Vous êtes sur la page 1sur 60

L'Espace du possible jj/01/aa

Bienvenue !

LES THERAPIES BREVES


(Plurielles):
PRINCIPES ET OUTILS
PRATIQUES
1

Préliminaires
• Bienvenue
• Présentation
• Horaires, pauses, repas de midi
• Notes, tél portables
• Administration: émargements, DPC avant-après,
QCM, attestations FC et DPC

***
• Erreur de casting.
• Psychose
• Immédiatement applicable
• Dérangeant
• Tout est faux.
• Humour…
• Évidences logiques, erreurs logiques
• Une partie de nous est analogique
• Le 1er qui va changer… le 2è…, le 3è…
• Travailler moins: le 18è chameau…

3
L'Espace du possible jj/01/aa

Tout est faux???

Ce que la thérapie brève a


apporté….

• A mes soins médicaux ou paramédicaux


• A ma psychiatrie
• A ma pratique de l’hypnose
• À l’encadrement des résidants
• Etc…

Charade….

Je suis
- Tout Puissant
- Infiniment Parfait
- Souverainement Aimable
- Eternel

6
Qui suis-je?
L'Espace du possible jj/01/aa

Quelques questions….
1. Qui EST Dieu, parmi nous, dans cette
salle? Levez la main…
2. Nous sommes donc tous des humains?
3. Donc imparfaits?
4. Qui n’a pas envie de
 Puissance
 Qualité voire perfection
 Être aimé….
7

L’Humain…
Ni « Corps » ni « Psychisme »,

Problèmes HUMAINS,
Dans nos comportements qui sont notre
relation multiforme à soi, aux autres, au
monde.

Nos EGOs…
1. Position basse: Non-Pouvoir et Non-
savoir.
Tactique relationnelle
Pacing: rejoindre l’autre là où il est

2. Humilité: Tristesse vraie de n’être que soi

3. Heureux d’être soi : l’inclusion

9
L'Espace du possible jj/01/aa

Une rencontre…
François Roustang
est un philosophe et
hypnothérapeute
français né en 1923.
Ancien jésuite, il a été
psychanalyste durant
plus de vingt ans
avant de rompre avec
cette discipline et de
développer des
travaux sur l'hypnose

10

François Roustang…
• « Il y a de nombreux humains qui se laissent
mourir et d’autres qui se laissent vivre. Ce qui
nous passionne c’est d’en amener quelques-uns
avec la plus grande lucidité et le plus grand
courage possibles à décider de leur vie et de
leur mort. (…)
• Nous ne voulons pas guérir, nous ne voulons
pas que l’interlocuteur se tourne vers la vie, vers
le renouvellement de son existence ,donc vers
le changement favorable. Nous voulons
seulement
11
qu’il en décide.

F. Roustang: l’indifférence au
résultat
• Et c’est pourquoi nous ne pourrons jamais nous
prévaloir de la bonne issue d’une cure, c’est lui
qui l’a opérée. Nous n’aurons pas davantage à
nous désoler de nos revers qui ne sont pas
encore faits, si du moins notre présence, notre
intelligence et notre détermination ont poussé
notre visiteur à la croisée des chemins »
• Roustang: « L’indifférence au résultat, pas à
la personne »
• Diderot: « L’indifférence fait le sage,
l’insensibilité
12 fait le monstre »
L'Espace du possible jj/01/aa

Quelques particularités…

• Analyse

• Thérapie

• Intervention

13

FAITS Passés
+/- Avérés,
+/- Hypothétiques

Lien de causalité = Hypothèse

Vrai
1
utile
ANALYSE Usage inutile
toxique

1° Analyse (systémique,
Souffrance psychanalyse, etc...)
actuelle 2° Résolution durable du problème
3° DROIT

14

La Thérapie brève…

a été inventée par Sigmund Freud…

15
L'Espace du possible jj/01/aa

Les Thérapies Brèves Plurielles:


Sept modèles intégrés….
Th. Systémique « longue »
1. BATESON (Palo Alto)
Th. Systémique brève

2. ERICKSON Hypnose thérapeutique


Th. Stratégique
3. CUMMINGS Th. Intégrative
4. FARRELLY Th. Provocatrice
5. de SHAZER Th. Orientée Solution TOS
6. SHAPIRO EMDR
MAP
7. M. WHITE Th. Narrative

Deux outils complémentaires:

Résolution de Orientation
problèmes solutions

La Thérapie La Thérapie
Systémique Brève Orientée Solutions

T.S.B T.O.S

Une approche stratégique

PROBLEME SOLUTION
Stratégie

T.S.B T.O.S
L'Espace du possible jj/01/aa

Bibliographie
• Nous (Doutrelugne, Cottencin, Betbèze), éd Masson:
- Thérapies brèves: principes et outils pratiques
- Thérapies brèves: situations cliniques (épuisé)
- Interventions et thérapies brèves: dix stratégies
concrètes: crise ou opportrunité
• Ecole de Palo Alto: éd Seuil
- Changements, paradoxes et psychothérapie
(Watzlawick), Seuil
- Tactiques du changement , Seuil
- Traiter les cas difficiles en thérapie brève (Fisch)
• « Un Thérapeute hors du commun, Milton Erickson ».
Par Jay Haley

.
• Epictète, Le Manuel (sur Google)

• François Roustang éd Odile Jacob


- La fin de la plainte
- Il suffit d’un geste
- Savoir attendre pour que la vie change
- Hypnose ou les portes de la guérison
• TOS: Pour une thérapie brève, Luc Isebaert et M-Ch
Cabié, éd Eres
• Alliance thérapeutique et thérapie brève le modèle de
Bruges , Eres (Nov 2015)
• Dominique Megglé: éd Satas
– Les thérapies brèves
– Douze conférences

Charte des droits des patients:

Le patient a droit au soulagement le plus rapide, le


plus complet et le plus durable de sa souffrance,
de la façon la moins envahissante qui soit.

