Vous êtes sur la page 1sur 21

Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

III.1- L'acrotère :
III.1.1- Introduction :
L'acrotère est une construction complémentaire du plancher terrasse, destinée essentiellement à
protéger les personnes contre la chute,on la considère comme une console encastrée dans le plancher
terrasse. l'acrotère est soumis à son poids propre G et à une force horizontale F.
Le calcul se fait en la flexion composée.
F : surcharge d'exploitation (Q = max[F,FP] ).
N : (effort normal) = WP (poids propre).
WP = 2,21 KN/ml.

10 10
F
2
8 M

60 ht=10 N
G
b=100
a a
Coupe a-a

30 M = F. h

III.1.2 - Calcul des sollicitations :


La force horizontale Fp :(Art 6.2.3.P43.RPA 99 "version 2003").

Fp= 4 A CP WP
Avec :
A: coefficient d'accélération de zone dans le tableau (4.1.RPA 99) = 0,15.
CP: Facteur de force horizontale dans le tableau (6.1.P43.RPA 99) = 0.8
FP=4 x 0,15 x 0,8 x 2,21 = 1,06 KN/ml
Q = F = max(1 ; 1,06) = 1,06 KN/ml.

P.F.E 2007 29
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
 Moment et efforts normaux :
Calcul a ELU : NU = 1,35 .Wp
Mu = 1,5 . Fp . h
Calcul a ELS : Nser = Wp
Mser = Fp . h

N (kn) M (kn.m)
ELU 2,989 0,956
ELS 2,213 0,637

 Calcul de l’excentricité:
Mu 0,956
Mu = Nu. eu  eu =  = 0,32m
Nu 2,989
Mser = Nser. eser  eser = Mser  0,637 = 0,288m
Nser 2,213

ht 0,1
e0 =  = 0,017m
6 6
(eu, eser) > e0
Donc le centre de pression se trouve en de hors de la zone limitée par les armatures, donc la section
est : (partiellement comprimée).
L'acrotère étant exposée aux différentes intempéries donc la fissuration est considérée comme
préjudiciable

III.1.3- Ferraillage:
 à L'E.L.U:
Tous les problèmes de flexion composée, lorsque la section est partiellement comprimée, se
ramenent à un calcul de flexion simple en prenant comme moment fictif.
Avec : Mua= Nu . ea

ea= eu + (d – ht/2) avec d = 0,9ht = 0,09 m.


ea = 0,32 + (0,09 - 0,1/2) = 0,36 m.
Mua = 2,989 × 0,36 = 1,076 KN.m.
M ua 1, 076 10
bu    0, 0093
bd f bu 100   9 2 14,17
2

P.F.E 2007 30
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

MU 0,956
   1,5
M Ser 0,637

104 lu  3220.  51 f c 28  3100  lu  0.3005

bu  0,0093 lu  0,3005  A' = 0 (Pas d'armature comprimée).

   
u  1, 25 1  1  2 bu  1, 25 1  1  2  0, 0093  0, 012
0,8U bdf bu 0,8  0, 012 100  9 14,17
A1U    0, 28cm 2
fe 500
s 1,15
N U   s  102 0, 2989 1,15 10
AU  A1U   0, 28   0, 279cm 2
fe 100  500

 Condition de non fragilité :


f t 28 2,1
A min  0, 23bd  0, 23 100  9   0,869cm 2 / ml .
fe 500
A= max (Au , Amin ) = 0,869 cm2/ml  Areél = 4HA8 = 2,01cm2/ml
 Armature de répartition :
Arep = A/4 = 0,63 cm2/ ml soit Arep = 4HA6 = 1,13cm2/ml
 Vérification à l’ELS:

 Etat limite de compression du béton:


Position de l’axe neutre (A’= 0)
by2+30 Ay- 30 dA=0  y = 2,25 cm
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport à l’axe neutre s’écrit :

