Vous êtes sur la page 1sur 4

Gado PROFIL DE SITE

Juillet 2018
Au 31 Juillet 2018, la population du site s’élève à 25.226 réfugiés centrafricains. 57%
de la population a moins de 18 ans et les femmes/filles représentent 53% de la
population totale du site.
Les besoins prioritaires du site de Gado portent sur le suivi des enfants au secondaire,
la réponse pour les adolescents non scolarisés entre 14-17 ans, la promotion des
programmes d’autonomisation des réfugiés, la redynamisation de la promotion de
l’hygiène et de l’assainissement, la nécessité d’octroi de terres cultivables fertiles et
d’espaces de pâturage pour les réfugiés agriculteurs et éleveurs et les abris.

Informations générales

Population totale 25.226


Nombre de ménages 8.081
Taille moyenne des ménages* : 3

Nana-Mambéré (35%), Ombella-Mpoko (31%),


Préfecture d’origine Ouham-Pendé (10%), Bangui (6%), Ouham (6%),
Lobaye (5%), Mambere Kadei (4%), Autres (3%)

Principales religions Musulmans (98,8%), Chrétiens (0,8%) Autres (0,4%)

Principales ethnies Peulh (92,9%), Haoussa (2,6%), Autres (4,5%

Adultes : 50,4% sans éducation, 37,4 éducation Informel


Niveaux d’études (52% de femmes et 48% d’hommes); 0.80% ont fait des Principaux Challenges
études universitaires
Protection : Lenteur administrative dans la procédure
Adultes : 18% de la population est faite de femmes au d’établissement des actes de naissance pour les
foyer, 5% de producteurs de bétail, 19% de travailleurs enfants nés sur le site.
Compétences
manuels et vendeurs, 4% de commerçants, 4% de Prévenir la fraude à l’enregistrement; Enregistrer les
fermiers, 50% de personnes sans qualifications demandeurs d’asile qui s’installent spontanément sur le
Personnes avec des 4293 personnes ont des besoins spéciaux, site; Mettre à jour la base de données; Maintenir le
besoins spécifiques soit 1% de la population totale. caractère civil et humanitaire du site. Problématique de
suivi juridique des cas de VBG; Prise en charge des
Date d'ouverture du camp 01 Mars 2014 personnes à besoins spécifiques.
Education: Faible capacité d’accueil des
Superficie 55 hectares établissements scolaires existants, déficit/ insuffisance
Nombre de Secteurs 11 d’enseignants, pesanteurs culturelles défavorables à
l’éducation en général et à celle de la jeune fille en
Localisation Région: Est, Département: Lom-et-Djerem particulier, mobilité des réfugiés, source des
déperditions et abandons scolaires; insuffisance des
Distance de la frontière 75 Kms frais pour payement des fournitures scolaires; question
Nombre total d'acteurs 12 de payement des APE; absences d’acte de naissance
pour les examens officiels.
Nombre de Postes de Santé : Accès insuffisant aux soins de santé de qualité
00
police pour les réfugiés et les populations d'accueil.
Nutrition: Arrêt de prise en charge des malnutris
Latitude: N 5°45’15.9114”
Coordonnées GPS aigues modérées (MAM) en raison de la nouvelle
Longitude: E 14°26’0.6”
stratégie du PAM et mise en œuvre timides activités
d’ANJE.
Répartition de la population (genres et tranches d'âges) WASH : Améliorer le niveau des indicateurs d’accès
aux installations sanitaires et le suivi de la qualité de
Femmes (53) Hommes (47) l’eau potable. Renforcer la maintenance et sécuriser les
0-4 9% 9% installations WASH. Renforcer les capacités
d’autogestion et d’appropriation des services WASH par
5-11 13% 13% la communauté réfugiée.
Abris : Faible niveau d’autonomisation des réfugiés
12-17 7% 7% pour participer efficacement à la stratégie d’auto-
construction des abris. Mauvaise occupation de
18-59 17% 23%
l’espace aménagé et forte promiscuité.
60+ 2% 1% Moyens de subsistance: Insuffisance budgétaire.
Difficulté d’accès aux terre arables, Insuffisance des
*La population réfugiée du camp de Gado est une communauté de polygames. Conformément aux principes de Protection et des 05 engagements
du Haut-Commissaire, toutes les femmes réfugiées vivant dans un mariage polygame sont enregistrées seules avec leurs enfants afin de renforcer microfinances et difficulté d’accès aux crédits par les
leur protection. L'homme quant lui est enregistré seul avec un lien avec ses épouses en vue de préserver le principe de l'unité familiale. refugies du fait de leur mobilité et de la non
Ce qui explique le nombre élevé de ménages de taille 1 constitués d’hommes.
reconnaissance de leur documents.
Suivi des indicateurs
# de personnes par latrines 20>

# de personnes par douches 20>

WASH # de personnes par point d'eau 400-500

Litres d'eau / Personnel / Jour Litres > 20 L

# de réfugiés par promoteur d' hygiene 500 pour 1

% de réfugiés ayant accès à un abri décent % 100%


Abri et NFI
% de réfugiés ayant reçu une assistance en NFI % 100%

Sécurité Distribution de crédits pour l'achats de vivres


Kcal >= 2,100
Alimentaire (CBT)