Je ne lui demanderai rien d’illégal, rien d’immoral,


rien d’impossible.

En contrepartie, il fera tout pour me rendre inutile


aussi vite que possible.

American Biodyne, Nicholas Cummings


L'Espace du possible jj/01/aa

Quelques caractéristiques…
• Un modèle non normatif
• La connaissance du supposé « pourquoi »
passé n’est ni nécessaire ni suffisante pour
changer
• Les changements et pansements
• « QUI se plaint? » et non « DE QUI on se
plaint? »
• L’inconscient peut rester inconscient
• Changer? Les 3 choix. Le mandat circulaire
22

Le mandat circulaire
Systémique = interaction A-B, B-A
1. Quel est le problème?
2. Quel est l’objectif, l’état désiré, la
solution?

3. Qu’est ce que le patient est prêt à faire


pour arriver à son objectif? (Motivation,
engagement)
23

Le Mandat circulaire

Problème? Objectif?

Qu’êtes vous prêt à faire pour arriver à


24
votre objectif?
L'Espace du possible jj/01/aa

25

Bienveillance Etre bien vu(e).


• Bienveillance = vouloir que ça aille bien
• = orienté sur le service que nous rendons
• Dans la relation d’aide (N.
Cummings )« Ce que vous ne faites pas
pour le patient, ne le faites pas »
• La bienveillance (orienté « service »),
ce n’est pas « être bien vu » (orienté
« perso »)
26

Influence…..
Les trois axiomes de l’école de PALO ALTO
1. On ne peut pas ne pas communiquer
2. On ne peut pas ne pas influencer
 Volontairement ou pas
 Consciemment ou pas

 3. Donc….

27
L'Espace du possible jj/01/aa

Evolution des 60 dernières


années
ANALYSE PROBLEME SOLUTION
(e.a systémique) TSB Palo Alto TOS
_______________________________________________
* Cause passée * Ici et maintenant *Présent+ futur
* Pourquoi? * Comment?
* Problème *Ce qui va bien
*Déf. Problème * Déf. Objectif
(+ exception) + Exceptions
+ Ressources
*Arrêter ce qui * Faire + ce
ne fonctionne pas qui va déjà bien

L’objectif est il désirable ?

4 Questions pour une décision


Actuel Futur
____________________________________________
Inconvénients Inconvénients
«Q: Problème » ? Q: Désavantages du
changement ?
___________________________________
Avantages Avantages
Q: (Bénéfices secondaires ») Q: Etat désiré?
ANTHROPOLOGUE !
+ Le Symptôme comme tactique
Relationnelle….
L'Espace du possible jj/01/aa

4 paramètres

Actions = Comportements

Corps Pensées

Emotions

Découvrons
pas à pas
le schéma stratégique

Thérapie Systémique Brève

= résolution de problèmes
= Ecole de Palo Alto
L'Espace du possible jj/01/aa

Définition

La Thérapie Brève vise à la diminution de


la souffrance (1)
la plus complète (2)
la plus rapide (3)
et la plus durable (4)
 de la façon la moins envahissante qui
soit. (5)

Au départ, une souffrance…

Un soulagement complet…
L'Espace du possible jj/01/aa

Rapide…

« Rendez moi inutile aussi vite que


possible » est le synonyme de notre
brièveté.

Cette brièveté est plus une conséquence d’une façon de


penser qu’un but en soi.

Durable

L’aspect « durable » fait clairement


référence à un apprentissage:

« Nos problèmes d’aujourd’hui


sont la conséquence prévisible des
déficits de nos apprentissages ».
Michaël Yapko

De la façon la moins envahissante qui


soit….
L'Espace du possible jj/01/aa

Systémique…
• Facteurs aspécifiques des thérapies
• Le patient n’en fait qu’à sa tête… (nous
aussi!)
• L’agent de modification est le complexe
relationnel.
• Intérêt de le Systémique…

La systémique
s’intéresse de façon très
pragmatique
- « Est-ce que ça marche? » -
aux interactions
dans un système humain.
A B
41

Interactions entre

Une personne Un groupe face:

• et une personne • à une personne


• et un groupe • à un groupe
• et un événement • à un événement

42
L'Espace du possible jj/01/aa

Tennis Relationnel

A A

B B

43

Caractéristique: le pragmatisme:
Est-ce que ça marche?
*
Ceci n’est qu’une
façon de voir la
réalité, un point
de vue. Il n’est
pas plus « vrai »
qu’un autre. Réalité

44

Le marché aux fruits….

