurent et Hélène Paty,
ont la tristesse d’annoncer le décès, Anne-Marie Duchemin, ses enfants, Anne et Guillaume Debaig,
9RV JUDQGV pYpQHPHQWV le 27 août 2018, de sa sœur, Sylvain Carellas, ses enfants, ont la douleur de faire part du décès de
Juliette et Raphaël, son beau-fils et sa famille, William, Basile, Matthieu, Juliette,
Monique BOURG, Dominique, ses petits-enfants, Alain VIEIL,
1DLVVDQFHV EDSWrPHV ses beaux-enfants, Jean (†), Michel, Yves Paty,
Les familles Melot et Cousté, sa sœur, ses frères
ILDQoDLOOHV PDULDJHV dans sa quatre-vingt-dixième année. Xavier et Camille Estrade, survenu à Paris, le mardi 21 août 2018,
et leurs familles,
DQQLYHUVDLUHV GH QDLVVDQFH son neveu et sa nièce, Ses nièces et neveux, à l’âge de soixante-cinq ans.
Le service religieux sera célébré ont la douleur de faire part de la disparition
Toute la famille,
$YLV GH GpFqV UHPHUFLHPHQWV en l’église Saint-Pierre de Montrouge, de ont l’immense tristesse d’annoncer Les obsèques auront lieu ce lundi
PHVVHV FRQGROpDQFHV Paris 14 e , le mardi 4 septembre, le décès de 3 septembre, à 14 heures, au crématorium
ont la douleur de faire part du décès du
KRPPDJHV à 15 heures. Wladimir DUCHEMIN, du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e.
DQQLYHUVDLUHV GH GpFqV conseil en propriété industrielle, M. Jacques PATY,
docteur Pierre LEMBEYE, professeur émérite de physiologie
VRXYHQLUV Famille Bourg, ancien membre du bureau de la CNCPI, de l’université de Bordeaux, Souvenir
59 bis, rue du Moulin-Vert, associé au cabinet Casalonga, président
&ROORTXHV FRQIpUHQFHV survenu le 29 août 2018,
75014 Paris. fondateur de la société Artema, du Cercle Condorcet de Bordeaux,
à l’âge de soixante-treize ans. ancien président
VpPLQDLUHV WDEOHVURQGHV ancien directeur de la SPADEM, Alexandre BERNHEIM
SRUWHVRXYHUWHV IRUXPV de la Ligue de l’enseignement Aquitaine,
Marie-Noëlle Martin La cérémonie religieuse aura lieu
MRXUQpHV G·pWXGHV FRQJUqV et Christine Martin, survenue le 31 août 2018. le mardi 4 septembre, à 10 h 30, en la survenu le 29 août 2018, est arrêté en juillet 1943, il retrouve,
QRPLQDWLRQV ses filles, basilique Sainte-Clothilde, Paris 7e, suivie après une bataille courageuse et discrète.
DVVHPEOpHV JpQpUDOHV Ses petits-enfants La cérémonie religieuse sera célébrée de l’inhumation au cimetière de Saint-
Pierre BERNHEIM,
Son amour et sa bienveillance nous son fils,
et ses arrière-petits-enfants, par le père Normand, en l’église de Saint- Clair-sur-Epte (Val-d’Oise). accompagneront pour toujours.
6RXWHQDQFHV GH PpPRLUH WKqVHV
Séverin, Paris 5e, le vendredi 7 septembre, à Drancy.
+'5 ont la tristesse de faire part du décès de La bénédiction aura lieu le mercredi
à 10 h 30. Cet avis tient lieu de faire-part.
GLVWLQFWLRQV IpOLFLWDWLRQV 5 septembre, à 10 h 30, en l’église Sainte-
Croix de Bordeaux, suivie de l’inhumation Le 2 septembre 1943, départ pour
([SRVLWLRQV YHUQLVVDJHV Monique CELLERIN, L’inhumation aura lieu au cimetière Mme Oumedaly Meralli-Ballou, au cimetière de Cursan. Birkenau par le convoi 59, séparation
VLJQDWXUHV OHFWXUHV russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, dans sa mère, définitive d’avec leurs épouses, leurs
FRPPXQLFDWLRQV GLYHUVHV survenu le 29 août 2018. l’intimité familiale. Yasmine Barday Meralli-Ballou, Cet avis tient lieu de faire-part et enfants et nombreux petits-enfants.
son épouse, de remerciements.
Ses obsèques auront lieu le 5 septembre, Cet avis tient lieu de faire-part. Sophia, Kirene, Richad, Ils restent à nos côtés, nous aurions
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ &DUQHW  en l’église Saint-Martin de Meudon, Anne Richalot, tant aimé mieux les connaître.
ses enfants
     à 14 heures. Et Martin Gertz, son épouse,
Anne et Philippe Lacheret, David, Jérôme, Olivia et Gabriel,
     son gendre,
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU Denis et Carole Dujour, ses enfants, Conférence
Plutôt que des fleurs, des dons à France Saffir, Roxane et Ryane,
Florence et Jérôme Pelletier,
Victimes, 27 avenue Parmentier, Charlotte, Martin, Constance, Marceau, ses frère et sœurs, ont la tristesse de faire part du décès de
75011 Paris, avec la mention « Monique Léonard, Basile, Armance et Côme, Francis Gandon et Nargis Pirbay,
AU CARNET DU «MONDE» Marc RICHALOT, Les mardis de la philo
Cellerin ». ses beau-frère et belle-sœur, dès le 18 septembre 2018.
Sarah, Naïma, Mikaël, Hassan, Ondine, pasteur
ont le chagrin de faire part du décès brutal de l’Eglise protestante unie de France,
Décès Bernard et Marie-Christine Petitguyot Anne-Gabrielle, Penser le présent en 100 conférences
de
et leurs enfants, ses neveux et nièces, survenu le 29 août 2018, animées par des philosophes
Le CEDETIM à Villeurbanne (Rhône), d’exception.
Jean-Paul DUJOUR, à l’âge de soixante-dix-huit ans.
ont la profonde tristesse de faire part ont la grande tristesse de faire part
salue la mémoire de du décès brutal de 4, place Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e
du décès de leur cousin, survenu le 25 août 2018,
Grenoble. www.lesmardisdelaphilo.com
Samir AMIN, à l’âge de soixante-seize ans.
Mgr Robert CHAVE, Sabir MERALLI-BALLOU,
IFSA Lyon 1975, Christiane et Georges • De la physique à la métaphysique,
un des penseurs majeurs de la Une messe sera célébrée le mardi et leurs familles,
décolonisation et un militant infatigable des industriel à Madagascar et en France, Étienne Klein et Francis Wolff
survenu le 29 août 2018, à Avignon, 4 septembre, à 10 h 30, en l’église de • La mémoire, Charles Pépin et
luttes pour l’émancipation, la libération des chevalier ont la douleur de faire part du décès
à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans. Garches, suivie de l’inhumation au Pierre-Henri Tavoillot
peuples et la solidarité internationaliste. de l’ordre national Malgache, de leur fils
cimetière, où il rejoindra • La philosophie des barbares,
21 ter, rue Voltaire, Ses obsèques ont été célébrées le samedi survenu le 16 août 2018, à Nosy Be, François Olivier VACHAUD, Roger-Pol Droit
75011 Paris. 1 er septembre, en la métropole Notre- Nane. dans sa soixante-septième année.
• Le sage est-il indifférent ?
(Le Monde du vendredi 17 août.) Dame-des-Doms, à Avignon. survenu le 30 mai 2018, Michaël Fœssel
à l’âge de quarante-sept ans. • La communication, des machines
Les obsèques ont été célébrées et des hommes, Dominique Wolton,
Bagnoles-de-l’Orne (Normandie). Prélat de Sa Sainteté, vicaire épiscopal Serge Chaurang, le samedi 18 août, à Tananarive.
chargé de la communication et de la Sylvia, Mikaela, Jean-Michel Besnier, Thierry Paquot
son époux, • Les populismes, Olivier Dhilly
Mme Simone Bedu, culture en Avignon, le père Chave avait ses filles,
Bên et Florence, Famille Meralli-Ballou, Quentin, Nadia, Rafael, Nathalie, • La vie des langues, Heinz Wismann
son épouse, fondé l’association « Foi et Culture », lieu Tâm et Anne, Villa Lilla, Lotissement Bonnet, Ivandry, Daniel,
Cécile et Béatrice, • L’art, de la figuration à l’abstraction,
de rencontre avec les artistes du Festival ses enfants, Antananarivo. ses petits-enfants, Jean-Michel Le Lannou
ses filles, d’Avignon.
Adrien, Julien et Tristan, Axelle, Lucas, Théo, Jules et Emile, 37, avenue Théophile-Gautier, • Molière philosophe,
ont la tristesse de faire part du décès de
ses petits-enfants, ses petits-enfants, 75016 Paris. Bertrand Vergely
bepetitguyot@yahoo.fr Geneviève Le-Quang, Witold ZYSS, • Lacan : écouter la folie,
ont la douleur de faire part du décès de Hélène Le-Quang, Agathe, Floran, Paul, Robin, expert en droit international, Jacques Darriulat
Laetitia et Bertrand, Claude et Annick Le-Quang, interprète et diplomate. • Ce que l’armée dit du monde,
ses enfants,
M. Bernard BEDU, ses parents, Rosine et Maxime Boulad, Thérèse,
Monique Castillo
Il s’est éteint dans la plus grande • La philosophie au défi
Les familles Chazal, de Loubens Paulette Pernot, sa mère, dignité, le 27 août 2018,
survenu le 27 août 2018, de la psychanalyse, Camille Tassel
à l’âge de quatre-vingt-un ans. et Demumieux, ses frère et sœurs, Anne, Frédéric, Philippe, à l’âge de quatre-vingt-dix ans. • Le cosmisme, source russe du
Claude et Françoise Chaurang, ses frères et sœur, transhumanisme, Michel Eltchaninoff
Pascale, Ses obsèques auront lieu le jeudi
Un dernier hommage lui a été rendu ont la douleur et le chagrin de faire part Daniel Cardron, 6 septembre, au cimetière parisien de • Éthique et écologie, Charles Girard
le jeudi 30 août, dans la stricte intimité du décès de Thérèse Le-Quang, sa compagne, Bagneux. On se réunira à l’entrée • Être efficace, un enjeu de civilisation,
familiale. leurs enfants et petits-enfants, Ses petits-enfants principale, 45, avenue Marx-Dormoy, Monique Castillo
« petit » Jean Toute la famille Et sa famille, à 15 h 45. • Le grand siècle, de Descartes
Châtenay-Malabry. DEMUMIEUX-CHAZAL, Et ses amis, à Molière, Laurence Devillairs
ont la tristesse de partager le décès de Ni fleurs ni couronnes.
Annie Boisset, survenu le 28 août 2018, à Paris. ont la douleur de faire part du décès Cet avis tient lieu de faire-part.
Ses enfants,
accidentel, du Didier MOUCHEL.
Ses petits-enfants, amoureux de la petite reine
Sa famille Suzanne,
et féru de photographie,
docteur Anne-Marie
Société éditrice du « Monde » SA
Et ses amis, son épouse, Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus
vingt ans en charge de la valorisation
Anne, Jean, Pierre-Guy, Olivier, LÊ-QUANG CHAURANG Directeur du « Monde », directeur délégué de la publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
ont l’immense chagrin d’annoncer et de la production d’images au sein Directeur de la rédaction Luc Bronner
ses enfants, du Pôle Image de Haute-Normandie,
la disparition brutale de Fabienne, Delphine, Emmanuelle, survenu le 19 août 2018,
Directrice déléguée à l’organisation des rédactions Françoise Tovo
Direction adjointe de la rédaction Philippe Broussard, Alexis Delcambre, Benoît Hopquin, Franck Johannes,
ses belles-filles, dans sa quatre-vingt-unième année. Marie-Pierre Lannelongue, Caroline Monnot, Cécile Prieur
Alain BOISSET, survenu le 28 août 2018, à Rouen, Direction éditoriale Gérard Courtois, Alain Frachon, Sylvie Kauffmann
Ses petits-enfants, dans sa soixante-sixième année. Rédaction en chef numérique Philippe Lecœur, Michael Szadkowski
survenue le 28 août 2018, à Angoulême, leurs conjoints Après sa retraite de généraliste Rédaction en chef quotidien Michel Guerrin, Christian Massol

à l’âge de soixante-seize ans. Et ses arrière-petits-enfants, acupunctrice, elle a donné ses soins aux Une cérémonie pour proches et amis
Directeur délégué au développement du groupe Gilles van Kote
Directeur du développement numérique Julien Laroche-Joubert
SDF et alphabétisé les réfugiés dans le se tiendra le mercredi 5 septembre, Rédacteur en chef chargé des diversifications éditoriales Emmanuel Davidenkoff
Impliqué depuis plus de quarante ans ont la tristesse de faire part du décès de cadre associatif. à 8 h 30, au crématorium du cimetière
Chef d’édition Sabine Ledoux
dans les combats politiques et associatifs, Directeur artistique Aris Papathéodorou
il aura rêvé jusqu’à son dernier jour d’un monumental, rue du Mesnil-Grémichon, Photographie Nicolas Jimenez

monde plus juste. Bernard DESROUSSEAUX, La cérémonie religieuse sera célébrée à Rouen. Infographie Delphine Papin

le mardi 4 septembre, à 14 h 30, en l’église


Médiateur Franck Nouchi
Secrétaire générale du groupe Marguerite Moleux
Ses obsèques ont eu lieu dans l’intimité survenu le 29 août 2018, de l’Immaculée-Conception, 34, rue du Ni fleurs ni couronnes, mais des dons Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
familiale. dans sa quatre-vingt-seizième année. Rendez-Vous, Paris 12e. à l’attention du centre Henri-Becquerel. Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président, Sébastien Carganico, vice-président

  " 
:AG7JG  
    
     - !AK/! 755!4!5GB - 99OO - DIODD AAB !!M 6

9CH D

G7JG 3! G!4:B 
 1! 4@755!  3   
  J 
:!55G D 47/B :7JA   J 3/!J ! **6$O ;:A/M ! K!5G! !5 2/7B?J!<= A"574 
74 

' ' &$


@#B  3@       C 17JABEC
>       >  
 
   A!BB! 
>       
= 7! :7BG3 
 # !# 
73/G" 
,#?J! 5/A!  3@7AA! ! 3 7/"G" "/GA/! J 
AG! 5/A!  AG! 3!J! /B BG!AA -4/3 
7JB A"B!AK! ! 3 :7BB//3/G" :7JA 57B :7AG!JAB ! B!AK/A K7GA! A!BB!

 
M:/A! '/5  G! !G B/+5GJA! 73/+G7/A!B
@!:G! ! A!!K7/A !B 7(A!B J   


 
7J ! B!B :AG!5/A!B  
7G!N 3!B H !A5/!AB ,/(A!B
'/+JA5G J K!AB7
"3= 
! K7GA! AG! 

  
   
     

 
/B75 /5/K/J!33! 5G!A:,75!  7J/ 575 ":8G ,!N 3! +A/!5EJ!/3 ":8G
  
 
    
44!J3! 70G! JM 3!GGA!B  G= B:"/'/?J!
/+/7! 74/5G/K! 733!G/K! B3/!A 3! L!!2-!5
 
 
     


 


(0%/0?.*/?*9B
/0?.*/?*9
-3.1/8-&
130?;4;*<<";0*<<<:0%%0?
0?;4;*<<";0*<<
76(.# 69/3          - $O   .   - C)O9H   - *HH $69 $)O  A/B - :/G3 ! 9I* D9O H*$CO= (A! A"B!AK"! JM 57JK!JM 755"B
.-6&7# !1//&08 7& )6-49&08
!G K33! !5 A5! 4"GA7:73/G/5! 1JB?J@J H9E9IEIO9$= 5 A!G7JA55G ! &7A4J3/A! K7JB !:G!N ?J! ! 75! A!B:75B3! ! GA/G!4!5G JG/3/B! K7B 755"!B :!AB755!33!B :7JA
:&98 8607)'6&6
.5/77%&

.&7 -0'*.-8'7 +1//&7,)&//&7


 





 
/'6-!-0&
 '697.&/

 

 
 #


3!B !B7/5B ! K7GA! 7445! ! 3 A!3G/75 3/!5G !G @G/75B 4A2!G/5+ BJA B!B :A7J/GB !G B!AK/!B= 7JA 7550GA! 3!B 473/G"B ! GA/G!4!5G ! K7B 755"!B /5B/ ?J! 3!B A7/GB
     !  
  
   
  
08&608-10.
 *))" ,#*

75G K7JB /B:7B!N ;#B A!G/'/G/75 !(!4!5G 7::7B/G/75 :7AG/3/G" 3/4/GG/75 !B GA/G!4!5GB B7AG !B 755"!B :A#B "#B< 75BJ3G!N 57GA! :73/G/?J! ! 75'/!5G/3/G" 
) *, ' "+(
 
 &%*( %&
 

3@A!BB! ,GG:BEELLL=3!475!=&AE75'/!5G/3/G!E 7J "A/K!N  57GA! "3"+J"  3 :A7G!G/75 !B 755"!B - $O  J+JBG!-35?J/ % C)COC A/B !!M 9H 7J :7+A7J:!3!475!=&A=
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018 0123 | 19

PLANÈTE | CHRONIQUE CONTAMINATIONS


trats – les sols, l’air, l’eau – portent désor- nos excès, et que toutes les ressources natu-
IRRÉVERSIBLES
par sté p hane fo ucart
mais la marque indélébile des résidus de relles sont renouvelables, à l’infini.
l’activité humaine, sous forme de substan- Il y a près d’un an, en novembre 2017,
Un été ces chimiques de synthèse, d’hydrocarbu-
res, de métaux lourds, de pesticides… Les
15 000 scientifiques avaient lancé dans nos
colonnes un cri d’alarme sur l’état de la pla-

meurtrier chiffres dépassent parfois l’imagination : en


Chine, par exemple, les autorités ont révélé
en avril 2014 que 16 % des sols du pays dé-
nète, prévenant qu’il serait bientôt trop
tard pour agir, pour tenter de garder une
Terre vivable sur le long terme. Ils appe-
passaient les normes, déjà singulièrement laient l’humanité à changer radicalement
laxistes, en matière de pesticides et de mé- de mode de développement. Quel chef

L
es « pierres de la faim » taux lourds. Même dans les zones reculées d’Etat s’est emparé de leur message ? Un an
sont le nom parfois LA SAISON ESTIVALE de l’Arctique ou de la forêt amazonienne, est passé, rien n’a changé. La démission de
donné, dans le monde
germanique, aux rochers
FUT UN LONG TRAIN présumées vierges, on trouve des traces de
plastique, de phtalates, de divers composés
Nicolas Hulot de son poste de ministre de
la transition écologique, mardi 28 août, est
qui apparaissent sur les berges des DE CATASTROPHES, toxiques et persistants. Bien souvent, ces à resituer dans ce contexte. « La planète est
fleuves en cas d’étiage sévère. Le suite de la première page substances se fixent dans la chaîne alimen- en train de devenir une étuve, nos ressources
retrait des eaux offre alors au re- TOUTES FAVORISÉES taire et remontent, d’une manière ou d’une naturelles s’épuisent, la biodiversité fond
gard ces avertissements, gravés
dans la roche, rappelant que, pen-
OU AGGRAVÉES PAR Ce sont des villes, des régions entières
parfois, souillées par des pollutions irréver-
autre, jusqu’à nos assiettes.
Car ces territoires souillés à jamais sont
comme neige au soleil, a-t-il dit. Et on s’éver-
tue à ranimer un modèle économique qui
dant de nombreux siècles, la sé- LE RÉCHAUFFEMENT sibles à l’échelle humaine du temps. Ces les nôtres. Nous partageons les histoires est la cause de tous ces désordres. »
cheresse fut sœur de la famine. sept lieux ont été choisis – aux Etats-Unis, qu’ils racontent. Dans la petite ville d’Annis- La série de reportages que nous publions
L’agence Associated Press rap- en Russie, au Japon, au Canada, en Italie, au ton, en Alabama, Monsanto a fabriqué pen- montre les conséquences à long terme de
porte que, le long de l’Elbe, une di- préindustrielle. Le deuxième est Brésil ou encore au milieu de l’océan Pacifi- dant près d’un demi-siècle des substances l’inaction dénoncée par M. Hulot, de l’inca-
zaine de telles « pierres de la faim » que chaque degré supplémen- que – pour leur caractère exemplaire et la hautement toxiques – les polychloro- pacité des Etats à prendre leurs responsabi-
sont réapparues ces dernières se- taire produira plus de dégâts que diversité des situations qu’ils illustrent. biphényles (PCB) – et a pollué irrémédiable- lités, à jouer pleinement leur rôle face aux
maines, tant le niveau du fleuve le degré précédent. Le troisième Leur point commun est d’être devenus ment la ville et ses habitants. Mais, avec le forces économiques, comme garants de
est bas. L’une d’elles, datée de l’an est que les engagements en vi- impropres au développement harmonieux temps, on se rend compte que cette catas- l’intérêt général et du long terme. Ces catas-
1616, indique, en allemand : « Pleu- gueur de l’accord de Paris nous de la vie en général, et de celle des humains trophe n’est pas seulement locale : trophes ne sont pas seulement industriel-
rez si vous me voyez. » emmènent vers un réchauffe- en particulier. aujourd’hui, la majorité des humains por- les, elles signalent aussi de profondes dé-
S’il faut pleurer, ce n’est pas tant ment de 3 0C environ. Le qua- Au-delà de leur cas particulier, ils illus- tent en eux des traces ténues de ces subs- faillances dans l’action des gouverne-
pour déplorer la sécheresse qui trième, enfin, est qu’une catastro- trent surtout une perturbante réalité : tances. Leur présence est généralisée ; elles ments, qui préfèrent ensuite recouvrir
frappe l’Allemagne et une grande phe d’une plus grande magnitude silencieusement, loin des regards, une par- ne disparaîtront pas. Inlassablement, les pudiquement ces désastres du voile de
partie de l’Europe, mais plutôt encore semble sur les rails, puis- tie du monde devient progressivement de mêmes erreurs sont commises, portées par l’oubli. Retourner sur les lieux, raconter les
devant cette réalité : l’été 2018 res- que ces engagements, aussi insuf- moins en moins propice à la présence de la la croyance que tout ce qui a été fait peut conséquences de ces tragédies, est une ma-
tera comme un moment de pro- fisants soient-ils, ne sont même vie. Partout sur Terre, la majorité des subs- être défait, que la nature finira par éponger nière de les rappeler à leurs devoirs. p
fond paradoxe, entre la manifes- pas en voie d’être respectés.
tation, dans toute leur ampleur et
leur brutalité, des catastrophes Déclaration d’impuissance
liées au dérèglement climatique Si le système financier s’achemi-
et l’extinction de facto de toute nait vers une catastrophe aussi
réelle volonté politique de lutter certaine et prévisible, et de l’am-
contre lui. La démission fracas- pleur de celle qui menace le
sante de Nicolas Hulot, fin août, monde physique, il ne fait aucun
est venue en quelque sorte cris- doute que les dirigeants de la pla-
talliser le grand hiatus de cet été nète se réuniraient séance te-
meurtrier. nante et ne sortiraient de leur
Ce fut un long train de catastro- conclave qu’une fois arrêté un
phes. Début juillet, des précipita- plan de réponse à la situation. Ici,
tions historiques s’abattent sur le rien de tel – à part de tonitruan-
Japon, générant des inondations tes déclarations dont la force est
et des coulées de boue inédites, toujours inversement propor-
conduisant le gouvernement à tionnelle à celle des actions qui
anticiper l’évacuation de 2 mil- en découlent.
lions de personnes. Bilan : près de Cet été, en pleine canicule, Ni-
230 morts. A peine une semaine colas Hulot a dérogé à cette règle,
plus tard, la Grèce affronte les in- ne faisant montre d’aucun vo-
cendies les plus meurtriers et les lontarisme de pacotille. Inter-
plus destructeurs de son histoire rogé le 7 août par Europe 1 sur le
récente. A peu près au même mo- sujet, il a simplement déclaré : « Il
ment, la Norvège et la Suède font faut que chacun se tourne vers sa
face à une canicule et à une séche- propre responsabilité. » Il suffit de
resse inédites et comptent plu- relire cette déclaration d’impuis-
sieurs dizaines de feux de forêt, sance et d’amertume pour com-
dont plusieurs au-delà du cercle prendre rétrospectivement que
polaire. Le 20 juillet, il faisait 33 0C le départ du ministre de la transi-
à l’extrême nord de la Scandina- tion écologique et solidaire était
vie ; deux semaines auparavant, alors déjà inévitable.
le mercure affichait 51,3 0C à Ouar- Ce n’est bien évidemment pas la
gla, en Algérie. présence d’un lobbyiste à une
Incendies record en Californie, réunion tenue à l’Elysée sur la
vague de chaleur meurtrière au chasse qui est la cause du départ
Canada, arrêt de centrales nu- de M. Hulot. C’est un problème
cléaires en France pour cause de bien plus profond qui travaille la
fleuves trop chauds, déplacement démocratie de marché occiden-
d’un million de personnes dans le tale : l’Etat y est tout entier dévolu
Kerala, en Inde, après une mous- à favoriser la croissance, et la so-
son inhabituellement sévère, et ciété dans son ensemble attend
plus de 1 200 morts dans le sous- de ses dirigeants qu’ils prennent
continent… Aucune métrique ne les mesures nécessaires à l’éléva-
peut rendre compte de l’accable- tion de cet indicateur.
ment du monde face à cette suc- Celui-ci est placé hors du jeu dé-
cession de désastres, tous favori- mocratique, en surplomb de tou-
sés ou aggravés par le réchauffe- tes les grandes formations politi-
ment. Aussi phénoménale soit- ques. Ainsi, les adversaires politi-
elle, l’anomalie de la température ques de M. Macron, qui fustigent
estivale n’en est qu’un faible écho. aujourd’hui son double discours
La température moyenne euro- sur le climat et l’environnement,
péenne a été de 2,3 0C plus élevée, lui feront bientôt, et avec la même
entre mai et juillet, que la vigueur, le procès inverse, celui de
moyenne du XXe siècle sur cette la croissance molle. Rappelons
même période. En 2003, l’anoma- que, sous sa forme actuelle, la
lie sur ces trois mois n’avait été croissance implique l’intensifica-
« que » de 1,78 0C. tion des flux de matière et d’éner-
Pour saisir le tableau dans toute gie, qui sont les moteurs du ré-
sa noirceur, il faut avoir quatre chauffement. Tous les grands
faits simples à l’esprit. Le premier médias sont, d’ailleurs, égale-
est que, malgré le caractère extra- ment frappés par cette forme de
vagant de cette succession de ca- dissonance cognitive : on déplore
lamités, nous n’en sommes un jour le réchauffement galo-
aujourd’hui qu’à 1 0C de réchauf- pant, pour saluer le lendemain les
fement moyen, par rapport à l’ère bonnes ventes d’Airbus.
Etre, à la fois, femme ou homme
de conviction et ministre de l’en-
ÊTRE, À LA FOIS, vironnement est aujourd’hui
FEMME OU HOMME simplement impossible. La dé-
mocratie de marché occidentale @NOVAQ2018
DE CONVICTION est encore loin d’accepter ses # NOVAQ
parts d’ombre ; sans doute fau-
ET MINISTRE DE dra-t-il attendre pour cela que la
sécheresse redevienne, dans les
L’ENVIRONNEMENT pays du Nord, une question aussi
EST AUJOURD’HUI vitale qu’au temps de ces « pierres
de la faim », réapparues ces
IMPOSSIBLE jours-ci sur les bords de l’Elbe. p