Taux de mortalité /10,000/jr < 0,75


Santé
Taux de mortalité chez les moins de 5 ans /10,000/jr < 1,5

% de personnes prises en charge (18-59 ans)


Moyens de
ayant leur propre affaire ou travaillant comme % 95%
subsistance
indépendants depuis plus de 12 mois

Taux de malnutrition globale (GAM) % < 10%

Nutrition

Taux de malnutrition severe (SAM) % < 2%


Principaux défis, gaps et réponses par secteurs
Défis et gaps Réponses
WASH
• Espace limitée pour le développement des installation sanitaires dans • Renforcement du système d’approvisionnement en eau,
le site et gestion quotidienne de la salubrité et drainage du site . • La maintenance des forages et appropriation par la communauté réfugiée,
• Bien que les stratégies WASH à long terme existent, le manque de • Le renforcement de la mobilisation communautaire pour l’auto-
ressources matérielles, humaines rendent difficile leur mise en œuvre construction et pour la promotion de l’hygiène,
effective. • Renforcement des capacités des structures communautaires WASH et
• Les standards dans l’assainissement ne sont pas atteints. transfert des compétences.
EDUCATION
• Faible capacité d’accueil des établissements scolaires existants, • 3638 enfants réfugiés sont inscrits dans les ETAPEs (3203: 2331 F;1872 G) et
• Déficit/insuffisance d’enseignants, dans l'école primaire publique de Gado groupe 1 et 2 (435: 112F; 323G) et sont
• Pesanteurs culturelles défavorables à l’éducation en général et à encadrés par 20 enseignants dont 19 titulaires et 01 auxiliaire.
celle de la jeune fille en particulier,
• Construction de 02 blocs de 02 salles de classe équipés à l’Ecole publique de
• La mobilité des réfugiés est source des déperditions et d’abandons
scolaires. Gado assortie de bureau Directeur et de magasin.
• Construction de 04 salles de classe à l’école publique de Gado.
• Réhabilitation de 06 salles de classe à l’école publique de Gado
• Fourniture de tables-bancs à l’école publique de Gado.
• Système de suivi de l’éducation en collaboration avec les responsables des
ETAPEs et de l’EPP Gado de façon hebdomadaire et trimestrielle.
• Une plateforme d’échange mensuelle a été mise en place par le MINEDUB pour
débattre des questions liés à l’éducation..
• Sensibilisations menées sur l’importance de l’éducation et surtout celle de la
jeune fille.
PROTECTION
• Lenteurs administratives dans la procédure d’établissement des • Sensibilisation aux acteurs intervenant dans le processus d’établissement des
actes de naissance en faveur des enfants nés sur le site. actes de naissance. Discussions en cours avec les autorités afin que le
• Absence d’un centre d’état civil secondaire à Gado-Badzéré, ce qui BUNEC mette à disposition des registres d’acte de naissance . Plaidoyer en vue
entraine l’engorgement de celui de Garoua-Boulai de rendre fonctionnel un centre d’état civil secondaire à Gado Badzéré
• Non respect par certains réfugiés du caractère civil et humanitaire du • Sensibilisation sur le caractère humanitaire et civil du site et sensibilisation des
site, ce qui se traduit par l’interpellation de certains criminels sur le réfugiés sur leurs devoirs vis-à-vis du pays d’asile le Cameroun
site et la découverte d’armes à feu • Sensibilisations aux réfugiées sur leurs droits et devoirs
• Insuffisance/éloignement des structures spécialisées de prise en • Un screening/pré-enregistrement systématique et continu.
charge des personnes à besoins spécifiques des lieux d’installation • 80% des réfugiés ayant des besoins spécifiques, y compris les personnes
des réfugiés. handicapées ont été intégrés dans le service national d'action sociale MINAS et
• Risque accru de double enregistrement et de fraude, ignorance des les capacités du centre social de Garoua Boulai (dont dépend Gado) renforcée,
anciens réfugiés sur la date de validité de leurs documents • Des sensibilisations sont faites auprès de la communauté des leaders en vue
d’identification. d’une prise de conscience des droits des femmes par la communauté dans son
• Pesanteurs culturelles défavorables à la réponse judiciaire efficace ensemble
face aux cas de violences basées sur le genre. • Des plaidoyers sont faites auprès des autorités afin qu’une unité de police
• Eloignement des juridictions territorialement compétentes et des judiciaire soit opérationnelle pour le site.
unités de police judicaires opérationnelles. • Mise en place d’un mécanisme d’identification des demandeurs d’asile non
• Anciens réfugiés et camerounais installés dans les villages tentent enregistrés résidant effectivement sur le site; Sensibilisation de la communauté
de se faire enregistrer sur le site comme nouveaux réfugiés au sur la nécessité de dénoncer les fraudeurs.
détriment des réfugiés récemment installes sur le site. • Enregistrement des nouveaux venus selon le calendrier préalablement établi
• Installations spontanées des demandeurs d’asile en provenance soit L’enregistrement continu permet dans la mesure du possible de mettre à jour
d’autres sites soit de la Centrafrique sans documents ils n’ont pas la base de données
accès à l’assistance et font face parfois aux tracasseries policières. • Recours aux agents d’enregistrement pour le pré-enregisitrement
• L’équipe de la protection en charge du pré-enregistrement et de la
mise à jour de la base de données est sollicitée au delà de ses
capacités car devant intervenir sur plusieurs axes
SANTE
• Accès insuffisant aux soins de santé de qualité pour les réfugiés et • Appui aux autorités sanitaires de Garoua-Boulai et Bertoua.
les populations d'accueil Formations medicales insuffisantes non • Renforcement des mécanismes de références médicales entre le site et les
équipées et pléthorique, CSI faible en ressources humaine et en structures médicales de références, appui en logistique par la mise à disposition
moyens logistique, rupture permanente en médicaments,
d’une ambulance pour le transferts mais aussi d’un tricycle pour les référence
consommables et non consommables, faible capacité du plateau
technique. communautaires. Renforcement en resources humaines à l’hopital de Garoua
Boulai et le CSI de Gado. Disponibilisation des tricycles et d’une ambulance
pour la référence, Appui régulier en médicaments de qualite et autres intrants et
consommables pour le poste de santé du site, facilitation de l’acquisition en
médicaments au CSI de Gado selon la convention cadre HCR-MSP.
NUTRITION
• Arrêt de prise en charge des malnutris aigues modérées (MAM) en • Renforcement des mécanismes de références médicales entre le site et
raison de la nouvelle stratégie du PAM les structures médicales de références grâce à l’ambulance
• Absence de supplémentation nutritionnelle (BFSP) chez les femmes • Sensibilisation et Education de la communauté sur la prévention de la
allaitantes et femmes enceintes et les enfants de 24 à 59 mois. malnutrition et au screening communautaire. Suivi des séances
• Mise en œuvre timide des activités d’Alimentation du Nourrisson et d’éducation sanitaire, nutritionnelle, ainsi que des démonstrations
du Jeune Enfant (ANJE), difficulté d’approvisionnement en intrants culinaires , de l’allaitement maternel exclusif, de la formation des
nutritionnel au CNTI. Rupture en médicaments pour traitement
éducateurs nutritionnels dans la communauté,
systématique au CNTI et refus de garde des enfants malnutris au
• Traitement de la Malnutrition Aigue sévère sans complication de tous les
Qui Fait Quoi ?
Nombre total d’acteurs : 12
Ministères / Structures gouvernementales : 01 (Administrateur de site)
Organisations du système des Nations Unies : 03
ONG internationales : 07
ONG locales : 01
Répartition des acteurs par secteur