45
L'Espace du possible jj/01/aa

Nous appartenons à
plusieurs SYSTEMES humains

Qu
Fo

Moi
Fa

Tr
Sp

•La marguerite

46

Le pragmatisme éthique:
Je ne ferai pas n’importe quoi pour que ça marche!

• Ce n’est pas l’outil qui est éthique mais


l’usage qu’on en fait.
• Replacer l’outil dans son contexte: la
marguerite

Suis-je d’accord avec cet usage dans ce contexte et


pourquoi.
47

Premier pilier:

LES PREALABLES

48
L'Espace du possible jj/01/aa

Premier pilier:

1. LE BRAS DE FER
Les prémisses systémiques =
la circularité de la relation:

2. Touriste – Plaignant – Client?

49

Bras de fer… ... et Circularité

50

Tennis Relationnel

A A

B B

51
L'Espace du possible jj/01/aa

Boucles relationnelles
Boucles dans lesquelles A et B peuvent être une
personne ou un groupe

A B

52

Il y a…
« Ce qui me tombe dessus »
Et « Comment je réagis »

A B

53

Conséquences…
• « Nous créons nos malheurs avec une
ingéniosité, un raffinement qui n’ont d’égal
que notre inconscience à nous en
reconnaître l’auteur. » Paul Valéry

• Je suis donc co-acteur de la situation dont


par ailleurs je me plains…Pas drôle! Mais
ceci me donne prise sur cette situation!

54
L'Espace du possible jj/01/aa

Un modèle responsabilisant

Qu’est-ce que JE Qu’est-ce que JE


fais qui permet à pourrais faire
ce problème de d’autre afin que
durer? ce problème
s’arrête?
Je fais partie du Je fais partie de la
problème solution

55

L’exception
Le problème: = la solution:

A ▬► B A ▬► B
A ◄▬ B A ◄▬ B
A ▬► B STOP !
A ◄▬ B A ▬∕∕► B
A ▬► B
A ◄▬ B
56

Comment s’adressent-t-il à nous?

• En TOURISTE

• En PLAIGNANT: VICTIME de tel autre,


des autres et du monde?

• En CLIENT de sa solution

57
L'Espace du possible jj/01/aa

Le Touriste…

Le « Touriste» dit
qu’il n ’a pas de
problème

58

Comment aider le touriste à


s’impliquer?
• 1. Triangulation
• 2. Tâches d’observation/réflexion
• 3. Contrat entre deux problèmes/objectifs
différents
• 4. Baguette magique à 3 coups
• 5. Recadrage: pas de problème, enrichir
sa vie
• 6. Mettre à la salle d’attente
59

2 contre 1

CONTRAINTE

AIDE TOURISTE

60
L'Espace du possible jj/01/aa

TRIANGULATION

CONTRAINTE

• 2 1

AIDE TOURISTE

61

Le « Plaignant » est victime…

• Les autres et le monde lui sont hostiles.

• C’est « un malheureux victime de méchants »

62

Et il y a plusieurs loups…

63
L'Espace du possible jj/01/aa

Ah, les autres !!!


• L’idéaliste sait très bien comment le
monde et les autres DEVRAIENT ÊTRE…

• « C’est la faute à la réalité »


• Il se pourrait que la vérité soit triste
(Renan)
• Le philosophe est celui qui préfère une
triste réalité à une fausse joie (A.C.S)
64

Il ne suffit pas de se plaindre…

65

On n’est jamais si bien servi…

« Il ne suffit pas de se
plaindre de l’obscurité,
il faut allumer la lumière »
Proverbe chinois
66
L'Espace du possible jj/01/aa

Cette aide-soignante…
• En souffre, ELLE!
R/ Le fou qui court derrière vous avec un
couteau..
• A peut-être déjà une exception à son
problème au cours de laquelle ELLE « a
mis la balle à gauche »… (Exception de type 1)
• Ses collègues ont déjà trouvé des moyens
qui marchent (exception de type 2): fermeté,
humour, confusion, position basse,…
67

Madame Lariam…

68

Anny…
• Avait envie d’être écoutée
• RV tous les mardis à 14 heures

L’aide soignant en maison de


retraite
• Sa mère, son ex-femme, ses enfants, ses
collègues…
69
L'Espace du possible jj/01/aa

Un « Client » est actif à la recherche de


sa solution
Il sait …
Qu’il y a des choses
qui dépendent de
nous
Et d’autres qui ne
dépendent pas de
lui.
Il est Stoïcien sans le
savoir…

70

Epictète disait…

Il y a des choses qui dépendent de nous ,


d’autres qui ne dépendent pas de nous.

Nos problèmes commencent quand nous


voulons contrôler ce qui ne dépend pas
de nous

71

Mon père est mort quand j’avais…

Ce qui me « tombe dessus »


ne dépend pas toujours de moi.
Qu’est ce j’en fais?
(La vie est injuste, la société est mal faite, les gens
sont méchants…)

72
L'Espace du possible jj/01/aa

Marc Aurèle, son disciple, disait

MON DIEU, donne moi

• le courage d’accepter ce que je ne peux


changer

• la force de changer ce qui peut l’être

• Et la sagesse de distinguer l’un de l’autre .

