Vous êtes sur la page 1sur 5

INSFP Saad Mohamed- Es senia

Spécialité : S.I
INTITULE DU MODULE: Biologie et physiologie Humaine
Leçon : La cellule
Introduction :Tous les êtres vivants sont constitués de cellules, unités élémentaires vivantes. Délimitées par une
membrane, les cellules renferment des molécules qui baignent dans un milieu gélatineux : le cytoplasme. Elles sont
de véritables usines qui réalisent l’ensemble des activités propres à la vie.

Il existe des êtres vivants formés d’une seule cellule : ils sont dits unicellulaires (bactéries, levures, algues
microscopiques) et d’autres formés de plusieurs cellules : ils sont dits pluricellulaires (animaux, végétaux supérieurs
et certains champignons).

On distingue deux grands types de cellules : les cellules procaryotes qui ne contiennent pas de noyau (les cellules
bactériennes) et les cellules eucaryotes qui contiennent un noyau et différents compartiments (les cellules animales,
végétales et les cellules des champignons).

Au sein d’un même organisme, les cellules peuvent présenter une grande diversité de formes et de propriétés. Par
exemple, une cellule nerveuse et une cellule musculaire n’ont ni la même forme, ni la même fonction. Chez un être
humain adulte, constitué d’environ 70 000 milliards de cellules, il existe à peu près 200 types cellulaires différents.
Malgré leur diversité de formes et de capacités, les cellules des êtres vivants présentent une certaine unité de
structure et de fonctionnement.

DEFINITION: La cellule est la plus petite unité structurale et fonctionnelle fondamentale de tous les êtres vivants. Il
existe une grande variété de cellules vivantes qui diffèrent par leur taille, leur forme, leur fonction, leur
comportement, et leur association mais elles décrivent toutes un même modèle de base :

 Elles portent l'information génétique, ou génome, codée par la molécule d'ADN;

 Elles sont délimitées de leur environnement par une membrane formée d'une double couche lipidique et de
protéines;

 La machinerie chimique de leur milieu intérieur (le cytoplasme) permet d'assurer les fonctions de base
d'expression de la vie, comme le métabolisme (production et conversion de l'énergie), la reproduction (transmission
de l'information génétique), la motilité (mobilité cellulaire) etc.

Échappent à ce dernier critère les virus, qui sont des entités biologiques nécessitant une cellule hôte pour se
reproduire.

Les cellules sont des systèmes ouverts. Ils échangent en permanence avec leur environnement de l'énergie et de la
matière et sont ainsi en état d'équilibre (homéostasie).

1
Cellule: La cellule est un système hautement complexe qui est le siège d'intenses échanges d'énergie et qui présente
de vastes surfaces d'interphase. Comme tout être vivant, elle assimile, grandit, se multiplie, et meurt.
Chromatine: Partie visible au microscope du noyau d'une cellule, constituée d'amas denses reliés, formant un
réseau.
Noyau: Partie centrale d'une cellule contenant les chromosomes.
Mitochondrie: Microstructure du cytoplasme des cellules jouant un rôle dans l'oxydation et le stockage d'énergie.
Nucléole: Particule nucléaire jouant un rôle dans la physiologie d'une cellule.
Membrane nucléaire: Tissu organique très mince enveloppant le noyau de la cellule.
Protéine: Ensemble composé d'acides aminés, de masse moléculaire importante.
Grain de mélanine: Pigment de coloration cutanée.
Membrane cellulaire ou plasmique: Fine membrane recouvrant une cellule.
Grain de ribosome: Organite cytoplasmique de la cellule, occupant un rôle important dans la synthèse des protéines.
Glycogène: Substance formant le glucose dans l'organisme humain.
Cytoplasme: Gelée contenant la cellule.
Réticulum endoplasmique: Réseau de fibres de la partie centrale du cytoplasme.
Appareil de golgi: Système de granulation du cytoplasme.
Centrioles: Ponticules au centre du centrosome.
Lysosome: Organite intracellulaire pouvant absorber des particules solides du milieu ambiant.

Les divers types de cellule :

Les êtres vivants passent au cours de leur développement par un stade unicellulaire. Bien que les milliards de cellules
qui nous composent sont issues d'une même cellule-œuf, elles ne sont pas identique ! Ce sont en grande majorité
des cellules différenciées. Chaque cellule effectue une tâche précise pour laquelle elle est adaptée.
Il existe ainsi 200 types de tissus que l'on peut classer grossièrement en 5 catégories:

Les tissus de revêtement, appelés aussi épithélium, par exemple l'épiderme

Les tissus glandulaires, qui contiennent des cellules spécialisées dans la production et la sécrétion de substance

Les tissus musculaires, responsables de toutes les formes de mouvement, comme le cœur ou nos muscles
squelettiques

Les tissus conjonctifs, qui servent au remplissage, par exemple le tissu osseux, le derme de la peau, le tissu adipeux
ou le sang !

Les tissus nerveux ou neurones, spécialisés dans l'acheminement des informations (nerfs) et la perception (organe
des sens)

Nous sommes pluricellulaires ! Dans l'intérieur de notre corps s'activent près de 50'000 milliards de cellules. "
50'000 milliards de cellules !
Votre corps comporte 7'000 fois plus d'individus que la population mondiale
Vu leur grand nombre, chacune se débrouille par elle-même. Elles fabriquent leur énergie, se réparent
continuellement tout en réalisant un travail précis. mais elles ne peuvent subsister seules sans l'aide de leurs
compagnes. La taille des cellules varie considérablement. la cellule la plus petite, le globule rouge, fait seulement 7
micromètres.
Chez les filles, l'ovule, une cellule géante produite par les ovaires, possède un tour de taille de presque 1000
micromètres." (A Giordan et al. 1997)

Reconnaître les différents types de cellules :Il y a un lien entre la fonction d'une cellule ou d'un tissu et sa forme et
sa disposition.

