Vous êtes sur la page 1sur 83

ENSA Agadir

A. Atmani
PLAN DU COURS

Machines asynchrones
• Structure générale
• Modèle du moteur
• Bilan de puissance
• Couple électromagnétique
• Entraînement à vitesse constante
• Notions sur le moteur asynchrone monophasé
(Principe, fonctionnement, caractéristiques,
démarrage, utilisation)
Machines synchrones
PLAN DU COURS

Machines asynchrones
Machines synchrones
• Structure générale
• Générateur à vide
• Générateur en charge
• Bilan de puissance
• Couplage d’un alternateur au réseau
CHAPITRE 1:
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Introduction
Les Machines Asynchrones (MAS) équipent la majorité des machines-outils,
monte-charges, tapis-roulants, compresseurs..
Leur puissance va de moins d'un kW, à plusieurs dizaines de MW.
La machine asynchrone est utilisée quand on dispose d'une source d'alimentation
alternative (Ex: réseau ONEE triphasé ou monophasé).
La machine asynchrone triphasée est largement utilisée dans l’industrie, sa
simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu
d’entretien.

Exemple d'une machine asynchrone triphasée :


- Puissance utile : 7,6 kW
- Poids : 67 kg
- Longueur : 64 cm
- Diamètre : 31 cm
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Les éléments constituant une MAS


Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Le stator

Le stator, appelé aussi l’inducteur, constitue la


partie fixe de la machine.
Il est réalisé en acier ou en aluminium, il
assure la tenue mécanique de la machine et
comporte:
• une partie en matériau ferromagnétique
sous forme d’un cylindre creux . Sur sa face
interne sont réalisés des encoches.
• Les bobinages. Ce sont trois groupes
d’enroulements de fil de cuivre isolé qui
sont logés dans les encoches. Les
enroulements sont parcourus par des
courant sinusoïdaux triphasés dont le rôle
est de créer un champ magnétique B
tournant à la vitesse de synchronisme.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Le rotor

Le rotor, appelé aussi l’induit, est la partie


rotative de la machine. il comporte un arbre sur
lequel se connecte la charge mécanique. Cet arbre
est solidaire d’un cylindre ferromagnétique
comportant des encoches dans lesquels sont insérés
des conducteurs en l'aluminium ou en cuivre
constituant le circuit électrique du rotor.
Dans les machines asynchrones, deux types de
rotors existent:
• Rotor à cage d’écureuil où des bares
métalliques parallèles sont reliées de part et
d’autre par deux couronnes de faible résistance.
• Rotor bobiné où les conducteurs sont logés
dans des encoches formant des enroulements
triphasés ayant le même nombre de paires de
pôles que le stator.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Le rotor à cage d’écureuil


Anneau assurant la liaison
électrique des barres

Axes de rotation

Circuit magnétique, empilage


de feuilles d’acier doux

Barres de cuivre
ou d’aluminium
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Symboles

W1
U1

V1

W
U

V
M1 M M2 M
3~ 3~

M
K

L
Moteur asynchrone Moteur asynchrone
à cage d’écureuil à rotor bobiné
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé

La circulation d’un courant I dans une bobine


crée un champ magnétique B. Ce champ est
dans l’axe de la bobine. Sa direction et son
intensité sont fonction du courant I. c’est une
grandeur vectorielle.

Si le courant qui parcourt la bobine est


alternatif, le champ magnétique B varie en
sens et en intensité à la même fréquence f que
le courant.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé

Dans le cas du moteur triphasé, on dispose de trois bobines qui sont disposées dans
le stator à 120° les unes des autres, trois champs magnétiques sont ainsi créés. Le
champ magnétique résultant est la somme vectorielle des trois champs. Compte-
tenue de la nature du courant sur le réseau triphasé, les trois champs sont déphasés
l’un de l’autre d’un tiers de la période(chacun a son tour passe par un maximum). Le
champ magnétique résultant tourne à la même fréquence que le courant soit 50 tr/s.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé


Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé


Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé


Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V
W
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé


Positif
Négatif
U

y
300

200

100

0
x

0 0,002 0,004 0,006 0,008 0,01 0,012 0,014 0,016 0,018

-100

-200

-300 V

Etc.… W
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé

W
Un ensemble de trois bobines identiques, disposées aux trois sommets d'un triangle
équilatéral, et parcourues par un courant triphasé, produisent au centre
géométrique un champ tournant à une vitesse égale à la pulsation des courants.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé

1. Les tensions d'un système triphasé appliquées au trois bobines (formant une paire de
pôles) du stator d'un moteur asynchrone y produisent des courants triphasés;