I / AN 
b 3
3
 
y  15 A(d  y ) 2  2095,11cm 4

M ser
 bc  y  0,68MPa   bc  0.6 xf c 28  15MPa
I
 État limite d’ouverture des fissures:
15xM ser
s  (d  y )  29,41MPa   s  250MPa
I
 Vérification au cisaillement:

Vu
u 
b.d

Vu= 1.5Q=1.5Fp=1,59 KN

P.F.E 2007 31
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

1,59 10  0.15f c 28 


u   0.017 MPa   u  min   2.5MPa, 4MP   2.5MPa
1000x 90  b 

III.1.4 – Dessin de ferraillage :


L'action sismique est renversable, donc on dispose le même ferraillage pour les deux façades
(extérieur et intérieur).

III.2 – Les balcons :


Les balcons se comportent comme une console. On prand 1m de largeur encastrée dans les poutres,
elle est calculée comme une console et ferraillée en flexion simple.
III.2.1-Évaluation des charges :

 Poids propre : G =5,46 KN/ml.

 Surcharge d'exploitation : Q = 3,50 KN/ml.

 Force concentrée due au poids de mur (30cm) : P = 7,86 KN/ml.

 Force concentrée due au poids de gardcorps métallique : F = 0,10 KN/ml.


 L’épaisseur de la console : ht = 15cm et d = 13 cm .

P.F.E 2007 32
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

III.2.2-Calcul des moments : P


q
 Combinaison des charges : F

à L' E.L.U :
qu = 1,35 G + 1,5 Q
Pu = 1,35 P
F u = 1,35 F
L' =0,6 m
à L' E.L.S :
qs = G + Q L = 1,4m
Ps = P
Fs = F
Le moment ultime à l'encastrement Mu pour une bande de 1 m est de :
qu L2
M u  Pu L  Fu L '

2
Le moment service à l'encastrement MS est de :
qs L2
M s  Ps L  Fs L 
'

2
 Tableau de résultats :

qu(kn/m) Pu(kn/m) Fu(kn/m) qs(kn/m) Ps(kn) Fs(kn) Mu(kn.m) Ms(kn.m)


Balcon 12,62 10,61 0,13 8,96 7,86 0,10 18,93 13,64
d’étage

III.2.3 – Ferraillage :
Le balcon étant exposé aux différentes intempéries donc la fissuration est considérée comme
préjudiciable.

2
13

100

P.F.E 2007 33
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

Mu 18, 93  10
bu    0, 079.
100 13  14,17
2 2
bd f bu
Mu 18, 93
    1, 387  lu  0, 26.
Ms 13, 64
bu  lu  A '  0.

u  1, 25 1  1  2 bu   1, 25 1  1  2  0, 079  
u  0,10
0, 8u bdf bu 0, 8  0,10  100  13  14,17
Au  
fe 500
s 1,15
Au  3, 39cm 2 / ml

Condition de non fragilité :


f t 28 2,1
Amin  0, 23bd  0, 23 100 13   1, 25 cm 2 / ml .
fe 500
Alors on prend : A= max  Amin , Au  = 3,39cm2/ml
Soit : Aréelle = 5 HA 10 =3,93 cm2/ml

 Vérification à L'ELS:
Position de l’axe neutre (A’ = 0)
b . y12  30( A  A' ) y1  30(d . A  d '.A' )  0  y1  4,45cm >0………OK
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit:

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I  7246,76 cm4

Contrainte maximale de compression de béton:  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser 136,38x 4, 45
 bc  . y1   8,37 MPa   bc  8,37 MPa   bc 15 MPa vérifiée
I 7246, 76
Contrainte maximale de traction des aciers:  s   s

 s  500 MPa
15.M ser
s  . (d  y 1 )  166,86MPa   s  241,37 MPa   s  500 MPa vérifiée
I

 Armatures de répartition :
Arep = A/4 = (3,93)/4 = 0,98 cm2/ml.
Soit : 5HA 8 → Aréelle = 2,51 cm2/ml.