73

Accepter ce qui ne peut pas


changer…

c ’est un fameux changement!

74

Qu’est ce qui ne dépend pas de


moi?
• Les événements? C’est la faute à la
réalité… (Triste réalité, fausse joie)
• Les autres (adultes)?
• Mes symptômes corporels

• (Notre libre arbitre a bien des limites…)

• EXEMPLE: cet hôpital n’est pas humain…

75
L'Espace du possible jj/01/aa

Ou…
• Patient révolté, le monde est injuste, « ça » ne
devrait pas arriver, j’ai la haine…

• Notre métier c’est de dire au patient ce qu’il a dit


mais qu’il n’a pas entendu »

• Notre métier c’est d’aider le patient à


« accepter » ce qu’il a dit mais qu’il n’a pas
encore accepté

76

Comment l’aider à devenir client de sa


solution?
• TOURISTE

• PLAIGNANT = VICTIME
= Attribution externe : ce que je ne peux
pas changer

• CLIENT = situation idéale !


= Attribution externe et interne
77

Rappel: Trois choix…


• Deux choix? Ne pas changer.
Changer

• Trois choix? Ne pas changer


Ne pas changer et être plaint
Changer.

Les suggestions couvrant toutes les possibilités


d’une classe… les DOUBLES LIENS
78
L'Espace du possible jj/01/aa

Tennis Relationnel

A A

B B

79

Comment proposer à B….

1. Lui laisser 100% de la propriété de son problème:


c’est son problème, sa solution, son bénéfice.
Quand je le fais à sa place…

2. Le fou qui court derrière vous avec


un couteau

3. La fracture au bord de l ’autoroute

4. Quelle est la probabilité que l’autre change? Qu’est


ce que VOUS faites pour que ça augmente?...
80

.
5. Plaindre le plaignant:
-Malheureux / Victime / de Méchants
- Il y a des gens qui n’ont pas de
chance… Vous oui, moi non…
Le verre vide
- Courage!
6. C’est beau d’être fidèle à vos idées
(vos valeurs), même si cela coûte
cher (à vous, aux autres)…
81
L'Espace du possible jj/01/aa

La position de l’anthropologue

82

Une question…

POURQUOI?
83

La position de l’anthropologue
Tolérance?
Quand l’autre vous « surprend » par ce
qu’il dit ou fait, dites lui

« Vous avez sûrement de


bonnes raisons d’agir ( ou de
penser) comme ça».
Position du missionnaire / de l’anthropologue

84
L'Espace du possible jj/01/aa

La position de l’anthropologue se termine toujours par

« Maintenant que vous m’avez expliqué,


je vous comprends mieux »

Ce qui amène une « banane » sur le visage


de l’autre, content d’être compris.

85

L’autre a de bonnes raisons de


faire ce qu’il fait…
La position de l’anthropologue

86

Comprendre l’autre…

C’est déjà pas mal…

Parler sa langue,
ça facilite les choses…
87
L'Espace du possible jj/01/aa

Informations que vous pourrez …

1. RECONNAÎTRE
2. ACCEPTER (ne pas « aller contre »)
C’est la position de l’anthropologue
3. AUGMENTER
4. UTILISER
C’est faire flèche de tout bois, utiliser ce
que l’autre apporte: en faire un moteur
plutôt qu’un frein.
88

Quelques exemples…de « Judo relationnel »


• Arrêt du tabac
• Rationnel et cartésien
• PDG méfiant
• Patient TOC « sceptique »
• Collaborateur critique = Schtroumpf grognon
• Policier toujours en retard
• Directeur financier (assurances)
• L’usine de frites (belge!)
• Ingénieur rigoureux
• Toujours le H…
89

Médecine de l’acceptation
B. Piccard: « Le vent contrarie celui qui s’y oppose et
aide celui qui l’utilise »

« On ne peut diriger le vent,


on peut changer d’altitude »

« Les situations que nous ne


pouvons pas changer peuvent
nous changer: quand on est
prisonnier du vent, comment l’utiliser? »

90
L'Espace du possible jj/01/aa

*
Ce que m’ont aussi appris mes vols en
dirigeable c’est la similitude qu’il y a entre la
psychothérapie et le ballon. Avant de devenir
aérostier, dans une psychothérapie, j’essayais
toujours d’être le pilote du traitement et
d’orienter les choses comme je pensais qu’il
fallait. A partir du moment où j’ai fait du ballon, je
suis devenu le météorologue du patient. Dans la
nacelle, on ne peut pas lutter contre le vent,
mais on sait qu’on peut changer d’altitude pour
trouver d’autres vents. Dans la vie c’est
exactement la même chose.

91

*
Les patients qui viennent sont des gens que la
vie pousse dans de mauvaises directions, qui
les font souffrir. Ce qu’il faut en tant que
médecin, ce n’est pas dire au patient ce qu’il doit
faire ou le pousser activement dans une
direction ou une autre, mais au contraire
l’encourager à changer d’altitude
psychologiquement ou philosophiquement de
manière à retrouver d’autres directions, d’autres
influences, idées ou visions du monde qui vont
forcément le faire changer de direction. Et par
conséquent, pour moi la psychothérapie c’est
plutôt donner au patient le goût du changement
et
92 le goût d’essayer autre chose.

