Vous êtes sur la page 1sur 41

SEMAVIP

ZAC CLICHY BATIGNOLLES

cahier des orienta ons et des prescrip ons


urbaines, architecturales et paysagères
FICHE DU LOT 1.1

JUIN 2009

ATELIER FRANCOIS GRETHER - ATELIER JACQUELINE OSTY & ASSOCIES-OGI


2 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
Sommaire

Préambule 05

1 Principes du projet urbain du secteur Clichy_Batignolles 07

1.1 site et enjeux 09


1.2 un parc fédérateur 11
1.3 liaisons entre quar ers existants et projet 13
1.4 répar on des programmes à édifier 15
1.5 espaces publics et desserte des programmes 15
1.6 développement durable 15
1.7 diversité morphologique et architecturale 15
1.8 rela ons entre parc et construc ons 17
19

2 Orientations et prescriptions architecturales et paysagères 19


générales de la ZAC Clichy_Batignolles

2.1 Orienta ons et prescrip ons architecturales 21


2.1.1 organisa on volumétrique 21
hauteur des construc ons 21
frac onnement des volumes 21
implanta on des bâ ments 21
soubassement ou socles 21
2.1.2 Façades, matériaux, toitures et terrasses 22

2.2 Orienta ons et prescrip ons paysagères 24


2.2.1 traitement de la limite entre îlots et voirie 25
2.2.2 traitement de la limite entre espaces libres privés et espaces priva fs communs 25
en coeur d’ilots
2.2. traitement des espaces libres de coeur d’îlot 25
2.2.4 type de planta ons 26
2.2.5 éclairage 26
2.2.6 mobiliers des coeurs d’îlot 26

2.3 Orienta ons et prescrip ons paysagères par culières 27


au lot 1.1

3 Fiche du lot 1.1 29

3.1 plan de situa on à long terme 1/1000 30


3.2 schémas des prescrip ons 1/500 31
implanta on 2
hauteurs et orienta ons 2

4 Faisabilité indicative du lot 1.1 33

4.1 faisabilité indica ve 1/500 34


plan masse 1/1000 4
plans des étages 1/500 et 1/750 5
coupes et façades 1/500 8

5 Annexes 39

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 
4 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
Préambule

Ce cahier des charges urbain, architectural et paysager des


programmes à édifier, présente le projet urbain de Clichy-
Ba gnolles aux maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre des
immeubles projetés. Il présente les grandes lignes du projet
d’ensemble, afin de situer la concep on des projets architecturaux
dans leur contexte futur.

Il importe en effet de prendre en considéra on l’ensemble


des aménagements du secteur des Ba gnolles, pour que les
premières réalisa ons contribuent de manière significa ve à
l’expression du projet d’ensemble et illustrent ses ambi ons.

Au-delà des disposi ons réglementaires du PLU, le cahier des


charges fixe les orienta ons et prescrip ons architecturales et
paysagères, qui visent à assurer la cohésion souhaitable entre les
différentes réalisa ons.

vue aérienne du projet urbain d’ensemble (ind.19T)

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 5
6 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
1/ Principes du projet urbain du
secteur Clichy_Batignolles

1.1 site et enjeux 09


1.2 un parc fédérateur 11
1.3 liaisons entre quar ers existants et projet 13
1.4 répar on des programmes à édifier 15
1.5 espaces publics et desserte des programmes 15
1.6 développement durable 15
1.7 diversité morphologique et architecturale 15
1.8 rela ons entre parc et construc ons 17

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 7
ue
riq
phé av
péri en
ard ue
lev de
bou la
po
rte
de
Cl
ich
y

ZAC Clichy-Batignolles

ier
rth
Be
v ard
ule
bo av
en
ue
de
Cl
ich
y

ZAC Cardinet-Chalabre

t
ne
rdi
Ca
rue

rue
Sa
uss
ure
Secteur
Saussure

d Pereire
boulevar

square des Batignolles

plan masse de l’état existant (2007) éch.: 1/ 5000

8 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
Principes du projet urbain

1.1. Le site et ses enjeux

Depuis le 19ème siècle, les terrains des Ba gnolles, situés dans


le 17ème arrondissement de Paris, sont liés au développement
des ac vités ferroviaires de la gare St Lazare et des lignes
qu’elle accueille. Aujourd’hui, ces ac vités sont, en par e,
devenues obsolètes, alors que les autres fonc ons doivent être
réorganisées, pour désaffecter et libérer de vastes espaces dans
la ville habitée.

Actuellement, les grandes infrastructures ferroviaires et


rou ères cons tuent des obstacles qui divisent des quar ers,
aux caractéris ques contrastées, la plaine de Monceau et
Pereire, les Epine es, Ba gnolles, Clichy et Levallois.

Le regroupement des emprises disponibles du site couvre une


étendue de 62 hectares, qui apparaît comme l’une des rares
possibilités d’aménagement urbain d’une telle ampleur dans
Paris ; c’est là un enjeu primordial pour tout le Nord-Ouest
parisien.

Cet enjeu concerne plusieurs domaines :

- comme espace ouvert dans un environnement très


compact,
- pour la con nuité de la ville et l’intégra on des
infrastructures techniques,
- pour la produc on de logements notamment
sociaux,
- pour un développement durable exemplaire,
- pour la créa on architecturale.

