Vous êtes sur la page 1sur 2

Rapport d’expertise de la rupture de la canalisation liant la

station de pompage à la station d’épuration

Présentation de la canalisation :

La canalisation en PRV joignant la station de pompage à la station d’épuration d’El


Karma s’étant sur huit kilomètres. C’est un matériau composite formé d’une matrice en
polyester et d’un renfort en fibre de verre ce qui lui confère de bonnes caractéristiques
mécaniques, une bonne résistance chimique vis-à-vis du H 2S, l’ammoniac, présents dans les
effluents d’assainissement urbain ainsi qu’une bonne résistance à des PH acides et basiques.

La structure en forme de multicouches est obtenue grâce à un enroulement, sur un


mandrin, de la fibre de verre imprégnée de résine, le tout est enveloppé de couches internes
et externes de résine.

Charges sur les canalisations

Les efforts exercés sur les canalisations peuvent être le résultat d’une combinaison de
la pression interne de fonctionnement, d’une charge du sol, de l’effet de l’environnement et
éventuellement aux impacts accidentels pendant l’installation ou durant le service.

Constats

L’endommagement constaté est une fissuration de toute la structure selon toute sa taille
longitudinale (photo 00247). Cette photo montre un développement d’une fissure axiale en forme de
« zigzag » le long de toute la longueur de la structure. Ce défaut est la conséquence d’une contrainte
circonférentielle trop importante résultant soit d’un chargement en pression ou d’un chargement en
flexion ou d’un chargement combiné pression-flexion. L’identification exacte de la cause impose les
solutions à apporter pour éviter d’autres accidents.

La seule zone où s’est produite la rupture (jusqu’à présent) est une zone de passage de
camion. Ce trafic expose les canalisations de grands diamètres, dans cet endroit, à une charge du sol
et d’un effort additionnel dû au passage des véhicules. Un diagnostic des autres tronçons (loin du
passage) s’avère nécessaire pour confirmer la thèse des contraintes circonférentielles engendrées par
l’effort de flexion. Si les canalisations loin de ce passage n’ont pas subies de dommages donc la
rupture est causée par un effort de flexion et qu’il faut impérativement protéger les canalisations
enterrées et interdire le trafic dans cette zone.

L’endommagement peut être accentué par l’effet de l’environnement car les canalisations en
matériaux composite sont soumets à l’effet du l’humidité qui entraine le vieillissement du composite.
Ce phénomène peut agir sur l’interface et entraine un gonflement puis la décohésion des couches
( photo 00247).