6è moyen de motiver B:
ANTHROPOLOGUE

Valeur Coût

Plaignant + -

Intervenant - +

93
L'Espace du possible jj/01/aa

C ’est bien d ’être fidèle à


vos valeurs….

Même si cela coûte cher


(à vous, aux autres)

94

Met la personne face à son


ambivalence

Avec ses propres idées, ses


propres mots

Ce qui devient vite


inacceptable pour elle
95

En résumé: Comment proposer à B


de devenir « Client de sa solution »?
1. Lui laisser la propriété de son problème: c’est son problème, sa
solution, son bénéfice

2. Le fou qui court derrière vous avec


un couteau (On n’est jamais si bien servi…)

3. La fracture au bord de l ’autoroute (je suis en droit…)

4. Quelle est la probabilité que l’autre change? Qu’est ce que VOUS


faites pour que ça augmente?...

5. Plaindre celui qui se plaint

6. C’est beau d’être fidèle à vos idées (vos valeurs), même si cela
coûte cher (à vous, aux autres)…

96
L'Espace du possible jj/01/aa

Et maintenant…

…maintenant que le patient est


devenu « client »
de sa solution…

97

Abordons - si nécessaire* –
le second pilier:

LE PROBLÈME

98

Les Faits et les Sens

Il pleut…

99
L'Espace du possible jj/01/aa

« Ce ne sont pas les faits qui

nous accablent mais le sens

que nous leur donnons. »

Epictète
100

Cinquième réflexion…

Les faits n’ont pas de


sens:
c’est nous qui les leur donnons

101

Match: Un seul match de foot…

Chauve-souris
Mouche

Caméra de TV Daltonien

30 000
spectateurs
B
102
L'Espace du possible jj/01/aa

La réunion …
En réunion d’équipe
(comme en réunion de famille),
Les autres ne pensent/ressentent pas
comme nous!!!
Ils pensent/ressentent comme eux!

Si vous voulez les comprendre…


Pensez à l’Anthropologue!
103

Les faits n ’ont pas de sens ...

Nous séparons les FAITS et les


SENS.
Un CADRAGE est un sens
donné.
Un RECADRAGE est un
changement de sens.
104

Je n’avais pas vu les choses


comme ça…

Actions = Comportements

Corps Pensées

Emotions
105
L'Espace du possible jj/01/aa

Le caddy
ou comment j’apprends (seul!) à
voir les choses autrement…

106

Notre grille de travail….

A. Définition du PROBLEME

B. Définition de la SOLUTION

107

Définition du problème… une ligne verticale:

108
L'Espace du possible jj/01/aa

Deux colonnes
A gauche, les faits,
tels qu’une A droite, les sens ,
CAMERA les tels que les
verrait. « LUNETTES » de la
personne modulent
les faits.

109

Une caméra Des lunettes

110

Caméra Lunettes

• Visuel + Auditif SENS donnés:


• En boucle avec la • motivations de
réponse: l ’autre
A ▬► B • lectures de sa
pensée
A ◄▬ B
• les causes
• Seule la colonne de
gauche définit le • les étiquettes
problème! • etc…
111
L'Espace du possible jj/01/aa

Madame Lariam…

112

FAITS SENS
1. A ▬► B
A ◄▬ B
2. A ▬► B
A ◄▬ B
3. A ▬► B
A ◄▬ B
4. A ▬► B
A ◄▬ B
5. A ▬► B
A ◄▬ B
A ▬► B = point commun des flèches noires
A ◄▬ B = point commun des flèches rouges
113

FAITS SENS
1. A ▬► B
6/20 au bulletin FAINEANTE!
A ◄▬ B
Je lui dis

2. A ▬► B
Pas de tâches ménagères
A ◄▬ B
Je lui dis

114
L'Espace du possible jj/01/aa

FAITS SENS
3. A ▬► B
Frappe son petit frère VIOLENTE!
A ◄▬ B
Je lui dis

4. A ▬► B
Casse une porte
A ◄▬ B
Je lui dis

115

FAITS SENS
5. A ▬► B
Me traite de « C….. » GROSSIERE
A ◄▬ B
Je lui dis

116

FAITS SENS
1. A ▬► B Fainéante
A ◄▬ B
2. A ▬► B
A ◄▬ B
3. A ▬► B Violente
A ◄▬ B
4. A ▬► B Grossière
A ◄▬ B
5. A ▬► B
A ◄▬ B
A ▬► B = point commun des flèches mauves
A ◄▬ B = point commun des flèches rouges
117
L'Espace du possible jj/01/aa

Donc…
A ▬► B = point commun des flèches mauves
A ◄▬ B = point commun des flèches rouges
A ▬► B
A ◄▬ B
Chaque fois que A franchit une limite
B lui dit sans sanctionner
Et quand B lui dit sans sanctionner
A franchit une limite
118

L’axe du problème

La colonne de gauche se termine par


« l’axe du problème », qui est le scénario
commun à toutes les boucles:
1. Il définit le problème
2. Et précise le paradoxe
Il se lit dans les deux sens , ce qui montre
l’influence de la solution sur le problème!!!
119

Paradoxe:

Ce qui est interdit mais pas sanctionné


n’est pas interdit

Retards, procédures non respectées, non


respect des personnes et des biens,
etc.
120
L'Espace du possible jj/01/aa

Le problème:
A ▬► B
A ◄▬ B
A ▬► B
A ◄▬ B
A ▬► B
A ◄▬ B
121

L’exception… qui deviendra la solution

A ▬► B
A ◄▬ B
STOP !
A ▬∕∕► B

122

L’idée centrale de Palo Alto…

La nature paradoxale
des problèmes répétitifs…

123
L'Espace du possible jj/01/aa

Sixième réflexion…

Tout problème répétitif


contient une erreur
logique, un paradoxe

124

Robinet rouge et robinet bleu


Une logique mondiale, une logique locale
(contextuelle)

125

Paradoxe préalable
et Intervention paradoxale
Difficulté
Logique – bon sens
Bienveillance

10% (-)
90% OK
250 x
Paradoxe
préalable

Intervention
Paradoxale
126
L'Espace du possible jj/01/aa

Rentrer le veau à l’étable…


la « résistance »

127

Plus je…

128

L’intervention paradoxale

Ses trois ceintures de sécurité:

• Paradoxe préalable bien connu


• La bienveillance
• Progressivité de l’intervention

Gérer les paradoxes

129
L'Espace du possible jj/01/aa

Le patient est dans sa détresse,


« au fond du trou »…

130

«L’entourage « bienveillant »

131

Descendre là où il est
Dans sa réalité:
« je suis nulle »

132
L'Espace du possible jj/01/aa

6 étapes: « Je suis nulle »

1. Humain. Vous souffrez beaucoup et ça me


touche
2. Anthropologue: Vous avez sûrement de bonnes
raisons
3. Maintenant que vous m’avez expliqué, je vous
comprends mieux. Banane.
4. Puisque vous le dites, vous êtes nul(le)
5. Vous êtes nul(le)
6. Mon problème à moi c’est de savoir ce que je
vais faire avec un(e) nul(le) comme vous. Ca
c’est mon métier et j’aime mon métier…
133

L’idée la plus originale de Palo Alto

• Le bon sens qui ne fonctionne pas, ce


n’est pas le bon sens…

• Les problèmes répétitifs sont entretenus


par une erreur logique ( le paradoxe
préalable).

• Vous avez un problème relationnel


récurrent? Cherchez l’erreur…
134

1.Quelque chose « nous tombe dessus ».


A ▬► B
2. Nous réagissons:
1. avec logique, avec bon sens
2. avec de bonnes intentions, de la
bonne volonté
3.Notre réaction perpétue ou arrête le
problème
135
L'Espace du possible jj/01/aa

La solution

A ▬► B
A ◄▬ B
La solution est une « balle à gauche »
A ▬∕∕► B
A ◄▬ B

136

Donc…

Tout problème répétitif


contient une erreur
logique, un paradoxe

137

Les trois questions

• 1. EN QUOI EST CE UN PROBLEME?

• 2. POURQUOI (EN PARLER) MAINTENANT?

• 3. LES EXCEPTIONS

– TYPE 1
– TYPE 2

138
L'Espace du possible jj/01/aa

Les EXCEPTIONS:

Exception de Type 1:
par le client (balle à gauche).
Il a déjà réussi dans le passé mais
n’a pas répété ce comportement .
Exception de Type 2:
D’autres dans le groupe ont la
solution à ce qui reste un
problème pour moi. = Benchmarking
relationnel!

139

Problème, stratégie, solution:


un audit à la gare du Nord…

140

Allez vous vous intéresser…

Aux trains qui


arrivent (partent)
en retard?
ou
à ceux qui arrivent
(partent) à l’heure?

141
L'Espace du possible jj/01/aa

Je commence à comprendre…

• Comment VOUS faites pour avoir un problème

• Comment VOUS faites pour avoir une solution


(exception de type I)

• Comment LES AUTRES font pour avoir une solution


(exception de type II)

142

Quelques paradoxes et interventions paradoxales

1. Combien de fois devrais je te dire que…?


2. Paradoxe de l’aide: Quand je le fais à sa place, je ne
suis pas à la mienne et je l’empêche de prendre la
sienne . Donner des poissons ou apprendre à pêcher:
autonomie ou dépendance
3. Les limites: Ce qui est interdit et pas sanctionné n’est
pas interdit
4. Le sourire de la crémière (Schtroumpf grognon)
5. L’utopie
6. Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis
7. Sois spontané

143

Suite…

8. Cacher ce qui est évident (solution pire que le mal)


9. Quand diminuer augmente, augmenter diminue
10. Le paradoxe de la liberté
11. Chercher à éviter l’inévitable

*************************************************

Arriver à mon objectif ou avoir raison?