L’aménagement du secteur Clichy-Ba gnolles s’organise en le site dans le nord-ouest parisien


plusieurs opéra ons :

- ZAC Clichy-Ba gnolles (aménageur SEMAVIP),


- ZAC Cardinet Chalabre (aménageur SEMAVIP), seine
- Secteur Saussure (aménageur SNEF) clichy

site

montmartre

monceau
st lazare

étoile

concorde
seine

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 9
le parc et la trame verte
schéma d’orienta ons générales hors échelle

10 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
1.2 Un parc fédérateur

Avec une superficie de 10 hectares, le nouveau parc ménage un


vaste espace ouvert dans un environnement par culièrement
dense, un lieu de convergence, de rencontre et d’agrément entre
les quar ers voisins et entre les programmes à édifier.

Le corps central du parc s’étend au milieu du secteur, de la rue


Cardinet, jusqu’au boulevard Berthier, franchi par une passerelle
en direc on d’un espace vert complémentaire, associé aux
ves ges de l’ancien bas on de l’enceinte de Thiers. Le parc
permet de cons tuer une trame verte con nue reliant les
différents espaces verts existants de ce e par e de la ville.

Sur plusieurs côtés de son pourtour, le parc est bordé par les
îlots à construire. Il est alors prolongé par des espaces d’accès,
«tentacules», en direc on des espaces publics, afin de favoriser
les cheminements entre rues et parc.

Les thèmes du traitement paysager conçu par Jacqueline Osty


sont les suivants :

- le corps et l’exercice physique, avec des lieux de


pra ques pour toutes les catégories d’age,
- le temps et l’expression des saisons, dans la répar on
et la diversité des végétaux,
- le cycle de l’eau, avec des bassins entourant le passage
de la ligne de pe te ceinture.

perspec ves de la première tranche du parc

vue de la grande allée du parc

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 11
liaisons entre quar ers
schéma d’orienta ons générales hors échelle

12 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
1.3 Liaisons quar ers existants et projet

Conformément aux objec fs fixés dès le début du projet,


plusieurs grands parcours traversent l’ensemble du site dans les
sens est-ouest et nord-sud. Ces liaisons perme ent de réunir
des fragments de territoire séparés et d’établir les con nuités
de vie urbaine nécessaires entre existant et projet.

Les grandes infrastructures ferroviaires et rou ères sont


franchies par 7 ouvrages, 4 ponts et 3 passerelles au-dessus :

- du faisceau ferré de Saint-Lazare,


- de la voie ferrée de pe te ceinture,
- de la tranchée du boulevard Pereire,
- du boulevard Berthier.

En outre, des possibilités de liaisons supplémentaires sont


préservées le long des deux rives du faisceau ferré, au-dessus du
boulevard périphérique.

Tous les cheminements sont accessibles aux personnes à


mobilité réduite.

tranchée ferroviaire du faisceau St Lazare


au niveau de la rue de Rome

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 1
répar on des logements et bureaux
éch.: 1/ 5 000

14 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
1.4. Répar on des programmes à édifier 1.6. Développement durable

Le programme global des construc ons (429 000 m² shon) du Le projet des Ba gnolles doit illustrer les grandes ambi ons de
secteur Clichy-Ba gnolles (y compris lo ssement Saussure et développement durable définies par la Ville depuis le début de
ZAC Cardinet Chalabre) répond aux exigences de mixité des son élabora on, et inscrites désormais au Plan Climat de la Ville
fonc ons urbaines, en comprenant environ: de Paris. Les objec fs fixés cons tuent un défi sans précédent. La
démarche globale cohérente vise à réaliser un important quar er
- 245 000 m² shon de logements (57%), dont 50% logements durable situé dans la ville dense, à la différence de la plupart des
sociaux et 800 logements pour étudiants et jeunes travailleurs exemples connus en Europe.
- 132 000 m² shon de bureaux (30%)
- 32 000 m² shon d’équipements publics de proximité (8%) L’objec f déterminant porte sur les ques ons de l’énergie, avec
- 19 000 m² shon de commerces et services divers (5%) le but d’abou r à un bilan d’émission de co² nul, voire un bilan
posi f, qui implique notamment des construc ons passives et le
Il convient également de compter 5.2 hectares voués aux recours à des sources d’énergie renouvelables.
ac vités de logis que urbaine, soit 12% des emprises du projet
d’ensemble. Celles-ci rassemblent deux halles de fret ferroviaire, Par ailleurs, le projet urbain développe notamment les
une centrale à béton, un centre de tri des déchets et un parking disposi ons écologiques suivantes :
pour autocars.
- Le nivellement des sols préexistant, peu modifié,
Les immeubles d’habita ons, en pleine terre, sont regroupés équilibre remblais et déblais ;
dans des îlots au pourtour des espaces verts. La plupart d’entre - Les disposi ons du parc contribuent à la biodiversité du
eux bénéficient de vues directes sur le parc. secteur ;
- La densité des îlots bâ s est importante, afin de dégager
Les bureaux sont implantés soit en bordure des voies ferrées, des espaces libres en pleine terre ;
au-dessus de fonc ons ferroviaires annexes, soit en bordure - La superficie des voies publiques est réduite, pour
du boulevard périphérique, à la Porte de Clichy. Leurs volumes limiter l’imperméabilisa on des sols ;
forment des écrans, qui protègent le site contre les nuisances - L’organisa on et le traitement des voies favorisent les
sonores des grandes infrastructures de déplacement. modes de déplacements doux ;
- Les eaux pluviales sont récoltées et traitées pour
Les équipements publics s’inscrivent à l’intérieur des îlots l’arrosage des jardins publics et privés ;
construc bles. Les commerces et services sont situés le long des - Les immeubles-écrans des ac vités protégent le site
voies publiques les plus fréquentées. contre les nuisances des infrastructures ;
- Les installa ons de logis que urbaine perme ent de
réduire la circula on des poids lourds ;
1.5. Espaces publics et desserte des programmes - La collecte pneuma que et le centre de tri améliorent
le traitement local des déchets.
Au milieu du projet, les îlots de logement sont directement
implantés sur les côtés Est et Ouest du parc, alors que les accès
des bâ ments sont généralement situés du côté opposé. Ces 1.7. Diversité morphologique et architecturale
disposi ons conduisent à minimiser les dimensions des emprises
de voie publique, de manière à concentrer leur fréquenta on. Autour du parc, les architectures formeront une nouvelle
Ces voies nouvelles ne sont pas des nées à la circula on de composante de paysage pour Paris. Il s’agit ici de produire une
transit, mais à la desserte des réalisa ons et à la vie locale. référence d’ensemble, pour l’expression de la pluralité de la
créa on contemporaine, adaptée aux handicaps, innovante
L’importante différence de niveau, entre la par e Nord du site pour les modes d’habitat et pour la qualité environnementale.
(à la cote 30 NGF) et les franchissements du faisceau ferroviaire
principal (à la cote 47 NGF), est traitée par un système de rampes Le découpage des lots de construc on ménage le nombre et
avec des pentes inférieures à 4 %, accessible aux personnes à la diversité d’interven ons architecturales sélec onnées. Ainsi,
mobilité réduite. chaque concepteur est appelé à enrichir le projet urbain par un
apport original, par sa vision des lieux, approprié au contexte
Les axes de voirie existants sont mis en valeur et aménagés de sa réalisa on.
en faveur des transports en communs et des modes doux de
déplacement. Ceci concerne notamment l’avenue de la Porte Dans ce e op que, les prescrip ons architecturales sont
Clichy et l’avenue de Clichy, ainsi que le boulevard Berthier. limitées aux disposi ons réglementaires générales et à quelques
L’élargissement de la rue Cardinet permet la réalisa on d’un orienta ons de principes urbains, afin de préserver la liberté
parking résiden el de 600 places, au-dessous de l’aménagement de concep on souhaitable. Dans la succession des projets, les
d’un large mail planté d’arbres devant le nouveau parc. précédents sont pris en considéra on par les suivants.