2. Les courants produisent un champ tournant ;

3. Le champ tournant induit une tension dans les barres (ou les bobines) du rotor placé au
centre des 3 bobines du stator;

4. La tension induite donne naissance à des courants intenses dans les barres ou les
bobines du rotor.

5. Les barres portant un courant, et situées dans un champ magnétique, sont soumises à
des forces électromagnétiques;

6. Les forces tendent à entraîner le rotor dans le sens de rotation du champ. Le rotor va
donc suivre le champ tournant à une vitesse légèrement inférieure à celle du champ
tournant.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe de fonctionnement du moteur asynchrone triphasé


Si le moteur tourne en synchronisme avec le champ tournant, la vitesse relative entre le
rotor et le champ tournant devient NULLE. Il n’y aura donc plus d’induction!
Le rotor doit alors tourner moins vite que le champ tournant pour que les conducteurs
du rotor puissent être balayés par le champ tournant et donnent naissance à un courant
induit et par suite à des forces qui entraînent le rotor .

D’où le nom de moteur asynchrone associé à ce type de machine.

La différence relative de vitesse entre le rotor et le stator s’appelle le glissement (g).

Équations:
60 f
•Vitesse de synchronisme NS : NS Ns: vitesse de synchronisme en tr.mn-1
p
N: vitesse du rotor en tr.mn-1
NS N p: nombre de paire de pôles par phase
•Glissement: g
NS f: fréquence d’alimentation en Hz
Le glissement des MAS est de l’ordre de 3% à 10%
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Exercice :
Un moteur à 2 pôles par phase est alimenté en courant alternatif 50Hz. Sa vitesse de
synchronisme sera de :
2 pôles = 1 paire de pôles donc Ns = 3000 tr.mn-1

Ce même moteur alimenté en 60Hz . Sa vitesse de synchronisme sera de :


Ns = 3600 tr.mn-1

Un moteur de 4 paires de pôles est alimenté en courant alternatif 50Hz puis en 60Hz.
Sa vitesse de synchronisme sera de :
Ns = 750tr.mn-1 pour f=50Hz et Ns = 900tr.mn-1 pour f=60Hz.
Avec un glissement de 5% sa vitesse réelle sera de :
N = 712,5tr.mn-1 pour f=50Hz et N = 855tr.mn-1 pour f=60Hz

Un moteur de 1 paire de pôles est alimenté en courant alternatif 50Hz.


Sa vitesse réelle est de 2910 tr.mn-1 . Quel est son glissement ?
Glissement = 3%
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

La plaque signalétique
Couplage à
effectuer en
Puissance Facteur de puissance fonction du réseau
utile délivrée sur
l’arbre moteur Intensité
correspondante
(dans chaque
phase)
Vitesse nominale
(réelle) du rotor

Fréquence

Classe d’isolation
Rendement h Type de service
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Branchement de la MAS

Le branchement des bobines du stator sur le réseau


se fait au niveau de la plaque à bornes située sur le
dessus du moteur. On dispose ainsi de 6 connexions,
une pour chacune des extrémités des trois groupes
de bobines. Les extrémités de ces derniers sont
reliées aux bornes selon le schéma ci-dessous. la plaque à bornes

Les 6 bornes
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Branchement de la MAS

Les enroulements du stator sont prévus pour être couplés au réseau


électrique triphasé de deux manières différentes:
• Le couplage en étoile:
• Le couplage en triangle.
Le couplage des enroulements dépendra d’une part de la tension nominale
prévue pour le moteur et d’autre part de la tension du réseau dont on
dispose.

La règle à respecter: La plus petite des deux tensions indiquées dans la


plaque signalétique doit être appliquée aux bornes de chaque
enroulement.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Branchement de la MAS
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Branchement de la MAS
Sur le réseau 230V/400V, ce
moteur doit être branché
obligatoirement en étoile, car la
tension appliquée aux bornes
d’une bobine est de 230V.
Chaque enroulement est
soumis à la tension simple V
de valeur efficace 230V.

L1
U1

V1
L3 W1 L2
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Branchement de la MAS

Sur le réseau 130V/230V, ce


moteur doit être branché en
triangle, car la tension aux
bornes d’une bobine est de 230V.
Chaque enroulement est
soumis à la tension composée
de valeur efficace U.