P.F.E 2007 34
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
 Vérification au cisaillement :
vu
u  , v u  qu L  Fu  pu  17, 67  13,5  10, 61  28, 42 KN ;
b .d
1865, 6 10
u   0, 22 Mpa   u lim  2,5Mpa .....codition vérifiée
1000 130
 Vérification de la flèche:

A 4, 2 3,93 4, 2
    0,003  0,0084 ..... condition vérifiée
b .d fe 100 13 500

III.3 – Plancher nervuré :


Les planchers sont des éléments horizontaux plans permettent la séparation entre deux niveaux
successifs et déterminent les différents niveaux d'un bâtiment.
On a des planchers à corps creux
III .3.1 - Méthode de calcul (Méthode forfaitaire) :
La méthode forfaitaire est applicable au calcul des poutres, notamment aux nervures, des
planchers à surcharges modérées à condition de vérifier ce qui suit :
 La fissuration est considérée comme peu -préjudiciable.
 L'absence de charge rapidement variable dans le temps et de position.
 La surcharge d'exploitation est modérée c'est-à-dire: Q ≤ max { 2G ; 5 kn/m2 }.
 Les éléments de poutre ont une section constante.
 Les rapports d'une portée sur les portées voisines sont compris entre 0,8 et 1,25.

P.F.E 2007 35
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
Dans le cas ou l’une de ces trois conditions complémentaires n’est pas satisfaire, on peut appliquer la
méthode de calcul des planchers à charge d’exploitation relativement élevée ( méthode de CAQUOT).
III.3.1.1 – Principe de la méthode forfaitaire :
La méthode forfaitaire consiste à évaluer les valeurs maximales des moments en travées Mt et des
moments sur appuis Me et Mw. (Me : moment pour appui droit, Mw : moment pour appui gauche) à des
fractions fixées forfaitairement de la valeur maximale du moments fléchissant M0 dans la travée de
comparaison, c'est-à-dire dans la travée indépendante de même portée libre que le travée considérée est
soumise aux même charges.
Les valeurs des moments (Mt , Mw , Me ) doivent vérifies les conditions suivantes:

Mw  Me (1  0,3 ) M 0 
 Mt   max  
2 1,05 M 0 
(1  0,3 ) M 0
 Mt  (dans une travée intermédiaire)
2
(1,2  0,3 ) M 0
 Mt  (dans une travée rive)
2
La valeur absolue de Mw et Me n'est pas inférieure à :
0,6 M0: dans le cas d'une poutre à deux travées;
0,5 M0 : dans les cas des appuis voisines des appuis de rive d'une poutre à plus de deux travées;
0,4 M0 : dans les cas des appuis intermédiaire d'une poutre à plus de trois travées;

Q

GQ
Le rapport des charges d'exploitations à la somme des charges permanentes et des charges
d'exploitations.
 valeurs des moments:
M0 = q L2 / 8 (moment isostatique)
Premier type :

0,2 M0 0,5 M0 0,5 M0 0,2 M0

3,62 3,79 4,60

P.F.E 2007 36
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
deuxième type :

0,2 M0 0,5 M0 0,4 M0 0,5 M0 0,2 M0

3,43 3,62 3,79 4,60

 Valeurs des efforts tranchants :


V0 = q l / 2 (l'effort tranchant isostatique)
Premier type : V0 1,1V0 1,1V0 V0

3,62 3,79 4,60


deuxième type :

V0 1,1V0 1,1V0 1,1V0 V0

3,43 3,62 3,79 4,60


A) Pour plancher terrasse :
 Vérification des conditions de la méthode forfaitaire :
1- Q  1KN / m 2  max 13,08 , 5 KN / m² ; ….. condition Vérifiée ;
2- Les moments d’inertie sont constantes ….. condition Vérifiée ;
3- 0,8  1,04 ; 0,82  1.25 ….. condition Vérifiée ;
4- Les fissurations sont considérées comme peu préjudiciable ….. condition Vérifiée ;
5- L'absence de charge rapidement variable dans le temps et de position ….. condition Vérifiée ;