Tirage du Monde daté samedi 1er septembre : 217 696 exemplaires


Quatre mois pour trouver
MATIÈRES PREMIÈRES

AVANIE
un accord sur le Brexit ET VANILLE
« Une boule de glace vanille, diaux. De quoi alimenter la
▶ L’inquiétude monte à ▶ Il y a urgence. Un texte ▶ Les exemples des courses s’il vous plaît. » Dans la bouche spéculation qui agite la filière.
des estivants, écrasés de cha- La petite récolte de 2016, qui
Bruxelles. Les négociations doit être signé d’ici à la fin hippiques et du football leur, cette phrase est revenue n’avait pas excédé les 1 200 ton-
avec les Britanniques conti- 2018, pour laisser aux Parle- illustrent le casse-tête tel un leitmotiv. Elle résonne nes, a mis le feu aux poudres.
comme une douce musique Le cyclone Enawo, qui a frappé
nuent de buter sur la ques- ments britannique et euro- provoqué par le Brexit aux oreilles des vendeurs de Madagascar en mars 2017,
tion de l’Irlande du Nord péen le temps de le ratifier PAGE 3 plaisirs glacés, mais sonne a soufflé sur les braises.
comme le tocsin à celles des
fabricants. Surtout aux Spéculation
meilleurs d’entre eux – les pu- Pourtant, comme le souligne
ristes –, pour qui la vanille ne le rapport Cyclope consacré

Crise au Média : Sophia Chikirou INTERNET saurait être que naturelle, lais- aux matières premières et pu-
sant à certains industriels les blié en mai 2018, ses effets dé-

TWITTER ENTRE
arômes et goûts vanille, pâles vastateurs ont été compensés

répond aux accusations


ersatz synthétiques de la par la vigueur des nouvelles
gousse brune. plantations. Par ailleurs, la pro-
PUBLICITÉ ET « Je choisis des gousses de
20 centimètres de long avec
duction de 2017, estimée à
1 600 tonnes, avait de quoi sa-
La cofondatrice de la Webtélé, proche de La France insoumise, s’explique
pour la première fois. Elle réfute l’accusation d’abus de bien social P A GE 8 RESPONSABILITÉ 90 jours de maturation », af-
firme Denis Lavaud, patron de
tisfaire la demande mondiale,
alors même que la vanille est
la PME L’Angélys, sise près de plébiscitée dans les yaourts et
Accusé de censure par Saintes, en Charente-Mari- les boissons aromatisées, et
time. Une exigence qui grève reste de loin le parfum de glace
les uns, de favoriser « fake les finances de son entreprise. le plus consommé. Quant à
news » et autres théories En effet, depuis 2016, un grain la récolte 2018, elle s’annonce
complotistes par les autres, de folie souffle sur le marché sous des auspices favorables.
le réseau social est fustigé de la précieuse épice. La va- Les prix auraient dû fondre.
de toutes parts. L’« assainir » nille se négocie à 540 voire Pour l’heure, il n’en est rien.
550 euros le kilo, contre seule- Avanie et vanille, pourrait-on
risque de pénaliser ment 55 euros il y a trois ans. fredonner en évoquant Boby
l’audience et donc de peser « Cela représente un manque Lapointe, dont la préférence
sur ses recettes publicitaires à gagner de 80 000 euros cette allait au chocolat. La spécula-
PAGE 2
année et de 230 000 euros au tion apporte son lot de vols,
total », souligne M. Lavaud. d’intermédiaires peu scrupu-
Un calcul qui jette un froid. leux et de pratiques abusives.
Comme d’autres, L’Angélys a Cette fois, les planteurs font
AFRIQUE tenté de modifier ses recettes,
en réduisant de 10 % ou 20 %
de la rétention pour maintenir
les cours, sachant qu’ils ne

LA CHUTE DES les volumes de gousses dans


les turbines à glace ou en tes-
perçoivent que de 5 % à 20 %
de la valeur de leur culture.

COURS DES tant d’autres origines de


l’épice. Mais les papilles du pa-
Dans ce contexte, des indus-
triels veulent développer

MÉTAUX INQUIÈTE
tron sont formelles : pas ques- sur place des filières afin de
tion de barguigner avec le réduire leurs coûts et de sur-
goût et la qualité. Quand veiller la qualité en court-cir-
La baisse des prix des d’autres ont sauté le pas, opté cuitant les intermédiaires.
pour des arômes de synthèse, Ainsi, Danone et Mars, avec
matières premières rappelle lui maintient le cap. « La mada l’appui du fonds Livelihoods,
à la plupart des pays [la vanille de Madagascar], souhaitent convaincre
du continent la nécessité c’est la meilleure », assure-t-il. 3 000 planteurs et sont prêts à
de diversifier leur économie L’île est le plus gros pour- leur acheter 600 tonnes sur
voyeur de cette épice, avec près dix ans. Mais à quel prix ? p
A Paris, en janvier 2017. VINCENT ISORE/IP3 PAGE 4 de 80 % des volumes mon- laurence girard

RECHERCHES | CHRONIQUE PAR LOÏC CHARLES CIRCUIT AU LIBAN


ET EN JORDANIE
Economie et environnement, un débat historique Du 8 au 15 ou
19 novembre 2018

L’exception libanaise
L a démission de Nicolas Hu-
lot souligne encore plus,
s’il en était besoin, la place
de l’impact environnemental des
activités économiques dans le
tes et des marchandises mettaient
en danger le fragile équilibre éco-
logique qui existait jusqu’alors.
Selon F. A. Jonsson, les hommes
des Lumières ont élaboré deux ty-
vité ou de coloniser de nouveaux
espaces aux dépens des Indiens.
De l’autre côté de la planète, le
voyageur naturaliste et physio-
crate Pierre Poivre, nommé admi-
un ordre naturel dont l’homme
n’est qu’une des composantes.
Deuxièmement, l’essor du capi-
talisme menace cet ordre par la
surexploitation des ressources.
débat public. Réchauffement cli- pes de discours économique pour nistrateur civil de l’île Bour- Troisièmement, il faut mettre en
matique, pollution et recyclage répondre aux anxiétés nées de bon (actuelle île de La Réunion) place une régulation scientifique
sont autant d’enjeux liés directe- ces risques liés à la modernité. Les en 1767, constate que la défores- des ressources naturelles.
ment à des concepts économi- naturalistes et la plupart des éco- tation due à l’établissement de Pour Adam Smith et les écono-
ques fondamentaux comme la nomistes proposent d’intervenir nouveaux colons provoque après mistes classiques, ces préoccupa-
croissance économique et la va- pour diriger ou rediriger le déve- quelques années de culture inten- tions sont futiles, car les forces de
leur. Ces questions font régulière- loppement des activités économi- sive un appauvrissement rapide l’offre et de la demande laissées
ment l’actualité, mais elles ne ques dans une direction compati- des terres. Pour contrer ce proces- libres d’agir suffisent à réguler les
sont presque jamais envisagées ble avec le maintien de la bio- sus qui risque d’altérer irrémé- échanges entre l’homme et la na-
au regard de leur profondeur masse et de la biodiversité. A diablement la biomasse de l’île, ture. La mauvaise gestion de l’en-
historique. Pourtant, comme l’a l’inverse, Adam Smith, dans son Poivre imagine une planification vironnement par certains agents
montré l’historien Fredrik Albrit- ouvrage Recherches sur la nature environnementale visant à réta- augmentera les prix de certains
ton Jonsson dès 2010, l’adoption et les causes de la richesse des na- blir son équilibre écologique et la facteurs de production devenus
d’une telle perspective permet de tions (1776), affirme que les mar- productivité agricole. Il promeut rares. Dès lors, les agents cesse-
clarifier le cadre conceptuel de chés accompliront cette tâche de des cultures d’exportation moins ront leurs comportements préda-
ces débats récurrents (« Rival Eco- la manière la plus efficace. agressives que la canne à sucre et teurs, non par respect pour la na-
logies of Global Commerce : Adam le café, comme les épices. Simul- ture, mais du fait de leur intérêt
Fotolia/diak

Smith and the Natural Histo- Planification rigoureuse tanément, il conçoit une réorga- bien compris. Au pessimisme des À partir
rians », The American Historical En Nouvelle-Angleterre, le natura- nisation complète de la gestion naturalistes et de certains écono- de 2 500 e
Review, décembre 2010). liste suédois Pehr Kalm s’offusque des terres basée sur une planifi- mistes, ils opposent une vision
Le siècle des Lumières voit naître de l’imprévoyance des propriétai- cation rigoureuse favorisant des optimiste fondée sur la foi dans Un voyage avec Alain FRACHON, éditorialiste au Monde
une réflexion sur les rapports en- res de troupeaux qui surexploi- cultures vivrières dont les varié- les vertus compensatrices du et Jean-Claude GUILLEBAUD, ancien journaliste au Monde
tre le « commerce » – c’est-à-dire tent les prés et qui, après avoir tés auraient été sélectionnées par marché. A bien des égards, deux
les activités économiques dans augmenté la taille de leur cheptel les naturalistes pour leur adapta- siècles et demi plus tard, nous en
le sens de l’époque – et la nature. à moindre coût, sont confrontés tion à l’environnement de l’île. sommes toujours là ! p Demandez la documentation gratuite
La mise en exploitation intensive au manque de nourriture lié à la Ce modèle de gestion de l’envi- au 01 53 63 86 53 ou par mail à :
des espaces coloniaux, la circula- désertification des terres. Ils sont ronnement est fondé sur trois Loïc Charles est professeur lemonde@lesmaisonsduvoyage.com
Licence : 075 95 05 05
tion globale des savoirs, des plan- alors obligés de réduire leur acti- principes. Premièrement, il existe d’économie à l’université Paris-VIII

Cahier du « Monde » No 22905 daté Dimanche 2 - Lundi 3 septembre 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | plein cadre 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

DADO RUVIC/REUTERS

Accusé de colporter
des fake news, de
censurer les contenus
conservateurs, critiqué
pour sa gestion de
l’affaire de l’animateur
complotiste Alex
Jones, le réseau social
doit se réformer
en profondeur.
Au risque de pénaliser
son audience ?

S
ur Twitter, Alex Jones a repris sa
logorrhée haineuse comme si de
rien n’était. Deux semaines après
la suspension provisoire, pour
sept jours, de son compte sur le
réseau social, l’animateur conspi-
rationniste, très populaire au sein de l’ex-
trême droite américaine, a repris langue avec
ses près de 900 000 abonnés, libre de dénon-
cer la censure dont il estime être victime.
Twitter est le dernier réseau social où il peut
le faire : banni de Facebook, de YouTube et de
bien d’autres plates-formes, il n’a écopé que
d’une tape sur les doigts sur Twitter.
Les atermoiements de la direction de la pla-
te-forme ont été mal vécus par les utilisa-
teurs, qui ont manifesté leur méconten-
tement. Pour encourager Twitter à sanction-
Publicité ou responsabilité,
ner Alex Jones, l’activiste Shannon Coulter – à
l’origine du mouvement de boycott Grab-
YourWallet visant les entreprises en lien avec
Donald Trump – a appelé les utilisateurs du
réseau social à bloquer sur leur profil les
le dilemme de Twitter
comptes de toutes les sociétés du S&P 500,
(l’indice phare de la Bourse américaine)
autant de potentiels annonceurs de Twitter,
qui se finance quasi exclusivement par la pu-
blicité. Le malaise s’est propagé jusque dans anti-immigration s’étaient multipliés à l’ap- Critiqué de toutes parts, Twitter a bien Le flottement actuel n’est en tout cas pas de
les rangs de l’entreprise, deux employés proche des élections législatives program- conscience qu’une réponse cosmétique ne nature à rassurer Wall Street. Le 27 juillet, l’ac-
ayant évoqué publiquement leur embarras… mées le 9 septembre. saurait suffire. Après avoir multiplié les ac- tion a chuté de 20 % à l’occasion de la publica-
sur le réseau social. Les relations entretenues avec la droite tions ces derniers mois (suppression de tion des résultats du deuxième trimestre.
américaine ne sont pas étrangères au man- comptes suspects, rachat de la société Smyte, Malgré un bénéfice historique de 100 mil-
« AUTOCRITIQUE »
Pour éteindre l’incendie provoqué par son in-
que de sérénité de M. Dorsey. Bien que parti-
culièrement actif sur le réseau social, Donald
LE FLOTTEMENT spécialisée dans la lutte contre les contenus
haineux, le harcèlement et le spam), M. Dor-
lions de dollars (près de 86 millions d’euros),
le troisième trimestre d’affilée dans le vert
décision, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, for- Trump est aussi l’un des principaux con- DE LA DIRECTION sey a admis qu’il était prêt désormais à « tout après plus de dix ans de pertes, les investis-
çant son naturel, a multiplié les interviews, tempteurs de Twitter, qu’il accuse d’avoir un remettre en cause ». « Depuis nos débuts, nous seurs se sont concentrés sur la fréquentation
laissant apparaître une certaine fébrilité. « De parti pris en faveur de la gauche, voire de DE TWITTER N’EST avons changé beaucoup de choses, mais nous de la plate-forme, marquée par une baisse du
plus en plus de personnes ont peur de compa- « censurer les idées conservatrices ». Le n’avons jamais touché aux fondamentaux », nombre de comptes actifs.
gnies telles que la nôtre et du pouvoir qu’elles 28 août, le président américain a mis en PAS DE NATURE expliquait-il sur CNN. Ira-t-il jusqu’à faire
nous attribuent sur la manière dont elles peu- garde Google, Twitter et Facebook contre ce À RASSURER évoluer certains paramètres, en valorisant ATTRACTIFS MAIS TOXIQUES
vent vivre ou penser… Nous devons être plus qu’il estime être un manque d’impartialité. moins, par exemple, le nombre de personnes Les investisseurs ont bien compris que les
transparents et expliquer comment et pour- Pour éviter de s’aliéner les conservateurs, WALL STREET. qui vous suivent sur le réseau ? A voir… Ces lourds financements que va devoir engager
quoi nous prenons nos décisions », a déclaré M. Dorsey a rencontré à plusieurs reprises indicateurs étant pour les utilisateurs un très Twitter pour améliorer la qualité des échan-
l’entrepreneur sur CNN, le 19 août. des ténors de la droite américaine, et a fait LE 27 JUILLET, vif encouragement à revenir régulièrement ges sur la plate-forme vont peser sur ses ré-
La crédibilité de Twitter est plus que jamais
en jeu. L’affaire Alex Jones est intervenue
son « autocritique » en reconnaissant que lui-
même votait à gauche, mais qu’il était parti-
L’ACTION A BAISSÉ sur la plate-forme.
Et les premières mesures en la matière ont
sultats. Ils s’inquiètent aussi de l’impact que
cela pourrait avoir sur l’audience du site et
alors que les soupçons d’influence étrangère culièrement attentif à ce que ses orientations DE 20 % été contre-intuitives : Twitter a commencé, donc ses revenus publicitaires. « Assainir » la
(Russie, Iran) sur la plate-forme ne se sont politiques personnelles n’aient pas d’impact fin juillet, par faire le ménage dans les comp- plate-forme permettrait en théorie de vendre
pas éteints. L’imminence des élections de sur le fonctionnement du réseau social. À L’OCCASION DE tes inactifs, qui ne sont désormais plus les publicités à un meilleur tarif, mais les an-
mi-mandat aux Etats-Unis, le 6 novembre,
met aussi le réseau social sous pression, lui
Le patron de Twitter est d’ailleurs attendu,
le 5 septembre, avec de hauts dirigeants de
LA PUBLICATION comptabilisés. Mais ce « nettoyage » a mé-
contenté une partie des utilisateurs, qui ont
nonceurs craignent que cela se traduise par
une forte chute de l’activité des utilisateurs.
qui a été utilisé en 2016, comme ses concur- Facebook et de Google, pour témoigner DES RÉSULTATS vu leur nombre d’abonnés baisser, de 6 % en Face à ce dilemme, certains doutent ouver-
rents, pour diffuser et amplifier de fausses devant une commission de la Chambre des moyenne. Or, le nombre d’utilisateurs actifs tement que Twitter rende sa plate-forme plus
informations. D’autant que les comptes représentants, qui exige des explications sur mensuels de la plate-forme a atteint 335 mil- apaisée : « Comme ils sont dépendants des re-
automatisés continuent de proliférer sur la manière dont sont modérés les contenus lions fin juin, très loin des 2,2 milliards reven- venus publicitaires, les réseaux sociaux ont be-
Twitter : en Suède, une étude révélait cette et, notamment, ceux publiés par les comptes diqués par Facebook, qui attire avec Google soin de toucher un public le plus large possible,
semaine que des comptes automatiques conservateurs. l’essentiel des revenus de la publicité ciblée. mais aussi que les utilisateurs y passent le plus
de temps possible. Cela crée une tension entre
leurs intérêts économiques et leurs bonnes in-
Les journalistes américains lassés des gazouillis délétères tentions », estime Paul Verna, analyste à
eMarketer, cité par l’agence AP.
Vincent Fella Hendricks, chercheur à l’uni-
une certaine fatigue semble avoir ga- mes à la Maison Blanche, Maggie Haber- colère pour de nombreux usagers », « un versité de Copenhague et coauteur du livre
gné les journalistes américains présents man, a annoncé, après « presque neuf ans et énorme et inutile gaspillage de temps et Reality Lost (éd. Springer à paraître), va dans
sur Twitter, où règnent en maître le prési- 187 000 Tweet », qu’elle ne tweeterait plus d’énergie mentale ». le même sens. Selon lui, sur Twitter, « l’atten-
dent Donald Trump et ses imprécations in- qu’en cas de forte actualité et pour signaler D’autres ont fait un choix plus radical : tion des utilisateurs repose sur des critères
cessantes – près de 40 000 Tweet et plus de ses articles. Dans un texte publié par son quitter purement et simplement Twitter et qui ne sont pas liés à la rationalité, mais à
54 millions d’abonnés. Il y a quelques an- journal, elle s’est expliquée plus longue- ses gazouillis délétères. A l’image de Jay l’émotion. Les contenus qui ont le plus de suc-
nées, le réseau social était vu comme une ment qu’en 140 signes (la taille d’un Tweet). Caspian Kang, qui travaille pour le maga- cès font appel à la peur, à la colère, à l’indi-
planche de salut pour une presse tradition- « Twitter a cessé d’être le lieu où je pouvais zine du New York Times et le site Vice News. gnation. C’est un marché de l’information
nelle bousculée par Internet, en quête apprendre des choses que je ne savais pas, Lui a supprimé son compte sans fournir dans lequel certains contenus sont assimila-
d’audience et de renouveau. On parlait glaner des informations sans erreur sur une d’explications. Le patron du réseau social, bles à des subprimes », des produits attractifs
d’« engagement » avec le public. Le partici- grosse actualité ou m’engager dans une dis- Jack Dorsey, a répondu en personne – sur mais toxiques pour l’environnement, dé-
patif était mis à toutes les sauces. Bref, cussion et avoir raisonnablement confiance Twitter bien sûr – à Maggie Haberman. A taille M. Hendricks. Cela ne changera que « si
Twitter était le lieu où il fallait être pour dans le fait que les critiques des gens étaient cette dernière, qui s’inquiétait du fait que la Twitter comme Facebook reconnaissent
tout reporter ne voulant pas rater le train de bonne foi », a-t-elle expliqué. Pour elle, le plate-forme était un endroit où la nuance qu’ils sont des éditeurs d’information, et met-
de la révolution numérique. réseau social est désormais envahi par « la et les « discussions sérieuses » n’avaient pas tent en place de véritables politiques éditoria-
Ces derniers temps, cependant, plusieurs méchanceté », la « colère partisane toxi- leur place, il a répondu : « C’est ce que nous les qu’ils appliquent avec constance ». p
défections ont marqué les esprits. En que », la « malhonnêteté intellectuelle » et le aimerions le plus corriger. » p vincent fagot
juillet, la correspondante du New York Ti- « sexisme ». C’est devenu un « jeu vidéo de la françois bougon et damien leloup
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018 économie & entreprise | 3

Foot et courses hippiques dans les affres du Brexit


La sortie du Royaume-Uni de l’UE entraînera des restrictions de mouvements pour les joueurs et les pur-sang

REPORTAGE Aujourd’hui, les


hippodrome de sandown
(royaume-uni) - correspondance règles sanitaires
sont équivalentes,