L1

W1 U1

W1 U2
S’il est branché en étoile il sera sous alimenté L3 V2 V1
L2
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Exercice :
1. Un réseau triphasé porte les indications suivantes 230 V / 400 V. Quelle est la tension
composée du réseau ?
La tension composée est la tension la plus élevée donc U = 400 V
2. Un réseau triphasé porte l’ indication suivante (220 V). Quelle est la tension simple du
réseau ?
Il n’y a qu’une indication, c’est donc la tension composée U. La tension simple est :
V = U/√3 = 127 V
3. La plaque signalétique d’un moteur asynchrone porte les tensions 230 V et 400 V.
Quelle est la valeur de la tension que peut supporter un enroulement ?
Un enroulement peut supporter la plus petite des deux tensions: 230 V
4. Un réseau triphasé 130V / 230 V doit alimenter un moteur asynchrone (130 V ; 230 V).
Quel couplage préconisez vous ?
Le seul couplage possible doit être réalisé en étoile
5. Un réseau triphasé (130 V; 230 V) doit alimenter un moteur asynchrone (230 V ; 400 V).
Quel couplage préconisez vous ?
Le seul couplage possible doit être réalisé en triangle
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Exercice :
6. Un réseau triphasé 230 V / 400 V doit alimenter un moteur asynchrone (230 V ; 400 V).
Quel couplage préconisez vous ?
Le seul couplage possible doit être réalisé en étoile
7. Un réseau triphasé 230 V / 400 V doit alimenter un moteur asynchrone (400V ; 690V).
Quel couplage préconisez vous ?
Le seul couplage possible doit être réalisé en triangle
8. Un réseau triphasé 690 V doit alimenter un moteur asynchrone (400 V ; 690 V). Quel
couplage préconisez vous ?
Le seul couplage possible doit être réalisé en étoile
9. Un moteur asynchrone (230 V ; 400 V) est couplé en triangle sur un réseau triphasé.
Quelle est la tension simple du réseau ?
La tension simple du réseau est donc 130 V
10. Un moteur peut être alimenté par les deux réseaux 130 V / 230 V et 230 V / 400 V.
Quelles sont les indications portées par sa plaque signalétique ?
La plaque signalétique indique donc : (230 ; 400)
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Puissance reçue ou absorbée ( consommée ) Pa 3 U I cos


cos φ : facteur de puissance du moteur.
A vide, cos φ est faible, de l’ordre de 0,2
En charge, cos φ grimpe vers 1

Pertes au stator PS Pfs Pjs

Pfs : les pertes fer ( magnétiques ) au stator. Elles dépendent de la valeur efficace de la tension aux bornes des
enroulements et de la fréquence du réseau.
Pjs : les pertes par effet Joule dans le stator. Elles peuvent être négligées à vide.
En étoile :
2 3 2 r : résistance d’un enroulement;
Pjs 3r I RI
2 R : résistance entre deux bornes de phase du stator.
En triangle :

3 2 J : courant par phase ;


Pjs 3 r J2 RI
2 I : courant en ligne.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Puissance transmise au rotor


Puissance transmise au rotor Ptr (en W) est :
T : Couple électromagnétique ( en N.m )
Ptr Pa Pfs Pjs T s
Ωs : Vitesse de synchronisme ( rad/s )
Puissance transmise à l’arbre du rotor et pertes au rotor.
• La puissance transmise à l’arbre du rotor Pr est :
Pr T
Ω : est la vitesse de rotation du rotor, ou vitesse du moteur asynchrone
T : est le couple électromagnétique développé
• Les pertes électriques au niveau du rotor sont les pertes par effet Joule Pjr :
Pjr g Ptr
• Les pertes fer au niveau du rotor Pfr sont négligeables.
• La puissance transmise à l’arbre du rotor Pr peut alors s’exprimer ainsi :
Pr 1 g Ptr
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Puissance utile et pertes mécaniques


La puissance utile Pu communiquée à la charge est : Pu Tu
Tu : est le couple utile.
Les pertes mécaniques Pmec sont dues aux frottements dans les roulement et par
ventilation et sont fonction de la vitesse :
Pmec Pr Pu T Tu
électrique
Réseau

Charge
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Rendement d’un moteur asynchrone


électrique
Réseau

Charge
Pu Pa ( Pfs Pjs Pjr Pméc )
Le rendement d’un moteur est par définition: h
Pa Pa

Si on néglige (Pfs et Pjs ) : Ptr = Pa alors Pr = ( 1 – g ) Pa


Si on néglige Pméc : Pr = Pu alors Pu = ( 1 – g) Pa
La limite maximale du rendement est donc: ηmax = 1 - g
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone


pour acquérir une meilleure connaissance du comportement du moteur, un circuit
équivalent devient indispensable. Il permet de démontrer ses relations et
caractéristiques importantes.
Un moteur triphasé à rotor bobiné bloqué, les bagues étant court-circuités
s’apparente beaucoup { un transformateur triphasé { sortie en court-circuit. On
supposant un branchement des enroulements en étoile et un rapport de
transformation égal à 1, son circuit équivalent par phase est le suivant:

r1 = résistance du stator [Ω]


r1 X1 X2 r2
r2 = résistance du rotor [Ω] Ip I1 I2

x1 = réactance de fuite du stator [Ω] I0

x2 = réactance de fuite du rotor [Ω] Im If T

Xm = réactance de magnétisation [Ω] Es Xm Rf E1 E2=E1

Rf = résistance représentant les


Court-circuit
pertes dans le fer et par frottement et m=1

aération [Ω]
T = transformateur idéal m=1
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone

Lorsque le rotor tourne avec un glissement g, sa vitesse N devient: N = Ns (1 -g)


la fréquence du côté secondaire devient g.f
Les champs statorique et rotorique tournent à la vitesse de synchronisme Ωs. Il se
composent pour former un champ magnétique tournant résultant, ou un flux
tournant résultant. Si on pose φ la valeur efficace du flux dans un enroulement
statorique et dans un enroulement rotorique, alors les fém qui y sont induites ont
respectivement pour valeurs efficaces :
E1 = K1N1fφ
E2 = K2N2frφ = K2N2gfφ
Alors, E2/ E1 = K2N2g/K1N1 = g
Donc, E2 = gE1
la tension efficace au secondaire est: E2 = g.E1
Cela a pour effet de changer la réactance de fuite du rotor de x2 à g.x2
La valeur de r2 n'est pas affectée par ce changement de fréquence.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone

Le schéma équivalent du moteur devient:

r1 X1 gX2 r2
Ip I1 I2

I0

Im If T

Es Xm Rf E1 E2=gE1

m=1

Fréquence f Fréquence gf
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone


g E1
le courant I2 dans le rotor est donné par: I 2
2
r22 g x 2
Même si les fréquences sont différentes au stator et au rotor, les courants efficaces I1
et I2 sont égaux : I1 = I2 car la valeur efficace du champ tournant rotorique ne dépend
que de la valeur efficace des ampères-tours rotoriques, c'est à dire N2I2, quelle que
soit la fréquence fr de ces courants. 2
on obtient alors: E r
1 2
x 22
I1 g
Ce rapport équivaut à une impédance composée d'une résistance r2/g en série avec
une réactance x2 placée entre les bornes du primaire. Par conséquent, le circuit
équivalent se simplifie ainsi: Ip
r1 X1
I1
X2

I0

Im If
Cela revient à supprimer le transformateur parfait en Xm Rf
Es
ramenant au stator (primaire) les éléments du rotor E1 r2/g

(secondaire).
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone

pour des moteurs de puissance ≥ 2 kW, on peut déplacer la branche d’excitation aux
bornes de l’alimentation sans affecter de façon significative la précision des calculs.
les équations décrivant la performance du moteur deviennent plus simples et cela
permet aussi de combiner les réactances de fuite x1 et x2 en une seule x.
r1 X
Ip I1 ES

I0
Z1 I1Z1 jI1x
If β I1
Im If φ
O
Es Xm Rf I1r2/g I1r1
r2/g

Im
I0 Ip

Circuit équivalent Diagramme vectoriel

x
Avec: z1 r12 x 2 et arctan des constantes caractérisant le moteur.
r1
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone

pour des puissances supérieures à 1000kW , on néglige toutes les pertes sauf les
pertes Joule rotoriques. Le modèle et les équations décrivant le fonctionnement du
moteur se simplifient d’avantage.

Ip I1
ES
X

I1Z1 jI1x
Im
I1
φ
O
Es I1r2/g
r2/g
Xm

Im

Ip

Circuit équivalent Diagramme vectoriel


Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone


Puissances électrique, mécanique et thermique
les équations suivantes sont déduites du circuit équivalent pour chaque phase:
E S2 r2
• puissance active absorbée par le moteur: P I12 r1 I12
Rf g

• puissance réactive absorbée par le moteur: E S2


Q I12 x
Xm
• puissance apparente absorbée par le moteur: S P2 Q2
r1 X
Ip I1
P
• facteur de puissance du moteur: cos I0
S Z1
Im If
S
• courant de ligne: I P Es Xm Rf
ES r2/g

r2
• puissance active fournie au rotor: Ptr I12
g
• pertes Joule dissipées dans le rotor: Pjr g Ptr I12 r2
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Modèle du moteur asynchrone

Puissances électrique, mécanique et thermique

les équations suivantes sont déduites du circuit équivalent pour chaque phase:

r2 1
• puissance utile Pu fournie à la charge: Pu Ptr Pjr I12 I12 r2 I12 r2 ( 1)
g g