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 15
vue aérienne du site et plan masse indica f du quar er projeté
hors échelle

16 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
1.8. Rela ons entre parc et construc ons

L’une des caractéris ques essen elles du projet urbain est


d’opposer la grande ouverture spa ale du parc et la densité
des formes bâ es, dans des rapports d’équilibre et de
complémentarité :

- d’une part, depuis la profondeur des îlots construits, il


convient d’ouvrir des vues directes et étendues vers les
espaces paysagers, pour l’agrément des habitants ;

- d’autre part, il importe d’agrandir les dimensions du


parc par le prolongement des vues vers les espaces
intérieurs des îlots.

Pour chaque projet architectural, l’organisa on des volumes et


des espaces libres est déterminant pour sa concep on vis-à-vis
du parc. Avec les façades des édifices, le traitement des clôtures
et les planta ons priva ves associées concourent expressément
au paysage global.

con nuité visuelle du parc à l’intérieur des îlots bâ s

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 17
18 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
2/ Orientations et prescriptions
architecturales et paysagères générales
de la ZAC Clichy-Batignolles

2.1 Orienta ons et prescrip ons architecturales 21


2.1.1 organisa on volumétrique 21
hauteur des construc ons 21
frac onnement des volumes 21
implanta on des bâ ments 21
soubassement ou socles 21
2.1.2 Façades, matériaux, toitures et terrasses 22

2.2 Orienta ons et prescrip ons paysagères 24


2.2.1 traitement de la limite entre îlots et voirie 25
2.2.2 traitement de la limite entre espaces libres privés et espaces priva fs communs 25
en coeur d’ilots
2.2.3 traitement des espaces libres de coeur d’îlot 25
2.2.4 type de planta ons 26
2.2.5 éclairage 26
2.2.6 mobiliers des coeurs d’îlot 26

2.3 Orienta ons et prescrip ons paysagères par culières 27


au lot 1.1

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 19
gabarit sur voie = 25m

gabarit sur voie = 25m + 6m

gabarit sur voie = 28m

gabarit sur voie = 37m

20 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
2.1 Orienta ons et prescrip ons architecturales

2.1.1 Organisa on volumétrique

Soubassements ou socles
Implanta on des bâ ments
Une différencia on des niveaux bas, rez-de-chaussée, premier
Les bâ ments sont généralement à implanter en limite de la voie étage ou entresol est globalement préconisée. Ces niveaux
publique. dis ncts du corps de l’immeuble sont des nés à l’accueil
En bordure du parc, un recul de 2 mètres doit être respecté en d’éléments de programme spécifiques, tels que les équipements
toute par e des construc ons, conformément au PLU. L’espace de voisinage, les locaux de commerces, services, ateliers, ac vités
priva f et clos ainsi dégagé au pied des immeubles doit être diverses, ainsi que des logements d’excep on en par culier en
traité comme une lisière paysagère du parc. face du parc. Le but poursuivi est de trouver dans ces niveaux
des possibilités de changement d’affecta on, une flexibilité du
contenu des réalisa ons dans la durée.
Hauteur des construc ons
Une hauteur de 4.50 m est préconisée pour le rez-de-chaussée
Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) impose les hauteurs et de 3.50 m pour le premier étage. Cependant, ces hauteurs
maximales suivantes en bordure de voie : sont à adapter aux différents types de programme, notamment
pour les équipements publics.
- Sur l’avenue de la Porte de Clichy, le boulevard de L’expresssion du socle est donc liée aussi bien à l’ordonnancement
Douaumont et les tronçons de voies à créer situées de la façade qu’à la distribu on intérieure des niveaux.
en ZAC qui bordent un espace vert public ou dont la
largeur est supérieure ou égale à 20 mètres, le gabarit-
enveloppe est cons tué d’une ver cale limitée par une
horizontale située à la hauteur plafond fixée par le Plan
général des hauteurs.