C
hemisette sur son ven-
tre rebondi, cou de tau- et les chevaux
reau et cheveux gris
coupés court, Mike
franchissent
prend l’air de celui à qui on ne la les frontières sans
fait pas. « On a très bien vécu avant
d’entrer dans l’Union européenne
vérification
et on vivra très bien après en être
sorti. Franchement, faire croire que
le Brexit pourrait avoir un impact des chevaux entre la France, le
sur les courses de chevaux, c’est agi- Royaume-Uni et l’Irlande, les trois
ter le “projet de la peur”. » A 58 ans, pays où le secteur hippique est le
l’homme est venu ce vendredi plus développé.
31 août pour regarder les courses Actuellement, un accord tripar-
hippiques de l’hippodrome de tite reconnaît que les règles sani-
Sandown, au sud de Londres, et il taires entre les pays sont équiva-
n’a pas l’intention de gâcher une lentes et que le mouvement des
après-midi ensoleillée à regretter pur-sang peut s’opérer sans véri-
son vote en faveur du Brexit. fication aux frontières. Pour assu-
Pourtant, le secteur offre une rer la traçabilité, il faut juste enre-
passionnante plongée dans les gistrer sur Internet le départ du
retombées imprévues de la sortie cheval et son arrivée. Chaque an-
de l’Union européenne (UE). A née, 25 000 mouvements de che-
tous les niveaux – transport des vaux sont réalisés entre les trois
chevaux, élevage des pur-sang, pays. Le premier accord tripartite
recrutement de la main-d’œuvre a été signé avant l’accession du
et organisation des bookmakers – Royaume-Uni à l’UE mais ses mi-
le Brexit apporte de profonds ses à jour ont été réalisées sous
changements. Un chamboule- l’égide d’une directive euro-
ment inévitable puisqu’il faut dé- péenne.
tricoter quarante-quatre ans de Sur l’hippodrome d’Ascot, dans le Berkshire (sud de l’Angleterre), le 22 juin. PAUL CHILDS/REUTERS
réglementations faites dans le ca- Scénario noir
dre européen, depuis que le Si les négociations du Brexit
Royaume-Uni est devenu mem- échouent, l’accord tripartite de- chevaux de course, basée à Deau- Ross Hamilton, de British Horse- depuis vingt ans, huit d’entre eux Le problème ne s’arrête pas à
bre en 1973. viendrait caduc. Mais même si el- ville. « S’il faut que les chevaux at- racing, l’organisme britannique ont remporté cette compétition. l’accord tripartite. Actuellement,
« Le Brexit nous a singulièrement les réussissent, cet accord ne res- tendent des heures à la frontière des courses hippiques, décrit aussi La filière d’élevage, concentrée 11 % des 17 000 personnes qui tra-
compliqué la vie, alors qu’on a un tera en vigueur que pendant la pé- dans le cagnard ou le froid glacial un scénario noir. Le Grand Natio- en Irlande, serait également mise vaillent dans le secteur hippique
système qui marche actuellement riode de transition, jusqu’à fin le temps qu’ils soient contrôlés, ça nal, une course prestigieuse, se dé- à mal. Quand ils sont envoyés au Royaume-Uni sont des Euro-
du tonnerre », maugrée Paul-Ma- 2020. Dans tous les cas, il faudra le ne sera plus possible de les dépla- roulera une semaine après l’entrée pour des saillies, les pur-sang fran- péens, dont la moitié des Irlan-
rie Gadot, directeur opérationnel remplacer. cer. » Déjà, ses vacations ont été en vigueur du Brexit, le çais voyagent actuellement via le dais. Demain, quel sera leur sta-
des courses à France Galop, l’orga- De quoi donner des sueurs froi- en légère baisse, de 5 %, au mois 29 mars 2019. « [Un Brexit sans ac- Royaume-Uni par voie terrestre et tut ? Ceux qui sont déjà présents
nisme qui gère la filière des cour- des à Alix Choppin, la directrice d’août. « On sent les acheteurs bri- cord] menacerait la participation avec un court trajet en bateau. Un auront le droit de rester, mais se-
ses en France. Le cœur du pro- du développement d’Arqana, une tanniques et irlandais extrême- des chevaux irlandais », estimait-il transport plus confortable qu’une ra-t-il possible de faire venir de
blème concerne le déplacement société de vente aux enchères de ment prudents. » récemment sur la BBC, alors que, longue traversée par mer, et nouveaux employés ?
moins coûteux que par avion. Enfin, les bookmakers sont
aussi touchés. La moitié des paris
L’inquiétude des présidents de club de football Les bookmakers déménagent
Pour trouver une solution, les or-
se font désormais en ligne, auprès
d’entreprises majoritairement
ganisations hippiques des trois enregistrées à Gibraltar, territoire
les habitants de burnley, dans le nord- Actuellement, les clubs peuvent faire ve- est arrivé à Leicester City en 2015, n’ayant pays travaillent d’arrache-pied britannique. Après le Brexit, cel-
ouest de l’Angleterre, n’y avaient sans doute nir autant d’Européens qu’ils le souhaitent. alors jamais joué pour la France. depuis deux ans. Elles sont en les-ci n’auront théoriquement
pas pensé quand ils ont voté à 66 % pour le Pour les non-Européens, les visas sont en Pour les clubs les plus riches, faire venir contact quotidien et elles ont ren- plus accès au marché européen.
Brexit, mais leur équipe de football pourrait revanche relativement restreints. Ils sont des stars qui évoluent déjà en compéti- contré les collaborateurs de Mi- Pour contourner le problème,
souffrir de la sortie de l’Union européenne réservés aux footballeurs qui évoluent au tions internationales ne sera pas forcé- chel Barnier, le négociateur euro- nombre d’entre elles ont été obli-
(UE). Mike Garlick, le président de leur club, moins de temps en temps dans leur équipe ment trop difficile. Ceux de deuxième ca- péen. Elles ont imaginé une nou- gées de s’enregistrer au sein de
a tiré la sonnette d’alarme mi-août. « La voie nationale (par exemple, un joueur qui vient tégorie risquent d’être les plus touchés. velle directive, qui semble conve- l’UE, généralement à Malte.
destructrice que le gouvernement poursuit d’une nation classée par la FIFA parmi les Une solution peut cependant être trouvée nir à tout le monde. Mais tout est Ces méandres juridiques font le-
avec le Brexit risque d’avoir un effet négatif dix premières du monde doit avoir joué au assez facilement. Un changement de rè- suspendu aux négociations du ver les yeux au ciel à Barnie Bass,
très important sur les clubs de football. » moins 30 % des matchs de son équipe na- gles d’immigration des footballeurs peut Brexit. Pas question pour Bruxel- un petit bookmaker indépendant
Peter Coates, président du club de Stoke tionale lors des deux années précédentes). être réalisé de façon unilatérale par le les de faire une exception pour la installé à l’hippodrome de San-
City (Stoke-on-Trent a voté Brexit à 69 %), Au lendemain du Brexit, si les joueurs Royaume-Uni. Il n’y a pas besoin d’avoir filière hippique. « On nous a fait down. « Je n’avais pas pensé à tout
s’est joint à lui : « La Premier League peut européens obéissaient soudain à ces règles, l’accord de l’UE. Mais cela représente un comprendre que, si on obtenait cela quand j’ai voté pour le Brexit.
être touchée par la restriction des mouve- nombre d’entre eux ne pourraient plus re- exemple de plus des très nombreuses com- une dérogation, il y aurait une file A l’époque, je crois que personne
ments [des footballeurs]. Cela peut aussi joindre les équipes anglaises. Le Français plications administratives et légales que d’attente des autres filières qui de- ne savait vraiment quel impact
concerner le Championship [deuxième di- N’Golo Kanté, champion du monde cet été, représente le Brexit. p manderaient la même chose », ex- cela aurait. » p
vision, où évolue son club]. » n’aurait ainsi pas obtenu de visa quand il e. a. plique M. Gadot. é. a.

Le compte à rebours s’accélère pour parvenir à un accord de divorce


Les risques de dérapage sont nombreux, mais le scénario le plus probable reste celui d’une séparation à l’amiable

londres, bruxelles - page du calendrier jusqu’au som- tion Fitch. « Notre scénario de breux points d’achoppement, considèrent désormais l’hypo- Si ces écueils majeurs sont évi-
correspondants met européen de la mi-décembre base est que le gouvernement mais le principal concerne la thèse d’un non-accord comme tés, ce ne serait pourtant que… le
ne serait pas vraiment une catas- trouvera un compromis politique frontière entre l’Irlande du Nord tout à fait possible. « Si les Britan- début d’une longue négociation.

O n entre dans la dernière


ligne droite du Brexit.
Alors que Michel Barnier
et Dominic Raab, les deux négo-
ciateurs du Brexit, se sont ren-
trophe. Ensuite, l’urgence de-
viendrait réelle.
Déjà, les deux négociateurs pré-
parent les esprits. M. Barnier a
parlé de « début novembre, mais
peu clair [« political fudge »] afin
de sortir de l’impasse actuelle »,
abondent les analystes de la ban-
que Nomura. « Un accord de-
meure le scénario le plus proba-
et la République d’Irlande. Lon-
dres n’a toujours pas proposé de
solution jugée satisfaisante par
Bruxelles, c’est-à-dire « détaillée »
et « légalement opérationnelle »,
niques parvenaient à surmonter
cette question irlandaise, on pour-
rait conclure en deux jours de né-
gociation », souligne un diplo-
mate européen, traduisant un
L’accord en discussion n’est que
celui du divorce, qui prévoit une
phase de transition jusqu’à fin
2020, durant laquelle rien ne chan-
gerait. Il restera ensuite à négocier
contrés une nouvelle fois à certainement pas beaucoup plus ble », ajoute Anand Menon, qui précise M. Barnier. sentiment répandu à Bruxelles. le futur traité de libre-échange en-
Bruxelles vendredi 31 août, il ne tard ». « Il est possible que ça dé- dirige le groupe universitaire UK Mais même si un accord est tre l’UE et le Royaume-Uni.
reste que quelques mois pour passe [le sommet d’octobre] », in a changing Europe. L’écueil irlandais trouvé, il reste un deuxième ris- En principe, ses grandes lignes
trouver un accord. ajoute M. Raab. Leur principal argument pour Cela fait maintenant des mois que que tout échoue : au niveau doivent être déterminées dans
Quelle que soit l’issue des négo- expliquer cet optimisme peut que la discussion entre les Vingt- du Parlement britannique. une déclaration politique jointe à
ciations, le Royaume-Uni sortira Un certain optimisme être résumé ainsi : ni Londres ni Sept et Theresa May bute sur cette Mme May n’a pas de majorité ab- l’accord de divorce. Mais celle-ci
de l’Union européenne le 29 mars Quelles chances ont-ils de trou- Bruxelles ne sont suicidaires. question irlandaise. L’Union pro- solue à la Chambre des commu- pourrait être floue et ses détails
à minuit, une fois les deux années ver un accord ? Il n’est pas inutile « Un non-accord aurait non seule- pose de faire une exception pour nes et dépend du bon vouloir précis ne seront pas tous réglés.
légales écoulées depuis la notifi- de rappeler que chacun des deux ment des conséquences économi- l’Irlande du Nord afin qu’elle reste d’une cinquantaine de députés Ce qui signifie que, fin 2019 ou
cation de son retrait par Londres. camps continue d’afficher un cer- ques très négatives, mais il alignée sur les règles du marché jusqu’au-boutistes. Si elle fait début 2020, Londres et Bruxelles
Dans cet objectif, le sommet tain optimisme. M. Barnier se dit brouillerait aussi les relations di- intérieur mais la première minis- trop de concessions à Bruxelles, pourraient de nouveau entrer
européen du 18 octobre est offi- « confiant », M. Raab estime que plomatiques pour les dix années à tre britannique refuse cette solu- pas sûr que ceux-ci la soutien- dans une « dernière ligne droite »
ciellement la date butoir. Celle-ci l’accord est « en vue ». Lundi, Em- venir », explique M. Menon. tion qui ferait exploser sa fragile nent. Cela pourrait mener à l’ef- pour faire aboutir les négocia-
a été déterminée par M. Barnier, manuel Macron disait « souhaiter Cela ne veut pas dire pour majorité parlementaire. Or, « sans fondrement du gouvernement tions. Plus qu’un risque de dé-
afin de laisser le temps aux Parle- un accord d’ici à la fin de l’année ». autant qu’il faut exclure les acci- backstop [c’est-à-dire une clause britannique, qui ouvre tous les raillement catastrophique, certes
ments britannique et européen Simple affichage ? La majorité dents de parcours, qui feraient qui évite le retour d’une frontière scénarios possibles, que ce soit toujours possible, le Brexit de-
de ratifier le texte. des observateurs parient aussi tout dérailler. Ceux-ci peuvent se « dure »], il n’y a pas d’accord », a un deuxième référendum, un vrait surtout être un processus
En vérité, les deux chambres sur un accord. « Nous pensons que produire à deux niveaux. Le pre- rappelé M. Barnier. changement de premier ministre extrêmement lent. p
ont besoin d’environ trois mois le Royaume-Uni évitera le non-- mier est évidemment entre Lon- Pour cette raison, les esprits conservateur ou l’arrivée au pou- éric albert
pour faire leur travail. Un déra- accord », estime l’agence de nota- dres et Bruxelles. Il reste de nom- sont très inquiets à Bruxelles et voir de l’opposition travailliste. et cécile ducourtieux
4 | économie & entreprise 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

La chute du prix
des métaux, un
avertissement
pour l’Afrique
Les pays du continent se doivent
de diversifier leur économie

L
es chiffres ont de quoi in- nières (BRGM). Ainsi, le cours
quiéter : – 27 % pour le moyen du cuivre en 2018 est de
zinc, – 16 % pour le platine 6 816 dollars (soit 5 834 euros) la
et – 11 % pour l’or. Depuis tonne, soit 11 % au-dessus du chif-
le début de l’année, les cours des fre moyen de 2017, note l’Interna-
principaux métaux subissent tional Copper Study Group dans
une baisse importante. Sur les son bulletin mensuel d’août. De
trois derniers mois, il en va de même, le prix de l’aluminium de-
même pour le cobalt (– 29 %) et le meure supérieur à 2 000 dollars la
cuivre (– 11 %), dont l’Afrique est tonne et celui du cobalt à
un fournisseur mondial. 60 000 dollars la tonne, des ni-
« L’industrie minière est habituée veaux historiquement élevés.
à la volatilité et, sachant qu’il peut La mine de cuivre et de zinc Bisha, au nord-ouest d’Asmara, la capitale de l’Erythrée, en février 2016. THOMAS MUKOYA/REUTERS
s’écouler sept à huit ans entre le lan- Répercussions limitées
cement et la mise en production L’ajustement auquel on assiste est général, l’exploitation minière est étendus, la conjoncture pourrait
d’un projet, elle ne s’y arrête pas, lié à divers facteurs. Il y a d’abord réalisée par des multinationales
« Au niveau de compliquer la donne. LES CHIFFRES
souligne Rory Johnston, spécia- eu un classique effet dollar : le res- étrangères. La baisse des prix est prix actuel, il n’y S’il y a consensus sur la nécessité
liste des métaux chez Scotiabank. serrement de la politique moné- avant tout synonyme de réduction de diversifier les économies pour
Cela dit, toute baisse est analysée taire américaine a entraîné une de leurs profits et, seulement par ri-
a ni entreprise contrecarrer l’instabilité des
de près. » Et soulève des interroga- appréciation du billet vert, pesant cochet, de moindres recettes fisca- ni projet cours, les avis divergent sur la fa- 60 %
tions. Comment l’Afrique du Sud, sur les cours des matières premiè- les pour les Etats africains. » La çon d’y parvenir. « On met souvent C’est la part de la production
premier pays minier du continent, res minérales. Ensuite, l’économie contraction actuelle étant modé-
en difficulté » l’accent sur la transformation lo- mondiale de cobalt que capte
peut-elle faire face ? Quel est l’im- chinoise, qui consomme la moitié rée, l’effet est modeste. « Mais si les DIDIER JULIENNE cale des matières premières, la bau- la République démocratique
pact pour la République démocra- des métaux au niveau mondial, a prix continuaient à baisser, alors la président de la société xite en alumine en Guinée par du Congo. Le cours de ce métal
tique du Congo (RDC), qui produit ralenti, refroidie par les incertitu- réduction des coûts s’intensifierait, de consulting DJR exemple, pour augmenter la valeur a chuté de près de 30 % lors des
60 % du cobalt mondial ? Quelles des liées à la guerre commerciale avec de possibles impacts sociaux, ajoutée et développer l’économie, trois derniers mois.
sont les conséquences pour la avec les Etats-Unis. Le tassement fermetures de mines ou fusions- explique Yves Jégourel, universi-
Zambie et la Guinée, exportatrices de la demande de métaux a eu un absorptions entre sociétés miniè- can Resources), plan de restructu- taire et directeur adjoint de Cy-
de cuivre pour la première et de impact négatif sur les prix. A cela res », précise M. Julienne. ration chez Impala Platinum, avec clope, un rapport annuel de réfé- 13 000
bauxite pour la seconde ? s’ajoute enfin la spéculation, les Un pays est déjà dans ce cas de fi- 13 000 suppressions d’emplois an- rence sur les matières premières. C’est le nombre d’emplois que
La chute, si elle est bien réelle, marchés pariant sur la baisse des gure. En Afrique du Sud, la chute noncées, licenciements à South Mais est-ce la bonne stratégie compte supprimer le producteur
doit d’abord être relativisée. « Les cours, un phénomène particuliè- des prix accroît la pression sur un Deep par Gold Fields. En RDC et en compte tenu des difficultés d’in- sud-africain de platine Impala
prix ont baissé par rapport à un rement visible sur le cobalt. secteur minier en crise pour des Zambie, il n’y a pas de signaux frastructures sur place et de l’ex- Platinum. Le deuxième plus gros
point haut récent atteint en 2017, Pour l’heure, les répercussions raisons structurelles (coûts de d’alarme, mais la baisse des prix trême compétitivité de la Chine producteur de platine au monde
mais ils restent supérieurs aux ni- sur le continent sont limitées. production élevés, problèmes de fait planer un risque supplémen- dans le domaine ? Les recettes mi- souffre de la baisse des prix
veaux bas de 2016 », note Patrice « Au niveau de prix actuel, il n’y a ni sécurité, conflits sociaux). Ces der- taire sur deux pays déjà en proie à nières devraient servir à l’essor de cette matière première.
Christmann, spécialiste des res- entreprise ni projet en difficulté, ré- nières semaines, les mauvaises une situation politico-financière d’autres secteurs, non liés aux ma-
sources minérales et ancien di- sume Didier Julienne, président nouvelles se sont accumulées tendue. En Guinée, au Zimbabwe, tières premières. C’est la seule façon
recteur de la stratégie du Bureau de la société de consulting DJR, ac- dans l’or et le platine : fermeture en Mauritanie et en Tanzanie, où d’échapper à leur volatilité. » p
de recherches géologiques et mi- tive dans le domaine minier. En de mine (Evander 8, par Pan Afri- des projets doivent être lancés ou nina lambert

Sony veut renforcer la convergence Téléviseurs 8K : le buzz…


entre ses contenus et ses produits et la réalité
Le nouveau PDG souhaite poursuivre la mue du groupe en un géant du divertissement

H uit K. S’il est un terme qu’il faut retenir de l’édition de


l’IFA, le grand salon de l’électronique européen, qui
s’est ouvert au public vendredi 31 août à Berlin, c’est

C’ était son baptême du


feu européen. Arrivé à
la tête de Sony en avril,
Kenichiro Yoshida était attendu à
Berlin, pour sa première appari-
portables) affiche, lui, une crois-
sance insolente de 172 % d’une
année sur l’autre. Musique, ci-
néma, électroménager… Les indi-
cateurs sont au vert. Et si la divi-
le sien à celui de géant du diver-
tissement.
Dans ce schéma, les revenus de
Sony ont vocation à évoluer.
« Nous devons dégager davantage
phonie mobile. Celle-ci enchaîne
d’année en année les pertes
(250 millions de dollars en 2017) et
ses ventes devraient encore bais-
ser. Mais il n’en est rien.
bien celui-là. Pour les non-initiés, la 8K est une définition
d’écran qui permet d’afficher 33 millions de pixels sur un télévi-
seur, soit quatre fois plus que sur les appareils dits 4K, qui cons-
tituent actuellement la norme supérieure du marché. La tech-
nologie n’est pas nouvelle, mais elle restait inaccessible. Sharp,
tion publique à l’IFA, le grand sa- sion mobile continue à accuser de revenus récurrents », plaide Certes, Sony a réduit ses ambi- le constructeur qui fait figure de précurseur, en était resté à un
lon continental de l’électronique, des pertes, cela ne suffit pas à as- ainsi le dirigeant japonais. Un tions dans ce domaine – il re- moniteur de grande taille (70 pouces, soit 177 cm de diagonale)
le 30 août. Car succéder à Kazuo sombrir le bilan de Kazuo Hirai. défi dans un secteur de l’électro- nonce à la production de masse commercialisé au prix de 12 000 euros.
Hirai, qui a dirigé le fleuron japo- Dans ces conditions comment nique, par nature cyclique. Pour et vise désormais seulement un La grande annonce du salon aura été faite par Samsung, qui
nais de l’électronique grand pu- imprimer sa marque ou seule- cela, Kenichiro Yoshida peut segment de haut de gamme –, lancera en octobre, en Europe, une télévision 8K de 65 pouces à
blic pendant six années, n’est pas ment penser à impulser une nou- compter sur des services comme mais le travail effectué dans la té- « seulement » 5 000 euros, ainsi que des modèles de 75 et
chose facile, surtout quand il velle stratégie ? « Sony n’a jamais PlayStation Network, la plate- léphonie est crucial à bien des 85 pouces à 7 000 et 15 000 euros. L’argument 8K a aussi été
s’agit de faire le show devant la été capable d’enchaîner deux an- forme de Sony, qui compte déjà égards. En particulier pour ce qui brandi par TCL, qui doit proposer un écran de 75 pouces au pre-
presse internationale. Figé au mi- nées de résultats historiques », 83 millions d’utilisateurs actifs est du développement de la 5G, mier semestre 2019 à un prix situé entre 6 000 et 7 000 euros.
lieu de la scène, lisant son promp- rappelle M. Yoshida. Pas question mensuels auxquels sont propo- auquel le groupe japonais tra- D’autres (Sharp, LG) promettent d’arriver sur le marché l’an
teur, le style du nouveau PDG pour autant de remettre en cause sés quantité de services payants, vaille activement et qui doit per- prochain, sans plus de précision. Peu importe, l’essentiel est de
tranche avec son flamboyant pré- les orientations prises jusque-là, comme PlayStation Plus, auquel mettre d’augmenter très forte- dire qu’on est de la partie…
décesseur. et auxquelles le nouveau patron a 34 millions de gamers souscri- ment les débits de communica- L’empressement des constructeurs
Pour un temps encore, la com- longtemps été associé, dans l’om- vent actuellement. tion mobile. LA 8K PERMET à se ruer sur ces nouveaux formats
paraison entre les deux hommes bre de M. Hirai, dont il fut le bras Cette technologie est primor- peut surprendre, dans la mesure où
s’imposera aux observateurs. droit de 2015 à 2018 en tant que Gestionnaire sourcilleux diale pour ce qui semble être l’un D’AFFICHER À L’ÉCRAN les consommateurs français dépen-
D’autant que Kenichiro Yoshida
prend les rênes d’un groupe au
directeur financier.
Kenzo Hirai, défendait la philo-
Idem dans la musique : « Aupara-
vant, nous vendions des disques.
des principaux paris d’avenir de
la société. Sony ne cache pas son
33 MILLIONS DE sent en moyenne 500 euros pour
l’achat d’un nouveau téléviseur. La
firmament. En avril, la société a sophie dite du kando, qu’on Aujourd’hui, on fait fructifier no- vif intérêt pour le développe- PIXELS, QUATRE FOIS taille de ces produits paraît égale-
publié les meilleurs résultats fi- pourrait traduire par « l’émotion tre catalogue de musique et de ment des véhicules autonomes, ment rédhibitoire pour beaucoup,
nanciers de son histoire, avec un par la technologie ». Kenichiro films auprès de plates-formes qui auront besoin de la technolo- PLUS QU’AVEC LA 4K sachant que le plus petit écran 8K a
bénéfice de 6,7 milliards de dol- Yoshida veut poursuivre dans comme Spotify, Amazon… », se ré- gie 5G pour ajuster en temps réel une diagonale de 165 cm.
lars (5,7 milliards d’euros) pour cette direction, voire l’étendre. jouit-il, même s’il conserve sur leurs trajectoires. Surtout, il n’existe à ce jour presque aucun contenu vidéo
l’année fiscale 2017. Un niveau de Car, pour lui, Sony peut encore ces plates-formes un regard at- S’appuyant sur l’expertise de tourné en 8K, et bien peu en 4K. Pour contourner cet écueil, les
performance difficile à soutenir. améliorer la convergence entre tentif : « Ce sont des partenaires, l’entreprise en matière de cap- constructeurs améliorent, grâce à différents procédés, la qua-
ses contenus – avec son im- mais aussi des concurrents. » teurs optiques, Kenichiro lité de l’image, quelle qu’en soit la source. Chez Samsung, un
« L’émotion par la technologie » mense catalogue de films (Sony Avec l’arrivée à la tête de Sony de Yoshida est persuadé qu’il y a là processeur la retraite à partir d’une base de 9 millions d’images
A eux seuls, le jeu vidéo et les ser- Pictures), de musique (Sony ce gestionnaire sourcilleux, qui une carte à jouer. « A mon poste, je analysées en temps réel par une intelligence artificielle.
vices financiers – que Sony Music, qui a absorbé cette année n’avait pas hésité à couper dans veux avoir une vision à long terme. Avec la 8K, les constructeurs font comme avec la 4K : ils lan-
n’opère qu’au Japon – pèsent son concurrent EMI), et de jeux les effectifs ou à se débarrasser de C’est pourquoi il nous faut d’ores et cent les produits avant même que les contenus ad hoc soient
pour plus de la moitié des profits. vidéo – et ses produits (télévi- branches au nom de la rentabilité déjà nous saisir des nouveaux dé- disponibles. « Les clients ne renouvellent leur télé que tous les six
Le secteur des semi-conducteurs seurs, casques audio, consoles (la division informatique Vaio) fis technologiques qui se présen- ou sept ans. Nous leur proposons des produits “future-proof” »,
(tous les composants que Sony de jeux, etc.) et ainsi passer du lorsqu’il était directeur financier, tent à nous. » Pas question pour se défend-on chez TCL. Comprendre : qui anticipent la générali-
fournit notamment à de nom- rang de groupe d’électronique les observateurs ne donnaient pas lui de se tourner vers le passé. p sation annoncée de la 8K à un horizon encore… indéterminé. p
breux fabricants de téléphones grand public qui a longtemps été cher de la peau de l’activité télé- vincent fagot vi. f.
économie & entreprise | 5
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Le directeur de « L’Express » 39,97 %


limogé par Altice C’est le taux de hausse des immatriculations de voitures neuves
en France en août, selon le Comité des constructeurs français d’auto-
mobiles (CCFA). Cette progression s’explique en partie par l’entrée en
vigueur, samedi 1er septembre, de tests européens d’homologation
Le renvoi de Guillaume Dubois illustre les difficultés du groupe de M. Drahi plus sévères sur les automobiles neuves, censés mieux refléter leur
consommation réelle. Certains constructeurs sont soupçonnés d’avoir
accordé de gros rabais en août sur des véhicules qui n’auraient pas pu
être commercialisés à partir de septembre, ou de les faire immatriculer