Q 1
   0,132
G  Q 6,54  1
 Evaluation des charges:

Plancher G [N/m²] Q [N/m²] qu=0.65(1.35G+1.5Q) qs=0.65(G+Q)


Terrasse 6540 1000 6713,85 4901

P.F.E 2007
travée Portée(m) M0U(N.m) M0S(N.m) V0u(N) V0S(N) 37
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
AB 3,62 10997,62 8028,08 12152,07 8870,81

BC 3,79 12054,8 8799,8 12722,74 9287,39

CD 4,60 17758,13 12963,14 15441,85 11272,3

 Calcul des moments et des efforts tranchants :


 Tableau récapitulatif des moments et des efforts tranchants dans les appuis et les travées :

Plancher terrasse ELU

type Travée Mw(n.m) Me (N.m) Mt (N.m) Vw (N) Ve (N)

AB 2199,52 5498,81 7698,34 12152,07 -13367,28


1 BC 6027,4 6027,4 6630,14 13995,01 -13995,01

CD 8879,06 3551,63 12430,69 16986,03 -15441,85

Plancher terrasse ELS

type Travée Mw(n.m) Me (N.m) Mt (N.m) Vw (N) Ve (N)

AB 1605,62 4014,04 5619,65 8870,81 -9757,89


1 BC 4399,9 4399,9 4839,89 8016,13 -8016,13

CD 6481,57 2592,63 9074,19 12399,53 -11272,3

B) pour plancher courant:


 Vérification des conditions de la méthode forfaitaire :
 
1- Q  1,5KN / m 2  max 11,82KN / m 2 , 5 KN / m² ; ….. condition Vérifiée ;
2- Les moments d’inertie sont constantes ….. condition Vérifiée ;
3- 0,8  1,04 ; 0,82  1.25 ….. condition Vérifiée ;
4- Les fissurations sont considérées comme peu préjudiciable ….. condition Vérifiée ;
5- L'absence de charge rapidement variable dans le temps et de position ….. condition Vérifiée ;

Q 1,5
   0,202
G  Q 5,91  1,5

 Evaluation des charges:


P.F.E 2007 38
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
Plancher G [N/m²] Q [N/m²] qu=0.65(1.35G+1.5Q) qs=0.65(G+Q)

courant 5910 1500 6648,52 4816,5

 Calcul des moments et des efforts tranchants :

Type travée Portée(m) M0U(N.m) M0S(N.m) V0u(N) V0S(N)

AB 3,62 10890,61 7889,66 12033,82 8717,86


1
BC 3,79 11937,5 8648,08 12598,94 9127,26

CD 4,60 17585,33 12739,64 15291,59 11077,95

AB 3,43 9777,39 7083,2 11402,21 8260,29

BC 3,62 10890,61 7889,66 12033,82 8717,86


2
CD 3,79 11937,5 8648,08 12598,94 9127,26

DE 4,60 17585,33 12739,64 15291,59 11077,95

 Tableau récapitulatif des moments et des efforts tranchants dans les appuis et les travées :

Plancher courant ELU

type Travée Mw(n.m) Me (N.m) Mt (N.m) Vw (N) Ve (N)

AB 2178,12 5445,30 7732,34 12033,82 -13237,20


1 BC 5968,75 5968,75 6685 13858,83 -13858,83

CD 8792,66 3517,06 12485,59 16820,75 -15291,59

AB 1955,48 4888,69 6941,95 11402,21 -12542,43

BC 5445,30 4356,24 6643,27 13237,20 -12033,82


2
CD 4775 5968,75 7281,87 12598,94 -13858,83

DE 8792,66 3517,06 12485,59 16820,75 -15291,59

P.F.E 2007 39
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
Plancher courant ELS

type Travée Mw(n.m) Me (N.m) Mt (N.m) Vw (N) Ve (N)