Pu
• rendement du moteur: h
P

60 Pu 60 Ptr (1 g) 60 Ptr
• couple du moteur pour entraîner la charge: T
2 N 2 NS (1 g) 2 NS
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

• Le couple électromagnétique du moteur qui permet d’entraîner la charge est donné par:
60 Ptr
T
2 NS r
• Or, la puissance active fournie au rotor a pour expression: Ptr I12 2
g

• Et d’après le circuit équivalent représentant le modèle du moteur, l’expression de I1 est:


ES
I1
2
r2
r1 x2
g

• L’expression du couple électromagnétique du moteur en fonction du


glissement est alors:
r2
60 E S2 g
T 2
T (g )
2 NS r2
r1 x2
g
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

r2
60 E S2 g
T (g ) 2
2 NS r2
r1 x2
g

•Quand g est petit, alors r1 et x << r2/g T(g) @ K. g / r2 (droite)

•Quand g 0 T(g) 0

•Quand : g est grand, alors r1 et x >> r2/g T(g) @ K’.r2/g (hyperbole)

•Quand g T(g) 0
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Exemple
r2
60 E S2 g
T (g ) 2
2 NS r2
r1 x2
g
r1=1,5£ X=6£
Ip I1

Caractéristiques du moteur: I0
Z1
3 phases
Im If
3,73 kW
Es=254V Rf=900£
440 V r2/g=1,2£ /g
Xm=110£
60 Hz
1800 tr/min
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Représentation de T(g)
40

Td
20

Tdém
Couple T(N.m)

-20

-40
-2 -1 0 Gd 1 2
Glissement g
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Les différents modes de fonctionnement


40
> s ou g<0; <0 ou g>1;
T<0 T>0
fonctionnement en fonctionnement en
20
générateur frein
Couple T(N.m)

-20 0< < s ou 0<g<1;


T>0
fonctionnement en
moteur
-40
-2 -1 0 1 2
Glissement g
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Extraction de T(N)
40

20
Couple T(N.m)

0
N NS 0

-20

-40
-2 -1 0 1 2
Glissement g
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Extraction de T(N)

30

25
Td
20
Couple T (N.m)

N = NS T=0
15

10

5
Tn
0

0 500 1000 1500 Nn 2000


Vitesse N (tr/min)
N=0 T = Tdém Nd
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Grandeurs de décrochage et de démarrage

Au décrochage, comme le couple est maximum, la puissance par phase Pr fournie au


rotor est nécessairement maximale.
la puissance Pr est celle dissipée dans la résistance r2/g. Elle est maximale lorsque la
résistance r2/g est égale à ± la valeur de l'impédance de Z1 située en amont de r2/g
selon que la machine fonctionne en moteur ou en générateur, donc:
gd étant le glissement lors du décrochage.
r2
Z1 Le signe (+) si la machine fonctionne comme moteur
gd Le signe ( ) si la machine fonctionne comme générateur
Pour un moteur, le courant I1 lors du décrochage, désigné par le symbole Id , est donné
par: ES
Id Pour le fonctionnement en moteur
2Z1 ( Z1 r1 )

ES
Id Pour le fonctionnement en générateur
2Z1 ( Z1 r1 )
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Grandeurs de décrochage et de démarrage

2r2
La puissance fournie au rotor lors du décrochage est : Ptr Id
gd
En remplaçant Id et gd par leurs expressions on en déduit la valeur du couple
de décrochage par phase:
60 E S2
Td Pour le fonctionnement en moteur
2 2 N S (r1 Z1 )

60 E S2
Td Pour le fonctionnement en générateur
2 2 N S (r1 Z1 )

Le courant et le couple au démarrage (g=1) sont donnés par les équations:


ES 60 r2 2
I dém Tdém I dém
2 2
(r1 r2 ) x 2 NS
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

N=0 I = Idém Représentation de I(N)


50

40

30
N = NS I≈0
Intensité I1(A)

Id=26,1 A
20

10

In
0
0 500 1000 1500 Nn
Vitesse N(tr/min) Nd=1450 tr/min
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Mesure des paramètres du modèle d’un moteur asynchrone

On peut mesurer les valeurs approximatives de r1 , r2 , Xm, Rf et x d'un moteur


asynchrone en faisant un essai hors tension, un essai à vide et un essai à rotor
bloqué.

Essai hors tension.