L’
Express perd sa tête. gratuit a fortement chuté : elle est marché s’est limitée à des mots », auprès de leurs propres concessionnaires afin de les écouler plus tard.
Ainsi, son directeur, M. Dubois paie passée de 12,643 millions de visi- écrivent les journalistes.
Guillaume Dubois, est le fait que la teurs uniques mensuels en jan- Plus largement, le limogeage de
débarqué par la maison vier à 9,176 millions en juin, selon M. Dubois symbolise les diffi- LI BR E- ÉC HAN GE merait] à toutes les formalités
mère de l’hebdomadaire, Altice- nouvelle formule les chiffres de Médiamétrie cités cultés du groupe de Patrick Drahi Alena : négociations de mise en conformité utiles ».
SFR, a annoncé le quotidien Les numérique par Les Echos. à relancer efficacement son pôle suspendues entre les La police a effectué mercredi
Echos, vendredi 31 août. Selon une Dans un marché difficile pour de presse écrite. Libération a éga- Etats-Unis et le Canada des constatations dans les
source interne, cette annonce n’a pas, pour les hebdomadaires et la presse pa- lement vu un dirigeant impor- Les tractations entre les bureaux parisiens d’Actes
aurait été faite au dirigeant puis à l’heure, provoqué pier en général, les ventes de L’Ex- tant, Johan Hufnagel, partir fon- Etats-Unis et le Canada pour Sud, dans le cadre de l’en-
ses adjoints dès juillet, soit moins press étaient de 243 965 exemplai- der un autre média, Loopsider. En moderniser l’Accord de libre- quête préliminaire ouverte
de trois mois après une relance du le sursaut espéré res en mars (dont 21 800 en kios- juin, le quotidien racheté en 2015 échange nord-américain par le parquet de Paris le
titre centrée sur une formule nu- que), soit 7,71 % de baisse sur un vendait 66 197 exemplaires, dont (Alena) ont été suspendues, 23 août pour déterminer si
mérique payante. an. Seul le kiosque numérique 16 000 en kiosque. Pour tenter de vendredi 31 août. Un accord les travaux d’agrandisse-
Les résultats étaient jugés déce- ser l’hebdomadaire, en 2016. Il créé par l’opérateur télécoms SFR rebondir, Libération met en place trilatéral, incluant aussi le ment, menés en 1997
vants, mais les membres de la ré- succédait au patron historique, avait apporté un peu d’oxygène. le même genre de formule numé- Mexique, est toujours à et à partir de 2012, respec-
daction se disent « consternés » Christophe Barbier, au profil rique que L’Express. Les titres portée de main, a toutefois taient le code de l’urbanisme.
par la situation et le moment beaucoup plus éditorialiste. « Errements stratégiques » avaient subi, après leur rachat, estimé Chrystia Freeland, la
choisi pour ce renvoi. Dans un M. Weill et M. Drahi n’hésitent Au sein de la rédaction, le coup est d’importants plans de départ de chef de la diplomatie cana- F I S C ALI T É
communiqué de la société des pourtant pas aujourd’hui à s’en dur. Les journalistes s’étaient salariés. dienne. Les négociations Avantages fiscaux
journalistes (SDJ), ils dénoncent séparer. « En juillet 2017, il affir- étonnés que Guillaume Dubois Il y a deux mois, le groupe de Pa- reprendront mercredi 5 sep- à Engie : le Luxembourg
« un débarquement décidé dans la mait aux équipes disposer de trois ne prenne pas la parole depuis trick Drahi a annoncé qu’il ven- tembre. Les Etats-Unis s’oppose à Bruxelles
précipitation et l’impréparation ans pour réussir la transforma- son retour de vacances, vers le dait ses titres qui ne relevaient et le Mexique se sont enten- Le Luxembourg estime ne
puisque l’actionnaire n’a pas en- tion du journal, ironise la société 20 août, alors que la rentrée était pas de l’information politique et dus dès lundi 27 août sur pas avoir fait bénéficier le
core choisi son successeur ». des journalistes. Et Alain Weill, le délicate pour le titre – et qu’il avait générale : Mieux vivre votre ar- une série d’aménagements groupe français Engie d’une
PDG d’Altice France, lui témoi- connaissance de son licencie- gent, La Lettre de L’Expansion, du traité. – (AFP.) aide d’Etat illégale et va
Audience en chute libre gnait toute sa confiance en dé- ment à venir. Sa mise à l’écart est Côté Sud, Côté Est, Côté Ouest, Lire, contester l’appréciation
Ce licenciement, encore non offi- cembre 2017. » vécue comme une mauvaise sur- Classica, Pianiste, Studio Ciné Live, ÉD I T I ON juridique de la Commission
ciel, peut en effet surprendre, car M. Dubois paie les difficultés de prise, car la nouvelle formule a de- Job rencontres, Salon du travail. La Travaux controversés européenne sur sa responsa-
Guillaume Dubois était un pro- L’Express. Sa nouvelle formule nu- mandé beaucoup de réorganisa- partie presse écrite du groupe de chez Actes Sud : l’éditeur bilité dans ce dossier, a
che d’Alain Weill, le fondateur du mérique, alimentée par les rédac- tion et de mobilisation en interne médias constitué par Patrick plaide « la négligence » annoncé son gouvernement,
groupe NextRadioTV et PDG d’Al- tions du journal papier et du site et que cette réforme est encore Drahi connaît une évolution plus La maison d’édition Actes vendredi 31 août. En juin,
tice France. Le journaliste a été Web, qui ont été fusionnées, n’a très récente. difficile que sa partie audiovi- Sud, sous le coup d’une l’exécutif européen avait
pendant dix ans l’un des diri- pas pour l’heure provoqué le sur- « M. Drahi, que voulez-vous faire suelle : le groupe NextRadioTV enquête concernant des estimé qu’après Fiat et
geants de BFM-TV, le navire ami- saut espéré. Son principe est de de L’Express ? », interpelle sans (BFM-TV, RMC, etc.) a continué travaux présumés illégaux de Amazon, Engie (dont l’Etat
ral du groupe. Après la vente de réduire la couverture de l’actua- détour la SDJ, qui regrette « des er- d’avoir de bons résultats depuis ses bureaux parisiens, quand français est actionnaire
NextRadioTV au groupe de télé- lité chaude en ligne pour se rements stratégiques », « un fonc- son rachat, même si l’aventure elle était dirigée par la minis- principal) avait bénéficié
communications de Patrick concentrer sur les contenus à va- tionnement low cost » et « un ma- dans le sport et le football reste à tre de la culture, Françoise d’« un traitement fiscal sélec-
Drahi, et le rachat du groupe L’Ex- leur ajoutée afin de générer des nagement incompréhensible ». convertir. p Nyssen, a plaidé, vendredi tif illégal » au Luxembourg
press par ce dernier, M. Dubois a abonnements. Mais ces derniers « L’ambition annoncée de faire de françois bougon 31 août, « la négligence », en concernant l’imposition
été envoyé par Altice pour redres- n’affluent pas et l’audience du site L’Express le numéro un de son et alexandre piquard assurant qu’elle « se [confor- de ses bénéfices. – (AFP.)

Tarifs 01/01/18 Tél. : 01 57 28 38 52

Bonnes Adresses
1 parution Professionnels Particuliers
Forfait 5 lignes 65€ HT 65€ TTC
Forfait 10 lignes 110€ HT 110€ TTC
Reproduction interdite

LIBRAIRE ACHÈTE
ANTIQUITÉS Service de presse, livres modernes,
*Eco participation incluse. Photos non contractuelles.

ARMOIRES LITS : DES ATOUTS À DORMIR DEBOUT ! essais, beaux-arts, livres anciens,
Nos armoires lits sont installées par des professionnels qualifiés. Pléiades, successions.
06 80 43 82 70
Le plus grand
BIJOUX
choix de
PERRONO-BIJOUX canapés-lits
ACHÈTE --------------
Mobilier de toutes époques
Anciens. Occasions argenteries.
Brillants. Pierres précieuses.
à Paris !
€*
Pianos et billards anciens
Manteaux de fourrure
Sacs à main de marque
Foulards et vêtements de marque
Création & transformation
réparations. Achats ventes.
Echanges sélectionné par le guide
À PARTIR DE
990
Briquets Dupont, Cartier ... PARIS PAS CHER
Bijoux or, argent, fantaisies --------------
Cuivres et étains anciens OPÉRA : angle bd des Italiens
Argenterie & Ménagères 4, rue de la Chaussée d’Antin

OFFRES Bibelots de vitrine & divers Tél : 01 47 70 83 61

25%
Tableaux, gravures & lithos... ÉTOILE : 37, avenue Victor Hugo

DE RENTRÉE
SUR TOUTE LA COLLECTION
Livres, photos & papiers anciens
Sculptures et vases chinois
Bouddhas, coraux, Jades
Tél : 01 45 01 67 88
Ouverts les lundis
Jusqu’au 30 septembre 2018 Tapis et tapisseries
Trophées de chasse

Photos non contractuelles.

Pendules et horlogeries
Vieux vins et champagnes        

Maison Charles Heitzmann


01 40 55 46 15 LOCATIONS STEINER, DUVIVIER, DIVA...
DÉPLACEMENT ET ESTIMATION MATELAS HAUT DE GAMME SIMMONS,
GRATUITS SUR TOUTE LA FRANCE
Paiement comptant immédiat DUVIVIER, TRÉCA...
MEUBLÉES
charlesheitzmann@free.fr INNOVATIONS RAPIDO®
www.antiquaire-heitzmann.fr
STOCKS DISPONIBLES SELON COLORIS
CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER : 3 000 M2 D’ENVIES !
Pour Clientèle INTERNATIONALE/
Paris 15e • 7j/7 • M° Javel ou Boucicaut • P. gratuit LIVRES SOCIÉTÉS, Recherchons
Canapés : 63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40 Appartements Meublés/Vides à
© www.topper.fr
Literie : 66 rue de la Convention, 01 40 59 02 10 ACHÈTE LIVRES ANCIENS LOUER/VENDRE à Paris. 3000 M2 D’ENVIES !
Armoires lits : 60 rue de la Convention, 01 45 71 59 49 du 15e au 20e siècle, bibliothèques
Le Spécialiste à Paris de la Paris 15e • 7j/7 • Le plus grand espace canapés-lits à Paris
d’érudits, éditions originales,
Dressing Celio : 143 rue Saint-Charles, 01 45 79 95 15 sciences, voyages, etc., livres 20e LOCATION MEUBLÉE LONGUE
DURÉE
63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40, M° Javel ou Boucicaut
Steiner et Leolux : 145 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81 illustrés : Chagall, Miso, Dali...
www.topper.fr Mobilier contemporain : 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81 Tél. 06 80 06 54 24 GetaHomeinFrance.Co.Uk Paris 12e • 7j/7 • 54 cours de Vincennes, 01 40 21 87 53, M° Nation
hubert.hoppenot@orange.fr Tél. : 06 09 33 91 68.

RUBRIQUE Professionnels ou particuliers,


BONNES ADRESSES Le Monde devient votre vitrine
marie-cecile.bernard@mpublicite.fr - 01 57 28 29 94
POUR VENDRE, VOULEZ-VOUS LE BON PLAN OU LE MEILLEUR ?
6 | idées 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Minima sociaux, assurance-chômage, insertion des jeunes…


les pistes du gouvernement sont contestées par certains experts

Une rentrée sociale à hauts risques


L’accompagnement, chaînon
manquant des réformes
En prônant la « mise au travail » situation serait catastrophique, compte
des chômeurs et des exclus, le tenu des taux de pauvreté déjà impor-
tants en Europe (près de 20 % en Alle-
gouvernement dit suivre la voie magne, 22 % au Royaume-Uni, 18,2 % en
des réformes menées ailleurs en France, 17,6 % au Danemark, selon le
taux standardisé d’Eurostat en 2017).
Europe. Mais elles n’y ont pas fait Si les pays recourent aux mêmes
leurs preuves, souligne le techniques économico-administrati-
ves, leurs systèmes sont en fait très dif-
sociologue Jean-Claude Barbier férents, par leur générosité, par leur
histoire et par la légitimité politique
dont ils jouissent dans le public. Les
Par JEAN-CLAUDE BARBIER politiques danoise et suédoise sont
plus efficaces et plus généreuses de-
puis plus de vingt ans. Les politiques

L es buts des politiques de lutte


contre le chômage et l’exclusion
sociale sont a priori identiques
dans la plupart des pays européens, et
font d’ailleurs l’unanimité chez les éco-
britanniques sont les plus chiches et
exigeantes vis-à-vis des chômeurs et
des indigents, et ce depuis le XIXe siè-
cle. Les politiques allemandes sont
censées avoir trouvé le carré magique
nomistes classiques : il faut plutôt four- depuis la réforme Schröder de 2004 –
nir du travail aux chômeurs et aux per- c’est du moins ce qu’on pense en
sonnes pauvres que de leur donner des France, mais pas en Allemagne… NINI LA CAILLE
subsides. Ce principe de l’« activation »
réunit aussi la classe politique, à droite, LOIN DES ESPOIRS NAÏFS
à gauche et le « nouveau monde », pour Cette diversité s’organise toutefois vail. L’OCDE, une organisation pour- irrésolue, malgré le succès économique tions informatiques à distance avec les
rompre avec ce qu’on appelle en France autour d’une grande opposition : d’un tant très favorable à ce principe, a, ces et le recul du taux de chômage : celle des bénéficiaires, sanctions multiples)
l’« assistanat ». C’est aussi le mot d’or- côté la doctrine très britannique du di- dernières années, modéré ces espoirs chômeurs de longue durée. Globale- apparaissait il y a quelques années
dre du premier ministre le 26 août lors- gital design prônée par les partisans du exagérés. Pour John Martin, l’un de ses ment, ces derniers (généralement des comme la solution idéale. Au regard de
qu’il répète, dans Le Journal du diman- tout-informatique, censé doter les bé- spécialistes éminents, les politiques personnes peu qualifiées) ne trouvent l’expérience des pays scandinaves, de
che : « Nous faisons le choix du travail. » néficiaires d’outils numériques à dis- sont très variables de pays à pays, pas d’emploi et sont coincés au chô- l’Allemagne et du Royaume-Uni, cette
Pourtant, dans tous les pays de tance pour les rendre le plus autono- même si elles combinent toujours des mage, car les emplois créés sont occu- combinaison ne fait en réalité plus re-
l’Union européenne, les gouverne- mes possible, tout en étant « guidés » politiques d’activation, des stratégies pés par des chômeurs de courte durée. cette. Le bilan des réformes européen-
ments maintiennent en réalité leur as- (incités) par une palette de sanctions ri- de contrainte de recherche d’emploi et Matthias Knuth, chercheur à l’univer- nes montre qu’il faut désormais don-
sistance – certes réduite, mais encore si- goureuses. De l’autre, l’accompagne- des systèmes de prestations (« Activa- sité de Duisburg, en Allemagne, estime ner toute l’attention au contenu de l’ac-
gnificative – aux chômeurs et aux ex- ment adapté des bénéficiaires, répartis tion and active labour market policies ainsi que le « paradigme de l’activa- compagnement et à la lutte contre les
clus, sans laquelle l’accès à un mini- en groupes plus ou moins proches du in OECD countries : stylized facts and tion » est épuisé et qu’il faut désormais freins à l’emploi, en tout premier lieu la
mum de revenus serait impossible, marché du travail, afin de les aider par evidence on their effectiveness », construire, pour préserver la dignité des faiblesse des qualifications. Ce serait là
pour des proportions significatives de des services appropriés à leurs besoins, Policy Paper no 84, IZA, 2014). Il souli- personnes, des programmes spéciaux le véritable enjeu de la politique d’in-
la population. Sans cette assistance, la comme au Danemark. gne cependant deux points essentiels, d’emplois centrés sur l’accompagne- vestissement social prônée par Agnès
Le 21 juin, Agnès Buzyn, ministre des qui constituent de puissants freins à ment et la formation pour ceux qui Buzyn (qu’elle a défendue dans une tri-
solidarités et de la santé, indiquait en- l’emploi : la façon dont la garde d’en- sont les plus en difficulté (« Kernpunkte bune intitulée « Il faut repenser notre
core avec raison : « L’accompagnement fants est adaptée et conçue et la place eines dauerhaften Sozialen Arbeits- modèle social », Le Monde du 15 juin). p
SI L’OCDE PRÔNE constitue le complément indispensable des programmes pour les personnes marktes », avril 2017, ResearchGate). En
à notre système d’aides sociales, c’est la handicapées. Plus généralement, si France, le Conseil national de lutte con-
UNE POLITIQUE clé de la transformation de notre mo- l’OCDE prône une politique d’investis- tre l’exclusion (CNLE) attire depuis long- ¶
D’INVESTISSEMENT dèle social. » La tâche n’en est pas
moins très ardue, pas seulement en
sement social, par contraste avec les
politiques traditionnelles d’assistance,
temps l’attention sur les « freins à l’em-
ploi », soulignant qu’il n’y a pas de
Jean-Claude Barbier (CNRS)
est professeur émérite
SOCIAL, ELLE RECONNAÎT France. S’il ne fait aucun doute que elle reconnaît que les recettes ne sont mode d’activation magique (avis du de sociologie à l’université Paris-I-
l’enjeu d’accompagner vers le travail et pas automatiquement disponibles. CNLE sur le Programme national de ré- Panthéon-Sorbonne et auteur
QUE LES RECETTES l’emploi le maximum de chômeurs et C’est ce que montrent les résultats de forme, avril 2017). notamment de « L’Assistance
de personnes pauvres est essentiel, la la politique allemande, si souvent prise Le triptyque mis aujourd’hui en en Europe, traits européens
NE SONT PAS comparaison des politiques en Europe en exemple par les « réformateurs » avant par les promoteurs de la réforme d’une réforme et persistance
AUTOMATIQUEMENT montre qu’on est loin des espoirs naïfs français. Les spécialistes ont montré sociale en France (simplification par de la diversité des systèmes (1988-
de l’époque de Tony Blair sur les effets que, dans ce pays, les réformes dites fusion et versement automatique des 2017) » (Revue française
DISPONIBLES bénéfiques de l’activation par le tra- Hartz ont laissé une question centrale prestations, systématisation des rela- des affaires sociales, 2017)

Les faux débats du plafonnement des indemnités-chômage


le plus élevé d’Europe (12 860 euros par transforment une démission en rupture diminution du plafond. Un délai de ca-
L’économiste Bertrand Martinot met en garde contre mois, contre 6 000 en Allemagne, 4 300 conventionnelle pour prendre quelques rence porté par exemple à un mois au
les critiques portant sur le niveau élevé des allocations aux Pays-Bas, 3 600 en Espagne…). semaines de vacances entre deux em- minimum (au lieu de sept jours) pour
Quant au cadre français, il finance doré- plois grâce à des allocations de 4 000 ou les hauts revenus pourrait s’avérer très
versées aux cadres en recherche d’emploi navant l’assurance-chômage par la CSG, 5 000 euros par mois. Mais, pour citer efficace pour éviter certains abus. Et il
donc sans aucun plafond. Jean Gabin dans le film Le Président : « Il ne remettrait pas en cause le fondement
Par conséquent, une discussion ne y a aussi des poissons volants, mais ils ne assurantiel du système qui, rappe-
Par BERTRAND MARTINOT lors, les propositions visant à abaisser ce portant que sur le plafond des alloca- constituent pas la majorité du genre. » lons-le, n’a pas pour objet d’être un outil
plafond semblent pleines de bon sens : tions et oubliant le plafond à l’intérieur Plus sérieusement, on notera que seuls de redistribution des richesses.
faire des économies, diminuer une allo- duquel sont calculées les contributions environ 20 000 chômeurs indemnisés Enfin, ces propositions détournent l’at-

L’ assurance-chômage, on le sait,
est un sujet techniquement et
politiquement redoutable. Ce
dossier comporte un invariant : tout
bon débat politique sur ce thème com-
cation pour les « riches » (on se rappelle
que pour François Hollande, en 2011, la
richesse commençait avec un revenu de
4 000 euros par mois), diminuer les ef-
fets d’aubaine (éviter que des chômeurs
est singulièrement biaisée : on pourrait
plaider un plafonnement plus bas des al-
locations si, comme dans tous les pays,
on plafonnait les contributions dans les
mêmes proportions. Dans un tel sys-
touchent une allocation supérieure à
4 000 euros net, et que le nombre d’allo-
cataires atteignant le fameux plafond de
6 200 euros net – qui doivent avoir perçu
un salaire brut mensuel de plus de
tention sur les vrais sujets qui « plom-
bent » l’assurance-chômage et partici-
pent du mauvais fonctionnement du
marché du travail français : le cœur du
problème ne porte pas sur les longues
mence par la question de l’indemnisa- richement dotés, facilement employa- tème, les cadres supérieurs, qui cotise- 12 860 euros – doit se compter en centai- durées d’indemnisation (le fantasme du
tion des salariés à haut salaire. Cette ren- bles, « prennent des vacances » sur le raient peu, contracteraient librement nes. Au total, le nombre d’abus flagrants chômeur aisé et très employable qui
trée ne fait pas exception à cette règle, dos de l’assurance-chômage). Il reste des assurances privées si le niveau d’al- à ces niveaux d’indemnisation ne doit prend de longues vacances), mais sur les
avec les propositions portées récem- qu’elles soulèvent quelques redoutables location en cas de chômage leur parais- pas excéder quelques milliers… périodes d’alternance d’emplois courts
ment par certains députés La Républi- questions de principe. sait trop faible. Mais baisser les alloca- Le cœur du problème ne porte pas sur et d’épisodes de chômage que le système
que en marche (LRM) de diminuer le tions en laissant inchangé le niveau de les longues durées d’indemnisation (le actuel tend à encourager. Espérons que le
plafond des allocations. LE LEVIER DU DÉLAI DE CARENCE cotisation serait assez inique, surtout fantasme du chômeur aisé et très em- débat qui s’ouvre va se concentrer sans
Plus précisément, le débat se focalise Premièrement, le niveau très élevé du s’agissant de salariés déjà largement ployable qui prend de longues vacances), tabou sur ces vrais enjeux. p
sur le niveau maximal des allocations- plafonnement des allocations pour les contributeurs nets au système (car ils mais sur les périodes d’alternance d’em-
chômage pour les salariés à hauts reve- cadres n’est que la contrepartie du ni- sont peu fréquemment au chômage). plois courts et d’épisodes de chômage.
nus antérieurs, soit 6 200 euros net veau de plafonnement des cotisations Deuxièmement, l’ampleur du phéno- Si, toutefois, on souhaite les combat- ¶
mensuels. Un tel montant interpelle na- elles-mêmes : en France, un employeur mène que l’on cherche à combattre doit tre, il vaut mieux alors utiliser le levier Bertrand Martinot est ancien
turellement s’agissant d’une dépense paye les plus lourdes cotisations d’assu- être remise à sa juste proportion. Bien du délai de carence entre la rupture du délégué général à l’emploi et à la for-
sociale et c’est, de loin, le plafond le plus rance-chômage d’Europe (4 % du salaire entendu, il y a des cadres à haut salaire contrat de travail et le commencement mation professionnelle (2008-2012).
élevé de toute l’Union européenne. Dès brut), dans la limite du plafond de salaire qui, en collusion avec leur employeur, de l’indemnisation plutôt que celui de la Il collabore à l’Institut Montaigne
idées | 7
0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