AB 1577,93 3944,83 5601,66 8717,86 -9589,65


1 BC 4324,04 4324,04 4842,92 10039,99 -10039,99

CD 6369,82 2547,93 9045,14 12185,74 -11077,95

AB 1416,64 3541,6 5029,07 8260,29 -9086,32

BC 3944,83 3155,86 4812,69 9589,65 -8717,86


2
CD 3459,23 4324,04 5275,32 9127,26 -10039,99

DE 6369,82 2547,93 9045,14 12185,74 -11077,95

III.3.2- Calcul du ferraillage :


III.3.2.1-Calcul des armatures longitudinales à l' E.L.U:
Mtu max = 12485,59 N.m
b = 65
Mts max = 9074,19 N.m
Mau max = 8879,06 N.m
Vu max = 16986,03 N H0=5

d=22,5

 En travée : b0 = 10
h0
M tu  bh0 (d  )f bu
2
5
M tu  65  5  (22,5  ) 14,17
2
M tu  92105 N .m
M tu  M t max  12485.59 N .m  sec tionrec tan gulaire bd
(L'axe neutre se trouve à l'intérieur de la table de compression).

P.F.E 2007 40
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
Condition non fragilité :
Amin = 0,63 cm2
On adopte : 3 HA10 avec Au = 2,36 cm2.

 En appui :
As
bu  0,12
l  0,26
bu   l  A'  0. 22,5 25
 u  0,16.
Au  0,94 cm 2
condition non fragilité :
Amin = 0,217 cm2 10

On adopte : 1 HA12 avec Au =1,13 cm2.

III.3.2.2- Diverses vérifications:


 Vérification des contraintes
 Contrainte admissible de béton comprimé  bc  0.6 f c 28  15MPa

 Contrainte admissible de acier tendu  s  500MPa

 0,2 f c 28 
 Contrainte tangentielle admissible   min  ; 5MPa   3.62MPa
 b 
 Vérification à L'ELS:
 Sur Travée:
Position de l’axe neutre (A’ = 0)
b . y12  30( A  A' ) y1  30(d . A  d '.A' )  0  y1  5,52cm >0………OK
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit:

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I 13850,80 cm4

Contrainte maximale de compression de béton:  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser 9074,19x 5,52
 bc  . y1   3, 61MPa   bc  3, 61 MPa   bc 15 MPa vérifiée
I 13850,80
Contrainte maximale de traction des aciers:  s   s

 s  500 MPa

P.F.E 2007 41
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
15.M ser
s  . (d  y 1 )  166,86MPa   s 166,86 MPa   s  500 MPa vérifiée
I
 Sur appui:
Le calcul se fait selon les règles de C.B.A 93 et B.A.E.L 91, la fissuration est considérée comme
peu préjudiciable.
Position de l’axe neutre (A’ = 0)
b . y12  30( A  A' ) y1  30(d . A  d '.A' )  0  y1 10,59cm >0 ……..OK
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit:

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I  6363,15 cm4

Contrainte maximale de compression de béton:  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser
 bc  . y 1  10, 78MPa   bc  10, 78 MPa   bc  15 MPa .....vérifiée
I
Contrainte maximale de traction des aciers:  s   s  s  500 MPa
15.M ser 15x 6481,57
s  .(d  y 1 )  x (22,5  10,59)   s  181,97 MPa   s  500 MPa ....vérifiée
I 6363,15
Justification vis-à-vis de sollicitation tangente (E.L.U):
Les justifications de l’âme d’une poutre sont conduites à partir de la contrainte tangente  u prise
conventionnellement égale à :
Vu 16986, 03
u    0, 75 MPa   u  3,33 Mpa .....vérifiée
b0 d 100  225

III.3.2.3- calcul des armatures d’âme: [B.A.E.L 91 A.7.2.2]


 h b 
t  min  , 0 , l 
 35 10 
 225 
t  min  , 10 , 10   t  6,43 mm
 35 
On choisit : t  6 mm

 Espacement des cours de cadres: [B.A.E.L 91 A.5.2]