On mesure la résistance R entre deux bornes du stator, le moteur étant
débranché du réseau. En supposant une connexion en étoile, on trouve la
valeur de r1 : R
r1
Essai à vide. 2
g est très faible. Donc r2/g est très élevée. Par conséquent, I1<<I0. Il s'ensuit que
le modèle du moteur est réduit à Xm//Rf.
Pour évaluer ces deux paramètres, on applique la tension nominale ligne à
ligne EAV aux bornes du moteur tournant à vide. on mesure le courant IAV et la
puissance active totale PAV absorbée par le moteur.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Mesure des paramètres du modèle d’un moteur asynchrone

Cela permet de calculer les valeurs de la puissance apparente totale SAV et de la


puissance réactive totale QAV :
SAV 3E AV I AV et Q AV S2AV 2
PAV
La résistance Rf correspondant à Pf + Pv est donnée par: E 2AV
Rf
PAV
La réactance de magnétisation Xm est obtenue par:
E 2AV
Xm
Essai à rotor bloqué. Q AV
Lorsque le rotor d’un moteur asynchrone est bloqué, le glissement g est alors
de 1. la valeur r2/s devient simplement r2. En appliquant la pleine tension au
moteur, le courant I1 du stator est de l’ordre de 6 fois le courant nominal. I1 est
alors beaucoup plus grand que le courant d'excitation I0, on peut négliger la
branche d'excitation. Cela permet de déterminer les valeurs de x et de r2 selon
les étapes suivantes:
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Mesure des paramètres du modèle d’un moteur asynchrone

1. On applique environ le sixième de la tension nominale au stator. Ainsi, le


courant est à peu près égal à sa valeur nominale et le moteur ne surchauffe
pas trop.
2. On mesure la tension ligne à ligne ERB, le courant de ligne IRB et la puissance
active totale PRB.

3. On calcule alors la puissance apparente SRB et la puissance réactive QRB:

SRB 3E RBI RB et QRB S2RB 2


PRB
Q RB
4. On calcul enfin les valeurs de x et r2, comme suit: x
3I 2RB
PRB
3I 2RB (r1 r2 ) PRB , donc r2 r1
3I 2RB
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Les différents couples résistants caractérisant les charges des moteurs asynchrones

Couple constant Couple Proportionnel à la vitesse

Couple hyperbolique Couple Parabolique


Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Le point de fonctionnement (moteur à cage)


Couple moteur Cm(N) Couple résistant Cr(N)
30

25
En régime établi la vitesse
est constante. Le point de 20
fonctionnement est le
Couple T (N.m)

point d’intersection des 15


caractéristiques
mécaniques Cm(N) du 10
moteur et Cr(N) de la
charge entrainée: Tn
5
Cm(N) = Cr(N)
0

0 500 1000 1500 2000


Vitesse N (tr/min)
Nn
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

L’effet de la résistance rotorique (moteur à rotor bobiné)


30 50
r2 r2
2,5 * r2 2,5 * r2
25
5 * r2 40 5 * r2
10 * r2 10 * r2
20

30
Couple T (N.m)

Intensité I1(A)
15

20
10

5
10

0
0
0 500 1000 1500 2000 0 500 1000 1500
Vitesse N (tr/min) Vitesse N(tr/min)

Une augmentation de la résistance rotorique provoque:


• Augmentation du glissement de décrochage mais invariance du couple de décrochage.
• Augmentation du couple de démarrage.
• une modification du point de fonctionnement de l’ensemble moteur -machine entraînée.
• Diminution du courant de démarrage.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Moteur à double cage


Le moteur à double cage arrive à concilier la
simplicité et la robustesse du moteur à cage et les
qualités du moteur à rotor bobiné.
Le rotor possède deux cages concentriques:
la cage externe, de grande résistance (barres de
laiton de faible section),
la cage interne, en cuivre, plus inductive parce
qu'entourée de fer et moins résistive (section plus
grande).
•Au démarrage, la fréquence des courants rotoriques
est élevée (fs). La grande réactance de la cage interne,
combinée à l'effet pelliculaire (effet de peau), favorise
le passage du courant dans la cage externe.
•A la vitesse nominale, la fréquence rotorique étant
faible (g fs) seule la cage interne de faible résistance
est active
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Classes des MAS selon NEMA (National Electrical Manufacturers Association)

Cage supérieure Cage inférieure


(démarrage) (fonctionnement normal)

Classe A Classe B Classe C Classe D


Conception Usage générale Rotor à Motor à haute
standard double cages résistance
rotorique
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Classes des MAS selon NEMA (National Electrical Manufacturers Association)

Particularités de la classe B
•Barres imposantes et profondément ancrées dans le rotor
• Augmentation de l’inductance de fuite rotorique

Particularités de la classe C
• Double cages au rotor (une en surface et une enfouie dans le rotor)
• Cage supérieure en matériel de haute résistivité (laiton) avec une faible section
• Cage inférieure en matériel de faible résistivité (cuivre) avec une forte section