SOS CONSO
CHRONIQUE PAR RAFAËLE RIVAIS

Des jeunes Européens ment national ou La France insoumise. Ce


primat des sujets économiques et sociaux,
Ryanair : les passagers
radicalisés… ou délaissés ? et la relative absence de lien entre ces ques-
tions et celles, pourtant très présentes dans
le débat public, d’immigration et de libéra-
invités à se rebiffer
lisme se retrouvent aussi dans les jeunesses
Le vote des 18-30 ans en faveur des partis radicaux est moins d’Italie et d’Espagne. Selon les enquêtes me-
motivé par le rejet de l’immigration ou de la mondialisation nées pendant la campagne législative ita-
que par la baisse des revenus et la hausse du chômage lienne, le vote de la jeunesse pour le M5S
admet comme origines le taux de chômage
et les bas revenus dans 66 % des cas, bien
avant les questions de corruption ou de re-
P eu soucieuse de malme-
ner ses passagers, Ryanair,
la compagnie irlandaise
à bas coût, a annoncé le 26 juillet
« LES ANNULATIONS
DE VOLS SONT DUES
Par LOUIS BOILLOT et QUENTIN SAUZAY Mouvement 5 étoiles (M5S), une audience nouvellement politique. En Espagne, le chô- qu’elle ne verserait pas, à ceux À DES CIRCONSTANCES
comparable à la mobilisation des jeunes mage endémique des jeunes (autour de dont les vols ont été annulés ou
pour Podemos, en Espagne, en 2015 et 2016. 40 %) conduit toujours près d’une majorité retardés cet été, les indemnisa- EXTRAORDINAIRES,

U ne grande majorité des enquêtes


électorales menées en Europe de
l’Ouest depuis 2015 dressent le
constat suivant : les jeunes de 18 à 30 ans
votent – lorsqu’ils votent – pour des forces
Si l’on s’intéresse aux motivations de ces
jeunes, une préoccupation semble cepen-
dant s’exprimer majoritairement : l’atta-
chement à la redistribution de la richesse. Il
s’agit, par exemple, de la question des reve-
d’entre eux à soutenir le discours très redis-
tributif de Podemos.
On peut conclure de ces chiffres que la
jeunesse reste majoritairement attachée au
modèle européen d’intervention publique
tions auxquelles ils ont en prin-
cipe droit – de 250 à 600 euros,
selon leur trajet. Son PDG,
Michael O’Leary, espérait sans
doute ainsi les décourager de
QUI N’AURAIENT PAS
PU ÊTRE ÉVITÉES »
MICHAEL O’LEARY
politiques radicales, critiques du projet nus décents pour les jeunes (Espagne, Italie) comme moteur potentiel de la redistribu- faire toute demande. C’était tou- PDG de Ryanair
européen et du libre-échange. ou de l’accès à l’enseignement supérieur et tion des richesses. Les élections européen- tefois oublier que les passagers
Il existe aujourd’hui une littérature im- à la formation (Grande-Bretagne, France). nes de 2019 ne pourraient-elles pas être ne sont plus seuls : il existe, de-
portante sur l’attrait des populations vul- l’occasion de relancer quatre grandes politi- puis quelques années, de nom- de TUIfly avait annoncé un plan
nérables pour les thèses protectionnistes. « L’EFFET GÉNÉRATION » ques qui rendraient au projet d’Union l’ad- breuses sociétés spécialisées de restructuration, non par l’in-
En revanche, les analyses du comporte- Quelques années après les coupes budgé- hésion de la jeunesse en s’adressant à leurs dans l’assistance au recouvre- termédiaire d’un comité d’entre-
ment électoral des jeunes se limitent à une taires drastiques dans les universités bri- véritables préoccupations ? ment de leurs indemnisations prise, comme elle l’aurait dû,
approche sociologique ou décrivent un tanniques, l’accès à l’enseignement supé- – L’Europe sociale, qui doit renvoyer à des – AirHelp, plate-forme améri- mais par une lettre personnelle
« effet âge » les portant à voter très à rieur reste en effet aujourd’hui le principal politiques concrètes profitant à de nom- caine créée en 2013, qui se pré- envoyée à chacun des employés.
gauche… ou très à droite. La jeunesse reste- facteur du retour de popularité du Labour breux jeunes travailleurs, comme la régula- sente comme le leader mondial A partir du 1er octobre 2016,
rait ce corps social indéfini, aux aspirations chez les jeunes. C’est ce que le politiste tion du travail détaché. du marché, Flightright, qui re- un grand nombre de ceux-ci
contradictoires et sans identité politique italien Nicola Maggini décrit comme « l’effet – La construction d’un service public vendique le titre de leader euro- s’étaient mis en congé maladie,
forte. Elle se donnerait, par romantisme, au génération », lorsque le passé proche vécu a européen d’enseignement supérieur, péen, Air-indemnité, RefundMy- ce qui avait provoqué retards
premier tribun venu. une incidence forte sur le comportement garantissant l’accès à coût réduit aux étu- Ticket, Skymediator… Elles se et annulations de vols. Le 7 octo-
Le traitement médiatique du vote des électoral (Young People’s Voting Behaviour des universitaires à travers l’harmonisation chargent des démarches néces- bre 2016 au soir, la direction avait
jeunes ne permet pas non plus de se rendre in Europe, Palgrave Macmillan, 2017). du coût des études et l’accès à des crédits à saires, y compris, si nécessaire, trouvé un accord avec les repré-
compte des tendances lourdes à l’œuvre. Au Encore au Royaume-Uni, le vote pro-euro- taux zéro pour les financer. auprès des tribunaux, et se ré- sentants du personnel, et les ma-
Royaume-Uni, beaucoup a été écrit sur la péen des jeunes s’explique en partie, selon – L’aide aux régions sinistrées, en inscri- munèrent en prélevant une com- lades avaient aussitôt recouvré
jeunesse « ouverte et connectée » qui a voté une étude de l’Institute for Public Policy vant dans le droit communautaire le prin- mission sur les sommes versées la santé. TUIfly avait refusé d’in-
contre le Brexit (2016) et pour le Labour Research (Leaving the EU. Not the European cipe d’une compensation financière versée aux voyageurs. Elles ont donc demniser les passagers affectés
(2015). En France, c’est le désamour de la Model ?, 2018), par une peur de perdre les aux régions subissant une délocalisation de tout intérêt à ce que ces derniers par la brusque épidémie de son
jeunesse pour les partis traditionnels qui a standards sociaux d’appartenance à sites de production vers une autre région fassent valoir leurs droits. personnel, au motif qu’elle avait
fait l’objet d’un traitement important (seu- l’Union et à l’espace économique européen. de l’Union. Le fonds européen de formation AirHelp invite donc les passa- été confrontée à une « circons-
lement 9 % des jeunes inscrits ont voté En France, le vote pour Jean-Luc Mélen- professionnelle pourrait être mobilisé en gers – « 270 000 », estime-t-elle – tance extraordinaire », à savoir
pour les candidats LR et PS), tandis que chon et Marine Le Pen a représenté plus de direction des régions touchées et ses fonds affectés par les douze jours de l’absence de préavis, qui ne lui
l’élection d’un président jeune a infusé la moitié des suffrages exprimés par la jeu- augmentés. grève de juillet et août, à récla- avait pas permis d’affecter les
l’idée d’un soutien juvénile fort. En Italie, nesse au premier tour de la présidentielle. – La mobilité pour tous, en étendant, à mer les « 78 millions d’euros » qui non-grévistes sur certains vols.
près de 40 % des 18-24 ans ont choisi le Les premières études détaillant les motiva- l’instar de ce que propose l’Institut Jacques leur seraient dus. La société alle- La Cour de justice de Luxem-
tions de ces jeunes « radicaux » n’indiquent Delors, le programme Leonardo à un « Eras- mande Flightright fait de même. bourg a, à cette occasion, indiqué
ni front anti-immigrés ni détestation du mus pro » offrant aux jeunes apprentis une Elle indique avoir engagé une qu’il faut « deux conditions cumu-
marché unique, mais la préoccupation de partie de leur formation en alternance dans action en justice contre Ryanair latives » pour qu’un événement
UNE PRÉOCCUPATION voir diminuer son niveau de vie – le revenu un autre pays membre. p auprès du tribunal de Francfort, puisse être qualifié de « circons-
SEMBLE S’EXPRIMER disponible des jeunes baisse depuis les an-
nées 1980 – ou l’espoir d’accéder à un em-
le 14 août. Elle accuse, en effet,
Ryanair d’avoir violé
tance extraordinaire » : première-
ment « il ne doit pas être, par sa
MAJORITAIREMENT : ploi protecteur – près de 90 % des nouvelles ¶ le règlement européen 261/2004, nature ou son origine, inhérent
embauches en France ne se font pas en CDI. Louis Boillot est économiste. qui prévoit ces indemnisations. à l’exercice normal de l’activité de
L’ATTACHEMENT Imputer ces problèmes à l’Union euro- Quentin Sauzay est avocat. la compagnie aérienne » ; deuxiè-
À LA REDISTRIBUTION péenne ou à la mondialisation est beau-
coup moins fréquent chez ces jeunes que
Tous deux sont militants associatifs à
ECHO (Expertises citoyennes horizonta-
LE PRÉCÉDENT TUIFLY
M. O’Leary le conteste. Il rappelle
mement, « il doit échapper à la
maîtrise effective de celle-ci ».
DE LA RICHESSE chez leurs aînés votant pour le Rassemble- les), lobby participatif et citoyen qu’aux termes de ce règlement Dans l’affaire TUI, la Cour a es-
(article 5), le versement de la timé qu’aucune n’était remplie.
compensation n’est pas obliga- En effet, a-t-elle expliqué, d’une
toire, lorsque « l’annulation est part, « les restructurations
due à des circonstances extraor- et réorganisations font partie des
dinaires, qui n’auraient pas pu mesures normales de gestion des

Pour une politique territoriale de la jeunesse être évitées, même si toutes les
mesures raisonnables avaient été
prises ». Or, il assimile la grève
entreprises », y compris si ces en-
treprises sont des compagnies
aériennes ; les conflits sociaux
des pilotes à une circonstance qu’elles entraînent peuvent
Les dispositifs en faveur des jeunes doivent privilégier extraordinaire. Un porte-parole donc être considérés comme
la mobilité comme moyen d’accéder au droit commun, estime de sa compagnie a ainsi affirmé « inhérents » à l’activité de ces
que « l’indemnisation n’est dernières. La Cour a jugé, d’autre
le haut fonctionnaire et documentariste Quentin Jagorel mun. Lutter contre « l’assignation à rési- pas due quand le syndicat agit part, que la « grève sauvage » du
dence », pour reprendre l’expression du de manière déraisonnable personnel, bien qu’intervenant
gouvernement, c’est donner la possibilité à et totalement hors du contrôle au mépris de l’obligation légale
Par QUENTIN JAGOREL fins professionnelles ou académiques, leur chaque jeune d’échapper s’il le veut aux dé- de la compagnie aérienne ». de préavis, n’échappait pas à la
permet de construire un parcours de vie terminants de l’endroit où il se trouve. Au contraire, les sociétés d’as- maîtrise effective de TUIfly : elle
individuel. Or ils ne sont pas égaux face à De même, les politiques publiques ont sistance aux passagers considè- « trouvait son origine » dans

L a jeunesse est souvent affichée


comme une priorité politique et
constitue une cible privilégiée des
réformes sociales lancées ou proposées,
comme l’apprentissage, la garantie jeunes,
la mobilité : certains sont parfaitement
mobiles (notamment dans les centres),
d’autres sont contraints par l’insuffisance
des moyens de locomotion dans leur terri-
toire, d’autres cumulent freins matériels et
trop souvent abordé la jeunesse comme un
sujet en soi, alors qu’il s’agit d’éducation, de
sport, de culture, de transports, de sécurité,
d’emploi… L’approche sectorielle, souvent
centrée sur les loisirs et l’introduction à la
rent que la grève du personnel
d’une compagnie aérienne ne
constitue pas une circonstance
extraordinaire ; elles affirment
même que la Cour de justice de
« l’annonce surprise » de la déci-
sion de restructuration, et elle
« avait cessé » à la suite d’une
négociation.
Le cas Ryanair est différent de
les plans de formation ou le service civi- psychologiques à la mobilité et se replient vie citoyenne, n’est pas non plus suffisante. l’Union européenne en aurait celui de TUI, puisque les grèves
que. Le plus souvent pourtant, la question sur leur espace immédiat. Or, si la notion de transversalité est pré- ainsi jugé, le 17 avril, à l’occasion de cet été n’ont pas été déclen-
des jeunes est posée en termes généraux, sente dans les discours, les freins liés aux de l’affaire Helga Krüsemann chées par une mesure de restruc-
sans tentative de la croiser avec les déter- AU-DELÀ DES DÉTERMINISMES coûts de coordination entre les acteurs res- contre TUIfly. Ce n’est pas exact. turation, et qu’elles ont été an-
minants territoriaux qui façonnent la di- La réponse que doivent apporter les pou- tent considérables. Une politique intégrée Cette juridiction a seulement noncées à l’avance. Néanmoins,
versité d’une catégorie trop souvent pré- voirs publics tient dans une expression de la jeunesse passe nécessairement par été appelée à dire si la grève le raisonnement que devrait sui-
sentée comme un bloc. Car le territoire est simple et malheureusement galvaudée : une coopération entre acteurs (Europe, sauvage lancée par le personnel vre la Cour, si elle était saisie
une expérience concrète que vit chaque l’égalité des chances, c’est-à-dire donner à Etat, collectivités, associations) autour de de la compagnie aérienne d’une question préjudicielle,
jeune dans son parcours personnel : il est chacun les moyens de vivre dans son terri- projets communs et durables. TUIfly, en octobre 2016, dans serait le même. Elle devrait dire
tout à la fois un catalyseur et un révélateur toire selon une modalité réellement choi- Enfin, les jeunes de certains territoires des conditions si le risque de grève de pilotes
des inégalités sociales, tant en matière de sie, au-delà des injonctions et des détermi- périphériques ressentent un fort déficit de très particulières, constituait réclamant des contrats de droit
parcours scolaire et universitaire que d’ac- nismes. Au nom de la cohésion des représentation et d’écoute dans les institu- une circonstance extraordinaire. local plutôt que des contrats de
cès à l’emploi et au logement. territoires, nous avons appliqué pendant tions. Un corollaire à toute politique de la Les faits étaient les suivants : droit irlandais est inhérent à
Aujourd’hui en France, les activités, les des années des politiques spécifiques aux jeunesse est de leur donner massivement le 30 septembre 2016, la direction l’exercice normal d’une activité
savoirs et les richesses se concentrent dans zones rurales ou aux quartiers. La priorité la parole, dans le cadre associatif comme de transporteur aérien. Et si les
quelques grandes métropoles, elles-mê- devrait plutôt être de favoriser l’accès de dans les instances de délibération politi- grèves coordonnées des pilotes
mes situées dans les régions les plus dyna- tous au droit commun, plutôt que de créer que. Cette participation accrue permettrait d’Irlande, d’Allemagne, des Pays-
miques. La question territoriale se penche des régimes d’exception. Les politiques ci- à la fois de s’assurer de l’adéquation des Il existe Bas, de Suède et de Belgique
de plus en plus sur la tension entre centre blées génèrent souvent l’incompréhension politiques publiques aux besoins et d’en échappaient à la maîtrise effec-
et périphérie. Or les deux tiers des jeunes des autres secteurs de la société. Les ruraux favoriser l’acceptabilité. p
de nombreuses tive de Ryanair. Pour Flightright,
vivent actuellement dans un espace qui regrettent, par exemple, de ne pas jouir sociétés la réponse est négative : « Rya-
peut être qualifié de périphérique : ban- d’un équivalent de la politique de la ville. nair a provoqué cette grève, par
lieue, espace périurbain, villes petites ou En revanche, lutter contre les séparations ¶ spécialisées dans de longues années de dumping
moyennes, ruralité. spatiales par les aides à la mobilité, par Quentin Jagorel, haut fonctionnaire, l’assistance au salarial et par sa tactique d’épui-
La mobilité quotidienne des jeunes est la l’adaptation des tracés de transports en réalisateur et responsable du pôle sement progressif dans les négo-
condition de leur insertion et de leur auto- commun, etc., permet de créer les condi- politique de la ville et des territoires
recouvrement des ciations avec les syndicats. » p
nomie. Et leur mobilité résidentielle, à des tions d’un égal accès de tous au droit com- au sein du think tank Démocratie vivante indemnisations rafaële rivais
8 | MÉDIAS&PIXELS 0123
DIMANCHE 2 - LUNDI 3 SEPTEMBRE 2018

Sophia Chikirou : « J’ai les preuves, je n’ai pas peur »


La cofondatrice du Média s’exprime sur le conflit qui agite la WebTV proche de la gauche alternative

2017, Mediascop a mis en place la


ENTRETIEN communication et la campagne

L’
été fut chaud au Média. de levée de fonds. Une dizaine
En juillet, Sophia Chi- de personnes ont permis de ré-
kirou, l’une des figures colter près de 2 millions d’euros.
de cette Webtélé de la Entre janvier et mars, une sala-
gauche alternative lancée en jan- riée à temps plein de Mediascop a
vier, a été poussée vers la sortie à rédigé les contrats de travail et,
l’issue d’un séminaire mouve- entre janvier et juin, Mediascop
menté, provoquant un grand dé- a mis à disposition du matériel.
ballage sur les réseaux sociaux. Enfin, j’ai été bénévole pour les
Celle qui a indiqué qu’elle rejoi- deux mandats sociaux que je dé-
gnait La France insoumise (LFI) tenais au Média : ce que j’ai fac-
dans le cadre de la campagne turé pour Mediascop, c’est une
pour les élections européennes fonction de directrice de la straté-
de mai 2019 s’exprime publique- gie et de la communication, pour
ment pour la première fois et ré- un salaire net de 3 300 euros que
pond aux accusations. me versait Mediascop.
Sophia
La télé que vous avez créée Pourquoi avoir attendu le Chikirou,
a donné cet été le spectacle dernier moment pour exiger par ailleurs
d’un psychodrame et d’un ces remboursements ? propriétaire
déballage public. Pourquoi ? Jusqu’en mai, je n’avais pas ac- de la société
J’ai deviné dès les premières cès aux moyens de paiement, de commu-
heures le tour que ce séminaire Gérard Miller les conservait chez nication
allait prendre. J’avais pris soin lui. Les frais ont été avancés par Mediascop,
d’envoyer le planning de ces ren- Mediascop et par moi, à titre per- en septembre
contres à tous les participants, di- sonnel. Les deux factures dont il 2017.
rection et rédaction. Mais, dès le est question dans notre conflit, ce FRED KIHN/
premier jour, Gérard Miller [co- sont les remboursements des ADOC-PHOTOS
fondateur du Média], le président frais que j’avais avancés.
de l’association [qui a démissionné
depuis], a lancé : « On ne va pas Vos adversaires menacent
faire ça du tout. » Je connais bien ce de publier les livres de
procédé politique, où l’on décide, comptes…
comme dans les AG des années Qu’ils le fassent ! C’est pour cela
1970, de tout « bordéliser »… que j’ai demandé dès le 2 juillet
un audit externe, qui apparem-
On vous accuse d’avoir mis ment n’est plus à l’ordre du jour,
en péril l’existence du Média. si j’en crois une récente vidéo. Je
Vos adversaires évoquent suis convaincue que l’audit, s’il
un possible abus de bien avait lieu, permettrait de révéler
social. Que répondez-vous ? des finances saines et confir-
Ma société de communication, merait que, dès le 16 octobre,
Mediascop, n’a réalisé aucun gain 80 000 euros hors taxes étaient
dans cette affaire : elle en a même provisionnés pour Mediascop. Je
perdu, car en raison de mon enga- suis choquée de ces accusations
gement, je n’ai pas pu réaliser sans preuves, de ces mensonges
par exemple une campagne de et calomnies répandus.
communication politique au
Mexique ni travailler avec La Donc, pour vous, Gérard Miller
France insoumise. On prétend ment ?
que la facture que j’ai présentée Oui, il ment.
[pour un montant de 67 146 euros
TTC] met en danger Le Média ? Avez-vous saisi la justice ?
Le chiffre d’affaires de cette télé- Nous en sommes pour le
vision est de 2,6 millions d’euros, moment au stade des mises en
elle possède une trésorerie de demeure, mais je suis prête à aller grammes en lançant des émis- « la presse ne cherche plus Pour Charlotte Girard,
300 000 euros. Juste avant d’être au tribunal de commerce, voire sions culturelles. C’est un métier,
« Ma société de la vérité » ? responsable du programme
révoquée, le 24 juillet, j’avais si- au pénal, pour faire valoir mes chef d’entreprise ! La nouvelle di- communication, Je suis d’accord avec lui. Ce que de LFI, votre arrivée dans la
gné un contrat de prêt leasing droits et me défendre. Et je réflé- rection n’en compte aucun. L’ar- je vis en ce moment avec des campagne européenne n’a
avec la banque pour un montant chis à une plainte en diffamation. gent qui rentre, c’est celui récolté
Mediascop, journalistes – il est vrai qu’avec « jamais été discutée ».
de près de 200 000 euros. Il n’y a sous ma direction. Quelles recet- n’a réalisé aucun Gérard Miller on a créé cette si- Je l’ignorais. Je suis en lien avec
eu aucun abus de bien social. Votre gouvernance solitaire tes nouvelles va trouver la nou- tuation – ressemble à un tribu- Younous Omarjee [député euro-
C’est de la dénonciation calom- a été mise en cause. velle équipe ?
gain dans cette nal populaire. On m’insulte, je péen LFI sortant] et Manuel Bom-
nieuse, j’ai tous les éléments de Je me suis investie en tant que affaire : elle en deviens une sorcière, une « Ra- pard [désigné parmi les têtes de
preuve et je n’ai pas peur. chef d’entreprise. La question A chaque fois qu’une critique chida Dati de gauche », encore liste pour les européennes]. J’en
était de savoir comment on ren- s’élève contre Jean-Luc
a même perdu » qu’être Rachida Dati n’est pas discute avec eux. Sur la cam-
Mais comment justifiez-vous dait pérenne la structure. Le Mélenchon ou naguère contre forcément une injure. C’est pagne, je n’ai pas encore eu de
ces honoraires ? Média ne peut vivre et s’affirmer Le Média, vous insultez d’une violence extrême. contact avec Charlotte Girard.
Au début, c’est Mediascop qui a que s’il devient une société les journalistes sur les réseaux D’ailleurs, je me suis désintoxi-
payé le loyer du Média. Gérard coopérative. J’ai passé un temps sociaux. Etes-vous d’accord quée de Twitter cet été. J’ai été Quel sera votre rôle ?
Miller a signé le passage du bail. fou à en poser les fondations. avec le président, Emmanuel parmi les premières à m’in- Je peux vous parler de mon rôle
Entre septembre et décembre Je voulais aussi diversifier les pro- Macron, quand il dit que téresser aux réseaux sociaux, au niveau européen. J’ai dis-
mais aujourd’hui, les responsa- cuté des prochaines élections, dé-
bles politiques et les journalistes but juin, avec Podemos. Jean-Luc
sont débordés et aspirés par eux. Mélenchon a acté ça fin juin à Ma-
La nouvelle direction veut tourner la page des guerres intestines Un journaliste du Média a parlé
drid, avec Pablo Iglesias [secrétaire
général de Podemos et ex-député
d’une guerre entre « commu- européen]. Notre projet, c’est : com-
le média avait pour objectif de révolu- de gouvernance solitaire et d’avoir vidé les La nouvelle direction met en avant le fait nautaristes » et « républi- ment on construit une histoire
tionner la façon d’informer, en proposant caisses. Elle nie ces attaques et menace de qu’elle bénéficie du soutien de la grande cains ». La nouvelle directrice, commune ? Nous sommes accusés
une structure alternative qui soit de gau- saisir la justice : Le Média, soutient-elle, majorité des employés. Et veut tourner la Aude Lancelin, affirme qu’on d’être antieuropéens, or huit pays
che « par sa gouvernance, son modèle éco- doit lui régler pour plus de 130 000 euros page. Elle nie tout conflit idéologique – l’un politise le conflit pour masquer s’unissent pour défendre le même
nomique et son fonctionnement ». Telles de prestations assurées par sa société de des journalistes avait dénoncé des « dérives les différends financiers… programme. On va faire un sémi-
étaient en tout cas les ambitions affichées communication, Mediascop, et encadrées, communautaristes » avant de recevoir un Il y a bien un conflit entre ceux naire pour choisir couleur, logos,
dans son acte de naissance : un manifeste selon elle, par une « convention ». Une af- avertissement –, promet plus de transpa- que j’appelle les « différentia- production de vidéos communes
publié dans Le Monde en septembre 2017. firmation réfutée par ses deux anciens ca- rence auprès des « socios », la fin du re- listes » ou « racialistes », qui se pour les réseaux sociaux. On se
Un an plus tard, la plate-forme alternative, marades, qui assurent n’avoir jamais signé cours au statut d’autoentrepreneur… Le disent « racisés », et les « républi- coordonne aussi car des attaques
lancée officiellement à la mi-janvier, a dé- ni vu un tel document. Une première fac- projet de transformation en coopérative, cains » comme moi. J’avais fait le (contre Pablo Iglesias, sur sa villa,
frayé la chronique par des départs succes- ture a été encaissée par Mme Chikirou avant mis en chantier par Mme Chikirou, va être pari de les emmener sur une li- par exemple) ont souvent des con-
sifs, des luttes intestines et des polémiques qu’elle quitte Le Média ; la deuxième a été examiné, souligne-t-on en interne. gne républicaine – La France in- séquences au-delà des frontières.
à répétition. Et, pour ceux qui voulaient refusée par la banque. « Tout est en train de rentrer dans l’ordre soumise est républicaine. Mais
s’affranchir de la « dictature de l’urgence », (…). L’ambiance est très bonne », a assuré, cela a très vite mal tourné, et Voulez-vous, comme Emma-
par la diffusion d’une fausse information : Soutien de la majorité des employés mercredi 29 août sur France Inter, la jour- c’est l’inverse qui s’est produit. nuel Macron, mener campagne
en avril, le site avait annoncé que l’évacua- Aujourd’hui, les deux parties en sont au naliste Aude Lancelin, nouvelle présidente Les confrontations ont été vio- contre l’axe Viktor Orban-Mat-
tion policière de l’université de Tolbiac, à stade des mises en demeure. Mme Chikirou de la société de presse Le Média. Elle donne lentes, et nous avons été accusés teo Salvini, les dirigeants
Paris, avait provoqué un blessé grave. De et ses anciens amis ne se parlent plus. Voici rendez-vous le 16 septembre pour un durant notre séminaire de « ra- hongrois et italien ?
plus, à l’aube d’une nouvelle saison, les trois venu le temps des avocats. « Les accusa- « grand live » afin de lancer cette nouvelle cisme » et de « sexisme », parce Macron tente de bipolariser la
cofondateurs – la communicante proche de tions du Média et des autres cofondateurs saison, qui sera marquée par la fin du jour- que nous refusions de donner la campagne, comme lors du se-
Jean-Luc Mélenchon Sophia Chikirou, le sont fausses, injustes et hypocrites. Les pres- nal télévisé et l’ambition de s’ouvrir à l’in- parole à telle ou telle associa- cond tour de la présidentielle.
psychanalyste Gérard Miller et le réalisa- tations effectuées par Mediascop restent vestigation. Entre-temps, cependant, un tion. Ces critiques sont portées Nous, nous avons deux adver-
teur Henri Poulain – se sont entre-déchirés donc dues. Pour préserver les “socios” [les nouveau rebondissement a eu lieu : jeudi, par des jeunes qui, contraire- saires politiques : le projet « fas-
sur la place publique durant tout l’été. adhérents contributeurs], nous leur avons une soixantaine de vidéos ont été effacées ment à ma génération, n’ont pas ciste » incarné par Orban et
A l’issue d’un séminaire de quinze jours, proposé de nous présenter un échéancier. du compte YouTube du Média. « Une inter- connu la lutte antiraciste. C’est Salvini, et le projet « libéral-auto-
la première, qui occupait la présidence des La balle est dans leur camp. Et s’il le faut, vention malveillante », a déclaré Mme Lance- une génération individualiste, ritaire » de Macron. p
deux sociétés – celle de presse et celle de nous irons au tribunal de commerce, lin, tout en annonçant le dépôt d’une qui ne regarde pas la situation de propos recueillis par
production – à titre bénévole, a été poussée voire au pénal », note celui de Mme Chiki- plainte. Le feuilleton n’est pas fini. p manière globale mais en fonc- françois bougon
vers la sortie, accusée d’autoritarisme, rou, David Marais. fr. bo. tion de son identité. et ariane chemin
2