(Est-ce un paradoxe??? En tout cas, c'est utile d’y réfléchir


quand on veut avoir raison!…)
144
L'Espace du possible jj/01/aa

L’intervention paradoxale

Ses trois ceintures de sécurité:

• Paradoxe préalable bien connu


• La bienveillance
• Progressivité de l’intervention

145

AUTORITE - LIMITES -
ORDRES

• L’autorité, c’est celui qui fait


la loi et qui la fait respecter.
• Il faut donc une « force de
l’ordre »

146

6 repères dans les limites


*
1. L’autorité est locale. La limite est arbitraire.
2. Les limites nécessitent des sanctions:
ce qui est interdit et pas sanctionné n’est
pas interdit
3. Sanction non tenue = autorité non crédible
4. Le gendarme n’a pas commis l’infraction
5. Le gendarme reste calme
6. L’Empire Romain

147
L'Espace du possible jj/01/aa

Trois ordres*

Morale

Loi = limites = sanctions


Loi
Tous les actes possibles
* * Cf André Comte-Sponville: le capitalisme est-il moral?

148

Le sourire de la crémière en
plus…

Le faire
ou…
Le faire en chantant ???

R/ Le schtroumpf « grognon », le nain


« grincheux », le TOC sceptique:
= utiliser les compétences !!!
149

La position de l’anthropologue

150
L'Espace du possible jj/01/aa

UTILISATION des informations

• RECONNAÎTRE
• ACCEPTER (ne pas « aller contre »)
C’est la position de l’anthropologue
• AUGMENTER
• UTILISER
C’est utiliser ce que l’autre apporte:
Faire flèche de tout bois
En faire un moteur plutôt qu’un frein.
151

Utilisation et paradoxe

• Très souvent, l’utilisation sera de nature


paradoxale: elle consistera à prescrire le
symptôme, le comportement dans le style
« Restez fidèle à vos idées… »
• Le double lien est encore un cran plus loin
dans l’efficacité et la complexité

152

Troisième pilier:

LES MOYENS DE LA
STRATÉGIE

153
L'Espace du possible jj/01/aa

Les moyens…

1. Les recadrages
2. Ses valeurs, ses moteurs, son
carburant
3. Les exceptions Type 1 et Type 2
4. Les tâches contractuelles et
optionnelles
5. Les exceptions TOS
6. Les ressources
154

Les EXCEPTIONS:

Exception de Type 1:
par le client (balle à gauche).
Il a déjà réussi dans le passé mais
n’a pas répété ce comportement .
Exception de Type 2:
D’autres dans le groupe ont la
solution à ce qui reste un
problème pour moi. = Benchmarking
relationnel!

155

Exceptions = solutions

Les exceptions
sont les autoroutes
vers la solution ...

puisque ce sont
des solutions qui
fonctionnent déjà! C’est pourquoi il
est si important de
les traquer!
156
L'Espace du possible jj/01/aa

Quatrième pilier:

(L’OBJECTIF )

LA SOLUTION

157

Les 8 critères d’un objectif


1. Concerne la personne: JE
2. Concret et donc observable, mesurable, évaluable
3. Présence de l’objectif, pas absence du problème.
Les éléphants roses
4. Réaliste
5. Petit, réalisable (mini-objectifs)
6. En accord avec SES valeurs
7. Qu’est ce que cela changera dans votre vie?
8. Quel autre objectif cela permettra-t-il?
Une porte qui ouvre une porte, qui ouvre une porte…

158

Objectif : changement pour moi et pour l’autre

• Qu’est ce que cela changera pour vous?


Quoi encore?
• Qui remarquera, et quoi?
• Qu’est ce que cela changera pour lui?
• Et pour la relation?
• Comment faire pour que cela
recommence?
• Objectifs à échelles
159
L'Espace du possible jj/01/aa

Ne pas confondre
« Objectif » et « Moyen »

Ne plus faire quelque chose


(tabac, alcool,…)
ou quitter quelqu’un
n’est pas un objectif.

C’est un MOYEN…
vers quel objectif?
160

Construire une tâche concrète:


L’écharpe à franges

161

Les franges
1. Agressivité
2. Argumentation – Justification
3. Victimisation
4. Tu as raison
5. Droit à la différence
6. Feedback utile
7. Position basse
8. Fin de la relation
9. Suicide
10. Humour
11. Confusion
12. Indifférence, zen
13. Recours à une tierce personne
14. Déni
15. Je ne te suivrai pas sur ce terrain…
16. Symptôme corporel et/ou psychique
17. Silence
18. Etc…

162
L'Espace du possible jj/01/aa

Septième réflexion…

il y a plus de solutions
qu’on ne le croit…
Elargir l’éventail des choix!

163

Nous en déduisons que...


1. Il y a plus de solutions que nous ne croyons
ELARGIR L’ EVENTAIL DES CHOIX

2. Chaque frange à ses avantages et ses inconvénients.


Le « client » établit les rapports coûts/bénéfices et fait le choix de ce
qu’il désire apprendre

LIBERTE = CHOISIR ET ASSUMER

3. Nous pouvons APPRENDRE de nouveaux comportements


suivant le choix de la personne:

» On apprend en faisant (Aristote)


» Et progressivement: Minimal Change: 1% …

164

B. Définition de la solution

1. TÂCHE CONCRETE:

• AXE: directement issu des exceptions


• FRANGES: élargir l’éventail des choix en brainstorming
• CHOIX après évaluation des rapports coûts/bénéfices
• TÂCHE CONCRETE en MINIMAL CHANGE

2. VENDRE LA SOLUTION:
Comment donner envie au client de changer radicalement son
comportement?
En UTILISANT ses propres moteurs (colonne de droite, valeurs,
croyances,…)