- Sur la rue Cardinet et les tronçons de voies à créer


situées en ZAC ne bordant pas d’espace vert public et
dont la largeur est comprise entre 12 et 20 mètres, le
gabarit-enveloppe est cons tué d’une ver cale limitée
par une horizontale fixée à 28 mètres de hauteur.

- Sur les tronçons de voies à créer situées en ZAC ne


bordant pas d’espace vert public et dont la largeur est
inférieure ou égale à 12 mètres, le gabarit-enveloppe
est cons tué d’une ver cale limitée par une horizontale
fixée à 20 mètres de hauteur.

- face au parc, la hauteur est limitée à 37 m.

La volumétrie générale des construc ons et leur ligne de ciel


doivent être abaissées en bordure du parc, afin de souligner la
profondeur des îlots et de privilégier les vues.

Frac onnement des volumes

La disposi on des volumes bâ s doit comporter des ouvertures


visuelles entre l’intérieur des îlots et les espaces extérieurs, en
par culier en direc on du parc.

Quand la taille du lot le permet, la construc on de plusieurs


volumes discon nus, déterminés par les circula ons ver cales,
sont à privilégier. Ce e disposi on morphologique permet
d’individualiser les immeubles, d’accroître le nombre des
logements traversants et de trouver des espaces qui offrent des
vues intérieures - extérieures mul ples.

fractionnement des volumes (illustration de principe)

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 21
2.1.2 Façades, matériaux, toitures et terrasses

Les prescrip ons concernant les façades et les matériaux sont


peu nombreuses, afin de préserver une liberté importante pour
la concep on architecturale des projets.

Le dessin des façades doit prendre en compte les objec fs de


développement durable et offrir des vues mul ples vers le parc.

Le choix des matériaux doit également suivre les indica ons de


Haute Qualité Environnementale et s’assurer de leur pérennité
dans le temps.

Les toitures sont à regarder et à traiter comme une cinquième


façade. Les émergences techniques doivent être intégrées dans
les formes architecturales. Les couvertures ne peuvent être
traitées que sous la forme de terrasses végétales, de terrasses
accessibles ou de plans de panneaux solaires.

Fribourg, architecte: Common&Gies

Marseille, architecte: Rudi Riccio

Paris, architecte: Pierre Lombard

22 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 2
2/ Clôture générique

1/ Clôture réalisée 2/ Clôture générique


1/ Clôture réalisée 2/ Clôture générique

1/ Clôture réalisée 2/ Clôture générique

(Le dessin de ce e clôture est fourni en annexe).

3/ Clôture avec pente du terrain


3/ Clôture avec pente du terrain

e du terrain
3/ Clôture avec pente du terrain

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Asssoiés Juin 2009 5
24 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier
SEMAVIP Aménageur des orientaFrançois
- Atelier ons et prescrip
Gretherons architecturales
- Atelier et paysagères
Jacqueline - fiche du Juin
Osty & Asssoiés lot 1.1
2009 5
2.2 Orienta ons et prescrip ons paysagères
2.2.2 Traitement de la limite entre îlots et voirie