E N QUÊ TE

Pour vivre heureux, beaucoup d’ados vivent couchés. Armés


de leur portable et de leur bol de céréales, ils passent le plus clair
de leur temps dans leur lit. Le pire, c’est que cela leur réussit

Mon pieu
tout-puissant

5 GO O UEST
Village People
in the mairie
Les rois du disco ont choisi
une ville de Maine-et-Loire pour
leur unique concert en France

6
VOYAGE
Série « L’Antre de la jeunesse » (2015-2017). ODILE GINE/HANS LUCAS

Spots et shots
Cinq destinations pour les
amateurs de surf, et ceux qui
doivent les suivre sans pratiquer

7
CUI S I N E

Se farcir
des aubergines
Il n’y a pas que la moussaka
et la ratatouille, dans la vie.
Mitonnez vos solanacées
en currys et en « baba ganoush »

DIMAN C H E 2 - LU N DI 3 S E P TE MBRE 201 8 C AHI ER DU « M O N DE » N O 229 0 5 - N E PEUT ÊT RE V EN DU SÉPARÉM EN T


2 0123
DIM A N C HE 2 - L UN DI 3 S EPT EM BR E 20 1 8
ENQUÊTE

Ma vie de couette
En position du nem,
du ravioli chinois ou de
l’étoile de mer, les ados
vivent dans leur lit.
Parfois, il leur arrive
même de dormir dedans
Par Michel Dalloni chaussettes, on prélève un tee-shirt et un
« De toute façon, bas de jogging dans le tas de vêtements

C
e n’est pas encore la nuit qui sert de garde-robe, et c’est parti. Seul
et plus vraiment le jour.
La chambre est noyée
allongé, c’est mot d’ordre : le bien-être. Pas de pyjama,
car le sommeil n’est pas à l’ordre du jour,
dans la pénombre et sous
un désordre adolescent.
comme debout de la nuit non plus, d’ailleurs.
« Je n’aime pas trop dormir, sou-
Au fond du lit, Camille,
17 ans, fait le nem, roulée bien serrée
mais sur le dos » tient Romane. Quand je suis au lit, je
réfléchis à plein de choses. Je passe du
Azzaro, 17 ans
dans sa couette, telle la farce d’un pâté téléphone à l’ordi. Je lis. Je regarde des
impérial vietnamien dans sa galette de vidéos. Pour moi, c’est un temps de pro-
riz. Elle ne dort pas, puisqu’elle regarde duction et d’enrichissement culturel et
une vidéo YouTube sur l’écran de son personnel. » Camille : « J’en profite pour
maxi-téléphone portable dont la lumière faire autre chose : être avec mon chat ou
crée un halo bleuté. Il est 19 heures pas- mon chien, regarder le plafond ou bien
sées de quelques minutes. Camille ne « une » de Libé au mur, celle du supplé- Aux parents ? A l’autorité en général ? A des films ou des séries sur mon ordina-
quittera pas sa couche avant demain ment consacré à la projection de Stran- la pression sociale ? A la consommation teur portable ou sur mon téléphone,
13 heures, sauf le temps d’un raid sur la ger than Paradise, de Jim Jarmusch, au effrénée ? Au monde libéral ? S’agit-il envoyer des SMS, aller sur Snapchat, Ins-
cuisine où elle remplira un bol Ikea Festival de Cannes (1984). Sympa. Merci. d’une version contemporaine et live tagram… Je fais mes devoirs, les travaux
Vardagen de céréales molles inondées de Seulement voilà, Camille ne s’est d’Alexandre le Bienheureux, le héros du de groupe. Sans avoir à bouger. J’arrête
lait entier bio mais tiède. Et se recou- jamais servie du bureau, déteste la film d’Yves Robert (1968), incarné par vers 2 heures du matin. » A noter, et c’est
chera vers 16 h 30 après une escale au bis- lumière, empile les livres sur le tapis, Philippe Noiret, qui se libère des contin- important, que ces demoiselles obtien-
trot avec ses amis. Vive les vacances ! qu’on ne voit plus, télécharge la musique gences du monde moderne en vivant au nent des résultats très nettement supé-
Quoique… A la rentrée, ce sera et n’a jamais ouvert un quotidien, mis à lit, reclus ? Une mutation génération- rieurs à la moyenne.
pareil, mis à part un séjour quotidien et part un vieux numéro de la Nouvelle nelle du télétravail, une sorte de télé- Au cours de cette enquête, j’ai
parfaitement studieux dans les salles République du Centre-Ouest, qui relatait existence destinée à contourner le sys- répertorié six façons d’occuper son lit
de classe d’un lycée de Châtellerault le mariage de ses parents dans une tème ? Un peu tout ça à la fois. Mais en mode jeunes, selon l’activité du
(Vienne), où elle vit avec sa famille. Le minuscule commune du Châtellerau- aucun des adolescents rencontrés ne moment, avant d’en établir la nomen-
lit de Camille est la véritable maison de dais. Quant au cinéma, c’est trop cher et, théorise cette voluptueuse addiction en clature. Il y a la position du nem, déjà
Camille. Elle ne s’en extrait qu’en cas en plus, il faut sortir. Dehors, c’est nul. révolte politique, ce qui est, peut-être, le décrite, celle du ravioli chinois, égale-
d’urgence. Ses parents, qui furent « Mon lit, c’est la tranquillité, comble de la révolte politique en ce ment appelé ha kao, où le sujet est litté-
amusés, puis compréhensifs, puis confie Romane, 18 ans, étudiante à l’Ins- début de XXIe siècle. Ils se contentent de ralement « boulifié » sous sa couette,
consternés, puis agacés et moralisa- titut national des langues et civilisa- garder la chambre. Ils sont entrés ici par dont il a replié les bords sous lui, conser-
teurs, puis franchement énervés, sont tions orientales, qui s’y réfugie, elle la volonté du pilou et ils ne s’en arrache- vant ainsi la chaleur en totalité avec un
désormais effondrés. aussi, de longues heures durant. J’en ai ront que par la puissance des gaufrettes. effet assez proche de la cuisson vapeur.
« Quand je rentre des cours, je suis besoin. Paris, c’est fatigant. Se laisser Car pioncer, ça creuse. Il y a l’étoile de mer. Un grand classique
en état de mort avancée, explique l’ado- tomber sur le matelas, c’est reposant, Question ravitaillement, on pare qui, sur le dos, permet effectivement
lescente, avec ce sens de la pondération apaisant. J’aime ma couette. J’aime mon au plus pressé, à n’importe quelle l’observation du plafond et, sur le ven-
lexicale qui fait le charme des jeunes oreiller. » Et Camille de préciser : « C’est heure : des céréales comme on l’a vu, des tre, l’inspection de l’oreiller. Mais de
gens. Jusqu’en 3e, une fois à la maison, je moelleux. Il fait doux. Ça sent bon. » On Granola, des Pépito, voire des Paille d’or trop près. Variante : l’étoile de mer avec
regardais la télé avec mon petit frère, pourrait croire que cette habitude est (on dirait un sketch d’Elie Semoun) et du pied dehors. Je suis le père d’une jeune
mais ça m’a saoulée. Les programmes une forme précoce de « boboïtude », thé. Pour la gastronomie et la convivia- Louise, adepte de cette figure. Elle pré-
étaient nuls. Alors, je me mettais au lit. mâtinée de cocooning, une tendance lité, vous repasserez. Au risque de frois- tend que l’aération d’un membre infé-
Peu à peu, j’ai pris l’habitude de faire ça réservée aux gosses de riches, aux ser Alexandre le Bienheureux. Ou alors rieur favorise le rafraîchissement de
aussi pendant les vacances. Et puis, c’est enfants des élites urbaines. Ce serait c’est papa-maman qui s’y collent. « Ma l’ensemble du corps, ce qui a été vérifié
devenu ma façon de vivre. » une erreur. Azzaro, 17 ans, élève du lycée mère me laisse au lit sans trop rien dire, par les chercheurs américains de la Na-
Au début, afin de ménager à professionnel agricole de Montreuil- mais il y a une condition : que je vienne tional Sleep Foundation. Dont acte. Il y
Camille un confort tout-terrain, papa a Bellay (Maine-et-Loire), fils d’agriculteurs, dîner à table avec toute la famille », a, enfin, les incontournables. La Gero-
repeint la chambre (trois murs roses, un file dans sa chambre rejoindre son raconte Romane. « Je retrouve mes nimo, jambes en tailleur, couette sur le
mauve). Il a poncé puis vitrifié le parquet, matelas dès qu’il le peut, et il le peut parents et mon frère le soir, pour le repas, dos, à la façon de ce grand chef apache
installé des rayonnages pour les livres, souvent. Lui aussi parle de « fatigue », de confirme Camille. Une fois fini, je débar- (Chiricahuas), dénommé Go Khla Yeh à
un tapis pur laine au sol. Maman a choisi « confort », de « chaleur », de « silence », rasse mon assiette, mes couverts et mon sa naissance – « celui qui bâille ». Elle
un grand lit, de beaux draps, un bureau, de lumière tamisée. « J’ai l’impression verre, et je retourne au lit. » incite à la réflexion et autorise la prise
une lampe, des rideaux légers. Sans que nous sommes nombreux dans ce La tenue est spécifique, adaptée : de nourriture. La Madame Récamier,
compter une platine tourne-disques cas », avance Romane. hors de question de se glisser sous la allongé sur le côté, est propice, elle, à la
pour 33 tours millésimés – David Bowie, Serions-nous confrontés à une couette en costume de lycéen. Il y a des
Lou Reed, Boris Vian. Et une vieille forme de résistance. Mais à qui, à quoi ? limites. On retire ses chaussures et ses Lire la suite page 4 aaa
0123
D IM A N C HE 2 - L UN D I 3 S EPT EM BR E 20 1 8 3
Le mystère
de la chambre
close
L’Institut national du sommeil
et de la vigilance (INSV), qui ne
dort que d’un œil et ne plaisante
pas avec les statistiques, est
formel : neuf jeunes sur dix
ne vont pas au lit pour dormir
(ils téléphonent, surfent sur
Internet, jouent en ligne,
regardent une vidéo…), et deux
tiers d’entre eux ne passent que
huit heures par nuit (en semaine)
dans les bras de Morphée.
Cerise sur l’oreiller : 88 % pensent
manquer de sommeil et 82 %
avouent succomber à la fatigue.
Ces données paradoxales,
qui révèlent un véritable
problème de santé publique,
sont le fruit d’un sondage
OpinionWay pour l’INSV, réalisé
en décembre 2017. Comme
remède, l’INSV recommande de
« ne pas aller au lit pour engager
une activité prolongée »,
préconise l’instauration d’un
« couvre-feu digital » et invite
à « la pratique de l’exercice
physique/sportif régulier, réparti
sur la semaine ». Un doux rêve ?
M. D.

Pour sa série « L’Antre de la


jeunesse » (2015-2017), Odile Gine
a photographié neuf adolescents
dans leur intimité, au milieu des
objets auxquels ils sont attachés.
ODILE GINE/HANS LUCAS

« Le lit est une parade aux agressions de la modernité »


Que les ados passent leur vie Comme Alexandre le Bienheureux, confortable, moelleux, Cette impression de protection, intérêt. Ses effets sont temporaires.
éponyme du film d’Yves Robert (1968), agréablement odorant, rassurant, elle vient du côté moelleux du lit ?
au lit n’inquiète pas Pierre Lassus, S’attaquer au symptôme, ce n’est
qui, après la mort de son épouse Pas seulement. N’oublions pas
73 ans, psychothérapeute, directeur tyrannique, décide de ne plus jamais
intra-utérin. C’est aussi un lieu pas résoudre le problème.
général honoraire de l’Union travailler, de ne plus rien subir de vie, qui protège des rigueurs que les adolescents sont La bonne question est : à quoi sert
française pour le sauvetage de l’en- et de rester au lit ? du monde extérieur, auxquelles réellement fatigués. La croissance, le symptôme ? Eh bien, il signale
fance, auteur, entre autres ouvrages, Exactement. Cet Alexandre refuse il est tellement difficile d’échapper. le travail scolaire, les trajets, les une période de vie très complexe
de Petit éloge de l’enfant (Editions les conventions et prouve qu’on sollicitations, la pression sociale… (dont les adultes ont sans doute
Cela ressemble à une stratégie, Etre adolescent aujourd’hui, c’est
François Bourin, 2017). Au contraire. peut vivre en toute liberté. A sa oublié la difficulté), tout en
non ?
manière, il résiste. Mais c’est aussi bien plus éreintant et déstabilisant protégeant celui qui en est le sujet.
Dans son lit, on est avec soi-même
Beaucoup d’adolescents passent un nonchalant naturel. Ce n’est pas que dans les années 1970 ou 1980.
aujourd’hui le plus clair de leur temps et on décide seul de beaucoup
toujours le cas de nos adolescents : Les jeunes doivent se reposer, Ces adolescents, devenus grands,
au lit. Comment l’expliquez-vous ? de choses : de qui entre dans vont-ils garder le lit toute leur vie ?
au lit, ils travaillent, ils échangent, se retrouver, se protéger
Pour bien répondre à cette la chambre et selon quel code, Mais non. Ce comportement
ils consomment. Ils y sont actifs, de l’injonction permanente
question, il faut écarter d’emblée de la façon d’organiser la journée, est un exercice de liberté,
productifs même. de performance qui les accable
l’hypothèse de pathologies de l’heure du sommeil, de mise à l’abri le temps d’achever
autant que les adultes. En définitive,
singulières, parfois lourdes, qui Est-ce aussi une façon de se mettre de la température des lieux, sa formation. Au fond d’eux,
le lit est une parade assez maligne
peuvent conduire à ce genre à l’écart ? en ouvrant ou en fermant la ils pensent : « Je changerai quand
aux agressions de la modernité.
de comportement et provoquer Physiquement et spatialement, fenêtre, de l’intensité de la lumière, je sentirai que le moment est venu. »
Elle permet de profiter du système
une désocialisation, un isolement oui. Mais cela n’a rien à voir avec de la tenue adéquate. On est Pour l’instant, il ne l’est pas. Bien sûr,
tout en jouissant de son cocon.
grave. Elles méritent un suivi un repli autistique. Il n’y a pas le maître du protocole. Les il y aura des Tanguy dans le lot,
attentif, voire un traitement. Dans de douleur. Les ados restent règles communes ne me satisfont Il leur arrive cependant de ces jeunes adultes, mis en scène par
les cas qui nous intéressent ici, il connectés au monde et décident pas, alors j’instaure les miennes. culpabiliser de rester autant au lit…
le cinéaste Etienne Chatiliez (2001),
s’agit d’autre chose : c’est la période de leur mode de communication, Je renverse l’autorité. J’en installe Mais changent-ils leurs habitudes
qui ne parviennent pas à quitter
de retrait classique, observée du moment et du rythme une autre. Comme les parents pour autant ? Non.
le domicile familial et vivent aux
chez les adolescents à ce moment de son usage. Le lit est un refuge fixent de moins en moins En tant que parent, il n’y a donc pas crochets de leurs parents, comme
de leur vie où dominent l’angoisse – comme l’objet transitionnel, de limites, ce sont les enfants de raison de s’inquiéter ? le rémora, ventousé au ventre du
du devenir et les interrogations face signe d’une « troisième aire », qui le font. Pour être ou rester Je vous l’ai dit : tant qu’il n’y a pas requin, mais ce sont des exceptions.
au monde. Elle est aussi marquée située entre le dedans et le dehors, maître du jeu. C’est le moment de pathologie avérée, l’affolement
par la volonté de ne pas succomber du pédopsychiatre et psychanalyste de l’affirmation du moi des parents est injustifié. De même, Que dire aux parents qui, parfois,
s’impatientent et s’énervent face
aux règles imposées par la société. anglais Donald Winnicott – et de la protection de son bien-être. la réponse autoritaire n’a aucun à ces adolescents alités ?
Je ne vois décidément rien
de négatif dans ce séjour prolongé
au lit. Que les parents s’en soucient
est dans l’ordre des choses.
Mais leur inquiétude, quand elle
est excessive, en dit long sur eux,
sur leurs angoisses, leurs obsessions
et leurs projections. Le véritable
problème est peut-être là…
Propos recueillis par M. D.
4 0123
DIM A N C HE 2 - L UN DI 3 S EPT EM BR E 20 1 8

Le matelas,
mode d’emploi
aaa Suite de la page 2 genre « J’arriveuh ! », alors que non, pas et doit précipiter le renouvelle-
Du côté des le moins du monde. Les négociations
Sébastien Corneau, 49 ans,
est directeur de collection ment. Les premiers signes
lecture. « C’est stylé », décrètent, à son promettent de durer.
sujet, nos amis les adolescents, ajoutant : parents, on ne « Quand je travaillerai, que de Grand Litier, enseigne de fatigue sont facilement
« Oklm ! » Prononcez : « Au calme ! », sous j’aurai une famille à faire vivre, je serai nationale qui détient visibles : c’est la déformation
peine de faire votre âge. comprend rien. obligée d’arrêter ça », admet Camille.
113 magasins spécialisés, ou l’accentuation excessive
Seule la culpabilité parvient par- Alléluia ! Nous sommes sauvés. Il est
fois à perturber le maintien de ces pos- On s’inquiète, car levé le divin enfant ! Pas si vite. « Ça et lui-même responsable du creux. Puis viennent l’usure
tures et à rompre cet emploi du temps durera vingt ans, reprend-elle. Après, je de deux de ces points du coutil et le tassement
en trompe-l’œil. aucune stratégie serai vieille et je pourrai recommencer. » de vente, à Tours et à Nantes. des garnissages. Tous ces
« J’ai des remords parce que je rate Qu’elle se rassure : il n’est pas obliga-
des rendez-vous avec mes copains, des ne fonctionne toire d’attendre la retraite. Driss, 27 ans, Il rappelle aux parents phénomènes amoindrissent le
confort en diminuant l’élasticité
soirées avec ma famille. Je reste dans mon qui finit ses études d’architecture et vit les précautions à observer
lit jusqu’à la dernière minute. Je suis tout le à nouveau chez sa mère après une rup- au moment de renouveler et la qualité du soutien, plus
temps en retard », confesse Camille. « A ture amoureuse, ne dit pas le contraire :
une époque, ça m’a inquiétée, reconnaît Lorsqu’on tente de l’extirper de « Lorsque j’étais en couple, c’était compli- la literie des adolescents particulièrement celui des
Romane. Je me renfermais sur moi. Je son lit, Camille se munit d’un regard qué. Dans ce cas, il faut partager le lit et cavernicoles. lombaires. Or, le dos est très
n’avais plus aucune raison de sortir : j’avais sombre, semblable à celui du Marsupi- ce n’est plus le même chez-soi. Depuis sollicité au moment de la
tout à portée de la main. Mais ça m’a lami, mammifère à ressort imaginé par mon retour à la maison, je me suis remis
« Il n’existe pas de matelas croissance. On doit le protéger.
poussée à utiliser ce temps-là, à en faire un le dessinateur André Franquin, lorsqu’il dans le rythme. Je continuerai tant que
temps de partage et de curiosité. » entend les innombrables malfaisants ce sera possible. » spécifiquement destiné à un Changer de matelas est aussi
Du côté des parents, on ne com- de la jungle palombienne s’approcher Il faudra vous y faire : le monde usage intensif, tel que celui une question d’hygiène. Quand
prend rien. On s’inquiète, car aucune de son nid. Assez efficace. En cas de n’appartient plus à ceux qui se lèvent d’un jeune qui passerait sa vie on dort, on transpire, et cette
stratégie ne fonctionne. Ni la tendresse ni récidive, Camille, à l’instar du téné- tôt. Quant à l’avenir, c’est pareil. De
la menace. Ni les discussions ni les sanc- breux animal, nouerait volontiers toute façon, ces maximes n’ont jamais au lit. Il faut simplement garder transpiration finit par altérer
tions. Ni l’exemple ni la supplique. « Je l’extrémité de son appendice caudal eu aucun sens. Elles ont été forgées par en mémoire que, dans ce cas, les matériaux qui composent
n’ai rien contre une grasse mat de temps préhensile en forme de poing avant de l’internationale des exploiteurs, sinon la literie vieillira plus vite. l’âme du matelas : le latex,
en temps. Mais là… A ton âge, j’étais de- le comprimer puis de le déplier hyper par le lobby des marchands de réveille-
bout à 5 h 30 pour aider mon père sur les vite pour asséner une percutante série matin. Ainsi, Marcel Proust, qui long- Attention, la durée de vie d’un le polyuréthane ou les ressorts
marchés. Tu pourrais faire un effort au de jabs aux importuns. Mais Camille temps s’est couché de bonne heure, pas- matelas est de dix ans. Arrivé ensachés. Au moment du choix,
lieu de rester couché à attendre que ça se est dépourvue d’appendice caudal pré- sait lui aussi le plus clair de sa vie au lit, jusque-là, il a déjà perdu 30 % il faut garder à l’esprit que
passe », a lancé Yves, 59 ans, à son fils hensile. Elle se contente donc d’émettre écrivant la nuit, dormant le jour – peu –,
de ses qualités. Une utilisation l’adolescent va grandir
Azzaro. Réponse : « De toute façon, allongé, un grognement significatif ou de for- sans cesse en recherche. Vous pensez
c’est comme debout mais sur le dos. » muler une promesse mensongère, vraiment qu’il a perdu son temps ? soutenue abrégera ce délai et grossir. Il est donc préférable
de s’orienter vers des modèles
dont les propriétés – densité,
portance, confort – seront
durables. L’investissement sera
plus important tout en restant
raisonnable, entre 350 €
et 650 € pour un modèle
en 140 × 190, mais
on le conservera bien plus
longtemps. Par ailleurs,
on observe que le lit double
s’impose de plus en plus tôt
comme la norme chez les
jeunes. Passé le temps du lit de
bébé et celui du lit d’enfant, vers
10-12 ans, les préadolescents
réclament un grand lit. Les
parents cèdent et c’est normal.
Mais nous sommes là face à un
marché d’équipement. Le souci
qualitatif vient après. Or, il faut
rester très vigilant. Un mauvais
lit est source de bien des
problèmes. La literie française,
qui est d’un très bon niveau
technique, équivalent à celui
des Danois, des Suisses et des
Allemands, dont le savoir-faire
est reconnu, propose
d’excellents modèles. Les
produits plus abordables,
fabriqués en Europe du Sud,
au Moyen-Orient ou en Asie,
ne répondent pas au même
cahier des charges.
Série « L’Antre de la jeunesse » (2015-2017). ODILE GINE/HANS LUCAS
Côté sommier, pas de gros
soucis, les plus qualitatifs
accompagneront sans
problème le vieillissement
du matelas. Concernant les
oreillers, les solutions
KO A LA , ESCA R GO T , O PO SSU M, T A T O U …
proposées par les fabricants
mites. Mais tout ça ne ferait qu’aggra-
ver la situation. Ces fables à base d’ani- répondent à toutes les exigen-

Bestiaire des gros dormeurs maux n’ont aucune morale.