Particularités de la classe D
• Conducteurs de la cage possédant une faible section ou une forte résistivité
• Couple de démarrage élevé
• Glissement important { pleine charge (faible efficacité)
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Classes de machine NEMA (National Electrical Manufacturers Association)


La conception du rotor (dimension et
positionnement des barres rotoriques) des
machines à cage permettent de modifier la
caractéristique couple-vitesse de la machine
d’induction considérablement.
La classe B: La grande majorité des moteurs
asynchrones appartient à ce groupe. Ces
moteurs, d'usage général, peuvent entraîner des
ventilateurs, des pompes centrifuges, des
machines-outils, etc.
La classe C: Ces moteurs sont utilisés dans les
cas où le démarrage est difficile ou d'une durée
plutôt longue. Ces moteurs comportent, en
général, un rotor spécial à double cage.
La classe D: En plus de développer un couple
de démarrage très élevé, ces moteurs ont un bas
courant de démarrage. Ils sont à glissement élevé
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Classes des MAS selon NEMA (National Electrical Manufacturers


Association)

Valeurs

Caractéristiques Classe A Classe B Classe C Classe D

5 à 7 fois le 25% inférieur


Courant de 5.5 fois le courant à
courant à au moteur de la Faible
démarrage pleine charge
pleine charge classe A
150-200% du
Couple de 140-190% du 250% du couple 275% du couple
couple
démarrage couple nominal nominal nominal
nominal

Glissement à
Inférieur à 5% Inférieur à 5% Inférieur à 5% 7 à 12%
pleine charge
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Constitution

Le moteur asynchrone monophasé se compose essentiellement:


• d'un rotor à cage d'écureuil semblable à celui des moteurs
triphasés
• d'un stator.

Le stator porte deux types d’enroulement:


o un enroulement principal bobiné de façon à former des pôles
appartenant à une seule phase et dont le nombre détermine la
vitesse de la machine.
o un enroulement auxiliaire ayant le même nombre de pôles que
l'enroulement principal et qui fonctionne seulement durant la
brève période de démarrage.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe
Supposons que seul l’enroulement principal
du moteur est excité par une tension alternative
monophasée, le rotor étant au repos. Le champ 30
COUPLEDIRECTE
produit par cet enroulement est aussi alternatif, COUPLEINVERSE
COUPLERÉSULTANT
20
mais non tournant.
Selon le théorème de Leblanc, ce champ peut 10
être décomposé en deux champs tournants

Couple T (N.m)
égaux ayant : 0
60 f
– la même vitesse de rotation. NS
– des sens de rotation opposés. p -10

Chaque champ tournant induit des courants


-20
dans le rotor et donne naissance à un couple qui
tend { l’entraîner dans le même sens que lui. -30
-1800 -1200 -600 0 600 1200 1800
La résultante des deux couples antagonistes Vitesse N (tr/min)
est nulle.
Le moteur ne peut donc pas démarrer.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Principe

Si le moteur est lancé à la main dans un sens ou dans l'autre,


il démarre. Le rotor produit un couple qui le fait accélérer
dans le sens du lancement.

Lorsque le rotor tourne, le flux φs provenant du stator est


coupé par les barres du rotor, ce qui engendre des courants Ir.
Ces courants produisent un flux φr en quadrature de phase
avec le flux φs, produisant ainsi un champ tournant.

Le problème majeur du moteur asynchrone monophasé


réside dans son démarrage
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

démarrage

L’enroulement auxiliaire sert { démarrer le moteur


asynchrone monophasé. Ses pôles sont décalés dans l'espace
de 90° électriques par rapport aux pôles de l'enroulement
principal.

Le champ résultant créé par les deux enroulements


principale et auxiliaire au cours du démarrage est tournant.

L'enroulement auxiliaire est généralement débranché au


moyen d'un interrupteur centrifuge qui s'ouvre dès que la
vitesse du moteur atteint approximativement 75 % de sa
vitesse nominale.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

démarrage
L'enroulement principal et l'enroulement auxiliaire sont raccordés en
parallèle à une source de tension alternative monophasée.
Afin de produire un déphasage entre Is et Ia (donc entre φs et φa), on doit
ajouter une impédance en série avec l'enroulement auxiliaire.
Les types de moteurs monophasés disponibles sur le marché se distinguent
par le choix de l'impédance branchée en série avec l'enroulement auxiliaire.
Selon le couple de démarrage désiré, cette impédance peut être une
résistance ou une capacitance.

