Vous êtes sur la page 1sur 3

PRESID EN CE DU F AS O BU RKIN A F AS O

------------ Un it é -P r o g r ès- Ju stic e


AGEN CE N AT ION ALE
DE RE NSEIG NEME NT
----------
DIRE CTION Ouagado ugo u, le 30 ao ût 2019
DU CONT RE-TE RRO RISME

N°2019____ /PRES/ANR/DCT

FICHE DE RENS EI GN EMENT

OB JE T : De l ’attaque du détachement mi l itai re de Koutougou dans la


région du Sahel.

Dans la matinée du 19 août 2019, le détachement mi l itai re de


Koutougou dans la province du Soum, Région du Sahel, a été la cible
d’une attaque ter rori ste au cou rs de laquel le vingt-quat re (24)
mi l itai res burkinabè ont perdu la vie. Divers autres matériels ont
éga lement été emport és.
Cette attaque a été officiellement revendiquée par le Groupe de
Sou ti ent à l’ Islam et aux Musu lmans, mais des informations obtenues
indiquent que l’Etat Islamique au Grand Sahara est responsable de
cet assaut.

De la pl ani fi cat i on et de l ’exécut io n de l ’attaque

L'at taque a été planif iée et exécutée par la branche d’Abdoul akim du
groupe Etat Islamique au Grand Sahara.
El le a été préparée sur trois bases aff il iées à ce groupe et si tuées le
long de la bande frontal i ère Burki na Faso-Mal i-Niger. Il s’ag it des
bases de Fi lifala, de Beli , et Boul el et de la base de Tin-tabakat).
Plusieurs chefs de facti ons ou bases ont fourn i des combattants à
cet te occasion.
Les chefs des unités ayant pris par t à cet te attaque sont :

1
Abdel Haki m et Abo u Mo ust ap ha. Ces deux cadres du groupe basés
dans le Beli ont fourn i trois (03) véhicules et vingt-quat re (24)
motocyclet tes.
Mo ussa Mo umo uni, chef de la base de Tintabakat a par tici pé avec dix
-sept (17) motocyclet tes et une unité de combattants formés
spécialement pour des act ions du genre.
Ada ma Gar ibou dont la base est à Fi lifala ou Goufal Njiga à
l’extr ême Est de la forêt de Foul shere a quan t à lui par tici pé à
l’attaque avec trente-deux (32) motocyclet tes et un véhicule pick-up.
Abo u Hour ei ra , basé à 07km à l'ouest de Boul el a par ti ci pé avec vingt
-cinq (25) motocyclet tes.
Abo u Fadi m a basé à 45km au nord du vil lage de Kobou sur le Seeno
(ent re Kassoy et Kobou), étai t dans l’assaut avec onze (11)
motocyclet tes.
TA MB O UR A Sado u ali as Abo u Ibra hi m, basé tan tôt à Tem, tan tôt à
N’daki a également par tici pé à l’attaque avec dix-sept (17)
motocyclet tes.
Di recti ons pr ises
Après l'at taque, les assa ill ants se sont subdivisés en deux groupes :
Le premier avec Abdelahim et les véhicules dérobés, a pris la
directi on du sud.
Le deuxième groupe condu it par Abou Ibrah im, Abou Fadima, Adama
Gari bou et Abou Hourei ra s’est dir igé vers Fi lifala. Les éléments de
ce groupe sont actuellement dispersés à l’Est de Bouro jusqu’à
Boul ekessi au Mal i.
Bi la n de l ’attaque côté ennemi
Au cou rs de cet te attaque, le groupe a perdu quinze (15) ter rori stes
dont six (06) dans le camp du détachement et neuf (09) qui ont
succombé à leurs blessures. Onze (11) personnes ont été jugées
handicapées à vie.
Trois cadres ter rori stes y ont été tués :
1- Adama Dicko dit Adama Gari bou (Toun té Burki na Faso)

2
2- Al i Moumouni frère directe de Moussa Moumouni chef d'état-
major de l’EIGS( Niger)
3- Moussa Goudoudou Dicko ( Béléhédé Burki na Faso)
Les frappes aériennes menées par l’armée burkinabè ont tué deux
(02) ter rori stes près de la front i ère mal ienne. Deux (02) motocyclet tes
ont été détruites par l’av iat ion.
Cette attaque, la plus meurtr ière con tre l’armée burkinabè a été
menée par au moins cen t-neuf (109) binômes motori sés avec la
par tici pa tion de quat re (04) véhicules et des premiers leaders de la
branche de l’Etat Islamique au Grand Sahara, act ive au Burki na
Faso.