A moins de convoquer la girafe.
Intéressante, la girafe. Palpitante,
ces de confort ou d’ergonomie.
En revanche, il faut s’attarder
sur la question de la couette.
vertueuse. Ne ferme pratiquement
Qu’elle soit garnie de fibres

S
i le petit d’homme passe désor- qu’un ? D’autant plus qu’à l’instar de se nomment alors Sphincterochila jamais l’œil. Toujours prête à l’action.
mais une grande partie de sa vie votre ado, le koala prend la mouche à boissieri, leur retraite hypothermique Condamnée au qui-vive perpétuel par synthétiques ou de duvet
au lit et devrait y observer entre la moindre remarque et, dès lors, peut durer jusqu’à trois années d’affi- son profil de victime préférée d’une
naturel, elle conservera ses qua-
huit et dix heures quotidiennes de émet des grognements dont la sono- lée. De quoi faire baver le koala et kyrielle de prédateurs jamais rassa-
sommeil pour parachever sa crois- rité étonnamment rauque évoque les recroqueviller fissa qui vous savez au siés. Résultat : moins de deux heures lités thermiques, à la condition
sance, il ne détient pas pour autant le effets de la mue sur la voix des plus profond de son pieu. de sommeil par séquences de dix absolue de n’être jamais tassée,
record du monde en la matière. enfants. On s’y croirait. On pourrait encore citer minutes et, qui plus est, debout. His- écrasée, aplatie… Sinon, elle
L’anthropologue doit s’incliner devant La suprématie de cette pelu- l’exemple de l’écureuil, adepte de la toire de décamper à toutes jambes à la
le zoologue, car c’est le koala, ce mar- che mammifère est contestée par cer- microsieste à répétition, au point de première alerte. Tentons la girafe. « Ah ne servira plus à grand-chose.
supial arboricole herbivore endémi- tains escargots. Quand ils sont de cumuler quatorze heures de sommeil ouais, la girafe…, soupire l’adolescent. Il n’est donc pas recommandé
que d’Australie, qui semble s’imposer Bourgogne (Helix pomatia), de Quim- par jour. Ou celui de l’opossum, ce Comme ma Sophie en caoutchouc, de s’asseoir dessus en tailleur
comme champion toute catégorie. per (Elona quimperiana) ou de Véné- cousin à nez pointu du koala, qui tra- quand j’étais petit ? Je m’en souviens : on
Le soyeux luron empile vingt tie (Helix cincta), il leur arrive d’hiber- vaille la nuit et en écrase dix-huit heu- me la donnait pour que je me fasse les ou de s’en servir comme
heures de roupillon et d’activités ner entre trois et six mois. Le reste du res de rang le jour. Ou bien, enfin, celui dents, mais moi j’adorais la prendre surmatelas. Il faut rester
ralenties, bien accroché à son euca- temps, ils se traînent. Tiens donc… du tatou géant, tapi dans son trou dans mon lit pour jouer pendant des dessous. Impérativement. »
lyptus dont il mâchouille les feuilles Quand ils sont natifs du désert du dont il ne s’extrait que péniblement heures. » D’accord.
en baillant. Ça vous rappelle quel- Néguev (Israël) ou du Sinaï (Egypte) et pour se ravitailler en fourmis ou ter- M. D. Propos recueillis par M. D.
0123
D IM A N C HE 2 - L UN D I 3 S EPT EM BR E 20 1 8 5

LABELS
plage, a ainsi fourni une collection aux motifs « plage », « Matisse »

Made in
ou « parasol », fabriquée en France et vendue uniquement dans les
magasins de la Riviera française. « Nous avons été un peu surpris
d’être contactés par les initiateurs de ce projet, car notre positionne-
ment est plus lifestyle branché que terroir », considère Damien
Calamuso, fondateur de la marque, tout en se félicitant des bonnes
retombées commerciales de l’opération.

chez moi
Jouer la carte locale ne date pas d’hier. En 1997, Denis
Wargnier, un ancien de Cacharel, fonde à Guéthary (Pyrénées-
Atlantiques) 64, comme son département d’origine. De simples
tee-shirts sérigraphiés sont à l’origine de la première marque
identitaire. « Nous avons été ultra-local avant la mode », convient
Louis Lacube, l’actuel directeur général du groupe 64. Deux
décennies plus tard, chemises, pull-overs, jupes, bagagerie et
accessoires sont venus enrichir la gamme et continuent à jouer
A l’aise Breizh, Maison Château-Rouge, avec les emblèmes et les couleurs du Pays basque, même si
l’essentiel de la fabrication se fait au Portugal.
64… des marques qui revendiquent A l’autre bout de la France, A l’aise Breizh, une entreprise
textile basée à Morlaix, dans le Finistère, et ses produits à l’image
leur implantation locale. Les villes comme de la Bretagne se sont développés sur le même filon. Plus récem-
ment, plusieurs marques parisiennes branchées, comme Pigalle,

les artisans y trouvent leur compte Paris Nord ou encore No/One, avec son tee-shirt Belleville Hills,
rendent hommage à un Paris vivant et combinent références
territoriales et responsabilité sociétale ou environnementale.
Catherine Rollot C’est le cas de Maison Château-Rouge, véritable ode au quartier
multiculturel du même nom. Depuis 2015, elle se fait fort de

Q
créer tous ses vêtements tendance en wax, le tissu traditionnel
uoi de commun entre une création chocolatée à la Près de Bastille, dans le 12e arrondissement, Nadège Gaul- africain, acheté uniquement auprès des commerçants du
rose et à la framboise, du pop-corn aromatisé, des tier et Laura Goninet viennent d’inaugurer, fin juillet, leur fabrique 18e arrondissement. Mais pour son cofondateur, Youssouf
vêtements en textile recyclé ou encore une collec- de confitures qui commercialise sous la marque Confiture pari- Fofana, 35 ans, la symbolique des vêtements fabriqués « dans le
tion de terrariums ? Rien, si ce n’est un ADN local sienne des associations raffinées présentées dans de jolis pots quartier des Africains de Paris est avant tout là pour servir le volet
qui les met en bonne place pour se voir décerner le laqués blanc. Dans le laboratoire visible depuis la rue, les chau- social de la marque, qui encourage le développement et l’aide de
tout nouveau label « Fabriqué à Saint-Maur », ini- drons en cuivre brassent les fruits de saison sous les yeux des petites et moyennes entreprises en Afrique ».
tié par cette commune de 80 000 habitants du Val-de-Marne. Le passants. Débordées, les deux jeunes femmes n’ont pas eu le temps Installé lui aussi dans le quartier populaire de la Goutte-d’Or
16 septembre, pour cette première édition, 22 artisans et entrepre- de postuler au label parisien mais voient d’un bon œil cette (18e arrondissement), Pierre Coulon ne conçoit pas le local sans
neurs recevront, après sélection par un jury, pour une durée de trois reconnaissance. « Beaucoup de marques se revendiquent d’un terri- l’équité. Ce trentenaire s’est lancé dans la fabrication et l’affinage
ans, cette caution distinguant leur implication dans la vie de leur toire, alors que leur implantation se limite à une simple adresse pos- de fromages de vache, chèvre et brebis made in Paris. Ouverte
quartier et dans la mise en place de démarches environnementales, tale, regrette Laura Goninet, trentenaire venue de la publicité. Il est depuis mi-décembre 2017, sa Laiterie de Paris est la seule de la
mais surtout le caractère local et original de leur fabrication. important d’encourager les vraies productions intra-muros, comme capitale à transformer sur place du lait acheté à de petits produc-
Après le made in France, le « Fabriqué en Bretagne » et autres les nôtres, qui n’ont pas usurpé leur nom. » teurs de Normandie, de Bretagne ou du Sud-Ouest. « Ce sont eux
appellations régionales, villes et quartiers mettent désormais en Promotion pour les villes ou régions mises en valeur, gage qui fixent les prix de manière qu’ils puissent en vivre », insiste celui
avant leur terroir en déposant leur propre marque. Un mouvement de qualité et de sérieux pour les artisans, la revendication locale qui a aussi instauré l’égalité des salaires entre les neuf employés
qui surfe sur la vague du « locavore » et du regain pour l’artisanat fait vendre et connaître. Au printemps 2018, le comité régional du de son atelier. En supprimant au maximum les intermédiaires et
intra-muros. Sylvain Berrios, maire (LR) de Saint-Maur-des-Fossés, tourisme Côte d’Azur s’est jeté dans la course au label pour vendre en rognant sur les marges, les fromages sont vendus, sur place ou
ne cache pas sa fierté d’être à la tête de la première ville d’Ile-de- les productions du coin. Une centaine d’articles fabriqués par des dans les AMAP, à des prix « un peu moins chers que chez les
France, après Paris, à lancer une telle initiative. « C’est le prolonge- entreprises de la région et spécialement marketés aux couleurs et crémiers parisiens ». Des arguments qui ont fini d’emballer une
ment naturel de notre politique de valorisation des métiers de l’artisa- aux thèmes de la destination balnéaire portent l’estampille « Côte clientèle de quartier, séduite autant par la qualité de sa produc-
nat d’art, très présent sur notre territoire, explique l’édile. A côté de d’Azur-France ». La jeune entreprise originaire de Nice 1789 Cala, tion que par sa démarche. Et qui n’a pas besoin d’une marque ou
ces productions exceptionnelles, il existe tout un tissu de profession- spécialisée dans les espadrilles et la vente d’accessoires pour la d’un logo pour s’en convaincre.
nels qui créent sur place des produits originaux qui font la fierté des
habitants. Ce label a pour but de récompenser un savoir-faire mais
aussi d’orienter le client vers la qualité locale. »
A Paris, l’identité urbaine fait aussi l’objet de toutes les atten-
tions. « La capitale n’est pas qu’une ville de services, justifie Olivia
La quête des origines
Polski, adjointe de la maire de Paris chargée du commerce et de l’arti-
sanat. On y fabrique encore beaucoup, dans des petits ateliers. » Selon n Europe et en France, le marquage de tions réalisées en France, et le produit doit y
la chambre des métiers et de l’artisanat de Paris, la capitale compte-
rait 8 900 entreprises artisanales dans le secteur de la fabrication.
Pour encourager la création parisienne, la Ville a accordé, pour sa
première édition en 2017, le logo « Fabriqué à Paris » à 234 artisans et
E l’origine des biens non alimentaires est
facultatif. Mais les industriels et fabricants
peuvent apposer la mention « Fabriqué en
prendre ses caractéristiques essentielles, c’est-à-
dire que toutes les étapes de transformation y
soient effectuées. Ces éléments sont vérifiés
créateurs. Les candidatures pour 2018 sont ouvertes jusqu’au 23 sep-
France » si 45 % de la valeur ajoutée de la mar- annuellement par un audit de certification réa-
tembre. Parmi les lauréats 2017, le miel d’Apis Civi, qui a décroché le
label mais aussi deux autres récompenses qui lui ont permis de se chandise a été produite en France ou si la dernière lisé par un tiers agréé.
tailler une petite notoriété. Installées sur les toits de la capitale, les transformation s’est déroulée dans l’Hexagone. Parallèlement, des initiatives qui émanent sou-
quelque 200 ruches de Mathieu Stehle et de son associé, Lionel En 2011, a été créé le label Origine France Garan- vent d’associations de professionnels délivrent
Potron, 38 ans et tous deux anciens ingénieurs, fournissent un
nectar 100 % parisien, de la récolte au conditionnement. tie, beaucoup plus exigeant. Attribuée par des labels faisant valoir l’origine française ou ter-
l’association Pro France à des produits alimen- ritoriale de leurs produits, sous réserve qu’elles
taires et non alimentaires, cette certification respectent un cahier des charges précis et plus ou
garantit aux consommateurs que les produits moins sélectif (Terre textile, Fabriqué en Breta-
respectent deux conditions cumulatives. Le prix gne, Entreprise du patrimoine vivant…).
de revient unitaire du bien doit résulter d’opéra- C. Ro.

PEN DA N T CE T EMPS- LÀ … À T R ÉLA ZÉ mots de français, pour traduire son message


d’introduction, lequel devient : « Pour la femme !
YMCA ne meurt jamais Pour la femme ! » – au singulier.
La foule a plus d’une raison d’exulter. A
Par Frédéric Potet Trélazé, tous les concerts de l’été sont en effet
gratuits, grâce à la participation financière de
400 entreprises au budget du festival (1,8 million
Au Festival estival de Trélazé (Maine-et-Loire), un d’euros). Coiffés de Stetson et de casques de
éclectisme imbattable triomphe chaque année. chantier, un groupe de fans belges a pu faire
Organisée par la municipalité de cette petite ainsi à moindres frais le déplacement jusqu’en
ville de 14 000 habitants, la manifestation ne Anjou, ce jour-là. Le maire socialiste, lui, est aux
craint aucun grand écart sur le plan artistique. anges. Voir le nom de Trélazé au milieu des
L’affiche de sa 23e édition, qui s’est achevée autres dates de la tournée mondiale du groupe
samedi 1er septembre, aura fait cohabiter des – Singapour, Atlantic City, Santiago du Chili, Los
vedettes aussi éloignées que Roch Voisine et Kid Angeles, Edmonton, Vancouver, Washington… –
Creole and the Coconuts, Gloria Gaynor et L’historique Victor Willis (en policier), entouré de ses nouvelles recrues. lui rappelle les débuts difficiles du festival :
Bernard Lavilliers, Michel Leeb et les sœurs Labè- ARNAUD GAUDIN/VILLE DE TRÉLAZÉ « L’année où Bonnie Tyler est venue se produire
que, IAM et Village People. chez nous [2006], pas mal de gens pensaient
Village People, oui. Le mariage pittores- que nous avions fait appel à un sosie », se
que du disco et du carnaval. Le groupe symbole autres sont soit décédés, comme Glenn Hughes, du groupe. L’ouvrier du bâtiment (James Kwong) souvient Marc Goua.
(et parodique) du mouvement gay des années le motard en cuir des débuts, soit partis mener a posé comme modèle pour Calvin Klein et Sur scène, un YMCA quelque peu poussif
1970 et 1980. Le boys band aux 100 millions d’al- une carrière solo, soit fâchés avec Victor Willis, Adidas. L’homme en cuir bodybuildé (Jeffrey Lip- annonce la fin du concert. Une réception est
bums vendus et aux hits inusables (YMCA, In the qui vient d’en finir avec un long feuilleton judi- pold) joue, lui, les Chippendales dans des revues bientôt donnée sous une tente en hommage aux
Navy, Macho Man…). A Trélazé, Village People a ciaire afin de récupérer les droits d’auteur d’une masculines. La voix de vieux fauve de Victor Willis chanteurs. Chaque membre de Village People
donné l’unique concert français de sa tournée vingtaine de morceaux écrits par lui. vient, heureusement, sauver les apparences, reçoit une bouteille de saumur dont l’étiquette
2018. Impossible de passer à côté. Comme à l’époque où deux Village Peo- l’immortalité des tubes faisant le reste. reproduit la photo officielle du groupe. Du sau-
N’adoptons pas inutilement la posture du ple rivaux tournaient en même temps, des rem- « Le disco est encore en vie, il ne mourra mur « pétillant », il va de soi.
« c’était mieux avant » ; il aurait fallu assister à une plaçants ont été recrutés, davantage pour leurs jamais », fanfaronne le leader du groupe, avant
prestation en live du groupe au temps de sa capacités à occuper la scène affublés d’un de monter sur scène, où une formation de six
splendeur pour pouvoir comparer. Le fait est qu’il déguisement que pour leurs qualités vocales. musiciens a été préférée à une bande-son. Victor
ne reste plus grand-chose du combo des origi- Impayable avec son encombrante coiffe à plu- Willis n’a jamais caché son hétérosexualité (il a
nes. Un seul membre historique est encore de la mes qui lui descend jusqu’aux pieds, l’Indien été marié deux fois). Souhaitant dédicacer la
partie : le leader vocal Victor Willis, 67 ans, qui (Angel Morales) est percussionniste et assistant chanson Women à la gent féminine, il se tourne
incarne le policier et l’officier de marine. Les photo dans la vie, apprend-on sur le site Internet vers son comparse indien, qui parle quelques
6 0123
DIM A N C HE 2 - L UN DI 3 S EPT EM BR E 20 1 8

VOYAGE

Le plus impressionnant
Nazaré
Le plus mythique

Biarritz C’est ici, au large du petit port


de pêche de Nazaré (photo), au

Ça farte ?
C’est en 1956, sur les vagues Portugal, que les houles hivernales
de la côte des Basques, en plein délivrent des vagues aussi gigan-
cœur de Biarritz, que le surf a fait tesques que dangereuses. Tous les
ses premiers pas en Europe. ans, des milliers de curieux en
Soixante ans plus tard, les rues quête de spectacle affluent vers le
grouillent de silhouettes pieds nus
vêtues de combinaisons Néoprène Cinq spots de surf pour contenter phare construit sur la falaise pour
observer les exploits des surfeurs
convergeant vers l’océan Atlanti-
que, une planche calée sous le bras.
les amateurs de combi Néoprène comme dévalant des monstres d’eau de

Et c’est tout naturellement que les adeptes de l’apéro-plage 30 mètres de haut. Une autre prati-
que du surf, confinant à la survie,
la côte des Basques accueille Tatiana Weimer réservée à une poignée d’athlètes,
de nombreuses écoles de surf, dont fait partie la Française Justine
posées sur la promenade. De quoi Dupont. Pour un exercice du surf
découvrir la sensation de glisse à taille humaine, cap vers Peniche,
en toute sécurité. Pour ceux à une soixantaine de kilomètres
dont les premières tentatives plus au sud. En octobre (du 16 au
de redressement sur la planche se 27), la ville accueille une étape du
sont soldées par un échec cuisant, championnat du monde, qui voit
les activités ne manquent pas les meilleurs surfeurs de la planète
alentour, d’un parcours de golf se disputer le titre suprême sur
à une séance de thalasso dans le spot de Supertubos ou dans
un des centres qu’accueille la ville. les environs. Une bonne occasion
Pour une pause déjeuner bien d’apercevoir, parmi d’autres
méritée, ne ratez pas la section athlètes de renom, la légende Kelly
poissonnerie des Halles du centre- Slater. Construite à l’extrémité
ville (ouvertes de 7 h 30 à 14 heures), d’une péninsule reliée au continent
où l’on peut, entre autres, déguster par un isthme de dunes et de
au comptoir le diptyque gagnant marais, cette ville fortifiée baignée
huîtres-vin blanc. Pour finir de lumière présente de nombreux
la journée en beauté, pourquoi attraits autres que ses plages
ne pas descendre un peu plus au propices au surf et au farniente
sud, au food truck Le Bel Endroit – la forteresse du XVIe siècle
Le plus gastronomique

(ouvert d’avril à octobre) pour un surplombant l’océan Atlantique,


apéro bobo-les-pieds-dans-l’eau Saint-Sébastien
les sites géologiques dont les stra-
sur la plage de Cenitz, entre tes remontent jusqu’au Jurassique,
La baie de cette cité balnéaire espagnole, située à 45 kilomètres au sud
Guéthary et Saint-Jean-de-Luz, les réserves ornithologiques…
de Biarritz, est juste assez ouverte sur l’océan pour voir les vagues se former,
en admirant le spectacle Seul bémol, l’eau est plutôt fraîche,
tout en restant à l’abri des plus grosses houles d’ouest hivernales. Et, logique-
des surfeurs locaux dansant sur et ce toute l’année.
ment, plus les conditions sont dantesques sur les spots alentour, plus la baie
les vagues dans le soleil couchant ?
de la Concha est fréquentée. Après une session en plein cœur de la ville, il n’y Cm-nazare.pt et Cm-peniche.pt
Le Bel Endroit, de 9 heures a rien de tel que de se remettre de ses émotions en se lançant dans une étude
à 22 heures (sauf jours de pluie), comparative des innombrables variétés de pintxos, ces délicieux amuse-
chemin de Senix, Saint-Jean-de- bouches miniatures, concentrés de l’art culinaire de la région. Dans la vieille
Luz. Tél. : 06-11-28-63-43. ville, on trouve des bars à pintxos quasiment tous les 2 mètres. Le Ganbara
compte parmi les plus appréciés, à en juger par la foule qui l’investit tous
les soirs. Pour se mettre en appétit, une visite au Musée San Telmo, consacré
à la culture basque, s’impose. Situé dans un ancien couvent dominicain du
milieu du XVIe siècle, le plus ancien musée du Pays basque – il a été inauguré
en 1902 – a rouvert ses portes en 2011 après cinq ans de travaux de rénovation.
Le résultat est une belle réussite et la preuve, s’il en fallait, que la cohabitation
entre architecture ancienne et construction moderne peut être harmonieuse.
Ganbara, c/San Jeronimo 21, Ganbarajatetxea.com
Musée San Telmo, Santelmomuseoa.eus
Le plus dépaysant

Le plus varié

EXPLORER Hawaï Agadir


En 1778, James Cook, capitaine de la marine britannique, Les premiers frimas de l’hiver poussent
jette l’ancre dans les eaux d’un archipel au beau milieu le surfeur, quel que soit son niveau, à rechercher
de l’océan Pacifique, qu’il baptisera « îles Sandwich », une météo plus clémente pour un budget rai-
en l’honneur du comte du même nom. Dans son journal sonnable. Dans les environs d’Agadir, la côte ma-
de bord, publié après sa mort, il décrit des autochtones rocaine regorge d’endroits peu peuplés où poser
semblant prendre un « plaisir suprême » à glisser sur l’eau ses valises dans l’attente d’une houle favorable.
sur des grandes planches en bois. Bienvenue à Hawaï, Cap sur la portion de côte qui s’étire depuis
berceau du « sport des rois hawaïens » tel qu’on le connaît Agadir jusqu’à la baie d’Imessouane, en passant
aujourd’hui. Sur l’île principale d’Oahu et sa plage de Waikiki, par le village de Tamraght. Le long de ces 70 km,
à Honolulu, le surf, dont la pratique fut interdite par les on trouve une grande variété de fonds marins
missionnaires venus coloniser l’archipel au XIXe siècle, – sable, dalle rocheuse… – pour autant de vagues
est omniprésent. Aux abords de la plage se dresse différentes, de faciles à techniques, et de forme
une statue monumentale, hommage à l’enfant du pays, plus ou moins creuse. Et pour chaque spot,
Duke Kahanamoku, qui joua un rôle majeur, au début un surnom évocateur, parfois glaçant : Draculas,
du XXe siècle, dans la propagation de la discipline dans pour ses rochers ressemblant aux dents d’un
le monde. Les stands de location de planches proposant vampire, ou encore Killer Point, non pas à cause
également une initiation à la discipline fleurissent sur de sa dangerosité, mais en référence aux orques
le sable. Les moins sportifs pourront se laisser porter par le (killer whales, « baleines tueuses » en anglais)
Parcourez le monde avec Arts et Vie, spectacle de hula, cette danse gracieuse qui conte la culture qui apprécient de s’attarder dans ces eaux. Dans
le n°1 du voyage culturel hawaïenne et l’aloha spirit. Les amateurs de sensations le renfoncement d’une falaise, on découvrira une
Voyages accompagnés - Petits groupes - Guides francophones (plus) fortes attendront, quant à eux, les houles hivernales maison aménagée dans la roche, occupée par
Programmes culturels complets
pour se rendre sur la côte Nord de l’île, au surnom évoca- un Marocain dont le sens de l’hospitalité lui dicte
teur de « Seven-Mile Miracle » (« le miracle de 11 km »), de partager son thé à la menthe. Et quand
Découvrez notre collection
de voyages sur où des tubes comme ceux qui déferlent à Banzai Pipeline les conditions de surf seront mauvaises,
www.artsetvie.com leur permettront de faire la démonstration de leur maîtrise on s’enfoncera dans les montagnes des environs
Brochure sur simple demande technique… ou de se faire découper menu par le récif avant de Taghazout, pour arriver jusqu’à une vallée
au 01 40 43 20 27
que l’océan Pacifique ne les recrache sur le sable. qui porte bien son nom : la vallée du Paradis.
Kbhulashow.wixsite.com/official Visitagadir.com
0123
D IM A N C HE 2 - L UN D I 3 S EPT EM BR E 20 1 8 7

Aubergines
grillées,
sauce miso
– Pour 4 personnes –

Préparez la sauce
miso : dans une petite
CUISINE

casserole, mélangez
80 g de miso rouge,
2 cuil. à soupe de
vinaigre de riz, 1 cuil.
à soupe de sucre brun,
1 cuil. à soupe de

On n’est pas sortis


tamari, 3 cuil. à soupe
d’huile de sésame
grillé et 1 cm de
gingembre râpé. Faites

de l’aubergine… chauffer à feu doux.