T k I a Is sin
T : couple de démarrage
Ia : courant dans l'enroulement auxiliaire
Is : courant dans l'enroulement principal
α : angle de déphasage entre Is et Ia
k : constante, dépendant de la construction du moteur
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Moteur à phase auxiliaire résistive

L’ enroulement principal est constitué d’un


nombre important de spires de gros fil. Sa
réactance inductive est donc élevée et sa
résistance est faible le courant Is qui y circule
est donc fortement en retard sur la tension E.
Schéma de principe
L' enroulement auxiliaire comporte un
nombre faible de spires de fil fin. Sa résistance
est donc plus élevée et sa réactance inductive
plus faible que pour l'enroulement principal; le
courant Ia qui parcourt l'enroulement auxiliaire
est presque en phase avec la tension E de la
source.
Diagramme vectoriel
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Moteur à démarrage par condensateur

L’ enroulement auxiliaire a pratiquement


autant de spires mais de fil plus petit que
l'enroulement principal.
Un condensateur C est connecté en série avec
l'enroulement auxiliaire.
Grace à la réactance capacitive du
Schéma de principe
condensateur, le courant Ia dans la phase
auxiliaire est déphasé en avance sur la tension
appliquée E.
Le courant dans la phase principale est en
retard sur la tension.
On obtient un déphasage entre les flux φs et
φa plus grand que dans le cas du moteur à phase
auxiliaire résistive. Diagramme vectoriel
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Caractéristiques

Si le rotor tourne à la vitesse N (sens direct) :


•Pour le champ tournant direct, le glissement est :
Ns N
g
Ns

•Pour le champ tournant inverse, le glissement est :

Ns N Ns N 2Ns ( Ns N)
g 2 g
Ns Ns Ns

Le champ tournant inverse produit dans le fer du rotor des pertes


ferromagnétiques qui abaissent le rendement du moteur.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Caractéristiques

les paramètres: Tdém, cosφ, η du moteur asynchrone monophasé sont très


inférieurs à ceux du moteur asynchrone triphasé.

Le moteur asynchrone monophasé est plus bruyant que le triphasé. Les


vibrations qu’il produit sont dues { la puissance électrique pulsative qu’il reçoit
alors qu’il débite une puissance mécanique constante { la charge.

La fréquence de vibration du moteur est le double de celle du secteur


(100Hz).

Pour minimiser ces vibrations, on intercale des anneaux en caoutchouc entre


les flasques et le support et entre l’ arbre et la charge.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Utilisation
Les moteurs asynchrones monophasés sont assez peu employés
en moyenne et grande puissance car :

• Leurs performances en charge sont inférieures à celles des moteurs


asynchrones triphasés de même puissance et notamment pour le
démarrage.

• Ces moteurs sont utilisés quand on n’a pas besoin d’un fort Tdém, et en
absence de réseau triphasé.

• Les grands moteurs monophasés disponibles jusqu'à une puissance


d’environ 10kW sont des moteurs à phase auxiliaire avec l'ajout d'un
condensateur dans l'enroulement de démarrage. Le condensateur est
dimensionné pour avoir un couple de démarrage élevé.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Moteur à bague de déphasage ou de court-circuit (spire de Frager)


Il est très répandu dans les puissances
inférieures à 50 W car il ne contient pas de phase
auxiliaire conventionnelle.
l'enroulement auxiliaire est constitué d'une
seule spire de cuivre en court-circuit (en forme
de bague) disposée autour d'une portion de
chaque pôle saillant.
Cette spire entoure une partie du champ
alternatif Φp créé par l'enroulement principal.
Le courant alternatif est induit dans la bague
et donne naissance à un flux auxiliaire Φa.
Le déphasage créé entre le flux auxiliaire Φa et
Φp provoque l’application d’un champ tournant
suffisant pour assurer le démarrage.
Un couple non nul de démarrage apparait.
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Fin
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Tige de
Capot de
montage
ventilation
Roulement Flasque
arrière Ventilateur
arrière

Boite à
Rotor bornes

Stator
bobiné Plaque
signalétique
Carter

Flasques
avant Roulement
accouplement
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Classe d’isolation des moteurs électriques

Retour
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Indices de protection des moteurs électriques


Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Indices de protection
des moteurs
électriques
Les machines asynchrones
Structure Bilan de Modèle du Couple Entrainement à Moteur asynchrone
générale puissance moteur électromagnétique vitesse constante monophasé

Types de service des moteurs électriques

S1 : Service continu S3 : intermittent périodique


PN démarrage PN tc tf : fonctionnement
6 fois / h
tr : repos
tc : cycle
tf t au maxi
t f tr t tc < 10min
S2 : intermittent à démarrage S4 : intermittent à DM + freinage
PN tc td : démarrage PN tc
tfr : freinage
t tc < 10min t
td tf t d tf tfr tc < 10min

Retour