165
L'Espace du possible jj/01/aa

Exceptions + Tâches
1. Trouver exception: Quand avez-vous été un tout petit peu
mieux?
2. Multiplier: Qd encore? Qd encore?...
3. Détails: - moi
4 paramètres pour - les autres
(actions, cognitions , émotions, corps) - le chien

4. Attribution Interne + Compliment Dir/Ind


5. Comment refaire ce qui dépend de vous?

6. Qu’avez-vous fait de particulier ce jour là, un peu différent?


7. Vous pouvez le refaire - jamais , parfois ou toujours - et le
noter
166

Tâches optionnelles venant des


exceptions
16 17 18 19
Chien à G X X
Auchan X
Tél Belle X
Sœur
Chocolat X
chaud
bain
coucher X

167

Caractéristique:
100% efficace, pas d’issue
Ex: Napoléon, chemisier à carreaux, pile tu perds

Différences….
• DL et paradoxe
• Choix illusoire (simple lien) et double lien
• Double lien (vrai) et double « nœud »

168
L'Espace du possible jj/01/aa

Doubles liens, doubles noeuds


• Napoléon – Pile tu perds, face je gagne
• Bouquet de fleurs / Calendrier de garde
• Vol à l’école
• Change…mais c’est trop tard; tu devrais savoir
• La petite fille qui pleure / L’infirmière
• David
• Sabrina (gagnant – gagnant)
• Les SMS agressifs et les justifications
• Intelligente…mais je peux me tromper
• Donnez moi tort… L’arrêt du tabac L’Ultime ponction
• Arrête de faire ta psy!
• Résistance = FB. Devenir « Irrésistible » par une suggestion
couvrant toutes possibilités
169

Les doubles liens à soi-même…


.
• Le professeur d’Université
• La sympathalgie
• Est-ce que ça va durer?...

170

Tactiques et stratégies…
1. Le premier entretien (P 51)
2. Condition préalable à la thérapie (112)
3. La Position Basse (PB, 114)
4. Le U-turn
5. Rituels et changements de patterns (118)
6. Reliquat non résolu et Petit Poucet (120)
7. Le contrat en blanc (121)
8. Le paratonnerre (124)
171
L'Espace du possible jj/01/aa

Suite…
9. Le sabotage bienveillant (125)
10. Les Tâches (126 )
11. Clenched fist (129)
12. L’éthique de l’influence
13. Grille courte en 5 points (136)

172

Poing serré = Clenched fist


?Problème / ?Ressource spécifique / Vérifier/ ? Situation R (%?) / G-D
________________________________________________________
1. Y.F: Situation P (V.A.K.O) ? Couleur / Serrer poing G / Th. tapote
genou G
2. Y.O: Distraction (coq à l’âne, couper le fil de la pensée)
3. Y.F: Situation R (V.A.K.O) ? Couleur / Serrer poing D/ Th. tapote
genou D. %?
Quitter SITUATION R avec poing D fermé, aller dans situation ex-P
Th. Tapote deux genoux; Couleur R envahit et domine couleur P.
Imaginer (4 paramètres) Actions, Cognitions, Emotions, Corps.
Comment c’est DIFFERENT. Apprécier différence. Th. cesse tapoter.
Chaque fois que vous aurez besoin de R, fermer le poing D, C ou I.
Vous seriez étonné de savoir combien de gens ici…
Faire un grand sac de ce qui est utile, C ou I. … Rouvrir les yeux

173

SEPT VIGNETTES…
1. QUI se plaint? » et non « DE QUI on se
plaint? »
2. Ce qui me « tombe dessus » ne
dépend pas toujours de moi: Qu’est ce
j’en fais?
3. L’autre a de bonnes raisons de faire ce
qu’il fait: la position de l’anthropologue

174
L'Espace du possible jj/01/aa

.
4. Parler sa langue, ça facilite les
choses…
5. Les faits n’ont pas de sens: c’est nous
qui les leur donnons
6. Tout problème répétitif contient une
erreur logique, un paradoxe
7. Il y a plus de solutions qu’on ne le
croit… Elargir l’éventail des choix!
Apprendre en faisant de petits pas.

175

Envie d’aller plus loin?...


• Entraînez vous, comme vous l’avez
fait pour apprendre à marcher, à lire,
etc.
• Faites de votre équipe une équipe
apprenante
• Regarder ce qu’il y a dans le
verre…
176

Reformulation
Problème recadré recadrages

FIN
Concret Emotion A quoi
V.A -Anticip (-) verrez
-- M+ vous?
Questions
Problème
des entretiens Changt
suivants Objectif
moi
Objectif recadré
autres
TACHES Échelles
QM sur M+
« THE » ECHELLES Objectif
Compliment recadré

A quoi CHGT Echel Tâche


Conversation EXCEPTIONS verrez Moi +
RESSOURCES vous ? Autres Except

177
L'Espace du possible jj/01/aa

Orientation problème et
Orientation solution?

Aussi complémentaires que la clé et la


serrure !

178

La vie est trop courte…

• La vie est trop courte pour être petite.


Disraëli

• La vie est trop courte pour mépriser une


aide, aussi petite soit elle, que l’on peut
donner ou recevoir.
André Comte-Sponville

179