S t  min  0.9 d , 40 cm   S t  min 20,25 , 40 

Donc : S t  20,25 cm on choisit S t  20cm

P.F.E 2007 42
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

Vérification de flèche:

Les règles C.B.A 93 stipulent qu’il n’est pas nécessaire de vérifier la flèche pour les poutres
remplissant les conditions suivantes :

h 1
   0.062  0.057 ….. condition Vérifiée;
L 16
h Mt
   0.07  0.058 ….. condition Vérifiée;
L 10M 0

A 4,2
   0, 0026  0, 0084 ….. condition Vérifiée;
b0 d f e

III.3.2.4- Schéma de ferraillage:

St=20cm

P.F.E 2007 43
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

III.4 – Les escaliers :


III.4.1 – Introduction :
Un escalier est constitué d'une succession de gradins, il sert à relier deux niveaux différents de
construction .la cage d'escalier est située à l'intérieur du bâtiment et les escaliers adoptés est sont
coulés en place dont la paillasse viendra s'appuyer sur les paliers .
III.4.2 – calcul des sollicitations :
 Evaluation des charges:
  320 ,52
P = 7,88 KN
q1 = qu(pallier) = 1,35G + 1,5Q
q2 = qu(paillasse) =(1,35G +1,5Q) cos

G(KN/ml) Q (KN/ml) qu(KN/ml) qs(KN/ml)

Paillasse 7,35 2,50 11,53 8,31

Palier 4,92 2,50 10,39 7,42

153

205 240 103 68

q1 q2 q1

205 240 103 68

P.F.E 2007 44
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

q2
q1 M(x)
RB = 49,54 KN.
RA = 27,84 KN.
RA x
T(x)

 Moment fléchissant M(x) et l'effort tranchant T(x) :

X (m) 0 2,05 2,77 4,45 5,48 6,16

M (KN.m) 0 35,24 37,09 17,72 -9,63 0

T (KN) 27,84 6,54 0 -21,13 -31,83 10,64

 Moment de calcul:
ELU:
Mt max = 37,09 KN.m
Ma max = 9,63 KN.m
ELS:
Mt max = 26,80 KN.m
Ma max = 7,07 KN.m

III.4.3 – le ferraillage:
Le ferraillage se fait selon le logiciel socotèc;

A(cm2) Amin(cm2) choix Areél(cm2) Arep(cm2) choix Areél(cm2)

Travée 7,94 1,16 6HA 14 9,24 2,31 6 HA 8 3,02

appui 1,61 1,16 6 HA 10 4,71 1,17 6 HA 8 3,02

P.F.E 2007 45
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
III.4.3 – Diverses vérifications :
 Vérification à E.L.S :
 En travée :
Position de la fibre neutre :
Y1=7,31 cm
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I  16069,25 cm4

Contrainte maximale de compression de béton  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser
 bc  . y 1  12,19MPa   bc  12,19 MPa   bc  15 MPa .....vérifiée
I
Contrainte maximale de traction des aciers  s   s  s  500 MPa
15.M ser 15x 26800
s  .(d  y 1 )  x (12  7,31)   s  117,33 MPa   s  500 MPa ..... vérifiée
I 16069, 25
Sur appui :
Position de la fibre neutre :
y1  4,88 cm
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit:

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I  4644,79 cm4

Contrainte maximale de compression de béton:  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser
 bc  . y 1  7, 42MPa   bc  7, 42MPa   bc  15 MPa .....vérifiée
I
Contrainte maximale de traction des aciers:  s   s  s  500 MPa

15.M ser 15x 7070


s  .(d  y 1 )  x (12  4,88)   s  162,56 MPa   s  500 MPa ..... vérifiée
I 4644, 79
 Vérification de la contrainte d’adhérence :
Les justifications de l’âme d’une poutre sont conduites à partir de la contrainte tangente  u prise
conventionnellement égale à :

P.F.E 2007 46
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

Vu 31830
u    0, 26MPa   u  3,33 Mpa .....vérifiée
b0 d 10012 102

III.4.4 - Schéma de ferraillage :