Il est Généralités
demandé qu’un paysagiste DPLG soit intégré au sein des
équipes de maitrise d’œuvre.
Les clôtures marquent une limite nette et visible.
D’une hauteur de 2m coté voirie , elles sont de même
« Dans la ZAC Clichy Ba gnolles les clôtures des ilots au pour-
facture sur l’ensemble du linéaire.
tour du parc suivent un modèle précis, basé sur un modèle
Les matériaux pressentis sont le métal ou le vitrage anti
générique (cf. schéma 2)afin de cons tuer un linéaire cohérent
effraction. Il est souhaitable de s’orienter vers un dessin
sur toute la limite du parc. Ce e clôture est composée d’une
de clôture qui privilégie un motif ou un barreaudage verti-
grille de 1.90m de haut avec un barreaudage ver cal, et d’un
cal.
socle en maçonnerie de 10 cm de hauteur visible côté parc. schéma de principe
Elles ne doivent pas présenter de points de prises pour
Elle doit2.2.2 Traitement
être solide, de laLelimite
de qualité. dessinentre îlots
de grille estet voirie
imposé clôture voirie / jardins privés d’ilot
une escalade.
et iden que à la clôture à claire voie mise en œuvre entre le
parc etGénéralités
la voie nouvelle (cf. photo 1). La teinte u lisée est le RAL
Il est demandé que toute émergence visible de socle de
7005. Le dessin est fourni en annexe.
clôture en maçonnerie soit inférieure ou égale à +10 cm 2.2.3 Traitement et unede conlanuité
limite entreentre
les espaces
intérieur etlibres
Les clôtures marquent une limite nette et visible. Une transparence visuelle
depuis le sol de la chaussée. privés et les espaces privatifs communs en cœur
D’une hauteur
Il est souhaitable de 2m coté
que l’ensemble desvoirie , elles
clôtures de lasont
ZACde même
Clichy extérieur est souhaitable pour les clôtures des îlots entre voirie
Les treillis soudés plastifiés sont proscrits. d’îlot
facture
Ba gnolles aitsur
unel’ensemble
cohérence avecdu linéaire.
la clôture générique. » et jardins collec fs des îlots. il est recommandé que le taux
Les clôtures, les portails et les ouvertures doivent être
Les matériaux pressentis sont le métal ou le vitrage anti d’opacité des panneaux soit de 33 % maximum.
réalisés sur mesure et avec les mêmes dessins et maté- La distinction entre les espaces libres privés et les
2.2.1effraction.
TraitementIlde estlasouhaitable de s’orienter
limite entre îlots et voirie vers un dessin
riaux que le linéaire de clôtures. espaces privatifs communs est souhaitable. Les espaces
de clôture qui privilégie un motif ou un barreaudage verti-
d’accès aux immeubles doivent être limités au profit des
cal.
Généralités
Cas particulier : Lorsque la clôture du parc se retourne jardinsjardins
privésprivés
ou communs
schéma en pied d’immeuble.
de principe
Elles ne doivent pas présenter de points de prises pour b/ Clôture en RDC, programme de commerces et
sur la voirie sur une longueur inférieure ou égale à 4m, clôture voirie / jardins privés d’ilot
une escalade.
Les clôtures marquent une limite ne e et visible. ac vités /voiries :
le modèle de clôture utilisé doit être celui de la clôture du Entre les espaces libres privés et espaces libres com-
D’une hauteur de 2m coté voirie , elles sont de même facture
parc. La hauteur des
muns, éléments séparatifs
de 2.00basm de(1m au maximum)
depuis la ne
Il est demandé
sur l’ensemble que toute émergence visible de socle de
du linéaire. de clôture doit être hauteur
font pas obstacle à un traitement unifi é de l’intérieur de
clôture en
Les matériaux maçonnerie
pressen s sont lesoit
métalinférieure ou égale àtôle
(maille métallique, +10 cm voirie. Son
2.2.3 dessin doit être de
Traitement cohérent avecentre
la limite les clôtures des jardins
les espaces libres
l’îlot. Ces clôtures peuvent être doublées de plantations
depuis
perforée, le sollede
etc...)ou la chaussée.
vitrage an effrac on. Il est souhaitable de collec privés
fs voirieetmais
les son remplissage
espaces peutcommuns
privatifs être plus dense jus-
en cœur
a/ Clôture jardins collectifs, programme de commerces et qu’àd’arbustes.
s’orienterLesvers
treillis soudés
un dessin de plastifi
clôtureés quisont proscrits.
privilégie un mo f ou un 2.00
d’îlotm de hauteur (sans être totalement opaque) afin de
activités / voiries :
Les clôtures,
barreaudage ver cal. les portails et les ouvertures doivent être préserver l’in mité des résidents vis-à-vis de la fréquenta on de
réalisés
Elles Une
ne doivent sur
pasmesure
transparence et continuité
présenter
et une avec
de pointsles de
mêmes dessins
prisesentre
visuelle uneet maté-
pourintérieur et
la voirieLa (cf.distinction
schéma) entre les espaces libres privés et les
2.2.4 Traitement des espaces libres de cœur d’îlot
riaux que
escalade.
extérieur est le linéaire de
souhaitable pourclôtures.
les clôtures des îlots entre voirie et espaces privatifs communs est souhaitable. Les espaces
jardins collectifs des îlots. il est recommandé que le taux d’opa- 2.2.2 Traitement
d’accès aux deimmeubles
la limite entre les espaces
doivent libres au
être limités privés ett des
profi
Généralités
Il estcité Cas particulier
des panneaux
demandé : Lorsque
soit
que toute de 33 %la
émergence clôture
visible dedusocle
maximum. parcdese retourne
clôture les espaces priva fs communs en cœur d’îlot
jardins privés ou communs en pied d’immeuble.
sur la voirie
en maçonnerie soitsur une longueur
inférieure ou égaleinférieure ou égale
à +10 cm depuis à 4m,
le sol de
le modèle de clôture utilisé doit être celui de la clôture du
la chaussée. La disIl nc
est on souhaitable
Entre les entre espaces
que leslibres
les espaces espaces
libres privés privés libres
et et
à l’intérieur
les espaces
espaces librespriva-des
com-
îlots soient en pleine terre, ouverts et plantés. Pour les
parc.soudées plas fiées sont proscrits.
Les treillis fs communs
muns, des est souhaitable. Les espaces
éléments séparatifs bas d’accès
(1m au auxmaximum)
immeu- ne
Les clôtures, les portails et les ouvertures doivent être réali- blesîlots
doivent situés
être en bordure
limités au du parc,
profit des les espaces
jardins
font pas obstacle à un traitement unifié de l’intérieur privés libres
ou intéri-
communs de
eurs
en pied sont
d’immeuble.dans la continuité du paysage du parc.
sés sur mesure et avec les mêmes dessins et matériaux que le l’îlot. Ces clôtures peuvent être doublées de plantations
Une continuité de végétation est demandée entre ces
linéairea/deClôture
clôtures.jardins collectifs, programme de commerces et d’arbustes.
espaces libres et le parc.et espaces libres communs, des
activités / voiries : Entre les espaces libres privés
Cas par culier : Lorsque la clôture du parc se retourne sur la éléments sépara fs bas (1m au maximum) ne font pas obstacle