Quand le sucre est
dissous, ajoutez hors
du feu 2 cuil. à soupe
de jus de citron,

Au placard, la ratatouille. En caviar, remuez et laissez


refroidir.

pickles ou « baba ganoush », Rincez et séchez

la solanacée née sur le continent 4 petites aubergines


(si possible tigrées,

indien est une source variété graffiti).


Pour la cuisson, deux

infinie de recettes épicées options (la première


est plus confite, la
seconde, plus rapide).
Stéphanie Noblet 1) Coupez les aubergi-
nes en 2 et quadrillez
la chair avec une lame

L
es connotations évoluent avec les générations. Prenons le sans transpercer la
cas de l’aubergine, hors de la sphère culinaire. Dans les peau. Faites-les colorer
années 1970, elle mettait en émoi les automobilistes indis- 5 min côté chair
ciplinés puisque c’était le doux nom attribué aux auxiliaires dans une grande
de police de Paris vêtues d’un uniforme de cette couleur poêle avec un léger
– avec lesquelles mon grand-père resquilleur de parcmètre filet d’huile d’olive en
aimait beaucoup jouer au chat et à la souris… Aujourd’hui, le jeu a pris appuyant sur leur dos.
un autre tour coquin, puisque l’aubergine de jeunesse est la reine des REIN JANSSEN POUR « LE MONDE » Préchauffez le four
« sextos ». Le symbole phallique ne date pourtant pas d’hier, mais il à 180 °C. Posez-les sur
s’est imposé sur les réseaux sociaux faute de concurrent dans le réper- riz ou orge) confit très subtilement sa chair délicate. Et pour les recettes une plaque couverte
toire légumier des émojis – la courgette n’y figure pas, le concombre multiples du Moyen-Orient, qui lui offrent des cortèges de choix : ail, de papier sulfurisé,
est déjà débité en rondelles, la carotte est toute maigrelette, l’épi de tahini (crème de sésame), sésame, zaatar (mélange d’épices), herbes et côté chair sur le
maïs encombré par ses spathes… grenade… Autant de préparations qui prouvent à quel point cette dessus ; badigeonnez-
Entre ces deux époques, ce n’est pas seulement la symbolique, bonne fille, débarrassée de son ancienne réputation d’amère empoi- les de sauce miso au
mais aussi les formes et l’usage de ce fruit de la famille des solanacées sonneuse (mela insana, soit « pomme malsaine » en latin, qui subsiste pinceau, en la faisant
qui ont changé. Un fruit qui est en réalité une baie, consommée en dans l’italien melanzana), est d’une ressource infinie pour qui sait trai- pénétrer dans les
guise de légume. Si la couleur violette distinctive et la forme oblongue ter avec finesse sa chair absorbante, tendre et douce de Barbamama interstices. Enfournez
qui ont fait sa renommée continuent à dominer, l’aubergine a su généreuse. Et non comme une vulgaire éponge à huile. pour 40 min,
s’affranchir de ce modèle unique pour nous séduire aussi par ses Sa préparation étant des plus sommaires (rinçage, séchage) puis saupoudrez-les
formes arrondies, ventrues ou ovoïdes (d’où son nom américain puisqu’il est inutile de la peler, les seuls choix concernent sa découpe de graines de sésame
d’eggplant), ses spécimens exotiques (longue et filiforme au Japon, (en deux, en rondelles ou en tranches longitudinales, en cubes ou 5 min avant la fin ;
petite et sphérique façon balle de golf en Thaïlande), sa palette chro- bâtonnets) et son mode de cuisson. Car, comme la pomme de terre vérifiez la cuisson
matique allant du blanc au noir en passant par toutes les teintes de – sa cousine à tout faire de la famille solanacée, venue, elle, du Nou- en enfonçant
violet (et de jolies variétés tigrées), voire au jaune et au vert. veau Monde –, l’aubergine ne se consomme que cuite. Et bien cuite. A une lame. Servez
Côté recettes aussi, la diversification porte ses fruits : sous nos la poêle, au gril, au four : tout feu lui convient, même la vapeur, qui les demi-aubergines
latitudes, cet emblème de la cuisine méditerranéenne fut longtemps permet une précuisson légère avant de la passer au wok, par exemple. avec une grillade.
cantonné au badigeonnage huileux outrancier et aux grands classi- Seuls le barbecue, les braises ou un passage direct au-dessus d’une
ques des tables estivales, le plus souvent provençaux (tian, ratatouille, flamme au bout d’une fourchette lui conféreront cette incomparable 2) Coupez les
farcis), italiens (parmigiana, caponata) ou grec (moussaka). Des spé- saveur fumée qui fait le délice du caviar d’aubergine et des baba aubergines en dés
cialités que l’on retrouve certes avec bonheur chaque été mais, quand ganoush et moutabal (comportant aussi du tahini, du yaourt ou de la de 2 cm, faites-les cuire
la lassitude guette en fin de saison, alors que les étals regorgent encore mélasse de grenade). Rôtie, grillée, snackée, braisée et même un brin à la vapeur 10 min,
de beaux spécimens brillants et appétissants, il est bon de chercher brûlée : c’est quand l’aubergine marine, gratine, se patine et se rata- puis mélangez-les à la
d’autres sources d’inspiration. Une occasion de se tourner vers les ter- tine qu’elle confine au sublime. sauce miso pour bien
res d’origine de ce légume, venu du continent indien et très populaire les enrober. Faites-les
dans toute l’Asie et au Moyen-Orient. revenir 15 min à feu
Dans la cuisine indienne, dont les épices imprègnent volontiers moyen dans une
sa chair fibreuse, l’aubergine est principalement consommée en curry, poêle antiadhésive, en
en pickles ou en beignets (pakoras) ; elle se glisse aussi parfaitement mélangeant souvent
dans les currys verts thaïlandais, plus pimentés mais rendus soyeux et parsemez-les,
par la présence de lait de coco. J’ai un faible pour le mode de prépara- à la fin, de graines
tion que lui réservent les Japonais, dont la pâte fermentée miso (soja et de sésame. Servez
la poêlée tiède avec
une salade verte
ou de lentilles.

« C’EST LEUR
RENDRE UN GRAND
LES EN F A N T S D’ A B O R D SERVICE QUE
de séparation antérieure, deuil ou divorce. Il
LES ENFANTS peut également intervenir dans une période
Le jour où ils s’en vont NE SE SACHENT PAS de la vie du parent déjà délicate et être
vécu comme une perte : quotidien très
Marlène Duretz L’UNIQUE OBJET ritualisé, crise de couple, travail routinier,
D’INTÉRÊT retraite, problèmes de santé… autant de
DE NOTRE situations où le parent va déjà être sous
Elles sont loin, les nuits d’insomnie où Adèle tude que suscite cet envol d’un enfant qui pression ou en défaut de repères.
faisait ses dents. Bien trop loin. Aujourd’hui, n’est plus sous contrôle parental. » Cette EXISTENCE ! » Mais rien n’est plus normal que d’être
les nuits blanches de ses parents ne sont plus étape ne laisse évidemment aucun parent Béatrice Copper-Royer, triste et nostalgique. Tout au moins un temps.
aussi… animées. D’ailleurs, Adèle s’apprête à indifférent. « On sait qu’elle est inéluctable, psychologue La maison est silencieuse, le frigo n’est plus
mettre à profit ces mêmes dents pour cro- mais on ne l’anticipe jamais assez », souligne mis à sac, plus l’ombre d’une basket crottée
quer la vie, prendre son envol et délaisser le la psychologue clinicienne. dans l’entrée, de lessives à la chaîne, de rires
nid familial dont elle a fait le tour. En-fin ! Si devenir parents prend un temps, ne et de débats animés autour des repas ! Des
Son soulagement ne trouve visiblement pas plus endosser ce rôle à temps plein requiert rites et des échanges disparaissent, d’autres
d’écho chez ses parents, qui n’ont rien des aussi un apprentissage. « C’est un change- viendront prendre leur place. « Quand nos
« Vieux mariés » de Michel Sardou – « Mainte- ment important en soi, et cela bouge les équi- enfants deviennent à leur tour des adultes,
nant qu’on est tous les deux / Si l’on pensait à libres. Il faut accepter que la page de la paren- on est à la fois dans un lien très intime et, en
être heureux / A être heureux. » talité se tourne et investir d’autres terrains. Ne d’autres centres d’intérêt, que ce soit dans sa même temps, déchargé de responsabilités.
« On est face à des sentiments paren- pas s’accrocher à des choses qui n’ont plus de vie sentimentale, professionnelle, sociale, Avec leur conjoint, le champ familial s’ouvre
taux contradictoires, explique Béatrice Copper- sens ou n’ont plus lieu d’être, estime l’auteure amicale ou culturelle. C’est même leur rendre et, avec lui, les perspectives d’échanges et
Royer. D’une part, le sentiment du travail du Jour où les enfants s’en vont (Albin Michel, un grand service qu’ils ne se sachent pas l’uni- de nouveautés, observe Béatrice Copper-
accompli, toute éducation étant de permet- 2012). On n’est pas que parents, même si nos que objet d’intérêt de notre existence ! » Royer. On peut construire avec ses enfants
tre aux enfants de s’autonomiser et de voler enfants, passionnants et enrichissants, pren- Le départ de la petite dernière peut adultes des liens tout aussi passionnants,
de leurs propres ailes, et, d’autre part, l’inquié- nent beaucoup de place. Il importe d’avoir également réactiver l’angoisse d’épreuves sinon plus qu’ils ne l’étaient. »
8 0123
DIM A N C HE 2 - L UN DI 3 S EPT EM BR E 20 1 8

S’AIMER COMME ON SE QUITTE


Deux jours dans la vie des amoureux. Le premier parce que tout s’y joue, le dernier parce
que tout s’y perd. Lorraine de Foucher a recueilli ces moments-clés d’une histoire. A chacun
de deviner ce qui s’est passé entre-temps. Cette semaine, Helena, 38 ans, se souvient

« Ses paroles sont aussi jolies


que ses actes sont laids »
B U R EA U - T I CS

Burn-out climatique
Par Nicolas Santolaria

Rentrer au bureau après une période de


congés prolongés a toujours quelque
MC BESS
chose de difficile. S’il est tout à fait natu-
rel de regretter la plage et l’ambiance
Le premier jour

d’apéro perpétuel, force est de constater « Ce soir-là, je suis sur scène. Je donne un concert dans un avoir de preuve. Jusqu’à ce que, éclairée par la petite lumière blanche
que, cette année, le blues postestival a cabaret en plein Festival d’Avignon. Je chante, heureuse et fière, de l’écran, j’y trouve des photos de lui qui enlace et embrasse une fille,
profondément changé de nature. En mais embourbée dans une relation avec l’un de mes musiciens. puis des textos qui s’extasient sur la nuit de la veille.
effet, ce n’est pas tant la nostalgie d’un Un de ces hommes dont il faut planifier la date d’expulsion, au Trop grand, trop beau. Il passe sa vie à se regarder dans le
hédonisme de bord de mer qui nous cha- risque de se laisser abîmer. J’ai prévu de le quitter le jour du miroir, à se caresser les muscles. Il s’aime trop lui-même pour pou-
grine (ça, on s’en remettra), que le senti- dernier spectacle. “Pas la peine d’attendre aussi longtemps”, me voir aimer quelqu’un d’autre. Parfois, il y a même des femmes qui
ment d’avoir à embarquer de nouveau conseille l’autre membre du groupe. Je cherche à l’oublier viennent l’accoster quand je suis avec lui. Je repose le téléphone, et
dans une machine folle qui fonce tout quand je vois entrer un régiment de la Légion étrangère. pense : “Ça ne peut pas être ça, ma vie.”
droit vers l’abîme. Et quand je parle de Enfin, pas toute la troupe, seulement un Russe, un Mon- Je ne dis rien, mais je décide que c’est fini. Il se réveille et
« machine folle », ce n’est pas pour quali- ténégrin et un caporal brésilien. Pendant la pause, je les rejoins, je prend ma voiture – ma voiture, mon appartement, mon salaire, car il
fier la rédaction du Monde, mais la civili- connais le Russe. Son homologue monténégrin est très grand, très envoie toute sa solde au Monténégro. Ma confiance, mes points de
sation tout entière. En effet, il semble bien attirant. Il me plaît, il sera parfait pour effacer mon collègue de scène. permis, ma dignité, il a tout pris, et cela fait presque un an que je me
loin le temps où la principale info qu’on Il a ce côté “je suis beau et je le sais”. Je repars chanter et m’étonne de dis que je ne suis ni assez vieille ni assez riche pour supporter ça. Il se
retenait de l’été, c’était les paroles de la l’attroupement qui survient autour des toilettes. Pendant que j’ob- rend à un barbecue avec ses amis militaires. J’en profite pour rompre.
Lambada. Désormais, les vacances sont serve la scène de loin, mon futur ex, jaloux, vient me voir et me tance : Ce que je déteste le plus, dans les ruptures, c’est le moment des affai-
marquées par la litanie des catastro- “Alors, tu annexes le Monténégro ?” En face de nous, trop ivre, le capo- res, où l’autre s’en va avec son baluchon et concrétise physiquement
phes écologiques qui se succèdent à un ral brésilien a vomi, et les trois soldats sont armés d’une serpillière la fracture sentimentale.
rythme aussi frénétique que les tournées pour réparer les dégâts. Ce bellâtre qui nettoie, cela m’amuse. Alors je lui fais ses valises. Je rassemble ses vêtements – je
de Ricard au camping des Flots bleus. C’est de nouveau la pause, ils sont encore là. Le Monténégrin résiste à l’idée de lui faire des pantalons et des chemises à frange,
Le 1er août, on apprenait par me dépose un baiser sur la joue, me dit qu’il a 25 ans – je viens d’en façon cow-boy, à coups de ciseaux. Je mets le tout dans mes sacs car,
exemple que l’humanité avait déjà avoir 34. Le lendemain, il écume les réseaux sociaux, me retrouve et bien sûr, il n’en a pas. Je lui envoie un texto : “C’est fini, tu es allé trop
consommé plus de ressources (eau, ar- me propose un verre. Je m’y rends, il y a tellement de monde que j’ai loin.” Il ne me croit pas, pense que je vais passer l’éponge, comme
bres, poissons, etc.) que ce que la planète du mal à le voir. A mon message inquiet de ne pas le trouver, il répond, d’habitude. Il ne me demande même pas de quoi il est question.
est susceptible de générer en une année. arrogant : “Attends, je me lève”, il fait 1,95 mètre et se montre déjà satis- Il m’envoie une image de lui et de ses copains rassemblés
Je ne sais pas si les chipolatas sont inté- fait de sa grande personne. Après, on marche dans Avignon, place du autour de morceaux de viande en train de griller. “Tu t’inquiètes pas,
grées aux calculs du Global Footprint Palais des papes, il m’embrasse, mais il doit réintégrer son régiment. y a pas filles.” Je lui réponds : “Regarde, inquiète-toi”, avec une photo
Network qui publie cette estimation, mais Le lendemain, c’est prise de poste à 6 h 30. Le week-end arrive, on de ses valises posées sur le palier. Il rentre en quatrième vitesse, dans
ça met un coup au moral quand on a continue de se voir, mais je ne veux pas de lui sur le long terme. tous ses états. Il est méprisant : “Calme-toi, qu’est-ce qui t’arrive ?” Et
encore des projets de barbecue. Jadis Un jour, sur mon canapé, il prend une voix solennelle : il a quel- me dit cette phrase qui restera gravée : “Je suis allé trop loin, sinon tu
synonyme d’insouciance, l’été est pro- que chose à me dire. Je m’assois, fébrile, m’attends à ce qu’il m’explique aurais continué à faire ce que je voulais.”
gressivement devenu tout l’inverse, une qu’il a en réalité une femme et des enfants au Monténégro. “Je n’ai pas Je le mets à la porte, il ne prend qu’un sac à dos. Je ne veux pas
période d’angoisse 25 ans mais 19”, m’annonce-t-il. J’éclate de rire, un rire nerveux qui qu’il se serve des valises pour revenir, essayer de me reconquérir.
où les problèmes confirme mon intuition : il ne faut pas que cette histoire dure. Mais il J’appelle ses proches qui, en bons militaires solidaires, refusent de
climatiques se ma- déploie beaucoup d’énergie pour que je tombe amoureuse. Si jeune récupérer ses affaires. Je traverse tout Avignon avec trois immenses
Les nifestent avec en- soit-il, il lit en moi comme dans un livre ouvert, voit ce que j’essaie tant sacs que je dépose en bas de chez son ami, sur le trottoir. Je n’attends
core plus d’acuité. de cacher : que, derrière le bourreau de travail que je suis, il y a une pas qu’il descende pour les remonter, cela ne me regarde plus.
catastrophes Vous avez beau hypersensibilité dont je ne sais pas quoi faire. Je me sens autorisée à Sur le chemin du retour, je me décompose : “Qu’est-ce qu’il
vous être enivré à être qui je suis vraiment avec lui. Je suis amoureuse, il vit chez moi, je aura fallu, ma pauvre fille, pour te faire respecter…” C’est fou comme le
écologiques se grand renfort de l’entretiens. Je l’aime au point que tous les matins je me lève à 5 h 15. Je sentiment amoureux peut être une aliénation, comme on peut
retsina, il ne vous prends ma voiture et l’emmène à son régiment où le réveil est à 5 h 30. » s’oublier. Lui revient sur mon palier, frappe à la porte, je sursaute,
succèdent à un aura pas échappé pleure, mais refuse de lui ouvrir et de lui répondre. Il me déclame des
que la côte orien- vers en serbo-croate d’Aleksa Santic, un célèbre poète yougoslave. Il
rythme aussi tale d’Athènes s’est « Tous les week-ends, il invite des copains chez moi. revient souvent sur mon palier ; les poèmes, la porte, les suppliques.
Le dernier jour

retrouvée ravagée Des hordes de militaires, à qui j’offre le gîte et le couvert, bonne Je vois mon état évoluer : je me réfugie dans la cuisine, mon casque
frénétique que par les incendies. poire. “Si t’es pas contente, on va à l’hôtel”, me répond-il quand je sur les oreilles et je ne l’écoute plus.
Aux Etats-Unis, c’est proteste. Je n’ai pas envie qu’il aille à l’hôtel, je veux qu’il reste Il assiste à tous mes concerts. Il est toujours là, à m’observer.
les tournées l’ouest du pays qui a avec moi, il m’a rendue folle amoureuse. Ses paroles sont aussi Un jour, il entre même dans ma loge alors que je suis en train de me
été dévasté par les jolies que ses actes sont laids. préparer, un bouquet de fleurs à la main. Il pleure, je lui manque. Je
de Ricard flammes, attisées Ce matin, il dort, comme toujours. De son sommeil vais voir le videur de la salle, lui demande pourquoi il l’a laissé rentrer :
par une canicule lourd de légionnaire. Dans le lit, à côté, je reste silencieuse et “Il s’est présenté comme votre petit ami.” Il ne s’excuse pas pour autant,
au camping record. En Pologne, réfléchis, je fais la femme posée qui refuse d’être embarquée il ne s’est jamais excusé de rien. J’apprends par ses amis qu’il essaie de
plusieurs plages ont dans la violence d’une relation passionnée, assaisonnée d’âme se faire entretenir par d’autres filles. Je ne sais pas à qui j’en veux le
des Flots bleus dû être fermées, la slave. Je fouille machinalement dans son téléphone. Je crains, sans plus : si c’est à lui de m’avoir fait tout ça, ou à moi de l’avoir accepté. »
chaleur ayant en-
traîné le dévelop-
pement d’algues toxiques. Quant à moi,
alors que je me baignais dans une piscine LES MO T S DU SEXE pas oublier les tutoriels orgasmiques). de la phase dite réfractaire qui,
du nord de l’Espagne, j’ai pu constater
que le thermomètre extérieur affichait En 1984 déjà, le livre Any Man Can normalement, oblige les hommes
49 °C, sans vraiment réussir à y croire.
Face à cette multiplication des
constats alarmants, difficile de retourner
au travail l’esprit léger, et de se remettre
Super- (« tous les hommes peuvent », non
traduit), des thérapeutes Hartman
et Fithian, promettait le Graal. Dix ans
à avaler une tartine de munster entre
deux éjaculations pour récupérer ?
Eh bien, tout dépend de la définition
à enquiller les réunions comme si de rien
n’était. Depuis des décennies, le boulot
repose en effet sur notre capacité à sur-
investir des urgences artificielles en fai-
orgasme plus tard, la marque Aneros lançait
des stimulateurs prostatiques, dont le
succès ne se dément pas. En 1998, des
qu’on donne de l’orgasme : jouir sans
éjaculer demande une maîtrise de soi
quasiment athlétique (nous ne sommes
sant semblant d’y croire (« On a absolu- scientifiques américains publiaient pas aidés par l’évolution : pour
ment besoin du dossier pour demain Par Maïa Mazaurette une étude concernant un homme échapper aux prédateurs, il a été
matin, c’est une question de vie ou de capable d’avoir six orgasmes en une crucial que les hommes aient le réflexe
mort ! »). Mais aujourd’hui, face à l’appari-
tion d’une urgence globale bien réelle, Quand on pense aux orgasmes demi-heure, sans perdre son érection. de répandre leur semence en un temps
cette mécanique psychique infantile ne multiples, puissants, prolongés dans La promesse est aujourd’hui plus record). La super-jouissance des
fonctionne plus. Du point de vue de la ra- le temps, on pense toujours à un séduisante encore, puisqu’on parle profondeurs, rallongée mais pas
tionalité, bosser est devenu tout simple-
ment intenable. Pour éviter de sombrer privilège féminin. Leur pendant mâle de « super-orgasme ». La technique démultipliée, se trouve en revanche
dans un burn-out climatique, soudain rôde pourtant dans notre imaginaire : employée est toujours plus ou moins à la portée de n’importe quel homme
anéanti par la réalité brûlante des en- « En Inde, ils ont des techniques… », identique : défocaliser l’attention sur le pas crispé. Pour résumer : le « super-
jeux, il nous faut biaiser notre propre
« Il paraît qu’en Chine… ». Cette pénis pour faire circuler le plaisir entre orgasme » est démocratique, l’orgasme
échelle des urgences, et forcer notre cer-
veau à considérer comme une priorité exotisation du grand O ne pouvait les zones érogènes, notamment multiple est élitiste… ce qui nous laisse
MATHIEU FREAKCITY

absolue le fait d’aller acheter des trom- évidemment pas durer (si les tutoriels à l’aide de l’utilisation de la respiration des orgasmes pas super, pas multiples,
bones chez Office Dépôt, quand l’incen- d’ouverture de bocaux de cornichons et/ou de la prostate. Est-ce que ça mais confortables et plébiscités par
die progresse dans les parties communes.
Si l’on y parvient, on réussira peut-être un peuvent cumuler trois millions de marche ? Oui. Les orgasmes obtenus la majorité. Qui aurait cru qu’en sexe,
jour par reformer l’orchestre du Titanic. visionnages sur YouTube, on n’allait sont plus longs et plus intenses. Quid nous préférerions le confort à l’extase ?