Vous êtes sur la page 1sur 2

J’aime la biologie parce

qu’on y découvre l’histoire


et la beauté de la vie.

Sciences biologiques
Ariane Comeau, diplômée du bac en sciences biologiques et étudiante à la maîtrise

Le Département de sciences biologiques de L’être vivant, au cœur des sciences biologiques


l’UdeM est un pôle d’excellence en recherche.
Il dispose d’installations reconnues aux > Si vous vous intéressez à l’étude de la vie, de la molécule à la biosphère…
échelons national et international : la Station
> Si vous êtes curieux de savoir comment fonctionnent les organismes…
de biologie des Laurentides, l’Institut de
recherche en biologie végétale, le Centre sur > Si les problèmes environnementaux de la planète bleue vous préoccupent…
la biodiversité et le Groupe de recherche > Si le phénomène de la disparition des espèces vous importe…
interuniversitaire en limnologie et en
Alors songez à étudier en sciences biologiques, car jamais une science n’aura autant changé
environnement aquatique. La compétence
notre vision du monde, l’image que nous avons de nous-mêmes et la perception de notre
de nos professeurs est récompensée par avenir. Les récentes découvertes scientifiques soulèvent de nombreuses interrogations, et la
l’attribution de nombreux prix et distinctions, biologie propose des solutions novatrices aux principaux défis que notre société devra affronter.
tant en recherche qu’en enseignement.
Tantôt, c’est la cartographie du génome qui retient l’attention, d’autres fois, ce sont les
appli­cations de la génétique aux végétaux et aux animaux, sans oublier l’empreinte de l’être
humain sur l’environnement et le climat.

> Pour l’information


la plus à jour visitez bio.umontreal.ca
Sciences biologiques

NOS PROGRAMMES

[ admissions ]
Baccalauréat spécialisé en sciences biologiques Cote R variable*.............................. AUT. HIV.

Initiez-vous, dès votre première année du baccalauréat, à la complexité du


vivant : biochimie, biologie moléculaire et cellulaire, génétique, microbiologie,
biologie végétale et animale, écologie, évolution. En deuxième année, vous
aurez à choisir une orientation dans laquelle vous pourrez approfondir vos et encore plus...
connaissances :
> Biologie moléculaire et cellulaire > Travaux en laboratoire et sur le terrain.
> Physiologie > Possibilité d’effectuer des stages dans
> Biodiversité, écologie et évolution le cadre d’un travail d’été rémunéré.
> Cheminement honor pour les
Majeure en sciences biologiques Cote R minimale de 24........................................................ AUT. HIV.
étudiants performants, comportant
Mineure en sciences biologiques Cote R minimale de 24....................................................... AUT. HIV. un stage avancé de recherche pour
favoriser le passage aux cycles
NOUVEAU ! Baccalauréat spécialisé en microbiologie supérieurs (pour le baccalauréat
et immunologie Cote R variable*.......................................................................................................... AUT. spécialisé en sciences biologiques).
Apprenez les concepts et méthodes qui sont propres à la microbiologie > Passerelle DEC-BAC pour les diplômés
avec cette formation de base dans des disciplines spécialisées telles que la de certaines techniques (pour le
bactériologie, la virologie et l’immunologie. Vous serez initié à la pratique en baccalauréat spécialisé en sciences
laboratoire et vous familiariserez avec le milieu de la recherche. biologiques).
Le programme comprend un tronc commun qui s’ouvre sur deux orientations. > Possibilité de bourses de travail pour
> Microbiologie et immunologie moléculaires : permet aux étudiants les meilleurs étudiants.
d’accroître leur connaissance de la vie à l’échelle microscopique dans des > Laboratoires équipés d’instruments
domaines comme l’infectiologie, l’auto-immunité et la vaccinologie. de travail parmi les plus sophistiqués.
> Microbiologie environnementale : propose une formation diversifiée > Siège du réseau national FONCER
en microbiologie, avec un accent sur les applications environnementales de formation étudiante en gestion
dans différents domaines comme la génomique, les changements environ­ durable des activités minières Mine
nementaux et l’écotoxicologie. de savoir.
Le baccalauréat en microbiologie et immunologie est offert en partenariat avec le Département de microbiologie, infectiologie > Centre sur la biodiversité de l’Université
et immunologie de la Faculté de médecine, et géré par ce dernier. de Montréal abritant notamment
*[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ] la collection entomo­logique Ouellet-
Robert et l’Herbier Marie-Victorin.
> Institut de recherche en biologie
végétale, situé au Jardin botanique de
vos perspectives d’emploi
Montréal – rassemble des professeurs
du Département et des chercheurs
Les emplois se trouvent surtout en sciences gérer les ressources naturelles et mettre au de la Ville de Montréal.
environnementales et dans les secteurs phar- point de nouvelles pratiques et de nouveaux
> Station de biologie des Laurentides
maceutique et biotechnologique, là où les produits.
où l’on trouve sur 16 km2 de territoire
sciences biologiques connaissent des avancées
Ils occupent également des emplois axés sur : protégé, forêts, lacs, marécages,
importantes. tourbières ainsi que des laboratoires
> le contrôle de la qualité ;
Les biologistes travaillent dans les : et de l’hébergement.
> la représentation commerciale ;
> ministères et services gouvernementaux ; > Symposium annuel au cours duquel
> la diffusion d’information scientifique ; les étudiants chercheurs présentent
> centres hospitaliers ;
> l’enseignement de la biologie au collégial leurs travaux de recherche aux
> laboratoires d’analyse et de recherche ; et à l’université. étudiants du 1er cycle.
> municipalités ; > Centre scientifique du réseau
Les microbiologistes travaillent quant à eux
> entreprises pharmaceutiques, alimentaires, dans une grande variété de secteurs, autant en stratégique national HydroNet
agricoles, forestières et minières ; recherche fondamentale et clinique que dans (CRSNG) sur le développement
> bureaux-conseils ; l’industrie biophar­ma­
ceutique, des domaines durable associé à l’hydroélectricité.

> centres de la nature ; de la santé, de la qualité de l’air, de la sécurité > Professeurs titulaires de chaires
des aliments et de l’eau potable, puis de de recherche et lauréats de prix
> jardins zoologiques et botaniques ; l’environ­n ement. prestigieux.
> parcs et réserves naturelles. > Café-BIO (café étudiant).
Comme plusieurs emplois exigent un certain
Les biologistes planifient et effectuent des degré de spécialisation, plusieurs bacheliers > Séries de séminaires hebdomadaires
études en laboratoire ou sur le terrain pour poursuivent des études de maîtrise. de recherche.

fas.umontreal.ca