Sécurité Eau , Hygiène et Abris et Non


Protection Santé Nutrition Education CCCM Livelihoods
Alimentaire Assainissement Vivres
CICR PLAN PUI AHA AHA CRS ADES UNHCR UNHCR
PLAN PAM UNHCR UNHCR UNHCR UNHCR FICR/CRC PUI LWF
IMC UNHCR UNICEF UNICEF PAM SI
CRS FICR/CRC Solidarites Int’l UNHCR
UNHCR
UNICEF

Personnes à besoins spécifiques


600
500
400
300
200
100
0
Femmes en Enfant non Condition
Groupes de Personne âgée Personnes
situations a Enfant a risque Parent seul accompagné médicale
vulnerabilites à risque avec Handicap
risque ou séparé sérieuse
Femmes 0 512 312 279 330 359 203 59
Hommes 0 83 290 7 377 227 40

Mobilisation communautaire
Pour leur meilleure implication dans la gestion du camp les • Comite de protection de l’enfance,
réfugiés sont regroupés dans divers comités à savoir: • Comité SGBV et PBS,
• Comite de Sante/Nutrition
• Comité Central des Réfugiés, • Comité de Distribution et livelihood,
• Comité de Vigilance (60 réfugiés), • Comité des Jeunes
• Comite Wash • Comite mixte du site et la chefferie du village pour la gestion
• Comité abris / environnement, des conflits (03 représentants de chaque secteur), un
• comité parents pourcentage représentatif de 40% femmes.
• Comité des Femmes,
Infrastructures existantes
Libellés Quantités Observations
Machines Hydraform 01
Espace de cohésion des femmes 01
Ecole maternelle 00
Ecole primaire 02
Ecole secondaire 00
Ces espaces sont devenus des centres communautaires de protection des
enfants(CCPE) entièrement piloté par la communauté, qui servent de point de
Espace Ami Enfants 03
transmission de la culture centrafricaine aux enfants.

En plus des 30 forages, le site compte 03 sources aménagées avec 04 aires de


Nombre de forages 30 puisage et de lessives et 01 adduction d’eau gravitaire avec 08 bornes fontaines de
48 robinets.
Nombre d’entrepôts mobiles 00
Nombre de miradors 00
Nombre de centre de distributions 01
Poste de Santé 02
Maternité 03
Lampes solaires 08 Tous en pannes