III.5- la poutre palière:


III.5.1 – calcul des sollicitations :
 Evaluations des charges:
 Poids propre : G p  0,3 0,3 25 2.25 Kn / ml

 Charge exploitation: Q  0,3  2,5  0,75 KN / ml


 Charge ramener par les escaliers : Ru  49,54 Kn / ml

Rs  35,8 Kn / ml

 Pondérations des charges:


E.L.U : qu 1.35G p  1,5Q  Ru  qu  53,70 Kn / ml

E.L.S : qs  G p  Q  Rs  qs  38,80 Kn / ml

 Calcul les moments et l'efforts tranchants:

M0=ql2/8(KN.m) T=ql/2(KN) Ma= 0,4M0(KN.m) Mt= 0,8M0(KN.m)

ELU 64,51 83,23 25,8 51,61

ELS 46,61 60,14 18,64 37,29

P.F.E 2007 47
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires
III.5.2 – le ferraillage de la poutre:

A(cm2) Amin(cm2) Le choix Aréel(cm2)

Travée 4,58 0,78 3HA14 4,62

appui 2,05 0,78 3HA12 3,39

III.5.3 – Diverses vérifications :


 Vérification à E.L.S :
 En travée :
Position de la fibre neutre :
Y1=7,99 cm
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit:

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I  30156,89 cm4

Contrainte maximale de compression de béton:  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser
 bc  . y 1  9,88MPa   bc  9,88 MPa   bc  15 MPa ..... vérifiée
I
Contrainte maximale de traction des aciers:  s   s  s  500 MPa
15.M ser 15x 37290
s  .(d  y 1 )  x (27  7,99)   s  352,59 MPa   s  500 MPa ..... vérifiée
I 30156,89
Sur appui :
Position de la fibre neutre :
y1  7,16 cm
Le moment d’inertie de la section homogène par rapport l’axe neutre s’écrit:

I 
b . y13
3

 15 . Ad  y1   A'  y1  d '
2 2
  I  23686,48 cm4

Contrainte maximale de compression de béton:  bc   bc

 bc 0.6 fc28  15 MPa


M ser
 bc  . y 1  5, 63MPa   bc  5, 63MPa   bc  15 MPa ..... vérifiée
I

Contrainte maximale de traction des aciers:  s   s  s  500 MPa

P.F.E 2007 48
Chapitre III : Ferraillage des éléments secondaires

15.M ser 15x 18600


s  .(d  y 1 )  x (27  7,16)   s  233, 69 MPa   s  500 MPa ..... vérifiée
I 23686, 48
Vérification de la contrainte d’adhérence :
Les justifications de l’âme d’une poutre sont conduites à partir de la contrainte tangente  u prise
conventionnellement égale à :
Vu 83230
u    1,02MPa   u  3,33 Mpa .....vérifiée
b0 d 3027 102
III.5.4 - calcul des armatures d’âme: [B.A.E.L 91 A.7.2.2]
 h b 
t  min  , 0 , l 
 35 10 
 300 
t  min  , 30 , 10   t  8,57 mm
 35 
On choisit : t  8 mm

 Espacement des cours de cadres: [B.A.E.L 91 A.5.2]


S t  min  0.9 d , 40 cm   S t  min 24,3 , 40 

Donc : S t  24,3 cm on choisit S t  20cm

Vérification de flèche:

Les règles C.B.A 93 stipulent qu’il n’est pas nécessaire de vérifier la flèche pour les poutres
remplissant les conditions suivantes :

h 1 30
  ;  0.097  0.062 ….. condition vérifiée;
L 16 310
h Mt 30 51,61
  ;  0.097   0.08 ….. condition vérifiée;
L 10M 0 310 10  64,51

A 4,2 1,155 4,2


  ;  0,0043   0,0084 ….. condition vérifiée;
b0 d f e 30  27 500

III.5.5 - Schéma de ferraillage :

P.F.E 2007 49