Vous êtes sur la page 1sur 2

Slide 2

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Éclairs au chocolat.

D'après le Dictionnaire de l'Académie française, l'éclair a été nommé ainsi car il était
mangé rapidement

Slide 3
Le mot français "eclair" se traduit par "foudre". Le fait est que
ce gâteau est très rapide et nécessite très peu d'ingrédients. Ce
gâteau s'appelle donc "éclair.
Je suppose que nous avons tous pris ce dessert français au moins une fois.

Peu importe qu'il ait été cuit seul ou acheté dans un magasin, il est tombé
amoureux du goût de chacun dès les premières secondes. Le dessert
incroyablement tendre apporté de France a conquis le cœur de millions de
personnes dans le monde entier.

Slide 4

Vers la fin du XVIIIe ( dix-huitième ) siècle, il a été inventé [ evate] par un chef
cuisinier nommé Marie-Antoine Karem.

Ce résident de France était un véritable cuisinier. Il était aussi appelé "Cuisinier


des Rois et Roi des Cuisiniers". Grâce à lui, ce gâteau étonnant est né, alliant
cuisine rapide et goût merveilleux.

Slide 5

Un grand classique de la pâtisserie française [frances} dont on ne se lasse pas


{ones@las}. Un dessert qui est composé d'une pâte à chou {patasho}, de crème
pâtissière au chocolat, et d'une ganache au chocolat... miam !
Slide 6

Aujourd'hui, l'éclair le plus commun est composé de pâte à choux,


enveloppant {avlopa} la crème pâtissière ; cependant [sepada} , il existe
aussi des versions faites à base de petit four [fur}, et l'intérieur peut être de
la crème chiboust, de la crème chantilly, crème de marrons, ou
un salpicon de fruits3.
La crème est généralement au chocolat ou au café, mais peut aussi être
aromatisée à la pistache ou à la vanille. Des variantes peuvent également
parfumer la crème pâtissière et le fondant avec divers fruits.
Le dessus est glacé au fondant ou au caramel ; dans ce dernier cas, on
appelle ce gâteau un « bâton de Jacob »

Slide 7

Plusieurs équipes de pâtissiers se sont donné pour défi de confectionner


les éclairs au chocolat les plus longs possibles : le record actuel,
homologué par le Livre Guinness des records, est détenu par des
pâtissiers suisses pour un éclair de 503 [ cinq cent trios ] mètres réalisé
en 20146. [ deux mille quatorze ]
Le chocolatier et pâtissier belge Jean-Philippe Darcis a supervisé la
réalisation d’un éclair de 676 [six cent soixante-seize] mètres de long fin
2016 [ deux mille seize] mais, bien que validé par un huissier, le record
n’apparaît pas dans le livre des records7.
Le record de la plus grande mosaïque d’éclairs au chocolat a quant à lui
été établi à Genève par des pâtissiers suisses ayant dessiné le
personnage de Titeuf sur une surface de 80,27 mètres carrés à l’aide de
23 700 éclairs de différentes couleurs