Caractéristiques des principaux tissus

2
type Fonction caractéristique exemple en image

cellules collées les unes


protection,
épithélium de aux autres, de formes
recouvre les
revêtement régulières, sans espace
organes
entre elles un
e seule couche de cellule

épithélium de cellules collées les unes


protection,
revêtement aux autres, formes
recouvre les
(autre irrégulières, sans espace
organes
exemple) entre elles à
plusieurs couches de cellules

cellules isolées ou
produit des regroupées "en paquet"
épithélium substances et autour d'un canal
glandulaire les rejette dans d'évacuation, sans
le corps espace entre elles,
noyau assez grand

grosses cellules
tissu remplissage et
contenant des
conjonctif stockage
substances en réserve
Tis
su graisseux, avec les adipocytes

cellules allongées,
capables de se
tissu
Mouvement raccourcir, aspect strié
musculaire
et régulier, limite des
cellules peu visible

cellule avec un "corps"


contenant le noyau et
transport un ou plusieurs
tissu nerveux
d'information prolongements très
longs et fins, comme des
câbles

La théorie cellulaire moderne : Avec la théorie de l'évolution et la génétique, la théorie cellulaire fait partie de la
structure conceptuelle de l'ensemble des sciences biologiques. Elle postule que :

 La cellule est l'unité fondamentale de structure et de fonction des différents êtres vivants;
 Toutes les cellules descendent de cellules préexistantes par division cellulaire;
 Les cellules contiennent une information génétique caractéristique (portée par l'ADN) transmise successivement à
leurs descendance (la continuité génétique);
 A priori, toutes les cellules ont une composition chimique identique;
 Les cellules possèdent un flux énergétique propre (métabolisme cellulaire);
 L'activité d'un organisme est dépendante de la totalité des activités des cellules indépendantes qui le constituent.

Principales structures cellulaires :

3
On considère généralement deux types fondamentaux de cellules selon qu'elles possèdent ou non un véritable
noyau entouré d'une membrane :

 les procaryotes dont l'ADN est libre dans le cytoplasme. Ils comprennent les eubactéries et les archées ou
archéobactéries ;
 les eucaryotes qui ont une organisation complexe, de nombreux organites et dont le noyau est entouré d'une
membrane nucléaire. Les eucaryotes comprennent un grand nombre de formes d'organismes unicellulaires et
multicellulaires.

Fonctionnement de la cellule :

 Les cellules prennent de manière sélective dans leur environnement les divers produits (nutriments,
oxygène...) nécessaire à leur fonctionnement, et y excrètent les déchets qui résultent de celui ci.

 L’intérieur de la cellule est le siège de transformations chimiques incessantes réalisées (catalysées) par des
enzymes. Ces réactions biochimiques constituent le métabolisme cellulaire et permettent à la cellule de fabriquer et
de renouveler ses constituants.

 Les cellules  communiquent entre elles par contacts membranaires, échanges de molécules et d’ions, et par
l'intermédiaire du  système nerveux. et/ou d’hormones

 Les potentialités de la cellule sont déterminées par les gènes qu'elle contient et qui s'y expriment et par
l'interaction de ceux ci avec leur environnement.

 Les cellules différenciées ,en plus de leur métabolisme de base , assurent chacune des fonctions particulières :
(ex: traitement et transmission de l'information pour les neurones, absorption des nutriments pour les entérocytes
etc..)

 Les cellules se reproduisent par mitose ou par méiose.

Le métabolisme cellulaire comprend les biosynthèses qui fabriquent les macromolécules constitutives de
la cellule et le métabolisme énergétique qui transforme les sources d’énergie en molécules énergétiques
utilisables lors des réactions de biosynthèse.

Le métabolisme cellulaire assure les fonctions nécessaires à la vie.


Il assume 4 fonctions spécifiques :
 synthèse de molécules énergétiques par extraction de l’énergie solaire ou de l’énergie chimique des molécules
organiques ou
inorganiques du milieu ambiant ;
 conversion des aliments exogènes en précurseurs des constituants cellulaires ;
 transformation et polymérisation des précurseurs en macromolécules (acides nucléiques, lipides
 production et dégradation des molécules nécessaires aux fonctions spécialisées de la cellule.

Mort cellulaire :est l'arrêt définitif des métabolismes et des fonctions vitales, puis la destruction, de la cellule (unité
de base des processus vitaux).

Typologies de mort cellulaire : On peut classer différents types de morts cellulaires selon le processus en cause et sa
rapidité :

 nécrose cellulaire (mort causée par des dommages physiques ou chimiques) ;


 apoptose (suicide de la cellule, par exemple quand le code génétique est touché) ;
 autophagie[ dégradation d'une partie du cytoplasme de la cellule par ses propres lysosomes
 mort reproductive ou mitotique (la cellule ne meurt pas tout de suite, mais ne peut plus se reproduire)

Ainsi, l'adaptabilité des cellules avec l'environnement dans lequel elles évoluent, est considérée comme un facteur
majeur influant sur l'espérance de vie.

4
5