Une transparence et une continuité Les plantations doivent être deréalisées Cesdans les mêmes
voirie sur une longueur inférieure ou égalevisuelle
à 4m, leentre
modèleintérieur
de et à un traitement unifié de
2.2.4 Traitement l’intérieur
des espaces l’îlot.
libres clôtures
de cœur peu-d’îlot
extérieur schéma
est de
souhaitableprincipe
pour les clôtures des îlots entre voirie et délais que les édifi ces
vent être doublées de planta ons d’arbustes.construits, ou 6 mois maximum
clôture u lisé doit être celui de la clôture du parc.
jardins collectifs
clôturedes îlots.
voirie il est recommandé
/ jardins que le taux d’opa-
collectifs d’ilot après l’achèvement des bâtiments afin de planter en co-
Généralités
cité des panneaux soit de 33 % maximum. hérence avec les saisons de plantations (février, septem-
2.2.3bre-octobre).
Traitement des espaces
Il est souhaitable quelibres de cœur libres
les espaces d’îlot à l’intérieur des
îlots soient en pleine terre, ouverts et plantés. Pour les
Lot 1.6
Généralités
îlots situés en bordure du parc, les espaces libres intéri-
b/ Clôture jardins privés en RDC, programme de com- eurs sont dans la continuité du paysage du parc.
Il est Le lot 1.6 comprend
souhaitable
Une continuité que lesde deux libres
espaces
végétation
lots, Aà et
est
B. Si elle
l’intérieur
demandée desn’est
îlots pas
entre ces
merces et activités /voiries : bâtie, la limite entre ces lots répond aux mêmes pres-
soientespaces
en pleinelibresterre, ouverts
et le parc. et plantés.
criptions qu’une clôture entre ilot et voirie ( se réferrer au
La hauteur de clôture doit être de 2.00 m de hauteur paragraphe 2.2.2).être réalisées dans les mêmes délais que
Les plantaLes ons doivent
plantations doivent être réalisées dans les mêmes
depuis la voirie. Son dessin doit être cohérent avec les
schéma les édifices
délaisconstruits,
que les édifi ou 6ces mois maximum ou
construits, après l’achèvement
6 mois maximum
clôtures des jardinsde principe
collectifs voirie mais son remplissage Les espaces extérieurs sont à privilégier au plus près
clôture voirie / jardins des bâ après l’achèvement des bâtiments afin de saisons
ments afin de planter en cohérence avec les planter de en co-
peut être plus dense jusqu’à 2.00collectifs d’ilot (sans
m de hauteur du parc, soit dans la partie Sud de l’ilot pour le lot B. La
planta ons (février,
hérence avecseptembre-octobre).
les saisons de plantations (février, septem-
être totalement opaque) afin de préserver l’intimité des frange Ouest de l’ilot doit être la plus ouverte possible
résidents vis-à-vis de la fréquentation de la voirie (cf. bre-octobre).
vers le parc.
Recommanda ons pour le lot 1.1
schéma)
a/ Clôture jardins collec fs, programme de commerces et ac - Lot 1.6
vités / voiries : DansLal’ilot
façade
1.1, lesSud du lot extérieurs
espaces A sera ensont grande partie bâtie
à concevoir à (com-
b/ Clôture jardins privés en RDC, programme de com- merces
l’échelleLeglobale sur rue) donc la graduation végétale s’intensifi e
lot 1.6decomprend
la cour d’îlot. deux Leslots,
espacesA et libres sont n’est
B. Si elle à pas
merces et activités /voiries : en s’éloignant de cette façade bâtie, soit en allant vers le
bâtie, la limite entre ces lots répond aux mêmes pres-
Nord du lot A.
SEMAVIP Aménageur - Atelier criptions
Associésqu’une- OGI clôture entreJuin ilot 2009
et voirie ( se réferrer au
La hauteur de clôture doitFrançois
être deGrether
2.00 m-de Atelier Jacqueline Osty &
hauteur paragraphe 2.2.2).
25
ZAC Clichy Batignolles-cahier des orientations
8 depuis la voirie. Son dessin doit être cohérent avec les et prescriptions paysagères - fiche du lot 1.6 -
clôtures des jardins collectifs voirie mais son remplissage
privilégier en fond de parcelle avec les espaces extérieurs 2.2.5 Eclairage:
de l’immeuble géré par ICF la Sablière. Le patrimoine arboré
existant des logements Sablière est à prendre en compte dans Les éclairages des îlots ne doivent en aucun cas être «en compé-
le projet de paysage. on» avec l’éclairage des voies publiques ou du Parc.
L’énergie photovoltaïque est à privilégier pour les éclairages à
Un travail d’aménagement est à effectuer sur l’ensemble des caractère secondaire.
espaces libres et peut être mutualisé. Il est demandé de choisir une gamme de matériel ayant un
Une clôture n’est pas nécessaire. En revanche si elle est bon rendement lumineux (peu consommateur en énergie) et
maintenue, il serait souhaitable qu’elle soit basse (1m maxi- à longue durée de vie. Les lampes de type sodium à vapeur de
mum) telle qu’elle est préconisée dans le paragraphe 2.2.2 mercure sont interdites car non recyclables.
ci-dessus. Le matériel doit être de facture contemporaine et sobre.
Les candélabres dits « de style » ou « néo-haussmannien » sont
proscrits.
2.2.4 Type de planta ons
La hauteur des candélabres en cœurs d’îlots ne doit pas dépas-
Bénéficiant de la proximité du parc, il est demandé que les ser 4,50m.
espaces libres des îlots se lisent comme une con nuité de celui- Il est conseillé d’éviter :
ci. Des planta ons arborées sont souhaitées pour les par es - un éclairage uniforme,
communes. - l’éblouissement,
- la pollu on lumineuse,
Dans l’ îlot 1.1, il est demandé que la gamme végétale du - les sources lumineuses trop présentes ou visibles,
cœur d’îlot soit cohérente avec la théma que du printemps, - les lampes à dominante orange, de type sodium haute pres-
présente sur toute la par e sud de la première tranche du parc. sion
Une liste des végétaux plantés dans le parc à proximité de ces - les boules ou les globes lumineux.
îlots est jointe au présent cahier des charges.(cf. annexes).
En cœur d’îlot, il est conseillé des arbres d’essence noble
suscep bles de prendre de l’ampleur ou des arbres à floraison 2.2.6 Mobilier des cœurs d’îlots
printanière (cerisiers du japon, magnolias, merisier etc…)
Les lignes de mobilier privilégiant les matériaux métalliques et
déclinant une même famille sont souhaitées (mât, poubelle,
Afin de favoriser la biodiversité, la pale e des végétaux doit banc…) afin de conforter l’image d’ensemble du site et de limiter
être diversifiée, les haies arbus ves composées de variétés les effets hétéroclites des assemblages.
caduques et persistantes en mélange (la propor on d’arbustes Les lignes de mobilier dites « de style » ou « néo-haussmannien-
persistants des haies ne devra pas excéder les 2/3). nes » sont proscrites.
Les végétaux invasifs (Ex : gynérium (Herbes de la Pampa), De facture contemporaine, sobre, résistante et rus que, ce mo-
Sumac, etc..), les haies de résineux mono spécifiques de type bilier peut également allier le métal et le bois.
thuyas et ifs sont à exclure. Ils sont prévus en quan té suffisante pour répondre aux besoins.

Le constructeur du lot doit joindre la liste des essences do-


minantes de son projet dans les pièces écrites du permis de
construire.

Règles de planta ons :

Les planta ons d’arbres demandées sont au minimum d’un


arbre pour 150 m² d’espace libre.
La taille minimum de fourniture d’arbres est au minimum 18-20
en mo e grillagée.
La taille minimum de fourniture d’arbustes est au minimum
80-100.

La propor on maximale d’arbustes persistants dans les mélan-


ges de haies sera de 2/3.

Fosses de planta on

Les fosses de planta ons ne peuvent être inférieures à :


- 2 x 2 x 1.5 soit 6m3 de terre végétale pour les arbres,
- 1.5 x 1.5 x 1.5 soit 4 m3 de terre végétale pour les cépées,
- profondeur de 0.70m de terre végétale pour les arbustes,
- profondeur de 0.40m de terre végétale pour les vivaces, tapis-
santes et engazonnement.

26 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
2.3 Orienta ons et prescrip ons paysagères par culières au lot 1.1

Liaison visuelle voie et parcelle de la Sablière Types de clôtures:


- Liaison visuelle voie et lot Limite parc
- Liaison visuelle entre les parcelles Clôtures jardins collectifs / voirie
Clôture en limite séparative
- Réflexion sur l’ensemble de l’ilot
En cas
Une de réunion
clôture du lot
n’est pas 1.1 et de la
nécessaire parcelle
entre les
- Arbres existants de la Sablière,une
deux parcelles et unclôture n’est
travail pas néces- de
d’aménagement
saire et un travail
l’ensemble d’aménagement
des espaces libres estde l’en-
à effectuer.
semble des espaces libres est à effectuer.

Les espaces extérieurs de la parcelle


1.1 sont à concevoir à l’échelle globale
de la cour d’îlot, en prenant en compte
les espaces extérieurs et le patrimoine
végétal existants (arbres) des logements
Sablière.

Séparatifs internes des coeurs d’ilot

Logique de densités végétales au niveau de Densités végétales dans le lot 1.1


tout l’ilot
Présence du végétal forte aux abords
limite du lot
du parc et de la voirie

N.B : Les schémas de principe sont basés sur la faisabilité et à adapter au projet architectural.

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 27
28 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
3/ Fiche du lot 1.1

3.1 plan de situa on à long terme 1/5000 30


3.2 schémas des prescrip ons 1/1000 31
implanta on 2
hauteurs et orienta ons 2

programme :

SHON logement privé : 3810m²


SHON TOTALE : 3810m²

NB: - Le fond de plan des espaces publics u lisé pour la présente fiche de lot n’est pas défini f. Le programme des espaces publics est en
cours d’élabora on.

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 29
3.1 plan de situa on à long terme 1/5000

0 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
3.2 schémas des prescrip ons 1/1000

implanta on du ba (rappel du PLU) 1/1000

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 1
hauteurs maximales (PLU) et orienta ons 1/1000

Rappel : A l’excep on des bâ ments dont les accès sont situés à moins de 8 mètres de la voie, les bâ ments pro-
jetés devront être classé en 3ème famille B ou 4ème famille pour l’habita on.

Orienta ons architecturales :

- Une a en on par culière devra être portée sur le socle. Ces niveaux dis ncts sont des nés à l’accueil d’éléments
de programmes spécifiques, tels que les équipements de voisinage, les locaux de commerces, services, ac vités
diverses.
Une hauteur de 4.50 m est préconisée pour le rez-de-chaussée et de 3.50 m pour le premier étage. Cependant, ces
hauteurs sont à adapter aux différents types de programme, notamment pour les équipements publics. L’expression
du socle est donc liée aussi bien à à l’ordonnancement de la façade qu’à la qualifica on des niveaux.

- Le projet architectural du lot 1.1 devra tenir compte des ba ments existants de la parcelle de la Sablière et si
possible avec le projet du lot 2.1.2.

- Le projet est à adapter en fonc on du nivellement de la voirie. (se rapprocher de la maitrise d’oeuvre pour les
nivellements)

2 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
4/ Faisabilité indicative du lot 1.1

4.1 faisabilité indica ve 34


plan masse 1/1000 4
plans des étages 1/500 5
coupes et façades 1/500 et 1/750 8

NB: La présente faisabilité n’est qu’indica ve. Elle a pour but d’illustrer graphiquement les orienta ons et prescrip ons architecturales
et paysagères, et la fiche du lot présent.
En aucune manière, ce e faisabilite ne devra être assimilée au projet architectural à concevoir.

Les hauteurs et gabarits des héberges de la parcelle de la Sablière dans la faisabilité sont donnés à tre indica f .

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 
emprise du lot 1.1 : 1 573 m² (dont 750m² emprise bâ e)

programme:

SHON logement 3 810 m² SHON


SHON TOTALE: 3 810 m² SHON

N.B: construc bilité minimale pouvant être augmentée en accord avec la maitrise d’ouvrage et l’aménageur.

bre
ala
Ch
e
ss
pa
Im

t
ine
ard
eC
Ru

PLAN MASSE INDICATIF 1/1000

4 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
locaux
communs et circula ons
hall d’entrée ver cales

entrée logements logements

circula ons
ver cales

locaux
communs et
hall d’entrée

entrée logements

entrée parking

REZ DE CHAUSSE /1/500

circula ons
ver cales

logements

logements circula ons


ver cales

S+1/S+2/S+3 1/500

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 5
circula ons
ver cales

logements

circula ons
ver cales

S+4 1/500

circula ons
ver cales

logements

circula ons
ver cales

S+5 1/500

6 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
nombre de places: 39 places

PARKING R-1/R-2 1/500

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 7
FACADE SUR RUE 1/750

COUPE A-A 1/500

8 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
5/ Annexes

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 9
annexe
annexe 1 : 1plan
: plan d’execution
d’execu on de lade la clôture
clôture parc
du parc 1/100e
1/100éme

Texte

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Asssoiés Juin 2009 11
40 ZAC Clichy-Ba gnolles-cahier des orienta ons et prescrip ons architecturales et paysagères - fiche du lot 1.1
annexe 2 : liste des végétaux

Sélec on de végétaux mis en place dans le parc


Thème: saison du printemps
Arbres

Acer ginnala Magnolia ‘Wada’s memory’


Aesculus carnea ‘Brio i’ Malus floribunda
Amelanchier canadensis Malus toringo argen
Carpinus betulus Pinus sylvestris
Cornus controversa Platanus acerifolia
Cornus kousa Prunus Acolade
Cornus mas Prunus avium ‘Plena’
Evodia danielli Prunus okumyako
Gleditsia triacanthos ‘Inhermis’ Prunus shirofugen
Lonicera maackii Prunus subhirtella
Magnolia campbelli ‘Mollicomata’ Prunus taihaku
Magnolia ‘Denudata’ Pyrus nivalis elaegrifolia
Magnolia ‘Heaven scent’ Salix alba
Magnolia ‘Léonard messel’ Zelkova serrata

Arbustes

Aesculus parviflora Rhododendron yakushimanum ‘Nokai’


Amelanchier canadensis Rhododendron yakushimanum ‘Polaris’
Buxus sempervirens (forme libre) Rhododendronyakushimanum ‘rose’
Carpinus betulus Rhodotypos scandens
Chimonanthus praécox Rosa ‘Marguerite Hilling’
Chionanthus virginicus Rosa moyessi ‘Fargessii’
Choisya ternata Rubus odoratus 4 5 brins R.N
Corylopsis pauciflora Rubus tridel
Fatsia japonica Salix rosmarinifolia
Hammamelis mollis Sarcococa humilis
Kolkwitzia amabilis ‘Pink Cloud’ Sorbaria sorbifolia
Ligustrum lucidum Stachyrus praécox
Lonicera fragrans Stewar a pseudocamelia
Lonicera syringan na Styrax ‘Pinki Chimes’
Neilla thibe ca Syringa afghanica
Osmanthus heterophyllus Viburnum carlesii ‘aurora’
Philadelphus coronarius ‘Belle étoile’ Viburnum dentatum
Pho nia x fraseri Viburnum Huron
Prunus mume Rose Viburnum nudum ‘pink beauty’
Rhododendron ‘Cuniingam’s white’ Viburnum ‘Onondaga’
Rhododendron ‘Moonshine Bright’ (jaune pale) Viburnum opulus
Rhododendron ‘Moonstone’ Viburnum nus ‘Eve Price’
Rhododendron palestrina Viburnum x burkwoodii ‘Anna Russel’
Rhododendron ‘Temple belle’

SEMAVIP Aménageur - Atelier François Grether - Atelier Jacqueline Osty & Associés - OGI Juin 2009 41